Des Matières contre les énergies négatives

 

Comprenez bien Chères Ames, que nous sommes tous sensibles à des niveaux différents. Par exemple, certains sont ultrasensible s là où d’autres ne ressentent presque rien. Cette sensibilité ou hypersensibilité électromagnétique est une maladie qui génère plusieurs symptômes comme des tensions    

Sachez que l’Améthyste dégage des émissions créant un filtre contre les ondes néfastes. Toutefois, sachez que porter sur vous ou placée près de vous durant une longue période, l’Améthyste provoquera des tensions. Elle peut causer une sensation d’oppression, peut-être même des maux de tête et de l’angoisse chez certains individus. Il faut donc utiliser l’Améthyste de préférence lorsque vous êtes dans un endroit baigné d’intenses ondes néfastes. 

OASIS

Vous pouvez alors la porter sur vous durant quelques minutes. Pour une protection prolongée, il est toutefois préférable qu’elle soit placée à proximité de vous et non sur vous. 

Vous pourrez également utiliser la Tourmaline Noire ou encore le Quartz, un cristal dans lequel il y a une incrustation de Tourmaline. Ces pierres pourront neutraliser les ondes néfastes en agissant comme une sorte de paratonnerre. 

Une autre substance est intéressante pour vous : l’Ambre. Ce n’est pas une pierre. Cette substance odorante est constituée de la vie minérale, végétale, et même de vibrations animales. Elle a donc cette capacité d’émettre des parfums et d’agir comme une éponge absorbant les ondes néfastes. 

Vous pouvez porter l’Ambre sur vous longuement. Il est donc très intéressant que vous portiez des pierres de la substance d’Ambre sous forme de bijoux, par exemple. La seule chose que vous devez vous rappeler est de décharge l’Ambre régulièrement. 

L’Améthyste n’a pas à être déchargée puisqu’elle émet. Pour l’Ambre, utilisez votre propre magnétisme. D’abord avec l’intention de le nettoyer tout simplement, puis posez-le dans la terre comme si vous faisiez un cataplasme d’argile. Vous le faites parfois quand vous avez des tensions dans un bras ou une jambe. Vous pouvez aussi poser un cataplasme sur votre Ambre. L’argile va absorber les ondes néfastes comme un buvard. 

Vous pouvez aussi créer des fils ou des tissus neutralisants constitués de cuivre et de soie brute. Prenez le cuivre et entourez-le de soie brute. Vous pouvez l’utiliser sous forme de filament entourant un appareil qui émet, ou dans un lieu de méditation par exemple, pour ne pas qu’il s’imprègne d’ondes ni qu’il en attire. 

Vous pouvez aussi constituer un tissu de soie brute – une tenture par exemple – que vous imprégnez de particules de cuivre et que vous pouvez placer autour d’un appareil ou d’un espace que vous désirez protéger. Cependant, ne soyez pas obsédés par cela. 

Ne créez pas tous vos vêtements à partir de soie brute imprégnée de cuivre. Toutefois, les structures de cuivre et de soie favoriseront un champ épuré. Par exemple, imaginons que vous épurez un lieu, une pièce avec de l’Ambre. Vous y posez de l’Ambre pendant un moment afin d’absorber le sondes. Mais si la génération d’ondes est continue, vous aurez de la difficulté. 

Lorsque nous vous parlons de vigilance, tentez de réduire les émissions d’ondes. Posez de l’Ambre pour absorber ce qu’il y a en place, puis créez une structure de cuivre et de soie pour établir un lieu protégé – jusqu’à un certain point, bien entendu. N’oubliez pas que, dans une certaine mesure, votre taux vibratoire agit en tout premier lieu. 

Rappelez-vous que si vous portez des métaux sur vous, par exemple des lunettes ou des bijoux de métal, vous attirez davantage d’ondes qui peuvent s’accumuler en vous. Il est très important que vous puissiez vous enraciner, vous relier à la terre. Assurez-vous que vos vêtements ne comportent pas de métal. Revenez à des structures, des vêtements  qui sont beaucoup plus naturels, car ils vous protègeront davantage. 

Nous vous invitons ici à fermer les yeux, détendez-vous, respirez profondément sans faire d’effort et vibrez dans l’espace de votre cœur. 

Demandez intérieurement à votre Esprit d’être plus perceptif et sensitif. 

Demandez intérieurement quels sont vos propres symptômes et les effets des ondes néfastes sur vous. 

pierres-et-cristaux

Ne réfléchissez pas intellectuellement. Demandez à entendre, à percevoir, à ressentir comment votre corps vous indique la présence d’ondes nocives. S’agit-il d’une angoisse soudaine, d’une migraine, d’un acouphène ? Quel est le symptôme le plus juste vous indiquant ces ondes néfastes ? 

Puis, demandez intérieurement si votre taux vibratoire est suffisamment élevé et, afin de l’élever davantage, quel aspect de vous doit être relâché ou détendu. Est-ce des peurs, des mémoires, un attachement à la souffrance passée, une dépendance affective ou relationnelle ? Un attachement, une dépendance matérielle ? Est-ce l’orgueil, l’envie, la jalousie, le jugement sur soi, la culpabilité, par exemple ? 

Demandez intérieurement quel aspect de vous fait obstacle à l’élévation de votre taux vibratoire. En d’autres termes, demandez à votre Esprit ce qui peut être transformé pour que vous soyez moins sensible aux ondes néfastes en élevant votre taux vibratoire. Y a-t-il une peur particulière qui vous vulnérabilise, des colères, des impatiences, des intolérances qui diminuent votre taux vibratoire ? Ecoutez en vous…. 

Choisissez d’élever votre niveau d’amour, en sachant que l’amour permet de raviver, d’intensifier, de fortifier votre système immunitaire physique et subtil contre les parasites de toutes formes, et même les ondes nocives. 

Nous vous invitons à diminuer vos propres émissions d’ondes néfastes, comme par exemple vos pensées colériques et vos critiques, mais aussi à diminuer le recours à des systèmes émettant des ondes nuisibles. Enfin, modifiez en conscience vos environnements, vos comportements physiques et vibratoires par amour pour vous et pour l’amour de la Terre.

 

Propos de Pierre Lessard sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Publié dans : ELEMENTS, GUERISON, NATURE | le 28 octobre, 2016 |2 Commentaires »

Etre conscient de l’ego

 

 

La plupart d’entre nous portons des blessures. 
A cause de notre ego, notre être tout entier est une blessure. 
Et nous la portons partout où nous allons. 
Personne ne cherche à nous blesser, personne n’est dans l’attente de nous faire du mal ; tout le monde est occupé à protéger ses propres blessures. 
Qui aurait assez d’énergie ?
Mais cela arrive tout de même parce que nous sommes tellement prêt à être blessé, tellement prêt, dans l’attente des coups.

 chez francesca

L’instruction pour cette méditation est simple :

Soyez conscient de votre blessure.
Ne l’aidez pas à croître, laissez-la se guérir et elle ne sera guérie que lorsque vous irez à sa racine. 
Moins votre mental interviendra, plus vite votre blessure guérira ; sans mental, pas de blessure. 
Vivez une vie sans tête. 
Allez et acceptez les choses comme elles sont.

Pendant vingt-quatre heures seulement, essayez : une acceptation totale, quoi qu’il arrive. 
Quelqu’un vous insulte, acceptez-le, ne réagissez pas et voyez ce qui se passe. 
Soudain vous éprouverez un flot de vitalité que vous n’aviez jamais ressenti auparavant.

 francesca blog

Vidéo d’Eckhart Tolle qui nous parle du Corps de Souffrance

« Tant que vous êtes incapables d’accéder au pouvoir de l’instant présent, chaque souffrance émotionnelle que vous éprouvez laisse derrière elle un résidu. Celui-ci fusionne avec la douleur du passé, qui était déjà là, et se loge dans votre mental et votre corps ».

VIDEO / Image de prévisualisation YouTube

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

 

Le rôle protecteur des minéraux

 

 

La tradition amérindienne voit en chaque pierre un esprit protecteur. Cette sacralisation du règne minéral n’est pas dénuée de sens. Pour témoin, une discipline qui fait de plus en plus d’adeptes : la lithothérapie.

Il n’existe pas moins de 4000 minéraux répertoriés à ce jour. Il est étonnant de constater que le corps humain comporte en quantité variable nombre de ces éléments. De l’équilibre minéral dépend le bon fonctionnement de l’organisme tout entier. Le principal est le carbone autour duquel la vie a pu émerger. Il est contenu dans les glucides, les lipides et les protéines. Le calcium et le phosphore sont indispensables au squelette, l’iode à la glande thyroïde, le fer aux globules rouges du sang, etc. Pour la lithothérapie, l’impact énergétique des pierres sur l’organisme humain et son psychisme résulte d’une analogie structurelle et vibratoire.

Qu’est-ce que la lithothérapie ?

Cette forme de médecine douce peut être associée à toute pratique énergétique. La vibration subtile de certaines pierres entre en résonance avec le corps humain, libérant ainsi ses tensions physiques et émotionnelles. La prise en compte des 7 chakras, centres psychocorporels situés le long de la colonne vertébrale, permet de cibler les effets thérapeutiques. L’impact vibratoire des minéraux employés repose à la fois sur leur composition chimique, leur structure atomique, leur couleur – en lien avec la chromothérapie –, mais également leur symbolisme agissant sur le psychisme via l’inconscient collectif. La lithothérapie préconise également de porter sur soi un bijou orné de pierres adaptées à ses besoins de manière à profiter de leurs effets bienfaisants tout au long de la journée.

 

protection

Les pierres et leurs bienfaits

Parmi ces pierres, les plus représentatives, accompagnées de leurs pouvoirs protecteurs, livrent des secrets étonnants :

- L’hématite : connue depuis l’antiquité égyptienne pour ses vertus en matière de circulation sanguine, elle se caractérise par son apparence de métal brillant. Le chaman amérindien l’utilise pour favoriser son efficacité. Elle symbolise la terre nourricière. Elle peut être portée par des personnes ayant des problèmes de varices. Psychologiquement, elle stimule la confiance en soi et se révèle donc très intéressante pour les sujets souffrant de timidité.

- L’œil de tigre : considérée comme l’une des principales pierres de protection, certaines traditions s’en servent de talisman pour se prémunir des serpents et des envoûtements. Au niveau énergétique, l’œil de tigre a un effet miroir, réfléchissant les ondes négatives et les renvoyant vers son émetteur. Du point de vue physique, il favorise le fonctionnement du système digestif.

- Le quartz rose : cette « pierre du cœur » est en lien avec le quatrième chakra (région cardiaque) et il possède des vertus apaisantes. En cas d’insomnie ou d’agitation, les lithothérapeutes conseillent de placer un quartz rose sur la table de nuit.

- L’améthyste : le mot « améthyste » tire son origine du terme grec amathustein, signifiant ne pas être ivre. De couleur violette, cette pierre favorise l’élévation spirituelle et convient tout à fait à la méditation. Elle est aussi très efficace en cas de migraine lorsqu’on la place entre les deux sourcils pendant quelques secondes.

- La pierre de Lune : pierre féminine par excellence, les femmes s’en servent pour favoriser la lactation. Au niveau psychique, elle favorise l’intuition et protège des angoisses.

- La tourmaline noire : ce minéral est particulièrement efficace pour se protéger des ondes magnétiques générées par les écrans d’ordinateur, de téléviseur, les téléphones portables et les appareils électriques. 

Jacques Tiébault de Signes et Sens

sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans : ELEMENTS, ENERGIES, GUERISON, NATURE, POUVOIR | le 24 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

LES PLÉIADIENS DANS NOTRE DIMENSION

 

 

Les Pléiadiens ne sont pas en mesure d’agir dans notre dimension car celle-ci présente des niveaux de fréquence trop bas. La structure de notre corps d’humain est reliée à l’environnement : notre univers, en d’autres termes, est la projection de nos pensées.

Un Pléiadien errant dans notre univers serait comme un humain voulant pénétrer dans un hologramme complexe généré en laboratoire par un rayon laser. Notre dimension constitue un hologramme de nos pensées : elle consiste en croyances cristallisées dans notre inconscient. C’est par le biais de cette structure inconsciente de croyances que nous nous incarnons dans notre dimension. Pour s’incarner dans une dimension quelconque, il convient d’adopter les structures de croyances tissant la trame d’une expérience. En ne sachant pas nous détacher de nos expériences, nous sommes tombés dans le piège de notre dimension. Lorsque notre corps physique meurt, nous nous contentons simplement d’en créer un nouveau par un processus automatique.

Pris au piège de notre dimension, nous sommes de surcroît devenus victimes de nos propres croyances limitées. Les Pléiadiens ont pour objectif de nous rendre notre conscience originelle et de restaurer notre puissante individualité multidimensionnelle.

Afin de nous aider, ils doivent s’incarner dans notre dimension et adopter nos systèmes de croyances, ce qui leur est très difficile car, notre dimension étant très dense, il leur faut manifester un niveau de conscience extrêmement élevé pour s’y exprimer. Alors qu’ils tentent de s’exprimer, ce niveau de conscience supérieur baisse en fonction de la densité de la matière. Penser comme un Pléiadien est donc difficile. Aussi, un Pléiadien doit s’incarner en tant qu’humain, mais avec une structure d’ADN modifiée afin de se souvenir de l’être réel qu’il est.

Les Pléiadiens incarnés en tant qu’humains sont réellement humains, mais leur héritage génétique et la structure de leur ADN diffèrent. Par exemple, il en serait de même pour un Anglais épousant une Espagnole : le couple aurait des enfants qui, bien qu’assurant la continuation de la lignée anglaise, seraient porteurs de gènes différents. Les humains ayant reçu un héritage pléiadien portent dans leurs gènes un type d’information spécifique.

 1spirit ciné

Selon leur fonction, les humano-pléiadiens vivent de nombreuses incarnations au cours desquelles ils intégrent leur nature humaine. Mais souvent, du fait de la densité du corps humain et de son contenu émotionnel, ils ne se souviennent plus des êtres qu’ils sont, et ils n’ont plus pour seul sentiment que celui d’être humain. Seule l’activation de leurs gènes de Pléiadiens permet à leur conscience d’émerger dans la dimension humaine.

Chaque humano-pléiadien opère dans le cadre d’une conscience de groupe supérieure. En d’autres termes, il fait partie intégrante d’une conscience collective et n’agit pas isolément. Des guides sont à ses côtés qui l’assistent dans le processus de la transformation progressive de ses croyances.

En raison de la croyance de l’homme dans la séparation et l’individualité, lorsqu’un humano-pléiadien rencontre l’un de ses guides pour la première fois, il le prend pour une entité distincte. En réalité, ce guide est sa propre conscience supérieure intégrée à une conscience de groupe. Par la découverte de sa conscience supérieure, l’humano-pléiadien accède à son savoir profond.

L’humano-pléiadien représente l’un des aspects de la conscience de groupe incarnée, tandis que les autres aspects de cette conscience de groupe permettent d’évaluer la dimension humaine à travers l’expérience vécue par l’humano-pléiadien.

Les Pléiadiens apprennent beaucoup sur les mécanismes de la pensée ayant engendré le niveau de fréquence si bas auquel l’homme s’exprime. En ayant expérimenté tous les aspects de l’existence humaine, ils peuvent nous aider au mieux. Lorsqu’un humano-pléiadien accepte son identité, il lui faut évaluer ses objectifs personnels et les concilier avec son véritable but dans la vie. Il doit donc réajuster les circonstances de sa vie afin d’être en adéquation avec l’objectif ultime de son incarnation terrestre.

Ce processus ne peut avoir lieu que selon les lois universelles. Si les choix de vie reposent sur la peur, alors des croyances limitées seront autant d’obstacles à surmonter dans la vie

 

Propos de Yasmine ROONEY http://www.exclusivebooks.com   

sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans : MEDITATION, PENSEE, PLEIADES | le 24 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

FAIRE SILENCE POUR MIEUX ENTENDRE

 

La possibilité de communiquer n’est pas un don réservé à quelques-uns

Ainsi, l’ensemble des communications que nous recevons se passent dans l’inconscient, mais nous pouvons développer cette capacité de communication de manière consciente en étant plus attentif à ce qui se passe dans notre monde intérieur. Dialoguer avec les énergies subtiles n’est pas un don réservé à quelques élus, mais un mode d’échange entre les mondes énergétiques qui fait partie de notre bagage spirituel. Notre âme connaît ce langage subtil, car elle l’utilisait avant de s’incarner et s’en servira de nouveau en quittant la Terre. En conséquence, il est possible d’en jouir ici-bas si nous retrouvons le mode d’emploi.

À cet effet, il n’y a pas une seule recette magique qui vaille pour tous. Notre unicité requiert de partir à la découverte de soi pour comprendre la manière dont notre âme nous parle en premier lieu. Cela nous permettra de départager ce qui provient de la tête ou du cœur : de la personnalité (ego) ou de l’âme. Après, il sera plus facile d’établir des communications avec d’autres âmes ou énergies subtiles. Même s’il n’y a pas de solution miraculeuse pour y parvenir, il y a tout de même un ingrédient universel qui est essentiel de connaître : le silence.

silence

Une clé : le silence…

Nous savons tous que faire silence, c’est davantage que tenir « motus et bouche cousue », car dans le monde interne s’agitent pensées, perceptions, croyances et émotions qui font parfois tout un vacarme. Il faut dès lors une certaine discipline pour atteindre le vide dans les pensées. Pour une personne qui, comme moi, possède une machine à cogiter des plus fonctionnelles, le défi est alors de taille. Dès qu’on tente de l’interrompre, elle s’agite encore plus vite. Y aurait-il un interrupteur secret caché quelque part ?

Comme je ne parvenais pas à cet état où il n’y a plus de pensées, je me suis longtemps posé la question. Le yoga m’a apporté une clé importante à ce sujet. Bien que cette discipline ne soit pas le seul moyen de parvenir au silence intérieur, elle m’a appris à observer à être en présence consciente de mon corps. Cela à pour effet de nous ramener immédiatement dans l’instant présent et contribue à réduire le flot des pensées. En plus, ce contact avec le corps nous prépare à la communication subtile. En effet, il est le premier allié pour la développer puisque c’est lui qui capte les ondes qui nous sont envoyées, et qui les transmet par le ressenti.

Le contact avec le corps physique est donc primordial tant pour s’intérioriser que pour comprendre notre propre discours interne. Une fois établi, il permet ensuite d’accéder à l’espace sacré du cœur, là où on peut établir des communications avec les énergies subtiles et de renouer avec notre sagesse intérieure. C’est là également que se trouvent bonheur, paix et amour, ainsi que toutes les solutions aux défis du quotidien. Tout ce que nous cherchons se trouve en nous. Alors, concrètement, comment pouvons-nous récupérer toutes ces informations ?

 SILENCE1

Plus qu’une technique : un état d’être…

Et c’est là une excellente interrogation, particulièrement lorsque nous baignons dans une situation difficile ! Sachons d’abord que tout cela ne réfère pas à une méthode ou une technique, mais à un état d’être. En effet, la communication claire et limpide s’établit dans l’espace du cœur. C’est là que se trouve la certitude tant souhaitée. Alors, si nous concentrons notre attention sur une technique, nous perdons de vue l’essence même de la communication puisque nous quittons ainsi l’espace du cœur pour se retrouver dans la tête. Il y a certes des moyens pour nous aider à mieux capter les messages qui nous sont envoyés, mais ce qui prime est toujours l’état d’être nécessaire à la communication, et non le moyen que nous utilisons.

Que ce soit le yoga, la méditation, la contemplation, la visualisation, l’art, la musique, la marche en forêt, nombreux sont les moyens qui nous guident vers un état d’intériorisation propice au silence. Il importe aussi de savoir qu’en situation de grande émotivité, il est souvent préférable de changer notre manière de s’intérioriser. Ainsi, la machine à pensées (la tête) sera absorbée par la nouveauté et délaissera du coup les préoccupations du moment. Par exemple, dans ces moments, il serait approprié d’utiliser un exercice de respiration si habituellement cela ne fait pas partie de la routine de centration. D’une simplicité désarmante, mais d’une efficacité éprouvée, quelques grandes et profondes respirations en conscience nous amènent immédiatement dans un état plus calme, car elle permet de reprendre contact avec le moment présent. D’ailleurs, instinctivement, lors de grands stress ou d’un état d’exaspération, ne sommes-nous portés à expirer bruyamment ?

Il importe aussi de savoir que l’écoute intérieure se compare aisément à l’exercice physique. On en voit les résultats qu’avec un entraînement régulier. Chaque moment d’arrêt avec soi est une occasion d’observer ce qui se passe dans notre monde intérieur et de discerner les messages de la tête et de cœur. Cela exige de la vigilance. C’est pourquoi l’entraînement régulier est de nécessaire. Il ne faut cependant pas croire que parce qu’il y a régularité, le silence s’atteindra toujours instantanément. C’est l’état d’agitation intérieur qui donne la marche à ce niveau et non la somme des entraînements.

Dans les situations émotionnelles intenses, il est évidemment plus difficile de capter ce qui se passe. L’accueil de ce qui est dans le moment présent permettra calmer ce qui tente de s’exprimer alors. Il importe donc de ne pas nous juger ni comparer la qualité du silence qui s’installe en nous. Dès que nous allons dans cette direction, nous retournons dans le processus mental d’analyse qui nous éloigne de l’état de présence propice au silence. Chaque moment d’intériorisation est différent. Il n’y a donc pas de comparaison possible. Il s’apprécie pour ce qu’il est, pour le bien-être qu’il nous apporte, pour l’apaisement qu’il nous procure et pour les compréhensions qui en émergent.

Une seule minute de silence vaut son pesant d’or. Sachons la reconnaître à sa juste valeur. Accueillons-la et goûtons-la pleinement. Si étrange que cela puisse paraître, ce qu’on nomme vide du silence est en réalité plénitude de la vie.

Sylvie Ouellet

Auteure, conférencière, formatrice

Courriel : sylvie@sylvieouellet.ca

www.sylvieouellet.ca

Séminaire par Sylvie Ouellet

samedi 5 et dimanche 6 novembre de 9h30 à 17h30 à Voiron (Isère) France

Pour plusieurs, envisager qu’une âme puisse les contacter est fort interpellant. Dans ce monde rationnel, l’idée de communiquer avec l’invisible est encore trop souvent perçue comme une figure d’exception, quand elle n’est pas carrément rejetée.

Publié dans : CHANNELING, DEVELOPPEMENT, GUERISON, MAITRISE, MEDITATION | le 20 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

L’IMPORTANCE GRANDISSANTE DES FAMILLES D’AMES

 

Les familles d’Ames seront de plus en plus reconnues. Celles-ci se présentent sous deux modalités. Il y a d’abord la famille en termes d’orientation. Vous reconnaissez les êtres qui ont une orientation similaire à la vôtre. Vous vibrez comme eux, vous êtes joyeux lorsque vous vous rencontrez, lorsque vous partagez votre perspective sur la vie. Appelons cela la famille d’Ames associée au regard sur la vie et ayant une orientation commune. Il y a aussi la famille d’Ames associée à votre œuvre, à votre essence, à votre individualité. Par exemple, la famille des enseignants, la famille des guérisseurs. Ces familles oeuvrent  pour aider les autres.

chez francesca blog

Les familles d’Ames possèdent une structure matricielle. Encore aujourd’hui, lorsqu’ils cherchent leur famille d’Ames, plusieurs parmi vous éprouvent de la confusion, mais progressivement vous en viendrez à vous reconstituer en familles, en collectivité s, en cellules, selon les attractions propres à votre famille d’Ames.

Vous connaissez les conflits que vivent certaines familles biologiques. Nous n’avons pas à vous les décrire. Ces conflits sont souvent en surface, même si vous les considérez comme plus profonds. Lorsque nous vous entretenons de relations d’Ames, nous vous parlons de profondeur, d’êtres qui dans un même regard sur la vie, sont inspirés, nourris par des expériences et des regards qui viennent d’autres réalités, d’autres dimensions, d’autres temps. Voilà ce que vous vivez à l’heure actuelle : des changements qui, parfois, sont vraiment turbulents parce que, psychiquement, vous ressentez que vos valeurs doivent se transformer. Vous vous situez quelquefois entre le passé et l’avenir. Les valeurs auxquelles vous avez adhéré, que vous avez nourries jusqu’à maintenant, ne vous conviennent plus. Et les nouvelles valeurs, les nouvelles orientations qui vous appellent, vous insécurisent. Elles vous invitent à une telle réorganisation de votre vie, et à de telles transformations de votre caractère qu’elles vous insécurisent. Vous avez l’impression d’être suspendu comme un funambule sur un fil qui a perdu la perche lui servant à garder son équilibre alors que le vent s’élève.

Observez autour de vous à quel point les humains ne savent plus comment se comporter. A chaque transition, des êtres s’attachent au passé. Vous voyez donc chez certains un attachement plus intense à leurs valeurs familiales, tout  comme vous voyez chez d’autres un attachement à leurs blessures, à leurs souvenirs et à leurs peurs du passé, parce qu’ils les connaissent, bien sûr. Ceux-là se sentiront tenaillés, oppressés parce qu’ils résistent au détachement, et à entrer dans leur mouvement naturel familial. Dès lors, sur le plan psychique, beaucoup seront en difficulté, tandis que plusieurs autres, déjà préparés à tous ces détachements et entrant déjà peu à peu dans leur voie, dans leur essence, vivront un allègement.

Sanctus Hermanus canalisé par Pierre Lessard

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Publié dans : ACCORD, AME | le 18 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

La base des enseignements Alimentaires

 

1 – L’alimentation a-t-elle une importance pour notre évolution spirituelle?

- Je pourrais te répondre oui, mais je souhaite te répondre non. Je pense que si tu es en harmonie avec toi-même, la règle de vie ou la façon de te nourrir n’ont pas une importance capitale, car si tu suis une philosophie, si tu suis une orientation et que tu n’es pas d’accord avec elle au plus profond de toi-même, cela sera néfaste pour ton évolution spirituelle. Il faut suivre ton intuition la plus profonde. Il faut que vous suiviez votre intuition pour ouvrir votre coeur.

Il faut donc tout simplement que vous soyez en harmonie avec ce que vous mangez. Si vous faites un régime végétarien – par exemple – contraint et forcé parce que vous vous dites : « C’est bien pour mon évolution spirituelle », il y aura une lutte en vous, et vous n’acquerrez pas, vous n’irez pas vers la vraie spiritualité. Alors nous ne conseillerons aucun régime. Chacun fait selon ce que son coeur désire et lui indique, chaque être étant différent. Mais il faut transcender, il faut aller au-delà.

alimentation

Je vous dirai ceci, qui est pour nous beaucoup plus important : la vraie nourriture n’est pas celle du corps, la vraie nourriture est celle de l’Esprit.

Malheureusement, vous donnez beaucoup à manger à votre corps et vous laissez mourir de faim votre Esprit. Pour nous, c’est cela le plus important. Une nourriture aussi vous est essentielle, vous l’ingérez vraiment sans le savoir et sans le comprendre, c’est toute l’Énergie d’Amour qui est autour de vous, c’est cette Énergie Divine, ce prâna. Absorbez cette Énergie avec conscience et désintéressez-vous un petit peu de ce que votre corps absorbe. Votre corps aura d’autres besoins si vous donnez à manger autre chose à votre Esprit.

Il y a la bonne rigueur, il y a la mauvaise rigueur. À vous de savoir quelles sont votre bonne rigueur et votre mauvaise rigueur, car chaque être est une fleur différente dans le jardin de Dieu. 

2 – Vous nous avez enseigné dans d’autres lieux que dans l’ère du Verseau, non seulement les hommes ne mangeront plus leurs frères inférieurs, mais que les animaux ne se mangeront plus entre eux. La transmutation dont vous nous parlez permettra-t-elle ainsi une mutation biologique pour que cet état de choses puisse changer, parce que je vois mal qu’un lion puisse se nourrir d’herbe dans l’état actuel des choses.

- Ta question est très intéressante et je vais répondre ceci : dans la prochaine ère, lorsque la grande transmutation se sera faite, le seul règne qui se donnera par Amour aux règnes supérieurs sera le règne végétal. Cela peut vous paraître complètement étonnant, mais les animaux qui n’auront pas pu vivre la transmutation alimentaire ne pourront survivre. Donc les hommes et les animaux se nourriront de leur frère inférieur : le règne végétal. Ceux qui ne pourront pas se nourrir comme cela n’auront pas lieu d’être sur ce plan, sur ce monde. Il y aura beaucoup d’espèces qui disparaîtront car elles ne pourront pas s’adapter, aussi bien chez les humains que dans le monde animal.

N’oubliez pas ceci : les êtres humains, comme les animaux, se nourriront en grande partie de prâna, d’Énergie Divine, car ils auront ouvert les portes à ces Énergies. Pour les animaux, pour vos frères inférieurs, cela se passera d’une façon inconsciente, mais pour les humains cela se passera d’une façon consciente.  

3 – Un régime végétarien est-il souhaitable pour s’engager sur une voie ou encore un cheminement spirituel ?

Nous allons répondre oui, mais nous allons dire aussi ceci : ce n’est pas parce que vous ferez un régime végétarien que vous serez systématiquement sur la voie spirituelle. Beaucoup d’êtres ont l’impression qu’à partir du moment où ils sont dans une certaine éthique de vie, ils sont sur le chemin spirituel. Il peut y avoir des êtres qui ont encore un besoin physique d’absorber de la nourriture, c’est-à-dire de la viande, de la nourriture lourde et qui ont déjà fait une très grande ouverture, un très grand cheminement, parcouru un très grand chemin sur cette voie spirituelle.

La nourriture, comme les énergies, les ondes de forme ou tout ce qui vous entoure, peuvent être complètement transcendés. Vous absorbez de la viande, mais tout ce que vous absorbez n’est pas propre à une très bonne consommation et à une très bonne vie. Alors apprenez à bénir mentalement tout ce que vous absorbez, que ce soient des boissons, que ce soient des fruits, des légumes. Essayez de transformer toute l’énergie, toutes les vibrations de l’alimentation que vous absorbez. Vous seriez surpris de savoir que parfois vous absorbez du vrai poison, mais que votre véhicule de manifestation a aussi la capacité, sans que vous en ayez conscience, de le transmuter. Ne soyez pas trop préoccupés si vous avez encore des besoins de manger de la viande, de la charcuterie etc.

Il vous est dit que vous avez besoin de protéines pour vivre, nous pouvons vous dire qu’à un certain niveau de conscience, vous n’en n’avez plus besoin. Vous pouvez pratiquement vous nourrir d’une nourriture presque inexistante, car vous avez la nourriture énergétique, le prâna, qui prend le relais de la nourriture physique. Mais pour que ce relais puisse se faire, il faut que votre corps soit déjà dans une certaine vibration.  

4 – Est-ce qu’il est important de rester vigilant vis-à-vis des végétaux qui sont modifiés génétiquement pour notre alimentation, ou est-ce désormais sans intérêt ?

- Nous aimerions vous dire ceci : il aurait été important d’être vigilant par rapport à tout ce qui est manipulé sur votre planète. Mais maintenant cela n’a plus une importance considérable car tout sera vibratoirement et cellulairement totalement changé.

Donc, même si vous absorbez de la nourriture qui n’est pas celle que vous auriez dû absorber – c’est-à-dire qui n’est pas saine à la santé humaine – bénissez cette nourriture, absorbez-la avec amour, en sachant que rien ne pourra nuire à votre corps. Nous vous déconseillons de manger vos petits frères, mais si votre corps réclame encore de la viande, bénissez-la, absorbez-la dans l’Amour, dans la Paix, surtout pas dans la culpabilité.

Quoi que vous puissiez absorber, sachez que votre corps, vos cellules, ont la capacité de transformer, de transcender l’énergie absorbée en une énergie qui pourra être totalement positive pour vous.

Nous pourrions vous dire que même ce qui est complètement négatif pour la vie, c’est-à-dire la radioactivité telle que vous la connaissez, peut être totalement inoffensive si vous savez l’absorber.

Pour nous qui pouvons être humain comme vous sur certains mondes, nous ne craignons pas la radioactivité. Elle est totalement inefficace sur nos cellules, sur nos corps, car nous savons transcender tout ce que nous absorbons, que ce soit au travers de notre tube digestif ou de notre respiration. Vous pouvez faire cela et c’est très facile. Ayez conscience, chaque fois que vous absorbez de la nourriture ou que vous respirez, que ce que vous respirez et que ce que vous mangez sont parfaits pour vous.

Cellar and preserves

Vos anciens – c’est-à-dire les êtres d’il y a cent ans ou même moins – savaient bénir la nourriture avant de la prendre, et c’était ce qu’il fallait faire. Ils le faisaient en hommage au Père. Ils le faisaient inconsciemment et cela leur servait à intégrer, à ingérer totalement cette nourriture sans qu’elle puisse leur être néfaste. Ils n’avaient pas de maladies de la digestion comme vous en avez actuellement. Maintenant vous ne mangez pas, vous absorbez goulûment et sans conscience toute nourriture.

Tout ce que vous absorbez en énergie, que ce soit par le moyen de la respiration ou celui de la nourriture matérielle, doit l’être dans un autre état de conscience, c’est-à-dire en bénissant, en acceptant avec Amour tout ce qui va pénétrer dans votre corps et lui permettre de s’activer, de vivre, de se mouvoir, d’être.

Boire est nécessaire à votre vie, et également au nettoyage de votre corps. Vous nourrir est nécessaire pour avoir l’énergie, pour que votre corps fonctionne. Lorsque vous respirez, vous devez avoir conscience que c’est l’Amour universel que vous respirez et que cela aussi est nécessaire à votre bon fonctionnement. Ne soyez pas des automates qui mangent, boivent, respirent. Ayez conscience de ces actes essentiels à la vie.  

5 – Justement, au niveau de la nourriture pour les animaux, que peut-on leur donner avec des boîtes de pâtée, des croquettes ? Il se trouve que j’ai des animaux chez moi qui ne sont pas en très bonne santé à cause de cela.

Il n’y a pas que cette nourriture-là ! Les animaux subissent ce que tous les humains subissent. C’est-à-dire la Transformation !

Vous pourriez certes donner à vos animaux une nourriture plus saine, mais beaucoup moins facile à préparer et vous vous lasseriez très vite de préparer cette nourriture. Vous ne le faites même pas pour vous, vous ne le feriez pas pour vos « petits frères » animaux.

Ce que vous pourriez faire, chaque fois que vous ouvrez une boîte, magnétisez-la, bénissez-la et demandez que l’Énergie Divine pénètre cette boîte. Comme cela, la nourriture que vous donnerez à vos petits frères sera différente, transformée vibratoirement.

Le monde animal – même s’il souffre aussi beaucoup de vos actions sur votre monde – va devenir de plus en plus intelligent. Vous aurez de plus en plus la possibilité de communiquer de façon télépathique avec le règne animal, car celui-ci a des facultés de télépathie beaucoup plus importantes qu’en a le règne humain et vous pourrez communiquer avec tous vos frères inférieurs.  

6 – Que pensent les Êtres de Lumière du fait que la plupart des hommes soient encore carnivores et qu’ils fassent souffrir les animaux pour les tuer ?

- Ils n’ont aucun jugement, ils disent simplement : « Que chacun agisse selon son état de conscience. » Lorsque vous évoluez, lorsque vous passez sur des plans de conscience supérieurs, vous ne pouvez avoir qu’Amour pour vos frères différents. C’est à vous d’essayer de faire comprendre aux autres que la Vie est sacrée. Mais il faut être tolérant envers ceux qui font inconsciemment souffrir leurs petits frères d’un autre règne.

Chaque être peut avoir plusieurs phases dans sa vie, des phases où il a un rejet absolu pour tout ce qui est viande, puis il peut avoir d’autres phases où il a de nouveau envie de consommer de la viande. Ce n’est pas parce qu’il est plus ou moins évolué, c’est parce que son véhicule a besoin de cette énergie.

Là où vous devriez vous insurger, c’est pour la souffrance gratuite, c’est-à-dire lorsque vous faites ce que vous appelez des expériences en laboratoire. Cela est une souffrance gratuite qui ne vous sert pas, car vous pourriez découvrir les moyens de vous soigner beaucoup plus facilement et sûrement avec d’autres méthodes. Dans un temps qui ne sera pas si loin que vous le pensez, il n’y aura plus aucune expérience sur des animaux en laboratoire. Il y aura une loi qui sera votée interdisant toute expérience de vivisection. Un grand pas sera déjà fait.

 

Dossier de Monique Mathieu du site : http://ducielalaterre.fr/

Des conditions climatiques fluctuantes et de l’eau en abondance pour les années à venir

 

Le réchauffement planétaire est un phénomène réel, quoique temporaire. La température sur Terre augmente présentement et continuera de s’élever durant encore une génération, soit environs VINGT ANS. Les causes principales de ce réchauffement sont les variations du rayonnement solaire, l’augmentation du mouvement tectonique, la hausse de l’activité volcanique et l’augmentation de gaz carbonique dans l’atmosphère causée par l’activité humaine. Le réchauffement entraîne la fonte des glaciers et l’élévation du niveau des mers et des océans. Il provoque aussi des turbulences importantes dans l’atmosphère, la création de cyclones, et des raz de marée. L’ensemble des activités sismiques associées à l’élévation du niveau des eaux fait en sorte que les zones côtières de basse altitude sont fortement menacées d’inondations. Et plusieurs régions littorales envahies par les eaux deviendront impropres à la vie humaine.

Le changement de source d’énergie réduira de manière importante les émissions de gaz carbonique. Toutefois, le refroidissement planétaire sera provoqué davantage par un changement du rayonnement solaire. Une période importante de refroidissement de la température terrestre débutera dans une génération et pourrait perdurer très longtemps. Par la suite, soit au 23ème Siècle, le climat terrestre connaître des écarts de température très élevés et des variations très fréquentes. Une ville comme Paris pourrait connaître des fluctuations allant de +50 degrés à -20 degrés dans un même mois. L’humain devra encore modifier sa façon de vivre.

chez francesca

A cette époque, la transmutation de l’hypothalamus de l’humain sera complétée. Cette glande transformée favorisera une capacité d’adaptation rapide aux grands écarts de plusieurs conditions de vie, dont les écarts de température.

Ainsi, à court et à moyen terme, l’eau sera de plus en plus abondante sur la Terre. L’eau est aussi une nourriture essentielle pour l’humain. Une fois absorbée, elle permet à chacune de vos cellules d’être en communication avec les autres. Elles échangent alors leurs informations comme leur savoir, et cela facilité leurs relations et les renforce même.

L’EAU : CONTAMINATION ET EPURATION

L’eau permet un nettoyage tant physique que subit. Lorsque nous vous disons que l’eau est le premier remède de l’être humain, vous devez bien comprendre qu’en la buvant en début de journée elle contribue à l’évacuation de toxines ayant pu refaire surface durant la nuit. De la même façon, l’eau sur votre corps entraîne aussi l’évacuation de bactéries qui ne sont pas protectrices. L’eau nettoie aussi vos corps subtils. De trop grandes charges énergétiques, émotionnelles, ou mentales peuvent être équilibrées par un bain. Et un bain dans la mer ou l’océan sera encore mieux. L’eau sur votre corps comme à l’intérieur de votre corps assure une réelle épuration qui vous est très bénéfique.

Une eau plus abondante qui favorise la communication, la circulation et les relations favorise aussi le transport. Tout comme l’homme a emprunté les cours d’eau pour découvrir le monde, les microorganismes voyagent dans l’eau. L’eau est pour eux un véhicule majeur afin de circuler tant dans le monde végétal que dans le monde animal.

Toutes les formes de vie terrestres sont présentement en voie de mutation. Les bouleversements majeurs des éléments causent des changements dans les conditions de vie terrestres. Ceux-ci accentuent les transformations déjà en cours de la faune et de la flore. L’élévation des températures et des eaux oriente l’évolution des mutations végétales et animales.

C’est ainsi qu’une multitude de microorganismes naissent. Non seulement ils sont plus nombreux, mais leurs essences sont plus variées. Cela signifie qu’un ombre insoupçonné de nouveaux microbes est déjà en émergence sur Terre. Certains ont même des attributs tout à fait inconnus des humains. Parmi tous ces attributs, leur taille infinitésimale les rend indétectables, tandis que leur formidable résistance et la multiplication des variétés en font des super-bactéries.

Leur prolifération et leur circulation sont assurées par la hausse des eaux et des températures. Ainsi, la contamination est plus facile et les épidémies seront de plus en plus fréquentes jusqu’à ce que les systèmes immunitaires se transforment eux aussi. Si pour l’homme, l’eau est plus abondante, elle risque d’être également plus souillée. Comme elle est votre meilleur remède, vous avez intérêt à changer vos modes de consommation.

L’eau que vous pouvez consommer afin de privilégier une meilleure santé devient donc plus rare, même s’il y a plus d’eau sur Terre.il vous faudra puiser plus profondément dans le roc. En profondeur et dans la pierre, l’eau non seulement se nettoie mais augmente son rythme. Lorsque l’eau accélère son rythme, elle se purifie naturellement d’elle-même. A l’instar de l’eau, lorsque vous élevez votre taux vibratoire, vous permettez une épuration non seulement subtile, mais aussi physique. Il en va de même pour l’eau. Lorsque le rythme de la circulation de l’eau s’accentue, il y a épuration. Qui plus est, lorsque cette épuration s’effectue à travers les rochers, il y a aussi une revitalisation, une déminéralisation naturelle de l’eau. Ainsi, l’eau devient beaucoup plus saine.

Extrait du livre p. 169 de Pierre LESSARD : « nourriture de guérison et de transmutation cellulaire  » saisi par Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans : 2016 - PREDICTIONS, 2019 - PREDICTIONS | le 13 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

S’IDENTIFIER AUX ELEMENTS – VUE CELTIQUE

 

 

Les éléments qui constituent l’individu peuvent être vus comme équivalents aux chakras, aux planètes, aux sens et aux couleurs, mais c’est une autre histoire. Durant la divination, nous utiliserons les neufs dúile et nous ferons référence aux Trois Chaudrons de l’Échauffement, de la Vocation et de la Connaissance plutôt qu’aux chakras. 

Mais avant d’évoquer davantage les éléments et les Trois Chaudrons, voyons ce qu’un Ollamh peut nous dire concernant leurs Mystères lorsqu’il essaie d’harmoniser son propre Dúile au cosmos. Ce regard en « coulisses » est contenu dans une grande et ancienne invocation appelée « Le Mystère » et attribuée à Amergin, fils de Mile, Ollamh des Milesiens (vers 1000 avant l’ère commune).

 les éléments

 

 Cette traduction a été réalisée par R.A.S. Macalister pour le Livre des Invasions ou Leabhar Ghabala. 

Nous devons être capables de nous identifier à chacun des éléments de notre corps et du monde qui nous entoure. 

Le Cosmos et l’Être contiennent des éléments qui sont interconnectés selon leur essence, leur relation à l’ensemble des autres éléments et leurs relations les uns par rapport aux autres. 

Les os sont la charpente du corps. Ils forment la forme du Chaudron de la Vocation. Ils sont notre pilier. Pour les Celtes, et les peuples du Néolithique qui vivaient avant eux dans les Îles Britanniques, les os contenaient la Magie d’une personne. Ils étaient utilisés pour produire des outils magiques et étaient sculptés de divers symboles et d’Ogham afin d’amplifier leur effet. D’ailleurs, c’est sur la pierre qu’était écrit l’Ogham et c’était par les « cris » de la pierre que le roi était choisi. La pierre est la fondation d’une maison tout comme les os sont la fondation du corps. Ce n’est pas un hasard si les plus puissants lieux magiques d’Irlande furent ornés de pierres sculptées, comme à Brú. On accordait également aux météorites une importante position mystique ; elles étaient considérées comme les os des étoiles, des « pierres qui brûlent ». 

La chair est la partie du corps connectée au squelette et qui donne à notre corps une forme. Cette forme, ou silhouette, est connue en Irlande comme le delb. La chair est ce qui nous permet de nous mouvoir et nous donne de la force. C’est la substance que nous consommons, brûlons et sacrifions (avec le sang) quand nous faisons des offrandes aux Dieux. La chair d’un taureau était offerte et mangée afin de faciliter les visions de Tarbh Feis. Parfois, le sang ou la chair d’un ennemi étaient ingérés durant les rituels qui suivaient une bataille (selon certains auteurs, mais ce n’est pas un fait avéré, bien que cela ne me surprendrait pas). La Terre est l’analogie cosmique de la chair. C’est la Terre qui supporte notre   existence et c’est à Sa surface que nous travaillons. La chair est le principal composant du Chaudron de la Vocation. 

Les cheveux et la peau sont les « capteurs » de nos corps. La peau est l’organe sensoriel le plus étendu que nous possédions. Elle réagit au toucher, au chaud, au froid, à la souffrance et au plaisir. La peau est la seule voie par laquelle nous prenons conscience de nous-mêmes, de nos limites et de notre environnement. Les cheveux, qui poussent sur la peau, sont une voie supplémentaire nous permettant de percevoir notre environnement sans rien toucher. En effet, grâce à eux, nous pouvons percevoir le vent et l’électricité statique. Tout comme notre peau, notre chevelure reflète notre état de santé  général. Quand nous nous sentons bien, nos cheveux sont brillants et soyeux. Quand nous sommes déprimés, ils sont ternes et plats. 

L’aspect de notre peau, comme l’aspect de nos cheveux, est un indicateur de notre condition physique. Un environnement sain se reflète dans une herbe bien verte, des plantes, des arbustes et des arbres vigoureux. Notre peau et nos cheveux fournissent la couverture du Chaudron de la Vocation. 

Le sang est la rivière de vie du corps. C’est ce qui soutient la chair, comme la respiration. Il nous réchauffe et reflète notre état émotionnel. Le sang est l’un des trois feux du Chaudron de l’Échauffement. Sommes-nous chauds ou sanguins ? Notre sang ne fait qu’un tour ? Avons-nous les yeux injectés de sang ? Ou peut-être sommes-nous de sang bleu ? Ces expressions soulignent bien la nature jaillissante, structurante et réactive du sang. Tout comme le sang est la source de vie du Corps, la Mer est le Chaudron d’Abondance pour le Monde. La Mer exprime ses humeurs et se tempère, comme le fait le sang. La Mer est dans un état de changement constant. C’est le Sang du Monde. 

Le souffle est le constant renouveau de l’esprit. Il permet une mise à plat des sentiments et des tensions. Notre respiration est également utile au processus d’oxygénation du sang. Elle est l’un des trois feux du Chaudron de l’Échauffement. Le souffle est ce qui affecte nos humeurs et nos perceptions. Dès notre naissance, notre premier acte conscient en ce monde est la respiration. Ce n’est pas une coïncidence si les termes qui désignent le souffle, l’âme et le nom ont tous la même racine en Irlandais (anail, anam, ainm). Le souffle et le vent sont des correspondances entre le corps et la nature. 

Les Celtes voyaient dans le vent le souffle des cieux. Il était également utile aux marins pour prévoir le temps et prédire leurs prises. D’un autre côté, l’esprit jouissait d’une plus grande considération chez les Celtes. La sagesse était réputée couler des sources et des chaudrons. C’est une coïncidence surprenante que ce « flux de sagesse » d’une source de connaissance trouve des parallèles évidents dans les ondes alpha découvertes par la science moderne. Peut-être les Druides ont-ils découvert la nature ondulante de la pensée lors de leurs chirurgies du cerveau ? (Des exemples ont été découverts dans des tombes celtes.) La Lune est le phénomène naturel qui contrôle les vagues sur la terre et en mer. Elle est le symbole de la pensée et du cycle de la Nature Elle-même. L’esprit est l’un des trois feux du Chaudron de l’Échauffement. 

Le visage était considéré comme une fenêtre donnant sur la personnalité d’un individu. Comment quelqu’un se tenait en public et comment il était perçu par les autres était essentiel. La réputation et les exploits personnels étaient vantés par les poètes et les bardes. La parole et l’honneur d’un homme (ou d’une femme) étaient aussi importants que sa vie elle-même. L’importance du visage et de l’apparence devait transparaître dans l’emphase des druides pour la satire et dans leur habileté à blesser ou tuer l’objet de leur mépris (en parole seulement). 

C’est le soleil qui représente le visage du monde : il l’illumine pour que tous les êtres puissent voir et être vus. C’était suivant la course du Soleil ou contre lui que l’on annonçait les louanges et les insultes.

Il était l’exemple-même du visage pour les Celtes. Le visage était l’ouverture du Chaudron de la Connaissance. 

Le cerveau sert de support aux pensées et aux souvenirs. Il est comme le papier des livres ou le silicone des ordinateurs : c’est le media qui contient notre esprit et nos pensées. Il est l’ordonnanceur   et l’architecte de nos facultés mentales. Être un « cerveau » implique de très fortes capacités de déduction. C’est le signe de nos pouvoirs mentaux. Le cerveau est le « ragoût » contenu dans le Chaudron de la Connaissance, tout comme les Nuages et les Étoiles sont le ragoût cosmique des Dieux. Les Druides lisent les étoiles et les nuages pour obtenir la Sagesse des Dieux. L’astrologie druidique était encore appelée Neladoracht, littéralement « l’observation des nuages ». 

La tête était vénérée chez les Celtes qui conservaient la tête de leurs adversaires les plus importants comme trophées. On pensait pouvoir contrôler l’âme d’une personne si l’on possédait sa tête. Effectivement, celle-ci était réputée contenir l’essence de la personnalité et du pouvoir d’un individu. C’est pourquoi elles étaient préservées dans de l’huile de cèdre et exposées en bonne place dans les salles de banquet et la maison (ainsi que sur les chars et les chevaux). La tête contrôlait l’Être, tout comme les Cieux règnent sur la Terre. Le Roi Sacré qui possède la Souveraineté de la Terre (comme le chef des Tuatha et l’époux de la Déesse). La tête était le récipient pour le Chaudron de la Sagesse. 

Bien d’autres choses pourraient encore être ajoutées en ce qui concerne les éléments et la cosmologie celtes. D’une part, les Celtes utilisaient les quatre directions pour établir leur centre (tout comme le Soleil lui-même et les étoiles), puis ils ajoutaient d’autres dimensions à leur espace : un ici, un en haut et un autour (un extérieur et un en-dessous). Ce monde et l’Autre-Monde se touchaient presque en tout lieu, mais, à certains moments et en certains endroits, les portes pouvaient s’ouvrir un petit peu plus grand. Mais il s’agit là d’innombrables autres histoires !

 

Pour plus d’information sur les voies des Druides et les mystères de l’Ogham, vous pouvez lire mes articles sur la divination oghamique dans le Journal of the Henge of Keltria

 

http://www.keltria.org  ou visiter le site  http://www.summerlands.com

Publié dans : ELEMENTS, LOI NATURELLE | le 13 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

Qu’est-ce en réalité que la Mer-Ka-Ba

  

Techniquement, elle consiste en un champ éléctro-magnétique situé aux environs de 4 degrés Kelvin, et qui se trouve essentiellement dans la zone des micro-ondes (tout au moins dans la troisième dimension), totalement géométrique de par sa nature. 

Plus précisément, la géométrie en question est appelée ‘’Géométrie Sacrée’’, car on la trouve dans tous les schémas originels de la Création.

Le champ de la Mer-Ka-Ba est extrêmement complexe, englobant les cinq solides platoniques ainsi que d’autres polyèdres sacrés. On pense qu’il s’étend à tous les univers parallèles et à toutes les dimensions possibles, et que sa nature électro-magnétique peut au besoin se modifier pour prendre tout autre aspect jugé plus adéquat.

Le schéma directeur de la Mer-Ka-se retrouve partout dans la nature.

Lémurie0

L’une des fonctions de la Mer-Ka-Ba, nous l’avons dit, consiste à servir de véhicule pour le transfert de l’esprit et du corps dans le monde suivant. Cependant, cette fonction (ainsi que la plupart des autres possibilités) ne peut être activée sans changement de la personne.

La Mer-Ka-Ba entoure le corps humain à la manière d’une toile géométrique tridimensionnelle, en sommeil et inopérante jusqu’à l’instant T.  Lorsque l’esprit qui habite le corps prend conscience qu’il est là et commence à modifier certains aspects de lui-même, c’est  le point de départ d’une incroyable transformation.

Selon la tradition des cabalistes qui se plaçaient hors du cadre de la mystique juive orthodoxe, le Char Divin est le véhicule qui permet à l’âme de voyager à travers les 7 cieux.

Pour la mystique conventionnelle, ce Char est celui de Dieu, et nul humain – hormis le prophète Elie qui fut enlevé sur un « char de feu » sans connaître la mort – nul homme ne peut prétendre disposer d’un tel vaisseau magique. Or, la vérité est fort différente, car la Merkabah est l’enjeu final de la réintégration de l’humanité dans son domaine originel. Chaque âme-esprit est originellement un système spatial autonome, un aéronef de nature spirituelle. Et que pourrions-nous être d’autre au plan spirituel essentiel ? C’est pourquoi les enseignements à base de voyage astral ne restituent rien de la splendeur et des pouvoirs du vaisseau de l’âme. Celui-ci ne reprend son envol que lorsque l’être en incarnation se réinsère harmonieusement dans la trame universelle en délivrant son âme de la double illusion physique et invisible. En comparaison avec la magnificence du vaisseau divin immortel, notre structure éthérico-astrale-causale est comme rien.

La Merkabah est plus que l’enveloppe de l’âme, c’est le vaisseau du corps spirituel. Elle l’entoure comme une sphère de plus de trente mètres de diamètre, tel un globe électromagnétique formé de sept cercles dimensionnels, de douze constellations lumineuses et de trois « moteurs » énergétiques. Il s’agit en réalité d’un hologramme de l’univers entier, mais cet hologramme est plus réel que notre réalité actuelle qui doit servir de tremplin pour relancer le vaisseau.

C’est pourquoi les anciens sages ont écrit que l’homme est un reflet de l’univers. Ils ne parlaient pas de l’homme physique, psychique et spirituel, mais de la forme céleste qui abrite notre individualité incarnée, laquelle n’est qu’une greffe provisoire placée dans la Merkabah.  Le but de la vie et notre fonction en tant qu’être incarné, est de réveiller le vaisseau et de lui fournir un conducteur pouvant se réinsérer dans l’univers interne. On comprend que ces données ne soient pas divulguées dans les livres car l’homme ordinaire ne peut concevoir que le monde spirituel invisible dont on lui parle dans les écrits spirituels n’est en réalité qu’un reflet illusoire, tandis que la réalité divine lui est absolument inconnue. Aujourd’hui encore, cela est hors de l’entendement de la plupart des mystiques, occultistes et ésotéristes, sans parler des théologiens et des religieux. Il faut disposer d’une ouverture de conscience exceptionnelle pour ne pas se laisser abuser par les fantasmagories répandues dans les enseignements de l’ère des Poissons. La réalité suprême nous demeure inconnue. Tout reste à découvrir.

Les lecteurs de Krishnamurti, par exemple, ont du mal à saisir ce qu’il entendait par le « tout autre » qui est la dimension supérieure au-delà des sept sous plans de notre continuum.

A partir de cette dimension extra cosmique, l’on commence à entrevoir l’immortalité car le vaisseau de la Merkabah devient une expérience consciente, mais indicible, d’où le refus des initiés de spéculer à son sujet.

Jusqu’au 20 °siècle, la description du vaisseau de l’éternité était jugée inassimilable. C’est pourquoi les clairvoyants n’en font pas mention, ou bien de manière indirecte, lorsqu’ils évoquent la similitude entre macrocosme et microcosme.

Nous savons qu’un centre d’énergie émettant des ondes dans un espace homogène (isotropique) crée naturellement une forme sphérique. C’est pourquoi l’idée divine qui jaillit de la source de l’énergie primordiale génère une sphère. (On peut en faire l’expérience lorsque l’on fait des bulles en soufflant. Il apparaît des sphères qui prennent les sept couleurs de l’arc-en-ciel, ce qui sur un plan cosmique se manifeste sous l’aspect d’un champ de sept dimensions pulsé par le souffle de la dynamique divine) 

Cette bulle divine est la forme originelle de tout être qui vient à la vie dans le sein de l’éternité. C’est ce que les ésotéristes nomment un « esprit-vierge ». Au début cet être n’a pas d’individualité consciente mais il dispose d’un véhicule, le corps de la Merkabah pour voyager et expérimenter. Constitué à « l’image de Dieu », ce corps divin a donc en lui toutes les potentialités universelles et les pouvoirs d’un dieu: amour, sagesse et force. Il ne lui reste qu’à les extérioriser selon son génie individuel au fil d’un processus d’évolution divine qui est ascendant pour l’éternité. Il n’est pas prévu d’involution dans ce voyage vers les univers glorieux, mais il existe la possibilité d’apprendre par la douleur en faisant l’expérience de l’oubli de la source. C’est ce qu’on nomme la « chute ».

Il y a eu une inversion de nos puissances. C’est pourquoi, la spiritualité de l’ère nouvelle commence à admettre que l’univers est un hologramme que nous avons projeté.

Ainsi, les Merkabah sont certes très endommagées, mais étant indestructibles car faites de substance éthérique divine, rien ne peut les anéantir. Il suffit qu’un conducteur en reprenne le contrôle. Ce peut-être chacun d’entre nous, car nous disposons tous d’un tel véhicule supérieur.

Magazine Undercover

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans : MER-KA-BA | le 10 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

IL FAUT BIEN SAVOIR OU L’ON MET LES PIEDS

 

Le contact avec des êtres de l’au-delà et des plans invisibles est un fait qui ne peut être nié, mais tout dépend du niveau de conscience de celui qui en fait l’expérience. Le semblable attire le semblable.

Une assemblée de spirites qui invoquent des esprits défunts capteront l’attention d’êtres désincarnés qui sont restés attachés au plan terrestre. Il s’agit souvent d’âmes en peine. D’autres désincarnés, plus retors, recherchent un contact avec l’humanité pour lui soutirer de l’énergie, car ils ne veulent pas se dégager de la terre pour rejoindre les plans subtils. Il peut s’agir de criminels, de pervers ou bien encore d’êtres adonnés à un vice durant leur vie terrestre. ils continuent à rechercher avec avidité les ambiances glauques qui excitent la sensation éprouvée lorsqu’ils avaient un organisme. On les trouve dans l’air enfumé des cafés où ils se greffent sur le corps astral du buveur invétéré afin de ressentir par son truchement une ivresse dont ils sont privés à cause de la perte de leur corps. Mais seuls les esprits véritablement « mauvais » restent attachés ainsi à la terre, en vampirisant les humains. Une âme « normale » désire au contraire quitter la lourdeur terrestre pour rejoindre les plans éthérés.

blogs de francesca

Il y a les « esprits de la nature » qui sont les créatures attachées aux divers règnes et qui en assurent l’équilibre. Ces formes énergétiques anthropomorphisées dans les légendes sous la forme des lutins et des fées, demeurent dans le cadre de leur fonction sur la dimension éthérique, le double énergétique de la matière. Ces êtres peuvent apparaître aux hommes dotés de clairvoyance éthérique, mais ils ne délivrent pas de message, se livrant tout au plus à des facéties à l’encontre des étourdis « qui ne savent plus où ils ont mis leur clé ». Par des rites magiques, il est possible de mettre certaines de ces créatures sous contrôle, afin de leur faire accomplir des tâches.

Ces créatures obéissent aux pensées lorsque celles-ci sont canalisées et amplifiées rituellement. L’on peut manipuler ainsi des agents invisibles qui accomplissent des actions plus ou moins nettes.

Le bas astral est la dimension où se reflètent nos désirs, il est donc rempli de formations astrales plus ou moins individualisées à l’image de nos pulsions et de nos désirs.  La plupart des médiums ne dépassent pas ce niveau, et quoique l’image du Christ et de la Vierge orne leur bureau, on peut ressentir combien l’atmosphère de leur cabinet (sans jeu de mot) est malsaine. Sur un niveau supérieur du plan astral, le désir est plus subtil et il prend une qualité dévotionnelle.

Seuls les clairvoyants d’un haut niveau peuvent observer cette dimension, mais les êtres qui y résident en paix ne se manifestent pas à l’humanité qui est dans les turbulences de l’incarnation.

Il n’y a que les morts liés à la terre qui sont contactables depuis la terre, et ils ne sont pas à prendre avec des pincettes. Exceptionnellement, l’on peut avoir un contact avec un parent ou une personne chère lors d’un rêve. Ce peut être un dernier adieu de sa part  avant de disparaître sur une dimension supérieure. Il ne faut pas capter les morts car cela les retarde dans leur détachement. C’est même une douleur pour eux d’être ramenés en bas par nos pensées de tristesse. 

Plus haut. Au-dessus du plan astral le plus élevé, on trouve les hiérarchies angéliques attachées à des fonctions cosmiques en rapport avec le fonctionnement des éléments naturels. Ces êtres, connus sous le nom de Séraphins, Chérubins, Anges, etc, sont de puissants gardiens des lois universelles. Il est insensé de croire que l’on pourrait communiquer avec ces puissances, mais hélas, des entités lucifériennes de l’astral le laissent croire aux ignorants. Il est de mode d’être en contact avec les anges mais l’on confond ici « l’ange personnel » qui est la voix du subconscient, avec une entité extérieure. Un ange véritable accomplit sa fonction sans s’occuper d’autre chose.

S’il y a des entités qui nous surveillent et qui s’approchent de trop près, ce ne sont pas des anges, loin de là, mais plutôt des voyous de l’astral qui flairent une aubaine.

Le problème de l’ange gardien est différent car c’est un élément de notre structure spirituelle interne. Il est une partie de nous-même.

En ce qui concerne un éventuel contact avec des esprits supérieurs, seul le semblable attire le semblable. Il est impossible que de grands êtres spirituels en mission dans l’aura terrestre, puissent se manifester à un quidam.

Il y a des agents célestes qui supervisent l’activation de notre éveil spirituel, mais ils n’interférent pas dans le karma. Pourquoi le feraient-ils ? Il faut se croire très important ! Dans ce cas, ce sont des entités parasitaires qui jouent avec notre vanité. Les esprits de la tentation arrivent quand nous sollicitons le ciel pour avoir des contacts personnels. Ils peuvent nous obnubiler en flattant notre orgueil toujours prêts à se faire allumer.

Il faut donc remettre les choses dans de justes proportions.

En ce qui concerne les véritables messagers divins, il s’agit d’âmes libérées venant d’un autre univers avec un ordre de mission précis. Il faut être tombé bien bas pour s’imaginer que ces grands êtres pourraient venir nous trouver pour nous confier des secrets. Cette erreur provient de l’ignorance des médiums qui ne connaissent pas la structure complexe de l’univers. Il faut étudier d’abord.

Ils confondent les plans invisibles de notre nature avec le monde divin. Un être qui n’a pas atteint la libération sera trompé par des esprits qui peuvent le tenter sous l’apparence d’un ange de lumière.

HELENA B

Une télépathe de haut niveau comme Helena Blavatsky https://fr.wikipedia.org/wiki/Helena_Blavatsky    a confié que ses « maîtres » l’avaient souvent trompé et qu’ils s’étaient servis d’elle pour mener leur politique occulte. : http://www.theosophie.fr/5aa1-h-p-blavatsky-livres-et-articles-disponibles-sur-le-site.php

Que chacun soit sa propre lumière.

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans : ANGES, CHANNELING, ESPRITS, La MORT | le 8 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

Lorsque l’ETRE sentira qu’il est multidimensionnel

 

La transmutation de notre humanité ne signifie pas qu’un groupe d’élus parmi nous s’élèvera dans un grand vaisseau pour être conduits dans une autre dimension ou sur un autre plan de conscience. Ne croyez pas que la Terre va se détruire ainsi. Pourtant, malgré beaucoup de résistances, la psyché se transforme et les humains s’élèvent au-delà des croyances, de leurs habitues, et entrent en relation avec l’univers, la multidimensionnalité de l’univers et celle de l’être.

Non seulement ce dernier comprendra intellectuellement qu’il est multidimensionnel, mais il le sentira. Et s’il le sent, c’est aussi parce ses facultés de transmutation s’accentuent parallèlement à sa désidentification à l’égard de sa personnalité humaine et à son plus grand détachement matériel et affectif.

1blog chez francesca

Nous savons que cela peut vous choquer quand nous affirmons qu’il y a un détachement affectif croissant. Mais comprenez que cela est au profit de l’émergence de l’Amour réel, et d’une intensification des relations fraternelles et amoureuses. L’affectivité et tout ce qui peut y être associé en termes d’attachements, d’attentes et de dépendances disparaître peu à peu. Si certains en sont bouleversés, c’est qu’ils n’ont pas encore ressenti toute l’intensité de l’amour. Ils peuvent le concevoir, l’imaginer, mais ils ne l’ont pas encore ressenti dans sa toute-puissance.

Par ailleurs, des relations se développent avec d’autres formes de vie. Des êtres invisibles existent sur cette Terre. Et bientôt, dans vos contrées, vous aurez le bonheur d’établir des communications régulières avec ces êtres. Avant d’ériger nos demeures, avant de construire nos chemins, nous communiquerons avec eux. Ils nous révèleront l’existence de champs magnétiques, de couloirs énergétiques qu’il est préférable de ne pas perturber. Ils nous informeront des différentes formes de vie intraterrestres et extraterrestres dont nous n’avons pas encore pris conscience. Ils nous instruiront sur les vertus de l’équilibre dans la nature. Grâce à ces communications, vous ferez de meilleurs choix avant de construire vos demeures, vos villages, vos cités et les voies de circulation les reliant, car vous percevrez véritablement l’inspiration de l’Esprit saint.      

Nos facultés extrasensorielles s’ouvrent, s’intensifient. Il nous faut être présent et attentifs. Notre regard sera plus net, ainsi que nos voix intérieures, nos images, nos perceptions et nos sensations. Faites preuve de vigilance, et surtout, utilisez vos perceptions avec diligence afin de ne pas confondre ce à quoi pourrait vous servir votre personnage qui, lui, est en désarroi.

Nous sommes de plus en plus éclairés par l’Esprit. Nous le sentirons dans les mois et les années à venir, et tout deviendra de plus en plus clair pour nous. Nous savons aussi que plus les éléments sont clairs, plus les choix sont naturels et plus l’attachement est un non-sens.

Dans toutes ces ouvertures psychiques à l’Esprit, il y a des déroutes. Parmi celles-ci, nous avons exploré l’attachement à ce qui ne tient plus, les désillusions que cela peut entraîner et les colères que cela peut déchaîner. Les déséquilibres d’ordre psychique et mental vont aussi augmenter. De nombreux humains vont confondre les réalités.

Il est très important que nous soyons vigilants envers nous-mêmes et les autres. Ne tentez pas de précipiter les étapes, ne tentez pas de faire un effort pour intégrer dans la réalité terrestre ce que vous avez perçu dans une autre réalité, car cela vous créera des difficultés et des obstacles. Et si vous insistez, cela dérèglera vraiment votre aptitude à être en équilibre dans chacune des dimensions. L’accès à de nombreuses sources d’information exige que vous puissiez aussi faire la part des choses, être suffisamment présents pour constater quelle information est utile dans quelle dimension.

De plus en plus d’humains vivront, dans la transition en cours, des états psychotiques, schizophréniques ou paranoïaques. Il est urgent que notre société leur apporte de l’aide pour les accompagner. Il est aussi vital que les soins prodigués à ces humains ne soient plus associés aux drogues ou à une réclusion forcée.

Les transformations  psychiques sont merveilleuses car l’ouverture à l’Esprit, à la sensitivité, nous donne accès à l’autre monde. Ces transformations nous permettront de vivre et de créer dans un monde meilleur, plus intéressant. Par ailleurs, nous devrons accompagner nos frères et soeurs ayant de la difficulté à organiser et comprendre l’information, et à se détacher de leur passé, de leurs blessures, et dont les traits caractériels expriment leurs peurs. Et vous devez constater vos propres excès de caractère et modérer les emportements de votre personnage, qui plus que jamais veut tout choisir et tout décider, car il sait que son temps est révolu.               

Lorsque vous cherchez des informations dans les réalités parallèles, il s’avère parfois difficile de les intégrer du fait qu’elles proviennent d’ailleurs. Lorsqu’elles se présentent à vous naturellement, elles prennent la forme de sensations, d’informations qui facilitent vos choix, vos décisions, vos orientations. Ce qui importe, c’est que vous ne cherchiez pas une information précise. Et si vous en captez une émanant d’une réalité parallèle, efforcez-vous plutôt de la sentir. Tentez d’avoir un ressenti intuitif de cette information au lieu de la gérer intellectuellement et de tenter de lui donner un sens purement logique.

Prenons un exemple. Imaginons que, pendant une activité, vous perdiez vos lunettes. Vous pouvez chercher intellectuellement pourquoi vous les avez perdues. C’est très simple : parce que vous n’étiez pas attentif. Mais vous pouvez y chercher une raison plus profonde. Quel est le sens de cette perte ? Pourquoi à ce moment-là ? Intellectuellement, vous risquez de trouver un ensemble de raison, d’interprétations qu ne sont pas forcément justes. Entrez plutôt dans la sensation, sentez-vous sans vos lunettes, à cet instant précis. Qu’est-ce que cela vous fait vivre ? Peut-être de l’insécurité.

Allez plus loin dans la sensation. Peut-être y aura-t-il alors un moment de repos. Peut-être trouverez-vous de nouvelles inspirations, puisque le fait de porter des lunettes vous empêchait peut-être d’accéder à toutes les informations existantes. Peut-être êtes-vous ainsi, sans vos lunettes, plus près de vos inspirations. Allez dans la sensation de ce qui se présente.                                                                             

Sanctus Hermanus canalisé par Pierre Lessard

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

 

Publié dans : 2019 - PREDICTIONS, MULTIDIMENSIONNALITE | le 7 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

A la découverte de Laura Knight-Jadczyk

 

L’essentiel, la chose que je veux souligner, c’est que chacune de nos réalités personnelles est une sorte de réalité en soi. Nous pourrions être connectés comme le montre cette image – celle qui évoque des trous de ver, mais je ne veux pas parler des trous de ver. Pour autant que l’on sache, nos liens avec les autres sont un peu comme des trous de ver. Nous pouvons entrer et sortir de ces réalités par une sorte de trou de ver. A quoi ressemble vraiment un trou de ver ? Personne ne le sait. Peut-être que quand vous êtes vraiment en phase avec une autre personne, votre partenaire, votre bébé, vos amis proches ; peut-être qu’il y a un trou de ver activé et toutes sortes d’échanges que vous ne soupçonnez même pas, à un niveau plus profond, entre vos deux unités de conscience de lecture d’onde.

Image de prévisualisation YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=tIocTERnwg4

Je veux revenir à cette image en particulier. Si nous savons qu’il y a un nombre infini de réalités possibles dans lesquelles vous pourriez entrer, peut-être que quand votre conscience en sélectionne certaines, les autres dépérissent, se dissipent, ou disparaissent. En gardant aussi à l’esprit, que cette réalité est encore plus grande, comme celle que nous avons ici. Il y a une réalité mondiale avec différentes populations d’individus ; des sous-réalités et sous-sous-réalités et sous-sous-sous-réalités et ainsi de suite. Imaginons qu’en ce moment même, il y a tout un tas de mondes qui se chevauchent. Ce sont des planètes Terre.

Comme vous le savez probablement, la plupart des gens sur la planète Terre ne semblent apparemment pas pouvoir faire grand-chose pour l’état de la planète. La destruction mondiale actuelle à cause de la cupidité, de big pharma, big agra, des grandes entreprises et les guerres. L’uranium appauvri, les centrales nucléaires et les déchets dans les océans. Je ne sais pas si quelqu’un parmi vous a fait attention à ces choses, mais c’est vraiment très mauvais. Je ne pense pas qu’une issue positive à ce monde soit très probable ; avec toutes ces conditions particulières. Je ne sais pas pour vous, mais en tant que personne ayant passé la majeure partie de sa vie à étudier et analyser l’histoire, chaque fois qu’il y a eu une domination pathologique, elle ne change vraiment que lorsqu’une autre domination arrive. Ils se mettent à faire la guerre et se servent de la propagande pour monter les populations les unes contre les autres. L’une ou l’autre peut ne pas être détruite.

Ce qu’il se passe habituellement, c’est qu’à chaque fois que les gens sont vraiment au point où ils détruisent l’environnement – et c’est déjà arrivé – d’une certaine façon, le Cosmos n’aime pas cela. Il envoie une ou plusieurs comètes flamboyantes ; ou un tas de petites, ou peut-être une grande, peu importe. Boom ! Tout le monde revient à l’âge de pierre. Non seulement les populations sont sérieusement décimées, mais le potentiel de destruction technologique est également dévasté. L’environnement est agité. De nouveaux éléments chimiques sont apportés à la planète; de nouveau minéraux. Il y a des tempêtes, qui redistribuent les minéraux à la surface de la Terre. Il y a des volcans, des pluies, toutes sortes de choses qui se produisent et qui agitent très violemment la planète. La plupart des créatures, y compris les humains, ne survivent pas à ce genre de chose, mais c’est en réalité très bénéfique pour la planète. C’est comme du rolfing pour la planète [Le rolfing est une thérapie manuelle visant à l'intégration structurale du corps et du mouvement - NdT]. La planète aime vraiment ça, elle se sent beaucoup mieux après. Elle se débarrasse de tous ces parasites.

LAURA

Même si cela ne se produit pas. Qu’imaginez-vous qu’il se passe ? Réfléchissez-y, réfléchissez vraiment sur comment sont les choses. Honnêtement, pensez-vous vraiment que, si vous vous asseyez là et méditez sur paix dans le monde, un psychopathe va soudainement acquérir une âme et changer ses habitudes ? Comment imaginez-vous que cela se produise ? Les gens ont eu des Journées mondiales pour la paix dans le monde depuis les années 70 et tout n’a qu’empiré. Je ne sais pas pour vous, mais de là où je me tiens, on ne dirait pas que c’est une activité très positive. Tout va de mal en pis. Avant, on n’avait pas besoin de fermer sa porte à clé. Avant, vous pouviez aller voir un policier et lui demander de vous aider, car il était là vraiment pour vous aider ; c’était votre voisin. Vous saviez qui il était. Aujourd’hui, les policiers ressemblent à… qui sont les soldats dans Star Wars ?

Public : Les Storm Troopers.

Extrait de l’article paru sur le site https://fr.sott.net/article/21113-Laura-Knight-Jadczyk-La-theorie-de-l-information-et-la-creation-de-la-realite

Publié dans : O.V.N.I et E.T., VIDEOS à voir | le 4 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

TRANSMUTATION DE L’HOMME NOUVEAU

 

EXERCICE et CONSEILS

Retrouvez l’émerveillement. Par une claire nuit étoilée, ne manquez pas d’aller admirer le ciel. Imaginez, à partir de la voie lactée, la forme de notre galaxie et la place de la terre dans l’un de ses bras en spirale.

Sentez que vous êtes à bord d’un grand vaisseau qui se déplace à travers le cosmos. Faites voyager votre conscience de la terre à la lune, au soleil, aux étoiles, aux galaxies, à l’univers. A partir de cette immense beauté qui vous entoure, tentez de retrouver, à l’intérieur de vous-même, le sens de la Bonté et de la Vérité.

Blog francesca

Reveniez à votre corps physique, explorez-le de l’intérieur, sentez, comme il vit ; captez l’oxygène qui est autour de vous, que vous respirez, qui entre dans votre corps et traverse les poumons pour aller jusque dans vos cellules, vos atomes.

Votre corps est une galaxie. A travers le réseau des cellules qui le composent, visualisez les amas stellaires des molécules, puis les systèmes solaires des atomes. Faites le lien entre ces différents espaces et vies de l’univers, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Faites-les communiquer entre eux. Essayez d’imaginer les vibrations des particules. Sentez comme la matière est animée par l’énergie.

Revenez à la conscience globale de votre corps et considérez la place que vous tenez entre cet infiniment petit et l’infiniment grand de la galaxie. Prenez conscience de votre imite : limite de votre peau qui englobe votre être biologique, limite de votre aura, champ vibratoire énergétique entourant votre corps, limite de votre psychisme et de votre mental qui sont vos instruments de connaissance et de relation avec l’univers.

A l’intérieur de ces limites, sentez que vous êtes unifié et fort.

Essayez de sentir qui régit cette vie à l’intérieur de votre corps biologique. Qui est cette conscience fantastique qui a créé cet univers dans lequel vous évoluez… retrouvez la communication avec ce créateur et gestionnaire d’univers. Essayez de percevoir en vous la ligne qui vous relie à la Source-Centre, origine des créatures et de la création.

Le matin au réveil, rappelez-vous que vous êtes sur une planète, un vaisseau minéral en évolution qui se déplace autour du soleil.

Le Plus souvent possible, pensez à l’aspect sucré de chacun des actes de votre vie et sentez-vous ainsi en harmonie avec le cosmos.

Le soir, prenez le temps de regarder le ciel et méditez sur la vie dans l’univers.

Bon voyage de transmutation vers le Nouvel Humain que vous devenez.

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

MESSAGE DE l’INTERNEL AUX TERRIENS

 

Nous sommes les êtres établissant les contrôles des interdimensions entre l’Espace, le Temps et l’Intemporel. Notre but, à travers cette transmission, est d’aider l’être humain à refaire sa jonction avec la dimension suprême, et à caréner son corps au sein d’un type d’énergie qui lui permettra de capter les émissions du plan des 7, intermédiaires indispensables à la réalisation de tout programme efficace.

Nous avons décidé de vous révéler ces notions en raison des graves dangers qui pèsent sur la planète Terre à l’heure actuelle, car une vague de dimension inférieure s’est abatture sur les réseaux sous-jacents de cette partie de l’espace-temps.

Nous envisageons dans les temps qui viennent de rendre conscients un nombre d’êtres de plus en plus grand. Notre système d’aimantation se fait par la résonance. Nous employons à ce titre les moyens de communication interdimensionnels et la mise en éveil des êtres par des processus immanents établis depuis une éternité par les Hiérarchies. Cependant, avant toute chose, il est nécessaire de préciser certains points.

sumériens chez francesca

Depuis quelque temps déjà, des êtres ont été préparés sur cette planète, afin d’établir un pont relais entre les zones sumériennes et les zones internelles. Ceci n’a pas été fait sans grandes difficultés, car il a fallu au préalable préparer plusieurs sortes de faisceaux normalisateurs afin de faire cadrer le plan des 7 avec celui des morts, étant donné qu’il n’est pas possible qu’n être se libère de la mort sans avoir au préalable établi une sorte de no man’s land entre son temps intérieur et son temps extérieur. C’est à dire qu’il doit être en mesure de délimiter consciemment quelle est la zone de force qui le dirige dans ses mouvements extérieurs et quelle est la zone de force qui le dirige dans ses processus intérieurs.

Il est certain que, la plupart du temps, les humains ne distinguent pas parfaitement ce qui les rend mortels et ce qui pourrait les rendre immortels. L’intrication extrême des éléments consécutifs du système de corrélation terrestre ne leur rend pas la tâche facile. Effectivement, on assiste en général au cours de l’évolution ordinaire des êtres, à une sorte de nivellement de leurs facultés supérieures qui paraissent, lors de leur naissance, tout à fait anormales et entachées souvent d’une mauvaise réputation.

Cependant, les humains ainsi conditionnés à se démunir de leurs plus saintes parties, se voient parfois contactés par des êtres de l’antenne supérieure. Ils sont alors en mesure de prendre conscience et, leurs énergies numérales se remettant en route, ils parviennent rapidement à reprendre contact avec leur dimension supérieure et à rétablir l’ordre des choses en eux et autour d’eux. Ceci est exactement le but de notre opération de sauvetage auprès de vous.

Nous n’avons pas l’intention de prendre emprise sur les esprits humains, car ceci est formellement contraire à la liberté infinie et à la loi galactique universelle. En conséquence, notre but est simplement de vous redonner le souvenir de ce que vous êtes. Les Terriens en général sont extrêmement imbus de leur positon. Ils pendent que nous sommes comme eux, limités à un raisonnement dialectique fini. Qu’en conséquence, il n’y a aucune raison pour que nous ne tardions à les instruire en quoi que ce soit. Il est certain que nous avons aussi la possibilité d’un raisonnement dialectique.

Mais ce type de fonctionnement cérébral est complètement dépassé par rapport à un autre type de pensée qui est relié directement à la Source. En effet, l’homme a, au cours de son évolution, perdu le sens de la communion universelle. Il a versé toutes ses énergies dans une conquête de la matière et il a perdu de ce fait la véritable compréhension de la vérité. Sa démarche actuelle sur la terre vise à accroître sa puissance par tous les moyens imaginables, et il réalise avec cette idée un nombre incalculable de procédés pour s’autodétruire. Cet état de chose est pour nous absolument dément et complètement contraire à la positon d’un être intelligent. Il est certain que l’on pourrait en dire très long à ce sujet. Mais pour le moment nous nous limitons à examiner ce qu’est le mode de pensée humain et le mode de pensée galactique.

Les êtres investis de la volonté de puissance sont déjà coupés de la vérité. Car la vérité est ainsi faite qu’elle coule de source. Celui qui a contact avec la Vérité Suprême n’a pas besoin de la chercher, puisqu’elle vient à lui spontanément. En conséquence, la volonté de conquête, la volonté de puissance est complètement abolie, car il y a, face à l’esprit, l’esprit et quand l’esprit rencontre l’esprit pourquoi voulez-vous qu’ils se combattent ? Le même ne combat pas le même, et la vérité ne combat pas la vérité. Ainsi, tout combat est l’expression même d’une erreur.

Bien sûr, on aurait tendance à croire que sans ce combat il n’y aurait pas d’évolution possible ; mais il faut en fait se dire que l’évolution est une sorte de figure que nous côtoyons dans la dialectique limitée de l’espace-temps, et que nous ne rencontrons jamais au sien de l’Intemporel car nous sommes à ce stade au sien du Parfait Permanent. En conséquence, essayer d’évoluer n’est valable que pour un être en dehors de l’Essence suprême, et son rôle se limite alors à reprendre contact le plus rapidement possible avec la Transcendance, et toute la partie subtile de lui-même qui permet d’y accéder.

En général, un être qui réussit à mettre ne route son esprit individuel pour faire la quête de l’esprit universel est déjà plus moins contacté par la grande fête des êtres de lumière. Bien sûr, il n’est pas question au début de lui révéler les clés de transmutation avec tous les détails du processus. Car son corps physique mal conditionné dès sa plus tendre enfance serait vite déséquilibré et complètement amoindri par les décharges énergétiques surpuissantes avec lesquelles il risquerait d’entrer en contact sans pouvoir ni les contrôler, ni les assimiler harmonieusement. Il est donc nécessaire, pendant un long temps, d’harmoniser progressivement l’être, et de lui donner subtilement le  sentiment intérieur de sa propre révélation.

Ceci ne peut se faire qu’à une seule condition : c’est que lorsque l’être est encore entaché de doutes, de jugements extérieurs, de destructions maléfiques, de figures ignorantes de la lumière, il faut alors attendre, le délier progressivement, le laver de feu et d’eau, lui donner une nourriture appropriée pour éveiller ses véhicules endormis.

Non pas que nous soyons toujours aux aguets pour écarter d’un être tous les dangers. Mais la plupart du temps, quand nous commençons à le surveiller, nous lui évitons bon nombre de catastrophes en le prévenant discrètement à l’avance.

On peut ainsi progressivement acheminer l’être à sortir du magma, c’est  à dire l’extraire tant bien que mal de toutes les sollicitations du milieu extérieur qui l’empêchent de voir sa réalité profonde et qui le lient à un schéma dimensionnel restrictif. Plus tard, quand on a réussi à le guider jusqu’à la première porte, on lui permet de rencontrer un être-guide. Ce faisceau de lumière incarné sur un corps physique va alors lui permettre d’entrer plus rapidement dans une prise de conscience de lui-même et de la création entière.

Bien sûr, il n’est pas question de faire le travail pour lui. L’effort personnel est absolument indispensable. Aucune porte ne s’ouvre toute seule.

IJP APPEL GERY sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans : SUMERIENS, TERRE | le 1 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

Messages d’URIEL aux frères de Lumière

 URIEL est un archange.

Il a communiqué, dans les années quatre-vingt-dix, avec une centaine de clairaudients de par le monde, préparant ainsi l’humanité à recevoir les énergies de l’Ere du Verseau. 

Son nom signifie : lumière divine, et son symbole est la colombe.

Comme je n’avais ni papier ni de quoi écrire, je ne pus me souvenir des phrases exactes de ce message. Mais, quelques jours plus tard, un soir où j’étais calme et détendu, je me mis en état de réceptivité. 

Quelques minutes plus tard, les premières phrases se formèrent dans mon esprit : 

“Te voilà seul à présent, seul comme tu ne l’as jamais été, et pourtant cette fois, tu as Dieu en toi et c’est le plus beau cadeau que tu puisses espérer. Cette force grandissante, préserve-la, tu as tellement encore à faire avant de pouvoir te reposer

(…) 

URIEL

Patience pour toi et tes frères, nous sommes présents au-dessus de vous, n’ayez crainte, tout viendra en son heure. Vous nous remplissez de bonheur lorsque vous agissez en accord avec votre âme. On vous aime. (…) 

Tu as tant de gens à aimer, tant à rencontrer ; ne t’attarde pas sur un sentiment exclusif, donne sans compter et fais le bonheur de plus autour de toi (…) 

En dehors de l’amour de Dieu, il n’y a rien de plus beau ni de plus grand. C’est lui qui est présent lorsque deux bouches se rejoignent, c’est lui qui fait monter la sève chez le garçon et l’orgasme chez la femme, que crois-tu que c’est ? Si Dieu permet tout cela, c’est pour qu’on Le rejoigne, parce qu’Il nous aime tous, d’un amour égal : les bons comme les mauvais, les vieux comme les jeunes, les sages comme les ignorants. Son amour est immense, incommensurable, incompréhensible pour l’homme ; c’est pour cela qu’Il est inatteignable, tu l’as compris à l’instant ” 

“URIEL signifie lumière divine. D’après le Maître A., URIEL est l’archange relié à l’été, à la chaleur, au signe du Cancer et à la planète Vénus. C’est l’archange de l’amour et de la sexualité ; en tant que tel, il est l’archange du Feu et de la Kundalini (le Feu spirituel). URIEL est en communication avec le Feu intérieur de la terre. C’est l’archange de la transmutation et de l’Alchimie (un peu comme Vulcain chez les Romains et Héphaïstos chez les Grecs). 

Grâce au feu et à la lumière d’URIEL, il est possible de tout transmuer en Soi et d’atteindre la pureté. Comme la lumière symbolise également la connaissance et l’initiation, URIEL représente également la connaissance initiatique redevenant

facilement accessible à l’aspirant à l’aube de l’ère du Verseau. Le symbole d’URIEL est la colombe de la Paix, dont le règne doit arriver au début de l’ère du Verseau.”

NOTA : Plus tard, une amie me donnera quelques notes qu’elle avait relevées dans “Concerto pour un Arc en Ciel“ de Odette Pactat-Didier (Ed. François de Villac), dans lesquelles il était question d’URIEL. 

Les voici :

“L’Apocalypse signifie “révélation”, et non “destruction”. Il y est fait allusion à quatre vivants constellés d’yeux, que nous assimilons aux quatre Seigneurs du Karma. Ils sont chargés de distribuer avec sagesse et amour les épreuves karmiques aux individus et aux nations. 

Chacun d’eux est en harmonie avec une planète et son régent divin :

• le Soleil : Michaël

• la Lune : Gabriel

• Mercure : Raphaël

• Vénus : Uriel.”

canalisé par Patrick Giani : www.giani.fr

POUR LIRE TOUS LES MESSAGES RECUS, rejoindre : http://www.giani.fr/messages_uriel.pdf

Publié dans : ANGES | le 29 septembre, 2016 |Pas de Commentaires »

N’ENTRONS PLUS DANS LA DEMESURE

 

On admet d’ordinaire que les états de conscience, sensations, sentiments, passions, efforts, sont susceptibles de croître et de diminuer; quelques-uns assurent même qu’une sensation peut être dite deux, trois, quatre fois plus intense qu’une autre sensation de même nature. Nous examinerons plus loin cette dernière thèse, qui est celle des psychophysiciens ; mais les adversaires mêmes de la psychophysique ne voient aucun inconvénient à parler d’une sensation plus intense qu’une autre sensation, d’un effort plus grand qu’un autre effort, et à établir ainsi des différences de quantité entre des états purement internes.

1Blog chez francesca

Le sens commun se prononce d’ailleurs sans la moindre hésitation sur ce point ; on dit qu’on a plus ou moins chaud, qu’on est plus ou moins triste, et cette distinction du plus et du moins, même quand on la prolonge dans la région des faits subjectifs et des choses inétendues, ne surprend personne. Il y a là cependant un point fort obscur, et un problème beaucoup plus grave qu’on ne se l’imagine généralement.

Quand on avance qu’un nombre est plus grand qu’un autre nombre ou un corps qu’un autre corps, on sait fort bien, en effet, de quoi l’on parle. Car, dans les deux cas, il est question d’espaces inégaux, ainsi que nous le montrerons en détail un peu plus loin, et l’on appelle plus grand espace celui qui contient l’autre. Mais comment une sensation plus intense contiendra-t-elle une sensation de moindre intensité ?

Dira-t-on que la première implique la seconde, qu’on atteint la sensation d’intensité supérieure à la condition seulement d’avoir passé d’abord par les intensités inférieures de la même sensation, et qu’il y a bien encore ici, dans un certain sens, rapport de contenant à contenu ?

Cette conception de la grandeur intensive paraît être celle du sens commun, mais on ne saurait l’ériger en explication philosophique sans commettre un véritable cercle vicieux. Car il est incontestable qu’un nombre en surpasse un autre quand il figure après lui dans la série naturelle des nombres : mais si l’on a pu disposer les nombres en ordre croissant, c’est justement parce qu’il existe entre eux des rapports de contenant à contenu, et qu’on se sent capable d’expliquer avec précision en quel sens l’un est plus grand que l’autre. La question est alors de savoir comment nous réussissons à former une série de ce genre avec des intensités, qui ne sont pas choses superposables, et à quel signe nous reconnaissons que les termes de cette série croissent, par exemple, au lieu de diminuer : ce qui revient toujours à se demander pourquoi une intensité est assimilable à une grandeur.

C’est esquiver la difficulté que de distinguer, comme on le fait d’habitude, deux espèces de quantité, la première extensive et mesurable, la seconde intensive, qui ne comporte pas la mesure, mais dont on peut dire néanmoins qu’elle est plus grande ou plus petite qu’une autre intensité. Car on reconnaît par là qu’il y a quelque chose de commun à ces deux formes de la grandeur, puisqu’on les appelle grandeurs l’une et l’autre, et qu’on les déclare également susceptibles de croître et de diminuer.

Mais que peut-il y avoir de commun, au point de vue de la grandeur, entre l’extensif et l’intensif, entre l’étendu et l’inétendu ? Si, dans le premier cas, on appelle plus grande quantité celle qui contient l’autre, pourquoi parler encore de quantité et de grandeur alors qu’il n’y a plus de contenant ni de contenu ? Si une quantité peut croître et diminuer, si l’on y aperçoit pour ainsi dire le moins au sein du plus, n’est-elle pas par là même divisible, par là même étendue ? et n’y a-t-il point alors contradiction à parler de quantité inextensive ?

Pourtant le sens commun est d’accord avec les philosophes pour ériger en grandeur une intensité pure, tout comme une étendue. Et non seulement nous employons le même mot, mais soit que nous pensions à une intensité plus grande, soit qu’il s’agisse d’une plus grande étendue, nous éprouvons une impression analogue dans les deux cas ; les termes « plus grand », « plus petit », évoquent bien dans les deux cas la même idée.

Que si maintenant nous nous demandons en quoi cette idée consiste, c’est l’image d’un contenant et d’un contenu que la conscience nous offre encore. Nous nous représentons une plus grande intensité d’effort, par exemple, comme une plus grande longueur de fil enroulé, comme un ressort, qui en se détendant, occupera un plus grand espace. Dans l’idée d’intensité, et même dans le mot qui la traduit, on trouvera l’image d’une contraction présente et par conséquent d’une dilatation future, l’image d’une étendue virtuelle et, si l’on pouvait parler ainsi, d’un espace comprimé. Il faut donc croire que nous traduisons l’intensif en extensif, et que la comparaison de deux intensités se fait ou tout au moins s’exprime par l’intuition confuse d’un rapport entre deux étendues. Mais c’est la nature de cette opération, qui paraît malaisée à déterminer.

La solution qui se présente immédiatement à l’esprit, une fois engagé dans cette voie, consisterait à définir l’intensité d’une sensation ou d’un état quelconque du moi par le nombre et la grandeur des causes objectives, et par conséquent mesurables, qui lui ont donné naissance. Il est incontestable qu’une sensation plus intense de lumière est celle qui a été obtenue ou qui s’obtiendrait au moyen d’un plus grand nombre de sources lumineuses, supposées à la même distance et identiques entre elles.

Mais, dans l’immense majorité des cas, nous nous prononçons sur l’intensité de l’effet sans même connaître la nature de la cause, à plus forte raison sa grandeur : c’est même l’intensité de l’effet qui nous amène souvent à hasarder une hypothèse sur le nombre et la nature des causes, et à réformer ainsi le jugement de nos sens, qui nous les montraient insignifiantes au premier abord. En vain or. alléguera que nous comparons alors l’état actuel du moi à quelque état antérieur où la cause a été perçue intégralement en même temps qu’on en éprouvait l’effet. Nous procédons sans doute ainsi dans un assez grand nombre de cas ; mais on n’explique point alors les différences d’intensité que nous établissons entre les faits psychologiques profonds, qui émanent de nous et non plus d’une cause extérieure.

D’autre part, nous ne nous prononçons jamais avec autant de hardiesse sur l’intensité d’un état psychique que lorsque l’aspect subjectif du phénomène est seul à nous frapper, ou lorsque la cause extérieure à laquelle nous le rattachons comporte difficilement la mesure. Ainsi il nous paraît évident qu’on éprouve une douleur plus intense à se sentir arracher une dent qu’un cheveu ; l’artiste sait, à n’en pas douter, qu’un tableau de maître lui procure un plaisir plus intense qu’une enseigne de magasin ; et point n’est besoin d’avoir jamais entendu parler des forces de cohésion pour affirmer qu’on dépense moins d’effort à ployer une lame d’acier qu’à vouloir courber une barre de fer. Ainsi la comparaison de deux intensités se fait le plus souvent sans la moindre appréciation du nombre des causes, de leur mode d’action ni de leur étendue.

Extrait des Œuvres de BERGSON sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans : DEVELOPPEMENT, HUMANITE, MEDITATION | le 27 septembre, 2016 |Pas de Commentaires »

CHAKRA DU PLEXUS SOLAIRE et de la CLAIRSENSITIVITE

 

Les particules adamantines favorisent l’ouverture du cœur et intensifient votre sensitivité. Les individus plus sensibles seront plus présents et plus attentifs à leur environnement naturel. Ils sauront mieux en bénéficier sans en abuser ni le détruire. Ils sentiront davantage tous les effets directs et indirects de leur façon d’être et de vivre sur les animaux et les plantes.

Tout comme les particules adamantines accélèrent et facilitent la transformation de l’humain, elles influencent aussi grandement le rythme des mutations au sein de la nature. Toutes les formes de vie terrestres, visible sou invisibles, voient leurs attributs se transformer et leur niveau de conscience s’élever.

chakra du coeur et clairsensitivité

Les règnes végétal et animal verront l’émergence d’une multitude de nouvelles espèces tout à fait remarquables. Les dévas de la nature seront eux de plus en plus expressifs. D’une part, les individus plus sensitifs capteront davantage leur présence et cesseront donc de mettre en doute leur existence. D’autre part, l’ouverture du cœur parmi les humains facilitera leur travail, soit l’harmonisation des espèces et des formes de vie terrestres, notamment de l’homme avec son environnement. Cette ouverture des cœurs permet aux dévas de jouer davantage leur rôle puisqu’ils sont des ambassadeurs de la cohésion, de la cohérence et de la cohabitation terrestre.

Pour vous nourrir des particules adamantines vous n’avez qu’à respirer le parfum de l’amour. Cela semble simple, mais cela signifie que vous avez à vous élever au-delà des pensées et des peurs collectives qui forment un autre parfum, beaucoup plus lourd celui-là. Il ne s’agit pas de renier l’humanité. Il ne s’agit pas de faire fi des peurs et des mécontentements. Il s’agit de s’élever au-delà pour pouvoir véritablement agir, construire et créer. En accueillant consciemment ces particules, votre perception de ce qu’est l’amour se transformera totalement. Vous nourrirez alors la Terre de votre Lumière et de votre Amour, ainsi que la multitude de formes de vie qui y évolue.

Explications : Francesca sur  http://francescaduforum.blogspot.fr/

Publié dans : CHAKRAS, ENERGIES, MEDIUM, POUVOIR | le 24 septembre, 2016 |Pas de Commentaires »

Les Esprits avec M.PHILIPPE

 

 

Le Père a créé les esprits. Tous les esprits sont individualisés et, bien qu’ils soient tous à l’image de Dieu, bien qu’entre eux ils ne se distinguent pas, Dieu les reconnaît tous individuellement.

La vie est un contact universel ; tout en l’air est plein d’esprits. 

Il y a des êtres qui nous entendent et ne nous voient point. ils nous écoutent comme des dieux.

philippe de lyon

Il y a d’autres êtres qui travaillent, mais pas comme nous, sans connaître le mal. Nous ne savons rien. Lorsque nous faisons un mouvement nous croyons le faire par notre propre volonté. Il n’en est rien ; si nous n’étions aidés, il nous serait impossible de faire le moindre geste. 

Des êtres invisibles nous environnent et nous aident. Tous ces êtres que nous ne voyons pas travaillent pour nous. (13-4-1898) ; Les esprits des royaumes souterrains, ceux de la lune, sont identiques en tout à nous-mêmes. Ce sont des esprits entourés de fluide magnétique. Seulement ils ne nous voient pas et nous ne les voyons pas, parce que nous ne sommes pas dans le même appartement, un voile nous sépare. 

Un esprit ne peut se manifester à nous qu’en perçant une couche épaisse qui nous entoure et en se révélant lui-même pour être sensible à nos sens.. C’est ainsi qu’au matin le soleil ne se fait voir qu’en perçant les brouillards et en les dissipant. 

Les génies sont des esprits dont la sphère d’action est très étendue. Ils peuvent agir et se manifester sur plusieurs esprits humains à la fois, car ceux-ci sont limités et emprisonnés dans leur corps. Pour les génies l’espace n’existe pas. Il leur est donc simple de parler à plusieurs esprits à la fois. L’esprit humain peut, lui aussi, développer sa sphère d’action, mais peu à peu et lentement. 

Tout est esprit et souvent, pendant que nous faisons un plan quelconque, nous avons en même temps quelqu’un près de nous qui trace le dessin, et ce quelqu’un est lui-même guidé. Alors un poète ne suit que les inspirations et n’est rien par lui-même ; Absolument ; il en sera ainsi jusqu’à ce que nous ayons acquis notre liberté. (3-1- 1897) ;  Les spirites croient trop facilement que des esprits élevés peuvent venir à notre contact et même nous toucher. Je ne dis pas que cela soit impossible, mais cela est fort rare. Il faut prier pour cela, être très pur, et encore l’esprit qui vient à nous peut être sévèrement réprimandé de l’avoir fait. Lorsque nous demandons ainsi une vision de quelqu’un des nôtres à Dieu, il se peut que ce soit une autre personne qui se présente à nous ; dans ce cas il ne faut pas éloigner son image et demander autre chose avec impatience car, souvent, l’esprit que nous avons demandé n’a pas reçu l’autorisation de venir, et Dieu qui sait ce qu’Il fait nous envoie l’esprit qui est le plus apte à nous parler et à nous éclairer ; nous devons donc nous adresser à celui que nous voyons. 

Paroles de Maître PHILIPPE De LYON sur le blog de Francesca  http://channelconscience.unblog.fr/

 

Publié dans : ESPRITS | le 24 septembre, 2016 |Pas de Commentaires »

CHAKRA DU CŒUR – GLANDE DU THYMUS

 

C’est d’abord l’énergie d’amour circulant dans le chakra du cœur qui assure toutes ses fonctions. L’amour assure la création et la croissance de la vie en tout. L’amour est l’énergie du cœur ; c’est grâce à lui que tout est en perpétuelle transformation. Il est le cœur de la loi de l’impermanence. C’est l’amour qui construit, qui répare et guérit. Les particules adamantines sont captées par la pulsion du cœur ; Pour les accueillir, l’amour de la vie qui les génère est essentiel.

thymus

L’action des particules adamantines se manifeste directement au chakra du cœur et au thymus, bien que ces particules influencent tous les chakras et toutes les cellules. Le thymus ainsi stimulé assure la protection de votre corps et favorise aussi votre croissance globale. Alors, le processus de transmutation du thymus vous révèle que vous n’avez pas terminé votre développement, tant sur le plan physique qu’énergétique. Cette mutation provoque aussi une accélération du processus naturel de régénération des cellules, et par conséquent des tissus, des organes et des membres. Lorsque le thymus et les cellules seront suffisamment avancés dans leur transmutation, ils seront redevenus des instruments très efficaces de l’intelligence cellulaire.

Des organes affaiblis ou détériorés ou encore non fonctionnels pourront se régénérer, soit se reconstituer et reprendre vie comme à l’origine. Des membres ou des organes endommagés ou éliminés pourront se reconstruire d’eux-mêmes. Vos capacités renouvelées de régénération cellulaire résultant de l’apparition de ce nouvel ADN permettront la reconstruction naturelle de votre corps et un ralentissement du vieillissement.

Le chakra du cœur et le thymus sont aussi les grands régulateurs du système immunitaire. Ils le renforcent et assurent le maintien de sa puissance dans son rôle de défense de l’organisme. Les particules adamantines équilibrent la moelle osseuse rouge et facilitent la transformation des cellules souches en globules blancs, en globules rouges et en plaquettes. Leur action est donc déterminante en ce qui a trait à l’équilibre du sang.

Ajoutons que non seulement elles permettent de renforcer le système immunitaire physique dans sa lutte contre les microbes et les toxines, mais qu’elles génèrent aussi un système immunitaire psychique. En effet, il est essentiel que vous vous libériez de vos peurs, de vos croyances, de vos dépendances et de vos comportements caractériels, qui sont de véritables toxines psychiques. Les particules adamantines élèvent sans cesse votre vibration au niveau de celle du cœur afin que vous ne soyez pas envahis par ces agresseurs psychiques.

Lorsque vous vibrez à la fréquence de l’amour, ces toxines psychiques perdent en effet leur emprise sur vous.

Explications : Francesca sur  http://devantsoi.forumgratuit.org/t2371-particules-adamantines?highlight=ADAMANTINES

Publié dans : CHAKRAS, ENERGIES, LUMIERE | le 22 septembre, 2016 |Pas de Commentaires »
12345...173

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3