Archive pour la catégorie 'ASTROLOGIE'

LE SIMPLE FAIT D’ETRE VIVANT ALIMENTE L’ATMOSPHERE

 

Lorsque vous mangez une pomme, vous vous nourrissez de son prana, surtout si vous avez cueilli cette pomme directement dans un pommier et capté d’abord consciemment du regard son prana. Pour en capter davantage encore, prenez une croquée de cette pomme et gardez un moment le morceau dans votre bouche, sans le mâcher. Vous serez étonné de la sensation que cela peut procurer.

 pomme

Le prana est l’essence vitale de toute nourriture. Vous avez peut-être parfois remarqué qu’il vous fallait manger beaucoup d’aliments avant de vous sentir rassasié. C’est peut être dû au fait qu’il ya peu de particules praniques dans les aliments choisis, ou encore qu’ils n’ont pas été suffisamment bien absorbées durant la digestion. Si vous êtes certain que vos aliments sont vivants, et qu’ils contiennent donc du prana, gardez-les quelque instants dans la bouche avant de les avaler afin de mieux capter la partie éthérique de l’aliment.

Ainsi, par votre Intention et votre Attention, vous absorberez son énergie éthérique. Puis, mastiquez-le longuement avant de l’avaler, afin que tous les micro-capteurs de votre bouche puissent aussi l’absorber. Lorsque vos aliments ne sont pas aussi vivants que souhaité, et possèdent donc peu d’énergie vitale, rechargez-les de prana en focalisant sur vos aliments, à partir de votre troisième œil, les faisceaux de lumière portant votre Intention de les revivifier.

Comme vous êtes vivant, vous irradiez la vie. Cela signifie que vous contribuez à charger la vie autour de vous, tout comme l’atmosphère, de cet élément vital qu’est le prana. Tout ce qui est vivant, partout dans l’univers, génère du prana, l’énergie de la vie présente en toutes choses.

Si un individu ne reconnaît pas être lui-même de source universelle, par ignorance ou par inconscience, il ne génère alors que fort peu de prana. C’est lorsqu’un humain s’exprime, s’épanouit et se manifeste en harmonie avec sa conscience d’être de lumière incarné, que le prana qu’il émet contribue à la vie environnante de manière vraiment importante.

Tout autour de vous, le prana est présent comme il est présent en vous et en toute forme de vie. Et si vous êtes conscient que vous en créez naturellement, vous vous en nourrirez aussi plus consciemment.

Le prana que vous générez est naturellement présent dans vote champ magnétique, lequel a la propriété de faire circuler et de projeter le prana qui émane de vous. En fait, plus vous générez de prana, plus votre champ magnétique est vibrant. Et plus votre champ magnétique est vibrant, plus vous captez les vibrations des autres, et de même, plus les autres peuvent capter la vibration authentique de votre Ame. Votre champ magnétique vous permet d’utiliser la loi d’attraction et d’attirer à vous ce qui correspond le mieux à votre essence et au but de votre incarnation. Votre champ magnétique vous permet aussi de projeter vos intentions avec plus de puissance dans l’univers et d’attirer à vous les situations, les circonstances et les êtres pouvant catalyser votre épanouissement spirituel jusqu’à un état de grâce divine. Qui plus est, votre champ magnétique es tune sorte de filtre naturel qui dissout et élimine tout ce qui ne vous appartient pas. Il constitue donc un élément essentiel à votre bien-être, que le prana rend plus vivant, plus vibrant. 

C’est grâce à votre champ magnétique que vous pouvez accueillir, ressentir et respirer votre présence d’Ame et ses émanations. Qui plus est, votre champ magnétique agit comme un filtre éliminant ce qui ne vous appartient pas. La nourriture pranique est associée au centre de la gorge, et à l’aptitude à exprimer clairement ses idées. Sachez aussi que le champ magnétique que vous alimentez de votre prana est directement en lien avec votre aura, exprimant votre signature énergétique. Votre champ magnétique vibrant d’ondes de lumière colorées est donc l’expression subtile de qui vous êtes vraiment. Les individus sensitifs ayant développé leur faculté de double vision (superposant la perception de l’aura à ce que leurs yeux voient) peuvent voir et ressentir votre aura, et ainsi vous découvrir sous votre vrai jour. Plus votre champ magnétique est puissant, plus il est facile de le sentir. Lorsque le champ d’énergie d’un être est puissant et étendu, tous sur son passage ressentent sa force et se sentent attirés vers lui, sans pouvoir nécessairement comprendre ou expliquer ces impressions.

Le prana circule librement dans l’atmosphère de la planète. Il est constamment généré par les écosystèmes terrestres et par le règne minéral, végétal et animal. En fait, tout ce qui est constitué de cellules vivantes génère du prana. Même les minéraux sont porteurs de vie. Ils émettent donc eux aussi des ondes et du prana et contribuent ainsi depuis toujours à l’évolution de la vie sur Terre. 

Votre champ magnétique, s’il est bien chargé de prana, vous permettra d’être moins affecté par les sombres égrégores qui à l’heure actuelle en maints endroits, dégénèrent en égrégores de terreur. Ces forces ténébreuses sont créées par des humais projetant autour d’eu la peur, la colère, la critique et la terreur qui les habitent. C’est donc un cercle vicieux. Et lorsqu’un individu émet de la colère, non seulement il alimente l’égrégore de colère déjà existant, mais en plus il attire à lui de semblables énergies de colère qui l’envahissent et il a alors l’impression d’être possédé par quelque chose de morbide qui lui fait perdre ses moyens et dénature son être véritable. Il n’est plus lui-même, mais c’est uniquement parce qu’il est sous l’emprise d’un tel égrégore. Un champ magnétique sain et vibrant crée un bouclier partiellement ou totalement impénétrable par les ondes émanant de ce genre de soucis.

Par conséquent, si vous alimentez régulièrement votre champ magnétique en prana, vous faites le choix le plus sage qui soit.

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Votre mission spirituelle


Selon votre signe astrologique

  
 
Nous avons tous une mission spirituelle à accomplir lors de notre passage sur Terre. Toutefois, malgré son importance pour la pleine réalisation de notre être, peu d’entre nous sont pleinement conscients de leur mission.  Et si notre signe astrologique nous permettait de lever le voile sur notre mission spirituelle ?
 
Qu’est-ce que l’astrologie spirituelle ? Il ne s’agit pas d’une astrologie différente de celle traditionnelle. Les bases sont toujours les mêmes, seule l’approche est différente.

Le spiritualiste reconnaît dans tout homme un principe d’esprit éternel. Il croit en la réincarnation et en son corollaire, la loi des conséquences (ou le karma), qui veut que toute action entraîne une réaction.

À l’image de notre monde qui a basculé dans le matérialisme et le spiritualisme, l’astrologie a succombé au même mirage. Depuis la condamnation de l’astrologie par Colbert, les astrologues ont développé un complexe d’infériorité vis-à-vis des scientifiques. Ils ont perdu leur identité à trop vouloir prouver la réalité matérielle de ce savoir et lui donner le rang de science officielle.

Le psychisme, l’ensemble des caractères psychiques de l’homme, est une entité trop évoluée et trop complexe pour être mise en équation ou classée par données statistiques. En enfermant l’astrologie dans le carcan de la science matérialiste, on a délibérément occulté l’esprit.

Malgré tout, de nombreux astrologues sont convaincus de l’utilité d’une approche spirituelle de l’astrologie. Ils croient en la réincarnation, mais ils n’osent pas en parler aux esprits rationalistes. Pourtant, il existe une telle demande de l’homme pour connaître le sens de la vie. Seule une astrologie spiritualiste peut répondre à cette demande, car elle s’adresse à l’esprit.
 
 mission spirituelle

La mission spirituelle de chaque signe astrologique

 
 
Le signe du Bélier
21 mars au 20 avril
 
Plan initiatique
Incarne une pulsion à transcender son passé karmique, qui le retient encore prisonnier de ce monde, d’où la nécessité de mener une vraie guerre sainte contre tout ce qui n’est pas conforme à son essence profonde. Pour ce faire, il devra se placer à l’écoute des impulsions de son cœur en agissant selon la volonté de l’esprit du don et de la gratuité et non plus selon la volonté de son ego, marqué par un sens de l’appropriation.
C’est par la puissance de l’amour qu’il pourra transformer en lui le vieil homme afin d’accéder à l’homme nouveau.
 
Le chemin spirituel de l’âme
Il doit développer l’indépendance et la capacité de décision. Le nœud sud en Balance (son passé) le rend sensible au jugement d’autrui. Il doit lui apprendre à faire des choix par lui-même à partir de ce qui lui paraît juste. L’âme est invitée à s’ouvrir sur l’inconnu. Oser fait partie de son apprentissage. Alors sa créativité peut enfin se libérer.
 
Le signe du Taureau
21 avril au 20 mai
 
Plan initiatique
Il doit découvrir que la matière est l’expression même de l’esprit. Il « conscientise » que l’incarnation n’est pas l’entrée dans un corps matériel, mais l’engendrement d’un processus d’extériorisation. La dimension matérielle devient l’expression extérieure de l’esprit, le corps étant considéré comme son lieu de rayonnement. Pour prendre conscience du caractère sacré de la matière, le natif ne doit pas se laisser enfermer dans les apparences, mais les dépasser pour atteindre la racine même des choses.
 
Le chemin spirituel de l’âme
Développer la stabilité, s’ancrer dans des valeurs solides. Possibilité de quelques angoisses, d’un peu de manques, de crainte du changement.
 
Le signe des Gémeaux
21 mai au 21 juin
 
Plan initiatique
Il doit prendre conscience de l’importance du rapport de complémentarité entre sa conscience corporelle (orientée vers les réalités extrêmes) et sa conscience spirituelle (focalisée sur les réalités intérieures).
Seule une juste relation entre ces deux dimensions de l’être peut lui permettre de s’exprimer pleinement sans succomber aux forces négatives. Tout l’enjeu initiatique du signe des Gémeaux consiste à mettre en relation les deux dimensions qui constituent son être (la conscience corporelle et la conscience spirituelle).
 
Le chemin spirituel de l’âme
Le monde de l’incarnation est la communication. Partager des idées, s’ouvrir, s’intéresser à ce qui se passe autour de soi fait partie des attitudes à mettre en œuvre activement et consciemment…

Par Marie-Claire Nadeau à suivre sur la Magazine ESSENTIEL

Publié dans:ASTROLOGIE |on 9 juillet, 2016 |2 Commentaires »

Les quatre Niveaux de Conscience

prendre-conscience-de-son-corps

 Niveau 1: biologique

Il concerne le corps, les processus physiques automatiques, mécaniques (digestion, assimilation, respiration) et instinctifs qui entretiennent la vie.  Notre état de santé en est la manifestation la plus tangible. L’astrologie médicale est opérationnelle ici. Elle permet de faire des diagnostics très pointus. Sa complexité et sa finesse demandent une solide formation médicale en anatomie  et pathologie. Tout fonctionnement instinctif, pulsionnel est qualifié de niveau 1 de conscience. Par exemple, la publicité cherche à exciter nos compulsions en occultant notre conscience.                           

                                                                    Le JE inconscient se manifeste. 

Niveau 2 : socio-culturel

Ce niveau dévoile les comportements conditionnés par notre éducation, notre culture et notre environnement social. Ici nous sommes une personne (« il n’y a personne » revient à dire il n’y  à  rien), donc nous sommes « un rien »  de qui on attend des réactions programmées (la politesse, le respect de la morale, la soumission aux lois, l’adhésion sans réserve à une religion…). Nous sommes ces pions avec qui tous les pouvoirs jouent (politique, médias…). Notre mental et nos émotions nous manipulent pour que nous restions  soumis au pouvoir de la société. C’est ici qu’opère le fameux triangle de Karpman: Victime, Bourreau, Sauveur.                                         

                                                                      Le JE subconscient s’éveille

Niveau 3: individuel

Ce niveau parle de l’être, qui après une phase d’individualisme, est devenu un Individu conscient de son unicité et ayant trouvé ses valeurs propres. Il  se définit d’abord par rapport au respect de lui-même en même temps que celui des autres,  il cherche sa place dans l’univers. Cet individu responsable de lui-même, est intéressé par les autres et l’évolution de la société. Il vit l’indépendance, l’autonomie et la conscience intérieure le guide. Plus il utilise son libre arbitre, plus il se centre et ressent sa verticalité. Il vit dans l’instant présent. 

                                                     Le MOI conscient s’affirme

Niveau 4: transpersonnel

Ici l’individu aspire à se  dépasser. Il perçoit les énergies subtiles qui l’entourent, appelées souvent « spiritualité » et s’investit pour suivre son chemin et réaliser sa mission.Il oeuvre à l’élévation de son âme. Il est en contact avec son SOI, avec les plans subtils. Il a la possibilité de devenir un être réalisé en vivant des états divers, de la méditation à l’extase qui l’amènent à  la conscience cosmique. 

                                        Le SOI  supraconscient transcende

 Lorsque nous vivons au niveau, 2 socio-culturel, nous subissons notre vie et notre thème natal avec ses signes, maisons et planètes devient un carcan, une structure qui nous définit selon des schémas souvent négatifs. Nous sentons le poids du « destin » peser sur nous, nous sommes formatés par nos qualités et nos défauts.

Les astrologues niveau 2 qui ont des consultants niveau 2 leur font des prédictions très justes et spectaculaires car ils considèrent mutuellement que la vie est écrite, que l’on ne peut rien y changer, mais que, peut-être, en sachant à l’avance, on pourrait contourner, désamorcer passer à travers ce qui semble inéluctable….. 

Lorsque nous choisissons de vivre au niveau 3, individuel,  nous avons  accepté de nous remettre en question, de  prendre conscience de l’interaction entre nous et le monde. Nous réalisons  que la vie nous propose l’utilisation du  libre arbitre et qu’au lieu de subir ou de vouloir tricher nous pouvons choisir de maîtriser nos énergies individuelles (représentées dans notre thème par le Soleil , la Lune , Mercure , Vénus , Mars , Jupiter  et Saturne  ) et que nous  pouvons marcher main dans la main, accompagner consciemment les énergies transpersonnelles et collectives (Uranus , Neptune  et Pluton)  Nous devenons, alors,  un individu sur le chemin de l’évolution.

A ce niveau l’astrologie nous aide à découvrir les conditionnements qui sont encore actifs et nous donne la possibilité de les dépasser. 

Automatiquement cela amène à voir le niveau 1 de manière différente,  (celui  du corps physique, qui concerne plus largement la Nature et ses processus dits automatiques…). Nous vivons alors différemment notre corps, nous apprenons à respecter ses besoins réels plutôt que nos envies dictées par des frustrations inconscientes ou par  nos pulsions émotionnelles traumatiques. Nous sentons la relation entre notre psychisme et notre corps et nous apprenons à la gérer, à écouter. 

Le niveau 4 nous parle du pouvoir de la pensée et de la conscience. Les limites qui nous entravent sont celles que nous acceptons. L’Homme crée ses propres limites au travers de ses croyances. Elles sont les conditionnements hérités de la lignée familiale comme des expériences qui nous ont amenés à créer des peurs.  Le niveau 4 est atteint par ceux qui savent s’affranchir, par l’Amour Illimité et Inconditionnel, des carcans humains. La divinité sommeille en chacun de nous. Ici, nous la contactons, nous l’éveillons. Nous sommes sur le chemin des Éveillés, tout est possible.   

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur.

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite.

C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question : qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ?

En fait qui êtes-vous pour ne pas l’être ?

Vous êtes un enfant de Dieu.

Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde.

L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.

Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.

Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus : elle est en chacun de nous et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres. »

                                                                                                           Marianne Williamson

 

Niveaux de conscience

 Dans une même journée vivons simultanément ces  niveaux:

Niveau 1 : le corps fonctionne sans cesse.

Niveau 2 : nous laissons notre place dans le bus à une personne âgée, nous apportons des fleurs en acceptant une invitation d’amis…

Niveau 3 : nous avons à prendre une décision qui engage l’avenir et nous constatons que, quelques soient les conseils donnés,  la solution est à l’intérieur de nous par rapport à nos valeurs propres.

Niveau 4 : une lecture, un film, une conversation, la méditation  peuvent nous faire décoller…vers le meilleur de nous mêmes, vers un plan supérieur où nous contactons notre pouvoir. 

Les  expériences négatives sont dues au fait que nous vivons avec peu de conscience au niveau 2. Un évènement douloureux et difficile peut se transformer en un agent décisif de notre évolution si nous cherchons à comprendre pourquoi il nous arrive, avec quoi il est en résonance, quelle leçon nous choisissons d’en tirer et comment nous pouvons nous améliorer. Ce qui est important ce n’est ni le succès ni l’échec mais l’usage que nous faisons de l’expérience.

 

astro couleur

EN CONCLUSION : le thème natal ne nous dit pas ce que nous sommes: nos qualités, nos défauts et ce qui va nous arriver. Il révèle notre programme de vie et les outils à notre disposition.

Le niveau 2 montre qu’avoir des outils ne suffit pas pour savoir à quoi ils servent et comment s’en servir.  

Le niveau 3 explique de quelle manière les utiliser pour nous libérer des conditionnements conscients et subconscients.

Le  niveau 4 nous met en contact avec notre Pouvoir Spirituel.

source : http://www.astro-couleurs.com/#!niveaux-de-conscience/c1e9o

Travailler avec les couleurs

INDIGO

Indigo :  Couleur apaisante pour les anxieux et les maux qui affectent la tête. 

Exercice pour améliorer la vue

«  Portez votre attention sur vos yeux. Ont-ils l’air fatigués et lourds, ou au contraire  légers et détendus?

     Imaginez que la lumière indigo pénètre dans vos yeux pour rechercher les zones d’ombre dans votre champ de vision et les en dissiper.  Posez vos paumes de mains sur vos yeux et laissez-les y pendant quelques minutes pour les détendre complètement. 

    Imaginez quelque chose que vous souhaitez créer à l’avenir. Ensuite, immortalisez-la comme s’il s’agissait d’un beau tableau . Maintenant placez ce tableau dans une bulle indigo , laissez-la flotter au milieu du monde et laissez son énergie rayonner. 

    Dites : « Intelligence Divine, merci de faire se réaliser la vision que j’ai eue, au bon moment et de la bonne manière. »                                       Inna Segal

 Le vendredi est le jour de la planète Vénus. 

En tant que planète du signe du Taureau Vénus régit les cinq sens.

La carte couleur du jour incite à se concentrer sur la vue aujourd’hui, aussi bien physique que subtile. 

Portez un vêtement, un accessoire indigo ou allez dans un lieu où il domine et observez si vous y voyez plus clair, plus calme, plus sereinement….

 

Chocolat

« La couleur chocolat est un mélange de marron et de noir. C’est donc une couleur qui nous relie à la terre, pose des limites saines et nous encourage à nous structurer. Elle vous donne accès à votre part d’ombre, vous permet d’améliorer votre discernement et de mûrir. La couleur chocolat peut aussi vous apporter nourriture morale et résilience.

Nourissez votre corps et votre esprit avec la couleur chocolat. 

Nourriture 

  Réfléchissez à ce que la nourriture signifie pour vous. Comment pouvez-vous vous nourrir moralement et vous choyer plus? Sur une feuille de papier écrivez dix actions nourrissantes que vous pouvez faire pour vous même dans la semaine qui vient… et faites-les. »                                       Inna Segal

 Le samedi est le jour de la planète Saturne.  

Effectivement, le chocolat peut adoucir les effets de ce jour qui nous demande de nous intérioriser et de faire le point. Saturne nous met souvent en contact avec les vieilles blessures, les frustrations et les douleurs mais lorsque nous savons vivre ses énergies au bon niveau, nous inspirons le sens de la responsabilité, nous  ressentons du respect pour nous-même, de la confiance, ce qui est à la base de la vie en conscience…

Arc en ciel 

images (4)« Le rayon arc en ciel est une combinaison de plusieurs couleurs; c’est pourquoi son énergie est très puissante et régénérante. C’est un rayon qui vous permet de vous détendre, de vous sentir plus heureux et plein de vie. En outre, il ouvre les portes du royaume mystique et peut vous relier aux fées, aux anges et à votre créativité.

Se relier à la Nature 

 Rendez-vousdans un parc. Debout sans bouger, connectez-vous à vote intuuition, ragardez autour de vous et cherchez un arbre qui vous inspire. Sentez l’attirance de cet arbre qui vous demande de vous approcher de lui.

Marchez jusqu’à lui et entourez-le de vos bras. Sentez-le vivre, ressentez sa connexion avec la terre, avec les autres arbres, avec le monde Laissez un peu de l’énergie Divine que renferme cet arbre entrer dans votre corps…Visualisez un arc en ciel et laissez-le baigner votre corps, renforcer votre connexionà la nature…. »                     Inna Segal

 Le dimanche est le jour du Soleil 

Si vous ne saviez pas quoi faire aujourd’hui …

Le Soleil est la force de vie primordiale qui anime toute chose. Le dimanche est le jour pour rayonner et recevoir le rayonnement des autres: êtres, animaux, plantes et objets…

Cerise 

« La couleur cerise aide à améliorer l’estime de soi et apporte douceur, joie et sagesse dans votre vie. Elle peut ouvrir votre coeur et vous permettre d’écouter vos désirs les plus profonds. Cette couleur intense et profonde vous encourage à vivre votre vie pleinement. Elle agit comme un aimant qui  attire des personnes et des opportunités merveilleuses ainsi que l’abondan ce dans votre vie. »        Inna Segal 

Bien que ce fruit mûrisse en été, la couleur intense de certaines variétés est très appropriée à l’automne. Entourez-vous ou habillez-vous de la couleur cerise. Elle réchauffe en analogie avec le sang qui coule dans vos veines.             

Le lundi est le jour du la Lune 

La Lune est en résonance avec les comportements instinctifs. La sécurité est l’un des premiers besoins de l’homme. Le rouge profond de ces cerises reflète la brillance, comme la Lune reflète la lumière du Soleil. Pour vous sentir en scurité aujourd’hui osez révéler votre brillance intérieure, c’est elle qui éclaire votre journée. Il n’est rien de plus extraordianire que de choisir de vivre la vie d’un être ordinaire comme vous et moi, ici et maintenant.

Perle 

« La couleur perle est une teinte de blanc qui calme, purifie et favorise la foi. Elle vous permet d’être en harmonie avec la vie et de vous relier à votre nature divine. C’est aussi la couleur de l’intégrité personnelle, de la vérité, de la loyauté.  Elle apporte clarté, paix et harmonie dans votre vie. »        Inna Segal 

Visualisez une lumière perle pour vous connecter aux plans les plus élevés de votre être.             

Le mardi est le jour de Mars 

C’est la planète qui révèle le désir qui nous anime et nous pousse à l’action. 

Aujourd’hui, les actes vont naturellement vers ce qui est clair, respectueux de soi et des autres. Cette couleur attire vers le meilleur en nous et révèle le meilleur chez ceux qui nous entourent. C’est le jour de mettre son collier de perles…

Vermillon : Attirez les relations 

images (5)Le but de l’incarnation est de rencontrer les autres, de les comprendre et de vivre avec eux. La gentillesse est un mot dont l’énergie d’ouverture et d’acceptation demande à être revalorisée et réhabilitée. La relation amoureuse, intime, est une relation parmi d’autres… La première est la relation à soi, l’acceptation de nos parts masculine et féminine, de nos particularités qui en sont à ce stade parce que c’est le mieux que nous puissions vivre dans l’instant, autrement…

Le Petit Prince apprend que nous sommes responsables de ceux que nous apprivoisons. Attirer les relations veut aussi dire développer le courage et la patience de les gérer, de se remettre en question, d’accepter les différences de l’autre. 

La chaleur du vermillon dissipe le stress et les inquiétudes. Nous ne sommes jamais seuls si nous ressentons les liens avec les autres, avec chaque autre qui croise notre chemin  aujourd’hui.Carte du jeu Langage secret des couleurs de Inna Segal

Corail : la fluidité des synchronicités

« Cette nuance d’orange aide à retrouver la vitalité physique, à s’ancrer, à chasser le stress, l’inquiétude et l’anxiété. Elle permet de considérer les évènements sous un autre angle et de soigner les coeurs brisés ou les amours non partagés. 

Visualisez-vous traversant un pont de couleur corail afin d’amener plus de fluidité et de facilité dans votre vie.

Représentez-vous des rayons de couleur corail rayonnant de votre coeur et dites: « ma vie est facile et pleine de synchronicités. Je suis mon chemin le plus divin. »

A chaque fois que vous devez prendre une décision ou que vous avez besoin d’aide, visualisez-vous marchant sur un chemin corail. » Inna Segal 

Les synchronicités sont un miracle en soi, partout autour de soi. Pour qu’il se produise, il réclame notre attention sur le mouvement naturel de la vie, de la disponibilité et de la Foi en nos capacités de connexion avec le Tout. 

Le corail, ce petit animal si précieux, si magique des mers chaudes, est hélas en voie de disparition.

Il se nourrit de tout ce qui l’entoure et même des fines particules de plastique présentes partout dans l’eau marine mais il ne peut pas les assimiler, les dégrader, alors il s’étouffe lentement de l’intérieur manquant d’oxygène.

Par notre visualisation aidons-le à trouver des ressources nouvelles, à « muter » pour continuer à prospérer comme nous les faisons chaque fois que notre passé est dégradé, digéré, complètement assimilé. 

Abricot: la volupté 

Pensez à ce fruit bien mûr, velouté, délicat qui garde les traces de doigts. Il est gorgé de soleil, juteux, il fond dans la bouche, sucré juste à point, libérant une saveur incomparable.  

« La couleur abricot permet d’alléger toute l’énergie lourde et pesante que vous pourriez véhiculer. Elle apporte énormément de vitalité, de joie et d’entrain dans votre vie. Elle vous aide à vous libérer de votre anxiété, et de vos peurs irrationnelles. C’est la couleur de la créativité, de la gaieté, de l’intuition. » Inna Segal 

La couleur abricot est un orange au repos, un orange qui savoure à l’intérieur,par les capteurs subtils, la délicatesse et la finesse du moment. Il se laisse aller et accepte de s’ouvrir, de dévoiler la douceur de l’intime. Il dégage confiance, sérénité, plénitude et volupté. 

L’intensité de la force de vie, l’éclosion du désir se vivent aussi dans le lent processus du bourgeon, du bouton de fleur qui déploie un pétale après l’autre , qui répand son parfum suave et s’offre en une fleur complètement ouverte au vent, aux brises, au soleil, aux abeilles… 

Réjouissez-vous et détendez-vous. 

Mandarine: La spontanéité 

 Ce fruit au jus rafraichissant qui réjouit nos papilles tout au long de l’hiver s’ouvre comme une fleur aux multiples pétales.  Il invite à la dégustation, au plaisir. 

images (6)« La couleur mandarine est vibrante, synonyme de créativité, d’appétence pour la vie et la vitalité.Elle a la capacité à réveiller vos énergies sexuelle et créatrice. Cette couleur symbolise la chaleur, la richesse, le courage et la spontanéité. Elle favorise la connaissance de soi, l’action, la confiance et la détermination. Stimulez votre énergie mandarine et débridez votre personnalité sauvage et spontanée » Inna Segal 

La spontanéité fait référence à l’instinct qui est un comportement naturel, le plus souvent associé à la survie, mais aussi à la franchise, au fait d’être direct, d’une impulsivité qui garanti la sincérité. Les réflexes inconscients, dits aussi spontanés, révèlent l’authenticité de notre être. Laissez les huiles essentielles s’échapper de la peau des mandarines et embaumer votre univers. Tout devient léger, facile, agréable et incite à s’amuser.

SOURCE http://www.astro-couleurs.com/#!-jeu-inna-segal/c4at

Publié dans:ASTROLOGIE, ENERGIES, GUERISON |on 7 avril, 2016 |Pas de commentaires »

FAIRE DESCENDRE LA LUNE

 

Appeler la Lune ou, comme l’on dit parfois, Faire descendre la Lune ou Faire Appel à la Déesse du Ciel, est une expérience mystique merveilleuse parce que vous vous tenez devant votre Déesse – peu importe le nom que vous lui donnez- et lui demandez de descendre jusqu’à vous et de partager sa connaissance et son pouvoir avec vous.

faire descendre la lune

La réunion avec la Déesse est un acte sacré et devrait être fait avec une très grande attention portée sur l’honneur que vous lui rendez, parce que vous ne lui demandez pas seulement de se joindre à vous mais vous l’accueillez aussi dans votre esprit du moment. Je n’allais comprendre tous les incroyables événements dont je fus témoin aux côtés de mon Arrière Grand-mère que bien plus tard dans ma vie. Mon Arrière Grand-mère était une Sorcière dotée d’une grande sagesse et d’une grande compréhension, qui avait été éduquée dans le vieux monde.

À travers elle, j’ai vu et vécu les merveilles de la magie. Chaque fois que j’en appelle à la Déesse cachée derrière le visage souriant et lumineux de la Lune, j’ai comme le sentiment que mon Arrière Grand-mère se tient à côté de moi, comme je me tenais à côté d’elle lorsque je n’étais qu’une enfant. Je me rappelle avoir pensé que j’avais plus de chance que mes amis, qui devaient rentrer ou aller au lit dès qu’il commençait à faire noir. J’ai pu jouer au cœur de la nuit, sous des cieux emplis d’étoiles. Je savais toujours laquelle serait une de ces nuits spéciales passées dehors.

Ça commençait tôt dans la journée lorsque mon Arrière Grand-mère m’appelait pour que je l’aide à empiler du bois à côté de sa grande bassine noire, celle sur trois pieds, derrière la maison. Nous ramassions des herbes fraîches et cueillions des fleurs, parfois pour fabriquer des colliers spéciaux en fonction de l’époque de l’année.

Nous remplissions la bassine avec de l’eau que nous venions de puiser et posions un couvercle dessus afin qu’aucun insecte ou qu’aucune poussière n’aillent dans l’eau claire. Avant que la nuit tombât complètement, nous allumions des bougies et des lampes à pétrole dans la maison et sur le porche arrière puisque mon Arrière Grand-mère n’avait pas d’électricité. Nous entendions toutes les mélodies merveilleuses des créatures venues chanter dans l’air chaud de la nuit. Puis mon Arrière Grand-mère me racontait des histoires de son enfance, comment sa mère lui enseignait les secrets de Mère Nature et de la Déesse du ciel et comment nous devions respecter les dons qui nous étaient accordés. Ensuite nous marchions sur le sentier étroit qui menait à la grande bassine noire que nous avions préparée plus tôt dans la journée. Nous posions délicatement une couverture sur le sol tout près de la zone encerclée et mon Arrière Grand-mère allumait un feu avec le bois que nous avions empilé pendant la journée.

Très vite, nous avions un brasier splendide qui crépitait au cœur de la nuit. Comme j’aimais regarder les flammes bondir haut dans le ciel comme si elles tentaient d’inonder les étoiles de leur lueur ! Chaque étincelle semblait apporter un message vers le haut et au-delà du monde que je connaissais, dans les cieux. Installée sur la couverture, je regardais mon Arrière Grand-mère lancer dans la bassine les herbes et les fleurs que nous avions cueillies dans la journée. Elle chantait et psalmodiait les mots les plus beaux et j’essayais de chanter avec elle. Dans mon esprit, je peux encore l’entendre et sentir l’odeur du bois qui brûlait pendant que les arômes provenant de la bassine à trois pieds emplissaient l’air. Avant que la nuit ne finisse, mon Arrière Grandmère m’invitait à ses côtés. Nous nous tenions debout, les bras tendus, et appelions la Déesse du ciel pour sa sagesse et son pouvoir.

C’était merveilleux, même si je ne comprenais pas qu’il s’agissait de quelque chose que les Sorcières font depuis que le temps est temps. L’origine de ce rituel, que l’on nomme Appeler la Lune, remonte aux temps anciens. Les Sorcières de Thessalie sont les premières à avoir pratiqué ce rituel selon les traces écrites que l’on a retrouvées. On a toujours pensé que les Sorcières contrôlaient la Lune. En vérité, nous recherchons la force que l’on peut trouver dans le pouvoir qu’elle détient : une compréhension.

On ne peut pas contrôler ce en quoi l’on ne croit pas. Lorsque l’on croit, on peut contrôler et commander l’univers. Les Sorcières aiment la Lune et aiment invoquer ses énergies pour puiser leur puissance. De la pleine Lune à la nouvelle Lune, nous célébrons chaque changement magique et extraordinaire. C’est la Déesse que nous appelons à travers ces Lunes, puisque c’est elle qui les dirige et que c’est son énergie que nous célébrons. Que ce soit pour un rituel ou pour simplement trouver un plaisir dans les pouvoirs de la Lune, c’est un moment spécial réservé chaque mois pour votre relation avec la Déesse et pour vous concentrer sur elle et elle seule. Les Sorcières d’aujourd’hui pratiquent toujours ce rituel puissant.

 Il ne s’agit plus du même rituel pratiqué par les anciens en raison de plusieurs changements naturels, environnementaux et régionaux, et en raison des générations qui ont passé. Quand vous vous sentez prêt à rechercher la Déesse en l’appelant, en appelant la Lune, vous devez comprendre que vous vous tenez devant elle. Imaginez que vous vous tenez devant la royauté couronnée à l’intérieur du sanctuaire magnifique d’un temple. Vous ne penserez pas au café que vous avez renversé sur votre nouveau tapis et s’il risque de le tacher.

Votre esprit sera sur ce qui se passe autour de vous et sur ce qui va se passer. Lorsque vous appelez la Lune, votre Déesse, par ce procédé, votre cœur et votre esprit devront se concentrer sur ce moment précis ; ce moment que vous devez partager avec votre Déesse et rien d’autre. Lorsque vous appelez la Lune, il est préférable d’être dehors, sous le ciel nocturne. Mais puisque de nombreuses Sorcières vivent dans des villes et des appartements, ce n’est pas toujours possible. Positionnez-vous donc où vous pouvez le mieux ressentir ses pouvoirs, parce qu’elle est toujours là, que vous la voyiez ou non. Elle est constante, comme la Lune.

(Magazine Lune Bleue/ LWE) et le lien : http://la-lwe.bbfr.net .

Publié dans:ASTROLOGIE, LUNES |on 4 novembre, 2015 |Pas de commentaires »

LA LUNE : Culte et Influence

nouvelle-luneCulte de la Lune, adoration, vénération de l’astre lunaire, divinité lunaire, à la fois personnification et symbole…

La Lune, impliquée dans les rythmes primordiaux de la vie et du cosmos, a été, de tous temps, sacralisée, et enfouie au cœur des contes et sagesses populaires, engendrant ainsi une mythologie et un symbolisme répandus à travers les époques et les cultures. Au fil des décennies, de nombreuses recherches scientifiques furent menées, analysant l’activité cérébrale et les statistiques de visites des services hospitaliers et psychiatriques, afin de confirmer ou d’infirmer d’éventuels effets de la Lune sur le comportement humain. Cependant, les résultats de ces nombreuses recherches ne peuvent être tenus pour concluants, car contradictoires les uns avec les autres.

Ainsi, si l’influence des cycles lunaires a été établie avec certitude sur certaines espèces animales, la science reste sceptique quant à une influence sur l’Homme. Pourtant, il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas si longtemps, lorsque l’électricité n’était pas partie intégrante de nos vies, nous étions soumis aux rythmes du Soleil et de la Lune : jusqu’au 17ème siècle, les citadins utilisaient encore des almanachs pour planifier leurs voyages nocturnes ; en automne, les agriculteurs profitaient de la lumière de la Lune pour continuer la récolte jusque tard dans la nuit ; etc… Durant des millénaires, les êtres humains ont observé la Lune, avec espoir et passion, se demandant quelle force provoquait cette insatiable attirance.

Pline l’Ancien, qui avait, le premier observé et compris le phénomène des marées, dû à l’attraction combinée du Soleil et de la Lune, pensait que la gravité lunaire devait également jouer un rôle sur nos humeurs internes. Si cette théorie a été réfutée aux vues de la science moderne, il reste difficile de se séparer du sentiment que cet astre, qui se dessine, si grand, dans notre ciel nocturne, et tient tant de place dans nos imaginations, n’est pas qu’un simple satellite, froid et distant – alors même que sa course résonne dans la faune et la flore qui nous entourent, et remonte aux racines de nos psychés.

Le culte lunaire Bien que la Lune n’ait pas joué un rôle prépondérant dans l’histoire des religions, son culte est évoqué depuis les premières traces écrites (et sans doute bien avant), que ce soit en Egypte, à Babylone, en Inde ou en Chine, et perdure de nos jours, dans diverses parties du monde, en particulier chez certains groupes d’Afrique et chez les Amérindiens. Le culte de la Lune est fondé sur la conviction que les phases de la Lune sont liées à celles de la croissance et du déclin des plantes, des animaux, et la vie humaine.

Dans certaines cultures, la nourriture était déposée dehors, la nuit, pour absorber les rayons lunaires, qui étaient réputés avoir le pouvoir de guérir et de prolonger la vie. De la même manière, parmi les Bagandas d’Afrique centrale, il était de coutume pour une mère, de baigner son nouveau-né à la lumière de la première pleine lune, afin de le bénir, le fortifier et le protéger. La Lune a, par ailleurs, souvent été assimilée à la sagesse et à la justice, comme dans le culte du dieu égyptien Thot et le dieu Sin mésopotamien. Cependant, la Lune a surtout été à la base de nombreuses légendes amoureuses et de nombreuses superstitions – le terme «lunatique», par exemple, est une dérive d’une de ces superstitions ; les fous étant autrefois considérés comme des individus «frappés par la Lune» (moonstruck en anglais).

Beaucoup d’anciens peuples considéraient la Lune comme l’astre prépondérant, ainsi chez les astrologues babyloniens, le Soleil était d’une importance secondaire dans leurs calculs. De la même manière, le dieu babylonien Sin (la Lune), était la plus ancienne divinité – c’est d’ailleurs de cette divinité ancestrale, que le Mont Sinaï tient son nom. Chez les Assyriens et les Chaldéens, la Lune était la divinité suprême, préexistante à tous les autres dieux, et le premier temps du monde était connu comme le temps du Dieu-Lune. Le symbole du culte lunaire était d’ailleurs souvent associé à la royauté, en Assyrie, (comme le symbole solaire dans d’autres cultures) ; on retrouve par exemple sur une gravure du roi hittite Barrekub, l’emblème de «Baal de Harran» (une lune pleine dans un croissant de lune), symbole d’un Dieu-Lune ancestral, vénéré dans le nord de la Mésopotamie.

images (4)

Si la Lune est aujourd’hui  associée à la féminité, elle fut  pendant longtemps associée aux attributs masculins.

En effet, la Lune, apparaissant comme un corps plus grand que le Soleil, elle prit, dans l’imagination des peuples, un rôle masculin, tandis que le Soleil, avait un rôle féminin. Et ainsi, dans les anciennes civilisations, le vocabulaire associé à la Lune était-il formé de noms et mots masculins. L’évolution des modes de vie (moins de chasse) allant de paire avec l’éloignement inexorable de la Lune, l’importance des astres s’inversa, ainsi que leur personnification, la Lune devenant féminine et le Soleil masculin. En effet, la vénération de la Lune était à son apogée chez les peuples chasseurs (lorsque le rôle des hommes, chasseurs, était essentiel à la subsistance du peuple – ainsi la Lune était elle assimilée à la puissance du chasseur et personnifiée sous des traits masculins), tandis que le culte du Soleil est devenu pré- pondérant avec la sédentarisation des populations et l’émergence de l’agriculture (l’importance lunaire passant alors en second plan, ses attributs devinrent féminins et liés à l’image de la Terre-Mère). A noter que les cultes animistes (des roches, des collines, des arbres et des animaux) se sont développés à partir de la déification du Soleil, de la Lune et les étoiles, auxquels étaient associés les éléments terrestres. En Inde, par exemple, les étoiles étaient considérées comme les âmes glorifiées des grands hommes. De la même manière, les adeptes du culte chaldéen des étoiles, se considéraient comme les enfants du Père-Ciel et de la Terre-Mère.

Petite anecdote aussi méconnue : Pâques, une célébration lunaire Le dimanche de Pâques découvre facilement ses racines païennes, basées sur le culte du Soleil et de la Lune. En effet, il est «planifié» le premier dimanche suivant la première pleine lune qui suit le 21 Mars, la date nominale de l’équinoxe de printemps. La coutume que l’on retrouve dans de nombreux pays, à cette occasion, de manger des petits pains, ceint d’une croix (appelés Hot Cross Buns) est également clairement d’origine païenne. C’est en effet, en l’honneur d’Eostre (la divinité du Printemps et du renouveau, célébrée originellement à l’équinoxe de Printemps, et dont le culte fut assimilé par l’Église, donnant ainsi naissance aux Pâques), que les Saxons, mangeaient ces petits pains marqués d’une croix. On retrouve aussi ces petits pains, chez les anciens Grecs, lors des célébrations d’Artémis, déesse de la chasse. Chez les Égyptiens, des gâteaux similaires étaient consommés dans les célébrations du culte de la déesse Isis. La croix imprimée sur ces petits pains, rapporte initialement au culte de la Lune, représentant les quatre phases lunaires.

(Magazine Lune Bleue/ LWE) et le lien : http://la-lwe.bbfr.net .

Publié dans:ASTROLOGIE, LUNES |on 17 octobre, 2015 |Pas de commentaires »

Dissoudre la souveraineté de l’égo et Donner la pouvoir à notre Divinité

Le 8 / 8 / 8 (le 8 août 2015) et la Mi-Août

inner vision

Depuis 2012, Nous progressons à la vitesse de la Lumière Les temps sont extrêmement bouleversants et à la fois immensément transformateurs. Grâce à tout le travail accompli depuis des années par les Artisans de Lumière, les Royaumes Célestes ont pu mettre en place d’autres plans divins qui permettent à l’Humanité de faire des bonds en avant vers sa Vérité Divine. Désormais, tout avance très, très vite et ce que nous traversons n’a jamais été expérimenté par l’Humanité. Depuis le portail 2012, nous sommes passés à un tout autre degré de conscience, même si le monde extérieur semble encore refléter tant de chaos. Nous sommes au cœur d’un processus de transformation colossal. Les 3 dernières années, nous avons grandement progressé.

2015 nous a offert des opportunités d’éveil au-delà de ce que nous pouvions imaginer et ce n’est pas fini. En effet, les Eclipses et le solstice (2015) ont été très puissants, provoquant des mutations cellulaires et bien d’autres formes de modifications. La Lumière que nous expérimentons maintenant est très intense et les Maîtres ont précisé que s’ils avaient dû déverser cette même lumière avant 2012, cela aurait très, très dur, voire même insoutenable pour une grande partie de l’Humanité.

Nos Présences Je Suis ont accéléré la vibration en nos cellules, nos atomes, nos électrons et nos ADN au plus haut degré de ce que nous pouvions tolérer. Cela a causé beaucoup de stress à tout niveau mais cela fait partie de la bascule. Nous savions que nous aurions à faire l’expérience de cette difficile métamorphose.. Nous avançons encore vers des événements très importants. Des millions de personnes le savent et sont réceptives à ces fabuleuses bascules. Le travail entrepris ces 50 dernières années nous a permis d’intégrer les fréquences de la Quatrième Dimension et nous savons tous que cela nous a obligé à faire face à de nombreuses épreuves. Il fallait vivre ce travail d’épuration, de recalibrage pour passer à l’étape suivante, celle d’intégrer enfin les énergies de la Cinquième Dimension.

« Pulvériser » l’ego par la lumière afin qu’il perde son emprise Depuis l’anniversaire de la Convergence Harmonique (Aout 1987), il y a 29 ans, Les Royaumes Célestes ont fait le bilan du chemin parcouru et ont minutieusement considéré comment ils pouvaient mettre à profit les très belles énergies que nous avons émises. Toute forme d’expression lumineuse a été capturée par les Maîtres (contemplation, prière, méditation, travail sur soi, compassion, générosité,..). Après toutes ces observations, les Maîtres ont fait le choix de tout mettre en œuvre pour « pulvériser » l’égrégore créé depuis trop longtemps par nos egos. L’ego a pris les commandes depuis des milliers d’années empêchant l’accès à notre héritage Divin. Parce que l’humanité a atteint une certaine masse critique, il est alors possible d’inverser ce processus de terrible domination.

L’Ascension ne peut avoir lieu tant que nous sommes encore sous le joug de cet ego qui n’est que l’expression d’une terrible absence d’Amour. Excessivement insidieux, l’ego nous freine dans notre évolution car il nous replonge en permanence dans nos peurs, nos comportements erronés et nos croyances ennemies. Il nous pousse, depuis la nuit des temps, sur les rivages de plaisirs médiocres et sur les terres de l’égoïsme, comme si cette incarnation avait pour unique objectif, celui de satisfaire nos sens. L’ego nous a fait dériver très loin dans l’ignominie et a conduit la Terre à son douloureux désordre actuel. L’ego nous a fait croire que le monde physique était la seule réalité. Dès lors et depuis longtemps, les combats ont été menés entre notre Divinité et notre ego. Une fois que la cristallisation de l’ego est « pulvérisée », les Présences Divines de chaque homme, femme, enfant de la planète, vont pouvoir, au fur et à mesure, tenir les rênes de notre destinée. Les particules de cet ego étant dispersées, elles ne pourront exercer cette forte emprise et petit à petit, disloquées, les vibrations de l’ego ne pourront reprendre leur pouvoir. Beaucoup pensent encore qu’il faut combattre l’ego, ce qui est une erreur car cela nous ramène à vivre la dualité entre le bien et le mal, le beau et le laid, le gentil et le méchant.

 Ainsi, nous nous épuisons à vouloir dominer une énergie qui connaît nos failles et qui sait très bien s’en servir. Je le redis : l’ego est vraiment l’expression de l’absence d’Amour… Nous devons nous rappeler que nous avons été tout ce que nous pouvons imaginer. Et toutes ces incarnations avaient pour but de corriger et de redonner les commandes à Notre Présence Divine.

L’emprise de l’Ego a été telle que nous avons éprouvé beaucoup, beaucoup de difficultés à nous souvenir et à nous unir à notre Puissance Divine. Cependant, on ne peut pas tuer l’ego, ce n’est pas ainsi que cela fonctionne. Nous n’avons pas compris cet ego, pas plus que nous avons su l’aimer. Nous n’avions pas les clefs pour le faire taire. L’ego a manipulé le monde et le monde de chacun..

 chiffre-8

Notre travail n’est pas de le tuer mais de le dissoudre ! Cet ego a pris une telle « place » qu’il nous faut l’intervention de nos Frères et Sœurs de Lumière pour qu’il s’évapore pour toujours. C’est ce que nous vivons en ce mois d’Août : fragmenter l’ego, pour le neutraliser et le rendre inoffensif.. C’est le moment, car nous avons franchi d’importants paliers vibratoires. Et parce que nous avons la connaissance de qui nous Sommes, parce que nous oeuvrons avec Nos Présences JE SUIS, cette étape cruciale peut être enfin vécue par l’Humanité. Si les énergies cosmiques « pulvérisent » l’ego, notre travail consiste en parallèle à aimer toutes ces parties de nous-mêmes afin de les apprivoiser.

Réinitialiser nos quatre corps : Pour se faire, La Présence Je suis doit également ré-initialiser nos 4 corps afin que l’ego ne puisse plus avoir une telle emprise comme cela a été le cas depuis des éons. En effet, les Eléments qui nous constituent ont dû servir notre ego et aujourd’hui, ils vont enfin pouvoir être davantage au service de Notre Présence Divine.

Nous sommes des êtres Elémentaux car nous sommes constitués d’Eau, de Feu, de Terre et d’Air. Les Elémentaux vont donc participer à cette « pulvérisation ».

Les Elémentaux effectuent un travail colossal pour nous permettre de vivre, à tous les nouveaux. Dans un premier temps, ces précieux Elémentaux devaient manifester nos belles co-créations. Sauf que nous avons oublié que nous coopérions avec eux. Ces Elémentaux ont des ancrages dans nos corps physiques et ces « vortex », reliés au pouvoir des Elémentaux, vont être enfin véritablement réactivés. Ceci va favoriser une fabuleuse restauration de nos 4 corps physiques. Il suffit de demander à notre Présence JE SUIS, à notre Père/Mère Divin ainsi qu’à nos Elémentaux qui nous servent de guérir ces centres fondamentaux.

Il est bon de comprendre que tout cela se produit d’abord dans le monde de la cause pour se manifester ensuite dans le monde de la forme. Cette passation de pouvoir est subtilement orchestrée par notre Présence JE SUIS.

Les Maîtres nous confirment que rien ne peut stopper le processus. En revanche, la rapidité de la manifestation dépend du travail de chacun. Le travail reste à faire. Le portail du Lion Tous les 8 Août, certains initiés célèbrent depuis fort longtemps ce que l’on appelle « Le Portail du Lion ». En effet, un alignement solaire se produit au niveau de la galaxie. Les soleils au-delà des soleils s’alignent avec le centre de la galaxie ce qui crée un Vortex d’une immense puissance. Physiquement, ce portail se situe en Egypte où se trouvent les pyramides et le Sphinx mais la zone est bien plus vaste. (cela commence le 26 juillet et se prolonge jusqu’au 12 Aout).

Cette poussée énergétique a commencé le 22 Juillet, jour consacré à Marie-Madeleine, cette date amorce le signe du Lion. L’énergie s’est accrue jusqu’au 8 Aout. Le 8 symbolise : « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut ». Ainsi les royaumes dans Haut et le royaume physique (la Terre) se relient, unissant l’esprit et le cœur. Symbole de l’infini, le 8 connecte dans notre cerveau les deux hé- misphères (gauche : le masculin et droit : le féminin).

Cette année, le jour 8/8/8, a connu un gigantesque influx de lumière, lequel se poursuivra jusqu’au 20/8/2105. Ces dates avaient été prédites depuis bien longtemps. Il existe de nombreuses représentations sur lesquelles figurent deux têtes de lion (représentant le passé et le présent) et au milieu se tient un portail symbolisant l’instant pré- sent. C’est intéressant d’observer la mobilisation planétaire qu’il y a eu pour le Lion Cecil. L’histoire de ce lion a touché des millions de personnes. Cette compassion globale a créé une force de lumière qui a permis de guérir tant de blessures perpétrées au monde élémental.

Nous sommes venus sur cette magnifique Terre pour apprendre à être de puissants co-créateurs. Le Je SUIS, qui est notre empreinte unique et divine, est l’expression de notre Masculin et de notre Féminin : Je = Masculin = alpha, Suis = Féminin = oméga (le début et la fin de tout ce qui est). Les mots JE SUIS sont des mots puissants qui nous relient instantanément à notre Père/ Mère Divin. Tout ce qui suit le JE SUIS est extrêmement créateur.

Ces deux énergies mélangées donnent un magnifique Violet qui active les glandes endocrines supérieures. Ceci permet de réveiller pleinement nos chakras et particulièrement le chakra coronal qui est la passerelle qu’emprunte notre Présence JE SUIS. Quand nous avons commencé à mesurer l’énergie nous avons impacté le monde élémental qui a reflété nos co-créations souvent dépourvues de bienveillance et d’amour. Puis, très rapidement, nous avons commencé à ressentir beaucoup de douleurs et de souffrances.

LES ELEMENTAUXPour ne pas sombrer dans l’agonie nous avons « fermé » notre chakra du cœur. L’énergie du féminin (de l’amour) a été déversée alors goutte à goutte au lieu de s’écouler en abondance. Notre hémisphère droit s’est atrophié et le chakra coronal s’est comme obstrué.. Notre aspect masculin a pris le dessus, imposant une domination dépourvue de noblesse et de grandeur. Nous aurions toujours dû maintenir cette relation : « en bas comme en haut ».

 Comme cela n’a pas été le cas, nous avons utilisé notre pouvoir masculin sans la fréquence du féminin sacré. Nous avons oublié alors que nous étions divins. Notre belle conscience a chuté très bas. A partir de là, nous avons créé les horreurs que nous expérimentons depuis des éons. Nous aurions toujours dû recevoir l’assistance des Maîtres. Mais nous nous sommes servi de notre pouvoir sans utiliser le pouvoir de l’amour. Le masculin s’est alors développé sans beauté et sans révérence.

C’est ainsi que l’ego a vu le jour. Qu’importe que nous ayons été des hommes ou des femmes, dans tous les cas, cette absence d’amour a conduit l’humanité à ce terrible naufrage. Avant 2012, les prophéties annonçaient la venue d’un nouvel âge. Cet âge de lumière ne peut s’imposer sans le retour du féminin sacré (l’Amour Inconditionnel) et sans la dissolution de l’ego. Les électrons qui ont été mal utilisés attendent depuis des éons ce moment de réparation.

Ce 8/8/8 a permis la reconstruction de ces centres, puis la pulvérisation de notre ego, vont entrainer une extraordinaire mutation (transfiguration). Ce travail se poursuivra jusqu’aux éclipses de septembre 2015. Grâce à tout cela, La Présence JE SUIS va reprendre sa souveraineté. Elle attend ce moment depuis la chute. C’est au-delà de notre compréhension, voilà le travail de ce mois d’Août. C’est une réparation que nous attendons depuis si longtemps…. Le temps est venu de créer la Vie que nous désirons au plus profond. Et attention car : dès lors que nous prononçons JE SUIS, nous devons exprimer une immense vigilance et une impeccabilité, car ce qui est verbalisé se manifeste toujours.

Inspiré par Patricia Cota-Roblès Ecrit par Dominique-Claire Germain

http ://www.dominique-claire-germain.com  

L’ancienne lumière solaire est sur le point de s’éteindre

 

tache-solaireLorsque suffisamment de personnes modifient leur façon de voir les choses, les solutions deviennent alors évidentes et se manifestent fréquemment selon des voies que l’on n’aurait même pas imaginées avant de changer de perception. Nous avons détruit une bonne partie de notre  monde à cause de notre culture ; nous pouvons en préserver l’essentiel en transformant notre culture. Néanmoins, c’est par la compréhension des choses et de leur fonctionnement que nous découvrons les outils mis à notre disposition dans notre environnement essentiellement dans notre façon de vivre et de concevoir le monde -, outils positifs et indispensables pour effectuer les transformations nécessaires. Ainsi, dans ce contexte, même les « mauvaises nouvelles » sont, en réalité, de bonnes nouvelles. 

Au sens littéral du terme, nous sommes tous véritablement constitués de lumière solaire. La chaleur radiante du soleil, la lumière visible et les rayons ultraviolets représentent l’origine de  quasiment toute forme de vie sur terre. Tout ce qui vit autour de nous n’existe que pour une seule raison quelque part, un jour, une plante fut capable de capter la lumière du soleil et de la stocker.

Tous les animaux vivent de ces plantes, soit directement (les herbivores), soit indirectement (les carnivores qui dévorent les herbivores). Ce phénomène s’applique aux mammifères, aux insectes, aux oiseaux, aux amphibiens, aux reptiles, aux bactéries… à toute créature vivante. Chaque forme de vie, à la surface de notre planète, existe grâce à une plante qui fut, un jour, capable de capter la lumière du soleil et de l’emmagasiner. Puis, une entité ingéra cette plante et son énergie solaire, transmettant ainsi cette puissance à son propre organisme’.

De cette façon, l’abondance ou la pénurie de nos réserves alimentaires fut, jusqu’à ces derniers siècles, largement déterminée par la quantité de lumière solaire qui baigna notre sol. Et il en est exactement de même en ce qui concerne les formes de vie non humaines de notre planète. En effet, vous pouvez constater que de nombreuses zones autour de l’équateur, abondamment baignées par la lumière du soleil, bénéficient d’une profusion de vie végétale et animale, alors que, dans les régions polaires relativement privées de soleil, les créatures vivantes sont beaucoup moins nombreuses et leur diversité, bien moindre.

Nous utilisions les peaux d’animaux et les arbres (qui avaient consommé la lumière solaire au cours des années précédentes de leur existence) pour fabriquer notre habillement et construire nos abris. Tous ces éléments étaient le fruit de la lumière solaire du moment.

Nos ancêtres, désormais en mesure d’utiliser la lumière solaire stockée par les végétaux il y a des millions d’années, se mirent, pour la première fois, à consommer plus de nourriture et de chaleur que ne pouvait en fournir la lumière solaire « actuelle » qui inondait alors quotidiennement la planète. Et la population humaine dépassa le seuil que la Terre aurait pu supporter, si les humains s’étaient contentés de recourir à la lumière solaire « actuelle » comme unique source d’énergie et de nourriture.

En d’autres termes, si les ressources en charbon de nos ancêtres s’étaient épuisées, ces individus se seraient trouvés confrontés à un choix terrible : abandonner les zones cultivables (avec les risques de famine que cette option comportait) pour reconstituer les zones forestières afin de pouvoir se chauffer, ou disposer de suffisamment de nourriture mais endurer les froidures hivernales. (Bien entendu, ils auraient pu, également, abandonner les régions froides et s’entasser plus près de l’équateur. Mais les migrations historiques s’en éloignèrent toujours, tendance encouragée par la constante disponibilité de combustible pour le chauffage.)

Nous constatons le même phénomène aujourd’hui : la disponibilité d’un combustible conduit les populations à dépendre entièrement de lui et à en souffrir s’il vient à faire défaut. En mettant à profit cette ancienne lumière solaire emprisonnée dans le carbone pour répondre à leurs besoins en chauffage et en énergie, ce qui permettait ainsi le remplacement des animaux de trait par des tracteurs, nos ancêtres augmentèrent considérablement leur production de nourriture. En effet, les animaux de trait, tels les chevaux et les boeufs, se nourrissaient de lumière solaire « actuelle » : l’herbe qu’ils ingéraient chaque jour et qui poussait grâce à la lumière solaire quotidienne. Et c’est la raison pour laquelle leur productivité était limitée – ne pouvant convertir en énergie plus que ce qu’ils assimilaient en une journée – comparativement à un tracteur fonctionnant au pétrole et pouvant transformer en un jour autant de lumière solaire qu’en consommeraient des centaines de chevaux.

Extrait du Livre : Les dernière heures du Soleil ancestral de Thom Hartman – aux Editions Ariane

Publié dans:ASTROLOGIE, LUMIERE, NATURE |on 29 septembre, 2015 |Pas de commentaires »

L’influence des astres sur la vie humaine

Des calendriers divinatoires égyptiens, chinois et précolombiens à l’astrologie moderne, en passant par ses beaux jours au 15ème siècle et à l’obscurantisme du 17ème siècle, voyage au pays des influences astrales…

Etymologiquement, le mot «astrologie» vient du grec et signifie «discours sur les astres». Cet art ancestral soutient que la position des planètes dans le système solaire apporte des informations permettant d’analyser ou de prédire des événements individuels ou collectifs.

234_07

Les premiers écrits connus concernant les astres remontent à 5.000 ans. Les prêtres érudits de Mésopotamie consignaient tous les mouvements planétaires observés sur des tablettes d’argile. Le mouvement des astres étant perçu comme volonté divine, les prêtres-astrologues servaient de traducteurs. Leurs connaissances étaient celles d’initiés, les enseignements des temples étant tenus secrets. L’astrologie fut longtemps le privilège des seuls souverains.

Parallèlement, des systèmes différents se formèrent en Chine, en Amérique précolombienne et d’autres civilisations. Mais l’astrologie chinoise et l’astrologie chaldéenne sont les seuls systèmes ayant perduré jusqu’à nos jours. Tous les systèmes d’astrologie actuellement connus dérivent d’un de ces deux systèmes [ou des deux comme pour l’astrologie tibétaine]. En Inde, les astrologues n’étaient pas d’anecdotiques prédicateurs, ils avaient construit une «science des lumières célestes » et proposaient des remèdes pour les soucis du quotidien.

Au Moyen-Âge, pendant la période chrétienne, l’astrologie connaîtra une situation ambigüe. Mise au ban de la société par l’Église, comme toutes les pratiques divinatoires, elle est néanmoins pratiquée dans les cours royales et continue à être étudiée par les érudits, même religieux. Il faudra attendre 1885 pour que des ouvrages sérieux – comme le «Manuel d’Astrologie sphérique et judiciaire» d’A. Haatan et «Génies planétaires» de F-C. Barlet – redonnent ses lettres de noblesse à l’astrologie. Ces travaux, repris et approfondis par d’autres astrologues, furent le point de départ de l’astrologie scientifique telle que nous la connaissons de nos jours.

Influences célestes

Pour l’observateur contemporain, comme pour son ancêtre paléolithique, le ciel nocturne immuable est une source d’émerveillement. A l’exception des occasionnelles météorites [et autres objets volants non identifiés], seules les planètes et la Lune se meuvent dans le ciel étoilés, sur ce qui semble être un chemin : l’éclipdétique. Ce sont ces processions, perçues comme irrégulières et ces occasionnelles conjonctions, qui sont les bases empiriques des théories astrologiques.
Selon certaines analyses, l’astrologie serait née du constat de relations entre des phénomènes terrestres et ces mouvements apparents, conduisant l’Homme à créer un lien de cause à effet et, parfois, à diviniser les corps célestes. Dès lors, un travail d’observation [calcul des éphémérides, production de calendriers] aurait été mené de front avec un travail distinct d’interprétation, d’abord à partir du Soleil et de la Lune seulement, puis à partir de l’ensemble connu des corps célestes du système solaire. L’idée d’une correspondance symbolique entre la configuration céleste et les affaires du monde a progressivement conduit à la construction d’un symbolisme astrologique.

Pratique actuelle

Au début du XX Ième siècle, l’astrologie recouvre des pratiques et des approches très différentes, au point qu’il serait plus juste de parler d’astrologies au pluriel. Il existe, en effet, de nombreuses écoles en occident : astrologie psychologique, astrologie conditionaliste, astrologie karmique, astrologie humaniste, etc… Ces pratiques diffèrent à la fois par leurs symboliques, par les techniques utilisées et par les objets ou domaines auxquels elles sont appliquées. Si sa pratique de base reste l’établissement d’une carte du ciel, l’astrologie occidentale est en constante évolution, ce qui induit un certain nombre de divergences entre astrologues. Ces divergences portent, entre autres, sur les différentes méthodes pour le calcul des positions des maisons, renvoyant surtout à différentes écoles d’interprétation.

Actuellement, l’astrologie n’est pas reconnue comme une science, celle-ci ne disposant pas de bases rationnelles, ni de preuves expérimentales. Néanmoins, ses défenseurs affirment que leur expérience personnelle montre des effets indéniables. Par ailleurs, cette pratique n’a pas toujours bonne presse auprès du grand public, pour lequel la distinction entre astrologie et voyance est parfois floue. Soulignons que tous les astrologues ne prétendent pas dresser des prédictions formelles. La Fédération des Astrologues Francophones [FDAF] demande d’ailleurs explicitement à ses membres de signer un code de déontologie qui interdit toutes prédictions formelles.

 

zodiaque

Zodiaque & interprétations

L’astrologue considère que l’Humanité est influencée non seulement par des facteurs héréditaires et par l’environnement, mais encore par l’état de notre système solaire au moment de la naissance. Les planètes sont perçues comme des forces de vie fondamentales, des outils avec lesquels nous vivons et qui forment la base même de notre substance. Ces «forces planétaires » se manifestent différemment, selon leur position zodiacale et selon leur relation les unes avec les autres. 

Les aspects formés entre les planètes décrivent ces relations. La position des planètes relative au moment et à l’endroit de la naissance nous indique l’expression qu’elles donneront aux domaines de la vie symbolisés par les maisons astrologiques. À partir de l’horoscope de naissance, l’interprétation et la synthèse des rôles des planètes et de leurs qualités permettent à l’astrologie de nous offrir un portrait complet de la personne et de ses potentiels. Ainsi, par exemple : le Soleil renseigne sur l’essence d’une personne, son Moi intérieur, il informe également sur sa vitalité et sur son habileté à s’affirmer et donne le ton à l’état général de la personne ; la Lune symbolise nos sentiments et nos émotions, la réceptivité, l’imagination et donne le ton émotionnel d’une personne, elle affecte également notre sens du rythme et du temps, elle influence notre adaptabilité au changement, notre mobilité et notre polyvalence, Mercure symbolise la raison, la rationalité, il représente la parole et l’écriture, l’ordre, notre capacité à jauger et à évaluer, nos processus d’apprentissage et nos talents…

En plus des 10 planètes classiques, il existe plusieurs autres influences célestes [auxquelles les astrologues n’accordent pas tous le même degré d’importance] : Chiron, désormais largement reconnu, des astéroïdes tels que Cérès, Pallas, Junon et Vesta, des étoiles importantes telles que Spica, Antarès, Regulus ou Alcyone… 

Signes & maisons

Les «signes du Zodiaque» portent le nom des constellations qui en étaient les plus proches à l’époque du choix de ces dénominations, il y a près de 3.000 ans, mais cette correspondance n’existe plus de nos jours en raison de la précession des équinoxes. Ces 12 signes produisent 12 types fondamentaux très différents, servant «d’arrière-plan» aux positions planétaires. Les «Maisons Astrologiques» nous montrent quelles sphères ou quels aspects de vie sont plus marqués que d’autres dans un thème de naissance. Chaque «Maison» représente un domaine particulier et varie d’une personne à l’autre car sa position est calculée selon l’heure exacte de la naissance et la position géographique de l’endroit de la naissance. Exemples : la 1ère Maison [Ascendant] renseigne sur «La personnalité individuelle», la 2ème sur les «Valeurs et Possessions », la 3ème sur la «Communication», la 4ème sur les «Racines et Origines», etc… Comme les planètes occupent différents signes dans chaque horoscope, chaque thème est hautement personnel, très complexe et formé d’une combinaison d’éléments très variés.

On l’aura compris, l’astrologie n’est pas une science exacte et ne prédit pas l’avenir, car nous le façonnons à mesure de notre avancée et de nos choix personnels. Elle décrit les ressources et les énergies données à la naissance, ainsi que leur évolution dans le temps, tel un «mode d’emploi » de nos potentiels. Ceci nous permet, si nous le choisissons, de maîtriser notre destinée en accord avec nos choix d’incarnation, en trouvant notre voie unique et en l’incarnant de la meilleure façon possible pour notre évolution individuelle.

Olivier Desurmont Références : «La Bible de l’Astrologie» de Judy Hall chez Guy Trédaniel, «Astrologie initiatique et pratique » de Kléa aux Editions du Rocher, www.astrotheme. fr, www.astro.com/astrologie & Wikipédia

 Paru dans l’Agenda Plus N° 234 de Février 2012 – retranscrit par Francesca du blog  http://channelconscience.unblog.fr/

 

Publié dans:ASTROLOGIE |on 21 août, 2015 |Pas de commentaires »

les signes astrologiques amérindiens

La signification et les signes astrologiques amérindiens

La loutre : 20 janvier-19 février
Le loup : 20 février-19 mars
Le faucon : 20 mars -19 avril
Le castor: 20 avril -20 mai
Le cerf : 21 mai-20 juin
Le pic vert: 21 juin-21 juillet
Le saumon : 22 juillet- 21 août
L’ours : 22 août -21 septembre
Le corbeau : 22 septembre- 22 octobre
Le serpent : 23 octobre- 22 novembre
La chouette : 23 novembre -21 décembre
L’oie : 22 décembre -19 janvier

Les-signes1

SIGNES AMERINDIENS

Les animaux emblématiques des Amérindiens peuvent inclure à peu près tous les animaux, et ont une représentation symbolique pour la majorité des tribus des Amériques. Dans cet article, nous nous concentrerons sur les animaux du zodiaque.

De nombreuses cultures amérindiennes croient que chaque personne a un animal qui lui est attribué au moment de sa naissance . Voici une interprétation des symboles amérindiens du zodiaque et les caractéristiques de chacun.

Les signes astrologiques amérindiens et leur signification:

La loutre : 20 janvier- 18 février

Un peu bizarre et peu orthodoxe, la loutre est parfois très difficile à comprendre. Les méthodes des loutres étant perçues comme non-conventionnelles, ce ne sont pas les premières à être choisies pour faire le travail. C’est une grave erreur de la part des autres, parce que bien que les méthodes des loutres soient non-conventionnelles, elles sont généralement plutôt efficaces.

Oui, la loutre a une façon inhabituelle de voir les choses, mais elle est dotée d’une imagination et d’une intelligence remarquable, lui permettant d’avoir un avantage sur tout le monde. Souvent très perspicace et intuitive, la loutre fait une très bonne amie, et peut être très attentive.

Dans un environnement stimulant la loutre est sensible, sympathique, courageuse et honnête. Livrée à elle-même, la loutre peut être sans scrupules, obscène, rebelle et isolée.

Le loup : 19 février- 20 mars

Profondément sentimental, et complètement passionné, le loup est l’amant du zodiaque à la fois au sens physique et philosophique. Le loup comprend que nous avons tous besoin d’amour, et il est tout à fait capable d’en offrir.

Avec sa farouche indépendance, cet animal emblématique amérindien est un peu en contradiction. Il a besoin de sa liberté, mais il est assez doux et compatissant, il y a l’image du « loup solitaire » avec ce signe.

Dans un environnement stimulant le loup est intensément passionné, généreux, très affectueux et doux. Livré à lui-même, le loup peut devenir impossible, récalcitrant, obsessionnel, et même vindicatif.

Faucon : 21 mars – 19 avril

Le faucon étant un leader naturel né, on peut se fier à lui pour avoir un jugement clair dans des situations délicates. En outre, cet animal symbolique amérindien ne perd jamais de temps, au lieu de cela il bat le fer tant qu’il est encore chaud, et prend des mesures pour ce qui doit être fait.

Toujours persistant, et toujours en train de prendre des initiatives, le caractère du faucon est une perle rare pour les projets ou les sports d’équipe. Le faucon peut être un peu prétentieux, il a généralement raison dans ce qu’il dit, donc on peut tolérer son arrogance.

Dans un environnement favorable, il entretient la passion et la flamme dans ses relations, et reste toujours compatissant. Livré à lui-même, le faucon peut être vain, grossier, intolérant, impatient et trop sensible.

Le castor : 20 avril- 20 mai

Se prendre en charge, s’adapter, se surpasser, telle est la devise du castor. Dans la plupart des affaires, le castor accomplit les taches avec beaucoup d’efficacité et d’aplomb. La ruse du castor est une force qu’il faut prendre en compte dans les affaires et le combat.

On pourrait aussi réfléchir à deux fois avant d’affronter intellectuellement un castor, à cause de son acuité mentale. Le castor a tout pour lui, cependant avec lui c’est «tout ou rien», ce qui a tendance à lui amèner des ennuis.

Oui, généralement ils ont raison, mais le porteur de cet animal emblématique amérindien peut avoir besoin de faire preuve de tact. Dans un environnement stimulant, le castor peut être compatissant, généreux, loyal et serviable. Livré à lui-même, le castor peut être nerveux, lâche, possessif, arrogant, et trop exigeant.

Le cerf : 21 mai- 20 juin

Ce animal emblématique amérindien est la muse du zodiaque. Le cerf est une source d’inspiration et a un esprit très vif. Avec un humour taillé sur mesure, le cerf a tendance à faire rire tout le monde. Avec son excellente capacité à vocaliser, le cerf est une personne de conversation accomplie.

Cela combiné à son intelligence naturelle, le cerf est un invité indispensable aux dîners. Conscient du monde qui l’entoure, et encore plus conscient de son apparence, le cerf a tendance à trop s’impliquer. Cependant, le narcissisme domine le cerf à cause de son amabilité et de son affabilité.

Dans un environnement favorable, la vivacité naturelle et la personnalité pétillante du cerf rayonnent encore plus. Il est une puissante source d’inspiration dans les relations. Livré à lui-même, le cerf peut être égoïste, de mauvaise humeur, impatient, et avoir deux visages.

Le pic vert : 21 juin -21 juillet

Le pic vert est généralement le plus stimulant de tous les animaux emblématiques amérindiens. Écouteur accompli, totalement empathique et compréhensif, le pic vert est le seul à être de votre côté lorsque vous avez besoin de soutien.

Bien sûr, il fait un merveilleux parent, et un ami et un partenaire tout aussi merveilleux. Autre corde à son arc, il a tendance à être naturellement économe, débrouillard et organisé.

Dans un environnement stimulant, le pic vert est naturellement attentionné, dévoué et très romantique. Livré à lui-même, le pic vert peut être possessif, en colère, jaloux et rancunier.

Le saumon : 22 juillet- 21 août

Électrique, concentré, intuitif, et très créatif, le saumon est un véritable fil conducteur. Son énergie est palpable. Sa motivation naturelle, sa confiance et son enthousiasme sont facilement contagieux.

Tout le monde suit le saumon même si l’idée est trop farfelue pour fonctionner. Généreux, intelligent et intuitif, pas étonnant que le saumon ait de nombreux amis. Cet animal emblématique amérindien exprime un besoin de buts et d’objectifs, et n’a aucun mal à trouver des volontaires pour ses croisades personnelles.

Dans un environnement favorable, le saumon est calme, sensuel, stable et généreux. Livré à lui-même, ceux qui portent cet animal emblématique amérindien peuvent être égoïstes, vulgaires, et ne tolèrent pas les autres.

L’ours : 22août -21septembre

Pragmatique et méthodique, l’ours est le premier à appeler lorsqu’il y a besoin d’une main ferme. Le caractère pratique et pondéré de l’ours en font un excellent partenaire commercial. Habituellement la voix de la raison dans la plupart des situations, l’ours est un bon équilibre pour la chouette. L’ours a également un très grand cœur, et un penchant pour la générosité.

Cependant on pourrait ne pas le savoir car l’ours a tendance à être très modeste et un peu timide. Dans un environnement chaleureux, cet animal emblématique amérindien donne beaucoup d’amour et de générosité en retour.

En outre, l’ours peut faire preuve de patience et de tempérance, ce qui fait de lui un excellent professeur et mentor. Livré à lui-même, l’ours peut être sceptique, paresseux, étroit d’esprit et solitaire.

Le corbeau : 22 septembre -22 octobre

Très enthousiaste et entrepreneur né, le corbeau est très charmeur. Mais il n’a pas besoin de travailler pour être charmant, c’est inné chez lui. Tout le monde reconnaît facilement l’énergie du corbeau, et tout le monde se tourne vers le corbeau pour ses idées et ses opinions.

C’est parce que le corbeau est à la fois idéaliste et diplomate, c’est ce qu’il le rend assez ingénieux. Dans un environnement stimulant, cet animal emblématique amérindien est facile à vivre, peut être romantique et avoir une voix douce. En outre, le corbeau peut être très patient et intuitif dans les relations.

Livré à lui-même, le corbeau peut être exigeant, incompatible, vindicatif et abrasif.

Les signes astrologiques amérindiens et leur signification suite:

Le serpent : 23 octobre- 22 novembre

La plupart des chamans sont nés avec cet animal emblématique amérindien. Le serpent est un élément naturel en matière de spiritualité. Facilement à l’écoute du royaume éthéré, le serpent est un excellent chef spirituel. Également respecté pour ses capacités de guérison, le serpent excelle également dans les professions médicales.

Les questions immatérielles qui préoccupent le serpent conduisent souvent les autres à les considérer comme des personnes mystérieuses et parfois effrayantes. Certes, le serpent peut être discret, et un peu obscur, mais il est également très sensible et attentionné.

Dans une relation de soutien, le serpent peut être passionné, inspirant, humoristique, et serviable. Livré à lui-même, le serpent peut être découragé, violent, et sujet à des sautes d’humeur anormaux.

La chouette : 23 novembre -21 décembre

Variable comme le vent, la chouette est difficile à cerner. Chaleureuse, naturelle, et de nature facile à vivre, la chouette est l’amie idéale pour tous. Le porteur de cet animal emblématique amérindien est bien connu pour s’engager à toute allure dans la vie, et aime de tout cœur l’aventure.

Mais la chouette peut aussi être téméraire, négligente, et irréfléchie. Les chouettes font de grands artistes, enseignants, et écologistes. Toutefois, grâce à sa capacité d’adaptation et à sa polyvalence, la chouette pourrait probablement exceller dans n’importe quelle profession.

Dans un environnement favorable, la chouette est sensible, enthousiaste, et a une écoute attentive. Livrée à elle-même, la chouette peut être excessive, trop indulgente, amère et belliqueuse.

L’oie : 22 décembre – 19 janvier

Si vous voulez faire quelque chose, donnez-le à l’oie. Persévérante, tenace et très ambitieuse, l’oie se fixe des objectifs à accomplir, et les atteint toujours. L’oie est déterminée à réussir à tout prix, et peu importe l’approbation des autres. Ceux qui ont cet animal emblématique amérindien sont en concurrence avec leur propre ennemi intérieur.

Entraînée est le mot d’ordre du trait de personnalité dominant de l’oie, ce qui la rend excellente dans les affaires et les sports de compétition. Lorsque elle est soutenue, de ses amis et de sa famille, l’oie se stimule et excelle dans tout ce qu’elle entreprend.

Dans un environnement chaleureux, l’oie peut être très passionnée, pleine d’humour, grégaire, et même sensuelle. Cependant, lorsque l’oie est livrée à elle-même, elle peut tomber dans des comportements obsessionnels ou dans une dépendance qui entraîneront inévitablement sa disparition.

SOURCE : http://www.conscience-et-eveil-spirituel.com

Publié dans:AMERINDIENS, ASTROLOGIE |on 1 août, 2015 |Pas de commentaires »

LES ASTRES NOUS NOURRISSENT DE LUMIERE

 

Le Soleil et la Lune représentent le couple par excellence ; le Soleil a toujours été honoré et la Lune aussi, mais aujourd’hui ces deux astres entrent en mutation afin de vous donner la nourriture, la lumière dont vous avez besoin pour ancrer cette réalité dans laquelle nous vivons nous-mêmes. Durant cette mutation, vous ne pourrez pas enterrer votre passé ni renier vos forces antérieures ; vous les amènerez plutôt dans les nouvelles énergies et leur rendrez grâce parce qu’ils acceptent de rentrer en mutation pour vous aider et d’accomplir ce geste dont vous avez besoin pour nourrir, ensemencer cette sphère de visions nouvelles. Vous êtes porteurs de visions et de réalisations que cette Terre n’a pas encore connues. Ce n’est pas de votre ressort ni du nôtre. Nous sommes nés avec ces visions parce que le Grand Constructeur nous les a données, ce sont SES visions. Dans votre quotidien, la lumière de votre coeur va commencer à émettre.

 LES ASTRES

Si vous acceptez ce rayonnement nouveau, vous traverserez avec aisance les perturbations à venir. Si vous le refusez, vous créerez vous-mêmes des perturbations de manière à casser cette rigidité qui vous empêche de rentrer de plein droit dans votre royaume, dans votre identité. Les épreuves ne servent qu’à casser les schémas construits, acceptés lorsque l’on s’incarne. Vous n’avez plus besoin de ces patterns restrictifs et pouvez les déposer, simplement les honorer, les remercier et les aimer ; ils ont effectué tout leur travail, vous ayant conduits à ce que vous êtes aujourd’hui, c’est-à-dire à un retour dans la conscience de vous-mêmes, dans la grandeur de vous-mêmes, dans la divinité de vous-mêmes, dans la maîtrise de vous-mêmes.

Je n’apporte rien de nouveau, je suis celle qui détient des énergies particulières ; à votre demande, je viens vous restituer le dépôt que vous avez fait il y a un temps déjà. Alors j’emploie des mots, des mots clés, réveillant cette mémoire à l’intérieur de vous qui est la vôtre et non la mienne. 

Ce premier jour se termine et, encore une fois, j’espère que vous avez repris conscience un petit peu plus de cette géométrie sacrée qui est en vous, qui forme cette identité que vous portez et que vous allez amener à sa plus haute expression, du moment peut-être, mais ce sera bien ainsi. 

Nous n’attendons de vous rien d’autre que ce que vous avez décidé. Aus si, si mes mots soulèvent des mémoires, c’est que vous avez choisi à travers eux d’ouvrir cette porte que vous allez franchir et que vous travaillerez avec cette mémoire, cette énergie. J’ouvre des portes, des canaux, des réservoirs, mais les énergies, les dépôts, vous seuls les avez placés, et personne d’autre. Si vous vous retrouvez dans la situation de devoir vous adresser aux autres, c’est que vous avez opté pour cette place ; si vous avez décidé de travailler avec vos mains, c’est toujours en réponse à ces premiers choix. 

Au fil de ces trois jours, je vais relier chacun de vous à son contrat suprême. Celui-ci est ce qu’il est, c’est le vôtre. Par conséquent, chacun recevra une force correspondant à l’ouverture de ce contrat. Certains l’auront immédiatement en conscience, d’autres l’auront dans une semaine, un an ou dix ans, eux seuls le détermineront. Chose certaine, j’effectuerai ce travail pendant ces trois jours. Nous avons déjà commencé, déversant vers cette planète, par le coeur de ce cercle, une qualité d’amour visant à l’aider à reconstituer ses forces et ainsi à lui éviter d’entrer en trop profonde mutation pour rétablir ses forces. 

Il y a un temps pour la parole, il y en a un aussi pour le silence et, aujourd’hui, le silence vous nourrira de manière à intégrer les énergies déjà descendues vers vous. Les cercles de paroles sous notre directive ou celle d’un autre maître, d’une autre entité recevront toujours notre appui, car ils représentent tous une matrice forte en service et que nous animerons des meilleures pensées possibles. 

Nous voulons simplement terminer cette journée en vous disant que nous vous aimons beaucoup et que ce beaucoup ne reflète pas la réalité. Nous vous aimons et vous remercions de tout votre travail conscient et inconscient. Soyez en paix avec vous-mêmes. Vous avez trouvé votre place, même si vous n’avez pas encore réussi à y mettre un mot ou un visage. 

Demain, nous reviendrons et partagerons encore ces instants, de façon à ancrer davantage l’ouvrage effectué aujourd’hui. Pour l’heure, la charge d’énergie reçue étant déjà forte, nous clôturons cette première journée.  Nous vous remercions de votre présence et d’avoir ainsi répondu à notre souhait. 

Paix à vos coeurs, à vous-mêmes et à vos esprits.

EXTRAIT – Le Collectif SORIA se positionne autour de cette planète et sur une trajectoire prédéterminée en vue de canaliser les énergies descendantes. Notre travail consiste surtout à conduire les énergies nouvelles véhiculées par l’Éther depuis le coeur du Sans-Nom !

 

Publié dans:ASTROLOGIE, LUMIERE |on 7 juillet, 2015 |Pas de commentaires »

Les Solaires de juin 2015

 

Soyez paisibles et ne soyez pas préoccupés lorsque vous vous sentez secoués et non alignés…

Frères et Sœurs de Lumière nous vous saluons.

Depuis un moment de votre temps que nous sondons vos âmes et vos cœurs, nous entendons :
« Que font-ils donc ces solaires ?
Pourquoi ne donnent-ils plus de messages ?
Est-ce qu’ils existent réellement ? »

À ces questionnements, nous voulons vous répondre

galacticNous ne cherchons pas de disciples, nous ne souhaitons pas que notre présence soit comme une habitude et nos messages comme un moment à passer puis à oublier dans l’attente du message suivant.

Il y a, en ce moment en vous et sur votre planète, des éléments d’une grande importance qui font que les changements vibratoires naturels de votre terre, ajoutés aux perturbations créées volontairement, désorganisent votre temps, votre psychisme et votre physique.
Vous pouvez en conséquence vous sentir secoués et soumis à des hauts et des bas semblables à vos climats.

Il n’est plus temps pour l’humanité de créer de nouvelles dépendances dues bien souvent à la peur du futur, mais il est grand temps pour vous tous et toutes d’expérimenter le lâcher-prise sur les diverses situations qui vous semblent préoccupantes et compliquées en ce moment.

Nos interventions ne sont pas aléatoires

Nous intervenons d’une manière qui peut vous sembler totalement aléatoire bien que ce ne soit pas le cas. Nous le faisons cette fois car, durant les prochains mois, nous savons combien vous, dans votre totalité, serez soumis à des tempêtes intérieures et extérieures qui vous paraîtront submergeantes.

Nos Frères et sœurs des étoiles apparaîtront d’une manière bien plus évidente aux yeux de tous dans les prochains mois. Cependant, d’autres êtres venus d’autres mondes et aussi du vôtre, feront des apparitions qui sembleront identiques afin de créer plus de confusion encore. Il s’en suivra un semblant de guerre des étoiles et nous disons bien “un semblant” car les envahisseurs ne sont pas ceux que l’on voudra vous faire croire.

Les frères et sœurs de l’ombre misent sur la peur qu’ils savent éveiller en vous pour vous soumettre à de nouvelles conditions de vie qui seront inacceptables. Vous n’avez pas la puissance de ceux qui vous gouvernent mais vous avez un pouvoir bien plus grand qui est celui de dire “oui” ou “non”. Sans votre assentiment rien ne peut avoir lieu, soyez-en suffisamment persuadés pour agir en conséquence.

Les temps sont comptés

Les temps sont comptés et des frères et sœurs des étoiles suggèrent des changements importants à ceux qui vous dirigent mais également à vos gouvernants qui, même s’ils n’ont pas un pouvoir réel, peuvent prendre des décisions qui feront basculer le monde.

Soyez confiant(e)s, les tempêtes sont semblables à ce que votre sœur nomme souvent “le chant du cygne” et qui correspond à la mort d’un ancien mode de vie. Vous les traverserez et serez à nouveau dans l’équilibre, cependant nous vous conseillons ceci afin de prendre la traversée plus douce.

Qui êtes-vous vraiment ?

Ne soyez pas trop exigeants avec votre organisme physique, ne poussez pas votre corps dans ses retranchements, il pourrait s’y perdre.
Soyez attentifs à vos besoins, notamment aux demandes de votre âme que peu connaissent vraiment. Sachez simplement être à l’écoute et faites des choix en correspondance avec ce que vous êtes… mais savez-vous au juste, qui vous êtes en dehors du rôle que vous avez pris dans cette vie ?

Nous ne répondrons pas pour vous à cette question, apprenez à vous faire confiance non pas de manière anarchique en suivant ce que vos émotions vous dictent mais en écoutant votre intuition supérieure. Pour cela, et nous vous le répétons à nouveau, il est important que vous preniez quelques minutes par jour avec vous-même, simplement dans le silence intérieur de votre âme. De cette manière votre contact avec la partie de vous la plus subtile se fera.

Il n’est guère besoin à l’heure actuelle de vous retirer de la vie quotidienne. Elle est votre plus grand instructeur. Il est simplement besoin que vous ouvriez la porte à une partie de vous qui ne demande qu’à prendre place.

La grande confusion

Nous savons et nous voyons combien nombreux sont ceux qui ne savent plus à qui faire confiance. Nous vous l’avons souvent répété : le moment de grande confusion est déjà présent et continuera jusqu’à ce qu’en vous la clarté se fasse.

Pour cela il n’est nul besoin de faire des exercices compliqués.
Il est plutôt question de regarder autour de vous sans juger car le fait de juger absorbe déjà une partie de votre énergie et vous rend plus faible face aux influences extérieures et aux sollicitations qui ne manqueront pas de se faire.

Puis après avoir regardé ou écouté ce qui se dit ou ce qui se passe dans votre monde, faites une pause de quelques minutes afin de vous tourner à l’intérieur de vous et de vous poser cette question : cette information amène-t-elle un élément essentiel à ma vie et à la vie en général ? Vos émotions peuvent vous faire penser que “oui c’est important” mais si vous sondez votre cœur vous vous apercevrez qu’en fait bien peu des informations dont on vous inonde ont une importance réelle.

Ce qui est dit et ce qui est…

Il y a ce qui vous est dit et ce qui est, et actuellement la confusion, volontairement créée, fait en sorte qu’il vous semble compliqué de faire la différence.

Peu importe ! Soyez présents à ce qui vous paraît essentiel et qui tient souvent en peu de mots : l’Amour est-il au rendez-vous ?
En fait l’Amour est partout mais vous ne le percevez plus tant il est masqué par ce qui n’est pas lui.

Soyez donc paisibles et ne soyez pas préoccupés lorsque vous vous sentez secoués et non alignés. Il s’agit de réajustements dans votre corps et votre âme pour continuer la route dans un monde en grande mutation.

Nous avons une complète confiance en vous et nous vous aimons et nous vous saluons,
Les Solaires.

Message des Solaires, reçu le 08 juin 2015 par
Anne Givaudan www.sois.fr

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net

Une vision Astrologique

 

Zodiaque_de_DenderahIl ne faut pas oublier que les interactions des astres sur la planète terre suivent aussi des lois alchimiques, et comme tous les mélanges, selon la dose et le degré, il peut y avoir une explosion ou pas, une petite fumée ou pas, un éclair ou pas, et étant donné qu’il s’agit de mélange, de dose, l’homme a son mot à dire dans ce mélange. Il peut accepter ce mélange qui vient sur lui, ou sur la nation, et y mêler sa propre vibration ou celle de sa conscience, ce qui va complètement changer l’aspect du dosage. 

L’astrologie peut être très précise dans la mesure où l’on considère seulement un petit groupe de gens ou une région bien déterminée. Chaque fois que l’astrologie, où que l’astrologue,essaie de s’écarter de quelque chose de minoritaire pour aller vers le majoritaire, il y a de plus en plus de chances pour que le dosage subisse des interactions d’entreprises personnelles. À ce moment-là, tout est possible, le bien comme le mal.

Que dire des situations astrologiques, dans les grands changements mondiaux par exemple?

N’oublions pas que chaque individu a son astrologie et que chaque individu est porteur lui-même d’une sorte de karma ou de mission. Un individu qui est président d’un pays, ou ministre d’un pays, ou président d’une énorme et gigantesque société, est sous le charme vibratoire de ses planètes. À ce moment-là, ses planètes n’exercent plus une puissance sur l’individu, mais directement sur la société, sur son pays, ou sur ses affaires.

Si bien que le thème astrologique d’un président n’est plus le thème astrologique du président nommé et personnel. Le thème astrologique devient celui de la nation, ou de l’exercice des fonctions de cet homme. Parce que lui dirigeant, lui influençant les directives, va servir de canal pour que ses étoiles agissent à un niveau plus universel.

Ce qui est un petit peu moins sûr, c’est d’établir des thèmes à propos de la naissance d’une nation, par exemple, et ainsi déterminer la vie de la nation par rapport au jour et à l’heure de sa fondation. Non pas que cela soit faux, mais en fait, ifaudrait superposer les thèmes. Superposer le thème du président, du ministre, ou du conseil qui agit, plus le thème de l’heure du jour où la nation a été fondée, et voir ce qui peut correspondre ou s’entrechoquer dans ces deux thèmes.

En faisant ces analyses, vous aurez en même temps l’heure et le jour du départ du président et du ministre. Si le thème de cet homme entre un jour  en conflit avec celui de la masse, il va être expulsé.

Maintenant peut-on prédire, par exemple, les tremblements de terre, les raz de marée, les grands incendies. À cela je réponds oui, je réponds non, parce que pour qu’une planète exerce pleinement son pouvoir bénéfique, ou destructeur, il faut en quelque sorte que les hommes y consentent pleinement. Une astrologie de groupe est une astrologie où l’individu admet comme la masse. C’est une astrologie qui concerne le karma de la nation, le karma de la race, le karma de la terre.

Mais ce qui va permettre à l’homme d’éviter par exemple un tremblement de terre qui pourrait survenir dans un pays, si l’homme en est suffisamment conscient avant qu’il n’arrive, sa première réaction va être de sublimer en quelque sorte la pulsation éthérique du pays ou de la région où il habite, et cela va changer le dosage dans la petite éprouvette.

Prenez l’aura éthérique d’un pays qui est trop matérialiste, avec des problèmes de société, de la délinquance, du chômage, et mettez dans le ciel une opposition de deux planètes très fortes qui ne peuvent que produire, d’après la formule, un tremblement de terre ou un retournement politique, et faites ce mélange. Ces étoiles en s’opposant, en se contrariant, vont rencontrer l’aura éthérique de ce pays déjà en tremblement, alors, ce tremblement de terre ne pourra qu’avoir lieu. Mais si les individus sont plus évolués, plus calmes, plus stables, alors il n’y aura rien. Simplement par-ci, par-là, il y aura des individus un peu plus distraits que d’habitude, un peu plus agressifs peut être, si ces planètes en opposition existent aussi dans leur propre thème bien sûr. On peut tout dire avec l’astrologie, et à la fois ne rien dire.

L’homme est libre. Il n’est soumis à aucune force, même pas celle du bien, même pas celle de Dieu, puisque vous faites ce que vous voulez en vérité.

L’homme se sert de l’astrologie comme d’un parapet afin d’aller vers une voie sans s’arrêter, sans qu’il y ait justement de stagnation et d’involution. Si les hommes n’étaient pas quelque part secoués, et ils le sont parfois par des énergies, ils n’arriveraient à rien. Si son thème lui donne tel ou tel problème, telle initiation, telle épreuve, tel karma, l’homme va pouvoir avancer, même si, lui, au fond il n’en a rien à faire.

Mais coûte que coûte les Seigneurs du karma, les Seigneurs de l’évolution sont là pour opérer invisiblement, grâce aux énergies planétaires, à conduire l’individu jusqu’à son point d’évolution prévu.

Ensuite il y a le côté purement initiatique de l’astrologie. Un certain degré de la vibration planétaire n’est plus une vibration qui conditionne, mais qui initie. Parce que si l’homme est libre, pour devenir cet ange puissant, ce roi solaire, comme il vit sur le plan physique, il faut qu’il ait d’abord une forme, et cette forme lui est donnée par les astres. 

Je ne parle pas de forme corporelle. Je parle de forme en temps que schéma d’identité. Schémas qui sont autant de projections psychologiques, autant d’ombres sur le mur de la caverne, tout autant d’Abel et de Caïn en train de s’entre-tuer. Mais pour que l’individu arrive à un discernement, pour qu’il arrive à une zone de conscience où il se sent individuel et où il peut ordonner, comme un Roi ordonne, avant qu’il n’arrive à cette puissance et à ce rayonnement de la conscience, il doit être façonné sur un plan d’abord très psychologique, ensuite sur un plan astral, puis sur un plan mental.

Puis un jour, lorsqu’il y a cette initiation, ce passage, du centre du cœur au centre de la tête, il quitte cette forme. Tout ceci est une nécessité pour vous. Sinon, vous resteriez dans un magma informe d’idées qui n’ont ni suite, ni début, ni fin.

Les âmes, à l’origine, sont comme des graines autour d’une grappe de raisin. Elles sont accolées comme des substances et elles naviguent les unes contre les autres, elles glissent, se rendant à peine compte que l’autre existe, qu’elle-même existe, et elles sont plongées dans un rêve. Un rêve où il y a ni espace, ni temps, ni même appréhension des choses. Une morbide éternité, en fait.

Cette substance n’a aucune idée de ce qui est beau, grand, cosmique et de ce qui est matériel. Il faut donc lui donner une forme, afin qu’elle puisse appréhender les choses, les intelligencer, se repérer à côté d’elles et à côté des autres. Tout cela pour vous édifier un mental, un discernement. La vie est entièrement située au niveau de la conscience. Toute votre évolution, tout ce qui a été mis en œuvre pour votre évolution, se situe, en travail, au niveau de la conscience.

Extrait source : www.conscienceuniverselle

Publié dans:ASTROLOGIE |on 22 avril, 2015 |Pas de commentaires »

Le sérieux des sciences ésotériques

 

Ambiance-esoteriqueLe philosophe Henri Bergson en 1913 et l’astronome Camille Flammarion en 1923, Président de la Society of Psychical Research, avaient posé les bases de ce que l’on appelle aujourd’hui la « parapsychologie ». Entre crédulité et scepticisme, ces deux hommes illustres ont montré par leur engagement qu’il existe une place pour une étude neutre des liens existant entre l’univers objectif et le monde subjectif, entre science et conscience.

Des disciplines comme les sciences occultes, l’astrologie, la numérologie, la voyance, intéressent un large public, toutes conditions sociales confondues. Le paranormal, par l’accroissement des publications spécialisées, sort du ghetto dans lequel un matérialisme rigide l’avait enfermé.

Les arts divinatoires


On assiste aujourd’hui à une véritable réhabilitation de textes anciens traitant des arts divinatoires. Il en est ainsi du yi-king avec le « Livre des mutations ». Les différentes approches de l’astrologie, qu’elles soient issues de la tradition occidentale, chinoise ou indienne, s’inscrivent dans une philosophie de vie. Le tarot de Marseille fait l’objet de véritables traités. Bref, l’image de la diseuse de bonne aventure est remplacée par un panel de connaissances que chacun peut s’approprier. Si la clairaudience ou la clairvoyance restent l’apanage de certains profils, il est avéré aussi que ce sixième sens peut s’éduquer. Les scientifiques étant du reste d’accord pour dire que nous n’utilisons qu’une partie infime de notre potentiel cérébral, il est fort à parier que l’avenir nous en apprendra plus à ce sujet.

Magnétisme et guérisseurs

La médecine elle-même semble davantage encline à accepter, même si elle ne comprend pas vraiment ce qui se passe dans ce registre, les résultats thérapeutiques de certains magnétiseurs guérisseurs. Au point qu’une réelle complémentarité se met en place ici ou là. D’ailleurs, de grands scientifiques comme Yves Rocard ont étudié très sérieusement les effets du bio- magnétisme, apportant ainsi une crédibilité (et non une crédulité) à des phénomènes non expliqués entièrement mais qui ont l’avantage de faire du bien…

La psychokinèse

Le terme de psychokinèse définit tout mode d’action psychique sur les systèmes physiques sans médiation connue. Déplacement d’objets, de substances, apparitions, modification paranormale de structures matérielles ou énergétiques, entrent aujourd’hui dans le cadre d’études scientifiques. « Le hasard et la nécessité » ne sont plus les seuls paradigmes du champ d’application des sciences…

Un supplément d’âme

C’est dans un texte du philosophe Henri Bergson, intitulé « Les Deux Sources de la morale et de la religion », qu’il est écrit :Le corps agrandi attend un supplément d’âme… Peut-être sommes-nous arrivés à cette époque où spiritualité et science pourront enfin travailler de concert et ne plus se rejeter l’une l’autre. Dans son « Plaidoyer pour le bonheur », Matthieu Ricard, fils du philosophe Henri Revel, moine bouddhiste et chercheur en génétique cellulaire, explique qu’à l’heure actuelle les neurosciences parlent davantage de neuroplasticité, terme qui exprime l’idée que le cerveau évolue continuellement en fonction des expériences, que ce soit par l’établissement de nouvelles connexions entre neurones, le renforcement de connexions existantes, ou la fabrication de nouveaux neurones. Une façon de confirmer que la vie est en constante évolution et que les perspectives prometteuses de la parapsychologie restent intimement liées aux immenses espoirs de réalisation…

 

Laurence Didot du Magazine Signes et Sens

Publié dans:ASTROLOGIE, CHIFFRES, ESPRITS |on 26 février, 2015 |Pas de commentaires »

Météo astrologique de décembre 2014

« Si on pratique la pensée, la parole et l’action juste, on ne pollue plus, on commence à se guérir et à aider le monde à guérir. La pensée juste est faite de compréhension et de compassion, sans haine ni discrimination… » Thich Nhat Hanh.

AO112_meteo-astro

Naissance de l’information

Si, l’information prend naissance dans le signe des Gémeaux, c’est dans le signe du Sagittaire qu’elle circule et se répand. Après la transformation de nos valeurs en Scorpion, le Sagittaire, 3ème signe de feu, mutable et émetteur, détient la clé qui permet de transmuter nos désirs personnels afin de changer de plan de conscience.

Le signe du Sagittaire est lié aux croyances religieuses ou philosophiques, aux voyages quels qu’ils soient, donnant naissance à quelque chose de plus vaste et de plus grand, afin de satisfaire nos aspirations profondes.
C’est dans le Sagittaire que naissent les civilisations. Depuis la nuit des temps, elles ont relié les différentes origines humaines, malgré leurs diversifications culturelles et géographiques.

Nous sommes tous le produit de ces civilisations et nous possédons tous cette mémoire que l’on appelle « Inconscient Collectif ».

L’axe Gémeaux/Sagittaire est mutable, il permet le changement, grâce à son adaptabilité. Cet axe indique clairement, de quelle manière nous pouvons unifier nos dualités. C’est par une attitude de complicité « fraternelle » qu’Hercule ramène la Biche de Cérynie vivante à Mycène.

La représentation symbolique du Sagittaire est un centaure, son corps est double, mi-animal, mi-humain. Sa partie animale doit être transcendée vers un but supérieur : sa quête (la flèche de l’archer). Même si une quête commence souvent par « hasard », ce sont les épreuves lors de son cheminement qui permettront son aboutissement !

Là, où se trouve le signe du Sagittaire dans notre carte du ciel, là sera l’endroit où nous allons exprimer notre idéal, notre quête et notre besoin de voir autre chose (d’aller au-delà de notre esprit de clocher). Comme ce signe est lié aux religions et aux croyances, il est intéressant de voir, comment les hommes ont interprété les religions et de quelle manière, ils ont appliqué ces croyances pour compenser leurs souffrances et leurs manques.

N’importe quelle croyance conduit automatiquement, à des limitations et des rigidités. Les lois religieuses ne devraient-elles pas, au contraire, aider les hommes à s’entendre, plutôt que de les dominer par besoin d’auto satisfaction ?
Combien de persécutions, combien de jugement, combien de bûchés et de destructions au nom d’un Dieu !!! Récemment, sur Internet, je découvre un reportage sur les massacres qui se perpétuent actuellement au Népal dans le but de plaire à la « déesse de la Puissance ». En effet, tous les 5 ans, se produit le plus grand sacrifice d’animaux à la fête Gadhimai, où des milliers d’animaux sont exterminés, juste pour les tuer ! Où se trouvent donc, l’Amour et la transcendance dans tous ces rites ?

N’est-ce pas la partie animale de l’énergie Sagittaire qui prend le dessus sur la conscience de l’Archer ? Pas étonnant, alors de voir toutes des pulsions sanguinaires se réaliser au nom d’une divinité quelconque !

On est très éloignée de l’énergie spirituelle du Sagittaire, celle qui fait don de l’équité, de la notion de partage entre « Le donner et le recevoir ».

Où est la conscience dans tout cela ?

Le Sagittaire est conçu dans l’énergie des Poissons, le 12ème signe du zodiaque, celui qui représente, d’une part, l’Unité au Grand Tout, et d’autre part, l’Incohérence et la peur de la dissolution. Donc, si nous sommes dans la peur, il est normal que nos croyances soient utilisées pour pallier à ces perceptions (la peur de mourir et de ne pas exister). Quelle était la mission d’Hercule lors de son passage aux Poissons « Chercher et ramener le troupeau de Géryon ». À quoi, Hercule doit-il renoncer pour élargir son champ de conscience et contacter l’Invisible ?
Si nous suivons la succession des ères qui ont tracé l’histoire de l’humanité, le Sagittaire correspond à la 2ème partie de l’ère des Gémeaux, le moment où l’humanité sortait de la préhistoire pour entrer dans l’Histoire.

Avec les Gémeaux apparaît la notion de « choix » grâce à la conscience mercurienne.Lorsque l’homme devient conscient, Dieu devient un autre. Lorsque l’on devient sujet, les autres deviennent objets. Toute la dualité Gémeaux s’exprime ici, avec la séparation comme issue. C’est justement au cours de la 2ème partie de cette ère, que les rites religieux apparaissent, pour pallier à cette séparation. Sous la peur, l’homme s’identifie à ces rites. Sans une attitude de conscience et d’abnégation, la partie animale prend le dessus toujours le dessus. Toutes les justifications sont bonnes pour perpétrer ces actes barbares et Dieu a bon dos !

Retrouvons Hercule dans son cheminement à travers ses 12 étapes. Eurysthée lui transmet l’ordre de faire disparaître « les Oiseaux de Stymphale ».

Ces oiseaux redoutables étaient mangeurs d’hommes. « Tout se passe comme si Hercule avait pour mission de libérer un processus énergétique bloqué dans une impasse » dit Luc Bigié.

Deux forces animent ces oiseaux : le désir (animal) et la peur. Bien des religions sont basées sur la peur en exploitant « le désir » des humains et ceci, au service d’une cause spirituelle, avec comme récompense le sentiment d’exister et surtout la certitude d’une place au Paradis !

Les oiseaux ne sont-ils pas le symbole de l’âme représentant le lien entre le ciel et la terre ? Au Sagittaire, il faut que l’Archer (la conscience) triomphe, en se débarrassant des croyances limitantes échafaudées sur des peurs de vide et de néant.

Nous assistons actuellement, avec cette ère du Verseau, à la décadence des systèmes monothéistes liés au contrôle et la domination. Il n’y a plus de limites dans l’horreur. Nous devons petit à petit, réintégrer le « féminin » pour permettre la réalisation de notre Unité intérieure. Comme dans toute fin de civilisation, la partie animale prend le dessus, c’est la raison pour laquelle, nous vivons des moments difficiles, où l’incohérence semble dominer. Un peuple qui ne respecte pas la femme, et un peuple qui ne respecte pas son âme. La femme est porteuse de vie ! Oui, les circonstances actuelles nous poussent à changer de paradigme.

La nouvelle lune du 22 novembre 2014 à 12 h 33 T.U.

AO112_th-NL22112014Cette carte du ciel est intéressante, avec ses planètes dans l’hémisphère Sud. La nouvelle lune/Vénus/Saturne se trouvent en maison IX, la maison du Sagittaire au carré de l’Ascendant Poissons/Neptune/Chiron. Le nœud Nord est toujours en Balance en VII et Jupiter/lunes noires en Lion Maison VI.

Voilà tout un programme qui va dans le même sens que l’énergie Sagittaire traduisant son message essentiel. Élévation et canalisation des pensées, notion de service aux autres, où l’ego ne doit pas prendre la main. Mars en Capricorne après son passage sur Pluton semble colorer de son bon sens cette lunaison.

En cette fin d’année, il serait bon de réfléchir à ce message : où en sommes-nous dans l’expression de nos besoins et de nos manques ?

La planète Jupiter est le maître du Sagittaire. Dans le corps humain, Jupiter représente le foie, organe lié à nos colères, à nos émotions et surtout à nos manques. Saturne dans le signe du Scorpion depuis octobre 2012, nous a incités à épurer nos désirs et à nous focaliser sur l’essentiel. Alors comment exprimons-nous actuellement nos désirs, sur qui ou sur quoi ?

Cette nouvelle lune est au carré de l’Ascendant/Neptune, elle exprime une notion de défi : fuir la réalité ou s’appuyer sur sa Foi ? La réponse peut se trouver dans le triangle de feu Venus/Uranus R/Lunes noires : l’amour est l’étoile que nous devons suivre, c’est de cette manière que nous ressentirons notre réelle identité et nous ne ferons plus rentrer notre petit « je » dans le jeu de notre ego !

Le 6ème carré Uranus/Pluton aura lieu le 15 décembre 2014. Si les trois premiers carrés, nous ont poussés à prendre conscience de notre besoin d’identité et d’action, celui du 1er novembre 2013 a permis un tournant dans notre cheminement, et les deux derniers vont procéder à la mise en place d’une nouvelle manière d’être : nouveau paradigme.

Pluton représente dans ce carré, le patriarcat finissant (d’où le déni et la destruction des femmes chez certains). La femme doit reprendre sa juste place, non par la revendication, ni par la compétition, mais grâce à sa réceptivité et à son amour. Quand on aime, on n’a pas besoin de comprendre, car tout se passe à l’intérieur de nous et nous savons bien que de l’amour naissent les miracles.

Uranus R Bélier trigone Vénus : la liberté est intérieure et elle doit obéir au cœur et non au mental.

Jupiter (maître du Sagittaire) devient R le 9 décembre et ce jusqu’au 9 avril 2015.

Que s’est-il passé à la fin des années 2002 et 1954 ?
À chaque rétrogradation, un travail bien spécifique est proposé. Qu’avons-nous appris l’année dernière lorsque Jupiter était rétrograde du 22 décembre 2013 au 7 mars 2014 ?
Jupiter rétrograde remet en question les valeurs trop traditionalistes. C’est en reconnaissant les valeurs d’autrui, en se dépossédant de nos convictions obsolètes et en s’appuyant sur une vraie humilité que l’on y arrive. Je vous engage à toujours faire le bilan des événements passés, ceci afin de pouvoir mieux appréhender le « ici et maintenant » ? Lorsque ce travail est réalisé, la personne devient souvent l’incarnation vivante de ses connaissances et de ses compétences et n’oublions pas qu’en évoluant, nous permettons aux autres d’évoluer.

Il faudra faire le lien entre la période de l’éclipse lunaire du 8 octobre (prise de conscience que quelque chose cloche) et la première semaine de février 2015, où des circonstances vous permettront de modifier certaines de vos attitudes. Vous récolterez les résultats de vos remises en question, au cours de la première quinzaine de juin 2015.

Les lunes noires vont passer du Lion à la Vierge, permettant d’intégrer et de digérer, le travail sur les blessures égotiques.

1La Pleine lune aura lieu le 6 décembre 2014 à 12h28 T.U.

L’axe Sagittaire/ Gémeaux se pose sur l’axe IX/III. Nous retrouvons un Ascendant Poissons, comme à la nouvelle lune. Le nœud nord toujours en VII indique l’importance du rapport « juste » avec les autres. Neptune/Chiron sont passés en XII, nous invitent en cette fin d’année, à une retraite intérieure.

Quels que soient les événements que nous avons rencontrés au cours de toute cette année 2014, c’est avec le filtre de l’amour et de la compassion que nous devrons les accepter.

La lune passe du Sagittaire aux Gémeaux.
Cela va nous faire réfléchir sur la manière dont nous nous faisons circuler l’information dans notre vie quotidienne. Sommes-nous plus souvent dans le commérage et la médisance ou notre parole est-elle impeccable ?

Avec ce mois lié au Sagittaire, je vous propose de réfléchir sur votre « Légende Personnelle » et « là où vous découvrirez votre trésor, là vous découvrirez votre cœur ». Les Oiseaux sont le symbole de l’âme et « si l’on connaît l’Amour, on connaît aussi l’Ame du Monde qui est faite d’Amour » nous dit Paulo Coelho dans l’Alchimiste.

Je vous retrouverai le 15 décembre 2014 pour vous parler de la nouvelle lune Capricorne et du solstice d’hiver. Nous ferons un récapitulatif de l’année qui se termine et nous prendrons connaissance des énergies planétaires de 2015.

Béatrice Robin Brezina - Astrologue, tarologue, conférencière, Les Angles-Avignon (Gard) – France

www.beatricerobinbrezina.com

Prochain rendez-vous mensuel de Béatrice :
jeudi 27 novembre 2014 à 20h30 (heure de Paris)

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net

Publié dans:2014 - PRÉDICTIONS, ASTROLOGIE |on 14 novembre, 2014 |Pas de commentaires »

Histoire d’espace

Jean-François Clervoy, astronaute français de l’Agence spatiale européenne, est allé trois fois dans l’espace. Un témoignage extraordinaire qui nous fait vivre l’espace de l’intérieur. Et quand on atterrit, les choses ne sont plus jamais les mêmes…

Histoire d'espace dans ASTROLOGIE vol1

La première nuit, nous décidons de faire semblant de nous coucher, en éteignant toutes les lumières dans la cabine à l’heure prévue. Grâce aux milliers de capteurs dont les données sont transmises par radio vers la Terre, le sol décrypte tout ce qui se fait à bord de la navette.

Face à leur console, les contrôleurs voient à distance jusqu’au maniement des interrupteurs : par exemple, ils visualisent très bien le trajet aller et retour d’un membre d’équipage qui se « lève » au milieu de son sommeil pour aller aux toilettes et allume les plafonniers sur son chemin. 

Nous avons donc tout préparé comme si nous allions dormir. Puis, à l’insu des contrôleurs de vol, nous sommes restés éveillés plus longtemps dans le cockpit supérieur, pour regarder et admirer la Terre pendant une heure ou deux. Le tour de la Terre se fait en une heure et demie. Nous faisons ainsi 16 tours du monde par jour. Pendant cette heure et demie, la Terre a tourné sur elle-même de 1/16e de 360°, soit 22°. Tout ce qu’on survolait à un moment donné s’est décalé vers l’est de 22° au passage suivant, une orbite plus tard. Depuis notre altitude de six cents kilomètres, on voit jusqu’à deux mille huit cents kilomètres à la ronde. En réalité, on ne voit nettement que la moitié la plus proche. Le reste, à l’horizon, est plus diffus. Depuis Cap Canaveral, dont la latitude est la même que celle du Caire, nous sommes partis en tirant plein est. Un quart d’orbite plus tard, on est sur l’équateur. Un quart supplémentaire plus tard, on est encore plus au sud, à trois mille kilomètres sous l’équateur. L’orbite alterne ainsi du nord au sud de l’équateur. On reste à survoler une bande qui fait six mille kilomètres de large à cheval sur l’équateur. Et le regard vers l’horizon porte encore plus loin. 

Comme la répartition des terres est inégale de part et d’autre de l’équateur, on voit défiler presque toutes les terres de l’hémisphère sud, mais une partie seulement de l’hémisphère nord, c’est-à-dire le sud de l’Europe, la côte méditerranéenne, les États-Unis, l’Asie mais pas le Canada ni la Russie, trop au nord. Du côté de la Terre éclairée par le Soleil, on se plaît à voir les terres émergées. Même du côté nocturne de l’orbite, le spectacle est riche : orages, étoiles filantes, lumières des villes, halo de la Lune et son reflet sur les océans et les nuages. 

Lors de cette première séance d’observation, nous sommes au-dessus de l’Afrique. La navette survole la zone subsaharienne, et on distingue bien, au nord, la côte méditerranéenne. On passe pas loin du Caire. Le Nil se découpe comme un fil noir posé sur le tapis d’or du désert égyptien. Cela contraste avec mes deux précédentes missions spatiales, au cours desquelles nous avions survolé l’ Europe. De nuit, on voyait des grandes villes un peu partout, reliées par des petits chapelets de tâches blanches, les villes éclairées plus petites. Chaque jour on ne manquait pas la moindre occasion de contempler notre astre de vie. Lors d’une autre séance d’observation, à la fin de la mission, la Lune était pleine. Elle n’ était jamais passée aussi près de la Terre depuis 200 ans. Elle l’éclairait superbement. On avait l’impression qu’une lumière artificielle tamisée nous entourait de partout. L’Amérique du Sud était comme phosphorescente. On reconnaissait les côtes, délicatement dessinées par un liséré de lumière parce que 50 % des Terriens vivent sur les côtes. J’aime reconnaître les paysages que je vois. En avion, je choisis toujours une place près du hublot. Cela m’arrive de sortir mon ordinateur portable. J’ai une carte détaillée de la Terre que je grossis jusqu’à ce que je repère où je suis. De l’espace, j’aimais aussi identifier chaque zone survolée. L’atlas dont on dispose n’est pas très détaillé, mais il y a des coins qu’on a envie de voir parce qu’ils sont connus et spectaculaires, comme l’ Himalaya ou la grande barrière de corail. Si l’on est de l’ autre côté de la Terre par rapport au Soleil, on peut voir les étoiles. Mais il faut tout éteindre dans le cockpit et tirer le rideau qui l’isole du pont inférieur. Sinon le ciel est uniformément noir. À part la Terre, le Soleil et la Lune, on ne voit rien. 

Une fois éteintes toutes les lumières de la cabine, quand les pupilles sont assez dilatées, on prend des jumelles et on s’installe près d’un hublot. Le spectacle devient magnifique et émouvant. C’est tout blanc d’étoiles. On ne voit pas vraiment plus d’ étoiles que du sommet d’une montagne en plein mois d’août par temps clair. Mais elles sont beaucoup plus nettes et de couleur plus distincte que depuis la Terre. Elles ne scintillent pas. La voie lactée est plus belle qu’on ne l’a jamais vue. Avec nos puissantes jumelles grossissantes, on admire Saturne et Jupiter plus colorées qu’observées depuis la Terre. Les quatre plus gros satellites de Jupiter sont nettement visibles. 

Dans ce magnifique planétarium, on observe les nébuleuses, on cherche à reconnaître les constellations. Le contraste est saisissant avec ce que l’on voit habituellement par les hublots pendant les périodes de travail, où le fond de l’univers apparaît désespérément noir, d’un noir d’encre. La possibilité d’éteindre toutes les lumières de l’habitacle est rare et exceptionnelle. Certains de mes collègues astronautes n’ont jamais vu les étoiles depuis l’espace ! 

Après avoir grappillé sur notre temps de sommeil pour observer ce spectacle inouï, on finit par se préoccuper du travail du lendemain. Au bout d’une heure d’observation, je redescends du pont supérieur. J’accroche mon sac de couchage au plafond, avec ses tendeurs aux quatre coins. Chacun vérifie que les interrupteurs d’urgence sont bien protégés, qu’on ne peut pas les activer par inadvertance. Chacun repère ceux qui vont servir à s’éclairer en cas de déplacement dans la cabine pendant la période de sommeil. 

Extrait du Chapitre 9 du livre « Histoire(s) d’espace : Mission vers Hubble »
Par Jean-François Clervoy (Editions Jacob-Duvernet)

couv_110 dans LOI NATURELLEHistoire(s) d’espace, Jean-François Clervoy
Éditions Jacob-Duvernet (Septembre 2009 ; 207 pages) 

Publié dans:ASTROLOGIE, LOI NATURELLE |on 30 avril, 2014 |Pas de commentaires »

Météo Astrale 2014

téléchargement (8)

par Erik TROTTIER 

Actuellement, il y a des tensions dans l’air. Mais tout est là pour nous faire évoluer, et parfois ça prend de la casse pour ramener les choses à l’ordre. Saturne est là pour nous apprendre la leçon! En entrant dans le signe piquant et enflammé du scorpion, dans les abysses de notre subconscient, l’astre nous amène à confronter nos peurs, instincts et passions antérieures qui ressurgissent. Cela entraîne bien souvent la destruction d’anciens modèles, idées et relations, qui sont révolus et doivent céder la place à une nouvelle réalité, mais seulement après avoir nettoyé les débris du passé. Saturne en scorpion encore pour quelques temps va nous aider à nous débarrasser du superflu dans nos vies. 

Voici la situation géographique céleste :

Uranus bélier carré Jupiter cancer carré Mars balance carré Pluton capricorne = nous avons ici droit à une action dynamique/dynamite qui aura besoin d’une soupape pour ne pas exploser. Ces planètes sont placées en tension dans ces signes cardinaux qui doivent travailler à s’harmoniser les uns avec les autres. Comment y parvenir? 

En astrologie, comme dans toute science ou démarche spirituelle, la quête de l’équilibre est la clé. Nous avons ici un aspect qui agit à ce titre, c’est l’opposition. Mars en balance en opposition à Uranus en bélier nous rappelle de concilier notre action avec celle des autres dans un but collectif. Il faut modérer nos impulsions égotiques pour faire place à la coopération. Deux autres astres s’affrontent face à face, Jupiter en cancer et Pluton en capricorne : en grand astre de sagesse, Jupiter vient nourrir de nouvelles eaux afin que nous puissions construire un nouveau paradigme, empreint de conscience et ancré dans la réalité que l’on vit. Pluton en capricorne nous demande de purifier nos systèmes sociaux. 

Le but est de ne pas jeter par dessus-bord nos traditions et structures sociétales, mais de les épurer en conservant l’essence de notre identité. Notre évolution passe nécessairement par la destruction d’éléments anciens qui ne nous sont plus favorables. Ici on se débarrasse des structures intérieures et extérieures qui nous entravent, afin d’établir un pont entre notre vision matérielle et notre vision spirituelle pour les unifier. Cela nécessite un plan, une méthode, une marche à suivre. En spiritualité, cette démarche est souvent la méditation, qui nous apporte la guidance intérieure dans la vie quotidienne. Au niveau de la société, cela pourrait être un consortium ou un référendum où les gens pourraient s’exprimer sur des questions fondamentales. 

Tout est possible si l’on parvient à unifier nos forces en puisant à la source intarissable de l’amour. C’est le temps d’effectuer un pèlerinage à l’intérieur de nous, et de nous ouvrir à la différence – la nôtre surtout – afin que notre connexion à l’univers devienne notre 1er conseiller.

Cette année 2014, faites place à votre intuition et laissez-la vous guider hors des sentiers battus. Vous serez étonnés de constater tous les accomplissements possibles. Car avoir confiance en soi nous permet d’avoir foi en l’autre et l’univers, et dès lors… il n’a plus de limites! 

Erik TROTTIER, Astrologue (Contact : mysticatma@gmail.com)

Pour plus d’informations, contactez : news@suneva.ca

 

Publié dans:2014 - PRÉDICTIONS, ASTROLOGIE |on 5 mars, 2014 |1 Commentaire »

Astrologie Année 2014

Astrologie Année 2014 pour TOUS – Par Sandrine Gorodine

Votre Astrologie et prédiction 2014 dévoilée par Sandrine Gorodine dans le but de vous aider à comprendre comment vous devriez aborder votre vie avec votre façon d’être en fonction de votre signe du zodiaque.

Quelques premières explications en vidéo avant de passer à votre signe personnel et bons conseils pour ajuster votre vie.

Image de prévisualisation YouTube

http://youtu.be/rgN5kOIbV0g

 

Que va t-il se passer ( potentiellement ) pour vous et comment se mettre dans le bon état d’esprit pour optimiser votre vie en 2014 et se préparer un meilleur avenir. Que vous annonce le placement des planètes de notre système solaire et les influences qu’elles ont sur votre comportement et votre vie.

Découvrez Vos Prévisions Astrologiques 2014 en fonction de votre signe

Sandrine Gorodine vous présente votre prédiction de l’année 2014 signe par signe 

plus d’info sur Sandrine Gorodine http://www.astroetik.fr/
Consultations http://www.astroetik.fr/#!consultatio…

LA TÉLÉ DE LILOU ©2013
WebTV http://www.lateledelilou.com 
Facebook http://ww.facebook.com/frlilou 
Twitter http://www.twitter.com/frlilou 
Défi des 100 jours http://www.defides100jours.com 

Donations http://www.lateledelilou.com/Faire-un…
Suggestions http://www.lateledelilou.com/forms/Su…

Publié dans:ASTROLOGIE, VIDEOS à voir |on 25 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

La Vierge peut s’appuyer sur l’Humilité

 

La Vierge peut s’appuyer sur l’Humilité pour travailler la Tolérance

vierge

Chacun choisit la date, l’heure et le lieu de sa naissance, en fonction de ce qu’il souhaite expérimenter durant cette vie. Mais nous avons tous déjà vécu plusieurs vies au cours desquelles nous avons travaillé pour manifester une valeur, qui deviendra un acquis nous ouvrant à de multiples possibilités. En revenant sur Terre, nous pouvons nous appuyer sur cette valeur intégrée, mais le signe solaire nous en propose une autre qu’il nous faudra manifester en fonction de ce que nous allons vivre. C’est ce que le signe de la Vierge nous montre ici.

Gilberte Françon

Deuxième signe de Terre, LA VIERGE, est très marquée par le service. Celui-ci est ancré profondément en elle. Travailleur infatigable, le porteur de ce signe qui marque les moissons, dernier signe de l’été, est perfectionniste et passe son temps à analyser ce qui se présente à lui.

Sa planète exotérique est Mercure, mais ce n’est pas le Mercure des Gémeaux, mobile et nerveux, mais un Mercure qui raisonne, qui analyse perpétuellement ce qui l’entoure et ce qu’il voit. Peu sûre d’elle, la Vierge se remet continuellement en question et passe tout au crible d’un jugement parfois féroce.

Elle est très exigeante, pour elle-même et pour les autres, passant son temps à trier, ranger, organiser, pour que tout soit aussi parfait que possible. Emotive, intuitive, elle a besoin de pureté en tous les domaines et en ce sens est souvent intransigeante.

La planète ésotérique de la Vierge est la Lune, ce qui lui apporte une très grande intuition qui lui permet de ressentir les événements en profondeur. Mercure lui apporte des qualités importantes telles que l’ordre, l’analyse et la recherche de la perfection. La Vierge aime la précision et ne se met jamais en retard. Elle est de celles qui n’attendent jamais le lendemain, pour accomplir ce qu’elles peuvent faire le jour même. Avec ce désir de perfection et se mettant toujours au service des autres, elle est d’une grande Humilité, valeur importante sur laquelle elle s’appuie totalement. Par contre, son désir de perfection, souvent si prononcé, la rend parfois intolérante. Elle regarde tout ce qui l’entoure par le petit bout de la lorgnette, à la recherche du moindre défaut, aussi bien pour elle-même, puisqu’elle est en recherche de perfection et se remet continuellement en question, que pour l’autre. Elle ne supporte pas la plus petite erreur ! Là, son intolérance est si marquée qu’elle doit vraiment travailler la valeur TOLERANCE.

Par son Humilité, elle pense toujours être incapable de faire quoi que ce soit de convenable et se réfugie derrière quelqu’un, se protégeant sans cesse. Elle aime la régularité, la discipline, recherche la sécurité et la défend. Sur  le plan professionnel, elle manifeste ainsi de grandes qualités ; intelligence jointe à une belle intuition, ordre, méthode, analyse. Ces qualités lui permettent de mettre au point, de façon concrète et quasi parfaite, ce qui lui est demandé. Mais cela peut lui prendre du temps car elle a besoin de scruter, de chercher aussi où cela la conduit. Elle aime savoir qu’elles seront les conséquences de ce qu’elle préconise. Voyant loin et ressentant fortement les choses, elle peut guider quelqu’un, dans sa profession, comme dan son foyer, qu’il soit parental ou conjugal, dans les jeux etc.. La Vierge possède aussi une aptitude toute particulière pour tout ce qui concerne la santé. Elle peut être un excellent médecin ou infirmier et a notamment des dons pour la diététique.

La mémoire du futur

Constamment en recherche de pureté, de perfection, elle donne tout d’elle-même et le plus possible à son entourage qu’il soit proche ou éloigné. Mais cette recherche de pureté et de perfection la place souvent dans une rigueur telle qu’elle est souvent intolérante envers elle-même comme envers les siens et la vie avec un compagnon ou une compagne de ce signe peut-être très difficile professionnellement et envers ses acquis car elle aime thésauriser souvent par peur de manquer….

Pour un être avide de pureté, de service, de savoir – la Vierge a besoin d’apprendre – tout cela est assez difficile à concilier. Il lui est particulièrement difficile de manifester la Tolérance au quotidien. En effet, il n’est facile pour personne d’apprendre à voir avec le cœur et non pas par le petit bout de la lorgnette mais pour la Vierge, ça l’est encore moins. Travailler cette valeur au quotidien lui est extrêmement pénible car il doit se reprendre constamment. Tant de formes de Tolérance doivent s’appliquer que c’est un travail de longue haleine, peut-être le plus long et le plus difficile de tous. Seule la certitude d’une Conscience Cosmique peut aider un être de ce signe car il garde en lui la mémoire de cette Conscience qui lui permet d’avancer silencieusement mais sûrement vers la Moisson Divine qu’il est sûr de retrouver un jour.

Que nous propose l’allégorie de Martin Schumann ?

« A toi, Vierge, je te demande de juger de ce que l’homme a fait de Ma Création. Tu dois examiner son comportement avec attention et lui rappeler ses erreurs de façon à ce qu’à travers toi, Ma Création soit accomplie. Pour cela je te donne la Pureté de l’Esprit ».

Dieu accorde à la Vierge la Pureté de l’Esprit mais elle est tellement avide de cette Création Divine, qu’elle doit rechercher en l’autre, qu’elle continue à travailler la Pureté. Elle reste donc dans l’Humilité, ne faisant pas état justement de cette Pureté donnée.

Il lui est demandé de juger ce que les autres hommes ont fait de la Création en leur rappelant leurs erreurs, mais pas de n’importe quelle façon. La Vierge doit donc apprendre la Tolérance afin d’exprimer ses remontrances à l’autre qui pourra les accepter sans être ni vexé, ni humilié, voire honteux ! L’allégorie montre bien l’accord avec ces valeurs, telles qu’elles sont décrites plus haut.

La Vierge et les Poissons, opposés mais pourtant complémentaires

La Vierge, signe de Terre, nous venons de la voir, est humble mais elle doit travailler la Tolérance. Les Poissons, signe d’Eau, Eaux Universelles, sont emplis de Compassion, mais doivent travailler le Courage.

Il est tout à fait compréhensible que le signe des Poissons très intuitif et empli de cette Compassion ressente l’Humilité de la Vierge. Il appréciera cette Humilité. Par contre, lui qui a tendance à tout remettre au lendemain, par manque de volonté et de courage, va mal supporter le manque de Tolérance de la Vierge qui va s’acharner à le pousser à travailler, à accomplir ce qui lui est demandé. La Compassion du signe des Poissons est telle qu’il va faire des efforts, se mettant au travail, s’efforçant de mettre de l’ordre en lui et autour de lui, ressentant en l’autre une union, la même source entre cette Vierge humble, mais véritable fourni au travail, et lui, Poisson, compatissant envers tous, mais un peu noyé dan ses rêves qui lui plaisent tant !

Des valeurs qui rassemblent

La Vierge est stricte, rationnelle, les Poissons sont irrationnels, imprécis. Mais chacun possède en lui une force : pour la Vierge, c’est la force de l’Humilité qui lui permet de revenir sur ses décisions, ses façons d’agir parfois brutales, pour les Poissons qui se donnent entièrement à l’autre, mais en prenant tout leur temps, jamais pressés d’agir, n’ayant aucune méchanceté, c’est la force de la Compassion. Alors, avec Humilité, la Vierge comprendra mieux les rêveries des Poissons et qu’elle-même doit posséder une vision plus large de ce qu’elle vit et des autres. Et les Poissons vont, avec compassion, accepter les remontrances de la Vierge. Revenant sur Terre, ils regarderont leur vie d’un autre œil, d’une vision plus acérée, plus étroite, vis-à-vis d’eux-mêmes comme de ceux qui les entourent.

Ainsi, grâce à l’Humilité, les Poissons vont manifester un courage nouveau et grâce à la compassion, la Vierge va être amenée à pratiquer la Tolérance. D’opposés, les deux signes deviendront alors complémentaires.

——————————-

Gilberte Françon. « Le messager de l’ère nouvelle Jupiter »
Les Éditions des 3 Monts. décembre 2013 – revue de l’ULV MEDI@ME N° 6 ( www.universite-libre-des-valeurs.com

flèche à droiteSUIVRE D’AUTRES LECTURES SUR LE FORUM : ICI  

Vous êtes un soleil


Archange Zadkiel, canalisé par Annelies Pélissier-Combescure, 16 octobre 2005

Vous êtes un soleil dans ASTROLOGIE a3

Bonjour à vous, enfants de la terre, enfants de la lumière. Je suis celui que vous nommez dans votre tradition l’archange Zadkiel. Ma joie est grande de m’exprimer ainsi à vous.

Vous êtes chacun enfants de la terre, enfants des étoiles, enfants de l’univers dans l’unité du tout. Chacun de vous portez en le diamant du cœur, le diamant de l’âme, un joyau, une source qu’il est temps de partager. Chacun de vous est un morceau de cristal, et lorsque ces multiples morceaux s’assemblent, c’est une merveilleuse œuvre d’art cristalline qui apparait et qui sert l’évolution de l’humanité.

Chacun de vous avez un trésor logé au plus profond du cœur, au plus profond de l’âme. Ce trésor ne demande qu’à être révélé, activé, partagé.

Pour révéler ce trésor, nous vous invitons à poser la paix en vous-même, poser la paix en les moindres cellules de tous vos corps. Accueillir l’énergie de l’amour de la Source, l’énergie de l’amour de la Vie, et vous reconnaitre vous-mêmes comme enfants de la Source.

Reconnaissez la beauté de la lumière à l’intérieur de vous. Alors cette lumière pourra rayonner dans la puissance de mille soleils, et ces mille soleils pourront mettre en place le plan divin, le puzzle divin, pour vous-mêmes, pour la terre entière.

Vous n’êtes point petits. Cette croyance est manipulation de l’égo, distortionné dans l’autodestruction. Vous êtes chacun un soleil. Permettez à ce soleil de devenir mille soleils. Chacun de vous a sa place dans son unicité, dans sa perfection.

Publié dans:ASTROLOGIE, CHANNELING |on 7 octobre, 2013 |Pas de commentaires »
12345

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3