Archive pour la catégorie 'CHIFFRES'

Le nombre d’Or


Le nombre d’or

Publié dans:CHIFFRES |on 8 septembre, 2012 |Pas de commentaires »

Nombre et numérologie

 

Issu du n° 11 des Carnets de Recherche de Christian Sastre

Avec son aimable autorisation

  le lien « https://sites.google.com/site/mescarnetsderecherche/ ».

« Mes carnets de recherche » en « livre numérique » chez http://www.numilog.com/

 

Nombre et numérologie dans CHIFFRES numerologieParce que le nombre est une clé pour accéder à une connaissance supérieure de la Nature, l’Homme l’a utilisé pour s’étudier lui-même et pour tenter ainsi de découvrir sa place dans l’univers. (1) Nombreuses sont les applications scientifiques et philosophiques dans lesquelles interviennent les nombres.

Jusqu’où peut aller l’Homme sur le sentier de sa propre connaissance ? Nul ne le sait. Pourtant, sa destinée, son caractère, ses défauts et qualités sont susceptibles d’être prévisibles par les nombres et les rythmes. Car il est vrai que le domaine de la recherche ésotérique est vaste.

Parmi les nombreuses utilisations des nombres, la numérologie occupe une place de choix ; peut-être parce qu’elle touche de près la personnalité et, surtout, la destinée humaine.

 

Signification de chaque nombre

Cette science a comme outils les neuf chiffres usuels. La Tradition leur a assigné une interprétation spécifique qui fait la joie du débutant. Ainsi, pour chaque chiffre sont donnés ci-dessous les mots-synthèse, accompagnés des tendances positives et négatives.

Le 1 synthétise la Réalisation dont la tendance positive est dans l’Individualisation et celle négative dans l’Égoïsme.

Le 2 synthétise l’Alliance dont la tendance positive est dans l’Association et celle négative dans la Soumission.

Le 3 synthétise l’Affabilité dont la tendance positive est dans l’Agréable, et celle négative dans l’Expression.

Le 4 synthétise l’Accomplissement dont la tendance positive est dans l’Organisation et celle négative dans le Travail.

Le 5 synthétise la Liberté dont la tendance positive est dans l’Activité et celle négative dans le Changement.

Le 6 synthétise la Responsabilité dont la tendance positive est dans le Pouvoir et la Sécurité, et celle négative dans l’Adaptation.

Le 7 synthétise la Connaissance dont la tendance positive est dans la Sagesse et celle négative dans la Compréhension.

Le 8 synthétise l’Accomplissement dont la tendance positive est dans le Matériel et celle négative dans le Contrôle.

Le 9 synthétise la Grandeur et l’Achèvement dont la tendance positive est dans l’Étendue et celle négative dans le Refus.

En plus des 9 premiers nombres, il convient d’ajouter les nombres 11 et 22. On les appelle des « maîtres-nombres ». Ils dévoilent une personnalité hors du commun. Toutefois, le rayonnement est beaucoup plus constructif pour l’humanité en générale, lorsque se rencontre un 22. Autant, le 11 fait germer une personnalité exceptionnelle pour le bénéfice de sa propre individualité, autant le 22 possède une personnalité qui se déploie vers la collectivité, vers l’universalité.

Le 11 synthétise le Succès, la Renommée dont la tendance positive est dans l’Inspiration et celle négative dans le Sacrifice.

Le 22 synthétise la Consommation dont la tendance positive est dans l’Universalité et celle négative dans les Idéaux.

Les tendances positives représentent ce qui est offert à l’Homme pour se réaliser pleinement en accord avec sa nature profonde. Par contre, les tendances négatives sont plutôt des obstacles qu’il devra surmonter. Le karma y est pour quelque chose. En effet, la présente vie est la synthèse des existences passées.

Cette très ancienne science qu’est la numérologie utilise à la fois les cycles et les relations des nombres avec les lettres, adaptation de la kabbale hébraïque.

Un des cycles les plus importants est celui qui prend, comme point de départ, la date de naissance d’un individu. L’interprétation de cette cristallisation temporelle s’établit en analysant chaque élément de la date de naissance.

 

La date de naissance

Son analyse précise les influences qui régnaient au moment de l’immixtion de l’être dans le plan physique. Le phénomène de la naissance a donc engendré un cycle personnel qui vient interrompre d’une façon particulière l’éternelle durée scandée par les années.

Bien que l’année dite « civile » commence le premier janvier, le cycle annuel propre à l’être qui vient de naître débute à la date précise du jour de sa naissance. C’est un cycle personnel tout simplement borné par les anniversaires.

Les constituants d’une date de naissance sont au nombre de quatre :

1° Le jour de la semaine ;

2° le quantième du mois ;

3° le mois ;

4° l’année.

Afin de faciliter la marche à suivre, il est préférable de développer le thème numérologique d’un personnage historique, à peu près connu par tout le monde. Il s’agit du Général de Gaulle dont l’état civil est :

Charles de Gaulle, né le 22 novembre 1890 à Lille, dans le département du Nord.

- Le jour de la semaine. Il suffit de se reporter à un calendrier perpétuel pour savoir que ce jour-là tombait un samedi, jour qui s’assimile à Saturne. Symbole de la fatalité, pas forcément mauvaise, il est synonyme de prudence, d’économie, de succès lents mais sûrs. Mais également d’obstacles, de malchance et d’échecs. C’est le 7è jour des kabbalistes, jour de la sagesse.

Notons, dans notre célèbre exemple, du fait que la lune était croissante depuis 11 jours au moment de la naissance, que ces tendances négatives peuvent être suffisamment atténuées.

- Le quantième du mois de la naissance est un nombre important. En effet, il se renouvelle chaque mois et surtout à chaque anniversaire. Il commence l’existence et rythme les années personnelles. Tous les 22 de chaque mois, dans l’exemple présent, un nouvel influx cosmique s’insuffle dans l’Homme et donc, plus puissamment encore, lors des anniversaires.

Ce nombre, le quantième du mois, porte une certaine signification qui marque Charles de Gaulle de son sceau. Le 22, qui est aussi un maître-nombre, est le nombre de réalisations concrètes, de l’équilibre et de la justice, mais aussi des épreuves. Spiritualité certaine, intuition.

- Le mois peut s’étudier soit par l’astrologie, soit par les nombres. Puisque ce sont ces derniers que nous développons ici, nous gardons le nombre 11, car c’est encore un maître-nombre. À ce mois peuvent s’associer l’esprit de grandeur, l’étendue de la renommée mais, en guise de revers, le refus.

 LIRE LA SUITE : clicFleches-7 dans CHIFFRES

Read the rest of this entry »

Publié dans:CHIFFRES |on 7 août, 2012 |Pas de commentaires »

Les âges en Afrique


Les Massaï, pasteurs monothéistes de l’Afrique de l’Est, découpent la vie en classes d’âge d’environ quinze ans qui se subdivisent en sous-classes de sept ans chacune. Ce chiffre sacré est l’addition de 4 + 3, 4 est le chiffre de la matérialité et 3, celui de la spiritualité. Le jeune Massaï est petit enfant jusqu’à 7 ans (âge de raison en Orient comme en Occident). De 7 à 14 ans, il garde les chèvres aux alentours du village. A 14 ans, c’est la circoncision et l’entrée dans la première classe d’âge des Les âges en Afrique dans CHIFFRES 130px-Francophone_Africa.svgguerriers, les Morans. Il rejoint ses aînés qui nomadisent avec les grands troupeaux. A 21 ans, le Moran entame sa deuxième classe d’âge de guerrier qui s’achève à 28 ans. Il réintègre alors le village où il prend femme (une jeune fille d’environ 14 ans)  pour fonder une famille et devenir un jeune adulte. A 35 ans, passage dans la classe d’âge des chefs de famille. A partir de 42 ans, la prise de responsabilité augmente au sein de la communauté et 49 ans est un âge capital (7 X 7, nombre sacré) qui annonce la maturité. De 7 ans en 7 ans, le Massaï acquiert une place de plus en plus importante dans la prise des décisions collectives en rejoignant progressivement le conseil des Anciens dont l’expérience fait loi, comme dan toute société traditionnelle. 63 ans (9 cycles de 7 ans, nombre majeur) marquent l’entrée dans la vieillesse.

Issu du Livre du JEU du TAO – Comment DEVENIR le Héros de Sa Propre Légende créé par Daniel Boublil et Patrice Levallois – page 183

Le Livre du Jeu du Tao a été conçu sur une idée originale de Marc de Smedt et réalisé sous la direction de Patrice Van Eersel, Patrice Levallois et Sylvain Michelet

Publié dans:CHIFFRES |on 15 juin, 2012 |Pas de commentaires »

Mystère du nombre 13

Nombre 13 : à quand remonte sa
noire renommée et se justifie-t-elle ?

(D’après « La Semaine des familles », paru en 1862)

Mystère du nombre 13 dans CHIFFRES arcane13Résolu à percer le mystère du nombre 13 et de sa mauvaise renommée, un chroniqueur de La Semaine des familles entreprend de nous montrer que les craintes liées à celui-ci sont ancestrales et obéissent à de rudimentaires lois mathématiques : si un ouvrage du Ve siècle aborde les propriétés des nombres en évitant soigneusement ce 13, si tous ont à l’esprit ce qui survint après le dernier repas du Christ et des douze apôtres,nombre de malheurs ne surviennent-ils pas sans le moindre rapport avec cet étrange nombre ?

Un drôle de bien mauvaise mine, n’est-ce pas ? que personne n’aime à rencontrer sur sa route, tant peu même qu’on soit esprit fort : non pas qu’un bourgeois éclairé en ait peur, oh ! non ; seulement il a des préférences pour les nombres 12 ou 14 : pure affaire de goût. Mais les petites gens ont, à cet égard, des idées plus arrêtées ; et vous savez tous, d’après le dicton populaire, quel sceau fatal ce nombre imprime sur les réunions qui se forment sous son enseigne.

Cette idée funèbre remonte assez haut, et dans le Moyen Age, et même probablement beaucoup par delà. Notre ami Jérôle Dumoulin nous a cité une gravure de l’an 1507, représentant un certain nombre de messieurs autour d’une table bien servie, mais avec ce quatrain au bas :

Voyez-vous treize humains en troupe
Attablez et mangeant la soupe,
Sachez que l’un d’iceulx sera
Trespassé quand l’an finira.

Cette petite légende n’est évidemment qu’un écho d’une opinion déjà bien établie, et qui remontait très haut : on ne voit pas comment elle aurait pris naissance à telle ou telle époque du Moyen Age ; et l’on conçoit que celui-ci ait pu l’accepter traditionnellement, comme beaucoup d’autres, d’une époque antérieure. Voyons un peu ce qu’à cet égard on peut tenter de recherches ou établir de conjectures, puis enfin ce qu’il faut penser au fond de cette influence néfaste et bizarre attribuée à ce nombre. Il y a bien des gens, dit-on, qui valent mieux que leur renommée. Un chiffre ne pourrait-il pas également être victime de l’opinion publique et valoir mieux que sa réputation ?

Il est d’abord naturel de rechercher si cet ostracisme n’aurait pas une origine païenne, et facile de reconnaître qu’il en est ainsi. Tout le monde sait que les pythagoriciens avaient sur les propriétés mystérieuses des nombres des idées fort savantes ou réputées telles par la foule, et que cette philosophie à baguette et à grand bonnet a été fort en honneur et en crédit pendant plusieurs siècles. De ces idées, que nous ont transmises les Grecs avec le « célèbre jeu de l’oie, » on trouve un résumé dans l’ouvrage d’un nommé Macrobe, chambellan, ou quelque chose comme cela, à la cour de l’empereur Théodose II, dans le cinquième siècle. Le livre a pour titre : Commentaire sur le Songe de Scipion ; et il n’est pas tellement amusant que je vous conseille de le lire. Oh ! non ; contentez-vous de savoir que l’auteur y entre dans d’assez grands développements sur les propriétés des nombres des trois premières décades.

Il y est dit une foule d’ennuyeuses mais très belles choses en faveur de l’unité ; beaucoup de bien du nombre 2 ; encore plus de bien du nombre 3. Viennent des choses également très flatteuses pour les nombres 4 et 5. Le nombre 6 reçoit aussi des compliments, comme résultant de la combinaison de deux nombres aussi honorables que 2 et 3. Le savant auteur se montre plein d’enthousiasme pour le nombre 7, auquel il ne reconnaît pas moins de onze qualités qui doivent lui assurer la prééminence sur tous les autres. Puis nous trouvons des choses intéressantes sur les nombres 8, 9 et 10, résultant de la combinaison des précédents ; et, en passant, je vous ferai remarquer, à l’honneur du nombre 9, résultant de la quadrature du nombre 3, déjà si parfait, que, se combinant comme facteur avec l’incomparable nombre 7, il donne le fameux nombre final du jeu de l’oie, ce triomphal 63.

Vient le tour du nombre 11 ; en son honneur défilent les 11 cercles zodiacaux. Les raisons ne manquent pas en faveur du nombre 12. Puis vient le nombre… 14 ! qui résulte de la combinaison de 2 et de 7 ; puis 15, puis 16, dont on devine aisément les titres. On trouve encore quelque chose d’aimable pour le nombre 17 !… Oui, 17 ! attendu « qu’il est la somme des nombres 10 et 7 », qui sont individuellement très intéressants. Raison abusive et malhonnête, s’il en fut : car il n’y a pas de nombre qu’on ne puisse ainsi taire résulter par voie d’addition de deux autres quelconques pourvus de bons certificats de moralité. Mais cet abus même a ici son importance. Car, vous l’avez à coup sûr remarqué, ami lecteur : nous avons, avec Macrobe, passé le nombre 13… et c’est le seul dans la série jusqu’à 18.

Or, il était facile de le composer des nombres 6 et 7, individuellement comblés d’éloges, de même qu’on a composé 17 des nombres 10 et 7. Eh bien, vous voyez que dans ce défilé on affecte de tenir ce 13 à l’écart ; pas un mot en sa faveur, alors qu’on se montre si partial pour ce stupide nombre 17. Je ne pousse pas l’énumération plus loin, et je conclus que, du temps de Macrobe, qui lui-même se réfère à des époques très antérieures, le nombre 13 était un nombre « duquel il n’y avait rien de bon à dire » ; donc un nombre de mauvaise qualité, auquel durent s’attacher, par conséquent, des idées de sinistre augure, quand on le rencontrait quelque part dans la vie de ce monde.

Ainsi dut naître naturellement l’opinion que la réunion de 13 personnes devait porter malheur au moins à l’une d’elles, et ce mauvais destin se formula naturellement aussi en une mort prochaine. Mais des traditions de cette nature trouvaient, au Moyen Age, des esprits fort disposés à les recevoir. Quand les plus hauts philosophes croyaient fermement aux influences astrologiques, on devait admettre, sans broncher, les nombres heureux et malheureux. Or, comme on le voit par ce qui précède, le nombre 13 était le mieux posé de tous pour être désigné comme le nombre fatal.

Voilà donc un premier motif qui dut faire marquer celui-là à l’encre rouge, comme le nombre néfaste par excellence, et qui suffirait pour rendre raison de l’aphorisme qui nous occupe. Mais il en est un autre encore, plus connu de tout le monde, dont l’influence s’ajouta, et devint même prépondérante, surtout sur les esprits du commun. Ce n’est pas Léonard de Vinci qui a inventé la Cène. Cette page de l’histoire évangélique est une de celles que la peinture, à toutes les époques du christianisme, a reproduites avec le plus de complaisance ; en tout temps, le peuple avait sous les yeux cette représentation de la première pâque des chrétiens. Là se trouvent 13 convives, parmi lesquels il en est un dont le front est marqué d’un sceau fatal ; et, après la figure du Sauveur, qui domine cette auguste scène, celle qui attire le plus l’attention du spectateur, et qui appelle ses yeux tout d’abord, est, à coup sûr, celle du traître Judas.

Ni saint Pierre ni saint Jean même n’appellent les regards à tel point. Remarquez, en outre, que si l’on veut faire l’appel dans cette réunion de convives, en suivant dans la liste des apôtres l’ordre de la classification évangélique, c’est l’Iscariote dont le nom arrive en treizième. Celui-là, certes, mourut, et de male mort, dans l’année ! N’est-il pas manifeste que le rapprochement a dû se faire dans les esprits entre l’ancienne et mauvaise renommée du nombre 13 et cette coïncidence qui mettait en relief, et dans un jour éclatant, l’un de ses méfaits ? De là prit racine profonde dans toutes les imaginations l’influence décidément néfaste du nombre 13, mais spécialement sous forme de réunion, et plus particulièrement encore de « attablée. » C’est bien là le quatrain cité par notre ami Jérôme.

Or maintenant qu’eu pensez-vous, bourgeois du dix-neuvième siècle ? qu’en pensez-vous, mesdames, qui n’aimez pas vous trouver en compagnie de 12 autres autour d’une dinde truffée, et qui, dans l’occasion, recourez à toutes sortes de petites rubriques pour démolir ce vilain chiffre ? Vous n’en avez pas peur, j’en suis convaincu ; seulement vous ne l’aimez pas, et les affections sont libres. Après tout, le grand Pythagore lui-même le voyait de mauvais oeil.

arcane13 dans CHIFFRES

Mais voici de bonnes gens qui sont moins fiers que vous. Eux, ils croient à l’influence et au proverbe, et ils ont de fortes raisons pour cela. « Monsieur, vous diront-ils, l’expérience le prouve : j’ai vu, moi qui vous parle, cette année même, un mariage où le dîner réunissait 13 personnes, toutes bien portantes ; eh bien, trois mois après la demoiselle d’honneur était enterrée ; or j’avais bien dit, moi, qu’un malheur arriverait. » Très bien, mon bonhomme ; mais la même chose arrive à une foule de gens, qui meurent à une époque quelconque, sans s’être trouvés dans l’année qu’à des réunions de trois, huit…, dix…, seize personnes, sans y avoir jamais rencontré ce coquin de nombre 13 : on pourrait à chacun de ces autres-là, en raisonnant comme vous, faire la même mauvaise réputation qui s’est attachée à 13.

Il en est de ceci comme des prédictions d’almanach, ou des coïncidences de tel ou tel temps avec les phases lunaires : une fois l’idée en tête, on tient note et l’on fait bruit d’une coïncidence, tandis qu’on ne tient aucun compte de cent faits négatifs. J’avoue, d’ailleurs, à l’endroit du nombre 13, que s’il ne tue pas les gens à bref délai, il ne les empêche pas de mourir quand il y a raison suffisante pour cela. Si la concession vous paraît mince, vous pouvez vous adresser à l’ami Jérôme. Cet excellent homme, d’un caractère si conciliant, ne repousse pas l’adage ; il y propose seulement un petit amendement, rien qu’un amendement, qui serait adopté, à coup sûr, par le conseil d’État, qui le sera par vous, et par moi, et par tout le monde. Cet amendement s’applique au quatrain que nous avons cité en commençant, et il le transforme de la manière la plus satisfaisante ; bref, voici la formule de Jérôme Dumoulin :

Etes-vous treize à table, ainsi que les apôtres,
Un des treize devra mourir… avant les autres ;
Item, veuillez tenir pour certain, d’autre part,
Que la chose aura lieu dans l’année… ou plus tard.

Adopté, je pense, à l’unanimité ! Mais, tandis que nous sommes sur le chapitre des pronostics, disons encore quelques mots sur la salière renversée, les couteaux en croix et autres éventualités inquiétantes qui nous surprennent parfois au milieu d’un repas, et gâtent le goût du fromage. Est-il vrai que le sel renversé présage un malheur ? S’il s’agit de malheurs proprement dits, il est vrai qu’après le sel renversé, nous voyons quelquefois arriver des malheurs, dans un laps de temps, à la vérité, fort arbitraire ; mais souvent aussi, et le plus souvent, nous sommes frappés de malheurs imprévus que le renversement d’aucune salière n’a précédés.

Dans le premier cas, on ne manque guère de faire le rapprochement, précisément à cause du dicton populaire ; mais, en fait, cette coïncidence est comparativement très rare, et l’on pourrait substituer au sel renversé un événement quelconque de la vie commune. Si maintenant nous donnons le nom de malheurs à toutes les contrariétés grosses ou petites dont est semé le chemin de la vie, un malheur, à ce point de vue, est chose si commune, qu’après une salière renversée et deux ou trois jours d’intervalle, nous sommes à peu près sûrs d’en rencontrer quelqu’un sur notre route. De cette manière-là le proverbe a presque toujours raison ; mais il l’aurait aussi avec des faits d’un ordre encore plus commun que le renversement de la salière.

Eh bien, je pense que c’est à ce point de vue très philosophique que se sont placés les auteurs primitifs du dicton, et je ne doute pas que telle ne soit sa véritable origine. Or voici encore, sur ce sujet, l’avis de Jérôme Dumoulin ; nous en trouvons la formule admirable de netteté et de méthode :

Si vous renversez la salière,
Parfois un malheur surviendra ;
Mais d’autres fois il adviendra
Précisément tout le contraire ;
Enfin il est des cas où rien
N’arrivera, ni mal ni bien.

Nous déclarons n’avoir rien à ajouter à ce judicieux oracle.

Publié dans:CHIFFRES |on 10 juin, 2012 |Pas de commentaires »

Paradoxe avec le carré

Le paradoxe de la diagonale du carré

Mais quel est donc ce terrible secret dévoilé au monde par Hippase ?

 Paradoxe avec le carré dans CHIFFRES mouvement-revolution-circulaire-pensee-platon16

L’harmonie des Sphères d’après l’école de Pythagore

Il est important de préciser que les Pythagoriciens recherchaient l’Harmonie du monde dans les nombres. Mais pas n’importe quels nombres : Les entiers positifs (1, 2, 3, 4 …), et les fractions, qui sont des rapports d’entiers entre eux. Les nombres négatifs n’existaient pas encore. Le monde des pythagoriciens n’était peuplé que de ce que l’on nomme aujourd’hui les « rationnels ».

Le scandale est arrivé par l’étude de la diagonale du carré. Si l’on prend le carré de coté 1, quelle est la mesure de sa diagonale ?

On trouve, d’après le théorème de Pythagore, que le carré de la diagonale D2= 2.

Voilà l’information capitale : un nombre, dont le carré est 2. Aucun entier, aucune fraction ne correspondait. Ce nombre existait-il ?

Les pythagoriciens firent alors la démonstration qu’un tel nombre n’existait pas, en utilisant la méthode par l’absurde, montrant qu’alors un nombre devrait être à la fois pair et impair, ce qui est impossible. Ainsi, les grandeurs du coté et de la diagonale d’un carré n’ont aucune commune mesure : si un nombre mesure l’un, aucun nombre ne peut mesurer l’autre, ils sont incommensurables. Pourtant, la figure arbore ces deux grandeurs, coté et diagonale, avec autant de « réalité ». Ceci ébranlait toute la pensée Pythagoricienne, et devait absolument rester secret.

Voilà la révélation qui couta à Hippase de Metaponte sa place parmi ses pairs, et peut-être la vie. Pour les penseurs grecs d’alors, cette démonstration recelait un abime dans lequel sombrèrent leurs certitudes. Le lien indicible entre nombre et grandeur qui établit la cohérence de l’univers pour les Pythagoriciens n’est plus. De plus, ce Chaos était provoqué par une figure emblématique du monde antique : le carré, et comble du comble, la démonstration utilisait 2 des principaux énoncés des pythagoriciens : le théorème de Pythagore, et la séparations des nombres en pairs et impairs !

Article paru chez http://geniorama.com/

Publié dans:CHIFFRES, NATURE, POUVOIR |on 11 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Nombres 7 et 14

 (Particularités bizarres sur les)

(D’après un article paru au XIXe siècle)

Les anciens comptaient 7 planètes, 7 couleurs primitives, 7 saveurs et 7 odeurs ; puis 7 merveilles du monde, 7 sages de la Grèce, et 7 solennités des jeux du cirque ; 7 généraux avaient été destinés à la conquête de Thèbes.

Presque tous les peuples ont partagé le temps en périodes de 7 jours ; certains géologues ont substitué aux 7 jours de la création 7 créations successives. Il y a 7 notes dans la musique, et pendant longtemps on n’a compté que 7 métaux.

Nombres 7 et 14 dans CHIFFRESPar rapport au culte, le nombre 7 était un nombre supérieur dans le paganisme : les Grecs immolaient souvent 7 victimes. Dans la Bible, on trouve souvent le nombre 7, témoin 7 églises, 7 chandeliers, 7 branches au chandelier d’or, 7 lampes, 7 étoiles, 7 sceaux, 7 anges, 7 trompettes, 7 plaies d’Egypte, 7 têtes de dragons, 7 diadèmes qu’elles portent, etc. Dans le catholicisme, on compte les 7 psaumes de la pénitence, les 7 allégresses et les 7 douleurs de la Vierge, les 7 dons du Saint-Esprit, les 7 sacrements, les 7 péchés mortels, les 7 parties de l’office, ou heures canoniales ; suivant un dicton populaire, le sage pèche 7 fois le jour.

Le nombre 14 a joué un grand rôle dans l’histoire de Henri IV. Ce prince est né le 14 décembre, 14 siècles, 14 décades et 14 ans après Jesus-Christ ; il est mort le 14 mai ; son nom était composé de 14 lettres (Henri de Bourbon) ; il a vécu quatre fois 14 ans, quatre fois 14 jours, et 14 semaines ; il a été roi de France et de Navarre trois fois 14 ans ; il a été blessé par Châtel 14 jours après le 14 décembre, en l’année 1594 ; entre ce jour et celui de sa mort il y a 14 ans, 14 mois et cinq fois 14 jours ; il a gagné la bataille d’Ivry le 14 mars. Le Dauphin était né 14 jours après le 14 septembre. Il a été baptisé le 14 août ; enfin il a été tué le 14 mai, 14 siècles et 14 olympiades après l’Incarnation ; l’assassinat eut lieu deux fois 14 heures après l’entrée de la reine à Saint-Denis ; Ravaillac a été exécuté 14 jours après la mort du roi, et dans l’année 1610, qui est divisible par 14.

Publié dans:CHIFFRES |on 27 avril, 2012 |Pas de commentaires »

Invitation FORUM de discussion

 BONJOUR A TOUS ET TOUTES !

Invitation FORUM de discussion dans 2007 - PREDICTIONS 150157_979163764_coeur-rouge_H224046_L

Pour ceux qui apprécient ce blog et les autres, vous pouvez nous rejoindre sur Le forum que je viens de créer, c’est un nouvel espace de discussion supplémentaire et complémentaire….

Voici son adresse : http://devantsoi.forumgratuit.org/        

       Venez nombreux ! Je serai heureuse de vous y accueillir !

Vous pourrez toujours reprendre des éléments contenus sur ce blog afin de pouvoir en discuter ensemble sur le forum !

Je vous dis donc à TRES BIENTOT !

877c29ca dans 2008 - PREDICTIONS

La Trinité

 

(le pouvoir du nombre trois)

Nous allons vous fournir des informations portant sur l’ancienne spiritualité et la façon dont elle se fond dans la nouvelle. Ce n’est pas un hasard si les formes triangulaires (trois angles) peuvent aisément se juxtaposer pour produire d’autres formes. Les triangles sont intégrés dans la géométrie de l’énergie sacrée, et la puissance de leur forme vous est souvent donnée par trois. Quand vous considérez les trois aspects de la divinité, vous voyez que même les religions de ce continent reconnaissent la puissance de ce nombre : elles l’appellent la Trinité. Nous sommes ici pour vous expliquer ce qu’est réellement la Trinité avant de passer à l’enseignement ayant trait à l’énergie.

                                  La Trinité dans CHIFFRES 300px-Int%C3%A9rieur_Debre_Berhan_Selassie4

 1.    Le Père

La combinaison spirituelle du trois est intuitive et ne se produit pas uniquement ici. Si vous examinez la trinité telle qu’elle apparaît dans d’autres croyances, vous retrouverez également l’intervention fréquente de ce nombre. Sur votre continent, elle renvoie au Père, au Fils et au Saint Esprit. Je vais vous dire ce que représente le Père ; c’est l’ange, la source, le parent, celui qui est connecté au foyer et qui réside en chacun de vous. Le Père correspond à l’ange intérieur, à celui dont le visage est symboliquement identique au vôtre. C’est le fragment de Dieu qui est en vous.

 2.    Le Fils

Le Fils, qui désigne le descendant du Père, est l’être humain qui vit sa dualité sur cette planète. Le maître de l’amour (Jésus) fait d’innombrables allusions à la connexion entre les deux dans ses messages. En particulier, lorsqu’il déclare : « Vous pouvez être semblables à moi. Je suis le Fils de Dieu et vous avez le pouvoir d’être des Fils de Dieu ». Recherchez ceci. La référence est claire. Ainsi, le Fils symbolise l’être humain (sans distinction de sexe) relié à l’image du Père qui, en retour, est connecté à la Source, c’est-à-dire à votre ange intérieur.

 3.    Le Saint-Esprit

Et maintenant, la révélation : Le Saint-Esprit n’a jamais été perçu comme une entité unique, quelle que soit la croyance considérée. Quel que soit le système spirituel auquel vous vous référez, on vous expliquera que l’esprit est multiple. Il possède toujours la caractéristique de la multiplicité. Nous sommes ici afin de vous informer que le Saint-Esprit représente les guides (ou les anges à qui vous accompagnent depuis l’instant de votre naissance. Il s’agit de la trinité avec laquelle vous naissez – la divinité du triangle à l’intérieur du triangle (nous voulons parler de la divine forme du Mer-Ka-Ba). Maintenant, écoutez attentivement ; lorsque vous quitterez cet endroit, chacun d’entre vous sera porteur des trois aspects de la trinité ! Où que vous vous rendiez, ils vous accompagneront. Il ne s’agit pas de quelque pouvoir illusoire dans le ciel. Ils ne sont pas seulement présents dans les groupes. Chacun d’entre vous les porte en lui.

 Nous avons souligné la puissance émise par un groupe d’êtres humains. Maintenant, nous allons vous expliquer la raison d’une telle puissance. C’est ce que vous appelez « L’Esprit sacré » : l’assemblée des guides créant le pouvoir pour tous au lieu de ne le créer que pour l’individu. C’est que votre cortège, dont vous pensiez peut-être qu’il n’était ici que pour vous enlacer, vous soutenir et vous aimer, est maintenant considéré comme le catalyseur de l’amour.

 Extrait de Messages de notre Famille de la série Kryeon – canalisé par Lee Carroll –TOME V – page 227 – le plateau d’or.

Publié dans:CHIFFRES |on 29 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

ENERGIES 2012

Ouvrir les chemins du futur

Par Jean-Claude Genel

ENERGIES 2012 dans 2012 - PREDICTIONS JC-GenelA l’occasion de la sortie de son treizième livre consacré aux messages des Maîtres de Sagesse, les éditions g.productions.fr  ont demandé à Jean-Claude Genel comment aborder leurs enseignements.

 

 

 

 Vous titrez sur le terme « énergie ». Ce livre en parle-t-il plus ou autrement que les autres ? 


JC Genel : Nous vivons dans un monde d’énergies mais cette année, les Guides insistent particulièrement. Plus une expression est utilisée, plus elle est banalisée et nous échappe. Elle devient une évidence et perd peu à peu de son sens. Les messages que j’ai reçus ont été d’abord transmis par la parole. Le public a accueilli cette parole, donc l’énergie. Une fois retranscrite, la lecture de leurs enseignements vient solliciter davantage l’hémisphère gauche du cerveau. La logique et l’analyse ont tendance à mettre de côté l’énergie au profit de la forme. Notre cerveau est fait pour tisser les énergies de l’âme et il est beaucoup question de la manière dont nous devons réfléchir pour faire naître les images du monde futur à bâtir.

Quelle est l’intention des Guides ? 


JC Genel :
Ils s’adressent à l’humanité comme à une seule et même énergie. Notre identité humaine n’entre pas en ligne de compte, c’est notre identité vibratoire, spirituelle qu’ils privilégient pour composer avec nous. Elle crée le point de rencontre, ouvre l’espace de communion. Leurs messages traduisent leur intention, leur énergie. Leur présence a bien un but, celui de nous stimuler en nous insufflant le sens de la responsabilité, de l’enthousiasme et de la confiance en l’avenir. Leur parole nous rassure tout autant qu’elle nous informe de nos profondeurs insoupçonnées. C’est notre propre potentiel qu’ils nous invitent à explorer. 

Par quoi commencer cette exploration ? 


JC Genel :
Cette année encore, les Maîtres nous demandent de « penser par nous-mêmes ». Cette expression pourrait aussi devenir coutumière si nous ne prenions pas garde au fait que, penser par soi-même oblige à contacter notre propre énergie pour la révéler. C’est, entre autres, le sens de l’adage socratique « Connais-toi, toi-même… ». C’est ainsi que l’on peut regarder la vie en général et notre existence en particulier sous un angle singulier qui nous enrichit personnellement et contribue au progrès de tous. Comprendre et prendre conscience modifie dans l’instant notre fréquence vibratoire. N’est-ce pas l’énergie dont on se sent empli qui opère le changement qui nous paraissait impensable avant ? 

Quel lien entre « énergie » et « intelligence » ? 


JC Genel :
L’énergie, c’est de l’intelligence et donc de la reliance. Quand les Guides nous honorent de leur présence, ils nous révèlent dans notre unité énergétique dont ils font partie. Ils se tiennent dans le non-jugement et nous perçoivent comme faisant partie de l’unité consciente, véritable « point d’attraction » qui les attirent à nous et révèle le lien d’amour. Nous sommes aimés et leur amour se manifeste à travers ce qu’ils nous confient. Ils nous mettent en garde, nous expliquent aussi comment nous pouvons agir à partir du « Un » que chacun de nous représente et qui peut tout ! 

Pourquoi insistent-ils sur la pratique des valeurs ? 


JC Genel :
Parce qu’elles sont notre source d’énergie et la clé de notre pouvoir personnel. Quand les valeurs sont actives, nous développons une noble attitude d’affirmation de soi qui montre notre dimension spirituelle. Sans les valeurs qui élargissent et unifient notre vision du monde, nous sommes livrés à voir la réalité sous la forme d’un vaste puzzle désordonné. Nous cultivons l’illusion à grand renfort de peurs, de frustrations, de jugements et dogmes en tous genres, source de conflits et de souffrances. 

Les Maîtres nous exhortent de « changer », que c’est urgent. Mais changer quoi ? Changer comment ? 


JC Genel :
Le moyen le plus simple de changer est d’activer nos valeurs afin d’attirer à nous les mêmes énergies – sous forme de situations, d’événements et de synchronicités – que celles que nous rayonnons. Inlassablement, les messages nous rappellent notre capacité à œuvrer, ils nous encouragent même à devenir Œuvriers de Dieu ! Le conseil des Guides, en cas de coup dur :  »Fermez les yeux et écoutez ce que dit votre ressenti ! » nous invite à un véritable retour au centre pour ne plus avoir peur, peur de changer, peur de mourir à un état devenu inconfortable pour un autre auquel on aura su croire. La société prendra peu à peu le pli de cette dynamique créatrice d’évolution. 

Comment s’extraire de l’ignorance ? 


JC Genel :
La sortie de l’ignorance commence par l’observation de soi qui nous conduit à constater, puis à analyser pour comprendre et enfin nous éveiller ou prendre conscience. Je vous laisse deviner quelles sont les valeurs à activer pour chaque étape. Le reste tient de la pratique quotidienne, sorte d’ascèse de la pensée, non pour se cramponner à une nouvelle vérité brillante mais pour entretenir la fluidité de la réflexion et l’art d’être un vivant point d’interrogation ! Pratiquer nous demande de répéter – la prière, le mantra, la méditation, etc. – jusqu’à ce que les résultats apparaissent dans notre vie. 

La première année de l’Université Libre des Valeurs portera précisément sur l’étude des clés d’enseignement des Maîtres


JC Genel :
Oui, avec pour thème central les énergies 2012 et comment s’y préparer. Ce sera une nouvelle manière de nous relier à notre qualité mystique, de revenir à la source de notre désir, de mieux saisir le rôle de la volonté et de comprendre notre rôle de co-créateurs. Ouvrir les chemins du Futur commence par chacun de nous, là où il en est de son évolution. En ces temps de peur et de rétrécissement de la pensée, les chemins du futur sont ceux qui conduisent à notre liberté. C’est probablement ce qui nous fait le plus peur mais les Maîtres nous prennent par la main et nous accompagnent. J’ai donc préparé avec mes collaborateurs un programme d’entrainement efficace pour que chaque étudiant bâtisse notre futur spirituel collectif. 

Vous avez préparé le terrain en proposant dans votre livre des pages spéciales contenant des pensées à méditer et à vivre. 


JC Genel :
Les Guides nous disent et nous répètent que nous sommes riches du pouvoir divin, c’est-à-dire de leur « désir ». Nous pouvons parfaitement penser que chacun de nous a le pouvoir de changer le monde, en tout cas d’y participer. Les phrases que j’ai sélectionnées permettront au lecteur, en prenant son temps, de ressentir à sa manière et selon son rythme, celles qu’il aimerait méditer pour accroître la force et la clarté de son mental. Certaines de ces paroles de sagesse l’apaiseront et orienteront ses pensées dans une nouvelle direction, propice à l’expression de sa source. Pour se réapproprier ces paroles et faciliter leur pratique, il suffit de les réécrire à la première personne et au présent. Chacun jugera de l’efficacité par les changements qu’il verra s’opérer dans sa vie. 

Découvrezle livre ENERGIES 2012 de Jean-Claude GENEL aux Editions g.productions Presse    et le Programme d’entrainement à Paris-Toulouse-Suisse 

 

Publié dans:2012 - PREDICTIONS, CHIFFRES, ENERGIES |on 29 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Les énergies de 2011

 

par Carole Sédillot 

 issu du site de Jean-Claude GENEL  g.productions.presse

 

Les énergies de 2011 dans 2011 - PREDICTIONS power-energy-9029-1Carole se penche sur les énergies de la nouvelle année et développe un certain nombre de réflexions et d’actions. Elle revient aussi sur l’année qui s’achève pour nous permettre de donner du sens aux nombreux liens qui nous lient aux énergies 2011. Son intervention est publiée dans l’ouvrage « Energies 2012, Ouvrir les chemins du Futur »

 

Quelle que soit l’année dans laquelle nous nous trouvons, quels que soient les transits planétaires ou l’image symbolique du Tarot qui nous accompagnent, ces considérations sur le « visible extérieur » ont un seul but : nous mettre en relation avec ce qui est de l’ordre de notre « invisible intérieur ». Nous sommes porteurs de ce qui nous arrive dans l’existence.

2011 marque un moment remarquabledans le déroulement du temps, sujet sur lequel j’insisterai au regard des énergies particulières qui nous sollicitent cette année. En effet, nous allons devoir, pour des raisons intimes et personnelles mais aussi d’événements extérieurs, nous positionner différemment par rapport au temps. Celui du calendrier est notre référent à nous, occidentaux. Les calendriers Maya et Chinois nous en donneraient une autre appréciation. L’important est le référent que nous prenons pour nous situer dans le grand Temps universel. 

Toutes les années 1000 ont été portées – que l’on soit homme ou femme – par la dynamique du masculin (1) pour arriver aux années 2000 et sa dynamique féminine (2). Ce grand millénaire va mettre l’accent sur l’énergie de l’âme, l’énergie de l’Amour. A chaque fois qu’une nouvelle année s’ajoute au millénaire, une dynamique se crée en relation avec la symbolique des Nombres. Chacun d’eux émet une vibration spécifique qui accompagne le collectif pendant 12 mois. 2010 était une année « 3 » avec, pour mot clé, « le projet ». Le Nombre « 3 » nous a placé dans une dynamique du masculin. 2011 nous place dans une dynamique féminine et 2012 sera celle d’une dynamique masculine ! Elle sera intéressante et importante dans sa relation avec le nombre « 5 » et la lame du Tarot « Le Pape » qui permet la reliance – Le Pape, le Pontife, le Pont, ce qui relie. Cette liaison est essentielle car 2012 marquera une étape vers ce qui nous mène vers 2020. 

Concernant la symbolique de 2011, nous sommes dans une année « 4 » (2+0+1+1). Mais cette année est aussi un « 2 » (2000) porteur du maître-nombre « 11 ». L’arcane du Tarot qui lui correspond se nomme « La Force », une force spirituelle et émotionnelle, intellectuelle et physique. Elle nous est donnée à différents degrés, selon notre personnalité, pour nous mettre en relation d’une manière plus créative avec notre incarnation. Cela dépendra du projet que chacun souhaite privilégier. Comment lui donner forme ? L’énergie de 2011 nous demande une certaine exigence et nous allons devoir nous ancrer, nous enraciner. Les mots-clés sont *édification, construction.* 2011 assure et nous rassure car elle nous met en relation avec notre stabilité. Mais une stabilité pour construire, pas pour stagner ni s’engouffrer dans la routine. 

Le projet que nous devions faire émerger en 2010 était une proposition dynamique, capable de générer de l’enthousiasme, de l’élan. Cette énergie va faire de nous des réalisateurs, des bâtisseurs en 2011, quelles que soient notre ambition, la taille de notre construction ; faisons à notre mesure et là où nous en sommes. Ce projet peut ne pas être spectaculaire ni grandiose ni extraordinaire. Il est de l’ordre de l’intime, à chacun son projet personnel à réaliser. Cette année « 4 » est une année de réalisation au quotidien qui implique une notion d’effort dans le temps. Elle nous relie à la symbolique du carré pour nous montrer notre relation à la terre, davantage qu’au ciel. Comment vais-je mettre en incarnation ma spiritualité ? Rappelons-nous la célèbre phrase des alchimistes : « Tout ce qui est en bas est comme ce qui est haut et tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. » Autrement dit, je dirais ceci : ce qui est de l’ordre du matériel doit être spiritualisé pour avoir du sens et inversement. Finalement, chacun de nous est une parabole, sorte d’antenne qui permet de faire cette reliance. 2011 nous permet de nous redresser pour jouir de notre verticalité, les pieds (racines) sur terre, la tête (cime) vers le ciel… 

Cette année « 4 » va interpeller aussi notre conscience sur Le projet que nous devions faire émerger en 2010 était une proposition dynamique, capable de générer de l’enthousiasme, de l’élan. Cette énergie va faire de nous des réalisateurs, des bâtisseurs en 2011…………… 

la suite dans l’ouvrage de Jean-Claude Genel « ENERGIES 2012« 

 

covoiturage dans CHIFFRES

 

Publié dans:2011 - PREDICTIONS, CHIFFRES, ENERGIES |on 29 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

911 911 911

 gifs chapeaux   Ce jour-là, les États-Unis subissent une attaque terroriste d’envergure. Quatre avions de ligne sont détournés simultanément, dans la matinée, par des commandos composés en tout de dix-neuf terroristes. Il n’y a eu de survivant dans aucun des avions détournés.


Le vol 11 American Airlines, un Boeing 767-223ER s’est précipité dans le côté nord de la Tour Nord du World Trade Center (WTC) à 8 h 46 min 40 s (heure locale).

Le vol 175 United Airlines, un Boeing 767-222 se précipite dans la tour Sud à 9 h 3 min 11 s (heure locale). Cet événement a pu être couvert par les télédiffuseurs qui avaient leurs appareils-photo et vidéo braqués sur la tour Nord.

Le vol 77 American Airlines, un Boeing 757-223, se précipite sur le Pentagone à 9 h 37 min 46 s (heure locale).

 Le quatrième avion détourné, le vol 93 United Airlines, un Boeing 757-222, s’écrase dans un champ suite à l’intervention des passagers contre le commando terroriste, près de Shanksville et Stonycreek Township, dans le comté de Somerset, en Pennsylvanie, à 10 h 3 min 11 s (heure locale). Des pièces et des débris seront trouvés jusqu’à huit miles (environ 12,9 km) de distance.

On imagine que sa cible était à Washington, peut-être la Maison Blanche. Les enregistrements de la boîte noire auraient rapporté que l’équipage et les passagers ont essayé de s’emparer de la commande de pilotage de la main des pirates de l’air, qui ont alors basculé l’avion dans une tentative vaine de soumettre les passagers. 

Voir la Source de Secrete base : http://secretebase.free.fr/complots/11septembre/11septembre.htm 

Publié dans:CHIFFRES |on 1 juillet, 2011 |1 Commentaire »

Les 22 chemins d’évolution

 

Savez-vous que la numérologie à 22 nombres peut vous en dire long sur votre personnalité et votre chemin d’évolution ? Voici comment découvrir VOTRE chiffre et tous les secrets qu’il révèle…

Les 22 chemins d'évolution dans CHIFFRES 196_213

Additionnez le jour de votre anniversaire de même que le mois et l’année. Puis réduisez jusqu’à obtenir un chiffre compris entre 1 et 22.  


Exemple : Vous êtes née un 12 janvier 1964. Voici le calcul à effectuer : 

 

12 + 1 + 1964 (donne 3 + 1 + 20 = 24. Ensuite 2 + 4= 6 (Vous êtes un 6 !)

1 : Intelligente, optimiste, débrouillarde…

Vous êtes la femme de tous les potentiels : née avec une baguette magique, vous possédez une infinie créativité et devez concentrer votre énergie afin de mener à bien tous vos projets. Ne laissez pas vos talents se disperser et sachez utiliser votre dextérité et vos talents d’oratrice !

2 : Réservée, intuitive, bienveillante…

La vie vous demande d’observer l’immense richesse votre monde intérieur. Tout ce qui est du domaine du mystère, de l’occulte et de la spiritualité vous apportera une grande sagesse et vous savez plus que quiconque garder un secret. Avis aux copines infidèles !

3 : Élégante, vive d’esprit, créative…

Avec un chemin d’évolution 3, le mot-clé est : expression. Vous possédez un talent inné pour l’écriture, devrez apprendre continuellement pour satisfaire votre soif de nouveauté et êtes particulièrement habile lors de joutes oratoires. Il vous est souvent difficile concilier émotions et rationalité !

4 : Volontaire, loyale, disciplinée…

Vous êtes sur terre pour bâtir, la stabilité est ce qui vous rend le plus heureuse. Née pour être chef d’entreprise, vous avez absolument besoin de sécurité matérielle pour vous épanouir. On peut compter sur votre indéfectible amitié, vous êtes solide comme le roc.

5 : Altruiste, philosophe, généreuse…

Née pour guider les autres, on fait invariablement appel à vous pour s’abreuver de vos (toujours pertinents) conseils. Vous avez un sens moral à toute épreuve et votre indulgence permet aux incompris de trouver un impérissable réconfort à vos côtés.


6 : Juvénile, enthousiaste, émerveillée…

Éternelle adolescente, vous devrez apprendre à grandir et cela se fera en assumant vos choix. La vie vous demande de comprendre le sens des responsabilités mais une fois cette notion acquise, vous devenez la plus mignonne des femmes « mûres » !!

7 : Courageuse, indépendante, leader…

Votre mot d’ordre : je suis maître de ma vie ! Apprenez à contrôler votre puissante autonomie, sachez que vous n’êtes pas née pour vous étioler dans un poste de subalterne et savourez votre immense capacité à prendre les choses en main.

8 : Méthodique, impartiale, structurée…

Vous êtes venue sur terre pour comprendre les lois et les appliquer. Cela peut se traduire dans votre métier (avocate, juge, médiatrice) ou simplement dans votre quotidien. Peu importe l’embrouillamini, quand vous arrivez, les choses se placent !!!

9 : Humble, sage, mature…

Vous êtes l’éternelle « chercheuse de vérité ». Vous n’hésitez pas à vous isoler quand vient le temps de vous ressourcer et devez acquérir des connaissances variées pour satisfaire votre quête d’authenticité. Les soirées jet-set ? Très peu pour vous !

10 : Comique, audacieuse, spontanée…

Votre vie est un ouragan d’aventures, de changements, de mouvement ! La stabilité vous étouffe, seuls les imprévus vous alimentent. Le hasard mène le bal et vous détestez les limites, peu importe de quelle nature. Avec vous, on ne sait jamais à quoi s’attendre !

11 : Téméritaire, volontaire, en contrôle…

Votre chemin d’évolution est celui de l’affirmation de soi. Vous êtes née pour conquérir, pour vivre intensément et vaincre tous les obstacles. Vous excellez dans les sports et avez une énergie du tonnerre quand vient le temps de batifoler sous la couette !!!

12 : Humaniste, télépathe, désintéressée…

Le bénévolat, ça vous dit quelque chose ? Parce que le don de soi caractérise toute votre vie. Vous êtes d’une écoute inconditionnelle, savez réparer les cœurs meurtris et vivez pour vous rendre utile. Vous captez les pensées d’autrui et êtes la reine du lâcher-prise. Une vraie missionnaire.

13 : Inflexible, imperturbable, capable de se transformer…

Le phoenix qui renaît de ses cendres…c’est vous. Votre vie sera semée de transformations radicales, parfois douloureuses. Mais vous avez cette capacité innée de toujours vous renouveler et de faire fi du passé afin de repartir sur de nouvelles bases. Vous êtes la Elizabeth Taylor de la numérologie !


14 : Souple, adaptable, douce…

Née pour vous prélasser au soleil, vous êtes de celles qui doivent avoir des loisirs, des vacances et du plaisir pour accéder au bonheur. Vous possédez également un don pour concilier les esprits opposés et la musique vous harmonise. Certaines d’entre vous ont un talent de guérisseuse !

15 : Sexy, intense, magnétique…

Ouh là mademoiselle, ce pouvoir que vous exercez sur les mecs ! Vous ne passez pas inaperçue. Tous vos pores exhalent la sensualité et votre regard peut paralyser quiconque s’oppose à vos désirs. Faites fi des jalouses et profitez abondamment de votre sex-appeal.


16 : Caractérielle, réformatrice, ambitieuse…

Votre vie sera une terre à conquérir et peu importe qui tombe au passage. Leader-née, ce sont les défis qui vous stimulent. Un peu cyclothymique à vos heures, vous en laissez plus d’un pantois devant vos accomplissements spectaculaires !!

17 : Rêveuse, romantique, sensible…

Habitée par une candeur et une poésie craquantes, vous êtes une amie hors-pair. Votre côté fleur-bleue vous porte à idéaliser les choses mais vous devez incontestablement cultiver vos talents pour les arts sous toutes leurs formes.

18 : Maternelle, créative, clairvoyante…

Oui, cet appel de petit poupons joufflus est légitime ! Vous êtes protectrice, rêveuse et devez créer un nid pour y accueillir une progéniture. Sachez utiliser ce don que vous avez : la nuit, les rêves vous parlent. Vous faites une excellente cartomancienne !

19 : Chaleureuse, franche, généreuse…

Vous êtes un véritable petit soleil, possédez un cœur d’or et apportez la paix aux esprits perturbés. L’argent ne sera pas un problème dans votre existence car vous devez briller et prendre soin d’autrui. Comédienne ou politicienne, vous devez être au-devant de la scène pour vous sentir accomplie.

20 : Charismatique, géniale, inspirée…

Tous les contacts avec le public vous rendent heureuse. Vous êtes pourvue d’une superbe capacité à vous libérer de tous les jougs qui vous oppressent. Vous fonctionnez aux « flashes » sachez écouter les idées de génie qui vous inspirent !

21 : Mondaine, courtoise, raffinée…

Ce que la plèbe affectionne…très peu pour vous ! Élégante jusqu’au bout de vos doigts manucurés en permanence, vous êtes de celles qui déambulez magnifiquement vêtue de Prada et parfumée d’éditions rares de Guerlain. Chic et choc, on adore se faire recevoir par vous.

22 : Marginale, extravagante, irrationnelle…

On s’est toujours demandé de quelle planète vous provenez ? Normal. Votre principe d’évolution suit vos propres directives et elles peuvent ressembler à n’importe quoi ! Peu importe, on aime votre incroyable bizarrerie. Vous êtes pittoresque ! 

 

Publié dans:CHIFFRES |on 3 mai, 2011 |Pas de commentaires »

Les 7 et 14

Les 7 et 14 dans CHIFFRES chiffresPARTICULARITÉS BIZARRES
SUR LES NOMBRES 7 ET 14 

 

Les anciens comptaient 7 planètes, 7 couleurs primitives, 7 saveurs et 7 odeurs ; puis 7 merveilles du monde, 7 sages de la Grèce, et 7 solennités des jeux du cirque ; 7 généraux avaient été destinés à la conquête de Thèbes. 

 

Presque tous les peuples ont partagé le temps en périodes de 7 jours ; certains géologues ont substitué aux 7 jours de la création 7 créations successives. Il y a 7 notes dans la musique, et pendant longtemps on n’a compté que 7 métaux. 

 

Par rapport au culte, le nombre 7 était un nombre supérieur dans le paganisme : les Grecs immolaient souvent 7 victimes. Dans la Bible, on trouve souvent le nombre 7, témoin 7 églises, 7 chandeliers, 7 branches au chandelier d’or, 7 lampes, 7 étoiles, 7 sceaux, 7 anges, 7 trompettes, 7 plaies d’Egypte, 7 têtes de dragons, 7 diadèmes qu’elles portent, etc. Dans le catholicisme, on compte les 7 psaumes de la pénitence, les 7 allégresses et les 7 douleurs de la Vierge, les 7 dons du Saint-Esprit, les 7 sacrements, les 7 péchés mortels, les 7 parties de l’office, ou heures canoniales ; suivant un dicton populaire, le sage pèche 7 fois le jour. 

 

chiffre-14%5B1%5D dans CHIFFRESLe nombre 14 a joué un grand rôle dans l’histoire de Henri IV. Ce prince est né le 14 décembre, 14 siècles, 14 décades et 14 ans après Jésus-Christ ; il est mort le 14 mai ; son nom était composé de 14 lettres (Henri de Bourbon) ; il a vécu quatre fois 14 ans, quatre fois 14 jours, et 14 semaines ; il a été roi de France et de Navarre trois fois 14 ans ; il a été blessé par Châtel 14 jours après le 14 décembre, en l’année 1594 ; entre ce jour et celui de sa mort il y a 14 ans, 14 mois et cinq fois 14 jours ; il a gagné la bataille d’Ivry le 14 mars. Le Dauphin était né 14 jours après le 14 septembre. Il a été baptisé le 14 août ; enfin il a été tué le 14 mai, 14 siècles et 14 olympiades après l’Incarnation ; l’assassinat eut lieu deux fois 14 heures après l’entrée de la reine à Saint-Denis ; Ravaillac a été exécuté 14 jours après la mort du roi, et dans l’année 1610, qui est divisible par 14. 

 

 

 

Source : au fil du net… (D’après un article paru au XIXe siècle

 

Publié dans:CHIFFRES |on 21 mars, 2011 |Pas de commentaires »

Le 4

Le 4 dans CHIFFRES 2d285ac4Partout le 4   Avez-vous déjà constaté comme le chiffre 4 revient souvent dans notre quotidien………. 

  • Quatre points cardinaux dans le monde : l’Orient, l’Occident, le Midi et le Septentrion. 

  • Quatre vents : Eurus, Zéphyrus, Aquilo et Auster. 

  • Quatre qualités des éléments : la lumière du feu, le diaphane de l’air, la mobilité de l’eau, et la solidité de la terre. 

  • Quatre principes de l’homme correspondants aux quatre éléments : l’âme au feu, l’esprit à l’air, l’âme animale à l’eau, et le corps à la terre. 

  • Quatre humeurs principales dans le corps du petit monde : la bile, le sang, la pituite et la mélancolie. 

  • Quatre facultés de son âme : l’intellect, la raison, l’imagination et le sentiment. 

  • Quatre degrés progressifs : être, vivre, apprendre et comprendre. 

  • Quatre mouvements dans la Nature : l’ascendant, ou du centre à la circonférence; le descendant, ou de la circonférence au centre; le progressif ou horizontal, et le circulaire. 

  • Quatre termes de la Nature : la substance, la qualité, la quantité et le mouvement. 

  • Quatre termes mathématiques : le point, la ligne, la superficie, et la profondeur ou la masse. 

  • Quatre termes physiques : la vertu séminative ou semence des corps; leur génération; leur accroissement et leur perfection. 

  • Quatre termes métaphysiques : l’être ou l’existence; l’essence; la vertu ou le pouvoir d’agir, et l’action. 

  • Quatre vertus morales : la prudence, la justice, la tempérance et la force. 

  • Quatre complexions ou tempéraments : la vivacité, la gaieté, la nonchalance et la lenteur. 

  • Quatre saisons : l’hiver, le printemps, l’été et l’automne. 

  • Quatre Evangélistes : S. Marc, S. Jean, S. Matthieu et S. Luc. 

  • Quatre animaux sacrés : le lion, l’aigle, l’homme et le boeuf. 

  • Quatre sortes de mixtes : les animaux, les plantes, les métaux et les pierres. 

  • Quatre sortes d’animaux : ceux qui marchent; ceux qui volent; ceux qui nagent, et ceux qui rampent. 

  • Quatre qualités physiques des corps : chaud, humide, froid et sec. 

  • Quatre correspondances des métaux aux éléments : l’or et le fer au feu; le cuivre et l’étain à l’air; l’argent vif à l’eau; le plomb et l’argent à la terre. 

  • Quatre sortes de pierres qui leur répondent : les pierres précieuses et éclatantes, comme le diamant, le rubis, etc.; les pierres légères et transparentes, comme le talc ; les pierres dures et claires, comme le caillou ; les pierres opaques et pesantes, comme le marbre, etc. 

  • Quatre quadrilatères remarquables : trapèze, carré, rectangle, losange. 

  • Quatre océans : Atlantique, Glacial arctique, Indien et Pacifique. 

  • Quatre causes selon Aristote : matérielle, formelle, efficiente et finale. 

  • Quatre opérations arithmétiques de base : l’addition, la soustraction, la multiplication, la division. 

  • Quatre catégories de la Table des catégories de la Critique de la Raison pure de Kant : quantité, qualité, relation, modalité. 

  • Quatre tempérament de base : le bilieux, le sanguin, le nerveux et le lymphatique. 

  • Le quadrivium : musique, arithmétique, géométrie et astronomie. 

  • Des douze signes, trois répondent à chaque élément : 
    • le Bélier, le Lion et le Sagittaire au feu; 
    • les Gémeaux, la Balance et le Verseau à l’air; 
    • le Cancer, le Scorpion et les Poissons à l’eau; 
    • le Taureau, la Vierge et le Capricorne à la terre. 

Source net.

Publié dans:CHIFFRES |on 21 mars, 2011 |2 Commentaires »

Le Nombre d’Or (1ère partie)

Le Nombre D’Or
ou la Divine Proportion

Le Nombre d'Or (1ère partie) dans CHIFFRES pi-phi-tattoo

 

Les Romains, les Grecs, les Juifs et les Egyptiens semblaient tous d’accord : 1,618 était le nombre d’or, le nombre de l’harmonie universelle, le nombre de la création, le nombre de Dieu, le Créateur. 

Lle nombre utilisé partout dans l’ordre caché de la Création et qu’il fallait donc employer dans les édifices dédiés au Créateur afin de s’en rapprocher. Empreint de mystère, objet d’un culte tantôt religieux, tantôt magique, le nombre d’or influence la vision occidentale de l’harmonie.  

Chez les Grecs, avec le développement de la géométrie, la secte secrète des pythagoriciens en avait fait un symbole d’harmonie universelle, de vie, d’amour et de beauté. Au Moyen-Age, les savants, les pères de l’église, les bâtisseurs, les maîtres d’ouvrages ou maîtres d’oeuvre, se réclament de la doctrine platonicienne des corps cosmiques, les cinq polyèdres réguliers, et ont fait du nombre d’or, « la divine proportion », un modèle de perfection esthétique et philosophique. » 

Le nombre d’Or est appelé Phi  

 

phi dans CHIFFRES

On le désigne par la lettre grecque ( phi ) en hommage au sculpteur grec Phidias (né vers 490 et mort vers 430 avant J.C) qui décora le Parthénon à Athènes.  

Il y a 10 000 ans : Première manifestation humaine de la connaissance du nombre d’or dans le Temple d’Andros (découvert sous la mer des Bahamas). 

 

CAHP2432

 

2800 av JC : La Pyramide de Khéops a des dimensions qui mettent en évidence l’importance que son architecte attachait au nombre d’or. D’après Hérodote, des prêtres égyptiens disaient que les dimensions de la Grande Pyramide avaient été choisies telles que : « Le carré construit sur la hauteur verticale égalait exactement la surface de chacune des faces triangulaires » 

 

 pyramide%20KHEOPS

Au Ve siècle avant J-C. (447-432 av.JC) : Le sculpteur grec Phidias utilise le nombre d’or pour décorer le Parthénon à Athènes, en particulier pour sculpter la statue d’Athéna Parthénos . Il utilise également la racine carrée de 5 comme rapport. 

geodesie_archimede
Euclide
 

 

Au IIIe siècle avant J-C. : Euclide évoque le partage d’un segment en « extrême et moyenne raison » dans le livre VI des Eléments.

Une droite est dite coupée en extrême et moyenne raison quand, comme elle est toute entière relativement au plus grand segment, ainsi est le plus grand relativement au plus petit. Euclide, Eléments, livre VI, 3ème définition. 

Fibonacci2
Fibonacci 

 1175 : Fibonacci est né à Pise. Son vrai nom est Léonardo Pisano. Fibonacci est un surnom qui vient de filius Bonacci qui veut dire fils de Bonacci. (Bonacci signifie chanceux , de bonne fortune). Il était l’un des plus grands mathématiciens du moyen-âge.

C’est lui qui a introduit la numération décimale et l’écriture arabe des chiffres en Occident, en ramenant dans son livre Liber abaci, les connaissances acquises en Algérie où travaillait son père. En 1202 , il écrit un livre « liber abaci » qui porte sur les méthodes algébriques et des problèmes.Dans cet ouvrage, il émet l’idée que l’arithmétique et la géométrie sont liés; mais aussi il met l’accent sur les neufs symboles indous de la numération ainsi que le signe zéro. Fibonacci fut sans doute le mathématicien le plus habile de toute l’époque médiévale chrétienne.

  Le problème de son livre qui a le plus inspiré les mathématiciens est le problème des lapins :

« Combien de couples de lapins obtiendrons-nous à la fin de chaque mois si commençant avec un couple, chaque couple produit chaque mois un nouveau couple, lequel devient productif au second mois de son existence. »
Ce problème donne lieu à la suite de FIBONACCI : 1 ; 1 ; 2 ; 3 ; 5 ; 8 ; 13 ; 21 ; 34 ; 55 ; 89 ; 144 ; 233 ; 377 ;….
Chaque terme est la somme des deux termes qui le précèdent : Un = Un-1 + Un-2 .  

 1498 : Fra Luca Pacioli, un moine professeur de mathématiques, écrit « La divine proportion » illustrée par Leonard de Vinci

Au XIXème siècle : Adolf Zeising (1810-1876), docteur en philosophie et professeur à Leipzig puis Munich, parle de « Section d’Or » (der goldene Schnitt) et s’y intéresse non plus à propos de géométrie mais en ce qui concerne l’esthétique et l’architecture. Il cherche ce rapport, et le trouve (on trouve facilement ce qu’on cherche …) dans beaucoup de monuments classiques. C’est lui qui introduit le côté mythique et mystique du nombre d’or. 

Au début du XXème siècle : Matila Ghyka, diplomate roumain, s’appuie sur les travaux du philosophe allemand Zeising et du physicien allemand Gustav Theodor Fechner ; ses ouvrages L’esthétique des proportions dans la nature et dans les arts (1927) et Le Nombre d’or. Rites et rythmes pythagoriciens dans le développement de la civilisation occidentale (1931) insistent sur la prééminence du nombre d’or et établissent définitivement le mythe . 

 

la_cene
« La Cène » de Salvator Dali ; https://fr.wikipedia.org/wiki/La_C%C3%A8ne

 

Au cours du XXème siècle : des peintres tels Dali et Picasso, ainsi que des architectes comme Le Corbusier, eurent recours au nombre d’or. Le nombre d’or véritable petit nirvana arithmétique a été une voie privilégiée de communication avec l’au-delà…  

 

unite_nombre_dor

 

 

1945 : Le Corbusier fait bréveter son Modulor qui donne un système de proportions entre les différentes parties du corps humain. 

Phi apparaît dans toute la vie et l’univers. Certains croient que c’est les résultats les plus efficaces, le résultat des forces normales. Certains croient que c’est une constante universelle de conception, la signature de Dieu.  

Cette même proportion est utilisée pour réaliser l’équilibre, l’harmonie et la beauté dans ses propres créations d’art, d’architecture, de couleurs, de conception, de composition, d’espace et même de musique.  

De nombreux artistes ont fondé leurs œuvres sur des ossatures géométriques. La recherche d’un tracé régulateur , ou schéma géométrique peut-être effectuée par deux méthodes :  

- L’inductive : dégager les nœuds et les lignes essentielles de la composition , puis rechercher si le réseau peut-être rattaché à tel nombre ou à telle figure géométrique  

- La déductive : partir d’un réseau géométrique et vérifier que ledit réseau comporte tous les nœuds et les lignes essentielles de la composition .  

 violon

 

 

rm-lab

Labyrinthe de la cathédrale de Reims  

Avant d’être détruit par les chanoines au XVIIIe siècle, le labyrinthe de Reims mesurait 10, 36 mètres de large. De base carrée, il occupait les 3ème et 4ème travées de la cathédrale en partant de la façade occidentale. 

Selon Dominique Naert, « le labyrinthe de Reims répond à la résolution de la quadrature du cercle : la solution qui consistait à résoudre le problème des bâtisseurs, qui ne savaient comment calculer la surface d’un cercle, était déjà énoncée 1800 ans avant Jésus-Christ, dans la papyrus de Rhind trouvé à Luxor. En effet, si à partir du VIe siècle en Inde, les savants avaient trouvé la solution de Pi (3,1416), il faudra attendre le XVIIe siècle pour qu’en France les mathématiciens résolvent définitivement le problème. Pour les bâtisseurs du Moyen-Age, la solution consistait à réaliser, géométriquement, un cercle de la même dimension qu’un carré dont on savait calculer la surface : de trouver ainsi la construction géométrique qui permettrait de réaliser un carré de la même surface que le cercle correspondant. » 

Les proportions du labyrinthe suivent les procédés mathématiques définis par Léonard de Pise (dit Fibonacci) dans son « Liber Abaci » en 1202. La suite de Fibonacci consiste à additionner les deux termes précédents (1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55 …) et le rapport entre chaque terme (2/1 , 3/2, 5/3 …) correspond au nombre d’or : 1,618. 

La proportion 2/1 est celle de la pyramide de Khéops, des Temples Egyptiens et Grecs mais aussi celle du Temple de Salomon. Jean Chevalier et Alain Gheerbrant soulignent que dans « la tradition kabbalistique, reprise par les alchimistes, le labyrinthe remplirait une fonction magique, qui serait un des secrets attribués à salomon. C’est pourquoi le labyrinthe des cathédrales serait appelé labyrinthe de Salomon. Aux yeux des alchimistes, il serait une image du travail entier de l’oeuvre, avec ses difficultés majeures : celle de la voie qu’il convient de suivre, pour atteindre le centre, où se livre le combat des deux natures ; celle du chemin que l’artiste doit tenir pour en sortir.

 à suivre…

Publié dans:CHIFFRES |on 1 octobre, 2010 |2 Commentaires »

Le nombre d’Or

Définition et valeur du Nombre d’Or  Le nombre d’or est la solution positive de l’équation :  

Le nombre d'Or dans CHIFFRES 

nombre_d_or_6 dans CHIFFRES 

Phi ( = 1,618033988749895 … fi le plus souvent prononcé comme l’ »mouche , » est simplement un nombre irrationnel comme pi ( p = 3,14159265358979…) mais avec beaucoup de propriétés mathématiques peu communes . 

Phi sert de base à la section, au rapport ou au moyen d’or Le rapport, ou la proportion, déterminée par Phi (1,618…) a été connu avec les Grecs en tant que  » division d’une ligne à l’extrème et le rapport moyen  » et avec des artistes de la Renaissance car  » la proportion divine  » il s’appelle également la section d’or, le rapport d’or et le moyen d’or . 

9220441

« La Cène » de Léonard de Vinci 

Phi, comme pi, est un rapport défini par une construction géométrique Tout comme pi ( p) est le rapport de la circonférence d’un cercle à son diamètre, phi ( ) est simplement le rapport des segments de ligne qui résultent quand une ligne est divisée dans une manière très spéciale et unique. 

pi

46918_837_pi_2500_milliards_de_decimales


le rapport de la longueur de la ligne entière (a)
à la longueur de grand r segment de ligne (b)
 

est le même que 

le rapport de la longueur du grande raie R segment (b)
t o la longueur de t il petit heu segment de ligne (c) .
 

   Ceci se produit seulement au point où: 

A est 1 . 618 … périodes B et B est 1,618… fois C . 

Alternativement, C est 0. 618 … de B et de B est 0,618… de A . 

  Phi avec un « P » majuscule est 1,61803398 8 7,,,, tandis que le phi avec un « p » minuscule est 0,6180339887, le réciproque de Phi et également de Phi sans 1. 

Ce qui rend le phi égal plus peu commun est qu’il peut être dérivé de beaucoup de manières et révèle dans les rapports dans tout l’univers.    Phi apparaît dans : 

  • Les proportions du corps humain 
  • Les proportions de beaucoup d’autres animaux 
  • ADN  
  • Le système solaire 
  • Art et architecture  
  • Musique  
  • Croissance de population  
  • Le marché des actions 
  • La bible et en théologie 
  • La Nature : 

promenade%20nature

On distingue des spirales sur beaucoup de végétaux comme par exemple les cœurs de tournesol, l’écorce des ananas ou bien l’écorce des pommes de pin. Ce qui est étonnant, c’est que la suite de FIBONACCI et l’ANGLE D’OR se retrouvent dans ces spirales .


Exemple: Une fleur de tournesol est constituée de deux groupes de spirales. Différents chercheurs l’ont expliqué par la croissance des plantes et ont utilisé des modèles informatiques et des expériences de laboratoire .
 

tournesol 


D’après les chercheurs l’apparition des spirales est basée sur l’angle d’or égal à 360°/(1+phi)=137,5°. La croissance de la plante forme deux séries de spirales tournant en sens contraire. Le nombre de ces spirales correspond dans chacun des cas à deux termes consécutifs de la suite de FIBONACCI. Par exemple (13; 21) ou (34;55) ou (55;89) ou (89;144). 
A suivre…….. 

Publié dans:CHIFFRES |on 1 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

11

Une question à propos du 11 : 11.

 

Qu’est-ce que c’est ? Cela devrait être évident. C’est le portail.

 

Cela représente cette période de temps de 11 ans. Cela représente l’énergie de Kryeon. En effet, je ne suis pas venu ici de mon propre chef. Un plan directeur  m’a prédestiné à venir. Mon partenaire n’a pas, non plus, inventé mon nom. Le mot « Kryon » [tel qu'écrit en anglais] a été choisi parce qu’il représente la vibration du 11 (exprimée par l’association des lettres dans le 3).

 

De plus, il comporte des portions de la tonalité qui fera aussi partie de la tonalité utilisée par les huit autres canaux de Kryeon sur la Terre. Recherchez le son « ail.i.i.é.é.a.ah » dans chacun de ces huit noms qui ne finissent pas par une consonne (c.-à-d. avec un arrêt subit), mais par un « nnnnnnn » ou un « uummmm »? voilà le Kryeon [Kraiyiéonne]. Son nom sera adapté aux huit langues, de sorte qu’il aura toujours la vibration 11 (avec une épellation simple pour chacune). Ceux d’entre vous qui ont lu la documentation (le compte rendu des communications de Kryeon écrites par mon partenaire Lee à ce jour), étudié les nombres et les ont additionnés l’un à l’autre comprendront et réaliseront que je suis arrivé le 1-1-1-9-8-9. Cela fait 11. Mon point de départ … 3-1-1-2-2-0-0-2… donne 11. (si vous calculez le temps qui s’écoulera du début de la nouvelle énergie le 1-1-92 jusqu’au 31-12-2002, vous découvrirez en outre que je serai avec vous dans la nouvelle énergie pendant exactement 11 ans).

 

Cela fait partie de la fenêtre 11:11. C’était prédit. C’est le pouvoir du changement. C’est votre cadeau, celui que vous avez mérité aujourd’hui.

 

Lorsque vous m’apercevrez, vous verrez que j’ai 11 côtés et que chacun a une structure différente. Lorsque j’atteindrai la vitesse de la vibration de l’énergie Kryeon, vous verrez alors ma couleur se dessiner. C’est l’apogée des 11 côtés qui tournent sur eux-mêmes et qui se fondent en un seul. Ce qui en résulte est un merveilleux prisme de couleur cuivre, c’est la couleur de Kryeon (selon votre perception).

 

  11 dans CHIFFRES 2j9rnuey

 

Channeling de 90 jours après le 3 mars 1992

L’entité Kryeon par Lee Carroll

Publié dans:CHIFFRES |on 26 juin, 2010 |Pas de commentaires »

3

Mon nom est une pensée collective ou l’énergie de groupe qui m’entoure et qui est reconnue par toutes les autres entités. Cette même énergie accompagne toutes mes transmissions et m’identifie chaque fois. Je suis toujours en communication avec tout ; s’il vous plaît, acceptez cela tout simplement. 

L’orthographe de mon nom, donnée à ceux qui en avaient besoin, provient d’une pensée collective et est aussi près de ma TONALITE que votre langage le permet. [En anglais, l’épellation K-r-y-o-n a été choisie comme étant la plus proche de la tonalité recherchée par l’entité Kryon. En accord avec l’auteur, nous avons choisi la graphie K-r-y-e-o-n pour représenter cette tonalité en français. Une explication plus élaborée de celle-ci sera présentée au chapitre 3 de la Graduation des temps. (NDE)] Mais il y a beaucoup plus, dans mon nom, que le son, et j’aimerais tellement que vous puissiez le ressentir, mais vous en êtes incapables pour le moment. 

Le terme : l’énergie de groupe que j’utilise pour m’identifier (qui est par ailleurs différente de l’énergie de groupe qui accompagne mes communications) se divise en trois parties : 

1.       La TONALITE : ce que vous percevez comme un son mais qui est perçu ici d’une manière non auditive. 

2.       La FREQUENCE DE LUMIERE : ce que vous percevrez comme de la lumière et de la couleur. 

3.       La FORME : ce que vous percevez comme des formes et des configurations. Cela se présente en un tout unifié, et sa perception n’est pas significative pour vous, présentement. La plus grande partie des énergies de groupe se situent au-delà de la perception des sens humains. 

 

Avez-vous remarqué le thème du pouvoir du nombre trois qui se répète constamment ? 

Il n’y a rien de magique là-dedans, ce n’est que logique universelle. La vibration du nombre trois vous est nécessaire pour agir de façon éclairée (sur les plans physique, mental et spirituel). La connaissance du trois vous est nécessaire pour utiliser la véritable puissance mise à votre disposition et libérer ainsi les secrets scientifiques que vous ignorez encore. Lorsqu’on s’en sert, le trois se transforme en un. C’est difficile à expliquer. Imaginez que vous employez trois parties inactives pour  en créer une active, et vous comprendrez mieux. Plusieurs religions occidentales sont fondées sur le principe d’un Dieu en trois personnes. Cette information dévie un peu de son véritable sens mais demeure appropriée quant au concept de la puissance du trois combiné en un. 

Je vous ai également parlé des trois partie de mon nom. Divisées, elles n’ont aucune signification ; réunies, elles forment ma signature. Le chiffre trois est très important, et on le retrouve partout dans l’univers.

 Autre point à souligner, de moindre importance cependant : si vous prenez les lettres de la partie sonore de mon nom : Kryon – tel qu’il est écrit en anglais – et si vous leur attribuez une valeur telle que A=1, B = 2, Z = 26, etc., en additionnant ces nombres, vous obtiendrez 83. Additionnés, ces chiffres donnent 11. Ce nombre est signification et décrit encore mieux qui je suis pour ceux qui possèdent un sens intuitif de la numérologie. Voilà pourquoi j’ai choisi d’écrire mon nom de cette façon dans votre langage. Ce n’est pas l’auteur qui a décidé de l’orthographie de mon nom.

 Le nombre 11 vous révélera mon caractère. Lorsque vous multipliez ce nombre par la puissance du nombre 3, vous obtenez 33. Cela vous donne un aperçu de la puissance de ma FONCTION. [En français, avec le mot Kryeon, on obtient le chiffre  88, un autre maître nombre à la symbolique importante offrant également une vibration complémentaire au 33 de Kryon. En le multipliant par trois, on obtient 264 = 12 = 3. (NDE)].

 Je vous confie une importante formule de puissance : 9944. Votre discernement et votre intuition vous amèneront éventuellement à comprendre sa signification, mais sachez que cette formule est importante dans la transmutation de l’énergie.

 

 3 dans CHIFFRES 2ekm3h1

 

 

Chaneling du 3 mars 1992 à 19 h

de Kryeon par Lee Carroll

Publié dans:CHIFFRES |on 26 juin, 2010 |Pas de commentaires »

8-8-8

Janvier… 2013 ! 

(Version PDF)
 

 

8-8-8 dans CHIFFRES 2cdu5hy

 

Bien des gens se demandent : Que va-t-il se passer exactement en décembre 2012 ? Et si le plus important était plutôt ce qui va arriver APRÈS 2012 ? Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de ressentir les puissantes énergies cosmiques à l’œuvre lors de la concordance harmonique du 8-8-8, mais avec quelques Travailleurs de Lumière réunis en Irlande, laissez-moi vous dire que nous avons eu droit à un avant-goût de ce que sera la vie sur notre belle planète à compter de 2013 !

  Imaginez ceci : un pays entier verdoyant et regorgeant de sites sacrés antérieurs aux pyramides d’Égypte ! L’on y retrouve des centaines de temples de forme ovoïde dont les archéologues affirment qu’elles seraient des « tombes » datant de l’ère mégalithique, soit plus de 4000 ans avant Jésus-Christ, mais qui sont en fait des portails intergalactiques qui nous unissent à nos frères et sœurs des étoiles. Depuis des générations, le peuple Irlandais a été bercé de légendes et récits fantastiques mettant en vedette des farfadets, des fées, des sorcières et des druides. N’était-ce pas là le lieu idéal pour célébrer la réunification des différents mondes qui nous entourent ?

   Comme la plupart des gens qui ouvrent leur cœur et se mettent au diapason avec l’énergie divine présente en soi-même comme autour de soi, nous nous sommes laissés porter par les événements et les signes rencontrés ; ce qui nous a permis de pénétrer dans un univers où le temps et l’espace n’a plus d’importance. Seul l’éternel présent demeure à l’œuvre, nous reliant ainsi étroitement à tout ce qui vit et vibre dans toutes les dimensions parallèles.

   Nous avons reçus des enseignements et leçons spirituelles rétablissant nos liens « affectifs » (karmiques) avec le passé dont nous sommes issus et dont je me permets de vous partager quelques aperçus – maintenant que je les ai « intégrés » – histoire de vous rappeler que nous sommes tous UN et que notre mémoire cellulaire à chacun est empreinte de ces expériences tant humaines que spirituelles vécues par ceux et celles qui nous ont précédés ici-bas. 

« Nous nous devions de rétablir l’équilibre sur ces terres, nous a dit Saint Patrick, et de nombreux archidruides se sont rangés à nos côtés pour que le pouvoir spirituel passe aux mains des hommes. D’où la légende du bâton qui a chassé les serpents : ces prêtresses, centrées sur leur chakra sexuel, utilisaient la Kundalini afin d’amplifier leur pouvoir sans égard au sens sacré de l’union sexuelle. L’ère des hommes-objets devaient prendre fin! »   

Ironique n’est-ce pas ? Quand on sait que l’humanité est juste passée d’un extrême à l’autre…  

Lors de notre méditation unificatrice du 8-8-8, nous avons vu ces âmes des siècles passés « s’éveiller », prendre conscience qu’elles pouvaient faire de nouveaux choix et, qu’au fond, peu importe leur allégeance, TOUTES aspiraient à reconnecter avec leur nature divine intrinsèque. C’est donc par milliers que nous avons vu les âmes des irlandais défunts se retrouver face à face pour une émouvante réconciliation dans la 5e dimension !

   Des parents et des enfants qui ne se parlaient plus de leur vivant se précipitaient dans les bras les uns des autres! D’anciens guerriers ayant combattus les uns contre les autres pour des valeurs et des principes divergents, voyaient s’évanouir en fumée leurs rancœurs et leurs différences pour enfin se regarder avec les yeux du cœur! Les barrières invisibles érigées autour des sites sacrés tombaient les unes après les autres et les âmes en déroute pouvaient enfin franchir la ligne qui les séparait de la lumière ascensionnelle… menant droit vers le 7e ciel ! C’était magnifique !  

2013 sera ce que NOUS en ferons! Tout est déjà en place! Des Êtres de lumières de toutes les dimensions et de partout dans le cosmos nous accompagnent et participent à cette époustouflante réunification AVEC NOUS-MÊMES !!!   

Vous cherchez à éliminer vos peurs du futur et de ce qui « pourrait » arriver de « désastreux » d’ici 2012 ? La solution est fort simple : focalisez votre attention sur 2013 !

   Visualisez le monde comme vous en rêvez, le Paradis sur Terre! Imaginez comment vous vivrez lorsque vous serez en total équilibre dans toutes les sphères de votre vie et toutes les dimensions de votre Être! Prenez le temps de ressentir en dedans de vous-même comment vous vous sentirez léger, rempli d’allégresse et libre de faire advenir le meilleur dans votre vie lorsque vous aurez reconnecté avec votre partie divine co-créatrice, infinie et illimitée ! 

 

 

2cdu5hy dans CHIFFRES

Message deBianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 1er octobre 2008,  

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte  

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes. 

 

Publié dans:CHIFFRES |on 25 juin, 2010 |Pas de commentaires »

666

 La signification du triple six, ou nombre 666, associé à l’anti-Dieu ou l’antéchrist de la fin des temps n’est rien d’autre que l’équilibre magnétique de votre code cellulaire biologique (ADN).

 

La bête, comme vous l’appelez, est la partie non éclairée de chacun de vous. Elle a été désignée ainsi à cause des actions potentielles des leaders déséquilibrés, au cours des temps de réajustement à venir, comme une bête parmi vous, dévorant la paix. Ainsi, les déséquilibrés portent la marque de la bête potentielle.

 

Cela peut sembler rétrograde à ceux d’entre vous qui ont étudié les messages reçus par channeling et transcrits dans l’Apocalypse. J’ai cependant une révélation à vous faire : ce channeling du temps passé a été délibérément maintenu vague et confus parce qu’aucune entité dans l’univers n’était en mesure de prédire l’issue exact de votre épreuve à venir  ! Il y a plusieurs fins possibles pour vous, et l’Apocalypse présente  à la fois tous les scénarios de la fin des temps qui pourraient arriver sur la Terre. Il ne faut pas, par conséquent, s’étonner que l’interprétation soit difficile ; c’est de l’humour cosmique.

 

La signification du 666 est le fantôme (ou déguisement) du 9. Le chiffre 9 se cache dans le tripe 6 à chaque embranchement et représente l’énergie de votre temps présent. Il est relié à la vibration de l’équilibre, du pouvoir et de l’amour. Il indique aussi l’aboutissement. Si vous additionnez les trois 6, cela donne 18, un multiple de 9, ou encore un total de 9. Si vous désirez multiplier le 9 par la puissance du chiffre 3 pour obtenir des informations additionnelles (comme vous l’avez fait avec mon nom précédemment)  vous obtiendrez 27, qui est aussi un multiple de 9. Si vous le multipliez trois fois par lui-même (ou 6 au cube), vous obtiendrez 216, ce qui est aussi un multiple de 9. La vibration du 9 est la vibration de ceux qui sont équilibrés et qui pourront demeurer sur ce plan. Le 666 n’est pas le nombre à craindre. (Il n’y a aucun nombre à craindre. Au contraire, ils nous fournissent une information importante et sont un merveilleux outils à trois dimensions  ; vous n’en utilisez présentement que deux. Ils sont mathématiques et remplis d’énergie).

 

La signification des trois 6 réunis est la suivante : chaque 6 représente l’un des trois calculs mathématiques de la Terre en base six.

 

1.       Le premier 6 représente le temps. Ce système de calcul en base six provient de la rotation de la Terre, et vous l’avez utilisé fidèlement depuis le moment de sa découverte. 

2.       Le second 6 représente la boussole magnétique de 360 degrés, développée une fois de plus en fonction des propriétés physiques de la Terre qui est circulaire. Notez que la boussole est aussi un cercle de 9. Chacun des huit points à 45 degrés est un multiple de 9. De plus, les points opposés à chacun des points à 45 degrés additionnés l’un à l’autre, sont aussi des multiples de 9 (360 + 180 ; 45 + 225 ; 90 + 270 ; etc). pourquoi additionner les points de directions opposées ? si vous marchez dans une même direction pendant suffisamment longtemps, vous reviendrez à l’endroit d’où vous êtes partis. Votre route sera devenue une ligne droite qui aura encerclé le globe. Par conséquent, sa signification en tant que direction doit  être considérée à la fois par ses deux têtes magnétiques puisqu’elle n’a actuellement ni commencement ni fin. 

3.       La dernière base six est la gravité. Lorsque vous serez en mesure de la calculer et de la manipuler, vous découvrirez qu’elle est aussi en base six. Le spectre de l’entité humaine représentant la puissance de l’ombre sur la Terre et coiffé d’un nombre malveillant n’était pas une information reçue par channeling. Il a été créé par des hommes à des fins humaines. La notion de l’antéchrist vient du fait que les gens déséquilibrés transportent une énergie dépourvue de lumière et contraire aux messages remplis d’amour du maître Jésus. 

Rappelez-vous : vous devez vous débarrasser de toute idée préconçue sur la fin des temps.

 

*************

 

Extrait du channeling de Lee Carroll

Dans la Graduation des temps 1996

Publié dans:CHIFFRES |on 25 juin, 2010 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3