Archive pour la catégorie 'ASTROLOGIE'

Mercure

Sa révolution est de 88 jours. Le mouvement apparent de cette toute petite planète est en moyenne de un degré par jour, comme le Soleil. Il ne s’écarte jamais de plus de deux signes du Soleil.

Son élément est la Terre, il est froid et sec; il maîtrise la Vierge et les Gémeaux et est en exaltation dans la Vierge; il est en analogie avec les bras, les mains, le système nerveux.

Il représente les commerçants, les avocats, les messagers; l’âge de Mercure va de 12 ans à 18 ans environ.

Tempérament : Nerveux

Caractérologie : Emotif, non-Actif, Primaire ou bien non-Emotif, Actif, Primaire. C’est un Nerveux ou un Nerveux Sanguin.

 Mercure vue par la sonde MESSENGER,le 14 janvier 2008.   Mercure vue par la sonde MESSENGER, le 14 janvier 2008

Il concerne les capacités intellectuelles du sujet, sa façon de raisonner, de comprendre et aussi d’apprendre. C’est la planète de la communication , des échanges (Mercure est le messager des Dieux dans la mythologie), des activités intellectuelles.

Elle donne un côté nerveux et vif au sujet s’il est dominant mais peut aussi rendre malhonnête, dispersé, insensible. Il favorise donc le côté cérébral, la raison au détriment des sentiments, de la sensibilité.

Contrairement à la Lune et au Soleil, il ne possède pas de valeur masculine ni féminine, il est neutre, il est au service du Soleil dans le thème donc l’intellect est au service du moi, de la volonté du sujet.

En tant que personnage dans la vie de l’individu, il représente les frères et sœurs, les amitiés intellectuelles, les commerçants et même aussi les voleurs.

Cette planète prend de l’importance à l’adolescence, lorsque la curiosité intellectuelle du sujet s’éveille, qu’il commence ses études et construit des liens amicaux.

 http://www.astrotheme.fr/bases_planetes.php

Publié dans:ASTROLOGIE, PLANETES |on 8 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

La Lune

C’est le plus rapide des astres, elle parcourt le zodiaque en 28 jours et un signe en deux jours et demi seulement. Son mouvement est d’environ 12 degrés par jour.

Distance à la terre : 384 000 km, masse : un peu plus d’un millième de celle de la Terre.

Son élément est l’Eau, elle est froide et humide; elle maîtrise le Cancer et est en exaltation dans le Taureau; elle est en analogie avec l’estomac.

Elle représente la mère, l’épouse, la foule; l’âge de la Lune va de la naissance à l’enfance avant la puberté ou même avant selon certains auteurs (la petite enfance).

Tempérament : Lymphatique

Caractérologie : Emotif, non-Actif, Primaire ou bien non-Emotif, non-Actif, Primaire. C’est un Nerveux ou un Amorphe.

                                             La Lune dans ASTROLOGIE 220px-Lunar_libration_with_phase2

 Elle est complémentaire au Soleil dans le sens où elle représente la part féminine (le Yin) de la personnalité, l’inconscient, les émotions, la sensibilité du sujet. Elle incarne tous les rôles féminins comme la mère, l’épouse…

Elle est signe de fécondité, de féminité, d’imagination et favorise ou non la mémoire selon les aspects qu’elle reçoit. Elle est particulièrement importante dans le thème d’une femme, elle lui permettra d’exprimer plus ou moins son statut de femme, sa féminité.

Chez un homme, elle représente certes sa sensibilité, mais elle est moins présente car il a souvent tendance à la refouler ; en outre, elle symbolise la mère du sujet et plus tard l’épouse, la façon dont il imagine la femme idéale.

C’est un astre de nuit et donc en rapport avec les rêves, l’inconscient, la subjectivité, les humeurs, le passé, la nostalgie mais aussi la paresse, la nonchalance, les caprices. Elle prend d’ailleurs beaucoup d’importance chez les enfants qui n’ont pas encore appris à dominer leurs instincts primaires et qui restent très attachés à leur mère.

 http://www.astrotheme.fr/bases_planetes.php

Publié dans:ASTROLOGIE, PLANETES |on 8 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

Le Soleil

 

Il met 365 jours à parcourir le zodiaque et 30 jours un signe (un signe fait 30 degrés). Il avance d’un degré par jour environ. Vu de la Terre et donc pour l’Astrologie, le Soleil ne peut jamais rétrograder tout comme la Lune : les luminaires Soleil et Lune sont les seules « planètes » à ne jamais reculer sur le zodiaque dans leurs rondes éternelles.

Distance à la terre : 150 millions de km, masse : 334 000 fois la Terre.

Son élément est le feu, il est chaud et sec ; il maîtrise le Lion et est en exaltation dans le Bélier; il est en analogie avec le coeur.

Il représente le père, le mari, le chef; l’âge du Soleil va de 20 ans à 40 ans environ.

Tempérament : Bilieux

Caractérologie : Emotif, Actif Secondaire. C’est un passionné.

Le Soleil dans ASTROLOGIE 220px-HeliocentricIl constitue l’ego de la personne, ses aspirations, son moi profond, sa volonté, ce qu’il tend à être vraiment contrairement à l’Ascendant qui n’est qu’une image renvoyée aux autres.
C’est la part masculine de la personnalité, le Yang, il représente tous les rôles masculins (le père, le mari, le chef, etc.). Il permet d’interpréter l’image du père et de l’homme en général, le type de relation avec eux (que le sujet soit homme ou femme). Cependant il semble être plus présent dans le thème d’un homme, puisqu’il représente toutes les valeurs masculines et positives.

C’est un astre de chaleur, de vie, de lumière, il met donc en valeur le courage, la loyauté, la noblesse, la générosité mais aussi l’orgueil, l’irritabilité, l’égocentrisme.Dans le thème d’une femme, il tend à symboliser le père puis plus tard le mari même s’il est toujours présent dans la personnalité de la femme : le Soleil représente son idéal d’homme.

Dans la vie, il représente la jeunesse, où l’on termine ses études, rempli d’ambition et d’espoir.

 http://www.astrotheme.fr/bases_planetes.php

 

Publié dans:ASTROLOGIE, PLANETES |on 7 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

L’ère du Verseau : héritage des Atlantes

 

Le printemps cosmique

 

Aquarius.svgL’ère du Verseau marque le début du printemps tant attendu. Malgré que l’Obscur se convulse encore dans votre monde et se rebelle contre le changement, la fusion des deux pôles a déjà eu lieu. Ce sont les heures qui précèdent le lever du soleil qui sont les plus sombres. Elles se cabrent une dernière fois avant l’achèvement et l’accomplissement.

Le savoir du passé s’épanche vers vous depuis les espaces de la Terre. On a rouvert les livres anciens. La Pierre est devenue Parole et la Parole est devenue Esprit. D’anciens tableaux et d’anciens écrits ont refait surface. Les salles des temples, les pyramides et les bibliothèques qui étaient closes se sont rouvertes et ont dévoilé leurs secrets. Le savoir perdu revient à vous, la sagesse enfouie remonte de vos cellules.

Le passé vous revient et vous ouvre son champ, dans lequel se trouvent votre puissance ainsi que l’abus, votre sagesse ainsi que la faute, votre noblesse ainsi que l’ancien orgueil des prêtres que vous avez jadis été. L’héritage atlante vous revient.

Le savoir du temps présent s’écoule vers vous depuis les sphères spirituelles. Votre véritable origine et véritable nature se fait jour et votre présence se met à rayonner. Elle est cet Être de l’Esprit-Un, dans le temps et l’espace indivisés. Elle s’épanche en votre structure cellulaire et y rencontre l’ancien savoir qui se réveille. Dieu « descend » par le fait que l’homme « monte », ou bien : l’Esprit descend au travers de ce que le corps monte.

Ainsi, vous créez votre avenir, qui ne fait qu’Un avec votre passé et votre présent. Votre avenir est le Cristal qui fait UN avec la Lumière et l’Obscur. C’est vous-même qui décidez si vous voulez accepter cette transcendance de votre vie. Par elle, vous donnez naissance à une nouvelle planète, à un univers nouveau et à un potentiel n’ayant encore jamais existé auparavant. Vous « enfantez » conjointement avec tous ceux que vous avez autrefois haïs, que vous avez combattus et mis à mort.

issu de : www. Kristallmensch.de Sabine Wolf Hannover, am 3. Februar 2007

http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 20 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

L’ère des Poissons : héritage des Atlantes

(de la naissance du Christ à 2000 après J.C.)

Pisces.svgLe renversement du cours du cycle solaire ramena la Lumière spirituelle qui n’avait cessé de s’amoindrir depuis l’été atlante. Les forces descendantes du déclin se transformèrent en forces ascendantes de clarification. Les premiers rayons spirituels atteignirent les sphères du plus profond aveuglement humain.

En cette nuit de l’âme apparut le « pêcheur d’hommes ». Jésus, lumière vivante de compassion, vous montra, par l’amour et le pardon, la porte de vos cœurs – et par là-même celle de la sagesse perdue. Lors du renversement du cours du cycle solaire, il introduisit en vos cœurs l’étincelle cristalline de l’Esprit. Ce même Mystère de votre vie que vous aviez voilé, enfoui et pétrifié lors de votre « descente » vous revenait vivant en lui.

Il dit : « JE SUIS LA VOIE, LA VÉRITÉ ET LA VIE ».

JE SUIS – Je suis le Cosmos et l’Esprit
JE SUIS LA VOIE – Je suis la descente et l’ascension
JE SUIS LA VÉRITÉ – Je suis l’Obscur et la Lumière
JE SUIS LA VIE -  Je suis le Corps et la Terre

Ce disant, il disait aussi : « JE SUIS TOI » et « TU ES MOI ».

http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 20 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

L’ère du Bélier

héritage des Atlantes
(de 2000 ans avant J.C. à sa naissance)

Le champ magnétique continua à se refermer. Votre accès à vous-même s’était rétréci à une petite fraction. La chaleur s’était retirée de vos veines, votre joie de vivre s’en était réduite à la simple expression, oui, même votre propre condition Aries.svgd’humain ne correspondait plus au ressentir de vos cœurs. Le degré de vibration de la Terre et de vos cellules était si bas qu’aucune impulsion cosmique ne parvenait jusqu’à vous. Les « éclairs » de l’Esprit se consumaient dans la sombre nuit de l’âme et les corps mouraient. C’est ainsi que votre âme pénétra, en l’ère du Bélier, dans les royaumes de la mort, de l’égocentrisme et du matérialisme.

La philosophie servait à prendre pouvoir sur les autres. La tactique et la stratégie à des fins personnelles remplacèrent l’empathie et le respect d’autrui et, avec eux, tout le savoir concernant l’Un-ité de toutes choses. La notion de « se mettre au service du plus humble » fut oubliée. Chacun essaya de vassaliser son prochain. Vous avez même adopté ce comportement dans vos relations personnelles et amoureuses. La maîtrise de soi se transforma en main mise sur les autres. Le pouvoir pour la vie se changea en pouvoir sur la vie et vous ouvrit à tous un immense champ d’expérimentation de l’impuissance, du non-pouvoir. Car ce ne furent pas les victimes seules qui se retrouvèrent sans puissance, les opprimants et dirigeants buvaient à la même coupe. Le « TOUT en UN » devint le « tout seul » et l’isolement pour chacun de vous.

Le savoir était devenu une puissance de domination. L’art de la guerre conquit les royaumes et les églises et vous vous êtes séparés en deux camps. Une partie d’entre vous fit le serment de pauvreté pour se protéger des tentations du monde et chercher refuge auprès de Dieu. L’autre partie vendit son âme et fit des « pactes avec le Diable » pour accroître ses richesses et sa puissance sur la Terre. Vous tous, vous vous êtes éloignés de Dieu et, par là-même, de VOUS-MÊME. Mais personne n’était en sécurité car la répartition de la puissance entre les églises et maisons royales vous soumettait tous.

En synthèse, votre vœu de pauvreté disait: « Je suis une pauvre créature, indigne et soumise à Dieu. Je n’ai rien d’autre à attendre que le Paradis ou l’Enfer. » Votre vœu de pacte, lui: « Je sacrifie mon âme pour la splendeur du monde. Je n’ai rien d’autre à attendre que le Paradis ou l’Enfer ». Des décisions et invocations puissantes en vérité de la part des victimes et des oppresseurs, et qui conduisirent votre vie à tous vers de nouveaux abîmes. Les essences de ces deux vœux: « Je Suis prisonnier ! » et « Je Veux avoir ! » – représentent des aspects non-libérés de votre vie corporelle mais libérés de votre Esprit, car il était, lui, réellement prisonnier dans l’espace, le temps et le corps et voulait faire l’expérience des abîmes profondes. Vous voyez, vous pouvez le tourner et le retourner comme vous voulez: chaque expérience négative sur la Terre était une récolte en l’Esprit.

Pendant l’ère du Bélier, les arts de l’architecture devinrent des manifestations de vos pensées et de vos sentiments. A côté de palais de souverains apparurent des prisons, à côté de temples d’initiation apparurent des chambres de torture, à côté de parures de bijoux magnifiquement travaillées apparurent des armes et outils de torture. Les guerres, le crime et la captivité devinrent des moyens légitimes pour atteindre et garder le pouvoir, qui paraissait d’autant plus important que l’amour divin s’éteignait dans vos cœurs.

La fin de l’ère du Bélier marque le point le plus bas du cycle solaire. Le Nadir précède le dernier mois de l’hiver de l’âme. C’est ici que se produit la condensation de tout ce qui a été atteint, la persistance dans l’Obscurité vivante et, au plus profond de vos cœurs et de vos cellules, la préparation à ce qui va s’ensuivre. C’est à ce moment qu’apparut le premier Envoyé du Haut-Esprit sur la Terre, pour déposer sa semence cristalline dans le sol obscur. Gautama Bouddha arriva en tant que représentant de l’intelligence spirituelle et vous montra le chemin vers votre milieu/centre par la contemplation et le dépouillement – et ainsi, le chemin vers votre Amour perdu

http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 20 décembre, 2011 |1 Commentaire »

L’ère du Taureau : héritage des Atlantes

(de 4.000 à 2.000 ans avant J.C.)

L’hiver cosmique

Le Taureau marque de sa force le début de l’hiver spirituel. Alors qu’au début de l’été vous aviez atteint les sphères lumineuses de l’Esprit, vous commencez, en hiver, à explorer les abysses de la Matière et à faire l’expérience de l’ « ivresse Taurus.svgdu matériel ». Cela signifie: vous commencez à vous livrer à la Matière, à oublier votre Esprit et à vendre votre âme. N’oubliez pas ceci: vous ne l’avez pas fait parce que vous êtes bêtes et naïfs (même si vous vous en êtes donné l’apparence). Vous l’avez fait parce que, précisément, vous vouliez sonder ces abîmes de l’existence, les explorer et les spiritualiser. Car ce n’est pas votre corps qui a voulu prendre ce chemin mais votre esprit. Après chaque décès dans l’effroi, Il envoya son étincelle dans un corps nouveau, dans l’obscurité de la Terre. L’aurait-il fait si cela avait été dénué de sens ? Même si ce chapitre est l’un des plus sombres de votre histoire, vous n’en êtes pas moins des âmes de Maîtres et des pionniers spirituels qui ont créé ces mondes pour les sublimer à la fin des temps. Nous continuons donc notre voyage.

Le corps

C’est à ce moment là que vous avez définitivement séparé vos corps de votre patrie cosmique et les avez cédés à la Terre. Le système nerveux axiatonal, un système de fibres de lumière fut interrompu et vous avez perdu votre dernier contact avec vos lieux d’origine et votre famille spirituelle. Il ne resta du faisceau de rayons de votre système nerveux spirituel qu’un seul petit rai, ce cordon d’argent que beaucoup d’entre vous connaissent déjà. Il avait pour rôle de sauvegarder votre vie corporelle pendant un certain temps, dans des conditions minimales. Vous aviez définitivement perdu votre intemporalité et votre immortalité. Vos systèmes physiques vous permettaient une longévité allant de 40 à 80 ans.

La nutrition

La nourriture de vos corps devint définitivement matérielle ce qui ligota votre âme une fois de plus. Les plantes et les herbes de la Terre, contenant des énergies terrestres et cosmiques, devinrent votre nourriture. Le corps des animaux vous servit également de nourriture pendant la période d’obscurcissement croissant. Les processus spirituels-énergétiques corporels se transformèrent définitivement en processus biochimiques. Ceux-ci sont orientés sur l’usure et le vieillissement des cellules et par conséquent sur la mortalité du corps, ce qui, d’une perspective spirituelle, était un aspect positif. Car plus il vous était facile de mourir et de vous libérer, plus vous pouviez descendre dans les profondeurs et les explorer. C’était, vu de votre perspective d’humains d’hier et d’aujourd’hui, tout à fait dramatique: celui qui ne trouvait plus de quoi manger était voué à mourir de faim. Et celui qui voulait manger devait « vendre » son âme pour cela. Ce fut le commencement de la pétrification de vos cœurs. Quand vous étiez en rôle de victimes, votre défense était ce qui contribuait à vous pétrifier. Quand vous étiez en rôles d’agresseurs, c’est votre position offensive qui le faisait. Les murailles enceignant vos cœurs sont faites de ces deux pôles. Cette concrétisation amère, quoique créatrice, était nécessaire à cette époque afin que la descente de votre esprit dans les plus grandes profondeurs de la matière puisse se réaliser en entièreté. Car le premier mois de l’hiver marqua le début, dans les conditions les plus difficiles, de la croissance de votre âme.

La confiance et la générosité firent place au calcul et au contrôle. En même temps que la chaleur de l’ « amour de l’âme » s’entourait de voiles, la froideur de la passion physique grandissait. La fluctuation limpide et la tolérance se retirèrent alors que la rigidité et l’intolérance apparurent. La dé-spiritualisation entraina l’en-matérialisation. Elle s’exprima sous forme de pétrifications: pétrification contre la vie par des démonstrations de puissance telles que des palais et des cathédrales et pétrification pour la vie sous forme de préservation des mystères. Les moyens de sauvegarder ce savoir immatériel et libre devinrent de plus en plus matériels et solides.

L’Esprit devint Parole  
La Parole devint Pierre

Le savoir et la philosophie spirituels ainsi que la mise en œuvre technique s’amplifièrent et donnèrent le jour à des réalisations architecturales et techniques de la plus grande perfection – uniquement pour la sauvegarde des Mystères sur la Terre.

La pyramide de Gizeh est le « livre de pierre de l’Humanité ». Elle a été conçue de la main de Thoth, le roi des prêtres atlantes, et de celles des prêtres fidèles qui se sont détachés du cycle de l’âme lors de la submersion. Ils construisirent en utilisant le principe spirituel de la lévitation, ce que vous qualifiez aujourd’hui de modification de la structure atomique des pierres. En fait, ce n’étaient pas des pierres qu’ils avaient entre les mains mais de la matière spirituelle. Ici, les sons, les couleurs et les formes, les proportions et matériaux de toutes les « résonnances » se trouvent manifestés. Des portails dimensionnels et des « tournants dans l’espace » conduisaient, traversant les sombres murailles, à des sphères lumineuses qui amenaient à la Chambre de l’Amenti. Ici, la conscience de la Terre, de l’Univers et de vos corps se fit pierre – et néanmoins vivante quand elle entrait en résonnance avec un cœur humain. En votre quête des Mystères, vous receviez dans les pyramides et les temples les initiations qui, indépendamment de l’esprit du temps régnant sur la Terre, vous faisaient recouvrer votre puissance et sagesse spirituelles. C’est le chemin que prit également Jésus de Nazareth.

Dehors, dans le monde, la lutte pour la suprématie et la survie avait commencé. Les Mystères de votre vie avaient disparu de la surface de la Terre, soigneusement emmurés et codés, dissimulés et gardés, et n’étaient plus accessibles qu’aux « cœurs purs » et à ceux en quête véritable – ces intrépides-là qui étaient prêts à y sacrifier leur vie. Pendant l’été de l’âme, l’abus de ce savoir avait conduit à la perte du continent. Pendant l’hiver de l’âme, il aurait conduit à la destruction de la planète entière. Les puissants de cette époque étaient religieux et profanes à la fois. Leur pouvoir était grand. On voyait se côtoyer la noblesse et la dureté de cœur, la sagesse et la volonté, la transfiguration et l’oppression. Le pouvoir était le privilège d’un petit nombre, l’impuissance le sort de la majorité.

http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

 

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 20 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

L’ère des Gémeaux

L’ère des Gémeaux  : héritage des atlantes.
(de 6.000 à 4.000 ans avant J.C.)

Gemini.svgChaque irradiation nouvelle a réorienté vos systèmes corporels et a modifié la qualité de votre pensée et de votre ressentir. Cette qualité se manifestait ensuite dans votre société. Le champ magnétique en croissance enserra la Terre, vos cellules et le savoir qu’elles contiennent. Il fit de plus en plus sombre, de plus en plus froid. Parallèlement au magnétisme, le NON gagna de l’ampleur dans votre vie. La diminution du courant de la force spirituelle avantagea votre orientation sur le solide, sur la matière. Vous conserviez encore le savoir sur la Création, mais maintenant, c’étaient les forces de la domination et de la soumission qui avaient la parole.

Les épopées et livres de sagesse des deux dernières ères se transformèrent en philosophie dominatrice et technique. La Sagesse et l’Initiation devinrent des dogmes et des lois. Les livres religieux et philosophiques commencèrent à différencier entre FAUX et JUSTE. Ils devinrent la base de la domination spirituelle et profane des temps à venir. Les propriétés terrestres et les biens spirituels furent fixés par des lois, repoussèrent ceux qui les attaquèrent, les isolèrent par le mépris, les tuèrent – exactement comme le fait votre système hormonal hégémonique envers les agresseurs de vos systèmes corporels.

Votre large perception spirituelle se changea en pensées étroites, en schémas, en réglementations et limitations. La créativité devint un acte mécanique. Le sentiment de bien-être, de sécurité intérieure se transforma en isolation. Le tout fut scellé par un fondamentalisme religieux: « Dieu n’est plus l’UN et le TOUT » mais « Dieu est COMME CECI – et pas autrement ! » Cette ère marque le début de la désunion des âmes. La crise de la foi régnant dans le cœur des hommes devait, au cours l’hiver de l’âme, se perpétuer sous forme de guerres de religion.

 http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 20 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

L’ère du Cancer : héritage des Atlantes

(de 8.000 à 6.000 ans avant J.C.)

Cancer.svgChaque ère condensa l’énergie un peu plus. La composante électrique diminua tandis que la composante magnétique augmenta. Tout comme lors d’une journée d’été de votre vie physique quand il fait plus frais le soir, ou tout comme pour une de vos années terrestres où, après un été chaud, tout se rafraîchit vers l’automne, il en fut de même pour l’année de l’âme qui se rafraîchit de mois en mois, devint plus sombre et moins agréable. Vos organes commencèrent à s’orienter sur la Terre. Le système hormonal était le système-maître de la communication inter-dimensionnelle entre l’Esprit et le corps. Il reliait vos organes, vos courants fluidiques, vos sentiments et vos pensées ainsi que votre capacité de perception et d’orientation aux intelligences cosmiques, par-delà l’espace-temps – en système de Sagesse, d’Intégration, de Vie par excellence. Mais il abandonna ce rôle et se transforma en un système-maître de la mort. Il commença à développer des énergies de contrôle, de délimitation, de détachement et de dépérissement – en préparation de l’hiver de l’âme. Seule la Sagesse fut sauvegardée, bien que pressée dans un carcan d’étroitesse.

Il est dans la nature des choses que vous deviez d’abord réaliser physiquement la condensation, la division et la séparation pour pouvoir ensuite prendre conscience de cette condensation, de cette division et de cette séparation. Vous devez d’abord créer la mort et la guerre physiquement avant de pouvoir en développer une conscience.  Ce n’est qu’après que la condensation, la division et la séparation, la mort et la guerre peuvent se manifester dans la société. Votre système-maître a préparé la guerre en vos corps pour que vous puissiez ensuite faire la guerre à l’extérieur.

L'ère du Cancer : héritage des Atlantes dans ASTROLOGIE 150px-Gyroscope_precessionToutes vos expressions extérieures de stratégie guerrière prennent donc véritablement leur origine dans votre rapport biomoléculaire. Vos corps sont toujours un pas en avance par rapport au développement de la société. C’est de cette façon que vous avez façonné une ère après l’autre – pas de fatalité, pas de manipulation extérieure. Voilà qui porte à l’absurde toutes les questions de style victime/agresseur ou juste/injuste, n’est-ce pas, chers vous. – Allez, respirez profondément et laissez tous les courants circuler librement.

Les forces de la dualité progressèrent et refermèrent petit à petit les cellules de vos corps. La condensation progressive du flux spirituel entrava l’accès à la matrice divine dans votre corps. Il se relia à la force magnétique de la Terre de par le fait que ses propres cellules devinrent magnétiques. La gravitation devint la force majeure de votre vie physique. Ces séparations entre le corps et l’esprit à l’ère du Cancer furent les jalons précurseurs des séparations entre la puissance et l’impuissance dans les ères suivantes.

Les premiers livres des grandes initiations à la Sagesse Atlantes virent le jour: les Védas dans le dernier cycle il y a 34.000 ans, les Upanisads il y a 10.000 ans et le catalogue indien des étoiles du Surya Siddhanta pendant la même ère de l’avant-dernier cycle, il y a 58.000 ans. Oui, vous avez vécu plus d’une fois l’année solaire cosmique, plus d’une fois vous avez aimé et perdu l’Atlantide, vous avez chuté plus d’une fois et vous êtes relevés.

http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 16 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

L’ère du Lion : héritage des Atlantes

(de 10.000 à 8.000 ans avant J.C.)

L’automne cosmique

La fonction-service de Judas de l’Atlantide donna naissance au naufrage, à l’effondrement du pays, au voilage du Savoir vivant – et à une nouvelle qualité du temps. L’Esprit électrique descendit vers le corps magnétique. Le soleil quitta le zénith et Leo.svgpassa à l’automne. Des espaces pour l’expérimentation des principes de faute et d’expiation, d’agression et de peur s’ouvrirent.

Votre corps de lumière se condensa en formant l’aura, vos cellules se refermèrent. La relation de vos corps avec leurs origines cosmiques se résorba. Avant le déluge, c’était la langue de la Lumière qui avait régné, avec ses fréquences spécifiques de couleurs, de formes et de sons. C’était une langue spirituelle pleine de vie et de diversité, pleine de profondeur et de brillant, mais sans expression dans le terrestre.

Maintenant l’Esprit commença à se « coaguler » en la parole. La dualité cristalline de la Lumière et de l’Obscur commença à se condenser. La Lumière devint plus trouble et l’Obscur plus gris. Mais il fallait pourtant que la Sagesse de la Lumière soit préservée pour tous les êtres en quête, en tous les temps. Les premières grandes civilisations dont vous avez la mémoire, les Babyloniens et les Égyptiens, ont gravé leur savoir dans les premières langues dessinées et les hiéroglyphes. L’épopée de l’homme-dieu fut préservée pour la postérité sur du papyrus ou des tablettes de pierre. C’est ainsi que la « Vérité-qui-s’épanche-sans-cesse » se condensa avec les moyens respectifs de l’époque.

http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 16 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

L’ère de la Vierge ; héritage des Atlantes

(de 12.000 à 10.000 ans avant J.C.)

Virgo.svgL’ère de la Vierge est le premier mois du cours descendant du soleil, mais c’est encore l’été. C’est une époque d’affermissement de ce qui a été acquis et de préparation à ce qui va suivre. Les mystères de la Création y furent expérimentés, pratiqués et ancrés dans la conscience de vos cellules, et également: l’amour, l’esprit de créativité et la puissance.

Le point culminant de votre vie avait été atteint et dépassé. Le sentiment d’abri en Dieu s’est ancré en la conscience vos âmes, tout comme la certitude de votre puissance. Ainsi, vous étiez prêts pour le chemin du déclin, la descente. Et le tournant arriva. C’est ici que le bon grain se sépara de l’ivraie. Certains se préparèrent à quitter le cycle de l’âme, les autres prirent le départ pour le nouveau tour de manège de l’année suivante.

Vous aviez l’accès à beaucoup de royaumes. Mais cela demandait une grande pureté intérieure, comme vous l’avez alors constaté. Car même un esprit créateur doué de génie peut se lasser de la Lumière et de la communauté et utiliser sa force pour poursuivre des buts personnels. Ce fut alors au tour des prêtres de l’Obscur d’aspirer à la domination de TOUS et de se précipiter, avec eux et la terre-patrie dans les flots de l’océan Atlantique. Ce fut là le point de départ de la Puissance/Domination et de l’Abus pour le cycle suivant du développement de votre âme.

Le savoir des prêtres féminins et masculins était séparé. Les uns avaient la connaissance du QUOI, les autres celle du COMMENT. L’accession du savoir complet et de sa puissance ne pouvait se faire que par la FUSION ou l’ASSUJETTISSEMENT. Mais beaucoup d’entre vous n’avaient pas encore atteint la maturité nécessaire à la fusion. Votre intelligence était grande, votre force d’amour faible. Elle devint le but de votre périple, devant être atteinte à la fin du temps. A la fin de l’Age d’or, la fonction de Judas prit la barre de la roue solaire. L’amour-propre, l’orgueil et la trahison soumirent vos âmes et les poussèrent vers l’asservissement.

L'ère de la Vierge ; héritage des Atlantes dans ASTROLOGIE 220px-Virgo_Saint-Austremoine_IssoireEn cette période d’apogée, vous avez, en plus haut lieu, joué avec des énergies créatrices de la plus haute instance et n’avez pas reconnu que leur pendant ne pouvait que se situer dans le royaume de la destruction totale. Car son origine était d’ordre cosmique et son effet y retourna. Le « ton » fut trouvé, ce son particulier qui devait sceller la dominance de quelques-uns sur tous les autres – et qui entraîna l’effondrement du pays. L’axe de la Terre ne s’inclina qu’un peu et les flots des océans purent monter.

Peu de jours auparavant, 120 bateaux prirent le large, avec les âmes « mûres » à leurs bords, qui, pour elles-mêmes, achevèrent le cycle et partirent pour d’autres contrées. C’est ainsi qu’Atlantis devint le centre du péché. L’entité féminine et l’entité masculine, le corps et l’esprit, les âmes matures et les âmes immatures se séparèrent. Auteurs/agresseurs et victimes descendirent, Maîtres et serviteurs montèrent – mais ils ne vous quittèrent pas.

Le « corps » Atlantide coula dans l’océan et son esprit, Shambhala, s’éleva dans les sphères éthériques. Le cordon les reliant s’affaiblit au fil des ères suivantes, se déchira presque même. Le savoir sur les Mystères de votre vie se referma brusquement. Pour votre perception extérieure actuelle, il a été englouti dans l’océan de la vie. Mais lui, c’est vous, vous êtes Un. C’est à l’intérieur de vous-même que les mystères furent engloutis. Ce n’est qu’à la fin de l’hiver de l’âme que le temps devait arriver à maturité pour une résurgence du savoir sacré des abîmes de votre conscience.

 http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 16 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

L’ère de la Balance

L’ère de la Balance  : héritage des atlantes.
(de 14.000 à 12.000 ans avant J.C.) 

Au deuxième mois de l’été se produisit l’union de vos âmes avec le soleil cosmique. C’est cet instant de l’année de votre âme qui lui donne son nom: année solaire cosmique – et, véritablement, ce fut le moment le plus sublime, l’apogée de votre long voyage.

L'ère de la Balance  dans ASTROLOGIE 220px-Voronet_last_judgmentVos corps étaient lumineux et perméables. Beaucoup d’entre vous ne les « portaient » que lorsque c’était nécessaire. Vous pouviez les mettre et les défaire comme une robe du soir ou un habit de travail. Vous faisiez l’étude des relations « terrestro-cosmiques », des forces, sons, couleurs et formes, des bases de votre Création. Vous étiez des prêtres, des guérisseurs et des chercheurs, les parents de l’humanité. Beaucoup d’entre vous étaient sans âge et immortels. La maladie n’existait que dans les corps énergétiques de ceux qui n’avaient pas encore atteint leur maturité intérieure.

Votre savoir cellulaire était ouvert. Vos organes et systèmes nerveux étaient reliés à des planètes et voies lactées, à tous les lieux et organes cosmiques. Ainsi, vous pouviez voyager en esprit en maints endroits. La fusion de votre âme avec l’esprit du soleil vous rendait libres et indépendants.

Mais il existait aussi ceux-là qui aspiraient à la vie éternelle pour eux-mêmes, sans scrupules de piétiner les autres. Un esprit élevé, un profond savoir et l’accès à tous les royaumes de la création ne sont pas les garants de l’amour et de la compassion, de l’équilibre et de la maturité. Celui qui, en cette époque, n’avait pas la « chaleur du cœur » devenait capable d’une immense froideur – que ce soit en tant qu’auteur/agresseur qu’en tant que victime. Car, quand le Blanc de la Lumière divine épouse l’Obscur intérieur, celui-ci s’accroit jusqu’à l’incommensurable et se transforme en « effroyable ».

Il y a toujours eu des âmes matures et immatures qui jouèrent des rôles de coupables et assumèrent des fonctions de Judas pendant que d’autres jouaient des rôles de victimes et assumaient des fonctions de Jésus. Ainsi, vous pouviez apprendre à donner et à recevoir, à tuer et à pardonner. Vous avez choisi le nouveau jeu de la Dualité et avec lui ses deux « pairs » antagonistes – et vous êtes, jusqu’à aujourd’hui, imprégnés de sentiments de culpabilité et d’infériorité, de froideur et d’orgueil – bien cachés au plus profond de vos cœurs et de vos cellules.

Inéluctablement, le zénith arriva et renversa le cours ascendant du soleil. Ce qui s’était ouvert au fil des ères commença désormais à se refermer petit à petit. 

 

site source  : http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html 

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 14 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

L’ère du Scorpion héritage des atlantes

Nous commençons par l’été cosmique :. 

 

L’ère du Scorpion  : héritage des atlantes.
(de 16.000 à 14.000 ans avant J. C.)

 

 

L'ère du Scorpion  héritage des atlantes dans ASTROLOGIE 220px-Sun-Ecliptic-4Seasons-aDayOnEarth-LookingWestLe dernier été de vos âmes a commencé il y a 18.000 ans, à l’ère du Scorpion. C’est là que, en plein soleil levant après le printemps, vous avez atteint les plus hautes sphères spirituelles. Les cellules de vos corps s’ouvrirent et leur force inhérente devint active. La connaissance spirituelle universelle devint vivante en vous. Vous viviez sur dix îles du continent Atlante. Vous n’aviez aucun concept de Dieu car vous étiez UN avec Lui.

Vous étiez des prêtres et ce terme de « prêtre » avait une signification plus grande que dans votre société actuelle. Vous étiez des chercheurs et des scientifiques, des maîtres de tous les domaines de la vie. Vous étiez des Maîtres de la santé et de l’hygiène spirituelle, de la musique et de la science des sons, de la communication et de la philosophie, de l’art de mener les humains et de leurs droits, de l’amour et de la sexualité, de l’abondance et de la richesse, de la flore et de la faune, de l’intuition et de la gestion des conflits. Vous étiez des exploreurs, des maîtres et enseigneurs en beaucoup de domaines de recherche terrestres et cosmiques ainsi que les gardiens de leurs mystères. Vous avez abordé les cimes et les profondeurs de la Sagesse, déployé de grandes forces.

Et, bien sûr, il y avait deux courants dans vos cœurs – celui de la compassion et celui de l’égocentrisme. Les prêtres de la compassion savaient que la véritable croissance est basée sur le SERVIR – sur l’assistance envers les plus faibles et les générations suivantes. Ce savoir de l’évolution personnelle fondée sur l’évolution de tous amena vos âmes à se fusionner et à former un peuple spirituel, le peuple-mère de l’humanité actuelle

 

 site source : http://www.kristallmensch.net/id-04-lheritage-des-atlantes.html 

Publié dans:ASTROLOGIE, ATLANTES |on 14 décembre, 2011 |Pas de commentaires »

planète et astrologie

  En Astrologie, Pluton, même non lié à Vénus ou à un luminaire (Soleil ou Lune), possède ce caractère sexuel ET passionnel, il représente même parfaitement ce potentiel d’exacerbation de nos émotions et de nos sens.

planète et astrologie dans ASTROLOGIE 220px-Venus_clouds_Galileo_Color_PIA00124Il est de notoriété que lié à Vénus, Pluton apporte la passion amoureuse pratiquement incontrôlable et d’une puissance démesurée, vécue plus ou moins harmonieusement en fonction des aspects intervenant sur ces deux planètes; lié à Mars, il peut apporter le déchaînement passionnel tourné vers l’action, vers autrui et spécifiquement être à l’origine du sadisme, si jamais ces planètes ne sont pas en bon aspect (en carré le plus souvent), et que le restant du thème natal n’apporte pas de soupapes de sécurité. 

Parallèlement à ses fonctions de destruction-régénération, à son côté sexuel, à sa violence et à l’inconscient qu’il représente, Pluton est aussi caractérisé par une capacité à faire le vide selon certains auteurs; il est également le Néant, au contraire du Soleil, la Vie. Le Néant comme passage obligé à la re-création d’une nouvelle structure et non pas le Néant en soi.

Ainsi, dans un thème natal, l’endroit où se trouve Pluton est en quelque sorte, en même temps que les significations évoquées plus haut, une zone d’ombre, un domaine de la vie particulièrement chargé d’intensité mais pouvant conduire paradoxalement aussi au « nettoyage » des significations de la maison dans lequel il se trouve, en fonction des autres aspects du thème. Paradoxalement bien sûr, puisque parfois bien au contraire, le domaine où se trouve Pluton peut tourner à l’obsession.

C’est l’une des interprétations modernes intéressantes qu’il ne faut pas non plus négliger.

Ces quelques paragraphes sur la nature de Pluton seraient incomplets si un dernier point important n’était pas souligné ici : Pluton exprime sur le plan psychologique un désir de domination, une autorité naturelle, instinctive et non consciente. Lorsque cette planète fait partie des dominantes, le sujet est invariablement déterminé, autoritaire et surtout a tendance à prendre l’ascendant sur les autres.

C’est d’ailleurs en Synastrie (étude des relations entre deux thèmes) un point particulièrement regardé et analysé, lorsque Pluton d’un thème se trouve en conjonction sur une planète ou sur l’un des angles du thème du partenaire. Le propriétaire du Pluton en question va avoir tendance à dominer l’autre, d’une façon au départ cachée (Pluton est en analogie avec le Scorpion, signe secret et très puissant mais qui en raison de sa nature est incapable de lutter en faisant face) et ensuite petit à petit de façon plus directe.

Ce désir de domination d’un partenaire sur l’autre est particulièrement visible dans le cas d’une conjonction de Pluton sur l’Ascendant ou bien le Soleil du partenaire, ou, dans une moindre mesure, sur la Lune (ce sera sur le plan émotif), sur Mercure (sur le plan intellectuel) ou sur Vénus (il agit alors un peu comme Mars, et une complémentarité passionnelle peut alors en découler puisque Vénus est passive et c’est alors un très bon indice pour le couple), mais peu souvent avec Mars, dont la nature ne peut se soumettre; dans ce dernier cas, le désir de domination de Pluton trouvera à qui parler avec en face de lui l’énergie combattante de Mars et un conflit tôt ou tard éclatera, à l’initiative du partenaire dont le Mars est concerné. 

http://www.astrotheme.fr/dossier.php?ID=46

Publié dans:ASTROLOGIE, PLANETES |on 26 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Eros et Thanatos

Pluton représente la force brutale de nos instincts les plus profonds, la violence cachée et inconsciente qui peut se déchaîner en nous avec une intensité inouïe pour se projeter ensuite dans nos actes; elle n’est pas en elle-même négative : il s’agit d’une énergie puissante qui peut être canalisée et dépasser en intensité l’imaginable et c’est justement parfois la seule possibilité que nous possédions pour dépasser nos blocages intérieurs ou éliminer certaines situations devenues complètement inextricables.

Eros et Thanatos dans ASTROLOGIE 220px-ThePlutinos_Size_Albedo_Color2.svgPluton représente une énergie indispensable et utile par la destruction irrémédiable de ce qui posait problème, et non pour le côté négatif des choses ou par perversité. Il permet la reconstruction ou la régénération d’une partie de notre personnalité ou d’un pan entier de notre existence, à condition peut-être d’arriver à canaliser cette énergie si sauvage et garder une forme de recul. La dompter n’est évidemment pas possible en raison de son essence, mais arriver à l’utiliser dans un but précis comme par une forme d’identification temporaire avec elle d’une partie de notre être peut nous faire évoluer ou plutôt nous TRANSFORMER définitivement.

La fonction sexuelle est fortement présente pour cette planète, également connue pour sa faculté d’intensifier et de rendre passionnée toute émotion naissante (analogie avec le signe du Scorpion que Pluton gouverne).

Il n’est pas possible de parler de Pluton sans dire quelques mots sur la dualité freudienne d’Eros et de Thanatos, les pulsions de vie et de mort qui nous habitent :

L’Eros (du grec erôs, « amour » et dieu de l’Amour), c’est l’ensemble des pulsions sexuelles et des désirs amoureux qui en découlent. L’Eros est généralement opposé (principalement dans le vocabulaire chrétien) à la philia (« l’amitié », « la tendresse ») et à l’agapê (« le dévouement ») par sa connotation sexuelle.

Platon le définit, dans Le banquet, comme le désir de complétude, propre à notre espèce, qui nous pousse à nous unir à une personne du sexe opposé. Il l’explique dans le mythe de l’Androgyne (être possédant 2 corps, un féminin et un masculin) : Zeus, dit-il, coupa les Androgynes en deux; chaque moitié restant désire alors s’unir à son autre moitié. « Lorsqu’elles se rencontrent, elles s’enlacent de leurs bras et s’étreignent si fort que, dans le désir de se refondre, elles se laissent ainsi mourir de faim et d’inertie, car elles ne veulent rien entreprendre l’une sans l’autre » (Platon, Le banquet ou l’amour).

Pour Sigmund Freud, à partir de 1920, l’Éros désigne les pulsions de vie, dont le but est de créer des liens toujours plus nombreux entre les êtres vivants, la force « qui assure l’unité et la cohésion de tout ce qui existe dans le monde » . L’énergie de ce principe d’action est la libido.

Thanatos (mot grec signifiant la « Mort ») est défini en psychanalyse comme l’ensemble des pulsions de mort. Dans sa dernière théorie des pulsions, Sigmund Freud oppose la pulsion de vie dont le but serait de créer des unités toujours plus grandes, à la pulsion de mort qui tendrait, au contraire, à détruire les assemblages et à réduire totalement les tensions (principe de Nirvâna), c’est-à-dire à ramener l’être vivant à l’état inorganique antérieur, qui est aussi celui du repos absolu. La pulsion de mort serait rendue inoffensive par la libido, qui s’en débarrasserait en la dérivant en grande partie vers le monde extérieur.

Cette pulsion partielle orientée vers la destruction d’un objet est dénommée « pulsion d’agression » et, placée au service de la fonction sexuelle, elle serait responsable du sadisme. De même, quand la pulsion de destruction restée orientée vers l’intérieur est liée à la libido, elle produirait le masochisme.

 http://www.astrotheme.fr/dossier.php?ID=46 

Publié dans:ASTROLOGIE, PLANETES |on 25 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

calendrier divinatoire

floaties Alors que plus tard lorsqu’en France le despotisme devint le fondement même de la société, lorsque la monarchie commit l’erreur fondamentale de se retrancher sur elle-même, de se cristalliser dans un état immuable, alors qu’autour d’elle le monde continuait d’évoluer, l’Astrologie fut, dans un premier temps déconseillée puis interdite. Diderot et Voltaire la raillaient et s’en moquaient, Colbert interdit aux académiciens de l’exercer, et Leibniz, pourtant tolérant, déclara qu’il ne méprisait que « ce qui débouchait sur l’illusion pure, comme la divination astrologique ».

Mais que l’Astrologie soit considérée comme une science, une philosophie ou un courant de pensée, là n’est pas l’objet de ce dossier. Son but n’est pas non plus de débattre ou d’argumenter pour convaincre que… l’Astrologie ça marche ! Nous voulons simplement dire quelques mots sur son histoire; l’histoire de l’Astrologie, discipline qui est, comme le disait Ernest Cassirer en 1922  » L’une des plus grandioses tentatives qu’ait jamais osé l’esprit humain pour donner une représentation d’ensemble du monde »… 

 

Dans l’antiquité, en Egypte, en Chine et en Amérique précolombienne, on trouve la trace de calendriers divinatoires qui sont une sorte de préfiguration de l’Astrologie. Il serait long de les détailler tous et même si le sujet est passionnant, tel n’est pas l’objet de ce dossier. Nous avons donc choisi de parler tout particulièrement des calendriers divinatoires égyptiens (également appelés calendriers nilotiques), car ils nous semblent représentatifs d’une perception subtile du monde par l’homme, d’une faculté intéressante d’appréhender l’environnement de manière intellectuelle, scientifique et religieuse afin de mieux le connaître.

Ces calendriers divinatoires eurent pour point de départ les fluctuations du Nil et la nécessité de prévoir ses crues si fertilisantes – mais si destructrices aussi – et par le fait même de permettre de réguler plus efficacement l’agriculture. Il faut comprendre que toute la société égyptienne fut pensée et construite autour du Nil, non pas pour le domestiquer mais pour vivre en harmonie avec ce cadeau du ciel. En prévoir les crues était vital à la survie de la communauté et cette recherche d’une harmonie avec la nature donna naissance à une élite intellectuelle de mathématiciens, d’ingénieurs et d’astronomes.

Vers 1500 avant Jésus-Christ, en observant Sirius se lever, les Egyptiens prédisaient la venue des crues du fleuve et savaient quand le cycle annuel recommençait. En Egypte Ancienne, sciences et religion ne s’opposaient pas, les Anciens Egyptiens étaient très pieux, vénérant la Lumière, source de vie éternelle et croyant en la manifestation de Dieu dans le Soleil. C’est cette piété, alliée à des connaissances mathématiques et astronomiques indiscutables, qui fit que l’Egypte fut la première civilisation à mettre en place un calendrier découpant l’année en 12 mois et en 360 jours (auxquels ils ajoutaient 5 jours intercalaires placés à la fin du calendrier). La fête célébrant la nouvelle année correspondait au jour de la crue annuelle du Nil, et chaque mois était sous l’influence d’un Dieu qui le caractérisait. Les mois étaient eux-mêmes découpés en 3 « décans » de 10 jours et les jours eux-mêmes découpés en 2 périodes de 12 heures, elles aussi sous l’influence de forces supérieures, les Planètes. En fonction du mois de naissance, du jour et de l’heure, une personne était donc placée sous l’influence d’un Dieu et de Planètes.

 

Bien évidemment, ces calendriers divinatoires n’avaient que peu de rapport avec l’Astrologie telle qu’elle est appréhendée et pratiquée de nos jours, mais ils dénotent quand même une volonté certaine des hommes d’essayer de maîtriser leur destin… 

 

http://www.astrotheme.fr/dossier.php?ID=53 

Publié dans:ASTROLOGIE |on 22 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Histoire de l’Astrologie

Histoire de l'Astrologie dans ASTROLOGIE astre_9« Quelques mots sur l’Astrologie à travers les âges » ou « Résumé de l’histoire de l’Astrologie » seraient sans doute des titres plus appropriés pour ce dossier; mais… même faire un résumé en quelques pages de l’histoire mondiale de l’Astrologie dont on retrouve les premières traces il y a 4000 ans n’est pas chose facile ! Des calendriers divinatoires Egyptiens, Chinois et Précolombiens à l’Astrologie Moderne en passant par les beaux jours de l’Astrologie au 15 ème siècle, puis à l’obscurantisme du 17ème siècle, il y a énormément à dire. A travers les siècles, en fonction des continents, l’Astrologie a été perçue, acceptée, pratiquée différemment.

Certes, depuis Babylone, elle a évolué, suivant le cours du progrès humain, profitant des nouvelles connaissances, des avancées techniques, de la meilleure connaissance du monde par l’homme, mais si cela est intéressant à développer et à comprendre, ce n’est pas fondamental, car finalement il n’y a pas de rapport direct entre l’antériorité historique de l’époque et le regard qu’elle porte sur l’Astrologie.

Ce qui nous semble beaucoup plus important est la corrélation, l’interaction, entre la conception qu’a la société d’elle-même et du reste du monde, et la manière dont elle accepte (au non) l’Astrologie à un moment donné, dans tel ou tel endroit du globe. Nous n’aurons pas la prétention, en quelques pages, de vouloir traiter en totalité de l’histoire de l’Astrologie, cela en rendrait d’ailleurs la lecture fastidieuse… Mais certains exemples significatifs nous semblent intéressants pour comprendre comment cette discipline a évolué au fil des siècles.

astre_9 dans ASTROLOGIED’ailleurs, d’aucuns prétendront que l’Astrologie n’est pas une science et pourtant… Nous pouvons remarquer, à travers son histoire, que l’Astrologie était souvent mieux comprise dans les sociétés techniquement évoluées et intellectuellement ouvertes sur le monde, et que finalement la manière dont elle a pu être appréhendée dépend moins de l’époque que de la société en elle-même. Pendant la Renaissance par exemple, formidable renouveau intellectuel, scientifique et culturel de la société européenne, les astrologues étaient politiquement présents : En Hongrie, on décida de la date à laquelle devait être construite l’université de Presbourg par une étude astrologique. En Angleterre, on employa des astrologues comme ambassadeurs, partout l’Astrologie fut enseignée dans les universités et elle put s’épanouir.

http://www.astrotheme.fr/dossier.php?ID=53 

 

Publié dans:ASTROLOGIE |on 19 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Astrologie… témoignage

L’Astrologie : le témoignage d’un scientifique 

 

Astrologie... témoignage dans ASTROLOGIE roue_astrologieUn dossier périlleux pour dire quelques vérités qui viennent de l’expérience vécue, cela représentait un défi à la fois risqué et intéressant pour l’auteur de ce site. Mais sans risque, où est l’adrénaline ? Or le plaisir de tenter de parler de ce domaine en amont de l’astrologie et non pas seulement de son fonctionnement est bien réel pour quelqu’un qui a passé beaucoup de temps à utiliser ces techniques.

Nous l’avons donc fait pour les visiteurs d’Astrotheme, en essayant de parler de tout cela avec les mots de tous les jours, sans jargon technique, sans description historique et argumentation difficile ou trop pointue, avec seulement l’idée de toucher le plus grand nombre, sans vouloir autant faire du prosélytisme : juste quelques jugements qui viennent de l’expérience, une vision de bon sens sur cet outil de connaissance qu’est l’astrologie.

Pour l’anecdote, ce dossier a été fait en un peu plus de deux heures, sans préparation, et sans plan : je tenais absolument, pour ce sujet, pour une raison qui relève sans doute dans mon inconscient du désir de pureté et de spontanéité absolues, à exprimer une sorte d’avis « brut de fonderie », un témoignage qui vient… des tripes; de l’expérience à l’état pur : le fait de taper du texte au kilomètre se voit, et pour son auteur c’est un exercice agréable, car l’authenticité a toujours un éclat unique. Pour le lecteur, c’est aussi un gage de sincérité qui se ressent.

Bien sûr, il ne s’agit même pas de convaincre : que ce soit en politique ou en spiritualité, changer de cap est toujours loin d’être une mince affaire. Pour ce domaine un peu bizarre qu’est l’astrologie, des comportements irrationnels se lèvent rapidement, en général avec le petit sourire supérieur de ceux qui, évidemment, ont dépassé cette propension naïve à croire n’importe quoi, à rêver béatement, à s’illusionner sur un fonctionnement forcément débile car offrant des possibilités qui sortent des sentiers habituels des résultats obtenus par les autres disciplines humaines…

La liste des propriétaires de sourires méprisants à l’égard de l’astrologie est assez longue, comme l’est aussi la liste des gens plus ouverts qui, soit, ont essayé eux-mêmes d’étudier cet outil qu’est l’astrologie – qui n’est pas plus une science que la psychologie ou l’histoire – et se sont convaincus de son fonctionnement ou d’une certaine efficacité en tout cas, soit, par manque de temps ou d’intérêt, laissent la porte ouverte en se disant « finalement pourquoi pas ? », après tout, on ne sait pas grand chose, ne serait-ce que sur le plan du jaillissement de la pensée – QUI dirige la pensée au moment où elle naît…- ou sur les lois physiques, pour lesquelles le 21ème siècle n’est qu’une préhistoire, comme tous les scientifiques le savent : la vie est évolution, les connaissances ne sont pas statiques et la seule erreur à ne pas commettre, c’est de se gorger de certitudes, y compris celle qui consiste à associer résultats « trop beaux » à impossibilité scientifique absolue.

 

 

Lire le dossier complet ici : http://www.astrotheme.fr/dossier.php?ID=52

 

 

Publié dans:ASTROLOGIE |on 19 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

La répartition des Planètes

La répartition des Planètes, les hémisphères 

 

La répartition des Planètes dans ASTROLOGIE Soleil-et-planetesEn observant la façon dont les planètes sont réparties sur la carte, on peut déjà interpréter globalement le thème. En effet, il existe une symbolique de l’espace, utilisée d’ailleurs en graphologie. Le thème astral est composé de quatre hémisphères correspondants à des caractéristiques bien précises tout comme les maisons, les planètes, etc. 

La carte est coupée horizontalement et verticalement. L’hémisphère Sud (qui se trouve sur la partie du haut) se sépare de l’hémisphère Nord (sur le bas donc) par la ligne d’horizon. L’hémisphère Est (à gauche) se sépare de l’hémisphère Ouest (de l’autre côté) par l’axe du méridien. 

Un nombre important de planètes placées dans un des hémisphères par exemple aura les caractéristiques de cet hémisphère. 

L’hémisphère Sud 

Une personne marquée par cet hémisphère sera extravertie, aura besoin de s’extérioriser, de s’affirmer dans le monde social. Elle privilégie le monde matériel et professionnel. 

L’hémisphère Nord 

L’être se montrera introverti, préoccupé par son monde intérieur. Il a besoin de sécurité, d’intimité pour s’épanouir. Ce sont des gens difficiles à cerner tant ils sont secrets et se dévoilent peu. 

L’hémisphère Est 

C’est la partie du Moi, de l’identité individuelle. La personne sera particulièrement indépendante, imperméable à l’avis des autres. Elle peut aussi avoir des tendances à l’introversion ou à l’égocentrisme. 

L’hémisphère Ouest 

C’est le monde des autres, des relations. L’être a besoin de ses semblables pour trouver son équilibre. Il attache beaucoup d’importance (parfois trop) à l’opinion des autres. Cette partie incline à l’extraversion, à la sociabilité. 

Figures et Dessins planétaires : approfondissement 

Sur le site Astrothème, vous trouverez deux dossiers détaillés qui traitent de la question des figures et dessins planétaires et des répartitions des planètes, que ce soit au niveau global ou au niveau des groupes de planètes positionnées dans le thème astral : Rien n’est simple : structure des planètes et Figures et dessins planétaires. : vous y trouverez de nombreuses informations très intéressantes pour interpréter des thèmes ou certaines structures particulières de planètes. 

http://www.astrotheme.fr/bases_repartition.php 

 

Publié dans:ASTROLOGIE, PLANETES |on 17 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Astrologie

Astrologie : Maîtrises, Dignités et Débilités planétaires 

 

Astrologie  dans ASTROLOGIE 4657715-chinese-zodiac-animals-lunar-astrology-art-setChaque signe astrologique possède des caractéristiques proches d’une planète, il est donc en analogie avec elle. Ainsi tous les signes sont gouvernés ou maîtrisés par une planète. Par ailleurs, un signe peut être quelque peu compatible avec une autre planète sans que celle-ci le gouverne, et inversement, une planète peut avoir des valeurs éloignées d’un signe et son action devient plutôt négative ou peu présente si elle se trouve dans ce signe. En fonction de l’état de la planète, on dira ainsi qu’une planète se trouve en état de dignité ou de débilité. Cinq états sont possibles : le domicile (lorsque la planète se trouve dans le ou les signes qu’elle maîtrise), l’exil, l’exaltation et la chute. Le cinquième état est dit pérégrin : une planète est pérégrine lorsqu’elle ne se trouve dans aucun signe particulier, c’est-à-dire sans être dans une des quatre situations précédentes. En dernier lieu, il faut savoir que les astrologues modernes ne s’accordent pas tous entre eux pour accorder une grande importance à ces dignités et débilités planétaires : il convient d’être prudent. Sur Astrotheme, nous en tenons compte mais avec modération dans les études astrologiques et applications en ligne. 

Domicile 

Une planète placée dans le signe qu’elle maîtrise lors de la naissance du sujet sera dite en domicile ou en trône. Elle pourra donc exercer pleinement son rôle dans le thème et son action sera très positive. 

Exil 

En revanche, lorsqu’elle est dans le signe opposé de celui qu’elle gouverne, on dira qu’elle est en exil. Ainsi, son action deviendra négative, mal employée ou encore presque inexistante, affaiblie. 

Exaltation 

Une planète qui occupe un signe dont elle se sent proche bien qu’elle ne le maîtrise pas s’y trouvera en exaltation. Elle y puise de la force, de l’énergie et sera donc positive. 

Chute 

Si elle se situe dans le signe opposé, elle sera dite en chute. Donc à l’inverse de l’exaltation, son action perdra de la puissance, de l’importance. 

Lorsque qu’une planète n’est dans aucun de ces quatre états, elle est dans un état dit pérégrin, c’est une planète pérégrine.

Dans deux cas sur trois, les planètes sont pérégrines, cela signifie que les aspects qu’elles effectuent avec les autres planètes ou angles du thème sont encore plus déterminants.

Une remarque importante convient d’être soulignée ici : de plus en plus, l’Astrologie moderne restreint l’influence de ces maîtrises pour accorder davantage d’importance aux aspects.

Les observations statistiques et la pratique montrent qu’une planète même en exil ou en chute pourra souvent parfaitement jouer un rôle sympathique si elle est bien aspectée.

La prudence est donc nécessaire lors de l’apprentissage de ces quatre notions néanmoins importantes.

Voici la répartition de ces maîtrises : 

Soleil
domicile en Lion, exaltation en Bélier, exil en Verseau, chute en Balance. 

Lune
domicile en Cancer, exaltation en Taureau, exil en Capricorne, chute en Scorpion. 

Mercure
domicile en Gémeaux et en Vierge (également exaltation pour la Vierge), exil en Sagittaire et en Poissons (ainsi que chute pour les Poissons). 

Vénus
domicile en Taureau et en Balance, exaltation en Poissons, exil en Scorpion et en Bélier, chute en Vierge. 

Mars
domicile en Bélier et en Scorpion, exaltation en Capricorne, exil en Balance et en Taureau, chute en Cancer. 

Jupiter
domicile en Sagittaire et en Poissons, exaltation en Cancer, exil en Gémeaux et en Vierge, chute en Capricorne. 

Saturne
domicile en Capricorne et en Verseau, exaltation en Balance, exil en Cancer et en Lion, chute en Bélier. 

Uranus
domicile en Verseau, exaltation en Scorpion, exil en Lion, chute en Taureau. 

Neptune
domicile en Poissons, exaltation en Lion (ou en Cancer selon les auteurs), exil en Vierge, chute en Verseau (ou en Capricorne, selon les auteurs). 

Pluton
domicile en Scorpion, exaltation en Bélier (ou en Poissons selon les auteurs), exil en Taureau, chute en Balance (ou en Vierge, selon les auteurs). 

Issu du site : http://www.astrotheme.fr/bases_maitrises.php 

 

Publié dans:ASTROLOGIE |on 12 novembre, 2011 |Pas de commentaires »
12345

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3