Archive pour la catégorie 'O.V.N.I et E.T.'

OVNI

OVNI  dans O.V.N.I et E.T. Ovni-35Nous ne sommes pas les seuls qui ont parlé de ces choses. En fait, même la science vous l’a dit ! La science de la prédiction est bien établie sur cette planète. Depuis déjà plus d’une décade, des personnes oeuvrant dans une université ont découvert comment certains dispositifs réagissaient à la Conscience Humaine (Princeton University – The Human Consciousness Project . Informations en français sur ce projet en cliquant ici. Étant donné que la conscience humaine est inter-dimensionnelle, ces dispositifs réagissent avant que n’arrive l’événement ! L’on pourrait dire que ces dispositifs ont la capacité d’aller chercher la partie aléatoire d’un potentiel. Ce n’est pas un secret. Même mon partenaire a déjà parlé de ces choses. C’est une étude très intéressante qui se rapporte à l’énergie de l’humanité, et les futuristes adorent ces machines, car elles commencent à réagir avant que les choses potentielles arrivent. Les scientifiques ont vu des événements qui allaient attirer l’attention et la compassion mondiales avant qu’ils ne se réalisent. Des événements tels que le tsunami de 2004 et le décès de la princesse Diana. 

Récemment, ces indicateurs ont commencé à signaler que quelque chose allait bientôt se réaliser. Ces dispositifs ou machines indiquaient qu’une chose faisant partie de la conscience mondiale allait se réaliser. Cet événement se situait autour de la mi-octobre. En réalité, ils ont repéré un changement mondial qui a eu lieu les 13 et 14 octobre 2008. Ce fut un changement majeur. La Terre est entrée dans un niveau inter-dimensionnel. Le saviez-vous ? Si vous ne le saviez pas, c’est justement ce dont je veux vous parler. Comment vous décrire cet événement ? Les Humains ont tendance à « linéariser » ces potentiels inter-dimensionnels dans leur propre système de croyances, afin de les rendre viables pour leur mental 3-D. Des milliers d’Êtres Humains étaient convaincus qu’un gigantesque OVNI allait atterrir sur Terre le 13 ou le 14 octobre 2008, et que de brillantes ou sages entités extraterrestres allaient en sortir. Cet OVNI serait d’une dimension inimaginable et cet événement ferait les manchettes mondiales. Ce groupe d’Êtres Humains croyait fermement à ce potentiel, puisque c’était une vision qui était perçue par la collectivité. Ils ont largement publié cette information, car ils étaient convaincus (http://terrenouvelle.ca/Messages/2008/08/21/un-vaisseau-mere-se-montrera-le-14-octobre). 

C’était la meilleure conclusion à laquelle ils avaient pu arriver au sujet de ce grand changement, à cause de la linéarité humaine. Il fallait s’y attendre. Ils l’ont moulé dans la 3-D, afin qu’il devienne sensé. Un OVNI arrivait de loin, atterrissait, et des entités bienveillantes en sortaient dans le but de vous aider. Je vous le dis tout de suite, il n’y a rien de mal avec cela. Ils ont agi de bonne foi et au meilleur de leurs connaissances. Toutefois, est-ce qu’ils ont bien compris la situation ? Est-ce qu’un atterrissage d’OVNI a été signalé sur Terre ? Non. Ça ne s’est pas passé de la manière qu’ils avaient prévue. Cela ressemble à un puzzle. Compte tenu du nombre de participants à cette prédiction, qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ? Est-ce que les instruments scientifiques avaient raison ? Oui. Cependant, vous n’avez rien vu, n’est-ce pas ? Permettez-moi de continuer. Lors d’un message précédant cet événement, je vous ai dit de ne pas craindre le changement d’octobre, puisque même Kryeon a vu un défi à venir. Kryeon voit les potentiels qui sont sur la ligne de front, pour ainsi dire. Je ne suis pas le seul à vous avoir parlé du mois d’octobre. Apparemment, de nombreuses sources et de nombreux endroits vous ont dit :  » Méfiez-vous d’octobre.  » Vous auriez pu appliquer simplement la numérologie du 13 et du 14. Le 13 devient 4 ( 1 + 3 = 4 ). En termes de numérologie, le 4 signifie l’énergie de la Terre. Le 14 devient 5, ce qui signifie un « changement ». Par conséquent, la numérologie disait que la Terre (Gaia) allait effectuer un changement. Vous pensiez peut-être à un gros tremblement de terre qui aurait bouleversé toute la population mondiale. 

Ovni-35 dans O.V.N.I et E.T.L’ampleur du tsunami a changé la rotation du noyau de la Terre. Vous pensiez peut-être que le changement global d’octobre 2008 allait ressembler à ce tsunami. Maintenant, voici ce que vous devez savoir; il y a un vieux paradigme énergétique qui connecte Gaia à la conscience humaine. Chaque changement qui modifie la vibration de la conscience globale nécessite une sorte d’événement physique sur cette planète. Dans le cas de ce changement d’octobre 2008, il devait y avoir un tremblement de terre, un mouvement de la croute terrestre de cette planète. Voilà comment la conscience humaine est connectée à Gaia. Je demande de nouveau à mon partenaire (Lee) de faire attention, car je veux être bien compris. Je lui demande de procéder lentement. Il y a deux semaines, cette planète est entrée dans un niveau inter-dimensionnel sans que le changement prévu ne survienne. Toutes les sources, y compris celles de mon côté du voile, avaient prévu quelque chose de plus grand que ce qui a eu lieu. Nous n’avions pas remarqué à quel point la conscience humaine s’était élevée. Le résultat de cette élévation de conscience a annulé le tremblement de terre prévu. C’est la première fois qu’une telle chose arrive sur Terre. Un changement majeur s’est effectué sur cette planète, sans passer par une catastrophe qui cause un grand nombre de victimes. Sachez que cette ancienne connexion énergétique à un rapport avec la compassion, et que la seule manière de générer la sorte de compassion nécessaire pour un changement majeur était les catastrophes auxquelles vous aviez l’habitude, mais ça ne s’est pas passé de cette manière. 

Toutes les prévisions étaient là. Qu’en est-il de l’atterrissage de l’OVNI ? Eh bien, si nous regardons l’aspect inter-dimensionnel, cette planète a été imprégnée comme jamais auparavant, par la sagesse des anciens. Le tout s’est réalisé sans agitation et sans que la Terre n’ait besoin d’une catastrophe dite naturelle, puisque la compassion nécessaire avait été générée. Est-ce que l’atterrissage de l’OVNI a eu lieu ? D’une certaine manière, l’on pourrait dire qu’il a eu lieu, car la vibration de cette planète est plus élevée qu’avant. Il s’agit d’un changement de conscience qui, normalement, aurait requis une implication physique de la planète, mais vous l’avez effectué sans tambour ni trompette, n’est-ce pas ? Béni soit l’être humain qui se glisse directement dans un changement majeur sans perturbations physiques, car il y a un nouveau paradigme qui est en train de prendre naissance. Il pourrait s’énoncer comme suit ; Les changements majeurs pourront désormais se réaliser sans le besoin de catastrophes naturelles. Cet objectif peut se réaliser seulement si la conscience humaine est assez élevée, mais elle l’était en octobre 2008. Il n’en sera peut-être pas ainsi à chaque changement majeur, mais vous avez tout de même réalisé « une première mondiale ». Les choses bougent rapidement, et même les meilleurs futuristes seront pris de court par un manque de cohérence visionnaire, puisque c’est ce qui se passe avec les choses intemporelles qui sont en transition vibratoire (Kryeon parle de ce que la Terre est en train de vivre). 

L’incroyable Être Humain nous a, une fois de plus, tous étonnés… Comme ce fut le cas en 1987 (la Convergence Harmonique). Le changement fonctionne. Moins de la moitié de un pour cent de la population mondiale qui s’éveille est suffisant pour créer la Paix sur Terre. Beaucoup d’Humains pleurent et disent :  » Oh, Kryeon ! Est-ce que cette paix va bientôt arriver ?  » Tout dépend de vous. Toutefois, les choses vont arriver plus rapidement que vous ne le pensez. Tout ce que vous avez à faire est de regarder à l’intérieur, afin de renforcer le processus. Libérez la lumière que vous portez en vous. Il s’agit de la découverte de soi. C’est ce que je voulais vous dire. Faut-il s’étonner du fait que vous soyez si chèrement aimés ? Et voilà, c’était mon message de ce soir ! Je souhaite que ce message soit diffusé, afin que d’autres puissent le lire ou l’entendre. Il est typique pour un Être Humain de dire :  » Eh bien, c’est intéressant !  » Ensuite, il retourne au train-train de sa vie quotidienne. Je suis assis ici, de ce côté du voile, et je vous dis :  » Pourquoi ne feriez-vous pas éclater des ballons, construire une statue ou des choses similaires, afin de célébrer ce changement qui s’est réalisé en douceur ?  » Combien d’entre vous auraient le courage d’organiser une « fiesta », dans le but de célébrer les choses qui ne se sont pas produites ? Quel concept. C’est incroyable. 

Tel est notre message. Il se rapporte à ce que vous faites. Beaucoup de channels vont aborder ce sujet de près ou de loin, et quelques-uns vont parler de ce que vous faites. Recherchez la cohérence des messages, car c’est la grande nouvelle du jour. Il nous est difficile de vous dire au revoir. Nous terminons en vous disant que des vies ont été changées. 

Et c’est ainsi. Kryeon 

barre feuilles

Extraits du channeling « L’incroyable humain, novembre 2008 : http://www.kryon.com/k_channel08_Venezuela.html – Traduction et/ou interprétation de Jean-M. Gobeil : SITE : http://kryeon.oldiblog.com 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 15 septembre, 2011 |Pas de commentaires »

vidéos d’ovnis

UFO Italy 

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 Image de prévisualisation YouTube

 

 

UFO Sighting in Texas 

Image de prévisualisation YouTube 

 

UFO Apparition in the forest 

 

Image de prévisualisation YouTube

UFO FILM BILLY MEIER II 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

issus du Site de Patricia Cori http://sites.google.com/site/lespleiadiens/pv-p-2 

 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 23 août, 2011 |2 Commentaires »

Crop circle et extraterrestres

Cartoon parodique de l’explication Origine extraterrestre 

Explication extraterrestre :

Parmi les groupes qui étudient ces phénomènes, le BLT Research Team, Inc, du nom de ses trois initiateurs, John Burke (homme Crop circle et extraterrestres  dans CROP CIRCLES 220px-Landscape_of_science_fiction_Luc_Viatourd’affaires new yorkais), Wm.C. Levengood (biophysicien du Michigan) et Nancy Talbott (productrice de musique collaborant par ailleurs à l’université du Maryland et au Harvard College). Les chercheurs de ce groupe ont découvert des isotopes radioactifs rares dans les agroglyphes, ils auraient aussi trouvé des modifications structurelles profondes dans les nœuds des plantes tressées (et non simplement couchées). Les travaux de Wm.C. Levengood & co. ont été largement contestés par les sceptiques, particulièrement sur le plan méthodologique, tel que par exemple Joe Nickell dans son article Levengood’s Crop-Circle Plant Research. De plus, les sceptiques expliquent de manière prosaïque les agroglyphes présentant des plantes tressées.

Photo image issu du site de Luc Viatour à visiter…..

Boules de lumière

  

220px-Cae-20-legendrekvater1976couverturegalaxie140 dans O.V.N.I et E.T.W. C. Levengood et N. P. Talbott défendent l’hypothèse selon laquelle les agroglyphes sont réalisés par des « boules de lumière » (en anglais Balls of light), qui sont à mettre en relation également avec les phénomènes de Foo fighters. Selon eux, de telles boules de lumières émettraient des micro-ondes qui réaliseraient la forme dans les blés. L’origine de ces boules n’est pas précisément définie. Dans un article de 1999, Levengood et Talbott prétendent que les blés ont été irradiés. E. H. Haselhoff (2001) propose dans la foulée un modèle physique explicatif.

 Joe Nickell, membre du Committee for Skeptical Inquiry, a mis en question la fiabilité de ces résultats : l’analyse n’avait pas été faite en double-aveugle et il semblerait que les laboratoires ne puissent pas distinguer les épis de blé qui proviennent des agroglyphes de ceux qui n’en proviennent pas, si on ne leur donne pas l’information avant toute analyse. De plus, le modèle de Haselhoff (2001) n’explique pas comment les micro-ondes coucheraient les épis de blé ni comment ils traceraient la forme de l’agroglyphe dans le champ, mais seulement une possible différence de longueur entre les épis. 

Les agroglyphes dans la fiction 

      .  

Mystère, série télévisée de Didier Albert (2007), diffusée pendant l’été 2007 sur la chaine TF1 ; 

  • Dans le film Chicken Little (2005), des agroglyphes sont créés par des aliens alors qu’ils poursuivent les héros à travers un champ de maïs ; 
  • Signes, un film de science-fiction au sujet des agroglyphes écrit et réalisé par M. Night Shyamalan et distribué durant l’été 2002, attribue aux extra-terrestres la formation de motifs en cercles dans les champs de blé et autres céréales ; 
  • Scary Movie 3 parodie partielle de Signes ; 
  • Roswell (série télévisée consacrée à un groupe d’extra-terrestres, montrant des agroglyphes dans son générique) ; 
  • Kaamelott (série télévisée diffusée sur M6, et notamment les épisodes Silbury Hill et Silbury Hill II). 

Voir l’historique de wikipedia…..  

Publié dans:CROP CIRCLES, O.V.N.I et E.T. |on 12 août, 2011 |1 Commentaire »

Extraterrestres ou pas

Les Extraterrestres Interviennent Sur Terre 

Extraterrestres ou pas dans ENERGIES inannamoonDans toutes les civilisations, plusieurs paramètres sont mis en relief. Les mathématiques, l’écriture, l’astrologie, les pratiques religieuses. Mais ce que nous avons du mal à cerner dans la mise en place de ces civilisations, c’est la part du bon et du mauvais. 
Qui a fait quoi et depuis quand ? Est-ce l’humain ou les extraterrestres ?
Après bien des recherches nous sommes arrivés à retracer les liens entre les sumériens, la confrérie du Serpent et les hébreux, ainsi que la découverte des relations énergétiques des planètes conjointes au Zodiaque. Ce qui nous a conduit à suivre cette route et à émettre cette hypothèse, est le fait qu’Abraham soit originaire de UR en Mésopotamie et que le chiffre 12 est présent dans bien des données. 

Bien comprendre pour mieux situer : Le lieu 

UR ou OUR, de – 3.500 à – 700, ville d’Agadé, proche de l’actuelle Bagdad, est connue pour sa grande « ziggourat » sorte de temple en forme de tour à étages auxquels on accédait par 3 escaliers. 
Un des plus grands rois de Ur, Ur-Engur, aurait promulgué les premiers codes dont se serait inspiré Hammourabi. Ce dernier était un des rois de Babylone de – 1.792 à – 1.750, à la fois grand conquérant et grand administrateur. Il a unifié la Mésopotamie qui était divisée depuis 3 siècles, et Babylone devient le centre suprême pour les amorrites, les akkadiens et les sumériens. Empire où se côtoient aussi les élamites, les sémites, les goutis, les kassites. Hammourabi décrète une seule langue devant autant de diversité, celles des akkadiens…..
Sur un plan religieux, c’est une révolution. Il permet les anciennes divinités locales, restitue des statues des divinités anciennes et diminue le nombre de dieux, en forçant à s’identifier l’une à l’autre des divinités rivales, et même à les déposséder en faveur de Mardouk et Enlil


Ce serait sous Hammourabi que la tour de Babel aurait été construite. Babylone avait 8 portes d’accès, La principale était dédiée à Ishtar, déesse de la fécondité, mais qui aussi, dans notre recherche de logiciel et programme, était l’énergie primordiale Yin. Elle descend aux enfers (la descente
d’Inanna ) et pour ressortir doit être échangée contre son conjoint Tammouz – Dumuzi, énergie yang (ou branchement). 

siegejerusalem6 dans O.V.N.I et E.T.La ville comprenait 150 figures de dragons ou de taureaux dessinés et sculptés – donc sous l’ère du taureau de – 4.000 à – 2.000 -. Une avenue large de 25 mètres traversait la ville pour arriver à la grande ziggourat, la fameuse tour de Babel. Cette tour était bâtie à la manière des pyramides de 90 m de côté et 7 étages de haut, reliés par des magnifiques escaliers extérieurs donnant accès aux neuf cent chapelles (dont 600 divinités célestes et 300 terrestres) qui étaient ornées de pierres précieuses et de statues en or, en bronze, en bois de cèdre du Liban. Les Babyloniens l’appelaient « le temple de fondation entre le ciel et la terre » (Récit selon Hérodote). 

 

mini-fleche Pour connaître la suite, Rendez-vous sur le site http://lesmessagersdutemps.com 

Publié dans:ENERGIES, O.V.N.I et E.T. |on 6 août, 2011 |Pas de commentaires »

OVNIS et ET

DOSSIERS, RAPPORTS ET TEMOIGNAGES
Phénomène Ovnis et les Extra-Terrestres
 

DOSSIERS ET RAPPORTS SUR LES OVNIS : 

OVNIS et ET dans O.V.N.I et E.T. ovni11

Le Rapport COMETA Rapport secret sur le phénomène ovni. 


Le Crash de Roswell Une soucoupe volante s’ést écrasée le 2 juillet 1947 à Roswell, au Nouveau Mexique. 


La Vierge de Fatima Témoignage sur l’apparition de la Vierge à Fatima le 13 octobre 1917. 


Le Groupe Majestic 12 Une des organisations secrètes qui s’occupaient de tout ce qui concernait les Ovnis. 


Des Bases sous la Terre Bases et galeries dans le monde. Hypogeum de Hal : Les souterrains de l’ île de Malte. 


Le Mothman L’énigme de homme-phalène en Virginie. Les hommes en noir et des contactés. 


Ummo Le mystère des lettres ummites, il existe environ 180 documents répertoriés. 


OVNI et nucléaire Contrôle Stratégique Aérien et Installations Nucléaires. 


Le Plateau D’Albion Observations de soucoupes et présence de Gris dans la base de lancement de missiles.

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 26 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Désinformation E.T

 

Technique pour désinformer en ridiculisant 

 

Le debunking, de l’anglais « debunk » qui signifie « discréditer » ou « démythifier », est l’art qui consiste à nier et à discréditer tout évènement ayant trait de près ou de loin à l’existence d’êtres extraterrestres. 

 

Rendez-vous sur : http://secretebase.free.fr/ovni/debunking/debunking.htm  

 

Les documents du MJ12 (Majestic 12) ont séduit de nombreux chercheurs et ufologues, avant d’apparaître comme des faux habiles dépassant les limites du canular ou de l’action individuelle. Ainsi, sur un prétendu mémo adressé par le président Truman au général Twining est reproduite la signature du président, empruntée à un vrai document. Un tel détail ne saute pas immédiatement aux yeux, mais est voué à être découvert tôt ou tard… Le doute est donc jeté. Puisqu’un cachet officiel, un en-tête administratif ou la signature d’un président de l’Etat était devenu une preuve de l’implication des autorités américaines dans le dossier OVNI, il fallait déconsidérer ceux-ci et jeter le trouble en répandant le FAUX.

Voir : Majestic 12

Une fois lancée, la désinformation doit être répandue à travers des caisses de résonance. Celle destinée à l’opinion publique, et transitant par les médias, bénéficie souvent d’un remarquable synchronisme. Alors que les informations intéressantes et de qualité sont rarement relayées par les médias, et généralement avec retard, celles relevant de la désinformation sont diffusées avec une rapidité qui les rend très eficaces! Le phénomene des cercles de récolte (crop circles), qui est peut-être lié aux OVNI, a fait l’objet d’une remarquable campagne de désinformation en 1991. Tandis que le phénomène prenait de l’ampleur, les médias britaniques et internationaux délivrèrent subitement, et de concert, l’information selon laquelle deux retraité britanniques, Doug Bower et Dave Chorley, étaient les auteurs des figures. La nouvelle fut dabord lancée par le journal « Today », le 9 septembre 1991, puis fit le tour du monde des rédactions. Elle se révéla vite mensongère, mais ne fut jamais corrigée par les médias qui l’avaient véhiculée.

Voir : Les Crop Circles

Curieusement, c’est à partir des années 50 que le gouvernement américain exerce un « debunking » total et systématique sur le phénomène des OVNI, c’est à dire leur dénigrement, dans l’opinion et c’est aussi dans les années 50 qu’apparurent des rumeurs sur les OVNI comme étant en fait des engins secrets issus de soucoupes volantes nazies.

Voir: Les Secrets des Nazis

 

Désinformation E.T dans O.V.N.I et E.T. Sine_Bar_v1.summ

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 20 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

APPAREILS NON IDENTIFIES

LES OVNIS EN PHOTOS & VIDEOS


Les photos présentées dans le dossier ci-dessous ne sont peut-être pas des Ovnis mais elles sont authentiques et ne sont absolument pas des montages. Ces photos ne sont pas truquées! 

DOSSIER à aller consulter ici…..  

2 FILMS SUR LES OVNIS VOIR                      Russie
Un document filmé en Russie dont l’origine reste mystérieuse. Auteur, zone et date inconnu. L’engin ressemble à beaucoup d’autres aperçus à divers endroits de la terre.
Sur un deuxième film, il y a une foule de témoins qui assiste au phénomène et qui le montre l’ovnis du doigt. Cependant nous ne voyons pas la foule et l’objet.
 

VOIR                      Australie – Sydney
On découvre dans ce film, au-dessus du zoo de Sydney en Australie un petit nuage rose, comme arrosé par la dernière lueur du soleil, et qui abrite un point lumineux qui paraît grand. A mesure qu’on regarde ce nuage, on se rend compte qu’il n’est pas naturelle. Voici alors qu’une seconde lumière se détache de la première entraînant elle aussi avec elle un petit nuage rose. Le zoom en fin de document nous permet de mieux apprécier la séquence.

APPAREILS NON IDENTIFIES dans O.V.N.I et E.T. barre114

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 20 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

GUIDE EXTRA-TERRESTRE

GUIDE EXTRA-TERRESTRE dans O.V.N.I et E.T. emoticones_extra_terrestre_3  Petit guide sur les extraterrestres et les Ovnis 

QUE SONT LES OVNI ?

A QUOI RESSEMBLENT LES OVNI ?

A QUELLE VITESSE SE DEPLACENT-ILS ?

COMMENT RECONNAÎTRE UN FAUX EN MATIERE D’OVNI ?

Etc….

 

 Bien qu’il y ait eu, ces derniers 40 ans, des dizaines de milliers de rapport OVNI, moins de 1% ont été établis comme étant des faux. Pour la plupart, des enquêteurs compétents ont su reconnaître les faux presque immédiatement. Le type de mystification le plus commun est celui qui consiste à attacher une bougie ou une fusée éclairante à un ballon gonflé à l’hélium. En de rares occasions, des mystification plus élaborées ont eu lieu, nécessitant des enquêtes plus approfondies. 

Pour éliminer les possibilités de mystification, on doit examiner la crédibilité des témoins, les détails du rapport, et toute preuve physique, surtout les photos. La validité et la fiabilité de ces éléments doit être certifiée avant qu’un enquêteur puisse avoir confiance dans les faits. La fiabilité d’un témoin peut se vérifier en interrogeant les voisins, les amis, les parents, les collègues de travail et autres associés. En particulier, un enquêteur cherche à déterminer si la personne a la réputation d’être responsable et sincère, ou celle d’être un farceur, blagueur ou mystificateur. 

Tout savoir en nous connectant ici …. 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 19 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Secret sur les Ovnis

 

Des dossiers secrets sur les Ovni livrés au public en Angleterre                              

Publié le 20/10/2008 à 13:28 Reuters
Des dossiers secrets sur les Ovni livrés au public en Angleterre 

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/des-dossiers-secrets-sur-les-ovni-livres-au-public-en-angleterre/924/0/284151

Secret sur les Ovnis dans O.V.N.I et E.T. ovni02_gif

Deux avions de chasse de l’US Air Force avaient reçu en 1957, en pleine Guerre froide, l’ordre d’abattre un objet volant non identifié (Ovni) au-dessus de l’Angleterre, révèlent des dossiers confidentiels du ministère britannique de la Défense rendus publics lundi à Londres. 

L’un des deux pilotes, Milton Torres, aujourd’hui âgé de 77 ans et qui vit en retraite à Miami, était sur le point de tirer 24 roquettes lorsque cet Ovni, dont les évolutions étaient imprévisibles et la signature radar faisait penser à « un porte-avions volant », a soudainement disparu des écrans. 

Torres, alors lieutenant, a témoigné que l’objet était un moment resté immobile avant de disparaître à une vitesse estimée à plus de 12.000 km/h. 

Revenu à sa base, Torres a été convoqué par un inconnu, « bien habillé, comme un vendeur d’IBM », qui lui a ordonné de garder le silence sur toute cette affaire, ce qu’il a fait pendant plus de trente ans. 

Le récit de Torres figure parmi des dizaines d’autres témoignages sur les Ovni qui viennent d’être remis aux archives nationales britanniques. 

Dans son témoignage manuscrit, Torres raconte comment il a décollé un soir aux commandes de son chasseur F-86 D Sabre de la base de la Royal Air Force de Manston, dans le Kent, en mai 1957. 

« Je n’étais que lieutenant mais j’avais bien conscience de la gravité de la situation. Avant même de décoller, j’ai reçu l’ordre d’ouvrir le feu sur l’Ovni, dont la signature radar faisait penser à un porte-avions volant. » 

Au dernier moment, juste avant le tir, l’objet a disparu de son écran radar et la poursuite a été annulée. 

Rentré à Manston, Torres a été conduit le lendemain devant l’homme qui l’a menacé de poursuites s’il disait un seul mot de cette affaire à qui que ce soit. 

Le dossier n’avance aucune explication sur la nature de cet incident. 

Selon un spécialiste des Ovni, David Clarke, toute cette affaire pourrait avoir un rapport avec des recherches menées à l’époque par les Américains pour saturer les écrans radar adverses avec des images erronées, afin de tromper la défense aérienne de l’Union soviétique. « Mais il est bien évident que quelque chose d’inhabituel s’est passé », concède-t-il. 

Les dossiers rendus publics lundi sont consultables sur le site internet ttp://ufos.nationalarchives.gov.uk/.  - Version française Guy Kerivel 

 

Source du partage : http://www.extraterrestres.ch/Desdossierssecrets.htm 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 7 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Témoignage

Témoignage dans O.V.N.I et E.T. espace-ovni-00036

récit de jean yves P de cagnes sur mer

Suite à la lecture d’ouvrages sur le sujet des OVNI, il était dit qu’il suffisait de regarder le soir tard en direction des étoiles et, avec un peu de patience, on aurait peut-être la chance d’en apercevoir. 

C’est ce que je fis, jusqu’à observer très tard dans la nuit le ciel étoilé et en répétant plusieurs nuits de suite ces attentes nocturnes. Avec mon frère nous avions fini par nous installer confortablement dans des chaises longues. Souvent, ces nuits d’attente ont été décevantes, mais malgré tout, j’ai pu observer des points lumineux se déplaçant sans un bruit et sans clignotement contrairement aux avions qui se déplaçaient dans le ciel, plus gros que les satellites que j’avais appris à reconnaitre au fur et à mesure de mes observations. 

Une nuit d’été, (je ne me souviens plus de la date), j’ai vu jusqu’à 40 points lumineux en l’espace de deux heures, quelques uns se déplaçaient par deux, ils se déplaçaient avec les avions un peu derrière ou sur le côté et même des points lumineux venant de l’horizon et passant juste devant le nez des avions, c’était bien calculé.Au cours d’une réunion d’amis (19 personnes) pendant les vacances d’été de 1988, dans la région de Dreux, nous avons tous ensemble visionné une vidéo sur les contacts et les contactés (d’OVNI) il était dit qu’il fallait se mettre en cercle, que devant chaque participant il fallait mettre une bougie allumée pour que les vaisseaux venant du futur puissent nous repérer dans l’espace temps, c’est ce que nous avons fait et nous avons attendu comme ça, sans parler en pensant seulement à ce qu’ils nous trouvent, assis dehors dans l’herbe tous en cercle et une bougie devant chaque personne durant deux heures. Au bout de deux heures nous avons éteint les bougies, toujours en silence, nous nous sommes levés et nous nous sommes mis à scruter le ciel étoilé et, à peu près 1heure après, nous avons tous vu un gros point lumineux (beaucoup plus gros que ce que j’avais déjà vu) qui évoluait assez bas et en zigzagant juste au-dessus de nous, puis un autre point lumineux plus petit du fait de la distance; celui-là évoluait parallèlement à l’horizon. Cette expérience a été très forte pour tout le monde.  

En août 1989, vacances à Vence avec 14 personnes dans la propriété d’un ami. Ce n’est pas le contenu des vacances qui est à retenir mais le retour, le samedi 19 août 1989. Nous étions à trois dans la voiture: le conducteur, moi devant et mon frère derriêre. A peu près à deux heures de Paris sur l’autoroute, je me suis concentré le plus possible (façon méditation intense) et j’ai demandé intérieurement à voir un phénomène OVNI autre que les points lumineux, pas pour le côté ‘’fantastique’’ ou ‘’extraordinaire’’ de la chose, mais plutôt pour avoir une confirmation indiscutable de leur existence proche de la terre. Un peu plus tard, il commençait à faire nuit, j’ai aperçu un point brillant au loin disparaissant de temps en temps derrière les nuages et, à mesure que l’on avançait, ce point lumineux grandissait de plus en plus jusqu’à devenir une boule lumineuse, à droite de l’autoroute. Puis cette lumière a pris une autre forme, (je me disais ‘’tiens c’est bizarre ça change de forme’’ et je ne comprenais pas pourquoi) en fait, je me suis rapidement aperçu que cette boule lumineuse était en train de pivoter sur place laissant apparaitre une forme très allongée comme un tube aux extrémités arrondies aux dimensions fantastiques. 

L’engin se déplaçait vers l’autoroute, ensuite il est resté immobile un moment, comme pour nous laisser le temps d’arriver à sa hauteur. Il était accompagné d’un petit point lumineux, ce qui permettait d’apprécier la hauteur où il se trouvait et donc de ses dimensions incroyables. Il a commencé à avancer vers l’autoroute, c’est à ce moment, que j’ai pensé à mes compagnons de route, puisqu’on ne voyait que ça dans le ciel ils devaient le voir aussi (bizarrement je n’ai rien pu leur dire) j’ai juste regardé le conducteur avec insistance en me rapprochant même assez près pour attirer son attention et en regardant l’engin plusieurs fois de suite ainsi que le conducteur qui était absorbé par la conduite, rien n’y a fait et mon frère regardait a l’extérieur de l’autre côté. J’ai donc continué à contempler ce phénomène. A mesure que l’on avançait, l’engin aussi avançait en traversant l’autoroute, il était divisé en trois parties de couleurs différentes : un tiers blanc devant, un tiers noir au milieu et un tiers rouge derrière avec des structures comme des fenêtres. Je me demandais quelle taille il pouvait faire de large et, à ce moment-là j’ai reçu dans ma pensée ‘’deux kilomètres’’ et je me suis dit ‘’de large, non ce n’est pas possible, si c’est de large la longueur est d’au moins 10 kms’’, j’ai donc pensé qu’il s’agissait de la longueur. Ensuite, on est passé en-dessous de l’engin, et j’ai pu voir les détails des structures à l’arrière. Une fois que je n’ai plus rien vu, j’ai dit à mon frère de regarder de son coté pour voir ce qu’il pouvait apercevoir et il m’a dit: ‘’non rien juste un point lumineux partant a toute allure’’. Tout cela s’est passé en 15 / 20 minutes environ et d’une manière normale, c’est par la suite que j’ai vraiment réalisé ce que j’avais vu. Cette rencontre restera gravée à jamais dans ma mémoire. 

barre de séparation

 

Source ? témoignage Au hasard du web……Merci si vous vous reconnaissez !

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 7 mai, 2011 |Pas de commentaires »

Récit de patrice c st laurent du var

 Récit de patrice c st laurent du var dans O.V.N.I et E.T. SCiencextrA-sphere-ovni      En septembre 1985, lors d’un voyage en Norvège, nous étions avec un groupe d’amis près de Hessdalen, à 400 km au nord d’Oslo, dans la célèbre vallée où ont eu lieu de nombreuses apparitions. Le soir, vers 23 h, nous décidons d’aller observer le ciel étoilé. Nous nous arrêtons au pied d’une montagne de forme pyramidale. Mon ami installe sa caméra sur pied, au cas où… Environ une demi-heure plus tard, une lumière blanc doré, beaucoup plus grosse qu’une étoile, arrive de la gauche, à faible allure. La lumière passe devant nous sans aucun bruit, continue vers la droite et disparaît. Au bout de dix minutes environ, la lumière réapparaît, passe en sens inverse et disparaît sur la gauche. Mon ami avait filmé le phénomène, et c’est en regardant le film que nous avons pu constater une sorte de figure en forme de clef de sol, ce qui était assez surprenant car à l’oeil nu, la lumière donnait un tracé normal. Ce film a été présenté au cours de l’émission télévisée ‘’Mystères’’ sur les apparitions d’ovnis en Norvège. 

 

 

Gif diversvoici l’histoire d’un homme qui écrit une lettre a son fils avant de mourir pour lui raconter son aventureGif divers

 (6ans avec les extras terrestres). 

 

 

espace-ovni-00007 dans O.V.N.I et E.T.

Mon cher R.,

Cette lettre va beaucoup t’étonner, mais c’est bien moi ton papa le rédacteur. Même si les médecins ne me le disent pas nettement, je vais mourir bientôt. J’espère seulement avoir le temps de te raconter mon histoire et si possible te donner quelques détails pour satisfaire ta curiosité. Il n’est pas impossible que dans les années à venir, des gens voient des choses bizarres dans le ciel, aussi je vais te dire de quoi il s’agit, car moi je sais.

J’ai vécu chez les extraterrestres plusieurs années en deux fois. En 1979, je devais partir à nouveau et cette fois définitivement, mais je n’ai pas pu. Je le regrette, car j’aurais eu une longue vie. Je t’expliquerai dans les pages suivantes.

Un après-midi de 1928, je gardais nos vaches dans un pré. Appuyé sur un bâton, je rêvassais. Tout à coup, une sorte de couvercle de lessiveuse est tombé à trois ou quatre mètres de moi. Aucun bruit, j’ai seulement vu l’objet. Aussitôt, il y a eu un grand éclair rouge et vert et ce couvercle de lessiveuse est devenu un énorme engin, gros comme un camion de couleur gris mais scintillant. Ensuite deux petits bonhommes nus comme un ver, traversant la paroi, m’ont attrapé et m’ont tiré à l’intérieur de l’engin. Aussitôt couché, j’ai été recouvert, je ne sais comment, d’une sorte de gélatine et j’ai perdu contact avec l’environnement. Le tout a duré quelques secondes. A l’époque, personne ne parlait d’extraterrestres. Et pourtant, je venais d’être enlevé par eux. Combien de temps a duré le voyage, je ne sais pas. J’ai le souvenir de ne pas m’être vraiment évanoui, de ne pas être angoissé, simplement de sommeiller, ne voyant et n’entendant rien. Frotte-toi les yeux, mais c’est vrai.

A un moment, d’un seul coup, la gélatine a fondu et j’ai entendu une voix me dire en français « N’ayez pas peur, il ne vous arrivera aucun mal. Traversez la paroi. Passez la main et vous verrez que vous le pouvez. Allez-y ». Et c’est ainsi que je me suis trouvé dans une grande salle ronde, à côté de l’OVNI. On dit comme ça maintenant. Devant moi, une foule de Terriens nus me regardaient en souriant. Plus loin à travers le mur un peu brillant, je pouvais voir des petits bonhommes grisâtres, nus eux aussi. C’étaient les extraterrestres. Comment te les décrire? Environ un mètre de haut, couleur gris clair, pas de cheveux, des yeux ronds et fixes, visage figé, bouche en forme de O, pas de nez mais deux petits trous recouverts d’une peau translucide. Pas d’oreilles, mais à la place deux petites bosses translucides aussi. Pieds et mains comme toi et moi. Pas de sexe, mais une petite bosse à la place. Voilà à quoi ils ressemblent. Pendant que nous nous regardions les uns les autres, dans un éclair l’OVNI a non pas disparu, mais s’est rétréci d’un seul coup pour ne devenir que gros comme, disons, une pomme. J’abrège beaucoup, car je ne suis pas certain de pouvoir tout te raconter. Et puis les Terriens, du moins ceux parlant français, m’ont accompagné dans les locaux réservés aux Terriens. Curieusement je n’étais ni fatigué et n’avais ni faim ni soif. La présence d’autres Terriens était rassurante. C’est ainsi que la curiosité l’a emporté et que ma nouvelle vie a commencé. Les murs d’énergie

Je me suis retrouvé dans un local blanc tout rond, sauf le plancher qui était plat. Apparemment je respirais normalement, n’avais ni chaud ni froid, me déplaçais aussi facilement que sur Terre. J’avais une foule de questions à poser. Très vite, les Terriens parlant français m’ont expliqué les principales choses que j’avais besoin de savoir tout de suite. D’abord, dans mon local, n’importe quel endroit de la cloison courbe et molle pouvait servir de « mur d’énergie ». En mettant la main comme ceci ou comme cela, on pouvait soit la traverser pour aller de l’autre côté, soit y enfoncer les doigts pour la tirer vers soi. On pouvait encore, si on le désirait, voir à travers. Dans ce cas, elle devenait transparente comme un miroir scintillant. C’était aussi le moyen d’accès au cerveau central pour demander quelque chose ou étudier. A ce sujet, on m’a dit que plusieurs instructeurs parlant français viendraient me voir quand je le voudrais. Ils ne pourraient entrer dans mon local car ils n’utilisent pas d’oxygène dans leurs locaux. En effet, les extraterrestres ne respirent pas, ne s’alimentent pas, ne dorment jamais, ne se reproduisent pas, travaillent toujours. Ils sont cependant toujours disponibles pour nous si nous les appelons au mur d’énergie. Nous les Terriens pouvons manger normalement, car les extraterrestres reproduisent tout à partir d’un modèle que ramènent de la Terre les navettes, aussi bien les aliments que des journaux, par exemple.. Pour me laver, pas besoin d’eau. Il suffisait d’aller à la salle commune, se mettre en un endroit déterminé du mur d’énergie, et instantanément une sorte d’aspirateur me débarrassait de tout, y compris barbe et poils. Le monde des Extraterrestres – mon instruction .

Au fur et à mesure que j’avance dans mon récit, je me rends bien compte des difficultés. En premier, je ne suis pas certain de pouvoir tout te dire avant ma fin de vie. Par ailleurs, si je dois te décrire les connaissances en sciences des extraterrestres et leur technicité, il me sera difficile de trouver les mots. En effet, certains concepts sont complètement inconnus sur Terre. C’est un peu comme si je devais, devant le tableau d’un peintre, décrire la couleur rouge à un aveugle de naissance. Rassuré par les autres Terriens du vaisseau, j’étais moins inquiet sur mon sort. De plus ma curiosité était forte. J’avais de plus en plus besoin d’en savoir plus sur ces extraterrestres. Mais c’est vrai aussi qu’il m’arrivait de penser à mes parents qui devaient se faire du souci.

Un certain temps après mon arrivée, d’un seul coup, un extraterrestre apparut dans un cercle de lumière sur le mur d’énergie. Aucune différence avec ceux déjà vu à mon arrivée, si ce n’est qu’il portait une sorte de boîte lumineuse sous la tête. Je dis sous la tête, car son cou était à peine visible. Il restait debout, presque sans bouger, sans doute pour me laisser le temps de m’habituer. C’est ainsi que je me suis aperçu que je pouvais traverser son image et me retrouver derrière lui, de l’autre côté du mur. Une fois face à face lui et moi, il commença à parler en français, ce qui me permettait de voir que sa bouche ne bougeait presque pas.

- Je suis venu vous parler, car vous avez beaucoup de questions à poser. Nous viendrons vous voir très souvent. Nous allons vous instruire de tout ce que vous avez besoin de savoir et de tout ce que vous voudrez connaître. Nous répondrons à toutes vos questions mais surtout, vous pourrez interroger le cerveau central par l’intermédiaire du mur d’énergie sur tout ce que vous voudrez savoir et autant de fois que vous le voudrez. Toutes nos connaissances y sont stockées et pour vous en français. Comme vous avez besoin d’air, vous ne pourrez pas venir chez nous. Même moi, pour vous parler, je dois porter cette petite boîte qui me délivre l’air nécessaire pour cela (il a dit plus haut qu’ils ne respiraient pas!… – Grepi). Quand vous aurez épuisé les questions personnelles, votre instruction proprement dite commencera à votre rythme. Mais vous verrez, ce sera très rapide. Votre motivation sera la curiosité. J’ai aussitôt posé une foule de questions en vrac, et autant que je me souvienne, d’une manière pas très claire. Il m’a laissé parler sans jamais m’interrompre ni jamais marquer une émotion quelconque. Comme je le verrai par la suite, le visage des extraterrestres est toujours figé et les yeux fixes. En dépit de ma curiosité, beaucoup de séances ont été nécessaires pour que je comprenne les réponses. Au départ mon niveau d’instruction ne me permettait pas de tout appréhender. Autant que je m’en souvienne mes questions étaient souvent émaillées de patois. Jamais cependant mon interlocuteur ne m’en a fait la remarque. Ce n’est donc que petit à petit et en même temps que mon instruction proprement dite que, aidé du cerveau central, j’ai pu comprendre ce que sont les extraterrestres, ce qu’ils veulent, à quoi ils me destinent et quel doit être mon avenir.

Dès le début j’ai parlé de l’inquiétude probable des mes parents. J’ai reçu une réponse très concise dans le genre « Ne vous inquiétez pas trop sur ce qui se passe sur Terre et de votre famille, la vie sur cette planète y est très courte. Votre avenir ici sera bien meilleur ».

OVNIJe vais te résumer ci-après le principal. OVNI

Cher lecteur, les mots employés ci-après par mon père ne sont sans doute pas très scientifiques, mais cette lettre qui a sans doute été écrite en 1984-1985 relate des souvenirs s’étalant de 1928 à 1931! DIEU

Pour les extraterrestres, parler de Dieu, c’est parler du cosmos. Voici ce qu’ils en disent. Pour nous ce que vous appelez Dieu est information. Nous l’avons démontré par les mathématiques. Cette information est préexistante à la création actuelle. Par l’observation du vivant, nous savons aussi que cette information est orientée, même si son agencement dans le temps de chaque planète est aléatoire. C’est cette information qui fait exister le cosmos, à la fois éternellement et d’une manière cyclique. Il y a en effet un avant la création éternelle actuelle. Le cosmos fonctionne comme suit: Le départ de la création actuelle est une explosion d’énergie-matière finie. L’énergie et la matière c’est la même chose. Cette énergie-matière est en expansion, créant en conséquence les galaxies, des soleils, des planètes et le vivant. Vous comme nous sommes des morceaux de cette énergie-matière. Cette expansion s’accélère continuellement. Un moment viendra où d’aucune planète on ne pourra voir un autre soleil ni même une autre planète. Les soleils, de toute façon, s’éteindront au fur et à mesure qu’ils auront brûlé toute leur énergie. La quantité d’énergie-matière étant finie et éternelle, elle continue d’exister, mais se transforme. Lorsque tous les soleils seront éteints, l’énergie-matière du cosmos se concentrera en un point immatériel qui est information.. C’est un cycle éternel création-expansion-compression-création. Bien entendu, chaque soleil qui s’éteint est une fin du monde partielle pour ses planètes. Rassurez-vous, le soleil de la Terre durera encore longtemps et la Terre aussi sauf accident. Ce sont ces possibilités d’accidents que nous sommes en mesure de prévoir dans notre environnement. Par exemple, nous avons pu prévoir la fin de notre planète et partir à temps.

Reste des questions que nous n’avons pas résolues. Certains êtres vivants sur diverses planètes pensent que Dieu est extérieur au cosmos. Dans ce cas, même s’il n’est pas possible de changer l’information initiale, on peut améliorer l’agencement des codes d’information à l’intérieur d’un cycle par la prière, par des rites et par la connaissance et le travail. En effet, par l’observation on peut remarquer qu’un des codes de l’information semble être la conception d’un Dieu, ce qui ne prouve pas son existence. Nous, nous pensons que Dieu est à la fois information et cosmos et qu’en conséquence nous pouvons améliorer la vie dans le cosmos d’une manière rationnelle et logique par la connaissance et le travail. Nous pensons pouvoir, avant la fin de ce cycle, intervenir dans l’information. Nous y travaillons. Les vaisseaux – à quoi servent-ils?

Faute de point de repère dans l’espace, je ne sais pas où se trouve « mon » vaisseau, mais ce que je peux déduire, c’est qu’il est soit proche, soit à l’intérieur du système solaire. Il n’est pas matériel dans le sens où nous l’entendons. En effet, son enveloppe extérieure est pure énergie-matière comme ils disent. On ne peut le voir de l’extérieur. Il est donc invisible de notre planète. De l’intérieur il est immense, mais comme les extraterrestres peuvent dilater ou compresser l’énergie, je doute qu’il soit possible de déduire sa présence dans le cosmos par ses effets sur son environnement. Il faut beaucoup d’énergie pour les besoins des extraterrestres, mais elle ne manque pas car il y a beaucoup de soleils dans le cosmos.

Les extraterrestres ont quitté leur planète il y a des milliers d’années (équivalent terrestre) pour se réfugier dans des vaisseaux, car une collision avec un corps céleste était prévue depuis longtemps. Il existe plusieurs vaisseaux, comme une escadrille qui n’a pas toujours été positionnée au même endroit. Ces vaisseaux se partagent la surveillance de l’environnement de « l’escadrille » par la surveillance des planètes proches. Il s’agit d’interception d’émissions de toutes sortes, mais aussi d’envoi et de récupération « d’espions » sur la planète considérée. Pour la Terre et pour des raisons de commodité et d’efficacité, il s’agit en général d’anciens Terriens. Certains vivent avec les extraterrestres depuis des milliers d’années. Plusieurs sont en cours de mutation de leur vivant et ressemblent de plus en plus aux véritables extraterrestres. Leur morphologie change. Beaucoup n’ont quasiment plus d’organes génitaux par exemple. Mon vaisseau est en charge de la surveillance de notre système solaire et donc de notre Terre. Les mots que j’entendais le plus souvent en consultant le cerveau central sont rationnel ou logique et pour les Extraterrestres il n’est pas rationnel d’intervenir d’aucune manière dans la vie d’une planète ou de ses habitants, ni même de se faire connaître. Si cela arrive par accident, le témoin est enlevé et transporté au vaisseau. Il pourra y vivre et, s’il le veut, participer aux recherches. Cependant, il existe d’autres extraterrestres venants du grand ailleurs. Avec certains, le vaisseau peut communiquer, avec d’autres non. Mais cela ne semble pas inquiéter mes extraterrestres. Ces inconnus ne semblent être que de passage, si j’ose dire. Ils ne paraissent s’intéresser à la Terre qu’à titre de collecte de renseignements. Il est possible qu’ils soient à l’origine des observations relatées par les médias de la Terre. Ce n’est pas le problème de mes extraterrestres. Les miens savent tout ce qui se passe sur Terre. Ce qu’ils ne savent pas, les « espions » peuvent compléter les manques. Ils peuvent ramener au vaisseau livres et journaux. Ils ramènent également des objets, ou pour les Terriens à bord, des échantillons alimentaires à reproduire et aussi toutes sortes de choses et de renseignements pour enrichir le cerveau central qui est commun à tous les vaisseaux et accessible à tous, y compris aux Terriens et dans la langue de leur choix. Si un Terrien n’a pas une bonne instruction à son arrivée, les extraterrestres l’éduquent en commençant par la maîtrise de sa propre langue avant de l’initier à la manipulation du cerveau central. Ce fut mon cas. C’est ainsi que l’on peut connaître le passé comme le présent de la Terre dans tous les domaines, mais aussi tout ce qui est répertorié de n’importe quelle autre planète. Concernant l’étude du vivant, il y a cependant des choses qu’ils ne comprennent pas très bien pour le moment. Par exemple, concernant la Terre, ils constatent, mais ne comprennent pas, l’utilité de la diversité du vivant conscient. Ils en connaissent le processus, mais se posent la question du pourquoi cette information spéciale pour la Terre. Ils étudient nos émotions aussi et eux ne semblent pas en avoir. Ils sont rationnels, point. Le concept de nations différentes leur est étranger et ses conséquences, comme celle de langues différentes. Il semble que sur toutes les planètes visitées, il n’y ait qu’une unique vie consciente, lorsqu’elle existe bien entendu. Il n’y a donc qu’un seul peuple sur une planète. Pas de nations différentes et une seule « langue ». Le concept de démocratie n’est pas très bien appréhendé non plus. Pour eux, pour chaque problème il ne peut y avoir qu’une seule réponse possible, et c’est celle qui est la plus rationnelle et logique. Si un problème se pose, les extraterrestres n’ont pas besoin de communiquer entre eux, tous sans exception trouvent en même temps la seule réponse possible. Voilà pourquoi aussi la Terre les intéresse. Santé – longévité

Bien qu’ils essaient de parvenir à connaître la totalité de l’information initiale pour pouvoir peut-être la manipuler, les extraterrestres savent qu’ils n’échapperont sans doute pas à la fin du cosmos. En attendant, ils vivent très très longtemps. Ils sont partis de leur planète il y a des milliers d’années si l’on raisonne en temps terrestre, et depuis, aucun n’est mort, dit le cerveau central. Un point noir, pourtant. Il est arrivé, rarement, mais il est arrivé que des navettes ne soient jamais rentrées au vaisseau. Il n’y a aucune explication pour le moment. Ils sont donc, à l’intérieur de leurs vaisseaux, toujours le même nombre. Combien sont-ils? Des milliers? des millions? impossible de savoir (le cerveau central ne le saurait pas?… – Grepi). Comment font-ils pour ne pas vieillir, ni eux, ni les Terriens « prisonniers consentants »? Il en est de même pour les autres entités conscientes venant d’autres planètes, habitants d’autres vaisseaux. Tous les habitants des vaisseaux bénéficient de la même longévité, même si certains ont besoin de respirer, soit d’autre chose pour vivre. Ceux qui parmi les Terriens sont là depuis des milliers d’années finissent par acquérir des changements. Ils mutent de leur vivant. Certains organes s’atrophient puis disparaissent. Il n’y a jamais de décès ni chez les extraterrestres ni chez les Terriens, et c’est la principale raison qu’aucun de ces derniers ne veut retourner sur Terre.

Dans le vaisseau il y a la même gravité que sur Terre. Peut-être le vaisseau tourne-t-il sur lui-même. On ne peut aller dans les locaux des extraterrestres, mais on peut les voir et ils se déplacent comme nous sans flotter. J’ai déjà eu l’occasion de te dire que les extraterrestres ne s’alimentent pas, ne dorment jamais, ne respirent pas et ne se reproduisent pas non plus. Leur aliment, c’est l’énergie. En permanence ils reçoivent l’énergie nécessaire. Pour eux comme pour nous, les corps sont analysés en permanence sans que le sujet s’en rende compte, et les besoins sont satisfaits aussitôt. Pour nous les Terriens nous nous alimentons normalement, mais nous bénéficions aussi d’un complément d’énergie. Aucune maladie ne peut se déclarer sans qu’en amont un manque ne soit satisfait à temps. Neurones ou toutes autres cellules sont réparées ou changées à temps, ce qui supprime le vieillissement. Les extraterrestres peuvent tout faire, même changer un cerveau et y injecter la mémoire ancienne. Concernant la mémoire, il semble qu’il y ait une limite à son contenu. En effet, il arrive que le cerveau central indique à certains sujets qu’ils doivent « déposer » provisoirement leurs souvenirs les plus anciens dans le cerveau central. A tout moment, s’ils en éprouvent le besoin, ils peuvent y avoir accès par le cerveau central. Mais tout le monde aussi, car dans les vaisseaux tout est commun, les renseignements aussi. Voilà ce que je peux te dire au sujet de la santé. Encore un mot pour finir, lorsqu’une navette va sur la Terre, en général à bord il y a d’anciens Terriens, principalement pour des raisons physiologiques comme la respiration par exemple. En mission sur Terre

Courant l’année terrestre 1931, par le mur d’énergie, un extraterrestre m’a demandé si j’acceptais de revenir sur Terre pour un peu de temps, le vaisseau manquait de correspondants sur cette planète. J’étais assez fier d’être digne de cette mission, tout en sachant bien que ma désignation était la plus rationnelle, car je connaissais encore bien la vie sur Terre et n’étais pas connu, sauf de mon ancien entourage familial. J’ai donc accepté, spécifiant seulement que je ne voulais pas partir trop longtemps et risquer d’y mourir. On m’a donc réinculqué le patois que je commençais sérieusement à oublier.

 

A SUIVRE…..

barre de séparation

Pour plus d’informations allez a: http://www.ovni.ch (cliquer sur « 6ans avec les extraterrestes » en suite cliquer sur « Un contact en 1928! » 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 17 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Récit de patrice c. St laurent du var – 2ème

 

Récit de patrice c. St laurent du var – 2ème dans O.V.N.I et E.T. ovnis012

 

 

…SUITE

C’est ainsi que peu après, je me suis retrouvé en compagnie de deux autres Terriens et d’un extraterrestre dans le même type de navette que lors de mon enlèvement. L’extraterrestre avait un local séparé, toujours à cause de l’air dont nous, nous avions besoin. Le processus fut le même qu’à mon départ de la Terre. Réduction instantanée de l’engin, « gélatine » partout à l’intérieur, traversée du mur d’énergie extérieur du vaisseau et léger endormissement. A l’approche de la Terre, fonte de la « gélatine » et posé dans un pré entouré d’arbres. Curiosité pour moi, mais finalement peu d’émotion. J’avais déjà beaucoup changé et avais tout à fait l’impression d’être en voyage dans un pays étranger. Comme convenu, un homme m’attendait avec une valise. J’ai traversé la paroi de la navette et il m’a remis aussitôt des vêtements, car j’étais nu. Pendant que je m’habillais, dans un éclair de toutes les couleurs, la navette s’est rétrécie et est repartie en silence à grande vitesse. Je ne pouvais la suivre des yeux, elle était bien trop petite. Je sais, mon cher R., on dirait l’histoire de Cendrillon, mais c’est comme ça.

Ce monsieur très sympathique m’a remis ce qui était prévu. Une carte marquée de l’emplacement de l’atterrissage et les dates et heures des prochains contacts avec lui, toujours la veille de l’arrivée d’une navette. En gros tous les trois mois. La date d’arrivée d’une navette servant de contact de rattrapage en cas de problème. L’endroit prévu était celui où nous étions, un lieu-dit Le Planty près d’un village appelé Buxerolles dans le Poitou. Dans la valise se trouvait un gros tas de billets de banque, pour me permettre de vivre. Il prit note de mon adresse chez mes parents, puis m’a remis une feuille de papier concernant ma mission. C’était facile. Essentiellement, il s’agissait d’acheter des livres de mathématique et de physique les plus récents possible, et de ramasser des échantillons de plantes diverses. Cela, étant fils de paysans, je connaissais bien. Pour les livres de sciences, j’étais moins connaisseur, mais je ferais de mon mieux. Après une poignée de main, nous nous sommes séparés et j’ai pris le train à Poitiers pour rentrer chez mes parents dans les environs de Lusignan.

C’est ainsi qu’un matin, je suis arrivé à la ferme des parents, valise à la main. Quelle « engueulade ». Mais enfin ils étaient bien contents. Les récriminations concernaient surtout le fait que les vaches étaient rentrées toutes seules à la ferme, ce qui aurait pu causer des accidents ou des dégâts dans les champs des voisins. Après des commentaires acerbes concernant ces jeunes de maintenant dont on ne sait plus ce qu’ils ont dans la tête… etc., tout est rentré dans l’ordre d’autant plus facilement que j’avais bien précisé que j’avais toujours travaillé de fermes en fermes et avais donc un pécule. Après avoir acheté, pour le prouver, du tissu noir pour les jupons de ma mère et une montre pour le gousset de mon père, plus personne ne parlait plus de ma disparition. Et puis je suis parti au service militaire et j’ai connu ta mère. En 1933 nous nous sommes mariés et tu es né l’année suivante. Ce mariage, je savais que ce n’était pas la chose à faire, mais je pensais pouvoir faire vivre une famille et continuer ma mission sans que mon correspondant le sache. Je m’étais attaché à ta mère et à toi, mais j’avais aussi l’intention de ne pas vivre une toute petite vie sur Terre. En fait, je pensais pouvoir vivre avec vous jusqu’à un âge avancé avant de regagner le vaisseau. Il fallait choisir entre une vie courte avec ta mère et toi ou vivre longtemps dans le vaisseau, ce qui était impossible. Je savais aussi que je n’étais pas à l’abri d’une imprudence et qu’il n’était pas rationnel de dévoiler aux Terriens l’existence des extraterrestres. En 1934, nous sommes partis vivre à Poitiers. A ta mère, j’ai raconté que mes parents m’ayant remis un pécule, nous pouvions louer un logement et m’acheter une petite moto. Ensuite, j’ai été embauché comme manoeuvre dans le bâtiment. Comme les ouvriers logeaient sur place, près des chantiers répartis dans tout le Poitou, et que les manoeuvres n’étaient pas utiles tous les jours, j’avais suffisamment de liberté pour remplir ma mission, surtout avec la moto. Je pouvais aller dans les champs ramasser des échantillons de cultures nouvelles, par exemple. L’achat des livres était un peu plus difficile pour moi, car malgré une petite formation sur les sciences sur Terre, je n’y connaissais pas grand chose. Je fouinais chez les libraires, mais mes habits d’ouvrier me rendaient un peu suspect. Pour éviter cela, il m’est même arrivé de voler des livres à la bourse du travail de Poitiers qui avait une bibliothèque très fournie en livres de science, mais n’était que très peu fréquentée par les ouvriers. En fait, j’y étais toujours seul. Je donnais toujours chaque mois à ta mère un peu plus d’argent que la moyenne des autres ouvriers, ce que j’expliquais par les heures supplémentaires. Mon argent se trouvait dans la valise fermée à clé, sur l’armoire. Elle était sensée contenir mes souvenirs d’enfance et le soi-disant pécule de mes parents. Je savais que ta mère n’oserait jamais l’ouvrir, et encore moins demander à la mienne combien elle m’avait donné. Ce qui m’arrangeait bien aussi, c’est que ta mère disait toujours qu’il ne fallait pas toucher à cet argent, mais le garder, car on ne savait pas ce que l’avenir nous réservait. En effet, tout le monde pressentait la guerre. Pour ce qui me concerne, je ne savais pas vraiment si mon contact me donnerait encore de l’argent. Ma moto ayant rendu l’âme, je me suis acheté une mobylette soi-disant à crédit, ce qui inquiétait ta mère. Mes contacts avec le même monsieur avaient lieu sans problème. 

 

Je ne me perdais plus pour retrouver le pré la nuit. Nous fraternisions un peu plus à chaque visite. Je savais maintenant qu’il connaissait bien le vaisseau et qu’il venait de Belgique car en général ses contacts avec les divers correspondants comme moi avaient lieu en Belgique. La plupart des atterrissages de navettes avaient lieu dans ce pays. C’était, semble-t-il, la plaque tournante des renseignements pour l’Europe. Je remettais ma collecte, prenais une nouvelle commande, et après une conversation de quelques instants, je repartais. Je n’ai jamais eu le courage d’informer mon correspondant de mon mariage et de ta naissance. Arrivé sur la route, il m’arrivait de regarder le ciel dans l’espoir d’apercevoir l’arrivée d’une navette au cas où elle arriverait la nuit même et non le lendemain comme prévu, mais je n’ai jamais rien vu. Et les choses ont continué comme cela jusqu’en 1942, et nous étions en pleine guerre. La France était coupée en deux. Le Poitou était en zone occupée, et se déplacer devenait dangereux. Mon contact avait encore plus de problèmes que moi pour se déplacer, et m’a averti qu’il était plus prudent pour nous de rentrer au vaisseau. Ce dernier allait s’approcher de la Terre pour récupérer en un seul voyage tous les correspondants avec une multitude de navettes. C’est à ce moment que je l’ai informé de ma situation, et que j’avais cherché à gagner du temps. Il m’a mis en garde gentiment, m’expliquant que ce n’était pas prudent pour moi de rester. En effet, je risquais de tomber malade et mourir sur Terre. Je pouvais aussi être imprudent et laisser entendre par inadvertance que j’étais en contact avec des êtres venus d’ailleurs. On n’aurait pas manqué de m’enfermer dans une maison de fous jusqu’à la fin de mes jours. On ne disait pas hôpital psychiatrique à l’époque. Dans ce cas, personne ne pourrait rien pour moi. Aucune navette ne pourrait me localiser. C’était le bon moment pour partir, disait-il, cela ne paraîtrait pas bizarre, car à cette époque beaucoup de gens disparaissaient, soit à cause des bombardements, soit étaient arrêtés par les Allemands. Après quelques allusions à ta mère concernant l’argent qu’elle pourrait prendre au cas où il m’arriverait malheur, j’ai pris ma décision et au rendez-vous suivant, j’ai informé mon correspondant que j’étais prêt à partir. 

 

barre de séparation

 

 Quelques jours après, nous partions. Cette fois, pas de gélatine, le vaisseau était tout près de la Terre et en quelques minutes nous étions à bord. J’étais content, mais j’avais le coeur gros. Second séjour dans le vaisseau

A bord du vaisseau, j’ai repris ma vie d’avant et au fil du temps, les événements de la Terre me concernaient de moins en moins. J’étudiais beaucoup pour comprendre moi aussi les secrets de l’Univers. Un seul but pour tous: accéder à l’information initiale avant la fin du cycle et espérer acquérir ainsi l’immortalité. Mais avant de vraiment participer aux recherches, il me faudrait sûrement plusieurs centaines d’années terrestres pour assimiler les informations données, soit par les extraterrestres, soit par le cerveau central, soit aussi quelquefois par des survols en navette de planètes inconnues. C’est ainsi que je me souviens d’une planète, qui sans nul doute était habitée, le cerveau central qui recevait les analyses le confirmait. Pourtant, il n’y avait aucune trace au sol. Jamais n’a été détecté un être vivant en déplacement. Pouvait-il exister du vivant invisible? Ce vivant vivait-il dans les profondeurs de la planète? Au moment où j’écris, je suppose que cette planète est toujours à l’étude. A propos de voyages dans l’espace et avant qu’il ne soit trop tard, je vais essayer de te donner quelques explications sur ces voyages. Pour cela, il me faut parler du cosmos.

Pour les extraterrestres du vaisseau, les voyages dans le cosmos ne dépendent ni de la vitesse de la lumière, ni de la gravité des corps célestes, ni du temps et ni de l’énergie utilisée pour pousser une fusée. L’Univers est en expansion. De plus, cette expansion s’accélère continuellement. Il est donc illusoire de croire que l’on peut, avec une fusée quelle que soit sa puissance, rattraper un système qui s’éloigne et accélère à des vitesses qui peuvent être supérieures à la vitesse de la lumière dans un temps local. En effet, plus la « taille » d’un objet est importante, un système autour d’une étoile par exemple, plus son temps propre est lent. De même plus un objet est petit, plus son temps propre est rapide. En raison de cette constatation, les extraterrestres ont trouvé un moyen de voyager dans l’espace-temps. Ils se servent de l’infiniment petit. Il existe peut-être d’autres moyens. C’est pourquoi les extraterrestres ne veulent pas perturber la vie sur une planète habitée. Si relation il y a entre deux civilisations, la moins évoluée va copier celle de la plus en avance.. De ce fait, elle ne se tourne pas vers des recherches originales. Même une civilisation moins avancée peut trouver une direction de recherche à laquelle les extraterrestres n’ont pas pensé.

C’est difficile pour moi de t’expliquer ces choses, car les concepts scientifiques des extraterrestres et ceux de la Terre sont différents et les mots me manquent. Pour les extraterrestres, le cosmos est comme un ballon qui non seulement grossit sans arrêt, mais ce grossissement s’accélère en permanence. A l’intérieur se trouve l’information initiale, pensent-ils. Mais il y a une différence entre la représentation terrienne du cosmos et celle des extraterrestres. Pour les Terriens, les galaxies, visibles ou non, c’est le cosmos, dont le système solaire fait partie. Pour les extraterrestres c’est, si tu veux, comme la peau d’un ballon. Les galaxies sont sur la peau de ce ballon. Notre système solaire aussi bien entendu. Ces galaxies, avec de grandes distances entre elles, sont étagées au-dessus de l’intérieur du ballon. A l’intérieur du ballon, l’espace, le temps, les distances sont fluctuants. Pour aller d’un point à un autre sur la peau du cosmos, il faut passer par l’intérieur du ballon. Le moyen c’est l’infiniment petit qui seul peut réduire l’espace-temps. Imagine un objet de la taille d’une ville par exemple, dont on réduirait le volume en un point presque immatériel. La ville n’est plus ni visible ni détectable. Pourtant elle existe et possède encore un résidu de son propre espace-temps. Si un vaisseau ou une navette est réduit en un point immatériel, l’un ou l’autre peut traverser la peau du cosmos et voyager sur de grandes distances quasi instantanément et dans son propre espace-temps très court. C’est une sorte de compression d’énergie, si tu veux.

J’espère avoir le temps d’y revenir et essayer de t’expliquer comment les extraterrestres procèdent, à la fin de cette lettre. Fin de l’aventure?

Dans le vaisseau, j’étudiais toujours beaucoup. C’était un vrai plaisir. Par curiosité je voulais tout savoir. Grâce aux émissions radio de la Terre, je savais un peu ce qui s’y passait, mais j’étais de moins en moins intéressé. J’assimilais doucement les concepts scientifiques des extraterrestres, tout en étudiant le néerlandais, avec la vague idée d’exécuter peut-être quelques missions de correspondant sur Terre.

barre de séparation

Début 1945, les extraterrestres considèrent que les conditions sont favorables pour envoyer de nouveau des correspondants en Europe. Les envoyés passeraient inaperçus en raison des mouvements de population très importants. On m’a demandé si j’acceptais de retourner sur ma planète. Je ne m’y attendais pas, mais j’ai accepté. Il me faudrait encore jouer mon rôle, et c’est au sein de ma famille que je serais le mieux intégré afin de ne pas attirer l’attention. Toujours cette obsession de ne pas perturber les habitants de la Terre. Ce fut donc le retour à l’endroit habituel, mais ce n’était pas le même correspondant. Cette fois, il m’a habillé d’un bleu de travail et d’une veste de soldat américain. J’avais aussi une petite valise avec beaucoup d’argent, des billets neufs, et dans les musettes, du linge et des journaux récents contenant des articles sur le retour des prisonniers et déportés. Mon correspondant m’a informé de la date du futur contact, et je suis arrivé la nuit suivante chez nous. Je pense que tu t’en souviens car il me semble que tu bavais d’admiration devant ma veste américaine. L’argent posait un problème, pendant le trajet à pied de Buxerolles à Poitiers, j’ai eu le temps de trouver une explication. 

 

Après avoir confirmé à ta mère que les Allemands m’avaient arrêté en ville en 1942, puis envoyé le jour-même en Allemagne travailler dans une usine de munitions, sans autre explication que celle donnée par eux, à savoir la nécessité de remplir un train en partance, personne n’a mis en doute mon histoire. Pour l’argent, j’ai raconté l’histoire suivante: au cours d’un bombardement le groupe de Français de l’usine s’était réfugié dans une ancienne caserne de la ville, supposant que détruite, elle ne le serait pas de nouveau. Dans les gravats, nous avons trouvé un coffre éventré, bourré d’argent de tous les pays. Nous nous sommes partagé l’argent français et avons attendu l’arrivée des Américains. C’est passé comme une lettre à la poste. Par contre, un peu plus tard, la radio et les journaux annonçaient que les billets devaient être changés. Au-dessus d’une certaine somme, il faudrait en justifier l’origine. Cela, je ne l’avais pas prévu. Impossible de contacter mon correspondant avant la date prévue de l’échange. Au contact suivant, supposant que mon correspondant devait être au courant, j’ai apporté les anciens billets. Il avait en effet tout prévu. Nous avons brûlé les billets anciens dans le pré, et il m’a remis un autre paquet de billets nouveaux. A ta mère, j’ai dit que mon patron avait un moyen de les changer après la date obligatoire et qu’il avait pu me changer les miens. Ta mère semblait douter, mais n’a rien dit.

Je me souviens aussi, mais je ne sais plus si c’est à la même époque, les journaux faisaient grand cas des explosions atomiques sur le Japon. Cela me semblait important d’en discuter avec mon correspondant. Les extraterrestres ne pouvaient qu’être au courant. Mais je voulais savoir si je devais orienter mes recherches de livres scientifiques dans cette direction et ne voyais pas très bien comment faire à partir d’une petite ville française. J’ai donc abordé le sujet avec mon contact au rendez-vous suivant. A lire les journaux français, il me semblait que c’était une affaire très importante et dénotait une avancée considérable de la science sur Terre. Mais j’ai été surpris de sa réponse. Il m’a dit en résumé qu’il n’y avait pas de demandes particulières des extraterrestres à ce sujet. Pour eux, c’était l’aboutissement normal d’un certain programme de recherche propre aux Terriens. Ils n’en faisaient pas grand cas. Au pire, me disait mon correspondant, une certaine forme de civilisation pouvait disparaître, mais l’humanité ou la Terre, sûrement pas.

Notre point de contact devait être changé. En effet, le pré habituel était cerné de plus en plus par de nouvelles constructions. L’endroit ne permettait plus l’arrivée d’une navette en toute discrétion. Le prochain rendez-vous aurait lieu dans la région toulousaine (carte à l’appui). Pour les suivants, ce n’était pas encore fixé. La région toulousaine, c’était loin et ça ne m’arrangeait pas. Et puis nous étions maintenant en 1979, j’avais un peu marre de cette vie sur Terre. A part mes missions, je n’avais pas grand chose à faire. Pour m’amuser j’apprenais un peu de swahili car j’avais souvenance que tu avais été en Afrique*. Et puis tu étais casé depuis longtemps et ta mère pourrait vivre avec le reste de l’argent. Je prenais de l’âge sur Terre. J’avais quelques petits ennuis de santé. Bien que je savais qu’au vaisseau on me redonnerait une bonne santé et que je pourrais débarrasser ma mémoire des scories inutiles, il ne convenait pas que je traîne sur Terre trop longtemps. Bref, je devais fixer avec mon correspondant la date de mon retour définitif au vaisseau. Hélas, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. J’avais pris mon billet de train pour Toulouse depuis longtemps. Mais le jour du départ coïncidait avec un changement d’horaires. Si bien que j’ai raté le train. Arrivé à Toulouse, je suis allé dans un hôtel pour attendre le rattrapage, qui comme toujours était la nuit suivante du rendez-vous. J’espérais même partir avec cette navette. Mais le soir-même, à l’hôtel, j’ai eu un malaise, début probable de la maladie mortelle dont je suis maintenant atteint. Je me suis réveillé à l’hôpital de Toulouse, bien après l’heure de la navette. Ce fut pour moi une catastrophe. De retour à Poitiers, je ne cessais de me torturer l’esprit pour trouver comment joindre mon correspondant dont je ne connaissais ni le nom ni l’adresse. Lui ne m’avait jamais demandé la mienne. Je n’avais rien dit à ta mère dans l’espoir que mes amis extraterrestres trouveraient le moyen de me localiser. Finalement j’ai pris la décision de te laisser une trace de mon histoire, sans te le dire cependant car j’espère toujours qu’ils viendront me tirer de là d’une manière ou d’une autre. Il me reste encore beaucoup de choses à te dire. J’en viendrai à bout.

* Il apprenait dans un livre je suppose. Par ailleurs il devait faire allusion à mon séjour au Niger (1967) ou au TFAI (Territoire français des Afars et des Issas – Grepi) (1969-1971) bien que dans ces deux pays on parle peu en swahili… 

 



barre de séparation

La lettre de mon père s’arrête là. Il semble qu’il soit décédé avant de la finir.

Pour plus d’informations allez a: http://www.ovni.ch (cliquer sur « 6ans avec les extraterrestes » en suite cliquer sur « Un contact en 1928! » 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 17 avril, 2011 |Pas de commentaires »

Initiation

L’organisation de l’initiation sur le vaisseau intergalactique : Comment la vivrez-vous ?

 par  Ashtar   

Bonsoir mes amis, 

Vous êtes à nouveau deux et ça me plaît beaucoup parce qu’il y aura un débat. Ce n’est pas que je m’ennuie en ta présence Hinri, mais j’aime bien les questions après les messages. Cela nous montre votre intérêt. 

Ce soir nous allons parler de chez moi, de mon vaisseau, des miens et de comment vous serez accueillis, pour ceux qui le désirent, dans ma grande fraternité. 

Vous pouvez dès maintenant fermer les yeux et imaginer ce que je vais vous décrire, avec des mots simples, car de toute façon il n’existe pas de mots correspondants dans votre vocabulaire. 

Mon vaisseau n’est pas une soucoupe volante. Il s’agit d’une planète bien plus grande que la terre. Cette planète est dans un système solaire comme le vôtre. On peut donc dire que nos planètes sont très ressemblantes. Il y a des mers, des océans. Il y a des lacs, des rivières. Il y a des forêts, des collines, des montagnes. Il y a beaucoup d’animaux ressemblant également aux vôtres, mais vivant eux aussi dans un climat d’amour, de tolérance et de respect. Il n’y a pas de lion par exemple. Seulement des animaux pacifiques qui ne se mangent pas entre eux. Il y a beaucoup d’êtres sur notre vaisseau, il y a des animaux et des êtres qui ressemblent à des animaux et qui sont des végétaux. Mais nous ne sommes pas là pour vous donner un cours de botanique, mais pour vous expliquer ce que vous allez y faire sur cette planète. 

Vous serez pris en charge par des êtres de lumière venant de chez nous et qui vous élèveront jusque chez nous. Vous serez accueillis par des hôtes remarquables, par des hommes, des femmes, des enfants, par notre peuple vivant comme vous, à la différence près, qui est énorme, c’est les vibrations d’amour dans lesquelles nous évoluons. 

Vous ne serez pas étonnés en arrivant ici, si ce n’est pas la beauté des paysages et par la paix qui y règne. 

Vous serez ensuite amenés dans votre hôtel (non je plaisante), dans votre maison d’hôte, appelons là ainsi et vous serez dorlotés, chouchoutés. Vous aurez compris à ce moment-là où vous êtes et ce que vous êtes venus faire ici, donc vous ne serez pas effrayés. 

Ensuite votre maître spirituel, votre guide de l’Au-delà qui est avec vous sur terre, vous parlera. Ensemble, vous élaborerez ce que vous devez encore épurés pour devenir un être unifié à la vie céleste. 

C’est lui qui vous aidera à faire ce travail, enfin ce qu’il en reste, car quand vous serez ici, vous serez déjà en grande partie épurés, aussi vous n’aurez plus grand-chose à enlever, à nettoyer. 

Après cela, mes troupes vous enseigneront des différentes possibilités de missions, de techniques et aussi de multiples apprentissages de la vie sur notre vaisseau et dans l’univers, car vous serez, bien entendu, amenés à venir régulièrement nous voir ou voir votre guide dans l’Au-delà. Vous pourrez poser toutes les questions que vous voudrez, vous aurez acquis une élévation suffisante pour ne pas perdre trop de temps et arriver droit au but. Vous apprendrez comment parler aux êtres humains, comment leur montrer l’ouverture du passage entre ciel et terre. Vous leur apprendrez comment être heureux sur terre dans l’amour, la paix et le respect les uns des autres. 

Une fois votre initiation terminée, vous retournerez sur terre et pourrez en temps voulu commencer votre mission de maître ascensionné. 

C’est tout pour ce soir, il n’y a pas d’autres invités. 

Si vous souhaitez lire la suite, c’est ici….

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 27 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Enquête ovnis

investigation OVNI quand l’armée enquête 

 Ovnis : quand l’armée enquête, un film de Patrice de Mazery et Michel Despratx. Production : TV Presse. Le sujet fait sourire ? Il est pourtant des plus sérieux. L’intérêt de l’armée pour ces phénomènes aérospatiaux non identifiés en est la preuve. C’est pourquoi CANAL+ a réuni deux journalistes d investigation d’envergure, Patrice de Mazery et Michel Despratx, qui ont effectué un travail doublement rigoureux compte tenu des enjeux. 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Image de prévisualisation YouTube 

 

La preuve OVNI de la NASA 2008 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 23 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Extra terrestre vidéo

EXTRA TERRESTRE :  VIDEOS 

Ci-dessous, une superbe vue d’une flotte d’OVNIS rassemblés en formation
dans l’espace (au-dessus de l’Afrique) vue par la mission STS-80 de la NASA
:
 

Lien vidéo : Image de prévisualisation YouTube 

Composition de la Flotte Intergalactique de la Lumière:

Ashtar coordonne et supervise plusieurs millions de vaisseaux provenant d’une vingtaine de systèmes stellaires différents (civilisation Santinienne, civilisations des constellations de la Lyre, de Véga, d’Arcturus, des Pléiades, d’Orion, d’Andromède, les planètes du Système de Sol, etc…), déployés dans notre Système et invisibles depuis la Terre. Au total, 150 à 200 millions d’êtres font partie de cette flotte.

 

Vaisseau-mère d’Ashtar :

- Selon George Van Tassel, le Groupe Speer de Berlin et Ivo Benda, le « Schare » ou « Share« , en orbite occultée autour de la Terre ou de Vénus.

 

Attention :   » La Colombe « , nom qui circule sur le Net, est celui du vaisseau-mère d’Ashtar créé en 2004 par Frédéric (le webmaster de ce site),  pour ses nouvelles écrites.

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 23 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Vie extraterrestre

La vie extraterrestre 

Vie extraterrestre dans O.V.N.I et E.T. alien

 Aujourd’hui, bien rares sont les scientifiques qui nient la possibilité de l’existence d’une vie organisée à l’intérieur de notre galaxie, et a fortiori dans les autres galaxies. 

Rappelons qu’une galaxie, que certains ont tendance à confondre avec un système planétaire, comme le système solaire, est un ensemble d’une centaine de milliards d’étoiles. Notre galaxie est ce que nous appelons la Voie Lactée. Elle nous apparaît durant les belles nuits d’été comme une interminable bande rayant le ciel, tout simplement parce que nous la voyons par la tranche. 

La spectroscopie, née avec ce siècle, permit d’identifier à distance les substances chimiques, simplement en dispersant la lumière émise à l’aide d’un prisme, et plus tard d’un réseau. Les hommes allèrent alors de surprise en surprise. Tous les atomes de la table de Mendeleïev, tout d’abord, se retrouvaient dans les étoiles les plus lointaines : l’hydrogène, l’hélium, le soufre, le carbone, les métaux. Mais, après la seconde guerre mondiale, la spectroscopie mit également en évidence dans le cosmos la présence de molécules de plus en plus complexes, dont la plupart intervenaient dans les cycles vitaux. En quelques dizaines d’années, près de quatre-vingts molécules organiques, dont certaines sont très complexes et comportent un nombre relativement grand d’atomes, furent ainsi détectées. Il est intéressant de noter que cette découverte fut retardée par le scepticisme des astronomes. Il y a un siècle à peine, on doutait encore que des pierres puissent tomber du ciel. De même les astronomes, qui se représentaient le cosmos comme un univers froid et hostile, avaient du mal à penser que l’espace interstellaire puisse receler d’aussi formidables quantités de substances comme l’urée ou l’acide formique. Comme la détection d’une molécule donnée requiert un montage très particulier, personne ne se hasarda à une telle aventure jusqu’à une date relativement récente. 

C’est un aspect essentiel de la science. Il y a, à toute époque, une masse incroyable de découvertes qui ne demandent qu’à être faites. Mais l’homme s’en détourne, tout simplement parce qu’il se refuse à envisager cette possibilité. On connaît par  exemple, en biochimie, les conditions dans lesquelles le jeune Miller dut préparer son expérience, cruciale, sur la synthèse des acides aminés à partir d’une soupe primitive _ simulant l’atmosphère de la Terre antérieurement à l’apparition de la vie. 

Faisant dans les années 50 une thèse sous la direction d’Harold C. Urey, prix Nobel de chimie 1934, le pauvre Miller dut monter son expérience dans la clandestinité, par peur de voir son patron fustiger une tentative qu’il aurait très probablement reléguée dans le domaine de la science-fiction. 

Les quantités de matière organique détectées devinrent vite si considérables que l’on renonça à imaginer que le reste du cosmos puisse n’être qu’un simple monde minéral. On sait ainsi qu’il existe un fantastique nuage de matière interstellaire, composé en grande part de matière organique, situé à proximité du centre de notre galaxie et qui représente 500 fois la masse de notre soleil ! 

Combien de planètes porteuses d’une vie organisée pourrait-on trouver dans une galaxie ? C’est difficile à savoir. Nous n’avons jamais pu détecter directement la présence de planètes autour des étoiles hors du soleil. Mais lors des reconstitutions, par simulation sur ordinateur, de la naissance des étoiles on a pu montrer que de la matière dense tendait à se condenser en planètes, les plus denses étant les plus proches de l’astre central. Il doit donc logiquement exister un nombre de planètes supérieur au nombre d’étoiles dans la galaxie. 

Il est pratiquement certain alors que nombre de ces planètes ont réuni les conditions propres à la naissance de la vie. 

Notons que si une étoile sur cent mille abritait dans son voisinage planétaire une vie organisée, ceci porterait à un million le nombre de planètes porteuses de vie dans notre seule galaxie.

6n8nlhim dans O.V.N.I et E.T.

source : ENQUÊTE SUR LES OVNI  VOYAGE AUX FRONTIÈRES DE LA SCIENCE de JEAN-PIERRE PETIT 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 14 janvier, 2011 |1 Commentaire »

Pluralité des mondes

QUELQUES REPONSES PAR LA DOCTRINE SPIRITE 

PLURALITE DES MONDES 

Les différents mondes qui circulent dans l’espace sont-ils peuplés d’habitants comme la terre ? 
 

Tous les Esprits l’affirment, et la raison dit qu’il doit en être ainsi. La terre n’occupant dans l’univers aucun rang spécial, ni par sa position, ni par son volume, rien ne pourrait justifier le privilège exclusif d’être habitée. D’un autre côté, Dieu ne peut avoir créé ces milliards de globes pour le seul plaisir de nos yeux ; d’autant moins que le plus grand nombre échappe à notre vue. (Livre des Esprits, n° 55. - Revue spirite, 1858, page 65 : Pluralité des mondes, par Flammarion.) 
Si les mondes sont peuplés, peuvent-ils l’être d’habitants en tout semblables à ceux de la terre ?

En un mot, ces habitants pourraient-ils vivre chez nous et nous chez eux ? 
 

La forme générale pourrait être à peu près la même, mais l’organisme doit être adapté au milieu dans lequel ils doivent vivre, comme les poissons sont faits pour vivre dans l’eau et les oiseaux dans l’air. Si le milieu est différent, comme tout porte à le croire, et comme semblent le démontrer les observations astronomiques, l’organisation doit être différente ; il n’est donc pas probable que, dans leur état normal, ils puissent vivre les uns chez les autres avec les mêmes corps. C’est ce que confirment tous les Esprits


En admettant que ces mondes soient peuplés, sont-ils, sous le rapport intellectuel et moral, au

même rang que la terre ? 
 

Selon l’enseignement des Esprits, les mondes sont à des degrés d’avancement très différents ; quelques-uns sont au même point que la terre ; d’autres sont plus arriérés : les hommes y sont encore plus bruts, plus matériels et plus enclins au mal. Il en est, au contraire, qui sont plus avancés moralement, intellectuellement et physiquement, où le mal moral est inconnu, où les arts et les sciences sont portés à un degré de perfection que nous ne pouvons comprendre, où l’organisation physique, moins matérielle, n’est sujette ni aux souffrances, ni aux maladies, ni aux infirmités ; les hommes y vivent en paix, sans chercher à se nuire, exempts des chagrins, des soucis, des afflictions et des besoins qui les assiègent sur la terre. Il en est enfin de plus avancés encore où l’enveloppe corporelle, presque fluidique, se rapproche de plus en plus de la nature des anges. Dans la série progressive des mondes, la terre n’est ni au premier, ni au dernier rang, mais elle est un des plus matériels et des plus arriérés

(Revue spirite, 1858, p. 67, 108, 223. – Id., 1860, p. 318 et 320. – La morale de l’Evangile selon le Spiritisme, chap. III).

Pluralité des mondes dans O.V.N.I et E.T.

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 3 décembre, 2010 |Pas de commentaires »

Vidéogrammes O.V.N.I

Photographies et vidéogrammes

UFO-Meersburg.jpg

Les éléments principaux disponibles pour l’étude du phénomène ovni sont les photographies et les vidéos. Une analyse du corpus des photographies existantes permet de classer les photographies dites d’ovnis en trois catégories : 

  1. Les photographies d’ovnis minimales : la forme censée correspondre à un ovni est blanche, souvent uniforme, pauvre en détails, se détachant d’un arrière-plan noir ou très sombre ; ces photographies montrent parfois une partie de l’environnement. La valeur informationnelle de cette classe d’images est très faible. On citera par exemple la photo prise durant la « bataille de Los Angeles » dans la nuit du 25 février 1942, publiée dans le journal Los Angeles Times

 

  1. Les photographies d’ovnis soucoupiques : les photographies de cette catégorie montrent des formes qui évoquent, conformément aux lois de la perspective, celles d’un volume de section circulaire surmonté d’un renflement plus ou moins proéminent. Le simple fait de vouloir les décrire amène une terminologie spécifique qui constitue déjà un début d’identification. La valeur informationnelle de cette classe d’images se réfère d’emblée au champ de la culture (la soucoupe volante en tant qu’engin extraterrestre), indépendamment de la nature de la chose photographiée. 

 

  1. Les photographies d’ovnis exotiques : celles-ci sont minoritaires car elles ne représentent que 4% des images publiées et se distinguent des deux autres catégories par leur côté atypique. Elles ne s’apparentent ni à la photographie d’ovnis minimales, ni au stéréotype de la soucoupe surmontée d’un dôme. Avec ces photographies, il s’agit d’une non identification non pas par défaut de données ou de visibilité mais par discrimination. En conséquence, elles posent le problème de la non-identification de manière nettement plus aiguë que les autres. On peut alors en déduire qu’elles ont un intérêt plus important d’un point de vue heuristique (haute qualité informationnelle). Ce type d’image, quand il n’est pas ignoré ou rejeté, y compris par les revues spécialisées, reste très minoritaire dans les publications.

 

Vidéogrammes O.V.N.I dans O.V.N.I et E.T. Ovni-2008

Voici quelques exemples célèbres de photographies et films d’ovnis : 

  • En janvier 1958, un photographe du navire-école Almirante Saldanha de la marine brésilienne prend six clichés d’un disque métallique survolant l’île de Trinidad. Ces clichés seront authentifiés par plusieurs laboratoires. 

 

  • En juin 1976, une photographie d’un ovni très lumineux est prise lors de l’observation des Îles Canaries. Aucun trucage ni aucune confusion avec un phénomène connu n’ont pu être décelés. 

 

  • La célèbre photo d’un ovni triangulaire de la vague belge de 1990, connue sous le nom de « Photo de Petit-Rechain », sera analysée par un étudiant de l’École royale militaire de Bruxelles faisant, sous la direction du professeur Marc Acheroy, un mémoire sur l’utilisation des techniques d’analyse photographique. La Société belge d’étude des phénomènes spatiaux affirme que ce mémoire conclut à l’absence de trucage et à la matérialité de l’objet pris en photo. Une autre étude approfondie de cette photo par le professeur Auguste Meessen affirme l’absence de trucage. Néanmoins, Pierre Magain et Marc Rémy de l’université de Liège (département d’astrophysique) ont montré qu’il était très aisé d’obtenir les mêmes résultats en utilisant une maquette triangulaire en bristol avec encoches, collée contre une vitre transparente avec la lumière provenant de l’arrière-plan. De plus, une étude de Wim Van Utrecht a permis de reproduire par des moyens « artificiels » une photo similaire. À ce jour, la nature et l’origine de ce qui a été photographié sont donc toujours indéterminées. 

 

  • En mars 1997, une formation lumineuse survole la ville de Phoenix (Arizona), plus de deux cents témoins se manifesteront auprès des autorités locales et l’objet sera filmé par neuf vidéastes amateurs (éliminant tout risque de méprise ou d’erreur de parallaxe). Cet évènement est communément appelé lumières de Phoenix

 

  • L’observation de Campeche, au Mexique, a lieu en 2004 lorsque le lieutenant Germán Marín Ramírez, opérateur radar d’un avion de l’Armée de l’air mexicaine, repère 11 échos radars qu’il n’arrive pas à identifier. En s’approchant de la source, la caméra infrarouge de l’avion filme onze lumières dans l’espace aérien mexicain. Les enregistrements infrarouges ont été conservés. À l’heure actuelle, l’explication communément acceptée est celle d’une méprise avec des torchères de puits de pétrole

 

il_photographie_un_ovni_avec_son_portable dans O.V.N.I et E.T.

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 28 septembre, 2010 |Pas de commentaires »

O.V.N.I vidéos

 O.V.N.I vidéos dans O.V.N.I et E.T. papillon-mini-parmeDes preuves…. Des vidéos

 ———

·         Ovni filmé depuis la navette spatiale   

000206AC dans O.V.N.I et E.T.

·         Jimmy Guieu (l’intégrale : 14 vidéos)   

 

000206AC

·         Ovnis en formation   

000206AC

·         OVNIS : Quand l’armée enquête 

 

000206AC

·         Les Cercles de Culture  

000206AC

·         Les O.V.N.I. et les E.T. sont une réalité !  

 

000206AC

·         Les extra-terrestres et nous(interview d’Anne Givaudan réalisée en Espagne en août 2009) 

papillon-mini-turquoise150

 

 

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 27 août, 2010 |Pas de commentaires »
12345

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3