Archive pour la catégorie 'HUMANITE'

Confiance en soi

 

Et si tout ce qui se passe dans votre vie n’était qu’un CADEAU, une occasion de révéler la splendeur qui vous habite ? Et si les problèmes qui vous tombent sur la tête, les malaises qui vous oppressent et les malheurs qui vous affectent n’étaient que des « symptômes » exprimés par la ou les parties de vous que vous avez oubliées, négligées ou même sublimées… et que cette ou ces dimensions en dedans de vous étant jusqu’à maintenant « demeurées dans l’ombre » s’appliquent à tout mettre en œuvre pour se dévoiler au grand jour ?   

Se pourrait-il que votre âme, n’aspirant qu’à vivre dans l’équilibre et à ressentir de l’harmonie présente dans TOUT votre Être, choisisse délibérément de vous attirer les défis, les situations de « crise » qui vous obligeront à sortir de votre zone de confort, des « limites » dans lesquelles vous vous êtes emprisonné, pour que vous puissiez enfin révéler au monde toute cette merveilleuse Lumière, ces forces et ces vertus insoupçonnées qui vous habitent ?   

            Imaginez ceci : sur une voiture, ce n’est jamais le pneu le plus « mou » qui va éclater… mais plutôt les autres : ceux qui subissent « trop de pression », ceux qui compensent pour cette « faiblesse », cette « fragilité » dans la répartition du poids de la voiture. Et s’il en était de même dans votre vie ? Serait-il possible que l’événement douloureux, le conflit qui vous tiraille, le manque d’abondance ou tout autre problème « urgent » dans votre vie soit comme une « crevaison » que votre âme crée de toute pièce pour attirer votre attention sur l’urgence  « réelle » à considérer ?   

            Bien des gens vont consulter des thérapeutes quand ça va vraiment mal : ils n’aiment plus leur emploi (ou leur conjointe), ils sont en conflits avec un collègue de travail (ou leur patron), les malaises physiques qu’ils éprouvaient de temps à autres reviennent maintenant régulièrement et ils ont peur que la maladie affecte leur qualité de vie de façon permanente. Bref, ils croient que les causes de leur malheur sont « extérieures » à eux, que celles-ci surviennent sans raison apparente et qu’ils les « subissent » malgré eux, à leur corps défendant.   

            Ces personnes cherchent une aide extérieure pour régler un problème extérieur, concret et défini pour lequel une solution urgente est nécessaire ici et maintenant. En d’autres termes, ils cherchent quelqu’un qui va « regonfler » le pneu qui vient d’éclater dans leur vie afin de pouvoir reprendre la route comme avant, sans prendre en considération que le vrai problème se trouve peut-être ailleurs…  

Une fois la « bonne » solution identifiée et mise en place (déménagement, changement d’emploi, de conjointe, retour à la santé, etc.) la personne se sent mieux pendant quelques temps et croit que tout revient au beau fixe… Mais, est-ce vraiment ce qui se produit ? Les changements « extérieurs » qui sont advenus dans votre vie vous ont-ils déjà véritablement apporté le bonheur ? Se pourrait-il qu’une partie de vous continue de « souffrir en silence », que des aspects de votre Moi réel demeurent enfouis au plus profond de vous… et continuent de vous tourmenter ?    

            Il pourrait s’agir de rêves secrets que vous chérissez mais vous n’avez jamais pris le temps de réaliser; de talents cachés que vous n’avez jamais pris le temps d’explorer en profondeur; d’orientations de vie différentes auxquelles vous aspirez sans jamais osé vous engager « hors des sentiers battus »… Toutes ces parties de vous qui sont conscientes que VOUS ÊTES BEAUCOUP PLUS que ce que vous laissez voir aux autres ! 

 Peut-être vous rendrez vous compte que vous avez juste besoin d’une pause, d’un peu de recul, d’une nouvelle motivation ou d’un moment loisir « ressourçant » pour retrouver la joie de vivre. Ce n’est pas seulement l’excès d’air dans un pneu qui le fait éclater, mais bien le fait qu’il ne soit pas en équilibre avec les autres… Alors la prochaine fois qu’une crise éclate, demandez-vous : quel est le pneu que j’aurai tout intérêt à regonfler ici et maintenant, quelle est la dimension de ma vie qui aurait besoin que je lui accorde plus d’attention, de temps et d’énergie pour me sentir bien dans TOUT MON ÊTRE… Plus vous vous faites des CADEAUX bienfaisants pour votre âme, plus celle-ci s’appliquera à vous en attirer de plus grands et de plus merveilleux encore 

  

            L’AMOUR que vous nourrissez envers vous-même demeure le CADEAU le plus enrichissant que vous puissiez vous accorder : au quotidien, il porte fruit dans toutes les sphères de votre vie! 

 Amicalement, Bianca Gaïa

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 27 juillet 2009 

 

 

Publié dans:HUMANITE |on 26 juin, 2010 |Pas de commentaires »

Sexualité

 Les organes sexuels du corps sont des voies vers le plaisir qui créent des fréquences guérissant et stimulant le corps et qui, potentiellement, peut le mener au soi spirituel. La sexualité est tellement mal comprise sur cette planète que lorsque deux personnes ont un échange sexuel, ce n’est que très rarement dans le but de s’en servir pour se brancher au plan spirituel. La sexualité évoque une spiritualité qui est libre et qui se voit comme capable de créer. Il est très rare cependant que la sexualité soit utilisée comme pont pour vous amener à des niveaux supérieurs de conscience.….

Vous commencez à sentir l’énergie monter, vous vous regardez l’un l’autre dans les yeux et vous devenez tout chauds et excités. Ensuite, au lieu de vous explorer intimement et spirituellement l’un l’autre, vous vous fermez à vos émotions et vos sentiments, vous vous enfermez dans votre carapace, et vous faites l’amour de façon superficielle et purement génitale parce que vous craignez de choisir la voie intense d’une connexion de corps et d’esprit complète. Le sexe « chaud » et passionné peut être merveilleux. Ce que nous disons simplement, c’est qu’il y a plus que cela. Il y a beaucoup plus, et personne d’autre que vous et vos croyances, et votre peur d’abaisser vos limites et vos barrières ne vous empêchent de le découvrir.

….

Les royaumes spirituels sont des lieux d’existence inaccessibles pour le corps humain. Comme la sexualité était une opportunité pour les êtres humains de recouvrer leur mémoire, ou pour se brancher avec leur soi spirituel et avec leur créateur, ou encore pour trouver une route menant au royaume spirituel dont l’accès est scellé, les églises sont apparues et ont enseigné que la sexualité n’avait pour seul but que la procréation, que la sexualité ne servait qu’à faire des enfants.

On a prétendu que la sexualité était quelque chose de très mauvais. On a dit aux femmes qu’il leur fallait endurer la sexualité pour servir les hommes et qu’elles n’avaient aucun contrôle sur leur fécondité. Les femmes ont cru cela; ce qui explique qu’à ce jour vous croyez en général n’avoir aucun contrôle sur cette partie de votre corps. Vous devez prendre conscience que C’est à vous seules qu’il revient de décider si vous allez donner naissance à un enfant ou pas. Ce n’est pas une chose si compliquée comme on vous l’a affirmé. Le fait de prendre une décision et d’avoir une intention est ce qui amène l’expérience vers vous. Vous pouvez contrôler si vous allez avoir un enfant ou non. Si la femme avait eu cette capacité au cours des quelques derniers millénaires, et si elle avait été capable d’explorer sa sexualité sans craindre d’avoir un enfant, les hommes et les femmes auraient peut être découvert qu’ils sont beaucoup plus libres qu’on ne leu avait dit qu’ils l’étaient.

….
La découverte de la fréquence la plus élevée de la sexualité émerge de l’expérience de l’amour. Cela n’a rien à voir avec le fait que les relations soient de nature homosexuelle ou hétérosexuelle. Cela concerne deux êtres humains s’apportant mutuellement du plaisir d’une façon qui ouvre les fréquences de la conscience. Vous avez accordé foi à de nombreuses idées concernant ce qui est convenable et ce qui ne l’est pas dans l’expression de la sexualité. L’amour est l’essence de ce qui doit être créé dans toutes les relations. Si vous aimez et honorez quelqu’un, la composition de votre densité n’a pas d’importance. Ce qui importe, c’est la vibration d’amour et la manière dont vous explorez cet amour qui, normalement, est un don inné et est combiné avec l’intégration des contreparties mâle et femelle qui composent la flamme soeur.

 Idéalement, on explorera la sexualité à travers ses propres sentiments. Le troisième et le quatrième chakrahs vous relient respectivement à l’émotion et à la compassion, qui vous relient au soi spirituel. Le soi spirituel est cette partie de vous qui est multidimensionnelle et grâce à laquelle vous existez simultanément sous de nombreuses formes. Etre conscient de toutes ces réalités au sein de votre identité est la mission, la tâche que vous vous êtes engagé à mener à bien. Lorsque vous êtes conscient vous pouvez harmoniser les différentes fréquences, vous souvenir de qui vous êtes, et changer le taux vibratoire de cet univers. Nous aimons vous parier de sexualité parce qu’il s’agit d’un sujet entouré de tant de mystères sur votre planète. Certaines écoles de mystère ont gardé secrète une partie de la connaissance relative aux utilisations potentielles de la sexualité. Vous êtes des créatures de nature électromagnétique et lorsque vous entrez en relation physique avec une autre créature humaine, vous liez ensemble vos fréquences électromagnétiques. À partir du moment où vos fréquences sont harmonisées et unies par une fréquence d’amour, des choses incroyables peuvent se produire.

….
 La sexualité est une clef. Elle est une porte d’accès aux royaumes supérieurs de la conscience. À mesure que vous vous redéfinissiez, et que les filaments de lumière encodée vous donnent une nouvelle définition de vous-mêmes, vous allez également changer au niveau de votre identité sexuelle. Tout ce qui entoure la sexualité doit monter à la lumière pour chacun d’entre vous et, d’après notre expérience, c’est là le domaine qui vous inspire le plus de peurs en ce moment. Nous vous garantissons qu’il y aura plus tard des domaines encore plus effrayants.

Si le fait de vous exprimer sexuellement représentait actuellement la meilleure façon de stimuler votre croissance, vous vous créeriez automatiquement cette expérience parce que vous seriez prêts pour celle-ci. Comprenez que dans le cours du processus d’évolution du soi, il est très fréquent qu’une période d’accalmie survienne dans l’activité sexuelle. Dans la fréquence sexuelle, vous faites un échange mutuel. De ce fait si vous vous liez et si vous échangez chimiquement avec une personne qui n’a rien de commun avec vous, vous vous ramassez avec ses ‘détritus’ parce que vous échangez de l’énergie à un niveau passablement intime.

….
Vous serez parfois détourné de ce genre d’échange. Il peut vous arriver de penser, « oh, bonté divine, qu’est-ce qui se passe? Suis-je en train de prendre de l’âge, de m’assécher? Qu’est-ce qui m’arrive? » Tel n’est pas le cas. Vous pouvez apprendre à utiliser l’énergie qui vous stimulerait sexuellement sans la donner à une autre personne. Plutôt que de devenir chaotique et dingue, vous pouvez explorer cette énergie en pratiquant l’art de la masturbation, sachant qu’il est parfaitement légitime et correct de le faire. Ou encore, vous voudrez peut-être simplement observer que vous sentez une excitation sexuelle et décider de ce que vous allez faire avec. Vous pourriez vous dire: « Eh bien, je ne vais pas donner suite à ceci maintenant. Voyons où va cette énergie. » Prenez alors l’énergie, laissez-la monter à travers votre corps, et utilisez-la en d’autres domaines.

À mesure que ce courant électrique devient de plus en plus intense, le corps humain peut atteindre des sommets orgasmiques de plus en plus puissants parce que le système nerveux est capable de recevoir les fréquences d’extase plus élevées. C’est la capacité du système nerveux qui détermine la façon dont vous vous exprimez et dont vous vous sentez. Si votre système nerveux est peu évolué, votre expérience sexuelle en sera très limitée car c’est à travers ce système que passe le courant électrique. L’expérience de l’orgasme entraîne une guérison et un réalignement du corps physique. En fin de compte, vous ne serez pas capables de vous rapprocher de quelqu’un ou d’être avec quelqu’un si cette personne ne fonctionne pas sur le même voltage que vous. Vous ne pourrez simplement vous accorder ensemble. Ce serait comme de tenter de mettre votre pied dans une chaussure beaucoup trop petite. Ça ne fonctionnera pas ni ne sera confortable. Vous ne pourrez vous accorder ensemble parce que vous ne serez pas capables de fusionner au plan vibratoire.

Certains ne voulaient pas que vous soyez en harmonie avec ces fréquences sexuelles parce qu’elles auraient pu vous permettre, de vous libérer et de commencer à comprendre ce qui se passait réellement. Vous pouvez vous servir de la fréquence de la sexualité pour vous relier à l’esprit supérieur via le système nerveux en sortant de votre corps. Si l’on vous avait dit que tel était le chemin, qui aurait pu vous contrôler ou vous manipuler ?

La population doit mettre de côté les connotations et jugements négatifs qui ont coloré votre expérience sexuelle depuis si longtemps. Vous devez faire la paix avec le sexe afin d’en intégrer la fréquence et l’identité. Les choses ont été manipulées et des limites ont été placées de sorte qu’on vous a ainsi empêchés de connaître la vérité sur la sexualité. On vous a dit que vous pouvez vous en servir pour la procréation et pour avoir des orgasmes, mais on ne vous a pas dit qu’elle peut servir à ouvrir des fréquences. Vous pouvez entrer en contact avec la sexualité et l’utiliser comme méthode pour vous souvenir de qui vous êtes et pour modifier la fréquence vibratoire de votre corps.

Sexualité dans HUMANITE tfx7f1zr

 

un pont vers les niveaux supérieurs de conscience channellé par Barbara Marciniak
Extraits du chapitre 11 de les Messagers de l’aube

Publié dans:HUMANITE |on 25 juin, 2010 |Pas de commentaires »

Le poids

Autrement dit, le « Cuirassage » 

 

A propos d’expansion, nous allons maintenant revoir quelque chose de très important pour plusieurs d’entre vous. Certains se souviendront peut-être du dernier channeling. Du fait de la limitation de leur champ à un mètre seulement depuis des éons, beaucoup d’entre vous ont ressenti une inconsistance spirituelle au niveau cellulaire. Les guérisseurs et les travailleurs de la lumière « savaient » qu’ils étaient plus grands que cela. Ils le sentaient. Pour pouvoir à la fois obtenir la protection de l’ancienne énergie et tenter de développer dans le giron d’une énergie qu’ils percevaient intuitivement comme leur essence propre, ils l’on dénommé l’action entreprise par les êtres humains qui accumulent les protections sur leur corps afin de parvenir à l’expansion du JE SUIS apparemment absent. 

  En définitive, ce que j’essaie de vous dire, c’est ceci : travailleurs de la lumière, pour la seconde fois, j’annonce que c’est la raison pour laquelle vous êtes si nombreux à souffrir d’une surcharge pondérale. Ce qui était approprié pour vous lorsque vous êtes venus ici peut désormais changer. Lorsque vous vous contemplez dans un miroir, lequel apercevez-vous ? Celui resté dans le wagon de l’ancienne énergie et qui tente de survivre, ou l’autre qui se tient dans le nouveau wagon ? Les moyens que vous avez utilisés auparavant pour perdre du poids peuvent fonctionner aujourd’hui. Penchez vous aussi sur les nouvelles techniques plus intuitives, certaines ayant à voir avec l’eau. Vous n’avez plus besoin de diverses couches de protection, de vous entourer d’une cuirasse. Au cours des prochaines années, vous aurez enfin la permission de réduire votre poids selon votre désir afin d’être un être humain en parfaite santé. Ceci est nouveau et fait partie de la coopération existant entre les travailleurs de la lumière et la nouvelle énergie. 

  Certains restent sceptiques quant à ce que je viens de dire. « J’ai tout essayé. Rien ne marche. Je suis condamné à vivre avec mon obésité« . Non. Certains ne changeront pas, car ils s’aiment tels qu’ils sont. En fait, cela est très bien également. Cependant, ceux qui souhaitent un changement auront à leur portée les moyens d’y parvenir. Le « cuirassage » n’est plus nécessaire dans votre existence il ne favorise pas votre spiritualité et peut même écourter votre espérance de vie. L’invitation qui vous est faite de vous développer spirituellement tient toujours. Cette information a maintenant été délivrée à deux reprises, car il est fondamental que vous la compreniez parfaitement. 

   

Extrait du channeling de Lee Carroll avec Kryeon 

A Kansas City, Missouri en mars 2000. 

 

 

Publié dans:HUMANITE |on 25 juin, 2010 |Pas de commentaires »

Enfant Intérieur

 Enfant Intérieur dans HUMANITE 32203461mini-papillons-gif

 « Une société où les adultes sont coupés de l’univers des enfants, et souvent de leur propre enfance, entendra ce que les jeunes expriment comme s’ils parlaient une langue étrangère ou mentaient. Les enfants sont traités comme des mythomanes congénitaux, des simulateurs et des rêveurs« . 

Beatrix Campbelle, journaliste britannique. 

 

« Un homme enfant n’est pas celui dont le développement s’est interrompu ; au contraire, c’est celui qui s’est donné la chance de poursuivre son développement bien après que la plupart des adultes se sont emmitouflés dans le carcan des habitudes et des conventions de l’âge mûr« . 

 

Aldous Huxley

32203461mini-papillons-gif dans HUMANITE

 

Qui est l’enfant intérieur ? Qui ou quel est ce fragment de l’être humain que l’on ensevelit dans notre arrière-cour la majeure partie de notre existence ? Cet aveuglement dure parfois tout au long de la vie sans jamais être dévoilé. Pourquoi même en discuter pourrait-on se demander? 

 

La découverte de l’enfant enfoui exige d’admettre, au préalable, que celui-ci ne fait pas partie de votre vie. Presque simultanément, cette prise de conscience précipitera sa quête et la guérison en conséquence. Réfléchissez à ceci : la plupart des reproches adressés aux enfants servent à accélérer leur croissance. L’adulte capte l’attention. Par exemple, réprimandant son petit en larmes, le parents s’exclamera souvent : « Tu es un grand garçon, ne pleure pas ». En faisant appel à ces expressions, persuadés que nos rejetons réagiront au désir de grandir – une certitude à nos yeux :  nous bafouons leur enfance. Le moment est venu de reconnaître la richesse fertile que recèle le « soi-enfant » chez le jeune et là en l’occurrence, en nous. 

Naturellement, nous sommes des adultes. Bien sûr, au quotidien, nos tensions et nos responsabilités sont beaucoup plus importantes que celles d’un enfant. Néanmoins, nous vous incitons ici à examiner votre propre équilibre. En l’absence de l’enfant intérieur, il n’existe peut-être même pas ! Quelqu’un a-t-il déjà dit de vous que vous étiez grincheux ou un trouble-fête ? Un gamin par exemple ? 

 

Quel est l’attribut premier d’un enfant intérieur sain ? 

 

Sans vouloir simplifier à l’excès, nous pourrions dire qu’il s’agit de l’équilibre. Celui qui est doué d’un enfant intérieur sain se montre spontané, créatif, enjoué ; il rayonne et est capable de rire ouvertement de lui-même. A notre avis, il s’agit aussi de celui qui est en contact avec ce qu’il appelle Dieu, une reconnaissance intime de l’Esprit. Cette description n’est pas exhaustive, mais vous saisissez certainement de quoi il en retourne. 

Un ouvrage formidable se penche sur la découverte, étape par étape, de l’enfant enfoui. C’est l’un des meilleurs traités publiés à ce jour sur l’enfant intérieur. Il s’intitule Recovery of Your Inner Child’ [Retrouver votre enfant intérieur], par Lucia Capacchione, PhD. Pour vous donner une idée de l’importance de cette quête, voici ce que déclare le Dr Capacchione à propos de l’enfant intérieur : 

« Afin de devenir un être pleinement humain, il faut accepter et exprimer son enfant intérieur« . 

 

 

32203461mini-papillons-gifLe pouvoir de votre autre main32203461mini-papillons-gif

  

Notre main non dominante s’est atrophiée du fait d’être moins utilisée et demeure donc figée à un stade très primaire du développement. Paradoxalement toutefois, cette mains « attardée » peut nous conduire à notre enfant intérieur, car elle exploite l’hémisphère droit du cerveau… Chaque hémisphère du cerveau humain contrôle le côté opposé du corps. Il semble également que chacun se spécialise dans ses fonctions propres. L’hémisphère gauche contient les aires du langage et du traitement analytique ; c’est la moitié linéaire et logique du cerveau. A l’opposé, l’hémisphère droit semble principalement non verbal ; il régit la perception visuelle et spatiale, l’expression émotionnelle et l’intuition. D’après mes observations, dit le Dr Capacchione, le fait d’écrie avec la main non dominante permet d’accéder directement aux fonctions de l’hémisphère droit… par l’écriture de dialogues entre l’enfant intérieur (la main non dominante) et l’adulte, ou parent intérieur (la main dominante), nous engageons une conversation entre les deux hémisphères du cerveau. Le Dr. Capacchione appelle cette écriture : « le dialogue des deux mains ».

En terminant une conversation avec son enfant intérieur, il convient de l’interroger : « Y a-t-il quoi que ce soit d’autre que tu aimerais savoir ? » puis remerciez-le et informez-le que d’autres conversations suivront. Au cours de l’échange, n’oubliez jamais que l’enfant intérieur a toujours raison. Il exprime ses sentiments – ni positifs, ni négatifs – de simples sentiments. 

Afin de vous aider à mieux dialoguer avec votre enfant intérieur, déposez une photo de vous, enfant, bien en vue à côté de votre table d’écriture. 

 

Partons à la chasse au trésor ! Ces mots éveillent probablement le gamin caché en nous. 

 

32203461mini-papillons-gifComment s’entretenir

avec son enfant intérieur32203461mini-papillons-gif

  

1.     Installez-vous dans un endroit sûr, là où vous pouvez être tranquille, reposé. Respirez à fond et évoquer mentalement un lieu de sérénité. 

2.     Verbalement, énoncez votre intention de faire connaissance avec cet enfant intérieur et de le découvrir. 

3.     Utilisez votre main dominante lorsque l’adulte pose les questions. 

4.     Employez votre main non dominant lorsque l’enfant répond. 

5.     Utiliser votre troisième mains pour diriger l’orchestre ! Oups, ça c’était le garnement intérieur (ha  ha ! ha ! c’est pour rire) 

6.     Demandez son nom à l’enfant et incitez-le à dessiner son portait. Soyez patient et prenez votre temps. Ne riez pas. Soyez aimant et tolérant, comme devant n’importe quel enfant. 

7.     Posez d’autres questions (tel que vous le ressentez) 

8.     Concluez par une dernière question : « Qu’aimerais-tu savoir ? » et remerciez l’enfant de s’être révélé et exprimé. 

9.     Informez-le que d’autres conversations suivront. 

Si vous souhaitez prendre connaissance de quelques étonnantes conversations entre adultes et enfants intérieurs, procurez-vous le livre du Dr Capacchione. Il déborde d’entretiens révélateurs, délicieux, parfois tragiques, mais toujours enrichissants ! 

32203461mini-papillons-gifLa rééducation32203461mini-papillons-gif 

Une fois que vous aurez découvert votre enfant intérieur et que vous lui aurez parlé, vous devrez rétablir avec lui le lien que vous avez toujours désiré. C’est l’étape de la rééducation. 

Qu’est-ce que cela implique ? Il s’agit tout simplement d’établir les critères qui définiront votre rôle de parent auprès de cet enfant intérieur, le parent que, dans votre jeunesse, vous avez toujours désiré. Comment agirait ce « parent idéal ? » Il écouterait, prendrait le temps de jouer, raconterait deux histoires au lieu d’une et démontrerait son respect pour l’enfant en lui accordant du temps pour discuter. 

Bien sûr, ce processus exige beaucoup plus. En particulier, il requiert de se défaire des « vieux enregistrements », ceux du « parent critique » ou de « l’autorité ». Ce qui est merveilleux, c’est que vous êtes désormais « un grand » et que toutes les difficultés qui jalonnaient votre route vers l’âge adulte sont maintenant révolues. Le processus est donc ainsi simplifié. 

Comme procéder à cette rééducation ? Voici quelques pistes : 

1.     Accordez à votre enfant intérieur autant de temps de communication qu’il le désire. 

2.     Faites les cent coups ! Littéralement. Allez jouer dans la terre, planter des fleurs ou autre choses. Dessinez un truc idiot et drôle, ou débordez des lignes tracées quand vous coloriez. 

3.     Chantez, jouez d’un instrument, ayez des projets artistiques. 

4.     Sortez, dansez ! Si ce n’était pas dans vos habitudes auparavant, c’est encore mieux. Allez sur une piste exécuter quelques folies et rendez-vous ridicule. 

5.     Ne vous étonnez pas de rencontrer d’autres gamins comme vous et n’hésitez pas à jouer avec eux ! 

6.     Autorisez l’enfant intérieur à choisir vos vêtements de temps à autres. 

 

32203461mini-papillons-gif

 

 Je vous recommande d’amorcer ce contact avec votre enfant intérieur en créant un temps et un espace sereins, sans danger et reposants. Je suggère également qu’au début, vous vous exprimiez à voix haute en énonçant vos intentions. 

Voici, par exemple, à quoi cela pourrait ressembler : « J’invoque Dieu, l’Esprit et l’amour divin afin qu’ils emplissent mon être ! Je demande en toute pureté de faire apparaître mon enfant intérieur« . Employez des paroles qui ont un sens pour vous. Il ne s’agit pas d’une déclaration religieuse, mais d’une affirmation de vos sentiments spirituels intimes afin de démontrer que, dans cette quête de trésor potentiel, votre intention est sans tache. 

 

Extrait du livre : « Célébration des enfants indigo » 

De Lee Carroll et Jan Tober. 

Publié dans:HUMANITE |on 24 juin, 2010 |Pas de commentaires »

Travail sur soi

Les « examens de passage« 

Pouvez-vous nous parler des « examens de passage » auxquels vous avez parfois fait allusion ? Les avons-nous déjà passés ? Sommes-nous en train de les passer ou est-ce quelque chose à venir ? Pouvez-vous nous donner quelques précisions à ce sujet ?

 «Nous allons répondre ceci : l’être qui évolue passe en permanence des examens de passage. Cependant parfois il rate cet examen, donc l’expérience lui est représentée jusqu’à ce qu’il comprenne et jusqu’à ce qu’il arrive à réussir. 

Généralement tous ceux qui ont établi un programme de vie, avec l’aide des Etres de Lumière et des Guides ainsi qu’avec les êtres de la Terre qui les accompagnent, arrivent généralement à tous les mener à bien.  Vous êtes en permanence en examen. Vous devez vous en rendre compte, par exemple, lorsque vous faites quelque chose et que vous ne l’avez pas fait comme vous deviez le faire. Il vous arrive de dire : j’ai loupé mon examen. Tout au long de votre vie et jusqu’à la transcendance, jusqu’à la transition vous serez en examen ! Vous êtes également en permanence en état de vie et de mort, vous mourrez à un état pour revivre à un autre. C’est comme cela que se passe la vie ! 

Nous pensons qu’il n’est pas plus utile que cela de vous poser trop de questions. Vous devez savoir avec certitude lorsque vous les passez haut la main et lorsqu’ils vous sont représentés parce que vous n’avez pas su les mener à bien, parce que vous n’avez pas su dépasser, lâcher prise, comprendre, accepter et aimer suffisamment ».

Travail sur soi dans HUMANITE 85b440qe

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes : 

  • qu’il ne soit pas coupé 

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu 

  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org 

  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu 

Publié dans:HUMANITE |on 24 juin, 2010 |Pas de commentaires »
1...678910

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3