Archive pour la catégorie 'TEMPS'

La symbolique de la roue

On associe la roue au cercle et surtout à sa division en plusieurs sections. Ces divisions rendent le cercle dynamique. Le zodiaque et les cycles annuels se représentent ainsi sous la forme d’une roue, engendrant l’idée de renouvellement, mais aussi d’inconstancedes choses en devenir (La roue tourne toujours). Dès l’antiquité, Anacréon (580-495 av J.C.) parlait ainsi de l’inconstance du destin: « la vie de l’homme roule, instable, comme les rayons d’une roue de char »

La roue symbolise souvent le soleil qui « roule » dans le ciel, comme Chez les grecs, avec le char d’Apollon. Dans nos campagnes, une coutume d’autrefois consistait à faire rouler des roues enflammées lors du solstice d’été.

La circonférence extérieure de la roue est le signe du monde manifesté qui ne cesse de « rouler », c’est à dire de se transformer sans arrêt, tandis que son moyeu immobile est le centre à partir duquel s’est développée la manifestation. (LePrincipe)

La symbolique de la roue dans TEMPS fortuna

La roue renvoie dans les cultes asiatiques aux cycles de la renaissance.  Dans le Bouddhisme, la « roue du savoir » libère ainsi de la souffrance. Au centre se trouve le Bouddha qui est entré au Nirvana (« celui qui fait tourner la roue »). Cette roue a par ailleurs huit rayons, correspondant aux huit voies d’accès à la sagesse. On retrouve cette division en huit dans la rose des vents, indiquant les quatre points cardinaux, et les huit vents.

Dans la symbolique chinoise du Tao, la roue est également caractérisée par son centre, le moyeu immobile autour duquel tout l’univers est en mouvement.

Fortuna – Déesse de la chance

« Trente rayons convergent au moyeu

Mais c’est le vide médian

Qui fait marcher le char. « 

Lao Tseu, Tao Tö King, chapitre 11

________

L’art du moyen âge représentait souvent une « Roue de la vie » qui soulève l’homme vers le haut, avant de le laisser à nouveau retomber, ou une « roue de la chance » qui ne cessait jamais de tourner et illustrait le changement perpétuel de la condition humaine. En outre, nous avons des gravures représentant la déesse Fortuna tenant une roue.

 Les rosaces de nos cathédrales gothiquesreprendront ce symbolisme du mouvement et de la lumière. Elles figurent la perfection du mouvement de la création et de son devenir.

Mais toutes ces civilisations occidentales et asiatiques, qui ont utilisé la roue comme symbole et appui intellectuel et spirituel, ont également développé cette dernière dans son aspect technique. Ce qui apparaît logique.

Ce n’est pas le cas cependant des civilisations précolombiennes.

Pour en savoir plus, rejoindre le site d’originehttp://geniorama.com/la-roue-linvention-qui-transforma-letre-humain

Publié dans:TEMPS |on 12 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Espace Temps

L’espace et le temps résisteront-ils encore longtemps ?

Nous le voyons, la physique quantique s’applique à toutes les échelles.  Ceci oblige les scientifiques à repenser leur vision du monde. La vision classique, dont le point d’orgue est la théorie de la relativité, a pour cadre fondamental l’espace-temps. Cependant, l’espace et le temps n’ont qu’un rôle secondaire en physique quantique. L’intrication montre qu’un système peut être lié sans référence spatiale. La superposition autorise la présence d’un objet à plusieurs endroits en même temps, ce qui est impensable suivant une pensée relativiste.

Ainsi, l’espace et le temps ne sont, dans un monde quantique qu’une illusion, et doivent probablement, tout comme la physique classique, être considérés comme une « approximation » due à la décohérence des états quantiques. Pour de nombreux physiciens, comme Stephen Hawking, la relativité doit céder la place à une nouvelle théorie, libérée de l’espace et du temps qui unirait la physique quantique, et la physique classique.

Lire l’article sur la mécanique quantique sur le site d’origine : http://geniorama.com/la-mecanique-quantique

Publié dans:TEMPS |on 11 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Univers parallèles et lignes du temps

Monique Mathieu

« Nous avons montré à notre canal plusieurs lignes du temps qui s’entrecroisent, et ces lignes du temps concernent aussi des univers parallèles. Que peuvent représenter pour vous des univers parallèles ? Des mots, des concepts, mais pas encore une réalité !

Univers parallèles et lignes du temps dans TEMPS 220px-OldoinyolengaiSi vous aviez conscience de l’immensité de la Création ! Il existe des univers parallèles, et il existe également le double ou le frère jumeau de votre univers, et ces deux univers peuvent s’interpénétrer. Imaginez tout simplement que la Terre a une sœur jumelle dans un autre univers, un univers parallèle, et que vous aussi avez un double de vous dans le même univers parallèle. Les lignes du temps des univers parallèles peuvent se croiser, se chevaucher, et il est possible de sauter d’une ligne à l’autre en permanence.

A l’époque actuelle, vous avez votre propre ligne du temps qui doit vous mener essentiellement à votre transition, à la cinquième dimension. Cependant il y a des univers parallèles qui n’ont pas le même objectif. Ils ont un autre destin évolutif ; ils se ressemblent mais ils n’évoluent pas forcément de la même façon que le vôtre.

Nous aimerions d’ailleurs mieux parler « d’univers miroirs » que d’univers parallèles.

Ils me disent donc :

220px-Libya_4985_Tadrart_Acacus_Luca_Galuzzi_2007 dans TEMPS« En ce moment, vous vivez beaucoup de distorsions dues au changement de dimension, aux immenses énergies que reçoit la planète Terre. Des énergies appartenant à d’autres univers ne voudraient pas que votre petit système solaire puisse s’élever vers la cinquième dimension. Elles voudraient maintenir votre système solaire loin d’elle.

En fait le système solaire n’est rien. C’est tout un ensemble qui est en train de monter encore et encore dans une vibration extraordinaire, et certaines énergies, pour leur puissance et leur domination, voudraient bloquer cette vibration pour avoir encore la mainmise sur cet ensemble.

Que font-elles donc ? Elles essaient de manipuler la ligne du temps en passant par des univers parallèles car c’est plus facile pour elles. Cependant cela ne se passe pas comme elles le souhaitent donc elles essaient de freiner l’évolution et le résultat final de cette évolution.

Elles n’y arriveront pas, parce que tout est prévu dans le plan divin ».

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

qu’il ne soit pas coupé
qu’il n’y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Publié dans:TEMPS |on 30 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Invitation FORUM de discussion

 BONJOUR A TOUS ET TOUTES !

Invitation FORUM de discussion dans 2007 - PREDICTIONS 150157_979163764_coeur-rouge_H224046_L

Pour ceux qui apprécient ce blog et les autres, vous pouvez nous rejoindre sur Le forum que je viens de créer, c’est un nouvel espace de discussion supplémentaire et complémentaire….

Voici son adresse : http://devantsoi.forumgratuit.org/        

       Venez nombreux ! Je serai heureuse de vous y accueillir !

Vous pourrez toujours reprendre des éléments contenus sur ce blog afin de pouvoir en discuter ensemble sur le forum !

Je vous dis donc à TRES BIENTOT !

877c29ca dans 2008 - PREDICTIONS

Dates et calendriers

Ces quelques indications permettent au néophyte d’y voir un peu plus clair sur le problème sempiternel de la date. En fait, pour les anciennes dates, entre 1582 et 1927 pour la Turquie par exemple, c’est un sacré… bin’s ! L’adoption généralisée du nouveau calendrier a enfin permis une cohérence de dates partout sur la planète. Les lignes ci-dessous résument la situation pour ce problème de calendriers entre la fondation de Rome, en 753 avant Jésus Christ, et aujourd’hui

Introduction

gifs automneRappelons brièvement ce mouvement annuel de la terre autour du soleil : dans son double mouvement autour du Soleil, la Terre incline vers le Soleil tantôt le pôle nord, tantôt le pôle sud. C’est cette inclinaison de l’axe de la Terre qui amène les différentes saisons. Dans les contrées sous la latitude de la France il y a quatre saisons : le printemps, l’été, l’automne et l’hiver. Le printemps commence le 20 mars, à l’équinoxe de printemps ou équinoxe vernal, époque à laquelle le jour et la nuit sont égaux en durée. L’été commence le 21 juin, au solstice d’été, époque où le jour est le plus long de l’année. L’automne commence le 22 septembre, à l’équinoxe d’automne, époque à laquelle le jour et la nuit sont égaux en durée. L’hiver commence le 21 décembre, au solstice d’hiver, époque où le jour est le plus court de l’année.

Le temps que met la Terre à faire un tour complet autour du Soleil varie légèrement, mais il lui faut en moyenne 365,2422 jours. On appelle un tour complet de la Terre autour du Soleil une année tropique.

Comme le veut la tradition, un siècle commence par l’année 01 et finit par l’année 00. Ainsi, le siècle dernier a commencé le 1er janvier 1901 et s’est terminé le 31 décembre 2000. De même, le XXI ième siècle a vraiment commencé le 1er janvier 2001. Cette décision millénaire trouve son fondement dans la volonté de faire commencer l’ère chrétienne en l’an 1 (et non en l’an 0, année qui n’a d’ailleurs jamais existé) ; le premier siècle de notre calendrier commence donc en l’an 1 et se termine en l’an 100 ; le second siècle commence en l’an 101 et finit en l’an 200, et ainsi de suite. Il est à noter qu’à cause d’une erreur de calcul la naissance de Jésus Christ n’a pas eu lieu en l’an 1, comme le voulait le calendrier grégorien, mais quelque part en l’an 5 ou 6 avant Jésus Christ…

Le calendrier utilisé aujourd’hui presque partout à travers le monde s’appelle le calendrier grégorien, du nom du pape Grégoire XIII qui l’introduisit en 1582.

Le calendrier grégorien a remplacé le calendrier julien, mis en application par l’empereur romain Jules César en 46 av. J.-C. (pour améliorer le calendrier mis en place par le roi romain Numa Pompilius quelque cinq cent cinquante ans plus tôt avec ses jours fastes, où il était permis de vaquer aux affaires publiques, et ses jours néfastes, où il n’était pas permis de s’y adonner).

gifs automneSi le calendrier julien, avec son année bissextile tous les quatre ans, était fort précis pour son temps (il estimait qu’une année moyenne durait 365,25 jours), il demeurait tout de même inexact et allait finir par poser problème à long terme. En effet, une année julienne dure en moyenne 11 minutes et 12 secondes de plus qu’une année tropique ; or, au cours des siècles l’écart entre le calendrier julien et la réalité devenait de plus en plus significatif.

En 1582, le calendrier julien accusait une erreur de dix jours, un véritable obstacle quand il fallut déterminer la date à laquelle on devait fêter Pâques cette année-là. Au premier concile de Nicée en 325, il avait, en effet, été décidé de fêter Pâques le premier dimanche après la pleine lune suivant l’équinoxe vernal du 21 mars (Pâques ne peut donc pas être fêté avant le 22 mars ni après le 25 avril). Or, en 1582, l’équinoxe vernal allait avoir lieu le 11 mars du calendrier julien (alors qu’en réalité, il aurait dû s’agir du 21 mars). C’est pour corriger cette erreur que le pape Grégoire XIII proposa le calendrier grégorien que nous connaissons. Pour corriger une erreur de 10 jours accumulée, il fut décidé que le lendemain du jeudi 4 octobre 1582 nous serions le vendredi 15 octobre 1582.

http://www.astrotheme.fr/dossier.php?ID=51

Publié dans:TEMPS |on 22 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

Le temps….

Les portes spatio temporelles

  »Nous vous avions dit il y a déjà plusieurs années qu’à la fin des temps, à la fin de ce cycle, vous auriez tellement d’informations que parfois vous ne pourriez même pas y croire.

Il se passe sur votre monde tellement de choses insensées, que vous pourriez dire de telle ou telle chose que c’est de la science fiction, de l’illusion, de l’utopie… La réalité dépasse de très loin la science fiction, l’utopie et tout ce que vous pourriez imaginer.

fond ecran couchers de soleilNous allons vous parler un tout petit peu de ce que vous appelez des portes spatio-temporelles. Ces portes existent sur votre monde. Nous le faisons d’une certaine manière afin que vous puissiez comprendre leur utilité et la raison pour laquelle, jusqu’à ce jour et pendant de très nombreux siècles, certaines de ces portes ont été totalement inutilisables et fermées. Maintenant elles sont réactivées.

Ces portes étaient utilisées il y a longtemps par les maîtres, les enseignants et les grands initiés. Elles se trouvaient toujours dans des lieux bien spécifiques, notamment sous la pyramide de Khéops. Elles permettaient d’une façon pratiquement instantanée d’aller d’un point à un autre de votre galaxie.

Cependant, ces portes ne devaient pas être utilisées n’importe comment, ni trop souvent, parce que cela pouvait perturber l’énergie et le corps énergétique de leurs utilisateurs.  Ceux-ci étaient en fait dématérialisés et matérialisés de nouveau. Certains d’entre eux avaient une fréquence vibratoire bien supérieure à la nôtre, et malgré tout le passage par ces portes pouvait perturber leur corps énergétique.

Ces portes-là étaient donc toujours utilisées avec sagesse et avec beaucoup de discernement. Pour les voyages interplanétaires ou intergalactiques, il y avait d’autres moyens.

Ces portes se trouvaient toujours dans des lieux relativement secrets, des lieux que vous pourriez appeler « lieux de culte ». Il existe une porte qui est encore totalement en activité et qui a toujours fonctionné. Elle se trouve dans une base gigantesque se trouvant au fond des mers. (Ce n’est pas de la science fiction ! Il y a tellement de choses étranges sur votre monde, que votre esprit ne pourrait pas tous les accepter). Cette base sous-marine est comme une immense bulle reliée directement à Orion. Sur Orion elle est déviée pour aller sur d’autres mondes et dans d’autres galaxies.

Pour pouvoir se transporter d’un point à un autre il a été mis à la disposition des êtres beaucoup plus évolués que vous une multitude de possibilités et de procédés.

Ces êtres, comme les êtres des très Hautes Hiérarchies, peuvent voyager au travers de la pensée. Ils peuvent se créer un corps adapté au monde sur lequel ils désirent aller. Ce sont des êtres d’une très haute spiritualité !

Ensuite il y a les immenses « vaisseaux intergalactiques » pouvant aller de galaxie en galaxie. Ce sont des vaisseaux qui ont bien souvent pour mission de porter secours aux mondes qui en ont besoin. Ces vaisseaux sont faits d’une matière vivante et, d’une certaine manière, « biologique ».

Ensuite, il y a les vaisseaux de vos frères de Lumière. Ceux-ci sont souvent très lumineux et faits de la même matière que les êtres qui les habitent, ils sont également faits d’une matière « biologique. »

Il y a aussi des vaisseaux « techniques » faits d’une matière qui n’est pas vivante. Même s’ils résultent d’une technologie considérablement avancée par rapport à la vôtre, ils appartiennent à des êtres de niveaux spirituels parfois plus bas que les vôtres.

Pourquoi vous parler de cela? Parce que vous serez, dans un avenir relativement proche, confrontés à la venue d’autres êtres et vous vous poserez beaucoup de questions.

Comment les reconnaître ? Comment être sûr de ne pas vous tromper ?

Bien sûr, nous vous avons dit maintes fois que votre cœur les reconnaitrait, cependant à partir du moment où nous vous donnons quelques explications par rapport à leurs véhicules, il sera beaucoup plus facile pour vous de les reconnaître.

fond ecran coucher de soleilTous les vaisseaux d’une grande densité, comme ceux de certains êtres que nous disons inamicaux ou non encore éveillés à la conscience spirituelle, malgré une technologie extraordinaire, sont faits de matière avec des métaux que vous ne connaissez pas sur Terre.

Il faut que vous appreniez à reconnaître les énergies. C’est utile pour vous préparer à comprendre et à ressentir tout ce qui vous entoure, ainsi que les êtres qui ne seront pas amicaux parce que la forme n’est pas un critère. Les êtres galactiques inamicaux peuvent télépathiquement imprégner dans votre esprit la forme qu’ils désirent vous montrer. Cela aussi peut vous paraître un peu complexe, mais ces êtres, même s’ils n’ont pas une spiritualité éveillée, ont des capacités psychiques que vous n’avez pas et que vous ne soupçonnez même pas. Ils imprègnent en vous des images et vous ne vous en rendez pas forcément compte. »

Ils me montrent un de nos « magiciens ». Certains tours de magie agissent en fait sur la perception des êtres humains, ils agissent sur une réalité qui n’est pas la vraie réalité.

« Ces êtres inamicaux peuvent agir de la même façon et c’est pour cela qu’il sera vraiment important de pouvoir ressentir les énergies. Ils pourront être au milieu de vous et vous ressentirez envers eux une répulsion parce que vous reconnaitrez une énergie qui n’est pas humaine. »

C’est un peu complexe, ils me montrent beaucoup d’images que je ne peux pas décrire parce que je n’ai pas les mots pour le faire. Ils me disent aussi :

« Beaucoup de vortex seront ouvert dans divers lieux dont la puissance sera augmentée ».

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
Qu’il ne soit pas coupé
Qu’il n’y ait aucune modification de contenu
Que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
Que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Publié dans:TEMPS |on 21 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

LES EXPERIENCES AU SEUIL DE LA MORT

gifs coccinelles  J’ai déjà consacré, dans la même rubrique, quatre pages au sujet des expériences au seuil de la mort (NDE, EMI ). J’y mets notamment l’accent sur la critique des explications psychologiques, neurologiques, pharmacologiques, mises en avant par les tenants des explications prétendument « rationnelles », et donc matérialistes et athées. Cette cinquième partie apporte des informations nouvelles et complémentaires.   

1. Le film « Au-delà »et le numéro 9 (janvier 2011) du magazine de l’INREES: 

En janvier 2011 est sorti un très intéressant film du réalisateur Clint Eastwood : « Au-delà », avec, parmi les interprètes principaux, Cécile de France et Matt Damon. C’est l’histoire de « trois destins croisés » : une rescapée de la mort (lors du tsunami de décembre 2004) ayant vécu une EMI (Marie, interprétée par Cécile de France), un médium (interprété par Matt Damon), et un frère jumeau cherchant à renouer contact avec son frère décédé… Il s’agit d’un film très réaliste sur le sujet, ce qui est très rare en la matière ! 

On trouve, dans le numéro 9 (janvier 2011), du magazine de l’INREES, une interview de Cécile de France et de Peter Morgan (« l’homme derrière l’histoire de ‘‘Au-delà’’). Dans ce même numéro, notons : 

- Un article de Virginie Gomez sur les EMI, avec le témoignage de Nicole Dron et de Joseph McMoneagle (le célèbre « visualiseur à distance »). 

- « Cinq questions au cardiologue hollandais Pim Van Lommel ».  

 

- Un texte sur les médiums, une interview du médium Henry Vignaud, et « deux questions à Julie Beischel » (qui étudie les communications entre des médiums et des défunts, et que l’on a vue, ainsi qu’Henry Vignaud, dans l’une des émissions de la série documentaire « Enquêtes extraordinaires », sur M6 en juin 2010).  

- « Apprendre à utiliser son sixième sens », avec Maud Kristen. 

 

En 1968, Nicole Dron était âgée de 26 ans. Trois semaines après la naissance de son deuxième enfant, elle a fait coup sur coup deux hémorragies, et son cœur s’est arrêté pendant 45 secondes. Et durant ce bref laps de temps elle a vécu une expérience décrite comme « profonde et inoubliable ».  

« Tout d’abord, je me souviens m’être trouvée à la hauteur du profond. J’étais là avec toutes mes pensées, mes émotions, mes impressions, avec tout ce qui constitue mon être profond. J’ai pris conscience de voir de tous les côtés à la fois, mais surtout j’éprouvais un sentiment nouveau et incroyable : celui d’exister en dehors de mon corps. Je l’ai regardé et je ne l’ai pas trouvé beau. J’étais cadavérique, j’avais des tuyaux qui me sortaient du nez et de la bouche, je n’étais pas du tout à mon avantage ! J’ai entendu le chirurgien s’exclamer : ‘‘Elle me pète entre les mains !’’ Ces propos m’ont été confirmés plus tard par une infirmière. 

Je ne me suis pas trop attardée dans cette salle d’opération, car j’ai pensé à mon mari et à mon beau-père qui attendaient dans la salle d’attente, et instantanément je me suis trouvée près d’eux. J’ai pris conscience de traverser les murs.  

Dans cette salle d’attente, j’ai constaté qu’il n’y avait pas de siège. Mon mari me l’a confirmé plus tard. J’ai vu que mon beau-père et lui arpentaient la pièce et j’ai essayé de me manifester à eux, en vain. Ils ne me voyaient pas. Je ne comprenais pas. De ne pas pouvoir communiquer avec eux me désolait. En désespoir de cause, j’ai posé la main sur l’épaule de mon beau-père et ma main a traversé son corps !  

Je me suis ensuite trouvée dans un abîme de ténèbres, de silence. J’étais seule au monde, dans un néant infini, et j’aurais tout donné pour entendre un bruit et voir quelque chose. Je ne sais pas combien de temps cela a duré. Peut-être une fraction de seconde ? J’ai pensé : ‘‘Cela y est, ma fille, tu es morte.’’ Et pourtant, je n’étais pas morte puisque j’existais. L’idée de vivre dans ce néant et ces ténèbres m’est apparue insupportable. 

Quelque chose en moi a appelé à l’aide, et au loin j’ai vu une lumière. A partir de ce moment je n’étais plus seule au monde. J’ai été propulsée à une vitesse prodigieuse vers cette lumière et, au fur et à mesure que j’en approchais, elle grandissait jusqu’à occuper tout l’espace. Les ténèbres s’éclaircissaient, je sentais des présences autour de moi sans les voir distinctement. Surtout, une joie inouïe s’élevait de mon cœur, mille fois plus grande que toutes les joies que j’ai pu éprouver sur cette Terre. 

Et je suis rentrée dans la lumière. Là, il n’y a plus de mots. Cette lumière était aussi un océan d’Amour pur, de celui qui s’offre sans rien demander en retour. J’étais immergée dans cet océan, totalement comprise, comblée et aimée telle que j’étais, et si loin des soucis et des agitations de cette Terre ! Je n’avais plus conscience du temps et de l’espace, mais d’être, d’avoir toujours été. J’ai compris que j’étais une partie de cette lumière, que j’étais éternelle. Dans cette plénitude et cette paix immense, j’ai compris le sens des mots : ‘‘Je suis’’. C’est comme si, tout en étant moi, je devenais tout et que je retrouvais ma nature réelle. Mon Dieu, comment partager cette expérience ? Si chacun pouvait la vivre, ne serait-ce qu’un instant, il n’y aurait plus de misère ni de violence, ni de guerre sur cette planète. Le sens de l’existence serait perçu et la beauté serait son accomplissement. 

Dans cette lumière j’ai vu un jeune homme resplendissant de lumière venir vers moi. Mon cœur a bondi de joie quand j’ai reconnu mon frère, mort lorsqu’il avait sept mois et moi onze ans. J’adorais cet enfant, j’étais sa petite maman. Comment pouvais-je être certaine que cet être était mon frère ? Il y a évidemment une grande différence entre les traits physiques d’un bébé et ceux d’un adolescent. Pourtant je sais de façon absolue que c’était lui. J’ai revécu ma vie à l’envers, de mes 26 ans de l’époque jusqu’à ma naissance. Près de moi il y avait un être de lumière. Je ne peux pas décrire le rayonnement et la force d’amour qu’il dégageait. J’ai entendu sa voix qui semblait venir du fond de l’univers, puissante et douce à la fois. 

Il m’a demandé : ‘‘Comment as-tu aimé et qu’as-tu fait pour les autres ? » J’ai senti tout de suite l’exigence de la question. C’était troublant car, pendant le déroulement de ce bilan, j’étais à la fois celle qui revivait chaque situation avec toutes les émotions qui l’accompagnaient, et l’autre partie de moi, celle qui n’était pas du tout affectée par les émotions, qui était toute sagesse, connaissance, amour et justice. Lorsque j’avais accompli un acte de bonté, j’étais dans le cœur de la personne à qui j’avais fait du bien et je recevais le bien que je lui avais fait. Il en était de même lorsque j’avais été désagréable envers autrui. J’éprouvais en moi-même les souffrances que j’avais infligées à cette personne.  

Je me rappelle aussi avoir été en possession d’une grande connaissance. En quelques secondes j’ai vécu des millénaires.  

Je ne me rappelle pas être sortie de mon corps, mais je me rappelle l’avoir réintégré en passant par ma tête et m’y être glissée comme dans une chaussette.  

Toute l’expérience s’effaçait. Je ne pouvais pas la retenir.  

Et pour moi, c’est cela le drame de l’existence. Finie la plénitude, finie la liberté, fini le fait de se sentir un et tout à la fois. On rentre dans son corps comme si l’on rentrait dans une boîte. On oublie que les autres sont nous et l’on se fait du mal…  

Mais je sais depuis que l’amour est le secret de la vie. » (N. Dron) (1) 

 

 

barre fleur et coccinelle

Nicole Dron est l’auteure de : « 45 secondes d’éternité », Kymzo éditions, 2009.  

Voici le témoignage de Joseph McMoneagle que vous pouvez lire ici… http://www.mondenouveau.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=233&Itemid=48 

 

Publié dans:MAITRISE, MEDIUM, TEMPS |on 15 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

La Terre Mère

par Maud Séjournant

La cosmologie amérindienne nous permet de comprendre les deux aspects du mot Terre : celui de l’axe vertical Terre/Ciel, et celui du cercle horizontal que l’on appelle Terre de l’humanité ou « des humains qui fleurissent ».  

 

Pour illustrer le premier aspect, il me vient une histoire qui m’a été transmise par Touhou Pouvou, chamane amérindienne. 

La Terre Mère dans AMERINDIENS Les-jeux-Amerindiens,675196-L« Autrefois, au commencement des temps, au temps d’avant, le Ciel qui contient tout l’univers avait accouché du Soleil. Celui-ci se promenait d’un pas régulier dans l’espace et se délectait de sa course. Au cours de ses pérégrinations, il se mit à remarquer cette belle planète qui se rapprochait de lui à intervalles réguliers. Il la regardait sans se lasser et s’émerveillait de la beauté de ses formes et de ses couleurs. Il finit par en tomber amoureux, et ne savait comment lui exprimer sa passion ; il continuait sa marche lente au fil des siècles tout en réalisant qu’il ne pouvait en altérer le cours pour pouvoir la toucher. Il devint tellement plein d’amour et de désir pour elle qu’il se mit à suffoquer et à sentir une rougeur lui monter au visage. Il ne put rien faire pour arrêter le processus. Un beau jour, il entra même en éruption ! De sa masse de feu, se détachèrent alors des étincelles qui descendirent sur la planète Terre. En touchant le sol, les étincelles de feu s’enfoncèrent dans la matière tendre et délicate ; le soleil crut qu’elles s’étaient éteintes et continua à envoyer tout son amour à la planète si belle et douce mais si lointaine : La Terre qui, elle aussi, aimait le Soleil garda les particules de feu dans son ventre, leur donna sa substance pour créer une forme qui entoure les précieuses étincelles venues de son amoureux fait de lumière. Un jour, quelques jours après pour le soleil, des millions d’années pour nous, le soleil crut percevoir un mouvement à la surface de sa planète bien-aimée ; il discerna des formes qui bougeaient là où étaient tombées les étincelles. Ces formes changèrent, changèrent et changèrent encore en laissant à chaque fois des traces dans le corps de la Terre ; ainsi naquirent les roches, les végétaux, les animaux et les humains, témoins des amours du Soleil et de la Terre. » 

« Cette histoire, commenta Touhou Pouvou, nous dit un secret : la lumière a été recueillie dans le ventre de la Terre. Nous sommes ses enfants. Notre corps nous a été donné par la Mère Terre et chaque cellule abrite la lumière du Père Soleil. » 


L’élément terre
 

La Terre a aussi un rythme bien à elle qui a pu être mesuré scientifiquement ; son cœur bat, disent les amérindiens ; le battement du tambour des cérémonies et danses amérindiennes nous le rappelle. Des recherches récentes ont révélé que les personnes qui sont exposées régulièrement au rythme d’un tambour ont une meilleure résistance aux infections. Ils retrouvent l’harmonie du rythme terrestre, de la voix de la Terre Mère qui leur rappelle leurs neuf mois de vie aquatique près du cœur de leur mère biologique. 

Une femme indienne m’a dit un jour : « Sais-tu ce qu’est l’attraction terrestre ? » Et moi, bonne élève, de penser « gravitation, masse, distance » et de tâcher de trouver quelque loi physique qui décrive le phénomène. Elle me regarda lâcher mes bribes de souvenirs de cours de physique puis éclata de rire. Elle dit alors : « Non, je parle de la vraie chose : de l’amour qu’a la Terre pour nous. » Devant mon air ahuri, elle poursuivit : « Oui, la Terre nous aime tant qu’elle nous maintient sur la surface de cette planète, sur son corps, par la puissance de son désir de nous nourrir. Sans cela, nous volerions dans l’atmosphère, ajouta-t-elle avec un clin d’œil. Elle nous garde ainsi près d’elle pour que nous soyons près de tous les cadeaux qu’elle nous offre en permanence : son eau qui baigne chaque cellule de notre corps, son bois qui nous réchauffe et nous permet de construire des abris, ses minéraux pour renforcer notre corps et pour créer des outils. » 

Je me remémore alors cette expérience d’enfant que j’eus un jour alors que je suivais mes grand-parents à la chasse. Je n’avais pu m’empêcher de me coucher dans un champ fraîchement labouré, fascinée par le sentiment de fertilité et d’accueil de cet espace où j’avais envie de me blottir à nouveau.C’était donc cela ! La Terre Mère avait parlé à l’enfant et je lui avais répondu en me laissant prendre dans ses bras. Mon amie indienne venait de mettre des mots sur l’impression puissante de cette générosité permanente qui m’avait alors touchée au cœur. 

Le deuxième aspect est le niveau horizontal, celui du Cercle de l’Humanité ; c’est celui que l’enfant découvre lorsqu’il commence à marcher à quatre pattes et à se déplacer en regardant ce qui est autour de lui sur un plan horizontal. Nous sommes tous incarnés dans cette Roue naturelle qu’est la surface de la terre. 

Sur ce plan, nous retrouvons les autres éléments qui vont venir compléter l’élément Terre sur la Roue de Médecine : l’Eau, si fluide et mouvante, l’Air, invisible et omniprésent et le Feu à l’alchimie si particulière. Même dans ce plan horizontal, la Terre garde son aspect sacré : C’est un potier indien qui me l’a fait comprendre. Alors que j’admirais un de ses pots qui avait une forme inhabituelle, il me dit simplement : « Ce n’est pas moi qui crée la forme, c’est l’esprit de la Grand-Mère Argile qui me guide et parle à mes doigts pour leur montrer ce qu’ils doivent faire. Et moi, je dois l’écouter avec mon cœur pour savoir ce qu’elle veut devenir. » 

S’ancrer dans la terre 

Cette substance apparemment si dense et prosaïque est habitée par un esprit qui est prêt à se manifester si nous savons l’entendre. Il me donnait là la clé pour ouvrir la porte de la relation aux éléments : savons-nous les écouter comme lui ? Dans cet espace, tout est basé sur le cercle qui, combiné avec le temps, crée la spirale ou le cycle ; cycle des saisons, de la journée, de la fertilité féminine liée au cycle de la lune. Le cercle a un centre, qui est celui où nous sommes à chaque instant ; il est fondamental de savoir se relier aux différents éléments de la Roue pour savoir où est notre vraie place. Le chemin pour devenir un humain n’est donc pas linéaire et ne mène pas à un but précis mais c’est en parcourant la Roue que nous apprenons qui nous sommes : c’est donc le processus même de recherche qui est la découverte. Lorsque nous sommes vraiment attachés à l’élément terre nous jouissons de chaque pas au lieu de nous précipiter vers le but. Les chamanes l’ont toujours su : ils savent s’ancrer dans l’élément terre avant d’entreprendre leur voyage dans le monde d’en bas ou dans le monde d’en haut, ainsi ils pourront revenir sur ce plan terrestre à l’issue de leur voyage. 

Les chamanes sont souvent artistes et manifestent leur relation à l’esprit à travers un art. J’eus une conversation un jour avec deux amis. Nous avions convenu que les deux arts les plus proches de l’élément terre étaient la sculpture et la danse. L’un utilise l’élément terre à travers le bronze ou le bois, le métal ou encore l’argile comme les potiers. L’art de la danse utilise le corps humain qui a son origine dans l’élément Terre (et eau aussi). 

« La danse, disait l’un, c’est donner du mouvement à la terre et la source de la musique vient du battement du cœur de notre Mère ; nous donnons de multiples formes à la vie à travers notre corps. La force vitale s’exprime là de la manière la plus directe. » Si l’on garde cette perspective, on peut alors voir comment les mots grâce et gratitude sont liés : la grâce du danseur est le reflet de sa gratitude d’avoir un si bel instrument, gratitude qu’il exprime à travers les mouvements de son corps. 

Depuis, j’ai décidé de faire une danse de chaque mouvement avec la conscience de contribuer à la mouvance de l’esprit de l’élément terre : je lui donne une émotion. Chaque geste devient alors sacré, et chaque pas que je fais est une caresse de gratitude pour ma mère la Terre. Notre culture occidentale a oublié comment s’ancrer dans la Terre. Un conseil : cultiver quelques plantes en pot ! 

G. PRODUCTIONS http://www.gproductions.fr/presse_detail.php?id_art=129  

Publié dans:AMERINDIENS, TEMPS |on 28 septembre, 2011 |Pas de commentaires »

2012 l’Odyssée

2012 l’Odyssée dans MAYAS 2012_front_francais_177x252__11980_thumb  Le calendrier Maya le plus précis du monde s’achève en 2012 ! Depuis des millénaires, il donne les dates clés de l’histoire de l’humanité et met clairement en évidence que tout ce qui existe est l’expression d’une intention créatrice, d’une intelligence ordonnée et profonde. Or, il s’achève le 21 décembre 2012 ! Quel est le sens de cette « fin » ? 

par Yannick Le Cam 

article paru aux éditions G.Production.presse  

Connaissez-vous la vraie nature du temps ? Les expressions « pas le temps », « manque de temps » et « tuer le temps »… prouvent que notre rapport au temps est faussé. En revanche, dès que nous entrons en quête de nous-mêmes et que nous nous découvrons comme des êtres d’énergie, nous entrons dans une nouvelle phase de notre évolution où le temps n’est plus subit. Nous découvrons que, dans l’existence, tout est question d’alignement et de synchronisation. C’est précisément ce que le calendrier maya permettait et permet encore : nous synchroniser avec les cycles naturels au cœur du vaste champ des énergies cosmiques qui nous traverse et dans lequel nous baignons. Exit donc la notion de temps linéaire avec un début et une fin et bienvenue à une notion où la loi du temps devient l’aimant capable d’ordonner 6 milliards d’individus en une conscience unifiée. C’est ce que les Mayas nous ont transmis en enregistrant la nature précise de tous les cycles temporels dans lesquels évolue la Terre en tant que planète dans un système stellaire galactique. 

Maintenir le tout connecté 

Si, comme le pensent les Mayas, le temps est une fréquence, c’est-à-dire un niveau de vibration, les cycles naturels sont donc des pulsations qui se manifestent par des fréquences régulières (jour et nuit, saisons, cycles menstruels, etc.). C’est grâce à ces cycles que nous pouvons évoluer en harmonie avec tout. Les lois naturelles sont inscrites dans l’ordre cosmique et les respecter nous permet de cultiver une perception spirituelle de la réalité. Mais le temps linéaire et notre calendrier grégorien mettent à mal cette perception. L’humanité a perdu cette connexion au subtil et les êtres se croient séparés. Cette croyance a toujours engendré les mêmes effets : concurrence, lutte, violence et guerre. La période actuelle de l’entre-deux exacerbe ces tensions. Le chevauchement des deux ères (celle des Poissons s’achève et celle du Verseau débute) cristallise tous les catastrophismes mais aussi toutes les puissances spirituelles. La fin programmée du calendrier maya pourrait bien sonner comme un espoir formidable de retour à un modèle en phase avec la nature et voir les forces de lumière reprendre le dessus. Mais c’est une décision que chacun, individuellement, doit prendre en son for intérieur, et maintenant s’il veut qu’un avenir existe. 

La fréquence de la synchronicité 

L’intention des Mayas était de nous laisser un instrument pour contribuer à l’évolution consciente de l’humanité. Si nous voulons nous guérir des maux que nous nous sommes nous-mêmes infligés, nous devons sortir de l’influence du temps dénaturé dans lequel nous vivons. La découverte essentielle est que le temps est une fréquence. Ni linéaire, ni circulaire, le temps des Mayas est la fréquence de la synchronicité et nous devons l’utiliser à notre tour si nous voulons évoluer vers un nouveau temps. Nous savons que l’époque est propice car nous constatons chaque jour que l’accélération de la croissance de population et de la mécanisation est en train de détruire notre biosphère sans offrir une réelle valeur à notre existence. Or, la vie et la conscience s’enrichissent et se développent uniquement dans la synchronicité et l’harmonie. Une perception différente de la réalité qui s’ouvrirait sur la notion de multidimensionnalité est possible. Toute expérience qui s’enracine dans le « ici et maintenant » est une expérience de « non temps » et élève notre perception. Le « présent éternel » serait-il à portée de main ? 

2012, l’Odyssée 

Dans le calendrier maya, le 21 décembre 2012 représente le temps d’un second Big Bang, un point focal marquant la fin d’un cycle, un passage vers un nouvel état de conscience, celui d’une perception unitaire de l’univers où tout est inter relié. Dans le DVD consacré à cette date clé, la réalisatrice Sharron Rose a rencontré des experts du calendrier maya afin qu’ils décodent le futur de l’humanité au-delà du 21 décembre 2012. Parmi les intervenants, José’ Arguilles, John Major Jenkins et Gregg Braden se prononcent sur la vision cyclique et multidimensionnelle du temps propre aux Mayas et apportent des clés de compréhension de l’évolution de l’univers et des différents règnes. Dans la ligné des films d’inspiration portés à la connaissance du public (Le Secret, Que sait-on de la réalité, Conversations avec Dieu, etc.) 2012, l’Odyssée apporte des informations qui, même si elles donnent le sentiment d’être déjà connues, n’en restent pas moins essentielles. Sa grande force réside dans la confrontation des points de vue et la convergence des témoignages au service d’une authentique prise de décision : une nouvelle façon de penser est essentielle si l’humanité doit survivre (Einstein). Nous sommes encore, pour quelque temps, aux commandes. Saisissons l’opportunité du changement. L’intelligence de l’univers retient son souffle ! 

DVD 2012 l’Odyssée (99’ version française) 

Publié dans:MAYAS, PROPHETIES, TEMPS |on 22 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

L’attente d’une indication

gifs étoilesPermettez-moi de vous parler d’un point où vous pouvez effectuer un autre changement de direction. Je suis devant une salle bondée de Phares de Lumière, et plusieurs le sont depuis longtemps. Toutefois, il y en a plusieurs qui attendent encore de trouver ce qu’ils sont censés faire. Est-ce toi, huummm, huummm? Vous savez que j’ai raison. Est-ce que je touche un point sensible? Contrairement à la section précédente, vous n’avez pas vraiment une tâche à accomplir. Vous cherchez plutôt à comprendre ce que vous êtes réellement et pourquoi vous êtes ici, sur Terre. C’est très différent, puisque cela n’a pas de rapport avec une chose que vous devez faire… Une chose qui vous a déjà été indiquée dans une vision. C’est plutôt quelque chose que vous ressentez au niveau akashique. Pourquoi êtes-vous ici? Quand le saurez-vous? 

Vous avez cette étincelle de conscience, et vous savez ce qu’est la divinité. Vous avez également une bonne connaissance de tout ce qu’il y a dans votre ADN, et vous commencez à ressentir qu’il y a encore plus que ce que vous connaissez. Vous ne savez pas exactement ce que c’est, mais vous vous dites qu’un beau jour vous le saurez. Vous dites: « Un jour viendra où je saurai pourquoi je suis ici. » Étant donné que vous ressentez et dites ces choses depuis longtemps, vous avez l’impression d’être sur un vieux chemin de fer tout rouillé. Dans votre linéarité, il y a quelque chose qui crie sans cesse: « Vous n’en êtes pas encore là. Le temps n’est pas de votre côté. Vous êtes dépassés par le temps et vous ne l’avez même pas vu. » Ensuite, vous commencez à vous inquiéter et vous devenez tristes. 

Je souhaite vous apporter quelques précisions. Je sais que je suis en présence d’Êtres Humains qui ont besoin d’avoir une information précise. Donc, je vous demande d’ouvrir vos coeurs, afin que votre émotion puisse bien saisir la véracité de mes propos. Je ne vous demande pas de lever vos mains. Cependant, je vous demande d’allumer une lumière invisible et métaphysique, au-dessus de vos têtes, si vous pensez faire partie du groupe dont je parle. Ceci inclut également les personnes qui lisent ce message. Tout se passe dans l’ici et maintenant. Je vois ces lumières. Donc, je vais maintenant vous parler de la programmation de votre incarnation… de la raison pour laquelle vous êtes ici. 

Je vais tenter d’expliquer pourquoi vous êtes dans cet état d’être. Il y en a qui vont aimer ces instructions, alors que d’autres vont les ignorer. Chaque Être Humain détient sa propre vérité qui peut changer à tout moment. La pensée linéaire est encore bien ancrée, dans certains cas. La lumière que vous allumez au-dessus de vos têtes devrait être en harmonie avec celle qui émane actuellement de la tête de mon partenaire, car elle représente la vérité. 

gifs étoilesVous, les Phares de Lumière, avez-vous remarqué que pendant toute votre vie vous avez attendu la suite? Vous avez été très souvent en attente. Vous attendez de voir où vous devez aller, et vous cherchez à faire ce que vous êtes censés faire. Permettez-moi de vous dire ceci: « Béni soit l’Être Humain qui a éveillé sa conscience à la divinité intérieure, car c’est précisément cette ouverture de conscience qui crée un changement sur la planète. Telle est la tâche à accomplir. » Soyez vigilants. Maintenez votre lumière, tout en vaquant à vos occupations quotidiennes parmi votre Famille Humaine. L’ouverture de conscience est un choix, et c’est ce qui change la grille. 

Voyez-vous, ce n’est pas une question de ce que devrez faire. C’est plutôt une question de ce que vous pensez, des énergies que vous dégagez au royaume constant de vos pensées. Dans le domaine quantique, il n’y a pas d’horloge. Pouvez-vous soutenir cette énergie jusqu’au jour de votre mort? Si oui, alors, chacun de vous saura que le simple de fait de maintenir cette lumière « métaphorique » au-dessus de votre tête est la raison pour laquelle vous êtes ici. Vous n’avez plus besoin de chercher midi à quatorze heures, parce que… actuellement – du point de vue quantique – vous faites ce que vous aviez choisi, avant de vous incarner. Simple, n’est-ce pas? Si vous réalisez et comprenez que vous êtes plus qu’un simple Être Humain, cela signifie que vous jouez très bien votre rôle d’incarnation. Si vous êtes vraiment conscients de votre divinité intérieure, vous pouvez dire que vous accomplissez réellement votre tâche d’Être Humain. N’oubliez pas de vous accorder tout le crédit que vous méritez, pour le travail que vous accomplissez envers cette planète. Gardez l’oeil ouvert. Soyez vigilants et alertes. Ne flanchez pas! Devenir quantique signifie « trouver le bonheur à chaque instant du moment présent ». 

Si tout était placé sur le sens unique du temps (ou temps linéaire), incluant votre travail spirituel, vous seriez voués à l’échec. Les choses que le temps limité peut vous apporter ne font pas partie de celles que le coeur peut vous présenter. La compassion et le coeur font partie du domaine quantique, car ils savent vivre sans le futur. Ceci va à l’encontre d’un dicton populaire qui dit que, l’accomplissement se mesure selon la règle du succès obtenu. Si l’on parle de la notion linéaire du temps d’une conscience, ce dicton est réel. Si l’on parle d’une conscience quantique, le succès représente plutôt le niveau de paix et de joie du moment présent, ou la joie d’Être. Est-ce vous?

gifs étoiles

Extraits du channeling « Devenir quantique », 13 juin 2009 – LE LIVRE aux éditions ARIANE
http://kryeon.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=2084333 : Traduction et/ou interprétation de Jean-M. Gobeil – SITE : http://kryeon.oldiblog.com 

Publié dans:TEMPS |on 21 juin, 2011 |Pas de commentaires »

Frustration

Frustration dans TEMPS 2696721388_1La frustration provoquée par la notion de temps est votre préjugé le plus puissant 

Commençons l’enseignement par des résumés que vous avez peut-être entendus auparavant. Nous allons les réunir, afin de vous aider dans votre compréhension. Je suis assis en face d’un groupe de personnes astucieuses dont beaucoup se disent qu’ils sont des Phares de Lumière. Peu importe la manière dont vous définissez un Phare de Lumière, il n’en demeure pas moins que vous effectuez une prise de conscience qui va au-delà de la linéarité. Vous commencez à croire ou penser qu’il est très possible que vous soyez réellement une partie intégrante de Dieu. En fait, cette prise de conscience est une communication avec l’autre côté du voile. Je vais donc identifier l’une des erreurs ou des frustrations qui surviennent, quand vous faites ce voyage de l’autre côté de la linéarité. 

Chers Êtres Humains, combien parmi vous ont eu des messages qui pourraient faire changer votre vie? C’était peut-être au moment où vous étiez en train de méditer ou de rêver, tel que je viens de le mentionner. Quelle était la teneur de ces messages? C’était peut-être une idée, une instruction ou une visualisation qui vous disait ce que vous deviez faire. Quelque chose comme: voici le livre que tu devrais écrire, voici ce que sera ton futur, voici une modalité de guérison que tu vas éventuellement enseigner, tu vas rencontrer quelqu’un, tu vas faire telle ou telle chose, etc. 

Vous étiez très enthousiastes, n’est-ce pas? Vous avez peut-être raconté cet événement à un ami, en lui disant: « C’était tellement réel. C’est ce que je dois commencer à faire. N’est-ce pas excitant? » Ensuite, qu’avez-vous fait? Vous avez tout de suite passé à l’action. Oh, c’est une manière qui dénote une pensée très linéaire! Est-ce que le message vous disait de commencer tout de suite? Du point de vue quantique, est-ce que Dieu vous a demandé de commencer immédiatement, dans votre notion de temps linéaire? La réponse est, non. Pourtant, vous pensez que, parce que votre horloge va seulement dans une direction, vous devez sauter sur le tapis roulant du temps linéaire et commencer tout de suite à mettre en oeuvre ce que l’on vous a dit. C’est une grosse erreur, mais vous ne le savez pas. 

Regardons ce qui s’en est suivi, chers Êtres Humains linéaires. La réalisation de ces événements qui vous ont été montrés a presque toujours échouée. Le désappointement a fait son apparition. « Je devais écrire un livre. J’ai essayé et je l’ai finalement fait… Mais rien ne s’est passé. J’ai réussi à trouver un éditeur, sauf que personne n’aimait vraiment mon livre. Je devais avoir tort. Pourtant, j’avais de grandes idées, et je les ai appliquées. Cependant, il ne s’est rien passé. » 

Chères entités incarnées, je vous connais. Je suis en train de parler à un bon nombre d’entre vous qui ont expérimenté de telles déceptions. Même si vous n’en avez jamais parlé à qui que ce soit, le sentiment d’échec est quand même là. Votre mental humain ne veut pas faire face à cette évidence. Il refuse de dire: « Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas eu une bonne communication avec l’Esprit. J’ai bel et bien reçu un message. Ensuite, j’ai agi, mais il ne s’est rien passé. » Ensuite, qu’avez-vous fait? Qu’avez-vous fait de ces idées, de cette beauté, de ces actions que vous aviez planifiées, de ces choses qui vous ont été montrées et qui étaient vôtres… Après avoir expérimenté cet amer sentiment d’échec? Vous avez placé le tout sur la tablette du placard et avez refermé la porte, en vous disant: « J’abandonne ces choses! » 

Des amis vous ont peut-être dit: « Tu sais, je me souviens que tu as déjà essayé quelque chose, au cours des dernières années. As-tu fait une nouvelle tentative, dernièrement? » Que leur avez-vous répondu? « Non, j’ai essayé et j’ai échoué! » 

Pardon? Oh! Voyez-vous à quel point vous êtes linéaires? Comprenez-vous où je veux en venir? Dieu ne vous a jamais dit de le faire immédiatement. Selon votre notion de temps, vous avez décidé où et quand. Envers et contre toutes pensées rationnelles et quantiques, vous l’avez essayé, pour ensuite le rejeter ou le placer sur la tablette du placard! Vous ne prévoyez même pas de ressortir ce projet du placard, n’est-ce pas? Voyez-vous à quel point vous avez une tendance linéaire? 

Voici comment procède la pensée quantique. Elle accuse réception du message. Ensuite, elle revient de cette visualisation et elle célèbre cet événement. Elle considère qu’elle vient d’acquérir un billet pour un train qui va éventuellement se présenter en gare. Elle regarde attentivement le billet et constate qu’il n’y a pas de date. Cependant, ce billet est réel. Donc, cela lui suffit. Après la célébration, elle va s’asseoir et créer une attitude d’attente pour la synchronicité. 

Donc, cet Être Humain va maintenir l’état quantique de ce qu’il est, et garder un oeil ouvert sur la synchronicité qui va éventuellement se présenter, afin d’être en mesure de reconnaître le train lorsqu’il arrivera. Comprenez-vous cela? Béni soit l’Être Humain qui, en ce moment, est assis ici, et qui est conscient de ce que je dis. Il y a des choses qui sont dissimulées, dans les messages que vous avez placés sur la tablette du placard. Certaines d’entre elles sont prêtes pour la réalisation. C’est maintenant le temps! C’est un autre point de choix ou de décision. Elles n’ont pas fonctionné auparavant, car le moment n’était pas encore venu. La synchronicité, l’énergie et l’état quantique n’étaient pas au rendez-vous. 

Alors, qu’est-ce que cela signifie pour vous? Devenez quantique avec moi, pendant un instant. Quel genre de décisions aimeriez-vous reconsidérer? C’est une invitation qui vous suggère de reconsidérer le moment présent. Vous pensiez d’une manière linéaire, et ceci a interrompu le courant de votre contexte spirituel de communication avec Dieu. Même si cette communication est normale ou naturelle, vous n’en étiez pas conscients. Vous savez que cette interruption a créé de la frustration et parfois de la colère, n’est-ce pas? Vous avez peut-être tourné le dos à l’Esprit en vous disant: « Ça n’a pas fonctionné, donc je vais passer à autre chose. » ou « Si ça n’a pas fonctionné, c’est peut-être que je ne suis pas aimé autant que je le pensais. » Ceci provient de la pensée linéaire et biaisée, mais ce n’est pas la réalité. 

barre_separation dans TEMPS

Extraits du channeling « Devenir quantique », 13 juin 2009 -
http://kryeon.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=2084333 : Traduction et/ou interprétation de Jean-M. Gobeil – SITE : http://kryeon.oldiblog.com 

Publié dans:TEMPS |on 8 juin, 2011 |Pas de commentaires »

Le moment Présent

Mieux vivre le moment présent  

Issu du site de  Pascal Hastir : www.pascalhastir.com 

Atelier : Mettre en pratique le pouvoir du moment présent au quotidien

 

Le réel pouvoir du moment présent réside dans la pratique de la présence au quotidien. Une profonde relation avec le moment présent nous apporte paix, amour et abondance dans tous les domaines de notre vie. Thèmes abordés dans cet atelier : Améliorez votre aptitude à vivre en harmonie avec le moment présent, Prenez conscience de vos conditionnements, Renoncez à la négativité… 

Drag and drop me 

VIVRE LE MOMENT PRESENT 

Drag and drop me 

- pour vous libérer de la souffrance  - pour des relations plus harmonieuses 

- pour profiter plus intensément de la vie 

Rien ne vaut une expérience vécue … 

La compréhension mentale des principes de psychologies ou de spiritualité ne donne qu’une satisfaction intellectuelle … 

Souvent cela apporte un bien-être assez bref, mais ne change rien sur le long terme, ni en vous, ni dans vos relations, ni dans votre vie. 

Je vous propose de vivre, d’expérimenter, de gouter la réalité d’une vie dans le moment présent.


Video d’une méditation guidée de pleine conscience
que j’ai enregistré pour le site internet de Jacques Languirand repere.tv


 Drag and drop me

 

Lien vers ma nouvelle série de 10 vidéos sur le site de Jacques Languirand www.repere.tv
Rubrique Ici et maintenant
 

Publié dans:TEMPS |on 26 février, 2011 |Pas de commentaires »

Un leurre

Transition

2012, point immuable sur la ligne du temps

Ma question concerne le temps au moment de la transition. Je présume que nous sortirons du temps de troisième dimension. Que deviendra le temps ensuite ? N’y aura-t-il plus de temps du tout ou y aura-t-il une autre forme de temps ?

« Le temps n’existe tel que vous le vivez que dans la troisième dimension. Dans les dimensions supérieures, il n’existe pas de la même façon.

Lorsque vous aurez passé le cap de la troisième dimension, lorsque vous serez projeté dans une dimension supérieure, le temps sera totalement différent. Vous pourrez voyager sur l’échelle du temps. Le passé, le présent et le futur n’auront plus du tout la même réalité que maintenant.

Le temps est un leurre.

Les Mayas initiés avaient la faculté extraordinaire de se promener sur l’échelle du temps. Il n’y eut d’ailleurs pas que les Mayas. Les Egyptiens et d’autres avaient aussi cette possibilité. Il y eut également les proches de Jésus qui avaient été initiés. Ces êtres annulaient le temps terrestre, donc ils s’extirpaient du temps pour aller au-delà du temps.

Au-delà du temps, le passé, le présent et le futur n’existent pas de la même façon que sur Terre. Donc il y a plusieurs passés, plusieurs présents, plusieurs futurs. Rien n’est définitif.

Cependant, comme pour cette fameuse année 2012, il y a des points immuables. Pourquoi 2012 est-il un point immuable ? Parce qu’il a été inscrit dans le temps et dans l’espace et parce qu’il correspond à un changement non seulement de cycle mais aussi à un changement de plan vibratoire.

Donc il y a parfois, de cette façon, sur l’échelle du temps, des moments précis immuables qui ne changeront pas, et l’année 2012 fait partie de ces dates imprimées sur l’échelle du temps car elle correspond à un changement de cycle, à un changement de plan vibratoire, à un changement total de vie et de dimension.

Ce changement de dimension n’était jamais arrivé dans votre système solaire. La Terre vivra ce qu’elle n’a jamais vécu jusqu’à ce jour.

Pour les temps futurs, il y d’autres points qui sont marqués de façon indélébile, parce que ce sont des moments indélébiles et très importants pour la vie, quelle qu’elle soit.

L’année 2012 fait partie de ces moments indélébiles marqués sur la ligne du temps. Donc les « promeneurs du temps », ceux qui ont investigué le futur, se sont tous retrouvés au moment de 2012, et ont pu inscrire dans leurs tradition, que ce soit sur le calendrier Maya ou d’autres, ce qu’ils avaient pu voir en 2012.

Ils n’ont vu qu’une, deux ou trois POSSIBILITES ! La seule chose qui soit absolue c’est le changement vibratoire, le changement de conscience qui aura lieu à cette époque bien précise

En ce moment, beaucoup de choses sont en préparation en vue de ce moment bien précis. Ce n’est pas un point, c’est toute une période qui prépare à ce point, à cette date. Ce n’est pas comme si l’on claquait des doigts et que l’on dise : c’est 2012, tout va changer !

Il y a une préparation intérieure et extérieure pour cette grande transition. »

 

Un leurre dans TEMPS barre17

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu

  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org

  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Publié dans:TEMPS |on 1 août, 2010 |Pas de commentaires »

Le temps et l’instant présent

«Nous allons parler du temps parce qu’il a une grande importance pour votre compréhension de votre évolution.

A l’époque actuelle, dans le temps présent, il y a un manque de lâcher prise des anciens schémas de fonctionnement. Votre conscience humaine se raccroche à tout ce que vous avez été mais que vous ne serez plus. Elle se rend compte qu’il y a beaucoup de transformations en elle et en vous au niveau de la matière. La conscience humaine se rapproche de plus en plus de la conscience spirituelle et divine. Donc il y a des résistances.

Ces résistances se manifestent souvent par des états d’âme « inférieurs », des souffrances, un émotionnel un petit peu trop excessif, de l’impatience, un désir d’avancer qui ne se manifeste pas comme vous le désireriez. Comme vous le dites, c’est dans « l’air du temps ». C’est normal, mais maintenant il faut absolument que vous donniez toute votre énergie aux priorités.

Quelles sont ces priorités ? Vous les connaissez ! C’est d’être en harmonie avec ce que vous êtes et de comprendre réellement ce que vous êtes et qui vous êtes.

Beaucoup d’entre vous cheminent avec nous depuis un bon nombre d’années. Certains se sont lassés et continuent leur chemin d’une manière différente ou se sont tout simplement arrêtés sur le chemin, car dans cette incarnation ils ne pouvaient pas aller plus loin. Ils ont pu aussi avoir des doutes quant à ce que nous avons avancé et qui n’est pas encore arrivé (tout du moins ils ont l’impression que certaines choses ne sont pas encore arrivées).

Pour nous, enfants de la Terre, le temps tel que vous le vivez n’existe pas. Vous allez le comprendre grâce à l’explication simple que nous allons essayer de donner.

Tout d’abord, et cela pourra peut-être vous surprendre ou vous déstabiliser, la réincarnation en tant que telle n’existe pas. Nous nous expliquons :

Vous vous trouvez, à l’instant présent, sur un point de la ligne du temps, un point où vous devez totalement vivre l’instant présent, et dans cet instant présent vous êtes relié avec votre passé et votre futur.

Etendez vos bras ! Le bras droit est votre futur, le bras gauche est votre passé, et au milieu se trouve ce que vous vivez à l’instant présent. Comme dans votre corps, vous êtes relié en permanence par votre bras gauche à votre passé et par votre bras droit à votre futur, il n’y a absolument pas de coupure avec ce que vous avez été et avec ce que vous deviendrez.

Nous allons même vous en dire beaucoup plus ! Ce que vous êtes à l’instant présent a un rapport, une relation totale avec ce que vous avez été dans le passé, car vous existez dans ce passé ! Certes ce n’est pas vous avec le nom que vous portez à présent dans cette incarnation, mais les « signatures » de ce que vous avez été, les vies que vous avez vécues dans votre passé demeurent. Elles demeurent en tant qu’expériences dans les anales akashiques, et elles demeurent en tant qu’entités d’énergie dans votre passé.

Lorsque vous serez un peu plus éveillé au niveau de la conscience, vous pourrez naviguer sur l’échelle du temps, vous pourrez retrouver vos expériences, vos multidimensionnalités dans le passé, vous pourrez retrouver vos expériences, vos multidimensionnalités dans le futur, puisque le temps n’existe pas. La seule réalité est l’instant, et l’instant ne dure qu’un instant !

Il est normal que ce que vous faites dans votre présent ait des répercussions sur votre futur, puisque l’énergie qui émane de vous et tout ce que vous créez restera relié à ce que vous serez dans votre futur, même si dans ce futur vous êtes différent de ce que vous êtes actuellement sur votre monde (dans la forme en tant qu’entité femme ou homme). L’énergie demeure !

Comme nous, dans un temps futur vous aurez la possibilité de vous promener dans le passé sans pouvoir interférer sur lui puisqu’il a été vécu. Vous aurez la possibilité de vous promener dans le futur sans interférer sur lui puisqu’il n’est pas encore vécu.

Ce sont des notions peut être difficiles à comprendre et à intégrer, mais pour mieux vous les faire comprendre, nous vous demandons d’imaginer que vous êtes une boule d’énergie, une particule très importante de la Source qui rayonne à droite et à gauche, qui demande à des parties d’elle-même d’aller expérimenter à droite et à gauche, et de se recentrer de temps en temps pour lui restituer la substance de tout ce qui a été vécu dans le passé et qui le sera dans le futur.

En réalité, le passé, le présent et le futur n’existent pas ! Cependant pour vous, enfants de la troisième dimension, ces notions permettent de mieux comprendre ce que vous êtes.

En fonction de ce que nous avions expliqué, vous conceviez les multidimensionnalités dans le sens ascensionnel, c’est-à-dire en montant vers la Source. Vous ne les avez jamais conçues dans le sens horizontal. Pour vous l’évolution était dans le sens vertical et non dans le sens horizontal.

Petit à petit nous vous en apprendrons davantage sur ce que sont réellement le temps et l’échelle du temps.

A l’époque actuelle, vous recevez les énergies de vos multidimensionnalités, de votre « partie gauche », de votre passé, et vous recevez également les énergies des expériences que vous allez vivre mais qui ne sont pas encore imprimées dans la « matière énergie » qui est infiniment plus subtile que celle que vous vivez actuellement dans l’instant présent.

Ce qui peut vous rendre triste par moment, c’est que vous recevez des « effluves » de ce qui a été vécu, des  effluves  d’une vie de prince et d’une vie de gueux, des effluves  d’une vie de puissance et d’une vie d’humilité, et vous recevez également des effluves de la vie extraordinaire du futur. Ce sont ces dernières qui vous attirent et qui vous font souffrir, car comme des enfants intrépides, vous avez hâte de vivre ces instants.

Tant que l’instant présent n’aura pas été totalement vécu, tant que vous n’aurez pas pu acquérir suffisamment de force, suffisamment d’éveil pour pouvoir vous projeter dans ce passé et ce futur sans qu’il en reste une émotion qui pourrait vous déstabiliser ou vous freiner, vous serez toujours « ballotté » sur l’échelle du temps.

C’est pour cette raison que nous vous disons toujours de vous recentrer, de vous recentrer dans cet instant unique qu’est l’instant présent.

Imaginez cette soirée. Vous avez vécu le côté gauche, le passé. La parole que nous venons de prononcer est déjà dans le passé. La seule chose qui existe c’est celle que nous formulons dans la seconde, ensuite elle se sauvera dans le passé. Celle que nous n’avons pas encore formulée appartient au futur, mais elle va se présenter pour être formulée au travers de l’expression de notre canal.

Cela peut vous donner le vertige, mais cela amène une compréhension et à une plus grande ouverture d’esprit. Souvent, dans les livres ou dans l’enseignement que nous vous avons donné, vous avez entendu parler de l’instant présent et de son importance. Pour vous, en troisième dimension, l’instant présent peut être un tout petit peu plus large que l’exemple que nous avons donné par rapport à la parole. Il faut que vous ayez le temps de vivre cet instant présent !

L’instant présent a des valeurs différentes selon qu’il s’adresse à un individu, à une famille d’individus ou à la planète mère. L’instant présent n’est pas vécu tout à fait de la même façon dans l’énergie lorsqu’il s’agit d’un individu, d’un groupe d’individus, de la totalité des individus de la planète Terre, ou de la planète Terre elle-même.

Réfléchissez à ce que nous venons de vous dire, cela vous permettra de relativiser, cela vous permettra aussi de comprendre pourquoi vous êtes encore « coincé » dans vos anciens schémas de fonctionnement. C’est tout simplement parce que dans l’énergie vous êtes encore complètement relié aux expériences que vous avez vécues, et que vous ne vous libérez pas suffisamment pour pouvoir vivre intensément les expériences de l’instant présent.

Quand vous vous impatientez, vous êtes attiré par les expériences de votre futur, mais vous ne pouvez pas les vivre, et vous ne pouvez pas les comprendre dans l’état de conscience qui est actuellement le vôtre ; vous n’en avez que des effluves.

Actuellement, l’homme, de par son ouverture de conscience de plus en plus importante, est attiré vers son futur, même s’il sait au plus profond de lui-même qu’il aura un passage très difficile à vivre pour pouvoir changer totalement de niveau de conscience.

L’échelle du temps est spécifique aux mondes de troisième dimension, tout du moins le temps tel que vous le vivez. Cette notion d’instant présent peut vous paraître angoissante parce que vous avez l’impression que dans l’instant présent vous n’avez pas le temps de penser, le temps d’agir, le temps d’aimer. Vous pensez qu’à peine vous avez terminé une chose elle appartient déjà au passé.

Nous vous demandons donc d’élargir votre conscience et de penser tout simplement : » tout ce que je fais appartient au passé, au futur et bien évidemment au présent. » Cela vous permettra de mieux comprendre que dans la vie que vous vivez, que dans vos expériences, l’impatience n’a pas lieu d’être et qu’il faut l’exclure de vos comportements.

De la même manière, il faut exclure de vos comportements tout attachement trop important au passé. Cet attachement trop important aux expériences du passé vous tient prisonnier de ce passé. Il vous empêche une ouverture de conscience beaucoup plus importante qui permet aux effluves extraordinaires de votre futur d’inonder votre présent.

Nous espérons que ces explications n’ont pas été trop abstraites. Si nous vous avons parlé de cela, c’est que nous ressentons que vous êtes capable de le comprendre et de l’intégrer.

Les grands initiés, ceux que vous appelez les grands Maîtres, focalisaient toute leur énergie sur l’instant présent. Ceux qui avaient réussi à relier, dans l’énergie, le passé, le présent et le futur n’avaient plus aucun problème existentiel. Si vous arrivez à vous centrer sur votre présent, il n’y aura plus d’angoisse, il n’y aura plus que confiance et acceptation qui créeront une nouvelle sagesse et surtout une nouvelle énergie d’Amour.

Bien sûr, il n’est pas interdit de faire des projets, de construire les bases d’un futur possible, comme lorsque vous bâtissez votre maison ou que vous peignez un beau tableau. Mais avant que cela soit terminé, cela fait partie d’un futur probable. Donc vous pouvez totalement vivre le présent en construisant quelques bases pour votre futur et en essayant de vous servir de tout ce qui peut vous aider dans l’instant présent et dans toutes les expériences extraordinaires que vous avez vécues dans votre passé.

Vous devez faire l’unité entre le passé et le futur pour vivre le présent dans l’accomplissement total. »

 

Le temps et l'instant présent dans TEMPS zig4tezp

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu

  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org

  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Publié dans:TEMPS |on 1 août, 2010 |Pas de commentaires »

Le paradoxe du temps

Gifs...PapillonsIl y a divers façons de considérer le temps. Notre perception mécaniste n’en est qu’un aspect. Quand nous transcendons le temps nous cessons de le percevoir (comme par la méditation ou par d’autres pratiques ésotériques), cela devient très intéressant. 

 

En effet, quand nous sortons ainsi du sillon du temps perçu, nous entrons plus facilement dans d’autres sphères de l’expérience humaine. Ces états mentaux et physiques inhabituels ont été décrits depuis fort longtemps par des mystiques, des yogis et d’autres êtres illuminés. 

 

La description de leurs rencontres avec le numineux (terme jungien pour désigner les sphères d’existence remplies de lumière), ils l’ont évidemment exprimée à travers le filtre culturel de leur époque. Ainsi, le langage des grands mystiques et contemplatifs chrétiens est différent, à première vue, de ses pendants judaïque et islamique. De plus, ces descriptions sont certainement encore plus différentes de leurs contreparties asiatiques, soit celles issues du yoga bouddhique et du yoga hindou, ainsi que des alchimies taoïstes de la Chine. Cependant, sous la surface de leurs différences apparentes résident de profondes similitudes. 

 

Ces similitudes ne sont pas liées à la croyance, à la filiation spirituelle ou a un dogme. En effet, plusieurs traditions mystiques ont des points de vue totalement opposés au sujet de dogmes fondamentaux. Malgré ces différences, il existe de frappants points communs entre les méthodes utilisées par ces disciplines mystiques et yogiques pour entrer dans le numineux. En outre, l’altération de la perception du temps, qu’elle soit atteinte par la transe méditative, par la prière contemplative ou par le chant, est au centre de toutes ces traditions. 

 

Du point de vue de la neurophysiologie moderne, nos pourrions effectivement dire que c’est par cette altération de la perception du temps (et par les changements afférents de l’état du cerveau) que tous les yogis, les mystiques et les saints appréhendent ce qu’ils appellent le Divin, le Soi transcendant ou le Tao (selon leur tendance philosophique ou intellectuelle). 

 

Autrement dit, les expériences mystiques et religieuses se produisent (au niveau neurologique) par suite de divers changements dans le fonctionnement du cerveau.  Je ne veux pas dire que les expériences mystiques peuvent se réduire à des changements physiques dans le cerveau ni en être le simple résultat, mais elles se caractérisent incontestablement par des événements simultanés dans le système nerveux. Certains pourraient dire que nous coupons ici les cheveux en quatre, mais, pour ceux qui sont engagés dans la poursuite d’une compréhension scientifique des états d’esprit mystique, il est essentiel d’être le plus rigoureux possible. 

 

Personnellement, je suis convaincu que la sphère du numineux (c’est-à-dire l’expérience mystique) nous ouvre un territoire de potentialisé humaine d’une richesse fascinante, mais seulement une fois démantelée la prison du dogme (religieux et / ou culturel). 

 

Du point de vue de la neuropsychologie, l’information canalisée n’est qu’une expression de plus du potentiel de notre esprit et de notre cerveau un expression similaire, sous certains aspects, aux états mystiques de l’esprit. 

 

Le channeling n’est cependant pas un acte religieux. C’est plutôt une incursion dans le territoire inconnu de la psyché (le numineux) pour voir ce qui en émergera en matière de contact (avec d’autres intelligences) et d’information (sous la forme de nouvelles visions). 

 

En tant que psychothérapeute engagé dans la recherche sur le cerveau depuis plus de dix ans, je considère les channelings en général comme un type d’expérience transpersonnelle de la psyché. 

 

En effet, de mon point de vue, le channeling est simplement l’art de modifier l’activité des ondes du cerveau de diverses façons, ce qui crée en retour des expériences et des informations transpersonnellles. 

 

 

Le paradoxe du temps dans TEMPS 5pdp1o2l

 

Message de Tom Kenyon – issu du livre La grande transformation par Kryeon 

Publié dans:TEMPS |on 1 août, 2010 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3