Archive pour la catégorie 'MEDIUM'

Médium à table tournante

  • Médium à table tournante : 

Médium à table tournante dans MEDIUM Table_tournante

Médiumnité connue lors de séances de spiritisme, l’énergie du Médium est utilisée par l’entité pour faire bouger des meubles, voire donner des coups à l’intérieur de ces derniers. Souvent le medium à table tournante n’est pas conscient de ses capacités médiumniques puisque ces dernières se manifestent hors de son champ de réflexion, de son corps. Ceci dit, l’énergie employée peut placer le médium dans un état de fatigue inexpliqué. 

Dans son « Traité de parapsychologie » (1956) le métapsychiste René Sudre note, à propos de l’émergence du phénomène des « tables tournantes » (lors de la vague spirite d’alors) au dix-neuvième siècle, que les scientifiques de l’époque, « qui venaient de subir l’assaut du magnétisme animal, accueillirent avec non moins de mépris cette nouvelle vague de merveilleux que l’océan Atlantique avait poussée sur les rivages du vieux continent ». Le monde scientifique adopta la théorie de Chevreul, alors que le « vulgaire » se laissait gagner par la théorie spirite. Entre les deux se glissa l’interprétation du comte de Gasparin (1854), qui attribuait au « fluide magnétique » ou à quelque agent analogue le mouvement des tables. 

« Ayant trop de confiance en ses idées Chevreul n’avait pas voulu voir que les tables se soulèvent parfois sans contact. En saupoudrant le meuble de farine avant l’expérience Gasparin établit nettement ce phénomène. Et il conclut avec force : ‘‘Le système nerveux des tables ne passe pas pour impressionnable, leur imagination ne risque guère de les entraîner ; donc lorsqu’elles se soulèvent sous l’action de ma main qui ne les touche pas, il est certain qu’elles obéissent à une force physique, à une action matérielle que détermine ma volonté.’’ C’était un raisonnement inattaquable, mais d’abord il se heurtait au parti pris des savants. ‘‘Le jour où l’on ferait bouger un fétu de paille sous la seule action de ma volonté’’, s’écriait dramatiquement le physicien Foucault, ‘‘j’en serais épouvanté. Si l’influence de l’esprit sur la matière ne s’arrête pas à la surface de l’épiderme il n’y a plus en ce monde de sûreté pour personne’’. En second lieu la démonstration de Gasparin avait le défaut de rouvrir cette vieille querelle du magnétisme animal que les académies avaient close par une sentence définitive. ‘‘Res judicata !’’ répliqua-t-on à cet audacieux observateur, et, malgré le témoignage considérable du professeur Thury, de l’Université de Genève, on nia le mouvement sans contact, pendant que les spirites se réjouissaient de voir la discorde au camp des mécréants. » 

Robert Tocquet tocquet1 dans MEDIUM  a témoigné des faits suivants, observés en présence d’un jeune sujet avec lequel il réalisait habituellement des expériences d’hypnotisme et qu’il avait initié très élémentairement aux possibilités médiumniques. 

« Je m’adressais alors à la table et lui demandais de se soulever. Après quelques minutes d’attente nous la voyions effectuer le mouvement, lentement et comme péniblement. Je l’incitais à faire mieux : le soulèvement devenait plus ample et plus rapide. Au cours d’une séance la table ne fut plus en contact avec le sol que par un pied et resta dans cette position pendant quelques secondes. Lorsque les mouvements devenaient nets, je m’approchais seul du meuble pour observer de près les circonstances du phénomène ; mon camarade surveillait le médium qui, parfois, tournait le dos à la table. Nous n’avons jamais découvert de fil ou de ‘‘truc’’ quelconque, ni surpris de mouvements suspects de la part du médium qui, d’ailleurs, plus ou moins somnolent, demeurait complètement immobile au cours des séances. Au surplus, comme il a été dit, celles-ci avaient lieu en pleine lumière, de sorte que le contrôle était très facile. » 

L’éthologiste Rémy Chauvin CHAUVIN   (qui a été professeur de psychophysiologie), décédé en décembre 2009 à l’âge de 96 ans, a déclaré que le phénomène n’est pas rare et reste facile à déclencher. Plusieurs personnes sont assises autour d’une table légère, un guéridon à trois pieds faisant l’affaire. Elles appliquent leurs mains sur la table, les mains des participants pouvant être en contact. 

Lire d’autres articles ici  : http://www.mondenouveau.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=49  

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com 

2473085549_1

Publié dans:MEDIUM |on 8 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Médium écrivain

·         Médium écrivain : 

Médium écrivain dans MEDIUM

Un phénomène très ordinaire chez les médiums écrivains, c’est le changement d’écriture selon les Esprits qui se communiquent, et ce qu’il y a de plus remarquable, c’est que la même écriture se reproduit constamment avec le même Esprit, et quelquefois elle est identique avec celle qu’il avait de son vivant ; nous verrons plus tard les conséquences qu’on en peut tirer quant à l’identité. Le changement d’écriture n’a lieu que chez les médiums mécaniques ou semi-mécaniques, parce que chez eux, le mouvement de la main est involontaire et dirigé par l’Esprit ; il n’en est pas de même chez les médiums purement intuitifs, attendu que, dans ce cas, l’Esprit agit uniquement sur la pensée, et que la main est dirigée par la volonté comme dans les circonstances ordinaires ; mais l’uniformité de l’écriture, même chez un médium mécanique, ne prouve rien contre sa faculté, le changement n’étant point une condition absolue dans la manifestation des Esprits ; il tient à une aptitude spéciale dont les médiums les plus mécaniques ne sont pas toujours doués. Nous désignons ceux qui ont cette aptitude sous le nom de médiums polygraphes.

ecriture dans MEDIUM

Les médiums écrivains, c’est le genre de médiumnité le plus répandu, et en outre parce que c’est à la fois le plus simple, le plus commode, celui qui donne les résultats les plus satisfaisants et les plus complets ; c’est aussi celui que tout le monde ambitionne. Il n’y a malheureusement jusqu’à présent aucun diagnostic qui puisse indiquer, même approximativement, que l’on possède cette faculté ; les signes physiques auxquels certaines personnes ont cru voir des indices n’ont rien de certain. On la trouve chez les enfants et les vieillards, chez les hommes et les femmes, quels que soient le tempérament, l’état de santé, le degré de développement intellectuel et moral. Il n’y a qu’un seul moyen d’en constater l’existence, c’est d’essayer.

On peut obtenir l’écriture, comme nous l’avons vu, par le moyen des corbeilles et planchettes, ou directement avec la main ; ce dernier mode étant le plus facile, et l’on peut dire le seul employé aujourd’hui, c’est celui auquel nous engageons à s’adonner de préférence. Le procédé est des plus simples ; il consiste tout uniment à prendre un crayon et du papier, et à se mettre dans la position d’une personne qui écrit, sans autre préparation ; mais, pour réussir, plusieurs recommandations sont indispensables. 


Comme disposition matérielle, nous recommandons d’éviter tout ce qui peut gêner le libre mouvement de la main ; il est même préférable que celle-ci ne repose pas du tout sur le papier. La pointe du crayon doit appuyer suffisamment pour tracer, mais pas assez pour éprouver de la résistance. Toutes ces précautions deviennent inutiles une fois que l’on est parvenu à écrire couramment, car alors nul obstacle ne saurait arrêter : ce ne sont que les préliminaires de l’écolier.

Il est indifférent de se servir de la plume ou du crayon ; certains médiums préfèrent la plume, mais elle ne peut convenir qu’à ceux qui sont formés et qui écrivent posément ; il y en a qui écrivent avec une telle vélocité, que l’usage de la plume serait presque impossible ou du moins très incommode ; il en est de même quand l’écriture est saccadée et irrégulière, ou quand on a affaire à des Esprits violents qui frappent avec la pointe et la brisent en déchirant le papier. 

Le premier indice d’une disposition à écrire est une sorte de frémissement dans le bras et dans la main ; peu à peu la main est entraînée par une impulsion qu’elle ne peut maîtriser. Souvent, elle ne trace d’abord que des traits insignifiants ; puis les caractères se dessinent de plus en plus nettement, et l’écriture finit par acquérir la rapidité de l’écriture courante. Dans tous les cas, il faut abandonner la main à son mouvement naturel, et n’apporter ni résistance ni propulsion.

Certains médiums écrivent couramment et avec facilité dès le début, quelquefois même dès la première séance, ce qui est assez rare ; d’autres font, pendant assez longtemps, des barres et de véritables exercices calligraphiques ; les Esprits disent que c’est pour leur délier la main. 

 

250px-Allan_Kardec_1857

Voulez en savoir plus : Allan Kardec : http ://spirite.free.fr/ouvrages/mediumsc17.htm 

 

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com 

Publié dans:MEDIUM |on 8 octobre, 2010 |1 Commentaire »

Médium peintre

  • Médium peintre :   

EXEMPLE : Gasparetto le peintre médium - 
Luiz Antonio Gasparetto, est issu d’une famille italienne installée à Sao Paulo au Brésil.

Ses parents fréquentent souvent un centre spirite, dans lequel le jeune Luiz manifeste très tôt des aptitudes de médium.

 

 Image de prévisualisation YouTube

En 1962, le jeune Luiz qui à 13 ans, n’a jamais pris un seul cours de peinture et va exécuter avec brio un sublime tableau de maître, un Manet en 3 minutes.

C’est dans en état de transe qu’il reproduit ce tableau, il prétend être rentré en communication avec l’esprit de Manet mort un siècle plus tôt.

A 20 ans le jeune prodige qui se dit visité par les plus grands peintres a déjà reproduit 2 400 toiles, toute d’une exactitude troublante et d’un génie avéré.
Picasso, Manet, Modigliani, Van Gogh, Cézanne, Renoir tous les plus grands parlent à travers son corps.

« Ce n’est pas facile à expliquer, je peux les entendre et ils viennent me parler, je les entends même mieux que je ne pourrais les voir. Leurs voix entrent dans ma pensée d’une manière très nette». 

Le jeune homme peint sur une table, les yeux clos sans jamais voir le résultat de son travail. Il ne choisit pas les couleurs, il les étale sur la toile avec sa main, peint avec les doigts et signe chacune de ses œuvres comme le ferait l’auteur défunt.

Dès la fin d’une toile il en commence une autre, il réalise en une heure ou deux ce que des professionnelles réaliseraient en plusieurs heures les yeux ouverts.

Mais cela ne s’arrête pas là, il est capable de réaliser deux peintures différentes en même temps des deux mains, de peindre à l’envers, ou encore avec ses pieds sans jamais regarder ce qu’il dessine, dans un état de transe.

Il fut connu internationalement en mars 1978, ou durant une émission télévisé, il exécute 21 tableaux de maître en soixante-quinze minutes.


 

Médium peintre dans MEDIUM hqdefault

En transe, sa rapidité et l’exactitude de son travail étonne, il arrive à peindre deux tableaux en même temps et encore plus remarquable à l’envers.

Après la diffusion de l’émission de nombreuses plaintes seront déposées par les spectateurs de la chaine, persuadés que la chaîne de télévision passait le film en accéléré et en inversant les bobines.

Tous les amateurs et les professionnelles de la peinture s’accordent à dire qu’il est extrêmement difficile, voir impossible, de reproduire le style de 20 maîtres différents en si peu de temps et avec autant de justesse.

Des experts qui se sont penchés sur son cas ont été incapable de différencier les signatures de Luiz avec ceux des peintres qu’il représentait.

Ce peintre hors du commun qui s’est toujours décrit comme piètre dessinateur et non professionnelle, a suivi sa voix en devenant psychologue dans une clinique de la banlieue de Rio de Janeiro.

Il n’a jamais tiré aucun profit de ses toiles et les a toutes revendus aux enchères pour des œuvres de charité.

Gasparetto le peintre médium a été vue 10326 fois. 

·         Paranormal Etrange Gasparetto médium 

 

 

1 dans MEDIUM

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com

Publié dans:MEDIUM |on 7 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Médium Ouija

  • Médium à planchette : 

 

Médium Ouija dans MEDIUM ouija_board

Usuellement appelée Ouija, cette catégorie de médiumnité est souvent utilisée lors de séances de spiritisme. Le medium à planchette, aidé d’une planche, de lettres et d’un objet tel un triangle ou un verre, permet à l’entité de communiquer. Inutile de préciser que sans la présence du médium à planchette, de son énergie, la communication ne peut s’établir. 

Le Ouija est une planchette de bois sur laquelle sont représentées les lettres de l’alphabet égyptien, les dix chiffres maya, ainsi que les termes « oui » et « non ». Ce dispositif est utilisé de manière la plus fréquente au cours de séances de spiritisme pour permettre à l’esprit contacté de se manifester de manière intelligible aux participants, en épelant les mots de son intervention. Le terme de Ouija est une marque déposée par Parker.

ouija dans MEDIUM

Les médiums insistent souvent sur le fait que les participants ne peuvent être sûrs de l’identité de l’entité à laquelle ils s’adressent. Il semblerait qu’ils puissent lire nos pensées pour y puiser les réponses espérées, alors il est difficile d’être totalement certain de la vraie identité de l’entité. Il serait en effet possible que l’esprit soit malveillant et essaie via le Ouija d’influencer les personnes présentes voir de les posséder. Les mauvais esprits seraient en général flatteurs et menteurs pour arriver à leurs fins. 

Il y aurait différentes manières de déceler ces êtres mauvais : 

Le fait que : 

  •  
    • la goutte se mette à pointer les quatre coins de la table, 

    • la goutte se mette à dessiner un 8 au centre de la table, 

    • la goutte cherche à sortir de la table (signe de tentative d’évasion de l’esprit). 

Certains médiums mettent aussi en garde si l’esprit se met à réaliser un compte à rebours avec les chiffres ou les lettres, auquel cas il vaudrait mieux arrêter immédiatement la séance. 

Le Principe   

Les participants se regroupent autour du ouija. La séance se déroule généralement en comité restreint car il est nécessaire que chacun des participants pose deux doigts sur la « goutte » pour qu’elle puisse désigner les différents symboles. Par la force de l’esprit humain ou grâce à l’esprit lui-même, la goutte est censée se déplacer pour transmettre un message 

Explication spirituelle 

Les spirites considèrent que les Ouija permettent d’entrer en contact avec le monde des esprits. Le Ouija et les personnes présentes n’étant alors que des médiums, des instruments utilisés par les esprits pour faire passer leur message 

offline-oracle-2

 

 

Explications par Allan Kardec 

Au lieu de corbeille, quelques personnes se servent d’une sorte de petite table faite exprès, de douze à quinze centimètres de long sur cinq à six de hauteur, à trois pieds, dont l’un porte le crayon ; les deux autres sont arrondis ou garnis d’une petite boule d’ivoire, pour glisser facilement sur le papier. D’autres se servent simplement d’une planchette de quinze à vingt centimètres carrés, triangulaire, oblongue ou ovale ; sur l’un des bords est un trou oblique pour mettre le crayon ; placée pour écrire, elle se trouve inclinée, et s’appuie par un de ses côtés sur le papier ; le côté qui pose sur le papier est quelquefois garni de deux petites roulettes pour faciliter le mouvement. On conçoit, du reste, que toutes ces dispositions n’ont rien d’absolu ; la plus commode est la meilleure.

Avec tous ces appareils, il faut presque toujours être deux ; mais il n’est pas nécessaire que la seconde personne soit douée de la faculté médianimique : elle sert uniquement à maintenir l’équilibre et à diminuer la fatigue du médium. 

Au début des manifestations, alors qu’on avait à ce sujet des idées moins précises, plusieurs écrits ont été publiés avec cette désignation : Communications d’une corbeille, d’une planchette, d’une table, etc.. On comprend aujourd’hui tout ce que ces expressions ont d’insuffisant ou d’erroné, abstraction faite de leur caractère peu sérieux. En effet, comme nous venons de le voir, les tables, planchettes et corbeilles ne sont que des instruments inintelligents, quoique animés momentanément d’une vie factice, et qui ne peuvent rien communiquer par eux-mêmes ; c’est ici prendre l’effet pour la cause, l’instrument pour le principe ; autant vaudrait qu’un auteur mît sur le titre de son ouvrage qu’il l’a écrit avec une plume métallique ou une plume d’oie. Ces instruments, d’ailleurs, ne sont point absolus ; nous connaissons quelqu’un qui, au lieu de la corbeille-toupie que nous avons décrite, se servait d’un entonnoir au goulot duquel il passait le crayon. On aurait donc pu avoir les communications d’un entonnoir, et tout aussi bien celles d’une casserole ou d’un saladier. Si elles ont lieu au moyen de coups, et que ces coups soient frappés par une chaise ou un bâton, ce n’est plus une table parlante, mais une chaise ou un bâton parlant. Ce qu’il importe de connaître, ce n’est pas la nature de l’instrument, mais le mode d’obtention. Si la communication a lieu par l’écriture, que le porte-crayon soit tout ce que l’on voudra, c’est pour nous de la psychographie ; si c’est par les coups, c’est de la typtologie. Le spiritisme prenant les proportions d’une science, il lui faut un langage scientifique.

 

Allan_Kardec

Allan Kardec  : http://spirite.free.fr/ouvrages/mediumsc13.htm 

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com

Publié dans:MEDIUM |on 7 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Médium parlant

  • Médium parlant : 

Le médium prête son larynx et ses cordes vocales à une entité afin que celui-ci puisse parler de manière claire et perceptible. Il arrive ainsi que le médium s’exprime dans une langue qu’il ne connaît absolument pas, mais qui correspond à une langue parlée par l’entité. Le médium est parfois conscient, parfois inconscient. Ce dernier cas est appelé transe médiumnique (exemple : Thérèse Neumann ou le médium de Johannes Greber). Ce phénomène est également appelé Glossolalie 

 

Médium parlant dans MEDIUM 220px-Bundesarchiv_Bild_102-00241%2C_Therese_Neumann     Johannes GREBER

Johannes Greber (2 mai 1876 Wenigerath, Morbach – 31 mars 1944 New York) était un prêtre catholique allemand, qui réalisa des traductions du Nouveau Testament inspirées d’expériences de spiritisme

Selon le récit de Johannes Greber, il rencontre en 1923 un jeune médium qui prétend que des « esprits » se manifestent par sa voix. Intéressé par ce phénomène, ce prêtre organise régulièrement des séances de spiritisme avec l’aide de quelques paroissiens

C’est ainsi que, durant plusieurs années, Johannes Greber pense recueillir des messages venant de l’au-delà et espère puiser « à la source » des explications concernant la Bible et le christianisme

Ses investigations méthodiques et ses fréquents contacts avec des médiums lui attirent les foudres du tribunal ecclésiastique. 

Finalement, il demande et obtient sa mise en congés de l’Église catholique le 31 décembre 1925.

Médium parlant ou Glossolalie 

La glossolalie (du grec ancien γλσσα / glôssa, « langue » et λαλέω / laleô, « parler ») est la faculté de parler ou de prier à haute voix dans une langue étrangère (xénolalie) totalement inconnue de la personne qui parle, ou dans une suite de syllabes incompréhensible mais revêtant l’aspect d’une langue véritable[1]. Des phénomènes de glossolalie ont été rapportés entre autres dans le christianisme, le chamanisme et le spiritisme

Pour les chrétiens, la glossolalie correspond au « parler en langues », phénomène décrit dans les Actes des Apôtres (II, 6 sq.). Il s’agit parfois de la « langue des anges » (glossolalie vraie). Saint Paul insiste sur l’interprétation des langues dans la première épître aux Corinthiens

Du point de vue médical, la glossolalie est un trouble du langage qui se manifeste chez certains patients souffrant de maladies mentales. Elle consiste à prononcer des mots inventés ou à modifier des mots existants. 

 

Christ_Roi_02-2 dans MEDIUM

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com 

 

Publié dans:MEDIUM |on 6 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Médium pur

·         Médium pur : 

 

 

Médium pur dans MEDIUM voyance-gratuite

On appelle médium toute personne  qui communique avec une autre dimension ou un autre plan de conscience. 

  

Chaque médium possède son moyen pour rentrer en communication ou dans une sorte de transe pour accéder à cet autre part du réel. 

  

Beaucoup de Médiums ont utilisé leur don pour rentrer en communication avec les défunts. Les médiums sont à l’origine issus du mouvement spirite ou du spiritisme dont les années 1850 jusqu’à 1930 en sont l’âge d’or et ont été répandus en France entre autre par Allan Kardec. 

  

De nombreuses définitions entourent le médium et elles ne sont pas toujours synonyme de voyance.  En fait, le Médium, comme son autre définition l’indique est un moyen de communiquer, c’est un pont ou passage entre deux mondes. Il n’est pas toujours producteur de voyance au sens pure du terme. Le médium n’utilise pas souvent de support ni de symbole ou de symbolique pour rentrer en transe ou dans un état qui lui permet de communiquer avec l’au-delà. La plupart du temps le médium ne contrôle pas vraiment les moments et les occasions de rentrer en transe ou en communication avec un possible ailleurs. 

  

Le plus souvent le vrai médium ne contrôle pas son pouvoir. Il n’a pas le souvenir ou la connaissance de sa transe avant que des témoins proches ne lui en parle. 

  

Edgar Cayce, par exemple, célèbre médium Américain guérissait les gens en s’endormant et en leur donnant d’étrange recette de guérison ! Qui toutes fonctionnaient. Edgar Cayce était un médium pur mais ne pouvait accéder consciemment à la voyance pure.  Il avait besoin de s’endormir pour pouvoir diagnostiquer une maladie ou pour pouvoir se prononcer sur un problème au sujet de quelqu’un. Il rentrait dans une sorte d’état d’hypnose et pendant son sommeil se mettait à parler d’une voix qui ne lui ressemblait pas. Une secrétaire présente pendant sont sommeil notait tout ce qu’il pouvait dire au sujet de la maladie ou du problème de la personne. A son réveil le médium Edgar Cayce ne se souvenait absolument plus de rien….  Edgar Cayce était un homme simple n’ayant pas beaucoup été à l’école, il a soigné plusieurs millier de personnes tout au long de sa vie et une bibliothèque d’archivage à été créée aux USA. Edgar était un Médium pur. 

Edgar Cayce (18 mars 1877 près de Beverly, Kentucky, États-Unis3 janvier 1945 à Virginia Beach, États-Unis) est parfois considéré comme le « prophète dormant » et l’un des « plus grands mystiques » des États-Unis. Pendant des « lectures » (readings), entrant en transe par hypnose, il répondait à des questions relatives à un individu. Ces lectures évoquent, au début, la santé physique. Puis, les conseils se diversifient et portent sur les vies antérieures, les interprétations de rêves, les phénomènes psychiques, la santé mentale, la méditation, la prière, le développement spirituel, mais aussi le commerce et l’Atlantide.

4831Cayce_Edgar dans MEDIUM

Il reste connu pour les parties de son travail qu’il considérait comme les plus importantes, telles que le soin (la grande majorité de ses « lectures » ont été faites pour des personnes qui étaient malades) ou la théologie chrétienne (Cayce a été toute sa vie un membre des Disciples du Christ, une église protestante). Il pourrait être à l’origine de l’idée que la Californie sera un jour « submergée ». Bien qu’il ait vécu avant l’émergence du New Age, il a eu une grande influence sur certaines idées de ce courant. 

 

Le terme « medium pur » est parfois utilisé par un public averti, mais il reste obscur pour le plus grand nombre. Voici donc la définition exacte d’un médium pur.

Un medium pur est celui qui parvient à entrer en communication avec une autre réalité (avec les morts ou avec d’autres existences parallèles) sans aucun support. Certains médiums utilisent par exemple une planche sur laquelle sont inscrites les lettres de l’alphabet. 

Un médium pur « reçoit » directement en lui les esprits, qui parlent parfois directement à travers sa bouche. On parle également de « médium pur » au sujet des médiums clairvoyants ou clair-entendants. Bien que le médium, dans ce cas précis, ne soit pas utilisé comme lien entre deux dimensions, il voit et/ou entend néanmoins un autre plan d’existence. N’ayant besoin d’aucun objet pour parvenir à cette perception, on parlera là encore de « médium pur ».

Sur Internet, bon nombre de professionnels s’autoproclament « médiums purs ». Il faut tout de même savoir qu’il est impossible de prouver la véracité d’une telle affirmation. La seule certitude que vous pourrez avoir, c’est que les médiums purs travaillent sans support matériel. 

 

voyance%201

  

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com 

Publié dans:MEDIUM |on 6 octobre, 2010 |5 Commentaires »

Médium à matérialisation

  • Médium à matérialisation : 

 

Médium à matérialisation dans MEDIUM voyance_1

La présence du médium favorise la matérialisation d’une entité, soit sous la forme d’un ectoplasme, soit sous une forme anatomique (une main ou un visage par exemple). La matérialisation complète du corps d’une entité est également appelée Apparition 

Définitions : 

Le médium à matérialisation est celui qui extériorise assez de fluide médiumnique ou ectoplasme pour permettre la matérialisation partielle ou totale d’un esprit agissant sur elle par la volonté. C’est ordinairement un médium typtologue développé


Un
ectoplasme est une substance, de nature indéterminée, prenant une forme plus ou moins précise, extériorisée par un médium en état de transe. Bien que relatée par de nombreux témoins dignes de foi, l’existence des ectoplasmes n’a jamais été scientifiquement démontrée

 

voyance dans MEDIUM

Médium à apports :

 le médium à apports est également une espèce de médium à matérialisation. Grâce à lui, les esprits peuvent faire pénétrer dans une boite ou une salle hermétiquement fermée, un objet extérieur. Le transport d’un objet de la salle de séance vers le dehors est également possible. 

Si le médium à matérialisation s’est endormi, on peut le réveiller en l’appelant par son prénom et en lui faisant des passes magnétiques transversales sur la tête et la poitrine. En cas de nécessité, souffler légèrement sur les yeux et faire des suggestions calmantes. D’une façon générale, ne pas précipiter le réveil qui précèdera toujours l’éclairage. 

Dès que les coups frappés attestent une participation intéressante des entités et leur évidente bonne volonté, le Directeur de séance devra employer tous les moyens propres à accroître l’extériorisation fluidique consécutive à l’exaltation des expérimentateurs. L’emploi des parfums (cônes d’encens) et d’une musique peu bruyante (mélodieuse) est à recommander. Des fleurs disposées dans un vase sans eau (il est reconnu que l’eau dissout les fluides psychiques et les absorbe) à l’intention des esprits collaborateurs ne font qu’apporter à la séance un caractère de franche et reconnaissante cordialité. En général, toute pensée délicate et affectueuse est perçue par les esprits qui ne se font pas faute de redoubler d’effort pour satisfaire leurs collaborateurs terrestres. 


Remarques

Certains sujets sensibles au magnétisme peuvent devenir des médiums à effets physiques. On les endormira par quelques passes de haut en bas de la tête à la poitrine. On les reconnaît au fait qu’ils sont fortement attirés par les mains du magnétiseur lorsque celui-ci, après les avoir placées sur les épaules et les omoplates du sujet, les retire en essayant d’attirer le sujet par sa volonté. Au bout de quelques temps, s’abstenir d’endormir le sujet par le magnétisme. Les esprits-guides s’en chargeront.

 

 Renouvellement des séances 

Au début du développement médiumnique, les séances peuvent avoir lieu une fois par semaine, à heure et jour fixes. Lorsque les résultats sont conséquents et peuvent entraîner la fatigue du médium, il convient d’espacer davantage les séances (15 jours). 

Extrait de « L’au-delà à la portée de tous »
José Lhomme (Edition 1953)
 

 

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com

index

Publié dans:MEDIUM |on 6 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Médium à effet physique

  • Médium à effet physique :  

Médium à effet physique dans MEDIUM 220px-Fox_sisters_1852 Soeurs fox

Le médium ignore généralement qu’il possède cette faculté et cède involontairement de l’énergie à des entités, qui provoquent alors des bruits autour de lui (exemple : Sœurs Fox). Si le phénomène se produit de manière désordonné il est appelé Poltergeist.

Les sœurs Leah (1814-1890), Margaret ou Maggie (1836-1893) et Kate Fox (1838-1892) ont joué un rôle important dans la naissance du mouvement spiritualisme moderne aux États-Unis et du spiritisme en France

Durant la nuit du 31 mars 1848, dans une petite ferme réputée hantée, à Hydesville, près de la ville de Rochester dans l’État de New York, Margaret et Kate, filles du pasteur David Fox, établissent un contact par conversations par coups frappés avec un supposé « esprit » nommé Mr. Splitfoot (M. Pied fourchu). [to split = fendre, scinder] 

Mrs. Fox participe à son tour au jeu de ses filles. Elle pose alors diverses questions à Mr. Splitfoot sur l’âge de ses filles. L’entité donne une mauvaise réponse : sept coups sont frappés au lieu de six. Mrs. Fox repose la question et ajoute « Combien de morts ? » Six coups, puis, après une pause, un coup plus puissant. L’esprit a tenu compte d’un enfant mort à trois ans. Les âges donnés sont donc justes. 

L’entité déclare ensuite se nommer Charles B. Rosma, colporteur assassiné dans cette maison et dont le cadavre avait été enterré dans la cave d’où proviennent les coups. On fouille le sol de la cave à une profondeur d’un mètre cinquante. Mr. Fox et ses voisins découvrent du charbon de bois, de la chaux vive, des cheveux et, après expertise, des ossements humains. 

Les « évènements de Hydesville » donnent ainsi naissance à un véritablement phénomène de société. Moins de six ans après, en 1852, l’engouement pour le spiritisme atteint son comble aux États-Unis : trois millions d’adeptes, d’innombrables médiums ainsi que de nombreuses revues spécialisées. Parmi les adeptes se trouvent des personnalités telles que Victor Hugo et Arthur Conan Doyle, ainsi que de nombreux savants et intellectuels. Le mouvement gagne l’Europe : Helena Blavatsky, Leonora Piper, Allan Kardec, Raspoutine, Houdini et Arthur Ford.

20899595kardec-jpg dans MEDIUMAllan Kardec

Grâce aux séances payantes et aux subventions de passionnés de spiritisme, les sœurs Fox peuvent se consacrer entièrement à la médiumnité. En 1849, elles font une démonstration publique de leurs talents à Rochester, puis à l’hôtel Barnum, à New York. Kate est engagée au service exclusif d’un riche banquier new-yorkais pour lequel elle matérialise le « fantôme » de son épouse aux côtés du spectre de Benjamin Franklin. Kate se rend ensuite en Angleterre où, entre 1871 et 1874, son cas est étudié par William Crookes, président d’un prestigieux centre de recherches sur les manifestations paranormales, la Society for Psychical Research.

emoticone

Un poltergeist (de l’allemand poltergeist, dérivé de poltern « faire du bruit » et geist « esprit ») est un phénomène paranormal consistant en des bruits divers, des déplacements, apparitions ou disparitions d’objets et autres phénomènes a priori inexplicables. Les poltergeists sont, en général, considérés comme des phénomènes de « petite hantise » liés le plus souvent à la présence d’un(e) adolescent(e) perturbé(e), par opposition aux phénomènes de « grande hantise » qui supposent l’intervention de l’esprit d’un ou plusieurs morts, bien que la séparation ne soit pas toujours évidente.

Nature du phénomène 

Les manifestations d’un poltergeist présentent tout ou partie d’une gamme considérable d’effets défiants la raison : coups ou bruits violents de percussion, bruits divers, sans cause identifiable; jets de pierres ou de débris inexpliqués, visant l’intérieur ou l’extérieur d’une maison (lithobolie); déplacement ou projection d’objets (parfois brisés), pouvant aller jusqu’à leur lévitation ou leur apparente téléportation à travers des parois solides. Plus rarement : combustions spontanées; actions sur les personnes : contacts, griffures, morsures et lévitations; emploi d’une voix spectrale (utilisation des « fausses cordes vocales » des victimes) et apparitions. Voici la description qu’en fait Ernest Bozzano : 

« Outre les phénomènes auxquels nous avons fait allusion, de meubles qui se déplacent, de fenêtres et portes qui claquent, de vaisselle qui se brise, il s’agit très souvent de sonnettes qui ne cessent de s’agiter bruyamment sans cause apparente, même après qu’elles ont été isolées par la suppression des cordons et des fils. Tout aussi fréquents sont les cas de “pluies de pierres”, présentant des traits caractéristiques fort remarquables, comme lorsque les pierres parcourent des trajectoires contraires aux lois physiques, ou s’arrêtent en l’air, ou tombent lentement, ou atteignent avec une dextérité très insolite un but déterminé, ou frappent sans faire de mal, ou bien sans rebondir ensuite, comme si elles étaient empoignées par une main invisible ; ou comme lorsque les pierres se trouvent être chaudes, voire même brûlantes. En d’autres circonstances, les draps sont violemment arrachés des lits des personnes couchées, ces dernières étant soulevées et déposées doucement sur le sol, si toutefois les lits eux-mêmes ne sont pas renversés. »

20071024_levitation-man-white-house

Les manifestations semblent en général purement « gratuites » et totalement dénuées de cause et de logique. Malgré des dégâts matériels, parfois importants, les personnes présentes sont rarement blessées : 

« Mais ce qui nous a le plus étonnés, c’est qu’aucune des 300 pierres jetées n’ait touché personne ; le premier jour, mon petit garçon était au jardin, ma petite fille dormait au premier, dans son berceau près de la fenêtre ouverte ; ils n’ont été incommodés en aucune façon ; la bonne a reçu, il est vrai, un quart de brique sur la tête, mais elle n’en a presque pas souffert ; mon beau-père a été touché au bras et il s’est écrié « Tiens, je n’ai rien senti ». » 

Le phénomène est attesté dans toutes les régions du monde, en Europe et aux États-Unis, mais aussi en Chine, en Afrique, en Amérique du Sud, au Japon, en Inde, en Nouvelle-Zélande, en Patagonie, aux Antilles, à Java, etc. Il est aussi présent à toutes les époques : le chercheur Hereward Carrington en a identifiés 5 antérieurs à l’an mil, et 130 entre le XIe siècle et la fin du XIXe siècle. Toutefois, une étude concernant les phénomènes « psi » dans l’antiquité, ne trouve « aucun récit préchrétien reconnaissable » décrivant un poltergeist, bien que Suétone cite le cas d’un homme qui, s’étant endormi dans un lieu sacré, s’en est trouvé soudain éjecté, avec son lit, « par une force occulte subite »

allan%20kardec

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com

Publié dans:MEDIUM |on 5 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Médium guérisseur

  • Médium guérisseur : 

Médium guérisseur dans MEDIUM mains_magnetisme

Si l’on tient compte que tout être vivant possède lié à son corps physique, un corps astral composé d’énergies subtiles en relation directe avec sa santé physique, on comprend aisément comment fonctionne le magnétisme. Le guérisseur est celui qui a la capacité de partager l’énergie de son corps astral, avec quelqu’un d’autre. Pour cela il utilise généralement ses mains en les positionnant à une faible distance du malade, afin d’en faire un pont énergétique. 

Exemple : de Rosemary Altea

 dans MEDIUM

Rosemarie Altea est une femme écrivain anglaise, auteur de plusieurs livres sur la communication avec l’ au-delà et la spiritualité. Elle se présente comme médium et guérisseuse. 

est née le 12 décembre 1946 à Leicester, Angleterre. Selon son témoignage, elle connut une enfance difficile en raison de sa faculté à percevoir la présence d’esprits autour d’elle et d’une relation distante avec sa mère. Elle relate ses expériences dans des livres autobiographiques qui connaissent un succès mondial. Elle participe, en tant qu’invitée, à des émission de télévision très populaires aux États-Unis comme Larry King Live (2002, 2007) et The Oprah Winfrey Show (1995). La large diffusion de ses ouvrages entraîne des réactions de contradicteurs comme James Randi qui critique l’absence de preuves formelles et vérifiables.

 

0002063E

 

Exemple : de Louis Antoine dit Père Antoine, né le 7 juin 1846 à Mons-Crotteux et mort le 25 juin 1912 à Jemeppe-sur-Meuse, est un guérisseur belge et le fondateur de l’Antoinisme.

Pere%20Antoine

Louis Joseph Antoine, également nommé le Père, ou le Père Antoine, est né à Mons-Crotteux, dans la province de Liège (Belgique), le 7 juin 1846. A 12 ans, il devient mineur afin de gagner sa vie. Après deux ans, il travaille en tant qu’ouvrier métallurgiste. Il épouse Jeanne Collon (dite la Mère, ou la Mère Antoine) le 15 avril 1873, puis le couple va s’installer en Allemagne. La même année naît le fils unique des Antoine, Louis Martin Joseph. Après un séjour près de Varsovie, la famille revient définitivement en Belgique (1884). Avec l’argent accumulé grâce au travail, les Antoine font bâtir une vingtaine de maisons ouvrières qu’ils louent, à Jemeppe-sur-Meuse. Louis Antoine continue d’exercer diverses activités. 

À la même période, il découvre le spiritisme, dont il devient un adepte. En 1893, année de la mort prématurée de son fils (phlébite suite à un accident), Louis Antoine et ses amis spirites fondent à Jemeppe-sur-Meuse la Société Spirite des Vignerons du Seigneur. Cette société éditera deux ouvrages : le « Petit catéchisme spirite » destiné tant aux enfants qu’aux personnes découvrant le spiritisme, et « Le Devoir », constitué d’extraits du Recueil de Prières Spirites et de L’Évangile selon le spiritisme, deux ouvrages d’Allan Kardec.

20899595kardec-jpg allan Kardec

Le local des Vignerons du Seigneur est inauguré le 25 décembre 1900. A partir de ce moment, Louis Antoine se consacre entièrement à la propagande pour le spiritisme, ainsi qu’à sa mission de guérisseur. Dès 1901, il reçoit en moyenne 100 malades par jour, qu’il soigne par le magnétisme et par la prière. Au début, il recommande également des tisanes et des médicaments, mais il en est empêché suite à un procès pour pratique illégale de la médecine. 

En 1905, les Vignerons du Seigneur publient « L’Enseignement d’Antoine le Guérisseur ». Quelques mois plus tard cependant, Louis Antoine fait brûler les exemplaires non encore distribués de ce livre, s’étant aperçu que son progrès moral ne correspondait plus à ce qu’il venait de faire éditer. Au même moment, il fait construire un temple sur le lieu où était érigée la salle de réunion des Vignerons du Seigneur. Il cesse de propager la doctrine spirite. Parallèlement, sa renommée de guérisseur s’étend à tel point que près de 400 malades viennent le visiter chaque jour.

 

00020694

Citation

« Donnez gratuitement ce que vous avez reçu gratuitement… » dit Jésus à ses disciples ; par ce précepte, il prescrit de ne point faire payer ce que l’on n’a pas payé soi-même ; or, ce qu’ils avaient reçu gratuitement, c’était la faculté de guérir les malades et de chasser les démons, c’est-à-dire, les mauvais Esprits ; ce don leur avait été donné gratuitement par Dieu pour le soulagement de ceux qui souffrent, et aider à la propagation de la foi, et il leur dit ne point en faire un trafic, ni un objet de spéculation, ni un moyen de vivre. 

Allan Kardec
l’Evangile selon le
spiritisme
 

farm-home

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com

Publié dans:MEDIUM |on 5 octobre, 2010 |2 Commentaires »

Médium psionique

  • Médium psionique :  

Médium psionique dans MEDIUM maisons-boule-cristal-7

Le médium éprouve des failles spatio-temporelles aspirant toute sorte de corps se trouvant à proximité et donc généralement des entités, ainsi, l’entité devient un ectoplasme qui enroule et commande le médium. 

Source : Le Grand Manuel des Psioniques Le médium psionique ou métamédium sait qu’amasser autant de pouvoir possible en un minimum de temps est la clef de la supériorité psionique. Tous les métamédiums recherchent du « pouvoir à consommer » : ils ne cherchent pas à impressionner par leur comportement exubérant, mais ils sont obsédés par l’accumulation d’autant de puissance psychique que possible. Les individus prenant un ou plusieurs niveaux dans cette classe sont parfois surnommés les « grosses têtes » par les autres personnages psioniques. 


En termes de jeu, un métamédium se concentre essentiellement sur l’acquisition de points psi. N’importe quel personnage doté de facultés psioniques peut devenir un métamédium, ce qui lui permet d’accroître sa force mentale aux dépens de la découverte de facultés de niveau supérieur. Les psions et prodiges qui veulent disposer d’une longueur d’avance lors de l’usage prolongé de certaines facultés psioniques peuvent également choisir d’acquérir quelques niveaux de métamédium. 

On rencontre souvent des PNJ métamédiums dans les collèges de psions qui se sont réunis pour lutter contre une menace particulière, comme les illithids. 

Conditions 

Pour devenir Métamédium, il faut satisfaire aux conditions suivantes :
Compétences. Degré de maîtrise de 4 en Art psi. degré de maîtrise de 8 en Connaissances (psionique)
Don. Harmonie cristalline
Capacité psionique. Niveau 4 de manifestation 

Ses compétences de classe (et la caractéristique dont chacune dépend) sont : Art psi (Int), Artisanat (tous) (Int), Autohypnose (Sag), Concentration (Con), Connaissances (psionique) (Int). 
Points de compétence à chaque niveau : 2 + modificateur d’Int

Capacité de classe 

Voici les aptitudes de la classe de métamédium : 
Armes et armures. Le métamédium ne reçoit aucune formation au maniement des armes ou au port des armures. 

Facultés. À chaque niveau pair de métamédium, le personnage acquiert un niveau effectif de psionique pour une de ses classes précédentes ayant des capacités psi et dont le niveau de manifestation est au moins de 4 (s’il possède plusieurs classes de ce type, le niveau effectif ne s’applique qu’à l’une d’entre elles, au choix du personnage). Il obtient les points psi par jour, les facultés connues et accessibles et le niveau de manifestation d’un personnage de son niveau effectif. Néanmoins, il ne gagne aucun des autres avantages accompagnant habituellement ce niveau, tels que de nouveaux dons métapsioniques ou de création d’objets, des aptitudes de cristal psi, etc. 


Manifestation libre (Psi). Trois fois par jour, un métamédium de niveau 1 peut manifester n’importe quelle faculté de 1er niveau qu’il connaît gratuitement (sans dépenser de points psi). 


Lorsqu’il progresse dans celle classe, le personnage est capable de manifester gratuitement des facultés plus puissantes : trois facultés du 2e niveau par jour au niveau 3, une faculté du 3e niveau par jour au niveau 5, une faculté du 4e niveau par jour au niveau 7 et, enfin, une faculté du 5e niveau au niveau 9. 

Cet avantage ne s’applique qu’au coût de base d’une faculté (c’est-à-dire sans compter le coût d’éventuelles améliorations). Les points utilisés pour améliorer une faculté doivent être dépensés normalement, de même que les points d’expérience (le cas échéant). 

maisons-boule-cristal-7 dans MEDIUM

Cristal psi condensateur (Ext). Au niveau 2, un métamédium est capable de stocker ses points psi dans son cristal psi, désormais considéré comme un cristal condensateur capable de stocker 5 points psi, en plus de ses aptitudes de cristal psi. Chaque fois que le métamédium atteint un niveau pair, la capacité de stockage de son cristal psi augmente de 2 points, jusqu’à un maximum de 11 points psi au niveau 8. 
Fontaine de pouvoir (Psi). Au niveau 10, le métamédium est désormais capable d’agir lui-même comme un cristal condensateur, ce qui lui permet de produire un nombre apparemment illimité de points psi 1 fois par jour et pendant 1 minute au maximum. Ses yeux se mettent à briller comme de minuscules étoiles, une vague luminescence paraissant jaillir de sa bouche et du bout de ses doigts. Tant qu’il est dans cet état, le personnage peut manifester toutes ses facultés sans avoir à puiser dans sa réserve de points psi. Il trouve dans son propre corps l’énergie dont il a besoin pour les alimenter. 


Lorsqu’un métamédium utilisant ce pouvoir participe à un métaconcert, il puise dans sa réserve normale de points psi pour ce qui est de sa participation à la réserve collective. 

Menu Voyance 

www.astuces-gratuites.com 

 

gif_anime_voyance

Publié dans:MEDIUM |on 5 octobre, 2010 |2 Commentaires »

Faits médiuminiques

L’étude des faits médiumniques nous conduit à admettre trois stages de matérialisation :

Faits médiuminiques dans MEDIUM medium

1 – Au premier degré nous ayons la matérialisation invisible. Nous devons à priori l’admettre indirectement, si nous voyons des mouvements d’objets, que seul un organe humain invisible pourrait provoquer, comme je l’ai indiqué dans « Animisme et Spiritisme » ; ensuite à cause des sensations d’attouchement que l’on éprouve aux séances demi-obscures, et que l’on est tenté, d’attribuer à une main quoique celle-ci reste invisible. Enfin nous sommes confirmés dans cette supposition par les faits de la photographie transcendantale en général, et en particulier par certains cas de ce genre de photographie où la vue et le toucher de formes invisibles à l’œil normal sont confirmés par la photographie. Telles sont, par exemple, les photographies de Beattie, ainsi que celles de Mumler, où Mme Conant, le fameux médium américain, voit une apparition qui lui touche la main et où la photographie prouve que c’était bien véritablement une main appartenant à une figure invisible à l’œil ordinaire ; ou encore la photographie de M. Tinkham, sur laquelle on voit un petit bout de vêtement soulevé par une main invisible. La photographie transcendantale nous fournit la preuve de l’existence éphémère de formes réelles, objectives, que nous ne pouvons comprendre que par l’hypothèse d’une matérialisation commençante, encore invisible à nos yeux. La matière nécessaire est certainement empruntée au médium, mais sa quantité est si minime, que le degré de dématérialisation du médium n’est pas perceptible pour nos sens.

boule_de_cristal dans MEDIUM

2 – Au deuxième degré nous avons le phénomène bien connu de la matérialisation visible et tangible, mais seulement partielle et incomplète. Ainsi l’apparition de mains a été constatée aux séances depuis le début du mouvement spirite. Elle se produisait en pleine lumière, pendant que le médium se trouvait au milieu des assistants. Lorsque plus tard on en arriva aux séances obscures, les mains continuèrent à être senties en même temps que le médium que l’on tenait tout le temps par les mains. Dans ces conditions on obtint aussi des matérialisations partielles : des têtes, des bustes, des figures plus ou moins fluidiques, mais dans l’obscurité. Quand enfin on commença à isoler le médium derrière un rideau ou dans un cabinet noir, on obtint des apparitions de mains, de têtes, de bustes qui étaient bien plus nettes et qui se montraient même avec un peu de lumière. D’après le principe de la théorie, ce phénomène de la matérialisation partielle doit correspondre à une dématérialisation partielle du médium, c’est-à-dire d’un de ses organes quelconques, ou à une dématérialisation générale plus ou moins inappréciable à nos sens.

On n’a pas pu faire sur le médium même qui, dans ces cas, se trouvait toujours tout à fait seul dans le cabinet, d’observations directes sur les changements qui pouvaient accompagner dans son corps la création des phénomènes. Mais en dernier lieu, dans le cas des séances avec Mme d’Espérance qui vont être traitées tout à l’heure en détail, nous avons obtenu la pleine confirmation de nos conclusions logiques : pendant que Mme d’Espérance se tenait, à une faible lumière, devant le rideau, et que des demi-matérialisations se produisaient derrière le rideau, par exemple des apparitions de mains et de bustes, plusieurs personnes ont constaté au moyen du toucher et de la vue, une demi-dématérialisation de son corps, c’est-à-dire celle de ses pieds et de ses jambes.

boule_de_cristal

3 - Au troisième degré nous avons la matérialisation complète, c’est-à-dire celle d’une figure humaine visible et tangible complète, qui pour l’œil ne diffère en rien d’un corps humain vivant. Ce phénomène est le développement le plus élevé, le non plus ultra de la matérialisation, pendant laquelle le médium se trouve isolé dans l’obscurité, et généralement en transe. Une longue étude de ce phénomène força à reconnaître que lorsque l’on obtenait la complète matérialisation d’une figure humaine, cette matérialisation présentait indubitablement les traits du médium. De là résultèrent bien des causes de soupçons, de prétendus démasquages, etc. Toutes les tentatives pour voir le médium et la figure entière en même temps (pendant lesquelles on n’a malheureusement pas recherché l’état des deux corps, ceux du médium et de la figure) échouèrent à de rares exceptions près. Quand enfin on se fut assuré au moyen de garanties exceptionnelles (par exemple en tenant les cheveux du médium à l’extérieur du cabinet, ou bien en l’introduisant dans un courant galvanique) que le médium ne pouvait jouer ni consciemment ni inconsciemment le rôle du médium en personne, et que néanmoins la ressemblance de la figure et du médium était complète, ou au moins presque complète, (comme dans le cas de John King qui ressemblait à son médium Williams et de Katie King qui ressemblait à Miss Cook, son médium) on fut porté à admettre que le double ou le dédoublement du médium était le point de départ du phénomène. Mais cette expression nous conduit à une fausse interprétation ; car on peut comprendre ou se figurer que ce double est pour ainsi dire comme une moitié, un simulacre de son corps, tandis que son corps réel se trouve derrière le rideau.

En réalité ce n’est point une moitié, point un semblant de corps, mais un véritable corps complet, en chair et en os, qui est en tout ressemblant au médium ; bref, c’est le corps du médium, à s’y tromper. Qu’est donc devenu au même instant son corps réel ? On ne peut pourtant pas raisonnablement admettre que le médium ait, à un moment donné, deux corps complets absolument identiques. Nous avons déjà dit qu’il était, en somme, complètement logique d’admettre que le degré de matérialisation d’une apparition corresponde au degré de dématérialisation du médium ; si, en conséquence, la matérialisation de la forme humaine qui apparaît est complète, la dématérialisation du médium doit aussi être complète, ou tout au moins doit aller jusqu’à un degré tel qu’il pourrait devenir invisible pour nos yeux, si l’on voulait s’assurer de son état pendant ce phénomène.

boule_de_cristal

En résumé, et en gardant constamment présente la thèse que toute matérialisation nécessite une dématérialisation correspondante du médium l’échelle complète des divers phénomènes de matérialisation se présenterait de la manière suivante :

1 – La matérialisation invisible primordiale correspond à une dématérialisation minima et invisible du médium, qui reste visible.

2 – La matérialisation visible, mais partielle, incomplète quant à la forme ou l’essence, correspond à une dématérialisation également partielle ou incomplète du médium qui est encore visible dans l’ensemble ou en partie.

3 – La matérialisation visible et complète d’une forme humaine entière correspond à une dématérialisation maxima ou complète du médium jusqu’au point où, de son côté, il devient invisible.

MA-BOULE-DE-CRISTAL

Publié dans:MEDIUM |on 5 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Qu’est-ce qu’un médium

On nomme médium une personne qui serait sensible à une autre dimension ou qui favoriserait (volontairement ou non) des manifestations qui proviendraient d’une autre dimension. Cette autre réalité peut être l’au-delà (monde des défunts, des esprits, des anges, des démons, de Dieu), ou tout autre « univers » non perceptible par les cinq sens.

La médiumnité est une faculté prise en considération dans le cadre :

Dans la culture occidentale moderne, les médiums sont généralement associés au mouvement spirite ou au domaine du surnaturel.

Qu'est-ce qu'un médium dans MEDIUM 300px-Psychicmedium

 

Définition

Le mot médium apparaît au XIXe siècle pour qualifier essentiellement des individus à proximité desquels des phénomènes inexpliqués se produisent. Allan Kardec reprend le terme pour désigner les personnes sensibles à l’influence de ce qu’il appelle les « Esprits ». Kardec publie la toute première étude sur les médiums dans Le Livre des médiums et établit une classification. De ce fait, le mot médium caractérise surtout le vocabulaire spirite, bien qu’il soit aussi employé par d’autres courants de pensée. Le classement défini par Kardec en 1861 n’a pas été modifié de manière significative par d’autres auteurs et répertorie les catégories suivantes :

 

  • Médium clairvoyant : Le médium voit une entité qu’il est généralement le seul à percevoir (exemples : Emanuel Swedenborg, Bernadette Soubirous). Il peut voir son don se manifester également par des rêves dits prémonitoires et entrant en contact avec des entités ou situations réelles. La médiumnité à clairvoyance est sans doute la forme de perception la plus répandue chez les individus médiums.
  • Médium clairentendant : Le médium entend une entité qu’il est généralement le seul à percevoir (exemples : Jeanne d’Arc, John Edward, Lisa Williams). Les sons qu’il entend peuvent également provenir d’énergies propres à des lieux ou des personnes. Le médium clairentendant peut aussi être clairvoyant ainsi que tout type autre de médiumnité.
  • Médium christique : Le médium possède un magnétisme qui lui permet de guérir toutes sortes de maux et paralysies, il est à la fois guérisseur et magnétiseur.
  • Médium à inspiration : Le médium est particulièrement réceptif aux idées suggérées par une entité. Cette faculté se confond avec l’intuition, la prémonition et l’inspiration artistique. Ces incitations se mélangent aux pensées personnelles du médium, qui peine souvent à faire la distinction. Ces suggestions sont bonnes ou mauvaises, créatives ou destructives, selon la nature de l’entité qui les produit. Un concept équivalent existe en psychanalyse, mais dans ce cas, les pulsions sont attribuées à l’inconscient et non à des entités extérieures. Dans le type de cas ou le don du prétendu médium est authentique, l’individu est souvent en proie à l’hypersensibilité, il ressent des émotions submergeantes, déroutantes qui ne proviennent pas de lui, il capte les énergies produites par des entités, des personnes, des lieux. C’est le type de médiumnité le plus difficile à déceler car on peut le confondre avec un désordre psycho-émotionnel et une fragilité toute simple de l’individu dans ses ressentis, ce qui conforte les sceptiques dans l’idée que tout part d’une volonté complexe inconsciente de créer soi même ces altérations de ressentis, qui seraient d’après eux tout à faits humains dans le cas des personnes psychologiquement fragiles. C’est aussi un état à ne pas confondre avec certains troubles psychiques. Le médium à inspiration perçoit en lui quelque chose de différent, impalpable et le plus souvent dès le plus jeune âge, comme un feeling qu’on ne peut analyser matériellement.
  • Médium à table tournante : L’énergie du médium sert à l’entité pour produire des coups à l’intérieur d’un meuble à proximité ou à le faire bouger. Forme de médiumnité populaire au XIXe siècle (exemple : Eusapia Palladino).

Médium écrivain : Le médium se saisit d’un stylo ou d’un crayon, il détend sa main et laisse l’entité utiliser ses doigts pour écrire. Pratique médiumnique très répandue, également appelée écriture automatique (exemple : Chico Xavier). L’écriture automatique est une pratique de spiritisme très courante qui se développe par la pratique, selon ses partisans.

  • Médium à planchette : Le médium se tient calmement près d’une planche sur laquelle sont inscrites les lettres de l’alphabet. Au-dessus de la planche se trouve un petit objet comme un triangle en bois ou un verre retourné. L’énergie du médium sert à l’entité pour déplacer le petit objet vers les lettres afin de composer des mots et des phrases. Cette pratique est également appelée Ouija.
  • Médium parlant : Le médium prête son larynx et ses cordes vocales à une entité afin que celui-ci puisse parler de manière claire et perceptible. Il arrive ainsi que le médium s’exprime dans une langue qu’il ne connaît absolument pas, mais qui correspond à une langue parlée par l’entité. Le médium est parfois conscient, parfois inconscient. Ce dernier cas est appelé transe médiumnique (exemple : Thérèse Neumann ou le médium de Johannes Greber). Ce phénomène est également appelé Glossolalie.
  • Médium à matérialisation : La présence du médium favorise la matérialisation d’une entité, soit sous la forme d’un ectoplasme, soit sous une forme anatomique (une main ou un visage par exemple). La matérialisation complète du corps d’une entité est également appelée Apparition.
  • Médium à effet physique : Le médium ignore généralement qu’il possède cette faculté et cède involontairement de l’énergie à des entités, qui provoquent alors des bruits autour de lui (exemple : Sœurs Fox). Si le phénomène se produit de manière désordonné il est appelé Poltergeist
  • Médium guérisseur : Le médium ne peut pas soigner par lui-même, mais il sert de canal à une entité pour apporter des soins à un malade, à proximité ou à distance (exemples : Rosemary Altea, João Teixeira de Faria, Père Antoine). Lorsqu’une personne soigne avec sa propre énergie, sans l’aide d’une entité, on parle alors de magnétiseur.
  • Médium psionique : Le médium , dans son inconscient, crée des failles spatio-temporelle aspirant toute sorte de corps se trouvant à proximité et donc généralement des entité, ainsi, l’entité devient un ectoplasme qui enroule et commande le médium

i_logo dans MEDIUM

Les signes de la médiumnité

Les personnes qui admettent l’existence de la médiumnité, croient qu’un authentique médium est reconnaissable par un ou plusieurs des critères suivants :

  • les visions ou apparitions d’entités telles que les esprits ou toute autre forme d’énergie invisibles. Ces apparitions peuvent témoigner de la présence d’un don de médiumnité de l’individu, le plus souvent elles apparaissent dans l’enfance.
  • l’ intuition propre à chaque individu, qui est particulièrement présente chez les individus médiums, elle peut se révéler par de forts ressentis, des pressentiments, des flashs durant lesquels le médium voit une scène se produire.
  • les rêves, qu’ils soient prémonitoires ou mettant en scène des situations réelles dont il a l’information par cette voie. Il peut également être au contact d’entités dans son sommeil, chez l’individu médium, celui-ci est d’ailleurs peu réparateur, le médium se réveille souvent dans un état troublé et met du temps à émerger.
  • la perception d’émotions, d’énergies, de sensations qui sont extérieures aux siennes, elles sont provoquées par les lieux, les personnes, et tout autre facteur pouvant ramener le médium à ressentir des événements, le plus souvent lourds d’atrocités ou de morts.

Selon Alain Assailly (Médium ou médiateur, 1959), docteur en médecine, les médiums auraient ces caractéristiques physiologiques : gonflement de l’abdomen en période prémenstruelle chez la femme, fragilité des vaisseaux capillaires, hyperlaxité des ligaments, développement pileux supérieur à la normale, sensibilité aiguë à l’épigastre. Il y aussi des caractéristiques psychologiques : insatisfaction sensuelle, affective ou intellectuelle, propension à la mythomanie, troubles du schéma corporel, aisance pour les automatismes.

2021244567_small_6

Médiums réputés

01-09

Publié dans:MEDIUM |on 21 septembre, 2010 |Pas de commentaires »

Vigilance

Faire preuve de vigilance par rapport à certaines informations

 A l’époque actuelle circulent des masses d’informations. Quelques-unes sont justes, tout au moins pour votre plan. Vous êtes totalement inondés d’informations qui vous sont inutiles mais qui sont là pour freiner, pour apeurer, pour dissuader le néophyte sur son chemin évolutif

D’où vous viennent-elles ? Elles peuvent vous venir de plusieurs plans ! Beaucoup d’informations captées actuellement par les médiums viennent de l’astral, mais pas de l’astral supérieur. Elles viennent de l’astral moyen, plus inférieur d’ailleurs que moyen. Ces informations sont données non en fonction des médiums terrestres mais de la connaissance des êtres d’autres plans qui les diffusent, des êtres anciennement incarnés sur la terre. Lorsque vous quittez le monde de la matière, ne croyez pas que vous avez la conscience absolue de ce qu’est réellement l’évolution, de ce qu’est réellement la création ! Vous repartez de ce monde terrestre avec un acquis qui vient enrichir tous ceux que vous avez effectués lors de multiples existences. Le voyage d’étude n’étant pas le même pour chacun, certains auront des bagages très importants parce que ce seront de vieilles âmes qui ont beaucoup expérimenté. Ces âmes-là ne se retrouveront pas dans l’astral moyen ou moyen inférieur. Elles se retrouveront dans l’astral supérieur ou sur d’autres plans, d’autres planètes ou dans d’autres galaxies. 

En ce qui nous concerne, nous n’appartenons absolument pas à votre astral terrestre. S’il en était ainsi, nous n’aurions absolument pas ce comportement, nous vous conseillerions par rapport à vos vies personnelles. Donc, à l’époque actuelle, il y a beaucoup de confusion car les êtres qui reçoivent les informations d’autres plans n’ont pas toujours la capacité de les restituer ou de les recevoir comme ils devraient le faire, parce qu’ils sont encore trop encombrés ou pas assez ouverts à certaines réalités. Comme ils ne sont pas suffisamment ouverts à certaines réalités, ils colorent profondément ce qui leur est donné en fonction de leurs propres connaissances. Donc l’information reçoit une grande imprégnation de l’être humain qui la diffuse. 

Un canal ou un médium se doit principalement d’être neutre. A partir du moment où il est neutre, c’est-à-dire qu’il n’est pas orienté vers une philosophie bien arrêtée ou une religion, où il a le désir profond d’avancer, de se transformer, les informations qu’il reçoit sont beaucoup plus claires, beaucoup moins imprégnées de coloration humaine, le canal est beaucoup plus disponible et beaucoup plus dégagé pour recevoir des informations venant des plans les plus élevés. 

N’oubliez pas que vous êtes actuellement dans un monde en totale confusion. Il y a énormément d’êtres humains qui s’éveillent à une autre conscience et qui, à l’époque actuelle, commencent à avoir des capacités de perception, parce que ces capacités-là seront données à tous les hommes dans les prochaines dimensions d’existence. Certains êtres sont encore parfois dans le sommeil, dans l’ignorance. Ils sont simplement des récepteurs ! Ils n’ont pas réellement commencé leur ascension, leur évolution profonde.

Ils captent des informations venant de plans qui, à la limite, sont dangereux pour les hommes

Ce n’est pas leur faute, certes, car ils sont simplement l’instrument de toutes les voix qui s’adressent à eux. C’est pour cette raison que nous vous demandons d’être toujours vigilants, de travailler le plus possible parce que votre conscience va s’ouvrir, va s’agrandir de plus en plus et que chacun d’entre vous recevra dans son cœur, dans son âme et pourra être profondément inspiré. Nous pourrons vous protéger beaucoup plus facilement si vous êtes réceptifs à ce que nous vous dirons dans telle ou telle situation . Nous pourrons aussi aider les autres beaucoup plus facilement, mais si vous ne faites pas un travail sérieux sur vous, tout ce que nous pourrons vous donner sera limité.

Si vous êtes en dualité permanente avec vous-mêmes ou avec les autres, vous vous coupez des plans de Lumière. 

Vous pouvez être en permanence reliés à ces plans parce que votre être intérieur, votre Etre Divin est en permanence relié aux plans de Lumière. Si vous vous laissez emporter par votre humanité, vous ne pouvez être relié qu’en tant que conscience humaine. Nous vous conseillons donc, face à tout ce que vous entendez ou entendrez encore, face à tout ce que vous pourrez lire d’avoir du discernement ou une autre conscience. Vous saurez avec certitude ce qui est vrai ou ce qui ne l’est pas, tout au moins pour vous, pour votre degré d’évolution. Certains êtres prendront pour des réalités, pour des vérités certaines choses qu’ils recevront ou que d’autres recevront. Même si la preuve leur était donnée qu’ils se trompent, ils resteraient profondément convaincus de la réalité de ce qu’ils ont lu ou entendu

C’est pour cela que nous vous disons toujours : la vérité évolue avec la conscience, pour l’homme la vérité d’aujourd’hui ne sera pas celle de demain. »

Vigilance dans MEDIUM 32203461mini-papillons-gif                                                                           32203461mini-papillons-gif dans MEDIUM 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes : 

·        qu’il ne soit pas coupé 

·        qu’il n’y ait aucune modification de contenu 

·        que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org 

·        que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu 

Publié dans:MEDIUM |on 4 juillet, 2010 |Pas de commentaires »
12345

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3