Archive pour la catégorie 'VIDEOS à voir'

Fantômes et revenants : histoire d’une mystification

 
 
Du temps de la jeunesse de Louis XV, et chaque année vers la Toussaint, se manifestait à Hardivillers, terre de Picardie aux environs de Breteuil (Oise), un esprit que l’on disait être à l’origine d’un bruit effroyable, de hurlements épouvantables, le tout agrémenté de flammes qui faisaient paraître le château en feu. De nombreux témoins affirmaient avoir observé, vaquant à leurs occupations, d’anciens occupants des lieux, tant et si bien que le maître du château résolut de lever le voile sur un mystère préjudiciable aux bénéfices qu’il pouvait tirer de l’affermage.

Personne n’osait demeurer en cet endroit, hormis les fermiers, avec qui cet esprit était apprivoisé. Si quelque malheureux passant y couchait une nuit, il était si bien étrillé qu’il en portait les marques pendant plus de six mois. Les paysans des alentours voyaient mille fantômes qui ajoutaient à l’effroi.

Tantôt quelqu’un avait aperçu en l’air une douzaine d’esprits au-dessus du château ; ils étaient tous de feu et dansaient un branle à la paysanne ; une autre fois on avait trouvé dans une prairie des présidents et des conseillers en robes rouges, assis et jugeant à mort un gentilhomme du pays qui avait eu la tête tranchée il y avait bien cent ans. Un autre avait rencontré la nuit un gentilhomme, parent du maître du château, qui se promenait avec la femme d’un autre gentilhomme des environs ; on nommait la dame ; on ajoutait même qu’elle s’était laissé cajoler, et qu’ensuite elle et son galant avaient disparu.

chateau 

Château d’Hardivillers (après sa reconstruction peu avant la Révolution)

Crédit illustration : Le Bonhomme Picard en vidéo

http://www.dailymotion.com/video/xza7nk

 

Ainsi plusieurs personnes avaient vu, ou tout au moins ouï dire des merveilles du château d’Hardivillers. Cette farce dura plus de quatre ou cinq ans, et fit grand tort au maître du château qui était contraint d’affermer sa terre à très vil prix. Aussi résolut-il enfin de faire cesser la lutinerie, persuadé par beaucoup de circonstances qu’il y avait de l’artifice de quelqu’un en tout cela, et se rendit-il sur place vers la Toussaint. Il coucha dans son château, et fit demeurer dans sa chambre deux gentilshommes de ses amis, bien résolus, au premier bruit ou à la première apparition, de tirer dessus avec de bons pistolets.

Les esprits fuirent apparemment ces préparatifs, puisque pas un d’eux ne parut : ils se contentèrent de remuer des chaînes dans une chambre au-dessus de celle du propriétaire des lieux, au bruit desquelles sa femme et ses enfants accoururent, se jetant à genoux pour l’empêcher de monter dans cette pièce. « Ha ! monseigneur, lui criaient-ils, qu’est-ce que la force humaine contre des gens de l’autre monde ? Monsieur de Fécaucourt, avant vous, a voulu tenter la même entreprise, il en est revenu avec un bras tout disloqué ; Monsieur de Warselles pensait aussi faire le brave, il s’est trouvé accablé sous des bottes de foin, et le lendemain il en fut bien malade. »

Enfin ils alléguèrent tant de pareils exemples au président, que ses amis ne voulurent pas qu’il s’exposât à ce que l’esprit pourrait faire pour sa défense, ils en prirent seuls la commission : ils montèrent tous deux à cette grande et vaste chambre où se faisait le bruit, le pistolet dans une main et la chandelle dans l’autre ; ils ne voyaient d’abord qu’une épaisse fumée que quelques flammes redoublaient en s’élevant par intervalles. Ils attendirent un moment, et lorsque la fumée s’éclaircit, l’esprit parut confusément au milieu. C’est un grand diable tout noir qui faisait des gambades, et qu’un autre mélange de flammes et de fumée déroba encore à leur vue. II avait des cornes, une longue queue ; son aspect épouvantable diminua un peu l’audace de l’un des deux champions : « Il y a là quelque chose de surnaturel, dit-il à son compagnon ; retirons-nous. — Non, non, répondit l’autre ; ce n’est que de la fumée de poudre à canon, et l’esprit ne fait son métier qu’à demi de n’avoir pas encore soufflé nos chandelles. »

II avança à ces mots, poursuivit le spectre, le fixa pour lui lâcher un coup de pistolet, ne le manqua pas ; mais il fut tout étonné qu’au lieu de tomber, ce fantôme se retourna et se mit devant lui. C’est alors qu’il commença lui-même à avoir un peu de frayeur, mais se rassura toutefois, persuadé que ce ne pouvait être un esprit. Et, voyant que le spectre ne l’osait atteindre et évitait de se laisser saisir, il résolut de l’attraper pour voir s’il était palpable ou s’il fondrait entre ses mains.

 ruines

Ruines du château d’Hardivillers au début du XXe siècle

 

L’esprit étant trop pressé, sortit de la chambre et descendit par un petit escalier qui était dans une tour ; le gentilhomme descendit après lui, ne le perdant point de vue, traversa cours et jardins, et fit autant de tours qu’en fit le spectre, tant qu’enfin ce fantôme étant parvenu à une grange qu’il trouva ouverte, se jeta dedans, et s’y voyant enfermé, aima mieux disparaître que de se laisser prendre, fondant contre le mur même où le gentilhomme pensait l’arrêter.

L’ayant vu ainsi disparaître, il appela du monde et se fit apporter de quoi enfoncer la porte de l’endroit où le spectre s’était évanoui ; il découvrit que c’était une trappe qu’on fermait au verrou après qu’on y était passé. II y descendit, trouva le fantôme sur de bons matelas qui l’empêchaient de se blesser quand il s’y jetait la tête la première. Il l’en fit sortir, et on reconnut sous son masque du diable le fermier du château. Ce qui rendait l’esprit à l’épreuve du pistolet était une peau de buffle ajustée à son corps. Le fourbe avoua toutes ses souplesses, et en fut quitte pour payer à son maître les arrérages de cinq années, sur le pied de ce que la terre était affermée avant les apparitions.

 D’après « Dictionnaire infernal, ou Bibliothèque universelle
sur les êtres, les personnages, les livres, les faits et les choses
qui tiennent aux apparitions, etc. » (Tome 1), édition de 1825 

                                                                                                                                                                     

Etre conscient de l’ego

 

 

La plupart d’entre nous portons des blessures. 
A cause de notre ego, notre être tout entier est une blessure. 
Et nous la portons partout où nous allons. 
Personne ne cherche à nous blesser, personne n’est dans l’attente de nous faire du mal ; tout le monde est occupé à protéger ses propres blessures. 
Qui aurait assez d’énergie ?
Mais cela arrive tout de même parce que nous sommes tellement prêt à être blessé, tellement prêt, dans l’attente des coups.

 chez francesca

L’instruction pour cette méditation est simple :

Soyez conscient de votre blessure.
Ne l’aidez pas à croître, laissez-la se guérir et elle ne sera guérie que lorsque vous irez à sa racine. 
Moins votre mental interviendra, plus vite votre blessure guérira ; sans mental, pas de blessure. 
Vivez une vie sans tête. 
Allez et acceptez les choses comme elles sont.

Pendant vingt-quatre heures seulement, essayez : une acceptation totale, quoi qu’il arrive. 
Quelqu’un vous insulte, acceptez-le, ne réagissez pas et voyez ce qui se passe. 
Soudain vous éprouverez un flot de vitalité que vous n’aviez jamais ressenti auparavant.

 francesca blog

Vidéo d’Eckhart Tolle qui nous parle du Corps de Souffrance

« Tant que vous êtes incapables d’accéder au pouvoir de l’instant présent, chaque souffrance émotionnelle que vous éprouvez laisse derrière elle un résidu. Celui-ci fusionne avec la douleur du passé, qui était déjà là, et se loge dans votre mental et votre corps ».

VIDEO / Image de prévisualisation YouTube

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

 

A la découverte de Laura Knight-Jadczyk

 

L’essentiel, la chose que je veux souligner, c’est que chacune de nos réalités personnelles est une sorte de réalité en soi. Nous pourrions être connectés comme le montre cette image – celle qui évoque des trous de ver, mais je ne veux pas parler des trous de ver. Pour autant que l’on sache, nos liens avec les autres sont un peu comme des trous de ver. Nous pouvons entrer et sortir de ces réalités par une sorte de trou de ver. A quoi ressemble vraiment un trou de ver ? Personne ne le sait. Peut-être que quand vous êtes vraiment en phase avec une autre personne, votre partenaire, votre bébé, vos amis proches ; peut-être qu’il y a un trou de ver activé et toutes sortes d’échanges que vous ne soupçonnez même pas, à un niveau plus profond, entre vos deux unités de conscience de lecture d’onde.

Image de prévisualisation YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=tIocTERnwg4

Je veux revenir à cette image en particulier. Si nous savons qu’il y a un nombre infini de réalités possibles dans lesquelles vous pourriez entrer, peut-être que quand votre conscience en sélectionne certaines, les autres dépérissent, se dissipent, ou disparaissent. En gardant aussi à l’esprit, que cette réalité est encore plus grande, comme celle que nous avons ici. Il y a une réalité mondiale avec différentes populations d’individus ; des sous-réalités et sous-sous-réalités et sous-sous-sous-réalités et ainsi de suite. Imaginons qu’en ce moment même, il y a tout un tas de mondes qui se chevauchent. Ce sont des planètes Terre.

Comme vous le savez probablement, la plupart des gens sur la planète Terre ne semblent apparemment pas pouvoir faire grand-chose pour l’état de la planète. La destruction mondiale actuelle à cause de la cupidité, de big pharma, big agra, des grandes entreprises et les guerres. L’uranium appauvri, les centrales nucléaires et les déchets dans les océans. Je ne sais pas si quelqu’un parmi vous a fait attention à ces choses, mais c’est vraiment très mauvais. Je ne pense pas qu’une issue positive à ce monde soit très probable ; avec toutes ces conditions particulières. Je ne sais pas pour vous, mais en tant que personne ayant passé la majeure partie de sa vie à étudier et analyser l’histoire, chaque fois qu’il y a eu une domination pathologique, elle ne change vraiment que lorsqu’une autre domination arrive. Ils se mettent à faire la guerre et se servent de la propagande pour monter les populations les unes contre les autres. L’une ou l’autre peut ne pas être détruite.

Ce qu’il se passe habituellement, c’est qu’à chaque fois que les gens sont vraiment au point où ils détruisent l’environnement – et c’est déjà arrivé – d’une certaine façon, le Cosmos n’aime pas cela. Il envoie une ou plusieurs comètes flamboyantes ; ou un tas de petites, ou peut-être une grande, peu importe. Boom ! Tout le monde revient à l’âge de pierre. Non seulement les populations sont sérieusement décimées, mais le potentiel de destruction technologique est également dévasté. L’environnement est agité. De nouveaux éléments chimiques sont apportés à la planète; de nouveau minéraux. Il y a des tempêtes, qui redistribuent les minéraux à la surface de la Terre. Il y a des volcans, des pluies, toutes sortes de choses qui se produisent et qui agitent très violemment la planète. La plupart des créatures, y compris les humains, ne survivent pas à ce genre de chose, mais c’est en réalité très bénéfique pour la planète. C’est comme du rolfing pour la planète [Le rolfing est une thérapie manuelle visant à l'intégration structurale du corps et du mouvement - NdT]. La planète aime vraiment ça, elle se sent beaucoup mieux après. Elle se débarrasse de tous ces parasites.

LAURA

Même si cela ne se produit pas. Qu’imaginez-vous qu’il se passe ? Réfléchissez-y, réfléchissez vraiment sur comment sont les choses. Honnêtement, pensez-vous vraiment que, si vous vous asseyez là et méditez sur paix dans le monde, un psychopathe va soudainement acquérir une âme et changer ses habitudes ? Comment imaginez-vous que cela se produise ? Les gens ont eu des Journées mondiales pour la paix dans le monde depuis les années 70 et tout n’a qu’empiré. Je ne sais pas pour vous, mais de là où je me tiens, on ne dirait pas que c’est une activité très positive. Tout va de mal en pis. Avant, on n’avait pas besoin de fermer sa porte à clé. Avant, vous pouviez aller voir un policier et lui demander de vous aider, car il était là vraiment pour vous aider ; c’était votre voisin. Vous saviez qui il était. Aujourd’hui, les policiers ressemblent à… qui sont les soldats dans Star Wars ?

Public : Les Storm Troopers.

Extrait de l’article paru sur le site https://fr.sott.net/article/21113-Laura-Knight-Jadczyk-La-theorie-de-l-information-et-la-creation-de-la-realite

Publié dans:O.V.N.I et E.T., VIDEOS à voir |on 4 octobre, 2016 |Pas de commentaires »

Sorties hors du corps – Et si nous étions libres.

Vous affirmez que sortir hors de son corps (SHC) est possible, que ce n’est pas chose dangereuse et même que cela permet une véritable évolution intérieure.

1


En quoi sortir hors de son corps permet d’expérimenter la pleine conscience ? 

De nombreuses croyances bien ancrées dans l’inconscient individuel ou collectif nous bloquent l’accès de la sortie du corps et nous privent ainsi d’une dimension essentielle de nous-mêmes.

Quand nous sortons de notre corps, nous commençons par découvrir que notre réalité physique n’est qu’une réalité parmi bien d’autres.  Nous visitons d’innombrables mondes, appelés aussi dimensions, univers, plans, sphères… Certains d’entre eux sont des lieux d’apprentissage et de régénération, d’autres des séjours où les décédés continuent leur évolution, sans compter de multiples mondes consensuels régis par d’autres lois que notre monde terrestre mais tout aussi réels. Puis, si nous persévérons, nous aurons accès aux mondes de Lumière où nos guides et nos âmes se révèlent.

Mais ce n’est pas encore la pleine conscience, c’est de la conscience élargie.

La pleine conscience exige un travail de longue haleine. Il nous faudra de toute façon passer par l’astral, c’est le premier monde où nous allons.  Très proche du monde physique, c’est une dimension où l’illusion règne en souveraine… Mais l’astral est aussi une école extraordinaire. Nous sommes confrontés aux fruits de notre imagination et de nos croyances.  Nos pensées, nos désirs, conscients et inconscients, se concrétisent immédiatement devant nous, c’est ce que j’appelle « projections ». En les identifiant puis en prenant conscience que c’est nous qui les avons créées, elles se dissipent et nous récupérons l’énergie qu’elles avaient absorbée.

Peu à peu, nous parvenons à nous détacher de nos illusions et nous finissons par accéder à des dimensions où les projections, les nôtres et celles des autres, n’ont plus cours. Il n’y a plus ni temps ni forme, ni mots ni pensée. C’est là qu’on peut parler de pleine conscience. C’est l’Etre.

Ainsi, au cours de notre quête, les voiles s’effacent les uns après les autres et toujours du fait de notre propre expérience.
Certes, lorsque nous réintégrons notre corps physique, nous reprenons notre vie habituelle, nous n’avons acquis aucun pouvoir particulier mais nous avons intégré certaines valeurs qui font que nous ne voyons plus notre réalité terrestre avec le même regard, nous savons d’expérience maintenant qu’il n’y a pas de barrières entre nous et la Vie, que les formes ne sont que transitoires et ne doivent en aucun cas nous séparer de l’autre, de l’Univers, de tous les êtres vivants. C’est sans doute un des apports les plus marquants de la sortie hors du corps que de nous faire prendre conscience de notre unité avec Le Vivant. Nous sommes partie intégrante d’un univers en perpétuelle mutation, nous sommes énergie et conscience, quoi qu’il arrive, quoi que nous fassions, où que nous soyons, quelle que soit notre forme actuelle.

 2

Vous avez maintenant plus de 40 années d’expériences avec la SHC, est-ce que ce travail est à la portée de chacun de nous ? 

La sortie du corps ne demande aucun don particulier, en principe chacun d’entre nous est donc à même de réaliser cette expérience. D’ailleurs, à ce propos, je rappelle que tous les êtres vivants, les animaux comme les humains, sortent de leur forme physique quand ils dorment, mais sans la conscience. Le véritable travail demandé en SHC, est de mettre de la conscience dans un phénomène qui est d’ordinaire totalement inconscient. Chacun d’entre nous est à même de réaliser des sorties du corps sans forcer un processus, somme toute, naturel. Cependant certaines conditions sont requises :

- Nourrir l’intime conviction d’être plus qu’un corps physique. C’est la seule approche « spirituelle «  requise.

- Etre bien dans son corps physique, les pieds sur terre. Une solide structure psychique est indispensable.

- Etre fortement motivé pour expérimenter par soi-même le phénomène de la sortie. Être habité par l’énergie de l’explorateur en terre inconnue. Être capable de soutenir la motivation pendant plusieurs mois, ou même plus, car il ne faut pas croire que l’on réalise une sortie hors du corps en un quart de tour, cela arrive, mais généralement un travail soutenu pendant un certain temps, comme pour tout apprentissage, est nécessaire.

Le travail proposé est simple. Ce sont des exercices précis que l’on peut pratiquer quotidiennement (une trentaine de minutes par jour) pendant quelques semaines à quelques mois. Une philosophie de vie, sinon une vie paisible, une certaine façon d’être favorisent l’heureuse issue de l’apprentissage. Prendre le temps de se tourner vers l’intérieur de soi, ne pas se laisser happer par les perpétuelles sollicitations du monde extérieur sont  indispensables et c’est bien le challenge !

Par quoi commencer ? Par la lecture de vos ouvrages sur Les sorties hors de son corps ? Directement par un atelier de que proposez (Bouches du Rhône et Paris) ? 

On peut commencer par la lecture de mes ouvrages :

Le premier « Sortir de son corps, 40 années d’expériences aujourd’hui partagées » s’adresse à ceux qui sont  intéressés en priorité par les récits de sorties, les miennes en l’occurrence. Le lecteur va pouvoir découvrir tous les possibles de l’expérience et les horizons quasi illimités qu’elle offre.  Ce premier livre n’est pas essentiellement consacré à la technique mais décrit la méthode générale et propose un exercice de base qui permet déjà d’expérimenter.

Le second « Sorties hors du corps, manuel pratique » est entièrement consacré à l’apprentissage.  Le lecteur y trouve la méthode et les exercices à pratiquer pour réaliser lui-même la sortie. Cet ouvrage s’appuie sur mes expériences mais aussi sur les expériences des nombreux élèves qui au départ n’étaient jamais sortis et qui y sont parvenus en appliquant la méthode que j’enseigne. Ensuite, le lecteur peut compléter ce travail avec profit par un stage. 

Le stage permet au professeur et à l’élève un échange constructif. L’énergie de groupe stimule et propulse chaque participant. On peut sortir uniquement avec le manuel, et, éventuellement, les téléchargements d’exercices audio proposés en complément du manuel. Mais l’apprenti se sent bien seul dans son coin car le plus souvent il ne peut pas parler de son travail avec son entourage. Il a besoin d’échanger avec ceux qui suivent le même chemin que lui. Le stage est le lieu d’échanges privilégiés. C’est d’ailleurs dans ce but que j’ai créé sur mon site www.levoyageastral.com un forum où les aspirants et les expérienceurs échangent entre eux. Constatation indéniable, ils progressent plus rapidement.
Certains préfèrent venir directement au stage et choisissent de lire les ouvrages après, c’est très bien aussi. En fait, je n’ai pas de règle à proposer, chacun fait comme il le ressent.

Une de vos passions c’est aussi l’écriture…vous venez d’écrire sous le nom de Annick Cherville Akhena  un très beau roman dont le titre est  Et si nous étions libres www.etsinousetionslibres.com, c’est l’histoire de Catherine qui a 15 ans en 1968 et nous découvrons peu à peu sa vie, ses amours et ses aventures jusqu’en 2011… c’est un livre que j’ai trouvé bien écrit, très attachant, avec un style qui se lit facilement. Est-ce un roman un peu autobiographique ? 

J’aurais envie de dire que c’est une fiction autobiographique. Le personnage central, la narratrice, en l’occurrence Catherine, n’est pas moi et sa vie n’est pas la mienne, cependant peut-être avons-nous en commun des vécus intérieurs, des approches du monde. Mais tous les personnages que rencontre Catherine sont fictifs et sont sortis de mon imagination. Je ne me suis jamais inspirée de modèles réels. En revanche, j’ai connu certaines situations que vivent Catherine ou d’autres personnages mais dans des contextes décalés ou imaginés. Je connais bien certains lieux où se déroulent l’action mais d’autres me sont inconnus. Je les décris en les imaginant. Je m’autorise aussi à modifier des lieux bien connus de moi en les remodelant par l’imagination, enfin j’aime aussi créer et décrire des lieux qui n’existent pas. Les contrées, les villes, les demeures, les paysages mais aussi la mer, le soleil, les sables du désert, le ciel ont une importance capitale et sont tout aussi vivants que les êtres humains… et que les chats, fictifs ou réels, qui traversent ce roman !

 

Quoiqu’il en soit, lorsque j’ai fait la relecture finale de ce roman pour lequel je n’avais d’ailleurs aucun plan préconçu et que j’ai écrit, comme ça, au fil des mots, j’ai été étonnée, émerveillée du travail absolument incroyable de l’inconscient qui a réussi ce mixage fantastique et particulièrement riche entre ce qui est ma réalité et ce qui est mon imagination, Pour donner un exemple précis, les faits « paranormaux » qui émaillent la vie de Catherine et de ses amis, rêves, sorties du corps, apparitions de décédés, sont des faits que j’ai vécus mais dans des circonstances tout autres que celles décrites et les héros de mon roman en sont les témoins ou les acteurs selon le cas.

En fin de compte, mon roman est plus mon rêve intérieur qu’une fiction autobiographique.

A travers Catherine, il me semble que le roman nous interroge sur la vie et sur la mort et sur notre propre liberté et existence… Sommes-nous vraiment libres en suivant nos désirs et nos passions ? Y- a-t-il une autre forme de vie après la mort ? 

La liberté : en écrivant, je ne m’étais pas rendu compte à quel point c’était le thème central de mon roman ! La liberté, c’est d’abord être soi-même sans aucune entrave. C’est d’ailleurs pour cette raison que les personnages sont aisés (quand ils ne sont pas immensément riches) et refusent les liens familiaux. S’ils avaient besoin de gagner leur vie, de lutter sans cesse, d’entretenir une famille et d’assumer un travail, ce serait un tout autre roman.  Cette situation posée (laquelle, je le reconnais n’est pas réaliste) fait qu’ils pourront donc vivre absolument à leur convenance. Ils vont donc se consacrer entièrement à leurs passions, à leurs envies, voire à leur vocation. Ils peuvent s’abandonner sans contrainte à toutes les sollicitations que la vie leur propose…

S’abandonner à ce qu’ils sont en dehors de toutes les limitations de la morale conventionnelle et des normes sociales.
Il faut remarquer qu’ils ne sont pas forcément légers ou égoïstes. Certains sont des artistes ou des écrivains, Anna, Emmanuel, et bien sûr la narratrice vont se consacrer à la littérature. Emmanuel est un écrivain socialement engagé et le personnage central, Sourayan, immensément riche, travaille sur le terrain à soulager la misère humaine. Il donne autant de sa personne que de sa fortune.

Les grands thèmes évoqués sont aussi l’écoulement du temps, l’inéluctable et terrible vieillissement et puis la fin obligatoire : la mort. Tous les personnages(ou presque) de ce roman font le choix de leur mort. Choisir sa mort, c’est la liberté suprême. D’où l’omniprésence du suicide comme éventualité possible. Et question corollaire et combien importante : y a-t-il une autre vie après la mort ou bien devons-nous accepter le néant ? Question que se posent la narratrice, Catherine et quasiment tous les personnages. Chacun fait sa quête à sa manière et trouve sa réponse. L’un, Sourayan va jusqu’à se suicider pour tenter de trouver ce qu’il y a après. La communication est-elle possible entre ceux qui sont partis et ceux qui restent, c’est aussi une des questions posées. Si Katia en est convaincue, Catherine, la narratrice, reste peut-être encore dans le doute même si au fond de son cœur, elle y croit.

Ce roman est avant toute une histoire, c’est un roman tout à fait traditionnel, d’écriture classique, une histoire avec des personnages, des aventures, des voyages, des amours et des drames. Le titre « Et si nous étions libres » ne vient pas de moi mais de mes éditeurs avec mon accord évidemment. Le titre que j’avais choisi était L’Horizon du Soleil, synonyme pour moi de liberté et d’éternité.

Elle est retrouvée.
Quoi ?—L’Eternité.
C’est la mer
Allée avec le soleil.

Arthur Rimbaud.

Des chansons et des musiques accompagnent chacun des chapitres. J’aurais souhaité que le lecteur puisse poser le livre et entendre la chanson qui va avec chacun des chapitres ! Que ce soient Jim Morrison, Brassens, Noir Désir, Valérie Lagrange, Émilie Loizeau, Françoise Hardy, les Rolling Stones, Lou Reed et bien d’autres encore… Ou les poèmes d’Arthur Rimbaud… C’est un roman qui s’écoute autant qu’il se lit.

Merci d’avoir répondu à nos questions.

Image de prévisualisation YouTube

Pour en savoir plus, visitez ses deux sites web :
www.levoyageastral.com
www.etsinousetionslibres.com
 

ETRE CONNECTE A L’ENSEMBLE DU VIVANT

 

 1


Tu dis dans une interview vidéo qu’être un chaman « c’est être connecté à l’ensemble du vivant » que signifie « être connecté à l’ensemble du vivant » lorsque je prends le métro ou que je suis au travail ou avec les enfants, peux-tu nous expliquer plus en détail ?

Il faut au moins deux choses. La première c’est avoir eu l’ouverture. Si par exemple, vous voulez vous connecter aux odeurs, il est important que vous ayez l’odorat. Donc pour un chaman, la première des étapes c’est ouvrir l’ensemble de ses sens et ouvrir aussi la géométrie de l’intestin, c’est-à-dire le filtre qui donne une réalité aux vibrations du monde qu’il reçoit. La seconde chose c’est d’avoir conscience de sa fonction. Sa fonction est qu’il est le gardien de l’harmonie. Ce qui est à l’intérieur est le reflet de l’extérieur. Donc quand l’extérieur le touche, il se connecte à la partie intérieure qui est sollicitée. Pour qu’il y ait connexion, il faut que les deux parties soient réunies. Et pour lui, c’est la vie qui le connecte. De fait, la vie est constamment celle qui enseigne. Alors quand il est dans le métro, il ne se ferme pas, il ne va pas dans la source de paix qui est en lui, mais se laisse, comme une feuille, porté par le vent des vibrations extérieures.

Quand ces vibrations extérieures, supposons, amènent de la colère, parce qu’il rencontre quelqu’un qui est en colère, il touche la partie intérieure de lui où il reste une porte où il reste peut-être une petite colère mais où il y a la racine ou la graine de la colère. À ce moment-là, il se met en conscience dans cette colère et en fait juste une saison. La colère, ça peut être la frustration donc à ce moment, il laisse venir ce qu’il se passe pour lui avec la colère et la transforme dans la « loi de la vie ». Ainsi l’énergie qu’il va dégager, comme elle sera aussi connectée au monde extérieur qu’il a provoqué, va créer une goutte de vin dans cet ensemble important que peut être la colère et va peut-être permettre une transformation de l’énergie, à son niveau, mais aussi au niveau connecté.

Voilà ce que c’est qu’être dans le métro quand on est un chaman, ou ailleurs. On est toujours en mouvement et on pense que la vie, telle une vague qui percute constamment sur les rochers, que la vie nous sculpte et qu’on est dans un incessant mouvement.

Qu’est-ce que tu appelles « la troisième voie » dans ton approche chamanique ? 

La troisième voie est le schéma de réunification entre le cerveau droit et le cerveau gauche. Le cerveau gauche est surdéveloppé dans le conditionnement occidental. Le cerveau droit est surdéveloppé dans le conditionnement des peuples racines que j’enseigne.

Le cerveau gauche est le gardien de la permanence culturelle, de la culture que l’on transmet de père en fils, de génération en génération depuis des milliers d’années. Ce qui fait qu’on dit « in fine l’homme n’évolue pas ». Pourquoi ? Parce que chaque génération transmet sa réalité du monde à l’autre génération et que notre culture est essentiellement empirique. On construit une ligne droite, une verticalité, et effectivement, à un moment, on arrive dans des extrêmes qui font que le monde va s’effondrer. Dans le cerveau droit, on est dans la « perma-culture », qui est aujourd’hui un outil alternatif extraordinaire de connaissances pour chacun. La perma-culture c’est la permanence de la culture c’est-à-dire l’éternité dans le cycle. On sait que tout vient, tout meurt. On est contre l’attachement. Et c’est la transformation qui crée le mouvement. C’est garder l’équilibre dans ce renouveau essentiel.

On ne construit pas, on n’en fait pas un trésor, on danse !
Voilà les deux. Aujourd’hui, il y a quelque chose d’extraordinaire c’est qu’il faut trouver l’éternité dans le mouvement, sans peur. La physique quantique a approché ce concept sur le plan mathématique mais effectivement notre conditionnement ne peut pas entendre ça, ne peut pas entendre que je suis l’auteur de la réalité. Par contre, c’est ce qu’ont vécu au quotidien les peuples racines dont je me sens très proche. Alors on peut réunir les deux : l’application avec la théorie ! Et cela, c’est tout simplement rééquilibrer notre cerveau droit et notre cerveau gauche.

 3

Tu expliques que nous passons au niveau collectif une période « extrêmement violente »… faut-il accepter de passer de vieux repères à de nouveaux repères ou de vieilles valeurs à de nouvelles valeurs ? 

Mais bien sûr que l’on est dans une période violente. Mais qu’est-ce que ça veut dire violente ? Ça veut dire que l’on a des contractions parce que toute naissance est une souffrance. Même si on met la péridurale.

Mais ça veut dire quoi une naissance ? C’est quand même, pour le bébé, un passage extraordinaire. On passe du monde aquatique au monde terrestre. On perd, là-aussi, la moitié de son corps, le placenta et il va falloir développer une partie que l’on ne connait pas et pourtant que l’on a fabriqué, qui sont les poumons.Alors ceci résume ce qui nous arrive. Nous sommes à la fin de quelque chose. Comme le ver à soie qui doit devenir un papillon, nous avons à vivre cette phase de mutation, où l’on va perdre certaines choses, où l’on ne sait pas ce que l’on va trouver et où on a construit, surement, à l’intérieur de nous, quelque chose qui est à développer pour pouvoir être adapter au monde de demain.

Qu’est-ce qui fait qu’un indien le vit mieux qu’un occidental ? C’est que l’occidental c’est la culture du mort, c’est-à-dire « on préserve ce qui a été ». Donc on est le ver à soie qui a beaucoup travaillé pour avoir plus de feuilles et on n’a aucune envie d’aller dans le cocon pour se transformer. Voilà pourquoi on a un vrai problème aujourd’hui.

Mais si on rééquilibre les deux cerveaux, le droit et le gauche, alors on a l’intuition qu’on va là où on doit aller, que cette transformation, on a les outils pour le vivre et on préserve la confiance en la vie, qui est la valeur essentielle qui reste dans toute l’éternité.

Quelle est la place de la sexualité et du désir sexuel dans ton enseignement chamanique ? Est-ce que pour toi la sexualité s’oppose à la spiritualité comme dans certaines traditions ou es-tu plus proche du Tantra ?

Mais ça, ça ne peut arriver que dans un conditionnement d’un cerveau occidental ou d’un cerveau vertical. La spiritualité est au même titre que la sexualité. On est dans le même niveau, on est dans l’expression de la vie. La sexualité est une expression de la vie, une porte de plus dans laquelle je rencontre l’autre et une porte de plus qui me connecte à la source.

Voilà ce que c’est que la spiritualité. Ni plus, ni moins. Elle peut être dans un premier temps l’expression de la reproduction comme on le retrouve partout ; cette pulsion qui fait que l’espèce se reproduit. Elle peut être un champ de jeux, elle peut être un champ qui va dans cet espace, qui est un espace qui ramène à la source. Ce sont des espaces essentiels à la vie. Donc il n’y en a pas un de plus que l’autre. La spiritualité est une expression de la vie.

 4

Que penses-tu de cette « nouvelle tendance » dans le milieu spirituel, être poly-amoureux ou poly-amoureuse ? Crois-tu vraiment que ce soit possible de vivre avec plusieurs partenaires sans se blesser et se perdre dans la jalousie ? 

Dans le schéma amérindien, cette question ne se poserait pas. A nouveau, la relation à l’autre dépend de la nature de chacun. Certaines des espèces sont polygames, d’autres vivent en couple ; on le trouve chez les oiseaux ou comme chez les mammifères, comme chez toutes les autres espèces. Nous faisons partis des espèces de la terre et donc certains hommes ou femmes ont besoin de multiples partenaires et d’autres, ont un tempérament plutôt fidèle. Ça, c’est la réalité de l’incarnation et on reste au plus près de la réalité de son incarnation.

Dans un autre cadre, qui est la voie du chaman, on doit pouvoir s’accoupler avec le monde. C’est-à-dire à tous les gens, mais aussi avec les arbres, avec la terre, avec les animaux, avec la sève qui se trouve dans une fleur. On doit pouvoir s’accoupler à tout. Donc ça va au-delà du poly-amoureux ou poly-amoureuse. Mais dans ce cadre (celui du chaman), on utilise un outil extrêmement érotique, extrêmement sensuel, et qui amène dans des états de transe et d’orgasme aussi profond qu’un rapport sexuel, c’est-à-dire le tambour. Dans le battement du tambour, on laisse monter la transe et ça nous ouvre une porte vers un voyage incroyable. Et dans ce voyage, l’accouplement aux énergies du monde se font et se confondent et nourrissent l’être vivant. Dans le rapport sexuel, avec un-e partenaire, l’autre est aussi un tambour qui nous mène à la source mais il-elle nous y amène avec le côté limité de l’espèce.

Au quotidien, dans tes journées, comment tu fais pour essayer de rester dans la pleine conscience ? 

Eh bien, c’est un peu ce que je disais au début de notre entretien. C’est-à-dire que si j’ai ouvert mon odorat, je ne suis pas en train de penser : « je sens des choses ». Par contre, je dois garder, et c’est ce qui est le plus difficile, cette fraicheur du moment où j’ai enfin senti le parfum. Et cela, nécessite tout simplement je crois, de rester dans la joie du vivant. C’est ce qui permet d’être le mieux connecté à la pleine conscience.

 

Tu as créé le centre Le Cœur du Hérisson à 1H15 de Paris, dans la vallée de la Charentonne. Le lieu permet d’héberger environ une trentaine de personnes, il s’y passe différents types de stages (yoga, chamanisme, thérapie etc..) et des rencontres de personnes « connectées », que souhaites-tu développer à travers Le Cœur du Hérisson ?

Qu’est-ce que j’attends du Cœur du hérisson que nous avons créé, il y a 10 ans, avec mon mari ? Je n’attends rien, je laisse la vie faire. Le Cœur du hérisson c’est comme un utérus : viens s’y déposer ce qui doit s’y déposer. Viens naitre ce qui doit naitre. Moi, je m’en réjouis parce que je suis juste la gardienne, pour quelques temps, de ce lieu. Il y en aura d’autres après moi. Mais en attendant ce qui sera né appartient à la vie et donc amène la joie. C’est un utérus, c’est une énergie extrêmement puissante car elle donne le leurre que l’on peut tout contrôler et en fait, ceux qui viennent ici se laisse déstabiliser par la paix qui y règne. C’est une joie pour moi tous les jours que ce lieu soit ensemencé en permanence par des êtres merveilleux.

2

Interview complète de Gislaine Duboc sur sa vision du chamanisme :

Image de prévisualisation YouTube

 

Eveil chamanisme (agenda, vidéothèque et le blog) :
http://eveil-chamanisme.fr/

Voilà pourquoi j’ai appris à méditer

J’ai commencé à méditer lorsque j’avais trente ans. J’étais alors de nature anxieuse, facilement irritable et continuellement sous l’emprise d’émotions qui me faisaient perdre ma stabilité. Mes relations amoureuses et professionnelles s’en ressentaient. J’avais de bonnes intentions, mais il me manquait les outils pour pacifier mon mental, stabiliser mon corps et ouvrir mon coeur.

Pendant quinze ans, j’ai reçu les enseignements de maîtres tibétains, de yogis, de sages de différentes traditions. Je les ai rencontré en France, puis en Inde, au Tibet, aux Etats Unis.

Pendant cet apprentissage, j’ai réalisé que la méditation est tout aussi utile que l’action. Comme le silence est aussi utile que la parole, l’expiration que l’inspiration.

Lorsque tout s’agite autour de nous, lorsque nous perdons nos repères, lorsque la violence nous entoure, chacun cherche l’attitude la plus juste. La méditation n’est pas opposée à l’action. La méditation inspire l’action, elle lui donne du sens.

Lorsque je médite, je retrouve la paix en moi. Presque instantanément. C’est alors seulement que je peux redevenir confiant dans le monde et dans les êtres humains ; optimiste. Je peux alors me relier à cette source de foi inaltérable.

 

2

Arnaud Riou au festival de la Méditaion en janv. 2016 à Paris

Lorsque je médite, mon cœur s’ouvre à nouveau. La peur se dissipe et l’amour retrouve la place qu’il ne devrait jamais perdre. Car le contraire de l’amour n’est pas la haine, mais la peur. C’est ce que m’apprend la méditation. C’est lorsque nous avons peur que nous cessons d’aimer et de croire. C’est lorsque notre cœur s’ouvre à nouveau que nous cessons d’avoir peur.

La méditation me met en lien avec l’instant présent, avec la partie la plus vivante de mon être. Lorsque je médite, mes projections, mes peurs se dissolvent l’une après l’autre pour me permettre de m’ouvrir à un océan plus calme. Au milieu de la tempête, sous les vagues de la surface, le fond de l’océan est toujours calme. En méditant, je me connecte avec le fond de l’océan, la source de l’humanité, et la profondeur de mon amour.

Lorsque je médite, je peux identifier mes émotions. Elles sont là bien sûr ; la peur, la colère… Assez vite, je les regarde danser comme je regarde danser les vagues de la tempête. En prenant ce recul nécessaire, je cesse de m’identifier à elles. Les émotions ne sont pas ma personnalité. Elles ne sont pas mon être profond. Elles me traversent, m’envahissent parfois et je ne peux pas les empêcher de me toucher. En revanche, il ne tient qu’à moi de les dissoudre, de les laisser fondre à la lumière de ma conscience, de ma respiration, de mon calme.

L’action juste ne peut s’épanouir que si elle naît de la profondeur de notre être. Les actes posés sous le coup de la colère ou de la peur ne sont que des réactions émotionnelles, des pulsions. Je les comprends, mais ils ne viennent que de notre partie blessée et ne sont porteurs d’aucune réparation. Les actes posés en réaction provoquent eux mêmes d’autres réactions et d’autres violences. Toutes les guerres sur cette terre l’ont prouvé.

Aujourd’hui, chaque jour, je ressens de la peur et chaque jour je ressens de la tristesse. Aussi, chaque jour je médite et j’offre à mon cœur l’espace dont il a besoin pour se déployer.

Certains en lisant ces lignes pourraient craindre de ne pas savoir méditer, de ne pas savoir par où commencer. Pour ma part, bien sûr, les enseignements reçus des maîtres pendant des années, les livres lus, les retraites me sont précieux aujourd’hui plus que jamais.

3

Arnaud Riou au festival de la Méditaion en janv. 2016 à Paris

Mais l’endroit où vous êtes ici et maintenant est le meilleur endroit pour commencer à méditer. Vous êtes exactement à votre place. Il n’y en a pas d’autre. C’est en vous accueillant vous même là où vous êtes que vous commencerez à générer de la paix.

Il n’y a pas de protocole obligatoire pour méditer ; il n’est pas nécessaire d’être bouddhiste, de croire en Dieu, d’être initié. Il est juste nécessaire d’être humain ; de prendre le temps de quelques respirations. De fermer les yeux. De laisser le corps se détendre.

Il n’y a rien à faire, juste à être. Alors progressivement, la respiration devient plus profonde, l’abdomen se détend, les mâchoires se relaxent et l’esprit s’apaise. Alors progressivement, un espace vide se crée. C’est aussi simple que ça. C’est de cet espace vide que vous vous remplirez de vous. C’est de cet espace vide que naît votre calme, votre confiance et l’inspiration à partir de laquelle les actes justes s’imposeront… Comme une évidence.

Présentation vidéo du livre

Image de prévisualisation YouTube

 

Arnaud RIOU anime des groupes depuis 20 ans en France et dans différentes régions du monde. Il est le fondateur de la Voie de l’ACTE Approche Consciente de la Totalité de l’Etre, une approche qui s’inspire d’outils issus de l’art dramatique, de la méditation, des arts martiaux et du chamanisme. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages paru dans 7 pays. www.arnaud-riou.com

 4

CALME, Mon Carnet de Méditation, un carnet de voyage intérieur pour apprendre à méditer, par Arnaud Riou, vient de sortir aux Editions Solar 12,90 € en vente dans toutes les librairies.

 

 

Le « Notre Père » des origines

 

Notre Père qui es aux cieux,
Fais connaître à tous qui tu es
Fais venir ton Règne
Fais se réaliser ta volonté
Comme au Ciel ainsi sur la Terre

Donne-nous aujourd’hui le pain
Dont nous avons besoin chaque jour
Pardonne-nous nos torts envers toi
Comme nous mêmes avons pardonné
à ceux qui avaient des torts envers nous
Et ne nous fais pas entrer dans la tentation
Mais délivre-nous du Tentateur

Traduction de la TOB (Matthieu VI-9), où il est précisé en notes de bas de page : une autre interprétation fait valoir un sémitisme qui permet, dans le cas d’un verbe factitif, de traduire non pas « ne nous fais pas entrer » mais « fais que nous n’entrions pas dans la tentation » . On peut aussi traduire « Tentateur » par « Malin ».

exo

Dans le Livre d’Urantia, on trouve une version du Notre Père qui éclaircit certains mystères :

Notre Père, qui es aux cieux,
Que ton nom soit sanctifié.
Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite
Sur terre comme elle l’est au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain pour demain ;
Rafraichis nos âmes avec l’eau de la vie.
Et pardonne à chacun de nous ses offenses
Comme nous avons pardonné à ceux qui nous ont offensés.
Sauve-nous dans la tentation, délivre-nous du mal,
Et rends-nous de plus en plus parfaits comme toi-même.


Jésus enseigna aux douze à toujours prier en secret, à partir seuls dans les tranquilles paysages de la nature ou à aller dans leur chambre et à fermer les portes quand ils s’adonnaient à la prière.
Après la mort de Jésus et son ascension auprès du Père, la pratique s’établit chez beaucoup de croyants de finir cette prière appelée « prière du Seigneur » en y ajoutant “ Au nom du Seigneur Jésus-Christ. ” Plus tard encore, deux lignes furent perdues dans les copies et l’on y ajouta la déclaration supplémentaire : “ Car à toi appartiennent le royaume, le pouvoir et la gloire, pour l’éternité. ”
(1620.1) 144:3.3

 Image de prévisualisation YouTube

version inspirée

Mon Père du Ciel

Ton Nom est sanctifié
Ton Règne est arrivé
Ta Volonté est faite
Sur la Terre comme au Ciel

Tu nous donnes aujourd’hui
Notre pain pour demain
Tu nous pardonnes nos offenses
Comme nous pardonnons à ceux qui nous offensent

Tu ne nous laisses pas dans l’épreuve
Et tu nous délivres du Malin
Afin que nous devenions parfaits
Comme tu es Parfait.

Pour en savoir plus, téléchargez gratuitement le livret « Le sens profond du Notre Père » par Christian Amphoux et Patrick Giani

Ecoutez la version chantée du Notre Père, par le groupe de louanges EXO:

« Notre Père » du groupe EXO :

Publié dans:JESUS, PRIERE, VIDEOS à voir |on 30 avril, 2016 |Pas de commentaires »

Notre Père chanté en araméen (la langue parlée par Jésus)

 

Image de prévisualisation YouTube

Prière pour la Nouvelle Terre

« VIE PERE-MERE, tu es ma vie,
mon soutien constant, ma santé, ma protection,
la satisfaction parfaite de tous mes besoins
et mon inspiration la plus haute.

Je te prie de me révéler la véritable Réalité de Toi-même.
Je sais que c’est ta VOLONTE que je sois totalement illuminé,
afin que je puisse mieux prendre conscience
de Ta Présence en moi et autour de moi.
Je crois et je sais que c’est possible.
Je crois que tu me protèges
et me gardes dans l’AMOUR parfait.
Je sais que mon but final est de T’EXPRIMER.

En m’adressant à toi,
je sais que tu es parfaitement réceptive à mes paroles
car tu es L’INTELLIGENCE AIMANTE UNIVERSELLE
qui a si merveilleusement conçu ce monde
et le manifeste dans sa forme visible.

Je sais qu’en Te demandant de me parler,
je projette un faisceau de lumière de conscience
dans ta Conscience Divine et que lorsque j’écouterai,
TU pénétreras ma conscience humaine
et te rapprocheras de plus en plus de mon esprit
et de mon coeur de plus en plus réceptifs.
Je confie mon être et ma vie à ta garde. »

araméen

Issue du livre « Le Christ revient« 

Publié dans:JESUS, PRIERE, VIDEOS à voir |on 30 avril, 2016 |Pas de commentaires »

Des textes visionnaires

 

La comédie musicale HAIR est l’une des meilleures de tous les temps et la chanson Aquarius du groupe est l’un de ses plus beaux extraits.

Ce fut un grand succès au début des années 70. Je me rends compte aujourd’hui à quel point cette chanson était visionnaire. Elle fut composée en 1969 par Galt MacDermot, sur des paroles de James Rado et de Gerome Rani. J’ai dansé éperdument sur cette chanson, mais à l’époque, je ne prêtais pas attention aux paroles. Je sais seulement qu’elle me faisait du bien. Et aujourd’hui, ces paroles me reviennent :

Image de prévisualisation YouTube

 

When the Moon is in the Seventh House
And Jupiter aligns with Mars,
Then peace will guide the planets
And love will steer the stars

This is the dawning of the age of Aquarius
The age of Aquarius
Aquarius
Aquarius

Harmony and understanding
Sympathy and trust abounding
No more falsehoods or derisions
Golden living dreams of visions
Mystic crystal revelation
And the mind’s true liberation
Aquarius
Aquarius

Quand la Lune est dans la septième maison
Et Jupiter aligne avec Mars,
Alors la paix guidera les planètes
Et l'amour dirigera les étoiles
 
Ceci est l' aube de l'ère du Verseau
L'âge du Verseau
Verseau
Verseau
 
L'harmonie et la compréhension
Sympathies confiance riche
Pas plus de mensonges ou dérisions
rêves vivant d'or de visions
Mystic cristal révélation
Et la vraie libération de l'esprit
Verseau
Verseau

 

 

textes visionnaire

Ces textes étaient réellement visionnaires !

Nombreux étaient ceux qui oeuvraient à ce nouvel avenir. On Nous le répète plusieurs fois ; ces choses se produisent très lentement. Des vagues d’énergie traversent les cultures, qui se mettent alors à changer. Souvenez-vous que ces processus sont lents. L’alignement s’échelonne sur trente-six ans. Le processus débute donc bien avant que les germes soient semés.
 Les champs sont labourés par l’intuition akashique de ceux qui précèdent l’événement. Sur le plan quantique, les humains viennent sur la planète avec l’intuition de ce qui peut arriver et ils aident ceux qui les suivent.
 Le titre choisi était assez visionnaire. Ce Grand Rassemblement est le début de l’ère Lémurienne. Vous ne liez peut-être cette affirmation qu’ici, mais peu importe. Les noms et les étiquettes n’ont pas d’importance. Il s’agit du rassemblement de l’ancienne sagesse. C’est la sagesse de l’humanité qui éliminera les dictateurs, nettoiera notre environnement, nous permettra de vivre plus longtemps et créera finalement un meilleur équilibre entre les hommes et les femmes dans le plus grand respect de leur nature divine. Ils s’harmoniseront avec Gaia, créant de l’énergie à partir de ses mers et de sa chaleur, et mettant fin à des milliers d’années de guerre. 
Ce rassemblement est celui de l’ancienne conscience. Les Lémuriens qui sont restés dans une capsule temporelle quantique pendant toutes ces années, en émergeront lentement. Nous n’en verrons rien, mais nous le sentirons, car ils susciteront une mémoire chez les vieilles âmes et les nourriront de la sagesse des Anciens, qui disaient : 
« Divine et bénie est l’humanité, car elle fut créées à l’image de Dieu, le Créateur universel. L’humanité est le visage de Dieu, et ce visage sourira pour la première fois depuis que la Lémurie a existé sur la Terre. Bénies soient les semences de la création, car ceux qui viennent des étoile set dont les noms sont imprononçables reviendront un jour pour dire « Bravo ». C’est à ce moment, et seulement à ce moment, que l’humanité pourra voyager jusqu’aux étoiles et planter ses propres semences pour les mondes à venir ».  
Les choses arrivent lentement. Regardez-les sur une grande échelle temporelle pour savoir vraiment ce qui est arrivé et ce qui n’est pas arrivé. Rassemblez-vous en portant votre lumière où vous êtes. Ne désirez pas être autre chose ni quelqu’un d’autre, car chacun de nous est un parfait participant de cet éveil. 

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:PENSEE, PROPHETIES, SOCIETE, VIDEOS à voir |on 19 avril, 2016 |1 Commentaire »

Les entités « collées » se nourrissent de nos « démons »

mc

J’ai rédigé ce texte pour tous, en réponse à la question de Marie, reçue aujourd’hui… Aurélie Pech d’Arcadie.

Bonjour Aurélie, Je vous ai découvert sur les vibra conférences (),

Image de prévisualisation YouTube

en fouillant toutes les vidéos d’un peu tout le monde je n’ai rien trouvé sur le thème de la protection énergétique et du dégagement d’entités, je cherche donc des infos la dessus, car beaucoup de personnes y sont confrontées. Pour ma part je canalise, je suis medium (en pleine évolution) j’ai dû me nettoyer de façon intensive avec une praticienne car j’avais beaucoup d’entités collées à mon aura, du coup je me pose des questions pour tous les gens qui sont en train de commencer à travailler leur médiumnité, et qui malheureusement faute de protection se ramassent des trucs pas sympas, voire dangereux; Je me tourne vers vous car je ne trouve rien sur ce sujet et je me dis que c’est la base du travail spirituel. Dans l’attente d’une réponse. Cordialement. Marie

Bonjour Marie. Merci infiniment pour cette question très pertinente, que je me suis moi-même posée longtemps lors de mes premiers pas vers l’éveil de la conscience. Et bonjour à tous qui lisez ces lignes, tout d’abord je souhaite préciser que toute personne en cheminement spirituel développe naturellement sa médiumnité… Il est important de considérer cela comme un attribut, un sens comme un autre.

Sur le chemin de l’éveil spirituel nous sommes donc constamment confrontés à ce type de phénomène puisque le « canal » s’ouvre de plus en plus et que nous percevons mieux les autres plans et toute la vie qui s’y trouve…

Gardez en tête ceci, nous attirons à nous tout ce que nous avons besoin de comprendre. La loi d’attraction fait que les rencontres que nous faisons, qu’elles soient physiques où éthériques sont attirées à nous par tout ce qui se trouve dans notre champ énergétique.

Imaginez une personne ayant transcendé sa dualité telle qu’on « imagine » les Maîtres Jeshua ou Bouddha, vous pensez bien qu’ils sont passés par là eux aussi. Les entités ne les ont pas pour autant empêchés d’aller vers leur Soi…

Loin de penser que les entités sont agréables lorsqu’elles sont accrochées à l’aura, je souhaite simplement expliquer qu’elles ne seront plus là si vous identifiez la cause de ce qui les a attirées. Autrement dit la blessure non réglée qui est à l’origine de la fuite d’énergie dont l’entité se nourrit.

Quand vous êtes « collés » pour reprendre le terme, il est donc important de laisser remonter les sensations, émotions désagréables qui découlent de votre blessure et que l’entité en question est en train de réveiller par sa présence.

Les laisser remonter c’est les accepter, en accepter la responsabilité et envoyer à l’univers l’intention de s’en libérer. Quand on sait qu’On est la cause, on sait où trouver le remède en Soi. Le temps amène à nous les synchronicités qui nous guident jusqu’à notre blessure et celle-ci apparaît alors comme une évidence.

On se souvient de choses et d’autres non réglées en nous et qu’il est bon de re-travailler… En général l’enfant intérieur connait ces blessures, laissez le parler et vous saurez ce que vous devez reconsidérer pour pouvoir avancer.

Dans le monde de la médiumnité la dualité est présente tout autant que dans le monde « matérialiste » et cette façon dualiste de penser vous fait croire qu’il y a des bonnes et mauvaises entités.

Si vous prenez de la hauteur vous comprenez qu’il n’y a pas de bien et de mal, juste des expériences à but évolutif. Le bien et le mal ne sont qu’une vision créé par des êtres victimes de leurs propres peurs et de leur incapacité à les surmonter seuls.

Chacun de vous vit exactement ce qu’il a besoin de comprendre et chacun a le remède en lui-même de ses propres souffrances. Regardez en vous ce que le mental et ses fonctionnements de protection vous empêche de voir…

Vous pouvez continuer de vous faire aider pour « décoller » les entités si cela devient trop désagréable. Mais il vous faudra néanmoins travailler sur vous un jour où l’autre pour monter en conscience. Car si vous ne trouvez pas la cause de ce qui a provoqué leur présence, d’autres entités reviendront appuyer sur vos failles. En quelque sorte elles vous rendent service.

Ce n’est pas facile au départ mais la persévérance, la volonté, le courage et la foi vous permettront de dépasser les peurs qui freinent votre avancement vers une telle compréhension.

Je vous conseille la conférence de Beltane sur « L’âme ou l’égo qui parle? »

 

Image de prévisualisation YouTube

elle est tout à fait appropriée pour changer la façon de voir les choses et passer d’une vision de victime à celle d’un individu libre.

Je vous recommande également la méditation quotidienne. Sur le chemin de l’éveil spirituel elle représente la clé de la porte qui ouvre sur le véritable Soi. On ne peut pas monter en conscience sans pratiquer la méditation régulière. C’est une hygiène de vie qui s’impose à toute personne éveillée comme la meilleure des protections énergétiques.

Que la Lumière en vous éclaire vos pas…

Aurélie Pech d’Arcadie.

 (merci infiniment de transmettre le texte à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner la source: www.lecheminversarcadia.com)

Publié dans:ESPRITS, VIDEOS à voir |on 19 mars, 2016 |Pas de commentaires »

Extra-terrestres et vie sur les autres planètes

  science

 

Première partie : Anne Givaudan nous parle de la fin d’un monde et l’émergence imminente d’un monde beaucoup plus beau où il y a la lumière.


Dans ce « nouveau monde », nous saurons notamment comprendre le pourquoi de nos maladies et régler nous-mêmes les problèmes en étant l’origine, afin qu’elle n’atteignent plus notre corps physique, comme nous le connaissons actuellement.
Message d’espoir d’une réalité en cours de réalisation.

VIDEO

http://www.dailymotion.com/video/xd7ooe

 

Deuxième partie : A la question ; « a quoi correspondent les changements à venir sur la planète, Anne Givaudan répond : « à un voyage astral ! … Lorsque la planète sera suffisamment éthérisée, ce sera à la portée d’un maximum de personnes…


Cet état de changement planétaire permettra pour tous, d’avoir accès à d’autres dimensions, qui ne seront plus le « privilège » de certains, comme actuellement.


Vu depuis les autres planètes, la Terre est une sorte de « fausse note », vis-à-vis des autres planètes… Mais elle est en train de retrouver sa place dans l’harmonie des planètes.


… toutes les planètes sont habitées, mais pas dans la même vibration que la nôtre…»

http://www.dailymotion.com/video/xd7n1r

Site web d’Anne Givaudan  : www.sois.fr

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source.

Publié dans:O.V.N.I et E.T., VIDEOS à voir |on 20 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Les extras-terrestres et nous

visage1

Une interview vidéo en 3 parties, réalisée en Espagne en août 2009, au cours de laquelle Anne Givaudan nous donne de multiples indications sur les consciences extra-terriennes ainsi que sur l’évolution actuelle de notre planète, “fausse note” momentanée du système solaire.

 

http://www.dailymotion.com/video/xaddff

 

http://www.dailymotion.com/video/xadbrn

 

http://www.dailymotion.com/video/xadarq

 

Anne clôt son interview par d’étonnantes révélations sur son propre parcours

Site web d’Anne Givaudan  : www.sois.fr

 

Publié dans:O.V.N.I et E.T., VIDEOS à voir |on 14 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Medium-peintre Brésilienne

peinture medium

 

Issue d’une famille paysanne de Bahia, au Nord-Est du Brésil, la jeune Valdelice ne trouvait aucune oreille sympathique quand elle racontait qu’elle voyait des Esprits. Depuis l’âge de huit ans, après qu’elle ait vu son guide pour la première fois, Valdelice voit les Esprits et communique avec eux, malgré beaucoup de peur et d’appréhension, à l’époque.

Ses parents n’appréciaient guère les histoires de peintures qui « tombaient du ciel ». On voulait faire croire à la fillette de sept ans qu’elle inventait. Elle-même n’arrivait pas à comprendre n’ayant jamais entendu parler ni de médium, ni de spiritisme.

Elle raconte que lorsqu’elle allait travailler aux champs avec sa famille, elle restait toujours en arrière du groupe et regardait le ciel pour voir « tomber les tableaux »… Elle disait alors à sa sœur : « Regarde, il y a plein de tableaux… ils tombent du ciel… que de belle peintures ! », sa sœur lui répondait invariablement : « Arrête de dire n’importe quoi, il n’y a pas de tableaux, il n’y a rien, je ne vois rien… ». Elle seule « voyait » et, se sentait « bien seule »…

 

Image de prévisualisation YouTube

Rencontre avec Chico Xavier

Quand elle se maria, à vingt ans, le hasard l’emmena vivre à Uberaba où elle se trouva voisine du plus grand médium du siècle, Chico Xavier. À cette époque, les ingénieurs de la NASA tentaient de comprendre la médiumnité de ce prodige et les gens faisaient la queue jour et nuit en espérant recevoir une communication de leurs morts ou des conseils médicaux de son guide, le Dr Bezerra de Menezes.

Valdelice croisa un jour le grand médium, et ce fût pour elle une révélation que d’apprendre qu’elle possédait une forme de médiumnité artistique, appelée « psycho-pictographie ». Chico Xavier lui confirma sa mission : une équipe de peintres impressionnistes désirait faire un travail philanthropique avec elle qui, en plus d’aider matériellement la population défavorisée, l’éduquerait en démontrant que la vie continue après la mort physique, d’où l’immortalité de l’âme.

Son apprentissage fut long et laborieux. S’ensuivirent six années d’éducation médiumnique dans un centre spirite sous la tutelle de l’Esprit de Boticelli. Chargé de la préparer pour le travail qu’elle aurait à faire avec l’équipe d’impressionnistes, Boticelli lui indiquait des exercices souvent pénibles pour assouplir ses mains analphabètes, afin que les esprits peintres puissent s’exprimer avec facilité et signer leurs œuvres de leurs noms. Boticelli n’a jamais peint avec Valdelice, son rôle consistant simplement à la préparer à sa mission.

Sans titre

Éducation spirite

L’éducation qu’elle reçu au Centre Spirite, lui permit de canaliser les énergies appelées par sa médiumnité à effets physiques, vers la peinture. En fait, elle a appris à « vivre avec les Esprits ».

La doctrine spirite codifiée par Alla Kardec, sous l’impulsion d’Esprits, lui permit de comprendre la Vie d’une façon plus globale, incluant le monde spirituel, les Esprits et leurs rapports avec le monde des incarnés que nous sommes.

Valdelice comprit que son « plan de vie » incluait une mission de charité et de transmission d’un enseignement d’une grande importance, qu’elle allait accomplir en collaboration avec le groupe d’impressionnistes qui l’avait approchée. Elle comprit aussi que si ces Esprits avaient une mission divine d’éducation de la population terrestre, c’était également pour eux, l’occasion de mettre en pratique la loi de charité et d’amour.

Cela fait maintenant trente ans qu’elle a accepté cette mission, qu’elle accomplit chaque jour dans la joie et l’Amour des Autres. Elle ne sait pas combien d’œuvres elle a pu réaliser en trente ans mais, en comptabilisant approximativement la production de ses quatre dernières années, elle arrive à un total d’environ 6000 toiles…

Lors de sa formation, des médiums lui ont suggéré de prendre des cours de peinture, afin de faciliter la tâche des Esprits… Ne sachant quoi répondre, elle alla demander conseil à Chico Xavier. Celui-ci lui répondit : « Veux-tu devenir une artiste ?
– Non Chico, je suis analphabète et pour devenir artiste, on doit apprendre beaucoup de choses…
– Alors, ne te préoccupe pas de cela, car ce n’est pas toi qui vas peindre, ce sont eux, avec tes mains ! ».

Mission de Valdelice

Depuis trente ans, Valdelice effectue des séances de peinture au Brésil, en Amérique du Nord ou en Europe, en compagnie de son illustre équipe d’artistes spirituels, qui se nomment Renoir, Van Gogh, Matisse, Monet, Picasso, Cézanne, Tarsila do Amaral, Alfred Sysley… En plus de transmettre le fait que la Vie continue, que l’on ne meurt pas, chaque événement a pour but d’amasser des fonds pour des œuvres charitables. Valdelice est médium Kardéciste et ne bénéficie donc pas de la vente des tableaux.

Une règle immuable pour Valdelice : après chaque séance de peinture médiumnique, les tableaux sont vendus, non pas en fonction de la signature, mais en fonction de… la surface ! Une fois les fournitures remboursées, les profits sont partagés en deux : moitié pour le fonctionnement du Centre qui la reçoit et moitié pour ses œuvres charitables à São Paulo. Recevant la retraite de son défunt mari, elle n’a pas besoin de cela pour vivre.

C’est un fait que Valdelice réalise un magnifique travail dans les favelas de São Paulo, ce que j’ai pu personnellement constater. Chaque semaine, Valdelice organise avec les bénévoles qui travaillent avec elle des distributions de nourriture, de vêtements, de couvertures dans les quartiers très pauvres de SP. Tous les profits réalisés lors des ventes de tableaux, sont réinvestis scrupuleusement dans des sandwichs, du café au lait, des couvertures… et ensuite distribués. Effectuées en soirées, ces distributions dans les quartiers défavorisés sont réellement une expérience très riche d’enseignement où le contact avec les gens, les enfants surtout, est extraordinaire…

Souvent, lorsque l’on nous dit que les profits de telle ou telle organisation serviront a… ou a… en fait, généralement, nous espérons qu’ils serviront bien a… ou a… Avec Valdelice, c’est du concret, il n’y a pas de « frais de gestion » ou autres « frais d’administration » qui vont ponctionner l’essentiel des ressources… Elle ne travaille qu’avec des bénévoles, qui fournissent leur voiture pour effectuer les tournées de distribution, et qui comptabilisent chaque tranche de jambon… Je l’ai personnellement constaté…

Sans titre

Déroulement d’une séance de peinture médiumnique

Immuablement, chaque séance de peinture avec Valdelice commence par une longue prière puis, elle entre en transe. Sa physionomie, son visage deviennent tout autres… sa voix change également.. et le travail commence.

Ne sachant pas peindre, les Esprit utilisent ses mains revêtues de gants en latex. Ainsi que l’on peut le constater sur les photos et vidéos, elle travaille directement avec ses doigts, guidés par les Esprits ; quelques fois avec ses pieds.

Généralement, elle travaille les yeux fermés et les œuvres sont peintes indifféremment à l’endroit ou à l’envers (tête en bas). Ce n’est qu’en fin de séance qu’en faisant le tout de la salle, elle découvre les tableaux qu’elle a réalisés… En moyenne une toile de dimension moyenne (75×100 cm) est réalisée en 20 mn…

Mais je l’ai vu réaliser deux pastels simultanément (main gauche et main droite) en servant d’intermédiaire aux Esprit de Monet et de Renoir… en aussi une vingtaine de minutes…
C’est un fait connu et démontré scientifiquement, que le cerveau humain ne peut travailler que sur un seul dessin à la fois. Le cerveau n’ayant pas la « capacité » de se dédoubler ou d’utiliser l’hémisphère gauche pour une main et le droit pour l’autre, afin de créer deux styles différents. Par contre, si l’on admet que le cerveau n’est qu’un outil, au même titre qu’en ordinateur – très puissant – au service de l’Esprit, on peut parfaitement concevoir que cet « outil » puisse très bien être « prêté » momentanément à un ou deux Esprits extérieurs à notre être.

Au début de ses travaux avec l’équipe d’impressionniste avec qui elle travaille, Valdelice, percevait des différences d’énergies lorsque l’un laissait sa place à un autre. Puis, le groupe s’est harmonisé et elle ne perçoit plus de différence de qualité d’énergie. Par contre, certains préfèrent travailler en présence d’un certain type de musique pour d’autres, la musique est différente… ils lui font savoir lorsqu’il faut changer. Par exemple, Toulouse Lautrec aime l’accordéon et les « flonflons » du bal musette !

Un autre aspect d’une séance de peinture médiumnique consiste dans les soins thérapeutiques apportés aux spectateurs, soit directement, soit au travers des toiles. Cette partie sera traitée sur une prochaine page.

Médiumnité et… folie !

Une personne lui a déjà critiqué la présence de Vincent Van Gogh, en lui demandant comment elle faisait pour travailler avec l’Esprit d’un fou ! Van Gogh était présent au moment ou cette personne lui a posé la question… Il a demandé à Valdelice de lui répondre qu’il n’avait jamais été fou, il était simplement un médium déséquilibré, qui manquait de connaissances spirituelles…
D’ailleurs maintenant, il est beaucoup plus équilibré et cela se ressent dans son travail qui est plus léger, d’une plus grande délicatesse…

Valdelice ne manque pas une occasion de remercier Chico Xavier de son aide, de ses conseils, de ses enseignements, car sans lui dit-elle, elle ne serait jamais arrivée à ce stade de travail et aurait vraisemblablement terminé ses jours dans un asile d’aliénés. Car une médiumnité très développée, si elle n’est pas canalisée, peut perturber un individu au point de réellement le déséquilibrer et, il se retrouvera médicalisé puis, réduit à l’état végétatif par les médicaments.

Voici ce qu’elle dit : « C’est ce qui arrive dans les asiles d’aliénés, s’il y a un fou parmi une centaine de patients cela me surprendrait beaucoup car voyez-vous, la plupart sont des médiums déséquilibrés. Ils n’ont jamais accepté leur médiumnité, ni le travail et l’étude de la doctrine spirite et lis vivent perturbés spirituellement et prennent en charge leurs obsesseurs et leurs infirmités, quand ils pourraient travailler au service de l’amour et de la charité. »

 

Site web de Valdelice Salum

Publié dans:ARTISTES PEINTRES, MEDIUM, VIDEOS à voir |on 6 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Protocole des soins EFT

                images

Voici une nouvelle façon d’utiliser EFT qui fait appel au miraculeux. Par définition, un miracle, c’est quelque chose de trop beau pour être vrai. On n’y croit pas. Mais voilà que l’on peut désormais envisager l’impossible, abattant nos barrières mentales et émotionnelles par les tapotements, ce qui permet à « l’impossible » de se faire possible et de se manifester concrètement
 
Le procédé est une mixture de la « Méthode de Choix » du Dr. Carrington et celle du Dr. Philip Mountrose.
 
Je vous conseille d’effectuer ce protocole de soins EFT très lentement, en restant sur les phrases qui font monter des émotions fortes tout en maintenant le tapping sur le point en question jusqu’à ce que vous puissiez calmement passer au suivant.
 
Aussi, si vous ne désirez pas frapper sur les points, vous pouvez simplement exercer une pression dessus.
 
Tout est possible à qui décide d’envisager l’impossible …
« J’ai décidé de … . Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie. »
« J’ai décidé de d’ici à _. Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie. »

 

Image de prévisualisation YouTube
    
Par exemple :

  • « J’ai décidé de guérir… (nommer le mal dont on souffre) d’ici à demain matin au plus tard. Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie. »
  • « J’ai décidé de trouver l’âme soeur à présent et de me marier avant … (la fin de l’année, d’ici l’été prochain, etc.) Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • « J’ai décidé de rembourser toutes mes dettes dans les six mois qui viennent. Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie. »
  • « J’ai décidé de voir mon existence se transformer au-delà de mes plus hautes espérances. Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie. »

Modèle de protocole :
« J’ai décidé de désormais gagner plus de 7000 Euros par mois très facilement. Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie. » (Pour créer votre propre protocole, changez simplement la phrase décrivant le choix que vous avez émis.)

  • Point Karaté :  »Même si je ne crois pas pouvoir facilement gagner plus de 7000 Euros par mois, c’est impossible et un miracle ne se produira pas dans ma vie, je m’accepte et me respecte profondément. Et même si le miraculeux n’a jamais fait partie de mon existence, je m’accepte et me respecte avec toutes mes limites et m’ouvre maintenant à l’idée que tout est possible et qu’un miracle peut se produire à tout moment dans ma vie. » 

(Répétez le texte 3 fois de suite.)Tenir le point et prendre une respiration profonde.

  • Dessus de la tête : J’ai décidé de gagner dès maintenant plus de 7000 Euros par mois très facilement. 
  • Sourcil : J’ai décidé de gagner plus de 7000 Euros par mois dès maintenant.
  • Coin de l’oeil : J’ai décidé de gagner plus de 7000 Euros par mois très facilement.
  • Sous l’oeil : J’ai décidé de gagner plus de 7000 Euros par mois
  • Sous le nez : dès maintenant et très facilement.
  • Creux du menton : J’ai décidé de gagner dès maintenant et très facilement plus de 7000 Euros par mois.
  • Clavicule : J’ai décidé de gagner dès maintenant plus de 7000 Euros.
  • Sous le bras : J’ai décidé de dorénavant gagner plus de 7000 Euros par mois.
  • Sous le sein : J’ai décidé de désormais gagner facilement plus de 7000 Euros par mois.

Tenir le point et prendre une respiration profonde.

  • Dessus de la tête : Tout est possible …
  • Sourcil : et un miracle peut se produire maintenant dans ma vie.
  • Coin de l’oeil : Un miracle se produit maintenant dans ma vie …
  • Sous l’oeil : Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie.
     
  • Sous le nez : Un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • Creux du menton : Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • Clavicule : Un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • Sous le bras : Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • Sous le sein : Un miracle se produit maintenant dans ma vie.

Tenir le point et prendre une respiration profonde.

  • Dessus de la tête : Tout est possible et je peux désormais facilement gagner plus de 7000 Euros par mois.
  • Sourcil : Un miracle se produit maintenant dans ma vie qui m’autorise à désormais gagner facilement plus de 7000 Euros par mois.
  • Coin de l’oeil : Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • Sous l’oeil : J’ai les moyens désormais de gagner plus de 7000 Euros par mois très facilement.
  • Sous le nez : Un miracle se produit dans ma vie et je gagne à présent facilement plus de 7000 Euros par mois.
  • Creux du menton : Tout est possible pour moi y compris de gagner facilement plus de 7000 Euros par mois.
  • Clavicule : Un miracle se produit maintenant dans ma vie qui me permet de gagner dorénavant très facilement plus de 7000 Euros par mois.
  • Sous le bras : Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • Sous le sein : Je peux désormais gagner plus de 7000 Euros par mois très facilement.

Tenir le point et prendre une respiration profonde.

  • Dessus de la tête : Tout est possible et je trouve désormais les moyens de gagner plus de 7000 Euros par mois très facilement.
  • Sourcil : Tout est possible et je trouve les moyens de gagner désormais facilement plus de 7000 Euros par mois.
  • Coin de l’oeil : Tout est possible et je trouve maintenant des moyens honnêtes et faciles de gagner désormais plus de 7000 Euros par mois.
  • Sous l’oeil : Tout est possible et je trouve à présent les moyens de gagner dorénavant plus de 7000 Euros par mois de manière honnête et facile.
  • Sous le nez : Tout est possible et je trouve maintenant les moyens de gagner désormais plus de 7000 Euros par mois très facilement.
  • Creux du menton : Tout est possible et je trouve un moyen honnête et facile de gagner dès maintenant plus de 7000 Euros chaque mois.
  • Clavicule : Tout est possible et je trouve maintenant un moyen facile et agréable de gagner honnêtement plus de 7000 Euros par mois.
  • Sous le bras : Tout est possible et je trouve facilement le moyen de gagner agréablement plus de 7000 Euros par mois très honnêtement.
  • Sous le sein : Tout est possible et je trouve dès maintenant les moyens de gagner honnêtement et facilement plus de 7000 Euros chaque mois de manière constante et agréable.

Tenir le point et prendre une respiration profonde.
 

  • Dessus de la tête : C’est une bonne décision que de vouloir être à l’aise financièrement.
  • Sourcil : Vouloir gagner facilement plus de 7000 Euros par mois est un excellent choix.
  • Coin de l’oeil : J’ai le droit de vouloir m’enrichir financièrement.
  • Sous l’oeil : J’ai le droit de vouloir gagner de l’argent très facilement.
  • Sous le nez : J’ai le droit de conquérir facilement tout l’argent que je veux posséder.
  • Creux du menton : J’ai le droit d’être aussi riche que j’en ai envie.
  • Clavicule : J’ai le droit d’aimer vivre dans le luxe et l’abondance.
  • Sous le bras : J’ai le droit d’avoir plus d’argent que j’en ai besoin pour bien vivre.
  • Sous le sein : J’ai le droit de recevoir continuellement de très grosses sommes d’argent.

Tenir le point et prendre une respiration profonde.

  • Dessus de la tête : Je sais que tout est possible et qu’un miracle peut se produire à tout moment dans ma vie.
  • Sourcil : Je sais maintenant que tout est possible.
  • Coin de l’oeil : Je sais à présent qu’un miracle peut se produire à tout moment.
  • Sous l’oeil : Tout est possible …
  • Sous le nez : et un miracle peut se produire dans ma vie à tout moment.
  • Creux du menton : Je sais que tout est possible.
  • Clavicule : Je sais qu’un miracle peut venir à tout moment transformer ma vie très bénéfiquement.
  • Sous le bras : Je le sais.
  • Sous le sein : Tout est possible et un miracle peut se produire à tout moment dans la vie de chacun.

Tenir le point et prendre une respiration profonde,

  • Protubérance occipitale : Répétez la phrase trois fois en stimulant ce point.
    • « Tout est possible et un miracle peut se produire à tout moment dans ma vie. »
    • « Aujourd’hui, je commence une nouvelle vie. Je souris à la vie et c’est le cœur rempli d’amour, que  je me prépare à accueillir le miracle de ce jour où je nais à nouveau, dans un jardin d’abondance offrant des fruits à tous. »

Tenir le point et prendre une respiration profonde, 
Pensez à boire beaucoup d’eau dans les heures qui suivent.
Ce protocole a été créé et proposé par Sophie Merle qui dirige la Fondation Française EFT.

Les personnes que j’accompagne avec EFT seront peut-être étonnées de constater, que les rondes de tapotements sont réduites. Il s’agit de la technique de base EFT simplifiée, dans laquelle la phase de préparation qui permet de supprimer l’inversion psychologique, se fait en tapotant sur le point karaté, et la gamme de neuf étapes est supprimée.
 
Ce protocole est très efficace, j’y ai juste ajouté le tapotement sur la protubérance occipitale accompagné de phrases constructives que vous pouvez enrichir de vos propres formules. Vous pouvez adapter ce protocole et l’utiliser plusieurs fois par jour.
 
Nos seules limites sont celles que nous nous imposons ; la plupart du temps, par tacite acceptation familiale, culturelle, religieuse, sociétale… Pour dissoudre ces limites, quelle que soit la méthode utilisée,  il peut s’avérer nécessaire de s’en servir régulièrement pour aller balayer la moindre miette de préjugés limitatifs en nous. Alors pensez à tapoter sur tout ce qui ne vous convient plus, cela prend moins de temps et d’énergie que de « ruminer » sur vos soucis, et crée des changements téléchargementprogressifs ou miraculeux en vous et autour de vous.

Afin de vous apporter plus de confort (travail hors ligne, impression), ce protocole vous est proposé en téléchargement libre au format pdf, ICI.
 
Je vous souhaite moult miracles petits et grands dans votre Vie.

Patricia Dieghi
Thérapeute  énergéticienne
EFT – Shamballa MDH – Reiki Usui
 Praticienne & Formatrice

La Symphonie Des Âmes

Entretien avec Gregory Mutombo - 

 

Gregory Mutombo, ancien militaire gradé de carrière, décrit les origines de nos blessures émotionnelles, et pourquoi nous devons d’abord les accepter et les mettre en lumière, afin de pouvoir ensuite réellement nous ouvrir à des expériences spirituelles au-delà de la matière.

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans:AME, VIDEOS à voir |on 4 août, 2015 |Pas de commentaires »

Canaliser l’Invisible

Entretien avec Sylvain Didelot :

 

A travers la physique quantique et les expériences de mort imminente, l’auteur-conférencier Sylvain Didelot nous démontre que la réalité ne s’arrête pas à notre dimension matérielle et que l’être humain va devoir à l’avenir retrouver son sentiment d’unité avec le monde et son pouvoir créateur.

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans:CHANNELING, VIDEOS à voir |on 4 août, 2015 |Pas de commentaires »

États élargis de conscience

Entretien avec le Dr Olivier Chambon :

 

Le Dr. Olivier Chambon, médecin psychiatre, expose les éléments qui démontrent aujourd’hui que la conscience est indépendante du cerveau et qu’elle survit à la mort physique. Il évoque notamment les cas d’expériences de mort imminente, le chamanisme, et d’autres phénomènes qui élargissent notre conscience et permettent de l’ouvrir à d’autres réalités.

 

Image de prévisualisation YouTube
Publié dans:ESPRITS, VIDEOS à voir |on 4 août, 2015 |Pas de commentaires »

La Révolution de l’Esprit

(Documentaire)

 images (1)

Quelle est l’influence du psychisme sur le corps ?

Que peut-on espérer des guérisseurs et énergéticiens pour vaincre la maladie ?

Quel est le regard de la communauté scientifique sur ce type de guérisons ?

Face à ces nombreuses interrogations, des médecins, des guérisseurs et des énergéticiens reconnus, ainsi que leurs patients, apportent leurs témoignages.

 

Image de prévisualisation YouTube

Ce documentaire nous parle de la puissance et du pouvoir de notre esprit (Quelle est l’influence de nos pensées sur notre corps ?), des maladies (D’où vient la maladie ?) ainsi que le pouvoir de la méditation, des médecines alternatives et holistiques (Que peut-on espérer des guérisseurs et énergéticiens pour vaincre la maladie ?) au travers le témoignages de médecins, de guérisseurs et d’énergéticiens reconnus (Quel est le regard de la communauté scientifique sur ce type de guérisons ?).

« Il faut savoir qui nous sommes. Si je crois que je suis un être de matière avec un cerveau gauche seulement qui fonctionne, j’ai une vie limitée. Si je m’ouvre, je comprend mon corps physique, mon corps émotionnel et mental, je m’ouvre au spiritisme, j’entre dans une vie de plus en plus joyeuse, agréable, et c’est ça le but, qu’on créé une humanité consciente libérée de toutes les folies et de tous dogmes du passé. » Tal Schaller

Publié dans:ESPRITS, VIDEOS à voir |on 30 juillet, 2015 |Pas de commentaires »

Un monde d’Amour, de Paix et de Joie partagés

 

http://www.dailymotion.com/video/xhflyd

« Tu es un miracle, capable de créer à l’image de ton Créateur. Tout le reste est ton propre cauchemar et n’existe pas. Seules les créations de lumière sont réelles. »

« Faire des miracles entraîne que tu te rends pleinement compte du pouvoir de la pensée afin d’éviter la malcréation. »

« Ton ego et ton pur-esprit ne seront jamais co-créateurs, mais ton pur-esprit et ton Créateur le seront toujours. »
 

«  Créer, c’est aimer. L’amour s’étend vers l’extérieur pour la simple raison qu’il ne peut pas être contenu. Étant illimité, il ne s’arrête pas. Il crée à jamais, mais point dans le temps. » 

«  Accepte ton frère dans ce monde et n’accepte rien d’autre, car en lui tu trouveras tes créations parce qu’il les a créées avec toi. Jamais tu ne connaîtras que tu es co-créateur avec Dieu tant que tu n’auras pas appris
que ton frère est co-créateur avec toi. »

téléchargement«  Décide seulement d’accepter ta juste place en tant que co-créateur de l’univers, et tout ce que tu penses avoir fait disparaîtra. Ce qui montera alors à la conscience sera tout ce qui a toujours été, éternellement tel que c’est maintenant.« 

Extraits choisis de Un Cours En Miracles

Cette vidéo est extraite du DVD « Je Nous Aime » de Régis Abitbol, dont vous pouvez télécharger gracieusement la dernière version ICI, ou en obtenir un exemplaire original en faisant un don libre.
A visualiser en grand écran en cliquant sur le bouton situé en bas à droite de la vidéo.

 

Publié dans:TOLERANCE, VIDEOS à voir |on 26 juillet, 2015 |Pas de commentaires »

ATTRACTION – REPULSION

 

Merci à Lilou Macé qui, avec simplicité, nous offre quelques tuyaux relatifs à La Loi de l’Attraction :

 

Image de prévisualisation YouTube

 

« …l’attraction de ce que tu ne veux pas
semble être beaucoup plus forte
que l’attraction de ce que tu veux. »

Un Cours En Miracles

« Pour que le désirable soit reçu, l’indésirable doit être accepté

2D8m0Nos amis physiques expriment parfois leur désir d’un Univers moins diversifié. Ils aspirent à un endroit où il n’y aurait pas autant de choses non désirées, un endroit où davantage de choses seraient exactement comme ils préfèrent qu’elles soient. Et nous expliquons toujours que vous n’avez pas pénétré dans cette expérience physique en voulant prendre toutes les expériences existantes pour les réduire à une poignée de bonnes idées sur lesquelles tout le monde serait d’accord, car cela conduirait à y mettre un terme, ce qui est impossible. Cet Univers est en expansion, et tout doit être permis. Autrement dit, pour comprendre et expérimenter ce que vous désirez, vous devez comprendre ce que vous ne voulez pas, car pour être en mesure de choisir et de vous concentrer, les deux doivent être présents et compris.

Ne mettez pas ces ingrédients non désirés dans votre quiche

Imaginez que vous êtes un chef dans une cuisine extrêmement bien fournie qui contient tous les ingrédients imaginables. Disons que vous avez une idée claire de la création culinaire que vous désirez réaliser, et que vous savez comment combiner ces ingrédients facilement accessibles afin de satisfaire votre désir. Et tandis que vous vous y mettez, vous constatez que de nombreux ingrédients ne sont pas appropriés pour votre création, vous ne les utilisez donc pas. Mais vous n’êtes pas contrarié parce qu’ils sont là. Vous utilisez simplement les ingrédients qui permettront d’améliorer votre création — et vous laissez en dehors de votre quiche les ingrédients qui ne sont pas appropriés.

Certains des ingrédients de cette cuisine bien fournie s’harmonisent avec votre création, et d’autres non. Mais même si l’ajout de certains de ces ingrédients à votre création ruinerait absolument votre quiche, vous ne ressentez pas le besoin de vous opposer à ces ingrédients, ou de les bannir de la cuisine, parce que vous comprenez qu’il n’y a aucune raison qu’ils se retrouvent dans votre quiche si vous ne les mettez pas dedans. Et puisque vous connaissez clairement ceux qui améliorent votre création et ceux qui ne l’améliorent pas, vous ne vous sentez pas le moins du monde concerné par la grande variété d’ingrédients dont vous disposez. »

Morceaux choisis extraits du chapitre 16 du livre « Créateurs d’avant-garde : demandez et vous recevrez »par Abraham aux éditions Ariane.

 

Publié dans:ENERGIES, VIDEOS à voir |on 24 juillet, 2015 |Pas de commentaires »
123456

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3