Archive pour la catégorie 'PYRAMIDE'

La pierre cubique, un symbole alchimique et cabalistique

 

pierre cubique
 

La Pierre Cubique est le symbole de l’Homme dans son évolution. L’Homme du Commencement, l’Homme avant l’involution est la pierre brute. L’Homme à la fin de son évolution est devenu la pierre polie. La Qabal dit que l’Homme, le microcosme, est en petit la reproduction du macrocosme, la Création, l’Adam Kadmon, l’Homme-Univers.

En hébreu le cube s’écrit : Qaph Beth Yod He à rapprocher de Qabal : Qaph Beth Lamed.

Si on admet que Qaph Beth est la connais­sance dans la dualité, Lamed signifie son extension, Yod He son inclusion dans l’être.Nous allons donc examiner le cube dans son symbolisme numérique appliqué aux Lois de l’Univers.

Le cube symbolisant les lois du Créé, de la dualité, n’a pas de signification dans l’Unité, nous commencerons par le nombre 2 : le déve­loppement de la surface du cube donne une croix comme sur le dessin 1. Cette croix, qui n’a rien à voir avec la croix chrétienne, symbolise la première phase de manifestation du Créé. Le bras vertical, l’actif, rencontre le bras horizon­tal, le passif, et le carré central, de la rencontre est le point de manifestation. Le nombre 2 est le nombre de la lettre Beth, la dualité. La signifi­cation qabalistique de la lettre Beth est la maison. La dualité qui enveloppe le cube en fait la maison de l’involution et de l’évolution.

Nombre 3 : à chaque sommet du cube arri­vent trois arêtes. Le cube est le seul polyèdre dans lequel les trois arêtes de chaque sommet sont orientées suivant les trois directions de l’espace :

– Nadir Zénith, Aleph Air

– Nord Sud, Shin Feu

– Est Ouest, Mem Eau

Pour chaque direction de l’espace, il y a quatre droites générées par les quatre arêtes parallèles. Il est aussi possible de considérer les trois arêtes d’un sommet comme le symbole des trois lettres-mères de l’alphabet hébreu : Aleph Mem et Shin. Symboliquement Aleph arrive au sommet où il se différencie en deux : Mem et Shin.

Nombre 4 : est symbolisé par les quatre côtés de chaque face du cube. Le nombre 4 est le nombre de la lettre Daleth. La signification qabalistique de la lettre Daleth est la porte. Chaque face est une porte d’entrée dans la dualité. Le nombre 4 est aussi le symbole de la stabilité de la durée de la Pierre.

Nombre 5: il n’a pas été retenu dans le symbolisme du cube. 5 est le nombre de l’Homme mais n’est pas celui des lois qui régissent l’involution et l’évolution.

Nombre 6 : est symbolisé par les six faces du cube, à chacune est affectée une des lettres doubles de l’alphabet hébreu. Comme il y a sept lettres doubles, la dernière Tav n’est pas af­fectée à une face.

Nombre 7: il comprend les six faces précé­dentes plus la lettre Tav placée au centre du cube. Cette lettre est la lettre de l’Univers ce qui signifie que le centre du cube est le centre du microcosme.

Nombre 12 : est symbolisé par les douze arêtes du cube. À chacune d’elles est affectée une des douze lettres simples de l’alphabet hébreu. Chacune de ces lettres est affectée à l’un des signes du Zodiaque. En réalité ces signes représentent les étapes d’une phase d’évolu­tion. Chaque phase commence avec le signe du Bélier et se termine avec le signe des Poissons. Divers auteurs ont essayé de mieux préciser le sens de ces étapes dans divers textes tels :

— les 12 Travaux d’Hercule

— les 12 Portes d’Alchimie de Rypley

— les 12 Clefs de la Philosophie de Basile Valentin

— les 12 Opérations de l’Œuvre Alchimique, etc.

 

image 1

 

— Les dispositions sont conformes au texte hébreu du Sepher Yetzirah.

— En bas en hébreu le mot « cube » et le mot « Qabal » ; voir la similitude de racine.

— Le cube est censé être vu par un observateur placé au sud du cube et regardant vers le nord.

  • Les lettres en caractères latins sont les points de l’espace : Zénith : Z, Nadir : Na, Nord : N, Sud : S, Est : E, Ouest : O.
  • Au centre la lettre Tav.
  • Les lettres doubles des faces sont près des extré­mités des axes des 3 dimensions.
  • Les lettres-mères et simples sont sur les lignes correspondantes.

— Positions et noms des 12 lettres simples :

 

image 2

  • haut sud Vav
  • haut est He
  • haut nord Chet
  • haut ouest Zain
  • bas sud Ain
  • bas est Samech
  • bas nord Qoph
  • bas ouest Tzadde
  • sud est Yod
  • est nord Teth
  • nord ouest Nun
  • ouest sud Lamed

Revenons maintenant à un aspect alchimique du symbole de la Pierre Cubique. Le cube n’est pas le symbole de la pierre philosophale puisque celle-ci n’est pas une pierre mais une poudre, la poudre de projection. Selon Para­celse et d’autres alchimistes la Pierre la plus puissante vient du plomb, métal de Saturne, la plus haute planète du ciel selon les Qabalistes. Le minerai de plomb utilisé par les Alchimistes, la galène, cristallise dans le système cubique.

Si nous revenons maintenant au Sentier le plus bas de l’Arbre de la Qabal, celui du départ de l’évolution, ce Sentier est consacré à Saturne et à la lettre Tav, symbole de l’Univers. Ce Sentier peut être abordé alchimiquement par le métal saturnien d’Artéphius : l’antimoine. Et là aussi le symbolisme du cube se manifeste. Quand l’antimoine est préparée pour la distilla­tion il se présente cristallisé en de longues aiguilles. Mais si on entreprend sa plus extrême purification afin qu’il soit prêt pour la pierre, il change de forme et cristallise en petits cubes transparents de 1 cm d’arête. La pierre d’anti­moine est alors prête pour polir la pierre brute.

image 3

Jean Dubuis (1919-2010) est un cas spécial dans le cénacle restreint des « chercheurs de vérité » : il est à la fois un scientifique et un véritable « adepte », alchimiste et qabaliste.

Scientifique, Jean Dubuis est ingénieur électronicien. Alors que ses études supérieures avaient été interrompues par l’occupation allemande, il a eu la chance de travailler pendant plusieurs mois dans le laboratoire de synthèse atomique d’Ivry, dirigé par Frédéric Joliot-Curie. Après la Libération, son parcours l’a mené dans des entreprises de radio-électricité (comme on les appelait à l’époque) pour finir comme ingénieur pendant plus de 30 ans à la compagnie IBM, témoin et acteur de l’évolution des ordinateurs depuis les tubes électroniques jusqu’aux circuits intégrés en passant par les transistors.

A la fois scientifique, dans le sens moderne du terme, et expérimentateur des « sciences traditionnelles », Jean Dubuis s’est imposé, dans ce long travail comme dans ceux qui suivront, tel un véritable Initié en même temps qu’un remarquable Enseignant, alliant la profondeur des conceptions présentées à la clarté remarquable de leur formulation. C’est pour diffuser ce travail qu’il a décidé, à la suite de stages organisés avec l’alchimiste italien Augusto Pancaldi, de créer en 1979 l’association « Les Philosophes de la Nature » qu’il a présidée et animée pendant 12 ans…

(Revue 3e Millénaire. Ancienne série. No 12. Janvier-Février 1984)

Publié dans:MAITRISE, MEDIUM, PYRAMIDE, SOCIETE |on 21 novembre, 2015 |Pas de commentaires »

Les témoins de notre divinité

 

 images (7)« Les formes ardentes (les Pyramides) – eh bien, c’est ce qu’elles sont – furent crées comme des formes capables de capter l’énergie en leur centre ». Cette énergie défie ce qu’on appelle les lois naturelles qui étaient à l’œuvre en vérité comme on le dit. Les lois naturelles sont l’effet de non l’énergie qui les met en mouvement. La forme ardente fut créée pour être l’emblème naturel démontrant ce à quoi ressemble réellement l’homme dans son origine de lumière, car, si l’on met à part son corps, il prend une forme puissante au centre de son être capable de capter la même énergie ; Celle-ci représente réellement le Dieu intérieur. Ces structures représentent réellement le Dieu intérieur. Ce que l’on appelle les formes ardents, ou bien encore ce que vous appelez les pyramides, furent bâties pour être un témoignage pour l’humanité, une image pour l’humanité, ce qu’en vérité on appelle une statue érigée pour l’humanité, visant à lui rappeler de toujours regarder en soi, car allant en soi-même, au sien d’une forme aussi grandiose que celle-ci, ne se trouve-t-on pas captivé par la majesté de ce que l’on ressent ? Cela est certain. 

En vérité, elles ne furent pas érigées pour apporter l’immortalité aux rois qui les virent. Elles furent érigées par une remarquable entité qui était un avec l’Esprit, un avec le Père. Et, dans sa beauté, cet être savait ce qu’était le Christ intérieur. Et le Christ intérieur possédait ce qu’on appelle le feu intérieur, car il révélait toutes choses et les rendait manifestes. C’est grâce à cette vision d’une telle ampleur qu’il en vit la manifestation. La construction fut donc en vérité effectuée par la puissance de la pensée et non par celle du travail. De plus, elles ne furent pas construites pour être des tombes, mais plutôt des chambres d’éducation avancée. 

Et leur avènement visait à donner à l’humanité toute entière, dans tous les temps à venir en leur temps, une balise pour qu’ils n’oublient pas en vérité que ceci révèle et représente le Christ en l’homme, Dieu à l’intérieur, l’entité divine, et que s’il entre en lui-même, il est en vérité assuré qu’il s’en suivra paix, tranquillité et élévation du soi spirituel. Si seulement tous voyaient et n’oubliaient pas leur héritage, leur mère patrie. Elles sont là depuis l’éternité et demeureront dressées pour l’éternité. Elles sont devenues un lieu de réconfort, de protection, d’immortalité, ce qui est en fait leur signification.

 Qu’il en soit ainsi à jamais également. Les choses sont ainsi.

 Ramtha.

 

Publié dans:PYRAMIDE |on 19 août, 2014 |Pas de commentaires »

la pyramide de Dieu

  images (14)


     Représentez-vous une pyramide, infinie par sa base. Cette pyramide figure l’entendement de Dieu, qui pense tous les mondes possibles, classés par ordre de perfection, le meilleur occupant le sommet – il est l’unique en son genre ; quand au plus mauvais, il n’y en a pas : on fait toujours pire, aussi la pyramide n’a-t-elle pas de base. Celui qui occupe la place la plus élevée, c’est celui-là que Dieu a fait passer à l’existence, dans sa suprême bonté. En dessous, une infinité d’autres mondes possibles contiennent les mêmes êtres, les mêmes hommes ; mais qui ont choisi d’agir différemment ; car l’homme est libre, et le monde que Dieu a choisi de créer tient compte de cette liberté; ce n’est donc pas un monde « bon », c’est seulement, si l’on peut dire, le meilleur possible.

Dans ces mondes possibles qu’il aurait pu créer, tout se passe donc différemment, et notamment, certains actes et certains hommes ne sont pas aussi mauvais que dans le meilleur… dans tel monde, Adam ne pèche pas ;  Sextus Tarquin, le roi de Rome qui viola la vertueuse Lucrèce, ne la viole pas, et mène une vie honnête ; les crimes que l’histoire nous apprend qu’il a commis, il pouvait ne pas les commettre, et dans ces mondes possibles, il ne les commet pas : il faut bien se représenter ce monde, car Adam et Sextus était libres, et ces mondes étaient possibles. Alors pourquoi Dieu n’a-t-il pas choisi ces mondes-là plutôt que le nôtre? Pourquoi, en un mot, a-t-il permis le mal ? La réponse est qu’il a fait choix du meilleur monde possible, et que du point de vue du tout, qui est, on en conviendra, celui de Dieu, tel péché contribuait à renforcer la beauté et l’excellence de l’ensemble : une dissonance bien placée vient relever la beauté de l’accord qui la résout. Ainsi le péché d’Adam ouvrait la voie à la grâce de la rédemption, le crime de Sextus, le dernier roi de Rome, met fin à la monarchie et prépare une grande civilisation. Le mal apparent se résorbe dans un plus grand bien qu’il permet. Dieu est absous. Pénétrons donc, avec le grand sacrificateur Théodore, sur l’invitation de Pallas, la déesse de la sagesse, dans ces appartements inférieurs des mondes possibles. Visitons, par exemple, celui de notre Sextus. O merveille : chaque appartement est un monde à lui tout seul, car la notion de chaque homme enveloppe le monde entier auquel il participe et qu’il modifie en fonction de ses choix.

Nous y voyons un des Sextus possibles, portant un numéro sur son front, qui agit tout différemment du Sextus réel. Dans cet appartement se trouve un grand livre, qui contient, dit la Déesse, « l’histoire de ce monde où nous sommes maintenant en visite : c’est le livre de ses destinées. Vous avez vu un nombre sur le front de Sextus, cherchez dans ce livre l’endroit qu’il marque. Théodore le chercha, et y trouva l’histoire de Sextus plus ample que celle qu’il avait vue en abrégé. Mettez le doigt sur la ligne qu’il vous plaira, lui dit Pallas, et vous verrez représenté effectivement dans tout son détail ce que la ligne marque en gros. Il obéit, et il vit paraître toutes les particularités de la vie de ce Sextus. On passa dans un autre appartement, et voilà un autre monde, un autre livre, un autre Sextus… On allait de chambres en chambres, on voyait toujours de nouvelles scènes ».

Essais de Théodicée. Garnier-Flammarion. Par Leibniz  

Publié dans:PYRAMIDE |on 21 janvier, 2014 |Pas de commentaires »

Histoire de la Pyramide d’Autun en Saône et Loire

320px-Autun_PierreCouhars01_JPM

Dans le village de Couhard, en Saône-​​et-​​Loire, dans la région Bour­gogne, unepyramide de près de 25 mètres de haut s’élève au-​​dessus de la cité médiévaled’Autun, en contrebas.

Autrefois recou­verte d’un rêve­tement de cal­caire blanc , la pyramide de Couhard, également appelée « pierre de Couhard », mesure 10,50 mètres à sa base, possède quatre côtés, et son sommet avoi­sinait les 30 mètres . La taille exacte est dif­ficile à mesurer à cause de l’effondrement d’une partie 

On a retrouvé à sa base une tablette magique datée du 2e siècle ap. J-​​C., portant des ins­crip­tions de malé­fices en grec et en latin. Nous n’avons pas obtenu de copie de ces tablettes et ne savons pas à quels dieux elles s’adressaient, mais il s’agissait pro­ba­blement de syn­cré­tisme comme dans de nom­breuses incan­ta­tions de cette époque . La pyramide domine la vallée où se situait la nécropole « le Champ des Urnes » de la ville d’Autun, située en contrebas.

Autun est le chef-​​lieu du dépar­tement de la Saône-​​et-​​Loire, dans la Région Bour­gogne. Cette ville, d’environ 15 000 habi­tants, était autrefois une ville romaine de la pre­mière impor­tance, plus grande que le Dijon antique. Augus­to­dunum, sur­nommé « sœur et émule de Rome », signifie « la for­te­resse d’Auguste », du nom de l’empereur romain qui l’a fonda durant son règne, au premier siècle avant Jésus-​​Christ (entre -24 et -14).

La pyramide d’Autun porte plus « pudiquement » le nom de « Pierre de Couhard » du nom du hameau où elle se trouve. J’insiste sur l’appellation : « pyramide » car pour moi il n’y a aucun doute… elle en possède bien plusieurs caractéristiques nous dit l’auteur : Antoine Gigal – spécialiste des pyramides égyptiennes.

Cette pyramide est datée plus ou moins officiellement du 1er siècle. Elle est située sur un tertre en bordure de la fille fortifiée d’Autun en Bourgogne, l’ancienne cité d’Augustodunum fondée, nous dont-on en -15 av. JC pendant le règne d’Auguste (27-14 avec J.C).

280px-Autun_Pyramide_de_Couhard

on suppose que la ville d’Autun fut construite par les Romains pour compenser l’abandon d’une grande cité voisine : Bibracte, et récompenser certains Gaulois. Nous verrons que rien n’est mon  sûr. La pyramide mesurait 33 m de haut à l’origine, avec une base parallélépipédique, des fondations et des pierres d’angles. Elle était anciennement recouverte de marbre blanc (ou pour certains d’un magnifique parement de calcaire blanc). Des plans datant de François 1er confirment bien le revêtement de calcaire. Il fut réutilisé plus tard dans la petite église voisine de Couhard. Le tertre sur lequel est édifiée la pyramide a servi de cimetière gaulois et romain, et sous la prairie se trouvent un grand nombre se stèles funéraires. En bas vers l’est, une rivière d’au transparente coule et l’on entend le bruissement de la cascade Brisecou qui descend des monts voisins. Les monts au sud-est sont recouverts d’une épaisse forêt et d’affleurements granitiques. Au nord se dressent les remparts d’Autun.

L’histoire officielle nous dit qu’Augustodunum (Autun) fut construite pour remplacer Bibracte la capitale et oppidum (fille fortifiée) des Gaulois Eduens afin de remercier ceux-ci de leur alliance avec Rome… Celle-ci avait secouru les Eduens au IIè siècle avant JC en écrasant l’armée Arverne, puis en repoussant l’invasion Helvète en Gaulle en 58 av. J.C avec 6 légions et Jules César. Les Eduens de leur côté avaient déjà prêté main-forte à plusieurs reprises aux Romains pendant des conflits avec d’autres tribus au point de s’être fait nommer par le Sénat romain : « FRERES DE LA REPUBLIQUE » Car Romains et Gaulois Eduens avaient des intérêts communs et notamment des pactes commerciaux de grande importance. En effet, Bibracte se trouvait à un carrefour d’arrivée de marchandises très précieuses à l’époque : toutes les denrées convoitées de l’Empire Romain, en provenance du Moyen-Orient, de l’Afrique et de l’Orient transitant par là, pour se déverser ensuite au nord de l’Europe et ailleurs. Une alliance fut établie entre certains grands commerçants Gaulois Eduens et certains riches Romains désireux de protéger leurs intérêts et prérogatives commerciales. Mais il s ne partageaient pas que cela, ils échangeaient également des connaissances.

« UNE SECONDE ROME »

A côté de notre petite pyramide se trouvent assurément des hauts lieux de la civilisation celte. Mais, fait très important : on ne date la petite pyramide d’Autun du 1er siècle après J.C que sur le seul fait qu’il est couramment admis qu’Augustodunum (Autun) n’a existé qu’à partir de son édification par Auguste (vers 15 avant J.C). or, on a retrouvé des traces d’une bien plus grande antiquité de cette cité. On a même retrouvé des inscriptions à une déesse Bibracte dans la ville d’Autun qui sera même rebaptisée Bibracte après la Révolution pendant quelque temps … La vocation d’Augustrodunum pour les Romains était de devenir une « seconde Rome » et elle devin très importante car elle était à la convergence d’une quinzaine de voies romaines comme il sied à une ancienne capitale. Autun est un lieu formidable pour une forteresse et le contrôle des axes commerciaux. Elle avait vraisemblablement une existence bien avant les Romains.   

Or, dans cette région, juste avant l’arrivée de Jules César, deux factions chez les Eduens celtes gaulois se disputaient le pouvoir : celle de Dumnorix, enrichi et renforcé par toutes les douanes et taxes de son fructueux commerce international, et celle de son propre frère le druide Diviciacos, partisan des Romains. N’oublions pas qu’étymologiquement le nom Eduen, Aedui, Aidouoi, Aedui, Hedui, provient de la racine celtique Aed : le feu, le zèle. Les Eduens sont donc : « les Ardents », « les Hommes de feu » au sacré caractère.

Dumnorix (de Dumno : monde et rix : roi) chef éduen s’allia aux Helètes en 58 av. J.C et épousé, par stratégie, la fille du roi des Helvètes, Orgétorix, favorisant ainsi leur projet d’invasion en Gaule, tout cela dans un geste de provocation contre les Romains. En effet, ceux-ci commençaient à contrôler fortement le commerce dans le sud de la France, là où s’approvisionnait également Dumnorix et cela ne lui plaisait pas bien sûr ; l’éventualité de les voir arriver du côté de Bibracte non plus. Il s’allia à une autre tribu gauloise puissante, les Bituriges, en mariant sa mère à leur chef et se mit à comploter contre César. En 54 av. JC, il empêcha la livraison de blé éduens promise à César. Or, il était vital pour les Romains d’avoir un approvisionnement abondant pour leur armée déployée tout autour du bassin Méditerranéen, qu’il fallait nourrir en toute circonstances.

Il  fut dénoncé par son propre frère le druide Diviciacos qui vit là le moyen de lui sauver la vie (ce qu’il réussit une première fois auprès de César) et de tempérer sa fougue qui mettait en danger des échanges cordiaux de plus en plus lucratifs avec les Romains. Or, dans cette histoire de la pyramide, c’est lui qui nous intéresse.. Pourquoi ? Mais parce que l’on retrouva, au voisinage tout proche de la pyramide, une médaille d’or  dédiée à ce druide portant la mention : « Gloria Aedorum druidumque », c’est à dire : «  Gloire aux Eduens ainsi qu’aux druides »… Toutefois, contrairement à ce que l’on raconte, cela ne prouve pas que cette pyramide lui était dédiée personnellement. On a longtemps cru qu’elle recelait son tombeau, alors que l’intérieur est constitué uniquement de pierres sans aucune chambre interne. N’oublions pas que tout le champ contient des épitaphes funéraires gauloises et romaines et que la médaille ne s’étant trouvé  ni à l’intérieur ni au bord même de la pyramide, pouvait faire partie d’une sépulture voisine.

UN MESOMPHALOS

Il était de coutume dans le monde celte que les druides localisent les lieux nommés : Mesophalos pour y célébrer des cultes. C’était généralement de petites collines, en périphérie de cités importantes, censées représenter un nombril du monde, un lieu où l’on procédait à des rites en rapport avec les cieux, l’homme et les profondeurs de la Terre, un lieu où l’on pratiquait également des guérisons par l’eau. Ord, le tertre de la petite pyramide correspond exactement à un Mesomphalos. De plus, un cours d’eau cristallin passe en bas ! Cela expliquerait parfaitement pourquoi, sur la médaille retrouvée, on parle des druides et des Eduens au pluriel. Personne ne note ce détail pourtant très important. En tout cas cela plaide en faveur d’une Bibracte-Augustodinum.

Nous connaissons pas mal de choses sur cette aristocratie éduenne grâce à Jules César qui, séjournant à Bibracte en 52 et 51 av. J.C décrivit les deux frères dans ses « commentaires sur la Guerre des Gaules ». Ainsi on apprend que Dividiacos (de « divin » et de « divic » : vaincre) se présenta à Rome en 63 av. JC, devant le Sénat pour négocier une aide militaire. L’attaque helvète se profilait, il lui fallait des renforts et soustraire son frère à un leadership dangereux. César nous le décrit comme le grand chef du peuple Celtique le plus puissant de la Gaule du premier siècle av. JC. Et comme un très grand diplomate. Il était effectivement très apprécié à Rome, où il séjourna chez son ami le grand Cicéron (106-43 av. JC) dans sa luxueuse villa Palatine. Cicéron connaissait certainement déjà Diviciacos, car il avait de grands intérêts commerciaux en Gaule avec son commerce de vins. En fait, le druide gaulois était surtout très ami avec le frère de Cicéron : Quintus Tullius Cicéro (102-43 av. JC). Dans un ouvrage intitulé « De la division », Cicéron nous relate les nombreux entretiens que Quintus eu avec notre druide. LE DRUIDE DIVIDIACOS.

FAUTN07

En tout cas, la petite pyramide d’Autun est parfaitement orientée et comporte des arêtes bien découpées. Je me suis aperçue aussi qu’elle avait dû être constituée d’un magnifique granit rose à l’égyptienne, avant d’avoir été dépecée et « rafistolée » avec des cailloux, car j’ai pu retrouver certaines de ces pierres gisant au sol. Après les multiples destructions et un forage en 1649 qui défigura complètement une de ses faces, elle parût encore solide bien qu’on l’eût dépouillée de ses plus belles pierres. Beaucoup la fouillèrent, espérant un vil trésor alors qu’elle est très certainement un haut lieu de culte druidique… et le symbole d’un lien avec la connaissance égyptienne. Un haut lieu symbole de vie, que l’on transforme aujourd’hui en lieu funéraire, toujours par méconnaissance et parce qu’il y a eu juxtaposition ensuite dans le temps d’éléments funéraires autour. La même chose est arrivée sur le plateau de Giza en Egypte où des sépultures de la IVè dynastie et même plus récentes sont venues occuper des lieux et des monuments beaucoup plus anciens célébrant la Vie… La Connaissance se perd très vite et la mémoire est courte !

 

Publié dans:PYRAMIDE |on 2 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

voyage dans la mémoire du temps

L’initiation de Jésus dans la pyramide  

voyage dans la mémoire du temps dans JESUS images-10

Les éditions Entre Deux Mondes vienne de publier le cinquième volume de la collection A travers les yeux de Jean dans lequel Jean-Claude Genel, son auteur, propose un récit exceptionnel sur l’initiation de Jésus dans la grande Pyramide.

Mystérieuse mémoire akashique

Concernant ses sources, l’auteur aurait pu dissimuler son travail d’exploration de la mémoire du temps par un traitement romanesque. Il n’aurait ainsi pas eu à aborder des notions qui paraissent bien étranges. En dévoilant la manière dont il scrute la mémoire universelle par extension de conscience, Jean-Claude Genel témoigne, comme d’autres avant lui, que ce que nous nommons réalité n’est qu’une façon de voir le monde, mais ce n’est pas la seule. L’Akasha est une dimension de l’univers qui interroge aussi certains scientifiques depuis que Jean-Emile Charon (physicien et philosophe – 1920-1998) a démontré que l’électron est porteur de l’Esprit, introduisant ainsi le nouveau concept de psychomatière. Jacqueline Bousquet (Docteur ès-science en biologie et biophysique) parle de la matière en tant qu’énergie agissant comme support de l’information, donc de la conscience. Quant à Emmanuel Ransford (Les racines physique de l’esprit, Ed. Le Temps Présent, 2009), il fait la démonstration que, si l’univers est composé de psychomatière, il est possible d’entrer en contact avec la totalité du monde et ses infinies ressources grâce à l’intuition dite suprale, sorte de connectique en réseau qui nous relierait à l’univers entier de façon inconsciente et instantanée.

A travers les yeux de Jean

Ce qui rend l’expérience singulière, c’est que Jean-Claude Genel, à l’instar d’autres personnes ayant accès à ce réseau d’informations, offre ici une restitution vivante, quasi cinématographique, des fait et gestes de Jésus et de ceux qu’il a côtoyés durant sa mission. C’est un privilège qu’il ait accepté de publier pour la première fois depuis 25 ans ces « mémoires » consignées par la conscience de l’âme.

Ce premier volume ouvre une série dont chaque parution offre son lot de réminiscence, d’émotions et de révélations. Vous pensiez connaître Jésus et Jean, savoir qui étaient Marie ou Jean-Le-Baptiste et comment ils vivaient ? Vous allez plonger dans une saga inédite et partager le quotidien de ces êtres si proches de nous dans leur humanité, tout en restant des modèles par leur pureté d’âme au service de la mission christique. Qu’allez-vous faire de ses reportages « en direct », de ces explorations au cœur de la vie du Christ ? C’est à vous de répondre mais, avec ce livre en mains, vous disposez d’un outil simple et profondément spirituel pour vous libérer du passé et vous ouvrir à votre plein épanouissement.

Achetez le volume 5 ici

Publié dans:JESUS, PYRAMIDE |on 9 novembre, 2013 |Pas de commentaires »

La Grande Pyramide d’Égypte


Jésus lève le voile… 

Grâce à une scène de la vie de Jésus captée dans la mémoire du temps, je vous offre des clés afin de percer le mystère des pyramides d’Égypte. En effet, dans le cinquième tome de la collection « A travers les yeux de Jean », j’ai pu assister à l’initiation de Jésus dans la grande pyramide. En voici quelques extraits.

C’est au cours d’une soirée privée à laquelle Jean et ses compagnons assistent que Jésus évoque son initiation en Egypte. Il a souhaité que ses proches soient présents afin qu’ils bénéficient de sa rencontre avec différents Sages. Il précise d’emblée qu’en Egypte, tout est évocation. Les fonctions cosmiques ne sont jamais représentées directement. Elles sont incarnées en La Grande Pyramide d’Égypte dans JESUS 9782919537112_1_75toute vie et l’être humain doit les appréhender pour les vivre. L’Egypte est un livre de pierre où sont gravées des histoires mystiques. Les temps, les tombeaux, les dieux et les déesses, Pharaon lui-même, tous sont des représentations des lois universelles en action. L’apprentissage de la connaissance ne repose donc pas sur un e loi divine révélée comme dans les religions du Livre, mais sur l’expérience des Anciens qui ont vécu conformément à la Maât et ont montré la voie des vertus indispensables à son respect. Grâce aux scènes et aux hiéroglyphes issus de tous les éléments qui composent la nature – animaux, végétaux et minéraux – l’étudiant s’ouvre progressivement aux lois de l’univers. A travers son récit, Jésus évoquera donc lui –même des scènes et des symboles permettant à chacun de vivre sa propre initiation qui respectera son éveil et sa sensibilité. C’est aussi le rôle de la tradition orale de vous inviter à partager cette initiation orale de vous inviter à partager cette initiation de Jésus dans la Pyramide que j’ai enregistrée sur le CD joint au volume 5 de la collection « A travers les yeux de Jean ». 

DANS LE TEMPLE

Avant d’être initié, Jésus fait d’abord un séjour dans un temple afin de se familiariser avec cette tradition. Jésus est admiratif de l’ornementation du temps dont le rôle est uniquement initiatique : Sachez que tout y est symbolique et se rapporte à La Science magique et à l’Immortalité. Ici, tout est évocation pour éveiller la conscience du Divin en l’homme. La connaissance sacrée est exprimée à travers des scènes et non pas des mots… En Egypte, tout ce qui se rapporte à la connaissance et au monde invisible est construit en pierre afin d’en montrer la pérennité. En revanche, tout ce qui est éphémère est abrité dans des construction faites de terre crue et de paille. Le temple dans lequel Jésus se rend est un lieu qui reflète en tout point l’harmonie. L’ensemble de ce qui est dessiné, gravé et peint évoque les lois cosmiques. Tout y est donc chargé d’énergie set d’ondes de formes.

DESTINATINATION SACREE

320px-Abousir_Sahoure_01 dans PYRAMIDEQuand Jésus dit que dans ce lieu tout est symbolique et se rapporte à la Science magique et à l’Immortalité, cela doit nous rappeler que dans la pensée pharaonique, l’Egypte était la représentation de l’Au-delà et le gigantisme de ses constructions entretenait cette idée. L’architecture sacrée de tous les sanctuaires indique une destination mystique matérialisée par un axe qu’il convient de suivre en se conformant à la Maät. La direction indiquée est le Naos, le Saint des saints, partie centrale où se trouve la statue de dieu. De nos jours, les touristes y accèdent directement, mais l’initiation imposait que l’on chemine selon un itinéraire symbolique permettant de devenir soi-même l’offrande lors de l’ultime étape de la rencontre avec la divinité. Le temple est une invitation permanente à rejoindre l’invisible, en allant « au-delà » de l’humain vers l’âme qui, elle, ne quitte jamais le monde invisible, comme la statue du dieu résidait en permanence dans le sanctuaire. Quant à la Science magique évoquée par Jésus, il s’agit principalement de l’art de laisser l’âme agir en tout occasion et de réaliser ce que le profane nomme des prodiges.

CARTOGRAPHIE VIBRATOIRE

Lorsque Jésus dit : ici, tout est évocation pour éveiller la conscience du Divin en l’homme, il parle de la conscience que nous sommes des êtres divins. Dans les lieux sacrés, tout incite l’âme à la beauté et ce que l’homme vit doit lui transmettre cette beauté mais aussi la grâce et l’émerveillement afin de la maintenir dans son efficacité créatrice. L’initiation est une forme d’éducation supérieure qui pousse le récipiendaire à aller toujours plus loin dans la connaissance de lui-même et des mystères de la création. La connaissance des fonctions spirituelles en l’homme est accessible sous forme de représentations scéniques mais reste cachée au regard profane. En parcourant le temple, la sensibilité de l’initié agit tel un scanner et transforme dessins et hiéroglyphes en un parcours intérieur, sorte de cartographie vibratoire de la montée vers Dieu. A l’intérieur du temps, reflet de l’intérieur de soi, tout est magique et invite à sentir vibrer la divine présence. Entrer dans un temple, c’est donc entrer dans une « image » qui parle du Soi : les hiéroglyphes, les scènes et leur orientation, les couleurs et les sculptures, tout nous montre qui nous sommes.

AU-DELA DES APPARENCES

Jésus évoque alors le symbole Oudjat : Puis un prêtre d’une grande dignité, royal dans ses vêtements dorés est arrivé. Ses yeux étaient soulignés : croyez-moi, là-bas, on les souligne avec différentes couleurs et c’est à la fois curieux et très beau. Pour certains dignitaires, la portée symbolique est évidente. L’initié est entraîné à voir au-delà des apparences. Vous l’avez compris, le symbolisme est le langage de l’intelligence du cœur. Celui qui peint et souligne ses yeux change les traits de son visage et donne à voir l’être spirituel qui dépasse son apparence humaine pour s’imposer : l’œil est la demeure de l’âme du dieu et fait référence à l’œil. Ondjat qui révèle la création.

LA SOURCE DE TOUTE VIE

Puis on m’a parlé de la fonction du Soleil et de la puissance bénéfique des dieux et des déesses qui sont des représentations des Principes divins. De tous temps, le Soleil a représenté la richesse cosmique, la lumière de la connaissance et un point de reliance avec le Divin. Ce symbole permet de mieux appréhender notre quête d’élévation vers la lumière de la création. Source de tout vie dans le monde manifesté, le soleil représente l’ouverture sur les mystères de l’origine. Quant aux dieux et aux déesses, ils illustrent les principes divins et n’ont de véritable existence que dans l’imaginaire de celles et ceux qui les font vivre comme des modèles capables, en retour, de guider spirituellement leur existence afin de maintenir l’ordre sur Terre jusque dans l’organisation sociale. En s’appuyant sur ces représentations, la foi reste vive et les êtres reliés à leur part divine. Dieux et déesses peuplent donc les temples, véritables livres de pierre destinés au culte et à l’initiation.

IMAGES ANIMEES

La vie est une vaste bande dessinée que nous parcourons de nos émotions afin que l’âme se souvienne de son désir d’incarnation. Elle attire dans notre existence les événements majeurs dont nous n’avons pas conscience d’avoir besoin. Dans le quotidien, nous apprécions certaines scènes parce que nous savons les lire. Elles nous rendent valeureux et créatifs et s’inscrivent facilement dans notre « œuvre spirituelle ». D’autres scènes nous déplaisent et nous font travailler quand nous acceptons de les voir ! Rappelez-vous ce que j’ai précisé dans les volumes précédents : les situations et les personnes sont les images animées de notre propre rayonnement. Tout parle de nous, mais à des niveaux différents ; sensoriel, psychologique, émotionnel, spirituel, etc. Notre quête personnelle nous fait rechercher et donc choisir les scènes qui nous rapprochent toujours plus de notre vérité. Toute scène – symbolique, rappelez-vous – qui nous fait réagir, comprendre et ressentir, nous rend un peu plus vivants de l’interprétation de son message.

PUISSANCE D’EVOCATION

A ce stade du récit, jésus sensibilise son auditoire : Ecoutez bien car il est nécessaire que vous ressentiez mes paroles afin qu’elles agissent en vous comme il se doit. Il sait qu’en relatant son initiation, il la revivra afin qu’elle soit partagée. Chacun doit être touché dans son cœur et dans sa compréhension. Jésus parle de la puissance évocatrice des mots quand ceux-ci traduisent une vérité millénaire vécue. Personne ne connaissant l’intérieur de la pyramide, cette puissance assurera l’évocation des images. Alors, l’intelligence sera sollicitée, elle fera participer le corps aux émotions et tout l’être aux ambiances vibratoires. Comme il le fait depuis le début de son récit, Jésus transmet son ressenti afin que le voyage au cœur de l’initiation soit possible pour chacun.

Voici donc la pyramide, d’une pureté et d’une beauté saisissantes. Tout en elle est perfection, dans les proportions comme dans la profondeur et dans la masse. Sa forme, issue des Eaux primordiales, évoque l’ordre du monde et sa force incarne les mystères du cosmos et de la vie sur cette Terre.  Tout en elle traduit le monde des Idées supérieures. Matrice de toutes les formes futures, elle montre ce que nous sommes intérieurement : le mouvement d’un devenir !… Elle est si impressionnante que tout s’élève en soi ; les valeurs s’imposent et des pensées différentes relient directement à l’essence de tout chose. Elle est le lieu de la transmutation de l’âme.

S’OUVRIR AU MYSTERE

Bien que ce récit date d’une bonne trentaine d’année, je garde intactes les images gravées dans mon esprit au moment de la découverte de la pyramide. Au fur et à mesure que Jésus s’en approchait, elle s’imposait dans toute sa magnificence. Toutefois, je ne saurais dire s’il s’agit ou non de Khéops car je ne voyais d’elle que sa blancheur immaculée. La pureté dont parle Jésus est une sensation incomparable qui vous fait accepter d’emblée de vous ouvrir au mystère. Cette construction est d’une telle démesure et d’une telle pureté de lignes, elle est si différente des temples que tout en vous est saisi. Encore de nos jours, même après de très nombreuses visites, vous êtes humbles à ses pieds, avec un étrange sentiment de reconnaissance pour ceux qui ont déposé là cette œuvre grandiose. Votre pensée est littéralement « soufflée » et vous ne revenez à la raison que lorsqu’on vous parle techniques de constructions, nombres d’années et d’ouvriers, etc. mais revenons à ce que Jésus nous en dit :

320px-Pyramide_Khentkaous_II_elevationGEOMETRIE COSMIQUE

La pyramide lui apparaît comme l’aboutissement d’une géométrie cosmique dont il ressent la divine proportion à travers ses propres corps subtils. Il entre en résonance avec sa majesté, comme sait le faire tout initié. Sa forme, issue des Eaux primordiales qui évoque l’ordre du monde. Dans bien des traditions, l’apparition du monde créé, mais non, encore manifesté, est figurée par un monticule de terre dont la pyramide est la représentation la plus parfaite. De plus, quand vous l’apercevez, votre regard file immédiatement vers le sommet où vous attend le pyramidion qui parachève l’œuvre. Recouvert d’or, la lumière divine semble s’y refléter. On dirait qu’il perce le ciel afin que les « Eaux de la connaissance » s’écoulent en cascade dans votre cœur. Recueillies et transmises par les initiés, elles maintiennent l’ordre du monde en l’homme et sur Terre. Ainsi la pyramide est-elle le symbole du Ciel sur la Terre !

LIEU DE TRANSMUTATION

Tout en elle traduit le monde des Idées supérieures. En effet, tout nous ramène au cosmos et donc à nos origines. Quand nous la regardons, le ciel nous appelle et nous pouvons le contempler. Elle est si imposante et sa pureté si énigmatique qu’elle nous interroge ; elle semble venue du ciel pour se poser sur terre, rappelant la possible origine extraterrestre de notre humanité. Mais si nous revenons au symbole de perfection qu’elle inspire, il y a bien été choisi comme lieu de l’initiation pour rappeler que nous sommes partout à la fois par notre corps de lumière. Notre âme emplit le cosmos, le nombre d’or nous y relie comme les valeurs mystiques nous accordent à toutes les dimensions d entre âme. Un tel symbole nous fait ressentir notre complétude, il satisfait toutes les attentes, comble tous les ressentis tant son élévation nous place au cœur même du cosmos, donc au cœur de la vie.

Quand jésus qualifie la pyramide de matrice de toutes les formes futures qui montrent ce que nous sommes intérieurement : le mouvement d’un devenir ! il nous rappelle que, dans la forme, nous sommes des êtres en devenir afin d e rendre grâce à ce qui est immuable en nous. Le vrai prodige de cette pyramide n’est pas de nous faire spéculer sur sa construction mais de nous interroger sur notre devenir mystique, celui de la transmutation de l’âme. Et Jésus nous dit : Elle est si impressionnante que tout s’élève en soi : les valeurs s’imposent et des pensées différentes relient directement à l’essence de toute chose. Elle est le lieu de la transmutation de l’âme. Et Jésus nous dit : Elle est si impressionnante que tout s’élève en soi : les valeurs s’imposent et des pensées différentes relient directement à l’essence de toute chose. Elle est le lieu de la transmutation de l’âme.

L’OFFRANDE A SON AME

La pyramide nous soulève d’émotion, nous place au cœur de notre intelligence et, par un ressenti, nous percevons la majesté de l’invisible en nous et autour de nous. Céder au vertige serait possible si les valeurs ne nous gardaient en équilibre. Devant la pyramide, le chercheur pense différemment, son ordinaire s’efface et ses habitudes ne sont plous tenues. Placé en son cœur, il se découvre : Elle est le lieu de la transmutation de l’âme. Encore faut-il que l’être qui, comme Jésus, se rend dans la pyramide, soit devenu « offrande à son âge » car elle seule est concernée par l’initiation. E profane peut toujours la visiter, se coucher dans la cuve du sarcophage, y passer la nuit à prier, à psalmodier des mantras et même penduler ou jouer de la musique, sans la profondeur des valeurs de l’âme, une fois le frisson passé, que reste-t-il ? Sans l’intelligence du cœur, on ne pense à rien et on ne fait rien, si bien qu’on ne perçoit rien et qu’on ne devient rien ? Quant à l’initié, il s’inscrit dans ce lieu de la transmutation de l’âme comme dans un athanor afin d’en vivre les différentes étapes. L’initiation est alors résumée dans cet aphorisme : « Il faut qu’il croisse et que je diminue ». C’est ce processus que Jésus va suivre avec sa  conscience d’initié et il sera accompagné et guidé à chaque étape.

220px-All_Gizah_PyramidsAU CŒUR DE LA NUIT

Le point culminant de l’initiation arrive. Il est d’une extrême simplicité : rester allongé toute la nuit dans le sarcophage ! Cela pourrait manquer d’attrait mais ce serait oublier leurs grandes connaissances en astrologie qui ont permis aux sages d’identifier une nuit aux configurations exceptionnelles. L’être humain étant un être d’énergies évoluant dans un monde d’énergies. Jésus a été reconnu comme la personne choisie pour que l’alchimie de l’initiation s’accomplisse d’elle-même, au cœur de la nuit et du cosmos représenté par la pyramide. Le corps de Pharaon et l’esprit de Jésus vont ainsi voyager toute la nuit dans le monde de l’Au-delà.

Le moment où le couvercle se referme est particulièrement solennel. Jésus se retrouve seul dans le silence absolu d’un gigantesque vaisseau de pierre. Il peut maintenant s’abandonner totalement au ressenti car aucun de ses cinq sens ne lui est utile. C’est pourquoi, dans son récit, Jésus précise : Essayez d’imaginer une force, une émotion, une paix… et dans tout notre corps des énergies qui circulent. Elles passent si puissamment que vous les visualisez sans peine et, progressivement, vous n’êtes plus qu’énergie… En vérité, vous êtes seuls avec vous-mêmes, seuls comme je l’étais dans ce sarcophage.

VIVANT DE SON AME

Ce moment privilégié, Jésus le vit pleinement car, peu à peu, il devient ce qu’il ressent : mélange de force, de paix, peut-être même de crainte. Et le taux vibratoire qui s’élève le rend conscient de la vie qui coule en lui ! C’est la vie créatrice son âme qui le porte dans la continuité de sa mission. Puis tout bascule et il finit par oublier le corps, la mission… Je n’étais qu’énergie et ressentais des impulsions me traverser. Dans la première salle, il s’était senti « vide » jusqu’à en oublier son corps. Là, il oublie tout pour être vivant de son âme. Jésus fait donc l’expérience de la mort initiatique qui n ‘est que transmutation de la vie. Son corps, devenu sacré, n’est plus une limite et chacune des cellules qui le composent est une ouverture sur un univers de vibrations dans lequel son esprit s’aventure. Le voyage commence et Jésus nous en révèle la destination : Ce phénomène vibratoire m’élevait à la rencontre d’autres énergies lumineuses, dorées, fortifiant la mienne et la soulevant davantage par vagues pour me présenter à d’autres lumières et d’autres plans de conscience. J’intégrais la vérité de chacun d’eux et, en même temps, la puissance et la majesté du Créateur semblaient prendre positon en moi. Peu à peu, je devenais Cela. Alors, j’ai compris ma place dans cette éternité et comment en manifester la puissance. J’étais en train de naître, de naître à mes racines, élevé, comme attiré dans mes profondeurs pour regarder, dans ce face à face, l’Origine qui contient la vision du futur.

A SUIVRE…….. Je viens de vous donner de larges extraits de cette cérémonie initiatique dont je vous propose de découvrir la suite en écoutant le CD complet de ce récit. Vous y découvrirez d’autres révélations sur la fonction de la pyramide et comment la tradition égyptienne s’inscrit dans les douze notes de la grande tradition primordiale. Jean-Claude Genel.

issu de : articles-presse Planète Gaïa n°14-  Par J.Claude Genel, Spécialiste de la démarche mystique, des états de conscience élargis et de la quête de sens. Jean-Claude Genel s’inscrit dans la lignée de ceux qui ont su trouver, au-delà des traditons et des dogmes, l’enseignement direct du guide intérieur. Il anime depuis 1985 des activités d’éveil aux valeurs de l’âme.  Contact : www.gproductions.fr

Publié dans:JESUS, PYRAMIDE |on 26 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

L’énergie des pyramides

L'énergie des pyramides dans ENERGIES images-41

Depuis des décennies, l’énergie des pyramides a posé un certain nombre de questions à la conscience humaine.
Pourquoi ont-elles été construites ? Comment les effets produits par ces formes particulières sont-ils si « étranges » ?
Peut-on réellement utiliser à volonté cette énergie subtile, aux propriétés étonnantes ?

Autant de questions intéressantes et judicieuses qu’un grand nombre de chercheurs érudits se sont posées. Quelques fois les réponses, ou les intuitions, ressortant de ces recherches apportaient encore plus de questions et épaississaient le mystère. De nombreux livres ont été écrits, avec plus ou moins de bonheur. Certains, surfant sur la vague d’un «  ésotérisme à deux sous  », ne valent pas plus que le papier sur lequel ils ont été imprimés.

D’autres, en revanche, sont le fruit de travaux menés par des chercheurs érudits et compétents, qui nous ont fait part de leurs conclusions et interrogations. Nombre de celles-ci, si on y réfléchi à deux fois, apportent une pierre supplémentaire à l’édifice, déjà fort élevé, des mystères occultes anciens.

Le livre d’Etienne Guillé, L’Energie des pyramides et l’homme fait partie de ces ouvrages qui s’avèrent d’une grande valeur, si l’on prend bien la peine de les lire et les étudier avec soin. Les mystères entourant l’énergie des pyramides se trouvent éclaircis, tout au moins dans l’un de leurs aspects principaux. D’autres facettes des ces mystères restent encore à résoudre, mais ici, une avancée significative est faite.

Voyez ce qu’en dit l’éditeur :
« Des pyramides s’élèvent dans plusieurs régions du globe (Égypte, Mexique, Chine…). Un renouveau de la construction pyramidale s’amorce dans le monde moderne. Que symbolise cette forme ? 
Dans le cas des pyramides égyptiennes, les hypothèses sont multiples (monument funéraire, temple solaire…). Dans un foisonnement d’interprétations, une certitude existe cependant : les dimensions et les différents rapports géométriques caractérisant les pyramides n’ont pas été choisis au hasard. Ils sont homologues de structures cosmiques et humaines spécifiques et efficientes. Les pyramides égyptiennes recevaient et émettaient des vibrations permettant à l’être vivant d’être un relais essentiel entre le Ciel et la Terre.

En retrouvant dans ses découvertes scientifiques les données des anciennes traditions, Étienne Guillé apporte des solutions originales. Il a mis au point un langage vibratoire basé sur les conformations de molécules d’ADN présentes dans nos milliards de cellules. En utilisant ce nouveau langage, il montre que le tissage vibratoire – base de l’architecture énergétique de chaque être vivant – est tenu et animé par la pyramide de l’Esprit, la double pyramide de l’Ame et la pyramide du Corps.

Cette découverte des pyramides vibratoires de l’être vivant permet de retrouver en chaque individu la beauté et la grandeur de l’Égypte : le sentiment de l’Éternel et de l’Immuable, et l’idée que l’homme est à construire, car le processus vital est une succession de portes à franchir. Il nous faut retrouver des perceptions oubliées, plus subtiles, par lesquelles nous pouvons recevoir l’énergie du cosmos et nous transformer. »

Ceci résume parfaitement le contenu de ce livre qui, avec clarté et simplicité vous fera découvrir des horizons de recherches insoupçonnés. Il est nécessaire de citer aussi certains aspects bien connus des effets produits par l’énergie des pyramides, comme par exemple la momification de la viande, ou des fruits, l’affutage des lames de rasoirs émoussées, la charge positive de verres d’eau, charge faite à des fins thérapeutiques.
Sans oublier, bien sur, les phénomènes de transmissions « à distance » d’ondes de formes, à l’aide de pyramides miniatures et de pendules de Thot (ou pendule Egyptien).
Tous ces aspects sont également forts intéressants, mais celui traité par Etienne Guillé m’est apparu comme pouvant être utile au plus grand nombre, c’est pourquoi j’ai souhaité porter un certain éclairage sur ce livre qui mérite vraiment d’être lu et surtout étudié.

DC Braibant
Auteur du livre : «  les vérités interdites  »

Publié dans:ENERGIES, PYRAMIDE |on 22 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Les grandes civilisations de retour

Les grandes civilisations de retour dans PYRAMIDE telechargement-5

La réactivation des pyramides laisse-t-elle supposer que les grands civilisateurs sont de retour, et serons-nous en contact avec eux ?

« Oui ! Les grands civilisateurs qui ont créé la civilisation des pyramides reviendront, et certains sont déjà parmi vous mais voilent ce qu’ils sont, parce que leur fréquence vibratoire pourrait déranger ceux qui ne sont pas préparés à leur approche.

Beaucoup de grands civilisateurs se trouvent pour l’instant en Egypte, à l’intérieur des pyramides, car à l’intérieur d’elles, (surtout dans la pyramide de Khéops), il y a un immense vortex qui est relié aux constellations d’Orion et de Sirius. Les vortex des pyramides d’Amérique du Sud, eux, sont reliés aux Pléiades.

Il y a des petits vortex qui relient toutes les pyramides en activité les unes avec les autres. Ce que vous voyez des pyramides n’est en fait qu’une infime partie de ce qu’elles sont réellement.

Vous ne voyez des pyramides que des masses de pierres gigantesques posées les unes sur les autres qui forment des édifices extraordinaires. Il en est de même pour les pyramides d’Amérique du Sud. Vous les trouvez belles, vous pensez que ceux qui les ont construites devaient être des êtres qui avaient une technologie que vous n’avez pas et cela provoque beaucoup d’interrogations.

Vous ne vous êtes pas posé la question : pourquoi créer des monuments si imposants simplement pour la beauté ou pour, soi-disant, honorer les dieux ?

Non ! Tout a été calculé, tout est mathématique ! Les civilisations des pyramides ont construit des lieux extraordinaires. Ce que vous voyez n’est rien par rapport à ce qu’il y a en-dessous, et ce qu’il y a encore de plus extraordinaire, c’est qu’ils ont programmé la réactivation de ces pyramides pour votre époque actuelle.

Donc toutes les pyramides, que ce soient celles Bosnie, de Chine ou celles que vous ne voyez pas parce que certaines sont complètement enfouies sous la Terre, vont être réactivées parce qu’il y a, en elles, des balises ».

Je n’arrive pas à expliquer. Ce ne sont pas des balises. Je leur demande : emmenez-moi en Egypte, je voudrais voir ce qu’il y a en-dessous, je voudrais voir comment vous pouvez réactiver les pyramides, je voudrais……

Ils me disent :

« Tu es bien humaine de vouloir, vouloir, vouloir …. Nous allons cependant te faire ce plaisir ».

J’ai l’impression que mon corps s’en va à une vitesse inimaginable. Je me trouve maintenant devant la pyramide de Khéops. Elle me paraît à la fois grande et petite.

Ils me font passer au travers des pierres ; c’est comme si elles n’avaient pas de consistance ! J’ai l’impression que je descends des escaliers et que tout s’éclaire.

Devant moi, se trouvent des êtres très grands desquels il émane une lumière. Je ne sais pas si ce sont eux qui éclairent ou si c’est l’environnement.

Je descends encore, et je vois maintenant toute une structure. Ce que je vois est bien au-delà de la pyramide de Khéops.

« La pyramide de Khéops est comme une porte visible par les humains. Elle est surtout un condensateur des énergies qu’elle reçoit et qu’elle peut également restituer ».

Je poursuis mon « voyage » et je vois plusieurs structures très lumineuses, faites d’une matière un peu cristalline. Je vois beaucoup d’êtres qui s’affairent et ils ont tous la particularité d’éclairer. Ils ont une forme physique, mais leur corps génère une lumière.

Ils me disent :

« Nous ne sommes pas des êtres dont la sturcture est faite carbone comme la vôtre, nous sommes déjà des êtres plus que cristallins. Nous prenons un corps parce qu’il nous permet de « travailler » plus aisément dans ce qui est encore matière sur ce monde.

Le lieu dans lequel tu te trouves actuellement ne se trouve pas du tout en troisième dimension. Il est bien au-delà ! »

Je suis maintenant dans une salle et je vois des sortes d’écrans. Ce qui est curieux, c’est qu’il y a des êtres devant eux ; ils les font fonctionner avec leurs propres pensées. L’un d’eux me dit :

« Viens près de moi ! »

Je regarde l’écran et, d’un seul coup, j’ai l’impression que cet écran est une porte et que je suis emportée dans le système solaire. Tout est d’abord un peu sombre, et j’ai l’impression de voyager.

Maintenant je me trouve ailleurs, je ne sais sur quel monde. Tout est très silencieux autour de moi, mais je me sens totalement paisible, rassurée. L’être qui m’a dit de regarder dans cette sorte d’écran est présent et il me dit :

« En une seconde tu es sur un autre monde. Tu es maintenant sur ce que vous appelez la planète Mars (mais qui ne se nomme pas du tout ainsi pour nous). Ce n’est pas la peine que je te donne son nom car vous ne pourriez pas le prononcer. (Vous ne pouvez prononcer les mots qu’avec les capacités de vos cordes vocales) ».

Je suis maintenant dans un endroit de cette planète où se trouvent des êtres un peu différents de ceux que j’ai trouvés sur Terre. Ils rayonnent une lumière bleutée et ils sont plus « transparents » que ceux que j’ai vu en-dessous de la pyramide de Khéops (d’ailleurs ce n’est pas en-dessous mais beaucoup plus loin).

Ils me disent :

« Nous allons maintenant te ramener à ton point de départ. En une seconde, au travers de ce que tu nommes des écrans, nous pouvons nous projeter où nous voulons, à partir du moment où il y a d’autres écrans » dans les lieux où nous désirons nous rendre.

Je dis « écrans » car c’est le mot qui correspond à ma conscience humaine, à ma conscience terrestre.

« Dans toutes les pyramides, il y a cette sorte de petites villes. Il y en a de plus grandes dans lesquelles les grands civilisateurs sont actuellement en action. Tout se coordonne ! Ce qui se passe est bien au-delà de la conscience humaine, bien au-delà de vos petits pouvoirs, bien au-delà de vos petits militaires et de vos petits dirigeants ».

Ils sont si petits par rapport à ce que je ressens et que je perçois, et pourtant nous les trouvons parfois si grands !

Nous descendons à un autre niveau où se trouvent des êtres un peu différents, plus petits et tout ronds. J’ai cependant du mal à distinguer la forme réelle de leur corps. Ils me disent :

« Nous n’appartenons pas du tout à votre système solaire, mais nous venons aussi aider à la transformation, à la transmutation, à la réactivation.

Il y a des millions d’années, des civilisateurs extraordinaires ont permis à cette planète de grandir. Cela se passait au moment de sa « jeunesse ». Les civilisateurs n’ont jamais abandonné la Terre, parce qu’ils lui ont permis de grandir, de s’épanouir ; ils ont permis à la vie de grandir et de s’épanouir ; ils ont permis aux hommes qui étaient incarnés dans la densité de grandir et de s’épanouir.

En cette fin de cycle, les grands civilisateurs sont revenus, et vous serez très surpris, nous l’espérons, non de les rencontrer mais de voir leur œuvre, de voir ce qu’ils peuvent encore accomplir et ce qu’ils accompliront.

En fait, tout ce qui se trouve sous les pyramides aidera à la transition d’une façon considérable, avec l’aide des énergies photoniques et les apports extérieurs.

Pour l’instant, nous ne pouvons pas vous l’expliquer plus amplement, parce que vous ne pourriez encore pas l’assimiler et le comprendre. Il y a des données encore incompréhensibles pour les capacités humaines ».

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:PYRAMIDE |on 4 août, 2013 |Pas de commentaires »

Secret dévoilé sur les pyramides

Le secret caché des pyramides d’ Egypte révélé

 

Image de prévisualisation YouTube

Un Documentaire Exclusif sur les Pyramide dévoile des secrets qui changent le monde.

Que sait-on réellement sur la grande pyramide de Gizeh ?
Imaginez un film qui modifie à jamais votre vision du passé.
Imaginez que l’on découvre un pan oublié de notre Histoire.
Imaginez que cela puisse concerner notre avenir.
Imaginez que ce ne soit pas une fiction…
Voici tout ce qu’est LA RÉVÉLATION DES PYRAMIDES, l’enquête qui change le monde.

La révélation des pyramides, film réalisé par Patrice Pooyard et produit dans les Studio « Ekwanim Productions » nous emmène aux quatre coins de la planète à la découverte des sites archéologiques les plus incroyables du monde.

Les pyramides sont de véritables chefs d’œuvres architecturaux réalisées il y a plusieurs milliers d’années. Si il n’y en avait qu’une a cité, ce serait incontestablement la grande pyramide de Gizeh, dernière des 7 merveilles du monde encore présente aujourd’hui.

Construite il y a environ 47 siècles sur une colline de calcaire entièrement rasée, sa construction nous laisse sans voix :

• Cette pyramide s’appuie sur un dallage de 60 000 m2, soit la surface de 6 terrains de football,
• Elle est composée de plus de 2 millions de blocs empilés pour un poids total de 6 200 000 tonnes,
• Sa hauteur correspond à celle d’un immeuble de 42 étages,
• Elle est traversée par un couloir étroit et totalement rectiligne de près de 100 mètres,
• 130 dalles de granit hissées jusqu’à 70 mètres du sol et ajustées au 10ieme de millimètre,
• 8 face au lieu de 4,
• Elle présente une résistance hors pair aux séismes.

Mais que sait-on réellement sur sa construction ? Ce film n’est pas qu’un simple documentaire nous faisant rêver sur les exploits des bâtisseurs du passé. Au cours des minutes qui défilent, des éléments concrets et tangibles sont présentés de manière scientifique, des éléments troublant qui tendent à remettre en question notre conception de l’histoire :

• Plusieurs sites archéologiques à travers le monde ont une concordance à couper le souffle et sont alignés sur un cercle autour du globe,
• Là où certains verraient une sculpture, un ingénieur ou un scientifique pourrait distinguer une pièce de machine,
• La pyramide de Gizeh était-elle réellement le tombeau de Khéops même si personne ne peut expliquer comment elle a pu être bâtie en 20 ans,
• La grande pyramide indiquerait-elle les équinoxes, ou contient-elle vraiment Pi et le nombre d’or qui sont directement liés à la longueur de la coudée et son expression en mètres ou encore la vitesse de la lumière …

Imaginons ne serait-ce qu’un instant que tout un pan de notre histoire ai été oublié, une partie remettant en question et modifiant à jamais notre conception du passé et notre vision de l’avenir … Et si la grande pyramide de Gizeh était en fait un message codé envoyé à l’univers et conçu pour traverser l’immensité du temps ?

Que nous adhérions ou non aux conclusions proposées par ce film, il n’en reste pas moins que notre vision des bâtisseurs et du passé en sera à jamais changée après l’avoir regardé !

Publié dans:PYRAMIDE |on 13 janvier, 2013 |Pas de commentaires »

Les lieux sacrés et…

Les Lieux Sacrés et les Points de Pouvoir sur Terre

L’endroit où se trouvent les pyramides égyptiennes est-il un lieu sacré ou un point de pouvoir sur Terre et pourquoi ?

Tout d’abord, nous allons commencer par une histoire de ce lieu. Une compréhension globale de la relation entre la planète et la Source à un moment donné est nécessaire pour remettre les pyramides égyptiennes dans leur contexte. L’histoire biologique et géologique de la planète, comme nous la connaissons grâce à nos sciences, propose une explication physique du fait qu’au début de la formation de la planète, l’homme ne pouvait pas exister ici. L’environnement physique n’était pas suffisant pour les humains. Au niveau spirituel, c’est parce qu’il y avait une énorme quantité de lumière ; la Terre n’était pas encore un lieu entièrement différencié et ne pouvait pas supporter la séparation que les humains incarnent. La Terre est alors devenue de plus en plus dense à la fois physiquement et spirituellement, ce qui a rendu possible l’arrivée de nombreux êtres. Le point le plus dense a été aux environs de l’an 1000, et depuis lors la Terre a commencé à revenir dans la lumière. À l’heure actuelle, nous sommes à un point où nous sommes plus ouverts à la Source que nous ne l’avons été depuis longtemps. Notre réceptivité à la Lumière Divine donne la possibilité que s’achève l’illusion du temps et de l’espace, ce qui rend possible pour nous d’être en 5ème dimension. Là où il a fallu des millions d’années pour en arriver au point de densité, il a seulement fallu 1000 ans pour revenir au point de Lumière.

Les lieux sacrés et... dans POUVOIR egypte-1-228x300

Avec cette compréhension de l’évolution de la relation entre la Terre et la Lumière Divine, nous pouvons placer un événement donné dans cette progression de la Lumière pénétrant la Terre. Dans cette histoire, il y a eu des passerelles, dont les civilisations de l’Atlantide, de la Lémurie, les anciens Égyptiens et les Aztèques. Ils ont tous trouvé différentes façons de retourner en masse à la Source et de briser n’importe quelles limitations existant à leur époque afin de contester les illusions de limitation qui se développaient sur ​​la Terre. Les anciens Égyptiens ont canalisé une énorme quantité de Lumière Divine sous la forme d’informations. Ils en ont traduit une partie en langage et autres symboles, et ils en ont stocké davantage énergétiquement, en vue du moment où la Terre serait de nouveau prête pour cela. Alors que certains êtres utilisent l’énergie de la Lumière Source pour travailler avec l’amour, la guérison, ou d’autres formes d’énergie, les anciens Égyptiens ont élaboré de l’information à l’état pur. C’est le moment de l’histoire de la Terre où les Annales Akashiques ont été stockées. Avant de devenir purement énergétiques et gérées par des êtres énergétiques, les Annales Akashiques ont été introduites dans le physique et modifiées par les anciens Égyptiens. Cela nous donne une idée de la façon dont nous pouvons travailler avec des informations énergétiques comme les Annales Akashiques. Les anciens Égyptiens sont arrivés à trouver un moyen de contenir ces informations dans la 3ème dimension. Elles ont été détenues dans une forme physique (qui a fini par devenir purement énergétique) appelée la Salle des Archives, offrant une métaphore de la façon dont chacun de nous peut y accéder énergétiquement. Les anciens Égyptiens étaient dotés d’informations qu’ils manifestaient directement à partir de la Source, créant un pont spécifique et important entre la Terre et un travail dépassant le tri-dimensionnel.

À suivre sur 
http://www.anneduquesne.com/
Page d’origine : 
http://www.akashictransformations.net/ARonFREE

Publié dans:POUVOIR, PYRAMIDE, TERRE |on 26 octobre, 2012 |Pas de commentaires »

Décembre 2012 sur Gizeh

Le 3 Décembre 2012, 3 planètes seront parfaitement alignées avec les 3 pyramides de Gizeh

 

 Décembre 2012 sur Gizeh dans 2012 - PREDICTIONS planetsovergiza

Vous croyez que quelque chose va arriver en 2012 ? ou non ? Ce n’est pas important … Le fait est que l’alignement planétaire correspond à la disposition des  pyramides de Gizeh le 3/12/12, et cela arrivera seulement 18 jours avant le 21 décembre 2012. … 6 + 6 + 6 = 18 … Même les plus sceptiques doivent l’admettre. 

En outre, il convient de noter que cette convergence planétaire ne se produit que tous les 2 737 années.

Après avoir regardé une vidéo sur le net en ce qui concerne les chambres intérieures de la grande pyramide et la façon dont elles semblent pointer vers d’autres étoiles dans le ciel nocturne … j’ai décidé de voir à quoi ressemblera ce ciel nocturne le 3 décembre 2012 …

Ce que j’ai découvert explique que les pyramides furent construites pour honorer (ou avertir) d’un temps spécifique marqué par la convergence planétaire …

A LIRE sur la Source officielle: http://blog.world-mysteries.com/
Traduction Joseph Kirchner pour WikiStrike –
Publié par le quotidien qui réunit - lapressegalactique.com

Publié dans:2012 - PREDICTIONS, PYRAMIDE |on 22 octobre, 2012 |Pas de commentaires »

Une découverte tenue secrète

 

Depuis juillet 2002 un mur est construit autour du plateau des pyramides de Gizeh. Des gardes armés surveillent la zone et dirigent les touristes vers des sites rigoureusement sélectionnés par les autorités. Les ouvriers y travaillant 24/24 dans la plus grande discrétion.

Le mur dispose de fondations enterrées et consolidées par des barres en acier de 10 cm d’épaisseur. Il s’élève sur une hauteur de 4 à 7 mètres sur environ 8 kilomètres carrés et à plus d’un kilomètre des pyramides. Le plus étonnant est que ce mur englobe également des habitations qui ont étés déplacées et le cimetière arabe. Le chercheur Jim Hurtak a même déclaré que des couloirs, des tombes et des tunnels non explorés se situaient dans cette zone.

Une découverte tenue secrète dans ATLANTES pyramide-300x195

S’agit-il vraiment de protéger les places archéologiques des terroristes ou de mettre à l’abri du regard les futurs découvertes dans ces tunnels non encore explorés ?

Selon les rumeurs, en 2001, une chambre secrète aurait été découverte à proximité des pattes du Sphinx, mais elle aurait été classée (et serait encore) top secrète sous la pression de la CIA. Or, une autre médium, Monique Mathieu, déclara en 2000 qu’un nouveau crâne de cristal était sur le point d’être découvert en Egypte, et qu’il révèlerait au monde l’immense connaissance acquise par les civilisations oubliées (l’histoire de ces mystérieux crânes fera l’objet d’un futur post ).

Une étude réalisée par John West arriva à la conclusion que le corps du Sphinx était à l’origine celui d’un lion taillé 10500 ans avant notre ère.

Il est orienté vers le point d’équinoxe où se lève le soleil le 21 mars. Or il y a 10500 ans, le soleil se levait dans la constellation du lion à l’équinoxe vernal. Pour lui, ce n’est que beaucoup plus tard que Pharaon fit retailler sa tête à son effigie (ce qui serait à l’origine de la disproportion actuelle du monument). D’après les traces d’érosions encore visibles, le Sphinx aurait également subit le déluge 10.500 ans avant notre ère (Par contre pour certains géologues, l’érosion importante du corps viendrait du fait qu’il est taillé dans une couche de calcaire plus friable que celle constituant la tête. Cet argument n’explique pas, par contre, la disproportion  évidente entre la tête et le corps !)

Le même déluge qui engloutit l’Atlantide (date que Platon évoqua également pour la disparition de ce continent). En 1933, Edgar Cayce (« Les mystères de l’Atlantide revisitée ») avait donné une vision médiumnique du site de Gizeh. Selon lui, à proximité du Sphinx, une salle d’archive secrète renfermait l’histoire de toute l’humanité. Il ajouta qu’une colonie rescapée de l’Atlantide édifia en Egypte les bases d’une nouvelle civilisation avec l’aide d’une civilisation issue d’Orion.

Edgar Cayce

 

 

Publié dans:ATLANTES, PYRAMIDE |on 20 octobre, 2012 |Pas de commentaires »

L’Atlantide avec Cayce

Edgar Cayce, la Grande Pyramide et l’Atlantide

William Fix et Dorothée K. de Bizemont 

Edgar Cayce "La grande pyramide et l'Atlantide"La Grande Pyramide en Egypte demeure un mystère. Quels sont les secrets de sa construction? N’est-elle que le tombeau de Pharaon? Quelle est sa véritable origine? Jamais ces questions n’ont été véritablement éclaircies…

Edgar Cayce, le célèbre médium américain, guérisseur et prophète, s’est consacré à cette énigme. Ses révélations stupéfièrent les hommes de son temps et ébranlèrent le peu de certitudes que les archéologues nourrissaient. Et pourtant, ne rejoignaient-elles pas les messages des grandes Traditions?

Selon Edgar Cayce en effet, la Grande Pyramide est d’une provenance beaucoup plus lointaine qu’on le prétend. La pierre date de 12.000 ans. Elle fut taillée par les Atlantes, en elle reposent les secrets de la civilisation disparue…

Un livre passionnant qui révolutionne l’approche et l’histoire des Pyramides, ces “demeures d’éternité”, et modifie l’éclairage que nous portons sur notre origine…

Pour commander cet ouvrage par l’intermédiaire d’Amazon.com, cliquez ici

Publié dans:ATLANTES, PYRAMIDE |on 16 septembre, 2012 |Pas de commentaires »

Pyramide de Lumière

 Message de l’Archange Michel transmis par Ronna Herman 

traduit par Sonia Deffrennes pour Adapa.org

Maîtres bien-aimés,

Il est temps d’arrêter de prétendre que vous et votre monde ne changez pas, moment par moment et pensée par pensée. Il est temps d’arrêter de dénier que le nouvel âge n’est pas devant vous et qu’avec chaque pensée et action vous faites une décision afin de savoir si vous suivez la lumière ou l’ombre. Ne projetez pas vos pensées dans le futur, et s’il vous plaît, permettez au passé de se corriger lui-même car il le fera au fur et à mesure que vous montez dans la quatrième dimension et que les formes pensées négatives de l’histoire de la Terre s’équilibrent.

Pyramide de Lumière dans LUMIERE bv000010-235x300

Le mois dernier nous avons abordé l’utilisation de vos ressources cosmiques. Permettez-nous de vous donner des éclaircissements supplémentaires quant à l’influence de vos pensées et de votre intention consciente, sur le futur. Il existe de nombreux futurs parallèles sur votre planète (ou futurs probables), ceux-ci ont été créés par la conscience collective des croyances de l’Humanité. Vous, avez également de nombreux futurs parallèles ou probables que vous avez créés pour vous-même, certains sont puissants mais il en existe en général un qui a habituellement une plus grande possibilité de manifestation parce que vous y avez investi la plupart de votre énergie. Toute personne qui fait des prédictions se connecte en général dans le futur probable qui a l’énergie la plus dynamique. Mais en raison de votre libre choix, le futur est malléable et il peut changer en un instant.

Nous vous avons expliqué également comment récolter l’énergie de la conscience collective de l’Humanité. Chaque année, après avoir analysé de près  » l’état de la Terre » une décision est prise pour savoir sur quel futur parallèle nous devons nous focaliser. La Terre est encore une planète du libre choix, toutefois, il a été décrété une dispensation spéciale afin de vous aider dans le processus d’évolution et d’ascension. Quand vous alignez votre intention avec l’Esprit en disant « que ceci soit fait » ou en demandant « pour le plus grand bien de tous » vous nous donnez la permission d’ajouter votre énergie aimante à celle du Tout pour se magnifier d’autant. Cela veut dire également que beaucoup de futurs probables avec moins d’énergie sont d’autant plus diminués voir dissout car il n’y a pas de « carburant » pour les alimenter. Cela vous aide-t-il à comprendre pourquoi vous et la Terre faites de tels progrès dynamiques et que vous faites de tels bons dans la conscience ?

Beaucoup d’entre vous commencent à réaliser que vous créez votre propre monde, votre propre réalité et que vous devenez assez efficaces dans la manifestation de ce que vous désirez. Toutefois, il reste encore des difficultés voire des échecs au fur et à mesure que vous perfectionnez vos talents de maîtres vous êtes encore somme toute restreints par les énergies de la troisième dimension même si vous puisez dans les fréquences suprêmes de la quatrième et, occasionnellement, de la cinquième dimension. Laissez-nous vous donner un exemple sur la façon la plus efficace d’accéder aux différents niveaux vibratoires et créer ainsi les énergies qui vous sont disponibles :

Imaginez-vous dans un ascenseur à partir duquel vous pouvez accéder à ce que nous nous allons appeler « le supermarché cosmique ». L’ascenseur s’arrête à l’étage du milieu de la troisième dimension. Une fois sorti, visualisez une pièce énorme remplie avec tout ce que vous pouvez imaginer mais il y a un chaos et une désorganisation totale. La plupart des articles sont défectueux ou incomplets et vous devez chercher et trier dans de nombreuses pièces, niveaux et compartiments à fin de trouver quelque chose que vous voulez et qui est en bon état. C’est la cacophonie, il y a beaucoup de confusion et de discorde car tout le monde sur cet étage se précipite pour essayer de trouver ce qu’ils souhaitent, ce qu’ils considèrent leur appartenir. Il y a un sentiment de frustration et de futilité parmi cette foule qui va de coins en recoins et dont il émane une aura d’anxiété, d’impatience et de peur qui pèse sur la pièce.

Vous retournez à l’ascenseur et il vous monte au niveau médian de la quatrième dimension. En sortant, vous notez que tout est bien plus organisé. Il y a encore un peu de confusion mais il est plus facile d’aller dans les zones où les trésors que vous cherchez sont stockés. À certains endroits, les articles sont incomplets, vous pourriez dire que ce sont des articles « de seconde main ». Toutefois vous apprenez à vous focaliser sur ce que vous désirez, vous êtes rapidement conduits à la zone où c’est stocké et vous pouvez facilement y accéder et réclamer votre trésor. Il semble y avoir de nombreux niveaux ici, et alors que vous maîtrisez les « clefs de la réalisation » vous êtes capables d’ouvrir les portes où des trésors encore plus précieux sont stockés. Graduellement, vous avez accès à de plus en plus de choses dont vous avez rêvé et désiré. Aussi longtemps que votre intention est pure et que votre vision inébranlable, vous pouvez demander « tous les trucs de vos rêves » et les ramener avec vous dans votre monde physique. Après un certain temps, il vous est autorisé à revenir dans l’ascenseur alors qu’il monte à l’étage inférieur de la cinquième dimension. Vous êtes étonnés en en sortant et votre coeur chante en vous régalant de cette scène magnifique qui se trouve devant vous. Toutes les beautés que vous n’avez jamais pu imaginer sont la, elles font résonner tous vos sens et vous savez que c’est là que vous voulez rester. Néanmoins, vous savez que vous ne le pouvez pas car vous n’êtes là que pour remplir votre boite aux trésors des rêves que vous emmènerez avec vous sur Terre. Tout ce que votre coeur désire se manifeste instantanément devant vos yeux. Sur cet étage, tout est exquis dans sa perfection, il n’y a aucun défaut ou articles d’occasion. Vous découvrez que vos désirs changent rapidement et qu’il n’y a pas beaucoup de choses que vous voulez manifester vraiment sinon des qualités, vertus et attributs. Maintenant que vous savez que vous pouvez avoir tout ce que votre coeur désire créer et réclamer, les « choses » prennent un sens nouveau.

Est-ce que ce que nous venons de décrire paraît être un conte de fées pour vous, mes chers amis ? Sachez que ça ne l’est point. C’est exactement la façon dont vous manifestez et vous créez dans votre monde d’expression. Parfois vous puisez dans un peu d’énergie de dimension légèrement supérieure et cela semble être un miracle quand vos désirs sont manifestés. Et vous vous demandez pourquoi quelquefois « Ça » marche et parfois pas. Nous allons maintenant vous donner une façon imparable d’accéder à la cinquième dimension et ses trésors à chaque fois que vous le désirez.

Nous avons souvent parlé de la « pyramide » et de sa puissance. Nous vous avons aidé à construire une pyramide dans la 5ème dimension où vous vous rejoignez avec l’intention aimante d’envoyer de l’Amour/Lumière et de guérir les énergies de la Terre de toute l’Humanité. Nous allons maintenant vous aider à construire votre Pyramide de Puissance où vous irez vous retirer durant vos temps de repos et de sommeil pour y recevoir la guérison, la nourriture et pour créer ce que vous désirez. Vous y chercherez également la « Solution Divine » pour toute situation ou difficulté à laquelle vous faites face.

Visualisez, quelque soit la façon dont vous la percevrez, une pyramide de Lumière et par votre intention, demandez à ce qu’elle se manifeste dans la 5ème dimension. Il y a une pierre qui couvre votre pyramide qui contient un Rayon de Lumière arc-en-ciel qui spirale et qui contient toutes les couleurs, vertus et attributs de notre Père/Mère Dieu. En entrant à l’intérieur de votre pyramide, regardez autour de vous : les murs et le sol rayonnent une Lumière intérieure, il y a 12 chaises de cristal en cercle (vous pouvez en rajouter plus au besoin). Au milieu de ce cercle, il y a une table de cristal sur laquelle vous vous allongerez et qui prend la forme exacte de votre corps. Au dessus de celui-ci il y a un cristal de quartz transparent qui pend, ce cristal est taillé à chacune de ses extrémités et sa partie supérieure entre dans la pierre qui recouvre la pyramide. Voilà la structure de base de votre pyramide, toutefois, nous vous suggérons d’y ajouter vos touches personnelles quand vous visiterez ce temple sacré et que vous en fassiez votre lieu à vous.

Nous allons vous donner plusieurs exemples d’utilisation de votre pyramide. Disons que dans votre vie vous avez un conflit ou une situation délicate avec quelque chose ou quelqu’un. Entrez dans un état méditatif et allez dans votre pyramide de Lumière, asseyez-vous sur l’une des chaises et visualisez l’autre personne assise en face de vous avec la table de cristal dans le centre. Demandez au Sur Moi de la personne de se joindre à vous, de même vous aimerez peut-être avoir un dialogue avec cette personne mais s’il-vous-plait, prenez soin de mettre votre ego en mode passif et parlez du coeur avec votre âme aux commandes. Enoncez votre cas avec objectivité et placez votre problème sur la table en demandant une « Solution Divine » ainsi qu’un dénouement suprême qui servira chaque protagoniste. Visualisez la Flamme violette de Transmutation qui flamboie de dessous la table entourant la situation dont elle équilibre et harmonise les énergies dans la forme pensée de la situation. Maintenant, voyez le grand cristal qui pend au dessus de la table commencer à briller et à envoyer une Lumière d’Or (cela ressemblera à des éclairs comme dans un orage). Tout d’abord, ces courants lumineux vont se concentrer sur la table de cristal et la situation, ensuite, ils vont s’étendre pour remplir toute la pièce. Vous vous serez connectés à l’énergie de la « Source Divine » et vous, la personne et la situation serez chargé de « Force de Vie Cosmique de Création » Puis vous pouvez abandonner le dénouement de cette situation à la sagesse de l’Esprit. Vous devez mettre en route « l’autopilote » car vous ne pouvez pas savoir où vous allez ni comment la situation va se régler mais vous devez faire confiance que ce qui se passera sera pour le plus grand bien de tous.

Si vous souhaitez vous focaliser sur votre vaisseau physique, une maladie, une situation déséquilibrée placez-vous sur la table de cristal. Enoncez votre désir, il peut être générique ou concerner une connexion générale. Demandez à votre Sur Moi, ou votre présence du JE SUIS, d’être votre animateur et de surveillez le processus pendant que la Flamme Violette flamboie et vous entoure et qu’ensuite les rayons de lumière s’activent. Cela va grandement améliorer et accélérer le processus de libération de tous les résidus emprunts des énergies négatives dans la structure physique et dans la construction de votre vaisseau de Lumière. Vous remarquerez que vous ne pouvez autoriser personne d’autre sur votre table de cristal sans leur permission, voire seulement dans certains cas avec l’autorisation de leur SurMoi.

Passez du temps dans votre Pyramide de Puissance quand vous avez une décision à prendre ou pour solidifier et « énergétiser » vos visions et vos aspirations. Vous pourrez y utiliser les Lois Universelles de la Manifestation dans leur forme la plus dynamique au fur et à mesure que vous devenez un maître compétent de la Cocréation. Passez-y du temps à clarifier votre vision du futur dans tous les domaines : spirituel, mental, émotionnel et physique. Nous vous avons déjà donné des directives pour manifester vos désirs, maintenant, nous vous demandons de les appliquer dans votre Pyramide de Puissance et de constater les miracles qui s’en suivent.

S’il y a un groupe de situations, disons dans votre famille ou à votre travail, voyez toutes les personnes concernées assises dans les chaises de cristal et placez la situation au centre. Demandez au Sur Moi de chaque personne de se tenir debout derrière pour surveiller le processus. Une fois encore, placez la situation sur la table de cristal puis visualisez et demander que vous soit présentée le meilleur dénouement pour le plus grand bien de chacun. Demandez la « Solution Divine » et passez autant de temps que nécessaire focalisé sur l’énergie de la situation quand vous verrez la Flamme Violette l’ajuster de même que les éclairs de l’esprit la transformer dans sa forme suprême.

Il se peut que parfois vous souhaitiez être dans votre Pyramide de Puissance pour vous-même et à d’autres moments, vous pourrez l’étendre et la voir prendre la taille que vous désirez pour y inclure un grand nombre de gens et situations, petites et grandes, qui ont besoin d’être transmutées dans leur forme d ‘expression suprême. En accédant à votre Pyramide de Puissance de 5ème dimension, vous passez outre les énergies négatives et déformées de la 3ème dimension ainsi que les énergies conflictuelles et ambiguës de la 4ème. Il est temps de retrouver votre capacité à fonctionner au sein des plans de Lumière raréfiée où seule la perfection est possible. Mes amis bien-aimés, vous devenez des Etres de Lumière multi-dimensionnels au fur et à mesure que vous intégrez votre âme et que vous devenez transpersonnel. Bon nombre d’entre vous ont intégré leur Moi Solaire, leur Moi Galactique et sont sur le point d’accéder à la Source même. C’est ce en quoi consiste l’ascension, mes bien-aimés, réclamer vos facettes merveilleuses du Moi que vous avez laissées ça et là le long du chemin, lors de la descente vers ce pays de rêves appelé la Terre. 

Nous savons comme vous êtes vraiment magnifiques et nous voyons votre potentiel formidable. Entrez dans votre monde, mes chers cœurs, nous vous attendons pour vous accueillir. 

JE SUIS l’Archange Michael.

source: www.adapa.org

Publié dans:LUMIERE, PYRAMIDE |on 30 août, 2012 |Pas de commentaires »

Réactivation des pyramides

 

 « Certains d’entre vous ont pris connaissance d’une réalité qui est tellement importante qu’elle est parfois refusée. Cette réalité concerne la réactivation des pyramides.

Nous ouvrons une petite parenthèse, parce qu’il est important que nous puissions vous parler des pyramides qui sont des condensateurs d’énergies.

Réactivation des pyramides dans ENERGIES mod_article464257_1Il y a eu ce que nous pourrions appeler la « civilisation des pyramides ». Il y a des pyramides partout dans le monde, et elles existent également sur toutes les autres planètes comme sur Mars, sur Vénus et sur la Lune. Il y en a partout !

Votre datation des pyramides d’Egypte est totalement erronée, elles sont beaucoup, beaucoup, beaucoup plus vieilles que ce que vous pouvez concevoir. Certaines pyramides existent aussi au plus profond des océans. Elles étaient à la surface et des cataclysmes dont vous ne vous rendez pas compte ont fait qu’elles se sont retrouvées au plus profond des océans.

Les civilisations des pyramides ont mis en place des procédés qui se réactiveraient au moment venu, celui de la grande transition. Ce moment-là verra un changement très important de dimension, certes, mais aussi un bouleversement total quant à la conscience de la planète Terre, quant à l’électromagnétisme de la Terre et au champ électromagnétique qui entoure tout ce qui vit.

Il y a déjà eu des grands changements depuis que la vie s’est implantée sur ce monde. Il y a eu des civilisations extraordinaires qui se sont éteintes et d’autres qui sont nées.

Les civilisateurs des pyramides, eux, ont mis en place des procédés qui ne sont pas accessibles aux humains et qui se réactivent avec la conscience de la planète Terre. Comment cela peut-il être en interaction avec la conscience de la Terre ?

Les grands civilisateurs, dont ceux des pyramides, pouvaient entrer en relation avec les consciences planétaires. Ils savaient exactement ce qui se passerait en cette fin de cycle ; ils savaient également qu’il y aurait ce que notre canal avait déjà annoncé, c’est-à-dire cet immense nuage de photons qui va englober votre système solaire et qui englobe déjà d’autres systèmes solaires.

Le photon est la Lumière ! Les photons vont donc éclairer la conscience et permettre à certains voiles d’être dissous par cette Lumière.

Beaucoup de pyramides n’ont pas été découvertes et n’auront pas le temps de l’être. Elles aussi seront réactivées, même si elles sont sous des mètres et des mètres de terre, car leur énergie traverse la matière.

L’énergie émanant des pyramides sera propulsée vers ce nuage de photons. Lors de ce contact entre l’énergie émanant des pyramides et les photons, il y aura une sorte de transmutation, c’est-à-dire que tout ce qui pourrait être totalement destructeur pour la vie sera annihilé par des rayons qui iront percuter tout ce qui ne sera pas positif pour la vie sur les mondes. Dans son voyage, ce nuage gris a « attrapé » énormément de particules qui ne sont pas propices à la vie.

Donc tout ce qui sera propice pour la transition, pour la grande transformation, sera donné à ce monde, à ce système solaire, pour que la vie renaisse réellement à elle-même d’une façon extraordinaire.

pyramide dans PYRAMIDECes photons, en contact avec l’atmosphère et la vie sur ce monde, vont transformer la luminosité de tout ce qui vous entoure ; vous aurez l’impression que l’air est beaucoup plus clair, que la lumière est beaucoup plus vive, que tout est comme sublimé.

Vous ne pourrez percevoir cela que lorsque vous serez dans une conscience modifiée. Pour l’instant, en troisième dimension, vous ne pourrez pas percevoir cette nouvelle lumière car il faut que les voiles qui obscurcissent votre conscience soient dissous par les énergies photoniques.

Vous allez aussi découvrir, non seulement dans votre ciel, mais aussi dans la vie elle-même, beaucoup de choses qui vous étonneront.

En ce moment, il y a une distorsion du champ magnétique à certains endroits de votre planète, distorsion qui vient du fait que la quatrième dimension prend de plus en plus place sur ce monde, au niveau de la vibration. Petit à petit, elle annihile la fréquence vibratoire de la troisième dimension, ce qui crée des distorsions et aussi les sons étranges que vous entendez ».

Ils me montrent quelque chose d’incroyable ! C’est comme si l’énergie électro magnétique se tordait pour se redresser et être investie par une autre énergie. C’est comme si dans cette distorsion de l’électro magnétisme la quatrième dimension absorbait la troisième dimension.

C’est tellement gigantesque ! Je n’ai pas de mots pour vous décrire ce que je vois. C’est d’ailleurs au-delà des mots !

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu
Publié dans:ENERGIES, PYRAMIDE |on 20 avril, 2012 |Pas de commentaires »

Les Pyramides

Canalisé par Colin Chabot.

 

A travers les siècles, il y a toujours eu des contacts épisodiques avec nos frères d’en haut. Ils m’amenaient parfois des nouvelles de la mère patrie.  Mais moi j’étais cloué ici et je devais faire de mon mieux avec des moyens qui s’appauvrissaient inexorablement.  La splendeur de nos villes jardins n’étaient plus que souvenir lointain.  Elles avaient laissé la place à des bâtisses de plus en plus rudimentaires.

 La construction des pyramides fut une de nos dernières réussites avant de perdre totalement nos capacités surhumaines.  Elles furent érigées il y a environ huit mille ans dans le but de stabiliser l’axe et la rotation de la terre et pour longtemps.  Il ne restait environ que quelques millénaires avant le prochain grand déséquilibre.  Cet événement n’était plus nécessaire à nos yeux.  Le rôle de ces gigantesques constructions fut toujours d’attirer et de concentrer un flot d’énergie assez grand pour pénétrer dans des artères vitales de la planète et leur insuffler une force suffisante à son équilibre.

 Donc, des endroits furent choisis sur des points névralgiques des grands courants énergétiques de la terre.  Pour conserver le pouvoir magnétique ultimum de la pierre, des montagnes entières furent découpées en morceaux et rassemblées dans le même ordre au lieu choisi.  Le transport des pièces de cet immense casse-tête se faisait par répulsion magnétique, cette faculté de repousser tout objet en synchronisant sa polarité précise contraire.  Nous reçûmes l’aide d’en haut pour construire d’autres pyramides dans quatre autres lieux sur la planète.  Leurs pouvoirs furent accrus par un revêtement à double face pouvant attirer et conserver l’énergie.  Il est dommage que cette enveloppe, ayant le pouvoir de focaliser l’énergie jusque dans les veines de la terre, fut pillée pour servir, entre autres,  à faire des bijoux futiles.   La création artistique qui souligne que la vanité de ses propriétaires au détriment de ressources, de vie, d’équité entre les êtres ne devrait pas être la fierté d’un peuple.  A cause de cela, ces centrales énergétiques ont perdu beaucoup de leur efficacité.  Ce que vous saurez officiellement dans à peu près dix mille ans.

Fichier:Pyramide von Athribis.jpg

 Les pyramides à étages, qui furent construites par certains peuples, sont des reproductions maladroites de nos villes jardins abandonnées par nous.  Les plus grandes furent réalisées par des peuples possédant encore la formule de la répulsion magnétique.

 Avec l’impitoyable passage du temps, mes facultés s’amenuisèrent complètement pour ne me laisser que des bribes de souvenirs.  Ces éclairs de conscience me laissaient entrevoir des possibilités que je ne pouvais plus réaliser faute de moyens.  A quoi ça sert d’imaginer constamment de grands projets impossibles à concrétiser?  J’ai souvent passé pour un fou inoffensif ou un illuminé dangereux.  J’aurais peut-être préféré devenir amnésique pour de bon.  J’ai même souhaité que toute mon entité soit annulée, mon éternité inclus.  Jusqu’où le découragement peut-il nous mener?  Il m’était difficile d’aimer la vie sur terre parce que ma  mémoire d’avant, même floue, provoquait en moi une très forte nostalgie.  Pouvais-je oublier complètement une époque grandiose où tout était possible ?

Extrait du livre NAJA L’ILLUMINÉ -  PREMIER PORTRAIT  À L’ORIGINE DE TOUT CANALISÉ PAR COLIN CHABOT – retrouvez les écrits en son entier ici : http://www.music-close-to-silence.net/a_lorigine_de_tout.pdf

Publié dans:PYRAMIDE |on 15 avril, 2012 |Pas de commentaires »

Invitation FORUM de discussion

 BONJOUR A TOUS ET TOUTES !

Invitation FORUM de discussion dans 2007 - PREDICTIONS 150157_979163764_coeur-rouge_H224046_L

Pour ceux qui apprécient ce blog et les autres, vous pouvez nous rejoindre sur Le forum que je viens de créer, c’est un nouvel espace de discussion supplémentaire et complémentaire….

Voici son adresse : http://devantsoi.forumgratuit.org/        

       Venez nombreux ! Je serai heureuse de vous y accueillir !

Vous pourrez toujours reprendre des éléments contenus sur ce blog afin de pouvoir en discuter ensemble sur le forum !

Je vous dis donc à TRES BIENTOT !

877c29ca dans 2008 - PREDICTIONS

Portails des triples dates

 

Il s’agit de portails vibratoires numériques uniques séquencés en base 12. Ces portails ont pour but d’activer la Transition cristalline. Bien que plusieurs humains depuis en aient saisi la puissance, ils n’en ont pas vraiment compris l’importance.

 Les portails des triples dates (à partir du 01/01/01, jusqu’aux 11/11/11 et 12/12/12) sont alignés sans équivoque sur l’activation des douze aspects géopentagonaux du « double pentadodécaèdre » de la grille cristalline 144. Les douze aspects de la grille cristalline sont par conséquent intégrés aux codes d’interface humaine des rassemblements et des méditations ayant lieu à ces dates d’ouverture vibratoire. Chers maîtres, c’est très approprié.

 En plus de l’interface humaine de ces portails, les énergies codées sont insérées cosmiquement dans la grille cristalline aux équinoxes et aux solstices, particulièrement depuis l’éveil du Cristal maître en 2008 et les Déclencheurs cosmiques synergétiques. Cela s’est accru depuis la phase initiale de ces portails et cela a acquis une inertie critique lorsque la grille a été stimulée plus adéquatement. Les énergies en plein essor de la Transition cristalline déclenchent en effet l’éveil des générateurs pyramidaux planétaires et des disques solaires.

                                  Square pyramid.png

 C’est précisément pour cela que les découvertes et les « réactivations » des pyramides « anciennes » ou nouvelles sont si importantes pour l’ascension de la planète alors qu’elle s’intègre vibratoirement aux énergies supérieures de la « nouvelle » grille 144. L’essence terrestre de l’harmonique vibratoire pyramidale est géométrique et cristallo-électromagnétique. L’une de ses deux formes crée l’autre, laquelle soutient la première ; les deux formes offrent à la conscience humaine des portails d’élévation. Plus l’humanité connaîtra sa propre conscience, plus la géométrie (sacré) deviendra multidimensionnelle t plus son expression géométrique s’élèvera dans le champ de la MerKaNa. C’est ce qui se produit présentement. Cette conscience humaine adoptera d’abord la première forme, puis la seconde, tout comme la Terre est actuellement dans la troisième dimension, puis elle sera dans la cinquième, et ainsi de suite jusqu’à la douzième. Qu’est-ce qui la fera entrer dans la cinquième ? Et dans la douzième ?

 Ce ne sera pas la conscience statique, mais l’activation dynamique de la conscience supérieure. L’activation de la conscience augmente par la connaissance de la grille et par son activation, qui en projette l’énergie dans le cosmos, d’où elle est réfléchie de nouveau. Plusieurs facteurs jouent un rôle dans ce passage du plan terrestre au plan cosmique. Les générateurs pyramidaux, le nouvel encodage des disques solaires, le paradigme cristallin, tout cela s’ajoutera à la mise en réseau planétaire à l’intérieur du nouveau système, ce qui augmentera ensuite la dimensionnalité de la planète ainsi que l’accès dimensionnel de l’humanité à la MerKaNa.

 La pyramide bosniaque joue ainsi un rôle énorme dans l’harmonique planétaire, et il s’agit d’une harmonique « phi », vu son aspect multidimentionnel et sa résonance cristallin. Une fois qu’un complexe pyramidal phi est formé, il peut produire des copies reflets de lui-même dans la multidimensionnalité et, parallèlement, des contraires de lui-même dans l’antimatière. C’est le cas de toutes les formes géométriques sacrées du monde physique qui sont en résonance avec phi, y compris les formes cristallines que vous appelez les solides platoniques. Le paradoxe, c’est qu’une fois construite, certaines pyramides n’ont ni commencement ni fin dans votre temps linéaire.

 Un exemple intéressant vous en est fourni par le complexe pyramidal Moody, à Galveston, au Texas. C’est l’exemple par excellence d’un cycle complet de reproduction. Le complexe originel fut construit à l’époque atlante, à une dizaine de kilomètres au large de son emplacement actuel. Le niveau de la mer était alors très inférieur à ce qu’il est aujourd’hui. Après le déluge, le complexe fut submergé et perdu sous les Tsunamis. Une copie fonctionnelle fut créée dans l’île à l’époque moderne. Elle porte l’énergie de l’original et elle a été manifestée au moyen de l’énergie de la version multdimensionnelle. Ce n’est pas un hasard si les pyramides Moody sont situées sur le même vecteur latitudinal de 29 degrés que le complexe de Gizeh.

 Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Métatron, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. Invités spéciaux : l’archange Michaël, le Haut Conseil de Sirius. Aux éditions Ariane – Page 148.

Publié dans:HOLONS, PYRAMIDE |on 7 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

LA PYRAMIDE DE LA DUALITÉ

(Explication des défis actuels) 

 

La Quintessence de l’Être, l’État de Grâce perpétuelle à laquelle on accède dans la 5ème Tetrahedron.svgdimension, est le sommet d’une pyramide ayant pour base les quatre dimensions inférieures acceptées et intégrées : le corps densifié (état de santé physique), le corps émotionnel (état d’âme), le corps mental (état d’esprit) et le corps causal (état de conscience). 

 

Au risque de nous répéter, chacun de ces états dimensionnels correspond à des forces et des faiblesses énergétiques inhérentes aux familles d’âmes qui les soutiennent. 

 

Ainsi, Le Bâtisseur, celui qui se sert de sa force physique et de son leadership pour contribuer à bâtir un monde meilleur s’expose à la colère et à la frustration quand tout ne va pas comme il le souhaiterait, il peut alors devenir « Intimidateur » et se servir du contrôle ou de la manipulation forcée comme mécanisme de domination.  

L’Inventeur, aussi appelé le Scientifique, se sert de son intelligence pour concevoir de nouvelles technologies et/ou élaborer de nouvelles théories tant scientifiques que philosophiques. Vivant essentiellement dans son esprit, il se peut qu’il se déconnecte totalement de son corps émotionnel, faisant abstraction de toute réalité confrontante en s’absorbant dans un profond état de négation. En devenant « Indifférent » à tout ce qui l’entoure, il refuse toute énergie environnante pour s’installer dans son propre monde, dans son univers uniquement intellectuel. 

 

L’Artiste, de la famille des Créateurs Sensibles, vit une relation émotionnelle avec le monde dans lequel il vit. Ému par la beauté de l’univers qui l’entoure, il se sert de sa créativité artistique pour transmettre ce qu’il ressent (en peinture, en chansons ou en récits allégoriques et autres…). Toutefois, sa sensibilité étant parfois mise à l’épreuve face à la bêtise humaine et aux injustices qu’il rencontre, il peut alors verser dans la tristesse et la dépression, adoptant le pattern de la « Victime », impuissante et démunie, obligée de s’attirer compassion et reconnaissance pour survivre. 

 

Enfin, avec l’état de conscience de ce qui est bien et bon pour l’ensemble, vient le Guérisseur, le thérapeute, le « chamane » vivant en étroite relation avec la nature et les forces énergétiques qui en sont issues. C’est celui qui, ayant de la facilité à entrer en relation avec ses semblables, peut facilement « marchander » ses faveurs ou ressentir de la culpabilité lorsqu’il fait passer ses besoins avant ceux des autres. Oubliant que sa première mission est de vivre en communion avec la Source de toute vie et de se guérir lui-même en premier, il peut alors endosser le rôle accablant du « Sauveur » ou de l’Interrogateur (celui qui remet en questions toutes les interrogations existentielles possibles). 

 

Chacune de ces familles d’âme a son rôle à jouer sur la planète. Toutefois, la mission première de chaque individu est de vivre dans l’amour inconditionnel d’abord envers lui-même, puis envers tout être vivant. Tous et chacun de ces états dimensionnels, quoique vertueux, doivent néanmoins se vivre dans l’Équilibre. Les excès peuvent s’avérer aussi dommageables que les manques. 

 

Dans le processus du deuil, chaque étape se doit d’être vécue et chacune de ces familles d’âmes peuvent nous inspirer dans notre cheminement vers l’acceptation ultime de qui nous sommes. Une fois que nous avons traversé le déni, la colère, le marchandage et la tristesse, nous pouvons prendre du recul face à la situation vécue et lâcher-prise suffisamment pour acquérir la Sagesse et laisser s’installer en nous la paix intérieure, voire même l’état de Grâce à laquelle nous aspirons tant : celle qui ouvre la porte de la 5ème dimension… C’est le sommet de la pyramide : la Quintessence de l’Être divin que nous sommes. 

 

Les bases de cette pyramide sont la force physique, la stabilité émotionnelle, la clarté du mental et la communion consciente au Grand Tout Universel. Oublions un instant ce monde de dualité dans lequel nous vivons. Depuis de nombreuses vies, nous tentons de dépasser cette dualité, de la transmuter dans toutes nos cellules… sans succès! 

 

Sixteenth stellation of icosahedron.pngTelle une veine fuyante, chaque fois que nous avons fait le tour d’une question, que nous croyons une blessure enfin réglée et guérie, il survient un événement douloureux qui vient raviver notre douleur. Se pourrait-il que la cause profonde de cette impossibilité à surmonter l’adversité réside dans le fait que la dualité tridimensionnelle s’appuie non pas sur deux contraires, mais sur quatre?

 

 Les quatre étapes précédant l’acceptation et, donc la résolution du deuil, serait-elles les bases même de cette pyramide dont, pour atteindre le sommet, il importe de sortir de cette « course folle », cette « foire d’empoigne » que représentent les quatre principaux mécanismes de domination : l’intimidateur, la victime, l’indifférent et le sauveur… 

 

Nier l’un ou l’autre de ces personnages en nous équivaut à escamoter une des quatre étapes essentielles pour parvenir à l’acceptation, l’ultime lâcher-prise nous permettant de compléter notre processus de deuil… le deuil de toutes ces limites que nous nous sommes imposées et qui nous ont emprisonnés jusqu’à maintenant! 

 

Entrez en vous-même un instant et regardez-vous tel que vous êtes : Quel premier rôle vous êtes-vous donné jusqu’à présent dans votre vie? Celui du Bâtisseur/Intimidateur, de l’Inventeur/Indifférent, de l’Artiste/Victime ou du Guérisseur/Sauveur de l’humanité toute entière?… Et quelle partie de vous avez-vous sublimé durant toutes ces année? La colère, le déni, la tristesse ou le marchandage/culpabilité? Aspirez-vous sincèrement à boucler la boucle du malheur et vous ouvrir à l’Allégresse? 

 

Il suffit de dire un OUI définitif à l’expression de toutes ces parties de vous-mêmes. Peu importe comment cela doit se passer. Faites confiance à votre Moi supérieur. Au Grand Sage, qui du haut de sa pyramide, n’aspire qu’à se pencher vers vous pour vous accorder toute l’aide dont vous avez besoin pour vous hisser jusqu’à lui…à VOUS, à l’Être Divin que vous Êtes! 

 

LA PYRAMIDE DE LA DUALITÉ  dans PYRAMIDE barre20separation

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 14 septembre 2004, disponible aussi sur www.biancagaia.com 

Vous êtes invité à faire circuler ce message à condition d’en respecter l’intégralité, 

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire de notre liste d’envoi, 

commander un channeling personnalisé ou tout simplement communiquer avec Diane

par téléphone (450) 752-0224 ou par courriel : dleblanc@biancagaia.com  

Publié dans:PYRAMIDE |on 3 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Pyramides en Bosnie


La pyramide bosniaque du soleil
 Pyramides en Bosnie dans PYRAMIDE 220px-1973_VisokoPrès de la ville de Visoko, à 30 kilomètres au nord de Sarajevo, il y aurait une pyramide de pierre de taille monumentale, indique l’archéologue bosnien spécialiste de l’Amérique Latine, Semir Osmanagic, qui vit et travaille aux Etats-Unis. C’est sous l’impulsion d’un directeur de musée local, que des études du relief ont été faites près de Visoko, au nord ouest de Sarajevo. 

L’hypothèse des pyramides de Bosnie (en bosnien, Bosanska piramida), appelées aussi « pyramides bosnienne » ou « colline de Visočica », est une hypothèse à prétention archéologique dont la presse s’est faite l’écho en octobre 2005

Vue sous certains angles, la colline de Visočica, haute de 213 mètres et qui a été le centre de la capitale médiévale bosnienne Visoko, au nord-ouest de Sarajevo a une forme symétrique pyramidale. C’est à partir de cette constatation que Semir Osmanagić, écrivain bosnien, a formulé une théorie selon laquelle cette forme serait d’origine humaine. Sa théorie n’a reçu aucune reconnaissance de la part de la communauté archéologique internationale et a été dénoncée par une pétition d’archéologues comme un « canular cruel » et un « gaspillage de ressources. »

Les fouilles de la « Fondation du parc archéologique de la pyramide bosnienne du Soleil » 

Semir Osmanagić a créé la « Fondation du parc archéologique de la pyramide bosnienne du Soleil », laquelle est chargée des fouilles depuis l’année 2005. La fondation se présente comme composée d’une équipe internationale d’archéologues, d’historiens, d’anthropologues et d’égyptologues venus d’Australie, d’Autriche, de Bosnie-Herzégovine, d’Écosse, de Slovénie, d’Égypte et des États-Unis. Les fouilles ont commencé en avril 2006, et pour le moment, aucune échéance n’a été annoncée.

  ExcavationsVisocica.jpg  ExcavationsVisocica3.jpg  DSCF7911.jpg ExcavationsVisocica2.jpg      

Les fouilles ont porté tout d’abord sur la plus haute des trois collines de Visočica, présentée aujourd’hui comme « la pyramide bosnienne du Soleil ». Puis les travaux se sont élargis aux deux collines voisines nommées « la Pyramide bosnienne de la Lune » et « la Pyramide bosnienne du Dragon », repérées par le satellite de la NASA (satellite haute résolution, NASA Landsat-7) et par photographies aériennes (le rapport fait mention de deux autres pyramides, dont l’une nommée pyramide de la Terre ). La dénomination de ces collines trouverait sa source, selon Osmanagić, dans leur ressemblance avec les pyramides mexicaines du Soleil et de la Lune. Un rapport émis par la fondation énumérant ses conclusions sur sa recherche. Ce rapport n’a obtenu aucune validation de la communauté scientifique internationale. Les avis des experts internationaux divergent sur l’hypothèse d’une première pyramide européenne. La majorité des archéologues et géologues réfutent toute hypothèse d’une construction humaine.  Voir la suite de l’article Wikepedia…..  

Publié dans:PYRAMIDE |on 8 août, 2011 |Pas de commentaires »
12

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3