Archive pour la catégorie 'TOLERANCE'

Message de Jésus

Ceci est la transcription légèrement mise en forme de la
transmission publique. Pour accéder à la version audio, 
cliquer ici.

Message de Jésus dans JESUS images-31

Chers amis, chers frères et sœurs,

Je suis pleine de joie de me trouver ici dans cet espace avec vous. Mon cœur s’ouvre vraiment car je vous aime tant. Je suis maintenant libérée de tous les fardeaux terrestres. Et je peux voir avec facilité votre beauté et votre courage tout au long de votre vie sur Terre. Je souhaite que vous puissiez le voir vous-mêmes. Souvent, vous êtes tellement empêtrés dans l’autojugement et le rabaissement. Cela rend difficile le fait de recevoir tout ce qui vous est offert. Je constate souvent que votre énergie est nouée. Vous avez les yeux fermés et vous êtes emprisonnés dans vos propres jugements négatifs. Et ce sentiment d’indignité semble aller de soi pour toute personne née sur Terre. Cela fait partie du fait d’être sur Terre. En fait, la Terre est couverte, sur le plan énergétique, d’un sentiment de dépréciation de soi et d’autojugement qui se transmet de génération en génération. Certaines personnes ont eu la bénédiction de vivre au cours de leur enfance le sentiment d’innocence et de 
spontanéité qui est naturel à la vie. Mais souvent, en vous incarnant sur Terre en tant qu’être humain, votre conscience est aisément assombrie par la négativité et la peur qui s’y trouvent. Je suis ici maintenant pour vous rappeler votre véritable nature et vous aider à vous éveiller à celle-ci dans votre vie quotidienne. Car je connais la force de votre âme, malgré la densité et la lourdeur de l’énergie terrestre. Vous êtes de vrais guerriers de lumière, même si parfois vous semblez l’avoir oublié. Parfois j’en éprouve du chagrin, une sorte de tristesse en voyant que vous semblez si perdus. J’ai encore des sentiments humains, vous savez, et je suis reliée à vous par le cœur.

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de ce qui est advenu entre les sexes, entre les hommes et les femmes, car une grande part de cette énergie sombre, ou de ce profond sentiment d’indignité, provient de cette histoire. Cette histoire a trait à la sexualité. Vous savez, la sexualité devrait être une source de lumière, d’amour et une authentique rencontre des âmes. Dans une vraie rencontre sexuelle, l’ouverture se fait à partir du cœur. Rencontrer quelqu’un sur ce plan est une expérience de félicité et d’extase. Mais de façon tragique, peu d’êtres sur Terre ont la possibilité de vivre l’union sexuelle de cette manière. Il y a une si profonde douleur dans le cœur des hommes et des femmes dans cette zone parce que c’est là où vous êtes le plus vulnérable, en tant qu’être humain. Vous êtes tous conscients de l’histoire récente, et par récente, j’entends ces derniers 4 ou 5000 ans. Au cours de cette période, l’énergie féminine a été dévalorisée et humiliée par une énergie masculine agressive.

 Dans l’être féminin, cela a occasionné une blessure à un niveau très profond. Mais cela a aussi blessé les hommes. À cause de cette énergie masculine agressive présente tout au long de cette ère, les hommes ont été incapables de développer leur côté féminin sensible. Il est devenu difficile pour eux de se relier aux autres à partir de leur cœur, de montrer leurs émotions. D’autre part, les femmes ont perdu contact avec leur sentiment de valeur intrinsèque et leur souveraineté. Et par conséquent, les hommes et les femmes sont devenus des étrangers, séparés les uns des autres. Et la sphère de la sexualité, la plus sacrée entre un homme et une femme, a été violée.

Au lieu d’être une source de félicité, elle est devenue une zone très douloureuse. À présent, je veux aller plus loin et vous narrer une part de l’histoire plus ancienne que celle que vous connaissez. Il fut un temps où les femmes se sont emparé du pouvoir et l’ont exercé contre les hommes. Les femmes peuvent éprouver cela en elles. Même si elles ont été victimes de l’agression masculine au cours de nombreuses vies, elles peuvent aussi ressentir en elles la capacité à manipuler l’énergie chez les hommes. Je vous dis cela en aucun cas pour que vous vous sentiez coupables ou honteuses.Je veux aller à l’origine de la blessure chez les hommes et les femmes.Je vous demande donc maintenant de ressentir si vous reconnaissez en vous la blessure

 dont je parle. Vous est-il possible d’éprouver un véritable amour en relation avec l’autre sexe ? Êtes-vous capable d’être un homme ou une femme sans honte, sans réserve envers l’autre sexe ?

Je suis en train de vous dire que ce sentiment d’indignité avec lequel vous êtes tous en lutte est en lien étroit avec la blessure sexuelle présente chez les hommes et chez les femmes. Le temps est venu de guérir cette blessure. Et je demande aux femmes spécialement de s’élever au-dessus de la colère et de la méfiance qu’elles ont envers les hommes. Hommes ou femmes, vous avez tous été à la fois victimes et persécuteurs dans cette longue histoire de bataille.

Imaginons ensemble que vous soyez face à votre partenaire, et si vous n’en avez pas, imaginez juste quelqu’un en face de vous.

Maintenant, jetez un coup d’oeil au courant du don : que donnez-vous à cette personne ? Qu’êtes-vous capable de donner ? Et observez aussi votre corps lorsque vous donnez cette énergie. Quelle impression y’a-t-il dans votre cœur ? Dans votre ventre ? Et si vous remarquez que le courant du don est interrompu dans certaines zones, ne jugez pas, n’essayez pas de le changer maintenant, observez-le simplement.

Maintenant, observez le courant de la réception. Que recevez-vous de votre partenaire ? Qu’êtes-vous capable de recevoir de votre partenaire, que pouvez-vous recevoir ?

Vous allez probablement voir que certaines zones sont bloquées en vous. Je veux que vous sachiez que ces blocages ne sont pas seulement personnels. L’histoire vous les a légués. Ne vous jugez donc pas. L’invitation actuelle est de guérir cette douleur, et ce faisant, vous contribuerez aussi à guérir la douleur collective de l’humanité. Vous êtes bien plus forts que vous ne le croyez.

Je vous invite à faire ensemble un petit exercice de guérison. Bien, je ne vous demande pas de guérir la douleur ou les blocages que vous percevez en vous, mais plutôt d’observer ceux que vous voyez chez votre partenaire. Restez simples. Demandez juste à votre partenaire : qu’aimerais-tu recevoir de moi ? Qu’est-ce qui te servirait le mieux ? Qu’est-ce qui t’aiderait à retrouver la souveraineté dans ta vie ? Et donnez-lui cela sur le plan énergétique.

J’aimerais que vous ayez une compréhension de votre partenaire, et surtout que vous compreniez la douleur spécifique du sexe opposé. La blessure, la douleur, est différente chez les hommes et chez les femmes. Les hommes se sont séparés de leurs sentiments, de leur nature féminine. Ils ont envie d’une connexion plus vraie. Et les femmes ont besoin de se relier à leur puissance et à leur dignité. Les hommes ont la capacité d’aider les femmes à réaliser cela en leur montrant leur vraie beauté et leur force. Les femmes ont la capacité d’aider les hommes en leur pardonnant et en assumant leur responsabilité. Il peut y avoir ainsi une très belle interaction entre hommes et femmes.

Bien que le chemin spirituel consiste essentiellement en une autoguérison, il est temps maintenant de vous unir et de bâtir des ponts entre hommes et femmes. C’est en ayant de la vraie compassion et de la compréhension les uns envers les autres que vous allez aussi vous autoguérir. Vous vous élevez au-dessus de la vieille bataille et permettez à la sexualité de redevenir un espace de vraie joie et d’entente.

Dans votre lutte contre l’ombre et le sentiment d’indignité, je vous demande de considérer à quel point cela est dû à vos blessures d’homme ou de femme. En étant conscients de cet aspect, vous allez acquérir plus de compréhension de vous-mêmes et laisser entrer plus de lumière dans votre vie. Sur la Nouvelle Terre qui est en train de naître, hommes et femmes vont se rejoindre dans l’harmonie. Leurs énergies vont se compléter naturellement. C’est par la sexualité que votre âme, votre énergie spirituelle, descend vraiment sur Terre, depuis le centre d’énergie le plus élevé jusqu’au plus bas. Lorsqu’il y a une union sexuelle de cœur à cœur, vous êtes de retour au centre du paradis. Vous vous sentez en union avec l’Esprit pour un moment.

 Ensemble, en cet instant, vous canalisez l’énergie la plus pure vers la Terre.À l’origine, la sexualité est ce précieux don. Le fait qu’elle ait été assombrie par une énergie obscure et pénible est un lourd fardeau pour vous tous. C’est la cause d’un grand nombre de vos émotions de solitude et de désespoir.

 Mais il y a de nombreux signes d’espoir en ce temps. Hommes et femmes cherchent sincèrement à établir une vraie connexion entre eux. Un lourd fardeau pèse encore sur vous tous, mais aussi un grand potentiel de guérison.

Une fois encore, je vous invite à vous voir comme je vous vois depuis l’autre côté du voile. Je vous demande de vous joindre à moi maintenant et de vous regarder à travers mes yeux. Pouvez-vous voir en vous les belles âmes courageuses que vous êtes ? Il n’y a rien de mauvais chez vous. Rien. Vous êtes des êtres parfaits. Je souhaite que vous puissiez accepter cela de ma part.

  Pamela Kribbe : www.jeshua.net/fr

Publié dans:JESUS, SEXUALITE, TOLERANCE |on 26 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Paix, Sagesse et Amour

 

Vous direz peut-être : «D’accord, vous me donnez une liste de ce que vous n’êtes pas. Mais alors, qu’êtes-vous vraiment ?» Même s’il n’y a pas de doctrine unique et qu’il existe une multitude de croyances différentes, certains éléments reviennent souvent à l’avant-plan. Pour nous, les êtres humains sont sur un chemin où ils traversent différents cycles de vie. Rien n’arriverait par accident; tant les réussites que les obstacles seraient des leçons qui nous aident à atteindre un certain niveau spirituel.

Paix, Sagesse et Amour dans TOLERANCE fatmaEn d’autres termes, nous croyons en notre responsabilité vis-à-vis de chacun de nos actes. Un adepte du Nouvel Âge authentique ne s’affiliera à aucune secte, ne suivra jamais un guide le poussant au suicide et ne critiquera pas les autres. Un tel adepte sait qu’il existe un pouvoir immense en tout être humain. L’autovalorisation est enseignée, de même que la manière de surmonter la peur et l’incertitude. Les capacités humaines représentent la clef, et «l’intention de créer un changement positif dans la vie» est notre mantra.

À notre avis, des forces sont à l’oeuvre qui peuvent équilibrer les humains recourant à leur énergie. Régulièrement, nous obtenons la guérison par l’imposition des mains et utilisons la puissance des énergies pour équilibrer les autres et les aider à se soigner. Nous prions pour les autres, méditons pour la paix dans le monde et nous efforçons d’atteindre la sagesse qui nous permettra de nous aimer les uns les autres.

Nous ne portons pas de jugement. Nous estimons que «s’aimer les uns les autres» représente la vraie tolérance. Nous respectons les croyances d’autrui. Nous honorons l’authentique quête divine, quelle que soit la voie qu’elle emprunte, quel que soit «le nom inscrit sur la porte du bâtiment». Nous sommes heureux lorsque règne l’harmonie et nous nous joignons volontiers à quiconque (quelle que soit sa croyance religieuse) prie avec nous pour la réalisation d’un but humanitaire commun. De même, notre vision du futur de l’humanité est très éloignée d’Armagedon ou des prédictions catastrophistes de Nostradamus.

 

Tolérance, ouverture et responsabilité personnelle

Nous ne déclarons pas que nous sommes les seuls bénéficiaires de la grâce divine. Nous estimons que chacun doit assumer sa propre spiritualité, qui représente le catalyseur permettant de changer le monde. En effet, nous ne pensons pas que notre tâche consiste à transformer les autres : chacun doit personnellement décider d’agir dans ce sens. Nous présumons que l’être humain est habilité à prendre, de lui-même, d’importantes décisions spirituelles.

Nous espérons bénéficier de votre tolérance et votre compréhension. Les adeptes du Nouvel Âge qui se réunissent, qui assument leurs propres responsabilités spirituelles et qui pratiquent l’autovalorisation et le pardon ne sont pas des êtres bizarres et inquiétants, déconnectés de la réalité. Nous n’avons pas perdu les pédales, nous n’avons pas été victimes d’un lavage de cerveau. Nous représentons un groupe de braves gens sans structure spirituelle unique, et il importe peu que vous épousiez nos croyances ou non.

Le Nouvel Âge, c’est l’amour réciproque. C’est l’égalité spirituelle. C’est la famille. C’est ce que nous sommes. Merci de votre attention.

Avec amour !

Lee Carroll
Adapté du livre Messages de notre famille, tome V

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:TOLERANCE |on 23 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Arrivée du Verseau

 

par Gabriel Archange 

Salutations à vous tous, chers amis sur cette planète Terre! 

Oui, vous êtes tous mes amis, parce que vous êtes tout esprit, nous sommes tous de la même source, si nous sommes amis, nous sommes une famille – même si l’illusion de la séparation est si dominante sur votre planète. 

Arrivée du Verseau dans TOLERANCE 8Cette illusion de la séparation est à l’origine de toute la souffrance que vous éprouvez. Si vous étiez tous d’obtenir la conscience de l’Unité, il pourrait y avoir ni délit, ni guerre, ni répréhensible, aucune violence contre aucun être vivant, sans faim et sans pauvreté, que vous comprendrez que blesser l’autre, la prise d’un autre, serait être comme vous blesser ou de prendre de vous-même. Ce que je veux dire, peut sembler le paradis ou l’utopie, mais il ya beaucoup de planètes dans l’univers, même dans votre galaxie, où cette pratique est courante. Je ne viens pas à vous de vous accuser d’être tombé si profondément dans cette illusion de la séparation, mais pour vous aider à en découler, et vous donner une vision de l’humanité se dirige. Parce que, chers amis, c’est maintenant le temps de le faire – il est temps de se réveiller, d’élargir votre conscience, et avec cette expansion de la conscience, d’avoir une meilleure compréhension de qui vous êtes, de ce que vous êtes et pourquoi vous sont ici – et cela inclut la compréhension que vous êtes moins individuel, moins distinctes que vous avez pensé et cru pendant des milliers d’années.

 Alors que ceux d’entre vous qui lisez ceci peut avoir une compréhension de ce que c’est que d’être une âme, une partie de l’humanité et de la création – incarné sur terre pour apprendre et grandir -, très peu ont été capables d’intérioriser ce soit, c’est peut-être dans leur esprit, une seule pensée, mais ne fait pas partie de leur conscience active. Toutefois, cela va changer, comme vous commencez à entrer dans l’ère du Verseau.

Comme il ya beaucoup de controverse au sujet de ce qui va se passer au cours de cette année qui vient de commencer, permettez-moi de jeter un peu de lumière sur cette question: Tout d’abord, 21 Décembre, 2012 est pas la fin du monde, il n’est pas va y avoir de la destruction globale. Deuxièmement, en ce qui concerne la discussion généralisée du moment où l’ère du Verseau commence – comme il ya des théories qu’il a commencé en 1844 ou en 1991, ou qu’il puisse commencer en 2200, 2442, 2600 ou 3573, alors que beaucoup de gens croient qu’il est le 21 Décembre, 2012, en faisant valoir que c’est à ce moment le calendrier maya se termine – il me semble qu’il ya un intéressant mélange de calendriers, ainsi que les théories astrologiques et astronomiques qui ajoutent à la confusion. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’en effet, une nouvelle ère va commencer vers la fin de cette année. 

Nous avons été étiqueter cette nouvelle ère de l’ère du Verseau, comme cela semble être le terme commun parmi ceux qui croient en un changement de conscience. Ce qui importe vraiment, c’est moins ce que vous appelez, plutôt que vous savez ce qui se passe. Permettez-moi de reprendre: la planète Terre est sur ​​le point de changer sa fréquence vibratoire principale.

Ceci entraînera des changements très importants pour l’humanité, principalement au niveau de la conscience est concerné. Ce n’est pas par hasard une erreur de la nature que les humains utilisent seulement un petit pourcentage de leur cerveau au cours de leur vie, bien que certains scientifiques contestent cela. Ce manque d’utilisation est de par leur conception, dès que vous serez en mesure d’utiliser la pleine capacité. 

Mais je dois ajouter que le cerveau n’est pas ce qui vous fait penser – penser est un processus qui se déroule dans votre champ d’énergie mentale, tandis que le cerveau agit davantage comme un lien de transformation de votre corps physique, c’est un peu comme une antenne pour vos pensées . Oui, il contrôle les fonctions physiques comme rythme cardiaque et de la respiration, mais c’est aussi la connexion à votre corps l’énergie mentale. Comme les humains sont actuellement très limités dans leur prise de conscience, il est compréhensible que seul un faible pourcentage du cerveau est utilisée. Mais, comme mentionné ci-dessus, c’est sur ​​le point de changer, car le changement vibratoire de la Terre Mère signifie que l’humanité connaîtra un changement dans la conscience – et pas seulement un changement dans le sens d’un changement, mais aussi une grande expansion. En tant que tel, les capacités qui sont actuellement limitées à quelques-uns, tels que la télépathie et d’autres compétences de perception extrasensorielle, va devenir très commun. Le temps cesse d’être strictement linéaire et vous apprendrez à «étirer» et «rétrécissement» du temps; certains d’entre vous ont déjà eu des expériences dans ce domaine. Mais l’avantage le plus significatif sera un sens accru de l’Unité. 

Cela nous ramène à la question de départ de mon intervention aujourd’hui. Permettez-moi d’ajouter quelques conseils pour cette année, en raison de la nature particulière de cette journée et de cette année que nous venons de commencer. Tout d’abord, permettez-moi de vous rappeler qu’une bonne protection contre la lumière, comme la lumière par une triple protection Emmanuel , est encore plus important maintenant. Je vous invite tous à appliquer une telle protection au moins chaque matin et chaque soir, et avant toute situation qui pourrait vous influencer énergiquement, comme tout travail spirituel, une visite au supermarché, etc – ayant plus de lumière à l’intérieur empêche non seulement les basses énergies de vous influencer, mais contribue également à des énergies de libération déjà présent, aidant ainsi à prévenir les manifester physiquement que les symptômes de la maladie. 

Vous remarquerez peut-être que vous êtes moins susceptibles d’être infectés par des virus plus vous vous remplir de lumière et il se fait facilement en quelques minutes tous les jours. Les avantages sont si grands, avec peu d’effort tel, que tout le monde devrait faire ça. Aussi j’ai besoin de souligner que même si 2011 a été une année difficile pour beaucoup, 2012 apporte des «examens finaux», les tests finaux, afin de s’assurer que vous êtes tous bien préparés pour ce qui est à venir. Donc, ne soyez pas surpris s’il ya un effondrement économique mondial, d’autres graves catastrophes naturelles et d’origine humaine, bien que l’humanité a connu un assez grand nombre au cours des dernières années, le pic de la transition est sur ​​le point d’arriver, alors soyez prêt.

Comment? En premier lieu, au niveau individuel, à la protection contre la lumière, lightwork plus, la méditation – et, en outre, il est sage de commencer à prendre la parole, comme vous pouvez intuitivement à qui vous pouvez parler et les aider sur leur chemin ainsi, soit n ‘t garder vos connaissances à vous-même. Il n’est pas nécessaire de devenir missionnaire – il suffit d’observer attentivement votre environnement, vos frères humains, et quand ils sont dans le besoin, fournir une assistance sous forme de conseils ou de tout ce qu’ils peuvent vraiment besoin. Cette année, vous enseignera solidarité humaine et la tolérance. L’individu tôt chaque fois, comme vous, embrasse cette leçon, le plus tôt toute l’humanité sera aussi, et ils passeront cette grande leçon sans avoir à se rappeler de lui, encore et encore, avec des occasions répétées de démontrer que la leçon a été appris. 

Alors que 2012 sera amener à de nombreux défis, et quelques leçons très importantes doivent être apprises, il n’y a pas lieu de craindre cette année, car elle marque l’entrée dans une nouvelle ère, et constitue une raison de regarder en avant de lui, avec une grande joie . Comme mentionné ci-dessus, il n’est pas nécessaire pour les souffrances – toute souffrance humaine est d’origine humaine.Acceptez qui et ce que vous êtes, et ce monde va changer – littéralement. Maintenant, ce n’est plus une utopie ésotérique – c’est le début de la nouvelle ère, à votre porte. C’est un grand privilège d’être incarné à cette époque; beaucoup d’âmes veulent être ici maintenant – ce qui explique le niveau historique des êtres humains sur la terre.Embrasser la vie, surtout la vôtre, et respecter toutes les autres formes de vie comme vous le faites vous-même. Soyez bénis.

 Amen.

 

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:TOLERANCE |on 18 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Respecter toutes formes de vie

 

Le respect de la vie représente un des pas les plus importants que l’être humain doit franchir. Sans le respect de celle-ci, nous ne pourrons jamais commander la matière.

— Vous devez reconnaître que la matière, qu’elle soit fleur, eau, poisson ou pierre, fait partie intégrante de votre être. Si vous voulez atteindre un niveau de conscience qui vous permet d’interagir directement avec elle, vous êtes dans l’obligation de la considérer d’égal à égal, car vous faites partie tous deux de la même source de vie.

Respecter toutes formes de vie dans NATURE dune-de-sable1-182x300Dès que l’être humain reconnaîtra cela, c’est-à-dire dès qu’il ne se situera pas au-dessus de la nature, mais bien au même niveau qu’elle, le travail de fusion avec elle commencera sur la Terre. Quand « vous », habitants de la planète Terre, lirez cela, ce travail aura déjà commencé. Car à partir du moment où l’être humain aura accès à cette connaissance, cette dernière établira des ponts entre elle et lui.

— Mais comment pouvons-nous espérer changer les choses sur la Terre au point de pouvoir un jour atteindre un si haut niveau de conscience? Il me semble que nous partons de si loin…

—Sache que le travail sur la Terre est déjà commencé. Ce n’est qu’une question de temps avant que l’éclosion de la conscience se produise.

— Comme tu as dit tout à l’heure que le temps commençait à presser, je présume que cette deuxième rencontre tire maintenant à sa fin. J’aimerais, si tu le permets, avant de partir, que tu m’expliques comment nous arriverons un jour à ériger de tels monuments.

— Je ferai mieux que cela. Tu assisteras très bientôt à l’élévation d’un tel édifice.

Maintenant mon ami, le moment est venu pour toi de partir. Sois patient et prends le temps de bien décrire tout ce que tu as vu et de bien raconter tout ce que je t’ai dit dans son ensemble. Quand cela sera fait, je reprendrai contact avec toi pour la suite de cette entreprise.

— Tu sais, ce n’est pas évident pour moi ce travail. Je ne suis pas titulaire d’une maîtrise en lettres… Je dois utiliser des mots ordinaires pour essayer d’expliquer quelque chose d’extraordinaire.

— C’est une des raisons pour lesquelles tu as été choisi. Nous devions être sûrs que cette connaissance serait entendue et comprise de tous. Sur ce, mon ami, je te dis :

« À très bientôt… »

 

Cliquez ici pour accéder au document PDF « Le Messager »

(logiciel Acrobat Reader requis)

Publié dans:NATURE, TERRE, TOLERANCE |on 17 novembre, 2012 |Pas de commentaires »

L’amour, la tolérance….

 et la paix pour surmonter nos épreuves

 

« Utilisez l’amour comme votre source de puissance lorsque vous faites ces choses. Aimez ceux qui vous haïssent. Apprenez à tolérer l’intolérable. Soyez pacifique lorsque la paix ne semble pas être à portée de la main. Toutes ces choses sont possibles! C’est la clé du moteur du karma. Ces choses que vous avez créées sont faciles à désamorcer. Il n’y a que vous qui puissiez bien vous occuper de chacune d’entre elles. Les épreuves sont créées afin de pouvoir être surmontées. Vous êtes l’auteur de vos propres épreuves; par conséquent, dites-vous bien ceci : il n’y a aucune épreuve qui soit au-delà de vos connaissances ou de votre capacité de passer à travers. L’Univers ne vous donnera jamais un problème qui soit insoluble. Cela ne vous serait d’aucune utilité, pas plus qu’à l’Esprit d’ailleurs. C’est une promesse que l’Esprit vous fait. » (p.95)

 « Amenez vos autres peurs devant vous et entrez dedans. Regardez les bulles de karma éclater, et revendiquez le cadeau qui s’y trouve. Avec une joie totale, amenez-les dans votre réalité et faites-les disparaître de votre vie comme les fantômes qu’elles sont. Faites ceci une par une, à dessein et avec intégrité… et sagesse.  » (p.96)

Pour en savoir plus sur Mickaël Thomas, rejoignez-moi ICI  

Extraits du livre Aller au-delà de l’humain – Kryeon canalisé par Lee Carroll Ariane Éditions, 1996

Publié dans:AMOUR, TOLERANCE |on 13 août, 2012 |Pas de commentaires »

La Loi de la Tolérance et du laisser-être

 

 La Loi de la Tolérance et du laisser-être est la plus difficile à incorporer. S’élever au-dessus du besoin de contrôler est le levain de la miche pour ainsi dire. Bien des livres pourraient être écrits sur le sujet mais cela ne changerait rien. C’est en appliquant la loi que cette dernière s’apprend. C’est l’accomplissement de cette facette spécifique qui ouvre la porte à la transcendance de cette dimension. La capacité d’appliquer ce principe est fondée sur l’utilisation des deux premières lois et c’est par l’application des ces trois lois que la quatrième se met en place.

 La Tolérance et le laisser-être font disparaître le besoin de contrôler et cela change profondément la perception. Il permet de transcender le sentiment d’être responsable des autres et il reconnaît le choix personnel de les laisser à leurs propres décisions personnelles.

 La Loi de la Tolérance et du laisser-être est plus difficile à percevoir à cause du degré de contrôle exercé par chacun sur lui-même et ensuite, par la manipulation des masses qui se fait aux plans psychologique (incluant la religion) et technologique à l’aide d’outils et de méthodes de contrôle. Il est en effet difficile pour la plupart des êtres humains d’avoir réellement une attitude souveraine et de la maintenir. Il est rare de pouvoir vivre sa vie en toute liberté de choix et d’être autorisé à observer et à apprendre à partir des résultats de ces choix.

La Loi de la Tolérance et du laisser-être dans TOLERANCE Tolerance_Day_Collage

 La complexité des lois universelles s’accroît à mesure qu’elles sont comprises. Passer de la compréhension des Lois d’Attraction et de Création délibérée intentionnelle à la Loi de la Tolérance et du laisser-être, par la patience et la non-intervention, ajoute de la complexité à chaque niveau car elles sont toutes interactives. L’application de la Loi de la Tolérance et du laisser-être ouvre la porte à l’expérience du courant d’énergie créatrice. On pourrait dire que c’est « l’amour à l’œuvre ».

 La patience est un aspect de la Tolérance et du laisser-être. Mais ici, il ne faut pas confondre patience avec tolérance. C’est l’émotion ressentie qui pourra au mieux définir cette nuance. Voilà une occasion d’auto contemplation particulièrement productive. La tolérance porte une charge émotive qui suggère d’endurer, de supporter quelque chose qui agace, alors que la patience s’accompagne habituellement d’une anticipation sincère, d’un amusement même, de la part de l’observateur.

 C’est en appliquant la Loi de la Tolérance et du laisser-être que les êtres humains endosseront finalement leur rôle « d’êtres arc-en-ciel ». L’archétype du guerrier qui a influencé le façonnement de l’expérience du genre humain évoluera enfin vers l’idéal du citoyen cosmique responsable. Il est parfaitement possible de s’aventurer dans un rôle au-delà de celui du guerrier. Les guerriers ne sont bienvenus que parmi d’autres guerriers impliqués dans les jeux de conflits.

 La meilleure façon d’appliquer cette loi, c’est d’accepter et de reconnaître comme étant valables toutes les nuances de la manifestation alors qu’elles commencent à apparaître non seulement au sein du groupe, mais aussi et surtout dans l’expérience journalière de la vie personnelle de chaque individu.

 La clef n’est pas une résistance organisée à la situation apparente actuelle avec sa panoplie de circonstances et d’événements mais une concentration sur le résultat désiré. L’acte d’envelopper le résultat désiré avec les émotions du désir et d’en maintenir l’idée est une application de la Loi de la Tolérance et du laisser-être.

 Cela exige ce que vous appelez « la foi », où vous savez que les lois existent et qu’elles fonctionnent, même au milieu du succès continuel apparent de ce qui a besoin d’être changé et également pendant la période de chaos qui viendra démolir ce qui doit disparaître.

religious-tolerance-symbols dans TOLERANCE

C’est la plus difficile à appliquer de toutes les lois car elle requiert de laisser tomber la description détaillée du résultat désiré. Il est extrêmement difficile pour un esprit limité de se concentrer sur un résultat sans avoir l’impression qu’il lui faut absolument visualiser le processus par lequel viendra le résultat.

 La pratique du discernement fait partie de l’application de la Loi de la Tolérance et du laisser-être. Pour réfléchir à l’à-propos d’une entreprise avant, pendant ou après l’action, il faut mettre de côté les émotions impliquées dans l’expérience pour pouvoir considérer la logique. La réflexion peut se poursuivre longtemps avant que la leçon ne soit comprise en entier.

La pensée qui pense est définitivement bien sage ! Certaines choses doivent se résoudre d’elles-mêmes par le biais de la Tolérance et du laisser-être.

 Cependant, souvenez-vous que Tolérance et laisser-être ne sont pas synonyme d’indifférence. La Tolérance et le laisser-être sont une observation vigilante qui s’accompagne d’une émotion d’espoir de voir une Création délibérée intentionnelle produire le résultat voulu. C’est la transformation qui se produit suite à une participation consciente à l’expression du principe de vie que révèle la conscience de soi, ce cadeau. On découvre la Tolérance et le laisser-être en percevant ce que l’aspect sensible de la conscience saisit et sent lorsqu’elle considère avec logique les questions posées dans le cadre du processus de pensée. La Tolérance et le laisser-être sont la pensée qui pense à l’intérieur de la conscience individuelle et qui teste la validité de ses conclusions à travers l’aspect sensible, dans une réflexion tranquille, sachant qu’il n’est pas nécessaire de comparer ses conclusions au processus de décision de quelqu’un d’autre.

 

Issu du site : http://nous-les-dieux.org/ _Loi_de_la tolérance  

Publié dans:TOLERANCE |on 22 juillet, 2012 |Pas de commentaires »

Toutes sortes de tolérance

 

La tolérance est une ligne de conduite qui consiste à reconnaître et ne pas combattre des opinions, des valeurs, des principes, différents des siens. La tolérance est une conséquence du respect de la liberté des autres. C’est une preuve d’Amour.

Tolérance religieuse

Toutes sortes de tolérance dans TOLERANCE 868006C’est sans doute sur le plan religieux que le problème s’est posé historiquement avec le plus de force et de cruauté. Berlioz a dit dans ses Mémoires: « le catholicisme, cette religion charmante depuis qu’elle ne brûle plus personne ». Les massacres des croisades puis des protestants sont là pour le rappeler. La chasse aux hérétiques a été terrible; d’éminents personnages du catholicisme, comme St Augustin, St Thomas d’Aquin, et même Bossuet, ont approuvé de brûler ceux qui n’avaient pas la même vérité. Galilée n’a échappé à la mort, pour avoir soutenu que la Terre tournait autour du Soleil, qu’en se rétractant. Que dire d’Einstein s’il avait vécu à cette époque!. 

Les premiers soufis ont été terriblement persécutés par les musulmans, le grand saint Kabir a échappé de peu à la mort. 
La chasse à l’hérésie ou à des cultes censurés est encore pratiquée aujourd’hui dans de nombreux pays où les droits de l’homme sont ignorés, mais aussi de manière plus pernicieuse, en France par exemple, à propos de minorités spirituelles dont il est si facile de dire que ce sont des sectes dangereuses, avec mission parlementaire à l’appui, en créant l’amalgame avec quelques petits groupes qui ont défrayé la chronique.

Tolérance politique

Ne pas plaire au Roi suffisait pour aller au cachot … cela est bien connu dans l’histoire de France. Mais les exemples ne manquent pas à l’étranger. Réfuter une idée parce qu’elle vient d’un parti opposé: comment faut-il appeler cela? En 2007 en France, des hommes politiques ont été exclus ou écartés de leur parti parce qu’ils ont accepté de travailler directement ou indirectement pour un gouvernement d’étiquette différente.

Tolérance et intolérance en tous genres

La tolérance ou son inverse hélas s’expriment dans les plus petites facettes de la vie courante: les goûts et les couleurs … tel vêtement est horrible, on n’aime pas telle symphonie de Mozart, on ne supporte pas tel acteur de cinéma, la couleur des volets du voisin, la tête de son chef de service …

Existe-t-il des limites à la tolérance?

Tout est possible dans le respect mutuel des personnes ou des groupes en présence. C’est une question de discernement. L’authenticité de l’attitude, la pureté de l’intention, l’honnêteté intellectuelle, l’absence de provocation ou perçue comme telle, sont des éléments en faveur de la tolérance.

Traité sur la tolérance de Voltaire (1763)

Voltaire l’a rédigé suite à la mort d’un protestant (Jean Calas). Court extrait de la « Prière à Dieu »:
« Ce n’est plus aux hommes que je m’adresse; c’est à toi, Dieu de tous les êtres, de tous les mondes, et de tous les temps: s’il est permis à de faibles créatures perdues dans l’immensité, et imperceptibles au reste de l’univers, d’oser te demander quelque chose, à toi qui as tout donné, à toi dont les décrets sont immuables comme éternels, daigne regarder en pitié les erreurs attachées à notre nature; que ces erreurs ne fassent point nos calamités. Tu ne nous as point donné un coeur pour nous haïr, et des mains pour nous égorger; fais que nous nous aidions mutuellement à supporter le fardeau d’une vie pénible et passagère. » 

On lui attribue aussi cette phrase: « Je ne suis pas de votre avis mais je me battrai pour que vous puissiez l’exprimer« .

Publié dans:TOLERANCE |on 18 mai, 2012 |Pas de commentaires »

La Tolérance !!

 

Le débat du mois d’avril 2012: La tolérance!

Nous avons centré notre débat sur la tolérance. Sujet vaste: pourquoi serions nous tolérants envers les autres? Dans une maison de retraite où tant de personnes différentes se rencontrent, il n’est pas toujours facile de tolérer de manger face à un voisin qui ne nous plait guère. Cependant, la tolérance commence chez soi avant de se tourner vers l’extérieur. Les résidents racontent combien cette valeur reste essentielle afin de pouvoir accéder à la liberté pour tous dans la vie.

 

REPORTAGE: DÉBAT DU MOIS D’AVRIL 2012-LA TOLÉRANCE

Ecoutez vous-même sur la radio mémoires vives : http://radiomemoiresvives.blogspirit.com/archive/2012/05/08/le-debat-du-mois-d-avril-2012-la-tolerance.html

Publié dans:TOLERANCE |on 18 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Invitation FORUM de discussion

 BONJOUR A TOUS ET TOUTES !

Invitation FORUM de discussion dans 2007 - PREDICTIONS 150157_979163764_coeur-rouge_H224046_L

Pour ceux qui apprécient ce blog et les autres, vous pouvez nous rejoindre sur Le forum que je viens de créer, c’est un nouvel espace de discussion supplémentaire et complémentaire….

Voici son adresse : http://devantsoi.forumgratuit.org/        

       Venez nombreux ! Je serai heureuse de vous y accueillir !

Vous pourrez toujours reprendre des éléments contenus sur ce blog afin de pouvoir en discuter ensemble sur le forum !

Je vous dis donc à TRES BIENTOT !

877c29ca dans 2008 - PREDICTIONS

Tolérance et déclinaisons

La tolérance dans les Droits de l’Homme 

dossier a été diffusé sur le site http://www.alliancespirite.org

 

Tolérance et déclinaisons dans HUMANITE Declaration_des_droits_de_l_Homme_et_du_citoyen_de_1789En 1948, la tolérance entre définitivement dans l’histoire de l’homme à travers la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme des Nations Unies : « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun… » (Article 18) qui reprend la conception exprimée auparavant dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits… » ( Article premier) et « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi… » (Article 10). La liberté de croyance, d’opinion et d’expression deviennent un droit inaliénable de l’être humain. 

 

La devise républicaine « Liberté, égalité, fraternité » créée à cette même époque m’amena à une idée : Et si finalement la tolérance exprimait et englobait ces principes fondamentaux qui sont à la base de notre société qui se proclame libre, égalitaire et solidaire ? 

 

Ainsi il ne s’agit pas seulement d’une question de tolérance puisque celle-ci n’existerait pas entre les hommes sans des principes fondamentaux sous-jacents : 

 

Tolérance – Liberté 

La tolérance présuppose la liberté de conscience, c’est-à-dire, la liberté de penser par soi-même, la liberté d’exprimer ses idées et points de vues mêmes divergents sans peur, sans 

violence ni haine mais également la liberté du libre-arbitre. La tolérance présuppose en outre la liberté de l’homme dans son individualité et spécificité, au même titre que la liberté de « foi ». 

 

Tolérance – égalité 

La conception de la tolérance va de pair avec le respect de la différence ce qui suppose la reconnaissance de l’égalité entre les hommes. En d’autres termes, tous les êtres humains se trouvent en position égale pour choisir librement leur route et se faire leur propre interprétation des choses qui les entourent. Qui dit interprétations dit visions différentes d’une même chose. Les différentes opinions sont autant de vérités vues sous différents aspects. Un objet observé à partir d’un angle différent résultera en de multiples conceptions de ce même objet. Ainsi chaque opinion dûment argumentée par une personne honnête et sincère rencontre une part de vérité. Dans cette optique nul ne serait totalement dans le faux absolu ni ne peut prétendre détenir la vérité absolue. La vérité n’existant pas si l’on conçoit que seulement tous les points de vue réunifiés ouvriraient la porte à la vérité globale. Autant dire que seul Dieu détient une telle vision panoramique. 

 

Tolérance – Fraternité 

Tolérer ne signifie pas rester indifférent. Justement, la tolérance exprime l’idée d’aller au-delà de l’indifférence de l’altérité de l’autre. Seul un mouvement vers l’autre, un mouvement libéré de ses propres préjugés, de ses propres idées préconçues dans l’écoute de l’autre, dans la compréhension de sa différence et dans l’acceptation de ses conceptions divergentes aux nôtres peut amener à la tolérance. Pour ainsi dire, la fraternité est une des bases de la tolérance car c’est dans ce mouvement fraternel envers l’autre, malgré les divergences, qu’on crée une véritable notion de tolérance révélée dans la pratique. De par cette fraternité la différence ne s’envisage plus en tant que frontière entre les êtres humains quelques soient leur sexe, couleur, religion, milieu ou âge mais en tant qu’enrichissement : « Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. » Antoine de Saint-Exupéry. 

 

La question inévitable surgit : où s’arrête donc la tolérance ? Elle s’arrête là où commence le non-respect de ses mêmes principes. Toute forme de dictature, fanatisme politique ou religieux va contre les fondements de la tolérance. Des normes qui sont à la base de toute société libre, respectant l’homme dans sa spécificité et individualité. C’est à travers l’apprentissage de la tolérance et la mise en pratique de ses principes qu’on peut parvenir à se comprendre et à travailler ensemble pour la construction d’un monde meilleur. 

 

Pour compléter l’histoire de la tolérance je termine avec un extrait de la « Déclaration de principes sur la tolérance » proclamée en 1995 par L’UNESCO : « Article premier – Signification de la tolérance 

  • Lisez vous-même la suite ici…. Histoire et évolution de la tolérance
    tolerance1.pdf

barre de séparation

Ce dossier a été diffusé sur le site http://www.alliancespirite.org. 

Publié dans:HUMANITE, TOLERANCE |on 30 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Voie de la Tolérance

La voie de la « Tolérance » dans la culture traditionnelle chinoise
Li Jian 

 

La nation chinoise a une grande capacité de tolérance. Être capable de tolérer et de s’accommoder est considéré comme une vertu traditionnelle dans la culture chinoise depuis les temps les plus anciens. Le Confucianisme prône la sainteté intérieure, le Daoisme insiste sur le maintien de la douceur, et l’école de Bouddha parle de compassion. Les trois enseignements portent la connotation intérieure de « Tolérance. » En reculant d’un pas, on découvre que l’océan est vaste et le ciel sans limite. En étant tolérant, on parviendra à d’authentiques accomplissements. 

 

Dans Shang Shu (un des classiques du Confucianisme), Zhou Cheng Wang (un empereur de la Dynastie Zhou) avertit ses fonctionnaires : “C’est seulement en étant tolérant qu’on peut parvenir à de grands accomplissements et c’est seulement en pardonnant qu’on peut avoir la vertu toute puissante.” Confucius a dit : « Sans être capable de tolérer des choses triviales, un plan majeur sera ruiné. » Ceux qui se conforment aux principes du ciel n’entrent pas en compétition avec autrui mais ils obtiennent naturellement. Sans dire grand chose, ils excellent à traiter n’importe quelle affaire. » Le Bouddhisme dit : « La tolérance vient en premier dans les six voies de salut et les dix mille méthodes de cultivation. » Tous ses enseignements sont à propos de la Voie de la « tolérance. » 

 

 

Traduit de : http://www.zhengjian.org/zj/articles/2006/8/1/38797.html 

  

 

Voie de la Tolérance dans TOLERANCE romain-barre-separation-52125402b4

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d’en citer la source. 

Publié dans:TOLERANCE |on 30 janvier, 2011 |Pas de commentaires »

Dans le Confucianisme

1. La « Tolérance » dans le Confucianisme

  

Il y a de nombreuses descriptions de la ‘tolérance” dans “Lun Yu” de Confucius. Il a dit :« Sans être capable de tolérer des choses triviales, un plan majeur sera ruiné. » Il a dit aussi : « N’est-ce pas trop de confusion que de s’oublier soi-même et ses proches à cause d’un instant de colère ? » Confucius a dit aussi : «Les hommes de bien n’entrent pas en compétition avec les autres. » et « Les hommes de bien se restreignent et n’entrent pas en compétition. » 

Il est dit aussi dans « Lun Yu » que Confucius avertit Zi Lu (un élève de Confucius) : « Les dents sont faciles à casser parce qu’elles sont rigides. La langue est facilement protégée parce qu’elle est flexible. La douceur vaincra sûrement la rigidité et la faiblesse peut aussi conquérir les forts. Si on est attaché à la lutte, on sera inévitablement blessé et en montrant aveuglément sa supériorité, on sera sûrement détruit. L’attitude fondamentale en toute chose est « la Tolérance est la meilleure. » 

Traduit de : http://www.zhengjian.org/zj/articles/2006/8/1/38797.html 

  

 

Dans le Confucianisme dans TOLERANCE barre

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d’en citer la source. 

Publié dans:TOLERANCE |on 30 janvier, 2011 |Pas de commentaires »

Dans le Bouddhisme

2. La « Tolérance » dans le Bouddhisme.  

Selon les écritures bouddhistes, Sakyamuni a dit : “Je me suis éveillé à l’essence de la “non compétition,” qui peut être considéré comme première en importance dans le monde.” Il a dit aussi : « Parmi les six voies de salut et les dix mille méthodes de cultivation, être tolérant vient en premier.” 

Il est dit dans les écritures bouddhistes : « La qualité et le comportement droit d’une personne, un visage propre et loyal, et de belles manières et apparence ne peuvent être obtenus qu’en étant tolérant et accommodant. » Il est consigné dans les écritures : « Dans le passé, une personne louait le Bouddha Siddharta comme ayant une grande fortune et une grande vertu. Certains qui l’entendirent furent très en colère et dirent : « Il a perdu sa mère seulement sept jours après sa naissance. Comment peut on dire qu’il avait la plus grande fortune et la plus grande vertu ? La personne qui louait le Bouddha leur répondit: « Après que son âge et sa pensée eurent passé leur première limite, ils ne moururent pas. Lorsqu’on le frappait, il ne se mettait pas en colère et quand on l’injuriait il ne rendait pas l’injure. Comment ceci ne serait-il pas considéré comme avoir une grande fortune et une grande vertu ? » Ces personnes en colère furent convaincues. 

Traduit de : http://www.zhengjian.org/zj/articles/2006/8/1/38797.html 

  

 

Dans le Bouddhisme dans TOLERANCE barre

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d’en citer la source. 

Publié dans:TOLERANCE |on 30 janvier, 2011 |Pas de commentaires »

A l’école du Dao

3. La « Tolérance » dans l’école du Dao.  

Lao Zi a dit : “la bienveillance supérieure est comme l’eau, qui bénéficie à toute chose sans lutte.” Lao Zi dît aussi : “Ceux qui se conforment aux principes du ciel ne luttent pas avec les autres mais gagnent naturellement. Sans dire beaucoup, ils excellent à traiter n’importe quelle affaire. » 

Ceux qui cultivaient l’Ecole du Dao (Voie) ont aussi laissé de nombreuses paroles sur la “Tolérance”. Zi Xuyuan Jun a dit une fois : « En pardonnant, pardonnant et pardonnant, divers désastres disparaîtront d’un coup. En tolérant, tolérant et tolérant, on aura ni créditeurs ni ennemis. » Chi Songzi avertissait ses disciples : « Vous ne serez pas humilié si vous pouvez tolérer et vous accommoder. » Xu Zhen Jun disait aussi : « Endurer ce qui est difficile à endurer et suivre ceux qui font sans cesse de sérieux efforts pour rester sur leurs propres pieds. » Su Zhenren disait : « Être tolérant peut faire disparaître une mauvaise chose d’elle-même, et réfléchir sur soi-même vous préserve des désastres. » 

Traduit de : http://www.zhengjian.org/zj/articles/2006/8/1/38797.html 

  

 

A l'école du Dao dans TOLERANCE barre

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d’en citer la source. 

Publié dans:TOLERANCE |on 30 janvier, 2011 |Pas de commentaires »

Classiques anciens


4. Paroles sur la « Tolérance » dans les classiques anciens 

« Le diagramme Yi – Sun  » dit : « Les hommes de bien répriment leur colère et leurs désirs en se mettant en garde eux-mêmes, » ce qui signifie qu’une personne avec une grande vertu contrôlera sa colère et ses désirs en réfléchissant sur lui-même. Il est consigné dans Shang Su que Zhou Gong avertît Zhou Cheng Wang : « Lorsque de mauvaises personnes se plaignent de toi, te haïssent et t’injurient, tu devrais être plus strict dans ton comportement. » Ce n’est pas juste parce que tu n’oses pas te mettre en colère. » « Tu dois aussi augmenter ta capacité de tolérance. » L’Empereur Cheng Wang avertissait les fonctionnaires : « C’est seulement en étant tolérant, qu’on peut parvenir à l’accomplissement et en pardonnant, qu’on peut avoir une vertu toute puissante. » 

Il est dit dans “Zuao Zhuan,” “Sans être prêt à tolérer ne serait-ce qu’une fois l’humiliation, allez vous avoir honte tout votre vie durant ? » Il est dit dans « Zuao Zhuan- Zhao Gong Yuan Nian (Première année de Zhao Gong) » que « Les gens du pays de Lu gouvernent leur pays en se basant sur la tolérance mutuelle. » « Zuo Zhuan – Ai Gong 27ème année) a consigné ce qui suit : « Zhi bo a dit à Zhao Meng : « Tu n’a pas de courage. Comment peux tu être appelé respectueusement Zi (homme érudit ou vertueux) ? Zhao Meng répondit : « parce que je peux endurer. Tu te moques de moi, mais quel mal cela peut il me faire ? » 

Traduit de : http://www.zhengjian.org/zj/articles/2006/8/1/38797.html 

  

 

Classiques anciens dans TOLERANCE barre-separation1

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d’en citer la source. 

Publié dans:TOLERANCE |on 29 janvier, 2011 |Pas de commentaires »

Authenticité

5. Proverbes à propos de « Tolérance » 

Il y a un proverbe chinois qui dit : “Être tolérant résistera aux désastres.” « Soyez tolérant face à ce qui survient. Pardonner n’est pas insensé et un insensé ne pardonnera pas. » Et « Tolérez si vous le pouvez et disciplinez vous vous-même si vous le pouvez. Sans tolérance et sans discipline des problèmes triviaux deviendront sérieux ». Tout ceci dit aux gens qu’en « reculant d’un pas on découvrira que l’océan est vaste et le ciel sans limite, et qu’en étant un peu accommodant on jouira d’un environnement plaisant. » 

 

La culture traditionnelle chinoise est vaste et profonde. Les divinités ont transmis cette culture à l’espèce humaine dans le but d’établir la fondation culturelle pour la vaste propagation de Falun Dafa dans le monde humain aujourd’hui. Falun Dafa a pour la première fois, révélé les caractéristiques ultimes de l’univers – Authenticité-Compassion-Tolérance, l’école du Dao met l’accent sur la cultivation de Zhen (authenticité). Par conséquent l’Ecole du Dao croit à la cultivation de Zhen pour nourrir sa propre nature ; on devrait dire la vérité, faire les choses sincèrement, devenir une personne de confiance, retourner à l’origine et à son vrai soi, et finalement devenir une personne vraie par la cultivation. 

 

Toutefois elle inclut aussi Ren (tolérance) et Shan (compassion) mais elle met l’emphase sur la cultivation de Zhen. « Dans l’école taoïste, on cultive et pratique Zhen-Shan-Ren en mettant l’accent sur Zhen. C’est la raison pour laquelle l’école taoïste préconise de cultiver l’authenticité et de nourrir sa vraie nature : parler vrai, agir vrai, être vrai, retourner à son origine première et retrouver son authenticité première pour finalement devenir un homme vrai . Elle enseigne également Ren et Shan, mais l’accent est mis sur la cultivation de Zhen. Dans l’école de Bouddha, on cultive Zhen-Shan-Ren en mettant l’accent sur Shan. En cultivant Shan, on peut faire naître en soi le cœur de grande compassion et lorsque le cœur de compassion émerge, on voit tous les êtres dans la souffrance et alors on fait un vœu : celui de sauver tous les êtres. On enseigne également Zhen et Ren, mais l’accent est mis sur la cultivation de Shan. Dans notre école de Loi du Falun Dafa, nous cultivons conformément au critère suprême de l’univers, nous cultivons simultanément Zhen-Shan-Ren ; le gong que nous pratiquons est immense. » (Zhuan Falun

 

Pour moi, la tolérance signifie une détermination sans faille et une résolution au profond de son cœur. Lorsqu’on possède une telle qualité, on peut endurer ce que les autres ne peuvent pas endurer. C’est un genre d’accomplissement et d’état de cultivation. Chong Er endura des épreuves et l’humiliation en exil et il devint finalement empereur de jin

 

Yan Yuan vivait une vie simple, il était content dans la pauvreté et se consacrait à la vie spirituelle, et il devint finalement un vertueux disciple de Confucius. Han Xin toléra l’humiliation de ramper entres les jambes d’une autre personne et il devint finalement un général grandement respecté. Su Wou garda les moutons pendant 19 ans, il maintenait la loyauté et la droiture, endurait ce que les autres ne pouvaient endurer, et il devint finalement un modèle pour les générations futures. Chaque récit historique coloré et riche comme celui-ci a démontré la profonde connotation intérieure de la « Tolérance » et pavé la voie et établi la fondation pour que l’homme modernecomprenne Dafa. Les gens dans le monde d’aujourd’hui ont finalement rencontré la grande occasion de Dafa qui est propagé dans le monde après des milliers d’années de réincarnation et d’attente. Ils ne doivent pas perdre cette opportunité qui n’arrive qu’en des dizaines de millions d’années. 


Traduit de :
http://www.zhengjian.org/zj/articles/2006/8/1/38797.html 

  

 

Authenticité dans TOLERANCE barre-acolade

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d’en citer la source. 

Publié dans:TOLERANCE |on 28 janvier, 2011 |Pas de commentaires »

Tolérance

                                                               La tolérance

 

 Source: Extrait de: UN GUIDE PRATIQUE, Une Publication Raja Yoga – Brahma Kumaris en l’honneur du cinquantième anniversaire des Nations Unies

 

Tolérance dans TOLERANCE 20208

Le monde vu comme une famille au sens large peut être dépeint comme un arbre aux nombreuses ramifications. Chaque nation – symbolisée par une branche – est un frère ou une soeur par alliance, ayant sa propre famille. Ces familles – représentées par des rameaux de l’arbre – sont les diverses régions composées de toutes les religions et de tous les groupes ethniques. Lorsqu’on regarde les racines de l’histoire en plaçant les membres de la famille humaine sur un tel arbre généalogique, cette perspective montre la complémentarité existant entre tous et tend à prouver qu’une vraie coexistence est possible. Tout l’arbre puise son soutien dans des racines communes, originelles, nées d’une seule graine, et l’arbre de la famille humaine ne peut être différent. La coexistence tire son origine de la graine même d’où a jailli la vie! Et la tolérance, qui se développe également à partir de cette graine unique, avec ses racines profondément ancrées dans le sol, s’exprime de diverses manières, notamment en enrichissant la terre et en répandant des ondées de bienveillance.

 

 Monsieur Federico Mayor, Directeur général de l’UNESCO, 1995, L’Année pour la Tolérance 

Publié dans:TOLERANCE |on 16 décembre, 2010 |Pas de commentaires »

Tolérance : cohabiter

                     Coexistence

Tolérance : cohabiter dans TOLERANCE tolerance

L’objectif de la tolérance est la coexistence pacifique. En acceptant l’individualité et la diversité, la tolérance ôte les masques qui divisent et dissipe les tensions créées par l’ignorance. Elle donne l’occasion d’éliminer les stéréotypes et les préjugés associés à ceux qui sont perçus comme différents du fait de leur nationalité, de leur religion ou de leur héritage culturel. De même qu’un jardinier reconnaît les qualités et les caractéristiques de toutes les variétés de graines et prépare le terrain en fonction de celles-ci, une personne tolérante prend en considération le caractère unique de chacun. Par son attitude compréhensive et son ouverture d’esprit, elle pourra côtoyer toutes sortes d’individus ; s’adapter aux autres et les accepter sincèrement dénoter une attitude profondément tolérante dans la vie quotidienne, et favoriser des relations sereines et épanouies. 

L’amour, graine de la tolérance, doit être semée avec compassion et bienveillance. Plus on aime et plus on partage cet amour, plus grand est le pouvoir qu’il contient. Quand l’amour fait défaut, la tolérance fait elle aussi défaut. Si un obstacle s’impose à son enfant, une mère est prête à faire face à tout et peut tout tolérer. A cet instant, au lieu de se soucier de son propre bien-être, celle-ci s’appuie sur l’amour pour affronter toutes les circonstances. L’amour rend tout plus facile à tolérer. 

La famille est le premier noyau pour apprendre la tolérance, puisqu’il y a toujours des ajustements à faire pour vivre en harmonie avec les autres. L’école est le deuxième. Néanmoins, notre tolérance est mise à l’épreuve chaque jour de notre vie. Ceux qui réussissent le plus souvent cherchent à apprécier le bon côté des gens et des situations. Ceux qui ont plus de difficultés à tolérer entretiennent habituellement en eux-mêmes un certain niveau de désapprobation. Le principe est de savoir utiliser le pouvoir de la tolérance comme un bouclier de protection afin de préserver intacte sa sérénité intérieure.

Monsieur Federico Mayor, Directeur général de l’UNESCO, 1995, L’Année pour la Tolérance 

Publié dans:TOLERANCE |on 16 décembre, 2010 |Pas de commentaires »

Tolérance et discernement

            Discernement dans la prise de décision

Tolérance et discernement dans TOLERANCE img_tolerance

La tolérance est cette force qui permet à l’individu d’affronter et de transformer les incompréhensions et les difficultés. La méthode consiste tout d’abord à user de discernement dans la prise de décision. Puis, en cherchant profondément dans sa conscience, il s’agit de déterminer si une décision est correcte ou non; si elle peut être bénéfique ou non; et si elle permet des acquisitions à court ou à long terme. Il en résulte des décisions prises en pleine connaissance de cause. Ce pouvoir de décision atténue les bouleversements de l’esprit, notamment ceux qui surgissent de l’opposition entre les émotions et la raison. Il ne peut alors exister de conflit avec soi-même ou avec les autres, puisque la tolérance sait fort bien apaiser l’obstination et l’emportement des autres. Même insulté, celui qui incarne la tolérance n’est jamais découragé. Connaissance et compréhension profondes lèvent automatiquement le bouclier de la tolérance de sorte que l’individu reste comblé et contenté, sans jamais se sentir menacé par les autres ou par les circonstances. Une personne tolérante est semblable à un arbre couvert de fruits. Même sous les coups de bâton et les jets de pierres, l’arbre continue de donner ses fruits. 

En milieu professionnel également, le fruit des intentions et des actions peut être menacé si la tolérance n’intervient à aucun moment dans les relations avec les autres. Ceux qui ont le pouvoir de tolérer ne laissent pas les vibrations extérieures obscurcir leur esprit et créer le doute et l’insatisfaction. Ils sont contentés intérieurement et à même de voir les choses telles qu’elles sont, plutôt que telles qu’elles apparaissent, et d’agir en conséquence.

Monsieur Federico Mayor, Directeur général de l’UNESCO, 1995, L’Année pour la Tolérance 

Publié dans:TOLERANCE |on 16 décembre, 2010 |Pas de commentaires »

Tolérance : harmonisation

Aptitude à harmoniser 

Tolérance : harmonisation dans TOLERANCE tolerance_pic

Certaines circonstances exigent de la tolérance. Des variations atmosphériques importantes ou la douleur physique en sont des exemples marquants. L’innovation technologique a permis aux êtres humains de s’adapter à la chaleur et au froid extrêmes; et la recherche médicale a accompli des merveilles pour réduire la douleur du patient. Pourtant, de tels progrès ne signifient pas que les effets indésirables soient complètement éliminés. A partir d’un certain niveau, et pour certains individus plus que pour d’autres, la tolérance devient le pouvoir indispensable pour faire face. 

La tolérance permet de développer l’aptitude à s’adapter aux problèmes de la vie quotidienne. La capacité d’adaptation de tous ceux qui se précipitent à la gare le soir après une dure journée de travail, fatigués et pressés, est sérieusement mise à l’épreuve quand retentit l’annonce: «Tous les trains ont été annulés en raison de problèmes techniques sur les lignes. Les voyageurs sont priés d’emprunter des itinéraires de remplacement.» Pour tolérer les inconvénients de la vie, il faut parfois savoir lâcher prise, être léger, rendre les autres légers et continuer à avancer. Les montagnes se transforment en vallons, et les vallons en minuscules mottes de terre! 

———————————————————————— 

«Qu’est-ce que la Tolérance? La Tolérance n’est ni concession ni indifférence. La Tolérance, c’est la connaissance de l’autre. C’est le respect mutuel né d’une compréhension réciproque. Laissons-là les vieux mythes et souscrivons aux résultats des recherches actuelles: l’homme n’est pas violent par nature. L’intolérance n’est pas inscrite dans nos gènes. La peur et l’ignorance sont les racines de l’intolérance, et ses mécanismes peuvent s’inscrire dans le psychisme humain dès le plus jeune âge.»

 

Monsieur Federico Mayor, Directeur général de l’UNESCO, 1995, L’Année pour la Tolérance 

Publié dans:TOLERANCE |on 16 décembre, 2010 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3