Archive pour la catégorie 'MARIE-MADELEINE'

Une Reconnaisance de l’Elue

 

Cher monsieur Gélis,

Je vous prie de bien vouloir m’excuser, mais je ne sais vers qui me tourner. J’ai entendu dire que les questions spirituelles n’avaient pas de secret pour vous. Et aussi que vous étiez un bon chrétien. J’espère qu’il en est ainsi. Des cauchemars, des visions de Notre Seigneur sur la Croix me tourmentent depuis des mois. Il m’a visité. Il m’a donné ses souffrances.

Ce n’est pas pour moi que je vous écris, mais pour ma petite Maureen, ma fille. Elle hurle la nuit, et me décrit les mêmes cauchemars. C’est une très jeune enfant. Comment cela peut-il lui arriver ? Comment puis-je y mettre un terme avant qu’elle n’éprouve les mêmes souffrances que moi ?

Voir ma fille dans cet état m’est intolérable ; sa mère m’en rand responsable, et menace de m’enlever mon enfant pour toujours. Aidez-moi, je vous en supplie. Dites-moi ce que je dois faire pour sauver ma petite fille.

Soyez remercié,

 

ELUE 

Ne juge pas ta mère trop durement, Maureen, lui disait-elle doucement. Bernadette t’aime. Sa malédiction est peut-être de t’aimer trop. Mais elle a eu la vie dure, et elle a changé. Tu comprendras quand tu seras plus grande.

L’arrivée d’Easa à Jérusalem fut surveillée par toutes les autorités de la ville, des prêtres du Temple à la garde de Pilate. Les Romains étaient sur le qui-vive, à cause des fêtes de Pâques. Ils redoutaient un soulèvement ou une émeute, provoqués par une résurgence du sentiment national juif. Et comme les zélotes nous accompagnaient, Pilate ne pouvait agir…..  

[…] Il est important de savoir qui était Judas Iscariote pour comprendre sa relation avec moi, avec Easa et avec les enseignements du Chemin. C’était un zélote, comme Simon. Il désirait ardemment libérer nos rivages des Romains. Il avait tué pour cette cause, et il était prêt à tuer encore. Jusqu’à ce que Simon l’amène à Easa.

Judas a embrassé notre foi, mais sa conversion au Chemin ne fut ni rapide ni facile. Il venait d’une famille pharisiens, et respectait la Loi à la lettre. Jeune homme il avait suivi Jean et il se méfiait de moi. Avec le temps, nous sommes devenus amis et même frère et sœur, grâce à Easa, le grand pacificateur. Pourtant, en certaines occasions, les anciennes manières de Judas reprenaient le dessus, ce qui n’allait pas sans causer une tension parmi les disciples. Il avait une autorité naturelle, qu’Easa admirait, à l’encontre de certains autres. Mais je compatissais avec Judas. Son destin, comme le mien, était d’être incompris.

Judas croyait que nous devions profiter de chaque occasion d ‘élargir notre influence, et que nous y arrivions en distribuant de l’argent aux pauvres. Easa le nomma trésorier et lui confia la responsabilité d’engranger les dons qui nous permettaient d’aider les nécessiteux. Il s’acquitta de sa tâche comme l’homme intègre et consciencieux qu’il était. Mais il était aussi ennemi de tout compromis.

Notre plus grave dispute eut lieu le soir où j’entrepris d’oindre Easa, à Béthanie, dans la maison de Simon. Je pris une jarre en albâtre qui nos avait été envoyée d’Alexandrie. Elle était emplit d’un onguent coûteux et parfumé. J’en rompis le sceau et passai le baume sur le front et les pieds d’Easa, en le proclamant Messie selon les traditions de notre peuple et selon le Cantique des cantiques, tel qu’il nous fut transmis par le roi Salomon. Pour nous tous, ce fut un moment de haute spiritualité empli d’espoir et de symbolisme.

Mais Judas se mit en colère, et il me réprimanda devant tout le monde. « Ce baume coûte cher ; scellé, il nous aurait rapporté une grosse somme d’argent, qui aurait dû faire partie de ce que nous collectons pour les pauvres ».

Je n’eus pas à me défendre, car Easa le fit pour moi. Il désapprouva Judas. « Tu auras toujours des pauvres, dit-il, mais moi, tu ne m’auras pas toujours. Et permets-moi de te dire une chose ; partout dans le monde où l’on prêchera mon exemple, l’on prêchera aussi le nom de cette femme. Laisse-la faire, au nom de tout ce qu’elle a souffert pour nous ».

Cet incident prouvait que Judas ne comprenait pas totalement les rituels sacrés du Chemin et conforta dans leur opinion ceux qui ne lui avaient jamais fait entièrement confiance. Comme je l’ai dit, je ne lui en veux absolument pas, ni pour cet acte, ni pour aucun autre. Judas avait le caractère fort et bien trempé, il fut toujours fidèle à lui-même.

Aujourd’hui encore, je le pleure.

Chez Francesca :MARIE MADELEINE – LE LIVRE DE L’ELUE

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 22 septembre, 2016 |Pas de commentaires »

Le retour de Marie

 

MARIEComme tous les humains, Marie a vieilli. Comme tous les humains, un temps est venu où elle a compris que ses jours étaient comptés. Les jeunes ne pensent pas vraiment à ce sujet, mais avec la notion de temps linéaire, cette réalité 3-D devient de plus en plus évidente avec l’âge. C’est le subconscient – ou le cerveau – qui commence à s’ennuyer de son chez-soi. Donc, Marie savait indirectement qu’elle allait bientôt retourner chez elle.

À ce moment-là, Marie avait ses propres enfants et ils étaient beaux. Toutefois, la plupart d’entre eux ne savaient pas dessiner ou peindre! Ils étaient tous nés en égalité d’être, mais ils n’avaient pas tous les mêmes expériences et connaissances acquises des vies antérieures. Ils avaient leurs propres facultés individuelles. Votre individualité, non pas votre personnalité, est formée par les expériences de vos vies antérieures. Voilà pourquoi, dès la naissance, vous êtes si différents les uns des autres.

Il était maintenant temps que Marie retourne chez elle. Ce n’est pas une histoire triste, pour la très grande majorité d’entre vous qui m’écoutez ou me lisez, en ce moment

Au moment de son départ, Marie était entourée de sa famille. Ils ont célébré sa vie, au lieu de la pleurer. Ils avaient apporté quelques-unes de ses magnifiques peintures dans la chambre d’hôpital, les peintures qui avaient touché les cœurs et les âmes de tant de personnes. Chers Êtres Humains, pourriez-vous vraiment vous asseoir et pleurer, devant de telles merveilles? Bon nombre d’entre vous pleureraient de joie, car ils auraient l’impression de toucher le visage de Dieu, en face de ces oeuvres d’art. Pensez à toute l’énergie qu’elle a laissée sur la planète! Selon sa propre individualité et son propre processus, elle connaissait Dieu.

Dès que Marie eut quitté son corps physique, elle s’est retrouvée dans la Caverne de la Création. Selon votre notion de temps, il faut trois jours pour retourner chez vous, de l’autre côté du voile. Marie a désactivé son cristal. Pensez au contenu de ce cristal, même après avoir été désactivé! Il a l’énergie et les expériences de toutes les vies que Marie a vécues sur la planète, incluant celle-ci, ainsi que son art. Elle a quitté la planète sans rien apporter des énergies de ce cristal. Tout est resté sur Terre.

Prenez bien note de ceci. Ce cristal a contribué à l’augmentation des vibrations de la planète Terre. Même si Marie a quitté l’incarnation, il continue à travailler pour elle. Commencez-vous à percevoir l’image globale? Vous qui êtes assis ici ou en train de lire ces lignes, vous pensez que vous êtes très « ordinaires ». Eh bien! Pensez au travail que vous avez effectué au cours de votre vie. Pensez à celles et ceux que vous avez aidés, car chacun de vous l’a fait! Pensez-y… Et n’oubliez pas que tout reste ici, sur votre planète. Vous pouvez penser que vous Êtes ordinaires, mais croyez-moi… Quand je vous dis que lorsque vous retournez chez-vous, la planète va toujours se souvenir de votre présence ici. Quel système! Quel honneur pour la vie Humaine!

Comme toujours, j’étais là pour accueillir Marie, lors de son retour de notre côté du voile. Il semblait que cela n’avait duré qu’un moment. Oh, ce fut une grande fiesta! Après s’être réintégrée dans l’énergie de ce que vous appelez Dieu, elle a dit : « Comme il fait bon d’être à nouveau chez-soi. » De notre côté du voile, l’entité appelée Marie a cessé d’exister, mais elle existe encore dans cet endroit très sacré qui parle de la structure cristalline de la Terre.

Commencez-vous à comprendre votre grandeur, vous, les Êtres Humains? Oui, je sais, plusieurs ne me croient pas! Vous êtes une partie de Dieu et une partie de l’histoire de cette planète. Très étonnant, n’est-ce pas? C’est pourquoi nous vous baignons les pieds.

Nous devons maintenant partir. Vous allez peut-être vous permettre de croire à QUI et à CE que vous êtes vraiment. Ce système va peut-être commencer à devenir sensé, selon votre vérité individuelle. C’est une opportunité qui vous est présentée, afin que vous puissiez vous libérer de certaines choses qui étaient là, à votre arrivée sur Terre… Ces choses que vous ne souhaitez pas rapporter, lors de votre retour chez vous. Que diriez-vous de vous libérer de la peur? Je vous connais, et je sais à qui je parle.

Aimeriez-vous être libre comme le vent? Que dire du pardon? Savez-vous pardonner une trahison? Je vous connais, et je sais à qui je parle. Aimeriez-vous laisser aller la tristesse, la peine et le chagrin? N’ayez crainte. Osez pousser sur cette porte qui est dans votre for intérieur, car il y a une connexion qui vous attend. Quand ce sera fait, toutes ces choses vont commencer à disparaître par elles-mêmes. Vous devenez des Êtres Humains de plus en plus équilibrés. Non pas des anges incarnés qui deviennent de plus en plus religieux ou spirituels, mais plutôt des Êtres Humains équilibrés et pleins de joie au cœur.

Et c’est ainsi.

Kryeon
Traduction et/ou interprétation de Jean-M. Gobeil
Site : http://kryeon.oldiblog.com

Publié dans:CHANNELING, JESUS, MARIE-MADELEINE |on 23 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

La vérité prévaut sur la pensée incorrecte

 

MarieAu cours des premiers mois de sa vie sur Terre, Marie montre qu’elle va être une artiste… Une grande artiste. À noter que les talents artistiques de Marie ne sont pas un don du hasard. Ils proviennent des connaissances acquises et méritées au cours de ses vies antérieures. Les Êtres Humains transportent leurs attributs d’une vie à l’autre. Ces derniers vont bien au-delà de la généalogie et de la biologie de leurs parents. Savez-vous que dans votre société politiquement correcte, l’on vous dit que tous les Êtres Humains naissent en égalité d’être? Informez-vous auprès de parents ayant plusieurs enfants. Ils vont vous dire que chacun est différent, que chacun a sa propre individualité. L’un peut être chanteur, alors que l’autre ne peut pas chanter du tout. L’un peut être intéressé à la lecture, alors que l’autre ne pense qu’à danser. Les parents regardent ces différences énormes, et ils se disent : « Comment est-ce possible? » Ce n’est peut-être pas politiquement correct, mais c’est la vérité. Regardez les craintes que certains de ces individus ont, quand ils naissent. Quelques-uns sont craintifs et « insécures ». Ils s’accrochent à des choses qu’ils ont vécues avant de revenir ici.

Demandez à une mère comment il se fait que l’un a peur de son ombre, alors que l’autre s’en fiche éperdument. Cela fait partie du système, et c’est approprié. En effet, vous êtes tous dotés du même pouvoir de changer les attributs de vos vies antérieures et de votre nouvelle naissance, car vous naissez en égalité d’être. Toutefois, vous arrivez avec les bagages de vos vies antérieures, sauf les individus qui en sont à leur première incarnation. Ces derniers arrivent avec ce qui pourrait être appelé « les attributs de l’ignorance ». Ils sont faciles à repérer. Ce sont les Êtres Humains qui sont toujours bouleversés par la manière dont les choses fonctionnent, et ils ne s’habituent jamais tout à fait au comportement des Humains envers les autres Humains, sur cette planète. C’est la vie où ils apprennent « à marcher sur Terre dans un corps physique », et à comprendre le fonctionnement de ce système.

Marie est encore un bébé et elle fait ce que font les enfants. Saviez-vous qu’à cet âge, vous pouvez voir les énergies qui sont autour de vous? Parlez-en à des mères! Vous est-il déjà arrivé d’avoir un enfant dans les bras, alors qu’il semblait voir quelque chose dans le coin? Son visage rayonnait. Il riait et s’amusait follement. Il semblait jouer avec ce quelque chose qui était dans le coin. Vous avez regardé dans ce coin, mais il n’y avait rien! Bon nombre d’entre vous savent de quoi je parle, n’est-ce pas? Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se passait? Les nourrissons peuvent encore voir de l’autre côté du voile. Cette vision disparaît après un certain temps (quelques mois). Cela fait partie de leur survie. C’est une partie de leur chez-soi qui reste avec eux, pendant qu’ils se transforment en un autre type d’amour – l’amour humain. Ensuite, les choses inter-dimensionnelles finissent par disparaître, mais vous avez tous vu ces choses, à partir de votre naissance.

Nous allons vous faire un résumé de la vie de Marie. Elle est devenue une grande artiste, mais elle ne s’est pas occupée d’ésotérisme ou de spiritualité (enseignante du Nouvel-Âge). Kryeon n’a jamais été présent dans sa vie. Elle n’a jamais lu aucun de ses livres et elle n’a jamais assisté à une réunion comme celle-ci. Cependant, elle était effectivement en mesure de guérir les gens, avec son art. Elle était une artiste peintre de renommée internationale. Sa connexion spirituelle passait par son art. Elle disait : « Je peins seulement ce que je ressens. » Elle ressentait son Soi-Supérieur à chaque coup de pinceau qu’elle appliquait sur la toile.

Je vous propose de lire channeling « L’histoire d’une vie sur Terre », 12 avril 2008
The Story of Mary – « One Life » 
Traduction et/ou interprétation de Jean-M. Gobeil

SITE : http://kryeon.oldiblog.com

Publié dans:CHANNELING, MARIE-MADELEINE |on 12 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

MESSAGE de Marie-Madeleine

reçu par Nicole Dhuin, 

     

Portail-de-Marie-Madeleine

Ma petite soeur, ouvre ton coeur. Ma petite soeur, Je suis moi aussi à tes cotés, Moi Myriam, Marie de Magdala, Marie-Madeleine, tels sont les noms que l’on me donne. Mon vrai prénom était aussi Myriam, Marie comme Sa Mère. Tu n’étais pas encore prête à m’accueillir car il restait encore en toi quelques restes de ces faux enseignements que cette église t’a apportés. Marie, Mère de Jésus et aussi femme de Joseph, Marie Mère de famille nombreuse, tu n’as eu aucun mal à l’admettre ; mais Marie, une autre Marie, femme, épouse de Jésus lui-même, tu n’y avais même jamais pensé. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant car ces hommes d’église ont tellement vanté le célibat qu’ils ont fait en sorte que je sois la grande oubliée de cette belle histoire. 

            Maintenant les temps sont venus de rétablir la Vérité. La femme doit maintenant retrouver sa vraie place à côté de l’homme. La vie est équilibre, équilibre des énergies masculines et féminines. Regardez autour de vous. Dans le monde végétal et dans le monde minéral, les deux énergies sont équilibrées. Rien ne se fait, rien ne peut se faire l’une sans l’autre. L’homme ne deviendra pas Homme s’il renie le pouvoir de la femme. Pouvoir ne veut pas dire Autorité, Mainmise sur l’homme. Les deux énergies doivent maintenant s’harmoniser. L’homme ne sera jamais Homme s’il refoule la force féminine en lui et la femme ne sera jamais Femme si elle développe trop – comme elle a tendance à le faire actuellement – l’énergie masculine qu’elle détient aussi en elle. Vous avez été créés avec ses deux forces en vous et vous êtes sur cette terre pour les équilibrer, pour les harmoniser. Mais vous n’êtes pas fait pour vivre seuls dans vos coins respectifs. L’homme est fait pour vivre avec la femme et la femme est faite pour vivre avec l’homme. Je le répète en harmonie. 

            Regardez les oiseaux dans le ciel. Quels beaux couples ils font. Ils s’aiment, se respectent, s’entraident. Prenez exemple sur eux. Et je pourrais vous donner beaucoup d’autres exemples. Ouvrez les yeux et vous les verrez. L’homme est le seul animal à se combattre lui-même et cela doit maintenant changer. Jésus et moi formions un couple comme il y en avait beaucoup jadis. Nous avions choisi de vivre l’un et l’autre dans la Lumière et pour la Lumière. Nous nous épaulions. Il M’enseignait et à ma façon, je L’enseignais aussi. 

            Petite soeur, tu ne pouvais continuer ta route sans me re-connaître. Ce temps est venu maintenant. La famille est réunie. Pour votre sécurité, nous n’avons pu parler ouvertement de toutes ces choses durant des siècles. L’amour entre les hommes, l’amour terrestre est le reflet de l’Amour Divin. Dieu créa l’homme et la femme disent les écritures pour s’aimer, se respecter et procréer. Jésus, comme beaucoup, est venu vous montrer le Chemin ; Il ne pouvait qu’être équilibré dans sa vie personnelle et j’ai eu le grand honneur, la grande joie de partager cette vie comme de nombreuses vies avant celle-ci. Nous sommes deux âmes sœurs et avions choisi ce rôle public. 

            Maintenant, il est temps de redonner la vraie valeur de l’énergie féminine, il est temps de revaloriser le rôle de la femme. Rien ne pourra sauver cette planète si les hommes et les femmes n’unissent leurs forces dans l’amour. Et celui-ci ne doit pas être qu’intellectuel. Il faut le vivre.           

            Tel sera le message que Moi, Marie-Madeleine, te demande de transmettre et d’inclure dans l’un de tes livres*.

* Message inclus dans le livre « Messagère de Marie » de Nicole Dhuin.
 

Cet article peut être diffusé à la condition qu’il soit reproduit dans son intégralitésans aucune modificationet en gardant le nom de Nicole Dhuin.

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 1 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Marie-Madeleine, une initiée maitre de l’énergie de la Déesse

Marie madeleine

 Les prêtres patriarcaux juifs et leurs femmes s’opposaient de plus en plus ouvertement à l’adoration de la Mère divine, la Shékinah sacrée. En jouant le rôle d’intermédiaires entre le chercheur et Dieu, les prêtres cherchaient à régir la capacité inhérente des individus d’avoir une connaissance directe de Dieu à l’intérieur d’eux-mêmes.

Ils se méfiaient, et souvent, abhorraient les manières d’entrer en relation directe avec la Shékinah. Ils méprisaient Isis, Inanna et les autres représentations de la Grande Mère, à défaut de pouvoir se servir de la Déesse à leurs propres fins. Les femmes qui étaient solidement ancrées dans les vieilles traditions matriarcales étaient perçues comme une menace parce qu’elles ne pouvaient être dominées facilement et qu’elles détenaient des pouvoirs que la prêtrise convoitait pour elle-même.

Par conséquent, bien des hommes en position d’autorité religieuse regardaient ces femmes de haut et les considéraient comme des tentatrices responsables de la chute du genre humain et de la corruption de la chair. La plupart des maris traitaient leurs femmes et leurs filles comme des possessions ignorantes et de virtuelles esclaves au service de leurs plaisirs physiques et de leur besoin d’héritiers.

On appliquait souvent aux femmes qui étaient connues pour leur adoration de la Déesse les étiquettes de prostituées et de femmes aux mœurs légères.  Les femmes étaient porteuses d’une énergie créative et intuitive très forte qui ne devait pas servir au simple plaisir sexuel. En réalité, Marie-Madeleine était maitre de l’énergie créative de la kundalini et fut capable de démontrer la fonction essentielle de cette énergie à certains hommes.

Cependant, les enseignements et pratiques qu’elle dirigeait furent mal compris et elle fut traitée de prostituée. Marie me reconnut comme initiée [au culte d'Isis], du fait que je portais à mon bras le bracelet d’or en forme de serpent… Il est ironique que j’aie ensuite rencontré les yeux de ceux qui furent des disciples [de Jésus], qui me jugèrent et décidèrent que j’étais une prostituée. Cette opinion s’est perpétuée au fil de générations de croyants.

Le manuscrit de Marie-Madeleine, T. Kenyon et J. Sion

Publié dans:MARIE-MADELEINE, SEXUALITE |on 29 novembre, 2015 |Pas de commentaires »

Lorsque Marie-Madeleine entre au temple d’Isis

0.file521cd1d1518381Marie-Madeleine : J’ai su dès ma naissance que j’étais différente et ma mère le savait aussi, Dieu merci, ou devrais-je plutôt dire : Déesse merci ! C’es parce qu’elle a reconnu ma différence qu’elle m’a amenée au temple d’Isis afin que j’y sois instruite des mystères de la Grande Déesse, la Mère cosmique. Cette instruction a consisté en de longues heures de méditation.

Ces séances étaient parfois accompagnées d’une musique de tambours, de harpes et d’autres instruments, au son desquels nous accomplissions des mouvements harmonieux produisant des états de conscience modifiés qui ouvraient les portes intérieures. Libérée des contrainte sud monde physique, je voyageais alors dans le cosmos sur les ailes d’Isis et c’est durant cette période de formation que je me suis retrouvée souvent sur Arcturus. Transportée par Isis, j’y accédais en traversant un trou de ver formant un canal entre deux mondes très distants l’un de l’autre et pourtant très porches dans la conscience.

On m’a appris à harmoniser mon esprit de manière à pouvoir entrer dans ces autres mondes par ma seule volonté.

C’est durant ce cycle de formation et de service au temple que j’ai découvert mes racines arcturiennes. J’ai alors vécu un étrange paradoxe pendant un certain temps puisque j’étais une humaine en formation pour devenir une prêtresse tout en possédant une identité arcturienne ; Il y avait en moi un décalage entre l’humaine et l’émanation. Néanmoins, plus je comprenais le sens de cette émanation, plus j’en appréciais les dons … et les difficultés.

Je me manifeste ici afin d’aider ceux et celles qui possèdent une émanation arcturienne ou autre. Votre destin est unique ; vous devez mener une existence humaine tout en sachant que vous êtes plus que cela et en utilisant vos dons spéciaux sans trop attirer l’attention sur vous. Les humains, n’en doutez pas, se méfient collectivement des émanations provenant des autres mondes. Certains d’entre vous se savent porteurs d’un immense trésor que personne ne reconnaît. D’autres ont dévoilé leurs dons à des personnes qui les ont ensuite trahies par ignorance ou par simple méprise sur ces pouvoirs.

Tous ceux et celles qui portent une émanation font face à ce dilemme, et mon histoire ne diffère pas de la vôtre. J’espère néanmoins que mon récit vous aidera à mieux comprendre votre situation et à trouver en vous une voie par laquelle vous pourrez apprécier pleinement votre émanation.

Sous sa forme la plus simple, une émanation est une énergie possédant sa propre intelligence. Dans mon cas, il s’agissait d’une émanation arcturienne.

Ma réaction énergétique aux situations était donc arcturienne et non humaine, tout comme l’était également l’intelligence que j’employais parfois pour résoudre des problèmes. Pour mes frères et sœurs humains, cela semblait un peu étrange, mais pour ceux qui possédaient des aptitudes psychiques il était évident que j’étais dotée d’une émanation. Les émanations confèrent aux individus des  comportements extérieurs qui diffèrent de la nature humaine et qui lui sont même parfois contraires.

Au Temple d’Isis, j’étais heureuse que la grande prêtresse reconnaisse non seulement mon potentiel, mais aussi mon émanation. Elle était bien préparée pour faire face à un être comme moi. Ce n’était pas facile pour elle car j’étais une tête forte, ce qui résultait de mon émanation car les Arcturiens sont des êtres d’action, toujours prêts à affronter les conflits sans la moindre hésitation. Elle m’apprit donc la patience et me dévoila mon émanation par de profondes méditations que nous faisions ensemble dans le sanctuaire intérieur du temple.

Au bout d’un an, elle m’annonça que ma formation prendrait une nouvelle direction ; je serais initiée à la magie sexuelle d’Isis et aux profonds mystères alchimiques d’Horus. J’ai les larmes aux yeux en relatant cette histoire car je me rappelle tout l’amour et tout le respect que j’avais pour cette instructrice en cette période d’insouciance qui précédait celle de mon travail dans le monde.

La magie sexuelle d’Isis était considérée comme une vois hautement sacrée. Elle impliquait l’utilisation de l’énergie sexuelle pour transformer la conscience personnelle, éveiller le serpent dormant à la base de la colonne vertébrale et lui faire ériger le Djed, la voie sacrée des chakras, dans les centres cérébraux supérieurs, ouvrant ainsi la prote sur d’autres mondes et unifiant la conscience personnelle par le mariage sacré dans le sanctuaire intérieur du cerveau.

Je ne savais pas à l’époque pourquoi mon instructrice avait modifié l’orientation de ma formation, mais je l’ai compris quand j’ai rencontré Yeshua. Je pensais que l’on m’entraînait pour devenir une grande prêtresse. Jamais je n’aurais pensé que je deviendrais une prêtresse de la haute sexualité ni que j’emploierais cette connaissance en union avec un mâle qui deviendrait mon époux. Je croyais avoir adopté le célibat. Les grandes prêtresses cultivaient leur énergie sexuelle jusqu’au paroxysme, jusqu’à ce que la tension les projette dans un autre monde. Je pensais que c’était là ma voie et je fus donc très étonnée quand on me dit que je serais initiée aux mystères de la magie sexuelle d’Isis.

Lorsque j’eus complété ma formation artistique et scientifique en sexualité et en alchimie d’Horus, mes instructrices jugèrent que j’étais bien préparée à la tâche. Après l’initiation finale faisant de mois une grande prêtresse de la magie sexuelle d’Isis, ma principale instruction me conduisit au sanctuaire intérieur, où elle me donna un bracelet en forme de serpent, un symbole faisant de moi, pour ceux qui le connaissaient, une haute initiée et une maîtresse de la magie sexuelle d’Isis.

Le jour où j’ai rencontré Yeshua près d’un puits, je portais ce bracelet et ma mère, Marie, également une initiée d’Isis, l’a reconnu. Quand je les ai regardés tous les deux dans les yeux, j’ai compris pourquoi mon instructrice du temple avait modifié le cours de ma destinée. L’émanation que je portais en moi et qui était dormante depuis toutes ces années entamait alors une mission planifiée longtemps avant mon incarnation de femme humaine et qui impliquait la sainte trinité formée par Yeshua, sa mère et Marie, et moi-même. Ces mots me font d’ailleurs sourire.

La principale caractéristique dont je veux vous faire part au sujet des émanations est l’amnésie. Je savais que j’étais différente des autres, mais j’ignorais pourquoi exactement. Ma mère le savait également et, quand elle m’a amenée au temple d’Isis, la grande prêtresse aussi s’en était aperçue. En passant des soins de ma mère à ceux de la grande prêtresse, j’ai amorcé un nouveau chapitre de mon existence. A ce moment-là, je ne comprenais pas mon émanation et je ne la comprenais pas non plus lorsque j’ai traversé le portail d’Arcturus dans un état de conscience altéré. Quand mon instructrice m’a prise sous son aile et m’a dévoilé progressivement mon émanation, j’ai commencé à en comprendre le sens, mais je trouve encore curieux à ce jour de ne pas l’avoir entièrement compris avant d’avoir regardé Yeshua dans les yeux. J’ai été stupéfaite par ce contact et mon cœur a chaviré d’amour pour lui. Bouleversée, j’ai regardé sa mère dans les yeux et elle m’a aussitôt reconnue. J’ai compris instantanément tout le sens de mon émanation ainsi que le but de ma mission. Quelle ironie du sort !

En nous découvrant mutuellement, il devint vitre évident pour Yeshua et pour moi que nous avions une mission commune à remplir. Il le ferait publiquement tandis que je resterais dans l’ombre, ce qui ne me posait aucun problème et ne m’en pose toujours pas. La mission impliquait que je transfère à Yeshua les pouvoirs cosmiques qui m’avaient été conférés par les mystères d’Isis.

mariemadeleine_grotte_stebaumeDans nos relations intimes, nous entrions tous les deux en tantra supérieur et nous nous retrouvions plusieurs fois à deux endroits en même temps, nos corps extatiques entrelacés dans l’extase sexuelle tout en accomplissant aussi des rituels de puissance sur Arcturus. Nous entrions parfois dans une chambre de régénération, utilisant ainsi la technologie arcturienne pour nous renforcer sur le plan humain. Lors deux personnes ayant une émanation semblables s’unissent, elles peuvent accéder à un grand pouvoir et à une intense créativité. Quand nous étions seuls ensemble, nos partagions des états extatiques que les mots ne sauraient décrire. Nous volions ensemble dans les plus hautes sphères. Lorsque j’étais seule avec Yeshua, lion du monde, je vivais les moments les plus satisfaisants de ma vie.

Nous étions toutefois en mission dans ce monde et je pourrais en parler longtemps, mais ce n’est pas le sujet de cet entretien. 

En tant que femme humaine, je comprends les besoins du cœur et je suis contente que la civilisation arcturienne prête enfin attention à ce dilemme. J’ignore comment il sera résolu, mais j’ai confiance que la solution qui viendra de cette civilisation sera intelligent et éminemment créative.

A tous ceux et celles qui portent une émanation d’un autre monde, je souhaite à la fois la grâce et le bonheur sur cette planète des plus intéressantes, bien qu’encore primitive. Puisse votre émanation se révéler une bénédiction pour l’humanité et puisse votre expérience sur cette Terre se révéler une bénédiction pour vous.

Marie-Madeleine

 

Extrait du message de Marie-Madeleine retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

   Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

 

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 28 juillet, 2015 |Pas de commentaires »

L’ ORDRE DE LA MADELEINE

MADELEINE

Pour ceux parmi vous qui lisez ces lignes, peut-être faites-vous partie de l’Ordre de la Madeleine, bien que vous ne puissiez ne pas en être conscients. Nous sommes cette future génération qui fut tenue sacrée puis ensemencée il y a longtemps par ces personnes et d’autres encore. Nous sommes ces semences arrivant enfin à maturité. Dans cette maturité, nous nous éveillons maintenant, encore une fois à notre mission de vie, celle de servir.

Nous n’avons plus besoin d’être liés par des incarnations et des couches de vœux de silence et de non-divulgation. Nous sommes la voix collective des Madeleines et nous sommes venus pour être libérés et pour prendre notre envol, maintenant, à notre époque.

ASPIRATIONS

Que le linceul couvrant et réduisant au silence le Christ

Et la Madeline soit doucement, mais sûrement, retiré

Dans la maturité du temps – de l’époux comme de l’épouse,

Etres essentiels, historiques et mythiques.

Que tous ceux et celles qui ont sauvegardé l’héritage

Du christ-Madeline trouvent un doux repos et laissent aller

La douloureuse tension qui consiste à garder des secrets

Sour serment et à mourir en martyrs.

Que les mystères de la Madeleine partagés ici éveillent et

Libèrent le Christ enseveli dans chaque poitrine.

Que leurs vois soient clairement reçues et qu’elles

Dissolvent les barrières entre les genres ainsi que les frontières

Entre les croyances.

Que les guerres faites en leur nom prennent fin et s’effacent à

Jamais des mémoires.

Elle, Lui et leur ADN codé continuent de vivre dans

Chaque incarnation – l’humanité est leur descendance

Par le lien du sang.
Puissions-nous nous éveiller à la sérénité et à la vérité

De l’Unité que nous partageons tous, embrassant et

Nourrissant le Christ / La Madeleine vivant en nous

Et en « l’autre ».

Vivons éveillés dans notre rêve ; que cesse toute la souffrance.

Puissions-nous entendre la Voix dans les voix de ceux qui

Proclament la Grande Paix.

Que ce livre serve de portail et mène à l’étreinte infinie

Du Bien-aimé.

En union mystique, au-delà du rivage le plus lointain

D’Avalon, permettons-nous d’être honorés.

Amen et amen.

Extrait de Anna la voix des Madeleines retranscrit par Francesca du blog  http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 8 juillet, 2015 |Pas de commentaires »

La Flamme de la Résurrection

 

Outil merveilleux et mal connu,

 

100862130_oParce que la fête de Pâques s’annonce, il est judicieux de se repencher sur ces énergies qui nous inondent et qui renforcent nos liens avec notre Père/ Mère Divin. 

Pâques représente le moment où Jésus, trois jours après sa crucifixion, réapparait vivant à sa mère Marie et à ses disciples. La fête de Pâques célèbre donc la Résurrection de Jésus. 

La Résurrection est un concept miraculeux et bien souvent mal compris. Au-delà de l’allégresse provoquée par le retour de Jésus, il s’agit là d’un enseignement bien plus profond et bien plus fondamental que ce qui a été véhiculé au fi l des temps. 

Dans les Royaumes Célestes, là où la vie est éternelle, là où la splendeur illumine Tout ce qui Est, là où la souffrance et la maladie n’ont pas leur place, le pouvoir de la Résurrection n’est pas nécessaire. Quand l’Humanité évolue dans l’harmonie, l’amour, la révérence, aucune distorsion ne peut s’installer et aucune décadence ne peut se manifester.

Parce que l’homme depuis bien longtemps patauge dans les affres de l’ignorance, de la destruction et du non amour, il a cristallisé une telle densité en lui et autour de lui, que cette densité l’a étouffé au point d’avoir créé la dégénérescence puis la mort ! 

En raison de cette terrible densité et en raison des nombreux dysfonctionnements créés depuis des éons par l’humanité, il était très difficile pour la Planète d’ascensionner. Sans guérison ou épuration préalable, son Ascension aurait été alors accompagnée de douleurs et de souffrances insoutenables. 

La Terre avait donc, véritablement besoin d’une aide efficace, d’un outil puissant, pour ressusciter tout ce qui avait été gravement endommagé. Sans cette Flamme de Résurrection, il était difficile, voire impossible pour l’Humanité de réintégrer sa délicieuse Divinité. 

Alors, conscientes du déclin dévastateur, certaines âmes incarnées ont lancé un appel aux Royaumes Célestes pour obtenir une assistance qui permettrait une puissante guérison. L’Humanité avait besoin d’être propulsée vibratoirement afin qu’elle puisse s’ouvrir à la connaissance libératrice et s’unir à sa Divine Présence.. C’est alors que, en réponse à cet appel, l’Univers a offert à l’humanité cette Flamme Sacrée toute particulière. 

Cette Flamme détenait et détient le Pouvoir de restaurer, de réparer et surtout de redonner vie à ce qui a été gravement atrophié, détérioré, invalidé et qui semble donc moribond.

Cette Flamme, dès lors qu’elle est invoquée et sollicitée de façon régulière, revivifie chaque électron de nos quatre corps et restaure la vie en notre essence. 

La Flamme de La Résurrection a été ancrée pour la première fois sur Notre Terre Mère par Krishna. Krishna a éprouvé une telle compassion envers l’Humanité que l’une de ses missions consistait à apporter à l’Homme ce merveilleux outil. Il savait que les habitants de la Terre avaient besoin de restaurer tant d’aspects que seule la Flamme Vert-émeraude de la guérison ne suffirait pas. 

Puis, Jésus (Sananda) et Marie-Madeleine, conscients qu’il était urgent d’utiliser cet outil puissant, ont ravivé cette Flamme Sacrée et ont enseigné le pourvoir de cette énergie ancrée par Krishna. 

C’est ainsi que Jésus ressuscite Lazare, ou se ressuscite lui-même. Il fait totalement appel à cette fréquence. Lui-même affirmait : « JE SUIS la Résurrection et la Vie, JE SUIS la

Perfection de mon plan Divin qui se manifeste Ici et Maintenant. » 

En invoquant la Flamme de la Résurrection qui flamboie d’un sublime rouge-orangé, nous réamorçons le Plan Divin de chacun. Cette activité de Lumière est toujours crucifix ion aux alentours de Pâques. Il est fondamental de redonner vie, de revitaliser ce qui a été abimé afin que nos corps restaurés puissent intégrer avec facilité notre magnifique Présence JE SUIS et ainsi créer des miracles ! 

par Aurélia Louise Jones – Extrait du magazine « Vivre sa Légende » n° 47

Publié dans:JESUS, MARIE-MADELEINE |on 2 février, 2015 |Pas de commentaires »

La Flamme de la Résurrection est entièrement Gratuite et Illimitée

images (2)« Permettez- moi de vous entretenir du pouvoir de la Résurrection qui signifie la restauration à une condition normale. Cette compréhension fait de la connaissance issue du miraculeux, une loi active qui permet à ceux qui l’utilisent d’être restaurés dans toute leur plénitude. Témoignant de l’action de la Flamme de Résurrection dans les corps de ceux qui ont été ressuscités de la mort ou de ceux subissant des conditions physiques extrêmes, nous voyons que la mort laisse place à la Vie, la condition normale de chaque âme. 

Prenez l’exemple du bulbe dormant, enfoui dans le sol durant le long hiver, entre neige et glace, qui peut être ramené à la vie par la Flamme de la Résurrection à chaque printemps donnant ensuite, vigoureusement, des pousses et des plantes belles et odorantes ; quel grand espoir pour vous tous ! De la même façon qu’un simple bulbe peut extérioriser son concept immaculé grâce à la Flamme de Résurrection, vous pouvez aussi extérioriser votre maîtrise. 

En fait, vous pourriez le faire d’une manière bien plus grandiose, en prenant le temps de bien l’invoquer quotidiennement dans votre vie, pour vos projets, pour vos jardins et pour tout ce que vous voulez créer et ressusciter. 

Le principe est le même pour le bulbe comme pour la vie de chacun d’entre nous. Chaque année, durant la période de Pâques, la Flamme de Résurrection est crucifix d’une façon plus importante pendant plus de quarante jours, afin de créer les miracles du printemps pour la nature, les humains et toute vie sur la Planète. La Flamme de Résurrection est également disponible le reste de l’année pour toute personne qui veut l’utiliser et l’invoquer. Son invocation est gratuite et illimitée. … 

Prenez maintenant un instant pour vous laisser percevoir la Flamme de Résurrection se consumant en vous. Invoquez-la pleinement jusqu’à pouvoir la ressentir. La simple affirmation « JE SUIS la Résurrection et la Vie » nous a été offerte lors de notre incarnation. 

Ce fut une clef d’une grande importance et nous sommes si reconnaissants d’avoir reçu le cadeau de cette affirmation. A l’aide de cette simple phrase, nous avons construit un égrégore tel que cela nous a permis de ressusciter le corps de Jésus après sa crucifixion… 

Vous savez que la graine du Plan Divin et de la Destinée attend de s’enflammer et de s’extérioriser pour faire de chacun d’entre vous, pas à pas, des Êtres de Conscience Christique. Cette graine en vous est de loin beaucoup plus puissante que la minuscule amande dans le cycle du crocus ou de la Violette précoce. Acceptez notre cadeau, la Flamme de Résurrection, et utilisez- la pour découvrir ses merveilleux pouvoirs créateurs de Miracles !! » 

Extrait du Magazine « Vivre sa Légende » n° 47

Marie-Madeleine et Jésus par Aurélia Louise Jones

Publié dans:JESUS, MARIE-MADELEINE |on 17 janvier, 2015 |Pas de commentaires »

Un changement Victorieux de la Conscience

 

 

téléchargement (1)Alors que vous lisez cet article, merci de prendre du recul par rapport au chaos que reflète le monde extérieur, chaos qui affecte les coeurs et les esprits de l’humanité. Ce que nous voyons dans les médias est orchestré par certains humains déchus qui ont donné leur pouvoir à leur égo. L’ego humain est un aspect fragmenté de la conscience de l’humanité, et cet ego fait tout son possible pour maintenir le contrôle et pour nous empêcher de manifester les schémas de perfection de la Nouvelle Terre. 

Ce qui se manifeste dans le monde extérieur (monde de l’illusion) est temporaire et toute tentative de bloquer notre Ascension dans la Lumière va échouer. La manifestation tangible de la Nouvelle Terre est Notre Divine Destiné et le Nouveau Monde existe déjà dans le monde de la cause. L’Unité, La Révérence pour toute vie, et l’Amour Divin qui transfigure, associés aux vibrations de la Nouvelle Terre sont à chaque heure et chaque seconde magnétisés dans le monde de la Forme grâce à tous les humains dont la conscience est éveillée. 

Les Êtres de Lumière des Royaumes de la Vérité Illuminée nous recommandent d’être vigilants sur ce qui se passe sur Terre. Ils nous demandent d’être la solution et de ne plus faire partie du problème. Si nous portons notre attention sur le chaos, nous nourrissons le chaos. Si nous nous relions à la divinité qui flamboie en nos coeurs, et si par le pouvoir de nos pensées, de nos croyances, de nos actions et de nos émotions nous renforçons la matrice du Nouveau Monde, nous devenons alors La Solution : Dieu en action. Rappelez-vous, nous sommes fils et filles de Dieu multidimensionnels et nous fonctionnons simultanément dans divers plans et  différentes dimensions. Le plan physique de la Terre que nous pensons si réel est en fait le moins réel de toutes les dimensions. Le plan physique de la Terre est le dernier plan à manifester ce qui a pris place dans le Monde de la Cause. 

Même si des gens puissants tentent de contrôler ce qui se passe dans le monde, il est important pour nous de réaliser que ces âmes récalcitrantes ne représentent qu’une fraction minuscule des 7,5 milliards de personnes qui existent sur cette planète. Chaque jour, partout dans le monde, des milliards de personnes, d’une manière ou d’une autre, portent leur attention sur une puissance supérieure et invoquent la Lumière Divine dans leur vie. Ces invocations pures et sincères sont toujours entendues et sont toujours exaucées. En lisant les mots emplis d’espoir qui suivent, gardez votre coeur ouvert et souvenez vous : « … La Lumière de Dieu est TOUJOURS Victorieuse et que VOUS êtes cette Lumière! » 

Une bascule victorieuse de la CONSCIENCE

OUI, Votre Présence JE SUIS a joué un rôle crucial lors des événements qui ont pris place depuis deux décennies. Si pour certains cela semble nouveau, en fait cela ne l’est pas. Vous vous êtes préparé depuis des vies pour réaliser cette facette du Plan Divin. Le Royaume Céleste souhaiterait que vous sachiez que, avec l’intervention divine de votre Présence JE SUIS, vous avez participé à l’élaboration de la Nouvelle Terre.., et … vous avez réussi. 

Le « Congrès Mondial et Annuel sur l’Illumination » est un événement qui a débuté lors de la Convergence Harmonique en 1987 et qui se poursuit depuis 27 ans. Ce  conclave sacré est conçu pour répondre aux urgences de l’heure et il représente une réponse à l’appel de toutes les lumineuses intentions de l’Humanité. De ce fait, chaque année, le Royaume Céleste évalue la Lumière qui a émané de l’humanité envers le monde au cours des 12 derniers mois. Ensuite, ces Etres de Lumière déterminent comment cette Lumière peut être utilisée afin de remplir une mission divine qui assistera efficacement l’humanité dans son processus d’évolution. 

Une fois que cette décision est prise d’En Haut, une des missions se révèle et ainsi, l’une d’entre elles fut d’organiser le « Congrès Mondial et Annuel de L’ILLUMINATION ». Un événement international est alors prévu, et une Coupe collective de la conscience de l’humanité est créée, véritable calice de lumière. Grâce à ce calice, la lumière Divine peut accomplir cette facette du Plan Divin.

 

2013 fut  l’année “UNE” de la Nouvelle Terre. 

images (1)Cette année là, la Compagnie des Cieux a déterminé que le besoin le plus pressant pour l’humanité était, pour ceux dont la conscience est éveillée, d’aider nos frères et soeurs qui souffrent, tant ils sont enfermés dans leurs misères et leur ignorance. Cet enfermement les coupe de leur Divinité et notre travail consiste à les assister en leur permettant de redécouvrir qui Ils sont vraiment. Cette situation a empêché ces précieuses âmes de se souvenir de qui elles sont, de ce fait, elles ne peuvent percevoir l’extraordinaire opportunité que vit la Terre. Sans cette connaissance, ces âmes « ignorantes » ne peuvent saisir l’envergure des événements que l’humanité traverse et ne peuvent comprendre qu’elles ont la capacité de transformer leurs vies et d’être enfin heureux. 

En Janvier 2013, l’objectif du 27ième Congrès Mondial de l’ILLUMINATION était de rassembler des âmes venant du monde entier afin d’assister l’Humanité. Ainsi, ce regroupement, porté par LA Présence JE SUIS de chacun, avait pour mission d’élever au maximum la conscience de nos frères et soeurs en souffrance.. Cet objectif ne pouvait prendre place que si tout cela était aligné avec le Plan Universel et en accord avec les Lois Divines. Pour se faire, la Présence Divine de chaque âme devait s’impliquer tout en étant à l’écoute de ce qui était juste pour chacun. 

La cérémonie d’ouverture du 27ème Congrès a commencé à Tucson, en Arizona, dans la soirée du 10 Août 2013. Il y avait environ 700 artisans de Lumière présents (dont certains venaient de 38 états des USA et les autres de 19 pays étrangers). Des centaines de milliers d’artisans de Lumière du monde entier se sont joints à nous en conscience. Au cours de cette activité, un calice de Lumière a été créé grâce à l’Union de tous ces coeurs engagés. Ce calice a ensuite été déployé par les Êtres Célestes qui ont enveloppé toute la Terre. Tel le Saint Graal, toutes ces consciences unifiées permettaient l’accomplissement de cette facette vitale du Plan Divin. 

Le 11 Août 2013, le Royaume Céleste a précisé que la première phase de ce Plan Divin consisterait en une puissante guérison de l’Elément EAU. Quatre-vingt pour cent du corps physique de l’Humanité sont constitués d’eau, et la Terre est composée également de quatre-vingts pour cent d’EAU. L’Elément EAU est associé à notre corps émotionnel, à nos émotions, et aux strates émotionnelles de la Terre Mère. Le corps émotionnel a aussi pour rôle de refléter notre douleur et notre souffrance, celles que nous avons créées au travers de nos pensées, sentiments, paroles, actions et croyances erronés. 

Ce que l’Humanité a infligé à l’Elément EAU partout dans le monde est affligeant ! Cette pollution n’est que le reflet de notre état émotionnel journalier, cet état est si dégradé. Tout au long de la journée, en union avec le Royaume Céleste, associé aux Présences JE SUIS de chaque homme, femme et enfant sur Terre, nous avons invoqué un des plus puissants nettoyages dans l’Élément Eau que la Terre  puisse recevoir. Nous avons été rejoints par des Légions de Lumière provenant des Soleils, au-delà des Soleils et amplifiant nos efforts plus de mille fois. Les Elohims, qui sont les Bâtisseurs de la forme et les Directeurs de l’Elément EAU se sont joints à ce travail. En un seul un souffle, en un seul battement de coeur, en une seule voix, en une seule vibration, et dans un élan de pur Amour Divin, nous avons co-créé l’espace sacré vibrant aux énergies de la 5ième dimension afin d’accélérer grandement la manifestation de la Nouvelle Terre. C’est ainsi que les Elohims et les Directeurs de l’Élément EAU ont fait appel aux Ondines Solaires et Cristallines de la 5ième Dimension. Les Ondines sont l’intelligence divine de l’Elément EAU. Ces Ondines Solaires et Cristallines sont les plus puissants Elementaux que la Terre ait jamais connus. 

Lors d’une Cérémonie Divine, orchestrée par les Elohims et les Directeurs de l’Elément EAU, les Ondines qui ont généreusement servi l’Humanité en dépit des atrocités que nous leur avons infligées, ont été bénies, remerciées et elles ont pu passer le relais à d’autres précieuses Ondines. Ces Ondines incroyablement maltraitées, bafouées et blessées qui ont tout mis en oeuvre pour préserver l’Elément EAU sur Terre, ont été libérées de leurs responsabilités terrestres. Elles ont été délicatement escortées dans les Royaumes de la Lumière par des Légions d’Anges. Elles seront alors prises en charge dans les Temples de Guérison où Elles pourront se restaurer, se reposer, être chéries. 

Cette divine bienveillance et ce repos sont plus que mérités !

Lorsque cette facette de la Cérémonie Divine fut terminée, les Ondines Solaires et Cristallines de la 5e Dimension sont descendues dans l’atmosphère de la terre et ont repris les commandes de l’Élément EAU. Ces Ondines Solaires grandement habilitées ont pris leurs positions dans toutes les Eaux du Monde, et dans les corps émotionnels de l’Humanité. Une fréquence plus élevée de l’Elément EAU coule maintenant au travers des corps physiques de l’Humanité. Cela favorisera considérablement l’Alchimie Divine de la transformation de nos corps planétaires (dont la base est carbonique) en Corps de Lumière solaires et cristallins de la 5ième Dimension. 

Lors de vos méditations, lors de votre communion quotidienne avec l’Elément Eau, merci d’envoyer votre Amour et votre Gratitude aux Nouvelles Ondines solaires de la 5ième Dimension. En peu de temps, vous ressentirez la Présence tangible de ces Êtres exquis qui nous servent avec tant de bienveillance. 

Le 12 Août 2013, Le Royaume Céleste nous a guidés vers la prochaine étape de la préparation. Il a révélé que le changement qui a eu lieu le jour précédent, dans les corps émotionnels de l’Humanité et les couches émotionnelles de la Terre Mère, avait ouvert la voie à l’intégration d’une plus puissante Energie Féminine provenant de notre Mère Divine, jamais expérimentée par l’Humanité auparavant. Avec la collaboration de toutes les Présences JE SUIS, ce puissant flot d’énergie du Féminin Divin a inondé la Terre créant un saut quantique propulsant l’Humanité dans les fréquences de l’Amour Divin, de l’Unité, et de la Révérence pour toute vie en lien à la Nouvelle Terre. Ce processus est un processus de Transfiguration. 

Ce changement puissant qui s’est produit au coeur des fréquences profondes de l’Amour Divin a permis la restauration du Masculin Divin. Quand l’Humanité a tragiquement sombré dans la conscience limitée de la séparation et de la dualité, nous avons perdu conscience de notre Mère Divine et de l’Essence d’Amour de notre Féminin Sacré. Au lieu d’équilibrer notre puissante Divinité Masculine avec notre puissante Beauté du Féminin Sacré, comme cela était le cas à l’origine, nous avons commencé à abuser de la puissance de notre Père/Mère Divin. Lors de nos incarnations masculines nous avons abusé de notre pouvoir en étant agressif et dominateur. Et lors de nos incarnations féminines, nous nous sommes égarés dans la douloureuse soumission, ainsi nous étions opprimées, abusées et dominées. 

Le monde a longtemps reflété cette distorsion et ces errances comportementales.

Le 12 Août, Les Êtres de Lumière ont confirmé que tout était prêt pour la Guérison, la Restauration et la Résurrection du Masculin Sacré. Les Légions de Lumière oeuvrant pour la puissance de notre Père Divin et notre Masculin Sacré se sont joints à la Présence JE SUIS de chaque personne sur la Terre. Ensemble, nous avons invoqué la Lumière du Coeur de notre Père Divin qui guérit afin qu’Elle restaure et ressuscite le Masculin Divin en chaque personne. Ensuite, nous avons invoqué la Lumière du Coeur de notre Père Divin afin qu’Elle transmute l’abus de pouvoir et les malfaisances perpétrées dans l’ancienne Terre. 

images (2)Notre Père Divin a aussitôt répondu à notre appel du coeur en inondant la Terre et toute Vie sur Terre des fréquences Solaires et Cristallines des 12 Flammes Sacrées. Cette déferlante fut d’une intensité extraordinaire. Ainsi tous les modèles de perfection des 12 Flammes Sacréeset toutes les belles fréquences du Corps Causal de Dieu se sont répandus en TOUTE chose. 

Le 13 Août 2013, après le succès Victorieux de ces trois jours, nous étions prêts pour l’étape suivante du Plan Divin. En ce jour sacré, le Royaume de Lumière nous a demandé de participer à un « nettoyage » de fond et ainsi « purger » la Terre de ses denses scories… Saint Germain, soutenu par ses innombrables émissaires de la Flamme Violette, et la Présence JE SUIS de chaque personne sur la Terre, nous avons invoqué la Flamme Violette vibrant aux nouvelles fréquences cristallines et solaires de la 5ième dimension. Ce feu sacré était le plus puissant Feu Violet que l’Humanité ou la Terre ait jamais reçu. Il flamboyait dans, à travers et autour de chaque particule et onde de la vie sur Terre puis dans l’espace et entre les particules et les ondes et ce pendant 24 heures. Cette Flamme Violette a purifié et purgé les atrophies de l’Humanité au maximum de ce qui était cosmiquement possible. 

Cette fabuleuse Flamme Violette cristalline et solaire émanant de la 5ième dimension reflète l’équilibre parfait entre La Divine Flamme Bleue de notre Père et la puissance de la Divine Flamme Rose d’Amour de notre Mère. Cette Flamme Violette aura une influence prédominante sur la planète pendant les 2000 prochaines années. La Flamme Violette est associée au Septième Aspect de la Déité et cette fréquence baignera la Terre et Toute Vie pendant l’Ere du Verseau. Grâce à la naissance de la Nouvelle Terre et grâce à toutes les activités de Lumière qui ont été divinement accomplies jusqu’en 2013, (ainsi que le Congrès Mondial de l’ILLUMINATION), l’Ere du Poisson s’est achevée. 

Le 14 Août 2013, nous avons vécu les dernières étapes nous préparant au changement de conscience qui allait transformer le cours de l’histoire de la planète. Mère Marie et Marie-Madeleine ont escorté nos consciences et nous ont accueillis dans le Temple de la Guérison et dans le Temple du Concept Immaculé où scintille la Vérité Eclairée. Grâce à la Lumineuse Présence JE SUIS de chaque personne et grâce à l’aide de Mère Marie et de Marie-Madeleine, la fréquence vibratoire de nos corps physique, éthérique, mental et émotionnel ont été accrues au plus haut niveau de finesse possible. Ce fut une étape cruciale avant la dernière phase qui avait pour but d’éveiller la Conscience Divine de l’Humanité pendant que l’Energie Divine circulerait à travers chacun au travers de la Présence JE SUIS. 

Le 15 août, est le jour où le monde entier célèbre la Fête de l’Ascension de Marie. Ce jour a toujours été un jour consacré à l’Amour divin, au Féminin Divin, à la conscience Christique, et à la mission de Jésus et de Marie-Madeleine. En ce jour, chaque année, notre Père-Mère Divin ainsi que les Êtres de Lumière qui ont été des acteurs majeurs pendant l’Ere du Poisson, Marie, Joseph (qui était l’incarnation de Saint Germain), Jésus et Marie-Madeleine, inondent la planète d’Energie Christique et d’Amour Divin. Depuis plus de 2000 ans ce processus a été répété chaque année afin de préparer ce moment où l’Humanité en masse serait en mesure d’assimiler ces fréquences plus subtiles et ainsi basculer dans une fréquence supérieure. 

Grâce à cela, nous pouvons réintégrer les Energies Christiques et les Energies d’Amour dans lesquelles nous évoluions avant notre chute. La Convergence Harmonique a débuté le 15 Août 1987 et s’est prolongée jusqu’au 17 Août 1987. Depuis 27 ans, le 15 Août, notre Père-Mère Divin, Marie, Saint Germain, Jésus et Marie-Madeleine ont intensifié la fréquence Christique et ont guidé chaque humain sur le chemin de l’Amour Inconditionnel. Cette intervention divine ne connait pas de précédent et ce travail représente ce que l’on nomme la Deuxième Venue du Christ. 

Grâce à l’afflux annuel de cette énergie Christique et grâce à l’Amour Divin, l’Eveil de la conscience a pu éclore au cours des dernières décennies.

Le Plan Divin consistait à obtenir suffisamment d’ouvertures de conscience au moment du passage des âges, soit lors du 21 Décembre 2012, puis lors de la naissance de la Nouvelle Terre, le 22 Décembre 2012. L’espoir résidait dans l’idée que ces deux événements ouvriraient victorieusement la voie à la Deuxième Venue du Christ, Venue du Christ dans les coeurs et les esprits de tous, même au coeur des âmes les plus récalcitrantes et résistantes de la planète. Le succès d’un tel événement serait l’accomplissement victorieux de la mission de Jésus et de Marie-Madeleine, mission dont ils ont été investis pendant l’Ere du Poisson. 

Le succès de cet engagement divin permet aujourd’hui d’initier pleinement l’Ere du Verseau et permet ainsi l’ancrage du Septième Aspect de la Déité. Jésus nous a répété, pendant des décennies, que souvent la Deuxième Venue du Christ a mal été interprétée et mal comprise. L’avènement de la Deuxième Venue du Christ ne signifie pas que Jésus revient des Royaumes Célestes, chevauchant un cheval blanc et refaisant une arrivée triomphale dans l’atmosphère de la Terre. 

La Deuxième venue du Christ concerne l’éveil des consciences de chaque homme, de chaque femme et de chaque enfant du monde. Il s’agit de réintégrer le niveau de conscience que nous avions avant la chute, et c’est ce niveau de Conscience Divine que nous devons, encore une fois, atteindre afin de compléter notre processus d’Ascension. C’est pourquoi ce processus est appelé : « la SECONDE Venue du Christ ». 

En nous souvenant que nous sommes Fils et Filles Divins, et en empruntant le chemin de l’Amour Divin que Jésus et Marie-Madeleine ont préparé pour nous, la Conscience Christique devient facilement accessible. Si chaque pensée, chaque sentiment, chaque parole, chaque action sont empreints d’Unité, et si nos croyances s’inspirent de Vérité Eclairée et de Respect envers TOUTE Vie, nous allons à nouveau déployer complètement notre pleine Conscience Christique. 

Le 15 Août 2013, le Royaume de Lumière a révélé les informations suivantes : le changement de conscience que nous avions préparé lors du 27ième Congrès International sur l’Illumination entraînerait l’impulsion initiale de la Seconde Venue du Christ et ce pour l’Humanité toute entière. Ils ont révélé qu’un Eveil sans précédent avait eu lieu au cours des 27 dernières années. 

Cet éveil a permis à des centaines de milliers de personnes de se tourner vers la Conscience Christique. Ce changement de conscience a aussi permis à l’Humanité d’atteindre la masse critique nécessaire pour que chaque homme, chaque femme et chaque enfant sur Terre puisse franchir avec succès la transition vers la Nouvelle Terre. Maintenant, grâce à l’afflux incroyable de Lumière que nous avons reçu et assimilé au cours de cette première année de la Nouvelle Terre, l’Humanité a atteint une nouvelle étape concernant la masse critique. Les Êtres de Lumière ont précisé qu’il y avait maintenant assez de personnes éveillées et que ces personnes maintenaient l’égrégore sacré qui permettait à l’humanité entière de vivre cette nouvelle impulsion Christique, appelée Deuxième Venue du Christ ! Ils confirment  que grâce à la Présence JE SUIS de chaque homme, femme et enfant sur Terre, même les âmes les plus résistantes et les plus récalcitrantes seraient « hissées vers le Haut ». Grâce à tout cela, le Plan Divin est accompli. 

La Seconde venue du Christ

Notre omniscient, omnipotent, omniprésent Père-Mère Divin, La Présence JE SUIS, Tout Ce Qui Est, ont fait retentir un chant Céleste et ainsi toutes les ondes sonores provenant des Royaumes Célestes ont « inondé » la Terre et toute Vie de fréquences suprêmes. Ces fréquences exceptionnelles sont entrées en résonnance avec toutes les Présences JE SUIS et lors de cette divine étreinte, chacun peut maintenant se souvenir que TOUT est possible. Puis, Marie descendit dans l’atmosphère de la Terre escortée par de Glorieux Êtres Célestes (venant de tout l’Univers), représentant les Aspects Féminins de la Divinité. Ces puissants Êtres, gardiens du Féminin Sacré, reflètent la pleine manifestation de l’Amour Divin qui Transfigure. Marie a guidé ces magnifiques Êtres de Lumière qui ont parcouru la Terre du Nord au Sud, et d’Est en Ouest, afin de se positionner de façon stratégique. 

images (3)Puis, les Etres de Lumière qui ont généreusement servi l’Humanité depuis notre chute, sont descendus dans l’atmosphère de la Terre. Ces divins Messagers ont attendu ce moment sacré depuis des éons. Alors, en un cortège glorieux, les Elohims se sont positionnés au-dessus de la Terre. Ces Êtres majestueux ont été suivis par l’Archange Michel et tous les Anges oeuvrant avec la Protection. A leurs côtés, resplendissaient Saint-Germain et les Anges de la Flamme Violette. Ils ont été suivis par les représentants des 12 Aspects Solaires de la Déité qui flamboyaient de splendeur. Se sont joints alors, les Directeurs des Eléments qui co-créent avec l’Humanité les Matrices de Perfection pour la Nouvelle Terre. Lors de la dernière étape préparatoire, la Présence JE SUIS de chaque homme, chaque femme et chaque enfant s’est présentée et a pris les commandes de leur corps physique, éthérique, mental et émotionnel. 

Une fois que cela a été accompli, la Présence JE SUIS de toute personne s’est tenu en silence attendant l’impulsion de la Deuxième Venue du Christ, remarquable changement de conscience jamais expérimenté. Quand tout fut prêt, notre Père-Mère Divin a envoyé l’appel qui a retenti dans tout l’Univers, signalant ainsi le retour de la Conscience Christique au coeur de l’Humanité. Pendant que ce champ de force enveloppait chaque particule et onde de vie sue la planète, notre Père-Mère Divin a invoqué du Grand, Grand Silence, les Avatars de l’Ere du Poisson. Ces Êtres précieux avaient accepté la responsabilité d’initier le changement de conscience qui se traduirait par la Seconde Venue du Christ. 

En réponse à l’invocation de notre Père-Mère Divin, les Avatars de l’Ere du Poisson, Jésus et Marie-Madeleine se sont engagés à servir lors de ce moment cosmique. Eux aussi venaient du Grand Grand Soleil Central. Ces Flammes Jumelles sont descendues dans l’atmosphère et ont offert leurs Lumineuses Présences à la Terre. Alors que Jésus et Marie Madeleine ont enveloppé la Terre et TOUTE Vie de la plus haute fréquence d’Amour Divin et de Conscience. 

Jamais la Vie sur Terre n’avait vécu une telle expérience Divine. Quand Tout fut prêt, Jésus et Marie-Madeleine ont soufflé au coeur de chaque coeur (dans la Triple Flamme) l’Energie Christique qui permettrait la manifestation de la Seconde Venue du Christ. Cette bascule des consciences s’est opérée en chaque âme vivant sur  terre, quel que soit son degré d’évolution et ce grâce à l’intervention de la Présence JE SUIS de chacun. 

Jésus et Marie-Madeleine veulent nous faire comprendre que cette Grâce Divine a pris place dans le coeur et l’esprit de chaque personne vivant sur la planète grâce à La Présence JE SUIS. Cela est vrai que la personne soit éveillée ou pas. En d’autres termes, chaque homme, femme et enfant sur Terre fonctionne maintenant avec un niveau de conscience plus élevé.

 Jésus et Marie-Madeleine se sont portés volontaires pour prolonger leur engagement auprès de la Terre et ce, jusqu’à ce que les modèles de perfection se manifestent en chacun et que chaque personne oeuvre en collaboration avec sa Divine Présence, sa Toute Puissance Christique. 

Cependant, les changements majeurs de la conscience ne sont pas immédiatement évidents. Dans la plupart des cas, la prise de conscience d’un tel changement de conscience s’effectue progressivement. Pour vous aider à devenir plus conscients de ce qui s’est passé au sein de votre coeur et de votre esprit, prenez le temps d’observer et tentez de rester centré. A tout ce qui se présente chaque jour, pensez à vous dire : 

«Je suis ma Présence JE SUIS et Je Suis Un avec la Présence JE SUIS de toute l’Humanité. De ce niveau de conscience Christique, je vois avec des yeux neufs et j’entends avec des oreilles neuves. La réponse que j’offre à chaque personne, lieu, condition ou chose est l’Amour Divin. Je perçois facilement des solutions viables et cela apportera le plus grand bien à tous ceux et celles concernés ». 

Alors que vous cheminez dans les expériences quotidiennes, empreint de cette profonde Vérité, vous serez étonné par les idées nouvelles, par les réponses d’amour, et par les solutions géniales et possibles que votre Présence JE SUIS vous révèlera. Dès lors que ce nouveau niveau de Conscience Christique s’infiltre en vous, en votre coeur et en votre esprit, vous saurez sans l’ombre d’un doute que quelque chose de Merveilleux vous est arrivé. Jour après jour, vous vous sentirez vous élever vers un dessein plus Divin. Vous ressentirez plus d’Enthousiasme, plus de Joie au-delà de ce que vous aviez imaginé. 

Vous Êtes une Lumière très vive sur cette Planète. Vous Êtes la Porte Ouverte que personne ne peut fermer. Vous Êtes la Lumière du Monde et le Temps, c’est MAINTENANT ! 

par Patricia Cota-Robles Traduit par Dominique-Claire Germain

www.eraofpeace.org

Publié dans:ELEMENTS, MARIE-MADELEINE, TERRE |on 21 novembre, 2014 |Pas de commentaires »

Dieu est PERE et MERE A LA FOIS

 

225px-7.vicenza1

Le regard actuellement porté par notre conscience humaine sur tout ce qui concerne l’union de l’homme et de la femme, est encore englué dans nos héritages culturels. Et pourtant au fond de nous, femmes, nous pressentons autre chose. Et si l’Eternel, l’Un, l’Unique, Dieu était Père et Mère à la fois ? 

Et si l’Androgyne pouvait être une entité où principes féminins et masculins se contemplaient, se connaissaient et s’échangeait à l’infini dans l’Amour le plus total à l’origine de toute création. L’Amour étant vie et mouvement, l’acte de création se renouvellerait chaque jour que Dieu fait, car l’Amour est non seulement création, mais aussi échange et partage. L’Homme avec un grand H ne peut être créé qu’à l’image du Père-Mère, masculin et féminin. 

Il me vient à imaginer Dieu divisant en deux ses polarités pour qu’elles puissent, non se tourner le dos, mais au contraire se contempler et échanger leur regard à l’image de leur Père et de leur Mère, à la fois deux et un. Ces deux polarités seraient Adam et Eve, représentant le masculin et le féminin à l’œuvre chez l’Homme. De toute évidence, Adam ne symbolise pas un homme physique de même qu’Eve, une femme physique ; images réductrices d’une lecture erronée du récit de nos origines, mais principes masculins et féminins qui résident en chacun de nous. 

Marie-Madeleine et Jésus, dans leur dimension d’êtres incarnés, nous enseignent que la voie mystique peut emprunter un chemin de vie des plus ordinaires. En reconnaissant Marie-Madeleine, Jésus réhabilite la femme pour l’éternité. Il invite à la réconciliation et à l’union entre l’homme et la femme. Leur destin est de se regarder et de s’aimer dans leur complémentarité et entièreté, sous le regard et la protection de Dieu. C’est à Marie-Madeleine et non à Pierre ou Jean qu’il se présente le premier, ressuscité. Ce n’est pas un hasard s’il l’a choisie, elle, plutôt qu’un homme. Il sait qu’une femme amoureuse, à l’écoute de son coeur, peut être capable  de le reconnaître, beaucoup mieux que ces hommes pourtant si proches de lui, et de croire en sa résurrection. Aussi, c’est à elle qu’il décide d’offrir ce merveilleux cadeau. 

Son engagement à ses côtés et sa fidélité n’ont souffert d’aucune faille ou faiblesse. C’est pour cette raison qu’il l’a récompensée en lui apparaissant en premier ; elle, l’infidèle, la prostituée, « la moins que rien » aux yeux de tous, a obtenu l’immense privilège de constater avec stupeur et incompréhension la survie de son Maître et de son Amant Divin. Marie-Madeleine ne sera véritablement reconnue qu’après la résurrection de Jésus, parce que c’est elle le témoin principal de la survie immédiate de son Grand Amour. L’on raillait sur elle parce que leur union semblait bancale et contre nature. Toujours présente dans les pires moments de la vie de Jésus, Marie-Madeleine a été la seule, avec sa mère Marie, à le soutenir et à lui apporter le réconfort dont il avait besoin. 

De cette femme rejetée, mal-aimée, il en fait son plus proche disciple : Parce qu’il l’a considère comme la plus fidèle des fidèles, méritant sa profonde reconnaissance à ses côtés. Il en fait son premier apôtre, lui demande de témoigner de ce qu’elle a vu et d’enseigner les connaissances qu’il lui a transmises ; lesquelles ne sont pas d’ordre intellectuel. Il l’amène à témoigner de l’Amour : l’Amour transcendé qui permet de triompher de la mort et de ramener l’Humanité à sa source. 

Marie-Madeleine est pour moi un véritable symbole pour l’humanité de demain. A la fois ange et femme munie du flacon contenant le précieux parfum, elle me fait penser à l’ange de la tempérance (Arcane XIV du tarot). Marie-Madeleine ne symboliserait-elle pas la nouvelle Eve, celle de l’ère du Verseau, l’ère de la femme sauveur de l’Humanité ? Marie-Madeleine est fière qu’une Marie-Madeleine relève le défi de sa réhabilitation, parce que c’est bien de cela dont il s’agit : la réhabilitation de l’apôtre le plus fidèle du Christ, mais reniée par les autres. 

Si ce fut une femme qui inaugura la séparation d’avec le Divin ou l’Un, ne reviendrait-il pas à la femme d’ouvrir la voie du retour vers l’Un, l’Unique ou Dieu ? 

Marie-Madeleine est le symbole de la femme « une » et parce qu’elle est réunifiée, elle est une femme libre. Aujourd’hui, elle nous appelle, nous les femmes, à être pleinement « une » au travers de tous les rôles que nous sommes amenées à jouer, qu’il s’agisse de celui d’épouse, de mère ou autre. Elle nous demande de développer toutes les qualités du pôle féminin tout en reconnaissant celles du pôle masculin. Marie-Madeleine représente la femme dans ce qu’il existe de plus noble, de plus pur, de plus beau. Les femmes d’hier et d’aujourd’hui doivent êtres fières d’être représentées par elle qui partagea la vie de Jésus vivant sur terre, et la vie du Christ ressuscité. Les femmes sont perméables au péché, mais plus sensibles  aussi à la sentimentalité. Cela n’est pas une règle à prendre à la lettre, mais c’est un constat qu’il nous est facile d’observer. La spiritualité, l’occultisme, le mystère les attirent. Elles vivent plus dans l’abstrait que les hommes et sont attirées par l’invisible ou l’inconnu. 

Pardonnez-nous de faire cette parenthèse, mais les femmes méritent aujourd’hui plus de place dans les décisions terrestres qui sont liées à l’évolution de notre planète. La sagesse les habite davantage. Elles ont donné la vie. C’est pour cette raison qu’elles défendent bec et ongle tout ce qui touche à la vie sous toutes ses formes. 

Si Eve a ouvert les voies de la connaissance, il revient à nous femmes d’initier l’homme à l’Amour : l’Amour vrai, et de faire qu’ensemble nous soyons unis dans le Christ. Ainsi, il faut espérer qu’un jour l’homme et la femme arriveront à se comprendre et à se retrouver dans une véritable communication. En allant à la recherche de Marie-Madeleine, je me suis trouvée. Engagée sur le chemin, je continue d’aller là où mon âme souhaite que je me rende. Riche de cette expérience et de mes recherches, j’ai envie de vous encourager à retrouver, femmes et hommes, la part féminine de votre être ; cette part masculine amènerait l’Humanité à vivre dans l’unité retrouvée et non plus dans la dualité ou la guerre, base de toutes nos souffrances. 

Je conclurai par cette phrase d’Annick de Souzerelle : « Quelle peur avez-vous donc de la femme, vous les hommes, alors qu’elle n’attend de vous que votre amoureuse puissance, amoureuse, mais réelle, puisée au trésor de votre intériorité ? «   

Extrait du livre : VERS UN MONDE D’AMOUR page 111-116 de Jean Pernin et M.Madeleine Jacob aux éditions Louise Courteau

Publié dans:AMOUR, MARIE-MADELEINE |on 5 juillet, 2014 |Pas de commentaires »

Cet AMOUR incompris entre Jésus et Marie-Madeleine

 

111mail.google.com_400

L’Amour est noble, il est grand, géant, somptueux, riche en tous points pour l’équilibre de l’humain. Le Christ savait aimer, mais il n’a pas changé rassurez-vous, même s’il est très sévère à l’égard de certains de nos comportements. 

Le Christ a aimé à divers degrés, mais son Amour quel qu’il soit, ne s’et jamais démenti même pour ses ennemis, ses amis, ses apôtres. Tous ceux qui l’approchaient étaient parfois surpris d’une certaine froideur qui émanait de sa personne, parce qu’il  était un être différent de tous ceux qu’ils côtoyaient. Son aura, son rayonnement refroidissaient et souvent effrayaient les incrédules parce qu’ils ne supportaient pas le champ vibratoire d’Amour dans lequel il voulait les envelopper. 

Marie-Madeleine, bien qu’étant fascinée par la beauté, par la grandeur, par la supériorité intellectuelle de Jésus, ne s’est pas sauvée. Elle est restée parfois en retrait parce qu’elle était gênée par sa condition de femme du peuple, de femme facile, d’épouse éphémère. Elle ne voulait pas séduire le Christ parce que le respect qu’elle a eu immédiatement pour lui l’interdisait. Songez à l’embarras de cette femme qui s’est prostrée devant lui. Elle l’a prié et la libérer de cette vie dissolue et sans intérêt. Elle l’a supplié pour qu’il agisse afin de l’extraire du mal. Elle l’a aimé d’un Amour si intense que le Christ a compris immédiatement que c’était l’âme la plus pure qui lui tendait la main. 

Oui, le Christ est un homme qui a vécu l’amour physique. Producteur d’Amour en tout, il s’est accouplé avec Marie-Madeleine. Mais, il eut probablement d’autres amours dans sa vie. Oui, il était un homme comme les autres. Il a vécu comme les autres mais il était toujours dans une démarche de vérité. Il n’a jamais trahi, ni en amour, ni en affaires, parce qu’il était le plus droit de tous les hommes. Le commerce l’a également occupé pendant une partie de sa vie ; celle qui, par hasard, a été occultée par les écritures. Il fallait que le christ soit éprouvé, comme vous l’êtes à un moment ou à un autre de votre vie. 

Prisonnier de la matière, il l’a également été, mais il a tout fait pour s’en extraire parce qu’il ne supportait pas cette contrainte. Tous les hommes sans exception sont, à une période de leur vie, résignés dans une forme de croyance matérielle. Il était donc naturel que le Christ Jésus en ressente aussi les effets pour mieux les combattre. 

Marie-Madeleine est descendue dans ses profondeurs. Pour cela, elle n’a pas hésité à prendre le chemin de l’expérimentation. Elle a vécu l’expérience douloureuse de l’amour humain dévoyé. Elle a vécu le non-amour, prenant conscience de ce fait, du véritable désir de son cœur, elle a purifié son cœur par son expérience difficile et malheureuse. Elle l’a débarrassé des voiles qui le recouvraient. Sagesse et Intelligence l’habitent : sagesse et intelligence du cœur. Elle a rejoint son centre et atteint la matrice de feu, le feu de l’Amour universel et inconditionnel.

 Ella a découvert d’autres lois : celles du cœur ou les lois fondamentales de l’Etre (Etre s’écrivant avec un E majuscule). Ces règles édictées par le Divin, elle les a découvertes peu à peu, au fur et  mesure  qu’elle entrait dans l’expérimentation. Lorsqu’elle rencontre Jésus et l’écoute, elles s’imposent à elle comme une évidence, sa rencontre avec Jésus est alors un choc. C’est lui qu’elle peut aimer et qu’elle désire aimer. Elle le lui fait savoir et lui demande de la délivrer du mauvais qui la corrompt. Par la foi, dans ce sentiment d’amour qui se révèle à elle, son coeur se trouve purifié instantanément ; il fallait qu’elle vive le contraire de l’Amour pour entrevoir l’Amour véritable et renoncer à la fausse vie. En vivant auprès de Jésus, elle va continuer à s’approcher, à se laisser pénétrer des valeurs divines qui étaient enfouies au fond de son cœur. 

L’expérimentation est nécessaire pour accéder au chemin de la Connaissance. Le cœur, en se libérant de toute négativité, est en mesure de regarder les autres êtres en toute lucidité et de les pénétrer tels qu’ils sont, c’est-à-dire selon leur nature vraie et d’y découvrir leur parcelle de divinité. Le cœur de Marie-Madeleine au contact de Jésus s’est ouvert totalement. Il s’est transformé, n’obéissant plus qu’à ce courant de vie ou d’amour qui relie tous les êtres entre eux. Elle acquiert la Force qui lui permet d’encourir le blâme sans que son ego en soit blessé. « Le qu’en dira-t-on » n’a plus de prise sur elle. 

Comme Jésus, elle n’est qu’Amour et vit d’Amour. Marie-Madeleine est nature. Elle se présente telle qu’elle est ; généreuse, donnante, extraverties, confiante. Elle est, contre toutes les apparences et ce que les hommes ont voulu dire d’elle, un être pur tout au fond d’elle-même ; mais, elle ne le sait pas avant sa rencontre avec Jésus. Elle est sa véritable nature ou en passe de le devenir quand elle croise enfin la route du Seigneur. Méprisant les hommes de son époque, très respectueux de la Thora, Jésus se tournera vers Marie-Madeleine, la traitant avec tous les égards possibles. Il ira même jusqu’à la reconnaître plus digne que sa sœur Marthe, pourtant très respectueuse des règles. Parce qu’elle est vraie, parce qu’elle est une femme de foi, Marie-Madeleine s’ouvrira sans difficulté au message d’Amour du Christ. Jésus, en rendant hommage à Marie-Madeleine, rend hommage à toutes les femmes de la terre et consacre l’éternel féminin, et plus encore la part féminine qui est en chacun de nous. 

Depuis les origines, la préférence est donnée au masculin plutôt qu’au féminin, de par sa force, sa forme d’intelligence particulièrement rationnelle. La femme, représentative du côté féminin de la nature et intuitive, est juge d’une valeur moindre que celle donnée à l’homme. Sa beauté, son apparence physique sont des attributs qui infléchissent naturellement le cœur de l’homme ; inclinaison que ce dernier prend bien souvent comme pour une faiblesse qu’il rejette sur cet autre féminin. Le pôle féminin est ainsi rapidement associé aux mondes des ténèbres, de l’invisible, du mal. 

Maintes interprétations faites du livre de la Genèse rendent la femme responsable de la chute de l’Homme, tout simplement parce qu’elle est à l’initiative d’un acte qui aura pour conséquence la séparation d ‘avec le divin. De nature plus aventureuse et plus curieuse que l’homme, elle a pris le risque de savoir et fut de ce fait accusée d’avoir précipité l’Humanité dans les ténèbres, dans la souffrance et la mort. Cependant, rien n’obligeait son homologue masculin à la suivre dans cette voie. Par une lecture au premier degré du récit du jardin d’Eden, la femme est rendue responsable de ce qui est appelé le péché originel. Pendant longtemps il a été propagé par ignorance, et cela reste vivace dans la mémoire collective comme en témoignent certaines plaisanteries sur le sujet. La faute serait un péché de chair, mettant l’homme en situation d’opposition avec la femme. Répétons-le encore et toujours, le péché originel représente la séparation d ‘avec le divin provoquant la séparation de l’Un, l’Unique en deux pôles qui s’opposent ; le monde de la lumière et celui des ténèbres. Elle est de même à l’origine de l’existence d’un principe masculin et d’un principe féminin. 

Sous certains côtés, le monde païen, dans son polythéisme, était sans doute plus proche que l’église chrétienne de cet aspect divin. L’étymologie grecque du mot « sexe » est la « section », la fracture survenue dans la sphère originelle dont parle Platon. Cette déchirure entre Dieu et ses créatures humaines se retrouve également à travers les sexes, entre l’homme et la femme et dans l’homme lui-même partagé entre sa part masculine et féminine. Jésus, en annonçant les temps nouveaux, annonce le moment des retrouvailles de l’homme avec le divin. Mais l’Homme avec un grand H ne peut se ré-unir avec le Divin que si l’homme avec un petit h s’est réuni à sa moitié qui est la femme, ou plus précisément que chacun de nous se réunit en lui-même en reliant ses parties féminine/masculine. 

Cet amour qui unit Jésus et Marie-Madeleine est un sentiment d’une puissance telle, qu’il dépasse toutes les contradictions rencontrées dans l’Homme. Il est acceptation de l’autre. Il a dépassé les conflits nés de la dualité à laquelle l’Homme est confronté. Féminin et masculin se sont unis pour n’être plus qu’un dans le divin. 

Marie-Madeleine est pleinement femme. Elle vit complètement sa nature féminine et réceptive sans renier sa partie masculine. Elle symbolise la Femme avec un grand F. En annonçant le rétablissement du royaume, Jésus va agir par Marie-Madeleine dans le sens du rétablissement de la Femme et de cette part féminine, composante à parts égales avec la part masculine de ce qui est l’Humanité. Le geste de Marie-Madeleine se jetant aux pieds de Jésus n’est pas pour moi une attitude de repentir et d’humilité, comme l’église catholique l’a interprété. Il est le symbole de la femme demandant une reconnaissance d’elle-même, ou tout simplement de la part féminine de l’Humanité. L’une et l’autre réclament l’attention et l’amour qui leur sont dus.  Ce geste représente la demande du retour vers L’Un, vers l’Unique, vers Dieu. 

Proscrivez de vos ouvrages et de vos lectures la Marie-Madeleine repentie qui vient demander l’aumône. Elle a été la femme qui a le plus marqué la vie du Seigneur Jésus. Il s’est pris d’amitié pour elle, mais très vite celle-ci s’est renforcée pour devenir l’Amour le plus sincère et désintéressé. Marie-Madeleine n’a rien demandé à Jésus, mais elle a tout obtenu parce que sa foi l’a récompensée. Prenez modèle sur elle. Ne demandez rien. Ayez la foi. Priez le Seigneur. Faites une œuvre utile mais également désintéressée de votre vie et vous obtiendrez tout, ainsi que Marie-Madeleine l’a obtenu. 

Il était dévolu à la prostituée sacrée de mettre en relation l’homme avec la divinité. La femme n’est pas seulement initiatrice dans l’acte sexuel mis en avant dans le culte de la déesse mère. Elle est révélatrice de l’Amour tout simplement, car elle est donnante, aimante et prête à partager cet amour sans retour. Elle fait don de sa personne. Elle introduit aux mystères de la vie. Aucun culte ne doit le symboliser. Ne faudrait-il pas voir dans le mariage de Marie-Madeleine et de Jésus, l’abolition de tous les cultes de son époque, aussi bien celui du dieu le Père défendu ardemment par les Juifs, ou celui de la Déesse Mère appartenant aux Babyloniens ?  Marie-Madeleine et Jésus, dans l’union la plus belle d’une femme et d’un homme, sont pleinement tournés l’un vers l’autre. Ils s’acceptent dans leur intégralité, en s’épousant, ils ne convergent pas l’un vers l’autre ou dans une relation que j’appellerais : Amour né du besoin de l’autre. Mais ils s’unissent dans l’Amour du Divin dont ils sont l’émanation, et que chacun d’entre-nous se doit de découvrir. 

Marie-Madeleine est et restera l’épouse de Jésus. Elle est son âme sœur. Marie-Madeleine souffre toujours de l’ambiguïté liée à l’incompréhension de sa vie, parce que tout ou presque a été caché par l’Eglise catholique. Il n’était pas raisonnable aux yeux de ces gens que le Christ : Plus Haut représentation de Dieu sur terre, ait pu vivre une telle relation. Son rôle a été volontairement tronqué dans l’évangile ; il ne reflète pas la totale vérité. 

Extrait du livre : VERS UN MONDE D’AMOUR page 105-110 de Jean Pernin et M.Madeleine Jacob aux éditions Louise Courteau

Publié dans:JESUS, MARIE-MADELEINE |on 5 juillet, 2014 |Pas de commentaires »

La passion de Marie Madeleine pour Jésus

images (1)

Marie-Madeleine est très présente auprès de Jésus. Elle le suit de la Galilée en Judée alors qu’il enseigne aux foules. Elle le suit jusqu’à sa Passion. Elle reste présente au pied de la Croix pendant son agonie alors que la majorité de ses apôtres se sont défilés. Elle prendra son de son corps après la descente de la croix. Marie-Madeleine participe, sans conteste, à tous les moments importants de la vie de Jésus. Comme si un privilège lui était accordé, elle est la première et la seule à le voir, juste après sa résurrection.

L’existence d’une relation d’amour entre Jésus et une femme très forte transpire. De quelle histoire d’amour s’est-il agi entre Marie-Madeleine et Jésus ? J’éprouve tout au fond de moi la sensation que ces deux êtres « étaient réunis dans une belle histoire d’Amour, très personnelle et dérangeante pour des esprits formatés par l’ordre établi du moment et des autres époques qui suivront. Tout n’a pas été dit de la vie du Christ. Serait-elle l’épouse du Christ ? Nos enfants le confirment : Jésus partagea sa vie avec Marie-Madeleine.

… C’est pourtant une partie cachée de son existence qui n’a pas été révélée, car elle était dérangeante pour l’Eglise romaine.

Qui est-elle au fond d’elle-même ? Marie-Madeleine est une femme libre. Cela ne plaît pas. Je l’imagine les cheveux au vent. Elle jette volontiers son voile aux oubliettes quand cela lui prend. Elle se permet de rentrer là où se trouvent les hommes. Elle n’a que faire de toutes ces convenances. Elle viole la règle imposée aux femmes juives. Elle est rebelle dans l’âme, tout en spontanéité. Aussi, elle sera traitée de femme impure qu’il ne convient pas de fréquenter pour un juif bien religieux, pour un homme tout simplement.

Il faut savoir qu’à cette époque et dans cette partie avancée de l’Orient, la femme jouit de peu de considération. Pour une femme, porter le voile est une obligation légale. Porter le voile est hautement signifiant. Il suffit de lire Saint Paul pour le comprendre. « L’homme ne doit pas se voiler la tête. Il est à l’image de la gloire de Dieu, mais la femme est à la gloire de l’homme et l’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l’homme. Voilà pourquoi la femme doit porter sur la tête une marque d’autorité ». Pour la femme, le voile est le signe de la soumission ou d’appartenance à l’homme. 

Aujourd’hui, le voile est plus que jamais un sujet de controverse au sein de la société française, poussant le gouvernement à légiférer. Nous demandons à être éclairés par nos guides spirituels sur le sujet. Vous verrez que la réponse ne peut être donnée par une loi. Tout dépend là aussi d’une ouverture des cœurs.

Paul a dit que le voile devait recouvrir les cheveux de l’épouse, afin qu’elle conserve sa virginité ; Pour autant, il s’agissait d’une question liée au contexte de l’époque. Mais les choses ont évolué et ce n’est plus aujourd’hui nécessaire. Mais il faut, là aussi, comprendre que la mesure implique que la femme moderne ne doit pas se vêtir n’importe comment, et surtout respecter celui qui la regarde en se respectant elle-même. S’il n’est pas interdit de porter le voile, il n’est pas davantage dans l’obligation de le faire, parce qu’il s’agit en l’occurrence d’un geste religieux ou spirituel qui doit cependant n’appartenir qu’à l’être en personne.  Nul ne doit s’opposer ou imposer le port de cet attribut. Les femmes qui portent le voile de leur plein gré doivent être respectées. Mais celles qui sont forcées de le faire parce qu’elles obéissent à un rite religieux ou à l’autoritarisme dominant, souffrent énormément.

N’ayez pas d’inquiétude si les femmes portent le voile sans y être obligées. Elles ne sont pas dans une démarche de racolage ou de séduction, ou même de prosélytisme. Elles sont tout simplement elles-mêmes, en accord avec leur foi profonde. Par contre, si elles sont contraintes de se vêtir autrement par la force, elles deviennent dans ce cas les militantes d’une religion sectaire et extrémiste qui ne reflète pas son nom. 

Marie-Madeleine ne pouvait accepter d’être soumise. Cela était contraire à sa nature d’essence libre. Qu’une femme se mêle à la vie publique de l’homme est inconcevable à cette époque. Elle doit rester à la maison, cachée. Toutes ces femmes qui suivent Jésus sont donc inconvenantes. Jésus, en les acceptant très près de lui, participant à sa vie publique, innove également et choque ; Il n’est pas dans l’usage des rabbins d’accueillir autour d’eux des femmes. Aussi, la présence de femmes auprès de Jésus lors de sa prédication itinérante, est tout à fait exceptionnelle dans le monde palestinien du premier siècle. Quel scandale pour les juifs de cette époque !

De quel amour, le cœur de Marie-Madeleine brûlait-il ?

Marie-Madeleine aime. Elle se nourrit de la parole répandue par Jésus ; En dépit des convenances, elle suit cet homme. Avec Jésus, elle se sent plus libre que jamais et se trouve en accord parfait avec la voix de son cœur. Le sentiment d’amour qui l’habite est plus que toute autre chose. Jésus, lui-même, au mépris de toute rigidité morale, de tout « esprit bien pensant » répond à son amour. il dira même d’elle, notamment à Simon le pharisien : Qui de vous deux suit le mieux l’enseignement de la Thora, le fait d’aimer Dieu et son prochain, si ce n’est Marie ? Aimer Dieu et son prochain étant les deux principaux commandements de ce livre sacré. 

Marie-Madeleine est auprès de Jésus partout où il se trouve. Son amour est si fort qu’elle le suivra jusqu’à la Croix, supportant les insultes de la foule proférées à l’encontre de son bien-aimé. Son amour est tel qu’elle oublie sa peur et reste à ses pieds alors qu’il est supplicié et humilié. Quoi de plus dure que voir un être cher souffrir ! Marie Madeleine aime. En parfait osmose avec son bien-aimé, elle devine ce qui va arriver à Jésus. Elle le sait avant tous. Son amour la rend plus que jamais intuitive. Elle pressent sa mort à venir. Elle accepte d’avance la séparation et aidera son bien-aimé à vivre sa destinée. Elle va même l’encourager, le soutenir avec foi et courage. Peu de jours avant la Pâque, elle répandra ce parfum très coûteux sur les pieds de Jésus, y mêlant ses larmes et ses cheveux. Ce geste est bien à elle, empli de féminité et inspiré d’un rituel coutumier. Elle va lui signifier qu’elle a compris l’importance de ce qu’il a à vivre, sans en connaître complètement l’enjeu. Ce geste est provocateur. Il la fait mal voir des hommes qui entouraient Jésus à l’instant où elle pratique ce rituel qui n’appartient qu’à elle. Seule, elle connaît e sens de son geste et Jésus montre qu’il sait qu’elle sait. Seuls, d eux êtres ayant acquis une intimité très profonde qu’un lien d’amour puissant peut faire naître, peuvent se comprendre uniquement par le geste, la parole étant devenue inutile.

 Marie-Madeleine a eu maille à partir avec les autres compagnons de Jésus. Ils l’ont très souvent mise plus bas que terre, alors que Jésus la portait aux nues. Sa vie, de toute évidence, désobéit aux convenances d’une éthique, qu’elle soit d’ordre social, moral ou religieux. Elle est incapable d’obéir à des valeurs qu’elle ne comprend pas ; valeurs édictées par des humains englués dans un psychisme façonné par la peur, les émotions négatives. Elle est née avec un cœur plus ouvert que bon nombre de ceux qui entouraient Jésus. Mais elle savait malgré tout qu’il lui serait difficile de se faire reconnaître. 

Pressée par les autres disciples, prisonnière de son passé, Marie-Madeleine était une pureté, même si la vie qu’elle avait menée s’est révélée tout autre dans l’esprit des gens. Elle était la lus fidèle et reconnaissante envers Jésus. Mais, elle subissait très souvent les insultes ou les sarcasmes parce qu’il lui était difficile sinon impossible de défaire de son passé, et de prouver à l’ensemble de ses compagnes et compagnons qu’elle était une femme totalement transformée.

 Marie-Madeleine, l’épouse de Jésus, dérangeait par sa seule présence aux côté du Christ. Les autres ne supportaient pas de la voir s’inviter aux repas du Seigneur. Mais lui le savait et laissait volontairement Marie-Madeleine s’exprimer ou se comporter selon son désir. Elle était, aux yeux de tous, une sorte de démon. Elle fascinait, elle ébranlait par son physique et son charisme ; personne ne restait indifférent à son contact. Le Christ, lui-même, a été fasciné par cette femme ; C’est la raison pour laquelle il l’a libérée de ses démons afin qu’elle le rejoigne et participe à son œuvre. Marie-Madeleine a été amante totalement libérée par le Christ. Sans son intervention, elle serait devenue une femme misérable, une déchéance humaine, un débris de la société. Mais il était important pour le Christ de s’appuyer sur des personnes dévoyées pour se faire reconnaître ; il n’était pas venu sur terre pour la facilité, il était décidé à tout mettre en oeuvre pour ébranler les grands prêtres et leurs fausses doctrines. Le meilleur moyen pour lui était de s’acoquiner avec les pires individus, ou de les fréquenter afin qu’ils se convertissent. Marie-Madeleine faisait partie de ces gens dont le pouvoir religieux ne voulait pas reconnaître l’existence. Pour lui, ces individus n’avaient aucun droit .. tout juste celui de vivre ; Pris au piège de cette dictature, ces gens se cachaient, se sauvaient ou vivraient dans l’ombre afin de n’être jamais repérés et de risquer ainsi leur vie par lapidation. Marie-Madeleine s’est précipitée aux pieds du Christ parc qu’elle savait que lui, seul personnage divin digne de ce nom, serait disposé à l’écouter et à la protéger au grand dam de toute cette hiérarchie religieuse qui la haïssait, ainsi que toutes les personnes de sa condition. 

Ne soyez pas surpris, chers lecteurs, par toutes ces révélations. Marie-Madeleine était aux yeux du Christ la seule personne méritant d’être à ses côtés et de vivre en son cœur. Leur Amour était et reste d’une profonde intensité spirituelle. Ils ont, en leur temps consommé l’Amour physique. Il était naturel que le Christ, étant incarné, vive lui aussi tous les plaisirs nobles de la vie. 

Extrait du livre : VERS UN MONDE D’AMOUR de Jean Pernin et M.Madeleine Jacob aux éditions Louise Courteau

 

Publié dans:JESUS, MARIE-MADELEINE |on 29 juin, 2014 |Pas de commentaires »

une initiée maitre de l’énergie de la Déesse

Marie-Madeleine,

images (2)Les prêtres patriarcaux juifs et leurs femmes s’opposaient de plus en plus ouvertement à l’adoration de la Mère divine, la Shékinah sacrée. En jouant le rôle d’intermédiaires entre le chercheur et Dieu, les prêtres cherchaient à régir la capacité inhérente des individus d’avoir une connaissance directe de Dieu à l’intérieur d’eux-mêmes. Ils se méfiaient, et souvent, abhorraient les manières d’entrer en relation directe avec la Shékinah. Ils méprisaient Isis, Inanna et les autres représentations de la Grande Mère, à défaut de pouvoir se servir de la Déesse à leurs propres fins. Les femmes qui étaient solidement ancrées dans les vieilles traditions matriarcales étaient perçues comme une menace parce qu’elles ne pouvaient être dominées facilement et qu’elles détenaient des pouvoirs que la prêtrise convoitait pour elle-même. Par conséquent, bien des hommes en position d’autorité religieuse regardaient ces femmes de haut et les considéraient comme des tentatrices responsables de la chute du genre humain et de la corruption de la chair. La plupart des maris traitaient leurs femmes et leurs filles comme des possessions ignorantes et de virtuelles esclaves au service de leurs plaisirs physiques et de leur besoin d’héritiers. On appliquait souvent aux femmes qui étaient connues pour leur adoration de la Déesse les étiquettes de prostituées et de femmes aux mœurs légères.

Anna, grand-mère de Jésus;Claire Heartsong

Les femmes étaient porteuses d’une énergie créative et intuitive très forte qui ne devait pas servir au simple plaisir sexuel. En réalité, Marie-Madeleine était maitre de l’énergie créative de la kundalini et fut capable de démontrer la fonction essentielle de cette énergie à certains hommes. Cependant, les enseignements et pratiques qu’elle dirigeait furent mal compris et elle fut traitée de prostituée.

Révélations d’Arcturus; Ramathis-Mam

Marie me reconnut comme initiée [au culte d'Isis], du fait que je portais à mon bras le bracelet d’or en forme de serpent… Il est ironique que j’aie ensuite rencontré les yeux de ceux qui furent des disciples [de Jésus], qui me jugèrent et décidèrent que j’étais une prostituée. Cette opinion s’est perpétuée au fil de générations de croyants.

Le manuscrit de Marie-Madeleine, T. Kenyon et J. Sion

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 13 avril, 2014 |Pas de commentaires »

Le retour de la femme libre

Pamela Kribbe transmet Marie-Madeleine

Octobre 2011, Espéraza (Aude, France)

Vous pouvez aussi écouter la transmission directement en cliquant ici +
Elle est en anglais, avec une traduction simultanée en français par Christelle Schoettel

El-Greco-Dominikos-Theotokopoulos-Mary-Magdalen-in-Penitence-with-the-Crucifix

Résumé: Dans notre histoire, l’énergie féminine a été profondément blessée. Ce ne sont pas seulement les femmes qui ont souffert de la domination masculine, les hommes aussi ont été blessés. Les femmes ont retiré leur conscience et leur force de leur ventre. Les hommes se sont coupés de leur coeur et de leurs émotions. Il est temps que les femmes montrent à nouveau leur vraie puissance, non pas de manière agressive mais de façon à réconcilier le masculin et le féminin. Actuellement vous pouvez guérir ces blessures et vivre ensemble dans la paix et la joie.

Chers amis,

Nous sommes présents ici aujourd’hui tous les trois: JeshuaMarie et Marie-Madeleine. Nous sommes honorés d’être ici avec vous. Nous vous voyons comme nos frères et nos sœurs. Nous sommes Un par le cœur. Et pour moi, Jeshua, c’est très libérateur d’être ici aux côtés de mes amies, parce que je suis souvent considéré comme le seul représentant de la conscience christique. Mais ce n’est pas l’entière vérité. Des femmes ont été présentes à mes côtés pendant ma vie sur Terre et elles ont été essentielles à ma mission. À l’époque, il n’était pas acceptable pour les femmes de faire ce que j’ai fait, d’être un enseignant public. Mais ma mère et Marie-Madeleine étaient toutes deux des guerrières spirituelles. Elles m’ont aidé à planter les graines de la conscience christique.

Aujourd’hui, nous parlons des énergies masculine et féminine.

Mes compagnes d’âme et moi parlons d’une seule voix. Dans votre histoire, l’énergie féminine a été profondément blessée. Cela a eu des conséquences importantes à la fois pour les hommes et pour les femmes sur Terre. Ce ne sont pas seulement les femmes qui ont souffert de la domination masculine, les hommes aussi ont été blessés.

La blessure féminine

Nous allons d’abord parler de la blessure féminine.

Nous vous demandons d’imaginer une femme. Elle représente la totalité de l’énergie féminine. Cette énergie féminine a été dégradée, et traitée avec violence. L’effet que cela a eu sur les femmes est que celles-ci se sont retirées de la partie inférieure de leur corps, là où réside leur puissance. Spécialement lorsqu’il y a eu des violences sexuelles. À cause de ce trauma, les femmes ont retiré leur conscience de la partie inférieure de leur corps.

Il leur est devenu difficile d’être conscientes d’elles-mêmes et enracinées. Projetez cette femme devant votre regard intérieur. Elle représente l’énergie collective des femmes. Dans cette image, vous pouvez visualiser une sorte de trou dans son ventre. Elle a retiré sa conscience de cette zone et elle se sent en insécurité parce qu’elle manque de fondations. Dans son ventre, vous pouvez entendre des cris de douleur et d’angoisse.

Nous aimerions inviter chacun de vous, homme ou femme, à envoyer de la lumière à cette femme, en direction de son ventre. De cette façon, vous vous offrez aussi de la lumière.

À présent, Marie-Madeleine prend la parole.

Je suis Marie-Madeleine. Je vous aime profondément. Je suis toujours avec vous. Je me suis élevée au-dessus de la blessure féminine et je souhaite à présent toucher avec douceur cette zone douloureuse pour aider les femmes à renaître avec joie et fermeté, et qu’ainsi, la puissance féminine puisse revenir pacifiquement. Je ne veux pas de conflits. Je viens en paix et je lance un appel particulier aux femmes.

Toutes, vous avez été blessées au cours de l’histoire, mais actuellement, vous retrouvez votre force. Cette époque est la vôtre.

La blessure chez les hommes

Je souhaite vous rappeler que les hommes ont aussi besoin d’aide. Vous, en tant que femmes, êtes familières de cette blessure présente dans votre ventre, de la douleur et du trauma d’avoir été dégradées. Mais qu’est-il arrivé aux hommes ?

À cause des énergies masculines dominatrices dans le passé, du pouvoir et de l’oppression exercés, les hommes ont été forcés de fermer leur cœur. Ils ont dû être forts et durs. C’était une sorte d’image idéale de l’homme.

Mais ainsi, les hommes se sont coupés de leur part féminine. Beaucoup d’entre eux se sont retrouvés enfermés dans leur tête. Il leur est devenu difficile d’exprimer leurs émotions et leurs sentiments. Et leur incapacité à se connecter à leur part féminine, à leurs sentiments, est aussi une blessure. Vous ne vivez pas pleinement votre vie lorsque vous n’avez pas accès à vos sentiments. En fait, vous êtes déconnectés de votre âme. Et par conséquent, chez les hommes, il peut y avoir un sentiment de solitude et de séparation perçu comme un trou dans leur cœur.

Vous voyez donc que les hommes et les femmes ont été tous deux blessés dans le passé. La blessure des femmes est localisée dans leur ventre, la blessure des hommes est comme un trou dans leur cœur.

Femmes, tendez la main aux hommes

Je veux dire ceci aux femmes : à mesure que vous regagnez votre puissance, que vous reconnaissez votre véritable force, tendez la main aux hommes. Ils ont besoin de votre aide. Ils se sont coupés d’eux-mêmes, ils sont devenus des étrangers chez eux. Ayez de la bonté, soyez compatissantes envers eux.

Parce que la nouvelle Terre ne peut naître que si les deux sont en harmonie. Si l’homme et la femme comprennent leurs blessures mutuelles, ils peuvent bâtir un pont entre eux.

Je demande donc aux femmes de se joindre à moi et d’envoyer de la lumière dans le trou qui est dans leur ventre, et de cette lumière jaillit une corde qui va droit dans la Terre. En tant que femmes, ressentez votre connexion à la Mère Terre. Vous êtes si puissantes et si essentielles à la vie. Souvenez-vous de votre véritable force.

Et à mesure que vous redevenez conscientes de vous-mêmes, tendez la main aux hommes et envoyez de la lumière dans le trou qui est dans leur cœur.

Vous êtes faits pour vivre dans la joie

Vous êtes au seuil d’un temps nouveau. Vous êtes faits pour vivre ensemble en tant qu’hommes et femmes, pour avoir de la joie et rire ensemble en tant qu’êtres humains.

En beaucoup d’entre vous, je vois des guerriers fatigués. Vous avez tant lutté et certains d’entre vous sont très fatigués et déçus. La réponse à votre douleur réside dans un mode de vie très simple. Vous sentir vraiment connectés à la Terre et vivre en harmonie avec la Nature, jouir des plaisirs humains simples, de l’amour entre un homme et une femme, avoir des liens d’amitié avec des êtres en affinité avec vous, et vivre en paix avec votre entourage et la Nature, telles sont les promesses de la nouvelle Terre.

Au cours de ma vie sur Terre, j’ai fait l’expérience en profondeur de la blessure féminine. J’étais une amie proche de Jeshua. J’ai pu ressentir sa force et sa sagesse, mais aussi ses peines et ses doutes. Il y avait entre nous une compréhension intime mutuelle. Et j’ai éprouvé une profonde douleur, un profond chagrin lorsqu’il a dû partir, lorsqu’il a été tué. Souvent, lorsqu’il parlait, je pouvais ressentir ses paroles non seulement dans ma tête, mais aussi dans mon corps tout entier. Je n’aimais pas argumenter autour de ses paroles, de ses messages. J’étais donc assez différente de ses autres disciples. Parfois, ils se moquaient de moi. Parfois, je me sentais très seule. J’étais considérée comme une femme «libre», non-conventionnelle. Je suis vraiment très heureuse de voir que maintenant, les femmes libres sont de nouveau les bienvenues dans ce monde !

Beaucoup de choses ont changé depuis l’époque de Jeshua et je vous dis que ces femmes libres seront les guides du nouveau monde. Je vous invite toutes à vous affirmer dans votre vraie puissance.

Dans le passé, lorsque les femmes étaient sauvages, libres et passionnées, elles étaient souvent qualifiées d’hystériques. Au Moyen-âge, elles étaient appelées sorcières. En réalité, ces femmes – j’ai été l’une d’elles – étaient mues par l’amour.

À présent, il est temps que les femmes montrent à nouveau leur vraie puissance, non pas de manière agressive mais de façon à réconcilier le masculin et le féminin.

© Pamela Kribbe 2012
Traduit de l’anglais par Christelle Schoettel
Sous-titres et mises en évidence de textes d’A. Boudet

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 11 avril, 2014 |Pas de commentaires »

Marie-Madeleine à la Sainte Baume

260px-Marie-Madeleine_en_extase_au_pied_de_la_croix

Mon Dieu, tu es le Dieu du printemps,
celui qui fait fleurir, celui qui fait grandir.

Faut-il vraiment que nous soyons « tout petits »
Pour que tu sois tout-puissant ?
« Pauvres pécheurs » pour que tu sois miséricorde ?

Ne suffit-il pas que nous soyons nus pour que tu brilles,
que nous soyons vides pour que tu sois tout ?

Tu n’es pas un dieu qui se méfie des femmes,
qui canonise les saints et brûle les sorcières.

Tu es Beau et tu aimes la Beauté
Je t’ai souvent prié mon Dieu
de me délivrer des dieux qui accusent,
qui méprisent et qui fanatisent…

Et tu m’as envoyé le printemps : l’amandier a fleuri.
J’ai respiré le beau jour et la grande nuit,
J’ai reconnu ton souffle dans le jardin,
Ta brise au bord du lac,
Tu m’as appris que prier davantage,
C’est respirer mieux.

Je ne sais pas encore si tu es le Dieu des amants,
Si tu es celui qui aime en tous ceux qui s’aiment.
Je sais déjà que tu n’es pas l’indifférent,
Celui qui laisse pleurer le malade et l’enfant,
Car alors tu serais moins que la moindre des femmes.

Mon Dieu je ne sais pas qui tu es !
Parfois ce que nous disent de toi nos sages et nos prophètes
Ne me dit rien ;
Je ne te connais pas, Maître des saisons,
Mais toutes les saisons me parlent de toi

Tu es le Dieu du printemps,
La Vie qui fait fleurir,
la Vie qui fait grandir,

Tu es le Dieu de l’été,
La Vie qui nous éclaire et qui nous brûle.

Tu es le Dieu de l’automne,
La Vie qui nous fait mûrir,
Qui nous fait porter du fruit et danser
Au moment des vendanges.

Tu es aussi le Dieu de l’hiver,
La Vie qui fait mourir, qui nous ensevelit
Pour mieux renaître à la prochaine saison.

Tu es le Dieu des amandes,
L’écorce et le noyau de tout
Ce qui vit et respire.

Tu es la lumière qui illumine
Tout homme venant en ce monde,

Et comme la lumière, je ne t’ai jamais vu.
Le soleil est ton reflet,
Le vent ton écho.

Tu es le Dieu turquoise
Des eaux inviolées,
Le mouvement de ses vagues
Du levant au couchant.
Tu es la palpitation innombrable
Dont le cœur humain oublie ou vénère la trace.

Tu es ce que tu es !

Je t’aime sans te voir, sans te toucher,
Et pourtant je sais que tu m’as donné
Des yeux pour voir et des bras pour étreindre.

Un jour peut-être aux couleurs océanes,
Un homme viendra,
Pour te donner un visage
Et bénir la terre dans l’offrande
De mon corps.

Alors je t’aimerai mon Dieu
Comme les femmes aiment,
Comme les enfants,
Comme l’orage,
Et nous ferons l’Un. »

Extrait de Marie- Madeleine à la Sainte Baume Jean Yves Leloup
 http://lechantdesarbres.over-blog.com/2014/02/marie-madeleine-à-la-sainte-baume.html

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 1 mars, 2014 |Pas de commentaires »

La Lumière Dorée

téléchargement (4)

                                                                                       

         Pamela transmet Marie-Madeleine

Très chers amis, je suis Marie-Madeleine, votre sœur, et je suis ici de bon cœur. Nous sommes réunis une nouvelle fois, et cela me semble si familier d’être reliée à la réalité de la Terre. Nous avons si souvent été ensemble, réunis en cercles fraternels, afin de nous accorder au présent et au futur. Tout au long de nos vies, cela a toujours été une source de soutien et d’encouragement de reconnaître chez les uns et les autres le même désir, la même soif de liberté et de joie, le même désir de communion véritable.

Nous voici ensemble au seuil d’un temps nouveau, et vous êtes dans une phase de transition importante. L’énergie de l’innovation qui balaie la Terre en ce moment est comme une grande vague qui nettoie tous les registres mentaux, émotionnels et d’activités du genre humain. En fait, c’est une grande vague de lumière éblouissante qui pénètre votre dimension et vous incite à vous éveiller. Elle peut aussi parfois vous effrayer, parce que cette vague d’énergie nouvelle bouleverse votre vie. C’est comme si rien d’ancien ne pouvait rester : l’activité, les relations, les moyens de subsistance, votre vie quotidienne. Tout semble aller de travers. Pourquoi cela se produit-il ? Que se passe-t-il ?

Actuellement, il vous est demandé d’oser clarifier pour vous-mêmes ce qui est vous et ce qui ne l’est pas. Et par  »vous », je ne veux pas dire cette personnalité humaine terrestre qui a été formée par les influences extérieures : vos gènes (en provenance de l’extérieur), vos parents, votre éducation, la société, etc. Ce n’est pas à cette personnalité que je fais référence lorsque je dis  »vous », mais à l’être que vous êtes. Ce  »vous » indépendant de ce monde, des préjugés et des critères de norme que vous avez reçus de cette société, indépendant même de ce corps que vous habitez et dont les réactions sont aussi influencées par les stimuli externes. Plongez une fois encore dans votre for intérieur, et souvenez-vous de qui vous êtes ! Vous êtes la conscience éternelle qui donne et maintient la vie de votre corps et qui acquiert ainsi temporairement des expériences terrestres. Cette conscience que vous êtes au fond de vous est pleine de vie. Elle est créatrice, radieuse, aventurière. Elle connaît aussi, car elle est enracinée dans l’Être.

Cette conscience que vous êtes n’est pas un principe abstrait. Ce n’est pas un Dieu lointain, mais une conscience vivante et palpable. C’est ce que vous êtes ! Vous la sentez circuler en vous au moment où vous avez le plus conscience de qui vous êtes. Lorsque vous savez ce qui vous donne de la joie. Lorsque vous êtes émus par ce que vous voulez et aussi lorsque vous savez ce que vous ne voulez pas. Cette aptitude fondamentale à discerner, à dire oui ou non à ce qui vous fait du bien ou du mal, vous maintient en contact avec qui vous êtes réellement, avec votre âme et votre Être éternel. À présent, cet Être est invité à prendre une place prépondérante dans votre vie, et à choisir ce qui vous appartient en propre et ce qui ne vous appartient pas.

La vie vous invite maintenant à prendre le chemin de la nouvelle énergie, de cette vague d’énergie qui pénètre actuellement l’atmosphère de la Terre. Vous pouvez réagir de deux façons à cette invitation : soit vous aligner sur ce courant d’énergie nouvelle, soit vous y opposer. Si vous faites confiance à ce courant, et que vous acceptez de vous laisser porter par sa force, cela vous donne des  »ailes » et son dynamisme vous propulse. Cela peut aussi vous faire peur, car il vous faut lâcher prise de l’ancienne énergie. Mais en même temps, c’est passionnant et libérateur !

Vous pouvez aussi choisir d’aller à contre-courant, par peur de ce que la nouvelle énergie va vous apporter ou effrayés à l’idée de lâcher la sécurité apparente qu’offre l’ancienne énergie. Dans ce cas, vous entrez en lutte contre les forces qui veulent changer votre vie de l’intérieur. Cette résistance, cette opposition, sont une forme de lutte, et si vous résistez à un courant aussi puissant, il se produit une sorte de noyade et les choses peuvent alors devenir étouffantes et oppressantes en vous et autour de vous. Votre vie manque d’un ancrage solide, parce que vous ne faites pas confiance aux forces merveilleuses qui veulent guider votre vie. Il est toujours possible de faire marche arrière et de dire  »oui » au courant. Au moment où vous capitulez et lâchez prise, vous pouvez à nouveau faire l’expérience d’être portés, qu’il y a un sens à ce courant, et qu’il vous portera vers un lieu beau et bon. Il est important que vous ayez conscience qu’en protestant, vous êtes encore nourris par des images pleines de peur en provenance du passé. Il y a là des images tellement sacrées pour vous que vous ne voyez même pas qu’elles sont, en fait, la voix de la peur. Il peut donc arriver que vous soyez si occupés à résister que vous ne réalisez pas que vous résistez à quelque chose de bon qui veut émerger dans votre vie. Vous pensez que le fait de tenir à ce qui est ancien est correct, sans voir ni reconnaître votre peur. Vivre selon la peur est devenu une habitude en grandissant dans une société pleine de peurs.

Je vous invite aujourd’hui, grâce à un simple exercice, à examiner de quelle façon vous êtes englués dans de vieilles habitudes de peur, et comment vous résistez à ce qui veut circuler dans votre vie. Afin de pouvoir faire cet exercice, je vais d’abord vous parler un peu de ce nouveau monde au seuil duquel vous vous trouvez. Imaginez la réalité de la Nouvelle Terre devant vous, telle une Lumière Dorée. Nous n’allons pas décrire les détails physiques de ce monde, mais nous allons nous relier à lui sur le plan énergétique pour ressentir sa réalité. Pensez à vos rêves, vos visions d’une nouvelle réalité pleine d’amour sur la Terre, étayée par des relations fondées sur le cœur. Voyez la Lumière Dorée émanant de cette réalité, et prenez contact avec cette Lumière. Voyez s’il vous est possible de laisser entrer cette Lumière Dorée dans votre corps.

Ressentez sa douceur, aimante et puissante. Cette Lumière Dorée connecte. Elle ne résiste à rien. Elle dit  »oui » à tout et donc, cette Lumière peut tout imprégner, aussi bien les zones d’ombre que les zones de lumière. C’est la lumière de l’amour, la lumière de l’alchimie, qui transforme l’ombre (le plomb) en lumière (l’or). Dans cette Lumière Dorée, tout a un sens et une valeur. Il n’y a plus de combat entre la lumière et l’ombre. Ressentez la puissance de cette Lumière Dorée. C’est la naissance de la conscience christique en chacun et chacune de vous. Lorsque vous incarnez cette lumière, vous n’avez pas besoin de vous éloigner de l’ombre et de la lourdeur. Vous pouvez être complètement présents dans ce monde terrestre. Vous pouvez être qui vous êtes au milieu du chaos de l’effondrement du vieux système qui se produit maintenant dans le monde qui vous entoure. Vous n’avez besoin d’aller nulle part. Gardez simplement cette lumière en vous. C’est la lumière du monde nouveau, la lumière de votre âme. Vous n’avez pas besoin d’éviter le monde. La seule chose requise est votre fidélité à cette Lumière Dorée. Reconnaissez-la en vous, elle est tranquille, calme et confiante. Ressentez la force de cette énergie qui vous porte et vous soutient. Sentez-la descendre dans vos pieds, elle a une certaine substance. Sentez cette Lumière Dorée circuler dans vos pieds jusque dans la Terre, et y allumer des semences de Lumière partout.

Dans l’ère à venir, l’ancien et le nouveau coexistent. Ici et là, des ouvertures émergent dans le champ énergétique ancien, là où des êtres humains consentent à abandonner leurs sécurités apparentes et accueillent la nouvelle énergie. L’afflux de Lumière Dorée peut alors prendre place. Peut-être va-t-il passer par vous, parce que vous incarnez déjà cette Lumière Dorée. En restant dans le monde avec votre Lumière Dorée, vous pouvez être vous-mêmes, et en même temps, offrir quelque chose de neuf au champ énergétique ancien. Vous êtes comme une porte, une ouverture vers plus de liberté et de gentillesse. Vous êtes cette porte pour les autres grâce à cette énergie qui émane de vous. Il n’est pas nécessaire de faire de gros efforts pour cela. Lorsque la lumière Dorée passe de vous aux autres, cela se fait sans effort, simplement par votre présence. Le temps des durs efforts et des combats contre l’ombre est terminé. Vous n’avez plus à vous battre ! Ce n’est pas votre combat. Laissez tomber toute cette dynamique de combat pour ou contre quelque chose. Vous avez seulement besoin d’être là, de nourrir en vous cette Lumière Dorée du futur et d’y être fidèles.

Nous allons maintenant voir de quelle façon vous êtes encore englués dans des pensées anciennes de pénurie basées sur la peur, et des actions issues du besoin de pouvoir et de contrôle. Vous avez grandi avec ces pensées parce qu’elles font partie de l’énergie collective sur Terre. Vous venez juste de vous reconnecter à la Lumière Dorée de la Nouvelle Terre, où prévalent la joie et le réconfort. Regardez maintenant avec votre œil intérieur cette énergie de l’ancien monde, basée sur la peur, la lutte et l’hostilité, et visualisez cette énergie devant vous. Regardez-la de façon neutre, sans peur. De quelle couleur est-elle ? Est-elle comme un brouillard dense et sombre, suffocant et collant ? Quelle impression s’en dégage ? Il y a beaucoup de peur en elle, vous pouvez l’observer calmement, car vous n’avez rien à faire avec elle. Vous n’avez pas besoin d’y adhérer ni de vous y opposer. Elle est juste là, et vous l’observez.

Maintenant, ressentez à nouveau la présence de la Lumière en vous. Puis regardez où l’énergie ancienne s’accroche encore à vous. Regardez surtout dans les zones du cœur et des centres inférieurs : l’estomac, le nombril et le coccyx. Y’a-t-il des cordes énergétiques qui vous retiennent et vous relient encore à la vieille Terre, régie par la peur, le jugement et la lutte ? Regardez cela calmement et demandez-vous :  »où suis-je encore coincé (e) dans l’ancienne énergie ? Montrez-le moi simplement et clairement, parce que je veux en être complètement conscient (e) ». Au moment où cette ancienne énergie devient visible, et que vous voyez les cordes qui vous retiennent à elle, ressentez quelles sont les énergies qu’elles contiennent. Qu’est-ce qui vous enchaîne encore à l’ancienne énergie ? Est-ce la peur ou l’incertitude ? Est-ce un sentiment d’infériorité que vous n’osez pas relâcher ? Et cependant que vous savez ne plus vous appartenir ? Qu’est-ce qui vous restreint et vous empêche de vous focaliser sur ce qui vous fait du bien ?

Regardez attentivement ce qui vous paralyse ou vous bloque le plus. Il se peut que cela se présente sous la forme d’un enfant : un enfant terrorisé, incertain, refoulé, ou encore agressif. Soyez très conscients de la dynamique émotionnelle qui vous ramène à l’ancienne énergie. Plus vous verrez clairement cette dynamique et la comprendrez, plus ce sera facile de la laisser aller. Il n’y a rien d’aussi libérateur que de voir clairement qui vous êtes. Même si cela peut être décourageant de réaliser que vous êtes encore enchaînés à l’ancienne énergie ici ou là, c’est toujours mieux d’en avoir conscience, plutôt que refouler cette peur et ne pas vouloir la voir. Et la Lumière Dorée ne condamne jamais. Laissez tout ce qui est encore effrayé ou qui offre de la résistance à la nouvelle énergie se présenter à la lumière du jour, c’est précieux et significatif. Lorsque vous avez une conscience claire de vos liens avec l’ancienne énergie, que vous savez ce qu’ils sont, vous laissez alors la Lumière Dorée circuler dans cette zone. N’essayez pas de rompre les liens qui vous attachent au passé. Permettez-leur juste de s’imprégner de Lumière Dorée, chaleureuse et compréhensive.

Ne vous battez pas contre votre peur, votre incertitude ou votre dépendance à l’ancienne énergie. Entourez-les de Lumière Dorée, avec empathie, avec compassion. Il n’est pas nécessaire de les combattre. Le combat les fait empirer, car il génère de la résistance dans ces aspects de vous qui ne sont pas encore prêts ou capables de se joindre à la nouvelle énergie. Laissez l’amour dégeler et détendre ces aspects. Si vous dites à ces aspects sous l’emprise de la peur et de l’insécurité que vous les accueillez tels qu’ils sont, ils vont alors commencer à se relâcher et changer. Gardez toutes vos frayeurs et vos résistances, ne les reniez pas. Dites-leur que vous les aimez et que vous avancez avec eux. Elles contiennent une puissance énorme et vous ne voulez pas perdre cela ! Vous voulez transformer cette énergie et cela ne peut se faire que par l’amour.

À présent, permettez à un enfant intérieur de venir à vous, l’enfant qui reflète le plus cette résistance, cette peur, ce manque de confiance en vous. Accueillez cet enfant dans votre cœur, entourez-le de Lumière Dorée et dites-lui que vous êtes heureux de l’avoir trouvé. Maintenant qu’il est avec vous, vous pouvez le mettre  »sous votre aile » et prendre soin de lui. Il n’est donc plus vulnérable aux impulsions et aux coups en provenance de l’extérieur qui renforcent cette peur.

J’aimerais maintenant vous parler de cette nouvelle année 2012. nous sommes au dernier mois de 2011, et l’hiver est un temps de transition naturelle, un temps d’intériorisation et de préparation. Beaucoup de choses ont été dites sur ce que serait 2012. J’aimerais vous inviter à oublier tout ce que vous avez entendu ou lu sur  »2012 ». Ce sont des suggestions externes. Je préférerais que vous acceptiez de ressentir ce que cela signifie pour vous. Calmez-vous. Vous n’avez rien à craindre et vous êtes en sécurité. Accordez-vous à l’année 2012 et à ce qu’elle signifie pour vous, et non pour le monde. Visualisez une couleur ou une lumière qui la représente, et ressentez son énergie, ses possibilités. Posez-lui des questions :  »Quel est le plus grand potentiel pour moi cette année et comment puis-je réaliser ce potentiel ? »  »Quelle est la chose la plus importante pour moi à connaître et à faire ? »

Imaginez que vous êtes assis (e) sur la crête d’une énorme vague de l’océan. C’est délicieux et passionnant d’être porté (e) par cette vague. Permettez à ce que vous ressentez en vous de vous porter, parce qu’au sommet de cette vague, vous êtes dans le courant de vos possibilités les plus élevées, et que vous permettez au courant de la vie de vous mener là où il veut. Qu’est-ce que cela vous demande  pour vous abandonner à ce courant ? Comment pouvez-vous lui dire  »oui » ? Permettez à ce que vous ressentez sur la crête de la vague d’agir sur vous. En haut de la vague, vous vivez dans la vérité, et en vous replongeant dans ce ressenti, vous vous accordez avec ce que l’année va vous apporter. Faites toujours confiance à vos signaux internes. Les informations offertes par le monde extérieur, comme par exemple les prédictions et l’attente de la fin du temps, ne sont pas nécessairement fondées sur une pensée claire ou intuitive. Certains messagers parlent à partir de leur peur, par besoin de sensationnel et de tragédie, et leurs messages peuvent semer la confusion. Il y a aussi des messages de Lumière qui génèrent la paix et la tranquillité. Faites la distinction sur la base de ce que vous ressentez. Qu’est-ce qui me semble bon ? Qu’est-ce qui ne me semble pas bon ? Vous êtes l’ancre.

Pour finir, j’attire votre attention sur notre petit cercle réuni ici aujourd’hui. Imaginez que nous soyons assis autour d’un feu, un feu brûlant d’inspiration. Nous sommes tous nourris par ce feu, le feu de notre cœur. Voyez la lueur qui brille sur nos visages, elle reflète nos espoirs, nos aspirations, notre tristesse et nos doutes. Lorsque ces expressions se manifestent sur nos visages à la lueur du feu, elles paraissent très humaines et transparentes. Dans la douce lumière chaude du feu, toutes choses ont la permission d’exister telles qu’elles sont. Accordez-vous cette chaleur, cette Lumière Dorée. Vous vivez encore des traces de la Nuit de l’âme, de l’ombre qui vous a piégés. Maintenant, entourez-vous de chaude lumière, vous en êtes capables. Rendez-vous hommage, soyez fiers de qui vous êtes, et voyez votre bravoure. Rappelez-vous tout ce que vous avez déjà accompli, ce que vous êtes capables de faire, et ce que vous avez enduré. Confirmez-vous dans votre grandeur et n’écoutez pas les pensées qui vous diminuent. Laissez ce feu devenir un feu de joie, dont les étincelles jaillissent au-delà de ce cercle et touchent un grand nombre d’autres personnes, faisant ainsi s’agrandir le cercle. Ce sont mes vœux de cette année pour vous et tous ceux et celles qui liront ce message.

©Pamela Kribbe 2012

Traduction Christelle Schoettel

www.jeshua.net

Publié dans:LUMIERE, MARIE-MADELEINE |on 15 février, 2014 |Pas de commentaires »

Marie Madeleine et Simon Pierre

téléchargement (5)

Simon Pierre leur dit : que mariam sorte de chez nous car les femmes ne sont pas dignes de la vie a dit jésus voici que je l’attirerai afin qu’elle devienne mâle pour qu’elle aussi soit un esprit vivant semblable à vous mâles car toute femme qui se fera mâle entrera dans le royaume des cieux

Le dernier logion de cet évangile remarquable témoigne d’un anti-climax dégrisant ! Il nous rejette dans une réalité ô combien humaine, qui de toute évidence est peu réceptive à la parole de Jésus.

Les évangiles canoniques nous proposent eux aussi une image du caractère impulsif de Simon Pierre. La grossièreté de sa remarque ne laisse planer aucun doute quant à la place de la femme dans la culture religieuse juive. De cet état d’esprit Paul témoigna lui aussi sans aucune ambiguïté. Pour Paul, l’homme qui en paroles exaltantes chanta pourtant l’amour, Jésus fut en effet tellement plus important en tant que «Christ crucifié et ressuscité», que comme l’homme qui reconnut dans chaque être, homme ou femme, son égal. L’état d’esprit juif, dont témoignèrent Pierre et Paul, fustigea hélas bien davantage le christianisme que ne le fit celui de Jésus.

Face à leur sentiment de supériorité, l’attitude de Jésus a du être ressentie comme une atteinte à leur honorabilité masculine. Ici Simon Pierre n’accepte pas qu’une femme demeure parmi eux . Dans l’ancien – toujours présent hélas, et malgré la qualification de «catholique» – la religion était en effet considérée comme un territoire uniquement réservé à la gente masculine…

Afin de spécifier son union spirituelle, l’unité dans laquelle la vie peut nous révéler sa richesse totale, Jésus fait dans cet évangile appel à l’image de l’unité du masculin et du féminin. Le même symbolisme est à l’honneur dans l’image du mariage et dans celle de la chambre nuptiale. Il est donc compréhensible que ces images furent la cause d’une certaine commotion parmi les disciples. En plus, la relation particulière qui unissait Jésus et Mariam – Marie Madeleine, à qui Jean reconnut le privilège d’être la première à reconnaître le Jésus ressuscité – ne fut pas toujours acceptée de bon cœur par ses disciples.

Dans ce logion la métaphore utilisée par Jésus a subi une transformation remarquable ! L’image de l’unité du masculin et du féminin dégénère en effet en une mutation nécessaire de la féminité, qui se ferait mâle… Il est évident que les paroles, mises ici dans la bouche de Jésus, ne pourrait en aucun cas lui être attribuées ! La nécessité d’une telle mutation serait en outre un blâme au Créateur… Le fruit de l’unité du masculin et du féminin, symbolisé dans le mariage, est l’ovule fécondé, comme le germe est le fruit de l’unité de la graine et de la bonne terre…

Comment le symbolisme dans une image peut-il être reconnu si l’image elle-même n’est pas acceptée… ? La manipulation, qu’a subie l’image dans ce logion, ne pourrait se concevoir que dans la plume d’un transcripteur qui, imbu de son orgueil masculin, ne pouvait accepter – comme ne pouvait le faire Simon Pierre – l’égalité de l’homme et de la femme comme symbole de l’unité. Simon Pierre et ses conjoints peuvent pourtant en appeler à quelque mansuétude… En effet, le décryptage du symbolisme dans la métaphore de l’unité du masculin et du féminin, de l’époux et de l’épouse, comme dans celle du mariage et de la chambre nuptiale, la transposition d’une union biologique vers une union spirituelle, se sont avérés être un défi insurmontable pour vingt siècles de théologie chrétienne… Ni la signification radicale de l’unité, ni les nombreuses images référant à elle, n’ont pu effleurer la conscience de ceux qui se sont présentés comme les héritiers des disciples. De même que ceux-ci croyaient devoir redevenir petits pour avoir accès au royaume, ainsi leurs héritiers semblent toujours croire que la vie nous est transmise par une cigogne ou par un chou-fleur et non pas par l’unité de papa et maman… L’épouvante paulinienne face à la sexualité – domaine de la chair et du sang – a, en outre, laissé des traces plus que pénibles dans l’éducation chrétienne…

L’aspiration de Jésus à une élévation de la conscience humaine à une vision d’unité - et non pas de séparation - de l’inférieur et du supérieur, du naturel et du surnaturel, fut sans doute trop perturbante pour être acceptable. Ce dernier logion nous confirme combien il était difficile pour les hommes de se défaire de leurs prérogatives et, par une juste perception des images, d’être réceptifs à une vision nouvelle. Jadis cette démarche représentait pour eux – comme elle représente aujourd’hui toujours pour une grande majorité d’entre nous – un engagement trop révolutionnaire. Peu nombreux furent ceux ou celles en qui s’est opérée une metanoia , ce bouleversement mental libérateur et nécessaire proposé par Jésus.

Parmi eux : Marie Madeleine et Judas Thomas …

issu de   L’évangile de Thomas dévoilé – Sommairewww.unisson06.org

 

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 9 février, 2014 |1 Commentaire »

Se sentir chez soi sur Terre

Pamela transmet Marie Madeleine 

Pour le fichiers audio, cliquez ici 

         images (9)

Chers amis, chers hommes, chères femmes,

Cela me remplit de joie d’être avec vous en cette claire matinée. Nous sommes de vieux amis. Nos chemins se sont croisés maintes fois dans le temps et l’espace. Ressentez notre vieille amitié, nous faisons partie de la même famille. Appréciez un moment ce sentiment de familiarité, ce retour à la Maison. Détendez-vous simplement et laissez aller toute tension en vous. Visualisez les tensions s’écouler dans la Terre qui les neutralise. Sentez votre corps se détendre et s’alourdir. Recevez en retour l’énergie de guérison en provenance de Mère Terre et laissez-la entourer vos pieds et vos jambes et circuler dans votre bassin et votre ventre. Sentez-vous soutenus par la Terre. Vous êtes en sécurité.

Ressentez le rythme de la Terre, lent et stable. C’est ce rythme que vous cherchez. Votre âme vient d’une sphère différente, et lorsqu’elle descend, elle doit apprendre à s’ajuster au rythme de la Terre. Votre âme doit demeurer dans un corps et apprendre à utiliser un mental, et cela peut la perturber. L’âme est sur une voie d’apprentissage. Ce n’est pas seulement vous en tant qu’humain qui apprenez, mais votre âme aussi apprend et grandit.

Dans votre âme, vous portez des mémoires douloureuses concernant la vie sur Terre et par conséquent, il n’est pas évident pour vous de faire confiance à la Terre et de vous abandonner à elle. Il peut y avoir un blocage dans votre corps vous empêchant de vous détendre et de vous sentir en sécurité ici. Ce blocage est une énergie, ce n’est pas seulement quelque chose de physique. En réalité, il n’a pas été causé par la Terre, mais par ce qui vous est arrivé dans le monde humain : la négativité que vous y avez vécue, la douleur d’être rejetés et de pas convenir. C’est pour cela qu’il vous est difficile de vous sentir à l’aise ici.

Je veux vous rappeler la vraie nature de Mère Terre. C’est un Ange. Pensez à la beauté des forêts, des océans, des fleurs. Telle est la vraie nature de la vie sur Terre et vous participez à cette majestueuse réalité. Vous êtes comme des fleurs, mais les fleurs ne peuvent s’ouvrir que si elles sont fermement enracinées. Il vous est indispensable de vous sentir chez vous sur Terre pour être capables d’exprimer votre lumière. Je vous invite donc à présent à vous connecter à la Terre, à l’Ange qu’elle est. Ressentez son énergie au fond de votre corps, vous êtes son enfant et vous pouvez vous détendre.

Imaginez maintenant que vous marchez dans un bel endroit naturel. Ce peut être dans une forêt, au bord de l’océan ou dans un désert. Faites en sorte que cette vision soit très réelle et vivante pour vous. Ressentez les éléments de la Nature, le vent, le soleil, l’air. Ressentez le sol sous vos pieds. Asseyez-vous et posez vos mains sur le sol. Permettez à la Terre de vous affecter, de vous guérir, et de vous remémorer votre partenariat avec elle. Votre âme veut être ici, même si elle a été blessée sur Terre, surtout par la peur et les conflits présents dans la société humaine. Mais en tant qu’êtres humains, vous êtes aussi connectés à la nature, à l’harmonie et au rythme qui se trouvent ici. Et si vous étreignez la nature, au dedans et au dehors, il vous est possible d’entendre clairement le message de votre âme.

Vous êtes donc assis sur la Terre. Ressentez de l’énergie venir à vous d’en-haut. Vous êtes en mesure de la recevoir, car vous êtes maintenant connectés à la Terre et à son énergie. Ces deux énergies sont faites pour être ensemble. Laissez à présent cette énergie de votre âme briller sur vous comme un soleil.

Appréciez-la un moment.

Souvent, lorsque vous vous connectez, ou essayez de vous connecter à votre âme, votre mental interfère. Vous voulez obtenir des informations concrètes, pratiques à propos de votre vie. Mais pour recevoir des informations réelles, il est nécessaire d’abord de modifier votre conscience, car le besoin d’information, le besoin de savoir quoi faire proviennent souvent de la peur. D’abord, vous avez besoin de vous détendre complètement, et d’être dans un état de rêverie éveillée, laissez courir votre imagination. Entrez maintenant dans cet état.

Imaginez que vous êtes complètement libres, vous n’êtes pas limités par les lois de la société humaine. Vous êtes des anges, et comme des papillons, vous allez d’une fleur à l’autre. Demandez-vous : « Qu’est-ce qui me donne de la joie dans ma vie ? » Ne pensez pas aux résultats que cela va vous apporter, focalisez-vous seulement sur la joie et l’inspiration que vous ressentez. Il se peut que des choses très simples telles qu’une simple promenade ou passer un moment seuls, dans la tranquillité, vous inspirent. Ce qui est important, c’est de reconnaître le langage de votre âme. Elle ne parle pas d’une voix évidente, à laquelle vous êtes habitués. Vous avez l’habitude de vous parler de façon très sévère, de beaucoup vous critiquer. Vous avez une image mentale de vous telle que vous devriez être et vous vous comparez constamment à elle et vous avez l’impression d’échouer. Mais en fait, le réel problème, c’est de porter un jugement. Ce type de jugement, ce timbre de voix, ne proviennent pas de la nature.

Le langage de votre âme est très différent. Il est très doux. Il offre des suggestions, mais ne veut jamais vous forcer à faire quoi que ce soit. Demandez donc simplement à votre âme : « De quoi ai-je besoin maintenant ? » Et vous pourrez recevoir la réponse sous forme d’une énergie, pas nécessairement en mots. Laissez aller toutes vos expectatives. En tant qu’humains, vos problèmes sont souvent causés par le fait que vous avez un angle mort. Vous avez des croyances persistantes dont vous n’avez pas conscience et votre âme veut que vous sortiez de ces croyances. Cela signifie qu’il vous est nécessaire de lâcher prise de vos convictions les plus ancrées et de vous ouvrir à quelque chose d’entièrement nouveau. Laissez-vous surprendre par votre âme !

Donc, chaque fois que vous avez un moment de tranquillité et que vous avez envie de vous connecter à votre âme, lâchez votre mental et connectez-vous de manière joueuse, spontanée. Telle est la voie de la nature. Vous pouvez le constater chez les animaux et les plantes qui vivent sur Terre. Ils suivent joyeusement le rythme qui est le leur. Ils ne pensent pas au futur, et cependant ils sont parfaitement alignés. Vous faites partie de la nature et de la Terre. 
©Pamela Kribbe www.jeshua.net/fr

Traduction Christelle Schoettel                     

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 8 février, 2014 |Pas de commentaires »

Le Portail

Pamela transmet Marie-Madeleine

images (2)

Chers amis, je suis Marie-Madeleine. Vous me connaissez, ma silhouette et mon visage font partie de votre histoire, et de ce fait, ils ont été déformés et défigurés. Mais vous connaissez bien mon origine, parce que nous vivons à partir de la même source, l’espace intérieur du cœur, le Foyer de l’âme. Vous êtes poussés par le même désir que celui que j’avais lors de ma vie sur Terre. Une aspiration, un désir ardent pour la vérité, pour ce qui est réel, pour l’Être. Un désir de vivre à partir de l’âme, de l’inspiration, de votre centre. C’est ce qui est important pour vous.

Vivre de cette façon peut faire mal. Cela vous amène dans vos zones les plus obscures, parce que vivre depuis votre centre intérieur signifie que tout doit être vu. La lumière a besoin de briller sur tout, de façon que vous puissiez devenir Un et complets en vous-mêmes. Beaucoup de gens sont engagés dans un combat contre eux-mêmes et c’est pénible à voir. Les gens vivent souvent selon des images, des représentations et des séries de règles idéalisées à propos de ce qu’est un être humain réussi, reconnu et respecté par le monde. Alors, avant que vous le sachiez, vous êtes déviés par les opinions et les exigences du courant principal de la société. Vous avez l’impression d’avoir besoin de vous ajuster à leur mode de pensée, de façon à pouvoir paraître séduisants et bons aux yeux du monde. Cela vous éloigne de votre centre intérieur et c’est ainsi que vous vous déconnectez de vous-mêmes. Mais il y a encore une petite voix qui dit : « Va en toi, découvre qui tu es ».

Dans cet espace ouvert sans jugement, il vous est possible de découvrir qui vous êtes : les facettes de lumière et d’ombre, et tout ce que vous avez traversé : vos sentiments, vos émotions et vos réactions. S’aimer soi-même c’est permettre cet espace ouvert en vous, être avec vous et observer ce qu’il y a là. Mais la voix de l’extérieur, bien souvent la voix de la peur, vient encore vous dire : « Sois gentil-le, sois obéissant-e et conforme-toi à la norme. Ne parais pas différent-e ou bizarre aux yeux des autres ». Et là encore, vous perdez le dialogue avec avec vous-mêmes et cet espace ouvert. Vous vous entravez de force, vous jugez selon les critères de référence du monde extérieur, de la société, et ce faisant, vous vous blessez. Vous êtes ainsi tirés à hue et à dia, entre l’appel du monde qui est bien souvent la voix de la peur, et le cri de votre âme, qui aimerait vous amener vers l’intérieur, vers le centre de qui vous êtes. Et comment pouvez-vous gérer ce combat, ce bras-de-fer entre l’intérieur et l’extérieur, entre le centre et la périphérie ?

Écoutez la voix de votre cœur. Choisissez vous-mêmes. Choisissez de quelle manière vous voulez vivre cette vie. Décidez de le faire de toutes vos forces, sans condition ! Plongez dans la profondeur, là où prévaut l’amour réel. Mais sachez que dans cet espace profond, il n’y a pas de fond, et vous pourriez avoir l’impression de faire un saut dans l’abîme, dans le vide. Vous n’aurez plus le soutien des approbations, des compliments et la reconnaissance des autres, vous y serez seuls.

Ressentez un instant l’espace immense au centre de votre cœur, là où il n’y a pas de jugement, ni d’images idéalisées de l’endroit où vous devriez aller. Seul, l’Être y est présent, l’Être pur. Pourrez-vous supporter une telle liberté ? Ou préférez-vous rester tenus en laisse par les normes et valeurs imposées par les autres ? Pourrez-vous faire cette plongée ? Pourrez-vous vivre vraiment ?

La vie vous met au défi de faire un saut dans l’inconnu, ce qui est effrayant. Mais le pire serait de vous restreindre au chemin étroit du connu et de ne pas vivre pleinement. Vous devenez alors esclaves des impulsions extérieures, vous perdez ce « vous » et vous n’êtes plus heureux. Trouver une vraie satisfaction dans la vie ne peut arriver qu’en suivant le courant de votre cœur. Votre battement de cœur est unique dans tout l’univers et il est le seul à connaître son chemin.

Parfois, quand vous vous sentez perdus, un temps d’obscurité est nécessaire pour vous ramener à vous , pour vous aider à vous souvenir de qui vous êtes dans votre for intérieur. Toutes les certitudes extérieures s’effondrent, et dans mesure où vous avez vécu selon des critères et des idéaux extérieurs, vous avez l’impression que tout est perdu, que vous êtes tombés dans un grand trou noir. Et ça, c’est horrible ! C’est ce qu’on appelle « la nuit noire de l’âme ». Mais ce n’est qu’un passage. Vous êtes arrivés au Portail, qui s’ouvre sur quelque chose de plus grand, un horizon qui va au-delà de ce que votre vision habituelle conditionnée par les peurs et les vieilles idées peut envisager.

Imaginez que vous êtes dans un tunnel obscur. Vous ne voyez même pas les murs de ce tunnel, et vous avez l’impression d’être entourés de néant. Il n’y a rien de mauvais dans le néant. Dans son essence, le néant n’est ni mauvais ni néfaste. C’est une ouverture absolue, sans idées préconçues ni attentes sur lesquelles vous reposer. Mais le néant suscite la peur en vous, comme s’il allait vous détruire. Ce que le néant détruit en fait, ce sont les vieilles entités que vous pensiez faire partie de vous. Mais sachez que ce que vous êtes réellement ne peut être détruit ou disparaître. C’est éternel et aussi illimité que l’espace de votre cœur dont j’ai parlé tout à l’heure. Cet espace est toujours là. Imaginez que vous acceptez le néant et l’absence de certitudes et en même temps, vous ressentez votre force et votre indépendance. Alors vous n’êtes plus enchaînés au monde, vous êtes libres dans les profondeurs de votre être !

Continuez à vous imaginer traversant ce sombre tunnel et soudain, un Portail apparaît devant vous. Regardez ce que cette image vous fait : avez-vous peur du Portail, ou bien voulez-vous le franchir ? Les portes sont-elles lourdes et fermées ou bien l’une d’elles est-elle entrouverte ? Y’a-t-il de la lumière qui filtre de l’autre côté ? Observez simplement. Vous n’avez pas besoin de faire quoi que ce soit. Imaginez maintenant que vous êtes face à ce Portail et vous posez la main dessus. Permettez à l’énergie du Portail de passer en vous. Ce Portail est le seuil au-delà duquel se trouve la nouvelle énergie que votre âme veut vous montrer, quand vous êtes prêts à la voir. En mettant votre main sur le Portail, vous vous familiarisez avec cette nouvelle énergie et avec ce qui veut circuler dans votre vie, à un rythme qui vous convient. Voyez si vous pouvez recevoir l’énergie nouvelle, l’énergie du Foyer, celle de votre âme. Permettez-lui de circuler dans votre main et dans votre corps entier, d’une manière qui vous semble bonne, ni trop, ni trop peu. L’énergie circule dans et autour de votre tête, vos épaules, votre cœur. Elle va plus loin : dans votre estomac, votre pubis, votre coccyx, et des jambes jusqu’aux pieds.

Et soyez conscients de ceci : quand vous êtes dans la nuit noire de l’âme, c’est que quelque chose de nouveau vous attend au-delà du Portail, même si vous ne pouvez pas encore le voir avec les yeux que vous avez maintenant. Avec des yeux neufs, vous verrez la réalité qui se tient de l’autre côté, et vous développerez ces yeux neufs en lâchant prise de votre ancien mode de vie. Quand vous ne vous agripperez plus aux certitudes et aux schémas de survie auxquels vous étiez attachés auparavant.

À quoi reconnaissez-vous le moment où vous êtes prêts à lâcher l’ancienne énergie ? Ce sont souvent des sensations de mécontentement, de colère, d’insatisfaction ou de désespoir qui vous indiquent que vous ne voulez plus que les choses soient comme elles ont été. Vous pourriez alors penser : « je ne veux plus être ici. Je ne veux plus vivre sur la Terre ». Mais en fait, ce que vous dites, c’est : « je ne veux plus de l’ancien mode de vie. Je ne veux plus que les choses soient ce qu’elles étaient ». Toutefois, votre mental formaté par le passé peut ne pas avoir encore imaginé qu’il existe d’autres modes de vie et par conséquent, la nuit noire de l’âme devient désespérée et intense. À mesure que les choses anciennes disparaissent, mais que les nouvelles ne sont pas encore arrivées, être dans ce tunnel sombre et cette ligne de démarcation vous force à choisir. Soit vous continuez à suivre la voix de votre cœur et vous restez confiants, soit vous vous repliez vers les voix extérieures : celles de la peur, celle de l’habitude, celle du passé. Je vous en supplie : si vous êtes actuellement dans cette expérience de la nuit noire de l’âme, restez avec cette expérience. Continuez à aller à l’intérieur, et ressentez ce qui est là. S’il y a de la peur, de l’incertitude, de la tristesse, ou du désespoir, ne les jugez pas. Restez avec cela et ne battez pas en retraite.

Votre lumière est plus forte que toutes ces émotions. Elles ne sont pas le point final mais une halte le long du chemin. Voyez le Portail au loin, qui est déjà là ! Connectez-vous à l’énergie nouvelle, par le biais de ce Portail. Et un jour, les portes s’ouvriront toutes grandes. Voyez cela devant vous. Peut-être que c’est trop de tout ressentir maintenant, mais observez-le quelques instants à distance. Comment ce sera lorsque les portes s’ouvriront et que vous le franchirez ? Qu’est-ce qui vous attend là ? Quelles sensations cela génère-t-il en vous ? Vous n’avez pas besoin d’aller de l’autre côté pour l’instant. Cela viendra, chaque chose en son temps. Mais ressentez-en la promesse maintenant : la beauté de la lumière, le plaisir, la joie et le réconfort d’être là. Ressentez la sérénité de la vie en ce lieu et réjouissez-vous, parce que ce chemin que vous parcourez maintenant, celui qui ressemble à une nuit sombre qui attise vos peurs, vous mène là !

Gardez cette perspective présente à vos yeux, et le chemin sera plus facile. Je vous donne la main, ressentez ma présence. Chaque fois qu’un Portail s’ouvre, cela nous rend heureux et nous nous sentons profondément unis à vous tous. Nous sommes tous reliés les uns aux autres et chaque pas individuel apporte quelque chose de nous tous au Tout.

©Pamela Kribbe 2012 - Traduction Christelle Schoettel  www.jeshua.net                             

 

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 12 janvier, 2014 |Pas de commentaires »
1234

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3