Archive pour la catégorie 'CHIFFRES'

Chiffres et Formules Magiques de Midaho

 

 

51uSAfckXAL._Vous pouvez grâce à ce livre vous libérer de toutes les énergies négatives qui entravent votre bien-être mais vous pouvez également libérer vos enfants et vos petits-enfants mineurs. “La majorité énergétique” s’effectue à l’âge de 21 ans, vous pouvez donc libérer les énergies négatives sur vos enfants et petits-enfants jusqu’à leurs 21 ans révolus ; vous pouvez libérer vos animaux domestiques ou n’importe quelles bêtes sauvages, vous pouvez également libérer votre lieu d’habitation, ainsi que celui de vos enfants ou de vos petits-enfants mineurs, si ce lieu n’est pas le même que celui dans lequel vous habitez. 

► Par contre, vous ne pouvez libérer une autre personne adulte même proche, car chaque personne adulte est libre et libre de choisir de se libérer ou non. Vous ne pouvez faire ce choix à sa place. Chaque adulte est responsable et libre de choisir son destin. 

Vous pouvez néanmoins lui donner les moyens d’effectuer cette libération en lui transmettant ce livre. Cette personne aura alors le choix de se libérer ou non. 

Quelques exceptions :

Certaines personnes sont dans l’impossibilité de se libérer elles-mêmes pour des causes physiques ou psychologiques : personnes très malades, hospitalisées, grabataires, séniles, handicapées, etc. 

► Dans ces cas particuliers et avec son autorisation, vous pouvez libérer les énergies négatives sur cette personne. Vous pouvez également libérer son animal domestique ou son lieu d’habitation s’il en est besoin. 

Dans de nombreux cas, la personne peut être atteinte par des énergies négatives qui empêchent le travail de libération de se faire. Ces énergies négatives sont envoyées à dessein, afin que la personne ne puisse pas être libérée. Mais elles peuvent aussi être envoyées pour que, dans le cas où la personne cherche à se libérer ou à se faire libérer par quelqu’un d’autre, il se produise le contraire et sa situation alors s’aggrave, empire. On peut appeler cela des “sorts d’inversion” car ces énergies négatives produisent l’effet inverse de ce que la personne souhaite. Au mieux l’effet du travail de libération est inefficace, au pire il aggrave la situation. 

La première chose à faire est de s’assurer que l’on n’a pas sur soi ces “sorts d’inversion”. Pour cela, il est nécessaire de commencer par suivre ce que j’appelle le “protocole de base”. 

► Vous poserez toutes les questions notées dans ce livre en utilisant votre bras droit comme un pendule, qui tourne dans le sens des aiguilles d’une montre pour donner une réponse positive et dans le sens inverse pour donner une réponse négative.

41jx-5g+XGL._(Cf. “Sons et Lumière : 24 Mots et Phrases Magiques” éditions l’Arbre Fleuri, où ce procédé est longuement expliqué).  

► Il est important de ne surtout pas utiliser un vrai pendule. Les gauchers utiliseront leur bras gauche et le code pour les réponses sera le même : le bras tourne dans le sens des aiguilles pour dire “oui”, dans le sens inverse pour dire “non”. 

De façon générale, si vous n’arrivez pas à visualiser en Lumière, ce qui est très fréquent, le seul fait de prononcer les mots, chiffres ou phrases magiques, les prénoms et noms, suffit en lui-même, néanmoins l’activation de votre bras durera un peu plus longtemps.

 

EXTRAIT de : Chiffres et Formules Magiques pour Vivre Heureux au Quotidien – par MIDAHO aux Editions L’Arbre Fleuri

 

Publié dans:CHIFFRES |on 28 mars, 2014 |1 Commentaire »

Vision du Un

téléchargement (14)

Lumière vivante incarnée rejaillie pour émettre la lumière première originelle. 

La présence de vos êtres ressemble à quelque chose que vous nommeriez plénitude mais au-delà de ce contexte révélateur, tous vos schémas de pensées, vos attentes, vos impatiences, vos conditionnements, vos blocages, vos impressions et vos appréciations ne peuvent plus se définir de la même manière.

Cette présence en vos êtres discipline toute pensée perturbatrice qui viendrait falsifier votre état.

Alors de ce moment de présence à vous-même vous percez le monde illusoire au-delà de votre réalité, je ne voudrais pas dire ce qui est invisible et cependant cela y ressemble fort.

Vous émettez des vibrations « de consciences » éveillées et toute pensée vient ainsi s’anoblir car elle est en quelque sorte retraduite dans l’état d’être ou vous vous trouvez à ce moment là.

Vous avez parfois déjà cette sensation de plénitude lorsque coupé de tout ce qui habituellement est dérangeant pour vous, vous êtes tout simplement, sans attente et sans pensées.

Cela peut se produire aussi bien dans un lieu de nature comme au milieu d’une autre situation de vie commune.

Vos fréquences évoluent et avec elles la somme de vos possibles vision du UN.

Le spectre de vos anciens schémas se dilue dans une vision éclairée de la vie et ce qu’elle représente réellement  en dehors de toute schématisation réductrice vous devenez des acteurs pleinement conscients de la vie et se faisant de cet état de conscience qui vise au plus haut.

Les moments que vous prendrez pour vous connecter de manière décidée à cet état ne pourront être que des instants, mais la vraie, l’ultime vision, elle, celle intérieure que vous vivez au plus profond de vos êtres, elle se substitue à toute autre vison extérieure car dans ces moments de plénitude consciente vous ne faites plus qu’un seul et même corps de lumière.

La lumière est ce qui représente la vie en multitudes de particules régies par le cœur même de la création.

Ce cœur sublime qui invente au fur et à mesure des possibles visions magnifiées de chaque être humain.

Cette conscience là est celle qui créa l’homme dans toute sa splendide magnificence et je vous invite à vous unir à cette lumineuse présence que vous aussi détenez au plus fort de vos illuminations.

Les temps nouveaux feront apparaitre pour certains cette étape décisive de connexion au SOI, à vous, être unique, uni à l’univers et à la création ultime de vérité.

Le déploiement de cette conscience affectera l’ensemble de l’incarnation terrestre et au-delà… mais nous en parlerons à une autre échelle, le moment venu.

Dans vos atmosphères, emprisonnés encore bien trop par la dualité de vos pensées, vous n’imaginez aucunement que cette vison peut être atteinte et vécue en conscience c’est pourquoi je viens aujourd’hui vous l’affirmer afin que vous puissiez vous éveiller à cette vison du UN.

Je suis  Djwal Khul

La liberté vous appartient de diffuser cet écrit reçu en canalisation par Adèle, à condition de le garder intact et d’en donner la Source. http://www.a-d-ailes-d-ange.com 

Publié dans:CHIFFRES, TERRE |on 22 janvier, 2014 |Pas de commentaires »

2013 – Création, Co…Création, Re…Création

 

images4

La journée “Présence des Maîtres de Sagesse” du 9 décembre 2012  a commencé, Comme chaque année, par une présentation de la tendance astrologique de 2013 par Carole Sédillot. Parmi les informations passionnantes qui nous ont été exposées, nous vous présentons ce qui nous a paru essentiel pour vivre une belle année 2013. (Article de  Tania Cholat)

Planter le décor astrologique

Carole nous rappelle d’abord qu’une année n’a de sens que dans la continuité des années précédentes. Ce retour en arrière ne nous fait pas régresser mais, au contraire, nous permet de prendre de l’élan car les mots de l’an dernier vont être amplifiés et les formes vont être différentes. Si nous ne faisons pas le lien entre les années, nous sommes de nouveau dans quelque chose qui nous sépare. La séparation.

2012 : 2 + 0 + 1 +2 = 5, la traversée, une modalité horizontale, le 5 étant le pape, le pontife, le pont. Qu’avons-nous traversé ? Qu’est-ce qui nous a traversés ? Et qu’allons-nous faire de cela ? Sommes-nous restés au milieu du pont ?

Carole Sédillot nous rappelle également l’échelle qui nous indique une verticalité : c’est l’antenne entre le monde matériel qui nous incarne et le monde spirituel qui nous inspire, deux mondes dont nous avons besoin.

Le 5 de 2012, c’est le masculin, l’extériorisation dynamique, aller de l’avant alors que 2013 donne le 6 (2 + 0 + 1 + 3) qui est féminin. C’et donc le recentrage, la concentration et aussi le choix, l’amour, la beauté, l’harmonie. Pour Jung, l’harmonie de l’être humain existe quand il est dans sa complétude, c’est-à-dire quand il est complet, entier de lui-même, avec lui-même. Trop souvent encore, nous sommes séparés, divisés.

Création, ré harmonisation

Revenant sur la Co-création (qui est également le thème des rencontres 2013 de l’Université Libre des Valeurs), Carole a attiré notre attention sur ce mot cocréation. Le préfix co signifie avec : comment être avec ? Et avec qui ? Bien sûr, c’est avec soi-même », nous sommes dans la qualité avec le monde extérieur, c’est à dire le collectif.

En langage des oiseaux, la création devient la « crée-action ». En outre, l’anagramme de création, c’est réaction, ce qui signifie qu’il y a déjà eu action. Que nous est-il demandé de créer avec nous-mêmes ? Comment être dans la création, pour atteindre la co-création et bénéficier ensuite d’une re-création, le tout entrecoupé de phases de récréation, plus légères et plus agréables. Comment, malgré toutes les difficultés qui se jouent sur terre et entraînent la séparation, allons-nous être capables d’apporter une bouffée d’oxygène en restant conscients de la réalité. Il s’agit de passer de la victimisation au courage. Or, étymologiquement, le courage vient de cœur ; s’engager, c’est faire preuve de courage et avoir du courage, c’est avoir du Coeur, c’est à dire la force de vie. C’est là, au centre du cœur que réside l’âme véritable, le souffle divin.

Dans ce monde en disharmonie, il nous est demandé de réharmoniser ce qui veut aussi dire qu’il y a déjà eu harmonie et que nous sommes capables d’accomplir ce travail puisque nous l’avons déjà fait. Et n’oublions pas que nous y sommes non pas obligés, mais invités ce qui nous permet de l’aborder différemment.

Une transition qui a du sens

Mais les mots étant une énergie, nous devons aussi être clairs sur leur sens.

Le créateur est celui qui crée à partir de son propre potentiel. Le créatif est celui qui interprète ce qui existe déjà, il fait preuve de créativité qui nous permet de reproduire quelque choses qui existe déjà, mais à un autre niveau de satisfaction et de réponse à ce qui a été demandé. Quant à la création, elle répond à la demande de l’univers. Elle est ce quelque chose qui n’existait pas avant, de l’ordre du Nouveau et qui nous met en relation avec le Sacré. Qui dit sacré, dit sacrifice. Que devons-nous justement sacrifier en cette année 2013 ? A quoi devons-nous renoncer en toute conscience, sinon ce renoncement n’aurait pas de sens ?

L’année 6, c’est Vénus, l’Amour, l’art. or l’art s’adresse à cette part de l’individu qui est unique. Il vient de toucher. Chacun d’entre nous est telle une création, unique : nous sommes l’œuvre du Créateur. La séparation est la cause de nos souffrances. Il s’agit de relier notre part humaine à cette part de divin en nous et ainsi, nous serons réunis dans la complétude et l’harmonie.

Mais, comment s’unifier en soi pour pouvoir se dépasser ? Comment être au cœur, au centre, pour contacter l’harmonie ? C’est un des défis majeurs que l’année 2013 nous propose de relever.

papesse impératricepapesse impératrice 2 

A l’image de la Papesse (2) du jeu de Tarot qui porte son enseignement, la transmission, c’est le ressenti, l’émotion, le spirituel, l’Impératrice (3), c’est le mental, l’esprit, le matériel. Elles se tournent le dos : la communication est difficile. C’est donc là qu’il faut œuvrer et apprendre à dire à l’autre qu’on l’aime, sans attendre les drames, les catastrophes. Et pour cela, il faut d’abord s’aimer soi-même, avoir du respect pour soi. Et en fait, c’est plus simple qu’on le croit. Selon Jung, ce qui est juste et vrai est toujours simple. La simplicité est une Valeur qui n’est pas toujours facile à mettre en œuvre. C’est aussi être dans une humilité de la place qui est la nôtre. Notre richesse est dans qui nous sommes véritablement. Cela implique aussi d’être dans le désir de rencontrer cette harmonie en soi.

Nous sommes le changement

Ce qui est important, ce n’est pas ce qui va être formidable en 2013, c’est comment nous, nous allons être formidables en 2013. Si nous voyons les précipices autour de nous, comment est notre conscience ? Comment nous conduisons-nous ? Comme le héros ou pas ? A l’aide des Valeurs ou pas ? Nous  ne devons pas oublier qu’elles sont à notre disposition. Et les nommer c’est bien ; les mettre en œuvre, les vivre, c’est mieux.

 

Jusqu’en 2015, nous sommes dans des configurations astrales qui sont puissantes (mais pas nécessairement négativement) et qui mettent en tension Uranus (représenté par le Mat et la Maison Dieu) avec Pluton (représenté par l’Arcane XIII). Nous sommes dans un cycle similaire à 1933/34 ; il a commencé en 2012 et on va le vivre jusqu’en 2015. Cette configuration d’aujourd’hui va durer un peu plus longtemps pour des raisons astronomiques ; et il va y avoir des moments d’accalmie et des moments de tension. Ce sont ces énergies-là qui mettent en relation avec la crise ; et qui dit crise dit changement.

Le collectif doit changer, mais le monde ne peut pas changer si aucun de nous ne change. Que changeons-nous ? Pourquoi et comment ? Tout cela s’inscrit dans un processus. Nous sommes présents sur la terre, nous sommes donc tous concernés, même si c’est différemment les uns des autres. On ne peut plus rester dans les mêmes structures ; il faut faire des deuils pour aller vers le Mat (0) qui est aussi un espace uranien ; notre espace libre et éthique. Nous devons quitter l’ancien pour aller vers du nouveau.

A l’écoute de nous, nous passerons de la terre inconnue (vers laquelle nous avons peur d’aller) au terrain connu (qui est en nous), sachant qu’en fait, c’est la même chaise. Cela nécessite encore une fois du courage, première Valeur dont le héros a besoin, pour affronter ses peurs, les dépasser.

Thème de l’entrée dans 2013 à Paris

De nombreux mouvements des planètes dites « lentes » ont lieu en ce moment. Il s’agit des planètes considérées comme universelles, contrairement aux planètes « rapides » qui sont plus individuelles. Carole Sédillot les a mises également en relation avec les lames du Tarot. J’en cite quelques-unes pour les « spécialistes » ; mais ne l’étant pas moi-même, je ne m’y attarderai pas :

-      depuis 2 ans et jusqu’en 2015, Pluton est dans le signe du Capricorne (Lame XIII) ; la puissance va chercher dans les profondeurs de la terre ; il y a amplification des réactions de la terre.

-      Uranus (Maison Dieu) est entrée dans le signe du Bélier et va y rester jusqu’en 2018.

-      Saturne (l’Ermite) vient d’entrer dans le signe du Scorpion pour 2 ans et demi. Elle nous demande… lire la suite dans le magazine MEDI@ME N° 4 (www.université-libre-des-valeurs.com )

Publié dans:2014 - PRÉDICTIONS, CHIFFRES, CO-CREATION |on 2 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

Valeurs et Parcours de femmes

 

Annie Lévy m’a confié ressentir une véritable vibration intérieure quand la femme qu’elle accompagne est dans un état d’esprit de guérison. Elle a su créer une relation tout à fait unique avec ces femmes, « rescapées » du cancer du sein, qui va bien au-delà d’une restauration de leur féminité. Voici son expérience.

Article de Annie Lévy

7Parcours d’une femme – Au premier jouir de sa vie, chaque petite fille naît avec des richesses de beauté et de féminité qui lui sont propres. Jour après jour, ces valeurs grandissent et s’épanouissent car c’est un jardin que la femme cultive au quotidien, consciemment ou non.

Je fais partie de ces êtres qui ressentent que cette nature féminine s’exprimera, au fil du temps, toujours plus vite, plus fort et plus profondément que tout autre trait de son tempérament. En effet, depuis l’enfance, les valeurs de la beauté et de la féminité coulent dans mes veines. A l’école déjà, je voulais transformer ma maîtresse pour la rendre plus jolie ! Plus tard, je remarquais toujours spontanément les points forts d’un visage ou d’une anatomie et je savais de quelle manière les mettre en valeur. Puis, de plus en plus régulièrement, mes proches me demandèrent des conseils en esthétisme et c’est ainsi que cette vocation m’a amenée à créer ma première boutique de lingerie fine. Mon destin professionnel prit un autre tournant en 1995 lorsque j’ai souhaité exercer ce don empathique dans le domaine médical et plus précisément pour les femmes opérées d’un cancer du sein. J’ai ainsi enseigné en école d’infirmières durant sept ans et animé des ateliers et conférences en milieu hospitalier.

Depuis 2008, j’accompagne les femmes, opérées du sein, par un coaching thérapeutique personnalisé afin de les aider lors de cette épreuve. Il faut savoir qu’une femme sur neuf la traversera au cours de sa vie. Cela concerne donc un grand nombre d’entre nous.

La beauté intérieure

Si depuis plusieurs années, les progrès de la science et de la médecine ont pu abaisser le taux de mortalité, cela ne peut faire oublier que le cancer du sein est une maladie traumatisante, et ce à plus d’un titre, car elle induit non seulement une souffrance physique, mais également une souffrance psychique. Même lorsque son pronostic vital n’est pas engagé, une femme ne sort pas indemne d’une intervention chirurgicale telle qu’une mastectomie ou une tumorectomie. A cela s’ajoutent des traitements comme la chimiothérapie, la radiothérapie ou l’hormonothérapie. En dernier lieu vient la reconstruction, lorsque celle-ci est possible. Ce sont ces femmes rescapées, mais blessées au plus profond de leur corps, que je rencontre depuis de nombreuses années. Je les aide dans la restauration de leur image corporelle et des valeurs de leur féminité, par des solutions et conseils adaptés.

Lorsqu’elles sont atteintes du cancer du sein, les femmes ressentent une violente attaque envers ce que l’on pourrait appeler leur ADN de beauté et de féminité. Devant ce corps qui les a trahies et les fait souffrir, elles se sentent désemparées, impuissantes. Certaines sont dans le déni, d’autres sont en colère et en pleurs face à ce sentiment d’injustice. D’autres encore ressentent même du dégoût devant leur miroir et les signes visibles de la maladie comme la fatigue, l’amaigrissement, la perte des cheveux et bien sûr la perte d’un sein. L’ablation d’un sein est un véritable cataclysme tant il est vrai que le sien est un symbole très fort pour la femme. Le sein représente la sexualité, la maternité, une partie intime purement féminine. Beaucoup de femmes vivent alors sa perte comme une négation de leur féminité.

Le processus d’acceptation

Cette épreuve individuelle de la féminité est un combat au quotidien que ces femmes doivent également mener dans leur sphère amoureuse, intime, familiale, amicale, sociale et professionnelle. Pour en sortir victorieuses, il leur est nécessaire d’effectuer un travail sur elles-mêmes. « A quelque chose malheur est bon » dit le proverbe. Quand on est au plus mal, il est difficile de l’entendre et de le croire, mais cela n’en reste pas moins une réalité. L’adversité permet de devenir plus fort pour la surmonter, en développant de nouvelles capacités. Il faut d’abord comprendre et accepter que la blessure physique et psychologique est légitime. Il ne s’agit pas ici de se poser en victime mais d’accepter ses limites sans culpabiliser. Oui, la vie peut et doit continuer pendant la maladies : travailler, s’occuper des enfants, de son couple, de sa maison… Non, cela ne doit pas mener à l’épuisement parce que l’on a oublié un sujet essentiel : soi.

Pour cicatriser, au sens propre comme au figuré, la femme doit se repositionner dans son existence, dans sa relation aux autres, mais aussi face à elle-même. Sur le chemin vers l’acceptation, il est nécessaire qu’elle se donne du temps pour faire le deuil de son sien, mais aussi pour la reconquête de sa féminité.

Une grâce qui vient de l’âme

Car une femme, bien heureusement, n’est pas qu’un sein. Tout comme un homme n’est pas qu’un corps ou une partie de corps. L’être humain s’envisage dans son entièreté. La notion et le ressenti de féminité recouvrent d’innombrables aspects. Les valeurs de la beauté et de la féminité peuvent se traduire par une attitude, une grâce naturelle, un sourire, une autre partie du corps mise en valeur, un parfum, un vêtement soyeux, un maquillage, une coiffure mais aussi par la générosité, la flamme de vie, l’attrait, la sérénité qui émanent d’une femme qui a retrouvé confiance en elle et rétabli son estime perdue. C’est en continuant de prendre soin d’elle qu’elle peut réapprivoiser son image corporelle et se réapproprier sa féminité. En rétablissent le contact avec elle-même, elle communique alors mieux avec son entourage, son conjoint, ses enfants et sa famille lesquels sont également affectés par l’épreuve de la maladie. Ce rapprochement est salutaire pour combattre le sentiment d’isolement et les malentendus qui s’installent parfois quand on n’ose pas exprimer ses souffrances et ses craintes. Cette communication permet ainsi de ne pas rompre le lien avec son conjoint et de réinventer une sexualité harmonieuse.

Cocréation

Renaître à soi après la maladie, c’est aller chercher courage, force et détermination au plus profond de son être pour renouer avec son corps, faire la paix avec lui et avec son esprit, se tenir debout pour aller de l’avant et marcher vers une lumière plus forte que l’ombre. C’est en regagnant le respect de soi que les femmes atteintes d’un cancer du sein changent leur propre regard sur elle-même et celui des autres à leur égard. C’est en se réconciliant avec leur féminité qu’elles reprennent goût à la vie.

Depuis plus de 20 ans j’accompagne de nombreuses femmes lors de coaching thérapeutique en féminité et leur propose des conseils et solutions afin qu’elles retrouvent la certitude que dans chacune d’elles, quelque soient la physionomie, ses origines sa personnalité ou ses atouts, les valeurs de la beauté et de la féminité ne meurent jamais. Elles peuvent évoluer ou changer d’aspect avec l’âge, le vécu, les épreuves comme la maladie mais aussi les joies et les bonheurs comme la grossesse. Ainsi, lorsqu’une femme se regarde et s’envisage avec respect et dignité, elle ne perd jamais ce qui fait l’essence de sa beauté.

Pour dépasser la maladie et le handicap, le parcours de soins est essentiel. Le parcours de soi l’est tout autant. Renaître à sa féminité, c’est renaître à soi et à la vie. C’est être une femme plus forte que l’épreuve et une femme plus fort après l’épreuve.

ARTICLE DE ANNIE LEVY – coach thérapeutique en féminin.

Publié dans:2013 - PREDICTIONS, CHIFFRES, CO-CREATION |on 14 novembre, 2013 |Pas de commentaires »

2013 – Création, Co…Création, Re…Création

La journée “Présence des Maîtres de Sagesse” du 9 décembre 2012  a commencé, Comme chaque année, par une présentation de la tendance astrologique de 2013 par Carole Sédillot. Parmi les informations passionnantes qui nous ont été exposées, nous vous présentons ce qui nous a paru essentiel pour vivre une belle année 2013. (Article de  Tania Cholat)

 images2

Planter le décor astrologique

Carole nous rappelle d’abord qu’une année n’a de sens que dans la continuité des années précédentes. Ce retour en arrière ne nous fait pas régresser mais, au contraire, nous permet de prendre de l’élan car les mots de l’an dernier vont être amplifiés et les formes vont être différentes. Si nous ne faisons pas le lien entre les années, nous sommes de nouveau dans quelque chose qui nous sépare. La séparation. 

2012 : 2 + 0 + 1 +2 = 5, la traversée, une modalité horizontale, le 5 étant le pape, le pontife, le pont. Qu’avons-nous traversé ? Qu’est-ce qui nous a traversés ? Et qu’allons-nous faire de cela ? Sommes-nous restés au milieu du pont ? 

Carole Sédillot nous rappelle également l’échelle qui nous indique une verticalité : c’est l’antenne entre le monde matériel qui nous incarne et le monde spirituel qui nous inspire, deux mondes dont nous avons besoin. 

Le 5 de 2012, c’est le masculin, l’extériorisation dynamique, aller de l’avant alors que 2013 donne le 6 (2 + 0 + 1 + 3) qui est féminin. C’est donc le recentrage, la concentration et aussi le choix, l’amour, la beauté, l’harmonie. Pour Jung, l’harmonie de l’être humain existe quand il est dans sa complétude, c’est-à-dire quand il est complet, entier de lui-même, avec lui-même. Trop souvent encore, nous sommes séparés, divisés.

 Création, ré harmonisation

Revenant sur la Co-création (qui est également le thème des rencontres 2013 de l’Université Libre des Valeurs), Carole a attiré notre attention sur ce mot cocréation. Le préfix co signifie avec : comment être avec ? Et avec qui ? Bien sûr, c’est avec soi-même », nous sommes dans la qualité avec le monde extérieur, c’est à dire le collectif.

En langage des oiseaux, la création devient la « crée-action ». 

En outre, l’anagramme de création, c’est réaction, ce qui signifie qu’il y a déjà eu action. Que nous est-il demandé de créer avec nous-mêmes ? Comment être dans la création, pour atteindre la co-création et bénéficier ensuite d’une re-création, le tout entrecoupé de phases de récréation, plus légères et plus agréables. Comment, malgré toutes les difficultés qui se jouent sur terre et entraînent la séparation, allons-nous être capables d’apporter une bouffée d’oxygène en restant conscients de la réalité. Il s’agit de passer de la victimisation au courage. Or, étymologiquement, le courage vient de cœur ; s’engager, c’est faire preuve de courage et avoir du courage, c’est avoir du Coeur, c’est à dire la force de vie. C’est là, au centre du cœur que réside l’âme véritable, le souffle divin. 

Dans ce monde en disharmonie, il nous est demandé de réharmoniser ce qui veut aussi dire qu’il y a déjà eu harmonie et que nous sommes capables d’accomplir ce travail puisque nous l’avons déjà fait. Et n’oublions pas que nous y sommes non pas obligés, mais invités ce qui nous permet de l’aborder différemment. 

Une transition qui a du sens

Mais les mots étant une énergie, nous devons aussi être clairs sur leur sens.

Le créateur est celui qui crée à partir de son propre potentiel. Le créatif est celui qui interprète ce qui existe déjà, il fait preuve de créativité qui nous permet de reproduire quelque choses qui existe déjà, mais à un autre niveau de satisfaction et de réponse à ce qui a été demandé. Quant à la création, elle répond à la demande de l’univers. Elle est ce quelque chose qui n’existait pas avant, de l’ordre du Nouveau et qui nous met en relation avec le Sacré. Qui dit sacré, dit sacrifice. Que devons-nous justement sacrifier en cette année 2013 ? A quoi devons-nous renoncer en toute conscience, sinon ce renoncement n’aurait pas de sens ? 

L’année 6, c’est Vénus, l’Amour, l’art. or l’art s’adresse à cette part de l’individu qui est unique. Il vient de toucher. Chacun d’entre nous est telle une création, unique : nous sommes l’œuvre du Créateur. La séparation est la cause de nos souffrances. Il s’agit de relier notre part humaine à cette part de divin en nous et ainsi, nous serons réunis dans la complétude et l’harmonie. 

Mais, comment s’unifier en soi pour pouvoir se dépasser ? Comment être au cœur, au centre, pour contacter l’harmonie ? C’est un des défis majeurs que l’année 2013 nous propose de relever. 

Image sur clé Papesse Impératrice 1 et 2

A l’image de la Papesse (2) du jeu de Tarot qui porte son enseignement, la transmission, c’est le ressenti, l’émotion, le spirituel, l’Impératrice (3), c’est le mental, l’esprit, le matériel. Elles se tournent le dos : la communication est difficile. C’est donc là qu’il faut œuvrer et apprendre à dire à l’autre qu’on l’aime, sans attendre les drames, les catastrophes. Et pour cela, il faut d’abord s’aimer soi-même, avoir du respect pour soi. Et en fait, c’est plus simple qu’on le croit. Selon Jung, ce qui est juste et vrai est toujours simple. La simplicité est une Valeur qui n’est pas toujours facile à mettre en œuvre. C’est aussi être dans une humilité de la place qui est la nôtre. Notre richesse est dans qui nous sommes véritablement. Cela implique aussi d’être dans le désir de rencontrer cette harmonie en soi. 

Nous sommes le changement

Ce qui est important, ce n’est pas ce qui va être formidable en 2013, c’est comment nous, nous allons être formidables en 2013. Si nous voyons les précipices autour de nous, comment est notre conscience ? Comment nous conduisons-nous ? Comme le héros ou pas ? A l’aide des Valeurs ou pas ? Nous  ne devons pas oublier qu’elles sont à notre disposition. Et les nommer c’est bien ; les mettre en œuvre, les vivre, c’est mieux. 

Jusqu’en 2015, nous sommes dans des configurations astrales qui sont puissantes (mais pas nécessairement négativement) et qui mettent en tension Uranus (représenté par le Mat et la Maison Dieu) avec Pluton (représenté par l’Arcane XIII). Nous sommes dans un cycle similaire à 1933/34 ; il a commencé en 2012 et on va le vivre jusqu’en 2015. Cette configuration d’aujourd’hui va durer un peu plus longtemps pour des raisons astronomiques ; et il va y avoir des moments d’accalmie et des moments de tension. Ce sont ces énergies-là qui mettent en relation avec la crise ; et qui dit crise dit changement. 

Le collectif doit changer, mais le monde ne peut pas changer si aucun de nous ne change. Que changeons-nous ? Pourquoi et comment ? Tout cela s’inscrit dans un processus. Nous sommes présents sur la terre, nous sommes donc tous concernés, même si c’est différemment les uns des autres. On ne peut plus rester dans les mêmes structures ; il faut faire des deuils pour aller vers le Mat (0) qui est aussi un espace uranien ; notre espace libre et éthique. Nous devons quitter l’ancien pour aller vers du nouveau. 

A l’écoute de nous, nous passerons de la terre inconnue (vers laquelle nous avons peur d’aller) au terrain connu (qui est en nous), sachant qu’en fait, c’est la même chaise. Cela nécessite encore une fois du courage, première Valeur dont le héros a besoin, pour affronter ses peurs, les dépasser. 

Thème de l’entrée dans 2013 à Paris

De nombreux mouvements des planètes dites « lentes » ont lieu en ce moment. Il s’agit des planètes considérées comme universelles, contrairement aux planètes « rapides » qui sont plus individuelles. Carole Sédillot les a mises également en relation avec les lames du Tarot. J’en cite quelques-unes pour les « spécialistes » ; mais ne l’étant pas moi-même, je ne m’y attarderai pas : 

-      depuis 2 ans et jusqu’en 2015, Pluton est dans le signe du Capricorne (Lame XIII) ; la puissance va chercher dans les profondeurs de la terre ; il y a amplification des réactions de la terre.

-      Uranus (Maison Dieu) est entrée dans le signe du Bélier et va y rester jusqu’en 2018.

-      Saturne (l’Ermite) vient d’entrer dans le signe du Scorpion pour 2 ans et demi. Elle nous demande… lire la suite dans le magazine MEDI@ME N° 4  

Publié dans:2013 - PREDICTIONS, CHIFFRES, CO-CREATION |on 13 novembre, 2013 |Pas de commentaires »

Codage numérique des couleurs

Codage numérique des couleurs dans CHIFFRES images-36

Un dessin, une image sont constitués de différentes couleurs déposées sur une surface. Comment la transformer en une suite de nombres? Tout comme pour les sons, cette transformation comporte 3 étapes. L’image est d’abord segmentée en minuscules carrés (ou autre forme géométrique telle que losange) que l’on nomme des pixels. Ce processus est analogue à la segmentation du son, avec la différence qu’elle a lieu dans l’espace pour la couleur et dans le temps pour le son. Afin que l’oeil ne se rende pas compte de la segmentation, les carrés doivent être suffisamment petits pour être indiscernables. Le nombre de carrés par cm ou pouce s’appelle la résolution.

Prenons d’abord le cas d’une image en noir et blanc. Chaque carré de l’image se caractérise par son niveau de luminosité, plus ou moins clair ou sombre, du noir au blanc. La deuxième étape consiste à remplacer cette plage continue de luminosité par un découpage en niveaux équidistants. Plus ce découpage est fin, plus on pourra rendre compte des nuances de gris. On retient, pour les applications courantes, 256 niveaux, de 0 (noir) à 255 (blanc).

Pour représenter une couleur par un nombre, on utilise une propriété remarquable: toute couleur peut être obtenue en superposant une certaine quantité (ou luminosité) de 3 couleurs fondamentales, le rouge, le vert et le bleu (RVB). Aussi, son code numérique est-il fait de 3 nombres, les niveaux de luminosité de ces trois couleurs fondamentales. Ces 3 valeurs peuvent être combinées en une seule formule, et désignées par un seul nombre en système hexadécimal, qui est traduit en binaire.

En définitive, un pixel de couleur est défini par les 3 valeurs de luminosité des couleurs fondamentales, ainsi que par son emplacement, lui-même défini par ses deux coordonnées. (Pour plus de détails sur tous ces aspects, voir Nature et perception de la couleur).

Source 

Publié dans:CHIFFRES, ENERGIES, LUMIERE |on 7 août, 2013 |Pas de commentaires »

Codes secrets du langage

Codes secrets du langage dans ACCORD images-35

Un système de codes est un langage qui est commun à une communauté ou un groupe, mais les personnes extérieures au groupe ont la possibilité de l’apprendre si elles le désirent. Or certains groupes demandent que leurs messages ne soient pas compris des autres. Développés principalement pour des usages militaires, politiques et économiques, les codes secrets permettent d’envoyer des messages à des collaborateurs sans qu’ils tombent à la connaissance de l’ »ennemi ». Si le message est intercepté, il reste indéchiffrable par qui n’en a pas le code. Actuellement, les utilisateurs de codes secrets sont surtout des acteurs du monde économique, des informaticiens, des banques (pour transmettre des mots de passe de carte bancaire), des compagnies de télécommunications et toutes les entreprises qui tiennent à assurer un minimum de confidentialité à leurs données.

Les messages qu’on veut coder sont au départ écrits dans notre langage parlé, donc avec des mots, des lettres ou des chiffres. Le procédé consiste à remplacer chaque caractère par un autre, selon un règle définie que l’on appelle la clé de déchiffrage. Si l’on ne possède pas cette clé, il est impossible de déchiffrer le message et normalement, seuls les destinataires potentiels du message la détiennent.

Le codage le plus simple est celui qui consiste à remplacer une lettre par une autre lettre qu’on détermine par un décalage déterminé, par exemple, selon cette correspondance:

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z
d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z a b c

Un autre codage est de remplacer les lettres par des chiffres. C’est donc un codage numérique.

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z
01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26

Bien entendu, cet exemple de chiffrage est d’une grande évidence et n’a rien de secret, mais l’avantage de chiffrer les lettres est que l’on peut ensuite remplacer ces nombres par une nouvelle valeur calculée selon une formule donnée. Pour éviter la possibilité que des concurrents ou malfaiteurs reconstituent les clés, le chiffrage est rendu plus difficile en utilisant des formules très élaborées, mélangeant des logarithmes, des sinus, des très grands nombres, etc.

Source 

Publié dans:ACCORD, CHIFFRES, LOI NATURELLE |on 7 août, 2013 |Pas de commentaires »

L’arbre et le Cercle

L’arbre et le cercle
Joycelyn Campbell
(Traduction par Fabien Chabreuil)

L'arbre et le Cercle dans CHAKRAS 008-225x300

Dans le livre de Joseph Niehardt, Black Elk Speaks, le grand chaman Lakota décrit sa vision : « J’étais debout sur la plus haute des montagnes et tout autour de moi, était le cercle complet du monde. Et tandis que je me tenais là, j’ai vu plus que je ne peux le dire et j’ai compris plus que je n’ai vu ; car je voyais en esprit les formes de toutes les choses et la forme de toutes les formes qui doivent vivre ensemble comme un être unique. Et j’ai vu que le cercle sacré de mon peuple était un des cercles qui constituaient un cercle grand comme la lumière du jour et celles des étoiles et au centre duquel poussait un puissant arbre en fleurs pour protéger tous les enfants d’une mère et d’un père uniques. Et j’ai vu que tout ceci était sacré. »

Etre sacré signifie être entier ou salutaire, sain ou curatif, saint ou béni. Depuis les temps les plus reculés, partout sur la terre, les hommes se sont réunis en cercle. Le cercle est le symbole universel de la complétude aussi bien dans les religions que dans le monde séculier. Il est visible dans le symbole chinois du Yin et du Yang, dans la Roue tibétaine de la vie et de la mort, dans la Roue celtique de l’année, dans les mandalas et dans les roues de médecines et même dans la Table Ronde du roi Arthur. Les chakras sont représentés comme des disques ou des roues d’énergie et le symbole de l’Ennéagramme est enclos dans un cercle. Cet aspect du symbole de l’Ennéagramme est particulièrement remarquable. Le concept de neuf types séparés peut être véhiculé de manière appropriée par les deux autres parties du symbole, le triangle et l’hexagone. Nous avons parfois tendance à insister sur les types et à les détailler en composants de plus en plus petits. Mais leur positionnement sur un cercle, le symbole de l’unité, nous rappelle que les neuf types font partie d’un tout.

L’arbre est un autre symbole très ancien ; il représente la croissance et la progression. Un arbre est planté dans le sol, mais ses branches s’étendent vers le haut, vers les cieux. Partout dans le monde, les arbres jouent un rôle majeur dans de nombreux mythes comme dans l’histoire égyptienne d’Osiris, dans celle d’Apollon en Grèce ou dans la mythologie nordique qui dépeint le monde comme constitué de trois niveaux reliés par Yggdrasill, l’arbre cosmique. Bouddha est dit avoir atteint l’illumination sous l’arbre Bô et la Bible nous raconte l’histoire de l’Arbre de la connaissance (du bien et du mal) et de l’Arbre de vie.

Le symbolisme de l’arbre peut prendre d’autres formes, comme celle de l’échelle. Dans Une brève histoire de tout, Ken Wilber utilise la métaphore de l’échelle, du grimpeur et du point de vue pour décrire les étapes de la croissance et du développement. Quand nous grimpons sur un barreau de l’échelle, nous nous désidentifions du point de vue que nous avions du barreau précédent et nous identifions au point de vue que nous avons du barreau actuel. Pourtant, chaque nouveau barreau « repose » sur les précédents et les inclut. Bien que notre vision ait monté d’un niveau, elle est soutenue par tous les niveaux inférieurs.

Les sept chakras principaux, qui sont part d’un réseau plus vaste d’énergie subtile, sont représentés comme montant de la base de la colonne vertébrale au sommet de la tête, la colonne vertébrale représentant le symbolisme vertical de la progression et de la croissance. Des tentatives ont été faites pour trouver une correspondance biunivoque entre les chakras et les types de l’Ennéagramme, mais elles ne fonctionnent pas car un des symbolismes est vertical et l’autre horizontal. Même s’ils se recoupent, ils ne correspondent pas un à un.

Comprendre l’intersection entre les chakras et l’Ennéagramme, l’arbre et le cercle, améliore et clarifie les fonctions des trois centres d’intelligence et donne une image plus claire et plus brillante du chemin de transformation. J’ai passé des années à combiner le travail avec l’Ennéagramme et celui sur les chakras et mon expérience me fait percevoir ces deux merveilleux systèmes comme complémentaires.

On pense généralement que les chakras font partie de l’hindouisme, mais en fait on les trouve dans le monde entier. Ils font partie de la spiritualité égyptienne et de celle des amérindiens et sont décrit dans le plus vieux mythe connu, l’histoire sumérienne de la descente de la déesse Innana dans le monde souterrain. La guérisseuse intuitive Carolyn Myss (Anatomie de l’Esprit) voit une relation entre les chakras et à la fois les sept sacrements chrétiens et la Kabbale.

Ces roues distinctes d’énergie ou de lumière sont reliées les unes aux autres par trois circuits. Le circuit central, la sushumna, correspond à un méridien majeur en acupuncture. Les deux autres, ida et pingala émergent du premier chakra et vont vers le haut en une sorte de double spirale passant par les autres chakras, jusqu’à ce qu’ils atteignent le sixième chakras où ils se réunissent pour former un seul courant. Le symbole de la médecine, le caducée, illustre cette spirale par deux serpents entrelacés autour d’une baguette ailée. L’ida et la pingala représentent les aspects mâle et femelle de l’énergie subtile nommée kundalini. La kundalini, connue aussi sous les noms de pranachi, ou force de vie, est symbolisée par un serpent endormi enroulé à la base de la colonne vertébrale, à l’emplacement du premier chakra, jusqu’à ce qu’il soit réveillé et commence son ascension. (Cette approche est en accord avec l’affirmation de Gurdjieff selon laquelle l’homme ordinaire est endormi et seul un effort intentionnel et habile peut le réveiller.)

En travaillant sur les sept chakras, le but est de les ouvrir tous et de les équilibrer. Un déséquilibre, excès ou déficience, dans un quelconque des chakras affecte le fonctionnement de tout le reste. De même, en travaillant avec l’Ennéagramme, le but est d’équilibrer les trois centres d’intelligence. Les trois centres de l’Ennéagramme ont à la fois des aspects et des fonctions inférieures et supérieures alors que le système des chakras est constitué de trois chakras inférieurs et de trois chakras supérieurs avec un pont entre eux.

Le premier chakra (Mulhadara) et le cinquième (Vishudda) semblent correspondre au centre instinctif : le premier chakra représente le fonctionnement inférieur [survie physique, obtenir de l'environnement ce dont nous avons besoin, action et réaction], alors que le cinquième représente le fonctionnement supérieur [expression authentique de soi, contribution à l'environnement, créativité].

Le deuxième chakra (Svadisthana) et le sixième (Ajna) semblent correspondre au centre émotionnel : le deuxième chakra représente le fonctionnement inférieur [émotion, sensualité et sexualité, empathie, relations interpersonnelles], alors que le sixième représente le fonctionnement supérieur [intuition, discernement, imagination, le monde des rêves, des symboles et des archétypes].
Le troisième chakra (Manipura) et le septième (Sahasrara) semblent correspondre au centre mental : le troisième chakra représente le fonctionnement inférieur [volonté, pouvoir, estime de soi, logique, rationalité et raison], alors que le septième représente le fonctionnement supérieur [sagesse, conscience, éveil, transformation et transcendance].

Le quatrième chakra (Anahata) est un pont entre les chakras inférieurs et supérieurs et ne correspond pas directement à un des trois centres. C’est le chakra du coeur (ou centre) et le siège de la compassion, de l’acceptation de soi et de l’amour inconditionnel. C’est aussi l’emplacement de l’Observateur Intérieur qui nous donne la possibilité de voir et de nous désidentifier de notre Soi compulsif tout autant que le désir de nous reconnecter à notre essence.

Pour « voir » neuf types séparés, nous devons regarder à travers la lentille de la dualité. Chacun des trois centres d’intelligence de l’Ennéagramme est relié à un chakra duel et à un chakra non-duel. La dualité nous informe sur notre existence quotidienne ; la dualité « éveillée » est la prise de conscience que ces paires apparentes d’opposés ne sont que la réflexion l’un de l’autre et que la vérité est quelque part entre le jeu de la lumière et de l’obscurité, de vous et de moi, de ceci et de cela.

Au premier chakra, « tout est un », ce qui signifie que la dualité, en tant que telle, n’existe pas. Dans Creating Mandalas, Susanne F. Fincher dit : « Psychologiquement parlant, nous avons tous eu l’expérience de l’unité quand nous étions enfants. Avant que notre identité ne se sépare du monde de l’expérience, tout était un. Quand la personne avance en âge, les fonctions de pensée, d’émotion, de sensation et d’intuition se différencient et deviennent accessibles à la conscience. » La dualité et la polarité apparaissent quand l’énergie kundalini se sépare en deux flux, l’ida (femelle) et le pingala (mâle), au niveau du deuxième chakra ; cette division fournit les bases de notre rencontre avec l’autre. Sans polarité, notre reproduction serait asexuée et aboutirait à la production de clones (sans différentiation). Dans les termes du centre émotionnel, la dualité fournit les bases de notre quête d’identité, qui est au cœur des types 23 et 4. Sans autre à qui se comparer, il ne peut pas y avoir de « Je ».

Au troisième chakra, la dualité est tout aussi essentielle. Sans elle, des disciplines comme la philosophie, les mathématiques et la physique, n’existeraient pas. La dualité fournit le soit/soit, la cause/effet et le si/alors qui sont le fondement du raisonnement linéaire rationnel. L’esprit rationnel explique, analyse, classe en catégories, conceptualise et comprend. Il a aussi tendance à essayer de réduire les choses à leur plus petit commun dénominateur pour alléger la peur et l’anxiété, ce qui est l’objectif des types 56 et 7. Cette hyper-simplification est utile, mais si on s’appuie exclusivement sur elle, elle peut nous poser (et nous a déjà posé) de graves problèmes.

Au quatrième chakra, nous développons l’Observateur Intérieur, en devenant capable de nous voir distinct de notre corps, de nos actions, de nos émotions et de nos pensées. C’est la dualité qui nous permet cela et c’est une bénédiction ; sinon, nous serions coincés dans nos attachements et nos compulsions, sans espoir d’en sortir.

Au cinquième chakra, la dualité rend la créativité possible par la tension entre les opposés, connue aussi sous le nom de tension structurelle. Tous les artistes en font usage et tout art est conçu dans ce cadre. Cependant, quand elle n’est pas utilisée créativement, cette tension des opposés dégénère en un conflit structurel, fondement de la résistance qui est à la base du fonctionnement des types 89 et 1. La dualité est aussi un facteur de communication, dans la mesure où celle-ci nous demande de participer à la fois en parlant et en écoutant.

Au sixième chakra, l’ida et le pingala fusionnent et deviennent un à nouveau. Nous sommes alors libérés de la pensée soit/soit, blanc/noir et nous reconnaissons que la vraie nature de l’univers est non-duelle. Quand nous sommes délivrés du fait de sans cesse peser et mesurer, être en accord et en désaccord, évaluer, trier et mesurer, nous sommes capable d’apercevoir un monde qui est interconnecté, inclusif plutôt qu’exclusif, entier plutôt que fragmenté. Nous pouvons aisément entrer dans la réalité des archétypes, des mythes, des rêves et des symboles et y apprendre. Nous commençons à voir les schémas qui sous-tendent le chaos apparent du monde et à découvrir que l’intuition et la synchronicité, par exemple, sont la norme plutôt que l’exception.

C’est depuis la perspective de la non-dualité qu’au septième chakra, nous nous éveillons à la connaissance de qui nous sommes. C’est l’essence et l’alchimie de la transformation. C’est une question d’expérience directe de reconnexion à la source plutôt qu’une compréhension intellectuelle.

Les chakras sont universels en ce sens que chacun de nous doit parcourir le même chemin vertical pour ouvrir et équilibrer les sept centres d’énergie. Selon notre type dans l’Ennéagramme, nous trouverons certaines étapes du voyage plus faciles que d’autres. Pourtant, aucun chakra n’est plus important que les autres. Si nous n’avons pas des fondations solides dans les trois chakras inférieurs, nous n’aurons pas les bases nécessaires au développement des chakras supérieurs. Comme le disait Abraham Maslow, « la part élevée de l’homme repose sur sa part inférieure. » Il en est de même avec l’Ennéagramme ; si nous ne pouvons pas équilibrer les niveaux inférieurs des centres, nous aurons des difficultés à contacter leurs aspects supérieurs. Le résultat est un accent mis sur nos différences plutôt que sur notre interconnexion et sur l’unité dans la diversité et il se reflète dans le monde autour de nous.

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

__________

Joycelyn Campbell anime des cours et des ateliers sur l’Ennéagramme, la créativité et changement, après avoir exercé une fonction de conseil auprès de consommateurs de drogues. Elle a une expérience considérable du travail avec des individus et avec des groupes en utilisant l’Ennéagramme, les chakras, l’écriture, l’art-thérapie, la méditation, la visualisation, la mythologie et le travail sur les rêves. Elle a co-développé ENNEA-JOURNALING : Writing for Transformation avec Elizabeth Libbey et publie une lettre d’informations trimestrielle, Soul Cycling. Joycelyn peut être jointe à soulcycles@aol.com.

Comment jouer avec les nombres

L’Ennéagramme

Par Josiane Rossé

L’ENNEAGRAMME existe depuis plusieurs millénaires (-4000 av. JC selon certaines sources). Il a été « redécouvert » récemment et il séduit le monde d’aujourd’hui par sa simplicité.

Comment jouer avec les nombres dans CHIFFRES enneagramme

L’Ennéagramme est un symbole représenté par 9 points reliés entre eux et formant un cercle. Chaque être humain a une place et une seule sur ce cercle. Bien sûr la position de chacun correspond à un certain nombre de caractéristiques psychologiques. Comme tous les symboles l’Ennéagramme est relié à une vérité plus grande. Et cette vérité concerne l’être humain, et son lien avec l’univers. L’Ennéagramme nous apprend comment nous avons construit notre personnalité, à partir de quelle vérité -cachée dans notre inconscient- nous voyons la vie.

3 grandes stratégies pour « exister »….

L’Ennéagramme nous enseigne que l’homme est issu du TOUT, que chacun nomme selon ses croyances Dieu, le Cosmos, l’Univers, le Non manifesté, etc… Lors de la naissance c’est une étincelle de ce TOUT qui s’individualise pour s’incarner dans un être et créer un EGO. Cette étincelle se nomme l’ESSENCE de l’être humain dans la tradition de l’Ennéagramme. Ce processus est magnifique et terrorisant. La PEUR de quitter le TOUT et de ne trouver que le néant se confronte au plaisir de vivre en tant qu’individu. L’ego élabore donc des stratégies / solutions pour faire face à cette peur. On distingue 3 grandes familles de stratégies distinctes.

1.Penser, réfléchir c’est la garantie que je ne suis pas dans le néant et que j’existe.

2.Agir, sentir vivre mon corps, c’est la garantie que je ne suis pas dans le néant et que j’existe.

3.Ressentir des émotions c’est la garantie que je ne suis pas dans le néant et que j’existe.

Ces « stratégies de survie » ont des conséquences sur notre quotidien. Car si je crois que « vivre c’est penser », alors « ne plus penser = mourir » et je redouterai plus que tout de : « Ne plus être capable de penser » et je fuirais donc toute situation qui entravera mes facultés de réflexion. Il en est de même pour chacune des solutions. Et chacun d’entre nous s’appropriant plus particulièrement l’une de ces 3 stratégies, 3 grandes « familles » se forment : Les mentaux, les instinctifs, les émotionnels.

Bien sûr tout cela se passe au niveau inconscient de l’être mais cela gouverne pourtant complètement notre vie. Les « mentaux » privilégient la réflexion, la compréhension. Ils ne peuvent s’empêcher de voir la vie d’un point de vue analytique. Ils ont besoin de comprendre et d’anticiper le futur pour vivre pleinement et ils sont à l’aise avec l’abstrait. Tandis que les « instinctifs » ont besoin de bouger, d’agir. Ils voient la vie à partir du réel et s’appuient sur le concret et le connu pour avancer. Ils font confiance à leur instinct plutôt qu’à leur réflexion pour prendre une décision et s’appuient sur le passé. Enfin les « émotionnels » ont besoin d’un climat affectif harmonieux pour vivre pleinement. Ils voient la vie comme une suite de rencontres affectives aussi bien avec les êtres qu’avec les choses ou les situations. Ils vivent intensément chaque rencontre dans le présent.

Par exemple si j’appartiens à la famille des « instinctifs » et que j’ai un enfant appartenant à la famille des « mentaux » je vais privilégier, les contacts physiques, les partages d’activités concrètes avec lui alors qu’il a essentiellement besoin de comprendre. Au travail c’est la même chose si je suis un émotionnel, j’ai besoin de créer un lien affectif avec mon environnement et j’aurais beaucoup de mal avec un responsable qui négligera le coté humain et voudra d’abord me faire comprendre ce qu’il me demande. etc… Et je n’évoque là que le principe de base général mais il est bien évident que chacun aura son « truc » plus personnel pour penser, ressentir ou agir. Et ainsi commencent à s’esquisser des différences fondamentales dans notre manière de construire notre personnalité et notre ego. Puisque la préoccupation première de chaque être humain : rester en vie ne sera pas vécue ni solutionnée de la même façon par tous. Il existe 9 grandes familles de solutions et une infinité de nuances.

Se libérer des schémas emprisonnant.

Les 9 solutions fondamentales obéissent au symbolisme des nombres et sont reliées à une vérité qui touche au sens de la vie pour chacun d’entre nous. Les 9 nombres sont porteurs d’un symbolisme universel et quel que soit le lieu du monde et sa culture, le nombre 2 par exemple évoque la dualité, la loi des contraires ou la rencontre. Le 2 évoque automatiquement le duo ou le duel. Il en est ainsi de chaque nombre. Pour les ésotéristes, les nombres décrivent l’histoire de la terre et de l’humanité depuis les origines, ils sont un langage universel. L’Ennéagramme à partir de ce langage décrit et décrypte les différents comportements humains.

Découvrir à partir de quelle croyance fondamentale et -bien sûr inconsciente- nous avons bâti notre ego est particulièrement instructif car nous mettons en même temps à jour tous les mécanismes de défenses et tous les automatismes que nous avons fabriqués pour « rester en vie ». Nous découvrons souvent avec stupéfaction que nous avons construit des défenses en béton pour nous protéger d’un danger illusoire et que nous vivons dans une prison sans le savoir. Le paradoxe est que nous passons une grande partie de notre temps et de notre énergie à consolider les murs de notre propre prison. Lorsque nous trouvons notre position sur l’Ennéagramme nous pouvons alors libérer toute cette énergie et l’utiliser en conscience à de nouveaux projets. Nous devenons alors des individus pleinement LIBRES. Nous pouvons à notre convenance utiliser nos compétences propres et laisser tomber nos fausses protections. Nous découvrons également que nos proches, collègues, amis ou parents sont eux aussi dans leurs prisons et si nous ne pouvons pas les libérer nous avons les « clefs » appropriées pour leur rendre visite et être sûrs d’en être entendu et compris.

Découvrir lequel de ces 9 chemins est le sien, c’est aller à la rencontre de soi dans toute sa profondeur. C’est accepter de regarder ses fragilités mais c’est aussi faire la merveilleuse découverte de sa beauté spécifique. L’Ennéagramme nous permet de devenir notre meilleur ami. Puis s’aimant soi même il devient facile d’aimer les autres et à ce titre l’Ennéagramme est un cadeau précieux et un extraordinaire outil de tolérance.  

Josiane Rossé est à l’origine une physicienne qui très vite s’est passionnée pour l’être humain et son fonctionnement psychologique. Les nombres d’abord outils mathématiques puis symboliques sont au cœur de son parcours et lui ont servi de fil conducteur. Formée à la PNL et à l’hypnose ericksonienne, Josiane Rossé est formatrice et thérapeute depuis 15ans et a crée le Centre Pythagore à Nice. Elle est l’auteur de « L’Ennéagramme à la lumière du symbolisme des nombres » Ed. Librairie de Médicis.

faites le texte ici …

ou venez consulter notre forum ici…..

Centre Pythagore – 52 Rue Vernier – 06000 NICE -

Les Nombres Karmiques

 Les Nombres Karmiques dans CHIFFRES nombre

Les lettres qui composent notre prénom nous modèlent, nous structurent. Elles représentent en quelque sorte notre «bagage-départ», les atouts et les handicaps qui nous permettront de progresser au long de notre chemin de vie. Posséder ou non des lettres d’une valeur donnée dans notre prénom nous permet de vivre ou au contraire de ne pas vivre l’influence des nombres qui leur sont liés. Certains ont ainsi des expériences de vie que d’autres ne font pas. Les nombres absents dans le prénom se nomment, en numérologie, « nombres manquants » ou «karmiques». Ils sont significatifs de comportements, d’aspects psychologiques, de handicaps à dépasser. Ces derniers ne sont en aucun cas définitifs, et l’on peut les améliorer, à partir du moment où l’on en est conscient, afin de progresser et de devenir des êtres équilibrés, humains et sociables. Dans tous les cas, le nom de famille atténuera bien entendu les lacunes de notre prénom. Chacun d’entre nous possède des points forts et des points faibles qui représentent notre intérêt individuel. Ne pensez surtout pas qu’un prénom et un nom de famille comportant des lettres de chacune des neuf valeurs soit synonyme d’équilibre parfait et de vie facile. Le sujet aura dans ce cas à vivre chacune des leçons liées à tous les nombres, aucune avec une intensité particulière, mais toutes devront être vécues. Sachez que ce qui fait l’intérêt de chacun d’entre nous, ce sont aussi nos défauts, nos manques et nos faiblesses, contre lesquels nous luttons au quotidien dans le but de progresser et d’améliorer nos rapports avec les autres et le monde. En numérologie comme en astrologie, un thème trop équilibré, signe parfois d’une trop grande facilité, peut être aussi synonyme de manque de personnalité ou de caractère, de linéarité et d’une existence monotone, morne et sans piquant. Les leçons liées à nos nombres manquants ne sont pas inéluctables, soyez-en bien persuadé : il est possible de les combler dès que nous en prenons conscience. Il est bon de les connaître chez un enfant afin de les lui faire travailler le plus tôt possible, idéalement dès l’âge de raison. Les parents en feront ainsi un être plus équilibré, sociable, et en mesure d’avancer la tête haute dans l’existence.

Publié dans:CHIFFRES, KARMA |on 9 février, 2013 |Pas de commentaires »

Correspondance lettres et nombres

Parallèlement aux neuf premiers nombres, notre alphabet comporte vingt-six lettres. Chacune d’entre elles est en définitive rattachée à un nombre premier par le principe de l‘addition THÉOSOPHIQUE, et ainsi la simplicité de la méthode pythagoricienne apparaît.

Correspondance lettres et nombres dans CHIFFRES a-petit
Tout nombre, quel qu’il soit, se réduit, par ce principe de l’addition théosophique, à un nombre premier compris entre 1 et 9.

Par exemple :

10 fait 1 + 0 = 1
16 fait 1 + 6 = 7
29 fait 2 + 9 = 11 qui fait 1 + 1 = 2
93 fait 9 + 3 = 12 qui fait 1 + 2 = 3
1990 fait 1 + 9 + 9 + 0 = 19 qui fait 1 + 9 = 10 et 10 = 1 + 0 = 1

Ainsi :

A, première lettre de l’alphabet, a une valeur de pur 1

B,  deuxième lettre de l’alphabet, a une valeur de pur 2

C,  troisième lettre de l’alphabet, a une valeur de pur 3

D, quatrième lettre de l’alphabet, a une valeur de pur 4 

E,  cinquième lettre de l’alphabet, a une valeur de pur 5

F,  sixième lettre de l’alphabet, a une valeur de pur 6

G,  septième lettre de l’alphabet, a une valeur de pur 7

H, huitième lettre de l’alphabet, a une valeur de pur 8

I, neuvième lettre de l’alphabet, a une valeur de pur 9

J, dixième lettre de l’alphabet, commence déjà la deuxième octave des nombres et possède les valeurs du 1 pur (car 10 fait 1+0=1), mais amplifiées, avec une vibration supérieure

K, onzième lettre de l’alphabet, poursuit cette deuxième octave, comporte les significations du nombre 2 (car 11 fait 1 + 1=2), mais particulièrement teintées de la symbolique du nombre 1, puisque répété deux fois. Par ailleurs, le 11 est, en numérologie, un maître nombre qui possède des vibrations élevées, qui seront attachées à la signification de la lettre K

L, douzième lettre, comporte les significations du nombre 3 (car 12 fait 1+2 = 3), teintées des nombres 1 et 2

M, treizième lettre, comporte les significations du nombre 4 (car 13 fait 1+3 = 4), teintées des influences du 1 et du 3
N, quatorzième lettre, comporte les significations du nombre 5 (car 14 fait 1+4 = 5), teintées des influences des nombres 1 et 4

O, quinzième lettre, comporte les significations du nombre 6 (car 15 fait 1+5 = 6), teintées des influences des nombres 1 et 5

P, seizième lettre, comporte les significations du nombre 7 (car 16 fait 1+6 = 7), teintées des influences des nombres 1 et 6

Q, dix-septième lettre, comporte les significations du nombre 8 (car 17 fait 1+7 = 8), teintées des influences des nombres 1 et 7

R, dix-huitième lettre, comporte les significations du nombre 9 (car 18 fait 1+8 = 9), teintées des nombres 1 et 8

S, dix-neuvième lettre, comporte les significations du nombre 1 (car 19 fait 1 + 9 = 10 = 1), teintées des nombres 1 et 9, et termine cette deuxième octave

T, vingtième lettre, comporte les significations du nombre 2 (car 20 fait 2 + 0 = 2), mais amplifiées, une octave au-dessus

U, vingt et unième lettre, comporte les significations du nombre 3 (car 21 fait 2+1=3), teintées des nombres 2 et 1

V, vingt-deuxième lettre, comporte les significations du nombre 4 (car 22 fait 2 + 2 = 4), mais, notons que, deuxième maître nombre de la gamme, 22 possède des vibrations intenses et élevées

W, vingt-troisième lettre, comporte les significations du nombre 5 (car 23 fait 2 + 3 = 5), teintées des nombres 2 et 3

X, vingt-quatrième lettre, comporte les significations du nombre 6 (car 24 fait 2 + 4 = 6), teintées des nombres 2 et 4

Y, vingt-cinquième lettre, comporte les significations du nombre 7 (car 25 fait 2 + 5 = 7), teintées des nombres 2 et 5
Z, vingt-sixième lettre, comporte les significations du nombre 8 (car 26 fait 2 + 6 = 8), teintées des nombres 2 et 6.

Voici en résumé le tableau de la correspondance entre les vingt-six lettres et les neuf nombres premiers. C’est la base de la méthode pythagoricienne ainsi que le principe de l’addition théosophique qui nous ont permis de réduire tout nombre à l’un des neuf nombres premiers en additionnant les nombres entre eux.

1 2 3 4 5 6 7 8 9
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Publié dans:CHIFFRES |on 5 février, 2013 |2 Commentaires »

Journée 13 – la purification

Journée 13 du 6-1-2013 – La purification

En additionnant tous les chiffres (6+1+2+0+1+3), on obtient 13.

Donc, une journée 13 en ce dimanche du 6 janvier 2013 vibre doublement avec les deux 13 en ces temps de renaissance et de transformation.

Nombre sacré des Mayas qui suggéraient d’activer une force spirituelle durant treize jours.

Journée 13 - la purification dans CHIFFRES papillons-00002Comme nous vivons dans le calendrier solaire, invitons-nous si le cœur nous en dit à développer une force spirituelle. Nous allons partir du soleil, planète en résonance de la journée du dimanche pour rayonner cette force et la développer toute la semaine. Nous allons nous servir de la numérologie sacrée et des symboles qui s’y rattachent pour activer la force universelle chaque dimanche pendant 52 (7) semaines en respectant le chiffre sacré 7.

Si cette expérience vous emballe, allons ensemble sur ce chemin d’apprentissage et d’épanouissement vers le Sacré en nous.

Pour commencer, revenons à notre journée 13 de la Purification et voyons sur la carte les symboles qui s’y a rattachent et qu’est-ce qu’ils peuvent- nous révéler?

Un pont entre les 2 continents.

Voici un mouvement de passage, laisser tout derrière soi et passer à autre chose comme un passage obligé ou quitter le passé pour accueillir le nouveau. Toute une action à entreprendre cette semaine.

Commençons par se laisser pénétrer par la belle Lumière de l’étincelle Divine « MEM », la 13e lettre Sacrée.

Accueillons sa lumière au cœur même de notre être pour nous aider à passer par le détachement, le renoncement même de nos vieilles habitudes ou patterns. Prenons conscience au fil des jours, des situations ou réactions qui ne sont plus utiles et qui ne sont finalement que des répétitions depuis des vies et des vies. Nos besoins changent, nos désirs, notre façon d’aimer et d’être aimé.

Le plus difficile à changer : notre regard sur les autres, les événements qui nous arrivent et sur nous-même.

Portons un regard nouveau ou plus élargi  sur une situation que nous allons vivre cette semaine, et si j’allais plus loin « essayons » de percevoir une qualité chez une personne qui nous tape sur les nerfs ou voir sa blessure qui la rend peu sympathique ou froide.

Ou peut-être qu’il est temps de quitter un travail, une relation, une croyance?

Appelons « Mem » qui résonne comme « M’aime » cette Mère divine afin qu’elle dépose dans notre cœur l’amour et la facilité à lâcher-prise dans les passages de notre vie, si minimes soient-ils. « Mem », cette lettre sacrée est toujours là comme une mère pour nous accueillir dans ses bras. Elle est notre matrice divine. Regardez sa forme telle une enceinte parce qu’elle est la vie, l’onde lumineuse. Pour la vibrer, nous pouvons porter cette lettre sacrée dans notre cœur tout simplement.

Sa luminosité atteint la 13e chandelle du candélabre qui illumine par la suite les 12 chandelles comme le 13e cristal qui a permis d’activer les 12 autres. Ce qui veut dire qu’à l’intérieur de nos cellules se trouve, bien cryptée, cette empreinte « divine » qui nous a permis de grandir en enfant divin et de remonter ainsi à la Source du Père-Mère.

Les 13 gouttelettes de lumière tout autour de la terre dorée viennent protéger notre terre intérieure qui a bien pleuré des gouttes de sang par la dualité et les guerres de toutes sortes.  Les émotions se transforment en gouttelettes dorées pour panser nos blessures depuis le début des effets karmiques que  nous avions à assumer et maintenant renaître à la couleur dorée de la transmutation et de l’ascension.

Profitons de cette belle vibration 13 pour nous aider à nous  détacher du passé en y laissant les rancunes, les irritants, les ressentiments.

Plus on s’harmonise avec une vibration (chiffre-lettre-image-planète-couleur-son) plus on en reçoit les effets bénéfiques. En ce beau dimanche, recevons toutes les belles énergies du soleil intérieur et extérieur, le grand Soleil Central pour faciliter justement notre développement spirituel du chiffre 13.

Un dernier point en finissant sur lequel j’aime porter mon attention c’est  la répétition des chiffres comme les 2 treize d’aujourd’hui.

Vous avez sans doute remarqué les chiffres « double ou triple » sur un cadran, une plaque d’immatriculation ou une facture… Comme c’est drôle ces beaux clins d’œil de l’univers ou cette présence de nos guides tout simplement. Beaucoup de gens remarquent ces phénomènes et attirent notre attention. Il  faut savoir que la répétition des chiffres intensifie sa vibration et sa force. Quelle belle occasion de se syntoniser avec ses présences au quotidien pour y découvrir tout son pouvoir sacré.

Remarquons aussi la répétition des 2 chiffres « 6 » de la date d’aujourd’hui : le 6 janvier 2013 (2+0+1+3)= 6

Amusant n’est-ce pas!!!

Sur ce, je vous souhaite de passer  une belle semaine à la rencontre de votre Soi Divin.

A dimanche prochain pour une nouvelle numérologie à activer…

Murielle

Pour les intéressées aux planètes du jour
Dimanche-  le Soleil
Lundi- la Lune
Mardi- Mars
Mercredi – Mercure
Jeudi – Jupiter
Vendredi- Vénus
Samedi- Saturne

Publié dans:CHIFFRES, MAYAS |on 9 janvier, 2013 |Pas de commentaires »

Harmonie des chiffres

ENTENTES ET MÉSENTENTES ENTRE LES CHIFFRES

Le nombre du Karma est important; il entraîne un magnétisme qui, comme les eaux d’un fleuve, fait naître des tourbillons ou des courants contraires. Le magnétisme existe et chacun de nous porte en conscience une « présence », une « aura ». Les rencontres amoureuses ou amicales, leurs suites, divorces, brouilles, etc. ont pour base la puissance de la personnalité, la liquidation ou non des complexes, inhibitions et névroses de l’enfance, et le monde essentiellement mouvant des désirs et de la sexualité.

Sans vouloir noter les rapprochements multiples que permet la comparaison de deux « cartes du ciel », de deux thèmes astrologiques, comparaison qui permet une infinité de détails et de vues justes et donne également un tableau de l’avenir, il est possible de dresser un rapide panorama de l’entente ou de la mésentente entre les chiffres, base terrestre des tempéraments, donc du destin.

clique sur le chiffre de ton choix :

le 1

le 2

le 3

le 4

le 5

le 6

le 7

le 8

le 9

 

 

Publié dans:CHIFFRES |on 23 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Comment chiffrer les noms et prénoms

Chaque lettre d’un nom ou d’un prénom est à convertir en chiffre.

Tableau de convertion 

A=1 J=1 S=1
B=2 K=2 T=2
C=3 L=3 U=3
D=4 M=4 V=4
E=5 N=5 W=5
F=6 O=6 X=6
G=7 P=7 Y=7
H=8 Q=8 Z=8
I=9 R=9  

Pour obtenir le nombre correspondant à un nom ou prénom, il faut additionner tous les chiffres correspondant aux lettres de ce nom ou prénom. Si le total dépasse 9, on additionne à nouveau.
Par exemple, pour « Napoleon », nous obtenons:

 

N   A   P   O   L   E   O   N    
5 + 1 + 7 + 6 + 3 + 5 + 6 + 5 = 38

38=3+8=11
11=1+1=2

Le nombre correspondant est donc le 2.

Comment chiffrer les dates ?

On conserve le chiffre du mois selon le calendrier. Ainsi le mois de septembre est le 9e mois. On retient le 9.

Exemple: le 21 septembre 2008
On écrit: 2+1+9+2+0+0+8=22
22=2+2=4
Total final = 4

Publié dans:CHIFFRES |on 20 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Nouvelle matrice de l’Unité

Kishori Aird :  2012.

Certitude essentielle et présence aimante de soi.

 Nouvelle matrice de l'Unité dans 2012 - PREDICTIONS kishori_aird-246x300

Un changement de fréquence s’opère actuellement sur la Terre. L’heure est enfin venue de transformer les vieux paradigmes sur lesquels se fondent nos programmes de séparation et d’isolement pour choisir celui de l’Unité. La séparation, qui était le postulat du monde qui se meurt actuellement, a laissé des coupures profondes avec soi et les autres.

Le sens du code 2-0-1-2

La cosmologie décrit souvent les lois par lesquelles le monde physique est gouverné selon le code suivant : 0-1-2. Au début il y a le chaos ou le grand chaos cosmique, le Grand Tout – le ZÉRO. Puis, dans le Zéro apparaît un mouvement : le UN (l’Essence). L’Essence est la partie individualisée du Zéro. S’ouvre alors le chemin à travers lequel l’Essence peut se manifester, c’est le Tao. Ce chemin de l’expression du Un essentiel le conduira du non manifesté vers le manifesté. 

L’Essence arrive comme un germe ou un œuf dans le manifesté et se déploie selon des lois générales du monde physique qui sont gouvernées par le DEUX, le yin et le yang, l’ombre et la lumière, le féminin et le masculin. Cette dualité agit comme une complémentarité plutôt qu’une opposition. Elle est la base de la manifestation de l’Essence dans la matière. La vie de cette Essence s’exprimera au gré des besoins du temps à travers cette complémentarité au point zéro. 

MAIS DANS LA MATRICE DE LA SÉPARATION le yin et le yang furent séparés l’un de l’autre. La nouvelle MATRICE DE L’UNITÉ est un nouveau départ qui permettra la coexistence harmonieuse et unifiée du yin et du yang sans que l’un soit plus important que l’autre.

L’alignement galactique de notre temps nous amène à l’heure actuelle vers un changement de structure : 2-0-1-2. Nous terminons un cycle d’évolution de la matière dans la séparation le DEUX (le yin et le yang divisés et en opposition). Nous retournons vers le point ZÉRO pour recommencer avec le UN (Essence) dans une nouvelle manifestation d’UNITÉ de la coexistence au point zéro du DEUX (le yin et le yang en coexistence et en unité au point zéro).

Nouvelle étape d’unité convergente

À partir de maintenant, dans un monde de densité et de restrictions, après avoir vécu la matrice de la dualité (2) , nous arrivons au point zéro (0), nous retournons vers l’ESSENCE (1) pour commencer une nouvelle forme de complémentarité non duelle (un nouveau 2). Comme je l’ai écrit dans mon livre Convergence, le point zéro ouvre une nouvelle possibilité d’Unité. Dans ce mouvement convergent sans début et sans fin, les polarités cessent d’exister individuellement et se fondent dans une spirale convergente dynamique et puissante qui ouvre la porte de l’espace sacré des possibilités essentielles au centre du vortex. Le point zéro, qui permet la coexistence de l’ombre et de la lumière, est identique à l’espace dynamique convergent à l’intérieur de la double hélice d’ADN.Chacune des torsades représente des forces opposées négatives et positives. 

Cet enchaînement se fait dans un sens déterminé, opposé à celui de l’autre, formant une spirale qui s’enroule autour d’un axe d’énergie. En périphérie, l’énergie se dissipe, mais lorsqu’elle converge vers le centre, comme dans le cas des tornades ou des vortex, elle s’amplifie. La force négative et la force positive se déplacent constamment le long de cet axe de rotation du point zéro. C’est un enroulement énergétique tendant vers l’infini et l’éternel, puisqu’il est sans naissance et sans fin. Il est la manifestation de l’amour non polarisé dans le bien et le mal

Nous revoici actuellement avec un nouveau commencement, au lieu de vivre la complémentarité dans une réalité (une matrice) qui est basée sur la différence et la séparation entre le yin et le yang, le bon et le mauvais, nous pouvons par le passage du point zéro, et l’Essence (le Un), accéder à la nouvelle matrice de l’unité – celle du cœur. C’est comme si nous avions un sablier et que le sable de l’ampoule du haut (matrice de la séparation) se soit complètement écoulé vers celle du bas – c’est le moment zéro : celui de retourner le sablier et de recommencer cette fois-ci dans l’Unité et la coexistence au lieu de la séparation et de l’isolement. Il ne faut pas attendre que l’année 2012 nous apporte un miracle ou une fin du monde. C’est la fin d’un temps de séparation qui s’offre à nous, il ne tient qu’à nous de choisir de vivre dans l’Unité et la Présence aimante de soi. Si nous réalisons que nous ne sommes pas capable de vivre de façon essentielle dans l’état d’amour au point zéro, nous pouvons quand même le choisir même si nous ne savons pas comment faire.

Contact auteur, infos stages :

kishori@kishori.org site : www.kishori.org 
Tél : 001 819 868 1284   Stage de l’ADN DÉMYSTIFIÉ et l’ADN et le Choix Quantique 27 au 30 septembre 2012 en France 

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:2012 - PREDICTIONS, CHIFFRES |on 9 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

44-444 ou 44:44 téléchargement numérique

 

par Gillian Mac Beth-Louthan 

Que représentez-vous? Qu’affirmez-vous? Une fondation de lumière est scellée. De nouvelles opportunités se présentent sans avoir été demandées. Vous Construisez votre futur, pensée après pensée, un élément après l’autre. Ne permettez pas à ceux qui soufflent trop fort d’éteindre vos rêves par leur manque de confiance. Que votre foi reste totale jusqu’à ce que vous en voyiez la preuve. Restez dans l’équilibre de ce que vous savez être la vérité divine et la fondation de lumière se solidifiera. Comme toute matière sur terre, le temps est nécessaire à la solidification des Quanta.

 

***************************************************

44-444 ou 44:44 téléchargement numérique dans CHIFFRES chiffre4

Chaque chose sur terre est définie par une configuration numérique. Les Maîtres nombres accentuent le sens de chaque nombre. Ils sont considérés comme étant les vibrations les plus puissantes que nous connaissions. On pense qu’ils symbolisent le potentiel brut inemployé. L’énergie numérique attend d’être exploitée par ceux qui ont les yeux pour voir. Les nombres sont des téléchargement optiques…les yeux sont une extension du cerveau et lorsqu’ils voient ces nombres magiques, un encodage est alors activé. Alors que celui-ci s’ajuste à ces nouvelles énergies, une élévation se produit; elle permet une conscience individuelle plus élevée et l’utilisation de dons inexploités.

Lorsque vous faites l’expérience de téléchargements numériques de n’importe quel genre (maîtres nombres ou groupes de nombres simples), arrêtez-vous une minute et permettez à cette énergie de naître à travers vous. Focalisez-vous sur vos désirs les plus essentiels et visualisez-les en train de se manifester. L’univers vient juste de prendre une photo de vos pensées. Libérez-vous de toutes notions préconçues et laissez la lumière imprégner vos intentions qui commencent à faiblir. Chaque nombre, au sein de votre univers personnel, déclenche un nouveau schéma de configurations ADN dans votre subconscient.

Traduction http://www.facebook.com/TransLight

Publié dans:CHIFFRES |on 7 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Entre les chiffres

ENTENTES ET MÉSENTENTES ENTRE LES CHIFFRES

Le nombre du Karma est important; il entraîne un magnétisme qui, comme les eaux d’un fleuve, fait naître des tourbillons ou des courants contraires. Le magnétisme existe et chacun de nous porte en conscience une « présence », une « aura ». Les rencontres amoureuses ou amicales, leurs suites, divorces, brouilles, etc. ont pour base la puissance de la personnalité, la liquidation ou non des complexes, inhibitions et névroses de l’enfance, et le monde essentiellement mouvant des désirs et de la sexualité.

Sans vouloir noter les rapprochements multiples que permet la comparaison de deux « cartes du ciel », de deux thèmes astrologiques, comparaison qui permet une infinité de détails et de vues justes et donne également un tableau de l’avenir, il est possible de dresser un rapide panorama de l’entente ou de la mésentente entre les chiffres, base terrestre des tempéraments, donc du destin.

 

 

clic sur le chiffre de ton choix…

le 1

le 2

le 3

le 4

le 5

le 6

le 7

le 8

le 9

 

Venez rejoindre le forum de Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/ 

 

Publié dans:CHIFFRES |on 3 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Interprétation du nombre intime

 

exemple Le Interprétation du nombre intime dans CHIFFRES 2:

Le 2 qui résume votre prénom signifie une certaine passivité, accompagnée toutefois de chance et de dons commerciaux. Dans beaucoup de domaines de votre existence, la chance, accompagnée de fécondité, sera au rendez-vous. Vous tendrez à une enviable fortune, notamment sur le plan de l’immobilier. La campagne, les prés, les jardins, l’océan, les pêcheries, les laiteries, les parfums, les fruits, les planches, tout cela pourra constituer un domaine d’action ou accroître votre chance. Vous serez sensible à toute harmonie, vous posséderez des dons vocaux; quoique assez déterminé, car on ne pourra vous contraindre complètement et vous opposerez la force d’inertie à qui voudrait vous attacher à des tâches qui vous rebuteraient, vous saurez toujours distraire de votre temps pour la famille, la beauté et votre propre culture. Vous avez plusieurs inclinations à la jouissance, la gourmandise, l’amour de la bonne chère, et une grande difficulté à vous détacher des biens matériels, mais vous êtes également calme, imaginatif et bon intermédiaire. Vous ne serez pas particulièrement créateur, mais vous saurez tirer un grand parti de ces facultés chez autrui, mettre en forme, élaborer et pousser une affaire jusqu’à sa conclusion grâce à votre ténacité tranquille. Ce chiffre comme nombre intime, accorde la beauté, la patience et la jouissance des biens terrestres.

Sur le plan de la santé, vous pourrez avoir besoin d’un régime, souffrir des excès de bonne chère, notamment aux alentours de la cinquantaine. Tout ce qui est plan glandulaire, assimilation de l’eau, reins, surrénales et pancréas demandera une certaine surveillance. Vous aurez pour garder la chance besoin d’une ambiance calme et tranquille.

Votre qualité principale : la possibilité de faire fructifier ce qui est vous est donné.
Votre défaut : un esprit quelque peu routinier.

 Cliquez sur votre chiffre…..

le 1

le 2

le 3

le 4

le 5

le 6

le 7

le 8

le 9

 

 

Publié dans:CHIFFRES |on 28 novembre, 2012 |Pas de commentaires »

Le sept sacré

 

Le sept sacré dans CHIFFRES bougie-chiffre-7-rouge-150x150A l’origine, le chiffre 7 représentait les Sept grands commandements du Créateur, donnés aux Quatre grandes forces primaires afin qu’elles exécutent sa volonté, ses ordres et ses désirs, et qui émanaient du Créateur. Ce sont les Forces créatrices du Tout-Puissant.

La prédilection qu’avaient les peuples anciens pour le chiffre 7 est bien connue. Il occupait une place de choix dans leurs cérémonies religieuses comme dans leurs mythes.

Chaldéens : Les Sept jours de pluie du déluge. Hindous : Les Sept jours de la prophétie du déluge faite par Vichnou à Satyravata.
La Bible : Les Sept jours de la prophétie du déluge faite par Yaveh à Noé.
Babyloniens: Les Sept vases employés par les prêtres pour les sacrifices.
Perses : Les Sept chevaux des Aryens, qui tiraient le char du Soleil. Les Sept Apris, ou formes de la flamme. Les sept rayons d’Agni.
Hindous : Les Sept pas que fit Bouddha à sa naissance. Les Sept villes saintes, ou Rishi, de l’Inde.
Egyptiens : Les Sept jours de la Création. Les Sept jours de la semaine. Les Sept classes d’Egyptiens.
Grecs : Les Sept îles consacrées à Proserpine. L’Hydre à Sept têtes tuée par Hercule.
Scandinaves : Les Sept familles qui accompagnèrent Wotan, fondateur de la ville de Nachan.
Hébreux : Les Sept lampes de l’Arche. Les Sept branches du candélabre d’or. Les Sept jours de la fête de la dédicace. Les Sept années d’abondance. Les Sept années de famine. Les Sept peuples qui échappèrent au déluge.
Apocalypse (Chrétiens) : Les Sept chandeliers d’or. Les Sept églises avec Sept anges à leur tête. Les Sept têtes de la bête, surgie de la mer. Les Sept sceaux du Livre. Les Sept trompettes des anges. Les Sept coupes de la colère de Dieu. Les Sept derniers fléaux versés sur la terre.
Nahualts : Les Sept grottes d’où émergèrent les ancêtres des Nahualts.
Indiens Zuni : Les Sept cités de Cibola.
Uighurs : Les Sept villes sacrées des Uighurs. Atlantes : Les Sept villes d’Atlantide.
Carians : Les Sept Antilles.
Polynésiens (îles Marquises) : Les Sept peuples qui furent sauvés du déluge.

Les Sept Maouts, ou génies des vents, dans la hiérarchie du Mazdéisme.
Les Sept échelons dans la grotte du génie Mthra.
Mu, la Mère-patrie : Les Sept villes sacrées avec leurs portes d’or.

Extrait du livre de James Churchward, 1933. Le Monde occulte de MU.

Publié dans:CHIFFRES |on 4 novembre, 2012 |Pas de commentaires »

Nombre miroir

Qu’est-ce qu’un nombre miroir ?

C’est un nombre qui a la particularité de se lire d’une façon identique de gauche à droite et réciproquement. En d’autres termes, son analogie est frappante avec le palindrome de lettres, dont le plus célèbre est le fameux Rotas-Sator. (3) Autres exemples beaucoup plus simples : tôtLaval, mais aussi des nombres comme 1221, 75357.

Nombre miroir dans CHIFFRES grim-tales-the-bride044Selon les auteurs, la terminologie peut différer, mais le résultat est le même. Ainsi, le nombre 2552 est appelé palindrome numérique. On lit aussi nombre symétrique, comme chez Papus qui a donné quelques éléments sur ces curieux nombres.

« Tout nombre composé de plusieurs chiffres possède son nombre symétrique par le renversement des chiffres.

Ainsi 41 a pour symétrique 14 ; le premier impair ; le second pair.

32 a pour symétrique 23, le premier pair, le second impair.

Les nombres composés de deux chiffres ou plusieurs identiques n’ont pour symétriques qu’eux-mêmes.

Ainsi 22 – 33 – 44 – 333 – 555, etc.

On obtient des lumières spéciales par l’addition de deux nombres symétriques.

41 et 14 donnent 55

32 et 23 donnent aussi 55. » (4)

Il serait effectivement intéressant de connaître à quoi correspondent ces « lumières spéciales » auxquelles se réfère Papus. Essayons néanmoins de comprendre pourquoi ces nombres miroir ont intéressé des chercheurs de l’étrange.

Tout comme le miroir réfléchit une certaine image de soi-même, le nombre miroir renvoie à une situation qu’il s’agit le plus souvent d’interpréter.

Plusieurs cas, les plus communs, sont à considérer selon que le nombre miroir est un signe temporel (l’heure généralement) ou s’il surprend l’observateur au cours d’événements imprévisibles ou simplement lors de la vie quotidienne.

Le nombre miroir est un signe providentiel qui incite à réfléchir sur le déploiement de la vie scindée en passé et en futur. Si la première partie du nombre miroir est inférieure à la seconde partie – par exemple dans 1551, 15 étant plus petit que 51, il s’agit d’un événement passé à reconsidérer afin que ses fruits se développent d’une façon plus positive ou plus fructueuse dans le futur. Par contre, avec 9229, 92 étant plus grand que 29, on peut donc penser qu’un événement futur est sur le point d’influencer ou de rectifier l’action d’un événement passé. Le problème sera de rechercher dans quelle voie doivent s’interpréter ces influences temporelles.

Tous les nombres miroir n’interférent pas nécessairement avec la conscience. Lorsqu’un tel nombre accroche l’attention, il y a lieu de réfléchir sur son implication dans le déroulement de l’existence.

number-71-104x150 dans CHIFFRESAinsi que je viens de l’écrire, le nombre miroir est scindé obligatoirement en deux parties qui indiquent le passé et le futur. Leur observation est identique, la seule différence étant leur interprétation.

Un exemple parmi d’autres : vous partez en voyage. Dans la gare de départ, le haut-parleur annonce l’arrivée du train n° 5335. A ce moment précis, si ce nombre glisse sur votre conscience sans y prêter attention, vous venez peut-être de laisser passer un de ces moments privilégiés octroyés par la Providence. Par contre, si vous y prêtez attention, peut-être vous indiquera-t-il une information intéressante à ne pas laisser échapper.

Le nombre 5335 se scinde en 53 et 35. Le premier est supérieur au second. On peut donc penser qu’une opportunité future est sur le point de dénouer un événement passé. Alors que le 7 issu de la réduction de ce nombre à un chiffre (5 + 3 + 3 + 5 = 16 =  7) enseigne le sens de l’interprétation, la réduction à 8 des deux parties (5 + 3 = 8 et 3 + 5 =  8) indique son terrain d’observation.

Essayons d’approfondir ce que révèle le nombre miroir 5335.

Pour reprendre l’expression de Papus, nous aurons des lumières spéciales en additionnant les deux nombres symétriques 53 + 35 = 88, et 8 + 8 = 16, qui se réduit à 7. L’interprétation devra tenir compte du fait que le premier nombre 53 implique qu’un événement futur est sur le point d’orienter différemment la répercussion d’un événement passé, le nombre 35. Cela se réalisera par la forte influence du 5 redressant un événement social, le 3. La solution du nombre miroir étant 88, qui précisent les deux plans de l’inconscient, on peut penser à une réharmonisation psycho-spirituelle, confirmée par le 7.

LIRE LA SUITE ICI….

Extrait des carnets de recherche de Christian Sastre

Publié dans:CHIFFRES |on 14 septembre, 2012 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3