Archive pour la catégorie 'MEDIUM'

Des âmes errantes que deviennent-elles ?

Les âmes errantes des morts

Des âmes errantes que deviennent-elles ? dans AME 1-300x300

A chaque catastrophe entraînant de nombreuses victimes, des histoires d’âmes errantes refont étrangement surface. Comme au Japon après le séisme et l’accident nucléaire de Fukushima où la région serait, d’après de nombreux témoins, hantée par les défunts. Rumeurs ? Affabulations ? Hallucinations ? Ou réalité ? Décryptage avec la journaliste et médium, Patricia Darré.

« Et les esprits des morts, que vont-ils devenir ? » Un an après la catastrophe de Fukushima, nombreuses sont les victimes dont le corps n’a été ni réclamé, ni retrouvé. Dans toute la région du Tohoku, les habitants s’inquiètent. Selon leurs croyances bouddhiques, les morts ne peuvent trouver le repos si des rites appropriés n’ont pas été respectés. Dans toute la zone sinistrée du nord-est japonais, les esprits errants des défunts, en quête de sépulture, hanteraient encore les lieux où ils périrent.

Au pays du soleil levant, beaucoup d’histoires de revenants alimentent actuellement les conversations. Certains disent avoir senti une « présence ». D’autres racontent avoir vu des entités, parfois même les avoir entendues parler. 
Chaque fois qu’une terrible catastrophe survient quelque part, des histoires d’âmes errantes refont étrangement surface. Comme après le tsunami de décembre 2004 en Thaïlande et au Sri Lanka. Alors : rumeurs ? Affabulations ? Hallucinations ? Ou réalité ? 

Dans un livre qui l’a rendue célèbre (Un Souffle vers l’éternité, Michel Lafon), Patricia Darré, journaliste à France Bleue Berry, affirme être capable de communiquer avec les esprits. Pour l’Inrees, elle décrypte ces phénomènes et tente de nous éclairer sur ces témoignages.

Selon vous, que faut-il entendre par « âme errante » ?
Ce sont des âmes perdues, angoissées. Des défunts restés bloqués dans le monde des vivants. A cela, il y a plusieurs raisons : cela peut être soit parce qu’ils n’ont pas encore réglé un problème dans notre monde ; soit parce qu’ils sont trop attachés à la matière, ne croient pas en l’au-delà, et par conséquent, ne savent ni où ils sont, ni comment sortir de cet entre-deux ; soit parce qu’ils ne comprennent pas qu’ils sont morts ni ce qui s’est passé. C’est le cas des personnes décédées avec beaucoup de violence et de brutalité : dans un attentat, une catastrophe naturelle, un accident… Comme les milliers de victimes de Fukushima, du tsunami de 2004 mais aussi celles du 11 septembre 2001. Quand je me suis un jour rendue à Ground Zero, il y avait tellement d’âmes errantes qui venaient me voir pour comprendre ce qui leur était arrivé que je ne savais plus où donner de la tête. A tel point que j’ai dû fuir ! 

Selon les croyances japonaises, ces esprits errent dans l’attente d’une sépulture. Pourquoi cela semble-t-il si important pour les défunts ?
Pour moi, la sépulture n’est pas la véritable raison de cette errance. Mais il est vrai que si le défunt vient d’une civilisation où la culture d’une sépulture est importante, comme c’est le cas au Japon, cela va le tourmenter, et l’obséder. Je me souviens être entrée en contact avec un guerrier celte dont le squelette fut découvert dans un aqueduc. Il me demandait une sépulture car pour lui, ce rituel était indispensable pour pouvoir sereinement rejoindre la lumière. 

Que faudrait-il faire pour libérer ces âmes errantes ?
Elles ont besoin d’être guidées par ceux qu’on appelle des médiums, des intermédiaires ou des passeurs d’âmes, qui vont les aider à comprendre ce qui leur est arrivé, et à passer de l’autre côté. Certains esprits peuvent attendre de l’aide et continuer d’errer durant des siècles… Ils sont comme des badauds perdus qui, en pleine nuit, demandent leur route. Chaque fois qu’on leur indique le chemin à suivre, leur soulagement est immédiat.

Article paru sur http://www.inrees.com/

En contact avec l’invisible

  
confidences d’un médium

Henry Vignaud est sans doute l’un des plus grands médiums actuels. Quel est l’ordinaire de cet homme aux capacités extraordinaires, dont le métier est de faire le lien entre les morts et les vivants ? Confidences autour de son parcours et de ses perceptions.


En contact avec l'invisible dans ESPRITS travail1

Vous recevez jusqu’à 25 personnes par semaine, depuis plus de 20 ans. Arrivez-vous encore à trouver votre don surnaturel ?
Voir des esprits et communiquer avec eux fait partie de mon quotidien, mais je ressens toujours une forme d’émerveillement. Face aux preuves de survie, d’abord, mais aussi quand je vois combien, par mon intermédiaire, certains retrouvent la paix et l’espoir. 

Avez-vous parfois la pression ?

Les perceptions ne sont pas automatiques. Il peut y avoir des filtres spirituels, ou des écrans créés par l’énergie des vivants. Je reçois parfois des gens très durs, très exigeants. L’autre jour, une dame me reconnaît sur le quai d’une gare. « Mon fils unique est décédé, j’ai rendez-vous avec vous dans quelques mois, m’apprend-elle. Je ne sais pas si je vais tenir jusque là… Je n’ai jamais consulté de médium. Si je n’obtiens pas de signe, je me suicide. » Quand les gens sont dans une telle détresse, je prie pour obtenir des informations ! Mais à la clé, il peut y avoir des moments très forts.

Êtes-vous parfois surpris par des esprits ?

Je suis toujours curieux de découvrir leur intention. J’aime ces moments où l’âme s’impose à moi pour que je dise des choses. Hier par exemple, pendant une voyance, je vois apparaître la mère de mon client. Puis presque malgré moi, je lance à toute volée, en reprenant son ton tonitruant : « Arrête d’aller en boîte de nuit et de draguer les autres femmes alors que tu es marié ! » Le monsieur le reconnaît : « Mon épouse est dépressive, elle prend des médicaments pour dormir ; alors parfois j’en profite pour sortir… » Pas de quoi plaire à sa mère, une femme très droite et très autoritaire ! J’aime aussi quand des gens découvrent par mon intermédiaire des informations qu’ils ignoraient : comme cette dame, dont j’avais vu l’arrière-grand-père jouer de l’harmonium dans une église ; sur le moment, elle m’avait dit « non, ce détail ne colle pas ». Vérification faite, c’était vrai ! Ces indications invitent les gens à s’intéresser à leurs aïeux ; elles renforcent le lien.

Recevez-vous des gens parasités par des esprits ?

Ce n’est pas très fréquent, mais ça arrive. Je me souviens d’une dame ; à peine était-elle entrée que j’ai perçu la densité d’un esprit, une main se matérialiser et taper fortement sur ma table. Je capte tout de suite qu’il s’agit de son mari, mort six ou sept mois auparavant. « Ça commence bien, il est très en colère ! »préviens-je. Je me concentre, il me montre des scènes de lui, assis sur un canapé, saoul, entouré de canettes de bières, gueulant comme un putois, frappant sa femme et ses enfants. Je vois aussi qu’il est mort au volant, brutalement. J’apprends qu’il s’est tué le jour où il a reçu le papier du divorce. Son irritation et son désir de la posséder venaient du fait qu’il refusait qu’elle soit en vie et pas lui. Je ne suis pas dégageur d’âme, mais j’essaie de parler à l’esprit intérieurement, et je conseille aux gens d’en faire autant, dans un état de recueillement qui favorise la connexion.

Vous avez l’air de ne pas capter uniquement des informations, mais des émotions.
L’âme aussi à des sentiments ! Je ne reçois pas que des données visuelles ; dans l’injonction de l’esprit, il peut y avoir de la souffrance, de la joie, de l’amour… C’est ça qui est passionnant ! Lorsque l’esprit a gardé un humour ou une façon de parler savoureuse, cela peut mener à de grands moments de rigolade. 

Est-ce toujours aussi enthousiasmant ?

Une séance peut être très fatigante. Si certaines énergies tonifient, d’autres plombent. Entrent en jeu l’atmosphère du lieu, l’énergie des vivants, celle des défunts… Accéder au bon degré vibratoire pour canaliser l’esprit demande beaucoup d’énergie. A la fin, je suis parfois en hypoglycémie ! On peut y laisser la santé… Parfois, je me sens vieux de toute cette souffrance, toutes ces expériences, toutes ces histoires partagées, parfois très intimement.

Vous avez aussi des dons de clairvoyance. Sont-ils vraiment un moyen d’obtenir des réponses, ou du moins des orientations ?

Je sais que les choses que je perçois auront lieu, mais pas comment ni quand. Il y a quelques années, une amie me titillait pour savoir si je voyais quelqu’un dans sa vie. Sa question me provoque un cliché : « Je te vois invitée à une cérémonie, dans une grande propriété, lui dis-je. J’ai l’impression qu’une situation cocasse te rapproche d’un homme : vous avez tous les deux l’air différent des autres. » Je ne comprenais pas ce que ça voulait dire ! Les mois passent. Une copine lui propose de l’accompagner à un mariage. L’événement a lieu dans un château, loué pour l’occasion. Mon amie se pointe : on a oublié de la prévenir qu’il s’agissait d’un mariage costumé ! La seule autre personne a ne pas avoir eu l’information, c’était un jeune homme… Ils sont aujourd’hui les parents d’une charmante adolescente.

Vous vivez parfois des situations embarrassantes ?

Un jour, une très belle femme, très chic, arrive pour une voyance. Dès le début, je distingue nettement un matelas et un lit. Un peu gêné, je tente : « Vous envisagez de changer de literie ? » Réponse négative. Je continue la séance ; je la vois beaucoup bouger, parfois avec des hommes d’affaires, à l’étranger. Mais ce plumard ne cesse de revenir… Elle finit par m’avouer qu’elle est call-girl de luxe !

Avez-vous déjà sauvé des vies ?

Il m’est arrivé de détecter un cancer chez une femme venue pour une voyance. Prenant mon indication au sérieux, elle est allée consulter un spécialiste, alors qu’elle ne souffrait de rien. Le médecin a confirmé qu’elle avait un début de tumeur, prise suffisamment à temps pour être soignée. Idem avec une jeune fille, venue avec ses parents à une séance publique. Un défunt s’est présenté pour eux, me montrant très précisément une noirceur au niveau des ovaires, une opération, la prise d’un traitement. Ces gens m’ont envoyé une lettre magnifique pour me dire que ma vision était exacte et me remercier de les avoir alertés. Mais je n’y suis pour rien : je ne suis qu’un passeur !

Sentez-vous un engouement ?

Les gens sont de plus en plus ouverts. De grands universitaires m’invitent à la Sorbonne pour échanger avec eux, des psychothérapeutes m’envoient des patients lorsqu’ils pensent que mon intervention peut aider… Le public s’intéresse au bien-être, aux soins énergétiques, aux approches transpersonnelles. Attention toutefois à ne pas croire n’importe quoi. Ce ne doit devenir ni une addiction, ni un enfermement. Je connais un monsieur qui voit dans chaque problème relationnel le signe de prétendues possessions, alors qu’il ne s’agit que de psychologie humaine ! La connaissance est importante, mais il faut rester dans une dynamique de recherche et d’échange.

Que vous a apporté votre don de plus positif ?

D’abord un profond éveil intérieur. La surprise de vivre ces phénomènes, puis la curiosité qu’ils ont suscité en moi, m’ont fait grandir. Ressentir des forces d’amour, venues de l’au-delà, m’a fortifié. Exercer en tant que médium me permet aussi de me nourrir de rencontres humaines. Parfois je pleure avec mes clients, submergé par leur émotion ! L’autre jour, un peintre de 80 ans vient me voir pour sa femme défunte. De belles preuves m’apparaissent. Alors que je lui parle, les yeux fermés, le monsieur me prend la main et se met à l’embrasser, comme si c’était celle de son épouse. Il était tout en gratitude, c’était super touchant. Pour moi, il n’y a rien de plus beau que de lire la libération sur un visage, le voir s’illuminer, les yeux pétiller, l’être se rouvrir à la vie, ici et maintenant.

En contact avec l’invisible, Henry Vignaud & Entretien avec Samuel Socquet
InterEditions (2013 ; 192 pages) 

Publié dans:ESPRITS, MAITRISE, MEDIUM, PENSEE |on 22 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Vous êtes tous des médiums


Conférence de Jean-Marie Muller, conférencier, médium, chamane, holothérapeute et vulgarisateur de la Mécanique Humaine.

Dans le monde occidental ou l’intellect rationnel est roi, les aspects de nous médiums ont été refoulés et ne sont plus stimulés dans notre quotidien. Pire encore, ces capacités naturelles représentent un danger pour les personnes bien pensantes et provoquent souvent la risée de notre entourage. Nous avons tous un médium qui ne demandent qu’à s’épanouir pour nous aider dans notre guidance, nos guérisons, nos choix et dans notre quotidien.

 

Alors pourquoi attendre ! Utilisons pleinement cet aspect de nous.

 

Voici 3 vidéos :

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

Tout se fait par télépathie

Tout se fait par télépathie dans ENERGIES 481

Nous sommes tous en chaîne magnétique, et il faut comprendre que tous les cerveaux qui sont sur Terre en ce moment reçoivent les malheurs des autres et comme ils n’arrivent pas à repositiver cette force, tout se met à se détériorer dans tous les coins de l’univers, dans tous les domaines, tant dans la matière que sous forme de malaise psychologique pour certains.

Quand il y a des catastrophes et  que  tous les médias vous montrent une actualité des plus pessimistes, il ne faut pas être triste, ressasser, s’apeurer, mais au contraire toujours redresser la barre, réagir par une dynamique positive qui contrebalancerait ces mauvais effets, sinon on ajoute des négativités à des éléments déjà difficiles. Il est capital de comprendre que nous rajoutons des négativités à cause de nos états intérieurs.

 C’est le mécanisme de la pomme d’arrosoir : l’image de la pomme d’arrosoir symbolise le processus par lequel chaque cerveau est régi par d’autres cerveaux et régit lui-même d’autres cerveaux.

La pomme d’arrosoir est immensément perfectionnée : ce sont des milliers de petits orifices qui ont des dimensions différentes et  vont programmer des nuances variées dans le cerveau des autres.

Imaginez que notre cerveau soit une lampe placée dans une pomme d’arrosoir ; par chaque orifice filtre un rai de lumière, qui lui-même éclaire l’intérieur d’une autre pomme d’arrosoir (le cerveau d’un autre). Chaque orifice éclaire encore une pomme d’arrosoir et ainsi de suite ; c’est un processus qui agit par multiplication.

C’est l’imprégnation du film des vies antérieures : nous avons tous un film dans la tête où tout est retenu. Il n’y a pas un brin d’herbe qu’on n’ait oublié, ni un grain de sable, tout est imprégné définitivement en nous ; toutes les expériences de notre acquis sont magnétisées en nous, elles sont imprimées dans notre cerveau comme la mémoire d’un ordinateur.

C’est capital car, à cause de ce système de chaîne, on peut programmer continuellement  du positif chez les autres ou inversement projeter du négatif, selon son état d’être.

Chaque personne ayant déjà vécu de nombreuses vies, a de nombreuses responsabilités par rapport aux êtres qu’elle a rencontrés dans d’autres vies. Nous avons tous cette télépathie mais elle n’est pas toujours éveillée et même souvent inhibée.

Nous pouvons tous continuellement travailler par télépathie : pour aider quelqu’un, il suffit d’évoquer la personne, de la visualiser dans notre tête, d’évoquer l’être supérieur à qui nous voulons le confier que ce soit le Christ, la Vierge, un saint ou un Être de Lumière qui nous est cher. On laisse la force arriver en soi et repartir vers cette personne, cela se fait avec naturel. Dieu effectue le travail tout seul, il n’est pas nécessaire d’avoir une grande quête intérieure, il faut simplement être dans un état de générosité et dire : « Aidez cette personne » et elle reçoit cette force qui la redynamise.

C’est pour cela que la prière est très importante, parce qu’elle met en contact avec des entités très évoluées, qui envoient immédiatement de la force.

L’importance de la télépathie entre les désincarnés et les incarnés, le besoin réciproque de chacun : nous demandons aux désincarnés de nous aimer, de nous guider, de nous consoler. Il faut savoir que dès que nous pensons à un être défunt qui nous est cher, il est attiré immédiatement vers nous et il faut savoir le recevoir, l’écouter dans l’intérieur de son cœur.

Par contre, peu de personne ont conscience du besoin qu’ont les désincarnés que nous pensions à eux, que nous aussi nous leur parlions. Ils ont besoin, tout comme nous, de continuer à être aimés, de garder les liens avec ceux qu’ils ont chéris et qu’ils essaient éternellement d’aider. C’est pour eux une grande joie, une grande source d’énergie pour continuer leur évolution.

D’où l’importance des albums de photos, des portraits de famille ou encore les objets ayant appartenu à des êtres chers et qui nous en évoquent le souvenir.

Les oublier, ne pas les solliciter peut leur donner une grande tristesse, un désintérêt et même une léthargie, les empêchant, eux aussi, d’évoluer.

Il faut savoir qu’un désincarné continue son évolution, en aidant bien sur les êtres à qui il est lié affectivement, mais aussi les personnes qui perpétuent leurs travaux réalisés sur Terre lors de leur dernière vie, par exemple Allan Kardec continue à former des médiums, Martin Luther King continue à combattre le racisme, Gandhi continue à lutté pour la paix….

Être en télépathie avec les désincarnés que l’on a aimés est une grande joie réciproque.

Bénédicte Wallut Civet-Lobstein

Publié dans:ENERGIES, ESPRITS, MAITRISE, MEDIUM, POUVOIR |on 29 avril, 2013 |Pas de commentaires »

3 foyers de perception clairvoyante

 3 foyers de perception clairvoyante dans MEDIUM loracle-bleu

La véritable clairvoyance ne se limite pas à une seule forme de perception. Il y a trois foyers de perception qui sont des combinaisons de chakra, un peu comme des engrenages s’entraînent les uns, les autres.

Le premier foyer est crée lorsque les portes (chakras) rouge, orange et jaune  se rejoignent en une seule force centrale (Bouddha de la Joie)

Le second foyer de clairvoyance est une combinaison de chakras qui permettent la réception d’informations d’ordre céleste et transcendant. Ce sont les chakras bleu ( situés sur la gorge), indigo ( le front ) et blanc (le dessus de la tête).

Le Troisième Foyer de perception clairvoyante est le chakra anahata ou « porte du Cœur »(couleur vert, rose ou doré).

 Reçu par Lilas

Publié dans:MEDIUM, POUVOIR |on 27 avril, 2013 |Pas de commentaires »

Un nouveau Forum

Un nouveau Forum dans CO-CREATION montage1--300x173

 

UN NOUVEAU FORUM s’est OUVERT

puis s’est refermé….

 

montage1-38a47c1 dans DEVELOPPEMENT

 

FORCES   SACREES

 

Forum ésotérique d’échange sur le paranormal

Réflexions sur les lois qui régissent la matière,

Une autre compréhension sur  l’esprit en toutes choses

il arrive que l’on soit blessé par les mots d’un autre, dans ce cas là, alors prenez l’attitude du soleil. Le soleil ne s’occupe pas des nuages ou des orages, il ne fait qu’étendre ses rayons partout sans distinction sans se soucier de savoir si ses rayons sont bienvenus ou pas. Imitez donc le soleil, et continuer à rayonner même si l’on vous offense. Ce ne sont que des mots ….

Avec cet état d’esprit, vous serez en meilleure position pour continuer à être courtois et diplomate en toutes les situations. Evidemment, vous n’avez pas à laisser qui que ce soit abuser de vous, ben ça c’est sur. Mais lorsque vous êtes insultés sachez simplement, que c’est à vous seul d’identifier la bonne attitude à prendre. 

Nous devons nous évertuer à mieux gérer les conflits, plutôt que d’essayer de les éliminer totalement, car leur existence est inévitable. 

gifs coeur et coeur scintillant

Puissance occulte

C’est quoi exactement la puissance occulte ? 

(Quel lien avec le chamanisme disparu ?)

Puissance occulte dans MEDIUM vinci-inventionsLa puissance occulte est la combinaison de deux choses : la force psychique, et l’utilisation des élémentaux (ou esprits de la nature correspondants aux 4 éléments de base : eau, terre, air, feu. Voilà pourquoi les connaissances chamaniques ont disparu depuis des siècles car elles sont devenues le domaine exclusif des loges noires). Les élémentaux, ou esprits naturels, sont des créatures de l’éther qui sont douées et intelligentes. (Elles sont comme « encadrées » par les membres d’une hiérarchie terrestre et cosmique nommés « Dévas ».) Ces créatures dits « élémentaux » sont analogues à nos animaux, à cette différence près que leur niveau « cérébral » leur donne accès à une forme d’intelligence bien supérieure à celle d’un dauphin par exemple. Si vous avez déjà vu de bons numéros de cirque, vous savez alors combien certains animaux peuvent être fascinants, tant ils paraissent capables de comprendre et d’exécuter des tâches complexes. Ils sont même capables d’une communication avancée. Comme il arrive que certains animaux soient plus forts que des humains, de même certains élémentaux peuvent avoir une puissance électromagnétique bien supérieure à celle d’un humain. (Dans les contes anciens ces esprits de la nature sont nommés « génies » ou aussi « jinns ou djinns » en Orient. Toutes les religions interdisent la communication avec eux. On comprend mieux pourquoi. Remarquons surtout qu’ils ne sont pas soumis aux contraintes de notre espace très limité en 3D, y compris l’espace temps.)

Voir site :  http://posid.blogspot.fr/2007/04/les-lmentaux.html

Publié dans:MEDIUM, POUVOIR |on 28 août, 2012 |Pas de commentaires »

Le spiritisme

Que penser du spiritisme ? Qu’est-ce que le spiritisme ?

Le spiritisme est la faculté de parler avec des esprits. La communication peut s’effectuer de différentes façons qui va de l’écriture semi-automatique, automatique, la télépathie. Il existe aussi des objets comme des verres qui sont employés pour une communication.
Le spiritisme dans ESPRITS serenite-1-199x300
Cependant on ne fait pas du spiritisme comme on fait une partie de scrabble. Communiquer avec des esprits signifie communiquer avec un autre monde, une autre dimension. Connaissez vous assez cette dimension pour lui ouvrir vos portes ? Je vais prendre l’exemple d’un randonneur. Le randonneur adore découvrir la nature, chaque excursion est nouvelle pour lui tant pour les paysages qu’il découvre que pour les sensations qu’il éprouve à chaque fois. Ce randonneur peut être vous-même, vous vous émerveillez de toutes les découvertes que vous faites dans votre vie, peut être vous arrive-t-il des choses que vous trouvez surprenantes. Du coup ce randonneur est tellement heureux de découvrir ces merveilles du monde qu’il se dit :  » si je monte sur l’Himalaya, je verrai tout ce que je ne peux pas voir maintenant et en plus je saurai tout car j’aurai la connaissance, car j’aurai atteint le plus haut sommet  » Mais ce randonneur ne part pas du jour au lendemain. D’abord il a beaucoup lu sur les expéditions précédentes, il est allé voir des personnes qui ont elles-même effectué ce voyage précédemment. Physiquement il s’est aussi préparé, il a fait en autre de l’escalade ; il s’est aussi préparé moralement. Donc ce randonneur ne s’est pas dit du jour au lendemain :  » j’y vais ! « 

Et le jour j voici l’expédition qui démarre. Elle dura de longs mois. Il n’avait pas prévu quelques petits soucis avec toute son équipe mais son avancée fut fabuleuse. Chaque jour qui avançait fut un jour d’émerveillement pour ce qu’il voyait et ceci jusqu’au point culminant qu’il s’était fixé. Arrivé en haut ce fut l’extase. Mais, et cela il ne l’avait pas prévu, quelle tristesse le jour où l’expédition repartit pour rentrer. Son but de tout une vie presque s’acheva si rapidement. Qu’allait-il faire donc ensuite ? remonter ? Non ses conditions physiques ne pouvaient plus lui permettre d’autres expéditions de ce style. 

Arrivé en plaine, il se sentait complètement abattu. Sa tristesse ne passa pas inaperçu à un moine qui l’observait depuis un moment. Il lui demanda alors qu’est-ce qui pouvait autant l’attrister. Il lui expliqua donc la fin de son aventure, son envie d’y retourner mais son incapacité à renouveler l’expérience. Alors le moine lui répondit :
 » Tu as fait beaucoup d’expéditions dans de nombreux pays, tu connais tout ou presque, voilà ta richesse. Tu l’as vécu, ton émerveillement quand tu montes, est bien présent. Qu’est-ce qui est le plus important pour toi, réussir un exploit, quelque chose que personne ne fait ou t’émerveiller à chaque promenade ? « 

il lui répondit qu’évidemment c’était l’émerveillement qui lui était le plus important.

 » Alors, répondit le moine, chaque instant de ta vie peut être émerveillement si tu le souhaites et si tu sais lui porter ce regard. Grimper l’Himalaya n’est finalement pas le but que tu t’étais fixé, tu vois maintenant que cela a été le moyen pour toi de comprendre ce qu’est l’Emerveillement dans ta vie. Grimper est un moyen pour toi de t’émerveiller mais maintenant tu as vu aussi qu’il ne s’agit que d’un regard sur la vie pour voir que cet émerveillement peut aussi venir quand tu ne grimpes pas. Il est là à chaque instant de ta vie. »

Le spiritisme peut être comparé à l’Himalaya. Au début pour certain, c’est un but pour le savoir, la connaissance de ce que l’on ne voit pas ici-bas mais rapidement on se rend compte que ce but n’en est pas un mais un moyen car ce n’est pas dans le spiritisme que nous trouverons notre bonheur mais dans ce qu’il apporte comme enseignement et comme expérience et enfin ce moyen n’est pas le seul moyen pour l’âme d’accéder à l’émerveillement, comme le randonneur c’est ici à chaque instant de ta vie que ton âme s’ouvre à l’Amour et même si tu n’es pas randonneur tu peux accéder à l’émerveillement même si tu ne fais pas de spiritisme, tu peux accéder au bonheur. Le spiritisme devrait être un moyen qui t’aide à devenir autonome dans la recherche de ton bonheur, voilà quel serait le but ultime du spiritisme. Mais ce moyen n’est qu’un moyen comme un autre, pas mieux, pas moins bien, c’est un moyen, à chacun de voir de quelle façon vous voulez vous y prendre pour accéder au bonheur.

Article 66 © GDL – source-lumiere.net – 2002-2007  http://www.source-lumiere.net/serendipity/archives/48-Le-spiritisme.html

Publié dans:ESPRITS, MEDIUM |on 4 août, 2012 |Pas de commentaires »

La médiumnité guérissante


Chacun aura son ressenti personnel et pourra être en accord ou en désaccord avec tout ou partie de cette production.

Message de l’esprit : « La vérité est le fruit de l’imagination de chacun. Chacun imagine en fonction de ses peurs, de ses croyances, de ses capacités de compréhension, de ses espoirs de ses envies, mais la vérité des hommes n’est pas une, elle est aussi multiple que le nombre d’âmes que Dieu a créé. Seul Dieu détient la vérité, la seule, la vraie l’unique. La vérité de Dieu est UNE, mais seules les âmes averties peuvent en entrevoir une partie, car Dieu ne se dévoile pas, Dieu laisse les hommes venir à lui, le ressentir. Chacun avance à son rythme sur le chemin de sa vérité. Dieu ne laisse personne au bord de la route, et tous verront la vérité un jour, mais pour cela il faudra des e orts et du courage, beaucoup de vies, beaucoup d’expériences, mais au bout du chemin, la lumière. La lumière de la vérité de Dieu, la lumière des âmes enfin réconciliées à jamais, la lumière de l’Amour et de la communion tout en UN. »

La médiumnité guérissante dans GUERISON source-300x225

La médiumnité est la faculté de pouvoir entrer en communication avec les esprits, c’est un acte sacré de foi et d’amour.

La médiumnité guérissante, réside en la faculté de guérir, grâce à la prière, la foi et l’amour. C’est le moyen qu’utilisent les esprits guérisseurs pour projeter sur les incarnés leur fluide céleste, qui, combiné au fluide terrestre du médium peut ainsi agir sur la matière.

Mais afin de mieux aborder ce thème, il nous faut tout d’abord avoir une approche de ce qu’est la médiumnité, puis le magnétisme curatif (fluide terrestre), puisque la guérison spirituelle trouve son fondement dans le magnétisme. C’est seulement à l’issue de cette approche que nous pourrons aborder « la médiumnité guérissante », alliant fluides terrestres et fluides célestes.

La médiumnité est un acte de foi. Il faut croire, croire que tout est possible par l’action Divine, croire en la puissance bienveillante de Dieu et de l’Amour, croire en sa propre réussite. Croire, n’est pas espérer, croire c’est savoir. C’est l’action de grâce par excellence.

Croire c’est n’avoir aucune peur « la peur tue l’esprit » (extrait de « Mémoire Spirite ») car celui qui est dans la peur n’est pas dans la foi.

La foi c’est la confiance totale en l’accomplissement d’une chose, être totalement certain d’atteindre le but, sans précipitation, avec sérénité et tranquillité, peu importe le temps, il ne compte pas. C’est l’amie de l’humilité : savoir que sans Dieu rien n’est possible mais que par lui tout soit réalisable, c’est la foi en Dieu, en sa puissance sans limite.

La foi est celle en l’homme et en Dieu. La foi ne se commande pas mais elle ne s’impose pas non plus. Elle se présente à celui qui veut la chercher avec sincérité, il suffit souvent d’un rien pour l’atteindre, juste un « hasard »…

Intervention de l’esprit : « la foi c’est savoir que rien n’est impossible, que le cœur peut tout, et que le sentiment d’amour ouvre toutes les portes qui mènent à Dieu ».

Message de l’esprit :

« Le médium se remet en question constamment, il découvre chaque jour, alors le doute l’envahit toujours, il ne sait plus qui il est, où il va et s’il est sur le bon chemin, mais Dieu veille sur lui et toujours il retrouve son chemin vers son Dieu. Le médium pleure souvent mais ses larmes sont d’amour car le médium est amour, il aime ses frères et son Dieu par-dessus tout. Le médium est envoyé de Dieu sur terre pour donner aux hommes un peu de lueur, d’espoir dans un monde di icile mais si riche en enseignements. Le médium pleure d’amour devant les beautés universelles, le médium pleure de joie devant l’enfant qui vit, le médium pleure souvent devant l’immensité de l’océan comme l’immensité de l’amour de Dieu envers ses enfants, le médium pleure de tristesse devant l’indi érence, l’intolérance, la bêtise l’hypocrisie et la haine, le médium pleure beaucoup mais ses larmes lavent le monde des impuretés qui le paralysent dans le mensonge, la guerre, la haine et la bêtise humaine, Heureux soit le médium car il est envoyé de Dieu pour ouvrir la route à ses frères vers la lumière Divine. »

LIRE LE PDF de ce document : http://elishean.unblog.fr/files/2009/09/mediumniteguerissante2.pdf

Publié dans:GUERISON, MEDIUM |on 1 août, 2012 |Pas de commentaires »

Guérisseur Médiumnique

EDGAR CAYCE

Edgar Cayce était citoyen américain, né au siècle dernier, doué de capacités médiumniques extraordinaires. Durant sa vie, il a traité des milliers de cas, donnant des « lectures psychiques » en état d’auto-hypnose, traitant des maladies, mais parlant également des vies antérieures de ses patients, donnant les causes de certaines maladies ou problèmes psychologiques actuels en réponse karmique au vécu d’autres vies.

Guérisseur Médiumnique dans MEDIUM image-1Edgar Cayce, reconnu actuellement comme un des plus grands médiums de notre siècle, a commencé à intriguer, puis à déranger son entourage en faisant des « lectures psychiques » sous auto-hypnose, méthode peu orthodoxe et suscitant la plus grande méfiance.

Lui-même ne comprenait pas ce qui lui arrivait et trouvait très bizarre les indications qu’il donnait à ses consultants alors qu’il était en état de transe. Il utilisait, à ces moments là, des termes médicaux qu’il n’était pas capable de comprendre à l’état éveillé, avait accès à des connaissances qui lui étaient inconnues, donnait des recettes à base de plantes, décrivait des états pathologiques, alors qu’il n’avait jamais étudié ces domaines de sa vie.

Enfant, il y avait eu deux événements étranges que lui et ses parents s’étaient dépêchés d’oublier :

Edgar était un écolier médiocre et souvent, son père essayait de lui faire apprendre ses leçons. Un soir, alors qu’après trois heures de travail, il ne pouvait toujours pas se souvenir de sa leçon, son père exaspéré lui donna une gifle et s’en fut dans la cuisine pour se calmer. Pendant ce temps, Edgar avait posé sa tête sur ses mains et s’était endormi sur son livre. Son père à son retour le gronda et le renvoya dans sa chambre. Mais Edgar, tout content, lui répondit qu’il connaissait maintenant sa leçon, qu’il avait seulement eu besoin de dormir un peu. En effet, il la connaissait par cœur, y compris les illustrations, et même les numéros des pages : il avait compris qu’il lui suffisait de dormir sur ses livres pour les savoir par cœur !

Une autre fois, dans la cour de l’école, un ballon l’avait frappé brutalement dans le dos. Le soir, en rentrant à la maison, il s’était senti tout drôle, s’était couché, puis avait sombré dans l’inconscience. Et voilà que tout d’un coup, dans son sommeil, il s’était mis à parler à voix haute pour dire à sa mère : « j’ai reçu un choc, c’est ce ballon… Pour me guérir, mettez-moi sur la nuque un cataplasme d’oignons et de maïs écrasés. » Sa mère, fit ce qu’il demandait. Le lendemain, Edgar était en pleine forme.

Des années plus tard, c’était en 1900, Edgar était représentant en papeterie. Pour gagner plus d’argent, il faisait d’autres petits jobs supplémentaires. A force de travaux mal payés, fatigué, il dut consulter un médecin pour prendre des calmants. A peine les avait-il pris qu’il tomba dans un état d’hébétude, erra dans les rues et fut ramassé dans une gare des environs. A son réveil, il voulut ouvrir la bouche mais plus aucun son ne sortit. Plusieurs médecins se succédèrent à son chevet mais rien n’y fit, il était devenu complètement aphone. Le corps médical déclara qu’il était incurable.

Un jour, dans sa ville, il y eut une conférence sur l’hypnose, menée par un professeur de grande renommée. Celui-ci proposa à Edgar de le soigner. Il accepta et se prêta à une séance, chez un médecin de sa ville.

Edgar se mit facilement en état hypnotique et répondit à voix haute durant son sommeil… mais sitôt éveillé, sa voix s’était de nouveau envolée.

Il avait dans son entourage un ami, Al Layne, qui lui dit que peut-être il était résistant à ces séances d’hypnose pour la bonne raison qu’il était capable de s’endormir tout seul à volonté et de se guérir lui-même. Al proposa de faire un nouvel essai.

Effectivement, Cayce s’allongea sur son canapé et s’endormit. Alors Layne lui dit ceci : « Regardez à l’intérieur de votre corps et décrivez ce qui ne va pas au niveau de la gorge… Parlez de votre voix normale ».

Quelques minutes plus tard, on entendit dire, à voix haute et intelligible :

« Oui, nous voyons le corps. Nous constatons une paralysie partielle des cordes vocales, provoquée par une trop forte tension nerveuse. Il faudrait suggérer au corps d’amplifier la circulation du sang dans la zone malade, pendant quelques minutes. »

Layne donna cette suggestion et les assistants purent observer à ce moment là une subite rougeur sur la gorge de Cayce. Cela dura deux ou trois minutes. Puis on entendit le dormeur affirmer : « La maladie est guérie, maintenant suggérez à la circulation sanguine de revenir à l’état normal puis au corps de se réveiller. »

Lorsque Edgar ouvrit les yeux, il ouvrit aussi la bouche et entendit le son de sa voix !

edgar-cayce dans MEDIUM

Al Layne, qui avait des problèmes de santé depuis des années demanda alors à Cayce de l’aider à le guérir de ses maux d’estomac.

Le lendemain, ils refirent une séance pour Layne, qui avait préparé une liste de questions à poser. Comme Edgar ne connaissait rien à la médecine, il la repoussa et demanda à Layne d’utiliser la même méthode que la veille, reprenant les termes que Cayce avait utilisés dans son sommeil : « Vous avez devant vous, présent dans la pièce, le corps d’Al Layne, vous allez l’examiner. Vous direz les causes de ses maladies et suggérerez les remèdes. »

Alors, la voix d’Edgar énuméra tous les symptômes, tous les malaises du petit homme assis devant lui, et toute une série de remèdes.

Une semaine se passa, Edgar était inquiet, se demandant si tout allait bien pour Layne. Celui-ci surgit bientôt chez lui, clamant qu’il était guéri ! « Tout le monde s’en est aperçu, on me félicite, on me demande ce que j’ai fait… Et tout le monde veut vous consulter ! On va ouvrir un cabinet, on va recevoir les malades, vous et moi ! »

Cayce était réticent, il finit par accepter, à condition qu’il ne verrait jamais le patient et ne saurait pas son nom avant de s’endormir.

Les malades vinrent en foule. Beaucoup étaient contents, revenaient ensuite remercier Layne de les avoir guéris et ils envoyaient leurs amis.

Layne prenait les rendez-vous, préparait lui-même les remèdes indiqués. Il avait une vaste connaissance des plantes médicinales et avait aussi étudié l’ostéopathie.

Edgar lui, vivait d’angoisses, car il redoutait d’être accusé d’exercice illégal de la médecine. S’il provoquait une seule mort, il serait traîné devant les tribunaux et accusé d’assassinat.

Pourtant, chaque fois qu’Edgar décidait d’arrêter les consultations, il perdait la voix. Il devait alors à nouveau se donner une consultation pour lui-même, il retrouvait la voix… à condition d’accepter de recevoir de nouveaux malades!

Edgar ne voulait pas d’argent, il refusera longtemps toute rémunération, obligeant les siens à vivre dans la gêne. Il considérait que c’était là le prix de l’honnêteté absolue.

Un jour, une patiente arriva en retard. Layne, pensant qu’elle arriverait d’une minute à l’autre, commença tout de même la séance, sans dire à Edgar que la patiente n’était pas encore là. Edgar n’en donna pas moins un superbe diagnostic. Il avait à peine fini, qu’elle sonnait à la porte.

Layne, intrigué par cette expérience, pensât que Cayce n’avait peut-être pas besoin de la présence physique de ses patients. Il fit quelques essais. Par exemple, il demanda à Edgar endormi de lui décrire ce que faisaient deux de ses amis, qui étaient partis à Paris. Edgar décrivit leur emploi du temps et donna même les noms de lieux en français. Layne put vérifier auprès d’eux que Cayce avait vu juste et avait décrit fidèlement leurs activités.

Il osa alors l’avouer à Edgar, qui entra dans une rage folle. Mais preuve était faite : cela fonctionnait fort bien comme ça.

Peu à peu, ils prirent donc l’habitude de donner des consultations pour des personnes qui étaient parfois très loin, dans une autre ville. On demandait à la personne de dire où elle se trouverait au moment de la lecture et si elle pouvait rester là pendant une heure, en priant ou en méditant.

A partir de 1924 Edgar Cayce se résigna à être ce qu’il était : un guérisseur médiumnique. Renonçant à la photographie, il se consacra désormais à la clientèle. Il finit par se résoudre à demander des honoraires.

Des amis le poussèrent aussi à avoir un hôpital à lui, avec des médecins qui comprennent ses traitements et sachent les appliquer tels qu’il le demandait.

Après bien des péripéties pour trouver de l’argent, l’hôpital Cayce fut construit, avec l’aide financière d’un jeune agent de change de New York, à Virginia Beach où Edgar et sa famille s’installeront en 1924. C’est là, encore aujourd’hui, que se trouve l’A.R.E. (Association for research and Enlightment) et la Fondation Cayce.

Un jour, on lui demanda pourquoi il utilisait le terme de « lectures » (readings). Il répondit qu’il allait chercher ses informations dans une mystérieuse bibliothèque, où tout ce qui existait depuis le commencement du monde était conservé. Pour désigner ce livre, il utilisait le terme indien « Akasha », qui exprime ce concept.

Il raconta plusieurs fois ce qui se passait quand il était endormi : « j’arrive dans un grand bâtiment, dans la salle des Archives, où une main me tend un livre, ouvert à la page qui concerne telle entité, ou tel évènement, et je n’ai plus qu’à lire ce qui la concerne… « 

En septembre 1931, Edgar Cayce eut un rêve qu’il interpréta comme un encouragement à fonder un groupe de guérison par la prière. Ce groupe existe toujours à la Fondation Cayce. On s’y réunit pour méditer, prier, et ensuite, imposer les mains sur ceux qui désirent être guéris.

En 1923, Cayce voit arriver Lammers, non pour des problèmes de santé, mais qui s’interroge sur des questions auxquelles pense-t-il, un médium pourrait répondre. Il interroge Cayce sur l’astrologie, la cabale, l’alchimie… Edgar n’en pensait rien du tout, il ne s’était jamais posé ce genre de questions.

Lammers, très généreux, offrait beaucoup d’argent à Cayce pour lui consacrer quelques séances en réponse à toutes ses questions.

Il accepta et ils se retrouvèrent, accompagnés d’une secrétaire, qui devait transcrire les lectures en sténo.

C’est grâce à ces enregistrements sténographiés que Cayce pourra un jour être connu.

Lammers propose de commencer par l’astrologie. Edgar n’est pas chaud, car il ne connaît strictement rien à cela. Pourtant, une fois endormi, il analyse tout haut le thème de l’imprimeur. Lorsqu’il se réveille, Lammers est tout excité et lui dit qu’il a fait allusion à d’autres vies qu’il aurait vécues avant celle-ci. Il demande à sa secrétaire de lui faire la lecture des notes qu’elle a prises et voici les paroles de Cayce endormi : « il en est à sa troisième apparition sur ce plan. Autrefois, il a été moine. »

Cayce écoutait, atterré, ces deux phrases. C’est la première fois qu’il exprimait l’idée de réincarnation.

Plus tard, reviendront couramment dans ses lectures ces expressions bizarres : le « plan terrestre », ou le « plan matériel », ou ce « plan-ci », pour désigner la planète Terre.

De plus en plus de patients viennent demander des lectures psychiques, et au fil des cas, Cayce aborde des thèmes que l’astrologie, la numérologie, la science des couleurs, le pouvoir guérisseur des plantes ainsi que la réincarnation et des effets dans la vie actuelle de comportements tenus par la personne dans des vies antérieures.

Toutes ces lectures ont été consignées par sa secrétaire dans les rapports de la fondation Cayce, qui servent aujourd’hui de support à des études approfondies de la part de nombreuses équipes de chercheurs de par le monde.

Publié dans:MEDIUM |on 24 juillet, 2012 |Pas de commentaires »

La Médiumnité

Comment expliquer la médiumnité ?

Jon Klimo (1987) a développé les théories élaborées par divers chercheurs pour expliciter la médiumnité. Il a évoqué les thèses de : Arnold Mandell, Frank Barr, Bob Beck, Andrija Puharich, Jack Schwarz (fondateur et président d’Aletheia Foundation à Ashland dans l’Oregon), William Tiller (professeur d’ingénierie à Stanford). L’observation suivante de Jon Klimo m’apparaît très pertinente :

« Les phénomènes médiumniques impliquent peut-être des oscillations électromagnétiques invisibles à faible champ générées par des êtres « non-physiques » qui entraînent par résonance (génèrent la même vibration dans, ou baissent l’harmonique de) certaines structures moléculaires en relation avec les états de conscience modifiés du channel. »

Auparavant il convient de répondre aux deux questions fondamentales suivantes :

- Quelle est la nature de l’Au-delà ?

- Qu’est-ce qui survit à la mort ? 

1. Quelle est la nature de l’Au-delà ?

La Médiumnité dans MEDIUM medium_s1_1L’Au-delà c’est avant tout ce qui est au-delà de nos facultés de perception sensorielle et de nos instruments de mesure. J’évoque, dans mon livre, la notion de « Plans de conscience«  qui vibrent sur des fréquences extrêmement élevées. Ceux-ci interpénètrent l’Univers matériel en 3 D et occupent par conséquent le même espace que ce dernier. Ces Plans correspondent notamment à l’Univers « superlumineux » théorisé par Régis Dutheil, avec des vitesses supérieures à la vitesse de la lumière. Cet Univers se trouve donc au-delà du « mur de la lumière ». On peut parler à ce propos de Plans « hyper-physiques », de mondes intérieurs, d’« autres dimensions » ou d’Univers multidimensionnel.

Nous pouvons distinguer les aspects visibles et invisibles de la Création, lesquels incluent des mondes physiqueset des mondes spirituels. Ces derniers sont constitués de plans vibratoires qui interpénètrent, selon des patterns de fréquences variées, notre Univers en 3 D.

William Buhlman (qui pratique la sortie hors du corps) note avec justesse que la plus grande partie de l’Univers « n’a pas les particules pour fondement, ainsi que la science actuelle le suppose, mais bien les fréquences », les particules physiques de matière n’étant que « le résultat dense des fréquences (ondes) non-physiques d’énergie ». Il évoque un continuum de fréquences d’énergie se prolongeant en profondeur dans le cœur de l’Univers multidimensionnel.

Les explorations extracorporelles que l’on peut faire soi-même montrent que le « Ciel » des religions est « en réalité une série de magnifiques environnements d’énergie invisibles constituant l’univers multidimensionnel ».William Buhlman note en outre que la nature multidimensionnelle de l’Univers peut offrir une explication logique à l’existence de mystères contemporains comme la courbure de l’espace-temps, la « matière obscure », l’Univers en expansion, les « trous noirs » et l’effet tunnel…

 2. Qu’est-ce qui survit à la mort ?

medium-pur-cher dans MEDIUMIl existe, en dehors de toute littérature médiumnique ou « ésotérique », des tentatives d’explication relatives à la nature de l’« Esprit » ou de l’âme survivant à la mort. On a ainsi spéculé sur des particules spécifiques qui constitueraient un « agrégat » cohérent formant notre conscience. Ces particules ont été différemment nommées : « éons » (Jean Charon), « psychons »« psytrons »… Ces particules seraient chargées d’un contenu informationnel. Des milliards de « psytrons » formeraient un « nuage » interpénétrant des sites récepteurs du cortex, un échange permanent s’effectuant entre ce « nuage », le cerveau et le monde extérieur. Ce paquet de particules serait le siège et la nature de notre Esprit. On a évoqué aussi les conceptions d’Emile Pinel (à propos des champs H1, H2 et H3), ainsi que la « psychomatière »… Il y a aussi les champs informationnels théorisés par Pim Van Lommel, le cerveau fonctionnant en tant que récepteur et aussi transmetteur, mais non pas comme conservateur de la conscience.

On peut comparer le cerveau à un poste de télévision qui reçoit des ondes électromagnétiques et qui les transforme en sons et images (ou à une caméra de télévision qui transforme des images et des sons en ondes électromagnétiques). Si on éteint la télévision la réception cesse mais la transmission continue, l’information transmise restant présente dans les champs électromagnétiques. Cette information peut être reçue sur un autre poste de télévision. Pim Van Lommel parle de « non-localité ».

On notera également que Mario Beauregard, chercheur en neurosciences du Département de psychologie et de radiologie de l’Université de Montréal, considère que la conscience n’est pas générée par l’activité électrochimique du cerveau et n’est donc pas localisée dans le cerveau. La biologiste moléculaire Sylvie Déthiollaz considère également que la conscience n’est pas le fruit de l’activité neuronale. Il s’agit, dit-elle, de son ressenti intime.

Pour le lecteur familier de la littérature médiumnique et ésotérique les champs informationnels évoqués par Pim Van Lommel doivent être associés au corps spirituel. Il convient de rappeler, à ce sujet, que de multiples sources convergentes font état de l’existence, en plus du corps physique, d’un ou plusieurs corps subtils coexistant, pendant l’incarnation, avec ce corps physique. Certains récits de « décorporés », les communications médiumniques, etc., font abondamment référence à un corps spirituelVoici, par exemple, ce qu’a dicté à sa mère le messager de l’Au-delà Georges Morrannier :

« Nous sommes très étonnés, après la mort physique, de nous retrouver dans un corps consistant qui nous paraît aussi dur que celui que nous venons de quitter. (…) Nous sommes dans un corps rigoureusement identique au corps physique, même ton de peau, même teinte de cheveux. C’est à ce point surprenant que nous ne voulons pas croire à notre mort terrestre. »

Pour la personne familière, comme moi, de la littérature médiumnique, il ne fait pas de doute que c’est le « corps subtil » qui survit à la mort et qui est à l’origine des multiples communications avec « l’Invisible » répertoriées à travers le monde, qu’elles soient passées ou présentes. Ceci nécessite, comme nous l’avons vu, la présence d’un médium ou d’un channel…

Le corps subtil (aussi appelé « corps astral »« corps psychique »« périsprit »« corps métaphysique »« corps spirituel », etc.) peut en outre, en certaines circonstances, se dégager de son substrat physique, permettant de la sorte une extériorisation de la conscience, de façon spontanée (le plus souvent) ou provoquée. On appelle ce phénomène la « décorporation » (ou sortie hors du corps, « voyage astral »« projection astrale », etc.). Les NDE (ou expériences au seuil de la mort) ne sont pas autre chose que des cas de décorporation à l’approche de la mort…

Le corps spirituel, celui qui survit à la mort biologique, peut être défini comme étant un organisme subtil (de nature énergétique) associé au corps physique pendant la vie sur le plan matériel. Ce corps « métaphysique », qui constitue le siège de la conscience après la mort biologique ou transition, sert de véhicule structurel à la personnalité entre deux incarnations.

Propos d’Alain Moreau sur le site http://www.mondenouveau.fr/index.

Publié dans:MEDIUM |on 27 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Médium avec Elvis Presley

Elvis Presley a «rencontré» ses petites-filles grâce à un médium.

 Lisa Marie Presley – la fille de la légende musicale, qui a donné naissance à des jumelles, Finley et Harper, plus tôt ce mois-ci – a demandé à un médium de présenter les bébés à son père et a été ravie que le guide spirituel ait réussi à entrer en contact avec le chanteur.

Médium avec Elvis Presley dans MEDIUM 220px-ElvisPresleyAlohafromHawaii 

Lisa Marie Presley est citée dans le quotidien britannique Daily Star en ces mots: «C’était mon père. C’était Elvis en personne. Je reconnaîtrais son énergie n’importe où et je suis persuadée que c’était lui.

 «Non seulement c’était sa voix, mais je pouvais sentir le même amour qu’il me portait lorsque j’étais petite.

 C’était si bouleversant que j’ai éclaté en sanglots.

«Le médium m’a réconfortée avec ses mots en me disant qu’il était fier de moi et que les petites étaient superbes. Tout se passe bien de l’autre côté et il me protège. Je me suis familiarisée avec la situation et j’ai séché mes larmes. Le lien était extraordinaire.

«Ce qu’il m’a dit de plus réconfortant, c’est que bien qu’il ne soit plus là physiquement, il est toujours à mes côtés et il protège également les petites.»

Pendant ce temps, la mère de Lisa Marie Presley, Priscilla – qui était l’épouse d’Elvis, décédé en 1977 à l’âge de 42ans –, a révélé que c’était un «rêve devenu réalité» d’être de nouveau grand-mère.

 Elle a dit: «Ma fille vient d’avoir des jumelles, c’est un rêve devenu réalité. C’est un réel plaisir d’entrer dans la chambre et de voir ces deux petits bébés. C’est absolument formidable.

 «Le père est quelque peu nerveux. C’est tout nouveau pour lui. C’est assurément merveilleux de le voir tenir ces deux petites dans ses bras. C’est tellement touchant de voir combien il est délicat avec elles.»

 Les jumelles sont les premiers enfants de Lisa Marie Presley et de son mari Michael Lockwood.

Elle a également eu deux enfants avec son ex-mari Danny Keough – Riley, 19 ans, et Benjamin, 16 ans.

Source : Canoe http://www.infos-paranormal.net/index.php?option=com_content&view=article&id=242:le-king-a-lvisiter-sa-fille&catid=40:hantise-et-apparition&Itemid=131

Publié dans:MEDIUM |on 24 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Le Spiritisme


C’est au dix-neuvième siècle qu’a émergé le mouvement spirite, et ce sont les sœurs Fox (Hydesville, Etat de New York, 1847) qui sont à l’origine de celui-ci. De nombreux médiums apparurent sur la scène, aux Etats-Unis et ailleurs. Le nouveau mouvement dut subir les attaques conjuguées des Eglises et des rationalistes, et les pratiques spirites (« tables tournantes », etc.) acquirent une aura « diabolique » qu’elles ne méritaient assurément pas.

Par-delà les mises en garde habituelles relatives à certaines pratiques (le spiritisme n’est effectivement pas un jeu), le mouvement a néanmoins eu son utilité (et l’a encore), celui-ci ayant eu pour effet positif de contrebalancer les effets négatifs d’un athéisme militant.

Le Spiritisme dans ESPRITS 220px-Maeve%26druidEn 1857 Allan Kardec publia son « Livre des Esprits », le premier d’une série qui codifia les divers éléments de la doctrine spirite. Le contenu de ce livre (et des autres) était le résultat des communications reçues par le biais de médiums, à propos de sujets comme les conditions de vie dans l’Au-delà.

On notera que les thèmes centraux de la doctrine spirite sont : l’existence de Dieu, de l’âme, de l’Au-delà (oumonde spirituel), de la réincarnation, ainsi que l’affirmation de la pluralité des mondes habités. La réincarnation est reconnue par les milieux spirites français et brésiliens, lesquels s’inspirent de la doctrine d’Allan Kardec et de ses successeurs (Léon Denis, Gabriel Delanne, etc.).

A notre époque, si la « patrie » du spiritisme est le Brésil, il existe néanmoins en France quelques structures associatives qui pérennisent la doctrine spirite. Citons :

• L’Union Spirite Française et Francophone (www.spiritist.org).

• Le Cercle Spirite Allan Kardec de Nancy (www.spiritisme.com).

Mentionnons également l’IFRES (Institut Français de Recherches et d’Expérimentations Spirites). Cette dernière association est tournée vers la TCI (« transcommunication instrumentale »). La TCI a recours à des moyens techniques (magnétophone, radio, écran de télévision, etc.) pour réceptionner des messages émanant de l’Au-delà. En ce qui concerne l’IFRES, les appareils employés comprennent notamment un laser utilisé pour créer des interférences où apparaissent des visages, un « vidéoprojecteur » et une webcam… (www.ifres.org)

Il existe plusieurs courants spirites, selon que l’accent est mis sur l’aspect « religieux » ou simplement « philosophique » du mouvement.

L’Argentin Manuel S. Porteiro, décédé en 1936, a donné au spiritisme une orientation laïque et humaniste, et il est devenu le militant d’un spiritisme laïc qui réfute toutes les influences religieuses et mystiques ayant entaché le mouvement.

La Confédération Spirite Panaméricaine (CEPA) maintient le spiritisme dans la ligne « kardéciste » comme « philosophie scientifique aux conséquences morales, éthiques et sociales », et elle n’accepte pas que le spiritisme soit considéré comme une religion. La CEPA respecte le travail de la FEB (Fédération Spirite Brésilienne) et les autres organisations spirites de divers pays non affiliées à la CEPA. Cependant la principale différence entre ces mouvements et la CEPA réside dans le fait que, contrairement à cette dernière, ces mouvements considèrent le spiritisme comme une religion chrétienne et évangélique. En fait Allan Kardec avait envisagé le spiritisme comme une philosophie laïque devant demeurer sur un terrain neutre en matière de religion ou de politique. Au Brésil il existe un grand mélange des genres avec un spiritisme un peu exotique, marqué par des influences diverses, religieuses, mystiques et magiques. C’est ce « syncrétisme » que la CEPA ne veut pas. Ses membres souhaitent débarrasser le spiritisme de toutes ses déviations mystiques occasionnées par le grand brassage des traditions culturelles. Le spiritisme s’est en quelque sorte relié à un contexte culturel, subissant l’influence du catholicisme et même des pratiques rituelles et magiques d’une lointaine origine africaine. En France le Cercle Spirite Allan Kardec partage la conception du spiritisme de la CEPA.

Il existe diverses formes de médiumnité : la « psychographie » (avec recours à l’écriture automatique ou inspirée), la « psychophonie » (ou « clairaudience »), l’art médiumnique (peinture et musique principalement), la médiumnité curative, la médiumnité à effets physiques (la plus rare aboutissant à la matérialisation d’entités). Je donne, dans mon livre, de nombreux exemples de ces types de médiumnité.

- En matière de médiumnité artistique, citons le cas du Brésilien Luiz Antonio Gasparetto. Depuis 1970 ce dernier a exercé sa médiumnité dans le cadre de l’« Association Chrétienne de Culture Spirite Os Caminheiros », devenue par la suite « Centre de Culture Spirite Os Caminheiros »Vers 1990 il avait totalisé environ 9000 toiles exécutées à travers lui par une cinquantaine d’artistes. Marion Aubrée et François Laplantine ont noté que cette œuvre se signale par la qualité de la production chaque fois inédite, dans les styles respectifs des différents auteurs présumés qui peuvent être assez vite identifiés, et par la rapidité d’exécution. Luiz Antonio Gasparetto entrait facilement en état de semi conscience, avec diminution du rythme cardiaque. Une très faible lumière rouge éclairait la salle, et des morceaux musicaux, modernes et au rythme rapide, étaient diffusés, avec une sonorisation beaucoup plus forte que chez Elifas Alves (un autre médium artiste). Il remplissait la toile avec une extrême rapidité, en utilisant les tubes de peinture. Il peignait le plus souvent avec la main droite, mais aussi fréquemment avec les deux mains, dont chacune remplissait alors une partie différente de la toile devant laquelle, les yeux fermés, il était assis. A un rythme frénétique, le médium, par une série de mouvements saccadés, se penchait en arrière, puis revenait vers la toile sur laquelle il allait littéralement se coucher. Parfois il se levait et tout son corps se mettait alors en mouvement. Il peignait en dansant. Certaines compositions ont été faites à même le sol avec les pieds. Il y avait une quinzaine de tableaux à chaque séance, certains étant réalisés en trois ou quatre minutes, d’autres en une quinzaine de minutes, jamais davantage.

- La médecine spirite implique le recours à des médecins désincarnés qui effectuent des prescriptions ou des opérations en guidant la main des médiums. L’un des plus connus de ces « thérapeutes de l’astral » est le docteur Fritz, apparu pour la première fois lors de « l’incorporation » de José Pedro de Freitas, dit Zé Arigo (décédé en 1971). Il y eut aussi Edson Queiroz, Rubens Faria, etc. La revue « Sacrée planète » a consacré un dossier au cas de Joao Teixeira da Faria, connu sous le nom de Joao de Deus (Jean de Dieu), lequel œuvre à Abadiania et est, dit-on, l’« hôte » de 33 entités différentes (« Esprits » de docteurs, chirurgiens, guérisseurs, psychologues et théologiens décédés).

Ces cas de médiumnité utile (dans les domaines artistique et thérapeutique) mis à part, il faut reconnaître, avec Michel Coquet, que dans les séances spirites on n’attire que ce qui est très proche du plan physique, c’est-à-dire les trois premiers « sous-plans » du Monde astral« sous-plans » où vont ceux qui restent attachés à la Terre « par une conscience matérielle, des attachements ou des désirs, ce qui revient à dire que sont attirés les désincarnés les moins élevés du règne humain ». Et beaucoup des phénomènes physiques constatés (apport d’objets, etc.) seraient dus à l’intervention d’« élémentaux » (ou « esprits de la nature »).

L’apparition du spiritisme a néanmoins correspondu à une nécessité. Le spiritisme et les communications qui émanent de l’Au-delà ont eu, comme effet positif, l’apport d’éléments concrets relatifs à l’existence et à la survie de l’âme. Selon l’ésotériste Benjamin Creme le mouvement spirite « reçut sa stimulation du Maître Hilarion, un Maître du 5e Rayon, dans le but de délivrer l’humanité de ce qui est peut-être sa plus grande peur, la peur de la mort, la seconde étant la peur de la maladie ».

En 1898 le spirite Léon Denis écrivait, quant à lui, que les phénomènes physiques du spiritisme « étaient nécessaires pour frapper l’attention des hommes », mais qu’il « ne faut voir là que des moyens préliminaires, un acheminement vers des domaines plus élevés de la connaissance ».

 Propos d’Alain Moreau sur le site : http://www.mondenouveau.fr/index.

Publié dans:ESPRITS, MEDIUM, POUVOIR |on 16 mai, 2012 |Pas de commentaires »

La Mort Humaine

TANTE MARTHA EST MORTE !
par
KRYEON

Extraits de sa canalisation OÙ EST TANTE MARTHA, 22 avril 2006.
SOURCE:
 http://kryeon.oldiblog.com/

La Mort Humaine

Le message de ce soir est un sujet que certains peuvent ressentir comme morbide, alors nous allons le lancer d’une manière telle qu’il ne le soit pas. Nous allons lui donner un titre mignon et amusant, lui donner une touche humoristique. Le titre sera, « Où est Tante Martha? » Nous allons parler de la mort Humaine, mais nous allons parler de cette mort d’une façon telle que vous comprendrez que ce n’est pas une conclusion, mais plutôt une transition. Nous souhaitons parler de ce qui la compose et de la façon dont ça fonctionne, pour que vous soyez plus à l’aise avec ça la prochaine fois que ça vous arrivera, et de sorte que vous le compreniez mieux quand d’autres autour de vous seront impliqués.

De notre point de vue, « la mort », c’est ce que vous faites quand vous n’êtes pas sur Terre. Je sais que ça a l’air bizarre, mais c’est comme dire: « Où est Tante Martha? » Nous disons: « Elle est dans l’autre pièce. » Vous dites: « Elle est morte. » Nos points de vue sont extrêmement différents. Pour vous, d’une certaine manière, elle est partie pour toujours. Pour moi, elle est simplement « dans l’autre pièce, en train de se changer »…

gifs  arc en cielVous allez et venez. C’est un cycle de vie. C’est la façon dont les choses fonctionnent, mais vous considérez souvent ça comme de l’obscurité. L’Être Humain est bâti pour respecter et honorer la vie, et l’Être Humain est bâti pour aimer ceux qui sont autour de lui. Ça fait partie d’un système de survie qui fonctionne très bien. Nous n’avons pas envie d’y changer quoi que ce soit. C’est correct, c’est approprié et, effectivement, ceux que vous avez perdus vous manquent beaucoup. Nous n’allons pas vous emmener dans les profondeurs de la compassion pour ceux que vous avez perdus, parce que nous voulons que vous compreniez que la transition est simplement cela. C’est un changement d’énergie d’un attribut à un autre, et en cela, il est dimensionnel. Pourtant, quand ils sont partis, ils sont partis. C’est la finalité de ceci, n’est-ce pas ? Il n’y en aura jamais un autre exactement comme eux.

Le vide qui s’ensuit, ceux d’entre vous qui ont perdu un partenaire savent de quoi je parle… Car la vie est partie et soudain il y a un trou vide là où ils étaient auparavant et rien ne le remplira à nouveau. C’est perçu ainsi. La vérité, c’est que le trou vide est à l’intérieur de l’esprit de la personne qui reste, et il supplie pour être rempli – pas par l’Être humain en vie qui respire – mais par les entités précieuses qui sont restées en arrière et qui sont désireuses de venir le remplir, et de vivre avec vous le reste de votre vie. Le saviez-vous? Tout le chagrin et le vide ont une solution toute trouvée après un laps de temps… La compassion de Dieu est totale et vous pouvez améliorer votre expérience de vie en profitant de ce qui est autour de vous si vous vous en donnez la permission. Mais beaucoup ne le font jamais… Ils se complaisent dans le chagrin jusqu’à ce qu’ils fassent eux-mêmes leur transition.

Donc, le processus de transition que vous appelez la mort, est ce dont nous allons discuter, mais d’une façon dont nous ne l’avons fait jamais auparavant, dans le but de vous donner quelques éclairages. Où est donc exactement Tante Martha? Tante Martha est morte. Elle est partie… Est-elle vraiment partie? Laissez-nous vous emmener à travers sa transition, pour que vous compreniez mieux la façon dont ça fonctionne, et de sorte que vous ne soyez pas effrayés. Discutons aussi de là où elle est, même après sa mort…

De notre point de vue, c’est simplement la fin de votre expression sur cette terre, et nous voyons ça d’une façon complètement différente de vous. Vous partez, soit parce que votre corps en a fini au niveau biologique, soit parce que vous êtes dans une impasse sur le plan spirituel. Est-ce que ce ne serait pas plus efficace, effectivement, de vous réincarner et de recommencer avec un corps jeune ? Il s’agit de la meilleure utilisation possible de votre lumière. Il s’agit du fait que la jeunesse, effectivement, a de l’énergie. Très souvent la mort est le résultat d’un accord, même si c’est un suicide, ou la mort d’un bébé… Tout étant approprié compte tenu de la raison pour laquelle vous êtes réellement ici. Mais chaque mort porte une énergie profonde pour les Humains qui restent. Avez-vous jamais pris ceci en considération? Il ne s’agit pas de votre mort, mais plutôt de ceux qui restent après votre départ.

Mais qu’est-ce qui arrive quand la transition se produit? Permettez-moi de vous le dire. Tout d’abord, vous ne partez pas tout de suite. Maintenant, vous le savez vraiment. Si je pouvais ouvrir le rideau magique et vous révéler ce qui vous est arrivé si souvent, ça violerait toutes les règles que j’ai devant moi. Car la peur de la mort vous empêche d’y pénétrer. Si vous saviez ce dont il s’agit, vous n’en auriez pas peur. Pourtant, même si vous n’en avez pas peur, la responsabilité que vous avez vis-à-vis des Humains autour de vous la maintient sous contrôle.

La première chose qui survient dans la mort, c’est la conscience qui se retire du physique, et d’une certaine façon, vous vous tenez à côté du corps 3-D et vous le regardez. Il y a vraiment une sorte de compréhension à ce moment-là. Quelquefois, il y a un peu de confusion, selon la sorte de mort dont nous parlons. Mais vous vous tenez là, en train de vous regarder. Une part de vous dit: « Je me rappelle ceci. » L’autre part est tellement reconnaissante du fait qu’il n’y ait aucune mort réelle qu’immédiatement la peur s’en va et que la curiosité et la perplexité la remplacent. Il n’y a aucune souffrance après votre retrait du physique. Votre esprit se retire du corps, qui doit maintenant mourir. Et mourir est vraiment une question d’ADN.

Nous vous avons dit que votre ADN est divin et que cet ADN a des morceaux et des parties interdimensionnelles. Nous vous avons dit que certaines parties sont divines. Certaines d’entre elles ont votre nom partout sur elles et vous ne pouvez pas partir avant qu’elles ne soient biologiquement mortes. Maintenant, dans la mort habituelle, le corps physique meurt plus lentement que la conscience. Cette chose que vous appelez l’âme n’est qu’un morceau et une partie de vous. Nous vous avons parlé de cela même dans le dernier channeling transcrit, appelé « Les multiples vous. »

Il y a beaucoup de parties interdimensionnelles en vous. Il y a celle qui est ici sur la planète et il y a le Soi Supérieur. Et puis il y a les morceaux qui ne viennent jamais sur la planète. Il y a des morceaux et des parties de vous dans ce que vous appelez un état quantique, partout dans l’Univers, et qui sont en fait impliqués dans des choses plus élevées pendant tout le temps où vous êtes ici. Ainsi, à l’intérieur du corps dans lequel vous vous promenez, seule une portion de votre totalité est là. Je vous dis ceci parce qu’un aspect de la mort est donc, en fait, une réunion ! C’est une de ces quelques rares fois où le Soi tout entier est là. La joie de la réunion est une très grande part de votre expérience de la mort. Vous avec vous. C’est un concept très difficile, mais c’est un concept que nous aimons présenter. Ça explique aussi pourquoi il y a une cérémonie.

Mais il y a une période de transition où toutes sortes de choses surviennent et elles ont des caractéristiques qui ont une incidence sur la question, « Où est Tante Martha? » En ce moment, Tante Martha se tient à côté de son corps. Donc, disons que Tante Martha est morte paisiblement à l’hôpital. Elle est là, en train de regarder son corps, et elle doit rester là jusqu’à ce que le corps tout entier meure. Cela peut prendre des heures, selon la température dans la pièce, ou ça pourrait prendre des jours. Mais, voyez-vous, l’âme de Tante Martha ne s’en soucie pas, parce que soudain, elle est dans un état interdimensionnel où le temps n’a pas de signification. Pas plus que la distance. Elle est suspendue, pourrait-on dire, dans un endroit où elle est très patiente, et en transition.

En matière de temps, des jours pour vous pourraient être un « battement de cil » pour elle. Et elle est là. Son essence reste donc jusqu’à ce que l’ADN expire et n’ait plus de vie. Et l’ADN attend la fin de l’alimentation et aussi que les déchets s’accumulent et tuent les cellules. C’est simplement de la biologie, et quand c’est achevé, elle peut continuer son chemin. Mais tant de questions surgissent concernant ceci, n’est-ce pas? … [Kryeon parle ici des états de coma et des transplantation; le lecteur intéressé peut référer à la source mentionnée au début du document]

Où est donc Tante Martha maintenant? Eh bien, elle se tient toujours à côté de son corps, attendant qu’il expire… En partie dans votre temps et en partie dans le temps angélique. Et ce moment est un moment magique pour elle, car Tante Martha est à moitié ici et à moitié ailleurs. Et c’est là où vous devez vraiment écouter. Il y a une énergie impressionnante autour de la transition, parce que cette énergie s’imprime sur la zone quantique alentour. La transition est un « tampon d’énergie » unique qui a un impact profond sur Gaia…

Bon, Tante Martha est presque prête à faire sa transition. Son âme se sent assez bien, elle aussi. Elle a eu assez d’expérience pour se rappeler où elle est. Maintenant, quelque chose de magique va se produire et c’est très, très difficile à expliquer. Nous en avons parlé il y a un moment. Être humain, écoute : l’Énergie n’est pas de la peinture ! L’énergie spirituelle n’est pas en 3-D. Vous « ne peignez pas une situation ou un Humain avec l’énergie spirituelle. » Au lieu de ça, l’énergie est dans un état quantique, particulièrement l’énergie de l’âme. En conséquence, elle s’imprime sur la Terre, sur l’Univers, pourrait-on dire, selon un mode hors du temps, et pas dans un quelconque lieu concret, comme vous avez tendance à le penser.

Les moments de transition de Martha sont, par voie de conséquence, imprimés dans les éthers de cet air que vous respirez. Ils ne sont pas localisés, puisqu’ils ne sont pas comme de la peinture, quand vous les appliquez à quelque chose ou quelque part. Ce n’est pas imprimé là où elle est morte. C’est partout. Nous vous disons donc ceci : la transition de Chaque Être humain sur cette planète a un attribut remarquable appelé, l’empreinte de la transition. Au moment de la véritable transition, quand on attend que le corps expire, là un marqueur cristallin interdimensionnel est généré par la planète. Que la mort soit rapide ou lente… Douce ou violente, cette énergie intemporelle est imprimée directement dans l’énergie de la planète! Elle est imprimée là parce que c’est un précieux moment de profondeur.

Où est Tante Martha ? Eh bien, elle est sur le point d’avoir une réunion. Nous appellerons ça la traversée Humaine. Elle est sur le point de faire le passage et quand elle l’aura fait, il va y avoir une réunion de groupe avec le restant de Tante Martha. Est-ce que vous suivez ? Je ne peux pas le décrire. C’est un cérémonial, hors de la 3-D, hors de l’espace. C’est un rassemblement d’énergies si profond que cette réunion laisse une marque sur l’énergie de l’Univers.

gifs arc en cielNous vous l’avons décrit auparavant comme étant le Hall d’Honneur. Mais avant qu’elle puisse aller là, elle doit se rendre dans un autre endroit, le lieu de la « comptabilité de l’âme » de la planète. C’est la Grotte de la Création – un endroit qui a les empreintes, sous une forme cristalline, de toutes les âmes en activité sur terre. Il lui faut laisser partir l’énergie du seul cristal portant son nom. C’est fait pour elle tandis qu’elle regarde. Elle n’a pas besoin de savoir quoi faire, mais c’est une seconde nature, parce que Tante Martha l’a fait bien des fois. Qu’y a t-il dans le Hall d’Honneur ? C’est la cérémonie de réunion de toutes les parties de Tante Martha, plus quelque chose à quoi vous vous attendez tous intuitivement… Une réunion avec ceux que vous avez perdus pendant que vous étiez sur Terre, bien qu’ils puissent être revenus sur terre et vivre actuellement une autre expression Humaine. Est-ce encore confus ?

Maintenant, au fait, vous êtes sur le point de perdre Tante Martha pour de bon. Je vais vous dire pourquoi et comment : c’est parce qu’une fois que les éléments de la divinité qui étaient habituellement Tante Martha se rassemblent, elle cesse d’exister dans la forme 3-D et devient l’ange qu’elle était tout du long, en réalité. Souvenez-vous, le nom Martha était son nom Humain de naissance, seulement pour sa visite actuelle. Une part de la sensation d’irrévocabilité que vous ressentez avec sa perte vient du fait que cette combinaison Humaine de biologie et d’esprit ne sera jamais répétée. Elle devient maintenant plus vaste – beaucoup plus vaste – et c’est alors que toutes sortes d’autres choses ont lieu. Souvenez-vous en : la seule chose qui reste de l’ancienne Tante Martha, être Humain sur la terre, c’est l’empreinte qu’elle a laissée derrière elle. Souvenez-vous en pour ce qui vient ensuite.

Cette ancienne Martha, maintenant l’ange Martha, pour faire simple, commence immédiatement les séances de planification pour revenir. « Eh, attendez une minute! » allez-vous dire. « Tante Martha nous a dit qu’elle ne reviendrait pas. » Oh, oui elle revient! Je vais le dire encore une fois. Les humains n’ont pas la totalité de l’image, et dans leur constante fatigue de la vie, souvent ils se rassemblent et s’auto-félicitent mutuellement pour un travail bien fait, et ils ont l’impression d’avoir passé le concours menant à une forme d’âme qui peut maintenant d’une manière ou d’une autre prendre une retraite bien gagnée. Vraiment, c’est très drôle à nos yeux! Car votre but universel est de continuer à revenir.

Quand vous arrivez de l’autre côté, et que la majesté, la splendeur et le souvenir de qui vous êtes et de pourquoi vous êtes venus vous sont à nouveau connus, ainsi que ce qu’est réellement le scénario terrestre (ce qu’aucun de vous ne sait vraiment), vous faites la queue (métaphoriquement) pour revenir! C’est alors que les nouveaux parents sont choisis, et que le groupe karmique est révélé une nouvelle fois. Il y a de très, très fortes chances pour que vous naissiez à nouveau dans une famille de quelqu’un que vous connaissiez sur la Terre, à moins que ce ne soit chez un parent proche. C’est ainsi que ça fonctionne. Les groupes Karmiques sont maintenus ensemble afin d’interagir avec les attributs karmiques qu’ils sont censés revisiter, si c’est approprié. Ceux-ci ne sont pas des leçons, mais plutôt des améliorations. C’est-à-dire que lorsque vous avez du karma avec une autre personne, ça peut être un karma d’amour ou de partenariat. Il n’est pas question de qui a fait ça à qui, dans le but de prendre votre revanche, ce que certains pensent qu’est un attribut karmique. Il ne s’agit pas de ça. Le karma est une danse d’énergie et un puzzle qui améliore votre vie, pas quelque chose qui la rend difficile.

À présent, permettez-moi de vous ramener à cette empreinte que Martha a laissée derrière elle. Cela induit une grande partie de ce que vous voyez aujourd’hui, et pourtant vous ne savez même pas ce que c’est. « Est-il possible, Kryeon, que l’énergie psychique puisse entrer en contact avec Tante Martha? » Absolument. Ca se fait tous les jours, mais voici où ça devient compliqué. Préparez-vous à un casse-tête mental. Avant tout, dès que Tante Martha a transcendé, même tandis qu’elle attendait que sa biologie meure, elle est devenue interdimensionnelle. Tout en devenant interdimensionnelle, Tante Martha vivait tout ce que vous appelleriez des vies passées, toutes à la fois. Au moment où elle a traversé le voile, elle était « toutes les vies ». Alors que Tante Martha se tenait là, elle a commencé à comprendre qu’elle était aussi 30 ou 40 Humains de plus… Tous ayant auparavant vécu sur la terre avec son « âme » racine comme conscience.

Quand vous sortez du temps linéaire, toutes les couches de ce que vous considérez comme des vies passées sont activées et deviennent réelles. Donc, la grande question n’est pas: « Où est Tante Martha? » mais plutôt: « QUI est Tante Martha? » Vous êtes en face d’une grande énigme : si vous êtes un médium et que vous entrez en contact avec elle, vous devez isoler qui elle est de tous les autres qui ont partagé son âme, et qui pourraient en fait revenir sur Terre, la partageant à nouveau en ce moment en tant que Tante Martha réincarnée. Commencez-vous à voir la complexité de tout ceci?

Vous êtes là avec le médium, souhaitant entrer en contact avec Tante Martha de l’autre côté du voile, comme si d’une certaine manière elle maintenait tout ce qui était Humain, et comme si elle était à présent dans un fauteuil à bascule dans le ciel en train d’apprécier une boisson fraîche, et comme si ça allait rester ainsi pour toujours. C’est là où entre en scène l’empreinte de la transition dont nous vous avons parlé. Chacune de ses vies en transition a laissé une empreinte. Donc ces médiums, avec leur capacité de contacter les morts, doivent faire le tri dans les expressions de l’âme de Tante Martha. Ils ont besoin de parler spécifiquement à l’expression de Tante Martha (une parmi beaucoup). Quand ils le font, ils parlent seulement à l’énergie imprimée lors de la mort transitionnelle. Même si vous souhaitez beaucoup parler à Tante Martha de l’autre côté du voile, vous ne le pouvez pas, puisqu’il n’y a pas de Tante Martha là. Mais il y en a toujours une sur la Terre… L’énergie de la transition, engrammée dans Gaia.

« Kryeon, quelqu’un qui parle aux morts peut-il découvrir l’endroit où le trésor est enterré? » Oui! Voyez-vous, l’empreinte de Tante Martha est éternelle, elle contient la conscience de qui elle était et a toujours toute l’information sous forme de l’empreinte de son âme. Tout est là. Elle a toujours la conscience de tout ce qu’elle a fait sur terre en tant que Tante Martha et si elle a des secrets concernant l’endroit où se trouve le trésor, le médium peut être capable de les obtenir.

Cette empreinte existe pour toujours. Vous pouvez parler à cette empreinte à n’importe quel moment, selon le talent du médium et sa dimension inter-dimensionnelle. Mais il est important de réaliser que vous communiquez seulement avec l’empreinte de la transition de Martha. La prochaine fois où vous verrez ceci se passer – ce qu’on appelle parler aux morts – observez les réponses que le médium reçoit, car elles sont toutes semblables.

« Tante Martha, comment vas-tu? »
« Je suis joyeuse » dit Tante Martha.

« Comment c’est, de l’autre côté, Tante Martha? »
« J’apprends des choses » dit-elle.

« Décris ce qui t’entoure. »
« C’est sombre, mais je n’ai pas de crainte. »

« Tante Martha, peux-tu nous dire où se trouve le trésor? »
« Bien sûr. Il est enterré dans l’arrière-cour, sous l’orme. »

Elle a toute l’information terrestre qu’il faut, mais si vous voulez savoir comment elle est, il se peut qu’elle dise: « Je vous aime » car ceci est toujours dans son esprit dans son état transitionnel… Quelque chose d’imprimé sur cette planète et qui est là pour toujours. Elle ne peut pas vous dire non plus où elle est, parce qu’elle n’est pas dans une réalité qui puisse avoir du sens pour vous ou pour elle. Nombre de ceux qui ont entendu ceci appliquent immédiatement une perception 3-D et disent: « Tante Martha est coincée ! Réunissons un groupe de prière et décoinçons-la! » À nouveau, si vous appliquez la peinture de la 3-D sur cette réalité, alors vous partirez avec une compréhension limitée.

Sachez aussi que, selon la couche de l’empreinte de transition à laquelle le médium a accès, cela peut créer une réponse différente de la dernière communication. Ce n’est pas de la peinture, qu’on applique et qui sèche, puis qui est vue. Au lieu de ça, c’est une énergie dynamique, donnant l’impression que c’est en temps réel (ce n’est pas le cas), et elle a beaucoup de couches de réalité. Je vous dirai seulement que sa partie terrestre demeure. C’est la partie à laquelle parle le médium. Pour le médium, toute la communication a l’air d’exister maintenant. Mais l’empreinte vous donnera toujours l’impression que c’est maintenant. Elle existe dans un état intemporel, inter-dimensionnel.

Laissez-moi vous dire quelque chose que vous devriez aussi savoir au sujet de l’empreinte. Si certains dans la famille étaient affligés au point de laisser cette empreinte entrer dans leur conscience et leur coeur, ils pourraient charrier cet incroyable chagrin de sa mort pendant très longtemps. L’empreinte va rester avec eux aussi longtemps qu’ils la nourriront. Une partie de cette empreinte peut être ramassée et prise sous forme de peur, de chagrin, de déception et de colère par quiconque veut l’absorber. Ou ça peut être pris sous forme d’amour, de libération, de paix et de solution. L’empreinte de la transition est flexible, parce qu’elle est dans un état quantique. Saisissez-vous ce que je vous dis ici ? Combien d’entre vous charrient les résidus de l’empreinte transitionnelle de quelqu’un sous la forme d’un perpétuel chagrin ? On dirait que ça reste encore et encore, et la personne ne peut tout simplement pas surmonter la mort. L’expérience de la transition est à ce point puissante qu’elle peut influencer votre vie pendant très longtemps, presque comme une énergie ayant une « vie propre ».

gifs arc en cielLaissez-moi de vous dire quelque chose d’autre qui peut expliquer certaines choses très affreuses et effrayantes pour beaucoup d’entre vous: c’est l’énergie de ce que vous appelez les spectres. Les spectres sont très souvent le résultat de cette transition de la mort. Mais souvenez-vous … Ça ne ressemble pas à de la peinture. Donc ce n’est pas nécessairement localisé. Votre mental veut penser que c’est en 3-D, qu’une « énergie de spectre » reste à certains endroits, mais ce n’est pas le cas. C’est partout et n’importe où sur la Terre si vous souhaitez y accéder. Une famille peut déménager dans une maison, et ils sentent cette empreinte horrifique d’une mort, et ils ont très peur. Alors ils déménagent dans une autre maison. Bizarrement, le spectre (l’empreinte) semble y aller avec eux! C’est parce qu’ils y ont activement participé et ont produit de la peur autour de cela. Ils l’ont nourri.

La peur est une énergie très puissante qui attire toutes sortes de choses, et dans ce cas, c’était si puissant que cela a permis à l’empreinte de faire partie des vies de la famille. Elle sera avec eux où qu’ils aillent, jusqu’à ce qu’ils cassent le lien de la peur… Parce qu’ils l’ont accepté dans leur façon de vivre. Les exorcistes ne s’occupent pas de méchantes entités (bien qu’ils puissent penser qu’ils le font). Ils s’occupent des énergies de l’empreinte Terrestre qui se manifestent dans ce que l’exorciste veut « voir et croire ». Un vrai exorciste est celui qui se spécialise dans l’élimination de la peur.

Ces empreintes ne ressemblent pas à de la peinture. Elles ne déteignent pas non plus sur vous. C’est simplement de l’énergie qui reste, mais elle est interdimensionnelle, donc elle se comporte bizarrement à vos yeux, et ressemble aux sciences occultes pour ceux qui souhaitent qu’il en soit ainsi. L’empreinte transitionnelle est une partie puissante et belle de la planète, car elle est comme un souvenir de chaque Humain ayant jamais marché avec vous, et elle est nécessaire pour la vibration de la planète. La peur ou la joie sont dans l’oeil du créateur (vous) et comme tant de choses inter-dimensionnelles, elle peut être aimée (les anges) ou crainte (les spectres), mais entre les deux, l’énergie réelle est très semblable.

Je ne vous dirais pas ces choses s’il n’en était pas ainsi. Cette information vous est donnée afin que vous compreniez la beauté du système. Sentez-vous joyeux qu’une partie de toute vie demeure et qu’on puisse lui parler. Bien que l’empreinte semble être « une bande », jouée seulement quand on y a accès, ce n’est pas du tout comme ça. C’est vraiment Tante Martha, suspendue dans le temps, dans un état inter-dimensionnel, imprimé sur la mémoire cristalline de la planète. Elle n’est pas « coincée » non plus, comme certains voudraient vous le faire croire. Ce système est beau, profond et ressemble à un puzzle pour votre perception linéaire 3-D. Mais de même que vous acceptez que Dieu puisse être dans beaucoup d’endroits en même temps, de même changez votre façon de penser et acceptez que Tante Martha soit de la même énergie… Faisant partie de la Terre à jamais.

Est-ce qu’un médium peut contacter un Humain assassiné et lui demander ce qui est arrivé? Oui. C’est la même chose, ils n’aura accès qu’à l’Humain en transition, et n’obtiendra que ce que cet Humain savait à ce point.

Tout cela se rassemble sous la catégorie consistant à comprendre le soi inter-dimensionnel. Car vous tous avez aussi vos empreintes personnelles sur la Terre. Aussi difficile que cela puisse paraître, vous pouvez aussi y accéder, et même y prendre quelque sagesse et des talents que vous aviez l’habitude d’avoir, et les appliquer dans votre vie actuelle. J’appellerai ça « puiser dans l’Akash ». Ça peut vous permettre de penser différemment au sujet de la mort, mais surtout ça vous fait penser différemment quant à la vie. Ça fait partie du système qui améliore la vie Humaine. Ça fait partie du système construit pour vous donner la paix et pas le chagrin. Ça fait partie du système construit pour honorer votre divinité et créer quelque chose qui était là sans que vous le sachiez.

Alors où est Tante Martha? Autant qu’elle puisse l’être, elle est juste là, faisant partie pour toujours de la Terre, et disponible. C’est ainsi avec toutes vos vies, aussi, car la vibration Humaine est ce qui mène tout sur cette planète, et elle est responsable de ce qui arrive en ce moment… la possibilité réelle de créer la paix sur Terre et d’entrer dans la renaissance de 2012 avec des Artisans de Lumière bien informés, sans peur et sages dans les choses de la Terre, tant 3-D qu’inter-dimensionnelles.

C’est un espace sacré ici, vous le savez.

Kryeon

Traduction de Nicole Mocellin
Uniformisation, adaptation et mise en page du texte par Jean-M. Gobeil
Site : http://jean-marie44.conceptforum.net
Site : http://kryeon.oldiblog.com

Publié dans:CHANNELING, La MORT, MEDIUM |on 23 avril, 2012 |Pas de commentaires »

Invitation FORUM de discussion

 BONJOUR A TOUS ET TOUTES !

Invitation FORUM de discussion dans 2007 - PREDICTIONS 150157_979163764_coeur-rouge_H224046_L

Pour ceux qui apprécient ce blog et les autres, vous pouvez nous rejoindre sur Le forum que je viens de créer, c’est un nouvel espace de discussion supplémentaire et complémentaire….

Voici son adresse : http://devantsoi.forumgratuit.org/        

       Venez nombreux ! Je serai heureuse de vous y accueillir !

Vous pourrez toujours reprendre des éléments contenus sur ce blog afin de pouvoir en discuter ensemble sur le forum !

Je vous dis donc à TRES BIENTOT !

877c29ca dans 2008 - PREDICTIONS

Ectoplasmes et Médiums


Le spiritisme est considéré comme la forme contemporaine d’invocation de l’esprit des morts et, à ce titre, l’héritier d’une tradition de nécromancie qui remonte à l’antiquité. Les communications se font par l’intermédiaire d’un médium en état de transe, à l’aide de divers supports tels que les tables tournantes, le Ouijal’écriture automatique, etc.

Ectoplasmes et Médiums dans MEDIUM John_Beattie_Eugene_Rochas_seanceLa forme la plus aboutie est la matérialisation d’une substance, de nature indéterminée appelée ectoplasme (ou périsprit pour Allan Kardec), qui peut prendre des formes variées, censées représenter la manifestation d’un défunt. Bien que relatée par de nombreux témoins dignes de foi, l’existence des ectoplasmes n’a jamais été scientifiquement démontrée. À l’évidence, les apparitions des supposés revenants ectoplasmiques sont souvent constituées de morceaux de gaze ou de tissus légers entourant des photographies ou des dessins. Beaucoup de médiums on été surpris en pleine fraude manifeste. Le médium Florence Cookréussissait l’exploit de provoquer, par trucage, la manifestation d’un ectoplasme extrèmement réaliste (on pouvait le toucher et même lui prendre le pouls !) appelé « Katie King », qui n’était autre que Florence Cook elle-même déguisée.

Les ectoplasmes se distinguent fondamentalement des fantômes dans la mesure où, exclusivement émis par le corps du médium, ils n’ont aucune autonomie, et disparaissent dès sa sortie de transe.

Selon le docteur Geley, président de l’Institut métapsychique international, la substance primordiale se présente sous deux aspects principaux : substance solide ou liquide et substance gazeuse, cette dernière étant prédominante. Les manifestations étaient fréquemment accompagnées d’une odeur d’ozone. Souvent légèrement phosphorescentes, ces émanations pouvaient parvenir à se condenser et se transformer en mains, visages, etc. Comme l’indique le professeur Richet :« Pour ce qui est de la substance des matérialisations, nous sommes dans une ignorance effroyable, douloureuse ».

L’existence des ectoplasmes n’a jamais été démontrée de façon irréfutable. Les nombreuses photographies prises pendant les séances spirites, qui se réalisaient généralement dans une obscurité totale propice aux trucages, font apparaître des formes qui sont, à l’évidence, des morceaux de gaze ou de tissus légers, entourant parfois des photographies ou des dessins. La quasi-totalité des médiums, et particulièrement la célèbre Eusapia Palladino, ont été surpris à plusieurs reprises en flagrant délit de trucage. En dépit des contrôles, cette dernière arrivait à libérer une main ou une jambe, ou bien parvenait à déplacer des objets légers en les prenant au lasso avec un de ses cheveux.

192px-Medium-Eva-Carriere-1912 dans POLTERGEISTS et LEGENDESLes chercheurs sérieux n’ont jamais nié la possibilité d’être victimes de fraudes. Le professeur Richet consacre un chapitre entier de son Traité de métapsychiqueà la « Fraude dans les expériences d’ectoplasmie ». Mais la plupart estimaient que, dans certaines circonstances, toute tricherie avait été impossible.

Ses manifestations ont été étudiées pendant plusieurs années par le physicien William Crookes, membre puis président de la Royal Society. Home produisait surtout des mains et – cas a priori unique – le faisait en pleine lumière. Crookes relate ainsi une de ses expériences :

« Une petite main d’une forme très belle s’éleva d’une table de salle à manger et me donna une fleur; elle apparut puis disparut à trois reprises différentes, en me donnant toute facilité de me convaincre que cette apparition était aussi réelle que ma propre main. Cela se passa à la lumière, dans ma propre chambre, les pieds et les mains du médium étant tenues par moi pendant ce temps. » « Les mains et les doigts ne m’ont pas toujours paru être solides et comme vivantes. Quelquefois, il faut le dire, ils offraient plutôt l’apparence d’un nuage vaporeux condensé en partie en forme de main. »

Si beaucoup d’explications rationnelles ont été avancées à l’époque pour expliquer les prodiges réalisés par Daniel Dunglas Home, personne n’a réussi à prouver qu’il avait effectivement triché

Pour les sceptiques, essentiellement représentés par les mouvements rationalistes et zététiques, tenants du scepticisme scientifique, ces phénomènes, qui défient les bases de la physique et de la raison, ne peuvent avoir été réalisés que grâce à des techniques d’illusionnistes qui ont réussies à abuser les observateurs les plus avertis. Ce point de vue, appliqué à l’ensemble des phénomènes paranormaux, est partagé par une large partie de la communauté scientifique.

Publié dans:MEDIUM, POLTERGEISTS et LEGENDES |on 13 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Médiums

 Il y en a plusieurs qui font de la publicité – spécialement sur le web – selon laquelle ils peuvent communiquer avec ceux de l’autre côté ou bien qu’ils peuvent accéder aux Archives Akashiques. Ne croyez jamais aucune de ces publicités où vous lisez que, pour une petite ou grosse somme d’argent, des informations sur un récent disparu ou bien sur vos précédentes incarnations peuvent vous être révélées. Ne croyez pas ça un seul instant parce que 99.9% de ces gens qui font de telles réclames sont tous des imposteurs. Si quelqu’un demande de l’argent pour un tel service, vous pouvez alors être sûr que cette personne est un imposteur, pur à 100%! C’est parce que la personne réellement entraînée ne prendra pas d’argent pour ces questions occultes puisque cela abaisserait ses vibrations personnelles. C’est quelque chose de vraiment tragique que tant de publicités qui apparaissent ne soient que des attrape-nigauds qui n’en veulent qu’à votre argent durement gagné et à rien d’autre! La majorité des prétendus médiums ne peuvent communiquer qu’avec des entités malfaisantes qui lisent simplement l’aura des gens et savent ainsi exactement quoi dire. Ces entités malicieuses se moquent de nous les humains en prétendant être un esprit-guide, un être récemment disparu ou quoi que ce soit d’autre que la personne cherche à savoir. Lisez les Esprits Guides sur cette page pour plus d’informations.

Le point de vue personnel du Dr. Rampa est celui-ci : si une personne annonce ce qu’elle peut faire pour vous en termes séduisants et à peu de frais, il vaut mieux s’en méfier. Il y a de nombreuses personnes qui sont véridiques mais vous pouvez en croire mon expérience personnelle, il est vraiment rare qu’une telle personne fasse de la publicité. Souvenez-vous aussi que les gens qui ont ces si merveilleuses prétentions de pouvoir aller dans l’astral pour vous et ainsi voir vos archives etc. etc., eh bien, vous ne pouvez avoir aucune preuve de la véracité ou de la fausseté de ce qu’ils vous rapportent. Ainsi, pour être prudent, il vaut beaucoup mieux ne pas avoir affaire à ces gens qui font de telles publicités mais plutôt méditer parce que si vous méditez vous pouvez obtenir les résultats que vous voulez. Vous vous connaissez mieux que personne et vous vous connaissez assurément beaucoup plus que quelqu’un qui va vous charger une couple de dollars pour tel ou tel service.

RAMPA, le site : http://www.lobsangrampa.org/

Publié dans:MEDIUM |on 6 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Spirites et la mort

POURQUOI LES SPIRITES N’APPREHENDENT PAS LA MORT.

 La doctrine spirite change entièrement la manière d’envisager l’avenir. La vie future n’est plus une hypothèse, mais une réalité ; l’état des âmes après la mort n’est plus un système, mais un résultat d’observation. Le voile est levé ; le monde gifs bougiesspirituel nous apparaît dans toute sa réalité pratique ; ce ne sont pas les hommes qui l’ont découvert par l’effort d’une conception ingénieuse, ce sont les habitants mêmes de ce monde qui viennent nous décrire leur situation ; nous les y voyons à tous les degrés de l’échelle spirituelle, dans toutes les phases du bonheur et du malheur ; nous assistons à toutes les péripéties de la vie d’outre-tombe. Là est pour les spirites la cause du calme avec lequel ils envisagent la mort, de la sérénité de leurs derniers instants sur la terre. Ce qui les soutient, ce n’est pas seulement l’espérance, c’est la certitude ; ils savent que la vie future n’est que la continuation de la vie présente dans de meilleures conditions, et ils l’attendent avec la même confiance qu’ils attendent le lever du soleil après une nuit d’orage. Les motifs de cette confiance sont dans les faits dont ils sont témoins, et dans l’accord de ces faits avec la logique, la justice et la bonté de Dieu, et les aspirations intimes de l’homme.

 Pour les spirites, l’âme n’est plus une abstraction ; elle a un corps éthéré qui en fait un être défini, que la pensée embrasse et conçoit ; c’est déjà beaucoup pour fixer les idées sur son individualité, ses aptitudes et ses perceptions. Le souvenir de ceux qui nous sont chers se repose sur quelque chose de réel. On ne se les représente plus comme des flammes fugitives qui ne rappellent rien à la pensée, mais sous une forme concrète qui nous les montre mieux comme des êtres vivants. Puis, au lieu d’être perdus dans les profondeurs de l’espace, ils sont autour de nous ; le monde corporel et le monde spirituel sont en perpétuels rapports, et s’assistent mutuellement. Le doute sur l’avenir n’étant plus permis, l’appréhension de la mort n’a plus de raison d’être ; on la voit venir de sang-froid, comme une délivrance, comme la porte de la vie, et non comme celle du néant.

 Extrait de LE CIEL ET L’ENFER SELON LE SPIRITISME par Allan Kardec

Lire le livre en son entier ici http://spirite.free.fr/ouvrages/ciel.htm

Publié dans:ESPRITS, MEDIUM |on 15 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

La Psycho-pictographie



La Psycho-pictographie est une forme d’expression de l’Art Médiumnique. Elle utilise les vibrations émises par les formes géométriques et les couleurs utilisées pour réaliser l’œuvre picturale.
 

Nous savons depuis longtemps, pour l’avoir mesuré, que les tableaux dans les musées, chez les particuliers, émettent des énergies perceptibles, pour la plupart, jusqu’à quelques centimètres de la toile.

Par contre, lorsqu’il s’agit d’œuvres médiumniques, il en est tout autrement, car telles des piles, ces œuvres sont véritablement « chargées énergétiquement » par les Esprits qui président à leur réalisation.
Ces charges énergétiques sont mesurables jusqu’à des distances de 3 ou 4 mètres, selon les mesures effectuées par des spécialistes de la NASA et autres organisations compétentes.

La Psycho-pictographie dans ARTISTES PEINTRES 220px-Theo_van_Doesburg_Counter-CompositionV_%281924%29Personnellement, lors de prises de vues que j’ai réalisées chez Valdelice Salum à São Paulo, où je la photographiais devant des œuvres auxquelles elle tenait particulièrement, j’ai ressenti une très forte douleur / pression à la poitrine, au niveau du 4ème chakra. Cette douleur n’était pas insupportable mais largement suffisante pour me faire reculer, alors que je me trouvais à env. 2 mètres de la toile en question, comme pour me dire : « tu vois ce ne sont pas des histoires, ce que tu ressens dans ta chair… ! ».

La physique nous a appris, il y a longtemps, que les « couleurs » que nous voyons avec nos yeux de chair, correspondent à des radiations énergétiques de fréquences précises.

Étant donné que les physiciens nous ont démontré, il y a déjà un siècle de notre temps terrestre, que la matière en temps que telle, comme nous nous la représentons dans nos croyances, n’existe pas et n’est en fait qu’un état vibratoire. Nous, êtres humains,
nous ne sommes en fait que des êtres bioénergétiques.

Bio, parce que d’une constitution biologique, correspondant à notre vie sur la Terre, dans la 3ème dimension et, Énergétique, parce qu’énergie, parcelle de l’Énergie Universelle.

Nous sommes donc avant tout un « état vibratoire ». De ce fait, il devient tout à fait concevable qu’une charge énergétique, qu’elle provienne d’une granule homéopathique, d’une onde sonore ou d’une œuvre picturale chargée énergétiquement puisse agir sur nous.
 

Jean-Paul Thouny                          Lire la suite….. 

Publié dans:ARTISTES PEINTRES, MEDIUM |on 10 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

Qu’est-ce que l’Art Médiumnique ?


L’art médiumnique est une forme de communication entre le monde de l’Esprit et celui des incarnés, les être humains vivant sur la Terre en l’occurrence. Cette forme de communication s’appuie sur une approche artistique afin de toucher plus facilement la sensibilité enfouie au fond de chaque être. 

 
La communication médiumnique existe depuis la nuit des temps, qu’on l’appelle « canalisation », « communication intuitive » ou « télépathie »… peu importe, il s’agit de la même chose.

Qu'est-ce que l'Art Médiumnique ? dans ARTISTES PEINTRES 220px-Anne_Vallayer-Coster_-_Attributes_of_Painting%2C_Sculpture%2C_and_Architecture_-_WGA24263Ce type de communication par la pensée, d’Esprit à Esprit (incarné ou/et désincarné), certains d’entre-nous, ici sur la Terre, l’ont déjà expérimentée et développée depuis de nombreuses années. Par contre, cette faculté latente chez tout un chacun est sur le point d’être redécouverte et, sera le mode de communication de tout le monde, après le passage – très prochain – dans la 5ème dimension. (article : l’
Inframonde universel).

Il n’y a donc rien d’exceptionnel à cela, si ce n’est que nous allons retrouver ces facultés oubliées.

L’art médiumnique n’est donc rien qu’une communication « par la pensée » d’Esprit à Esprit, exprimant des sensibilités artistiques. Dans cette démarche, « l’artiste incarné » ne se considère pas comme un artiste au sens premier du terme, mais simplement comme un intermédiaire, un médium, au travers duquel, le véritable artiste – désincarné, lui – s’exprime. Dans ce rôle, l’humain, incarné, devient un instrument au service de l’Esprit qui exprime son art à travers lui.

Bien sûr, certains diront : « ce ne sont que des sensations imaginaires, mais en fait, c’est l’artiste qui s’est éveillé chez cette personne… ». Alors, comment expliquer « rationnellement », de façon bien « cartésienne », le travail de
Valdelice Salum, cette médium-peintre Brésilienne – dont nous parlerons ci-après – qui, à 70 ans, analphabète, incapable de dessiner le moindre croquis, peint depuis 30 ans des œuvres merveilleuses… ?
Et puis elle n’est pas a première… Qui n’a pas déjà entendu parler de Victor Hugo, Sébastien Sardou, Hélène Smith, Madge Gill, Augustin Lesage, et beaucoup d’autres…220px-African_culture dans MEDIUM

L’art médiumnique que nous présenterons ci-après avec Valdelice Salum, peut s’exprimer de diverses manières : 

      • peinture, appelée aussi « psycho-pictographie »
      • dessin, gravure
      • musique, par ex. : « La musique venue des étoiles, avec Steve Human »
      • écriture (poésies…)
      • sculpture
      • …


En fait toute forme d’expression artistique peut servir de support à l’Art Médiumnique, qui n’est en fait qu’un mode de communication agissant au moyen de vibrations pour interagir avec la sensibilité artistique enfouie au plus profond des êtres humains. 

par Jean-Paul Thouny……..   Lire la suite ici…..   

Publié dans:ARTISTES PEINTRES, MEDIUM |on 9 décembre, 2011 |Pas de commentaires »
12345

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3