Archive pour la catégorie 'CHAKRAS'

CHAKRA DU PLEXUS SOLAIRE et de la CLAIRSENSITIVITE

 

Les particules adamantines favorisent l’ouverture du cœur et intensifient votre sensitivité. Les individus plus sensibles seront plus présents et plus attentifs à leur environnement naturel. Ils sauront mieux en bénéficier sans en abuser ni le détruire. Ils sentiront davantage tous les effets directs et indirects de leur façon d’être et de vivre sur les animaux et les plantes.

Tout comme les particules adamantines accélèrent et facilitent la transformation de l’humain, elles influencent aussi grandement le rythme des mutations au sein de la nature. Toutes les formes de vie terrestres, visible sou invisibles, voient leurs attributs se transformer et leur niveau de conscience s’élever.

chakra du coeur et clairsensitivité

Les règnes végétal et animal verront l’émergence d’une multitude de nouvelles espèces tout à fait remarquables. Les dévas de la nature seront eux de plus en plus expressifs. D’une part, les individus plus sensitifs capteront davantage leur présence et cesseront donc de mettre en doute leur existence. D’autre part, l’ouverture du cœur parmi les humains facilitera leur travail, soit l’harmonisation des espèces et des formes de vie terrestres, notamment de l’homme avec son environnement. Cette ouverture des cœurs permet aux dévas de jouer davantage leur rôle puisqu’ils sont des ambassadeurs de la cohésion, de la cohérence et de la cohabitation terrestre.

Pour vous nourrir des particules adamantines vous n’avez qu’à respirer le parfum de l’amour. Cela semble simple, mais cela signifie que vous avez à vous élever au-delà des pensées et des peurs collectives qui forment un autre parfum, beaucoup plus lourd celui-là. Il ne s’agit pas de renier l’humanité. Il ne s’agit pas de faire fi des peurs et des mécontentements. Il s’agit de s’élever au-delà pour pouvoir véritablement agir, construire et créer. En accueillant consciemment ces particules, votre perception de ce qu’est l’amour se transformera totalement. Vous nourrirez alors la Terre de votre Lumière et de votre Amour, ainsi que la multitude de formes de vie qui y évolue.

Explications : Francesca sur  http://francescaduforum.blogspot.fr/

Publié dans:CHAKRAS, ENERGIES, MEDIUM, POUVOIR |on 24 septembre, 2016 |Pas de commentaires »

CHAKRA DU CŒUR – GLANDE DU THYMUS

 

C’est d’abord l’énergie d’amour circulant dans le chakra du cœur qui assure toutes ses fonctions. L’amour assure la création et la croissance de la vie en tout. L’amour est l’énergie du cœur ; c’est grâce à lui que tout est en perpétuelle transformation. Il est le cœur de la loi de l’impermanence. C’est l’amour qui construit, qui répare et guérit. Les particules adamantines sont captées par la pulsion du cœur ; Pour les accueillir, l’amour de la vie qui les génère est essentiel.

thymus

L’action des particules adamantines se manifeste directement au chakra du cœur et au thymus, bien que ces particules influencent tous les chakras et toutes les cellules. Le thymus ainsi stimulé assure la protection de votre corps et favorise aussi votre croissance globale. Alors, le processus de transmutation du thymus vous révèle que vous n’avez pas terminé votre développement, tant sur le plan physique qu’énergétique. Cette mutation provoque aussi une accélération du processus naturel de régénération des cellules, et par conséquent des tissus, des organes et des membres. Lorsque le thymus et les cellules seront suffisamment avancés dans leur transmutation, ils seront redevenus des instruments très efficaces de l’intelligence cellulaire.

Des organes affaiblis ou détériorés ou encore non fonctionnels pourront se régénérer, soit se reconstituer et reprendre vie comme à l’origine. Des membres ou des organes endommagés ou éliminés pourront se reconstruire d’eux-mêmes. Vos capacités renouvelées de régénération cellulaire résultant de l’apparition de ce nouvel ADN permettront la reconstruction naturelle de votre corps et un ralentissement du vieillissement.

Le chakra du cœur et le thymus sont aussi les grands régulateurs du système immunitaire. Ils le renforcent et assurent le maintien de sa puissance dans son rôle de défense de l’organisme. Les particules adamantines équilibrent la moelle osseuse rouge et facilitent la transformation des cellules souches en globules blancs, en globules rouges et en plaquettes. Leur action est donc déterminante en ce qui a trait à l’équilibre du sang.

Ajoutons que non seulement elles permettent de renforcer le système immunitaire physique dans sa lutte contre les microbes et les toxines, mais qu’elles génèrent aussi un système immunitaire psychique. En effet, il est essentiel que vous vous libériez de vos peurs, de vos croyances, de vos dépendances et de vos comportements caractériels, qui sont de véritables toxines psychiques. Les particules adamantines élèvent sans cesse votre vibration au niveau de celle du cœur afin que vous ne soyez pas envahis par ces agresseurs psychiques.

Lorsque vous vibrez à la fréquence de l’amour, ces toxines psychiques perdent en effet leur emprise sur vous.

Explications : Francesca sur  http://devantsoi.forumgratuit.org/t2371-particules-adamantines?highlight=ADAMANTINES

Publié dans:CHAKRAS, ENERGIES, LUMIERE |on 22 septembre, 2016 |Pas de commentaires »

Les Pierres et la Spiritualité

 

 1

Il est délicat de définir la Spiritualité car ce terme, aujourd’hui très vulgarisé et vidé de sa substance, est utilisé pour une très large gamme de pratiques et de croyances…Aussi, allons-nous essayer ici, de mettre en évidence ce qui en constitue le cœur, « cette matrice fondamentale de l’être » hors du domaine de l’Ego, et examiner comment les pierres qui constituent la matrice fondamentale de l’Univers physique peuvent nous relier aux différentes manifestations de cette Essence qui vit en nous, et nous aider à nous libérer de ce qui la masque. Toutes les traditions dites « spirituelles » ont cherché à leur manière à exprimer cette Essence.

Ces différentes traditions (le Christianisme et le Bouddhisme, en particulier) ainsi que de nombreux chamanismes (amérindiens, sud-américains, africains…) ont intégré les pierres à leur pratique. Dans notre bulletin n°34 nous avons déjà traité le thème « Les Pierres et le christianisme ». Dans ce numéro, nous allons examiner comment les pierres nous relient à certains aspects fondamentaux de l’être et à leur manifestation. Aussi avons-nous choisi quelques pierres correspondant à des points essentiels exprimés par les principaux courants spirituels et que l’on peut traduire par quelques mots-clés: épuration, incarnation, présence, acceptation.

Epuration de l’Ego

2

L’Améthyste est une pierre que l’on associe souvent à la Spiritualité sans que l’on explique pour autant la nature de ce lien. Pourtant, Mythologie et usages traditionnels concernant l’Améthyste sont très explicites: cette pierre « refroidit » littéralement les excès de l’Ego, de la personnalité ; c’est une pierre de « tempérance » selon la terminologie chrétienne ou en d’autres termes d’épuration de l’Ego. Elle est adaptée à la démarche qui considère que désirs, pulsions et passions sont des manifestations de l’Ego et qu’ils nous éloignent de notre Essence ou de Dieu. La réputation de l’Améthyste de protéger de l’ivresse peut être comprise aussi dans ce sens, l’ivresse n’étant pas, dans ce cas, causée que par l’excès de vin.
Le catholicisme a fait de l’Améthyste sa pierre de prédilection et les évêques portent une bague en Améthyste.

Incarnation et Intégration

On rapporte que quand le Bouddha a connu l’Éveil, ses disciples lui ont demandé : « Comment peut-on en avoir la preuve ?  » Alors touchant le sol, il a répondu : « Cette terre est mon témoin! « 

On pourrait rapprocher cette réponse de l’adage : « On reconnaît l’arbre à ses fruits » Quel est l’intérêt d’une Spiritualité abstraite avec ses principes et rituels qui ne débouche pas sur une transformation du comportement au quotidien ?

3

La Sugilite correspond à cette incarnation, cette intégration de notre nature fondamentale. Selon les personnes, cette nature s’incarne dans une forme particulière d’énergie, et à chaque personne correspond une « voie ». Porter une Sugilite dans l’axe du corps est un bon support pour incarner l’Énergie et trouver sa voie. Cette pierre a l’énergie active aide à canaliser l’Energie. Parfois, pour donner plus d’ancrage dans le réel à une énergie trop éthérée, des pierres d’ancrage comme les Bojis, la Tourmaline noire ou la Shungite peuvent être utiles.

Présence et Conscience

Les voies qui utilisent la méditation comme support mettent l’accent sur l’instant présent et les prises de conscience. L’activité mentale se situe dans le passé ou l’avenir (même tout proche), la sensation ramène à l’instant présent.
La formule « ici et maintenant » rendue populaire par le Zen exprime bien cette démarche.

La Phénacite est la pierre qui exprime le mieux le fait d’être dans cet « ici et maintenant », présent et vigilant, c’est-à-dire libre des compulsions et conditionnements qui sont comme des circuits imprimés dans la mémoire.

La Phénacite symbolise la « Résurrection » dans la tradition chrétienne ou la libération vis à vis du karma dans le bouddhisme. Elle est particulièrement indiquée pour les personnes distraites et celles dont le passé est très prégnant. Pour toute personne bloquée dans un schéma répétitif, c’est une excellente pierre de « passage » et de libération de ce schéma.

Le Cristal de roche représente la conscience au sens global. Tenu à la main pendant la méditation ou placé à proximité s’il est assez gros, il intensifie les sensations et rend plus nettes les prises de conscience.

La Fluorite est une pierre complémentaire aux deux précédentes ; elle exprime la clarté de l’Esprit (ou de la conscience). On pourrait utiliser l’image d’un ciel dégagé, pur; l’Ego constitue les nuages, plus ou moins sombres et opaques, qui obstruent le ciel et nous font oublier qu’il est toujours là ; on est identifié aux nuages, qu’on les trouve magnifiques ou menaçants.

La Fluorite est une pierre de discernement, de désidentification, de clarté. Elle aide à traduire la clarté de l’Esprit en pensées et décisions. C’est une pierre essentielle pour le chercheur, quelle que soit cette recherche.

Acceptation et ouverture du cœur

L’acceptation correspond plus à une « voie du cœur » bien qu’elle puisse aussi découler de la pratique de la méditation. Elle apparaît clairement dans la tradition chrétienne où l’on s’en remet à la volonté de Dieu : »Que la Volonté soit faite sur la terre comme au ciel ».

Dans les traditions orientales, elle s’exprime dans la notion de Destinée. Dans les deux cas, c’est reconnaître l’impuissance de l’Ego, les limites de l’être humain et se soumettre aux « lois de l’Univers » pour employer un terme plus neutre. Pour que cet abandon soit possible, il faut pressentir cette intelligence primordiale qui gouverne l’Univers malgré l’apparent chaos. C’est ce que le christianisme appelle la Foi. Le manque de foi crée la peur qui engendre volonté de contrôle et de pouvoir, et lutte.

Trois pierres sont fondamentales dans cette optique : Moldavite, Larimar et Séraphinite.

La Moldavite est la pierre-type d’ouverture, de ce que nous appelons « l’ouverture du cœur ». Nous avons longuement parlé de cette pierre dans notre bulletin n°31.

Le Larimar correspond à l’apaisement de la volonté d’Avoir sous ses diverses facettes: ambition, challenge, avidité, rivalité, contrôle, qui créent beaucoup de stress et de tensions.

La Séraphinite est une pierre de lâcher-prise ; elle est particulièrement utile quand on touche en soi un « nœud », un « noyau dur » : ce peut-être une addiction, un comportement sclérosé, névrotique, une fixation ou une crispation dont on n’arrive pas à se défaire. L’énergie interne de cette pierre favorise  » le lâcher ».

Le Quartz rose est un très bon complément à ces trois pierres auxquelles il apporte sa douceur. Un sentiment de douceur bienveillante et protectrice favorise ouverture, apaisement et lâcher-prise ; c’est pourquoi dans nos colliers (voir « nos créations »), nos programmations et nos mandalas nous associons toujours le Quartz rose à ces pierres.

La Variscite correspond à la Foi et peut être portée en pendentif au niveau du cœur.
Enfin, la Tanzanite est très indiquée pour les personnes dont les jugements empêchent l’acceptation ; dans ce cas, on peut placer, en position allongée, une Tanzanite au milieu du front ( » 3e œil « ) avec un quartz rose sur le chakra du cœur (au centre du sternum).

Pierres et symbolisme

Le symbolisme de la croix se retrouve dans de nombreuses traditions spirituelles ou chamaniques (chamanisme Amérindien, Celte…)

4
Staurolite

 

La Staurolite (du grec Stauros=croix et Lithos=pierres), formée par deux cristaux qui s’interpénètrent formant un macle en croix, cette pierre se rencontre dans plusieurs pays: celle de Bretagne présente des spécimens les plus remarquables dont l’Energie est la plus puissante.

5
Pierre de Fée

La Pierre de Fée correspond au culte de la civilisation de la Déesse-mère (avant la naissance du patriarcat). Ces formations qui viennent du Québec, sur les rives du fleuve Harricana, rappellent les ‘Vénus paléolithiques’ dont la plus connue est la Vénus de Willendorf. Plus près de notre époque, le Shivaïsme du Cachemire, particulièrement vivace du 9ème au 12ème siècle, à fait revivre par le culte des ‘Dakinis’, cette tradition plusieurs fois millénaire.

Et la pratique…

Quelques conseils:

Toutes les pierres présentées dans cet article conviennent bien à être portées en pendentif au niveau du chakra du cœur qui peut-être considéré comme le centre de transformation des attitudes.Dans une programmation ou dans un mandala, il est important d’inclure, en plus de ces pierres, un Quartz rose qui apportera une dimension de douceur et de bienveillance envers soi-même ; cela aidera à éviter une pratique trop « pure et dure » : volontaire, exigeante, en recherche d’efficacité et de résultats.

Si vous souhaitez porter sur vous ces pierres en association, nous avons réalisé des colliers sur les thèmes: « lâcher-prise » (Séraphinite et Quartz rose) et « Paix intérieure » (Larimar et Quartz rose).
Voir colliers « Nos créations » sur notre catalogue papier ou sur le site internet : www.cristal-essence.fr

Publié dans:CHAKRAS, NATURE, TERRE |on 6 mai, 2016 |Pas de commentaires »

Note sur les Mandalas couleurs

 

MANDALA arc en ciel

D’après Joan Kellogg, la symbolique de l’arc-en-ciel rejoint celle du vagin cosmique c’est- à-dire une renaissance dans des circonstances magiques. Par ailleurs, les couleurs de l’arc-enciel sont aussi celles des sept chakras. Créer un mandala arc-en-ciel, revient à activer tous les chakras en même temps. Et, c’est vrai que la répartition équilibrée des couleurs du spectre lumineux dans un mandala procure un sentiment de plénitude.

Si une couleur manque dans la composition, c’est qu’il y a un problème intéressant la tranche émotionnelle correspondant à cette couleur. C’est aussi le cas si cette couleur prédomine. Prenons par exemple le vert, couleur située au milieu du spectre lumineux, à mi-chemin du noir (absence de toute couleur) et du blanc (synthèse de toutes les couleurs). Ce n’est pas un hasard si c’est la couleur dominante de la nature, qui passe toutes les douze heures des ténèbres de la nuit à la lumière éclatante du jour. Dans le spectre des couleurs, le vert est encadré par le bleu et le jaune dont il est la résultante.

D’après Gœthe, le bleu est la projection du noir, et le jaune, la projection du blanc. Le sentiment d’harmonie qui résulte de la jonction entre ces deux opposés avait déjà été ressenti par Yolande Jacobi et, bien avant elle, par sainte Hildegarde qui voyait dans le vert la présence de Dieu dans les affaires terrestres. Pour Joan Kellogg, le vert symbolise le moment de la maturation où l’on intériorise à la fois la conscience de la Mère (bleu) et celle du Père (jaune), pour servir de parents à soi-même.

 Pour Cirlot, les couleurs des chevaliers de la mythologie européenne sont des symboles des stades successifs de la croissance humaine. C’est ainsi que le Chevalier Vert rencontré par Messire Gauvain dans le mythe d’Arthur représente un stade du développement où l’élève choisit la voie conduisant à l’illumination.

Pour Birren et pour DeVries, le vert dans les mandalas indique une prédisposition à porter secours et assistance à autrui. S’il est faiblement représenté, c’est une propension à trop prendre soin de soi-même au détriment des autres. S’il est largement utilisé, c’est l’indication d’une tendance exagérée à s’occuper des autres, à vouloir se les approprier. Il en est de même pour les verts trop foncés ou trop clairs. DiLéo, Graff et Kellogg jugent le vert dans les mandalas à travers le chakra central, Anâhâta chakra (dont la couleur est le vert), comme une accession à l’autonomie de l’adulte et, pour les personnes d’âge mûr, la révision d’expériences antérieures. En ce qui concerne les tendances émotionnelles des six autres couleurs de l’arc-en-ciel, on peut dégager les grandes lignes suivantes:

Le Rouge. Si cette couleur domine dans le mandala, on peut penser que le dessinateur est malade et qu’il fait appel à ses ressources de guérison dans les profondeurs de sa psyché. Il y a, en effet, une réaction d’alerte et d’excitation du cerveau, d’ordre électrique, citée par Birren.

Aux premiers temps du Christianisme, l’Église donnait la couleur bleue à Dieu le Père, la couleur jaune au Fils de Dieu et la couleur rouge à l’Esprit-Saint. Pour sainte Hildegarde, cette couleur exprimait l’impulsion du zèle religieux, avide de justice, qui naît de Dieu au cœur même de l’homme. Le rouge étant souvent associé aux concepts de feu et de sang, liés à la planète Mars, le dieu de la Guerre, les natifs du Scorpion et du Bélier auront tendance à utiliser abondamment cette couleur dans leurs mandalas, pour exprimer leur tempérament actif et évacuer leur trop-plein d’énergie. À l’inverse, ceux qui répugnent à l’employer révèlent une certaine passivité ou effacement de soi. Si le rouge se trouve mélangé à une autre couleur, il suggère que l’énergie est bien présente mais en étroite relation avec le symbolisme de cette autre couleur.

Par exemple, le violet peut indiquer que le rouge de l’énergie est en harmonie avec l’archétype de la Mère (le bleu).

L’orangé. Si le rouge est l’énergie brute, l’orangé est une énergie tempérée par le jaune de l’intuition. C’est la part d’énergie rouge investie par le sujet dans ses relations avec le Père (jaune). La couleur orange dans le mandala peut signifier une attitude hostile envers l’autorité ou un manque de discipline personnelle. Elle peut aussi indiquer une volonté de réussir, une saine et forte assurance. Son absence peut, au contraire, signifier l’automne de la vie, le coucher du soleil associé à un cycle finissant, la démission, le refus de voir sa jeunesse s’éloigner de façon inoxérable.

Le Jaune. C’est la couleur du soleil, symbole de lumière, de chaleur et d’énergie. Elle évoque la qualité divine de la conscience qui permet à l’homme d’imaginer. Sa présence dans les mandalas est un signe indéniable du développement de la conscience et de l’individualité. Le jaune reflète le moment où l’enfant prend conscience d’être un individu à part entière, désormais responsable de son devenir. La présence du jaune dans les mandalas peut donc être interprétée comme l’aptitude à saisir le sens général des faits. Jung, de même que Yolande Jacobi, identifie cette aptitude à l’une des quatre fonctions psychologiques, l’intuition. À l’inverse, son absence peut signifier une incapacité à voir les choses clairement, à se fixer des objectifs réalistes et à les réaliser, à rechercher le changement ou de nouveaux contacts.

Le Bleu. C’est la couleur du ciel et de la mer. Elle calme et détend. La réaction électrique du cerveau à cette couleur est la paix et la sérénité (Birren). Dans les mandalas tibétains, le bleu symbolise un état spirituel où « le tourbillon des passions a été transcendé et où ne demeure que la lumière claire et immobile de la conscience » (Tucci). Pour les premiers chrétiens, c’était la couleur de Dieu le Père. Depuis saint Bernard, c’est celle de la Vierge Marie. Pour Jung, le bleu signifie hauteur et profondeur. Dans une de ses visions, sainte Hildegarde décrit le Dieu trinitaire sous l’aspect d’un homme bleu au milieu d’un disque d’or, mais en parle comme de « l’essence de la compassion maternelle ». Dans les mandalas, le bleu indique une propension à la sollicitude, à la compassion, à l’amour inconditionnel. Trop clair, c’est l’expression d’un désir de calme et d’isolement.

Trop foncé (c’est alors l’indigo) ce peut être l’indication d’un instinct maternel excessif, dévorant et impersonnel, ou au contraire le souvenir de rapports négatifs anciens avec la Mère. Chez l’homme, trop de bleu indique la passivité (Kellog).

Le Violet. Avec son homologue le pourpre qui est aussi un mélange de bleu (sérénité) et de rouge (énergie), le violet est la couleur de la spiritualité. Pour Lüscher, violet et pourpre sont les couleurs de l’identification. Le sujet qui les utilise de façon excessive a tendance à pousser son union mystique jusqu’à la magie. Le pourpre est la couleur de la royauté et le violet celle des évêques. Dans les mandalas, c’est l’indication d’une vive imagination spirituelle, mais aussi d’égocentrisme s’il prédomine.

SOURCE LES YANTRAS Tracés dynamiques des Maîtres d’œuvre du Moyen-Age de Louis Rosier aux éditions Mosaïque 2013

Publié dans:CHAKRAS, CO-CREATION, ENERGIES, LUMIERE |on 28 août, 2015 |Pas de commentaires »

SUR TELOS : Les 7 flammes de Dieu

 

 les 7 flammes de dieu

Je suis Adama et je suis heureux d’être parmi vous aujourd’hui. Il serait salutaire que vous vous concentriez quotidiennement sur les énergies de l’un des sept rayons majeurs qui inondent la planète en provenance du Créateur. L’ensemble de leurs énergies déferle sur la Terre comme jamais auparavant, mais chaque jour, l’un des rayons prédomine.

Travailler avec les sept rayons vous aidera à équilibrer vos sept chakras majeurs et apportera l’harmonie et le mieux-être dans vos vies actuelles. Au cours du processus d’ascension et d’illumination, l’ensemble des sept rayons majeurs et, par la suite l’ajout des cinq autres, devront être équilibrés et maîtrisés afin de progresser vers une plus grande sagesse et vers l’état de maître.

A Télos, nous effectuons un travail plus efficace en amplifiant, dans nos cœurs, nos esprits et nos activités les énergies spécifiques à chaque jour de la semaine. Nous vous invitons à faire de même, et vous serez agréablement surpris de constater à quel point l’amplification des énergies, au jour le jour, vous aidera.

Image de prévisualisation YouTube

Ce texte et cette vidéo sont extraits du livre de Aurélia Louis-Jones, Telos – Protocoles pour la cinquième dimension, Tome III aux éditions Ariane.

Pumayana Floret artiste spirituel

S2

 

Aurélien Pumayana Floret, vous être un artiste spirituel et visionnaire français, vous êtes probablement plus connu en Australie, aux USA, à Ibiza ou en Thaïlande qu’en France pour vos images/outils/mandalas uniques qui sont magnifiques et qui reconnectent la personne avec toutes les parties de son Être. Vous avez crée le site http://chakramandala.com (en français) et le site http://www.luminaya.com (uniquement en anglais). Pouvez-nous parler de votre parcours, de vos voyages et découvertes qui vous ont amené là où vous êtes aujourd’hui ? 

J’ai commencé à méditer et à m’intéresser à différentes pratiques culturelles et spirituelles quand j’étais très jeune, autour de 13/14 ans. Vers 18 ans j’ai commence à étudier plus en profondeur le bouddhisme tibétain et j’ai découvert l’Art Sacré, les thangkas, les yantras et les mandalas. J’ai été tout de suite fasciné par tant de beauté et de puissance. Je découvrais que les formes et les couleurs pouvaient provoquer certaines réactions dans mon corps et mon esprit et transmettre des informations directement à mon subconscient de manière très nette et puissante.

J’ai alors fait plus de recherches sur les symboles, les codes graphiques, la géométrie, les formes et l’art utilisé à travers le monde dans les différentes traditions spirituelles et visionnaires. Avec surprise et émerveillement, j’ai réalisé que beaucoup de ces codes graphiques sont universels et utilisés partout, de tout temps dans des cultures et traditions soi-disant différentes. J’ai donc compris le langage universel de la géométrie et des symboles. Un langage qui touche directement notre Être profond au delà de toute influence culturelle. C’est une porte vers notre inconscient et la partie profonde de notre Être. J’ai découvert que de communiquer avec cette partie de l’Être permet de toucher directement notre centre et d’accélérer les points sur lesquels nous voulons évoluer, changer, comprendre, guérir etc. C’est avec cette nouvelle compréhension et vision que j’ai commencé à dessiner mes propres outils, des mandalas.

Dessiner un mandala puis méditer dessus est un acte puissant de retour à soi et de guérison. Pour mon propre développement personnel j’ai donc créé des dizaines de mandalas. Puis un jour, mes amis qui regardaient mon travail m’ont encouragé à le montrer à des boutiques et galeries parisiennes. Cela a beaucoup plu et j ai donc fait une première exposition de mandalas à « l’Univers d’Esther » à Paris en 2004. Cette exposition a été un succès et elle m’a encouragé à continuer dans cette voie. 
Ce qui est intéressant c’est que chaque création parle un langage universel qui communique différemment avec chaque personne. La magie opère car même si ce sont mes créations, elles réagissent comme des miroirs où chacun rentre en profonde communication et communion avec Soi. Chacun crée et trouve son propre chemin et ses réponses à travers l’œuvre. 

Pour continuer mes recherches et continuer mon chemin, j’ai quitté mon travail à Paris pour voyager, découvrir, m’inspirer, créer et exposer mon travail. Pendant plusieurs années j’ai voyage en Inde, en Asie, en Amérique du Sud, aux États-Unis… Lors de ces voyages j’ai visité des lieux incroyables, rencontré des personnes magnifiques.
Les lieux sacrés de la planète, le Machu Pichu, l’Himalaya, les temples indiens, japonais, tibétains, Angkor Vat… l’Amazonie, les Crop Circles, Hawaii etc., tous ces lieux m’ont beaucoup inspiré. 

Il y a 5 ans je suis arrivé en Australie, j’ai été invité pour exposer mon travail dans une galerie à Byron Bay. J’ai eu le coup de foudre pour cette région du monde et j’ai voulu m’y installer. C’est ici que je vis maintenant avec ma femme, dans ce coin de paradis qui m’inspire tous les jours à créer plus de beauté. 

Qu’est-ce que l’Art Sacré ? 

Ma définition de l’Art Sacré n’est pas une définition classique. Selon moi, ma vision et ma perception, ce que j’appelle Art Sacré c’est tout Art qui résonne avec la partie profonde de l’Être. C’est l’Art qui pointe vers les parties non physiques de l’Être. L’Art qui explore le Monde, l’Univers et la Conscience au delà de nos cinq sens.
L’Art Sacré parle directement le langage de la Conscience, c’est pour cela qu’il résonne profondément avec notre Être et avec chacun quelque soit notre influence culturelle, notre âge ou notre position sociale.
C’est une porte d’accès qui nous montre le chemin vers notre univers intérieur et les autres dimensions de l’Etre. C’est une invitation au voyage intérieur,  à l’expansion de Conscience, à l’auto-guérison, à l’ouverture de notre Esprit aux autres réalités qui nous sont souvent invisibles et pourtant bien réelles.
Aussi l’Art Sacré est pour moi un profond outil d’exploration de ma conscience, un miroir qui me permet d’en apprendre plus sur moi même, sur qui je suis, car c’est selon moi le but de notre existence, comprendre et réaliser notre « vraie » Nature ».

Vos mandalas sont des portes pour le voyage intérieur, des outils de reliance et de guérison, comment peut-on concrètement les utiliser au quotidien ? 

La plus simple façon d’utiliser activement un mandala ou une œuvre sacrée est de méditer devant. Il n y a pas de règle précise car c’est justement tout l’intérêt, de découvrir soi-même le Chemin et de co-créer l’expérience, de laisser son Esprit et son intuition nous guider. 
On peut commencer par explorer les contours du mandala et aller vers le centre au fur et a mesure de notre méditation. L’inverse est aussi bien sûr possible, du centre  vers l’extérieur. L’idée au début est de laisser aller son Esprit, se relaxer, s’ouvrir et explorer sans limites.
Voir sans vraiment regarder… au bout de quelques minutes le mandala se met en mouvement et vous ouvrez alors le canal d’information, vous entrez une communication avec une autre partie de votre Être, vous activez le miroir. A partir de ce moment vous reconnectez profondément avec vous même et vous avez accès à beaucoup d’informations et de possibilités de transformation et de guérison. Vous entrez dans votre fascinant Univers intérieur et dans le champ quantique de la Conscience ou beaucoup de choses sont à explorer et où les possibilités sont infinies.

C’est beaucoup plus simple que l’on imagine, l’important est de se relaxer, de se faire confiance et de calmer notre esprit critique. Après un peu de pratique les résultats sont rapides. Vous vous sentez ensuite plus calme, plus centré, plus joyeux, plus en forme, plus à votre place, plus confiant, plus fort, plus responsable, plus connecté avec vous-même et tout votre entourage, ainsi que la planète. 
Vous développez une vision plus globale et holistique de vous-même et du monde dans lequel vous vivez. Cela vous apporte la Paix intérieure et une compréhension plus élargie du fonctionnement des choses et de votre Être.
L’Art Sacré et les mandalas activent aussi l’énergie d’un lieu. Ce sont de puissants outils pour nettoyer et augmenter l’énergie dans différent endroits.
La Force de mes créations vient aussi de mon utilisation spécifique de la Géométrie Sacrée, Phi Ratio, Divine Proportion, mathématiques fractales et autres codes et formules qui sont le reflet de TOUT ce qui est créé dans notre Univers. L’utilisation de ces principes rend mes créations beaucoup plus puissante et effective sur la personne et l’environnement.

fa3d989ed88bceca2fc948c5ba81acee

Début 2011 vous avez créé avec  Steve Syms  votre label de création graphique, Luminaya qui propose des installations artistiques ainsi que des produits spécifiques utilisant l’Art Sacré. C’est absolument magnifique, cela peut être mis dans un appartement, un jardin ou à l’occasion d’une fête ou d’un évènement, il y en a de toutes les tailles et sur des supports variés… j’invite les lecteurs à aller visiter le site en anglais www.luminaya.com ainsi que le shop en anglais www.luminaya.biz. Quand est-ce qu’on pourra avoir toutes ces œuvres sur bannières, posters, toiles, tapis, autocollants en France ? Est-ce que l’idéal ne serait pas d’avoir un revendeur local en France ou au moins en Europe?

Avec Luminaya nous proposons mon Art Sacré sur différents supports tels que Posters, Toiles Canvas, Bannières imprimées de haute qualité, Coussins de méditation, etc… Ces produits seront disponibles dans quelques mois sur mon site internet français www.chakramandala.com

Luminaya est en pleine expansion et nous avons de bons partenaires, boutiques, festivals, marchés d’art en Australie, États-Unis et Asie mais très peu en Europe et en France. Nous sommes donc à la recherche de partenaires et distributeurs pour nous développer et avec qui travailler en France et en Europe en 2015.

 

La dernière fois, vous m’aviez dit que vous avez eu un coup de cœur pour Ibiza cet été… quels sont vos projets artistiques sur cette île qui est sous l’influence du puissant signe du Scorpion ?

En effet j’ai eu un gros coup de cœur pour Ibiza. Loin des clichés habituels c’est une île ou il y a un vrai (r)éveil spirituel et une communauté de gens vraiment connectés et enrichissants. L’île, la terre est énergétiquement très forte et regorge de lieux semblables à des vortex selon moi. C’est donc un endroit très chargé et inspirant pour moi et ma créativité. 

J’ai donc naturellement rencontré des personnes avec des projets très intéressants au plan personnel, créatif et collectif. Je vais donc collaborer avec eux sur des projets d’éveil de la conscience mais aussi d’ouverture à un public plus large. Aujourd’hui on ressent bien que l’appel « spirituel », la reconnexion à Soi touche naturellement un public de plus en plus large. Même les gens qui ne sont pas sensibles à ces sujets, sentent aux fond d’eux même une profonde envie de changement et un appel vers quelques chose de plus en alignement avec leur Nature profonde.

L’Être Humain, consciemment ou inconsciemment ressent naturellement que quelque chose de profond lui manque, une simple et profonde reconnexion avec Lui-même et avec Tout ce qui Est, ainsi qu’une reconsidération de sa place dans l’Univers. C’est ça l’Eveil des Consciences et c’est le Nouvel Age dans lequel nous rentrons sur la Planète.

Merci  !
Interview réalisée par Emmanuel Moulin.

Sites web : 
http://chakramandala.com (en français) 
http://www.luminaya.com (en anglais)

Publié dans:ARTISTES PEINTRES, CHAKRAS, ELEMENTS |on 2 avril, 2015 |Pas de commentaires »

Nos failles énergétiques

 

 

images (27)Dans ce travail de libération, il faut penser aux énergies négatives émises par la personne elle-même. Ces énergies négatives ne dépendent pas de la hauteur vibratoire ni du travail de développement personnel de la personne. Elles sont produites par ce que l’on peut appeler des failles énergétiques dans l’être. Ces failles énergétiques peuvent être sur chacun des corps subtils, dans chacun des corps subtils, sur le corps physique, dans le corps physique, sur l’aura et dans l’aura. Elles peuvent également être sur chacun des chakras et dans chacun des chakras. 

Ces failles énergétiques créent des ouvertures, qui favorisent l’entrée des énergies négatives dans l’être et qui leur permettent d’entrer. Plus l’être a de failles énergétiques, moins il a de défenses vis-à-vis des attaques de l’ombre, de la dysharmonie, du non-amour. Si l’être n’avait aucune faille énergétique, l’ombre glisserait sur lui, il ne lui donnerait pas prise, mais nous sommes faits de chair, d’émotions, de pensées, et il est impossible à un être humain d’être toujours sans failles. 

Cependant nous pouvons fermer les failles anciennes et faire en sorte de fermer les nouvelles dès leur arrivée. Ainsi notre être sera plus solide, plus résistant aux énergies adverses d’ombre et de non-amour. Nous renforcerons davantage la protection naturelle de notre être contre les énergies adverses. En effet ce sont nos corps subtils et notre aura qui forment cette protection, de même que notre peau est une protection pour notre corps physique. L’intégrité de ces corps subtils, de cette aura, de cette peau est une condition nécessaire pour notre protection. L’idéal serait de fermer ces failles énergétiques tous les soirs, de même que l’on ferme les fenêtres et la porte de sa maison le soir avant de se coucher pour se protéger de toute malveillance, ainsi que du froid, de la pluie ou du vent. 

Notre être lui aussi a besoin d’être protégé et de fermer ces failles énergétiques que nous avons nous-mêmes ouvertes, de fermer ces ouvertures que nous avons nous-mêmes produites, de façon parfois justifiée, inconsciente, involontaire, mais également parfois par des causes émotionnelles difficiles à maîtriser ou par des pensées elles aussi difficiles à maîtriser. 

Les failles énergétiques sur un corps sont toujours plus légères, moins graves, moins importantes que les failles énergétiques dans ce même corps. 

Quelques exemples de failles énergétiques :

–   dans le corps physique, les failles énergétiques sont toujours produites par l’ouverture de ce corps physique : opération, accident, amputation (même d’une petite partie du corps, par exemple une phalange), même opération des amygdales ou des végétations… 

–   sur le corps physique, les failles énergétiques sont produites par des ouvertures plus superficielles de ce corps : des cicatrices, des épisiotomies naturelles ou provoquées, des coupures profondes, des scarifications car elles sont plus profondes et plus étendues qu’une petite coupure superficielle, l’excision des petites filles dans certains pays, les brûlures profondes ou étendues, les extractions dentaires mais aussi les écorchures qui saignent (exemple : des enfants qui s’écorchent les genoux en tombant). 

(Ce qui ne crée pas de failles énergétiques sur le corps physique : l’introduction d’une aiguille dans le corps physique, les prises de sang, les percings, les tatouages même étendus, les para-synthèses, la célioscopie, la circoncision, les petites coupures, les petites brûlures superficielles. Les amniocentèses ne produisent pas non plus de failles énergétiques ni dans le corps physique, ni sur le corps physique). 

–   sur le corps éthérique, les failles énergétiques sont toujours produites par un problème lié à la famille ou à un membre de la famille (un souci, une inquiétude…).

–   dans le corps éthérique, les failles énergétiques sont également liées à des problèmes familiaux mais plus importants et qui touchent davantage la personne.

–   sur le corps émotionnel, les failles énergétiques sont produites par des émotions négatives qui peuvent traverser l’être plusieurs fois par jour. Ces failles peuvent donc être très nombreuses chaque jour.

–   dans le corps émotionnel, les failles énergétiques sont produites par des chocs émotionnels petits ou grands, mais également par des émotions négatives plus profondes, plus durables.

–   sur le corps mental, les failles énergétiques sont produites par des pensées négatives fugaces, éphémères, des critiques, des pensées malveillantes, le fait de ne voir que le côté négatif d’une personne ou des événements, de ne voir que les défauts d’une personne…

–   dans le corps mental, les failles énergétiques sont produites par des pensées négatives plus profondes : des rancunes, des désirs de vengeance, des haines…

–   sur le corps causal, les failles énergétiques sont produites par des mémoires rapportées des vies antérieures, généralement de la dernière vie.

–   dans le corps causal, les failles énergétiques sont également produites par des mémoires négatives rapportées des vies passées, des mémoires négatives plus importantes, plus lourdes de conséquences.

–   sur l’aura, les failles énergétiques ne sont pas produites par la personne mais au contraire par des énergies négatives envoyées contre elle-même dans le but de lui nuire. Elles peuvent être envoyées consciemment ou inconsciemment mais, dans les deux cas, elles créent des failles sur l’aura.

–   dans l’aura, les failles énergétiques sont produites par de l’occulte négatif plus sévère envoyé sur la personne. Elles peuvent percer l’aura et atteindre l’être dans son corps physique. 

-          sur les chakras et dans les chakras, les failles énergétiques correspondent à la spécificité de chaque chakra. Là encore une faille énergétique sur le chakra est moins grave qu’une faille énergétique dans le chakra.

–   sur et dans le premier chakra, les failles énergétiques sont produites par des problèmes d’ancrage, d’enracinement, liés aux racines père et mère de l’être (par exemple : un enfant abandonné à la naissance aura des failles énergétiques importantes dans le premier chakra).

–   sur et dans le deuxième chakra, les failles énergétiques sont produites par des problèmes liés à la famille, à la sexualité, à la procréation (par exemple : pour un enfant séparation d’avec l’un de ses deux parents, décès d’un membre de la famille, rupture, séparation, pour une femme impossibilité d’avoir un enfant…).

–   sur et dans le troisième chakra, les failles énergétiques sont produites par des émotions négatives, comme pour le corps émotionnel elles peuvent être plus ou moins nombreuses et plus ou moins profondes.

–   sur et dans le quatrième chakra, les failles énergétiques sont produites par des sentiments négatifs plus ou moins graves, plus ou moins profond. Ils peuvent être tournés contre soi-même ou contre les autres (tristesse, déprime, désespoir, révolte, haine…).

–   sur et dans le cinquième chakra, les failles énergétiques sont produites par un problème de communication, par un problème d’expression orale ou d’expression de l’être.

–   sur et dans le sixième chakra, les failles énergétiques sont produites par un problème de l’expression de l’âme, par un problème de réalisation de son être, de sa mission, de ce pourquoi l’on est venu(e).

-          sur et dans le septième chakra, les failles énergétiques sont produites par un problème dans son rapport au Divin (rejet, rancune, révolte, colère…). 

 

A retrouver dans le livre : Chiffres et Formules Magiques pour Vivre Heureux au Quotidien – par MIDAHO aux Editions L’Arbre Fleuri

 

Publié dans:CHAKRAS, ENERGIES |on 30 août, 2014 |2 Commentaires »

Les Chakras – Yoga expliqués

images (18)

Les Chakras sont les centres d’énergie à travers lesquels l’énergie cosmique pénètre dans le corps humain. La pratique de “Yoga dans la vie quotidienne” peut éveiller ces centres, qui sont présents en chaque personne.

Il y a huit Chakras  [1] principaux et chacun est associé à certains aspects de notre existence:

Il y a de nombreux autres centres répartis dans tout le corps humain, et leur énergie ainsi que leur vibration se distinguent par leur localisation et leurs qualités.

Les Chakras ont une influence importante sur plusieurs niveaux de notre être.

Le premier est le niveau physique. À l’endroit du corps correspondant à l’emplacement d’un Chakra, se trouvent des glandes, des organes et des nerfs, qui peuvent être activés par des exercices respiratoires, la méditation, les Asanas et les Mantras.

Le deuxième niveau est le niveau astral. La vibration et l’énergie qui s’écoulent des Chakras influencent notre conscience ainsi que notre santé physique. Une nourriture inappropriée, une compagnie néfaste et des pensées négatives réduisent ou bloquent l’énergie des Chakras, ce qui peut conduire à des désordres de la conscience et à des maladies du corps.

À l’état naturel, l’énergie des Chakras circule dans le sens des aiguilles d’une montre. Avec un peu de pratique nous pouvons sentir la radiation des Chakras avec la paume de notre main et déterminer leur sens de rotation. Nous pouvons influencer la rotation des Chakras en plaçant la main à environ un centimètre au-dessus de la partie du corps où est situé le Chakra et bouger la main dans la direction des aiguilles d’une montre pendant quelques minutes.

Le troisième niveau significatif est le niveau spirituel, qui nous confère intuition, sagesse et connaissance. L’énergie qui éveille tous les Chakras est appelée Kundalini. “Kundal” veut dire serpent, c’est pourquoi cette énergie est également connue sous le nom de “pouvoir du serpent”. L’éveil de la Kundalini est un processus d’éveil de la conscience. La conscience s’ouvre et s’étend, la connaissance et la clarté s’élèvent et l’énergie vitale augmente. L’éveil de la Kundalini signifie la libération de l’ignorance, de l’illusion et des fluctuations de la pensée, ainsi que le développement de la sagesse, de la discipline et du contrôle de soi.

Les cinq Chakras associés à l’existence humaine classique sont situés le long de la colonne vertébrale. Les trois Chakras divins sont situés dans la tête. Leur vibration et leur énergie nous guident le long du chemin du développement spirituel. Les Chakras qui sont associés avec la conscience animale sont situés dans les doigts de pieds et le coccyx, à la base de la colonne vertébrale. Afin de ne pas stimuler et éveiller notre nature inférieure (que nous avons, en tant qu’humain, déjà dépassée,) nous ne devrions jamais nous concentrer sur ces Chakras.

Sur le chemin spirituel, nous sommes confrontés à toutes nos qualités et caractéristiques intérieures, jusqu’à ce qu’elles soient complètement purifiées et affinées. Dans Agya Chakra nous atteignons la connaissance du Moi. Dans Bindu Chakra, nous expérimentons l’immortalité de Atma (du Moi), et dans Sahasrara Chakra, nous accédons à la Conscience suprême et l’union de l’individuel avec le Moi Divin se produit. En tant qu’être humain, nous détenons l’unique l’opportunité de nous élever à la Conscience suprême et d’atteindre la connaissance du Divin dans la vie. “Yoga dans la vie quotidienne” et la “Méditation introspective” nous montrent le chemin.

Les symboles et les qualités des huit Chakras principaux

Chaque Chakra du corps humain se caractérise par un symbole, un Mantra et une couleur, ainsi qu’un élément, une fleur de lotus, un animal et une Divinité. Ces images symboliques illustrent les qualités de chaque Chakra. De tels symboles nous aident à découvrir et à ressentir intuitivement dans la méditation les différents attributs des Chakras. La récitation du Mantra d’un Chakra éveille et renforce l’énergie de ce Chakra.


[1]  Pour un approfondissement de la connaissance des Chakras et de la Kundalini, se référer au livre “Kundalini et Chakras – Les centres de pouvoir dans le corps humain”, du même auteur (en préparation).

Publié dans:CHAKRAS |on 29 mars, 2014 |Pas de commentaires »

Chakras et autres nouvelles

images (1)

AUTEUR : ANNE GIVAUDAN

Le temps s’accélère à n’en pas douter mais cela entraîne également des aberrations dans nos comportements et nos croyances.

Nous voulons aller de plus en plus vite et c’est ainsi que je me suis trouvée après une conférence face à la question suivante :
« Est-il vrai que nos chakras ont disparu et que le seul qui reste soit celui du cœur ? »La question est en soi tout à fait recevable ce qui l’est moins c’est d’apprendre qu’elle venait d’un « enseignant » qui répandait cette information avec beaucoup d’assurance et peut-être, de conviction.

Je suis restée quelques instants perplexe me demandant ce qui faisait que les chakras aient disparu sans crier gare.
Aujourd’hui, les chakras sont très à l’honneur dans les milieux de la spiritualité avec une surenchère sur leur nombre : il y en avait 7 puis 8 et maintenant 12

 En effet, nous avons des chakras qui s’éveillent et qui ont toujours été présents, à l’état embryonnaire et leur découverte ne change pas notre quotidien. Il est le simple résultat de notre évolution, ce qui n’a en soi rien d’étonnant.
Leur disparition est par contre plus gênante dans le sens où en ce qui me concerne je les vois, je les sens, sans l’ombre d’un doute et ils sont bien à leur place.

À qui profite ce type d’information ? À nos égos surdimensionnés, ? à notre mental ? à notre besoin de reconnaissance ?
Tout cela pour vous dire que la vie est pleine de changements, que les informations proposées sont multiples mais qu’il n’est pas nécessaire à notre avance de les absorber toutes.

Dans l’éditorial d’une revue, le directeur expliquait qu’il avait fait une sortie hors du corps mais il écrivait cela avec tellement de prudence au cas où il serait confondu avec « ces illuminés » qui vont trop loin et qui parlent de spiritualité que j’avais cette fois la sensation que le temps ralentissait.

C’est bien la contradiction de notre époque : pour les uns tout va très vite pour d’autres à force de prudence, il y a risque de glaciation. Mais passons à d’autres nouvelles qui pourraient paraître dans « les nouvelles positives » car je pense toujours que l’information lorsqu’elle n’est pas corrompue, permet d’acquérir une liberté de choix.

Dans notre site, nous allons proposer deux chroniques :

Nous aurons désormais la chance d’avoir l’intervention régulière (2/ mois) de Maître Simon, avocat, avec sa rubrique intitulée « Chroniques de Maître Simon ».

Cette rubrique nous permettra de connaître et de comprendre des articles de loi (expliquées avec des mots compréhensibles) dont nous ignorons pour la plupart l’existence mais qui ont cependant une incidence notoire dans notre vie quotidienne.
La seconde rubrique sera intitulée « Chronique du Docteur » et permettra de faire un tri dans le nombre d’informations sur notre santé, qui circulent sur le net, de faire des choix non dictés par la peur.

Vous trouverez ces textes dans « CHRONIQUES DE NOS SPÉCIALISTES »

Le temps passe très rapidement et nous parlerons de la rencontre d’exo-politique de Barcelone qui mérite quelques lignes dans quelques semaines.
Je vous souhaite vigilance et confiance dans ces temps où vous êtes sollicités de tous côtés et où règne la confusion.

Anne Givaudan du site http://sois.fr/messages_single

Publié dans:CHAKRAS |on 29 janvier, 2014 |Pas de commentaires »

Pourquoi ouvrir ses chakras ?

Pourquoi ouvrir ses chakras ? dans CHAKRAS metatron2-widget_gk_nsp-2

Il faut d’abord prendre conscience que chaque être humain est partie intégrante d’un tout, que sa structure matérielle et ses vibrations sont à l’unisson des forces cosmiques, que ses composantes existaient avant sa naissance et se poursuivront après sa mort. Ce n’est qu’un changement de forme. Lorsque les chakras s’ouvrent, l’homme devient conscient des différents plans de l’existence, peut y pénétrer, et harmoniser ou revitaliser les plans « inférieurs » qui le nécessitent. Il est important de considérer aussi les chakras comme des niveaux de conscience dans chacun desquels nous devons vivre, incarner, sans en oublier, et pas seulement comme des points d’énergie à des fins égocentriques…

L’être humain au fil de sa vie, de par ses douleurs et ses peurs, peut se replier sur lui-même, et fermer ses chakras. Il se coupe ainsi de la relation avec les différents plans de la Vie. Ainsi, en faisant sauter les verrous qui occasionnent les blocages, on se trouve en situation de connaître des joies plus profondes dans sa propre vie et dans son environnement social. De participer, à la construction de rapports personnels et sociaux plus riches, plus authentiques, plus justes, Créer sa Vie, lui donner du sens…

Il existe différents moyens d’augmenter l’ouverture de ses chakras par les couleurs, les mantras, les sons /vibrations, les huiles essentielles, avec l’aide d’un thérapeute spécialisé. Il est possible également de mesurer leur fonctionnement ou ouverture. Cependant il ne s’agit pas de se regarder le nombril en s’intéressant aux chakras, mais de cheminer dans l’évolution de la conscience… de s’ouvrir, vivre et incarner cette conscience d’Unité qu’est le 7ème chakra…

*Ce qui depuis des temps immémoriaux est connu en Asie comme la science du serpent de feu de la Kundalini, désigne en réalité un seul et unique secret : il existe en chaque être une force cachée, une énergie formidable qui, dans certaines conditions, peut être éveillée et utilisée pour atteindre des objectifs grandioses. Les limites dans lesquelles l’Homme permet à la force de la Kundalinî de se développer, dépendent surtout de sa conscience des divers plans vitaux représentés par les chakras, et du degré des blocages provoqués dans les chakras, par le stress ou la part de son vécu encore non assimilée. Plus l’Homme est conscient, plus ses chakras sont ouverts et actifs et permettent un puissant accès à l’énergie propulsée par la Kundalinî. Or, plus cette énergie est forte, plus les chakras deviennent actifs entraînant de nouveau l’élargissement de la conscience… Non entravée, elle circule dans les corps physiques et subtils, spiritualisant la conscience de l’aspirant jusqu’à ce que Kundalini et aspirant fusionnent en une unité divine dans le chakra coronal.
                                                                 *
Un brusque dérèglement de la fonction Kundalini peut entraîner, si non maîtrisée, la combustion spontanée du corps humain, la folie ou la paralysie des membres inférieurs le plus souvent…   Voilà pourquoi on ne travaille pas sur le premier chakra sans avoir ouvert le 7ème avant !…

 Offrez vous le rééquilibrage énergétique de vos chakras par un spécialiste.

 

Publié dans:CHAKRAS |on 24 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

La position des chakras

« Quelle est la position exacte de chaque chakra ? »

Beaucoup d’écrits, qui se voulaient ésotériques, ont affirmé avec force et ignorance, que les chakras étaient uniquement situés sur les lignes de forces qui s’entrecroisent sur le corps éthérique ; si c’est bien ce genre de centres énergétiques qui occupent notre propos ici, il faut bien être conscient du fait que leurs contreparties existent également au niveau du corps astral, ainsi qu’au niveau du corps mental.

L’erreur qui consisterait à ne prendre en compte que l’étude des chakras au niveau éthérique doit être soigneusement évitée si l’on veut atteindre une connaissance plus juste et plus approfondie quant à la façon dont circule les énergies et les moyens véritablement efficaces de les manipuler à volonté.

La stimulation adéquate de chaque chakra apporte un surcroit d’énergie qui est aussitôt utilisé par le corps éthérique et retransmis instantanément au corps physique. Du bon fonctionnement des chakras dépend donc le bon fonctionnement du corps physique. C’est ainsi que les centre énergétiques régissent le fonctionnement du corps physique, mais aussi des corps astral et mental.

La position des chakras dans CHAKRAS arbre-sephirotique

Ainsi les chakras régissent les comportements humains dans tous les domaines connus d’une existence individuelle, ou planétaire. Chaque action, chaque décision est due à la régulation d’énergie effectuée par tel ou tel centre, à la demande de la conscience supérieure. Elle-même répondant quasi-instantanément aux demandes formulées par l’entité vivant sur le plan terrestre.

Apprendre à diriger les énergies passant par les centres, de façon à ce que celles-ci remplissent leurs rôles de la manière la plus parfaite possible, modifie tellement les possibilités et capacités dans un sens uniquement positif qu’il est indispensable que chacun puisse parvenir à ce stade de développement, sans avoir à se soumettre à des tas de superstitions ou de croyances farfelues.

Dans la vie de tous les jours, il n’est nul besoin de rendre un culte à l’électricien, il suffit de savoir faire fonctionner son appareillage, après l’avoir correctement relié à la source de l’énergie électrique.

L’ensemble de l’organisme humain, dans son fonctionnement, n’est en fait qu’un jeu de déplacement d’énergies, plus ou moins subtiles, afin de répondre aux demandes et attentes de l’individu utilisant ses différents corps qui, tous, ne sont eux aussi que des aspects spécifiques de l’énergie primordiale, utilisant les chakras comme relais pour permettre à l’ensemble de fonctionner harmonieusement.

L’étude des chakras et de la manière de les utiliser totalement est donc de première importance pour quiconque veut progresser sur la voie spirituelle.

Cela va même au-delà de cette notion de spiritualité, car, par la connaissance parfaite des chakras et de leur « utilisation » en toute conscience, chaque être humain, donc vous aussi, est à même de se créer une vie heureuse et remplie de tous les bienfaits que peut apporter une existence humaine.

Ceci simplement parce que la connaissance apporte toujours la délivrance de la servitude engendrée par les fausses croyances, ou bien par l’ignorance des réalités parce que celles-ci ont été occultées.

Source : Daniel Braibant  

Publié dans:CHAKRAS |on 6 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Les Chakras pour l’évolution spirituelle

UN FORUM http://devantsoi.forumgratuit.org/

Les Chakras pour l'évolution spirituelle dans CHAKRAS hh

 Les chakras ont une importance capitale pour l’évolution spirituelle et la relativité de la perception. Supposons que 7 personnes font un pique-nique par une journée chaude dans un jardin public bondé. Chacun des participants aura une expérience différente du monde, selon l’activité de ses chakras.

 L’exemple est hypothétique, puisque les chakras sont rarement activés séquentiellement. A plupart d’entre nous présentent un mélange où certains chakras sont ouverts, tandis que d’autres sont fermés. Mais pour le propos de notre exemple, ces 7 personnes fictives nous permettront de mieux comprendre comment le système des chakras module la perception.

 Disons que la première personne  vit surtout par l’intermédiaire du 1er chakra, situé près de la base de la colonne vertébrale. Ses préoccupations premières auront surtout trait à la sécurité et à la survie. Malgré le beau temps, cette personne sera anxieuse.  Tous ces gens qui se baladent sont, à ses yeux, une menace potentielle ; cette personne sera très circonspecte avec les inconnus.

 Notre deuxième personne vit surtout au travers du second chakra, situé à environ 4 centimètres au-dessus de la base de la colonne vertébrale. Il sera constamment en quête d’expériences sexuelles nouvelles. S’il ne cherche pas activement quelqu’un avec qui coucher, il sera la proie constante de fantasmes érotiques. Cette personne engagera difficilement la conversation avec un autre membre du groupe, puisqu’elle ne peut s’empêcher de draguer à la ronde.

 Le troisième individu dans notre groupe est bloqué au plexus solaire, situé à l’arrière du creux dans l’estomac. Ses uniques préoccupations sont le statut social et le pouvoir. Si cet individu  entame une conversation, ce sera dans le seul but d’obtenir quelque chose de son interlocuteur (pensez à ces défenseurs d’affaires et ces cocktails).

 Tournons-nous vers la quatrième personne, qui vit dans le chakra du cœur, situé derrière le sternum, au centre de la poitrine. Pour elle, le monde est rempli d’amour ; cet amour n’est pas de nature romantique mais s’approche davantage de ce que les Grecs de l’Antiquité nommaient Agape, l’amour divin.

 Pour cette personne donc, le monde n’est qu’amour. Ce sentiment peut aller d’une vague impression d’interconnexion à une intense compassion universelle. Dans certains cas, ces gens s’absorberont spontanément dans un Sanadhi en raison de l’intensité de leur Bhakti, ou amour divin. L’être qui vit avec le cœur ouvert croit généralement que les autres perçoivent le monde de la même manière que lui. Il sera passablement déconcerté de découvrir qu’il n’en est pas ainsi.

 Le cinquième membre de notre petit groupe se centre pour sa part sur le chakra de la gorge, situé près des cordes vocales. Il sera très craintif et, selon la force de sa volonté, ses créations sont susceptibles de prendre forme assez rapidement. Plusieurs traditions alchimiques affirment que lorsqu’un individu atteint des stades d’évolution très avancés, ses paroles ont le pouvoir de prendre forme instantanément.

 Notre sixième personne est extralucide : elle est douée de pouvoirs intérieurs parce que son 3ème œil est ouvert. Le 3ème œil a cette particularité que le point énergétique pour ce chakra se situe au front, juste au-dessus des yeux. Néanmoins, certains systèmes yogiques placent ce chakra entre les yeux, à 2 centimètres derrières l’arrête du nez. Il est intéressant de noter que dans cette région du cerveau résident la glande pituitaire, régulatrice du système endocrinien, et l’hypothalamus. En tant que centre de traitement des informations du cerveau, l’hypothalamus lui permet de communiquer avec le reste du corps, par l’entremise des voies hypothalamiques. La juxtaposition fortuite de ce centre d’énergie subtile et d’un plexus nerveux si important dans le cerveau est fort intéressante.

 La personne dont le 3ème œil est ouvert perçoit le monde par le filtre de la vision extralucide. Elle verra aisément les auras, les champs énergétiques et ceux qui les entourent. Elle pressentira leurs désirs ou entendra leurs pensées. Dans certains cas, elle sera visionnaire, car elle pressentira les futurs probables de ses proches. Il existe des possibilités, des points d’option, et le clairvoyant peut les pressentir. Mais personne ne peut prédire l’avenir avec certitude, car nous sommes tous doués de libre-arbitre. Et chaque choix influe sur notre destinée.

Pour finir, le septième membre du groupe se centre au chakra du coronal, situé au sommet de la tête. Cet individu voit le monde comme le jeu de maya, le jeu de l’illusion. Même s’il vit dans le monde, il en est détaché. Il est difficile de concevoir son expérience du monde car dans son cas, la conscience se perçoit elle-même.

 Le miroir de la conscience s’oriente vers l’intérieur et le yogi ou la yogini (élève) voit le soi, le grand être qui vit et s’exprime sous une myriade de formes. Cette personne éprouvera de la compassion pour les souffrances d’autrui sans toutefois en être captivée. Elle perçoit le monde comme un jeu d’ombres. Les drames de la vie ne le touchent plus, car elle a pris conscience du marionnettiste et de l’éclairage qui projette les ombres. Ce qui était conçu comme réalité n’est désormais plus perçu ainsi. Ce yogi ou cette yogini a atteint l’éveil.

 En réalité, la situation est beaucoup plus complexe, parce que les chakras sont rarement équilibrés en séquence. De ce fait, il est possible qu’un ou plusieurs chakras soient fortement activés chez une personne, mais que ses motivations psychologiques résident dans un autre chakra.

 Ce phénomène a causé bien des désillusions chez nombre de disciples naïfs d’un maître spirituel. Ils sont attirés par la puissance spirituelle évidente, et peut-être les aptitudes extrasensorielles d’un maître, puis ils découvrent qu’il est assoiffé de pouvoir et manipulateur… Ou alors, il couche avec n’importe qui et ne respecte pas les interdits sexuels. Le conflit du disciple qui doit affronter les avances malvenues d’un maître spirituel peut être dévastateur sur le plan psychologique.

 Le problème, c’est que l’achèvement de pouvoirs spirituels n’est pas forcément lié à une maturité psychologique. Le fait qu’un yogi ou une yogini ait atteint des états avancés de Samadhi (éveil) et de félicité ne signifie pas que ses problèmes psychologiques sont résolus. De ce fait, quelqu’un qui n’a pas résolu les problèmes associés aux trois chakras inférieurs est susceptible de faire mauvais usage de ses pouvoirs spirituels.

 Un « grand maître » peut, par exemple, ne pas avoir résolu son hostilité innée, puisse dieu venir en aide au disciple d’un tel maître, ou une personne peut  être douée de facultés extrasensorielles hautement développées, mais elle aura un besoin non résolu de manipuler les autres. Même si elle présente les indices d’une spiritualité évoluée, elle pourrait subrepticement, ou de manière très flagrante, se servir de ses facultés psychiques pour vous placer sous sa coupe.

 Dans plusieurs de ces cas, la personne n’a pas conscience de ces motifs. D’ailleurs, nos motivations inconscientes causent souvent davantage de tort que celles qui sont conscientes. Voilà pourquoi j’estime que ceux qui s’engagent sur la voie de l’alchimie doivent prendre connaissance de leurs antécédents psychologiques et de leurs motivations.

 

Extrait du Manuscrit de Marie-Madeleine de Tom Kenyon et Judi Sion – p.110 à 114 – éd. Ariane.

Publié dans:CHAKRAS |on 18 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Chakras du corps et gamme chromatique

 

Les trois premiers chakras ou chakras inférieurs.

Chakras du corps et gamme chromatique dans CHAKRAS imagesLe premier est situé à la base de la colonne vertébrale, le deuxième se trouve à 7,23 centimètres plus haut, et le troisième est également à la même distance du précédent. Puis la mesure est universelle, il s’agit de la distance moyenne entre les deux yeux, même si pour vous ce n’est pas exactement le cas. N’oublions pas que c’est là une moyenne par rapport à tous les êtres humains.

 Après le troisième chakra, s’effectue un changement de direction à partir du « mur » (entre le cœur et la gorge) juste au-dessus et que nous appelons également « le demi-ton ». Ce demi-ton est crucial pour l’évolution humaine, et son secret n’est révélé qu’une fois que l’esprit est prêt et a bien maîtrisé ses conditions de vie dans son nouveau monde. Aux yeux de l’esprit incarné dans le corps, ce demi-ton n’est pas évident du tout. En fait, il est très bien camouflé et l’esprit ne peut en devenir conscient qu’au bon moment. Par conséquent, dès que nous découvrons ce demi-ton et le dépassons, l’énergie peut remonter jusqu’au cœur, puis jusqu’à la gorge, la glande pituitaire et la glande pinéale. Parvenu là, elle doit alors faire  face à un deuxième obstacle de même nature que l’on pourrait également appeler un autre « mur » ou un deuxième demi-ton (entre le 8è  et le 13è chakra). Il est situa entre la base du crâne (la région de l’occiput) et la glande pituitaire. Le premier obstacle était parallèle au sol, alors que celui-ci est perpendiculaire. Dès qu’il est possible à l’énergie consciente que nous sommes de dépasser ce deuxième obstacle ou demi-ton, elle parvient jusqu’au huitième et dernier chakra de l’octave. Les hindous l’appellent « le trône de Dieu », car pour eux, c’est le but de toute vie. Il est exactement à une longueur de main au-dessus du sommet du crâne.

 Le huitième chakra n’est que le commencement, ou la première notre, d’une autre octave de chakras localisés au-dessus de la tête. Il y a aussi une octave de chakras sous nos pieds, et c’est de là que nous venons tous, car nous progressons toujours du bas vers le haut.

L’énergie consciente (c’est-à-dire nous-mêmes) peut se déplacer dans le corps de deux manières principales, l’une étant de nature féminine et l’autre, de nature masculine. De plus, l’énergie se déplace toujours en spirale. Quand elle bouge dans le sens inverse des aiguilles d’une montre par rapport au corps, elle est de nature masculine ; quand elle se meut par rapport au corps, elle est de nature masculine ; quand elle se meut dans le sens des aiguilles d’une montre, toujours par rapport au corps qui tiendrai tune montre en main et observerait les aiguilles, la spirale est de nature féminine. Après la naissance, l’esprit humain se concentre d’abord sur le chakra le plus bas de l’épine dorsale. Mais au cours des différents stades de sa vie ici-bas, il sera progressivement influencé par des chakras de plus en plus élevés.

Chaque chakra a ses qualités particulières. Le premier chakra a trait à notre capacité de survivre dans l’environnement de la planète Terre. Le deuxième chakra se rapporte à tout ce qui concerne le sexe. Quant au troisième, il est le siège de la volonté humaine. Pour sa parts, le quatrième renferme l’émotivité ou les qualités de cœur, alors que le cinquième est spécialisé dans la science des sons et que le sixième contient la géométrie sacrée de toute la création en ayant la capacité de la comprendre. Pour finir, le septième chakra renvoie à tout ce qui est de nature spirituelle, alors que le huitième englobe tout ce qui touche à la prochaine dimension d’existence.

Quand un être conscient se rend dans un monde entièrement nouveau pour lui – comme un petit bébé qui arrive sur terre – il n’a qu’une chose en t^te. Il veut d’abord et avant tout survivre et rester la où il est. Toute son attention converge sur sa capacité de survie dans ce nouveau monde, et il fera tout en son pouvoir pour y rester. Le premier chakra est comme des verres de lunette grâce auxquels le nouveau-né interprète sa nouvelle réalité, et toute la concentration dont il est capable est requise simplement pour arriver à rester dans ce nouveau monde.

A partir du moment où sa capacité de survie devient un fait accompli, l’esprit incarné prend conscience d’un autre chakra ou deux. En fait, il y en a deux, mais au début, l’esprit humain aura l’impression de n’en avoir qu’un. Les autres chakras ne sont donc pas apparents à cause du premier « mur » ou demi-ton. Il faudra d’abord qu’il apprenne à maîtriser les chakras inférieurs ; ensuit, sa sagesse innée lui dictera la voie vers une plus grande compréhension des choses.

Lorsqu’on sait qu’on pourra survivre, on désire naturellement entrer en contact avec les gens qui vivent dans la même réalité que soi – c’est là un instinct naturel. Dans le cas d’un petit bébé, celui-ci agira habituellement en  tentant de prendre contact avec sa mère, plus spécialement s’il est nourri au sien, un acte sexuel tout à fait naturel et acceptable. Alors que l’enfant grandit et devient un adolescent, ce besoin de contact avec l’autre prend la forme d’un désir purement sexuel. Nous aspirons tous à un contact physique avec les êtres qui vivent dans le même monde que nous. Dans les autres mondes, ce même désir prend des formes différentes, mais fondamentalement, disons que nous cherchons tous à entrer en contact avec les formes de vie du nouveau monde dans lequel nous venons tout juste de pénétrer. Nous appelons donc le deuxième chakra le chakra sexuel. Une fois que l’enfant réalise qu’il va pouvoir survivre dans ce bas monde, il cherche naturellement à entrer en contact avec les gens qui vivent dans son nouveau monde, et le troisième chakra devient une réalité pour lui. Il veut maintenant apprendre à contrôler et à manipuler cette nouvelle réalité grâce à ce que nous pourrions appeler la force de volonté. A ce point de notre séjour ici-bas, nous voulons savoir comment tout fonctionne et connaître les lois qui régissent notre nouveau monde. Comment nous y prenons-nous ?

Nous passons tout notre temps à essayer de résoudre des dilemmes de nature physique. Grâce à la force de notre volonté nous tentons petit à petit de contrôler le monde physique. Dans les autres mondes, les choses sont assez différentes de la troisième dimension, mais il existe encore une corrélation entre eux.

Les efforts que nous déployons pour comprendre la réalité sont interprétés de nombreuses manière au cours du temps. Lorsqu’on est encore un tout jeune enfant, on traverse une période particulièrement intéressante pendant laquelle on se fait souvent qualifier « d’affreux jojo ». C’est à ce moment de notre vie que nous voulons tout savoir sur notre monde environnant, et tout tester afin de mesurer ce que nous pouvons faire ou non. En effet, à cette période de sa vie l’enfant touche à tout, s’empare de tout, casse tout, lance tout en l’air puis cherche quelque chose d’autre à disséquer. Autrement dit, il fait tout le contraire de ce qu’il doit faire. Un tel enfant continuera dans une voie tant qu’il ne sera pas satisfait de sa compréhension du monde physique.

Lorsqu’on est encore un petit bébé, on ne sait absolument pas qu’un obstacle nous empêche d’accéder aux quatre autres chakras. On est inconscient du fait qu’on devra apprendre beaucoup d’autres leçons dans le futur et qu’elles auront trait à d’autres chakras que les trois premiers. En somme, tout est en train de changer rapidement à ce sujet également, car notre mère la Terre se réveille de son long sommeil, tout comme ses enfants.

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie -  Tome 1 – de Drunvalo Melchizédek 

Publié dans:CHAKRAS |on 4 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Respirations Mer-Ka-Bah

 

LES 17 PREMIÈRES RESPIRATIONS DE LA MERKABAH

 

Rejoignez le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/ 

 

Respirations Mer-Ka-Bah dans ASCENSION merkabaCommencez par vous relaxer et à tendre au maximum vers un état d’amour inconditionnel. Il est important de bien se tenir droit afin d’optimaliser la circulation de l’énergie. Pour les six premières respirations, vous allez faire ce que l’on appelle un «mudra». À cette fin, posez vos mains de manière à avoir les paumes intérieures dirigées vers le haut. Détendez vos doigts, et faites attention qu’ils ne se touchent pas les uns les autres. Pour les six premières respirations, visualisez votre corps entouré de deux tétraèdres imbriqués (pyramides à quatre faces).

 À L’inspire, on visualise un tétraèdre dont le sommet se situe à la distance d’une main au-dessus de notre crâne, et dont la base nous passe au niveau des genoux. L’un de ses côtés est dirigé devant nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité masculine, et derrière nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité féminine.

 Le tétraèdre pointé vers le haut est le tétraèdre masculin.

 À l’expire, on visualise un tétraèdre dont le sommet est orienté vers le bas, en dessous de nos pieds. Sa base passe à hauteur du plexus solaire (poitrine). L’un de ses côtés est dirigé derrière nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité masculine, et devant nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité féminine. Le tétraèdre pointé vers le bas est le tétraèdre féminin.

Lorsque vous vous asseyez en lotus, le tétraèdre dirigé vers le haut englobe tout votre corps.

1 – Positionnez vos mains pour le premier mudra. Joignez légèrement vos pouces et vos index. Fermez les yeux. Inspirez profondément à la manière des Yogis (d’abord par le ventre, ensuite par le diaphragme, et finalement par la cage thoracique) durant huit secondes.

Visualisez la pyramide qui se remplit d’une lumière blanche qui remplit tout votre corps.

Ensuite, sans interruption, dans le même rythme, expirez yogiquement (d’abord par le ventre, ensuite par le diaphragme, et finalement par la cage thoracique) durant huit secondes et visualisez le tétraèdre pointé vers le bas qui se remplit d’une lumière blanche. Ensuite, retenez votre respiration pendant cinq secondes et détendez-vous. Croisez vos yeux (louchez), dirigez votre regard vers le haut, et rabattez-le vers le bas le plus vite possible.

Simultanément au rabattement, visualisez l’énergie blanche qui sort de l’apex (la pointe) du tétraèdre dirigé vers le bas, qui jaillit dans la Terre.

 Lors de l’expulsion de l’énergie, vous êtes, sensé ressentir une sorte de frémissement électrique qui parcourt votre colonne vertébrale. Il s’agit d’une sorte de nettoyage de votre système énergétique lié au mudra que vous venez de créer (contact du pouce et d’un des autres doigts). Une fois que vous avez ressenti cette «vague de frisson», passez à la respiration suivante. Toutefois, je tiens à préciser qu’il n’est pas évident de ressentir ce «nettoyage» au début. Personnellement, je passe à la respiration suivante, même si je ne le ressens pas.

 2 – Pour cette deuxième respiration, tout est identique à la première excepté que vous changez de mudra avant de commencer à inspirer. Vous touchez légèrement vos pouces et vos majeurs.

 3 – Identique. Léger contact entre les pouces et les annulaires.

 4 – Identique. Léger contact entre les pouces et les auriculaires.

 5 – Identique. Retour au léger contact entre les pouces et les index de la première respiration.

6 – Identique. Retour au léger contact entre les pouces et les majeurs de la deuxième respiration.

 7 – Oubliez les deux tétraèdres et visualisez le canal pranique qui traverse votre corps. Le mudra utilisé sera le même pour les sept respirations suivantes. Il connecte vos pouces avec vos majeurs et vos index. Durant l’inspiration de huit secondes, visualisez le tube pranique se remplissant d’une lumière blanche simultanément par le haut et par le bas. L’énergie provenant des deux sources se rejoint au nombril (3ième Chakra). Imaginez une boule de lumière blanche d’une grosseur comparable à un pamplemousse. Elle va grossir rapidement jusqu’à atteindre, à la fin de l’expir, un diamètre égal à la hauteur du livre que vous avez entre les mains. L’expire dure également huit secondes. Il n’est plus nécessaire de retenir votre respiration entre l’expire et L’inspire, ni de ressentir la «vague de frissons électriques».

8 – Identique à la 7ième respiration. À la fin de l’expiration, la boule de lumière autour du nombril atteint sa taille maximum (semblable à une balle de volley-ball). Cette taille varie selon les personnes. Pour connaître la taille de la vôtre, prenez la distance entre le bout de votre doigt le plus long, et votre poignet.

9 – La boule de lumière garde la même taille, mais devient de plus en plus lumineuse.

10 – Votre boule reçoit tellement d’énergie qu’elle devient de plus en plus dorée durant l’inspiration. Commencez à expirer en laissant juste s’échapper un peu d’air entre vos lèvres par un souffle puissant. Ce jet d’air va agrandir la boule jusqu’à englober tout votre corps. Paradoxalement, il est important de réaliser que la petite boule centrée sur le nombril est toujours là. Elle est en fait plus brillante que la boule de Leonardo.

11 – Comme nous l’avons fait pour la petite boule, nous remplissons la grande boule d’une énergie de plus en plus lumineuse.

12 – Identique à la respiration 11.

13 – Identique à la respiration 11.

 14 – Cette 14ième respiration va nous permettre de passer de la troisième dimension à la quatrième dimension. Durant les 13 respirations précédentes, notre boule d’énergie était centrée sur le 3ième Chakra qui nous lie à la 3ième dimension. Si nous désirons nous ancrer dans cette dimension, il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’à la 14ième respiration. Comme nous désirons nous habituer progressivement à passer à la quatrième dimension (la dimension Christique), il ne nous reste plus qu’à centrer cette boule d’amour sur notre quatrième Chakra. Celui du Coeur. Pour ce faire, nous commençons par modifier complètement la position de nos mains. Vous trouverez de nombreuses représentations du Bouddha dans cette position. Vos mains sont l’une sur l’autre en dessous de votre nombril, les paumes dirigées vers le haut. Pour les êtres à prédominance masculine, vous placerez votre main gauche dans votre main droite, avec vos pouces qui se touchent légèrement. Pour les êtres à prédominance féminine, vous placerez votre main droite dans votre main gauche avec vos pouces qui se touchent légèrement. Au début de l’inspiration de huit secondes, déplacez le point de rencontre de l’énergie venant du haut et de celle venant du bas. Le nouveau point de rencontre se situe… au Chakra du coeur. Sentez votre tube qui capte cette énergie venant du bas et celle venant du haut. Ces énergies, cosmique et tellurique, se rencontrent au niveau du coeur. Le plus souvent possible dans vos journées, visualisez ce tube et ce flot incessant. Ce flot est à proprement parler votre lien à votre vie éternelle.

15 – Au moment de l’inspiration pensez le code «Vitesse égale». Visualisez vos deux double tétraèdres tournent à une vitesse égale l’un par rapport à l’autre. Ne vous inquiétez pas si ce qui suit fait un peu mode d’emploi pour «vaisseau spatial». En, fait c’est exactement le cas, vu que vous êtes en train d’activer votre Merkabah qui est un véhicule qui permet de voyager dans l’EspaceTemps. Votre corps sait très bien ce que vous êtes en train de faire. Il connaît la Merkabah, vu qu’il s’agit de sa nature profonde. Les codes que vous allez lui donner sont là pour le guider afin qu’il sache quelle Merkabah vous désirez utiliser. À l’expiration, créez une petite ouverture entre vos lèvres, comme vous l’avez fait pour la lOième respiration. Expirez de la même manière avec une certaine force et ressentez les deux doubles tétraèdres qui tournent autour de vous.

Ce deuxième petit jet d’air au travers de vos lèvres est en quelque sorte une manière de mettre le moteur de votre Merkabah en marche.

16 – Au moment de l’inspiration pensez le code «34/21». Cela signifie que votre double tétraèdre masculin fera 34 tours pendant que votre double tétraèdre féminin en fera 21. À l’expiration créez à nouveau un petit trou entre vos lèvres et soufflez avec un max. de pression. Ce souffle va accélérer votre vitesse et stabiliser votre Merkabah qui prendra de plus en plus la forme suivante : un disque plat d’un diamètre de plus ou moins 19 mètres.

Cela ressemble étrangement à l’image que beaucoup se font des soucoupes volantes.

Lorsque l’on est en position de Lotus, on est assis dessus. Il touche la base de notre colonne vertébrale.

17 – Au moment de l’inspiration pensez le code «9/10». Cela signifie que votre double tétraèdre masculin fera 10 tours pendant que votre double tétraèdre féminin en fera 9. Vous harmonisez ici la vitesse de votre Merkabah avec celle de l’électron qui tourne autour du noyau de vos cellules. À l’expiration, créez à nouveau un petit trou entre vos lèvres et soufflez avec un max de pression. Ce souffle va accélérer votre vitesse et stabiliser votre Merkabah.

18 – La 18ième respiration vous sera communiquée en temps opportun. 

 Si votre moi supérieur sent qu’il est juste qu’il en soit ainsi, il vous la communiquera. Vous pouvez la trouver facilement sur Internet, mais soyez bien conscient encore une fois, que cette respiration vous fera littéralement disparaître de cette dimension.

Ensuite, relaxez-vous, et retrouvez petit à petit votre souffle habituel. Restez une dizaine de minutes dans cet Amour Inconditionnel. Faites bien attention à vos pensées. N’oubliez pas que dans la quatrième dimension, vos pensées se matérialisent instantanément. N’oubliez pas non plus que la Merkabah ne fonctionne réellement que si l’on ressent de l’Amour Inconditionnel d’une manière relativement sincère.

 Une Merkabab dure plus ou moins 10 minutes et crée autour de vous un champ électromagnétique très puissant pouvant durer jusqu’à 48 heures.

 En le faisant au moins une fois toutes les 24 heures, vous pouvez être sûr de la maintenir «vivante» à chaque instant. Après votre méditation, vous pouvez vous atteler à vos activités quotidiennes, bien qu’il puisse être aussi très intéressant de rester en méditation. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que toutes vos pensées et vos visualisations sont renforcées. Soyez-en conscient !

 Si vous n’avez pas envie de faire des respirations qui durent plus ou moins huit secondes, cela ne pose aucun problème. Ce qui compte, c’est qu’elles soient d’une durée plus ou moins égale. Personnellement, je pratique une Merkabah avec mes petits changements personnels. Il me semble que nous sommes tous différents, et si après avoir testé cette Merkabah pendant un certains temps vous y effectuez des petits changements, just let it be. (laissez faire !) Juste pour vous donner un exemple, je ne ferme pas les yeux lors de la méditation.

 Par contre un point très important, c’est que le double tétraèdre féminin (intérieur) ne tourne jamais plus vite que le double tétraèdre masculin. Si vous faites cela régulièrement, cela peut vous tuer physiquement à petit feu.

 Je ne peux que vous conseiller le livre de Drunvalo Melchizedek

————————–

L’ Ancien Secret de la Fleur de Vie aux éditions Ariane qui vous en apprendra beaucoup plus sur le sujet.

Cette méditation est tiré du livre  » Les dernière pièces du Puzzle ou Objectif 2012″

De Claude Traks aux éditions CommuniCare, Collection 2012 Source: http://www.ascensionplanetaire.com/ 

Publié dans:ASCENSION, CHAKRAS, MER-KA-BA |on 1 juin, 2013 |Pas de commentaires »

Les chakras ou l’anatomie invisible de l’être humain

 

Par Christine et Michel Soenser

L’être humain est formé de plusieurs enveloppes subtiles qui l’entourent et s’interpénètrent de façon constante. 

Les trois principales sur lesquelles nous pouvons œuvrer sont : 
  L’enveloppe -ou aura- éthérique (intimement liée au corps physique). 
  L’enveloppe -ou aura- astrale. 
  L’enveloppe -ou aura- mentale. 

VENEZ ME REJOINDRE SUR LE FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Les chakras ou l’anatomie invisible de l’être humain dans CHAKRAS chakras-223x300

La vie et la conscience pénètrent dans le corps par sept courants d’énergie sonore et lumineuse. Ces sept courants ont leurs points de contact dans la tête et la colonne vertébrale de l’être humain et c’est par leurs rayonnements et par leurs vibrations qu’ils donnent naissance aux sept chakras principaux qui ressemblent à des tourbillons. Ces chakras sont activés sans cesse par l’énergie cosmique dont la fonction est d’entretenir et maintenir la vie et permettre l’expression de la conscience. 

Ces centres d’énergie étaient la première manifestation de l’énergie astrale dans la forme humaine. C’est à partir de ces centres qu’ont été construits les premières cellules nerveuses, le système nerveux et les organes. 

Les chakras sont des organes subtils, des centres d’échanges et des portes de communication avec le cosmos. _ Ils représentent également différents niveaux de conscience. 

Ils sont constitués d’éléments subtils, invisibles à l’œil physique. Chaque aura, éthérique, astrale ou mentale possède ses propres chakras.

Les chakras éthériques sont les intermédiaires entre le corps physique et les auras plus subtiles et alimentent les organes en énergie.

  Les chakras astraux sont logés dans l’aura astrale, ils sont constitués de matière plus subtile que les chakras éthérique. C’est leur stimulation qui permet à l’être de prendre conscience de l’existence des mondes invisibles ainsi que des énergies qui circulent constamment en lui et autour de lui et par là-même devenir ce que l’on appelle un « médium ». 

  Les chakras mentaux sont logés dans l’aura mentale. Ils sont constitués d’une essence encore plus fine et plus éthérée que les chakras éthériques et astraux. Ils sont d’une dimension différente, la dimension du principe intelligent dans l’homme. 
Les chakras sont séparés les uns des autres par une sorte de trame de tissus en matière subtile et éthérique très fine et très serrée. Ces barrières de protections sont plus particulièrement renforcées à certains carrefours énergétiques importants où ils constituent des portes difficiles à franchir, on les trouve au premier, quatrième et sixième chakra. Ces portes existent dans le dessein de séparer les mondes invisibles des mondes visibles pour que la vie de chaque plan ne vienne interférer de façon inappropriée dans un autre plan.

Connaître et oeuvrer sur les chakras fait partie intégrante de la compréhension de l’être humain.

Chacun de ces chakras est relié à différentes énergies ou symboles qui peuvent être : 
Un nom, un nombre, une couleur, un mantra, une forme, une huile essentielle, un animal, une glande, un ange, un élément, un principe, une planète, un sens (physique), la partie du corps qu’il alimente, etc… .

Ces centres d’énergies peuvent être en hypo ou hyperactivité ce qui peut engendrer des dysfonctionnements, dans un premier temps, psychologiques et éventuellement physiques.

Publié dans:CHAKRAS, ENERGIES |on 28 mai, 2013 |Pas de commentaires »

L’arbre et le Cercle

L’arbre et le cercle
Joycelyn Campbell
(Traduction par Fabien Chabreuil)

L'arbre et le Cercle dans CHAKRAS 008-225x300

Dans le livre de Joseph Niehardt, Black Elk Speaks, le grand chaman Lakota décrit sa vision : « J’étais debout sur la plus haute des montagnes et tout autour de moi, était le cercle complet du monde. Et tandis que je me tenais là, j’ai vu plus que je ne peux le dire et j’ai compris plus que je n’ai vu ; car je voyais en esprit les formes de toutes les choses et la forme de toutes les formes qui doivent vivre ensemble comme un être unique. Et j’ai vu que le cercle sacré de mon peuple était un des cercles qui constituaient un cercle grand comme la lumière du jour et celles des étoiles et au centre duquel poussait un puissant arbre en fleurs pour protéger tous les enfants d’une mère et d’un père uniques. Et j’ai vu que tout ceci était sacré. »

Etre sacré signifie être entier ou salutaire, sain ou curatif, saint ou béni. Depuis les temps les plus reculés, partout sur la terre, les hommes se sont réunis en cercle. Le cercle est le symbole universel de la complétude aussi bien dans les religions que dans le monde séculier. Il est visible dans le symbole chinois du Yin et du Yang, dans la Roue tibétaine de la vie et de la mort, dans la Roue celtique de l’année, dans les mandalas et dans les roues de médecines et même dans la Table Ronde du roi Arthur. Les chakras sont représentés comme des disques ou des roues d’énergie et le symbole de l’Ennéagramme est enclos dans un cercle. Cet aspect du symbole de l’Ennéagramme est particulièrement remarquable. Le concept de neuf types séparés peut être véhiculé de manière appropriée par les deux autres parties du symbole, le triangle et l’hexagone. Nous avons parfois tendance à insister sur les types et à les détailler en composants de plus en plus petits. Mais leur positionnement sur un cercle, le symbole de l’unité, nous rappelle que les neuf types font partie d’un tout.

L’arbre est un autre symbole très ancien ; il représente la croissance et la progression. Un arbre est planté dans le sol, mais ses branches s’étendent vers le haut, vers les cieux. Partout dans le monde, les arbres jouent un rôle majeur dans de nombreux mythes comme dans l’histoire égyptienne d’Osiris, dans celle d’Apollon en Grèce ou dans la mythologie nordique qui dépeint le monde comme constitué de trois niveaux reliés par Yggdrasill, l’arbre cosmique. Bouddha est dit avoir atteint l’illumination sous l’arbre Bô et la Bible nous raconte l’histoire de l’Arbre de la connaissance (du bien et du mal) et de l’Arbre de vie.

Le symbolisme de l’arbre peut prendre d’autres formes, comme celle de l’échelle. Dans Une brève histoire de tout, Ken Wilber utilise la métaphore de l’échelle, du grimpeur et du point de vue pour décrire les étapes de la croissance et du développement. Quand nous grimpons sur un barreau de l’échelle, nous nous désidentifions du point de vue que nous avions du barreau précédent et nous identifions au point de vue que nous avons du barreau actuel. Pourtant, chaque nouveau barreau « repose » sur les précédents et les inclut. Bien que notre vision ait monté d’un niveau, elle est soutenue par tous les niveaux inférieurs.

Les sept chakras principaux, qui sont part d’un réseau plus vaste d’énergie subtile, sont représentés comme montant de la base de la colonne vertébrale au sommet de la tête, la colonne vertébrale représentant le symbolisme vertical de la progression et de la croissance. Des tentatives ont été faites pour trouver une correspondance biunivoque entre les chakras et les types de l’Ennéagramme, mais elles ne fonctionnent pas car un des symbolismes est vertical et l’autre horizontal. Même s’ils se recoupent, ils ne correspondent pas un à un.

Comprendre l’intersection entre les chakras et l’Ennéagramme, l’arbre et le cercle, améliore et clarifie les fonctions des trois centres d’intelligence et donne une image plus claire et plus brillante du chemin de transformation. J’ai passé des années à combiner le travail avec l’Ennéagramme et celui sur les chakras et mon expérience me fait percevoir ces deux merveilleux systèmes comme complémentaires.

On pense généralement que les chakras font partie de l’hindouisme, mais en fait on les trouve dans le monde entier. Ils font partie de la spiritualité égyptienne et de celle des amérindiens et sont décrit dans le plus vieux mythe connu, l’histoire sumérienne de la descente de la déesse Innana dans le monde souterrain. La guérisseuse intuitive Carolyn Myss (Anatomie de l’Esprit) voit une relation entre les chakras et à la fois les sept sacrements chrétiens et la Kabbale.

Ces roues distinctes d’énergie ou de lumière sont reliées les unes aux autres par trois circuits. Le circuit central, la sushumna, correspond à un méridien majeur en acupuncture. Les deux autres, ida et pingala émergent du premier chakra et vont vers le haut en une sorte de double spirale passant par les autres chakras, jusqu’à ce qu’ils atteignent le sixième chakras où ils se réunissent pour former un seul courant. Le symbole de la médecine, le caducée, illustre cette spirale par deux serpents entrelacés autour d’une baguette ailée. L’ida et la pingala représentent les aspects mâle et femelle de l’énergie subtile nommée kundalini. La kundalini, connue aussi sous les noms de pranachi, ou force de vie, est symbolisée par un serpent endormi enroulé à la base de la colonne vertébrale, à l’emplacement du premier chakra, jusqu’à ce qu’il soit réveillé et commence son ascension. (Cette approche est en accord avec l’affirmation de Gurdjieff selon laquelle l’homme ordinaire est endormi et seul un effort intentionnel et habile peut le réveiller.)

En travaillant sur les sept chakras, le but est de les ouvrir tous et de les équilibrer. Un déséquilibre, excès ou déficience, dans un quelconque des chakras affecte le fonctionnement de tout le reste. De même, en travaillant avec l’Ennéagramme, le but est d’équilibrer les trois centres d’intelligence. Les trois centres de l’Ennéagramme ont à la fois des aspects et des fonctions inférieures et supérieures alors que le système des chakras est constitué de trois chakras inférieurs et de trois chakras supérieurs avec un pont entre eux.

Le premier chakra (Mulhadara) et le cinquième (Vishudda) semblent correspondre au centre instinctif : le premier chakra représente le fonctionnement inférieur [survie physique, obtenir de l'environnement ce dont nous avons besoin, action et réaction], alors que le cinquième représente le fonctionnement supérieur [expression authentique de soi, contribution à l'environnement, créativité].

Le deuxième chakra (Svadisthana) et le sixième (Ajna) semblent correspondre au centre émotionnel : le deuxième chakra représente le fonctionnement inférieur [émotion, sensualité et sexualité, empathie, relations interpersonnelles], alors que le sixième représente le fonctionnement supérieur [intuition, discernement, imagination, le monde des rêves, des symboles et des archétypes].
Le troisième chakra (Manipura) et le septième (Sahasrara) semblent correspondre au centre mental : le troisième chakra représente le fonctionnement inférieur [volonté, pouvoir, estime de soi, logique, rationalité et raison], alors que le septième représente le fonctionnement supérieur [sagesse, conscience, éveil, transformation et transcendance].

Le quatrième chakra (Anahata) est un pont entre les chakras inférieurs et supérieurs et ne correspond pas directement à un des trois centres. C’est le chakra du coeur (ou centre) et le siège de la compassion, de l’acceptation de soi et de l’amour inconditionnel. C’est aussi l’emplacement de l’Observateur Intérieur qui nous donne la possibilité de voir et de nous désidentifier de notre Soi compulsif tout autant que le désir de nous reconnecter à notre essence.

Pour « voir » neuf types séparés, nous devons regarder à travers la lentille de la dualité. Chacun des trois centres d’intelligence de l’Ennéagramme est relié à un chakra duel et à un chakra non-duel. La dualité nous informe sur notre existence quotidienne ; la dualité « éveillée » est la prise de conscience que ces paires apparentes d’opposés ne sont que la réflexion l’un de l’autre et que la vérité est quelque part entre le jeu de la lumière et de l’obscurité, de vous et de moi, de ceci et de cela.

Au premier chakra, « tout est un », ce qui signifie que la dualité, en tant que telle, n’existe pas. Dans Creating Mandalas, Susanne F. Fincher dit : « Psychologiquement parlant, nous avons tous eu l’expérience de l’unité quand nous étions enfants. Avant que notre identité ne se sépare du monde de l’expérience, tout était un. Quand la personne avance en âge, les fonctions de pensée, d’émotion, de sensation et d’intuition se différencient et deviennent accessibles à la conscience. » La dualité et la polarité apparaissent quand l’énergie kundalini se sépare en deux flux, l’ida (femelle) et le pingala (mâle), au niveau du deuxième chakra ; cette division fournit les bases de notre rencontre avec l’autre. Sans polarité, notre reproduction serait asexuée et aboutirait à la production de clones (sans différentiation). Dans les termes du centre émotionnel, la dualité fournit les bases de notre quête d’identité, qui est au cœur des types 23 et 4. Sans autre à qui se comparer, il ne peut pas y avoir de « Je ».

Au troisième chakra, la dualité est tout aussi essentielle. Sans elle, des disciplines comme la philosophie, les mathématiques et la physique, n’existeraient pas. La dualité fournit le soit/soit, la cause/effet et le si/alors qui sont le fondement du raisonnement linéaire rationnel. L’esprit rationnel explique, analyse, classe en catégories, conceptualise et comprend. Il a aussi tendance à essayer de réduire les choses à leur plus petit commun dénominateur pour alléger la peur et l’anxiété, ce qui est l’objectif des types 56 et 7. Cette hyper-simplification est utile, mais si on s’appuie exclusivement sur elle, elle peut nous poser (et nous a déjà posé) de graves problèmes.

Au quatrième chakra, nous développons l’Observateur Intérieur, en devenant capable de nous voir distinct de notre corps, de nos actions, de nos émotions et de nos pensées. C’est la dualité qui nous permet cela et c’est une bénédiction ; sinon, nous serions coincés dans nos attachements et nos compulsions, sans espoir d’en sortir.

Au cinquième chakra, la dualité rend la créativité possible par la tension entre les opposés, connue aussi sous le nom de tension structurelle. Tous les artistes en font usage et tout art est conçu dans ce cadre. Cependant, quand elle n’est pas utilisée créativement, cette tension des opposés dégénère en un conflit structurel, fondement de la résistance qui est à la base du fonctionnement des types 89 et 1. La dualité est aussi un facteur de communication, dans la mesure où celle-ci nous demande de participer à la fois en parlant et en écoutant.

Au sixième chakra, l’ida et le pingala fusionnent et deviennent un à nouveau. Nous sommes alors libérés de la pensée soit/soit, blanc/noir et nous reconnaissons que la vraie nature de l’univers est non-duelle. Quand nous sommes délivrés du fait de sans cesse peser et mesurer, être en accord et en désaccord, évaluer, trier et mesurer, nous sommes capable d’apercevoir un monde qui est interconnecté, inclusif plutôt qu’exclusif, entier plutôt que fragmenté. Nous pouvons aisément entrer dans la réalité des archétypes, des mythes, des rêves et des symboles et y apprendre. Nous commençons à voir les schémas qui sous-tendent le chaos apparent du monde et à découvrir que l’intuition et la synchronicité, par exemple, sont la norme plutôt que l’exception.

C’est depuis la perspective de la non-dualité qu’au septième chakra, nous nous éveillons à la connaissance de qui nous sommes. C’est l’essence et l’alchimie de la transformation. C’est une question d’expérience directe de reconnexion à la source plutôt qu’une compréhension intellectuelle.

Les chakras sont universels en ce sens que chacun de nous doit parcourir le même chemin vertical pour ouvrir et équilibrer les sept centres d’énergie. Selon notre type dans l’Ennéagramme, nous trouverons certaines étapes du voyage plus faciles que d’autres. Pourtant, aucun chakra n’est plus important que les autres. Si nous n’avons pas des fondations solides dans les trois chakras inférieurs, nous n’aurons pas les bases nécessaires au développement des chakras supérieurs. Comme le disait Abraham Maslow, « la part élevée de l’homme repose sur sa part inférieure. » Il en est de même avec l’Ennéagramme ; si nous ne pouvons pas équilibrer les niveaux inférieurs des centres, nous aurons des difficultés à contacter leurs aspects supérieurs. Le résultat est un accent mis sur nos différences plutôt que sur notre interconnexion et sur l’unité dans la diversité et il se reflète dans le monde autour de nous.

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

__________

Joycelyn Campbell anime des cours et des ateliers sur l’Ennéagramme, la créativité et changement, après avoir exercé une fonction de conseil auprès de consommateurs de drogues. Elle a une expérience considérable du travail avec des individus et avec des groupes en utilisant l’Ennéagramme, les chakras, l’écriture, l’art-thérapie, la méditation, la visualisation, la mythologie et le travail sur les rêves. Elle a co-développé ENNEA-JOURNALING : Writing for Transformation avec Elizabeth Libbey et publie une lettre d’informations trimestrielle, Soul Cycling. Joycelyn peut être jointe à soulcycles@aol.com.

Les Chakras

 Les Chakras dans CHAKRAS chakras-animes-1

Ce sont des centres d’énergie qui gèrent notre corps et nous maintiennent en bonnes conditions physiques et mentales. Les principaux Chakras se comptent au nombre de sept :

1er : Racine, 2ème : Sacré ou vital, 3ème : Plexus solaire ou Lotus aux milles pétales, 4ème : Coeur ou cardiaque, 5ème : Gorge ou laryngé, 6ème : Front ou Troisième oeil et 7ème : La couronne.

Ces chakras agissent par le système endocrinien et le système nerveux. Nous sommes donc soumis à subir des variations physiques selon notre état de conscience.

Chaque Chakra joue un rôle essentiel à notre bien-être. L’ensemble assure le bon fonctionnement de cette merveilleuse machine qui est le corps humain.

Chez l’homme, les Chakras tournent en permanence dans le sens des aiguilles d’une montre et chez la femme dans le sens contraire…

Consulter le sitehttp://www.minerauxtherapie.com/amethyste.php

Publié dans:CHAKRAS |on 5 février, 2013 |Pas de commentaires »

Chakras

 

 L’harmonie des différents corps entre eux est un des éléments à respecter pour votre révolution.  Elle favorise l’unicité de l’être, une force directionnelle par la convergence des intentions.

 Cette révolution est souvent enclenchée quand le sixième corps commence à se manifester.  C’est la compréhension des mécanismes fondamentaux qui fait germer l’idée qu’il est possible d’accélérer le processus évolutif.  La stimulation des chakras primordiaux amène leur ouverture sur les différents corps et leur univers correspondant.  Ces chakras impliquent aussi l’ouverture de canaux vous reliant à vos multiples vies.  Ils peuvent être aussi un pont en permanence avec des entités supérieures.

 Plus les chakras se chargent d’énergie et d’intensité vibratoire, plus se développe un réseau de rayons complexes.  Ces rayons vous permettent d’être en contact, comme une araignée au centre de sa toile, à un vaste espace sensible.  Les méridiens, les courants d’énergie qui sillonnent tout votre corps physique sont une manifestation à petite échelle de courants toujours plus vastes à toutes les échelles de grandeur qui vont de vos autres corps jusqu’à englober l’univers entier.  C’est la compréhension du fonctionnement de ces courants qui permet des communications et des voyages instantanés d’un bout à l’autre de l’univers.

Extraits du livre NAJA L’ILLUMINÉ -  PREMIER PORTRAIT  À L’ORIGINE DE TOUT CANALISÉ PAR

                     COLIN CHABOT – retrouvez les écrits en son entier ici : http://www.music-close-to-silence.net/a_lorigine_de_tout.pdf

Publié dans:CHAKRAS |on 8 juillet, 2012 |Pas de commentaires »

Autres chakras importants

Il y a 12 chakras (7 à l’intérieur du corps et 5 à l’extérieur). Ils sont associés aux 12 spirales de l’ADN et aux 12 corps célestes composant le système solaire. 

Autres chakras importants dans CHAKRAS ateliers_chakrasChakra splénique (chakra de la rate) : sert à capter et à diffuser la vitalité qui nous vient du soleil. 
Centre d’énergie nerveuse (environ 1 main sous la poitrine) : ce n’est pas un chakra. Mais un point utile à travailler car c’est un nœud nerveux. 

1er chakra (près du coccyx) est sensible aux influences lunaires. 
2è chakra (dans le dos) : peut soigner les maladies rhumatismales. 
3è chakra (lombaire) : est en correspondance avec les ondes émises par la substance matérielle de la planète Vénus. 
4è chakra : fonctions du toucher. 
5è chakra : bouches, déglutition, parole. Reçoit et emmagasine l’éther par l’intermédiaire du sixième chakra. 
6è : porte de l’esprit. 
7é : siège de la conscience christique qui sommeille en tout individu. 

Le 8ème chakra est situé généralement environ 30 cm au-dessus de la tête. 
Le 9ème chakra est généralement à plus ou moins 1 mètre du corps mais s’éloignera dans l’atmosphère au cours de la formation de la neuvième spirale d’ADN. 

Il correspondra au chakra de la Terre. 
Lorsqu’ils seront développés : 
Le 10ème sera situé dans le système solaire. 
Le 11ème sera situé dans le système galactique. 
Le 12ème sera situé dans l’univers. 

Je me suis largement inspirée des écrits de mes pairs mais j’ai mis toute mon âme, mon cœur, ma sueur, afin de vous faire partager mon idéologie, ma culture, mon savoir avec des mots qui me ressemble comme une goutte d’eau. Toutefois, il est des dires qui jaillissent dans la bouche des hommes qui demeurent inchangés et invariables, comme par exemple le simple mot je t’aime.

http://www.vaneytherapies.ch/chakras.html

Publié dans:CHAKRAS |on 3 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Chakras, nos antennes

Pour donner une image simplifiée et pratique, on peut dire que les chakras sont en quelque sorte des « antennes » mettant le corps humain en contact avec tout ce qui l’entoure, et principalement avec les énergies vitales venant du cosmos et de la terre. Ils se présentent comme des « roues d’énergie » (c’est la traduction du terme « chakra »), ayant vaguement la forme d’un entonnoir, et sont partie intégrante de la totalité du système énergétique constituant l’être humain.

Les chakras peuvent se définir comme étant des centres d’énergie vitale constitués d’éléments subtils ou comme des centres de forces psychiques représentant des niveaux de conscience spécifiques. Ces centres ont la propriété de transformer et de redistribuer l’énergie qui les traverse. En sanscrit, chakra signifie roue. Roue du destin et des réincarnations. En médecine tantrique, les chakras sont en étroite relation avec les corps subtils dont les trois principaux sont : le corps éthérique, le corps émotionnel ou « corps astral » et le corps mental. Ils agissent sur les plans physique et psychique.

Chakras, nos antennes dans CHAKRAS 299075258330198446813120371212997067481002587n3tiPoints essentiels du système énergétique humain, les chakras reçoivent, transforment et distribuent les différentes sortes « d’énergies » et « d’informations » (au sens large du terme), qui nous parviennent soit directement du cosmos, soit de notre environnement immédiat. Les chakras transforment ensuite ces énergies en fréquences nécessaires aux divers plans du corps physique ou des corps subtils, afin de les maintenir ou de les développer : la jonction entre les chakras et les différents corps s’effectue à travers les canaux énergétiques (Ida, Pingal, Sushumna, et les quelques milliers de canaux secondaires).

Dans le même temps, les chakras émettent et irradient énergie et informations autour d’eux. Ainsi, grâce à ce système énergétique, l’homme est en communication constante avec les forces actives situées à tous les niveaux de son environnement, de l’univers et des sources de la création.

Habituellement, ils sont au nombre de sept principaux. L’être humain en possède d’autres, importants ou secondaires que l’on appelle les marmas. Des chakras importants se trouvent dans la paume des mains, aux extrémités des doigts, sous la plante des pieds et sur certains points importants comme les coudes ou les genoux.

Voir la liste ici : http://www.vaneytherapies.ch/chakras.html

Publié dans:CHAKRAS |on 2 mai, 2012 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3