Archive pour la catégorie 'ASCENSION'

Krom, mémoires vives

 

images (1)Ce qui revient à votre mémoire est souvent lié à vos passés non encore dévoilés, ils donnent la mesure de l’implication que des sentiments particuliers peuvent vous toucher sans que vous en ayez la compréhension.

Ces mémoires vives sont comme celles d’un ordinateur, se sont elles qui gouvernent l’essentiel de vos émotions encore bien trop souvent activées fortement.

Elles influencent grandement vos pensées et font en sorte de se manifester à vous afin que vous puissiez vous en libérer.

Ces états profonds de conscience réveillée sont là pour vous permettre d’accéder à des parts encore d’ombres de votre psyché et mettre en lumière ce qui doit encore être purifié.

Nous savons que les états éveil dans lesquels se présentent ces mal être ou plus précisément ces réveils de mémoires sont particulièrement perturbateurs et engendrent de très grand états de fatigue et de déstabilisations, sachez qu’ils sont là afin d’être compris et évacués de vos mémoires vives.

Ce que nous appelons mémoires vives sont toutes celles qui reviennent dans vos vies sous des aspects différents vous faisant vivre des situations de conflits principalement avec vous-même ou d’autres personnes.

Vous êtes sur le seuil d’une grande et belle demeure, la vôtre et vous hésitez encore à franchir le pas qui vous permettra d’entrer et d’admirer la grandeur et la beauté de cet intérieur.

Vos mémoires vous rappellent encore vos états de manques et vos dualités inconscientes qui sont celles de demeurer dans la culpabilité. Ces mémoires ancestrales sont issues de la mémoire collective que vous portez aussi en vous, pour certains de manière plus exacerbée selon vos différentes origines et vécus antérieurs.

Ces temps, ce temps est celui du retour à votre Source, votre propre conquête celle de l’Identité Divine qui est vôtre et que vous avez oubliée afin d’expérimenter la matière sous toutes ces formes, alors bien évidemment ce combat est déjà et avant toute chose un combat contre votre propre nature éclaboussée de millions de mémoires diverses qui vous appartiennent et aussi de celles de toute une humanité.

Cela explique la difficulté à vous libérer de tous ces carcans qui vous empêchent encore de voir la lumineuse essence dont vous êtes vous-même créateur.

Ces pas accomplis sont des pas de géants compte tenu des difficultés qui ralentissent vos progressions et vos êtres divins savent eux, l’importance de poursuivre toujours plus cette exploration qui vous mène pour beaucoup déjà au prémices de l’identité qui fera de vous des êtres ascensionnés car devenus Unité par la présence unifiée de leur Etre.

Je suis Krom

La liberté vous appartient de diffuser cet écrit reçu en canalisation par Adèle, à condition de le garder intact et d’en donner la Source.

http://www.a-d-ailes-d-ange.com

Publié dans:ASCENSION, DEVELOPPEMENT |on 24 janvier, 2014 |Pas de commentaires »

Deviens qui tu es

 

téléchargement (1)L’innocence de vos êtres est ce qui détermine avant toute autre chose la possibilité du retour à votre véritable identité qui est celle de votre divine présence.

L’innocence terme usité en vos espaces temps pour indiquer qu’une personne accusée est sortie indemne d’un procès. Le procès que vous devez faire est à vous-même et nul autre que vous ne saura mieux déterminer sa sensible perception de l’innocente présence en son cœur.

Cela signifie qu’il est important de vous connaître en dehors de toute appréciation visant à une justification de ce que vous faites ou êtes.

L’importance de votre innocente présence est déterminante pour devenir qui vous êtes en vérité.

Ce temps de retour à vous-même ne saurait justifier une quelconque adéquation à une situation mais tout simplement le retour à l’innocence, celle qui fait vibrer d’une conscience et d’un esprit lié à la possible compréhension de qui vous êtes en réalité

Innocence retrouvée dans le cœur de votre espace intérieur, celui ou jour après jour renaît la conscience et l’estime propre à la naissance de votre véritable identité.

Puisse cette conscience et cette compréhension liée à vos émergences divines, faire de vos vies le présent, le passé et le futur une cohérence et une acceptation d’une vision élevée qui se manifestera dans l’innocence de votre présence véritable retrouvée.

Les pas qui mènent à cet éveil, réveil sont de ceux qui lorsqu’ils sont acquis permettent en toute liberté d’Etre. Je vous souhaite la bienheureuse venue dans ce monde de vérité.

Djwal khul 

La liberté vous appartient de diffuser cet écrit reçu en canalisation par Adèle, à condition de le garder intact et d’en donner la Source. http://www.a-d-ailes-d-ange.com 

Publié dans:ASCENSION, DEVELOPPEMENT |on 18 janvier, 2014 |Pas de commentaires »

Des pensées de Allan Kardec

 

images (5)Celui qui ne connaîtrait en fait de magnétisme terrestre que le jeu des petits canards aimantés qu’on fait manoeuvrer sur l’eau d’une cuvette, pourrait difficilement comprendre que ce joujou renferme le secret du mécanisme de l’univers et du mouvement des mondes. Il en est de même de celui qui ne connaît du spiritisme que le mouvement des tables ; il n’y voit qu’un amusement, un passe-temps de société, et ne comprend pas que ce phénomène si simple et si vulgaire, connu de l’antiquité et même des peuples à demi sauvages, puisse se rattacher aux questions les plus graves de l’ordre social. Pour l’observateur superficiel, en effet, quel rapport une table qui tourne peut-elle avoir avec la morale et l’avenir de l’humanité ? Mais quiconque réfléchit, se rappelle que de la simple marmite qui, elle aussi, a bouilli de toute antiquité, est sorti le puissant moteur avec lequel l’homme franchit l’espace et supprime les distances. Eh bien ! vous, qui ne croyez à rien en dehors du monde matériel, sachez donc que de cette table qui tourne et provoque vos sourires dédaigneux, est sortie toute une science ainsi que la solution des problèmes qu’aucune philosophie n’avait encore pu résoudre. J’en appelle à tous les adversaires de bonne foi, et je les adjure de dire s’ils se sont donné la peine d’étudier ce qu’ils critiquent ; car, en bonne logique, la critique n’a de valeur qu’autant que celui qui la fait connaît ce dont il parle. Se railler d’une chose qu’on ne connaît pas, qu’on n’a pas sondée avec le scalpel de l’observateur consciencieux, ce n’est pas critiquer, c’est faire preuve de légèreté et donner une pauvre idée de son propre jugement. Assurément, si nous eussions présenté cette philosophie comme étant l’oeuvre d’un cerveau humain, elle eût rencontré moins de dédains, et aurait eu les honneurs de l’examen de ceux qui prétendent diriger l’opinion ; mais elle vient des Esprits ; quelle absurdité ! C’est à peine si elle mérite un de leurs regards ; on la juge sur le titre, comme le singe de la fable jugeait la noix sur l’écorce. Faites, si vous le voulez, abstraction de l’origine ; supposez que ce livre soit l’oeuvre d’un homme, et dites en votre âme et conscience si, après l’avoir lu sérieusement, vous y trouvez matière à raillerie.

Le spiritisme est l’antagoniste le plus redoutable du matérialisme ; il n’est donc pas étonnant qu’il ait les matérialistes pour adversaires ; mais comme le matérialisme est une doctrine que l’on ose à peine avouer (preuve que ceux qui la professent ne se croient pas bien forts, et qu’ils sont dominés par leur conscience), ils se couvrent du manteau de la raison et de la science ; et, chose bizarre, les plus sceptiques parlent même au nom de la religion qu’ils ne connaissent et ne comprennent pas mieux que le spiritisme. Leur point de mire est surtout le merveilleux et le surnaturel qu’ils n’admettent pas ; or, selon eux, le spiritisme étant fondé sur le merveilleux, ne peut être qu’une supposition ridicule. Ils ne réfléchissent pas qu’en faisant, sans restriction, le procès du merveilleux et du surnaturel, ils font celui de la religion ; en effet, la religion est fondée sur la révélation et les miracles ; or, qu’est-ce que la révélation, sinon des communications extra-humaines ? Tous les auteurs sacrés, depuis Moïse, ont parlé de ces sortes de communications. Qu’est-ce que les miracles sinon des faits merveilleux et surnaturels par excellence, puisque ce sont, dans le sens liturgique, des dérogations aux lois de la nature ? Donc, en rejetant le merveilleux et le surnaturel, ils rejettent les bases mêmes de la religion. Mais ce n’est pas à ce point de vue que nous devons envisager la chose. Le spiritisme n’a pas à examiner s’il y a ou non des miracles, c’est-à-dire si Dieu a pu, dans certains cas, déroger aux lois éternelles qui régissent l’univers ; il laisse, à cet égard, toute liberté de croyance ; il dit et il prouve que les phénomènes sur lesquels il s’appuie n’ont de surnaturel que l’apparence ; ces phénomènes ne sont tels aux yeux de certaines gens que parce qu’ils sont insolites et en dehors des faits connus ; mais ils ne sont pas plus surnaturels que tous les phénomènes dont la science donne aujourd’hui la solution, et qui paraissaient merveilleux à une autre époque. Tous les phénomènes spirites, sans exception, sont la conséquence de lois générales ; ils nous révèlent une des puissances de la nature, puissance inconnue, ou pour mieux dire incomprise jusqu’ici, mais que l’observation démontre être dans l’ordre des choses. Le spiritisme repose donc moins sur le merveilleux et le surnaturel que la religion elle-même ; ceux qui l’attaquent sous ce rapport, c’est donc qu’ils ne le connaissent pas, et fussent-ils les hommes les plus savants, nous leur dirons : si votre science, qui vous a appris tant de choses, ne vous a pas appris que le domaine de la nature est infini, vous n’êtes savants qu’à demi.

Vous voulez, dites-vous, guérir votre siècle d’une manie qui menace d’envahir le monde. Aimeriez-vous mieux que le monde fût envahi par l’incrédulité que vous cherchez à propager ? N’est-ce pas à l’absence de toute croyance qu’il faut attribuer le relâchement des liens de famille et la plupart des désordres qui minent la société ? En démontrant l’existence et l’immortalité de l’âme, le spiritisme ranime la foi en l’avenir, relève les courages abattus, fait supporter avec résignation les vicissitudes de la vie ; oseriez-vous appeler cela un mal ? Deux doctrines sont en présence : l’une qui nie l’avenir, l’autre qui le proclame et le prouve ; l’une qui n’explique rien, l’autre qui explique tout et par cela même s’adresse à la raison ; l’une est la sanction de l’égoïsme, l’autre donne une base à la justice, à la charité et à l’amour de ses semblables ; la première ne montre que le présent et anéantit toute espérance, la seconde console et montre le vaste champ de l’avenir ; quelle est la plus pernicieuse ?
Certaines gens, et parmi les plus sceptiques, se font les apôtres de la fraternité et du progrès ; mais la fraternité suppose le désintéressement, l’abnégation de la personnalité ; avec la véritable fraternité, l’orgueil est une anomalie. De quel droit imposez-vous un sacrifice à celui à qui vous dites que quand il est mort tout est fini pour lui ; que demain peut-être il ne sera pas plus qu’une vieille machine disloquée et jetée à la borne ? Quelle raison a-t-il de s’imposer une privation quelconque ? N’est-il pas plus naturel que pendant les courts instants que vous lui accordez, il cherche à vivre le mieux possible ? De là le désir de posséder beaucoup pour mieux jouir ; de ce désir naît la jalousie contre ceux qui possèdent plus que lui ; et de cette jalousie à l’envie de prendre ce qu’ils ont, il n’y a qu’un pas. Qu’est-ce qui le retient ? Est-ce la loi ? Mais la loi n’atteint pas tous les cas. Direz-vous que c’est la conscience, le sentiment du devoir ? Mais sur quoi basez-vous le sentiment du devoir ? Ce sentiment a-t-il une raison d’être avec la croyance que tout finit avec la vie ? Avec cette croyance une seule maxime est rationnelle : chacun pour soi ; les idées de fraternité, de conscience, de devoir, d’humanité, de progrès même, ne sont que de vains mots. Oh ! vous qui proclamez de semblables doctrines, vous ne savez pas tout le mal que vous faites à la société, ni de combien de crimes vous assumez la responsabilité ! Mais que parlé-je de responsabilité ? Pour le sceptique, il n’y en a point ; il ne rend hommage qu’à la matière.

Issu du livre d’Allan Kardec : Le livre des Esprits – Livre II

Publié dans:ASCENSION, ENERGIES, ESPRITS, SOCIETE |on 25 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

Une nouvelle dimension

images (9)
Par Jeanne Guesné

Les liaisons par radio et satellites font, dans une certaine optique, s’effondrer notre espace-temps traditionnel. Sur de grandes distances, nous arrivons avant d’être partis. Nous sommes renseignés à l’instant de ce qui se passe presque dans tous les points de la planète.

La découverte pour l’esprit humain de nouvelles dimensions de la conscience, avec la « transformation » qu’elle implique pour le comportement psychologique des hommes, permettra de résoudre plus facilement qu’on ne l’imagine, des difficultés paraissant insurmontables aujourd’hui. Trois années de souffrance ininterrompue ont développé en moi une extrême sensibilité dans le domaine de l’intuition. Je tente de traduire cela comme la perception d’un « compagnonnage » invisible et sublime de participants qui s’ignorent en grande partie, et sont reliés entre eux par le fil d’Ariane de leur aspiration commune à l’unité de la vie universelle.

Au niveau de leur existence personnelle, ils œuvrent dans des professions leur permettant une certaine « approche » des autres. Ils suscitent des associations, des créations de systèmes d’entreprises (physiques, scientifiques, philosophiques, littéraires, médicales, artistiques, presse, radio, télévision, etc.) où des affinités les rassemblent. Employons un langage populaire, que les physiciens ne peuvent désavouer : ils ont des atomes crochus.

Teilhard de Chardin trouvait, paraît-il, ses intuitions spirituelles dans ses travaux scientifiques de paléontologiste. D’où : « Quelques millions d’années pour faire la première bactérie puis, de mono-cellulaire, passer au pluricellulaire, poisson, reptile, mammifère et primate… puis à l’Homo Sapiens ».

« Actualiser nos potentialités », disait Lupasco. Je pense que cela peut être le vaste programme du troisième millénaire. Le sens de la vie doit être déchiffré dans une attitude de l’esprit qui ne nous est pas familière, une attitude « ouverte », ni exclusivement matérielle, ni exclusivement spirituelle. Il faut apprendre à se mouvoir, à penser, à agir avec tout son corps, avec la participation de son Être. Cette façon d’être là, avec la vie, lucide, confiant, peut devenir une force puissante de transformation, un art de vivre dynamique qui ouvre à l’universel.

Il faut avoir présent à l’esprit que le champ de l’histoire couvre au maximum sept mille années. Il est incroyablement court si on le compare à la durée de l’espèce humaine. Jacques Madaule disait notamment : « Si nous assimilons l’existence de l’humanité à la vie d’un homme, l’ensemble de ce que nous appelons l’histoire représenterait à peine une journée de cette vie ». Je pense à cette phrase de Jung tirée de «  L’âme et la vie  » (Éd. Buchet Chastel) : « Mais qui donc a pleinement conscience que l’histoire ne se trouve pas dans de gros volumes, mais inscrite dans notre sang ?».

Se libérer du « jeu de l’oie » des questions – Qui, Que, Où, Quand, Pourquoi, Comment ?… -, c’est se libérer du « jeu de l’oie » de l’existence. Le labyrinthe des questions nous enferme dans son piège centripète qui s’autonourrit, et nous demeurons son prisonnier.

Issu du magazine Nouvelles CLES

Publié dans:ASCENSION, HUMANITE |on 1 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

Thich Nhat Hanh, le moine qui enseigne la paix

 Thich Nhat Hanh, le moine qui enseigne la paix dans AMOUR telechargement-10

par Patrice van Eersel

Pour quelle raison se sent-on si proche de Thich Nhat Hanh, quand on l’approche et l’écoute, ou simplement quand on le lit ? Le monde des guides spirituels ne manque pas de grandes figures, mais rares sont celles qui posent leur humanité avec autant de transparence. Ce qu’il propose est simple et tout est là. Mais est-ce si étonnant, après une pareille saga ?

Thich Nhat Hanh. Le Village des Pruniers. La communauté de l’Inter-Être. Le regard profond. La respiration de la pleine conscience. La non-peur. L’art de dépasser la colère…. S’il fallait résumer en un mot cet homme, sa saga, son réseau, son enseignement, ses influences en plusieurs lieux de la planète, sans doute choisirait-on le mot « douceur ». Quoi de plus doux que cette voix, que les histoires qu’elle raconte, que les poèmes qu’elle chante, que les thèmes qu’elle fait résonner en vous, que les gestes qu’elle induit chez ceux qui s’en imprègnent ?

Quand vous arrivez au Village des Pruniers, en Dordogne, c’est cela qui vous frappe, ou plutôt vous caresse : les attitudes, les regards, les voix sont empreints d’une douceur peu commune. Au fil des jours, depuis la méditation du matin jusqu’à celle du soir, au réfectoire comme dans les ateliers, et même quand tout se fige artificiellement quelques secondes, en « arrêt sur image », parce que la cloche vient de sonner (n’importe quand dans la journée), ce qui sert à chacun à se rappeler à lui-même et à revenir à une respiration consciente et reconnaissante (« J’inspire, je suis conscient de la vie en moi et autour de moi ; j’expire, je me sens en vie »), cette douceur s’avère authentique, réelle, profonde, ancrée. C’est d’autant plus impressionnant qu’à l’origine, cet homme, sa saga, son réseau… ont été trempés au feu des plus redoutables combats : la résistance des jeunes bouddhistes engagés contre la guerre du Vietnam. Certains n’hésitaient pas alors à s’immoler par le feu, non pour assassiner, comme le font les kamikazes intégristes, mais pour prendre sur eux la douleur du monde et signaler que l’inacceptable a été franchi.

Du coup, le mot « douceur » prend une dimension toute autre, ontologique, cosmique. Des chrétiens vous le disent, en larmes : « Écoutant Thich Nhat Hanh, j’ai enfin compris les mystères les plus insensés des Évangiles, par exemple cette invitation de Jésus à tendre l’autre joue, quand on vous a giflé. » C’est vrai que quand « Thây » (« maître » en vietnamien, c’est ainsi que l’appellent ses élèves) parle, avec son infinie douceur, de la nécessité de comprendre nos adversaires, parce que, tout comme nous, ils sont trompés par leurs « perceptions erronées », on a la sensation d’entendre : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font ! » Une résonance « christiano-bouddhique » dont le maître de 80 ans (il en paraît 60) se réjouit ouvertement : même si sa propre spiritualité ne se fonde pas sur un Dieu personnel, n’a-t-il pas écrit un livre très sensible sur les affinités entre Bouddha et Jésus ? Il y rappelait que le maître des chrétiens invitait ses disciples à se comporter comme les oiseaux du ciel, qui vivent en conscience, ici et maintenant, sans se soucier continuellement d’investir et d’amasser pour demain.

Tout n’avait pourtant pas commencé de façon idyllique entre Thich Nhat Hanh et les chrétiens, du moins ceux qui avaient installé un pouvoir dictatorial à Saigon, à la fin des années 50…

Lire la suite de l’article ici….. 

Publié dans:AMOUR, ASCENSION, DEVELOPPEMENT, LUMIERE |on 10 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

Ascension : Initiations.

Ascension : Initiations. dans ASCENSION 10-telos

Adama va nous offrir des interactions avec lui, n’hésitez pas à lever la main ;

Il y a beaucoup d’illusions vis-à-vis de l’ascension de la planète. Les gens s’imaginent qu’en 2012, tout le monde va ascensionner avec tous leurs bagages humains. Ce n’est pas exactement ce qui va se produire. Vous allez ascensionner quand vous serez prêts, quand vous aurez rempli tous les pré requis. 5 ou 25 ans, peu importe, le potentiel pour l’ascension existe pour l’humanité. Ca demeure du potentiel tant que ce n’est pas un but pour vous. C’est une aventure très importante qui nous est offerte. C’est vous qui êtes en charge et qui réglez le temps pour vous d’ascensionner. Pour votre soi supérieur, pas de différence si c’est dans 5 ou 25 ans.

Il y aura 3 vagues d’ascension, (pas très défini) Il y aura un petit nombre qui seront positionnés pour ascensionner avant 2012 pour préparer la venue pour les autres, pour accueillir la terre mère quand elle ascensionnera en 2012 et l’humanité qui ascensionnera avec la planète. La deuxième vague ce sera avec la planète, avec un plus grand nombre, et si vous le choisissez, vous pouvez être parmi ceux-là. Il faut beaucoup travailler. Le reste, la grande majorité ascensionneront dans les années qui suivent 5, 10 ou 50 ans, c’est vous qui déciderez ; 2012, c’est le début des ascensions et non la fin. Il y a beaucoup de gens inquiets de ce qui va arriver à leurs enfants, de ceux qui n’ascensionneront pas en 2012. Soyez en paix, les gens choisiront et ascensionneront quand ils seront prêts. Après 2012, la planète va continuer à ascensionner étapes par étapes avec ceux qui seront prêts, pendant 2000 ans jusqu’à ce que la planète soit devenue un soleil, le plus beau bijou de l’univers. Notre destinée est absolument merveilleuse, vous êtes invités. C’est encourageant, n’est-ce pas ? Que faut-il faire pour se préparer chacun à un cheminement unique et précis devant lui ? Pas de recette spécifique pour tout le monde. On a des guidances générales et puisque vous êtes tous des grands maîtres en devenir, c’est à chacun de vous de trouver la façon unique d’arriver au portail de l’ascension. Quand je fais des canalisations privées pour des gens, c’est toujours un dialogue de cœur à cœur avec Adama. Il demande : ça représente quoi, l’ascension ? Souvent on ne sait pas. Les réponses ne sont pas nécessairement justes, mais ce sont des résultats de l’ascension : changer de dimension, devenir immortel. C’est vrai, mais ce sont des résultats, ce n’est pas l’ascension même. Alors je veux rajouter d’autres définitions pour clarifier l’ascension

L’ascension c’est une grande cérémonie dans le grand hall de l’ascension. Sur le plan de la cinquième dimension, c’est la première ascension, c’est celle qui nous concerne en ce moment, éventuellement après avoir passé plusieurs milliers d’années dans la cinquième dimension vous allez désirer passer en 6ème, 7ème 8ème Etc.. ça ne finit jamais pour l’éternité. Vous allez continuer à ascensionner à différents niveaux de plus en plus subtils. Cérémonie d’ascension : Quand vous êtes prêts, que vous avez rempli tous les pré requis et que vous aurez harmonisé tous les schémas et expériences humaines de toutes vos incarnations, que vous aurez transformé toutes les expériences humaines et que vous allez retrouver l’amour de votre divinité, on vous invitera à renter dans le grand hall de l’ascension pour la grande cérémonie, la graduation ultime de toutes vos expériences humaines dans un grand mariage alchimique : L’union divine de votre expérience humaine avec votre divinité où tout devient un. Durant cette grande cérémonie toute votre famille spirituelle et vos amis qui vous ont accompagnés durant votre longue route, sont invités à célébrer cette grande victoire spirituelle.

En réalité vous avez vécu toutes vos expériences humaines pour ce moment sublime de revenir à la divinité que vous êtes.

Maintenant cette opportunité nous est offerte de le faire consciemment dans nos corps physiques présents. Un privilège qui a été perdu sur cette planète. Avant la chute de l’ange les gens ne mouraient pas. Quand ils étaient prêts, ils ascensionnaient de niveau en niveau sans passer par la mort. C’est un processus qui n’est pas naturel à l’homme. Et maintenant ce cadeau nous est retourné. Nous allons pouvoir ascensionner consciemment et nous voir transformés avec tous les corps denses, avec tous leurs problèmes, dans des corps transformés et illuminés dans la grande cérémonie de l’ascension et serons immersés dans le feu sacré de la grande ascension. Cela signifie : ce feu sacré purifie tout ce qui est moindre que la perfection divine. Tous les résidus non transmutés au moment de votre ascension seront transformés. Vos corps seront alignés et vous allez rajeunir, vous allez retrouver vos corps beaux et minces comme vous voulez, tous les voiles seront levés. Toutes vos mémoires seront retrouvées et tous vos attributs spirituels seront rétribués.

En ce grand moment spirituel vous devenez des immortels et vous devenez des maîtres ascensionnées, mais de jardin d’enfance, de nouveaux maîtres ascensionnés. Vous pouvez imaginer le grand bonheur pour les autres êtres de vous accueillir. Ce nouveau maître, tout nouveau qui doit apprendre à naviguer dans sa nouvelle fonction. Tout le ciel est là pour vous assister, vous montrer la bienvenue, vous aider à fonctionner dans le vaste univers, c’est le moment le plus sublime et le plus joyeux de votre existence. Il faut se préparer : Le grand nettoyage n’est pas commencé.

Je vais vous dire un secret : 40ans que je me prépare à l’ascension, 7ans que je travaille intérieurement toutes mes émotions et les schémas de mes vies passées, et je le fais de manière intense et assidue. Et on m’a dit que je n’avais que 40% de fait. J’étais un peu choquée, j’ai tant travaillé et j’ai seulement 40% de fait ! Sananda m’a dit, ne t’inquiète pas, la majorité n’en est qu’à 5%,10%, et à 20% c’est assez rare, Quand les grands changements vont commencer à se manifester, tout sera accéléré et quand tu auras atteint 60%, ça ira très vite après. Pour nous donner un aperçu de ce qui reste à faire, pour briser l’illusion, pour rentrer dans le grand hall de l’ascension il faut avoir nettoyé presque le 100%- peut-être, – ce n’est pas moi qui décide. Prenez conscience du travail à faire …. mais c’est possible §

Message de Telos 

Publié dans:ASCENSION, INTRATERRESTRES - MESSAGES |on 8 octobre, 2013 |2 Commentaires »

Ce que l’exil les oblige à créer


Par Thich Nhat Hanh

Ce que l'exil les oblige à créer dans ASCENSION images-81

Commence pour la Communauté de l’Inter-Être, en exil à Paris, une période difficile et pourtant riche de potentialités insoupçonnées. D’une façon quelque peu similaire à celle des Tibétains après l’invasion chinoise de 1959, ces Vietnamiens vont se trouver dans l’obligation de créer des modes d’expression nouveaux, adaptés non seulement à leurs concitoyens, mais à tous les humains.
Au début, c’est impossible. Ils pensent à leur pays 24 heures sur 24. Et ce que les medias leur disent des boat people, qui tentent de fuir le régime communiste, ne leur laisse pas le choix : tous leurs efforts sont tendus vers le Golfe de Siam, où ils interviennent avant même l’appareillage de l’Île de lumière de Bernard Kouchner… Mais à la longue, l’impuissance les ronge (Thây ne s’en sort qu’en écrivant des poèmes et des nouvelles pour enfants). Installée en camping, dans une ferme proche de Paris, la « Communauté des patates douces », comme ils s’appellent pour rire, est menacée par l’amertume.

Leur sursaut va se faire en plusieurs étapes… D’abord, ils se trouvent confrontés à des milliers de Vietnamiens arrachés à leur pays, aux familles séparées et détruites. Beaucoup de ces gens vont si mal qu’ils se retrouvent en psychiatrie, mais sans succès. Ce sera l’un des premiers résultats frappants, en Occident, du « retour au bouddhisme originel » de Thây. Revenant aux bases de l’enseignement du Bouddha, c’est-à-dire à une méthode pragmatique pour :

• respirer consciemment,

• arrêter l’agitation et la dispersion mentales,

• regarder profondément en soi,

• y distinguer la souffrance…

• l’apaiser

• réaliser qu’il n’y a pas de coupure entre soi et le monde,

• différencier en soi les graines de la colère de celles de la conscience,

• arroser ces dernières…

le maître vietnamien réussit à remettre en selle des centaines de ses compatriotes en état de « traumatisme lourd », que la médecine occidentale ne sait comment soigner.

Qui rêverait d’une meilleure démonstration pour éprouver une technique de « développement personnel » ? – terme que Thây ne récuse pas, mais complète : « Il s’agit d’un développement personnel… et collectif ! Les trois précieux trésors ne sont-ils pas, indissociablement liés, le Bouddha (dont l’histoire prouve que tout humain peut connaître l’éveil), le Dharma (la nécessité de s’appuyer sur l’enseignement d’un grand éveillé) et la Sangha (la communauté des pratiquants, qu’ils soient moines et moniales ou laïcs) ? » Sous sa douceur légendaire, le maître n’a pas dévié d’un degré son cap vers le projet de départ : fonder une communauté nouvelle qui respecte le bouddhisme originel. La fondation d’un nouvel ordre, non sans affinité avec les Franciscains, revêtus, comme eux, d’une robe marron, signe d’humilité et d’amour de la nature. De fait, Thich Nhat Hanh va prendre l’initiative d’ordonner des moines et des moniales, hors de la stricte tradition orthodoxe (qui exigerait la présence d’au moins dix moines certifiés), faisant avec les premiers postulants le voyage jusqu’en Inde, à l’endroit où le Bouddha lui-même a enseigné et où l’ordination prend une force particulière. C’est ainsi qu’après plus de dix ans d’attente, Cao Ngoc Phuong va devenir Sœur Chân Không  – confirmant son rôle de première assistante de Thây…

Quand arrive le début des années 80, une évidence s’impose : leur exil va durer. Thich Nhat Hanh et sœur Chan Khong se mettent alors à la recherche d’un endroit propice pour édifier, en France, le monastère que Thây n’a pas eu la chance de pouvoir fonder au Vietnam. Un monastère qu’il imagine depuis longtemps : ouvert aux laïcs autant qu’aux moines ; servant de lieu de pratique sociale, autant que de centre de méditation ; en résonance avec le monde moderne, mais aussi avec les splendeurs de la nature ; où le catalyseur sera le bouddhisme, mais où les pratiquants d’autres spiritualités se sentiront à l’aise.

Leur premier voyage les amène en Provence. Mais le mistral est trop fort et rend Thây nerveux (Sœur Chân Không en rit encore). Le Bordelais et la Dordogne leur vont mieux. C’est là, à quelques kilomètres de Ste-Foy-la-grande, qu’une série de coïncidences vont leur permettre d’acheter, au fil des années, une, puis deux, puis trois anciennes fermes – baptisés Hameau du bas, Hameau du haut et Hameau nouveau. Un ensemble que Thich Nhat Hanh nommera « le village des pruniers », en référence à un arbre vénéré par les bouddhistes – symbole d’éternité – et dont il plantera mille deux cent cinquante spécimens (chiffre sacré) sur ces terres d’un monde nouveau.

Deux types de population vont se côtoyer là : d’une part des moines et moniales, observant sans faiblesse – avec, semble-t-il, plus de rigueur qu’ailleurs – les cinq préceptes définis du temps du Bouddha (pauvreté, chasteté, fraternité…)  ; d’autre part, des laïcs venus de tous les horizons, d’abord de la diaspora vietnamienne, puis de la mouvance bouddhiste française (beaucoup de soignants et de psychothérapeutes), puis du monde entier et notamment des États-Unis, où Thich Nhat Hanh n’a jamais cessé d’être considéré comme un guide spirituel de haut niveau. Peu nombreux au début, les moines et moniales sont aujourd’hui (été 2006) environ deux cent cinquante, à parts égales entre hommes et femmes ce qui représente désormais un ordre de belle importance. Les laïcs, de plus en plus nombreux, sont rarement moins de six cents, aux retraites que la Communauté de l’Inter-Être organise plusieurs fois par an…

Des retraites qui constituent une forme précieuse de ressourcement, encadrées de différentes façons :

• par l’enseignement de Thây, toujours aussi chaleureux, doux, humain, souvent axé sur les difficultés relationnelles et les souffrances amoureuses des participants ;

• par des séances de relaxation, souvent murmurées et chantées, dans un lâcher prise enviable, par Sœur Chân Không, qui a gardé une voix de jeune-fille ;

• par des rituels de salutation – les Touchers à la terre -, où chacun est invité à se prosterner sur le sol, à plusieurs reprises, prenant conscience chaque fois de ses propres ancêtres : d’abord biologiques et familiaux, puis culturels et nationaux, enfin spirituels et essentiels ;

• par des marches méditatives, souvent menées par Thich Nhat Hanh lui-même, à travers la campagne… ou en pleine ville, comme ce sera le cas, cet automne, à Paris.

Par ailleurs, Thây voyage énormément, en particulier aux États-Unis, où il a fondé deux mini-monastères (en Californie et au Massachussetts). Un peu partout, il donne des conférences, aussi bien auprès des dirigeants d’entreprises que des détenus en prison, avec un principe simple : entrer en résonance avec le type de souffrance spécifique au groupe visité. Tout le monde souffre, mais chacun à sa façon. Ainsi prône-t-il une « compassion de caméléon ». Le bouddhisme lui-même ne s’est-il pas toujours adapté aux cultures locales, tibétaine au Tibet, chinoise en Chine… ?

Le plus émouvant de ces voyages a eu lieu début 2005 et a duré trois mois. Après trente-neuf ans d’exil, le maître bouddhiste venait enfin de recevoir l’autorisation de retourner dans son pays.

CONTACT : Le Village des Pruniers : Le Pey,
24240 Thénac – www.villagedespruniers

Publié dans:ASCENSION, DEVELOPPEMENT, ENERGIES, MAITRISE |on 5 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

Intelligence Collective

par Patrice van Eersel

Intelligence Collective dans ASCENSION air5C’est le concept clé auquel s’accrochent les espoirs face aux défis qui nous assaillent : puisque sa logique enseigne à l’individu que son intérêt est d’aider son prochain, l’intelligence collective devrait pouvoir sauver le monde. Une utopie en voie de réalisation ?

Les pilotes d’une escadrille d’acrobatie aérienne forment un seul ensemble. Jim Rough et Tom Atlee, fondateurs du Co-Intelligence Institute, aux Etats-Unis, comparent le rituel de préparation d’un vol (chaque ma-nœuvre mentalement visualisée, les yeux fermés) à celui d’une tribu de chasseurs chamaniques. Quand ils sont en grande forme, les pilotes eux-mêmes sont étonnés : ils parlent de leur escadrille comme d’une « intelligence collective » qui les dépasse tous.

Face aux innombrables crises qui nous assaillent, l’intelligence collective est devenue un concept clé, auquel s’accrochent de plus en plus d’espoirs. Elle devrait, se dit-on, pouvoir résoudre bien des problèmes – impasses écologiques et grandes injustices – puisque sa logique enseigne à l’individu que son intérêt, même égoïste, est d’aider l’autre dans son épanouissement.

Bêtise ou sagesse des foules ?

Au départ, toute intelligence est collective. De même qu’un neurone seul ne peut rien et qu’il en faut dix milliards pour bâtir un cerveau, un individu à 100 % solitaire n’aurait aucun moyen d’édifier une intelligence. Le psychologue Daniel Goleman démontre, dans son livre « Cultiver l’intelligence relationnelle » (Robert Laffont, 2009), que notre cerveau est d’abord « social », se bâtissant à partir de neurones miroirs et de neurones fuseaux qui font de lui un véritable « système wifi », relié aux autres en permanence.

Cela n’empêche cependant pas une foule, même de surdoués, de pouvoir être stupide. Bien avant le bolchévisme et le nazisme, le psychosociologue français Gustave Lebon étudia scientifiquement de quelle façon une masse humaine pouvait se laisser manipuler par quelques meneurs violents et habiles dans l’art de jouer sur les émotions. Il l’expliqua en 1895, dans un livre pessimiste qui deviendra un classique, « Psychologie des foules » (PUF, 2003) : pour lui, les masses n’ont d’autre issue que d’être manipulées.

Un siècle plus tard, en 2004, James Surowiecki, chroniqueur économique au « New-Yorker », est unanimement salué pour son livre optimiste « La Sagesse des foules » (JC Lattès, 2008) : il montre qu’il existe des façons d’aborder la multitude qui la rendent intelligente. Ainsi, consulter un très grand nombre d’opinions (à propos de n’importe quel sujet) mène à des décisions plus « sages » que si l’on fait appel à un comité d’experts. C’est ce que prouve le processus des marchés prédictifs. De quoi s’agit-il ?

Internet a permis de découvrir ceci : la synthèse des pronostics d’internautes faisant des paris en ligne, sur une question donnée, peut aboutir à des prévisions plus justes que les expertises classiques ou les sondages. C’est étonnant car les parieurs peuvent être n’importe qui et ne correspondent à aucun échantillon représentatif de la population. Comment se fait-il que leur intelligence collective soit supérieure à celle des sondés ? Réponse d’Emile Servan-Schreiber, spécialiste de la question, le premier à avoir mis cette découverte en application dans les entreprises (voir le site www.lumenogic.com) : « Selon le “théorème de la diversité” de Scott Page, il y a deux dimensions à la capacité d’un groupe à faire des prédictions intelligentes : le niveau d’expertise individuelle des membres du groupe, mais aussi la diversité de leurs opinions. On peut augmenter la performance prédictive du groupe en jouant sur l’une ou l’autre, ou sur les deux à la fois. » Un des concepts résultant de l’intelligence collective est celui de sociocratie, qui existe depuis cent-vingt ans et dont la devise pourrait être : « La bonne décision est celle qui intègre les compétences et les limites de tous ceux qui dépendront d’elle. »

Le but est d’attirer des opinions à la fois fortement concernées, voire passionnées (comme celles des parieurs), et les plus diverses possibles. C’est ce différentiel d’opinions fortes qui se solde par une intelligence collective mesurable. Celle-ci est plus performante que le sondage, qui part à la pêche d’un groupe représentatif mais « mou », a priori non passionné par la question posée. Cette découverte fait déjà partie des outils d’avant-garde en prospective. En France, des entreprises comme Renault, La Poste, L’Oréal, Arcelor Mittal ou la Fnac l’ont déjà utilisée pour imaginer l’avenir des marchés. Des médias comme « Le Figaro », « Libération », « Le Nouvel observateur » ou « Science & Vie » ont commencé à s’en servir pour remplacer les sondages électoraux : la méthode a été la seule à prévoir, par exemple, que l’Alsace resterait à droite lors des municipales du printemps 2010…

POUR EN SAVOIR PLUS

« L’Intelligence collective. Pour une anthropologie du cyberespace », Pierre Lévy, La Découverte, 1997, 245 p.,.

« Cyberdémocratie », Pierre Lévy, Odile Jacob, La Découverte, 2002, 283 p., 24,20 €.

« Une brève histoire de l’avenir », Jacques Attali, Fayard, 2009, 422 p., 20 €.

« La démocratie se meurt, vive la sociocratie ! », Gilles Charest, Esserci, 2007, 248 p., 30 €.

Publié dans:ASCENSION, CO-CREATION, DEVELOPPEMENT |on 2 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

La permanence de l’ascension

La permanence de l’ascension dans ASCENSION images-22

De nombreuses personnes m’ont demandé si on revient à notre état précédent, une fois atteint l’état ascensionné et que l’expérience est faite, ou si nous pouvons vivre toute notre vie dans cet état ascensionné.

Il n’y a aucune règle établie à ce sujet.

Une personne peut rester dans son état ascensionné pour le reste de sa vie et au-delà. D’autres connaîtront des périodes d’ascension puis des périodes où ils vivront en tant qu’individu dans la dualité. Toutefois, plus ils permettent à la perception de leur état ascensionné d’exister, plus celle-ci s’allongera en temps et aura l’effet de raccourcir les périodes de perception de la dualité.

Pourquoi revenons-nous à une perception de dualité lorsque nous vivons dans un état ascensionné bien plus recherché ?

C’est simple. Nos perceptions ont été produites dans la dualité pendant longtemps. C’est un environnement que nous connaissons bien. Notre identité est souvent liée à des préoccupations terrestres et il est difficile de les abandonner.

Nous sommes encore dans un monde endormi, alors s’assoupir n’est pas vraiment un problème. Cela peut être frustrant, mais c’est normal. Cependant nous possédons les outils pour nous éveiller à nouveau et si nous le faisons, l’état d’ascension deviendra permanent.

 

Traduit par Jacqueline pour ascension101.com

Publié dans:ASCENSION |on 26 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

Célébrons la spiritualité

Image de prévisualisation YouTube

La mission de Célébrons la spiritualité est d’aider tous ceux qui veulent s’engager dans une pratique spirituelle pendant 40 jours. Nous croyons que celui qui établit sa vie sur une pratique quotidienne connaît la paix intérieure. Cette paix est celle qui transforme nos vies, qui amène la paix et guérit notre mère la Terre.

Nous savons qu »il faut seulement un petit groupe de gens engagés pour changer le monde. Nous sommes là pour le faire. Joignez-vous à nous pour la prochaine célébration

Célébrons la spiritualité

Quarante jours de pratique spirituelle pour tous, quelles que soient vos croyances

Publié dans:ASCENSION, HUMANITE, VIDEOS à voir |on 14 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

A ceux qui croyaient ascensionner en 2012


 A ceux qui croyaient ascensionner en 2012 dans 2013 - PREDICTIONS telechargement1

Vous avez l’éternité, et personne ne vous imposera d’échéance. L’an 2012 n’est pas le terme du processus d’ascension sur cette planète, mais bien le début d’un cycle d’évolution et de transformation de deux mille ans au terme duquel la Terre sera devenue le joyau dans l’écrin dans cet univers.

Ceux qui croyaient que tout le monde ascensionnerait en 2012 doivent se détromper. Ceux qui auront transformé leur conscience en amour inconditionnel et qui auront satisfait toutes les autres exigences pour l’ascension y parviendront assurément. Mais les autres devront subir leurs créations d’abord jusqu’à ce qu’ils saisissent le message et qu’ils puissent passer à la conscience d’unité et d’amour. Beaucoup d’aide et de clémence seront accordées à ceux qui optent pour l’ascension à cette époque. Par contre, ceux qui en décident autrement ne l’atteindront pas dans ce cycle. La plupart des gens en ce monde sont fondamentalement bons et aimants, même s’ils ne se sont pas éveillés spirituellement. Mais certains ont causé tant de problèmes en tant d’occasion, ils ont infligé une telle souffrance aux autres, que même s’ils choisissaient de s’aligner sur la conscience christique aujourd’hui, ils auraient tout de même à affronter le retour de leurs créations malsaines et à en faire l’expérience. Pour eux, l’ascension ne sera possible que lors d’un autre cycle. A vrai dire, tout  le monde ascensionnera tôt ou tard vers le cœur de son Créateur ; ce n’est qu’une question de temps. Cela se produira pour eux lorsqu’ils décideront d’accomplir leur travail spirituel et d’effectuer les changements qui s’imposent dans leur conscience pour pouvoir y arriver.

Tous ceux qui choisissent d’accéder à la cinquième dimension en auront l’occasion. L’ascension s’offre à tous, mais il faut réaliser que nombreux sont ceux qui en ont décidé autrement ; leurs décision seront respectées. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’ils n’y parviendront jamais. Une fois qu’ils auront vécu des cycles sans fin de naissance et de renaissance, des périodes de réincarnations, d épreuves et de souffrances, ils choisiront autrement. Ils changeront et un jour, ils réussiront parce que tout le monde figure au plan divin et fait partie de Dieu.

Je convie chacun à effectuer ce choix dans son cœur. Voulez-vous venir maintenant ou attendre pendant un autre long cycle ? Si les corridors de l’ascension s’ouvrent tout grand à l’heure actuelle, ils ne le resteront pas pour autant à jamais. Ils ont été fermés pendant fort longtemps aux habitants de la surface et nul ne sait quand ils se refermeront et se rouvriront. Cette décision ne relève pas des notre juridiction. Nous ne sommes pas en mesure de divulguer ce que nous ignorons ; nous savons toutefois que l’occasion se présente maintenant et qu’il pourrait s’écouler des millénaires avant qu’elle ne se représente. Nous vous incitons à ne pas demeurer dans l’indécision, assis entre deux chaises. Décidez dans vote cœur si vous souhaitez venir maintenant ou plus tard et tenez-vous en à votre décision.

A l’heure actuelle, certaines personnes sur Terre, comme les gens âgés qui ont opté pour l’ascension, ne se qualifieront pas pour cette vie en raison de leur âge, car il leur reste trop à épurer et à comprendre. Ce serait trop difficile pour eux. Quelques-uns habitent dans des corps vieillis et ils n’ont pas pu s’ouvrir pleinement à cet enseignent. Sur le plan de l’âme, ce sont de bonnes personnes et elles n’ont fait aucun mal. Plusieurs d’entre elles quitteront leur corps, mais cela ne signifie pas qu’elles ascensionneront. La grâce divine pour elles, leur permettra de s’incarner dans le monde nouveau où nous nous rendons et le processus de l’ascension dans leur prochaine vie sera plus facile et joyeux.

Extrait de TELOS III – Message de Adam, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – page 218

L’HARMONIE, dernière clé de l’ascension

L’HARMONIE, dernière clé de l’ascension dans ASCENSION images-5

 

Derniers conseils de Zohar

Zohar est un maître ancien de la cité intraterrestre de Shamballa. Il a confié à Aurélia Louise Jones qu’il habite depuis des millénaires sur cette planète ; il a vécu 250 000 ans dans le même corps. Il mesure près de quinze mètre de haut, semble avoir environ trente-cinq ans et possède une chevelure blanche lustrée. C’est un scientifique sui se spécialise dan la nature et la création. Son sujet d’enseignement préféré est l’harmonie, une clé importante pour le passage vers la cinquième dimension. C’est également l’un de ceux qui, par sa présence, a éclairé et guidé les Lémuriens dans l’instauration de leur cité. Il les a d’ailleurs assistés, il y a 12 000 ans, lorsqu’ils y emménagèrent ; il les a également aidés et conseillés 5 000 ans auparavant, lorsqu’ils préparaient la cité afin de la rendre habitable, conscients que leur contient serait détruit.

Voici son message :

Salutations, bien-aimés frères et sœurs, je suis Zohar

Tout d’abord, j’aimerais remercier Aurélia de m’avoir demandé de joindre ma voix à ce livre. Je suis enchanté d’offrir mon énergie à ce projet.

Vous savez, j’ai passé beaucoup de temps à Télos au cours des derniers 12 000 ans, notamment au début. J’en suis venu à aimer cet endroit autant que ma demeure, à Shamballa. Encore aujourd’hui, je passe beaucoup de temps à Télos, mais mes raisons d’y séjourner sont désormais différentes. Je ne m’y rends plus pour surveiller leur progrès et leur développement, mais simplement parce que j’aime m’y retrouver et parce que je prends un grand plaisir à visiter cette merveilleuse cité de lumière ainsi qu’à fréquenter ses habitants.

 Aujourd’hui, mon cœur aspire, tout comme celui de votre famille lémurienne, à vivre de nouveau parmi vous en toute fraternité et à vous offrir mes conseils et ma sagesse.

Tout d’abord, disons que, pour que l’humanité retrouve sa lumière, il est indispensable qu’elle adopte une attitude harmonieuse. Chacun doit s’y livrer, sans hésitation. Et ceux qui, par leur arrogance, refuseront de le faire, mourront, tout simplement. Ces êtres n’auront pas la capacité de vivre dans les énergies de la nouvelle Terre. Comprenez-vous – c’est préférable pour eux. 

Il s’agit d’un choix conscient, bien-aimés. L’issue de vote évolution dépend entièrement des choix que vous effectuez au quotidien, à chaque instant de chaque jour. Vous, à la surface, approchez du moment que l’on nomme « le grand rassemblement ». Sachez que les forces qui régissent ce monde, les puissances du côté obscure, les Illuminati, tentent d’empêcher cet événement à tout prix.

Vos gouvernements ne réalisent pas encore l’ampleur de notre intervention. Ils ne comprennent pas que, finalement, ils n’ont aucun contrôle réel sur la situation et que leur règne tire à sa fin, une fin qui sera forcément tragique. La bulle de leurs illusions éclatera bientôt et ils auront à rendre des comptes.Désormais, distanciez-vous de ceux qui n’ont pas le désir de vivre en harmonie. Voici quelques conseils dans ce sens : 

-          Efforcez-vous de demeurer dans un état harmonieux avec l’ensemble de la création, car l’absence d’harmonie entraîne inévitablement la discorde et la destruction.

-          Demeurez en harmonie, même si quelqu’un tente de vous faire du tort. Bénissez-le, mais ne consentez pas à ce qu’il fasse partie de votre réalité. Et face à une situation discordante, prenez vos distances. Rien ne vous oblige à rester là où l’harmonie ne règne pas.

-          Cherchez la vérité et l’harmonie en tout temps et ne consentez plus jamais à dévier de cette règle de vie, ou alors, vous en subirez les conséquences à très court terme. Afin de produire les changements et les transformations que vous espérez, les nouvelles énergies acquièrent désormais une force et une intensité telles que ceux qui résistent s’autodétruiront.

-          Libérez-vous de tout sentiment d’animosité et de culpabilité. Ne vous désolez jamais de ce que vous êtes ou de ce que vous vivez à cause de l’équilibrage de vos dettes karmiques. Cherchez plutôt à vous améliorer sans cesse.

-          L’harmonie devrait toujours être la priorité dans votre vie. Soyez certain qu’elle vous ouvrira les portes de l’ascension. Vous saurez lorsque vous aurez atteint ce niveau, parce que plus rien ne vous dérangera. A partir de ce moment-là, peu importe ce que diront ou feront les gens, vous n’en souffrirez pas.

-          Une personne en harmonie totale avec elle-même accepte inconditionnellement ce qui est. Une fois que vous y serez parvenu, vous serez prêt à l’ascension. 

Du fait que je sois presque Télosien par association, je serai également là pour vous accueillir et pour clamer votre victoire dans la lumière. 

Namasté, amis bien-aimés. Je vous aime tant. 

Extrait de TELOS III – Message de Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – page 247

Publié dans:ASCENSION |on 28 août, 2013 |Pas de commentaires »

L’ascension selon Kryeon

L'ascension selon Kryeon dans ASCENSION images-4

L’Ascension, à notre époque ce n’est pas un départ, mais c’est marcher sur terre dans un partenariat avec le divin intérieur.

Parlons de Michael Thomas. Après avoir traversé le pays des sept anges, après être revenu sur terre avec la compréhension que rentrer à la maison signifiait ascensionner tout en restant sur terre, nous retrouvons cet homme transformé. En effet, c’est son être ascensionné (son moi-supérieur) qui marche sur la planète avec une vibration plus haute et une plus grande compréhension, mais en partenariat avec l’Humain qu’il est. Regardez Michael Thomas alors qu’il se rend au travail. Son épée est là, sa protection est là ; l’armure et le manteau de Dieu sont tous là. Mais c’est invisible, le saviez-vous ? Il a complètement vaincu la bête mais, malgré cela, elle vit en lui partout où il va, et il le sait. Mais il est en paix avec ce fait parce qu’il a le contrôle sur cette bête, comme il a le contrôle de sa propre biologie. La chose la plus noire sur terre réside au tréfonds de lui, mais maintenant il la contrôle. La chose la plus spirituelle sur terre réside aussi au tréfonds de lui, et il a choisi de la laisser croître….

L’Ascension, à notre époque ce n’est pas un départ, mais c’est marcher sur terre dans un partenariat avec le divin intérieur….

Quand le grand maître Juif Élie, avec son aide Élisée qui regardait, décida d’ascensionner, le mieux qu’Élisée put faire pour donner la description de l’ascension de son maître fut de le comparer à un chariot descendant – la « roue à l’intérieur de la roue ».

Élisée n’était ni conscient ni prêt pour ce qui est réellement survenu ce jour-là. Si vous aviez pu y assister, nous vous disons que ce qui arriva fut qu’Élie décida de se transformer en lumière ! C’est ce que font les maîtres. C’est ce qu’est souvent l’ascension.

En ce jour nous donnons comme message que cette ascension n’a pas beaucoup changé, excepté le fait que vous vous transformez en lumière et que vous restez ici !

Élisée continua à faire de grandes œuvres. À un moment elles furent même plus grandes que celles de son propre maître. Mais Élisée ne s’évanouit pas quand ce fut son heure. Il revêtit la cape de son maître, mais ensuite il y apporta un plus. Quand Élisée ascensionna, il resta sur la Terre. Son ascension n’eut rien à voir avec un départ ou la mort ; cela eut à voir avec rester ici et danser !

nous vous affirmons, droit dans les yeux : « Vous n’avez aucune idée de l’étendue de vos pouvoirs en votre qualité d’être humains. Vous modifiez votre conscience, vous provoquez des transformations sur les divers continents, vous altérez les lois physiques, et votre entourage réagit à ces changements. »

Certains d’entre vous demanderont peut-être : « Kryeon, dans quelle partie de mon corps cette graine spirituelle se trouve-t-elle ? Où se situe l’Ange doré en moi ? » Je vais répondre à cela. Il existe sous forme de conscience à la base de chaque molécule de la moindre cellule de votre corps. Votre partie spirituelle est étroitement associée à votre corps physique. Beaucoup d’entre vous commencent à découvrir où se trouve cet ange et ne seront pas surpris d’apprendre qu’il réside dans le code de leur ADN.…

Est-il étonnant que nous déclarions que dans les « statuts de l’ascension », vous devez « prendre en compte votre biologie » ? C’est là où sont dissimulés les secrets !…

Toutes les guérisons et les miracles proviennent de vous ! Ils émanent de l’essence même de vos cellules, comme par « magie ». …

Permettez-moi de définir cette « magie » : c’est le moi intérieur sacré – la partie de vous-mêmes la plus élevée qui gère des concepts interdimensionnels, qui maîtrise les niveaux les plus complexes de la physique et de la biologie. C’est la partie de vous-mêmes qui crée la matière et qui connaît les plus grand secrets de l’amour : elle est capable d’accomplir des miracles au sein de votre organisme grâce à votre intention et à votre haut niveau de connaissance. Cette partie de vous-mêmes qui a toujours existé.

Ainsi, toute prière pour que Dieu vous accorde un miracle n’est en réalité, qu’une demande que vous adressez à votre propre structure cellulaire.

La conscience au niveau cellulaire se produit automatiquement lorsqu’on émet une intention pure et spirituelle.

Lorsque les êtres humains acceptent de devenir plus conscients de leur existence, ils utilisent une intention pure. Celle-ci représente le catalyseur indispensable à une transformation d’énergie.…

le catalyseur ultime de la conscience, « l’estime de soi ». … il va finalement vous permettre d’obtenir tout ce que vous avez émis l’intention de recevoir !

Publié dans:ASCENSION |on 28 août, 2013 |Pas de commentaires »

Nos passages sur Terre

Nos passages sur Terre dans ASCENSION telechargement

Au fur et à mesure de nos passages sur terre, nous passons par un certain nombre de niveau d’évolution.

G. Morrannier et Serge Girard nous disent qu’il y en a 7, d’autres 5 ! L’important c’est qu’il y ait évolution. Une évolution normale peut durer de 1000 à 2000 ans après 7 à 10 vies terrestres successives. Des vies en ancienne Egypte sont connues, cela ferait plutôt 4000 ans et donc plus que 10 vies, sans pour autant atteindre un nombre infini ! Il faut revenir sur terre pour progresser entre chaque niveau.

Le premier niveau, le plus détestable, certains diront que c’est l’enfer, puis ensuite une l’évolution normale avec le retour sur la terre non obligatoire à partir du 6° niveau.

Dans chaque niveau, il existe des sous niveaux qui peuvent être franchis par le travail dans l’Au-delà, sans retour sur terre. Il faudra donc continuer à travailler dans l’Au-delà, nous sommes loin de la contemplation béate de notre nombril. Les habitants des niveaux élevés peuvent aller aider ceux des niveaux plus bas.

Dans ce premier niveau, sont rassemblés là, tous ceux qui ont fait souffrir leurs semblables et donc les assassins. Ces gens-là paient leurs erreurs de conduite par des cauchemars sans fin. Tous vivent dans l’angoisse permanente, se croyant traqués par leurs victimes. Leurs visions sont horribles, leurs pensées si perturbées qu’ils ne voient pas la lumière que Dieu leur dispense pour les aider à se racheter

Ils cherchent encore à nuire, puisque le corps physique ne les limite plus, ils opèrent par l’action de leur pensée sur la vôtre. La pensée des êtres spirituels évolués vous aide, celle de ces criminels vous pousse au mal. Parfois ils essaient même d’agresser leur guide. Beaucoup de ces criminels cherchent à revenir sur la terre pour échapper à leurs souffrances. C’est dans ce but qu’ils essaient de s’incorporer à des vivants. Ce sont les cas très classiques d’obsession. Il s’ensuit des troubles graves pour le malheureux «obsédé» qui prend alors la personnalité de celui qui l’a incorporé et qui peut devenir dangereux, voir criminel. Ils ne le font pas tous. Beaucoup d’entre eux ont vite compris et voudraient bien que le règne du mal cesse.

Je vous donne un message relevé par Allan Kardec. Un meurtrier, Jacques Latour, condamné et guillotiné en 1864 s’écrie: «Je croyais être mort et je vis… C’est horrible Plus horrible que tous les supplices de la terre. Oh si tous les hommes pouvaient savoir ce qu’il a au-delà de la vie, ils sauraient ce qu’il en coûte de faire le mal. Il n’y aurait plus d’assassins, plus de criminels, plus de malfaiteurs». C’est sans doute aussi le cas de Rudolf Hoess

Ce sont les guides qui ont la mission redoutable d’aller les aider à se reprendre. Pour sortir de ce cauchemar, il y a une première issue, il faut faire taire son ego, son orgueil et son égoïsme

- accepter l’idée que l’on s’est trompé en faisant le mal,

- comprendre la nature et la gravité de ses actes

- et surtout accepter l’idée que Dieu peut vous aider, qu’il vous aime malgré tout ! Alors votre guide pourra vous aider

- Il faudra passer par le repentir

- il faudra encore avoir le désir de réparer les conséquences de ses actes.

 La seconde issue est une fin définitive. Si Dieu pardonnait aux âmes les plus irréductibles, elles recommenceraient leurs méfaits aussitôt. C’est un trop grand risque à courir. Lorsque l’entité est jugée irrécupérable, elle est désintégrée, c’est ce qu’ils appellent la 2° mort. Celle-ci est définitive !

 Le sixième niveau est celui des guides qui nous suivent chacun de nous. Ils ont terminés leurs cycles de réincarnations. Ils s’occupent de 2 à 3 entités de passage sur terre et veillent à l’accomplissement du Destin. Le guide va chercher une famille en fonction de notre évolution spirituelle et de ce qui nous attend sur la terre, du moins de ce qui est tracé à l’avance.

Les ames nouvellement crées arrivent au deuxième niveau. Au fur et à mesure de leurs vies successives elle progressent de niveau en niveau. Nous pouvons stagner sur un même niveau si le bilan de notre vie terrestre n’a pas été bon. Comme de mauvais éléves, nous redoublons notre classe. En cas de crime, nous allons au premier niveau !

Les guides s’arrangent pour nous faire rencontrer la personne que nous devons épouser. Aucune union légitime ne semble se faire au hasard. Lorsque les parents sont peu satisfaits du mariage de leurs enfants appellent : c’est une épreuve nécessaire pour le jeune couple ou encore une dette à payer. C’est ce que vous avez imposé à votre partenaire dans une vie précédente qui vous est imposé dans celle-ci

Tous les mariages ne sont pas heureux. Si c’est une épreuve qui vous est envoyée, vous avez parfaitement le droit de vous en dégager, par le divorce, dans la mesure où vous l’aurez subie courageusement et avec patience.

Si Dieu a prévu plusieurs mariages dans une existence terrestre, c’est que le divorce est possible.

Le guide doit organiser notre retour dans l’Au-delà. La date de ce retour est fixée dès notre naissance. C’est notre guide qui doit, selon les circonstances qui se présentent, choisir entre l’accident ou la maladie, pour nous rappeler dans l’Invisible

copyright 44825 . Propos recueillis sur le site AU DELA DU MIROIR 

Publié dans:ASCENSION, VIES ANTERIEURES |on 24 août, 2013 |Pas de commentaires »

Nous sommes plus que des corps physiques

Nous sommes plus que des corps physiques dans ASCENSION canada-goose-szmurlo

Qui n’a pas rêvé, au moins une fois, de voler dans le ciel comme un oiseau ? Qui n’a pas rêvé de se déplacer à la vitesse de la lumière parmi les étoiles ?

La sortie hors du corps (SHC) s’adresse à ceux qui nourrissent la conviction intime qu’ils sont plus que leur corps physique. Elle éclaire ceux qui s’interrogent sur le terme inéluctable de toute vie. Les religions proposent à notre soif de savoir des dogmes et des mystères coupés de notre vécu. Elles nous inculquent des croyances et ne nous permettent pas de faire des expériences. La SHC nous invite à trouver nous-mêmes nos propres réponses. À ce titre, elle fait partie du potentiel le plus précieux de l’esprit humain.

Quelques uns vivent des SHC sans l’avoir voulu, en particulier pendant l’enfance ou, plus tard, si un vécu émotionnel fort, une grave maladie ou le décès d’un proche remettent en question les repères habituels. Ces expériences marquent de leur empreinte le cours d’une vie. Même si elles ne sont pas comprises dans l’immédiat, elles restent ancrées dans la mémoire. Le plus souvent, la personne préfère se taire car elle redoute le sourire narquois de ses auditeurs. Aucune explication du phénomène ne lui sera proposée. Alors, commencent la quête et les lectures…

Depuis mon adolescence, de très nombreuses expériences de SHC conscientes ont changé radicalement le cours de ma vie. J’ai eu l’occasion de partager mon vécu avec des expérienceurs authentiques. J’ai pu aussi former de nombreux élèves. Je tire un bilan positif de 25 années d’enseignement. Ceux qui sont sortis, et ce ne sont pas les moins nombreux, affirment que la SHC les a mis sur un chemin d’éveil authentique et leur a permis de réaliser un travail en profondeur sur leurs projections et sur les croyances enracinées au plus profond de leur inconscient.

Quand l’aspirant sort pour la première fois, il éprouve un grand choc. Il se rend compte que sortir hors de son corps est une réalité bien plus bouleversante que tout ce qu’il a pu rêver ou imaginer. L’expérienceur ne posera plus le même regard sur le monde et choisit d’autres options existentielles.

Mais on ne peut pas sortir sans fournir un travail, qui loin d’être un fardeau, est générateur de sens et d’intégration à la vie.

Quand les expériences se multiplient et sont contrôlées, la SHC devient un outil précieux de connaissance de soi, de développement de l’attention et de la concentration. Le sentiment d’unité avec la Vie fait désormais partie intégrante de la conscience. La mort est remise à sa juste place, celle d’un passage vers une autre dimension. L’expérienceur restera ouvert à la découverte de l’inconnu et n’acceptera plus jamais d’être emprisonné dans des croyances limitatives.

Au début, vous vous contenterez peut-être d’aller dans la pièce à côté. C’est déjà énorme de constater que vous êtes capable d’accomplir cet acte banal sans votre corps physique, tout en étant en possession de l’intégralité de vos sensations, de vos émotions et de votre pensée. Quels objectifs choisir ? Vous élancer dans le cosmos ? Recevoir un enseignement ? Revoir un décédé bien-aimé ? Explorer des mondes inconnus ? Rencontrer votre guide spirituel ?

Vous n’êtes jamais coupés du monde. Au contraire, plus vous avancez plus vous sentez votre unité avec tout ce qui vit. Vous ne faites que développer votre potentiel d’être humain.

Nous sommes maintenant un petit groupe d’expérienceurs bien soudé. Nous vérifions la réalité de nos expériences. Nous avons mis au point des protocoles performants. Nous ne cherchons pas à convaincre qui que ce soit. La grande aventure est ouverte à tous. Chacun est invité à réaliser sa propre expérience s’il le souhaite en toute liberté. 
Akhena

Notre siège social : 13117 Lavera – contact@akhena.com

Publié dans:ASCENSION, DEVELOPPEMENT, ESPRITS |on 18 août, 2013 |Pas de commentaires »

Sortir hors de son corps

  Folie, imposture ou voie d’Eveil ?

Par Akhena

Sortir hors de son corps dans ASCENSION images-12

 Après plus de 40 années d’expériences, doublées du contact avec des milliers d’élèves sincères et résolus, je peux affirmer que sortir hors de son corps est possible, n’est pas chose dangereuse et ouvre sur une incomparable évolution intérieure. Je suis très heureuse d’avoir choisi de me consacrer pleinement à sa pratique et à son enseignement.

La SHC nous permet d’expérimenter l’univers multidimensionnel de notre conscience. Elle n’implique pas de dons extraordinaires. Sans doute, faut-il croire que nous ne sommes pas qu’un corps physique
Ni fuite ni refuge, elle nous recale sans cesse dans notre réalité et nous demande aussi d’être enracinés dans le monde. L’une des découvertes majeures de la SHC est qu’il n’y a pas de barrières entre nous et la Vie, que les formes ne sont que transitoires et ne doivent en aucun cas nous séparer de l’autre, de l’Univers, de tous les êtres vivants. Elle nous fait prendre conscience de notre unité avec l’infiniment petit ou l’infiniment grand. Savoir d’expérience que la mort physique ne sera qu’un changement de forme et qu’une nouvelle aventure au sein de la Vie nous attend, est une force.

La SHC ne peut se produire que lorsque le corps physique est endormi. Pour reprendre des expressions utilisées par d’autres chercheurs : « corps physique endormi, conscience éveillée »(2) ou encore « dormir en étant réveillé »(3) caractérisent la SHC. Une SHC ne peut passer inaperçue car elle s’accompagne de sensations très fortes qui caractérisent ce qu’on appelle « l’état vibratoire ». Le corps physique, lui, dort paisiblement et ne court aucun danger. Elle ne peut pas non plus se confondre avec un rêve, ordinaire ou lucide. Des vérifications sont possibles. De plus en plus d’observations sont menées en milieu médical ou scientifique. Des témoignages viennent de tous les continents et de tous les âges. Aujourd’hui, la SHC est identifiée et reconnue comme une des phases essentielles des NDE (4).

Inutile de préciser qu’une SHC demande un travail assidu. Les qualités nécessaires sont motivation, détermination, goût de l’inconnu. L’état d’esprit requis est celui de l’explorateur lancé à la découverte d’un monde nouveau. 
Pas de recette magique, de « sésame, ouvre-toi » ni de bouton sur lequel appuyer. Bien sûr, il y a des grâces ! Une expérience spontanée en est une, mais une SHC isolée mène rarement à la compréhension du processus. La SHC n’est pas un but en soi mais un outil que nous devons apprendre à mettre au service de notre éveil et de notre évolution.

Trouver vous-même les réponses à vos questions existentielles, poser sur votre environnement un regard neuf, nourrir votre éveil spirituel n’est-ce pas une belle expérience ? 
Si je peux entrer et sortir de mon corps physique, je peux exister sans lui, sa mort n’est donc pas ma fin. Je peux penser, ressentir, vouloir et agir dans d’autres contextes que le monde physique. Je peux explorer le monde terrestre et l’univers, apprendre à mieux me connaître, identifier mes projections et m’en débarrasser, découvrir d’autres réalités, d’autres dimensions, recevoir des enseignements en toutes matières, revoir des êtres décédés, expérimenter directement la présence de guides spirituels, me ressourcer aux mondes de l’âme, vivre ma connexion avec l’Energie créatrice, vibrer en unité avec la Vie… ! 

– A lire : « Sortir hors de son corps, quarante années d’expériences aujourd’hui partagées » 406 pages, éditions Channel Soleil. 

En savoir plus : ici 
1 : SHC : Sortie Hors du Corps 2 : Patrick Drouot 3 : Traditions yogique, tibétaine… 4 : NDE pour « Near Death Experience » Le psychiatre américain R. Moody a recueilli pendant vingt ans les témoignages de personnes qui ont connu une NDE (cf : La Vie après la vie). Ces expériences sont maintenant étudiées par de nombreux scientifiques (médecins, cardiologues, anesthésistes, biologistes). Les apports de la SHC

Venez nous rejoindre sur le forum http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:ASCENSION, ENERGIES, POUVOIR |on 4 août, 2013 |Pas de commentaires »

Délaissez vos peurs


Délaissez vos peurs dans ASCENSION agissante3

Chères Âmes, accueillez notre amour.

S’il vous sied, derrière vos yeux clos, respirant consciemment, retrouvez, recréez un état et un espace de légèreté qui vous sont si naturels. Ils vous permettent de ressentir votre propre vibration, votre nature et votre essence. Ouvrez votre couronne. Invoquez le rayon du violet, émanation de la présence Je Suis, votre dimension divine, christique, universelle. En vous, elle favorise l’unification de votre aspect terrestre à votre aspect céleste, l’élévation de votre rythme vibratoire et votre guérison.

Tout Être, de par sa nature, est parfait. Il est de lumière et porte en chacune de ses cellules la connaissance pure et infinie de l’univers. Un maître d’amour vibre en lui.

Pourquoi alors souffre-t-il dans son incarnation ? Pourquoi ne répond-il pas de par lui-même dès sa naissance au besoin de reconnaissance de son universalité ? Pourquoi permet-il que la peur de ne pas être aimé, de ne pas être uni à toutes les formes de vie l’éloigne de lui-même et l’entraîne dans la douleur ?

Dès l’arrivée de la lumière de l’âme et de l’esprit dans la chair un instant de conscientisation est vécu et la fréquence fondamentale individuelle de l’Être s’inscrit en lui.

Puis la manifestation dans la matière provoque une diminution de son rythme vibratoire et la création d’une membrane d’incarnation autour de lui. Son état d’Être incarné l’alourdit par la suite et modifie sa fréquence vibratoire.

Sur Terre, en relation avec toutes les beautés de toutes les formes de vie, chaque Être éventuellement retrouvera sa nature et son essence, élèvera son rythme vibratoire, retrouvera sa fréquence et s’affranchira de la membrane de l’incarnation ou du poids de la matière.

Tout comme, par exemple, un Être humain a la capacité de voir autour de lui dans la pénombre. Pourtant, lorsque qu’il quitte un ‘environnement ensoleillé pour pénétrer dans un espace d’ombre ou de noirceur, il ne voit pas. Il vivra un moment l’expérience de ce lieu ombragé pour ensuite retrouver progressivement sa faculté naturelle de telle sorte que son regard transcende la noirceur. Il en est de même pour son incarnation. Pendant l’instant où ses yeux ne sont pas acclimatés à la pénombre de l’espace sombre, il se peut que la peur ou l’angoisse l’envahissent et qu’ils vivent des sensations de limitation ou de lourdeur et qu’il en souffre

Il en est de même dans l’incarnation; pendant un instant, celui nécessaire à la retrouvaille de sa vibration, un individu peut être envahi de peurs ou d’angoisses. Celles-ci l’entraînent à s’identifier à la matière et à la façon de vivre d’une collectivité de fréquence vibratoire réduite. Il se sépare de lui-même pour se conformer afin d’être aimé et reconnu. Il souffrira alors de cette séparation d’avec lui-même.   Toutefois, la souffrance d’un tel rythme vibratoire qui ne lui correspond pas, inévitablement le guidera à sa propre transformation. Peu à peu l’expérience de la vie, même celle de la souffrance le guide vers les retrouvailles de lui-même. Il en ressentira l’amour et la reconnaissance de son être véritable Il n’est toutefois pas nécessaire que l’Être vive la souffrance puisqu’en chacun, la fibre universelle vibre et indique la voie de l’amour.

Chères Âmes, vous n’êtes pas incarnés pour souffrir. Vous êtes de lumière, des Êtres parfaits. Un moment d’acclimatation à l’ombre et aux lourdeurs pour que vous retrouviez toutes vos facultés. Que ce moment se termine maintenant et que vous puissiez vous réjouir de la vie. Offrez votre beauté, réjouissez-vous de celle des autres, délaissez vos peurs et vos appréhensions. Que votre incarnation soit une célébration de l’univers dans la troisième dimension. Et que de celle-ci vous puissiez vous projeter vers toutes les dimensions. Que l’amour que vous émettez et que vous ressentez soit infini.

Accueillez notre amour.

[nous vous proposons d'offrir ce message à tous les Êtres qui veulent bien entendre.] 

Les Énergies du Maître Saint-Germain 
Par Pierre Lessard 

Publié dans:ASCENSION, MEDITATION, PEUR |on 1 août, 2013 |Pas de commentaires »

L’approche Nouvel Age


par Drunvalo  M.

L’approche Nouvel Age dans ASCENSION 16

L’histoire fait principalement référence à la Mer-Ka-Ba en tant que véhicule permettant à un individu de s’élever vers le monde supérieur ou de descendre dans le monde inférieur. Mais en réalité, la Mer-Ka-Ba est bien plus qu’un simple véhicule d’élévation. En vérité, elle peut être en toute chose, puisqu’elle est le motif originel qui a permis sa création et celle de tous les univers, à la fois visibles et invisibles.

Dans la Bible il est fait référence à Ezekiel et aux roues qui lui permettent d’accéder au paradis. Il s’agit de la Mer-ka-Ba. Dans la Torah, la Merkavah (en hébreu) apparaît sous deux sens différents : le premier signifie le  »chariot », lequel est un véhicule; le second est le  »Trône de Dieu. »

Lorsque ces deux définitions sont associées, elles donnent toute la mesure de la signification authentique. Dans l’Egypte Ancienne, ce modèle originel reçut l’appellation de Mer-Ka-Ba, appellation en réalité formée de trois mots et non d’un seul. Mer signifiant une sorte de lumière tournant sur elle-même. Ka, l’esprit, l’esprit humain dans ce cas. Et Ba, le corps humain, bien que pouvant également définir le concept de la Réalité que contient l’esprit. Ainsi dans l’Egypte Ancienne, le mot pris dans son ensemble se rapportait-il à une lumière rotative censée transporter l’esprit et le corps d’un monde à l’autre.

J’ai passé quelques heures en compagnie de Credo Mutwa, le chef spirituel d’une tribu zoulou d’Afrique. Il m’expliqua que Merkaba (en un mot) était le vocable zoulou désignant le véhicule permettant de se déplacer dans les différentes dimensions, l’espace et le temps. Il me raconta que selon une légende zouloue, toute sa tribu était venue sur Terre en provenance d’une autre dimension, en utilisant la Merkaba.

Dans le monde moderne, il existe de nombreux instructeurs — je me compte parmi eux — qui aident les gens à se souvenir de la Mer-Ka-Ba en déclenchant le processus conscient qui en fin de compte permettra notre transfert de ce monde tridimensionnel vers celui immédiatement supérieur, au terme de ce qu’il convient d’appeler « élévation » (Le mot à la mode dans le nouvel age est « ascension »).

L’élévation est un procédé par lequel le corps humain est transformé en lumière et transféré dans un monde nouveau par une incroyable naissance. Elle s’accomplit par une méditation qui exige que l’esprit, le cœur et le corps se fondent intégralement dans un motif lumineux, et transcendent les limites de notre réalité.
Cette conception de la Mer-Ka-Ba comme un véhicule d’élévation n’est pas nouvelle. Elle est même très, très ancienne.

Qu’est-ce en réalité que la Mer-Ka-Ba? 

Techniquement, elle consiste en un champ éléctro-magnétique situé aux environs de 4 degrés Kelvin, et qui se trouve essentiellement dans la zone des micro-ondes (tout au moins dans la troisième dimension), totalement géométrique de par sa nature. Plus précisément, la géométrie en question est appelée ‘’Géométrie Sacrée’’, car on la trouve dans tous les schémas originels de la Création. Le champ de la Mer -Ka-Ba est extrêmement complexe, englobant les cinq solides platoniques ainsi que d’autres polyèdres sacrés. On pense qu’il s’étend à tous les univers parallèles et à toutes les dimensions possibles, et que sa nature électro-magnétique peut au besoin se modifier pour prendre tout autre aspect jugé plus adéquat.

Le schéma directeur de la Mer-Ka-Ba se retrouve partout dans la nature. L’une des fonctions de la Mer-Ka-Ba, nous l’avons dit, consiste à servir de véhicule pour le transfert de l’esprit et du corps dans le monde suivant. Cependant, cette fonction (ainsi que la plupart des autres possibilités) ne peut être activée sans changement de la personne.

La Mer-Ka-Ba entoure le corps humain à la manière d’une toile géométrique tridimensionnelle, en sommeil et inopérante jusqu’à l’instant T.  Lorsque l’esprit qui habite le corps prend conscience qu’il est là et commence à modifier certains aspects de lui-même, c’est  le point de départ d’une incroyable transformation.

Publié dans:ASCENSION, MER-KA-BA |on 13 juillet, 2013 |Pas de commentaires »

L’élévation et l’ascension par l’unité


Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

L'élévation et l'ascension par l'unité dans ASCENSION kk

Le lecteur prendra conscience que, par l’Unité, se forme un tout dans une relation d’amour absolu, inconditionnel et sans attente. Il pourra s’élever et Ascensionner. Dans sa réalité de tous les jours, chacun doit s’ajuster et agir pour avancer dans la vie selon sa compréhension et son interprétation de la réalité de sa Globalité. Votre objectif est de vous unir et pour être en mesure de pouvoir concrétiser cet objectif, en élevant votre compréhension vous obtiendrez ce sentiment d’Unité et d’Amour Absolu afin que cette vérité vous guide à jamais sur le chemin de Lumière.

L’Unité, l’union de votre être avec toutes les formes de vies, que ce soit le monde minéral, végétal, animal, marin, ou avec chacun, l’unité est votre clé pour connaître la grandeur de votre être. Beaucoup de gens qui sont sur le chemin de l’éveil, suivent plusieurs chemins pour se permettre de mieux comprendre et maîtriser leur mental. Le plus difficile est de se donner d’autres habitudes, de changer les vieilles habitudes qui portent sur le jugement et la division.

Peu importe le jugement généré par un geste, une image, une vidéo, ou encore un mot, un texte, une croyance, tout ce qui peut vous contrarier et où vous ressentez un désaccord, une incompréhension ou autre qui vient déranger votre paix intérieure, cette réaction de votre part vous déstabilise et vous êtes portés à vous diviser. Même ceux et celles qui ont une fréquence d’amour plus haute se font prendre au piège.

Chacun a un taux de tolérance bien à lui pour ne pas tomber dans le piège du jugement, car tout jugement apporte la division, ce qui ouvre une porte au sentiment négatif. Plus votre tolérance augmente, plus vous serez en mesure de ne pas juger, mais avant de maîtriser complètement le non jugement, chacun devra être en permanence en train de valider ses choix et ses décisions selon ses pensées. Le but est d’arriver à vous unir et à entretenir une relation d’amour inconditionnel sans attente, une relation de non jugement, dans votre perception, votre compréhension. C’est très important que vous soyez Unis dans toutes vos relations et dans votre Réalité. Tout ce qui vous entoure fait partie de votre espace, votre relation avec ce tout doit faire partie de votre Unité.

Peu importe ce que les gens penseront de vous et de votre perception de la vie, votre seul but est de vous unifier avec votre Réalité quotidienne, votre espace, car vous êtes le centre de votre propre TOUT. Vous n’êtes pas seulement cette forme humaine, vous êtes cette Conscience de la vie, tout ce qui vous entoure est votre manifestation, votre concrétisation, votre création, c’est pour cette raison que votre relation avec ce TOUT est si présente en vous. Vous ressentez tout, chaque instant est un apprentissage merveilleux, votre forme humaine vous permet d’être en contact avec votre concrétisation.

Cet apprentissage est précieux pour votre compréhension Divine, car votre forme 3D (dimension) est un outil formidable pour enregistrer tout ressenti avec la concrétisation de votre monde. Toutes vos incarnations ont servis à votre compréhension et à toutes vos demandes d’expérimenter tout ce que vous désiriez apprendre. Imaginez, depuis votre venue sur cette terre, vous avez une quantité immense d’informations sur tout ce que vous avez ressenti et expérimenté que ce soit bien ou mal, vous avez appris de ces deux aspects.

Maintenant il est temps de vous souvenir de ce que vous êtes vraiment, un Être Divin, vous êtes des maîtres accomplis, des créateurs, des Dieux en devenir, le temps n’est plus aux divisions, mais bien à vous unir à votre réalité, votre concrétisation de ce monde par votre compréhension. Maintenant il est temps de voir que tout ce qui est votre réalité avait seulement pour but de vous faire apprendre dans cette forme humaine car elle vous apportait une conscience jamais éprouvée par votre Divinité. Et vous vous êtes tellement identifiés à la densité de ce monde 3D que vous pensez que cette Réalité était la seule que vous expérimentiez dans cette forme humaine. Vous êtes multidimensionnels et vous vivez en même temps d’autres réalités. Vous vous êtes trop identifiés à votre forme humaine, oubliant votre véritable identité Divine.

Toutes vos réalités se passent dans le maintenant, vous vivez tout cela en même temps. Dans votre forme humaine et cette réalité 3D, vous avez l’impression d’avoir un passé, un présent et un futur, c’est votre interprétation due à votre forme humaine qui a une durée de vie limitée.

Vous pensez avoir seulement une vie et votre perception se trouve limitée car vous n’êtes pas complets. Votre vide intérieur est ce sentiment de ne pas être vous-même. Vous ne comprenez pas tout à fait votre rôle dans ce monde, vous croyez que votre place ici est une erreur car tout vous semble étrange. Toutes ces attaques contre vous et ce monde hostile ou règne la division, ce que vous pensez être cette réalité n’est pas conforme à votre sentiment de faire un. Certains d’entre vous ont ce sentiment d’Unité et d’être très bien avec cette relation d’union, ne formant qu’un tout, baignant dans l’amour absolu avec chacun faisant partie de ce tout.

Chaque personne venue expérimenter dans ce monde de la matière, est manifestement tombée sous l’emprise de la densité, vivant la dualité dans toutes les circonstances possibles. Toutes ces expériences étaient bénéfiques et instructives car votre compréhension s’en trouve améliorée par cette expérience unique dans la troisième dimension.

Vous êtes immortels, retrouvez votre vraie nature, votre divinité. Vous êtes cet Être Divin. Enlevez toutes vos peurs elles n’ont plus leurs raisons d’être, vivez cet instant présent dans votre forme humaine. Elle représente votre temple dans ce monde, vous en êtes le souverain et le gardien. Le moment est venu de vous unir avec votre réalité du moment présent, ne pensez qu’à cet instant, ce maintenant, tout ce qui vous divisait dans votre compréhension est maintenant tout uni et vous ne faites qu’un avec.

Enlevez de votre vocabulaire le mot division et remplacez-le par union. Chacun de vous est venu expérimenter dans ce monde 3D, oubliez vos différences et vos divisions, vos croyances, tous vos jugements pour des choses insignifiantes, peu importe ce qui vous divise, arrêtez de jouer à la victime, vous êtes tous identiques, pas un n’est plus que l’autre, ce qui vous différencie c’est votre interprétation de ce que vous pensez être.

Vous êtes tous des Êtres Divins, des maîtres accomplis, prenez conscience de votre erreur et donnez-vous le temps de vous pardonner. Dieu vous a créé semblable à lui et chacun a choisi de vivre cet instant dans son temple actuel. C’est à vous seul de décider de votre choix de redevenir entier avec votre véritable Identité Divine, votre forme humaine se transformera en un Temple de Lumière qui manifestera sa joie et sa gratitude d’être à nouveau réuni avec sa propre réalité.

Conscient de sa Divinité et de la Divinité de chacun, plus rien ne l’incite à se diviser car maintenant il sait que tout ce qui l’entoure était là pour son apprentissage et l’expérimentation de son ancienne interprétation, celle d’avant avoir réalisé ce qu’il était vraiment, un Être Divin, multidimensionnel et éternel, un créateur, un maître accompli, conscient qu’il forme ce tout, car il est le centre de son univers et de sa création. Chacun vivant dans cette réalité 3D est son propre centre et sa création. Ce monde est à l’image de tous.

Votre ascension et élévation dépendent de votre compréhension actuelle. En redevenant complet avec votre divinité, votre forme humaine devient votre temple de lumière et vous en êtes le souverain et seul gardien, vous êtes le centre de cette réalité 3D. C’est à vous maintenant de vous unir dans l’amour inconditionnel et sans attente face à tout ce qui vous divisait, ne cherchez plus de coupable, car en réalité, il n’y a pas de coupable en soi, juste une mauvaise interprétation.

Chacun de vous êtes venu expérimenter dans ce monde la dualité et la sensation merveilleuse d’être dans une forme humaine, conscient de votre création personnelle et collective. Maintenant c’est le moment d’afficher et de vous identifiez à votre Divinité. Votre forme humaine se transformera en un temple de Lumière. Votre réalité présente, cet instant, ce maintenant est votre unification à votre TOUT dans l’Amour Absolu.

Le temps n’est plus aux jugements et aux comparaisons de vos connaissances et de vos croyances. Ne perdez plus votre temps à ces critiques non constructives, mais cherchez plutôt à aider ceux et celles qui ont encore cette perception erronée, à prendre conscience de leur Divinité et de leur véritable Identité Divine.

Ressentez toujours ce sentiment de bien-être et de paix, d’harmonie et d’amour absolu en vous, en tout temps, renforçant ainsi votre appartenance et votre identification à votre Divinité. En diffusant votre compréhension (Lumière) à votre Réalité, ça renforce votre ancrage et votre Unité.

Celui qui mettra en pratique cette vérité, sera en mesure de vivre pleinement l’Équilibre et en étant bien ancré, il vivra l’instant présent. Il pourra effectuer tout ce qu’il voudra expérimenter, sans rien négliger, car peu importe ses relations avec tout ce qui remplit sa Réalité, il ne la verra plus de l’ancienne façon mais d’une manière complète avec toute sa Divinité, car tous ses faits et gestes, ses pensées sont basés sur l’AMOUR ABSOLU, identique à son Créateur, cette Source Pure, Dieu qui entretien une relation d’Amour Absolu avec toute sa Création et tous ses enfants, chacun de vous, fils unique de Dieu, respectant votre Souveraineté, mais sans jamais vous priver de son Amour, car il fera tout pour permettre à chacun de reprendre sa place dans le royaume et son héritage Divin.

Reprenez votre Héritage Divin, en redevenant cet Être Divin uni dans la TOTALITÉ et savourez votre Richesse Éternelle car dans votre perception actuelle de votre compréhension, votre richesse est temporaire. Votre qualité de vie ira en s’améliorant ainsi que votre relation avec votre GLOBALITÉ DIVINE.

Je suis incarné dans ce monde, mon Essence Divine est Flot-Rah, je suis un Enseignant de Lumière. Plusieurs Messages de Flot-Rah sont publiés pour votre Éveil à votre Vraie Identité Divine. Cela représente une bonne source d’enseignement et d’informations. Je laisse mes coordonnées en bas de ce message d’Éveil à votre vraie Identité Divine. Ces messages s’adressent à un large public et s’adaptent à la fréquence d’amour selon la vibration de lumière de chacun.

Mon Expérience présente avec mon Essence Divine Flot-Rah, se fait dans le moment présent. Je vis intensément ce moment de Pure Fusion, sa présence se fait de plus en plus sentir et par ces messages j’ai le plaisir de partager avec vous mon expérience Divine Unie à ma véritable Identité Flot-Rah.

“J’ai l’espoir que les gens ne prendront pas ce qui est dit comme la vérité, mais la découvriront par eux-mêmes, parce que la vérité n’est pas dite, elle est réalisée.”

Paix, Amour et Lumière
Flot-Rah, Essence Divine de la Maison Sananda

————————————–
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu’il ne soit pas coupé, qu’il n’y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à ce site.

Respirations Mer-Ka-Bah

 

LES 17 PREMIÈRES RESPIRATIONS DE LA MERKABAH

 

Rejoignez le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/ 

 

Respirations Mer-Ka-Bah dans ASCENSION merkabaCommencez par vous relaxer et à tendre au maximum vers un état d’amour inconditionnel. Il est important de bien se tenir droit afin d’optimaliser la circulation de l’énergie. Pour les six premières respirations, vous allez faire ce que l’on appelle un «mudra». À cette fin, posez vos mains de manière à avoir les paumes intérieures dirigées vers le haut. Détendez vos doigts, et faites attention qu’ils ne se touchent pas les uns les autres. Pour les six premières respirations, visualisez votre corps entouré de deux tétraèdres imbriqués (pyramides à quatre faces).

 À L’inspire, on visualise un tétraèdre dont le sommet se situe à la distance d’une main au-dessus de notre crâne, et dont la base nous passe au niveau des genoux. L’un de ses côtés est dirigé devant nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité masculine, et derrière nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité féminine.

 Le tétraèdre pointé vers le haut est le tétraèdre masculin.

 À l’expire, on visualise un tétraèdre dont le sommet est orienté vers le bas, en dessous de nos pieds. Sa base passe à hauteur du plexus solaire (poitrine). L’un de ses côtés est dirigé derrière nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité masculine, et devant nous pour les personnes dotées d’une énergie à majorité féminine. Le tétraèdre pointé vers le bas est le tétraèdre féminin.

Lorsque vous vous asseyez en lotus, le tétraèdre dirigé vers le haut englobe tout votre corps.

1 – Positionnez vos mains pour le premier mudra. Joignez légèrement vos pouces et vos index. Fermez les yeux. Inspirez profondément à la manière des Yogis (d’abord par le ventre, ensuite par le diaphragme, et finalement par la cage thoracique) durant huit secondes.

Visualisez la pyramide qui se remplit d’une lumière blanche qui remplit tout votre corps.

Ensuite, sans interruption, dans le même rythme, expirez yogiquement (d’abord par le ventre, ensuite par le diaphragme, et finalement par la cage thoracique) durant huit secondes et visualisez le tétraèdre pointé vers le bas qui se remplit d’une lumière blanche. Ensuite, retenez votre respiration pendant cinq secondes et détendez-vous. Croisez vos yeux (louchez), dirigez votre regard vers le haut, et rabattez-le vers le bas le plus vite possible.

Simultanément au rabattement, visualisez l’énergie blanche qui sort de l’apex (la pointe) du tétraèdre dirigé vers le bas, qui jaillit dans la Terre.

 Lors de l’expulsion de l’énergie, vous êtes, sensé ressentir une sorte de frémissement électrique qui parcourt votre colonne vertébrale. Il s’agit d’une sorte de nettoyage de votre système énergétique lié au mudra que vous venez de créer (contact du pouce et d’un des autres doigts). Une fois que vous avez ressenti cette «vague de frisson», passez à la respiration suivante. Toutefois, je tiens à préciser qu’il n’est pas évident de ressentir ce «nettoyage» au début. Personnellement, je passe à la respiration suivante, même si je ne le ressens pas.

 2 – Pour cette deuxième respiration, tout est identique à la première excepté que vous changez de mudra avant de commencer à inspirer. Vous touchez légèrement vos pouces et vos majeurs.

 3 – Identique. Léger contact entre les pouces et les annulaires.

 4 – Identique. Léger contact entre les pouces et les auriculaires.

 5 – Identique. Retour au léger contact entre les pouces et les index de la première respiration.

6 – Identique. Retour au léger contact entre les pouces et les majeurs de la deuxième respiration.

 7 – Oubliez les deux tétraèdres et visualisez le canal pranique qui traverse votre corps. Le mudra utilisé sera le même pour les sept respirations suivantes. Il connecte vos pouces avec vos majeurs et vos index. Durant l’inspiration de huit secondes, visualisez le tube pranique se remplissant d’une lumière blanche simultanément par le haut et par le bas. L’énergie provenant des deux sources se rejoint au nombril (3ième Chakra). Imaginez une boule de lumière blanche d’une grosseur comparable à un pamplemousse. Elle va grossir rapidement jusqu’à atteindre, à la fin de l’expir, un diamètre égal à la hauteur du livre que vous avez entre les mains. L’expire dure également huit secondes. Il n’est plus nécessaire de retenir votre respiration entre l’expire et L’inspire, ni de ressentir la «vague de frissons électriques».

8 – Identique à la 7ième respiration. À la fin de l’expiration, la boule de lumière autour du nombril atteint sa taille maximum (semblable à une balle de volley-ball). Cette taille varie selon les personnes. Pour connaître la taille de la vôtre, prenez la distance entre le bout de votre doigt le plus long, et votre poignet.

9 – La boule de lumière garde la même taille, mais devient de plus en plus lumineuse.

10 – Votre boule reçoit tellement d’énergie qu’elle devient de plus en plus dorée durant l’inspiration. Commencez à expirer en laissant juste s’échapper un peu d’air entre vos lèvres par un souffle puissant. Ce jet d’air va agrandir la boule jusqu’à englober tout votre corps. Paradoxalement, il est important de réaliser que la petite boule centrée sur le nombril est toujours là. Elle est en fait plus brillante que la boule de Leonardo.

11 – Comme nous l’avons fait pour la petite boule, nous remplissons la grande boule d’une énergie de plus en plus lumineuse.

12 – Identique à la respiration 11.

13 – Identique à la respiration 11.

 14 – Cette 14ième respiration va nous permettre de passer de la troisième dimension à la quatrième dimension. Durant les 13 respirations précédentes, notre boule d’énergie était centrée sur le 3ième Chakra qui nous lie à la 3ième dimension. Si nous désirons nous ancrer dans cette dimension, il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’à la 14ième respiration. Comme nous désirons nous habituer progressivement à passer à la quatrième dimension (la dimension Christique), il ne nous reste plus qu’à centrer cette boule d’amour sur notre quatrième Chakra. Celui du Coeur. Pour ce faire, nous commençons par modifier complètement la position de nos mains. Vous trouverez de nombreuses représentations du Bouddha dans cette position. Vos mains sont l’une sur l’autre en dessous de votre nombril, les paumes dirigées vers le haut. Pour les êtres à prédominance masculine, vous placerez votre main gauche dans votre main droite, avec vos pouces qui se touchent légèrement. Pour les êtres à prédominance féminine, vous placerez votre main droite dans votre main gauche avec vos pouces qui se touchent légèrement. Au début de l’inspiration de huit secondes, déplacez le point de rencontre de l’énergie venant du haut et de celle venant du bas. Le nouveau point de rencontre se situe… au Chakra du coeur. Sentez votre tube qui capte cette énergie venant du bas et celle venant du haut. Ces énergies, cosmique et tellurique, se rencontrent au niveau du coeur. Le plus souvent possible dans vos journées, visualisez ce tube et ce flot incessant. Ce flot est à proprement parler votre lien à votre vie éternelle.

15 – Au moment de l’inspiration pensez le code «Vitesse égale». Visualisez vos deux double tétraèdres tournent à une vitesse égale l’un par rapport à l’autre. Ne vous inquiétez pas si ce qui suit fait un peu mode d’emploi pour «vaisseau spatial». En, fait c’est exactement le cas, vu que vous êtes en train d’activer votre Merkabah qui est un véhicule qui permet de voyager dans l’EspaceTemps. Votre corps sait très bien ce que vous êtes en train de faire. Il connaît la Merkabah, vu qu’il s’agit de sa nature profonde. Les codes que vous allez lui donner sont là pour le guider afin qu’il sache quelle Merkabah vous désirez utiliser. À l’expiration, créez une petite ouverture entre vos lèvres, comme vous l’avez fait pour la lOième respiration. Expirez de la même manière avec une certaine force et ressentez les deux doubles tétraèdres qui tournent autour de vous.

Ce deuxième petit jet d’air au travers de vos lèvres est en quelque sorte une manière de mettre le moteur de votre Merkabah en marche.

16 – Au moment de l’inspiration pensez le code «34/21». Cela signifie que votre double tétraèdre masculin fera 34 tours pendant que votre double tétraèdre féminin en fera 21. À l’expiration créez à nouveau un petit trou entre vos lèvres et soufflez avec un max. de pression. Ce souffle va accélérer votre vitesse et stabiliser votre Merkabah qui prendra de plus en plus la forme suivante : un disque plat d’un diamètre de plus ou moins 19 mètres.

Cela ressemble étrangement à l’image que beaucoup se font des soucoupes volantes.

Lorsque l’on est en position de Lotus, on est assis dessus. Il touche la base de notre colonne vertébrale.

17 – Au moment de l’inspiration pensez le code «9/10». Cela signifie que votre double tétraèdre masculin fera 10 tours pendant que votre double tétraèdre féminin en fera 9. Vous harmonisez ici la vitesse de votre Merkabah avec celle de l’électron qui tourne autour du noyau de vos cellules. À l’expiration, créez à nouveau un petit trou entre vos lèvres et soufflez avec un max de pression. Ce souffle va accélérer votre vitesse et stabiliser votre Merkabah.

18 – La 18ième respiration vous sera communiquée en temps opportun. 

 Si votre moi supérieur sent qu’il est juste qu’il en soit ainsi, il vous la communiquera. Vous pouvez la trouver facilement sur Internet, mais soyez bien conscient encore une fois, que cette respiration vous fera littéralement disparaître de cette dimension.

Ensuite, relaxez-vous, et retrouvez petit à petit votre souffle habituel. Restez une dizaine de minutes dans cet Amour Inconditionnel. Faites bien attention à vos pensées. N’oubliez pas que dans la quatrième dimension, vos pensées se matérialisent instantanément. N’oubliez pas non plus que la Merkabah ne fonctionne réellement que si l’on ressent de l’Amour Inconditionnel d’une manière relativement sincère.

 Une Merkabab dure plus ou moins 10 minutes et crée autour de vous un champ électromagnétique très puissant pouvant durer jusqu’à 48 heures.

 En le faisant au moins une fois toutes les 24 heures, vous pouvez être sûr de la maintenir «vivante» à chaque instant. Après votre méditation, vous pouvez vous atteler à vos activités quotidiennes, bien qu’il puisse être aussi très intéressant de rester en méditation. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que toutes vos pensées et vos visualisations sont renforcées. Soyez-en conscient !

 Si vous n’avez pas envie de faire des respirations qui durent plus ou moins huit secondes, cela ne pose aucun problème. Ce qui compte, c’est qu’elles soient d’une durée plus ou moins égale. Personnellement, je pratique une Merkabah avec mes petits changements personnels. Il me semble que nous sommes tous différents, et si après avoir testé cette Merkabah pendant un certains temps vous y effectuez des petits changements, just let it be. (laissez faire !) Juste pour vous donner un exemple, je ne ferme pas les yeux lors de la méditation.

 Par contre un point très important, c’est que le double tétraèdre féminin (intérieur) ne tourne jamais plus vite que le double tétraèdre masculin. Si vous faites cela régulièrement, cela peut vous tuer physiquement à petit feu.

 Je ne peux que vous conseiller le livre de Drunvalo Melchizedek

————————–

L’ Ancien Secret de la Fleur de Vie aux éditions Ariane qui vous en apprendra beaucoup plus sur le sujet.

Cette méditation est tiré du livre  » Les dernière pièces du Puzzle ou Objectif 2012″

De Claude Traks aux éditions CommuniCare, Collection 2012 Source: http://www.ascensionplanetaire.com/ 

Publié dans:ASCENSION, CHAKRAS, MER-KA-BA |on 1 juin, 2013 |Pas de commentaires »
1234567

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3