Archive pour la catégorie 'MER-KA-BA'

Qu’est-ce en réalité que la Mer-Ka-Ba

  

Techniquement, elle consiste en un champ éléctro-magnétique situé aux environs de 4 degrés Kelvin, et qui se trouve essentiellement dans la zone des micro-ondes (tout au moins dans la troisième dimension), totalement géométrique de par sa nature. 

Plus précisément, la géométrie en question est appelée ‘’Géométrie Sacrée’’, car on la trouve dans tous les schémas originels de la Création.

Le champ de la Mer-Ka-Ba est extrêmement complexe, englobant les cinq solides platoniques ainsi que d’autres polyèdres sacrés. On pense qu’il s’étend à tous les univers parallèles et à toutes les dimensions possibles, et que sa nature électro-magnétique peut au besoin se modifier pour prendre tout autre aspect jugé plus adéquat.

Le schéma directeur de la Mer-Ka-se retrouve partout dans la nature.

Lémurie0

L’une des fonctions de la Mer-Ka-Ba, nous l’avons dit, consiste à servir de véhicule pour le transfert de l’esprit et du corps dans le monde suivant. Cependant, cette fonction (ainsi que la plupart des autres possibilités) ne peut être activée sans changement de la personne.

La Mer-Ka-Ba entoure le corps humain à la manière d’une toile géométrique tridimensionnelle, en sommeil et inopérante jusqu’à l’instant T.  Lorsque l’esprit qui habite le corps prend conscience qu’il est là et commence à modifier certains aspects de lui-même, c’est  le point de départ d’une incroyable transformation.

Selon la tradition des cabalistes qui se plaçaient hors du cadre de la mystique juive orthodoxe, le Char Divin est le véhicule qui permet à l’âme de voyager à travers les 7 cieux.

Pour la mystique conventionnelle, ce Char est celui de Dieu, et nul humain – hormis le prophète Elie qui fut enlevé sur un « char de feu » sans connaître la mort – nul homme ne peut prétendre disposer d’un tel vaisseau magique. Or, la vérité est fort différente, car la Merkabah est l’enjeu final de la réintégration de l’humanité dans son domaine originel. Chaque âme-esprit est originellement un système spatial autonome, un aéronef de nature spirituelle. Et que pourrions-nous être d’autre au plan spirituel essentiel ? C’est pourquoi les enseignements à base de voyage astral ne restituent rien de la splendeur et des pouvoirs du vaisseau de l’âme. Celui-ci ne reprend son envol que lorsque l’être en incarnation se réinsère harmonieusement dans la trame universelle en délivrant son âme de la double illusion physique et invisible. En comparaison avec la magnificence du vaisseau divin immortel, notre structure éthérico-astrale-causale est comme rien.

La Merkabah est plus que l’enveloppe de l’âme, c’est le vaisseau du corps spirituel. Elle l’entoure comme une sphère de plus de trente mètres de diamètre, tel un globe électromagnétique formé de sept cercles dimensionnels, de douze constellations lumineuses et de trois « moteurs » énergétiques. Il s’agit en réalité d’un hologramme de l’univers entier, mais cet hologramme est plus réel que notre réalité actuelle qui doit servir de tremplin pour relancer le vaisseau.

C’est pourquoi les anciens sages ont écrit que l’homme est un reflet de l’univers. Ils ne parlaient pas de l’homme physique, psychique et spirituel, mais de la forme céleste qui abrite notre individualité incarnée, laquelle n’est qu’une greffe provisoire placée dans la Merkabah.  Le but de la vie et notre fonction en tant qu’être incarné, est de réveiller le vaisseau et de lui fournir un conducteur pouvant se réinsérer dans l’univers interne. On comprend que ces données ne soient pas divulguées dans les livres car l’homme ordinaire ne peut concevoir que le monde spirituel invisible dont on lui parle dans les écrits spirituels n’est en réalité qu’un reflet illusoire, tandis que la réalité divine lui est absolument inconnue. Aujourd’hui encore, cela est hors de l’entendement de la plupart des mystiques, occultistes et ésotéristes, sans parler des théologiens et des religieux. Il faut disposer d’une ouverture de conscience exceptionnelle pour ne pas se laisser abuser par les fantasmagories répandues dans les enseignements de l’ère des Poissons. La réalité suprême nous demeure inconnue. Tout reste à découvrir.

Les lecteurs de Krishnamurti, par exemple, ont du mal à saisir ce qu’il entendait par le « tout autre » qui est la dimension supérieure au-delà des sept sous plans de notre continuum.

A partir de cette dimension extra cosmique, l’on commence à entrevoir l’immortalité car le vaisseau de la Merkabah devient une expérience consciente, mais indicible, d’où le refus des initiés de spéculer à son sujet.

Jusqu’au 20 °siècle, la description du vaisseau de l’éternité était jugée inassimilable. C’est pourquoi les clairvoyants n’en font pas mention, ou bien de manière indirecte, lorsqu’ils évoquent la similitude entre macrocosme et microcosme.

Nous savons qu’un centre d’énergie émettant des ondes dans un espace homogène (isotropique) crée naturellement une forme sphérique. C’est pourquoi l’idée divine qui jaillit de la source de l’énergie primordiale génère une sphère. (On peut en faire l’expérience lorsque l’on fait des bulles en soufflant. Il apparaît des sphères qui prennent les sept couleurs de l’arc-en-ciel, ce qui sur un plan cosmique se manifeste sous l’aspect d’un champ de sept dimensions pulsé par le souffle de la dynamique divine) 

Cette bulle divine est la forme originelle de tout être qui vient à la vie dans le sein de l’éternité. C’est ce que les ésotéristes nomment un « esprit-vierge ». Au début cet être n’a pas d’individualité consciente mais il dispose d’un véhicule, le corps de la Merkabah pour voyager et expérimenter. Constitué à « l’image de Dieu », ce corps divin a donc en lui toutes les potentialités universelles et les pouvoirs d’un dieu: amour, sagesse et force. Il ne lui reste qu’à les extérioriser selon son génie individuel au fil d’un processus d’évolution divine qui est ascendant pour l’éternité. Il n’est pas prévu d’involution dans ce voyage vers les univers glorieux, mais il existe la possibilité d’apprendre par la douleur en faisant l’expérience de l’oubli de la source. C’est ce qu’on nomme la « chute ».

Il y a eu une inversion de nos puissances. C’est pourquoi, la spiritualité de l’ère nouvelle commence à admettre que l’univers est un hologramme que nous avons projeté.

Ainsi, les Merkabah sont certes très endommagées, mais étant indestructibles car faites de substance éthérique divine, rien ne peut les anéantir. Il suffit qu’un conducteur en reprenne le contrôle. Ce peut-être chacun d’entre nous, car nous disposons tous d’un tel véhicule supérieur.

Magazine Undercover

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:MER-KA-BA |on 10 octobre, 2016 |Pas de commentaires »

Ressentir la Joie dans l’Ascension

 

Cette année, de 1995, fut la première année depuis la Convergence Harmonique où l’énergie se trouve disponible pour effectuer le passage dans la conscience de cinquième dimension tout en restant dans le corps physique. Il existe beaucoup d’êtres qui sont incarnés parce qu’ils se sont portés volontaires pour tester l’expérience du Corps de Lumière. Ce sont les premiers à effectuer leur Ascension. Pour le reste d’entre vous, le programme du Corps de Lumière va se poursuivre jusqu’à ce que vous soyez prêts et alors, vous basculerez. L’ascension est une chose très simple. C’est un changement qui se produit en un instant, mais vous êtes toujours là. Le soleil va toujours briller et les étoiles scintilleront toujours. La différence, c’est la Joie, votre aptitude à vivre joyeusement et à ressentir la joie.

particule

La façon la plus simple de vérifier si l’ascension s’est produite, c’est d’observer la qualité de la joie dans la vie d’une personne. Au début de l’ascension, la personne commence à vivre sa vie en créant sa réalité à partir de ses fantaisies.

Moi-même, Metatron, définis la JOIE comme le samadi, l’extase ou le ravissement. C’est un état d’unité avec Dieu. On peut aussi le définir comme votre centre ou comme être dans votre centre. Vous pouvez atteindre cet état de clarté en méditation, lorsque l’énergie coule librement et que vous sentez cette unité absolue avec le tout. Tout ce qui vous apporte des sentiments de légèreté, tout ce que vous définissez comme joyeux est une voie menant vers cet état.

Si vous travaillez au sein d’un groupe spirituel, vous ferez l’expérience d’une série de transformations accélérées dans votre processus. Lorsqu’un membre de votre groupe pourra voir l’incarnation du Merkabah, vous l’aurez tous reçue, et vous en deviendrez vous aussi rapidement conscients. Au début, les membres individuels pourront ne pas l’avoir remarqué, mais au moins un des membres du groupe était prêt, alors l’ensemble du groupe en tirera le bénéfice. Un groupe travaillant sur l’ascension possède un énorme avantage, parce que la conscience de la cinquième dimension est une conscience « d’unité » ou, en d’autres termes, le groupe est un. Le travail en groupe génère une énorme synergie d’énergie, où chacun d’entre vous est beaucoup plus puissant que si vous étiez tout seul. Cela donne aussi à chaque membre une chance d’apprendre à se mettre en relation à la fois en tant qu’individus et en tant qu’unité au sein du groupe. Il s’agit là d’un passage typique à la cinquième dimension, que chacun doit vivre.

Lorsque des individus et des groupes travaillent sur l’ascension, ils devraient concentrer leurs efforts pour commencer faire de leurs vies des chefs-d’oeuvre de joie. En le faisant, ils commenceront à vivre de la joie et plus tard, ils deviendront cette joie. Tandis que chacun d’entre vous fait cela, vous allez commencer à transformer tous ceux avec lesquels vous rentrez en contact dans votre vie quotidienne, leur diffusant l’énergie de la joie et les éveillant à cette fréquence. L’ascension de masse se produira lorsque la majorité des êtres humains en ascension sur la planète vivront dans cet état de joie, et pas avant. La raison en est simple : cette expérience planétaire est basée sur le libre arbitre. Dans cet univers dimensionnel, le libre arbitre est une loi divine.

Lorsque la majorité d’entre vous vivra dans la joie, l’expérience planétaire sera passée dans un monde d’amour et d’unité. Lorsque la majorité d’entre-vous aura abandonné le jeu de la polarité parce que vous aurez appris tout ce que vous pouviez, et que par votre propre choix, vous serez passés dans la joie et dans l’unité, l’ascension de masse se produira. D’ici à ce que ce temps arrive – et il arrivera – la progression du Corps de Lumière continuera. L’ascension prendra le temps qu’il faudra, et en fin de compte, l’humanité en tant que groupe collectif décidera du timing de ce grand événement. On ne peut pas altérer le libre arbitre, même pour les valeurs les plus hautes, même pour créer l’ascension.

Ce que je souhaite souligner avec ces informations, c’est que pour chacun d’entre vous, la meilleure manière de servir Dieu, de servir l’humanité de servir la planète et de vous servir vous-même est de faire de vos vies des chefs-d’œuvre de joie. Soyez impitoyables dans l’évaluation de votre vie, et débarrassez-vous de tout ce qui ne vous apporte pas de joie. Abandonnez les vieilles émotions et les vieux problèmes : ils consument de l’énergie que vous pourriez utiliser pour ressentir de la joie. Si vous vous concentrez là-dessus durant tout le processus, si vous vous concentrez sur l’apprentissage de la vie dans la joie et en faites votre voie d’initiation, vous deviendrez l’adepte ou le maître spirituel que vous souhaitez devenir. Vous assisterez tous ceux que vous rencontrerez, par votre simple présence, et vous ancrerez aussi les énergies de la joie pour la planète, l’assistant dans sa naissance à un nouveau niveau de manifestation qui affectera chacun. Cet état extatique d’union avec Dieu fait partie du potentiel disponible pour chacun. Cette voie de la joie rend l’ascension tellement simple, car tout ce qui est requis, c’est que chaque individu s’intéresse à sa vie et en prenne la pleine responsabilité. Vivez votre vie comme un chef-d’oeuvre de JOIE.

Chez francesca
Métatron Canalisé par Laurie Gilmore

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Ressentir Le Corps de Lumière

 

Les premières six étapes du Corps de Lumière sont structurées pour permettre un changement graduel à tous les niveaux, avec des éveils spirituels réguliers émaillés de changements physiques, émotionnels et mentaux. Du septième au dixième niveau du Corps de Lumière, la progression change et se concentre sur un aspect de votre expérience à la fois.

Par exemple, dans le septième niveau, la plupart d’entre vous ont fait l’expérience de la première descente de l’esprit, accompagnée d’un éveil spirituel notable. Vous avez manifesté de la clairvoyance, de la clair-audience ou une conscience kinesthésique de l’énergie de l’éveil.

1Blog de francesca

Je parle de ce niveau au passé, car actuellement, la planète est en train de passer au début du neuvième niveau. C’est une expérience très douloureuse de se trouver à un taux de vibration plus bas que celui de la planète sur laquelle vous existez, ce qui est le cas pour ceux qui sont en dessous du huitième niveau. Du moment que vous lisez cet article, je suis certain que vous vous situez quelque part entre le vide de la fin du neuvième niveau et le onzième niveau de la progression du Corps de Lumière. Vous n’auriez aucun intérêt pour la littérature spirituelle si vous étiez dans des niveaux inférieurs.

Le huitième niveau du Corps de Lumière génère des changements corporels extrêmes. Les symptômes physiques similaires aux syndromes viraux sont très communs. A ce niveau, vous avez peut-être remarqué que vous attrapiez un rhume par mois. D’autres symptômes sont les maux de tête (derrière les yeux), les canaux spécifiques à la lumière étant mis en fonction dans les nerfs optiques et la glande pinéale étant activée. Vous pouvez avoir des douleurs aux oreilles, tandis que la structure électrique de votre appareil auditif est transformée pour permettre le décodage de transmission de lumière. Vous pouvez avoir une transpiration excessive ou de la diarrhée, signe que vous vous débarrassez d’un excès de densité des cellules de votre corps. Une des perspectives sur ces changements suggère que vous ajoutiez un troisième brin à votre ADN. Pour certains, le corps peut résister à l’abandon des excès de densité dû aux descentes de l’esprit. Le gain de poids est un des symptômes de cette résistance.

Les corps humains ont la tendance à essayer de faire face à ces descentes en s’agrandissant pour contenir la masse spirituelle qui pénètre. La seule façon de stopper le gain de poids lorsqu’il a commencé est de faire de l’exercice physique. J’entends, de l’exercice physique éprouvant, comme de soulever des poids, de faire du vélo, de la course à pieds ou de la nage. Si vous créez une masse musculaire, cela protégera votre système nerveux, car les énergies arrivant avec chaque descente sont bien plus fortes que ce que votre système nerveux a l’habitude d’encaisser. Les tissus adipeux ne protègent pas aussi bien le système nerveux que les muscles, capables d’absorber les débordements du système nerveux. Les tissus adipeux vont « frire » sous l’effet de ce trop plein d’énergie, pouvant occasionner des dommages aux récepteurs d’insuline dans les cellules.

Cela déséquilibre le métabolisme, ce qui produit une prise de poids. La masse musculaire créée par l’exercice absorbera le trop plein du système nerveux, et convaincra la conscience du corps qu’il n’est pas « assez gros » pour contenir l’esprit. Vous pourrez observer des flash de couleur sur votre écran interne, des équations géométriques évoluant dans votre mental, ou entendrez des bourdonnements. C’est le début de la mise en place du système de traduction qui vous permettra de transformer le code de lumière en compréhension cognitive.

Les grilles autour de la planète transmettent constamment des messages à toutes les formes de vie incarnées sur la planète. Ces messages arrivent sous forme de paquets de lumière, et sont codés. Je les appelle « code de lumière ». Ces informations doivent être décodées ou converties en pensées conscientes pour que vous puissiez les comprendre et les utiliser dans votre vie. Ces messages sont structurés pour vous donner des instructions et pour vous expliquer ce qui se produit énergétiquement dans des dimensions et fréquences supérieures. Si vous avez une sensibilité suffisante pour entendre le bourdonnement, s’il-vous-plaît, faites-le savoir à vos guides. Ils essaient de vous aider à obtenir les transmissions de lumière codée, mais ils ne peuvent pas vérifier que vous entendez à moins que vous ne répondiez.

Vos guides vont essayer de vous assister en tournant le volume et la fréquence des codes de lumière audibles jusqu’à ce qu’ils obtiennent une réponse de votre part. Le code de lumière sous forme de bourdonnement peut devenir très gênant et même physiquement inconfortable. Si vous faites l’expérience de ce symptôme, « demandez » à vos guides de baisser le volume et de calibrer la fréquence, afin que cela ne soit pas irritant ou débilitant. Ces changements du huitième niveau peuvent prendre jusqu’à deux ans pour un humain. Cela a pris trois ans pour la planète.

Le neuvième niveau concerne l’intégration des changements spirituels du septième niveau et des changements physiques du huitième dans votre vie physique. Au neuvième niveau, l’attention est tournée sur les relations, car c’est à travers les relations que vous vous éprouvez, vous-mêmes et les changements qui se sont produits en vous. Vous pourrez découvrir que toutes les relations basées sur le contrôle ou la manipulation deviennent intolérables et que beaucoup de relations se terminent durant cette phase. Vous pourrez peut-être découvrir que votre travail dans le monde se transforme en même temps que vous intégrez votre nouvelle identité. Le vide du neuvième niveau peut être douloureux, car après tant de concentration sur les relations, ce vide nécessite que vous vous trouviez finalement seuls avec vous-mêmes. Après tout, la relation que vous avez avec vous-même est la plus importante de toutes, n’est-ce pas ? Le neuvième niveau se termine (et parfois commence) par des descentes particulièrement massives, vous donnant encore une autre relation à intégrer durant votre processus.

Au début du dixième niveau, la vie semble nouvelle et il se peut que vous vous sentiez né à nouveau et très tendre. Le dixième niveau est le début de l’éveil spirituel qui conduira à la maîtrise des aptitudes qui sont la marque des maîtres spirituels et des adeptes. Ces capacités – ou dons de l’esprit – deviendront de plus en plus puissants tandis que vous deviendrez plus clairs énergétiquement. Au dixième niveau, votre attention se portera sur la manifestation de ces dons spirituels, puis sur la pleine intégration de ces dons afin qu’ils soient physiquement utilisables dans votre vie quotidienne. Votre plus grand don spirituel sera le premier à se manifester au dixième niveau, et vos autres dons de l’esprit s’ouvriront par la suite de manière graduelle. Vous devrez vivre par vos dons spirituels. Par exemple, si vous êtes clairvoyant, vous devrez prendre vos décisions à partir de ce que vous percevez de manière clairvoyante — et non par ce que vous percevez physiquement.

Dans le dixième niveau, votre clairvoyance va littéralement prendre la place de votre vue physique. Un jour, vous remarquerez que vous distinguez très clairement trois trottoirs et trois bords de trottoirs. Décider d’où poser votre pied risque de vous rendre très confus. Vous verrez le trottoir et le bord du trottoir physique, le trottoir et le bord du trottoir éthérique et le trottoir et le bord du trottoir de la quatrième dimension. Si vous vous fiez complètement à votre clairvoyance et non à votre vue physique, vous saurez où mettre vos pieds. Si vous utilisez votre sens physique de la vue, vous risquez de vous encoubler (?) quelques fois dans des lieux publics. Finalement, vous apprendrez à gérer ce type de vision. Le processus de clarification consiste à se libérer de l’énergie stockée dans les corps émotionnel et mental et de relocaliser cette énergie dans le corps spirituel, où elle devient utilisable, là où les miracles sont créés.

La seule différence entre un avatar et un homme ordinaire, c’est le lieu ou l’énergie est située dans les corps d’énergie. Chez l’homme ordinaire, toute l’énergie est « verrouillée » sous forme d’émotions et de mémoires stockées dans le corps émotionnel et comme croyances et pensées dans le corps mental. L’homme ordinaire possède un corps spirituel aplati, parce que toute l’énergie disponible est consommée par les émotions et les pensées. Un avatar possède des corps émotionnels et mentaux clarifiés. Toute l’énergie contenue dans les corps subtils d’un avatar est située dans le corps spirituel. Pour un maître, l’énergie associée à l’émotion coule IMMEDIATEMENT du corps émotionnel au corps spirituel, et se trouve libérée vers le corps spirituel dès que le stimulus émotionnel s’achève.

L’énergie associée avec la pensée s’écoule du corps spirituel au corps mental, puis lorsque la pensée est achevée, elle retourne au corps spirituel. Cela rend l’énergie de l’avatar disponible ; il peut l’utiliser en fonction de ses volontés. L’énergie spirituelle est toujours disponible pour l’avatar, car elle n’est pas consumée par les pensées, croyances, émotions et mémoires. C’est cette structure énergétique que chacun d’entre-vous doit créer dans vos corps d’énergie, au cours des dixième et onzième niveaux du Corps de Lumière. Cela vous permettra d’accomplir des miracles tels que de manifester la pensée dans la réalité physique.

Le onzième niveau du Corps de Lumière est une progression naturelle du dixième, et souvent, la transition est si facile que le passage n’est pas perçu. Les aptitudes spirituelles continuent à croître et le corps physique commence à changer d’apparence. Il devient lumineux, brillant, et apparaît magnifique. Des amis ou connaissances vont soudain remarquer que vous avez l’air d’avoir rajeuni ou que vous avez changé d’une manière indéfinissable. Le onzième niveau conduit à un travail plus profond sur vos questions émotionnelles. A ce niveau, vous devez traiter avec toutes vos croyances et formes-pensées touchant à la mort et à la perte.

Il se peut que vous créiez du désillusionnement ou que vous manifestiez vos peurs les plus profondes dans votre vie physique, afin de pouvoir complètement les clarifier en les expérimentant. Une fois le dixième niveau achevé, toute énergie stockée dans les corps émotionnel ou mental doit être libérée et canalisée vers le corps spirituel dans le onzième niveau. Si vous ne traitez pas ces questions lorsque vous êtes au dixième niveau, vous les manifesterez dans votre vie au onzième niveau. Mais au onzième niveau du Corps de Lumière, vous n’avez rien à craindre à part la peur elle-même.

Le douzième niveau du Corps de Lumière, c’est l’ascension. Il se distingue par le mouvement du Merkabah dans le centre du coeur du votre corps. Le Merkabah peut être décrit comme une boule de lumière dorée. C’est le véhicule de votre ascension, et lorsque cela se produit, cela représente pour vous une initiation majeure. Cet événement est le début de votre ascension personnelle dans un monde d’unité à cinq dimensions. L’ascension peut se produire à un niveau individuel, elle peut survenir au sein d’un groupe ou elle peut arriver dans le contexte de l’expérience collective. Vous ferez votre ascension lorsque vous serez prêts, que vous la fassiez seul(e), au sein d’un groupe ou lors de la transformation planétaire à venir. Il n’existe pas de période particulière pour l’ascension. Au niveau individuel, des ascensions se produisent tous les jours.

Chez francesca
Métatron Canalisé par Laurie Gilmore

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

La kundalini et son apprentissage

 

A l’heure qu’il est, vous vous demandez probablement ce qu’est, au juste, la kundalini. C’est l’énergie qui se trouve dans le corps de chacun, d’habitude à l’état latent, à la base de la colonne vertébrale. Bien des gens passent leur vie sans la ressentir, sans même savoir qu’elle est là. Dans certaines circonstances, la kundalini s’éveille et monte le long de la colonne pour nettoyer et renforcer les centres énergétiques appelés chakras. Utilisée de manière appropriée, elle a pour but d’accélérer le processus d’évolution de l’individu vers de nouvelles perceptions ou des niveaux de conscience accrus. Ce n’est pas une énergie subtile, pas plus que ses transformations.

-kundalin -

Il ne s’agit pas d’un phénomène superficiel, comme un lissage de la peau, l’achat d’une nouvelle voiture, ou tout autre changement de façade qui sert à combler un vide intérieur. Selon certains, la kundalini est la voie qui mène à la conscience pure ou à l’illumination. Le processus n’est peut-être pas toujours facile ni linéaire. A certains moments, la personne peut régresser à un stade antérieur, mais ce recul peut, plus tard, entraîner un grand bond en avant : en fait, le détour est peut-être un raccourci que nous n’avons pas reconnu la première fois. Nos vieilles habitudes ne reviennent pas pour nous hanter, mais pour nous aider à apprécier notre motivation à avancer dans la vie.

La kundalini est un processus naturel, et sa manifestation peut être intense sur le plan énergétique, psychologique et physique, alors qu’elle nous fait passer à des états de conscience plus élevée. En définitive, la kundalini nous invite à nous défaire de schémas comportementaux et identitaires afin de pouvoir réaliser l’essence de notre existence, notre soi.

Sommes-nous prêts à accueillir l’énergie de la kundalini avec toutes ses implications. Le cas échéant, il s’agit tout simplement de comprendre le processus et d’ouvrir notre Cœur.

Je vous propose de lire : LA TECHNIQUE LOVE ENERGETICS de Yvon Dubé aux éditions Ariane.

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Une clé de la 4ème dimension

4ème dimensionLa Merkabah est un champ de lumière généré par la rotation rapide de formes géométriques spécifiques qui affectent simultanément le corps et l’esprit d’un individu. C’est un véhicule qui peut aider le corps, l’âme et l’esprit, à accéder et à expérimenter d’autres niveaux de réalité ou de potentiels de vie. Elle permet d’accéder à de nouveaux niveaux de conscience qui aident les humains à atteindre leur plein potentiel.

Le terme Merkabah vient d’une langue ancienne. Il est ensuite passé à l’égyptien ancien puis à l’hébreu et à l’arabe.

« Ma’at » est un hiéroglyphe égyptien qui traduit la Vérité. Selon la légende, « Ma’at » Père est le symbole de la clarté de l’esprit, qui signifie Intégrité et Sincérité pour soi-même. En arabe, ce mot à pour sens le bâteau (c’est-à-dire un véhicule). La barque d’Isis pour les Égyptiens actuels s’appelle encore Merkabah. En hébreu, il a deux significations : il désigne à la fois le chariot et le Trône de Dieu. Le chariot ou mer-ka-ba, c’est notre véhicule de lumière capable de nous conduire dans les autres réalités (les autres espaces-temps) afin d’arriver un jour au Trône de Dieu, c’est-à-dire à la « maison du Père ». Il nous permet aussi de devenir créateurs de notre réalité dans le monde physique.

Réveiller son véhicule Merkabah consiste à réactiver les champs électromagnétiques successifs endormis que nous avons autour de notre corps physique.

La Merkabah est un champ d’énergie cristallin qui est constitué de géométries sacrées qui alignent, ensemble, le corps, le cœur et l’esprit. Ce champ d’énergie ainsi créé à partir de la géométrie sacrée, se déploie autour du corps d’un diamètre de 17 m environ.

Ces champs d’énergies géométriques tournent normalement autour de nos corps pratiquement à la vitesse de la lumière, mais pour la plupart d’entre nous, ces champs ont ralenti ou se sont arrêtés, à cause d’un manque d’utilisation.

Le Corps de Lumière activé ressemble beaucoup à la structure d’une galaxie ou une soucoupe volante.

La Merkabah est un véhicule énergétique tournant la clef de la quatrième dimension pour accéder à la cinquième.

Quand vous faites l’apprentissage du véhicule Merkabah vous allez non seulement comprendre intellectuellement les champs géométiques, mais vous en ferez l’expérience personnellement et vous les ressentirez de façon tangible autour de votre corps.

Cet état de transformation permet l’ouverture du cœur et l’expérimentation de l’Amour Divin. C’est l’Amour divin ou inconditionnel qui est le facteur primordial permettant au Mer-ka-ba de devenir un champ de lumière vivant.

Aussi, nous explorons des manires particulires d’ouvrir le cœur pour réveiller la compassion, l’amour inconditionnel, et l’harmonie interne, pour faire l’expérience directe de l’Amour Divin tout en activant notre Merkabah.

L’expérience directe de notre plus grand potentiel nous donne l’opportunité d’aller beaucoup plus loin que ce que les mots et les livres peuvent nous montrer.

La plupart des pratiquants font l’expérience de sensations d’énergies et d’ouvertures du cœur différentes de tout ce qu’ils ont vécu.

La méditation Merkabah se compose d’exercices de respiration associés à des mudras et à des visualisations basées sur la géométrie sacrée. Ces champs d’énergies géométriques autour de nos corps peuvent être activés d’une façon particulière, laquelle est aussi en relation avec notre respiration. La méditation de la Merkabah incorpore un processus de respirations avec des mudras (positions des mains) qui sont une clef de l’usage correct de la Mer-ka-ba.

L’activation du véhicule Merkabah par la méditation des respirations résultera en un contact plus profond avec votre Moi Supérieur et va renforcer tous les aspects de votre vie. Cette réactivation conduit à l’Ascension, c’est-à-dire au passage conscient entre notre monde et les dimensions directement supérieures.

metatronLa grille énergétique de votre aura et la Merkabah

Question : Quelle est la différence entre un champ électromagnétique et la Merkabah ?

Métatron : À votre époque, plusieurs d’entre vous les considèrent identiques. Ce n’est pas le cas. L’aura et la Merkabah sont toutes deux des champs électromagnétiques, mais à différents stades d’évolution. La Merkabah est la forme cristalline et géométrique du champ aurique. Les fissures et la dispersion d’énergie ne se produisent pas dans la Merkabah. Néanmoins, rares sont ceux qui maintiennent la forme cristalline et géométrique de la Merkabah vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et une aura fissurée et assaillie ne pourra muer facilement en la forme pure de la Merkabah. À mesure que vous apprenez à entretenir votre champ, il vous sera plus facile d’atteindre des états merkabiques, dont la phase initiale est le tétradre étoilé. Les Merkabah évoluent en des formes géométriques encore plus avancées, mme au-delà de l’étoile à huit pointes.

James Tyberon
extrait de son livre Chronique des Gardiens de la Terre – Metatron, Ariane Editions 

Publié dans:ASCENSION, MER-KA-BA, MULTIDIMENSIONNALITE |on 18 octobre, 2015 |Pas de commentaires »

Le Merbabah ou Corps de Lumière

chakras« Il faut que vous sachiez qu’autour de chaque être humain il y a ce que vous appelez le merkabah. C’est une énergie qui émane du divin vers l’extérieur, donc vers les corps subtils ; c’est une énergie consciente qui est associée à la conscience humaine et à la conscience spirituelle et divine.

Ce corps de lumière peut servir de véhicule pour aller non dans une autre dimension mais dans d’autres mondes faisant partie de cette dimension, c’est-à-dire dans votre univers.

Tout être humain peut créer ce corps de lumière, mais il lui faut avoir une évolution qu’il n’a pas pour l’instant. C’est comme un déclic, c’est comme s’il devait ouvrir un passage, une porte, mais tant qu’il n’a pas intégré et compris un certain fonctionnement de lui-même il ne peut pas ouvrir cette porte.

L’énergie du merkabah peut être associée à l’énergie montante de la kundalini, car elle en fait partie. C’est cette immense puissance qui est en vous et que vous ne pouvez pas toujours gérer et comprendre.

Lorsque vous serez prêt, peut-tre dans le prochain cycle, vous pourrez créer ce merkabah sans qu’il vous détruise. Vous aurez la porte et la clé qui ouvre cette porte afin que ce ne soit pas destructeur, mais constructeur pour vous.

Nous ne pouvons pas vous expliquer comment créer ce merkabah parce que si nous vous donnions l’explication nous vous donnerions en même temps la possibilité de vous détruire. Pour l’instant, vous n’avez pas acquis suffisamment de connaissance de vous-même pour accéder à ce corps de lumière.

Vous attendez une réponse plus « constructive » mais nous ne te la donnerons pas !
Les êtres humains ont une habitude qui, à notre avis, n’est pas une bonne habitude, celle de vouloir brûler les étapes. Ils veulent accéder à leur Corps de Lumière alors qu’ils n’ont pas complètement compris comment fonctionne leur propre corps de matière. Ils n’ont pas exploré la moitié des capacités de leur corps de matière, donc ils ne peuvent pas y accéder.
Tout se fait par palier, et vous ne pourrez pas créer votre Corps de Lumière tant que vous n’aurez pas accédé à une meilleure compréhension de vous-même et des capacités de votre corps.

Avez-vous la capacité de léviter ? Avez-vous la capacité d’être télépathe ? Avez-vous la capacité de bilocation, de vous propulser, en l’espace d’un instant, d’un endroit à l’autre ? Avez-vous la capacité de régénérer votre corps en permanence, de le ré-harmoniser ? Pourtant, toutes ces capacités sont en vous ! Pourtant vous connaissez tout cela !

Tout cela existe réellement ! Vous le savez intellectuellement mais vous n’avez pas les clés qui ouvrent les portes. Vous n’avez pas encore ces capacités, et vous voulez déjà atteindre votre propre merkabah !

Cela ne s’appelle pas de la sagesse, cela s’appelle de la précipitation ! Donc ne vous précipitez pas, faites les choses dans l’ordre et tout se passera du mieux possible pour vous.

Nous sommes désolés de ne pas pouvoir vous dire autre chose, parce que nous ne vous rendrions pas service, parce que nous ne vous aiderions pas à évoluer et à comprendre davantage votre propre fonctionnement. Il faut que vous le compreniez ! »

Message reçu des Êtres de Lumière par Monique Mathieu

www.ducielalaterre.org

Publié dans:CHANNELING, MER-KA-BA |on 17 octobre, 2015 |Pas de commentaires »

Se relier au Mer-ka-ba

 

merkab10La technique de respiration est-elle la seule méthode pour se relier au Merkaba, ou peut-on y arriver autrement.

Il existe de nombreuses techniques d’éveil du Merkaba, et la respiration en est une excellente ; elle fait référence à l’oxygène et à l’effet de l’intention combinée à l’oxygénation consciente. Une autre méthode consiste en l’ajustement au treillis, qui est, en outre, très scientifique. Une autre encore est l’alignement de la mémoire cellulaire, qu’on est à peine en train de  découvrir et qu’il serait pour l’instant ardu d’expliciter ainsi. Beaucoup d’autres méthodes sont en préparation et seront révélées à mesure que la grille se modifiera afin de s’adapter à nos nouvelles aptitudes.

Quant à notre habitude de fumer, elle n’est, en soi, aucunement nuisible au progrès spirituel. Cependant, toute décision prise consciemment et susceptible de raccourcir notre vie envoie aux cellules de notre corps, ainsi qu’à nos assistants spirituels, un message selon lequel nous ne nous attendons pas à connaître une vie entière. Cela instruit nos cellules sur le fait que nous ne sommes pas sur terre pour bénéficier au maximum des dons que nous avons reçus.

Il en est de même pour les personnes qui mangent à l’excès ou qui soumettent de leur plein gré leur corps physique à des défis en abusant de toutes sortes de substances. Depuis un certain temps déjà, nous déclarons que vous avez la capacité de vous libérer de vos habitudes les plus incrustée sans subir le traumatisme qui découle habituellement de ce processus. Tout dépend de vous, comme cela fut toujours le cas. Puissent les maîtres en prendre conscience, afin d’incarner pour les autres un exemple vivant de ce qui est possible.

L’emploi et les attributs des couleurs de la vie sont tous reliés à la guérison et au travail de notre intention. Nous ne pouvons nuire à notre énergie corporelle en portant des couleurs mal assorties ou e changeant la couleur naturelle de nos cheveux ; Pas plus que nous n’engendrions de déséquilibre en le faisant. Nous pourrions tout au plus provoquer des réactions de la part des autres….

Publié dans:MER-KA-BA |on 9 juin, 2015 |Pas de commentaires »

ANATOMIE SPIRITUELLE : Réflexion sur la Merkavah

images (1)

Depuis des temps immémoriaux, les chercheurs de Vérité se sont demandé comment les âmes se déplaçaient à travers les dimensions célestes. Ce savoir était gardé secret au sein de confréries initiatiques. De nos jours, la confusion moderne, mêlant science matérialiste et occultisme spirite, a brouillé les pistes avec les idées confuses de dématérialisation », de « voyage astral » ou de « téléportation ». Pourtant les dieux ont tout prévu pour leurs enfants, à qui ils ont donné des ailes.

La connaissance de notre physiologie éthérique change les données spirituelles habituelles. Il n’est pas nécessaire de développer une expansion de conscience, ni de se livrer à des exercices contraignants. L’introspection ou l’analyse, qui paralysent en accroissant encore plus le souci de soi-même, sont inutiles et cristallisent la personnalité. Nous pouvons nous envoler et redevenir libres comme l’oiseau dans le ciel, il nous suffit de déployer nos ailes. Nous devons comprendre cet envol mystique comme un processus réel. C’est ce qui différencie les gnostiques de leurs adversaires théologiens qui déblatèrent sur les mystères au moyen de leur intellect déconnecté. Dans les mondes divins, la possibilité de voler à travers les dimensions est aussi réelle et simple que notre capacité présente de marcher sur terre.

Les dieux ont mis en place un « plan de sauvetage » qui nous permettra de retrouver nos aptitudes divines. Les autorités du monde s’obstinent à nous faire croire que nous sommes issus du singe, misérables animaux humains rampants, éternels condamnés à mort, asservis au temps et à la matière. Nous sommes pourtant des dieux endormis ! Et nous possédons un véhicule d’immortalité. Actuellement, le vaisseau collectif de l’humanité, habité par de pieux égoïstes, s’éloigne de plus en plus du cœur de l’Univers. Il se cristallise dans son « autonomie » et fait un pied de nez à la hiérarchie divine qui l’a engendré. Mais pour retourner vers la source et réintégrer l’ordre cosmique, il faut un plan, le but étant de faire appel à l’énergie universelle, afin qu’elle se déverse dans notre âme et remette la dynamique de notre Merkavah en mouvement.

Le char divin est le véhicule qui permet à l’âme de voyager à travers les dimensions supérieures, au-delà de l’espace et du temps. Comme dans une bulle, les sept rayons de l’Esprit nécessaires à toute création parfaite, s’y reflètent. Les atomes éthériques sont les briques de construction fondamentales dans l’Univers multidimensionnel. La structure de la Merkavah, à l’image de l’Univers, est comme une cité merveilleuse sertie de joyaux, de roues et de foyers ardents. Les sept centres magnétiques, gardiens de nos glandes et de la circulation hormonale, sont des sanctuaires en résonance avec les sept rayons créateurs. Trois moteurs énergétiques, centrés dans le cœur, la tête et le bassin (selon l’ordre où ils doivent être allumés) sont responsables de sa propulsion. En outre, douze constellations, comme des chambres divines éclairées par la lumière des étoiles, ornent notre ciel intérieur. Ce merveilleux palais enchanté est malheureusement assoupi.

Dans les lignes qui suivent, nous nous concentrerons sur les trois dits moteurs dynamisant la Merkavah.

Publié dans:MER-KA-BA |on 7 juin, 2014 |Pas de commentaires »

L’approche Nouvel Age


par Drunvalo  M.

L’approche Nouvel Age dans ASCENSION 16

L’histoire fait principalement référence à la Mer-Ka-Ba en tant que véhicule permettant à un individu de s’élever vers le monde supérieur ou de descendre dans le monde inférieur. Mais en réalité, la Mer-Ka-Ba est bien plus qu’un simple véhicule d’élévation. En vérité, elle peut être en toute chose, puisqu’elle est le motif originel qui a permis sa création et celle de tous les univers, à la fois visibles et invisibles.

Dans la Bible il est fait référence à Ezekiel et aux roues qui lui permettent d’accéder au paradis. Il s’agit de la Mer-ka-Ba. Dans la Torah, la Merkavah (en hébreu) apparaît sous deux sens différents : le premier signifie le  »chariot », lequel est un véhicule; le second est le  »Trône de Dieu. »

Lorsque ces deux définitions sont associées, elles donnent toute la mesure de la signification authentique. Dans l’Egypte Ancienne, ce modèle originel reçut l’appellation de Mer-Ka-Ba, appellation en réalité formée de trois mots et non d’un seul. Mer signifiant une sorte de lumière tournant sur elle-même. Ka, l’esprit, l’esprit humain dans ce cas. Et Ba, le corps humain, bien que pouvant également définir le concept de la Réalité que contient l’esprit. Ainsi dans l’Egypte Ancienne, le mot pris dans son ensemble se rapportait-il à une lumière rotative censée transporter l’esprit et le corps d’un monde à l’autre.

J’ai passé quelques heures en compagnie de Credo Mutwa, le chef spirituel d’une tribu zoulou d’Afrique. Il m’expliqua que Merkaba (en un mot) était le vocable zoulou désignant le véhicule permettant de se déplacer dans les différentes dimensions, l’espace et le temps. Il me raconta que selon une légende zouloue, toute sa tribu était venue sur Terre en provenance d’une autre dimension, en utilisant la Merkaba.

Dans le monde moderne, il existe de nombreux instructeurs — je me compte parmi eux — qui aident les gens à se souvenir de la Mer-Ka-Ba en déclenchant le processus conscient qui en fin de compte permettra notre transfert de ce monde tridimensionnel vers celui immédiatement supérieur, au terme de ce qu’il convient d’appeler « élévation » (Le mot à la mode dans le nouvel age est « ascension »).

L’élévation est un procédé par lequel le corps humain est transformé en lumière et transféré dans un monde nouveau par une incroyable naissance. Elle s’accomplit par une méditation qui exige que l’esprit, le cœur et le corps se fondent intégralement dans un motif lumineux, et transcendent les limites de notre réalité.
Cette conception de la Mer-Ka-Ba comme un véhicule d’élévation n’est pas nouvelle. Elle est même très, très ancienne.

Qu’est-ce en réalité que la Mer-Ka-Ba? 

Techniquement, elle consiste en un champ éléctro-magnétique situé aux environs de 4 degrés Kelvin, et qui se trouve essentiellement dans la zone des micro-ondes (tout au moins dans la troisième dimension), totalement géométrique de par sa nature. Plus précisément, la géométrie en question est appelée ‘’Géométrie Sacrée’’, car on la trouve dans tous les schémas originels de la Création. Le champ de la Mer -Ka-Ba est extrêmement complexe, englobant les cinq solides platoniques ainsi que d’autres polyèdres sacrés. On pense qu’il s’étend à tous les univers parallèles et à toutes les dimensions possibles, et que sa nature électro-magnétique peut au besoin se modifier pour prendre tout autre aspect jugé plus adéquat.

Le schéma directeur de la Mer-Ka-Ba se retrouve partout dans la nature. L’une des fonctions de la Mer-Ka-Ba, nous l’avons dit, consiste à servir de véhicule pour le transfert de l’esprit et du corps dans le monde suivant. Cependant, cette fonction (ainsi que la plupart des autres possibilités) ne peut être activée sans changement de la personne.

La Mer-Ka-Ba entoure le corps humain à la manière d’une toile géométrique tridimensionnelle, en sommeil et inopérante jusqu’à l’instant T.  Lorsque l’esprit qui habite le corps prend conscience qu’il est là et commence à modifier certains aspects de lui-même, c’est  le point de départ d’une incroyable transformation.

Publié dans:ASCENSION, MER-KA-BA |on 13 juillet, 2013 |Pas de commentaires »

vaisseau de réinsertion universel

La MERKABAH
par Joël Labruyère

vaisseau de réinsertion universel dans MER-KA-BA images-27

La présentation de la Merkabah par Drunvalo est intéressante, et quoi qu’il reconnaisse l’extrême complexité du système, il n’a capté que l’aspect le plus sensible, la trame géométrique et prismatique du plan causal qui couvre les plans éthérique, astral et mental.

Sa vision est donc de l’ordre de l’occultisme classique d’où découle sa technique de méditation en kit pour faire « ascensionner » la merkabah à volonté… et sans trop d’effort. D’où le succès de la doctrine propagée par Drunvalo qui a rencontré un écho énorme dans les milieux new age bien préparés depuis cinquante ans par les systèmes de méditation issus des techniques ésotériques orientales. N’est-il pas curieux que la Merkabah, considérée comme le vaisseau du divin – que des générations de cabalistes ont prise comme but de leur recherche – n’ait pas été mentionnée par les initiés occidentaux avant les vulgarisateurs comme Drunvalo ?

C’est qu’il ne s’agit pas de la même chose.

Drunvalo propose un système qui nous semble facile au sujet d’une réalité spirituelle qui était jusqu’ici hors d’atteinte.

La Merkabah n’est pas mentionnée explicitement dans les enseignements spirituels, ou bien de manière anecdotique en relation avec la mystique juive du « maassé merkavah ».

L’on s’étonne donc qu’en l’espace de quelques années, il ait poussé à travers le monde des stages d’éveil de la Merkabah, où tout un chacun, peu importe son niveau de conscience, en échange d’argent et de quelques techniques yoguiques, peut apprendre à « ascensionner ».

Cet engouement « démocratique » est basé sur un malentendu.

La véritable Merkabah ne se soulève pas par des méthodes psycho-magiques, et les ésotéristes n’ont jamais prétendu y parvenir, pour la raison que le vaisseau divin est hors de portée des pouvoirs psychiques naturels.

Il n’y a peut-être qu’une seule personne en un siècle qui peut décrire avec précision le fonctionnement du vaisseau divin, ce qui exige un pouvoir de clairvoyance multidimensionnel qui n’est pas de l’ordre des facultés supérieures habituelles, lesquelles ne vont pas au delà du corps causal, confondu avec la merkabah par Drunvalo.

Cette erreur explique l’engouement du public, du fait que notre inconscient collectif est hyper sensible à la merveilleuse perspective d’élever le vaisseau de l’âme, car la conscience de la Merkabah constitue le but du développement spirituel.

Mais si cette ascension ne dépendait que du fait de s’asseoir en faisant des respirations et des visualisations, nous ne serions plus sur le plan physique depuis longtemps. Les méditants de l’école de Drunvalo auraient déjà réintégré la dimension d’origine du vaisseau divin. Pensez-vous qu’il en soit ainsi ? Certes non. Par conséquent, il est probable que la vogue de la merkabah pour super yogi pressé retombera comme les autres modes new age, et que l’on passera à une méditation encore plus transcendantale. Il y a de nombreux gadgets ésotériques en stock.

Qu’est-ce que la Merkabah ?

Selon la tradition des cabalistes qui se plaçaient hors du cadre de la mystique juive orthodoxe, le Char Divin est le véhicule qui permet à l’âme de voyager à travers les 7 cieux.

Pour la mystique conventionnelle, ce Char est celui de Dieu, et nul humain – hormis le prophète Elie qui fut enlevé sur un « char de feu » sans connaître la mort – nul homme ne peut prétendre disposer d’un tel vaisseau magique.

Or, la vérité est fort différente, car la Merkabah est l’enjeu final de la réintégration de l’humanité dans son domaine originel.

Chaque âme-esprit est originellement un système spatial autonome, un aéronef de nature spirituelle. Et que pourrions-nous être d’autre au plan spirituel essentiel ? C’est pourquoi les enseignements à base de voyage astral ne restituent rien de la splendeur et des pouvoirs du vaisseau de l’âme.

Celui-ci ne reprend son envol que lorsque l’être en incarnation se réinsère harmonieusement dans la trame universelle en délivrant son âme de la double illusion physique et invisible.

En comparaison avec la magnificence du vaisseau divin immortel, notre structure éthérico-astrale-causale est comme rien.

La Merkabah est plus que l’enveloppe de l’âme, c’est le vaisseau du corps spirituel.

Elle l’entoure comme une sphère de plus de trente mètres de diamètre, tel un globe électromagnétique formé de sept cercles dimensionnels, de douze constellations lumineuses et de trois « moteurs » énergétiques. Il s’agit en réalité d’un hologramme de l’univers entier, mais cet hologramme est plus réel que notre réalité actuelle qui doit servir de tremplin pour relancer le vaisseau.

C’est pourquoi les anciens sages ont écrit que l’homme est un reflet de l’univers. Ils ne parlaient pas de l’homme physique, psychique et spirituel, mais de la forme céleste qui abrite notre individualité incarnée, laquelle n’est qu’une greffe provisoire placée dans la Merkabah.

Le but de la vie et notre fonction en tant qu’être incarné, est de réveiller le vaisseau et de lui fournir un conducteur pouvant se réinsérer dans l’univers interne.

On comprend que ces données ne soient pas divulguées dans les livres car l’homme ordinaire ne peut concevoir que le monde spirituel invisible dont on lui parle dans les écrits spirituels n’est en réalité qu’un reflet illusoire, tandis que la réalité divine lui est absolument inconnue.

Aujourd’hui encore, cela est hors de l’entendement de la plupart des mystiques, occultistes et ésotéristes, sans parler des théologiens et des religieux.

Il faut disposer d’une ouverture de conscience exceptionnelle pour ne pas se laisser abuser par les fantasmagories répandues dans les enseignements de l’ère des Poissons. La réalité suprême nous demeure inconnue. Tout reste à découvrir.

Les lecteurs de Krishnamurti, par exemple, ont du mal à saisir ce qu’il entendait par le « tout autre » qui est la dimension supérieure au-delà des sept sous plans de notre continuum.

A partir de cette dimension extra cosmique, l’on commence à entrevoir l’immortalité car le vaisseau de la Merkabah devient une expérience consciente, mais indicible, d’où le refus des initiés de spéculer à son sujet.

Jusqu’au 20 °siècle, la description du vaisseau de l’éternité était jugée inassimilable. C’est pourquoi les clairvoyants n’en font pas mention, ou bien de manière indirecte, lorsqu’ils évoquent la similitude entre macrocosme et microcosme.

Nous connaissons l’analogie entre la création et le créateur, mais il n’existe pas de description explicite de la merkabah, forme originelle à « l’image de Dieu ». D’abord, par manque de termes appropriés pour définir ce qui est de l’ordre d’une science et d’une réalité abstraite sans référence avec nos croyances.

Notre mémoire spirituelle n’est que celle de nos passages dans les mondes paradisiaques entre deux incarnations. Or, la Merkabah existe sur le plan de la Surnature et ne peut donc être pas perçue à partir de l’au-delà.

La technologie sacrée de la Merkabah transcendante a toujours été l’objet du travail intérieur de certaines communautés initiatiques de l’antiquité. C’est la barque sacrée qui permet de traverser les mondes sur le chemin du Retour vers Dieu. Ce vaisseau spirituel est individuel, telle une sphère immense d’un champ de plus de 15 mètres de rayon, dont le centre mathématique est dans l’atome germe qui est dans le cœur du système (il correspond avec le cœur mais non avec le chakra du cœur). Cet atome contient les codes et lois de fonctionnement du vaisseau Merkabah.

Nous savons qu’un centre d’énergie émettant des ondes dans un espace homogène (isotropique) crée naturellement une forme sphérique. C’est pourquoi l’idée divine qui jaillit de la source de l’énergie primordiale génère une sphère. (On peut en faire l’expérience lorsque l’on fait des bulles en soufflant. Il apparaît des sphères qui prennent les sept couleurs de l’arc-en-ciel, ce qui sur un plan cosmique se manifeste sous l’aspect d’un champ de sept dimensions pulsé par le souffle de la dynamique divine)

Cette bulle divine est la forme originelle de tout être qui vient à la vie dans le sein de l’éternité. C’est ce que les ésotéristes nomment un « esprit-vierge ». Au début cet être n’a pas d’individualité consciente mais il dispose d’un véhicule, le corps de la Merkabah pour voyager et expérimenter.

Constitué à « l’image de Dieu », ce corps divin a donc en lui toutes les potentialités universelles et les pouvoirs d’un dieu: amour, sagesse et force. Il ne lui reste qu’à les extérioriser selon son génie individuel au fil d’un processus d’évolution divine qui est ascendant pour l’éternité.

(…)

Publié dans:MER-KA-BA |on 13 juillet, 2013 |Pas de commentaires »

NOUS SOMMES MERKABAH


Propos de Drunvalo Melchizédek

 Nous sommes avant tout des êtres de lumière, faits d’une énergie d’Amour infini. Beaucoup de cultures appellent cette partie énergétique de nous-même «la Merkabah». Notre corps physique est entouré d’un double tétraèdre (pyramide à 4 faces) imbriqué masculin qui tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, d’un autre qui tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, et d’un troisième qui est immobile.

 Lors de l’écriture de mon premier livre, je n’avais pas très bien réalisé quelque chose d’essentiel : Nous sommes une Merkabah. Nous sommes un véhicule ascensionnel. La Merkabah, c’est ce qui est immortel en nous. La Merkabah entoure le corps physique de chaque chose vivante. On la retrouve autour des planètes, autour des arbres, et autour des Êtres Humains. En fait, je ne sais pas autour de quoi l’on ne la retrouve pas, vue que tout est vivant.

 Il est très évolutionnel de répéter sans cesse à notre mental ainsi qu’à chacune de nos cellules, que notre être est beaucoup plus étendu que notre seul corps physique. Beaucoup de personnes croient que notre Merkabah se limite à un triple double tétraèdre imbriqué. Il s’agit là d’une de nos structures de base. Bien qu’il soit très efficace de visualiser nos trois double tétraèdres le plus souvent possible au cours d’une journée, faites de même avec le dodécaèdre qui entoure nos tétraèdres. Ça peut paraître un peu compliqué, alors voici un beau dessin…

NOUS SOMMES MERKABAH dans MER-KA-BA merkaba2

 Beaucoup de personne parlent de la méditation Merkabah et de ses effets très bénéfiques sur notre être énergétique. Elle réveille en effet ce que nous sommes vraiment, notre essence. Bien que je continuerai, pour ne pas embrouiller les pistes à appeler ce système de 17 respirations la méditation Merkabah, je considère qu’il s’agit plus d’un approvisionnement en énergie plutôt que d’une méditation. Bien sûr, une petite voix me dit que toutes les méditations sont des approvisionnements en énergie.

 Pratiquer l’une des méditations Merkabah (il en existe des centaines, même si elles ne portent pas ce nom) est un moyen très efficace pour réveiller en nous notre partie immortelle, pour préciser notre connexion avec notre moi supérieur et les différentes sources des mondes invisibles, et augmenter les coïncidences. En fait, lorsque vous commencez à activer votre Merkabah, les êtres «là-haut» qui peuvent vous aider sont directement mis au courant.

Ils se disent alors : «Tiens, encore un(e) qui vient de se réveiller. Ça serait peut-être intéressant que l’on s’investisse un peu plus en elle/lui. Allez, on va tenter de lui envoyer un petit message pour voir s’il suit ses intuitions.» De plus, en faisant cela, vous aidez grandement notre planète Terre en lui insufflant de l’énergie universelle. À chaque fois que vous le faites, vous êtes une sorte de passerelle qui fait passer de l’énergie d’un très haut niveau vibratoire vers le centre de la Terre.

 Je voudrais insister sur le fait que notre Merkabah (nous-même) n’est pas limitée au dessin précédent. Bien qu’il s’agisse d’un bon départ, nous sommes encore plus que cela, vue que nous sommes le Tout. Pensez-y en regardant les étoiles ce soir. Personnellement, lorsque j’observe le ciel, je me dis : ,«Tout ceci fait partie de moi !». Essayez, vous verrez que ça fait un choc. Mais là je vous parle d’un grand classique. C’est aussi très comique de réaliser cela au sein d’une grande ville. Je m’assieds alors dans un coin et regarde cette fourmilière grouillante et me dis : «Tout ceci est à l’intérieur de moi.»

 Mais encore plus drôle. Lorsque je croise une super princesse des étoiles, qui agite tous mes cadrans de contrôle tant elle me fait vibrer, je me dis encore une fois : «Je suis elle. Nous ne faisons qu’un.» Connaître les structures de base de notre Merkabah (triple double tétraèdre et dodécaèdre) est très utile car cela nous permet d’y poser notre attention dessus. Grâce à une attention et une intention concentrées vous pouvez programmer votre Merkabah à tout ce que vous voulez, tant que le moteur en est l’Amour Inconditionnel. La seule limite c’est votre imagination. Par exemple, il vous suffit de poser votre attention dessus, avec l’intention de lui demander d’être invisible aux radars du gouvernement mondial. En effet sachez que le gouvernement mondial-invisible a des équipements qui lui permettent de repérer les personnes qui vibrent très haut, donc qui d’une manière ou d’une autre ont réussi à activer leur Merkabah jusqu’à une certaine fréquence, N’oubliez jamais que votre Merkabah est vivante. Elle est très intelligente et à l’écoute de vos moindres faits et gestes. Elle est là pour nous aider et est notre meilleur ami(e) vue qu’il s’agit de vous-même. Pas besoin de connaître des formules magiques. Les émotions et le sentiment d’amour inconditionnel sont l’une des clefs pour créer tout ce que nous vouloNs.

 Pour l’exemple donné plus haut, il vous suffit de nous concentrer, de visualiser les structures de votre Merkabah et de ressentir la sensation d’être invisibles pour ces radars, et cela fonctionnera. Vous disparaîtrez automatiquement de leur écran de contrôle, ce qui pourra vous éviter certains harcèlements envisageables si vous vous impliquez à un certain niveau du travail spirituel : par exemple la chance de recevoir une petite déflagration d’énergie à très basse vibration censée vous donner le cafard. Vous croyez que je délire ! Normal.

 Pourtant ces équipements existent bien. Ils sont utilisés sur certaines villes en permanence afin de limiter l’envol de certaines personnes. C’est surtout le cas de villes où beaucoup de décisions sont prises. Mais ne vous en faites pas. Que tout ceci ne vous fasse pas peur non plus. Même si ces machines sont là pour «plomber» certaines personnes, ces dernières s’envoleront encore de plus belle après. Tout a un sens, je vous le promets. Et ce sens, c’est d’optimaliser notre évolution !

 Encore trois petites précisions sur la Merkabah.

 Tout le monde n’a pas besoin de pratiquer ces respirations et de connaître toutes ces théories. Chez bien des Humains leur Merkabah est naturellement active. Sachez aussi qu’après un certain temps de pratique Journalière de l’une des techniques de méditation respiration Merkabah, il suffit de respirer trois bonnes fois en se levant le matin, en canalisant les énergies cosmiques et telluriques vers le coeur, et en visualisant les trois doubles tétraèdres imbriqués et le dodécaèdre pour la «réinitialiser». Comment savoir si votre «M» fonctionne d’une manière relativement efficace ? Si vous en êtes conscient au moins deux ou trois fois sur la journée, et ce d’une manière spontanée, c’est qu’elle est «relativement» activée. Si ce n’est pas le cas… Réactivation…

 Voici maintenant les 17 premières respirations de la méditation Merkabah, telles que je les ai comprises grâce à l’enseignement de Drunvalo Melchizedek.

 On n’enseigne pas la 18ème respiration, car celle-ci nous propulse dans la prochaine dimension ce qui nous fait à proprement parler disparaître de cette dimension. Il est nécessaire d’avoir un accord très clair de votre moi supérieur pour le faire. En effet, si vous le faites correctement vous allez devenir invisible pour les yeux, et changer de niveau dimensionnel. Cela n’est pas à prendre à la légère, car en général, lorsque l’on va dans l’autre dimension, on n’a plus envie d’en revenir. Et si vous êtes ici, c’est pour une bonne raison. Maintenant, sachez que vous pouvez la trouver (la l8ième) sur Internet. Mais ne prenez pas ce que je vous dis à la légère. Certaines forces seraient très heureuses de vous voir quitter cette dimension. On a besoin de vous ici et maintenant ! A vous de choisir. A vous de sentir.

 Sachez qu’énormément de personnes enseignent d’autres types de méditation Merkabah. De nombreuses personnes me contactent en me disant que celle-ci est complètement dépassée. Grand bien leur fasse, mais moi je me contente de celle-ci pour le moment. Les autres types de méditation Merkabah auxquels ils font référence font tourner notre «M» à une vitesse supérieure à celle de la lumière, tandis que d’autres la font tourner à une vitesse inférieure. Je veux bien croire que c’est possible, mais la «M» que je vous propose vous fait passer graduellement du niveau de conscience actuelle au niveau de conscience Christique, ce qui est justement en train de se passer sur terre. Personnellement il me semble que l’harmonie c’est donc de faire celle-ci. Maintenant, à vous de choisir. Il n’y a pas de mauvais choix, tant qu’il s’agit de votre choix. Si la vitesse de la lumière est choisie, ce n’est pas par hasard. Elle est en accord avec le monde à 3 dimensions dans lequel nous vivons.

Chaque électron dans notre corps tourne autour de chaque atome dans notre corps à la vitesse de 9/10 de celle de la lumière. De plus, si notre Merkabah tourne plus vite que la vitesse de la lumière, cela nous fait disparaître du monde en 3D, avec les mêmes conséquences que celles que je vous ai expliquées plus haut avec la 18ième respiration.

Oh oui, j’oubliais. Il est strictement défendu au niveau de la Confédération Intergalactique d’activer la Merkabah d’une autre personne., Les conséquences peu vent en être très anti-évolutionnelles pour cette personne et pour vous-même. Dans des cas extrêmes, des exceptions peuvent être faites pour vos enfants, mais je ne vous le recommande pas. Bien sûr, chaque personne qui vous approche est automatiquement influencée par votre Merkabah.

 Vous pouvez installer une Merkabah autour de l’endroit où vous habitez, si vous recevez l’autorisation de Gaïa, la Terre. Il suffira que vous y pensiez au moins une fois par jour, afin qu’elle reste active.  Même s’il est vrai que dans un premier temps cela semble un peu, beaucoup, de détails techniques à mettre en pratique en même temps, ne vous en faites pas si vous avez parfois l’impression de ne pas «bien» faire… Vos différents corps savent très bien ce que vous êtes en train de faire… Eux, n’ont pas oublié, car ils savent qu’il s’agit de leur nature profonde.

Ce qui compte surtout, c’est l’intention et l’attention que vous leur portez. telles que je les ai comprises grâce à l’enseignement de Drunvalo Melchizedek.

Publié dans:MER-KA-BA |on 8 juin, 2013 |Pas de commentaires »

le Mer-Ka-Ba, corps de lumière de l’être humain

le Mer-Ka-Ba, corps de lumière de l’être humain dans MER-KA-BA merkaba1Les écoles de mystères égyptiennes étudiaient divers aspects de la vie ici-bas, en tout cas beaucoup plus que ce que nous pouvons exposer dans ce texte. Cependant, un élément fondamental se retrouvait toujours dans leurs différents types d’entraînements, à savoir : le Mer-Ka-Ba, ce corps de lumière de l’être humain, car il était tout pour les Egyptiens ! Sans cette connaissance et son application pratique, il leur était simplement impossible de se rendre dans les autres mondes. Telle était leur manière de voir les choses.

 Le mot « Mer-Ka-Ba » a la même signification dans plusieurs langues, et les Zoulous le prononcent de la même manière qu’en anglais, à peu de chose près. Credo Mutwa, leur chef spirituel actuel, affirme que les premiers membres de sa tribu sont tous venus de l’espace et se sont installés sur terre grâce à leur Mer-Ka-Ba. En hébreu, le Mer-Ka-Vah est à la fois le trône de Dieu et un chariot ou un char, une sorte de véhicule blindé ayant la capacité de transporter l’esprit et le corps humain d’un endroit à un autre, à la fois dimensionnellement et interdimensionnellement.

 En Egyptien, « Mer-Ka-Ba » est en fait composé de trois syllabes : Mer, qui représente un genre de lumière très spécial, un champ lumineux qui tourbillonne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ; Ka qui signifie esprit (l’esprit humain ici-bas sur la Terre) ; et Ba, le corps humain, qui symbolise notre interprétation de la réalité. Lorsqu’on les réunit toutes les trois, voici la définition que l’on obtient : le Mer-Ka-Ba est un champ lumineux qui tourbillonne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et agit en réciprocité avec le corps, car il a la capacité de transporter l’esprit et le corps d’un monde à l’autre, tout en étant beaucoup plus que tout cela.  C’est en fait le modèle de la création et l’enveloppe énergétique de tout ce qui existe.

 En réalité, nous savons déjà tout cela. Ce n’est pas quelque chose de nouveau. Nous avons simplement un trou de mémoire temporaire. Nous avons utilisé notre Mer-Ka-Ba tant de fois au cours de nos vies à travers l’espace, le temps, la matière et les différentes dimensions d’existence que tout cela nous reviendra en tête dès que nous en aurons vraiment besoin.

 Précisons que nous pouvons fort bien recréer ou réactiver notre corps de lumière sans cette connaissance. Nous pouvons le raviver avec seulement de l’amour et de la foi, et pour certaines personnes c’est même le meilleur moyen. Cette émotion, ce sentiment d’amour pour toute vie est absolument nécessaire, car c’est la vie même du Mer-Ka-Ba. Le Mer-Ka-Ba est vivant et conscient ! ce n’est pas quelque chose qui est moins que nous, et nous sommes nous-mêmes vivants et conscients. Le Mer-Ka-Ba n’est pas séparé de nous ; l’énergie de la force de vie, au prana, au chi, de rayonner en nous, à travers nous et tout autour de nous, car c’est cela qui vient de Dieu et retourne à Dieu. C’est notre parenté, notre lien intime avec Dieu. C’est ce qui fait que Dieu et nous ne faisons qu’un. Quant à la connaissance,  la foi, c’est l’autre moitié de l’équation. Quand l’amour et la connaissance s’unissent, le Christ apparaît, et il n’y a aucune exception à cela.

 

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie -  Tome 2 – de Drunvalo Melchizédek 

Publié dans:MER-KA-BA |on 4 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Respirations Mer-Ka-Bah

 

LES 17 PREMIÈRES RESPIRATIONS DE LA MERKABAH

 

Rejoignez le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/ 

 

Respirations Mer-Ka-Bah dans ASCENSION merkabaCommencez par vous relaxer et à tendre au maximum vers un état d’amour inconditionnel. Il est important de bien se tenir droit afin d’optimaliser la circulation de l’énergie. Pour les six premières respirations, vous allez faire ce que l’on appelle un «mudra». À cette fin, posez vos mains de manière à avoir les paumes intérieures dirigées vers le haut. Détendez vos doigts, et faites attention qu’ils ne se touchent pas les uns les autres. Pour les six premières respirations, visualisez votre corps entouré de deux tétraèdres imbriqués (pyramides à quatre faces).

 À L’inspire, on visualise un tétraèdre dont le sommet se situe à la distance d’une main au-dessus de notre crâne, et dont la base nous passe au niveau des genoux. L’un de ses côtés est dirigé devant nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité masculine, et derrière nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité féminine.

 Le tétraèdre pointé vers le haut est le tétraèdre masculin.

 À l’expire, on visualise un tétraèdre dont le sommet est orienté vers le bas, en dessous de nos pieds. Sa base passe à hauteur du plexus solaire (poitrine). L’un de ses côtés est dirigé derrière nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité masculine, et devant nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité féminine. Le tétraèdre pointé vers le bas est le tétraèdre féminin.

Lorsque vous vous asseyez en lotus, le tétraèdre dirigé vers le haut englobe tout votre corps.

1 – Positionnez vos mains pour le premier mudra. Joignez légèrement vos pouces et vos index. Fermez les yeux. Inspirez profondément à la manière des Yogis (d’abord par le ventre, ensuite par le diaphragme, et finalement par la cage thoracique) durant huit secondes.

Visualisez la pyramide qui se remplit d’une lumière blanche qui remplit tout votre corps.

Ensuite, sans interruption, dans le même rythme, expirez yogiquement (d’abord par le ventre, ensuite par le diaphragme, et finalement par la cage thoracique) durant huit secondes et visualisez le tétraèdre pointé vers le bas qui se remplit d’une lumière blanche. Ensuite, retenez votre respiration pendant cinq secondes et détendez-vous. Croisez vos yeux (louchez), dirigez votre regard vers le haut, et rabattez-le vers le bas le plus vite possible.

Simultanément au rabattement, visualisez l’énergie blanche qui sort de l’apex (la pointe) du tétraèdre dirigé vers le bas, qui jaillit dans la Terre.

 Lors de l’expulsion de l’énergie, vous êtes, sensé ressentir une sorte de frémissement électrique qui parcourt votre colonne vertébrale. Il s’agit d’une sorte de nettoyage de votre système énergétique lié au mudra que vous venez de créer (contact du pouce et d’un des autres doigts). Une fois que vous avez ressenti cette «vague de frisson», passez à la respiration suivante. Toutefois, je tiens à préciser qu’il n’est pas évident de ressentir ce «nettoyage» au début. Personnellement, je passe à la respiration suivante, même si je ne le ressens pas.

 2 – Pour cette deuxième respiration, tout est identique à la première excepté que vous changez de mudra avant de commencer à inspirer. Vous touchez légèrement vos pouces et vos majeurs.

 3 – Identique. Léger contact entre les pouces et les annulaires.

 4 – Identique. Léger contact entre les pouces et les auriculaires.

 5 – Identique. Retour au léger contact entre les pouces et les index de la première respiration.

6 – Identique. Retour au léger contact entre les pouces et les majeurs de la deuxième respiration.

 7 – Oubliez les deux tétraèdres et visualisez le canal pranique qui traverse votre corps. Le mudra utilisé sera le même pour les sept respirations suivantes. Il connecte vos pouces avec vos majeurs et vos index. Durant l’inspiration de huit secondes, visualisez le tube pranique se remplissant d’une lumière blanche simultanément par le haut et par le bas. L’énergie provenant des deux sources se rejoint au nombril (3ième Chakra). Imaginez une boule de lumière blanche d’une grosseur comparable à un pamplemousse. Elle va grossir rapidement jusqu’à atteindre, à la fin de l’expir, un diamètre égal à la hauteur du livre que vous avez entre les mains. L’expire dure également huit secondes. Il n’est plus nécessaire de retenir votre respiration entre l’expire et L’inspire, ni de ressentir la «vague de frissons électriques».

8 – Identique à la 7ième respiration. À la fin de l’expiration, la boule de lumière autour du nombril atteint sa taille maximum (semblable à une balle de volley-ball). Cette taille varie selon les personnes. Pour connaître la taille de la vôtre, prenez la distance entre le bout de votre doigt le plus long, et votre poignet.

9 – La boule de lumière garde la même taille, mais devient de plus en plus lumineuse.

10 – Votre boule reçoit tellement d’énergie qu’elle devient de plus en plus dorée durant l’inspiration. Commencez à expirer en laissant juste s’échapper un peu d’air entre vos lèvres par un souffle puissant. Ce jet d’air va agrandir la boule jusqu’à englober tout votre corps. Paradoxalement, il est important de réaliser que la petite boule centrée sur le nombril est toujours là. Elle est en fait plus brillante que la boule de Leonardo.

11 – Comme nous l’avons fait pour la petite boule, nous remplissons la grande boule d’une énergie de plus en plus lumineuse.

12 – Identique à la respiration 11.

13 – Identique à la respiration 11.

 14 – Cette 14ième respiration va nous permettre de passer de la troisième dimension à la quatrième dimension. Durant les 13 respirations précédentes, notre boule d’énergie était centrée sur le 3ième Chakra qui nous lie à la 3ième dimension. Si nous désirons nous ancrer dans cette dimension, il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’à la 14ième respiration. Comme nous désirons nous habituer progressivement à passer à la quatrième dimension (la dimension Christique), il ne nous reste plus qu’à centrer cette boule d’amour sur notre quatrième Chakra. Celui du Coeur. Pour ce faire, nous commençons par modifier complètement la position de nos mains. Vous trouverez de nombreuses représentations du Bouddha dans cette position. Vos mains sont l’une sur l’autre en dessous de votre nombril, les paumes dirigées vers le haut. Pour les êtres à prédominance masculine, vous placerez votre main gauche dans votre main droite, avec vos pouces qui se touchent légèrement. Pour les êtres à prédominance féminine, vous placerez votre main droite dans votre main gauche avec vos pouces qui se touchent légèrement. Au début de l’inspiration de huit secondes, déplacez le point de rencontre de l’énergie venant du haut et de celle venant du bas. Le nouveau point de rencontre se situe… au Chakra du coeur. Sentez votre tube qui capte cette énergie venant du bas et celle venant du haut. Ces énergies, cosmique et tellurique, se rencontrent au niveau du coeur. Le plus souvent possible dans vos journées, visualisez ce tube et ce flot incessant. Ce flot est à proprement parler votre lien à votre vie éternelle.

15 – Au moment de l’inspiration pensez le code «Vitesse égale». Visualisez vos deux double tétraèdres tournent à une vitesse égale l’un par rapport à l’autre. Ne vous inquiétez pas si ce qui suit fait un peu mode d’emploi pour «vaisseau spatial». En, fait c’est exactement le cas, vu que vous êtes en train d’activer votre Merkabah qui est un véhicule qui permet de voyager dans l’EspaceTemps. Votre corps sait très bien ce que vous êtes en train de faire. Il connaît la Merkabah, vu qu’il s’agit de sa nature profonde. Les codes que vous allez lui donner sont là pour le guider afin qu’il sache quelle Merkabah vous désirez utiliser. À l’expiration, créez une petite ouverture entre vos lèvres, comme vous l’avez fait pour la lOième respiration. Expirez de la même manière avec une certaine force et ressentez les deux doubles tétraèdres qui tournent autour de vous.

Ce deuxième petit jet d’air au travers de vos lèvres est en quelque sorte une manière de mettre le moteur de votre Merkabah en marche.

16 – Au moment de l’inspiration pensez le code «34/21». Cela signifie que votre double tétraèdre masculin fera 34 tours pendant que votre double tétraèdre féminin en fera 21. À l’expiration créez à nouveau un petit trou entre vos lèvres et soufflez avec un max. de pression. Ce souffle va accélérer votre vitesse et stabiliser votre Merkabah qui prendra de plus en plus la forme suivante : un disque plat d’un diamètre de plus ou moins 19 mètres.

Cela ressemble étrangement à l’image que beaucoup se font des soucoupes volantes.

Lorsque l’on est en position de Lotus, on est assis dessus. Il touche la base de notre colonne vertébrale.

17 – Au moment de l’inspiration pensez le code «9/10». Cela signifie que votre double tétraèdre masculin fera 10 tours pendant que votre double tétraèdre féminin en fera 9. Vous harmonisez ici la vitesse de votre Merkabah avec celle de l’électron qui tourne autour du noyau de vos cellules. À l’expiration, créez à nouveau un petit trou entre vos lèvres et soufflez avec un max de pression. Ce souffle va accélérer votre vitesse et stabiliser votre Merkabah.

18 – La 18ième respiration vous sera communiquée en temps opportun. 

 Si votre moi supérieur sent qu’il est juste qu’il en soit ainsi, il vous la communiquera. Vous pouvez la trouver facilement sur Internet, mais soyez bien conscient encore une fois, que cette respiration vous fera littéralement disparaître de cette dimension.

Ensuite, relaxez-vous, et retrouvez petit à petit votre souffle habituel. Restez une dizaine de minutes dans cet Amour Inconditionnel. Faites bien attention à vos pensées. N’oubliez pas que dans la quatrième dimension, vos pensées se matérialisent instantanément. N’oubliez pas non plus que la Merkabah ne fonctionne réellement que si l’on ressent de l’Amour Inconditionnel d’une manière relativement sincère.

 Une Merkabab dure plus ou moins 10 minutes et crée autour de vous un champ électromagnétique très puissant pouvant durer jusqu’à 48 heures.

 En le faisant au moins une fois toutes les 24 heures, vous pouvez être sûr de la maintenir «vivante» à chaque instant. Après votre méditation, vous pouvez vous atteler à vos activités quotidiennes, bien qu’il puisse être aussi très intéressant de rester en méditation. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que toutes vos pensées et vos visualisations sont renforcées. Soyez-en conscient !

 Si vous n’avez pas envie de faire des respirations qui durent plus ou moins huit secondes, cela ne pose aucun problème. Ce qui compte, c’est qu’elles soient d’une durée plus ou moins égale. Personnellement, je pratique une Merkabah avec mes petits changements personnels. Il me semble que nous sommes tous différents, et si après avoir testé cette Merkabah pendant un certains temps vous y effectuez des petits changements, just let it be. (laissez faire !) Juste pour vous donner un exemple, je ne ferme pas les yeux lors de la méditation.

 Par contre un point très important, c’est que le double tétraèdre féminin (intérieur) ne tourne jamais plus vite que le double tétraèdre masculin. Si vous faites cela régulièrement, cela peut vous tuer physiquement à petit feu.

 Je ne peux que vous conseiller le livre de Drunvalo Melchizedek

————————–

L’ Ancien Secret de la Fleur de Vie aux éditions Ariane qui vous en apprendra beaucoup plus sur le sujet.

Cette méditation est tiré du livre  » Les dernière pièces du Puzzle ou Objectif 2012″

De Claude Traks aux éditions CommuniCare, Collection 2012 Source: http://www.ascensionplanetaire.com/ 

Publié dans:ASCENSION, CHAKRAS, MER-KA-BA |on 1 juin, 2013 |Pas de commentaires »

La structure de Merkabah


 La structure de Merkabah dans MER-KA-BA merkaba

Ceux et celles parmi vous qui veulent accepter de croire qu’il n’y a véritablement pas de limitations seront capables de recevoir la structure de Merkabah et de se déplacer avec celle-ci à l’extérieur de la planète tout en vivant toujours sur la planète. Ce désir doit exister en vous pour que la Merkabah soit implantée en vous. Certains parmi vous ont déjà tenté de voyager avec elle, et vous savez comment elle peut être utilisée dans votre être. Lorsque vous appelez vraiment la Merkabah à vous, et que vous êtes prêts à ressentir ce que cela signifie réellement — d’être une conscience illimitée qui voyage avec votre corps, sans que votre corps ne quitte la planète — c’est alors que la mise en place de l’implant pourra se faire. La Merkabah n’est pas la forme d’implant la plus élevée puisqu’il n’y a pas d’implants supérieurs ou inférieurs. L’implantation se produit lorsque cela convient le mieux pour votre développement personnel. Une fois que vous avez reçu un premier implant, il s’ensuit un processus sans fin d’implantation de nouvelles formes dans votre être.

Vous ne choisissez pas consciemment la forme qui sera implantée en vous. Vous choisissez cependant la vie que vous avez, ce qui peut vous ouvrir aux structures du Langage de Lumière. Vous choisissez à chaque jour ce qui est important pour vous. C’est ainsi que vous avez accès à ces formes. Grâce à ce mariage des énergies, vous en viendrez finalement à détenir tout l’alphabet de Lumière à l’intérieur de votre être, et cet alphabet de Lumière vous permettra d’apprendre.

Si vous avez rêvé à des formes géométriques, c’est là un signe que les formes ont un effet sur vous. Ou peut-être vous aimiez l’étude de la géométrie à l’école. Si vous voulez savoir ce qui a été implanté en vous, observez quelle formes reviennent le plus fréquemment en premier ou lesquelles sont plus grosses que les autres. Il y a bien des formes pour lesquelles vous n’avez même pas de nom. Il y aura des formes que vous connaissez et êtes capables d’identifier qui prendront un nouvel aspect plus tard et des formes que votre conscience ne peut comprendre.

La spirale est une des formes de base du Langage de la Lumière. Elle est un pont, un enseignement en elle-même. Sa forme est encodée d’information, et lorsque vous suivez la spirale, elle semble se dérouler à l’infini. Ceci vous démontre que le voyage en votre soi est sans fin et que le voyage à l’extérieur de soi est lui aussi sans fin. Vous pourrez, en tant qu’espèce, séparer votre conscience en deux et aller dans les deux directions afin que la conscience puisse être connectée. En entreprenant le voyage sans fin en soi et le voyage sans fin hors de soi, vous vous reliez à une spirale connectée dans laquelle se trouve une vérité universelle.

Nous avons dit que les cellules de votre corps contiennent toute l’histoire de l’univers. Idéalement, vous en viendrez à prendre conscience de l’existence de cette merveilleuse bibliothèque au sein de vous-mêmes au cours de cette présente vie et vous apprendrez comment faire pour lire ce qui s’y trouve. Prendre la spirale en soi est une partie du périple. Le truc est d’aller à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de soi — et de réaliser que c’est la même chose.

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube

Publié dans:MER-KA-BA |on 16 mai, 2013 |Pas de commentaires »

Histoire et Mer-Ka-Ba

 

Les premières spéculations exégétiques merkabah étaient expositions des visions prophétiques de Dieu dans les cieux, et le cortège divin des anges, des hôtes et des créatures célestes qui entourent Dieu. La première preuve suggère que merkabah homilétique n’a pas donné lieu à des expériences d’ascension – comme l’affirme un rabbin sage: «Beaucoup ont exposé sur la merkabah sans jamais le voir» (Meguila Tosefta »[3] 4: 28).

Les interdictions talmudiques concernant la spéculation merkabah sont nombreux et largement répandue. Les discussions concernant la merkabah ont été limitées aux seuls sages les plus dignes et les légendes d’avertissement sont conservés sur les dangers de la spéculation exagérée concernant la Merkabah. Les sages Rabbi Yohanan ben Zaccaï (d. ca. 80 CE) et, plus tard, Rabbi Akiva (d. 135) a été profondément impliqué dans la spéculation merkabah. Rabbi Akiva et Rabbi Ishmael son contemporain ben Elisha sont le plus souvent les protagonistes de la littérature ascension tard merkabah.

Histoire et Mer-Ka-Ba dans MER-KA-BA chantAu-delà de la communauté rabbinique, apocalypses juives également engagée dans des spéculations visionnaires concernant le royaume divin et des êtres divins qui sont remarquablement similaire au matériau rabbinique. Un petit nombre de textes découverts à Qumrân indiquent que la communauté de la Mer Morte aussi engagés dans la spéculation merkabah. Récemment découverts textes mystiques juifs mettent également en évidence une affinité profonde avec les homélies merkabah rabbiniques. Récemment, beaucoup l’attention des chercheurs a été accordée à l’utilisation de thèmes merkabah dans les premiers cercles judéo-chrétiennes.

Le homélies merkabah finalement se composait de descriptions détaillées de plusieurs couches cieux (généralement au nombre de sept), souvent gardées par des anges au-dessus de, et entouré de flammes et d’éclairs. Le plus haut des cieux contient sept palais (hekhalot), et dans le palais le plus profond réside une image divine suprême (la Gloire de Dieu ou une image angélique) assis sur un trône, entouré par des hôtes fabuleux qui chantent la louange de Dieu.

Lorsque ces images ont été combinées avec un motif réel l’expérience mystique de l’ascension individuelle (paradoxalement appelé «descente» dans la plupart des textes) et l’union n’est pas connue avec précision. Par déduction, les historiens contemporains de la mystique juive en général ce jour, ce développement de la CE au troisième siècle. Encore une fois, il y a une divergence importante entre les historiens quant à savoir si ces thèmes ascension et unitive étaient le résultat d’un «étranger», généralement gnostique, l’influence, ou une progression naturelle de la dynamique religieuse dans le judaïsme rabbinique.

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:MER-KA-BA |on 18 janvier, 2013 |Pas de commentaires »

Merkaba biblique en profondeur

 

Selon les versets d’Ézéchiel et ses commentaires y afférents, l’analogie de l’image Merkaba se compose d’un char fait de beaucoup d’anges étant entraînés par le «ressemblance d’un homme. » Quatre anges forment la structure de base du char. Ces anges sont appelés « Chayot ».

Les organes de la « Chayot » sont comme celle d’un être humain, mais chacun d’eux avait quatre faces, correspondant aux quatre directions du char pouvez aller (nord, sud et ouest). Les visages sont ceux d’un homme, un lion, un bœuf (plus tard changé pour un enfant ou un ange) et un aigle. Comme il y a quatre anges et chacun a quatre faces, il ya un total de 16 visages. Chaque ange Chayot dispose également de quatre ailes.

Deux de ces ailes déployées sur toute la longueur du char et reliés avec les ailes de l’ange de l’autre côté.

Cela a créé une sorte de «boîte» d’ailes qui forment le périmètre du char. Avec les deux autres ailes, chaque ange a couvert son propre corps.

Ci-dessous, mais pas attaché aux pieds des « anges » Chayot sont d’autres anges qui sont en forme roues. Ces anges roues, qui sont décrits comme «un intérieur d’une roue », sont appelés « Ophannim » – roues, les cycles ou les moyens).

Merkaba biblique en profondeur dans ANGES roue-de-chariot-206x300

Ces roues ne sont pas directement sous le char, mais se trouvent à proximité et le long de son périmètre un peu comme les roues d’une voiture. L’ange avec le visage de l’homme est toujours sur le côté Est et regarde vers le haut de la « similarité d’un homme » qui conduit le char. La «ressemblance » d’un homme« assis sur un trône en saphir.

La Bible fait mention plus tard, un troisième type d’ange dans le Merkaba appelé «Séraphin» (lit. combustion) anges. Ces anges apparaissent comme des éclairs de feu en continu ascendant et décroissant.

Ces «Seraphim » anges fonctionnait un peu comme des pistons en ce qu’ils alimenté le mouvement du char. Dans la hiérarchie de ces anges, «Séraphin» sont les plus élevés, c’est-à-dire proches de Dieu, suivie par la « Chayot », qui sont suivis par le « Ophannim ».

Le char est dans un état constant de mouvement et l’énergie derrière ce mouvement se déroule selon cette hiérarchie. Le mouvement de la « Ofanim » est commandé par le « Chayot » tandis que le mouvement de «Chayot » est commandé par le « Serafim ». Le mouvement de tous les anges du char sont contrôlés par la « similarité d’un homme » sur le Trône.

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:ANGES, MER-KA-BA |on 28 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Méditation Mer ka ba

 

La méditation merkaba est une technique avancée de respiration du prâna visant à recréer le champ énergétique cristallin de l’humain éveillé. Elle consiste en la visualisation de figures géométriques sacrées qui alignent ensemble le corps, le coeur et l’esprit et elle est associée à des mudras (positions des mains). Le corps de lumière ainsi créé est la véritable conscience.

A l’inspire on visualise un tétraèdre (ou pyramide) dont le sommet se situe à la distance d’une main au-dessus du crâne et dont la base passe par les genoux. Chez l’homme, l’une des arêtes est dirigée devant lui, et une des faces pour une femme. La pyramide pointant vers le haut est masculine. A l’expire, on visualise un tétraèdre orienté vers le bas, pointe en dessous des pieds tandis que la base passe au niveau du plexus solaire, à quelques centimètres au-dessus du nombril. L’une des arêtes est située derrière l’individu masculin tandis que chez une personne dotée d’une énergie à majorité féminine, l’arête se situe devant. La figure pointant vers le bas est féminine. Dans la position du lotus, le tétraèdre du haut englobe tout le corps.

Les 17 premières respirations de la merkaba selon Claude Tracks :
 » Telles que je les ai comprises grâce à l’enseignement de Drunvalo Melchizedek.

Méditation Mer ka ba dans MER-KA-BA arbre-chakra

Commencez par vous relaxer et à tendre au maximum vers un état d’amour inconditionnel. Il est important de bien se tenir droit afin d’optimaliser la circulation de l’énergie. Pour les six premières respirations, vous allez faire ce que l’on appelle un «mudra». À cette fin, posez vos mains de manière à avoir les paumes intérieures dirigées vers le haut. Détendez vos doigts, et faites attention qu’ils ne se touchent pas les uns les autres. 

Pour les six premières respirations, visualisez votre corps entouré de deux tétraèdres imbriqués (pyramides à quatre faces).
À L’inspire, on visualise un tétraèdre dont le sommet se situe à la distance d’une main au-dessus de notre crâne, et dont la base nous passe au niveau des genoux. L’un de ses côtés est dirigé devant nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité masculine, et derrière nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité féminine.

Le tétraèdre pointé vers le haut est le tétraèdre masculin.

À l’expire, on visualise un tétraèdre dont le sommet est orienté vers le bas, en dessous de nos pieds. Sa base passe à hauteur du plexus solaire (poitrine). L’un de ses côtés est dirigé derrière nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité masculine, et devant nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité féminine. Le tétraèdre pointé vers le bas est le tétraèdre féminin.

Lorsque vous vous asseyez en lotus, le tétraèdre dirigé vers le haut englobe tout votre corps.

1 – Positionnez vos mains pour le premier mudra. Joignez légèrement vos pouces et vos index. Fermez les yeux. Inspirez profondément à la manière des Yogis (d’abord par le ventre, ensuite par le diaphragme, et finalement par la cage thoracique) durant huit secondes. Visualisez la pyramide qui se remplit d’une lumière blanche qui remplit tout votre corps. Ensuite, sans interruption, dans le même rythme, expirez yogiquement (d’abord par le ventre, ensuite par le diaphragme, et finalement par la cage thoracique) durant huit secondes et visualisez le tétraèdre pointé vers le bas qui se remplit d’une lumière blanche. Ensuite, retenez votre respiration pendant cinq secondes et détendez-vous. Croisez vos yeux (louchez), dirigez votre regard vers le haut, et rabattez-le vers le bas le plus vite possible. Simultanément au rabattement, visualisez l’énergie blanche qui sort de l’apex (la pointe) du tétraèdre dirigé vers le bas, qui jaillit dans la Terre.

Lors de l’expulsion de l’énergie, vous êtes, sensé ressentir une sorte de frémissement électrique qui parcourt votre colonne vertébrale. Il s’agit d’une sorte de nettoyage de votre système énergétique lié au mudra que vous venez de créer (contact du pouce et d’un des autres doigts). Une fois que vous avez ressenti cette «vague de frisson», passez à la respiration suivante. Toutefois, je tiens à préciser qu’il n’est pas évident de ressentir ce «nettoyage» au début. Personnellement, je passe à la respiration suivante, même si je ne le ressens pas.

2 – Pour cette deuxième respiration, tout est identique à la première excepté que vous changez de mudra avant de commencer à inspirer. Vous touchez légèrement vos pouces et vos majeurs.

3 – Identique. Léger contact entre les pouces et les annulaires.

4 – Identique. Léger contact entre les pouces et les auriculaires.

5 – Identique. Retour au léger contact entre les pouces et les index de la première respiration.

6 – Identique. Retour au léger contact entre les pouces et les majeurs de la deuxième respiration.

7 – Oubliez les deux tétraèdres et visualisez le canal pranique qui traverse votre corps. Le mudra utilisé sera le même pour les sept respirations suivantes. Il connecte vos pouces avec vos majeurs et vos index. Durant l’inspiration de huit secondes, visualisez le tube pranique se remplissant d’une lumière blanche simultanément par le haut et par le bas. L’énergie provenant des deux sources se rejoint au nombril (3ième Chakra). Imaginez une boule de lumière blanche d’une grosseur comparable à un pamplemousse. Elle va grossir rapidement jusqu’à atteindre, à la fin de l’expir, un diamètre égal à la hauteur du livre que vous avez entre les mains. L’expire dure également huit secondes. Il n’est plus nécessaire de retenir votre respiration entre l’expire et l’inspire, ni de ressentir la «vague de frissons électriques».

8 – Identique à la 7ième respiration. À la fin de l’expiration, la boule de lumière autour du nombril atteint sa taille maximum (semblable à une balle de volley-ball). Cette taille varie selon les personnes. Pour connaître la taille de la vôtre, prenez la distance entre le bout de votre doigt le plus long et votre poignet.

9 – La boule de lumière garde la même taille, mais devient de plus en plus lumineuse.

10 – Votre boule reçoit tellement d’énergie qu’elle devient de plus en plus dorée durant l’inspiration. Commencez à expirer en laissant juste s’échapper un peu d’air entre vos lèvres par un souffle puissant. Ce jet d’air va agrandir la boule jusqu’à englober tout votre corps. (cf. l’homme de Vitruve de Léonard de Vinci)

Paradoxalement, il est important de réaliser que la petite boule centrée sur le nombril est toujours là. Elle est en fait plus brillante que la boule de Leonardo.

Il – Comme nous l’avons fait pour la petite boule, nous remplissons la grande boule d’une énergie de plus en plus lumineuse.

12 – Identique à la respiration 11.

13 – Identique à la respiration 11.

14 – Cette 14ième respiration va nous permettre de passer de la troisième dimension à la quatrième dimension. Durant les 13 respirations précédentes, notre boule d’énergie était centrée sur le 3ième Chakra qui nous lie à la 3ième dimension. Si nous désirons nous ancrer dans cette dimension, il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’à la 14ième respiration.

Comme nous désirons nous habituer progressivement à passer à la quatrième dimension (la dimension Christique), il ne nous reste plus qu’à centrer cette boule d’amour sur notre quatrième Chakra… Celui du coeur.

Pour ce faire, nous commençons par modifier complètement la position de nos mains. Vous trouverez de nombreuses représentations du Bouddha dans cette position. Vos mains sont l’une sur l’autre en dessous de votre nombril, les paumes dirigées vers le haut. Pour les êtres à prédominance masculine, vous placerez votre main gauche dans votre main droite, avec vos pouces qui se touchent légèrement. Pour les êtres à prédominance féminine, vous placerez votre main droite dans votre main gauche avec vos pouces qui se touchent légèrement.

Au début de l’inspiration de huit secondes, déplacez le point de rencontre de l’énergie venant du haut et de celle venant du bas. Le nouveau point de rencontre se situe… au Chakra du coeur. Sentez votre tube qui capte cette énergie venant du bas et celle venant du haut. Ces énergies, cosmique et tellurique, se rencontrent au niveau du coeur. Le plus souvent possible dans vos journées, visualisez ce tube et ce flot incessant. Ce flot est à proprement parler votre lien à votre vie éternelle.

15 – Au moment de l’inspiration pensez le code «Vitesse égale».

Visualisez vos deux double tétraèdres tournent à une vitesse égale l’un par rapport à l’autre. Ne vous inquiétez pas si ce qui suit fait un peu mode d’emploi pour «vaisseau spatial». En fait c’est exactement le cas, vu que vous êtes en train d’activer votre Merkabah qui est un véhicule qui permet de voyager dans l’EspaceTemps. Votre corps sait très bien ce que vous êtes en train de faire. Il connaît la Merkabah, vu qu’il s’agit de sa nature profonde. Les codes que vous allez lui donner sont là pour le guider afin qu’il sache quelle Merkabah vous désirez utiliser.

À l’expiration, créez une petite ouverture entre vos lèvres, comme vous l’avez fait pour la lOième respiration. Expirez de la même manière avec une certaine force et ressentez les deux doubles tétraèdres qui tournent autour de vous.

Ce deuxième petit jet d’air au travers de vos lèvres est en quelque sorte une manière de mettre le moteur de votre Merkabah en marche.

16 – Au moment de l’inspiration pensez le code «34/21».

Cela signifie que votre double tétraèdre masculin fera 34 tours pendant que votre double tétraèdre féminin en fera 21.

À l’expiration créez à nouveau un petit trou entre vos lèvres et soufflez avec un max. de pression. Ce souffle va accélérer votre vitesse et stabiliser votre Merkabah qui prendra de plus en plus la forme suivante : un disque plat d’un diamètre de plus ou moins 19 mètres. Cela ressemble étrangement à l’image que beaucoup se font des soucoupes volantes. Lorsque l’on est en position de Lotus, on est assis dessus. Il touche la base de notre colonne vertébrale.

17 – Au moment de l’inspiration pensez le code «9/10».

Cela signifie que votre double tétraèdre masculin fera 10 tours pendant que votre double tétraèdre féminin en fera 9. Vous harmonisez ici la vitesse de votre Merkabah avec celle de l’électron qui tourne autour du noyau de vos cellules.

À l’expiration, créez à nouveau un petit trou entre vos lèvres et soufflez avec un max de pression. Ce souffle va accélérer votre vitesse et stabiliser votre Merkabah.

SITES EN LIENS :
http://fr.merkaba.org/ : introduction aux techniques sacrées merkaba, aux techniques d’activation, de méditation et de guérison

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:MER-KA-BA |on 19 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Utiliser Merkaba

Je vous cite l’extrait d’un site sur l’intêret de la merkaba :
Les champs de Prâna [énergie vitale] représentent une étoile tétraèdre, c’est à dire une Etoile de David en trois dimensions. En employant la technique ancestrale de respiration yoguique ou Prâna, il est possible d’activer la rotation de deux des trois champs en forme d’étoile tétraèdre, créant ainsi un immense champ énergétique de 17 mètres – notre corps lumière, le Merkaba.

Utiliser Merkaba dans MER-KA-BA chute-deauMerkaba pour retrouver la santé et l’équilibre:
Les bienfaits de l’utilisation du Merkaba sont très variés: 
C’est un outil très puissant qui favorise la guérison et la protection. En employant la technique ancestrale de respiration yoguique ou Prâna, nous pouvons rétablir le courant de Prâna à travers la glande pinéale au centre de notre cerveau. La réactivation de cette glande, qui est quasiment endormie depuis 13,000 ans, permet d’augmenter nos capacités télépathiques et nos facultés de perception extra-sensorielle.

Le Merkaba équilibre et stimule les échanges entre les deux hémisphères de notre cerveau. Cette activité renforce notre sensibilité et nos facultés mentales, (à l’heure actuelle, nous exploitons seulement 5-10% des capacités de notre cerveau). Le Merkaba nous assiste dans notre développement spirituel. Il nous relie à notre soi supérieur (c’est à dire notre état de conscience supérieur).

Le Merkaba nous rend capables de ressentir l’amour inconditionnel, et nous apporte la guérison ainsi qu’à ceux qui nous entourent. Il nous donne la possibilité de créer toute sorte de réalité harmonieuse que nous désirons. Le Merkaba peut être « programmé » pour faire tout ce que l’on veut (le seul inconvénient étant notre propre imagination ou croyance). 

Le Merkaba est aussi un outil qui peut être employé pour transcender les dimensions du connu. Actuellement, pratiques et études du Merkaba renaissent et émergent partout dans le monde, après tant d’années durant lesquelles elles ont été étouffées. Parmi leurs différentes sources, on retrouve l’Ancien Testament, la Kabbale et même les lames du Tarot traditionnel.

Le pendentif Merkaba est un symbole puissant qui rappelle à celui ou celle qui le porte le pouvoir du Merkaba et ses influences particulières sur la guérison et la protection.

source: http://www.ka-gold-jewelry.com/french/p-articles/merkaba.php

Publié dans:MER-KA-BA |on 24 novembre, 2012 |Pas de commentaires »

Mer-ka-ba

Discours Enflammé sur 2012

Malheureusement, des chrétiens conservateurs ont utilisé de fausses interprétations des paroles de notre ancêtre Jésus pour asservir physiquement, économiquement, émotionnellement et/ou spirituellement les gens autour du monde pendant 1686 ans (depuis que l’empire romain s’est approprié par la force la religion chrétienne en l’an 325 de notre ère).

Heureusement, les chrétiens libéraux font de leur mieux pour vivre la vie du Vrai Jésus par leurs propres moyens aimants, malgré la vaste quantité de désinformation qui existe au sujet de Jésus. Les chrétiens libéraux suivent la voie d’Amour de Dieu du Vrai Jésus, comme on le voit par leurs actions pour aider les autres.

Lancez la “Lecture” ci-dessus. Entendez, dans des énergies émotionnelles enflammées de type “conservateur” comment Jésus et Dieu ont l’un comme l’autre de l’antipathie pour les conservateurs craignant Dieu. Écoutez comment les chrétiens conservateurs suivent la voie de la crainte de Dieu de Lucifer, comme prouvé par leurs actions dans la vie.

Mer-ka-ba dans MER-KA-BA merka02Il a maintenant été scientifiquement prouvé que les conservateurs ont une difformité dans leur cerveau droit, qui les rend agressifs toutes les fois où ils font face à l’incertitude, comme prouvé par des scientifiques à l’University College de Londres en Angleterre et comme rédigé dans leur étude scientifique venant juste d’être publiée.

Les libéraux ont des cerveaux droits normaux et sont tolérants avec les autres, même en temps d’incertitudes. Toutefois, les conservateurs, avec leurs difformités du cerveau droit, réagissent par un comportement agressif et remplit de peur lorsqu’ils font face à l’incertitude.

Comme prouvé par des archives de famille, les gens savent ce qui est juste à l’intérieur d’eux. Ainsi, lorsque l’on reçoit des informations qui contredisent ce que nous savons être juste à l’intérieur de nous, alors l’énergie de l’incertitude surgit.

Les libéraux sont tolérants avec les autres et gardent un équilibre émotionnel, même lorsqu’ils font face à l’incertitude. Mais, les conservateurs, avec leurs cerveaux droits émotionnellement déformés et remplis de peur sont facilement manipulés pour entrer dans un comportement agressif, comme prouvé tout au long de l’histoire et comme on le voit par leurs actions dans le monde d’aujourd’hui.

Les libéraux qui continuent à voir l’Amour de Dieu couler à travers eux vers les autres jusqu’au 21 Décembre 2012 seront en mesure d’aller avec l’ancêtre de notre famille, Jésus (qui est connu sous de nombreux noms dans de nombreuses contrées), en “Terre Promise”.

tc3a9trac3a8dre-philippe-william-sinclair dans MER-KA-BALes conservateurs d’aujourd’hui craignent Dieu parce qu’ils savent à l’intérieur (en raison de leurs propres choix dans la vie) qu’ils ne verront jamais la “Terre Promise”, car seules les personnes aimant Dieu, qui deviennent des Anges durant les Temps de la Fin, seront choisis pour Ascensionner au “Jour du Jugement” du 21 Décembre 2012.

Libéraux, n’attendez pas, préparez-vous pour les énergies de l’Ascension maintenant, partez plus tôt. Apprenez à utiliser les énergies de l’Amour. Faites partie des Ascensions de Corps Physique (ceux qui partent avant le 21 Décembre 2012), comme prophétisé par Jésus.

(Matthieu 24:40-41 “Alors deux seront au champ, l’un est pris, l’autre laissé. Deux femmes en train de moudre à la meule, l’une est prise, l’autre laissée.”)

Les lauréats de nos Classes de Connaissance Véritable pour Activants/Activateurs visitent la “Terre Promise” chaque semaine depuis 5 ans. Nos Enseignants Guérisseurs Wab Sekhmet se rendent maintenant à la “Terre Promise” plusieurs fois par jour.

Apprenez à utiliser les énergies de l’Amour dans nos Classes de Connaissance Véritable

Méditant - Apprenez à utiliser l’énergie d’Amour pour vous aider
Activant - Apprenez à utiliser l’énergie d’Amour pour aider les autres
Guérisseur - Apprenez à utiliser l’énergie d’Amour pour guérir les autres
Enseignant - Apprenez à utiliser l’énergie d’Amour pour enseigner aux autres

 

Écrivez à Classes@Merkaba.org pour un calendrier des Classes de Connaissance Véritable de notre famille à venir dans votre région du monde.

Publié dans:MER-KA-BA |on 27 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Invitation FORUM de discussion

 BONJOUR A TOUS ET TOUTES !

Invitation FORUM de discussion dans 2007 - PREDICTIONS 150157_979163764_coeur-rouge_H224046_L

Pour ceux qui apprécient ce blog et les autres, vous pouvez nous rejoindre sur Le forum que je viens de créer, c’est un nouvel espace de discussion supplémentaire et complémentaire….

Voici son adresse : http://devantsoi.forumgratuit.org/        

       Venez nombreux ! Je serai heureuse de vous y accueillir !

Vous pourrez toujours reprendre des éléments contenus sur ce blog afin de pouvoir en discuter ensemble sur le forum !

Je vous dis donc à TRES BIENTOT !

877c29ca dans 2008 - PREDICTIONS

12

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3