Archive pour la catégorie 'REINCARNATION'

Réincarnation

 La réincarnation, accomplie par toute chose vivante jusqu’à ce que sa vie soit complétée ou bien coupée courte par des circonstances malheureuses, est un cycle très réel. Un très grand malentendu est que de nombreuses personnes pensent qu’elles peuvent être ou seront réincarnées comme animaux; ce n’est PAS vrai. Les humains peuvent se réincarner comme humains SEULEMENT, les chats se réincarnent seulement comme chats, les chiens se réincarnent comme chiens seulement, etc. Le seul choix – à part celui de la couleur – que vous ayez est celui du sexe que vous allez prendre, mâle ou femelle, dépendamment des leçons qu’ils vous faut apprendre.

Statue représentant une lamina aux pieds palmés à Arrasate (province du Guipuscoa, Communauté autonome du Pays basque).La preuve de la réincarnation est détaillée dans « Pour Entretenir la Flamme » mais pour ceux qui sont sceptiques, voici un autre cas de réincarnation. Galilée est mort le 8 janvier 1642 et Stephen Hawkins est né exactement 300 ans plus tard soit le 8 janvier 1942, tous deux profondément intéressés à l’espace et l’astronomie. Ainsi vous pouvez voir clairement que si l’on n’arrive pas à accomplir dans une vie ce qui aurait dû être fait, on revient plus tard pour ce faire. Quelquefois ça peut prendre plusieurs vies pour atteindre son but.

RAMPA site : http://www.lobsangrampa.org/

 

Publié dans:REINCARNATION |on 19 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Le Handicap

 Les gens handicapés sont aussi stigmatisés aujourd’hui à cause de l’ignorance et la xénophobie. Plusieurs croyances religieuses ont déclaré que leur état est dû au fait qu’ils ont été des gens extrêmement mauvais dans une vie antérieure et qu’ils en sont maintenant punis. Ceci n’est pas totalement inexact. J’avoue qu’un très petit pourcentage – et il est vraiment très très petit – de gens handicapés le sont comme une forme de punition, mais sans le moindre doute, ce n’est pas la majorité.

Les gens handicapés choisissent d’être ici comme désavantagés afin que cela les aide à apprendre les leçons qu’ils sont venus ici pour apprendre. Posez-vous cette simple question : « Comment quelqu’un peut-il arriver à comprendre pleinement ce que c’est que d’être handicapé sans en avoir fait d’abord lui-même l’expérience »? La réponse toute simple est qu’il ne le peut pas; aussi, ne jugez pas les gens du haut de votre propre ignorance.

Les gens handicapés ont été étiquetés de toute une variété de noms tels que physiquement limités, besoins spéciaux, besoins particuliers etc, tout ça à cause d’une stupide exactitude politique. De toute façon, il reste que ces gens sont handicapés. Nous ne devons surtout pas oublier que ce sont des personnes et des personnes qui ont des sentiments, exactement comme nous; des personnes aimables qui ne demandent qu’à aimer et être aimées, exactement comme nous le désirons! Essayez de voir la personne qui est « à l’intérieur » et non pas l’invalidité, comme plusieurs le font!

Fichier:Yoshitsuya The Battle of Magic.jpg

La seule différence d’avec vous est que leurs besoins peuvent différer parce que leur invalidité demande une certaine aide additionnelle afin de pouvoir vivre ce que nous pouvons appeler une vie normale. Apprenez à connaître l’intérieur de la personne et ne les séparez pas, ne les isolez pas, à cause de l’apparence de la coquille physique. L’esprit qui est à l’intérieur est de loin plus important que l’enveloppe extérieure.

Les enfants déficients et retardés mentaux peuvent avoir été victimes d’une « naissance » malheureuse; avez-vous déjà songé à cela? Ou peut-être sont-ils ici pour apprendre certaines leçons en endossant tel ou tel handicap sévère? Et pourtant ces individus sont incroyablement tenus à l’écart sans que ce soit leur faute.

La meilleure chose à faire avec ces enfants est de les encourager à se mêler aux animaux – ceci est un fait et non de la fiction. Vous vous apercevrez que l’enfant va « s’identifier » avec l’animal et que son état va s’améliorer. Lisez « La Treizième Chandelle » chapitre onze.

Est-ce que la couleur ou la forme de la coquille d’une personne a réellement de l’importance? – Albinos, Rose, Rouge, Jaune, Olive, Hâlé, Brun ou Noir – la simple réponse est non! Si seulement les gens prenaient le temps d’essayer de comprendre tous ces individus, ils découvriraient bientôt qu’ils ne sont pas si différents d’eux-mêmes, après tout. C’est l’intérieur de la personne qui compte et non la coquille extérieure car vraiment c’est tout ce que c’est : une coquille.

Il VA y avoir des gens avec lesquels vous ne pouvez pas vous entendre dans la vie – c’est normal car ça fait partie d’apprendre à arrondir les angles – mais il n’y a pas de raison de les blesser juste parce que vous n’êtes pas sur la même longueur d’ondes. Mettez ça sur le compte d’un conflit de personnalités et tenez-vous à distance respectueuse l’une de l’autre. Dans la plupart des cas, si vous vous assoyez et prenez la peine de mieux connaître l’autre, le conflit de personnalités disparaît. Il s’agit d’apprendre à faire des compromis car tout ne peut aller à votre goût dans la vie.

Il n’est pas surprenant que les « êtres » d’autres planètes – oui, le pluriel est correcte ! – ne prennent pas contact quand ils peuvent voir clairement la façon dont nous maltraitons d’autres humains; c’est ainsi que s’ils atterrissaient maintenant, cela ne ferait que créer une hystérie de masse et du ressentiment dû à la simple ignorance, la xénophobie et le manque de discernement.

Cette attitude est très décourageante car ces « êtres » de l’espace intérieur et extérieur pourraient réellement aider l’humanité à évoluer physiquement et spirituellement tout en nous mettant en harmonie avec toutes les autres créatures de cette planète.

RAMPA site : http://www.lobsangrampa.org/

 

Publié dans:REINCARNATION |on 21 février, 2012 |Pas de commentaires »

Etre unique et uni

Chers amis, le fait d’être unique et d’exprimer ses qualités profondes n’est pas opposé au fait d’être uni aux autres, au contraire. Seulement, pour s’unir véritablement, il faut le faire à partir de sa lumière, celle qui s’exprime intensément lorsque l’Être est en contact avec ses qualités profondes. À ce moment, il peut continuer d’exprimer qui il est sans s’éteindre lorsqu’il sent que les autres autour ne le reconnaissent pas.

Comprenons ensemble que cette croyance correspond à une distorsion dans la matière, car au niveau universel, les Êtres ne perdent pas leur individualité lorsqu’ils s’unissent aux autres, au contraire. Ils s’unissent, tout en restant uniques. L’unicité et l’état d’union ne sont pas opposés.

Etre unique et uni dans REINCARNATION 220px-Kamadeva18thcenturyengravingLorsqu’un Être unique au niveau universel se projette dans la matière, lorsque cet Être franchi les dimensions et se retrouve contracté dans un corps physique, invité à vivre une expérience où il aura la sensation d’être séparé de l’Univers et qu’il perdra par le fait même sont état de conscience élargie, il lui est tout à fait normal au départ d’imaginer que c’est sa dimension unique qui a fait en sorte qu’il a dû quitter l’Univers, comme si cet aspect de lui n’était pas accueilli par l’Univers. Et puisque son intention ultime est de refusionner avec l’Univers qu’il a quitté dans la sensation – vous comprenez que les humains n’ont jamais vraiment quitté l’Univers – il aura l’impression qu’il doit présenter une facette «acceptable» de son Être pour pouvoir réintégrer «sa demeure» céleste.

Tout ceci se joue au niveau de l’Âme humaine, c’est-à-dire à partir de l’aspect de vous qui se souvient (voir définition de Simon sur ce lien www.psychologiedelame.com/message-07-02-10-simon.html). Mais cela agit tout de même comme une impression intérieure qui suggère inconsciemment que vous devez plaire pour exister. C’est cette sensation ressentie qui est à l’origine de ce que nous venons de vous décrire. Ainsi, vous expérimentez au niveau humain ce que l’Âme expérimente à un niveau plus subtil.

 

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle – lire la suite ici : www.psychologiedelame.com

 

Publié dans:REINCARNATION |on 12 février, 2012 |Pas de commentaires »

L’état de séparation

Vous êtes des Êtres universels uniques, voguant dans un Univers d’amour. C’est ce que vous étiez consciemment avant d’entreprendre le parcours humain, et c’est ce que vous redeviendrez lorsque vous aurez de nouveau rejoint les niveaux de conscience élargie. En vérité, la majeure partie de votre Être n’a jamais quitté cet état. Cependant, lorsque vous avez entrepris le parcours de l’incarnation, vous avez continué à ressentir que vous étiez unique, mais l’expérience vous a amenés aussi à ressentir l’état de séparation, comme si vous ne faisiez plus partie de cet Univers d’amour. Vous avez alors interprété que c’est la dimension unique de votre Être qui n’était plus la bienvenue dans cet Univers d’amour, comme si vous aviez été chassé parce que vous portiez en vous quelque chose d’inapproprié.

En vérité, les Êtres humains ont voulu expérimenter la vie en dehors de l’amour, pour mieux comprendre l’amour à partir d’une perspective extérieure. Tout comme un poisson retiré de la mer souhaitera y fusionner de nouveau, les Êtres ont choisi de se séparer de l’amour pour mieux y revenir par la suite. Donc en vérité, lorsqu’un Être s’éloigne de l’amour, ce n’est pas pour demeurer séparé, mais pour mieux y retourner.

Donc si vous avez quitté l’Univers d’amour – cette sensation permanente d’union ressentie – pour vous retrouver dans un corps physique séparé de l’amour, et que par la suite vous avez interprété que c’est la dimension unique de votre Être qui n’était plus la bienvenue, vous aurez compris que vos efforts vont alors être orientés vers l’atteinte de cet état de perfection. L’envie de redevenir parfait est interprétée sur Terre comme le moyen de regagner sa place dans l’Univers.

2dfgrs.png

Se débarrasser des imperfections
Les Êtres ont alors imaginé qu’ils devaient se débarrasser de tout ce qui était imparfait en eux pour accélérer leur retour. Et c’est à partir de là que les distorsions ont été amplifiées sur Terre, partagées par tout un ensemble d’Êtres voulant retrouver leur état de perfection, tout en repoussant ce qui ne semblait pas être à la hauteur en eux.

Cette envie d’être parfait est partagée par l’ensemble des humains de votre planète, et celle-ci est expérimentée encore plus intensément dans vos sociétés occidentales. Les soifs de performances, la comparaison et la concurrence qui y sont valorisées sont les symptômes visibles de ce que nous vous décrivons.

Comprenez que cette envie d’être parfait camoufle une impression d’être imparfait. Celle-ci amène les humains à occulter la dimension de leur Être qui cherche à absorber l’amour pour devenir plus équilibré. Car pour absorber l’amour, il faut se reconnaître. Et pour se reconnaître vraiment, il faut sortir de l’équation « je me reconnais parce que je suis un Être qui performe ». Cette équation n’est pas salutaire, car elle amène les Êtres à vivre des tensions énergétiques. Dès qu’ils font un faux pas, ceux-ci ont l’impression de s’éloigner de leur but et de perdre leur statut universel. Et alors, la pression est telle qu’ils n’osent plus avancer, parce qu’ils ont peur de se tromper.

Beaucoup d’Êtres humains attendent d’avoir atteint un état de perfection avant de se mettre en mouvement. Ils imaginent que l’état de maîtrise s’atteint en devenant parfait. Ils se disent que lorsqu’ils auront raffiné leurs talents au point qu’ils seront parfaitement déployés et exprimés, alors là ils seront reconnus par l’Univers. Et ce besoin d’être parfait avant même d’avancer est paralysant pour tout Être qui entreprend le parcours de maîtrise.

Inertie ressentie
Voilà chères Âmes pourquoi tant d’humains ressentent une paralysie. L’inertie devient alors réconfortante, car elle maintient les Êtres dans un état illusoire de perfection. La perfection, si elle existe, se présente par l’expérience, et non à travers la contemplation. Votre Âme ne cherche pas la perfection, elle cherche à évoluer. Et chaque étape de son parcours la stimule. Elle sait qu’elle se dirige vers un état de perfection, mais son but n’est pas de l’atteindre, c’est d’avancer vers celui-ci.

La perfection humaine n’existe pas. Dans la dimension incarnée, la perfection côtoie l’imperfection. Lorsqu’un Être est parfait, le lendemain il est imparfait et cela est parfait ainsi. Il n’est demandé à personne d’atteindre la perfection dans la matière. Cela ne correspond pas à l’expérience qui a été choisie par les Êtres dans la 3e et 4e dimension. Il faudra atteindre les portails de 5e dimension pour que vraiment, l’état que vous considérez « perfection pure » prenne forme. Et vous aurez compris que la véritable perfection n’est pas de devenir parfait, mais d’aimer son Être en totalité.

Vous ne serez jamais « rendus », car l’évolution est éternelle. Même les Maîtres continuent d’évoluer. L’invitation ici est de prendre plaisir à chaque étape du parcours, plutôt que de chercher à atteindre la finalité avant même d’avancer. Viser un idéal est magnifique. Mais être paralysé par l’écart qui existe entre cet idéal et votre réalité courante est très limitant pour l’Âme.

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle – lire la suite ici : www.psychologiedelame.com

Publié dans:REINCARNATION |on 4 février, 2012 |Pas de commentaires »

Le choix de l’incarnation

 

Salutations à vous, chers enfants de la Terre,

Il nous fait plaisir de revenir vers vous en ce jour et de poursuivre notre enseignement sur la reconnaissance inconditionnelle de soi (voir autre texte http://www.psychologiedelame.com/message-16-12-11.html). Bien qu’en apparence secondaire, cette quête de reconnaissance extérieure anime les humains tout au long de leur parcours de vie. Si un Être n’arrive pas à l’obtenir de façon inconditionnelle, ce qui stimulerait alors son plein potentiel, il cherchera à être reconnu en tentant de découvrir ce qu’il doit faire pour y parvenir, ce qu’on attend de lui. C’est à partir de là que l’Être s’éloignera de sa vérité profonde en cherchant continuellement à s’adapter à son monde extérieur pour être aimé.

Il faut comprendre que fondamentalement, un Être humain cherche à reproduire à son échelle une sensation plus profonde ressentie par son Âme. Il cherche à être aimé pour la force de vie qui l’anime et qui le relie à l’Univers. Il cherche à être aimé parce qu’il est unique, qu’il respire et qu’à travers son souffle, c’est l’Univers tout entier qui s’exprime. Il cherche à s’unir à l’Univers en expérimentant l’amour inconditionnel que son Âme ressent de façon naturelle. Celle-ci existe en tant que parcelle de vie universelle, unie consciemment à l’Univers dans son ensemble.

gifs indiens.afrique.asieEn choisissant de s’incarner, tous les Êtres traversent d’abord une étape fondamentale d’oubli de qui ils sont, processus essentiel leur permettant de redécouvrir leur nature véritable par la suite. Une fois le processus d’oubli amorcé, les souvenirs subtils de l’Univers que les Êtres conservent leur suggèrent inconsciemment que s’ils ne sont plus unis à cet Univers d’amour, c’est parce que quelque chose en eux n’était pas apprécié. Sans s’en rendre compte, les humains ont interprété que la dimension unique de leur Être n’était pas appréciée de l’Univers. Ils se sont imaginé qu’ils ont été punis pour quelque chose dont ils n’ont plus aucun souvenir.

À partir de ce principe présenté simplement, il faut comprendre que les Êtres humains ont voulu être acceptés, tout en portant en eux la peur fondamentale de ne pas l’être. Et donc naturellement, lorsqu’ils se retrouvent devant les autres, ils reproduisent cette thématique, c’est-à-dire qu’ils chercheront à plaire pour être reconnus et aimés, tout en craignant de ne pas l’être. Et leur peur de ne pas être reconnu sera telle que s’ils n’y sont pas attentifs, ils chercheront à connaître ce que l’on attend d’eux et à y répondre, afin de s’assurer d’obtenir l’amour qu’ils recherchent si vivement dans l’incarnation. Et lorsque celui-ci n’est pas inconditionnel, l’Être se contentera d’un amour conditionnel, car l’envie d’être aimé est plus forte que tout.

Comprenez chers amis que s’il y a eu cette inversion, c’est-à-dire que si les Êtres ont priorisé l’envie d’être aimé et reconnu extérieurement avant de s’offrir la reconnaissance intérieure inconditionnelle, c’est parce qu’ils ont eu l’impression que quelque chose en eux ne méritait pas d’être aimé.

 

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle – lire la suite ici : www.psychologiedelame.com

Publié dans:REINCARNATION |on 28 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

A quoi ressemble l’autre Côté du voile

 

fond ecranAu début, cela vous paraîtra étrangement familier, comme un lieu déjà connu il y a longtemps. Ce lieu ne vous semblera pas physique ou non physique, mais simplement d’une plus légère densité, agréable comme si vous vous trouviez physiquement dans un étant. Votre environnement dépendra de votre conscience au moment d’entrer dans cette nouvelle réalité. Plus vous serez calme, plus votre réalité sera diverse. Vous ne sentirez pas la température comme vous le faites maintenant, car cette sensation est surtout la réaction de votre corps, non la vôtre. Vous vous sentirez davantage vous-même, bien que ce soit un peu difficile à comprendre dans votre condition présente. Vous « verrez » les choses autrement, car votre nouvelle conscience vous permettra de tout percevoir dans un rayon de 360 degrés au lieu de voir uniquement ce qui est devant vous. Vous ressentirez peut-être un léger vertige au début, en vous habituant à votre nouvel environnement. Ce ne sera que passager. Vous aurez l’impression d ‘avoir un plancher au dessous de vous et un plafond au-dessus. Ce sera le cas, mais ils seront faits d’une substance plus fine que tout ce qui se trouve sur la Terre tridimensionnelle ; au début, votre expérience sera aussi artificielle que l’a été votre expérience terrestre, mais elle vous semblera très réelle. Votre point d’arrivée sera un lieu temporaire, un peu comme l’utérus d’une mère. Quand il aura rempli sa fonction, ce lieu disparaîtra pour être remplacé par un autre, plus approprié. Comme vous saurez déjà ce qui s’en vient, vous ne serez pas aussi surpris que d’autres, qui seront peut-être en état de choc quand ils se trouveront soudainement e dehors de leur corps et sans aucun moyen d ‘y retourner.

 Vous vous sentirez davantage vous-même que maintenant. Vous ressentirez encore beaucoup votre soi individuel, mais vous serez aussi connecté agréablement aux autres. Vous aurez le sentiment d’appartenir à la toile de la vie davantage que maintenant. Vous ne vous sentirez pas seul ni séparé comme c’est parfois le cas à présent. Vous vous souviendrez graduellement des expériences de vos vies antérieures. Ce ne sera pas instantané, mais comme vous ne mesurerez pas le temps comme vous le faites aujourd’hui, vous ne vous sentirez pas pressé de récupérer quoi que ce soit et vous n’aurez même pas l’impression que quelque chose vous manque. Vous aurez accès à des souvenirs qui seront aussi précis que vous le désirerez. Vous pourrez presque revivre certaines situations, si vous choisissez de le faire. Vous trouverez cette aptitude très intéressante au début, mais ensuite l’instant présent vous intéressera davantage que le passé, car vous serez détaché de ce passé comme vous l’êtes aujourd’hui de votre enfance.

 Vous serez encore vous-même, mais en une version pour ainsi dire plus raffinée. Vous aurez un corps, mais il n’aura pas nécessairement l’apparence d’un corps humain. Il sera translucide et vous aurez l’impression d’être habillé de lumière ou d’une substance apparentée à la lumière. Il est difficile de décrire cette expérience où l’être est à la fois lui-même et quelque chose d’entièrement différent, car les mots sont insuffisants. Vous ne serez pas déçu, et votre corps ne vous manquera pas. Vous vous sentirez plus agile et moins limité qu’à ce jour.

 Vous aurez le choix entre plusieurs activités, mais celles-ci n’auront pas le même sens que dans votre vie présente. Elles seront plus significatives et plus satisfaisantes. Vous ne mesurerez pas votre temps sous l’angle de la productivité ou de toute autre approche menant à un but. Les sujets qui vous intéresseront vous seront simplement plus accessibles. Vous attirerez facilement à vous ce qui vous intéressera le plus, ainsi que d’autres êtres ayant des intérêts similaires aux vôtres et même des enseignants dans ce domaine si cela peut vous aider. Si vous étiez intéressé par le service quand vous viviez sur terre, vous pourrez poursuivre dans cette voie.

 A mesure  que vous prendrez conscience de vote nouvel environnement et de vos nouvelles aptitudes, vous aurez davantage d’options ainsi que l’accès à d’autres mondes et d’autres dimensions. Même si tout cela vous paraît plutôt fantastique actuellement, ce sera, au moment venu, une chose tout à fait normale. D’autres êtres seront là pour vous aider à vous souvenir ou à vous acclimater à votre nouvel environnement.

 gifs  diversVous serez encore vous-même ; rien n’aura changé à cet égard. Il s’agira tout bonnement d’un passage à un autre état. Dans votre culture, les gens ont coutume de dire qu’il n’y a que deux certitudes dans la vie : la mort et les impôts. C’est sans doute vrai sur la Terre tridimensionnelle, mais c’est drôlement faux dans les sphères supérieures à celle-ci. Peut-être avez-vous un peu de difficulté à l’imaginer aujourd’hui, mais quand tout aura été dit et accompli, vous serez plus vivant que maintenant. Vous repenserez à votre vie terrestre avec affection et très peu de regrets. Vous serez émerveillé d’avoir pu faire entrer autant de lumière et d’essence dans un corps si petit et si dense. Vous serez redevenu radieux et resplendissant, et votre bien-être sera d’une qualité rarement connue sur terre, sauf par ceux qui ont acquis la capacité de conserver leurs facultés séquentielles [leurs éternelles facultés étendues].

 Au cours de votre vie présente, vous vous êtes demandé si vos pensées étaient utiles et si vos activités étaient productives. Toutefois, il s’agit là d’une certitude qui vous a échappé, car vous ne pouviez voir aussi loin que vous l’auriez souhaité. Les expériences qui vous attendent ne seront pas limitées et vous saurez presque instantanément que vous vous situez désormais à un niveau supérieur. Vos intérêts ne changeront pas autant que vous l’imaginez. Par exemple, votre présent intérêt pour l’art de la communication pourra s’élargir en incluant d’autres facultés et moyens d’expression. Votre présent intérêt pour le channeling pourra être exploré depuis l’autre côté, et je me permets d’ajouter avec une point d’humour que vous aurez beaucoup de travail à faire pour convaincre de votre réalité ceux qui sont de ce côté-ci du voile !  Vous pourrez observer les baleines d’encore plus près et vous aurez accès beaucoup plus qu’auparavant à des expériences personnelles et à des échanges culturels de toutes sortes (et dans plusieurs mondes).

 Vous ne ressentirez pas le passage du temps comme maintenant, mais vous serez parfaitement conscient de passer d’une activité à une autre. Vous vous préoccuperez du moment du jour jusqu’à ce que vous vous rendiez compte qu’il n’intervient plus dans vos choix et vos décisions. Vous pourrez diriger vos mouvements et vos déplacements à volonté. Vous n’aurez ni à marcher ni à conduire de véhicule, sauf si vous choisissez d’en faire l’expérience. Vous serez partie intégrante d’un mouvement gracieux et d’un échange exquis de nature vibratoire. Vous vous sentirez très vivant !

 belles images insolitesOn dit qu’une fois de retour « là-haut » chez soi, on revoit nos anciens amis, ou nos animaux de compagnie. Cela se produit parfois, mais ce n’est pas toujours le cas. Il s’agit de l’une des plus profondes croyances de l’humanité et elle semble persister malgré toutes les informations supplémentaires qui sont offertes. C’est la peur d’être perdu, de se retrouver seul dans un environnement inconnu qui fait perdurer cette croyance. Tant qu’elle demeurera ancrée dans une grande partie de la population humaine, elle restera une possibilité pour plusieurs. Vous aurez accès à des guides. Vous ne serez pas seul et vous n’aurez pas peur. Si vous désirez revoir votre famille et vos amis, vous les reverrez. Ils seront conformes à votre souvenir, même s’ils n’ont plus la même apparence. Vous les reconnaîtrez, et eux aussi, car vous vous êtes tous toujours connus. Il existe un langage universel qui « sait » ce dont vous avez besoin dans l’instant et qui peut vous le procurer.

 Si vous désire revoir vos animaux de compagnie, vous le pourrez également, mais ce sera une expérience holographique. Il vous sera alors possible de les toucher, de les sentir et même de jouer avec eux. Cette expérience sera réelle, mais elle ne sera pas fondée sur la même réalité. Vous comprenez ? Le règne animal est fait d’un tissu particulier ; il possède sa propre vibration expérientielle. Une fois que vous serez accoutumé à votre nouvel environnement, vous accueillerez ces expériences élargies avec le règne animal, qu’il s’agisse d’animaux domestiques ou autres. Il y a plusieurs façons d’expérimenter la vie, et c’en est une. Les expériences sont ce que vous avez de plus précieux ; elles font que la vie vaut la peine d’être vécue et elles continueront d’être aussi réelles que vous le permettrez.

 Vous pourrez conserver tout ce que vous voudrez. Personne ne vous enlèvera rien. En fait, il sera impossible à quiconque de le faire. Au début, vous aurez l’impression d ‘avoir apporté trop de choses, d’avoir besoin d ‘argent pour payer des choses ou un loyer. Vous éprouverez des symptômes très humains, comme la faim et la fatigue, mais quand vous serez fatigué, vous trouverez comment vous reposer, et quand vous aurez faim, vous aurez la sensation de manger à satiété. Ces besoins et ces désirs s’amoindriront et, après un certain temps, ils ne vous paraîtront plus nécessaires.

 La plupart de vos souvenirs demeureront, à l’exception des faux. Puisque la vérité est d’une fréquence vibratoire supérieure à la non-vérité, ces souvenirs-là resteront plus près de vous. Comme s’il s’agissait d’instruments désaccordés, vous vous éloignerez des pensées et souvenirs discordants. Les croyances sont faites d’une substance particulière, et si vous leur êtes trop attaché, vous les conserverez avec vous jusqu’au moment (ou jusqu’à l’existence) où vous consentirez à les rejeter. La culpabilité, le jugement, la colère et les autres imperfections humaines perdureront aussi longtemps que vous le voudrez. Vous verrez ces imperfections telles qu’elles sont.

 belles images insolitesLes meilleurs moments de votre vie demeureront intacts et deviendront des perfections, des connaissances parfaites devenues en elles-mêmes des philosophies. Finalement, ils aboutiront dans votre propre bibliothèque, faite d’Akash, une substance qui enregistre les images et les souvenirs de grande valeur. Tous vos souvenirs de vies antérieures s’y trouvent et vous voudrez sûrement vous réorienter dans une perspective nouvelle et plus vaste. Vous ne serez pas si loin de la Terre, du moins pas au début. Vous vous intéresserez à la planète et au progrès de l’humanité, mais vous ne vous y sentiez plus attaché. Même si vous donnez suite  à votre présent désir de devenir un ambassadeur de la Terre, ce ne sera pas comme vous l’imaginez à ce jour. Vous serez plus efficace dans votre rôle lorsque votre perspective s’élargira. Bien qu’il n’existe qu’une seule Terre, il y en a plusieurs versions dont vous êtes à même de faire l’expérience. Certaines sont parallèles entre elles tandis que d’autres se croisent ou sont juxtaposées. N’oubliez pas que les courbes du temps et les potentialités traversent et unissent toutes les dimensions et les densités. Vous voudrez refaire connaissance avec ces dernières.

 Vous désirerez certainement revenir sur la Terre éventuellement, mais c’est vous, surtout, qui en déterminerez le moment. La plupart de ceux qui croient en être à leur dernière incarnation sur la Terre sont dans l’erreur, bien que ce soit peut-être la dernière fois qu’ils s’expriment dans leur densité actuelle. Quand le temps sera venu, vous vous sentirez attiré naturellement vers une incarnation ayant un but plus élevé. La Terre sera alors très différente de ce qu’elle est maintenant, mais votre curiosité l’emportera sur la peur. Les incarnations motivées par un but élevé ne sont pas sujettes aux récompenses et aux punitions de la roue des naissances et des réincarnations.

 Issu de Transition 2010 – série Kryeon – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll –. Gaïa canalisée par Pepper Lewis, en page 182.

Publié dans:AME, ESPRITS, REINCARNATION |on 25 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

Qu’est-ce que les Annales Akashiques

 Les Annales Akashiques = Le Livre de la Vie

Du sanscrit Akasha : l’éthéré/le spirituel

 Les Annales Akashiques sont la Grande Bibliothèque de l’Univers qui contient toute information, concernant l’histoire de l’univers, l’histoire des civilisations mais aussi l’histoire de chaque être humain.

 Les Annales Akashiques peuvent être consultées à des fins d’évolution personnelle, de recherche de connaissances dans divers domaines ou à des fins thérapeutiques.

fractales Elles peuvent être comparées à une gigantesque base de données informatiques dans laquelle figure, pour chaque être humain, l’enregistrement intégral de ses actions, paroles, pensées et intentions depuis le début des temps. Elles ont une influence sur notre quotidien, dans nos rapports avec autrui, sur nos croyances et sur les circonstances que nous attirons. L’histoire de chaque âme est inscrite dans la mémoire de l’univers et nous relient les uns aux autres puisque nous sommes qu’UN. Elles sont à l’origine des affinités et des animosités spontanées que nous ressentons, de nos passions et de nos aversions.

 Appartenant à l’Esprit Divin, elles constituent une instance de « jugement » totalement objective qui nous aide dans notre évolution personnelle.

 Les Annales Akashiques comportent également un éventail perpétuellement mis à jour de nos futurs possibles. Ceux-ci dépendent de la façon dont nous utilisons notre libre arbitre pour faire face aux situations qui se présentent à nous en vertu des données déjà acquises. Elles sont donc une transcription du passé, mais aussi du présent et de l’avenir potentiel.

 L’Akashique peut avoir plusieurs noms. Carl Jung l’appelait l’inconscient collectif et Jim Morrison, l’esprit universel. C’est le savoir immédiat, la lumière qui vient de l’intérieur.

 C’est un lieu de conscience et Il est tout à fait possible d’y accéder en développant notre intuition,  en activant nos facultés de clairvoyance mais aussi en recourant à l’astrologie, la numérologie, l’auto-hypnose, la méditation etc.

Les Annales Akashiques de la Terre contiennent l’empreinte énergétique de tout ce que nous avons été au fil des millénaires. Lorsque nous décidons dans cette récente vie, de changer notre vibration, au même instant toutes ces autres expressions (ou incarnations) qui, croyons-nous, appartiennent à notre passé, changent également.

 Si nous ne faisons rien dans cette vie actuelle pour réunir les fils de nos vies antérieures, celles-ci ne seront d’aucune utilité particulière dans le présent. Elles seront des jalons intéressants, sans plus. Toutefois, si nous décidons de nous éveiller et d’atteindre la maîtrise, la perception que nous avons du passé change du tout au tout. Nous réalisons soudain que ces vies constituent chacune un morceau d’un vaste casse-tête qui a contribué à créer la paix sur Terre.

 Tout ce que nous faisons à ce jour exerce une grande influence sur l’Akash et en change même la nature. Tout est touché par cela, la Terre entière est concernée par ces continuels  changements d’énergie. Toute transformation effectuée aujourd’hui dans l’équilibre énergétique a pour effet de modifier le passé.

 La majeure partie de notre énergie divine est toujours dans l’Akash, en train de planifier avec les autres autour de nous. Ceci est comme une réunion ininterrompue et un Haut Conseil des Moi supérieurs de tous les humains présents sur terre, qui sont ensemble tout le temps afin de créer des événements semblant relever d’un étonnant synchronisme. Mais non fortuits, ces derniers sont simplement planifiés en fonction de notre propre énergie et de ce que nous désirons manifester.

 Parce que l’information contenue dans les Annales Akashiques est conservée dans l’énergie de l’amour, les réponses que nous recevons nous offrent aide et espoir, ainsi qu’une plus grande responsabilisation par la connaissance de la vérité de notre situation et des possibilités qui se présentent dans notre vie.

par Cathy Jobin-Gabutti sur le site : http://www.chezkat.com/annales-akashiques.php

Publié dans:ELEMENTS, ESPRITS, NATURE, REINCARNATION |on 11 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

Amour et l’invisible

étoilesQuand l’amour rend visite… (première partie)

 

Nous ne connaissons pas les effets a posteriori de nos histoires d’amour sur le monde invisible. C’est pourtant ce qui détermine la qualité du dialogue avec l’au-delà. 

 

EXTRAIT de la source : http://www.gproductions.fr/presse_detail.php?id_art=131 

 

étoilesParmi les rencontres avec « l’autre rive » qui m’ont particulièrement ému, je me souviens de cette femme désirant éclairer différents points de son existence et mieux comprendre qui elle était. Alors que nous parlions ensemble, un halo de lumière se manifeste à ses côtés, dans lequel doucement apparaît la silhouette d’un jeune homme. Il reste là un instant, semble regarder par-dessus l’épaule de cette femme. Ce type de manifestation n’étant pas si fréquente, je m’arrête de parler afin de mieux entendre en moi cette présence ; « Vous êtes avec ma mère, quant à moi je suis mort dans un accident de moto. » Je suis un peu troublé par cette annonce car, d’une part la personne en face de moi ne m’a rien dit de particulier et d’autre part si la mort du jeune homme vient de se produire, je ne me vois pas l’annoncer même avec quelque prudence. Comprenant mon inquiétude – la ressentant surtout – le jeune homme ajoute ; « Mais elle le sait, il y a plus d’un an que cela s’est produit. » 


Présent dans cette brillance

 Avec mille précautions, je préviens la personne qu’un jeune homme souriant se tient à ses côtés et qu’il la regarde avec beaucoup d’affection. Je ne dis rien d’autre, dans l’attente de sa réaction. Je ne connais pas l’histoire de cette femme, ni celle de ce jeune homme et je ne veux pas la choquer. Le jeune homme est toujours présent dans cette brillance, son image semble bouger comme si j’assistais à une projection sur un écran qui ondulerait légèrement, faisant perdre parfois la netteté. Mon regard se fixe de nouveau sur cette dame. Les larmes aux yeux, elle me dit ; « C’est mon fils. Vous le voyez, il est venu. » Sa réaction m’encourage et son émotion me rassure. En fait, je comprends qu’elle est venue pour cela. 

Soulagé, porté par le bonheur de cette femme et l’amour qu’il lui porte, je suis tout écoute. De la même manière qu’il devait lui parler de son vivant, le jeune homme confie à sa mère ; « Je vais bien. Je suis en paix, il n’y a pas de souffrance. Je ne suis pas mort sur le coup comme tu le sais, quelques instants après. Mais le choc a été si violent que c’est comme si j’avais été projeté hors de mon corps. Et la seule pensée que j’ai eue, c’est… Oh, maman va être inquiète. Aussitôt, je me suis retrouvé auprès de toi. Tu servais du café à tes collègues de service où tu étais de garde au centre hospitalier. La pendule sur le mur indiquait minuit passé. Tu riais tout en ayant le souci de tes malades, je le ressentais. Je savais que tu ne me voyais pas, que tu ignorais tout. Puis j’ai pensé à ma sœur et instantanément je me suis retrouvé au pied de son lit. Elle dormait et je l’ai contemplée. Et c’est parce que je l’ai regardée qu’elle a bougé, ouvert les yeux et qu’elle m’a vu. Elle en a été surprise, mais a cru à un rêve. A nouveau, j’ai vu mon corps, mais cette fois étendu sur une table et j’ai compris alors que j’étais mort. » 

Un monde de ressentis


Et ce fils d’expliquer à sa mère tout l’amour qu’il éprouve pour elle, « pas l’amour que mon cœur de fils te portait de son vivant… il s’agit d’autre chose. » Il attendait de pouvoir communiquer avec elle. Pour lui, le temps n’existe pas mais il ressent l’impatience de sa mère. Et c’est maintenant que devait se faire cette rencontre, partager ce bonheur. Il lui dit aussi qu’il a beaucoup à faire, qu’avec d’autres, dans un ailleurs comme l’on dit sur Terre, il a choisi d’accueillir et d’aider ceux qui sont victimes de mort violente. Et il demande à sa mère de ne pas chercher à reprendre contact avec lui et dit qu’il donnera de ses nouvelles par rêve. Qu’elle sache simplement qu’il est bien, heureux et qu’il y a toujours une partie de moi qui est là, qu’il ne vit pas ailleurs, qu’il est juste là avec ceux qu’il a aimés, qu’il lui est difficile de trouver les mots mais qu’il pourrait dire ceci ; « Il n’y a aucun éloignement entre les êtres que vous prétendez morts et vous autres qui êtes vivants. C’est juste une autre façon de vivre. Notre vie est parfaitement réelle tout autant que la vôtre. Elle est organisée autrement, c’est un monde fait de ressentis, de vagues successives d’amour. » Et cet homme confie à sa mère que, chaque fois qu’elle pense à lui, une vague d’amour le submerge. Il la reconnaît car seule sa mère peut l’aimer ainsi et penser à lui de la sorte. Il est alors aussitôt avec elle. Cette même force comporte d’autres fréquences vibratoires et c’est ainsi qu’il reconnaît s’il s’agit de sa sœur ou de son père. Il sait toujours qui pense à lui, qui l’aime autant. Il est donc omniprésent dans le cœur de tous, mais aussi sur le plan humain à les accompagner. 


Le rejoindre en esprit 

Par rapport à sa mère, il explique que, non seulement, il perçoit ses pensées mais il continue de vivre avec elle au niveau de l’âme, au niveau intérieur. C’est comme si elle le portait. En effet, bien que l’âme de sa mère soit au cœur d’une expérience humaine (l’incarnation), leurs âmes ne sont pas assujetties à la matière. Sur leur plan de conscience, elles se rejoignent, sont toujours complices. L’âme d’une mère porte l’âme de son enfant. C’est ce qui permet les retrouvailles au moment de la mort, retrouvailles prévues car l’amour ressenti et vécu intensément a des conséquences sur un plan spirituel. Les liens ne sont plus seulement physiques, mais deviennent des liens spirituels éternels. Cela explique pourquoi le jeune homme demande à sa mère de ne pas chercher à l’appeler uniquement sur un plan humain. Désormais, leur relation se poursuit à un niveau plus subtil et il lui explique avec une grande délicatesse qu’elle doit, parce qu’elle le peut, le rejoindre en esprit, communiquer avec lui davantage à travers sa pensée et son cœur. Et pour cela, elle doit écouter en elle et faire confiance à ce qu’elle ressent. 

A la fin du contact, il lui redit tout son amour. La maman est en larmes d’émotion et de bonheur. Elle retrouve son calme et m’explique enfin l’histoire qui s’est révélée en tout point exacte. Elle est infiniment heureuse de ce contact et ne doute pas un instant que son enfant de dix-neuf ans est toujours vivant, même si son absence physique lui pèse parfois. La perte d’un être cher est toujours difficile, alors celle d’un enfant… 

J’étais moi-même très heureux qu’elle ait retrouvé son fils et qu’elle sache que lorsque des émotions surgissent en elle, c’est parce qu’elle le porte toujours comme au moment de sa grossesse ; que leurs âmes dialoguent dans une autre dimension de l’esprit. 


Cette histoire ne s’arrête pas ainsi CLIC ici pour savoir la prochaine fois comment le jeune homme est intervenu auprès de sa famille. 

Source de cet article : EXTRAIT de la source …..

ourse coeurs

 

Publié dans:AMOUR, ESPRITS, MEDIUM, REINCARNATION |on 31 octobre, 2011 |Pas de commentaires »

SOUVENIRS DE NOTRE NAISSANCE

  

arbre, écolo,gifLaissez-moi vous amener en voyage… un voyage agréable, et celui que vous ne vous rappellerez pas. Il y a plusieurs années, de l’autre côté du voile, tout comme moi avec les membres de la famille, tout comme moi. Vous êtes là, penché en avant… une métaphore (parce que vous n’aviez pas de corps qui pouvait se pencher). C’est une métaphore, tout comme de sauter en bas d’une falaise – une métaphore – penché en avant, presque prêt à venir sur Terre et à vivre ce que vous appelez une naissance. Vous êtes sur le point de naître chez les parents que vous avez choisis, et dans la race que vous avez choisie, et dans le pays et dans le sexe féminin ou masculin.

 

 Votre corps a été préparé dans l’utérus de votre mère. Les parties de votre âme ou ce que vous appelleriez l’âme, ont été transférées durant ce temps. Des questions sont toujours posées à ce sujet: « Kryeon, quand l’âme entre-t-elle dans le corps? » Je vous dirai la vérité. Souvenez-vous de ceci: L’âme entre dans le corps au point dans le temps quand la conception à venir est convenue, même avant que la biologie soit concernée. Ce n’est pas de la prédestination mais de la prédisposition. Vous êtes prédisposé à naître, dépendant du chemin que vos parents empruntent avec libre choix. C’est difficile à décrire parce que cette décision se prend souvent même avant que vos parents se connaissent l’un l’autre sur Terre, et même avant leurs naissances! C’est très difficile d’en parler d’une façon que vous puissiez vraiment comprendre. Aussi, disons seulement que « la vie » commence bien avant que vous ne le pensiez, et qu’il peut y avoir plusieurs changements en cours de route avant que vous n’arriviez, mais vous et les autres êtes impliqués dans tous ces changements. 

Imaginez-vous penché en avant, sur le point de faire le saut sur Terre. Ce qui vous retient est le « vent de la naissance » qui souffle contre vous quand vous vous penchez. C’est un vent doux et innocent, et un vent que vous avez déjà expérimenté plusieurs fois auparavant. Il a un parfum de possibilités, de potentiels et d’opportunités. Vous êtes presque prêt à compléter le processus, d’avoir la naissance qui se produit de façon évidente (parce que vous êtes ici). 

Vos conseillers sont à vos côtés, prêts à vous accompagner… vous parlant avec le langage de la lumière. Ils vous demandent si vous êtes vraiment certain et si tout est prêt. Vous leur souriez et vous leur dites que tout va bien. Ils vous rappellent que vous venez sur Terre dans un temps où la fin de la planète a été prophétisée, et que les chances sont très grandes de mourir d’une mort horrible avec vos enfants et vos amis. Vous leur souriez encore et vous dites’ « Tout est bien. » Alors, vous jetez un regard tout autour, disant aux éléments et à ceux qui sont près de vous que vous « reviendrez bientôt »… et vous sautez. 

De nouveau, je vous demanderai ceci, Travailleur de Lumière: Quand vous étiez un ange de l’autre côté du voile, étiez-vous supposé être plus intelligent que vous l’êtes ici? Et si la réponse est oui, alors, je vous demanderai encore: Pourquoi êtes-vous venu? N’avez-vous pas vu l’Armageddon? N’avez-vous pas compris le potentiel de tout ce qui couvait sur la planète quand vous êtes arrivé? 

Je vais vous donner la réponse, et cela explique aussi pourquoi vous êtes aimé! Cela explique pourquoi l’entourage commence à s’agenouiller et à baigner les pieds de ceux qui sont ici. C’est pourquoi certains d’entre vous ressentent la pression de l’Esprit et le début de la connaissance que c’est réel. Ce n’est pas quelque chose inventé par un être humain pour obtenir un auditoire en ce jour. Non. Cette énergie est réelle. De l’autre côté du voile, il y a la sagesse prête à couler à travers ce message, mais pas avant que nous vous félicitions de nouveau de faire quelque chose que vous pouvez faire sans même en être conscient, Lémurien: Vous êtes quand même venu! Et c’est parce que, en effet, vous êtes plus intelligent de l’autre côté du voile! Vous saviez ce que fait l’intention. Vous saviez ce qu’est l’essence de la vieille âme. Vous saviez que lorsque vous êtes arrivé, il y aurait le potentiel d’éveil sur cette planète. Certains d’entre vous se sont éveillés à leur naissance, et je veux dire au niveau spirituel. Vous ne vouliez rien faire avec les idées sur la vie spirituelle de vos parents, n’est-ce pas? Cela vous a aussi causé des ennuis, n’est-ce pas ? Vous voyez, nous savons qui est ici. Les vieilles âmes sont ainsi, vous savez. Dès le début, elles causent des problèmes! [Rires] C’est ce que fait la vieille sagesse quand elle ne semble pas être bien assortie avec la sagesse actuelle du jour. 

À présent, vous êtes ici. Nous savions même avant que vous veniez, quand vous avez affronté le vent de la naissance, que vous pourriez changer cette planète si vous étiez assez nombreux. Il y en a eu assez, et vous l’avez fait. Il ne faut pas oublier que la terre est différente de ce qu’elle était quand vous êtes arrivé. Aussi, il ne faut pas oublier que les prophéties ne se sont pas réalisées, et que nous vous aimons à cause de cela! Vous n’avez aucune idée de ce que vous avez changé dans une autre partie de l’Univers. Ce qui est arrivé ici va déterminer beaucoup et sera mesuré dans ce but précis. 

Cela doit sembler insensé pour vous, mais dans un autre temps et dans un autre endroit, ce sera clair. Quand je vous reverrai, ce sera clair. Et quand je vous rencontrerai un jour de l’autre côté du voile, vous viendrez à moi instantanément et demanderez, « Comment avons-nous fait? Comment est-ce maintenant? » Et ce sera très clair. Ce que vous faites dans votre vie humaine ordinaire change la vraie structure de l’interdimensionnalité dans tout l’Univers en même temps. Ce que vous pensez quand vous êtes ici est connu à des billions d’années lumière de distance. C’est à cause de ce que vous appelez l’état quantique où tout est ensemble se produisant au même moment. Toutes les créatures de l’Univers sont conscientes de ce qui se passe sur la Planète Terre à un certain niveau – même les genres de mondes qui n’ont pas ce que vous avez, c’est-à-dire la conscience de la divinité. Même à leur niveau, ils seront changés. Comme va la Terre, va beaucoup plus que ce que nous avons déjà parlé. Maintenant, jusqu’à quel point vous sentez-vous ordinaire, très cher? Comment définissez-vous « ordinaire »? 

Certains ont dit, « Kryeon, je sais que j’ai une certaine divinité en moi, et je sais que ce que vous dites est vrai, mais je me sens encore très insignifiant. » Les plus âgés d’entre vous disent, « Je me sens aussi vieux et fatigué. » Je vous dirai quelque chose. Vous sentez tous que vous êtes vieux et fatigués! Pourquoi? Me demanderez-vous. Je vais vous le dire: Parce qu’à mesure que l’énergie de cette planète commence à s’aligner avec votre énergie et avec la raison de votre venue, c’est vous qui faites le remodelage sévère. Célébrez le fait que vous fassiez partie du miracle appelé Terre.

Barre de séparation

Par KRYEON – Extraits du channeling Perceptions de la Maîtrise, Partie III, 31 janvier 2004 – SOURCE INITIALE: http://www.double-helice.org   

Publié dans:AME, REINCARNATION |on 7 septembre, 2011 |Pas de commentaires »

Loi de Récurrence

Loi de Récurrence dans REINCARNATION reincarnation_logoToute l’histoire de la Terre et de ses Races, depuis l’aube de la vie, est une répétition de l’histoire des Sélénites qui autrefois habitèrent ce satellite, quand il était vivant et avait de la vie en abondance. Voyez donc, messieurs et mesdames, comment travaille la Loi de Récurrence dans tous les recoins de l’espace infini. 

Etudions maintenant le modus operandi de cette Grande Loi chez l’animal intellectuel improprement appelé homme. 

Nous répétons, en revenant, en retournant, tous les événements de notre existence ou de nos existences passées, en détail. Il y a des sujets aux répétitions rigoureuses, des cas concrets d’Ego qui, pendant de nombreux siècles, retournent au sein d’une même famille, d’une même ville et d’une même nation. 

Ce sont ceux-là mêmes qui, à force de répéter sans cesse la même chose, peuvent prédire avec une clarté absolue ce qui les attend dans le futur. Ce sont eux qui peuvent dire, par exemple : Je me marierai à 30 ans, j’aurai une femme de telle couleur, de telle stature, tant d’enfants ; mon père mourra à tel âge, ma mère à tel autre, mon affaire fructifiera ou échouera, etc., etc., et il est clair que tout ceci advient ensuite avec une étonnante exactitude. Ce sont ces personnes qui connaissent leur rôle, à force de tant le répéter, qui ne l’ignorent pas, c’est tout. 

Entrent également dans ce cadre des enfants prodiges qui étonnent tellement les gens de leur époque ; il s’agit en général d’Ego qui connaissent déjà leur office par coeur et qui, en revenant, le font à merveille, et ce dès les premières années de l’enfance. 

La Loi de Récurrence est étonnante. Les personnes normales, communes, répètent toujours leurs premiers drames ; les comiques, d’une vie à l’autre, répètent une fois ou l’autre, les mêmes clowneries Les pervers se réincorporent continuellement pour répéter sans cesse les mêmes tragédies. Tous ces événements propres à l’existence, répétés, sont toujours accompagnés des bonnes ou mauvaises conséquences, selon la Loi de Cause à Effet

L’assassin reviendra se retrouver dans la même horripilante occasion d’assassiner, mais c’est lui qui sera assassiné ; le voleur se retrouvera dans la même situation de voler, mais il sera mis en prison ; le bandit sentira le même désir de courir, d’utiliser ses jambes pour le délit, mais il n’aura pas de jambes, il naîtra invalide où les perdra lors d’une quelconque tragédie. 

L’aveugle de naissance voudra voir les choses de la vie, celles-là mêmes qui le conduisirent probablement à la cruauté, etc., mais il ne pourra pas voir ; la femme aimera le même mari que dans sa vie antérieure, elle qui sans doute l’abandonna sur son lit de malade, pour s’en aller avec un quelconque sujet ; mais cette fois, le drame se répétera en sens inverse et le sujet de ses amours partira avec une autre femme, la laissant abandonnée. Le brigand de grand chemin sentira à nouveau le désir de courir, de fuir, criera certainement en état de délire mental, revêtu d’un nouveau corps de nature probablement féminine, il aura d’étranges délires, ne pourra se fuir lui-même, deviendra fou, sera malade mental, etc. Ainsi, mes amis, la Loi de Récurrence travaille incessamment. 

Barre de séparation

Extrait du livre : Oui il y a l’Enfer, Oui il y a le Diable, Oui il y a le Karma – page 98 – Par Samaël Aun Weor  http://nous-les-dieux.org/LIVRES_PDF  

Publié dans:REINCARNATION |on 26 août, 2011 |Pas de commentaires »

PROCESSUS D’INCARNATION

  

PROCESSUS D'INCARNATION dans ESPRITS reincarnation   Dès le début de notre travail, nous vous avons parlé de la Caverne de Création. C’est un endroit réel qui ne sera jamais trouvé sur cette planète. Elle est dans votre réalité, en 4D. Elle doit être ainsi. Elle marie le spirituel au physique, et l’interdimensionnel au dimensionnel. C’est un endroit où il y a des structures cristallines à l’intérieur d’une voûte appelée les Annales Akashiques. C’est de là que votre essence va et vient quand vous mourez, et ce qui s’est passé pendant que vous étiez ici. C’est le premier endroit où vous allez, un endroit de va-et-vient. Vous prenez l’essence de la mémoire, et vous l’amenez de l’autre côté du voile. 

 

Quand vous choisissez de revenir [et les Lémuriens choisissent presque toujours de revenir], la première chose que vous faites est de réactiver cette annale, en plaçant ce cristal, de façon métaphorique, à nouveau dans la Caverne. Cette unité cristalline personnalisée de vos annales vous dit : 

 

(1) que vous êtes sur Terre, 

(2) que la Terre vous connaît, 

(3) ce que vous avez choisi pour vous-même, cette fois, en démarrant votre énergie [contrat potentiel], 

(4) ce qui est arrivé avant cette période [les solutions des vies antérieures], et 

(5) que sont les potentiels si vous choisissez de changer votre énergie de départ. Toute cette information se trouve aussi dans votre ADN! Le cristal dans la caverne est une annale passive qui se coordonne avec celui qui vit (vous). Mais les deux vont changer ensemble à mesure que vous changez celui qui vit. 

 

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi la Caverne existe après tout? Ces choses ne pourraient pas se faire de l’autre côté du voile? La réponse est non. Considérez ceci: Vous êtes une partie des profondeurs de la Terre. La planète connaît votre existence, et la première chose qu’elle fait, comme la mère avec le contenu de l’utérus, est d’accepter l’essence de l’être humain. Elle pourrait dire: « Comme c’est merveilleux! Tu es revenu, et nous t’acceptons. Maintenant, retourne à la surface et que l’action commence. » 

 

Avec la Concordance Harmonique qui est un événement prodigieux, vient aussi la permission de réécrire les Annales Akashiques. C’est une petite partie de tout ce qui concerne la nouvelle énergie. Parce qu’en plus de réécrire la Grille Cristalline, les portions cristallines des Annales Akashiques vont aussi être réécrites, et aussi les gaines cristallines de votre ADN (dont nous avons déjà parlées). Certains d’entre vous vont le ressentir. À l’intérieur de cette réécriture se trouve aussi un changement de voeux. Il y a les voeux humains exprimés à haute voix [qui transportent une énergie spirituelle] qui ont été pris durant les expressions passées [vies] qui font maintenant surface dans le temps « présent », et qui deviennent des blocages dans votre existence linéaire 4D. 

 

Certains d’entre vous ont demandé comment se fait-il que vous puissiez changer ces voeux si le passé et le présent se mêlent. Vous avez demandé, « Si nous venons ensemble et que le passé soit si profond, même à partir de mon présent, comment puis-je réécrire ces voeux? Que puis-je faire? Que devrais-je dire, et à qui? » Comme tant d’autres choses que nous avons parlées, la réponse est beaucoup plus facile que vous ne le pensez. Vous devez être seul. Alors, avec une intention pure, présentez-vous devant la famille [l’Esprit] et exposez votre cas. Peu importe ce que vous direz, ce sera alors le début de la réécriture parce que les énergies de la Terre réagissent au libre arbitre de l’être humain. Parlez-lui à haute voix pour que vos cellules puissent aussi l’entendre, dans l’air. Affirmez que vous abandonnez les anciens voeux et que vous en faites un nouveau… peut-être un où vous prendrez maintenant le voeu de maîtrise? Peut-être vous engagerez-vous à être au service de l’humanité? Dans ce processus, vous aurez besoin de paix dans votre vie, sans drame. Vous aurez besoin de moyens de subsistance [abondance], et de relations aimantes avec ceux qui vous entourent. Cet abandon des voeux de pauvreté et de célibat, et de toutes les autres pensées de l’ancienne énergie concernant ce que les humains pensaient à l’origine des attentes de Dieu envers eux. Savez-vous exactement ce que Dieu attend de vous? Un partenariat, une conscience familiale et l’amour. 

 

Un voeu de maîtrise donne la permission aux énergies de changer à l’intérieur de vous, et à la boîte d’outils d’être ouverte, et pour les êtres humains qui ont toujours pensé qu’ils étaient ordinaires, de commencer à activer la couche d’ascension de leur ADN. La porte vers une planète paisible commence à s’ouvrir, et il y en a seulement quelques-uns qui vont la franchir au début. Ensuite, il y en aura de plus en plus, s’ils choisissent de voir. C’est le libre choix. C’est souvent lent et c’est frustrant. Mais cela commence par un humain à la fois. 

 

Par KRYEON – Extraits du channeling La Concordance Harmonique et… Frustrations – I, 27 septembre 2003 – voir le site….

LA RÉINCARNATION


 
 Certains ont demandé, « Cher Kryeon, la réincarnation est-elle un réalité?«  

LA RÉINCARNATION dans REINCARNATION reincarnationJe ne souhaite même pas utiliser ce mot. Je préférais plutôt l’appeler quelque chose de mieux: création sacrée – une ancienne âme se fondant dans un corps neuf dans le but d’une expérience sur la planète – née dans l’amour à égalité avec toutes les autres pièces de Dieu appelées Humains… une nouvelle expression de vie. Cela ne sonne-t-il pas mieux? Oui, ce système est une réalité. 

Les Humains pensent en lignes très droites. A cause de votre linéarité, presque toutes les religions sur votre planète croient en la vie après la mort. La plupart des religions professent qu’une fois mort, vous continuez en tant qu’une sorte d’être éternel. Pourtant peu d’entre-elles croient dans une avant-vie…une existence avant que vous n’arriviez ici. Et ainsi, nous vous le redisons, est-ce spirituellement logique? Ils vous enseignent que vous arrivez de rien et de nulle part, pourtant vous êtes éternel tout soudain – créés à partir de rien puis devenant tout. Même les physiciens en savent plus long que cela. Il y a toujours un échange d’énergie. La création ne vient pas de nulle part. 

Il y a ceux qui vont dire qu’il n’y a pas de preuves d’aucune sorte pour la réincarnation. Personne n’est jamais revenu traversant le voile pour dire, « Oui, c’est comme cela que ça fonctionne. » Vous avez raison! Mais laissez-moi vous rappeler quelque chose: Personne non plus n’est revenu traverser le voile après la mort disant que cela ne fonctionne pas comme cela. Autrement dit, il n’y a aucune preuve des deux côtés. Cela fait partie de la manière dont fonctionne le voile…bien qu’il puisse y avoir un peu de communication avec ceux qui sont morts, ils ne reviennent pas pour tenir des conférences. Cela est fait exprès très chers. 

La plus grande partie de l’humanité ne croit pas en l’avant vie. Et pourquoi cela? Parce que les religions majeures de la planète vous disent que ce n’est pas le cas. Qu’est-ce que cela vous dit? Des leaders spirituels bizarrement accoutrés en pleine abondance dans de grands bâtiments vous donnent cette information … et donc cela doit être vrai? Quelle est leur preuve? Est-ce parce qu’ils sont là depuis longtemps, qu’ils doivent avoir raison? Et bien vous aussi! Leurs réponses ne sont pas meilleures que les vôtres. Ils sont honorés pour leur quête et leurs tentatives, mais vous l’êtes aussi! 

Voici un exercice: Où que vous soyez en ce moment en conscience, nous voulons vous ramenez pour un moment, et que vous soyez alertes. Nous voudrions que vous communiquiez dans une énergie que nous avons mise en place pour vous permettre de communiquer dans un état où le voile est levé. Nous aimerions que vous posiez une question à votre Soi-Supérieur, une question, puis que vous vous mettiez en retrait pour écouter tranquillement la réponse tout en restant attentive. Franc parlé. Demandez-vous ceci: « Est-ce que je suis éternel? » Vous venez d’avoir la réponse. Une partie de vous a simplement voulu bondir hors d’elle-même pour vous dire oui! Oui et oui! 

Cette réponse n’est pas venue d’une autre source, et elle n’est pas venue d’une organisation terrestre. Quelle meilleure façon de faire cela si ce n’est de vous demander à vous-même, « Suis-je éternel? » La réponse sera oui. Etre un être éternel signifie qu’il n’y a pas de commencement et qu’il n’y a pas de fin. C’est un cercle, vous savez. Dans ce cercle, vous allez et venez et allez et venez et allez et venez. C’est la façon de faire. Cela a toujours été comme cela. C’est précis, et pourtant ça peut changer. 

Saviez-vous que le contrat, celui-là même pour lequel vous avez donné votre accord en venant ici, peut être changé aujourd’hui? Et pourquoi pas maintenant? Qui vous a dit que le contrat – celui qui est en rapport avec l’expérience karmique – était gravé dans la pierre? Laissez-moi vous dire la vérité. Cela est parler franchement. Ce contrat était une énergie de départ. Vous êtes invités en permanence à le changer, mais si vous ne faites rien, c’est celui-là que vous vivrez. 

BARRE DE SEPARATION

Par KRYEON – Extraits du channeling Franc parlé, 12 janvier 2003 -  

Publié dans:REINCARNATION |on 2 août, 2011 |Pas de commentaires »

La Vie après la Vie

Miroir de l’Au-delà Au cours du symposium « Miroir de l’Au-delà », tenu à Ajaccio le 24 avril dernier, et animé par Nicole Dron et Jean-Claude Genel, un message de Sanada a été transmis. A méditer !… 

 

La Vie après la Vie dans REINCARNATION au_dela_1

C’est avec une profonde joie que je me présente à vous et je vous salue avec beaucoup de respect. Je vous invite à entendre ce que je viens vous dire et à considérer mes propos comme un enseignement que vous allez vous approprier et qui éclairera votre chemin. Comme cela vient d’être dit, les temps sont très bouleversés. Chacun de vous doit être rassuré parce qu’extrêmement protégés. Votre démarche est saine, elle vous correspond et vous emplit de vérité, ce qui est une grande protection. 

Chacun possède sa réponse 

Concernant le bouleversement actuel, ne vous fiez pas à que vos yeux voient mais essayez de ressentir ce que vous vivez, parce qu’ainsi vous serez toujours dans la sérénité et la compréhension. Essayez de vous détacher des sentiments pour ne pas être victimes et gardez cette lucidité en vous, celle que votre âme vous aide à percevoir. Les événements vous inviteront à réfléchir différemment, à vous interroger, mais n’oubliez pas que les réponses ne peuvent pas venir des autres ou d’un gouvernement ; chacun possède sa réponse. 

Comprenez que ce qui a de l’importance – et je m’adresse à vous car je sais à qui j’ai affaire –, c’est votre qualité spirituelle, le reste n’est qu’éphémère, tôt ou tard, il vous faudra le quitter et cela n’aura pas de conséquence. En revanche, la manière dont vous vivez votre incarnation, dont vous exprimez votre intelligence et la fidélité à votre foi sont une force primordiale protectrice qui vous conduit à cet éveil de plus en plus conscient et vous place sur un chemin très satisfaisant, digne de vous. Ainsi, vous pourrez vous rendre compte que la vie vous apporte beaucoup plus que vous ne l’imaginez et qu’en étant l’être spirituel que vous avez toujours été, vous êtes libérés des complications terrestres tout en restant dans l’expérience de vie. 

L’éveil qui est en vous 

Vous trouverez du bonheur à vous réveiller chaque matin pour accomplir votre journée car vous lui donnerez une autre signification et vous en retirerez un enseignement absolu. Vous êtes appelés à transformer les idées et il vous est demandé de savoir penser différemment, ce qui vous incitera à vivre autrement, à avoir une compréhension nouvelle des événements, surtout ceux qui vous touchent de près. Vous devrez trouver la transposition spirituelle de tout ce qui vous arrive car, vous en conviendrez, ce qui est juste et logique que vous fassiez votre bilan spirituel quotidiennement. Il vous permettra de prendre conscience de l’éveil qui est en vous, de savoir où vous en êtes de votre évolution et d’apprendre à l’utiliser à travers les mots, les gestes, dans toute situation ou rencontre. Chaque fois que vous œuvrez, que vous vous éveillez, vous êtes appelés à manifester une énergie de joie. Croyez-moi, celle-ci se diffuse pour toucher les autres. C’est aussi de cette manière que tout peut se transformer autour de vous et pour chacun. 

Croyez bien que les années à venir vous apporteront des solutions, répondront à des questions. Votre conscience stimulera quelque chose de plus profond en vous afin que l’éveil soit une véritable lumière sur votre chemin. Alors, vous n’aurez plus jamais de crainte ni ne risquerez de vous tromper. Apprenez à être positifs, quoi qu’il arrive, c’est une loi, une invitation à vivre un art parce qu’elle pose le changement. N’oubliez jamais que tout est énergie et que vous pouvez beaucoup pour la transformation. Sachez enfin, comme cela vous a été dit, que vous êtes extrêmement protégés, aimés et toujours accompagnés. 

Prémonitions, rêves et inspirations 

Maintenant, je suis parmi vous et me déplace dans votre rayonnement. Je suis également accompagné d’êtres que vous aimez et qui vont agir avec moi. Appelez cela une bénédiction, un réconfort, peu importe. En tout cas, soyez dans la certitude qu’ensemble, nous allons ensemencer dans votre rayonnement des inspirations et des images de votre futur. Ainsi, dans quelque temps, vous aurez des révélations prémonitoires, des rêves ou des inspirations. Vous constaterez des modifications dans votre comportement et la loi de synchronicité vous aidera, vous engagera et vous permettra d’être libres d’agir, d’aimer et de réussir. 

Avant de me taire, je voudrais apporter cette précision. Vous parlez de la mort et, en réalité vous l’avez compris, vous parlez de la vie. La vie est une. La vie est une intelligence, une énergie qui fait partie de la création. Votre âme véhicule tout cela et son intelligence, sa force énergétique, traverse toutes les dimensions et s’ajuste aux changements vibratoires. Quelques-uns ici pensent que ce qui est dit est juste pour beaucoup mais pas pour eux-mêmes. La vibration, le changement de taux vibratoire est une intelligence bénéfique et révélatrice. Tout le monde est capable de la ressentir et d’être inspiré. Ce qui est dit s’adresse donc à tous. Sachez aussi que l’énergie « aimer être dans l’amour » n’exige aucun diplôme. C’est une question d’esprit, de qualité de vie et beaucoup, ici, la rayonnent déjà. 

EnfinETRE ! 

 La force de votre âme est vivante. Par l’incarnation, elle parcourt une histoire éphémère mais, sur un autre plan et à différents niveaux, son histoire est totalement spirituelle. Elle est celle de la création qui se perpétue et se trouve hors temps ; cela vous devez le comprendre. 

Alors que votre éducation ou vos peurs vous font croire que tout est impossible, apprenez à croire que tout est possible car, à ce moment là, vous vous adresserez à votre qualité première : l’être spirituel que vous êtes, l’âme, cette source bienveillante. Quittez ce monde des impossibilités et affirmez-vous avec confiance et foi. Le futur est un monde que vous devez créer à votre dimension et c’est la première fois que cela se produit. Le futur, vous ne le subirez pas, vous allez le consacrer, l’organiser en fonction de vos choix, de vos prises de conscience, de votre bilan. C’est ce que les guides et les âmes disent et dont ils témoignent. Le futur est un monde où tous les possibles vous seront offerts. Vous allez agir, être, enfin ETRE. 

Encore une fois, l’époque actuelle vous oblige à naître de nouveau. En tant qu’être humains, vous avez été mis au monde. Mais vous devez vous mettre vous-mêmes au monde spirituel ; c’est cela naître de nouveau. C’est pourquoi la mort est un passage, un changement de fréquence. Ainsi libérée des exigences humaines, l’âme peut se ressourcer librement, poursuivre son histoire éphémère et essayer de retrouver, toujours, la permanence de sa vérité. Le futur vous conviendra parce que cette permanence, ce côté éternel, va se faire ressentir de plus en plus. Ainsi, sur le plan humain, plus vous « vous vivrez en temps » et plus l’éternité prendra sa place de manière autre, devenant exigeante. 

Le futur vous appartient 

Je vous le dis, la mort est une vérité qui libère la lumière, aide en conscience l’amour à exister. Plus tard, dans d’autres générations, l’âme aidera l’expérience humaine à rester consciente de l’histoire divine. C’est ce que vous êtes en train de préparer. Le monde évolue, les êtres s’éveillent, d’autres ailleurs commencent à se manifester et de plus en plus, mais encore faut-il que vous soyez prêts à cette vérité. Vous y êtes engagés et, je vous le dis, c’est ce que votre âme a choisi de vivre. Comme elle est une solution à vos problèmes, une réponse à vos questions, soyez en harmonie, croyez au monde de l’abondance, de tous les possibles et sachez que le futur vous appartient. Il est digne de vous et vous êtes capables de l’exprimer de manière merveilleuse. Voilà pourquoi vous êtes bénis, encouragés et considérés comme des pionniers de ce monde nouveau. 

Soyez remerciés de votre écoute et, dans l’avenir, notez vos inspirations, vos rêves, vos convictions. Vous vous surprendrez en train d’écrire une autre histoire, digne de vous, qui vous permettra d’accomplir tout ce que vous êtes. Car vous êtes des êtres bienheureux et très aimés. 

Bénédiction !

Gif fleurs autre

source : http://www.gproductions.fr/presse_detail.php?id_art=159

 

 

Publié dans:REINCARNATION, VIES ANTERIEURES |on 1 août, 2011 |Pas de commentaires »

CONTRAT ET LEÇONS DE VIE


CONTRAT ET LEÇONS DE VIE dans ACCORD carnaval010Pour mieux situer l’ensemble de l’information disponible sur ce site, imaginons un instant que juste avant de venir au monde, on nous propose le contrat suivant et les règles qui l’accompagnent. Dans notre empressement, nous l’acceptons simplement pour le privilège d’expérimenter la vie sur terre. 

  VOICI VOTRE CONTRAT 

  1. Vous recevrez un corps.
    Vous pouvez l’aimer ou pas, mais ce sera le vôtre pendant toute la durée de votre séjour sur terre. 
  2. Vous apprendrez des leçons.
    Vous êtes inscrits dans une école informelle à temps complet, qui s’appelle la vie. A chaque jour, à cette école, vous aurez l’occasion d’apprendre des leçons. Vous pouvez aimer ces leçons ou les considérer comme non-pertinentes et stupides. 
  3. Il n’y a pas d’erreur, il n’y a que des leçons.
    La croissance est un processus d’essai et d’erreur, une expérimentation. Les expériences « échouées » font autant partie du processus que celles qui finissent par être « réussies ». 
  4. Une leçon est répétée tant qu’elle n’est pas apprise.
    Une leçon vous sera présentée de différentes façons tant que vous ne l’aurez pas apprise. Alors vous pourrez continuer à la leçon suivante. 
  5. L’apprentissage des leçons n’a pas de fin.
    Il n’y a aucun aspect de la vie qui ne contient pas ses leçons. Tant que vous êtes vivant, il y a des leçons à apprendre. 
  6. ‘Là-bas’ n’est pas mieux qu »ici’.
    Quand ‘là-bas’ sera devenu ‘ici’, vous obtiendrez simplement un autre ‘là-bas’ qui paraîtra à nouveau mieux qu »ici’. 
  7. Les autres sont simplement vos miroirs.
    Vous ne pouvez pas aimer ou détester quelque chose chez autre personne à moins qu’elle ne vous reflète quelque chose que vous aimez ou détestez de vous-même. 
  8. Ce que vous faites de votre vie vous appartient.
    Vous avez tous les outils et les ressources dont vous avez besoin. Ce que vous en faites vous appartient. C’est votre choix. 
  9. Les réponses résident en vous.
    Les réponses aux questions de la vie reposent en vous. Tout ce que vous devez faire est de regarder, écouter et avoir confiance. 
  10. Que vous pensiez être capable ou non, dans l’un ou l’autre cas, vous avez raison
  11. Vous oublierez tout ceci en arrivant sur terre

Un auteur inconnu

  Les documents disponibles sur ce site nous aident à comprendre la portée de l’engagement que nous avons accepté en venant sur terre et nous suggèrent des outils pour l’accomplir dans la joie. 

barre de séparation

SOURCES:  http://www.health-science-spirit.com/mind.html et http://www.cyjack.com/Cognition/Assignment.htmPar UN AUTEUR INCONNU 

Publié dans:ACCORD, REINCARNATION |on 31 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Idées innées

Idées innées dans REINCARNATION 199hucg4

 L’Esprit incarné ne conserve-t-il aucune trace des perceptions qu’il a eues et des connaissances qu’il a acquises dans ses existences antérieures ? 

« Il lui reste un vague souvenir qui lui donne ce qu’on appelle des idées innées. » 

- La théorie des idées innées n’est donc pas une chimère ? 

« Non, les connaissances acquises dans chaque existence ne se perdent pas ; l’Esprit, dégagé de la matière, s’en souvient toujours. Pendant l’incarnation, il peut les oublier en partie momentanément, mais l’intuition qui lui en reste aide à son avancement ; sans cela, ce serait toujours à recommencer. A chaque existence nouvelle, l’Esprit prend son point de départ de celui où il était resté dans sa précédente existence. » 

- Il doit ainsi y avoir une grande connexion entre deux existences successives ? 

« Pas toujours aussi grande que tu pourrais le croire, car les positions sont souvent bien différentes, et dans l’intervalle l’Esprit a pu progresser. » (216). 

 Quelle est l’origine des facultés extraordinaires des individus qui, sans étude préalable, semblent avoir l’intuition de certaines connaissances comme les langues, le calcul, etc. ? 

« Souvenir du passé ; progrès antérieur de l’âme, mais dont lui-même n’a pas la conscience. D’où veux-tu qu’elles viennent ? Le corps change, mais l’Esprit ne change pas, quoiqu’il change de vêtement. » 

En changeant de corps, peut-on perdre certaines facultés intellectuelles, ne plus avoir, par exemple, le goût des arts ? 

« Oui, si l’on a souillé cette intelligence, ou si l’on en a fait un mauvais emploi. Une faculté peut, en outre, sommeiller pendant une existence, parce que l’Esprit veut en exercer une autre qui n’y a pas de rapport ; alors, elle reste à l’état latent pour reparaître plus tard. » 

Est-ce à un souvenir rétrospectif que l’homme doit, même à l’état sauvage, le sentiment instinctif de l’existence de Dieu et le pressentiment de la vie future ? 

« C’est un souvenir qu’il a conservé de ce qu’il savait comme Esprit avant d’être incarné ; mais l’orgueil étouffe souvent ce sentiment. » 

- Est-ce à ce même souvenir que sont dues certaines croyances relatives à la doctrine spirite, et que l’on retrouve chez tous les peuples ? 

« Cette doctrine est aussi ancienne que le monde ; c’est pourquoi on la retrouve partout, et c’est là une preuve qu’elle est vraie. L’Esprit incarné, conservant l’intuition de son état d’Esprit, a la conscience instinctive du monde invisible, mais souvent elle est faussée par les préjugés et l’ignorance y mêle la superstition. » 

barre de séparation

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite. 


Publié dans:REINCARNATION, VIES ANTERIEURES |on 14 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Oubli du passé

Drag and drop me

 

Pourquoi l’Esprit incarné perd-il le souvenir de son passé ? 

« L’homme ne peut ni ne doit tout savoir ; Dieu le veut ainsi dans sa sagesse. Sans le voile qui lui couvre certaines choses, l’homme serait ébloui, comme celui qui passe sans transition de l’obscurité à la lumière. Par l’oubli du passé il est plus lui-même. » 

Comment l’homme peut-il être responsable d’actes et racheter des fautes dont il n’a pas le souvenir ? Comment peut-il profiter de l’expérience acquise dans des existences tombées dans l’oubli ? On concevrait que les tribulations de la vie fussent  une leçon pour lui s’il se rappelait ce qui a pu les lui attirer ; mais du moment qu’il ne s’en souvient pas, chaque existence est pour lui comme si elle était la première, et c’est ainsi toujours à recommencer. Comment concilier cela avec la justice de Dieu ? 

« A chaque existence nouvelle, l’homme a plus d’intelligence et peut mieux distinguer le bien et le mal. Où serait le mérite, s’il se rappelait tout le passé ? Lorsque l’Esprit rentre dans sa vie primitive (la vie spirite), toute sa vie passée se déroule devant lui ; il voit les fautes qu’il a commises et qui sont cause de sa souffrance, et ce qui aurait pu l’empêcher de les commettre ; il comprend que la position qui lui est donnée est juste, et cherche alors l’existence qui pourrait réparer celle qui vient de s’écouler. Il cherche des épreuves analogues à celles par lesquelles il a passé, ou les luttes qu’il croit propres à son avancement, et demande à des Esprits qui lui sont supérieurs de l’aider dans cette nouvelle tâche qu’il entreprend, car il sait que l’Esprit qui lui sera donné pour guide dans cette nouvelle existence cherchera à lui faire réparer ses fautes en lui donnant une espèce d’intuition de celles qu’il a commises. Cette même intuition est la pensée, le désir criminel qui vous vient souvent, et auquel vous résistez instinctivement, attribuant la plupart du temps votre résistance aux principes que vous avez reçus de vos parents, tandis que c’est la voix de la conscience qui vous parle, et cette voix est le souvenir du passé, voix qui vous avertit de ne pas retomber dans les fautes que vous avez déjà commises. L’Esprit entré dans cette nouvelle existence, s’il subit ces épreuves avec courage et s’il résiste, s’élève et monte dans la hiérarchie des Esprits, lorsqu’il revient parmi eux. » 

Si nous n’avons pas, pendant la vie corporelle, un souvenir précis de ce que nous avons été, et de ce que nous avons fait de bien ou de mal dans nos existences antérieures, nous en avons l’intuition, et nos tendances instinctives sont une réminiscence de notre passé, auxquelles notre conscience, qui est le désir que nous avons conçu de ne plus commettre les mêmes fautes, nous avertit de résister. 

Dans les mondes plus avancés que le nôtre, où l’on n’est point en proie à tous nos besoins physiques, à nos infirmités, les hommes comprennent-ils qu’ils sont plus heureux que nous ? Le bonheur, en général, est relatif ; on le sent par comparaison avec un état moins heureux. Comme en définitive quelques-uns de ces mondes, quoique meilleurs que le nôtre, ne sont pas à l’état de perfection, les hommes qui les habitent doivent avoir des sujets d’ennui dans leur genre. Parmi nous, le riche, de ce qu’il n’a pas les angoisses des besoins matériels comme le pauvre, n’en a pas moins des tribulations qui rendent sa vie amère. Or, je demande si, dans leur position, les habitants de ces mondes ne se croient pas aussi malheureux que nous et ne se plaignent pas de leur sort, n’ayant pas le souvenir d’une existence inférieure pour comparaison ? 

« A cela, il faut faire deux réponses différentes. Il y a des mondes, parmi ceux dont tu parles, dont les habitants ont un souvenir très net et très précis de leurs existences passées ; ceux-là, tu le comprends, peuvent et savent apprécier le bonheur que Dieu leur permet de savourer ; mais il y en a d’autres où les habitants placés, comme tu le dis, dans de meilleures conditions que vous, n’en ont pas moins de grands ennuis, des malheurs même ; ceux-là n’apprécient pas leur bonheur par cela même qu’ils n’ont pas le souvenir d’un état encore plus malheureux. S’ils ne l’apprécient pas comme hommes, ils l’apprécient comme Esprits. » 

N’y a-t-il pas dans l’oubli de ces existences passées, alors surtout qu’elles ont été pénibles, quelque chose de providentiel, et où se révèle la sagesse divine ? C’est dans les mondes supérieurs, lorsque le souvenir des existences malheureuses n’est plus qu’un mauvais rêve, qu’elles se présentent à la mémoire. Dans les mondes inférieurs, les malheurs présents ne seraient-ils pas aggravés par le souvenir de tous ceux que l’on a pu endurer ? Concluons donc de là que tout ce que Dieu a fait est bien fait, et qu’il ne nous appartient pas de critiquer ses oeuvres, et de dire comment il aurait dû régler l’univers. 

Le souvenir de nos individualités antérieures aurait des inconvénients très graves ; il pourrait, dans certains cas, nous humilier étrangement ; dans d’autres, exalter notre orgueil, et, par cela même, entraver notre libre arbitre. Dieu nous a donné, pour nous améliorer, juste ce qui nous est nécessaire et peut nous suffire : la voix de la conscience et nos tendances instinctives ; il nous ôte ce qui pourrait nous nuire. Ajoutons encore que si nous avions le souvenir de nos actes antérieurs personnels, nous aurions également celui des actes d’autrui, et que cette connaissance pourrait avoir les plus fâcheux effets sur les relations sociales ; n’ayant pas toujours lieu de nous glorifier de notre passé, il est souvent heureux qu’un voile soit jeté dessus. Ceci concorde parfaitement avec la doctrine des Esprits sur les mondes supérieurs au nôtre. Dans ces mondes, où ne règne que le bien, le souvenir du passé n’a rien de pénible ; voilà pourquoi on s’y souvient de son existence précédente comme nous nous souvenons de ce que nous avons fait la veille. Quant au séjour qu’on a pu faire dans les mondes inférieurs, ce n’est plus, comme nous l’avons dit, qu’un mauvais rêve. 

Pouvons-nous avoir quelques révélations sur nos existences antérieures ? 

« Pas toujours. Plusieurs savent cependant ce qu’ils ont été et ce qu’ils faisaient ; s’il leur était permis de le dire hautement, ils feraient de singulières révélations sur le passé. » 

Certaines personnes croient avoir un vague souvenir d’un passé inconnu qui se présente à elles comme l’image fugitive d’un songe que l’on cherche en vain à saisir. Cette idée n’est-elle qu’une illusion ? 

« C’est quelquefois réel ; mais souvent aussi c’est une illusion contre laquelle il faut se mettre en garde, car cela peut être l’effet d’une imagination surexcitée. » 

Dans les existences corporelles d’une nature plus élevée que la nôtre, le souvenir des existences antérieures est-il plus précis ? 

« Oui, à mesure que le corps est moins matériel on se souvient mieux. Le souvenir du passé est plus clair pour ceux qui habitent les mondes d’un ordre supérieur. » 

Les tendances instinctives de l’homme étant une réminiscence de son passé, s’ensuit-il que, par l’étude de ces tendances, il puisse connaître les fautes qu’il a commises ?

 « Sans doute, jusqu’à un certain point ; mais il faut tenir compte de l’amélioration qui a pu s’opérer dans l’Esprit et des résolutions qu’il a prises à l’état errant ; l’existence actuelle peut être de beaucoup meilleure que la précédente. » 

- Peut-elle être plus mauvaise ; c’est-à-dire l’homme peut-il commettre dans une existence des fautes qu’il n’a pas commises dans l’existence précédente ? 

« Cela dépend de son avancement ; s’il ne sait pas résister aux épreuves, il peut être entraîné à de nouvelles fautes qui sont la conséquence de la position qu’il a choisie ; mais en général, ces fautes accusent plutôt un état stationnaire qu’un état rétrograde, car l’Esprit peut avancer ou s’arrêter, mais il ne recule pas. » 

Les vicissitudes de la vie corporelle étant à la fois une expiation pour les fautes passées et des épreuves pour l’avenir, s’ensuit-il que, de la nature de ces vicissitudes on puisse en induire le genre de l’existence antérieure ? 

« Très souvent, puisque chacun est puni par où il a péché ; cependant, il ne faudrait pas en faire une règle absolue ; les tendances instinctives sont un indice plus certain, car les épreuves que subit l’Esprit sont autant pour l’avenir que pour le passé. » 

Arrivé au terme marqué par la Providence pour sa vie errante, l’Esprit choisit lui-même les épreuves auxquelles il veut se soumettre pour hâter son avancement, c’est-à-dire le genre d’existence qu’il croit le plus propre à lui en fournir les moyens, et ces épreuves sont toujours en rapport avec les fautes qu’il doit expier. S’il en triomphe, il s’élève ; s’il succombe, c’est à recommencer. 

L’Esprit jouit toujours de son libre arbitre ; c’est en vertu de cette liberté qu’à l’état d’Esprit il choisit les épreuves de la vie corporelle, et qu’à l’état d’incarnation il délibère s’il fera ou s’il ne fera pas, et choisit entre le bien et le mal. Dénier à l’homme le libre arbitre, serait le réduire à l’état de machine. 

Rentré dans la vie corporelle, l’Esprit perd momentanément le souvenir de ses existences antérieures, comme si un voile les lui dérobait ; toutefois, il en a quelquefois une vague conscience, et elles peuvent même lui être révélées en certaines circonstances ; mais alors ce n’est que par la volonté des Esprits supérieurs qui le font spontanément, dans un but utile, et jamais pour satisfaire une vaine curiosité. 

Les existences futures ne peuvent être révélées dans aucun cas, par la raison qu’elles dépendent de la manière dont on accomplit l’existence présente, et du choix ultérieur de l’Esprit. 

L’oubli des fautes commises n’est pas un obstacle à l’amélioration de l’Esprit, car s’il n’en a pas un souvenir précis, la connaissance qu’il en avait à l’état errant et le désir qu’il a conçu de les réparer, le guident par intuition et lui donnent la pensée de résister au mal ; cette pensée est la voix de la conscience, dans laquelle il est secondé par les Esprits qui l’assistent s’il écoute les bonnes inspirations qu’ils lui suggèrent. 

Si l’homme ne connaît pas les actes mêmes qu’il a commis dans ses existences antérieures, il peut toujours savoir de quel genre de fautes il s’est rendu coupable et quel était son caractère dominant. Il lui suffit de s’étudier lui-même, et il peut juger de ce qu’il a été, non par ce qu’il est, mais par ses tendances. 

Les vicissitudes de la vie corporelle sont à la fois une expiation pour les fautes passées et des épreuves pour l’avenir. Elles nous épurent et nous élèvent, selon que nous les subissons avec résignation et sans murmure. 

La nature des vicissitudes et des épreuves que nous subissons peut aussi nous éclairer sur ce que nous avons été et sur ce que nous avons fait, comme ici-bas nous jugeons les faits d’un coupable par le châtiment que lui inflige la loi. Ainsi, tel sera châtié dans son orgueil par l’humiliation d’une existence subalterne ; le mauvais riche et l’avare, par la misère ; celui qui a été dur pour les autres, par les duretés qu’il subira ; le tyran, par l’esclavage ; le mauvais fils, par l’ingratitude de ses enfants ; le paresseux, par un travail forcé, etc.. 

Oubli du passé dans REINCARNATION 246z5axk

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite. 

Publié dans:REINCARNATION |on 28 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Facultés morales et intellectuelles.

Drag and drop me

 

D’où viennent à l’homme ses qualités morales, bonnes ou mauvaises ? 

« Ce sont celles de l’Esprit qui est incarné en lui ; plus cet Esprit est pur, plus l’homme est porté au bien. » 

- Il semble résulter de là que l’homme de bien est l’incarnation d’un bon Esprit, et l’homme vicieux celle d’un mauvais Esprit ? 

« Oui, mais dis plutôt que c’est un Esprit imparfait, autrement on pourrait croire à des Esprits toujours mauvais, à ce que vous appelez démons. » 

Quel est le caractère des individus dans lesquels s’incarnent les Esprits follets et légers ? 

« Des étourdis, des espiègles, et quelquefois des êtres malfaisants. » 

Les Esprits ont-ils des passions qui n’appartiennent pas à l’humanité ? 

« Non, autrement ils vous les auraient communiquées. » 

Est-ce le même Esprit qui donne à l’homme les qualités morales et celles de l’intelligence ? 

« Assurément c’est le même, et cela en raison du degré auquel il est parvenu. L’homme n’a pas deux Esprits en lui. » 

Pourquoi des hommes très intelligents, ce qui annonce en eux un Esprit supérieur, sont-ils quelquefois, en même temps, profondément vicieux ? 

« C’est que l’Esprit incarné n’est pas assez pur, et l’homme cède à l’influence d’autres Esprits plus mauvais. L’Esprit progresse par une marche ascendante insensible, mais le progrès ne s’accomplit pas simultanément en tous sens ; dans une période, il peut avancer en science, dans une autre en moralité. » 

Que penser de l’opinion d’après laquelle les différentes facultés intellectuelles et morales de l’homme seraient le produit d’autant d’Esprits divers incarnés en lui, et ayant chacun une aptitude spéciale ? 

« En réfléchissant, on reconnaît qu’elle est absurde. L’Esprit doit avoir toutes les aptitudes ; pour pouvoir progresser, il lui faut une volonté unique ; si l’homme était un amalgame d’Esprits, cette volonté n’existerait pas, et il n’y aurait point pour lui d’individualité, puisqu’à sa mort tous ces Esprits seraient comme une volée d’oiseaux échappés d’une cage. L’homme se plaint souvent de ne pas comprendre certaines choses, et il est curieux de voir comme il multiplie les difficultés, tandis qu’il a sous la main une explication toute simple et toute naturelle. C’est encore là prendre l’effet pour la cause ; c’est faire pour l’homme ce que les païens faisaient pour Dieu. Ils croyaient à autant de dieux qu’il y a de phénomènes dans l’univers, mais parmi eux les gens sensés ne voyaient dans ces phénomènes que des effets ayant pour cause un Dieu unique. » 

Le monde physique et le monde moral nous offrent sur ce sujet de nombreux points de comparaison. On a cru à l’existence multiple de la matière, tant qu’on s’est arrêté à l’apparence des phénomènes ; aujourd’hui on comprend que ces phénomènes si variés peuvent très bien n’être que des modifications d’une matière élémentaire unique. Les diverses facultés sont des manifestations d’une même cause qui est l’âme, ou de l’Esprit incarné, et non de plusieurs âmes, comme les différents sons de l’orgue sont le produit d’une même espèce d’air, et non d’autant de sortes d’airs qu’il y a de sons. Il résulterait de ce système que lorsqu’un homme perd ou acquiert certaines aptitudes, certains penchants, ce serait le fait d’autant d’Esprits qui viennent ou qui s’en vont, ce qui ferait de lui un être multiple sans individualité, et par conséquent sans responsabilité. Il est en outre contredit par les exemples si nombreux de manifestations par lesquels les Esprits prouvent leur personnalité et leur identité. 

Facultés morales et intellectuelles. dans REINCARNATION 246z5axk

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite. 

Publié dans:REINCARNATION |on 28 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Préludes du retour.

Drag and drop me

 

Les Esprits connaissent-ils l’époque à laquelle ils seront réincarnés ? 

« Ils la pressentent, comme un aveugle sent le feu dont il s’approche. Ils savent qu’ils doivent reprendre un corps, comme vous savez que vous devez mourir un jour, mais sans savoir quand cela arrivera. » 

- La réincarnation est donc une nécessité de la vie spirite, comme la mort est une nécessité de la vie corporelle ? 

« Assurément, il en est ainsi. » 

Tous les Esprits se préoccupent-ils de leur réincarnation ? 

« Il en est qui n’y songent nullement, qui même ne la comprennent pas ; cela dépend de leur nature plus ou moins avancée. Pour quelques-uns l’incertitude où ils sont de leur avenir est une punition. » 

L’Esprit peut-il rapprocher ou retarder le moment de sa réincarnation ? 

« Il peut le rapprocher en l’appelant de ses voeux ; il peut aussi l’éloigner s’il recule devant l’épreuve, car parmi les Esprits il y a aussi des lâches et des indifférents, mais il ne le fait pas impunément ; il en souffre comme celui qui recule devant le remède salutaire qui peut le guérir. » 

Si un Esprit se trouvait assez heureux d’une condition moyenne parmi les Esprits errants, et qu’il n’eût pas l’ambition de monter, pourrait-il prolonger cet état indéfiniment ? 

« Non, pas indéfiniment ; l’avancement est un besoin que l’Esprit éprouve tôt ou tard ; tous doivent monter, c’est leur destinée. » 

L’union de l’âme avec tel ou tel corps est-elle prédestinée, ou bien n’est-ce qu’au dernier moment que le choix se fait ? 

« L’Esprit est toujours désigné d’avance. L’Esprit, en choisissant l’épreuve qu’il veut subir, demande à s’incarner ; or Dieu, qui sait tout et voit tout, a su et vu d’avance que telle âme s’unirait à tel corps. » 

L’Esprit a-t-il le choix du corps dans lequel il doit entrer, ou seulement du genre de vie qui doit lui servir d’épreuve ? 

« Il peut aussi choisir le corps, car les imperfections de ce corps sont pour lui des épreuves qui aident à son avancement s’il dompte les obstacles qu’il y rencontre, mais le choix ne dépend pas toujours de lui ; il peut demander. » 

- L’Esprit pourrait-il, au dernier moment, refuser d’entrer dans le corps choisi par lui ? 

« S’il refusait, il en souffrirait beaucoup plus que celui qui n’aurait tenté aucune épreuve. » 

Pourrait-il arriver qu’un enfant qui doit naître ne trouvât pas d’Esprit qui voulût s’incarner en lui ? 

« Dieu y pourvoirait. L’enfant, lorsqu’il doit naître viable, est toujours prédestiné à avoir une âme ; rien n’a été créé sans dessein. » 

L’union de l’Esprit avec tel corps peut-elle être imposée par Dieu ? 

« Elle peut être imposée, de même que les différentes épreuves, surtout lorsque l’Esprit n’est pas encore apte à faire un choix avec connaissance de cause. Comme expiation, l’Esprit peut être contraint de s’unir au corps de tel enfant qui, par sa naissance et la position qu’il aura dans le monde, pourra devenir pour lui un sujet de châtiment. » 

S’il arrivait que plusieurs Esprits se présentassent pour un même corps qui doit naître, qu’est-ce qui déciderait entre eux ? 

« Plusieurs peuvent le demander ; c’est Dieu qui juge en pareil cas celui qui est le plus capable de remplir la mission à laquelle l’enfant est destiné ; mais, je l’ai dit, l’Esprit est désigné avant l’instant où il doit s’unir au corps. » 

Le moment de l’incarnation est-il accompagné d’un trouble semblable à celui qui a lieu à la sortie du corps ? 

« Beaucoup plus grand et surtout plus long. A la mort, l’Esprit sort de l’esclavage ; à la naissance, il y rentre. » 

L’instant où un Esprit doit s’incarner est-il pour lui un instant solennel ? Accomplit-il cet acte comme une chose grave et importante pour lui ? 

« Il est comme un voyageur qui s’embarque pour une traversée périlleuse, et qui ne sait s’il ne doit pas trouver la mort dans les vagues qu’il affronte. » 

Le voyageur qui s’embarque sait à quels périls il s’expose, mais il ne sait s’il fera naufrage ; il en est ainsi de l’Esprit : il connaît le genre des épreuves auxquelles il se soumet, mais il ne sait s’il succombera. 

De même que la mort du corps est une sorte de renaissance pour l’Esprit, la réincarnation est pour celui-ci une sorte de mort, ou plutôt d’exil et de claustration. Il quitte le monde des Esprits pour le monde corporel, comme l’homme quitte le monde corporel pour le monde des Esprits. L’Esprit sait qu’il se réincarnera, comme l’homme sait qu’il mourra ; mais, comme celui-ci, il n’en a conscience qu’au dernier moment, quand le temps voulu est arrivé ; alors, à ce moment suprême, le trouble s’empare de lui, comme chez l’homme qui est à l’agonie, et ce trouble persiste jusqu’à ce que la nouvelle existence soit nettement formée. Les approches de la réincarnation sont une sorte d’agonie pour l’Esprit. 

L’incertitude où se trouve l’Esprit sur l’éventualité du succès des épreuves qu’il va subir dans la vie, est-elle pour lui une cause d’anxiété avant son incarnation ? 

« Une anxiété bien grande, puisque les épreuves de son existence le retarderont ou l’avanceront selon qu’il les aura bien ou mal supportées. » 

Au moment de sa réincarnation, l’Esprit est-il accompagné par d’autres Esprits de ses amis qui viennent assister à son départ du monde spirite, comme ils viennent le recevoir lorsqu’il y rentre ? 

« Cela dépend de la sphère que l’Esprit habite. S’il est dans les sphères où règne l’affection, les Esprits qui l’aiment l’accompagnent jusqu’au dernier moment, l’encouragent, et souvent même le suivent dans la vie. » 

Les Esprits amis qui nous suivent dans la vie sont-ils parfois ceux que nous voyons en songe, qui nous témoignent de l’affection, et qui se présentent à nous sous des traits inconnus ? 

« Très souvent ce sont eux ; ils viennent vous visiter, comme vous allez voir un prisonnier sous les verrous. » 

Préludes du retour. dans REINCARNATION 246z5axk

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite. 

Publié dans:REINCARNATION |on 28 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Incarnation dans les différents mondes.

 maison

Nos différentes existences corporelles s’accomplissent-elles toutes sur la terre ? 

« Non, pas toutes, mais dans les différents mondes : celle d’ici-bas n’est ni la première ni la dernière, et c’est une des plus matérielles et des plus éloignées de la perfection. » 

L’âme, à chaque nouvelle existence corporelle, passe-t-elle d’un monde à l’autre, ou bien peut-elle en accomplir plusieurs sur le même globe ? 

« Elle peut revivre plusieurs fois sur le même globe, si elle n’est pas assez avancée pour passer dans un monde supérieur. » 

- Ainsi nous pouvons reparaître plusieurs fois sur la terre ? 

« Certainement. » 

- Pouvons-nous y revenir après avoir vécu dans d’autres mondes ? 

« Assurément ; vous avez déjà pu vivre ailleurs et sur la terre. » 

Est-ce une nécessité de revivre sur la terre ? 

« Non ; mais si vous n’avancez pas, vous pouvez aller dans un autre monde qui ne vaut pas mieux, et qui peut être pire. » 

Y a-t-il un avantage à revenir habiter sur la terre ? 

« Aucun avantage particulier, à moins d’y être en mission ; alors on avance, là comme ailleurs. » 

- Ne serait-on pas plus heureux de rester Esprit ? 

« Non, non ! On serait stationnaire, et l’on veut avancer vers Dieu. » 

Les Esprits, après avoir été incarnés dans d’autres mondes, peuvent-ils l’être dans celui-ci sans y avoir jamais paru ? 

« Oui, comme vous dans les autres. Tous les mondes sont solidaires : ce qui ne s’accomplit pas dans l’un s’accomplit dans un autre. » 

- Ainsi, il y a des hommes qui sont sur la terre pour la première fois ? 

« Il y en a beaucoup, et à divers degrés. » 

- Peut-on reconnaître à un signe quelconque quand un Esprit en est à sa première apparition sur la terre ? 

« Cela n’aurait aucune utilité. » 

Pour arriver à la perfection et au bonheur suprême qui est le but final de tous les hommes, l’Esprit doit-il passer par la filière de tous les mondes qui existent dans l’univers ? 

« Non, car il y a beaucoup de mondes qui sont au même degré, et où l’Esprit n’apprendrait rien de nouveau. » 

- Comment alors expliquer la pluralité de ses existences sur le même globe ? 

« Il peut s’y trouver chaque fois dans des positions bien différentes qui sont pour lui autant d’occasions d’acquérir de l’expérience. » 

Les Esprits peuvent-ils revivre corporellement dans un monde relativement inférieur à celui où ils ont déjà vécu ? 

« Oui, quand ils ont à remplir une mission pour aider au progrès, et alors ils acceptent avec joie les tribulations de cette existence, parce qu’elles leur fournissent un moyen d’avancer. » 

- Cela ne peut-il pas aussi avoir lieu par expiation, et Dieu ne peut-il envoyer des Esprits rebelles dans des mondes inférieurs ? 

« Les Esprits peuvent rester stationnaires, mais ils ne rétrogradent pas, et alors leur punition est de ne pas avancer et de recommencer les existences mal employées dans le milieu qui convient à leur nature. » 

- Quels sont ceux qui doivent recommencer la même existence ? 

« Ceux qui faillissent à leur mission ou à leurs épreuves. » 

Les êtres qui habitent chaque monde sont-ils tous arrivés au même degré de perfection ? 

« Non ; c’est comme sur la terre : il y en a de plus ou moins avancés. » 

En passant de ce monde dans un autre, l’Esprit conserve-t-il l’intelligence qu’il avait dans celui-ci ? 

« Sans doute, l’intelligence ne se perd pas, mais il peut n’avoir pas les mêmes moyens de la manifester ; cela dépend de sa supériorité et de l’état du corps qu’il prendra. » (Voir Influence de l’organisme). 

Les êtres qui habitent les différents mondes ont-ils des corps semblables aux nôtres ? 

« Sans doute ils ont des corps, parce qu’il faut bien que l’Esprit soit revêtu de matière pour agir sur la matière ; mais cette enveloppe est plus ou moins matérielle selon le degré de pureté où sont arrivés les Esprits, et c’est ce qui fait la différence des mondes que nous devons parcourir ; car il y a plusieurs demeures chez notre Père et pour lors plusieurs degrés. Les uns le savent et en ont conscience sur cette terre, et d’autres ne sont nullement de même. » 

Pouvons-nous connaître exactement l’état physique et moral des différents mondes ? 

« Nous, Esprits, nous ne pouvons répondre que suivant le degré dans lequel vous êtes ; c’est-à-dire que nous ne devons pas révéler ces choses à tous, parce que tous ne sont pas en état de les comprendre et cela les troublerait. » 

A mesure que l’Esprit se purifie, le corps qu’il revêt se rapproche également de la nature spirite. La matière est moins dense, il ne rampe plus péniblement à la surface du sol, les besoins physiques sont moins grossiers, les êtres vivants n’ont plus besoin de s’entre-détruire pour se nourrir. L’Esprit est plus libre, et a pour les choses éloignées des perceptions qui nous sont inconnues ; il voit par les yeux du corps ce que nous ne voyons que par la pensée. 

L’épuration des Esprits amène chez les êtres dans lesquels ils sont incarnés le perfectionnement moral. Les passions animales s’affaiblissent, et l’égoïsme fait place au sentiment fraternel. C’est ainsi que, dans les mondes supérieurs à la terre, les guerres sont inconnues ; les haines et les discordes y sont sans objet, parce que nul ne songe à faire du tort à son semblable. L’intuition qu’ils ont de leur avenir, la sécurité que leur donne une conscience exempte de remords, font que la mort ne leur cause aucune appréhension ; ils la voient venir sans crainte et comme une simple transformation. 

La durée de la vie, dans les différents mondes, paraît être proportionnée au degré de supériorité physique et morale de ces mondes, et cela est parfaitement rationnel. Moins le corps est matériel, moins il est sujet aux vicissitudes qui le désorganisent ; plus l’Esprit est pur, moins il a de passions qui le minent. C’est encore là un bienfait de la Providence qui veut ainsi abréger les souffrances. 

En passant d’un monde à l’autre, l’Esprit passe-t-il par une nouvelle enfance ? 

« L’enfance est partout une transition nécessaire, mais elle n’est pas partout aussi stupide que chez vous. » 

L’Esprit a-t-il le choix du nouveau monde qu’il doit habiter ? 

« Pas toujours, mais il peut le demander, et il peut l’obtenir s’il le mérite ; car les mondes ne sont accessibles aux Esprits que selon le degré de leur élévation. » 

- Si l’Esprit ne demande rien, qu’est-ce qui détermine le monde où il sera réincarné ? 

« Le degré de son élévation. » 

L’état physique et moral des êtres vivants est-il perpétuellement le même dans chaque globe ? 

« Non ; les mondes aussi sont soumis à la loi du progrès. Tous ont commencé comme le vôtre par être dans un état inférieur, et la terre elle-même subira une transformation semblable ; elle deviendra un paradis terrestre lorsque les hommes seront devenus bons. » 

C’est ainsi que les races qui peuplent aujourd’hui la terre disparaîtront un jour et seront remplacées par des êtres de plus en plus parfaits ; ces races transformées succéderont à la race actuelle, comme celle-ci a succédé à d’autres plus grossières encore. 

Y a-t-il des mondes où l’Esprit, cessant d’habiter un corps matériel, n’a plus pour enveloppe que le périsprit ? 

« Oui, et cette enveloppe même devient tellement éthérée, que pour vous c’est comme si elle n’existait pas ; c’est alors l’état des purs Esprits. » 

- Il semble résulter de là qu’il n’y a pas une démarcation tranchée entre l’état des dernières incarnations et celui de pur Esprit ? 

« Cette démarcation n’existe pas ; la différence s’effaçant peu à peu devient insensible comme la nuit qui s’efface devant les premières clartés du jour. » 

La substance du périsprit est-elle la même dans tous les globes ? 

« Non ; elle est plus ou moins éthérée. En passant d’un monde à l’autre, l’Esprit se revêt de la matière propre de chacun ; c’est d’aussi peu de durée que l’éclair. » 

Les purs Esprits habitent-ils des mondes spéciaux, ou bien sont-ils dans l’espace universel sans être attachés à un globe plutôt qu’à un autre ? 

« Les purs Esprits habitent certains mondes, mais ils n’y sont pas confinés comme les hommes sur la terre ; ils peuvent mieux que les autres être partout» 

Incarnation dans les différents mondes. dans REINCARNATION barre_separation

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite. 

Publié dans:REINCARNATION |on 4 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Justice en réincarnation

Justice de la réincarnation

 

Sur quoi est fondé le dogme de la réincarnation ? 

 

« Sur la justice de Dieu et la révélation, car nous vous le répétons sans cesse : Un bon père laisse toujours à ses enfants une porte ouverte au repentir. La raison ne te dit-elle pas qu’il serait injuste de priver sans retour du bonheur éternel tous ceux de qui il n’a pas dépendu de s’améliorer ? Est-ce que tous les hommes ne sont pas les enfants de Dieu ? Ce n’est que parmi les hommes égoïstes qu’on trouve l’iniquité, la haine implacable et les châtiments sans rémission. » 

 

Tous les Esprits tendent à la perfection, et Dieu leur en fournit les moyens par les épreuves de la vie corporelle ; mais dans sa justice, il leur réserve d’accomplir, dans de nouvelles existences, ce qu’ils n’ont pu faire ou achever dans une première épreuve

 

Il ne serait ni selon l’équité, ni selon la bonté de Dieu, de frapper à jamais ceux qui ont pu rencontrer des obstacles à leur amélioration en dehors de leur volonté, et dans le milieu même où ils se trouvent placés. Si le sort de l’homme était irrévocablement fixé après sa mort, Dieu n’aurait point pesé les actions de tous dans la même balance, et ne les aurait point traités avec impartialité. 

 

La doctrine de la réincarnation, c’est-à-dire celle qui consiste à admettre pour l’homme plusieurs existences successives, est la seule qui réponde à l’idée que nous nous faisons de la justice de Dieu à l’égard des hommes placés dans une condition morale inférieure, la seule qui puisse nous expliquer l’avenir et asseoir nos espérances, puisqu’elle nous offre le moyen de racheter nos erreurs par de nouvelles épreuves. La raison nous l’indique et les Esprits nous l’enseignent. 

 

L’homme qui a la conscience de son infériorité puise dans la doctrine de la réincarnation une espérance consolante. S’il croit à la justice de Dieu, il ne peut espérer être pour l’éternité l’égal de ceux qui ont mieux fait que lui. La pensée que cette infériorité ne le déshérite pas à tout jamais du bien suprême, et qu’il pourra la conquérir par de nouveaux efforts, le soutient et ranime son courage. Quel est celui qui, au terme de sa carrière, ne regrette pas d’avoir acquis trop tard une expérience dont il ne peut plus profiter ? Cette expérience tardive n’est point perdue ; il la mettra à profit dans une nouvelle vie. 

 

Drag and drop me

 

Texte issu du Livre des Esprits – Allan Kardec – Les principes de la doctrine Spirite

Publié dans:REINCARNATION |on 15 mars, 2011 |Pas de commentaires »
12345

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3