Archive pour la catégorie 'ASCENSION'

La Foi en Soi

Hilarion
Gardez la Foi en vous, car vous êtes capables de surmonter toutes les épreuves qui semblent vous accaparer actuellement, qu’elles soient d’ordre physique, psychiques, subtiles ou physique. Peu importent vos difficultés du moment, si vous avez décidé de vivre dans cette nouvelle réalité, sachez que vous disposez des outils vous permettant de faire fi de tous vos troubles apparents du moment. Et ces outils, vous savez où les trouver en vous : dans les profondeurs de votre cœur.

Hilarion
chant de la nature

Rien, je dis bien : Rien ni personne ne vous empêchera d’accéder à la Nouvelle Réalité de vie qui vous attend. Pour cela, ouvrez-vous à l’Amour et considérez que vos troubles et tourments actuels ne sont que des opportunités de croissance, qui tels des outils performants et puissants, sont mises à votre disposition pour franchir une étape – et pour certains, un véritable « saut quantique » – sur le chemin de votre évolution.
Hilarion
Bien sûr, si vous vous contentez de « regarder votre nombril », tout ce que je vous dis là peut sembler un vœu pieux… Et pourtant si vous ouvrez votre cœur à l’Amour – et là, que l’on ne se méprenne pas, je parle de l’Amour inconditionnel, universel –, tout cela ne deviendra vite que de simples incidents de parcours.
Hilarion
Vous avez le choix, le choix de voir et de comprendre votre réalité, le choix de retarder ou d’accélérer votre changement vibratoire, et d’entrer de plain-pied dans ce Nouveau Monde d’Amour et de Lumière dont je vous parle depuis déjà de nombreuses de vos années terrestres. Mais ce Nouveau Monde, véritable nouveau paradigme de vie est là, ici et maintenant, à portée de votre main, aussi pénétrez-y sans plus attendre. Cela ne dépend que de vous et de personne d’autre.
Hilarion
Vous seuls pouvez prendre la décision d’entrer immédiatement dans cette nouvelle réalité de vie, ou d’en retarder l’accès. Cessez maintenant d’écouter votre mental ou ceux qui s’efforcent de vous manipuler au travers de fausses informations, et n’écoutez que l’Être de Lumière en vous, qui par la voix du cœur essaie de vous guider depuis fort longtemps.
Hilarion
Laissez-le vous indiquer les réponses à vos questionnements et écoutez-le au travers de ce que vous appelez l’intuition.
Hilarion
Mes chers Enfants de la Terre, franchissez allègrement, dans la Joie et l’Amour, la porte du Nouveau Monde pour vivre cette Nouvelle réalité pour vous, d’un gigantesque changement de paradigme de Vie.

Hilarion
Avec tout mon Amour
Hilarion

Message du Maître Hilarion, reçu le 21 novembre 2016 par Jean-Paul Thouny

LA CONSCIENCE de Soi à travers l’Autre

 

Malgré nos frustrations quotidiennes, qui peuvent quelquefois être exacerbées lorsqu’elles touchent un point sensible, on ne peut rien insulter ni maltraiter car tout a une forme de conscience beaucoup plus proche de la nôtre que nous ne saurions l’imaginer.

Les consciences de toutes les espèces, indépendamment de leur forme, peuvent être comprises lorsque l’on accède aux plans plus subtils. Ces plans subtils sont en fait la réalité et non pas l’inverse… Ainsi, l’on ne peut faire de mal même à une mouche, littéralement, car la partie de nous dont nous sommes généralement inconscients percevrait la souffrance de cet être et n’en ressortirait pas indemne. Par conséquent, l’on ne peut injurier directement ou indirectement, ou manquer de respect envers aucun être, ni même faire agoniser un insecte par l’usage d’un insecticide. On ne peut tuer ni une plante ni une cochenille qui serait en train de tuer une plante pour se nourrir, car seule la nature souveraine a le droit et la capacité de rétablir l’équilibre de la nature; que ce soit par l’arrivée d’un autre prédateur ou par un redressement d’un des éléments fondamentaux liés à l’air, au feu, à l’eau ou à la terre, comme pour les mouvements de la croûte terrestre. Ainsi, selon la loi naturelle de l’équilibre, nous ne saurions même maudire le vent !

1chez francesca

Chaque être vivant, aussi différent soit-il, a une conscience avec laquelle nous pouvons communiquer énergétiquement sur les plans astral ou spirituel. Le langage de la compassion est universel et il est parlé par toutes les espèces. Chaque chose a un droit et une raison d’être, même si cette raison ne se conforme pas à la nôtre, car c’est une raison collective pour la totalité des formes de vie selon la réalité universelle. Si l’on prend conscience de la réalité énergétique de chaque chose, on peut, petit-à-petit, comprendre la raison pour laquelle les peuples indigènes voient le sacré en toute chose et ne tuent que pour se nourrir, sans chercher à en faire un commerce en tuant pour de l’argent. De plus, lorsqu’ils tuent un autre être, ils se recueillent devant son esprit pour faire la paix. L’énergie de l’émotion de la compassion imprègne ce qui en est le destinataire, même si ce n’est qu’une pierre.

Si l’on parvient à vraiment percevoir que nos consciences sont égales à toutes les formes de vie sur le plan subtil, on parviendra à changer lentement nos habitudes de vie et à ne plus manquer de respect aux représentants de notre espèce. Notre manque de respect, qui verse souvent dans la cruauté sans que l’on s’en aperçoive, est dû à notre soif de posséder, alors que les indigènes ne connaissent pas cette émotion car ils sont en mesure de comprendre que nous ne pouvons nous octroyer le droit de posséder individuellement ce qui existe librement et en harmonie avec tout ce qui existe. Tout existe en abondance pour tous les êtres et tout s’autorégule naturellement, tant que les êtres d’une espèce dominante comme la nôtre ne créent une réalité contraire par la force de leurs craintes ou par une croyance erronée de séparation entre eux-mêmes et ce qui fait partie de leur environnement.

Lorsque nous faisons souffrir une forme de vie, aussi petite soit-elle, nous lui prenons une partie de son âme qui fait désormais partie de nous, de sorte que l’âme morcelée de cet être ne peut devenir entière qu’en reconstituant ses parties manquantes en établissant un lien d’amour universel avec le dépositaire de chacune de ses parties lors des réincarnations suivantes. Ainsi, l’assassin et l’assassiné ne formeront qu’Un, chaque âme contenant une partie de l’autre, de sorte que les ennemis deviendront sans en prendre conscience des âmes jumelles sur le plan spirituel.

Lorsque l’on fait souffrir un autre comme lorsque l’on abuse d’un enfant, ou que l’on tue un autre, ou même lorsque l’on consomme une partie d’un organisme qui est imprégnée de l’énergie de la souffrance comme lorsqu’un être est saigné jusqu’à la mort afin de le vider de son sang; la vibration de cette souffrance modifie le champ énergétique de notre organisme, de sorte que nous nous mettons à vibrer à la fréquence de la souffrance sans prendre conscience de la source de cette douleur diffuse. Tout est un échange d’énergie et tout ce que l’on prend en énergie vitale nous sera pris en retour, c’est une loi universelle. Par contre, il est possible de faire la paix avec l’esprit d’un être et ainsi diminuer la souffrance, consciente ou inconsciente, pour les deux parties. La souffrance mène à un dés-espoir diffus, qui se concrétise par un manque de confiance par rapport à l’autre. Lorsque l’on ressent de la souffrance, par nos actes ou par ceux des autres, une partie de soi meurt et nous ne sommes plus entiers; la joie naturelle liée à cet état nous quitte de sorte que l’on se sent séparé du Tout, ce qui peut mener à la dépression ou à la haine.

L’équilibre ne peut alors être rétabli que lorsque l’on rend son pouvoir émotionnel à l’autre en ressentant spirituellement sa souffrance ou alors par le rééquilibrage effectué naturellement mais dans un temps qui pourrait nécessiter plusieurs incarnations. Lorsque l’on se sent séparé de Tout car l’on est séparé de soi, l’on se sent au-dessus de Tout et l’on ne ressent pas de compassion pour la souffrance des autres. Le sentiment de séparation est lié à la peur et nous devons simplement prendre conscience de notre pouvoir sur nous-mêmes et ne le céder à rien ni personne car le respect de la souveraineté de l’autre est aussi le fait de reconnaître notre propre souveraineté. Notre pouvoir sur nous-mêmes est d’avoir le courage de se remettre entièrement à sa mission de vie, qui est aussi la foi en Dieu ou en la Déesse. C’est une force intérieure et non pas une autorité exercée sur les autres. La conscience de soi est liée à la conscience de l’Autre. Lorsque l’on est unifié, on est alors en mesure de ressentir que l’on est Un.

Ainsi, nous pourrions nous saluer les uns les autres avec révérence selon la coutume hindoue, en nous inclinant avec respect tout en pressant nos mains ensemble devant notre cœur, dans un geste signifiant l’union avec l’autre sur les plans physique et spirituel, ce qui changera le dynamisme de toute relation.

Source: http://valeriecharoux.unblog.fr

134-etoiles-bleues

Conclusion de Francesca : J’ai besoin, pour avoir conscience de moi, qu’autrui me reconnaisse comme une personne distincte, besoin qu’il m’apprenne le langage dans lequel je pourrai par la suite me penser, besoin également de son travail pour me reconnaître dans le miroir du monde. C’est pourquoi Heidegger affirmait qu’être au monde, c’est toujours être avec autrui : l’altérité se trouve nécessairement impliquée autant dans le monde que je contemple que dans le langage que je parle. Elle est donc nécessaire, et même doublement, à toute prise de conscience de soi par soi. Ce qui, finalement, nous amène à dire que nous avons besoin d’autrui pour avoir conscience de nous-mêmes, c’est donc bien que l’existence consciente d’elle-même exclut radicalement la possibilité d’une solitude dont tout rapport à l’altérité serait absent. Peut-être l’isolement, en me mettant à l’écart du bruit du monde, engendre-t-il un climat propice à la réflexion. Mais si l’isolement, quand il se prolonge, m’oppresse et me pèse, c’est justement parce qu’une existence consciente d’elle-même a besoin de l’altérité ; c’est parce que je mène une existence consciente d’elle-même que l’isolement peut m’être pénible : si je n’avais pas besoin des autres, si ma conscience était effectivement une substance indépendante de tout et pouvant se suffire à elle-même, être seul ne me pèserait pas.

sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

 

L’INITIATION ET LA VIE

 

Quel est le sens de la vie ?

Croyez-vous encore que ce soit la jouissance, la gloire ou la puissance ? Alors passez votre chemin, la souffrance vous enseignera en son temps… Mais si vous avez entrevu un seul instant qu’il puisse y avoir un but plus secret, alors, cherchez à le comprendre, car il existe.

Sachez bien que ce but ultime est voilé, difficile à saisir, qu’il faut grand labeur, finesse et longue persévérance pour l’atteindre, amis qu’il existe de tout temps, tel qu’il a été reçu et transmis directement par les vrais initiés. Il est simple pour ceux qui ont le cœur pur, mais inabordable pour ceux qui sont trop riches d’eux-mêmes….

Bouddha a dit : « L’homme qui a atteint le but ne possède rien de ce dont on puisse parler ».

C’est pourquoi, si vous pouvez expliquer ce qu’est le rouge à un aveugle de naissance, alors vous pourrez également expliquer aisément ce qu’est l’initiation.

Beaucoup en parlent à tort et à travers, mais très peu savent de quoi ils parlent, car la réalisation de la clef universelle n’est ni intellectuelle, ni physique, ni physique, elle est tout cela plus quelque chose qui ne se décrit pas avec le langage ordinaire. C’est pourquoi, étant donné qu’on ne peut initier que les initiables, l’initiation véritable ne peut que proposer un programme d’acheminement créant les conditions pour que puisse se réaliser la jonction entre une conscience individuelle temporelle t la conscience cosmique atemporelle.

Mais de même que tous les héros de légendes, tous les actes et tous les saints ont dû vaincre mille épreuves avant d’atteindre le but, il faut bien concevoir qu’il ne peut y avoir de résultat effectif que dans la mesure où l’être aspire à cette réalisation de toutes ses forces d’Amour et de Pureté.

Alors enfin, la chenille devient papillon et ainsi s’accomplit le Grand Œuvre.

 

campagne3

EXERCICE

C’est en entrant dans les mécanismes intérieurs de notre corps physique et de sa gestion que nous pouvons nous intégrer dans le champ de la conscience universelle accordé à la trame éthérique qui maintient la cohésion de notre véhicule formel.

Le corps physique est relié à des dimensions qui le surveillent et le reconstruisent en permanence ; nous pouvons faire des efforts pour nous rapprocher de ces dimensions et les aider dans cette rééquilibration permanente.

Plus nous seront attentifs à cette gestion, plus nous seront fortifiés dans tous les aspects de notre personnalité. Par contre, si nous sommes trop inconscients, une partie de notre énergie sera dispersée et nous subirons des déséquilibres importants dans notre nature.

Par cet exercice vous allez raccorder votre conscience de veille à la régulation des courants subtils d’énergie qui permettent de faire le point entre le corps physique, l’univers et les autres véhicules qui font partie des mondes de l’invisible.

Vous allez donc commencer à vous intérioriser, debout, dans un endroit calme et aéré. Fermez les yeux et pensez aux esprits qui s’occupent de régénérer votre véhicule physique en permanence.

Pendant quelques instants, émettez des pensées positives dans leur direction pour renforcer le lien qui vous unité à leur pouvoir de transformation. Faites ce travail puis revenez sur ce plan.

Vous allez maintenant rééquilibrer les courants d’énergie de votre corps physique en résonance avec le cosmos.

Toujours en position debout, les pieds joints, imaginez que vous êtres un grand arbre avec, sous vos pieds, des racines s’enfonçant dans la terre pour en extraire les  éléments nutritifs. Votre corps forme le tronc, verticalisé, à l’intérieur duquel circule la sève régénératrice. Elle se canalise en direction de la tête vers les branches subtiles qui s’élèvent vers le ciel pour se mettre en résonance avec les esprits célestes qui surveillent ce corps.

Choisissez le type d’arbre qui vous convient personnellement. Respirez doucement et profondément en pensant très précisément à l’arbre que vous êtes en train de construire.

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

TRANSMUTATION DE L’HOMME NOUVEAU

 

EXERCICE et CONSEILS

Retrouvez l’émerveillement. Par une claire nuit étoilée, ne manquez pas d’aller admirer le ciel. Imaginez, à partir de la voie lactée, la forme de notre galaxie et la place de la terre dans l’un de ses bras en spirale.

Sentez que vous êtes à bord d’un grand vaisseau qui se déplace à travers le cosmos. Faites voyager votre conscience de la terre à la lune, au soleil, aux étoiles, aux galaxies, à l’univers. A partir de cette immense beauté qui vous entoure, tentez de retrouver, à l’intérieur de vous-même, le sens de la Bonté et de la Vérité.

Blog francesca

Reveniez à votre corps physique, explorez-le de l’intérieur, sentez, comme il vit ; captez l’oxygène qui est autour de vous, que vous respirez, qui entre dans votre corps et traverse les poumons pour aller jusque dans vos cellules, vos atomes.

Votre corps est une galaxie. A travers le réseau des cellules qui le composent, visualisez les amas stellaires des molécules, puis les systèmes solaires des atomes. Faites le lien entre ces différents espaces et vies de l’univers, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Faites-les communiquer entre eux. Essayez d’imaginer les vibrations des particules. Sentez comme la matière est animée par l’énergie.

Revenez à la conscience globale de votre corps et considérez la place que vous tenez entre cet infiniment petit et l’infiniment grand de la galaxie. Prenez conscience de votre imite : limite de votre peau qui englobe votre être biologique, limite de votre aura, champ vibratoire énergétique entourant votre corps, limite de votre psychisme et de votre mental qui sont vos instruments de connaissance et de relation avec l’univers.

A l’intérieur de ces limites, sentez que vous êtes unifié et fort.

Essayez de sentir qui régit cette vie à l’intérieur de votre corps biologique. Qui est cette conscience fantastique qui a créé cet univers dans lequel vous évoluez… retrouvez la communication avec ce créateur et gestionnaire d’univers. Essayez de percevoir en vous la ligne qui vous relie à la Source-Centre, origine des créatures et de la création.

Le matin au réveil, rappelez-vous que vous êtes sur une planète, un vaisseau minéral en évolution qui se déplace autour du soleil.

Le Plus souvent possible, pensez à l’aspect sucré de chacun des actes de votre vie et sentez-vous ainsi en harmonie avec le cosmos.

Le soir, prenez le temps de regarder le ciel et méditez sur la vie dans l’univers.

Bon voyage de transmutation vers le Nouvel Humain que vous devenez.

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

La révolution silencieuse

 

Au lieu d’avoir peur des cataclysmes géophysiques, beaucoup d’entre vous ont choisi de craindre les gouvernements, la possibilité d’une guerre civile ou de perdre leurs libertés. Je veux parler de ces peurs et vous permettre de vous en débarrasser en vous communiquant certaines informations. Peut-être que la meilleure illustration de la manière dont ce processus affecte les structures politiques de votre monde suite au renversement des grilles est de vous parler de ce que j’appelle « la révolution silencieuse ».

La révolution silencieuse découle du renversement des grilles, la révolution silencieuse est exactement ce que ces mots suggèrent. Une révolution qui va changer le gouvernement, les structures politiques et qui va résoudre les différences entre des factions et des gens une bonne fois pour toutes, une révolution qui se produit en silence. Silencieusement, sans qu’un mot ne soit prononcé, sans débats ni désaccords, sans une guerre ou un seul coup de feu ! Lorsque les grilles du pouvoir politique et économique ont été relocalisées au-dessus de l’hémisphère occidental, la plupart de l’énergie de ces grilles a été « avalée » par les Etats-Unis.

francescablog0

D’importantes technologies ont été employées, à de très hauts niveaux, pour diriger toute l’énergie produite par ces grilles à l’intérieur du pouvoir gouvernemental des Etats-Unis. Cela aurait pu favoriser l’évolution d’un super-gouvernement. Mais avec ces renversements de grilles, les choses ont changé. Les technologies de haut niveau utilisées pour diriger l’énergie dans le pouvoir gouvernemental existent toujours, mais l’objectif des grilles a changé. Ces grilles de pouvoir spirituel apportent un grand éveil spirituel et un plein pouvoir spirituel au peuple. Cela va commencer aux niveaux gouvernementaux. Tous ceux d’entre-vous qui ont développé la capacité de transmettre l’énergie ou de manifester par la pensée sont les leaders de la révolution silencieuse. Où que vous dirigiez l’énergie, ou votre pensée, c’est là que les changements se produiront en premier. Cette révolution silencieuse va restructurer le gouvernement des Etats-Unis, libérant une bonne partie de son contrôle sur les états individuels. La révolution silencieuse apportera l’égalité pour tous, restructurera les impôts, les affaires sociales, les systèmes de santé et provoquera une réinterprétation et une nouvelle compréhension de la constitution des Etats-Unis.

Cela réalignera le gouvernement pour qu’il reflète plus clairement la volonté du peuple. Souvenez-vous que le gouvernement des Etats-Unis n’est qu’une manifestation de la conscience collective de ses citoyens. Le genre et la qualité d’un gouvernement donne une bonne image de la conscience collective de cette société. Cette conscience collective se transforme radicalement avec l’évolution de cette révolution silencieuse. Tandis que les changements se produisent, le gouvernement n’aura pas d’autre choix que de changer lui aussi, car il reflète seulement ce qu’est réellement la volonté populaire. La révolution silencieuse est un passage d’un ensemble de valeurs à un autre, opéré par le peuple. Les valeurs de pouvoir et du gain à tout prix laissent la place à des valeurs de communauté et de joie. Des niveaux de conscience supérieurs nécessaires à l’ascension, tant au niveau personnel que collectivement, vont émerger suite à cette révolution silencieuse.

D’autres changements découlant de cette révolution se produiront dans la manière dont les systèmes juridiques sont administrés, dans la politique économique et dans d’autres décisions gouvernementales telles qu’elles existent pour les régulations des médecines alternatives. Les politiques touchant aux projets et recherches gouvernementaux secrets seront altérées et sortiront à la lumière. Les plus grands changements devraient se produire au cours du portail du 5 mai 1996. Depuis le portail du 5 mai 1995, les énergies qui soutiennent cela ont pénétré avec beaucoup de puissance depuis le vaisseau, le Nouveau Jérusalem, et auront pleinement joué leur rôle d’ici à la date anniversaire du 14 mai 1996. Ensuite, le développement de politiques et les changements gouvernementaux risquent de ne pas être réalignés pour quelques temps. Attendez-vous à ce que cela représente une expérience graduelle.

Il est temps que les américains comprennent que leur gouvernement et leur société sont de parfaites réflexions de la manière dont ils pensent collectivement et des valeurs de cette collectivité. Ce qui est dehors est comme ce qui est dedans. Si chaque individu fait un effort pour clarifier ses énergies et commence à vivre ses vies comme des chefs-d’oeuvre de joie, très rapidement le gouvernement basculera pour refléter cette conscience. Cela s’appelle la révolution silencieuse, car c’est silencieux et c’est une révolution. Elle s’accomplit grâce à l’énergie, et non avec des machines de guerre. Cela affecte chacune de vos vies d’une manière très personnelle, car le gouvernement est une partie de votre vie quotidienne. Par exemple, des questions relatives aux impôts touchent votre bien-être économique.

Les produits et services disponibles sont aussi concernés. La révolution silencieuse pénètre dans votre vie quotidienne, parce qu’en tant que travailleur de Lumière, vous êtes de plus en plus puissants. Une grande responsabilité repose sur les épaules des travailleurs de Lumière lorsqu’il s’agit de concentrer et diriger l’énergie des grilles et de transformer cette situation pour qu’elle reflète mieux une conscience plus élevée. Il existe beaucoup de groupes de travailleurs de Lumière qui travaillent avec cette énergie afin de diriger la révolution silencieuse, et plus particulièrement les groupes qui sont situés à proximité des cités de lumière.

Depuis la convergence harmonique, il s’est produit beaucoup de changements politiques sur cette planète. Certains d’entre eux visaient à amener la paix, – vous avez vécu la chute du mur de Berlin, la chute de l’Union Soviétique et le désarmement nucléaire international, pour ne citer que quelques événements. C’est parce que c’est l’aube d’une période de 1000 ans de paix. Cette société se désarme à l’extérieur, elle doit donc aussi se désarmer de l’intérieur. Ce qui est dedans est comme ce qui est dehors. Traditionnellement, les américains ont créé un stress dans la conscience collective et individuellement en créant un « épouvantail » dans leurs vies. Durant toute la guerre froide, l’épouvantail extérieur était l’Union Soviétique. Cet épouvantail a justifié la course aux armements.

Cela a « verrouillé » d’énormes montants de ressources de toutes sortes, pas seulement d’argent, mais aussi d’énergie. Cela a permis de fermement maintenir les ressources du monde sous le contrôle de ceux que l’on pourrait appeler les seigneurs de la guerre. Ce désarmement est nécessaire, car il permet la redistribution de toutes ces ressources dans d’autres mains et vers d’autres programmes. S’il y a la paix, il n’y a pas besoin d’armes. Ces ressources qui sont allées dans la course aux armements sont maintenant disponibles pour d’autres desseins, que ce soit l’éducation, la santé, l’habitat, la recherche d’énergies alternatives… ces ressources sont maintenant disponibles. La conscience américaine n’a pas encore basculé, elle n’a pas encore dépassé la peur de l’épouvantail. Pourtant, vu que l’épouvantail extérieur s’est effondré et qu’il n’en existe plus d’autre qui puisse mobiliser ce puissant pays, le public américain a créé un autre épouvantail pour poursuivre dans son stress. C’est ce à quoi la conscience collective est habituée. La conscience collective est devenue dépendante de cette attitude guerrière. Cela découle du pouvoir économique et politique, du désir de conserver cette position de suprématie.

Cela permet aussi de maintenir en place les structures politiques et économiques qui avaient été créées avec l’arrivée de la guerre froide et de la course aux armements. Il y a un grand encouragement économique à poursuivre dans cette voie, car cela représente beaucoup d’argent dans les poches des nombreuses personnes employées dans les industries fournissant du matériel de guerre. Poursuivant son vieil agenda de la peur de l’épouvantail, le public américain est devenu convaincu que leur propre gouvernement est le nouvel épouvantail qu’ils doivent combattre. Le problème, c’est que ce gouvernement, c’est vous ! C’est une société en désarmement, et le désarmement d’une société est nécessaire pour la paix. La constitution sera peut-être réinterprétée, mais les droits garantis par les différents amendements ne seront pas bafoués, même les droits du second amendement ne seront pas modifiés. Les américains auront toujours le droit de posséder et de porter des armes. La seule question, c’est pourquoi le feraient-ils ? Nous arrivons à l’aube des 1000 ans de paix. Accueillez-les à bras ouverts ! Ne vous accrochez plus aux vieilles croyances et structures basées sur la peur !

Certains événements politiques dans ce pays ont provoqué des inquiétudes concernant la perte de ces droits, des événements comme Waco, ou plus récemment ceux d’Oklahoma City permettent d’effectuer une évaluation dans la conscience : qu’est-ce qui est juste ou faux, dans quelle mesure la violence est-elle justifiée dans une société. Il semble qu’il y ait eu des abus de la part des agents gouvernementaux, et qu’il y ait aussi eu des abus de la part de ceux qui se trouvent dans l’autre camp.

Dans ces situations, si vous pouviez voir que ces événements reflètent pour tout le monde la nature de ce qu’est la conscience collective du niveau appelé Etats-Unis, vous découvririez qu’il n’y a pas de juste et de faux. La meilleure façon d’utiliser ces événements, c’est de les prendre comme des illustrations de la violence existant dans la conscience collective, de l’importance des croyances en l’ennemi qui restent contenues dans cette conscience collective.

Ces croyances en l’existence d’un ennemi doivent être traitées et abandonnées ; cet abandon commence individuellement. Le meilleur moyen d’abandonner cette croyance en l’ennemi, c’est de vous déplacer dans un espace où vous croyez qu’il n’existe pas d’ennemis. Déplacez-vous dans un espace où il n’est plus question de protéger vos droits. Déplacez-vous dans une attitude où, bien sûr, vous avez le droit absolu de posséder et de porter des armes, mais où la nécessité d’employer ces armes a disparu. C’est un monde en paix ! C’est l’une des choses qui va basculer d’une manière radicale dans environ un an, conséquence de la Révolution Silencieuse. Avec le renversement des énergies, l’illusion d’avoir des ennemis deviendra de moins en moins vraie, jusqu’à ce qu’elle cesse d’exister. Que chacun de vous devienne clair sur la manière dont vous interprétez ces événements violents, et sur ce qu’ils vous renvoient. Que chacun de vous devienne clair sur la manière dont vous percevez le besoin de posséder des armes, et sur la nature de vos valeurs.

Traitez ces questions à votre propre niveau, dans votre vie personnelle, jusqu’à ce que vous créiez une perception d’un monde absolument sûr et stable. Lorsque d’autres gens autour de vous manifestent des craintes et des peurs vis-à-vis de ces questions politiques, assistez-les grâce à vos aptitudes à transmettre l’énergie. Facilitez les efforts qu’ils font pour traiter leurs croyances, jusqu’à ce qu’ils parviennent à un endroit sûr et sans peur, jusqu’à ce qu’ils adoptent les attitudes correspondantes à un temps de paix ; accueillons-les. Si vous pouvez le faire, cela sera d’une grande aide pour transformer la conscience collective sur ces questions. Il est intéressant d’observer qu’au plan global, les gens soient prêts à se débarrasser de leurs armes nucléaires.

Détruisez-les, démantelez-les, rendez leur usage illégal. Mais au niveau personnel, ces mêmes gens s’accrochent fermement à leurs armes à feu personnelles. Ce qui est dehors réplique ce qui est dedans, c’est la loi divine.

Cela doit d’abord se produire sur le plan personnel, puis cela se manifestera au plan international. Si vous voulez vraiment rendre les armes nucléaires illégales, commencez dans vos propres vies. Normalement, avant que l’énergie se réaligne et trouve son propre équilibre, le pendule va se balancer très loin d’un côté à l’autre.

L’espoir, c’est que ces événements représentent une bascule du pendule avant que les attitudes ne s’équilibrent elles-mêmes.

Métatron Canalisé par Laurie Gilmore 

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Connectez-vous sur vous-même

 

Le nouveau peuple de la Terre : votre  conscience va s’éveiller…. 

Vous vous reconnaîtrez et vous vous unirez ; vous ferez partie du nouveau peuple de la Terre, un peuple qui aura grandi et compris, et à ce moment-là vos frères galactiques viendront près de vous et vous diront : « Maintenant que vous avez compris qui vous êtes, que vous avez accepté de vivre dans la sérénité, l’Amour, le respect et la joie, nous vous accueillons parmi le peuple des étoiles ».

Votre petite planète ne sera plus jamais en quarantaine et elle deviendra un joyau dans l’univers. Alors il ne dépend que de vous, Enfant de la Terre, que ce jour approche à grands pas.

Bien sûr, vous êtes sept milliards d’êtres humains sur la Terre, mais les grandes transformations n’ont jamais été accomplies par la majorité des êtres, elles sont toujours accomplies par des minorités agissantes.

 chez francesca

Faites partie de ces minorités agissantes !

Vous qui connaissez le pouvoir de l’Amour, vous qui connaissez la vraie spiritualité puisque vous essayez de toutes vos forces de la vivre au quotidien, ayez conscience de votre puissance, de la puissance d’Amour qui vous réunit tous !

Avec notre aide, il y aura de plus en plus d’éveils de conscience et de transformations chez les êtres humains. Certains, malheureusement, ne supporteront pas les vibrations trop importantes et quitteront ce monde ; peu importe de quelle façon ils le feront ! 

 chez francesca0

 

 Essayez toujours d’être celui qui accepte, qui intègre ces nouvelles énergies, qui offre, qui est dans la joie et dans la sérénité ! N’oubliez pas, cher Enfant de la Terre, qu’une seule personne qui est dans des énergies d’Amour, de sérénité et de joie, peut transformer beaucoup d’êtres autour d’elle au niveau vibratoire ; une personne qui rayonne peut même transformer beaucoup d’êtres éloignés d’elle, parce que l’énergie du rayonnement ne se limite pas à un lieu.

L’énergie qui va émaner de chacun d’entre vous, c’est-à-dire votre propre rayonnement, ira beaucoup plus loin que vous ne le supposez. Elle peut même aller à l’autre bout du monde, parce qu’il n’y a pas de distance pour l’énergie, pour la pensée et pour l’Amour ! Les distances sont totalement humaines !

À partir du moment où vous commencez à le comprendre, où vous intégrez les nouvelles notions de non-distance, vous êtes beaucoup plus enclin à méditer, à vous connecter à vous-même et à ce que nous sommes, et à offrir ce qu’il y a de plus beau en vous.

Il n’y a pas de technique ! Nous essayons d’éviter le plus possible les techniques parce que les techniques passent toujours par le mental, et que le mental freine le cœur ! D’une certaine manière, il freine même toute émission d’énergie d’Amour, de Vibration d’Amour-Lumière.

 

 chez francesca1

 

 Il est beaucoup plus facile d’offrir ce qu’il y a de plus beau en vous que ce que vous pensez ! Encore une fois, il n’y a pas besoin de technique ! Rien qu’une pensée d’Amour pour une personne, pour un lieu, pour un groupe de personnes, pour le règne végétal, animal, minéral etc., suffit pour atteindre son but. Bien évidemment, si la pensée n’est pas très forte, le résultat ne sera pas non plus très important ; c’est pour cette raison qu’une pensée qui s’associe à d’autres pensées a une beaucoup plus grande force d’action.

Nous, vos Frères de Lumière, comptons beaucoup sur vous parce que vous êtes dans la densité et que nous n’y sommes pas ; vous pouvez œuvrer d’une façon autre que la nôtre, car nous œuvrons hors de la densité, dans l’énergie et dans la vibration.

La Transition

Si vous êtes venus sur Terre en cette période bien particulière pour l’humanité, c’est qu’il y a une raison ! Chacun d’entre vous, même si vous ne vous en rendez pas compte, a un rôle, une mission, et quelle est la plus belle mission, quel est le plus beau rôle que d’incarner, que d’ancrer l’Amour, la Joie et la Lumière dans la matière ?

Il faut déjà l’ancrer en vous-même ! Comment pouvez-vous ancrer l’Amour en vous-même ? En ayant conscience qu’il se trouve en vous et qu’il ne demande qu’à s’exprimer ! À ce moment-là, vous l’ancrez dans tout ce qui est matière en vous, dans votre corps, dans vos cellules, dans votre sang, dans tout ce que vous êtes en tant qu’être humain.

 chez francesca2

  

Ancrer l’Amour et la Lumière dans la matière, c’est donc l’ancrer dans ce que vous êtes en tant que matière ; c’est également l’ancrer dans les divers règnes de la matière, parce qu’en eux il y a également une partie que vous ne percevez pas forcément : leur corps éthérique et des parties beaucoup plus subtiles qui ne vous seront accessibles qu’au travers de capacités qui vont se développer de plus en plus en chacun d’entre vous.

Enfant de la Terre, votre conscience va s’éveiller ! Les jours et les mois qui viennent verront beaucoup de transformations chez les êtres humains, mais ces transformations vont générer chez certains d’entre eux beaucoup de difficultés existentielles et beaucoup de souffrances, en raison d’un décalage entre la vie dans la matière et la vie dans la vibration.

Donc, pour pouvoir intégrer tout cela et le vivre sereinement, il faut que vous soyez le plus possible centrés en vous-même, et il ne faut pas vous éparpiller !

Nous disons aux Enfants de la Terre : « Soyez certains que vous aurez de plus en plus l’aide considérable des Plans de Lumière et des plans où se trouvent en ce moment vos frères galactiques qui sont en attente autour de votre Mère la Terre, en attente du jour merveilleux où vous vous retrouverez ! »

Message reçu des Êtres de Lumière par Monique Mathieu

www.ducielalaterre.org

Publié dans:ASCENSION, CHANNELING |on 6 septembre, 2016 |1 Commentaire »

L’ALCHIMIE A BESOIN DE NOTRE CONSCIENCE

 

L’organisation de nos vies intérieures est une activité simple pour notre biologie.

Elle s ‘appuie sur le fonctionnement naturel et non-conscient de nos « mises en vie » non seulement physiologiques, mais aussi émotionnelles, mentales, psychiques comme spirituelles. Chacun de ces quatre plans à ses tonalités. Tous ces éléments communiquent entre eux pour « notre mise en vie » et composent donc, notre organisation alchimique.

Avant de vous définir ce que Didier Thiellet appelle le laisser-faire intérieur, je me dois d’abord, de vous décrire certaines facettes de cette organisation complexe pour notre logique intellectuelle et d’une richesse inouïe qui embrasse la perfection.

Croyez-vous que notre alchimie ait besoin de notre conscience, 
notre volonté, notre désir pour exister ?

Pour mieux vous aider à saisir le phénomène, j’ose vous proposer une suite de questions/réponses pour lesquelles j’espère, vous me pardonnerez de jouer sur les deux tableaux. N’hésitez surtout pas à vous arrêter devant les questions et/ou les réponses, j’espère encore pour ne pas bâiller « la » corneille, mais bien pour amener votre cheminement méditatif aux questions que je m’en vais « nous » poser. Si mes mots venaient à votre réflexion susciter quelques prises de conscience, merci de m’envoyer cinq euros cinquante sur mon compte. Je vous promets d’en faire bon usage.

Mais passons au sujet.

ALCHIMIE

 

Qui créé et dirige nos vies.

 

Sauriez-vous dire avec précision qui ou qu’est-ce qui a construit votre personnalité ?

Il y aurait bien une flopée de réponses ! N’est-ce pas ?
Prenons la première qui pourrait arriver à nos têtes : « mes parents ». 
Auquel cas je répondrais : « est-ce qu’ici, maintenant, votre vie se crée sur les dires, actions ou soins de vos parents ? »

Il me semble que vous allez me répondre non ? Non ?

Ensuite, il est possible que certains d’entre vous pensent que leur vie se soit créée en partie par l’impact parental ou l’impact de leur histoire. Mais si cet impact est de l’ordre du passé, qui est la mémoire qui le porte ? Qui entretient et actionne cette mémoire ?

« Moi » dirions-nous sûrement ?
Qui est ce moi et quel pouvoir effectif a-t-il réellement ?
Est-ce ce « moi » qui va acheminer l’information d’un neurone à un autre?
Est-ce ce « moi » l’organisateur de ce cheminement ?
Est-ce aussi ce « moi » le commandeur des fonctions cognitives qui animent notre vie ?
Est-ce ce « moi » qui nous fait lever notre bras dans tel degré, latitude ou vitesse ?
Dois-je continuer ? 

Qui choisit ?

Est-ce, ce « moi » qui a les possibilités ou capacités de faire une carrière comme ingénieur, électricien ou garçon d’étage ?
Est-ce, ce « moi » qui construit chaque trait de l’histoire qu’il traverse ?
Est-ce ce « moi » qui amène à lui les possibilités entre A ou B pour pouvoir choisir ?
Est-ce ce « moi » qui crée telle ou telle envie ou est-ce que ce moi a telle ou telle envie qui lui arrive ?
Bien sûr la compréhension, la vision du monde et de soi vont nous soutenir dans notre choix.
Mais qui a forgé cette compréhension ?
Qui a adopté cette vision du monde ?
Qui est le créateur réel de cette vision du monde ou de soi-même ?
Qui est le créateur des pensées, émotions, sensations et croyances qui nous traversent ?
Encore « moi » me direz-vous ?
Sommes-nous reparti pour faire une boucle ?

Eh, oui ! Je crois entendre déjà chez quelques uns l’inquiétant « mais si ce n’est pas moi, qui c’est ? », et j’imagine que certaines, c’est certain, pourraient me demander cinq euros soixante cinq de dommage et intérêt. Eh oui, le paradoxe de la dualité dans l’unité est touffue sur nos têtes et va jusqu’à blanchir notre chevelure qui perd de sa force naturelle. Dans cette unité, ce vide, ce silence immanent, nous devons bien faire exister ce toi et ce moi, non ? Comment pourrions-nous nous reconnaître, nous aimer ou nous détester sinon, mes chéris, chéries ?

Ah, mais ! Je ne dois pas confondre cette recherche d’amour avec l’amour qui va bien plus loin. Cet amour qui gonfle nos artères, glisse dans nos nerfs, se faufile dans nos contradictions ou s’accommode dans nos croyances limitantes de la vie et du « moi » et qui n’a pas besoin de l’amour d’autrui pour s’alimenter et orchestrer mais qui se fait une fête de la rencontre.

Derrière papa et maman, la vie.

Si certes mon corps biologique a l’empreinte naturelle de ma généalogie et porte en référence l’histoire de ma mère et/ou de mon père. Si certes, mon corps n’avait jamais pu se condenser sans l’union du spermatozoïde de mon père et l’ovule de ma mère. Tous ces éléments : mon corps, le spermatozoïde de mon père et lui-même l’ovule de ma mère et elle-même, leurs ancêtres, leurs corps et tout ce qui va avec – tous ces éléments réunis ne sont qu’une seule et même chose : des éléments de la vie. Donc, je suis, tu es, il est, nous sommes tous des enfants de la vie pour ne pas dire la vie elle-même.
Dois-je espérer les cinq euros quarante cinq virgule sept sur mon compte?
Mais la vie ne s’achète pas !

Et derrière la vie « quoi qu’il y a ? »

L’amour.

C’est l’amour qui fait battre nos cœurs, active nos pensées, sensations, émotions, souvenirs. C’est l’amour qui se plie à nos croyances, nos désidératas et nos compréhensions et c’est encore l’amour qui nous met devant nos contradictions et nos illusions. C’est l’amour qui nous attache à une histoire et nous fait passer dans le trauma de la pseudo séparation ou qui nous laisse dans la solitude du moi et c’est encore l’amour qui nous laisse le libre choix de nous abandonner et nous reconnaître en lui. Et c’est toujours l’amour qui se réjouit en soi quand nous réalisons que nous ne sommes rien d’autre que lui.
Pourtant, nous traversons la félicité de la dualité, le jour et la nuit.

Les idées sur nous-mêmes et sur la vie se construisent sur une résistance 
à celle-ci, un non-laisser-faire intérieur.

Dans ma carrière d’homme des cavernes où l’obligation de montrer au clan comme j’étais beau, efficace, adéquat et performant afin d’être reconnu, récompensé et si possible aimé, la réflexion m’a poursuivi, pourchassé, traqué et acculé.

Cette réflexion a amené Didier Thiellet à réaliser que dans cette forme de bataille, il jouait sur les tableaux : de la rébellion pour forcer la reconnaissance et de la soumission pour recevoir de l’amour ou calmer la peur. Et il nous dit……….. :

Dans cette bataille entre moi et l’autre, il y avait par exemple l’action d’appeler la reconnaissance d’autrui pour sentir « mon moi » exister ou de m’efforcer à être quelqu’un, pour dissiper la peur du « rien » et du vide. De plus, pour pouvoir exiger et revendiquer l’amour, la reconnaissance ou le respect, la fabuleuse organisation de vie qui œuvre en vous comme en moi, avait fait en sorte de me faire rencontrer les personnes et situations au travers desquelles je pouvais revendiquer l’objet espéré. Elle avait aussi, pour plus de congruence, créé dans la terre fertile de mon inconscient, des croyances comme « je suis indigne d’amour », « je suis nul » ou « la vie est dure » pour donner du relief et des raisons à mes revendications. Elle utilisait des traumas passés pour nourrir ces croyances et créait des arguments par un éventail de conclusions, justifications, comparaisons, réactions, visions afin de donner un sens à l’illusion d’être. Je réalisais aussi que toute cette organisation était le résultat de la subtile communication des diverses éléments inconscients composants l’animation de mon existence et que ce ballet s’articulait à partir de mon acceptation ou non acceptation de ces dits éléments inconscients. Il m’est alors apparu évident que la vie n’avait aucunement besoin de ma volonté pour animer mon voyage terrestre. Elle avait répondu à ma façon de m’ouvrir ou de me fermer à elle. Je réalisais aussi que l’amour que j’avais tant de fois pris comme valeur fausse et traîtresse était en fait le créateur effectif de toute existence, la mienne comme la votre.

Rencontrer la fabuleuse organisation de la vie en soi.

ALCHIMIE2

Pour apprécier le jeu du « Je » et la diversité subtile des détails de la vie, je comprenais par contre que j’avais besoin de prendre la responsabilité de mes perceptions et du comment je prenais, accueillais, vivais les éléments de cette vie intérieure. Je réalisais que l’idée de moi et de la vie était construite sur la retenue de perceptions collectées et incorporées lors de situations dans lesquelles mon état d’esprit les avait refusées et enregistrées comme traumatisantes. Fait cocasse puisqu’en refusant de laisser se passer en moi des perceptions qui se passaient, je forçais mon cerveau à me définir sur elles et qu’en refusant le vivant qui m’animait dans l’instant j’ordonnais à celui-ci à rêver une autre vie.

Croyez-vous que nos « moi » diffèrent dans leur fonctionnement ?
Je vous laisse la réponse.

Qu’est-ce que le moi pour moi ?

Dans ce moi, l’égo prend une place prépondérante. Il est pour moi la structure qui se crée sur la résistance des perceptions passées tirées des situations vécues, vous en avez un aperçu dans ma description ci-dessus. Comme l’égo ne peut exister sans ces perceptions incorporées, le moi vit dans l’ambiance émotionnelle et mentale de ces perceptions. L’égo est tout à la fois, une vision illusoire de ce que nous sommes et un pont qui permet d’entrevoir ce que nous pourrions appeler la conscience de l’essence ou l’amour que j’ai évoqué plus haut. Sur ce pont s’exerce une conscience, que nous prenons comme individuelle que je qualifie plus de « biologique » et que je reconnais comme le « moi », qui permet à chaque instant de nos vies de discerner sous quelles références nous demandons à celle-ci de s’orienter :

- dans la conscience de l’égo avec tout ce qui a été conditionné 
– ou dans la conscience de l’essence à travers laquelle le tout à partir du rien, est possible.

Et comme dit Lavoisier : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Au-delà du mot et des maux ou l’état sans état.

J’ai commencé à apprendre par la psychologie quantique de Stephen Wolinsky, élève de Swami Nissargadatta, comment et combien nous élaborions les états d’âmes sur lesquels nous bâtissions le sens de nos vies et du « nous-même » sur la lecture de nos expériences passées. Bien que notre biologie va enregistrer comme information de survie les perceptions vécues à travers notre matériel corporel, notre conscience intellectualisée ne va en garder qu’une partie pour formater sa raison et ses sens de vie. Comme l’avance Stephen, ce formatage se base sur des fausses conclusions. Pour aller au-delà de cette intellectualisation, nous utilisons en psychologie plusieurs méditations guidées.

 

La démystification du moi et de l’égo.

Nous ne sommes pas nos pensées, émotions, sensations, idées, croyances, souvenirs et mémoires, nous avons des pensées, émotions, sensations, idées, croyances, souvenirs et mémoires.

Nous nous sommes malgré tout identifiés à ces éléments et de par cette identification, nous avons confondu l’état d’être à l’avoir. L’avoir passe, l’être reste au-delà de la vie et de la mort, au-delà du temps et de l’espace.
Donc, du fait que :

- le moi construit ses raisons d’existence en refoulant dans son intériorité des perceptions passées qui stagnent et peuvent se changer en toxines émotionnelles, 

- nous dessinons l’image de nous-mêmes au travers de l’ambiance émotionnelle, mentale et mémorielle de ces perceptions arrêtées, 

- « ces arrêts » sur expériences provoquent des états d’âmes où découle de la souffrance,

- la vie se manifeste en « souffrance » quand nous ne sommes plus dans son courant, il suffit alors, pour rencontrer l’état sans état de laisser vivre et passer en soi-même cet avoir de perceptions retenues avec tout état d’âme.

Nous n’avons rien à faire d’autre pour exister que d’épouser la vie dans notre espace de conscience de l’instant et nous laisser diriger par l’amour.

Pour ce faire il suffit de contacter le vivant corporel, d’accepter de le vivre dans sa chair, de suivre les flux de ce vivant dans les paysages intérieurs qu’il emprunte, d’accepter de traverser les nœuds psycho-énergétiques amassés, fruits de nos mensonges et de réaliser que ce que nous sommes va au-delà de l’idée que nous avons sur nous-même. En lâchant la recherche à l’existence et en laissant passer les perceptions retenues qui l’impulse apparaît alors en soi, à un moment donné la conscience de l’essence. Plus nous discernons à chaque moment qu’il se doit l’identification formatée, plus nous rééduquons notre cerveau à lâcher le combat du rêveur et plus nous plaçons notre espace de conscience dans la conscience de l’essence.

J’ai appelé cet pratique le laisser-faire intérieur.

La page blanche.

Dans l’action de laisser se passer en soi ce qui se passe à chaque instant, nous revenons à « la page blanche » où toutes les formes de vie peuvent effectuer leur danse et leur voyage. Nous avons cru être l’écriture alors que nous sommes la page blanche où le tout par le rien est possible. Les mots sont insuffisants pour percevoir ce que nous sommes.  Pour citer Nissargadatta :

 « pour savoir qui tu es, sache qui tu n’es pas » ou « installe-toi dans le je suis et laisse tomber tout le reste ».

La formation en ligne : « Surfez votre vie. » par Didier Thiellet

LE SITE : http://linstantdeletre.net/bienvenue/

 

ALCHIMIE3

Si l’action du laisser-faire et la rencontre de la diversité de votre vivant intérieur vous attire, je vous accueille avec plaisir dans un voyage passionnant au travers de la formation : « Surfez votre vie »Dans cette formation, vous apprendrez à contacter le vivant au sein de votre corps, à vivre l’instant dans la présence de ce vivant, à déjouer les cristallisations identitaires, les vérités égotiques et leurs croyances limitantes. Vous apprendrez à vivre dans la simplicité de votre alchimie jusqu’à peut-être vous laisser porter par elle. La simplicité n’est pas facile puisqu’elle demande de lâcher tous les efforts sur lesquels nous avons misé pour devenir quelque chose ou quelqu’un. Cette action/non action demande au départ l’effort de ne plus faire d’efforts. Comme j’ai entendu Josette Calmes l’exprimer, praticienne en Dynamique Emotionnelle Exprimée méthode Etienne Jalenques, « c’est un gros effort ». 

Au moment où nous quittons « celui qui rêve sa vie » nous nous laissons embarquer par la vie qui œuvre pour nous comme une grande. Arrive alors, comme le dit Jean Bouchart d’Orval : « les vacances. ».

Publié dans:ACCORD, AMOUR, ASCENSION, DEVELOPPEMENT, GUERISON |on 4 septembre, 2016 |Pas de commentaires »

LES SEPT QUALITES POUR SE REALISER

1 (mettre)

I – HONNEUR A l’ETRE HUMAIN QUI SE REALISE LUI-MEME, CAR IL COMPREND LES ATTRIBUTS DU PRESENT. 

 C’est de là que la réponse jaillira, et vous vous étonnerez de ce qu’elle survienne apparemment toujours à la toute dernière minute. Mais Dieu ne connaît pas de dernière minute ; tout est là à l’instant présent. Pour chacun d’entre vous assis ici sur ces sièges (ou qui lisez ces lignes), quel que soit le problème qui vous tourmente, il est révolu, terminé et solutionné pour tous. Honneur à l’être humain qui comprend les attributs de l’instant présent. C’était le premier point. 

 II - HONNEUR A CELUI QUI SAIT VRAIMENT UTILISER LES DONS ACCORDES DURANT CE NOUVEL AGE. 

 Nous sommes à l’ère de la responsabilité ; le travail s‘avère nécessaire. Le travail, mes chers amis, est précieux. Conférée avec amour, cette tâche est accomplie par plusieurs ici présents. « Quelle est cette tâche? » Pensez-vous peut-être. Une tâche qui vous permet de vous éloigner de vos amis et de réévaluer tous les rapports sociaux dans votre vie. Vous vous étonnerez du changement chez les autres alors que ce changement se sera opéré en vous. Il faut s’y attendre. Dans plusieurs cas, c’est effectivement ce qui arrivera du fait que votre vibration s’élève. Pour chacune des activités de votre vie, il vous faudra évaluer. « Pourquoi sont-elles là ? Que font-elles pour moi ? » Voilà le type d’épreuve, de tâche, le sacrifice à accomplir. En vérité, une transformation importante vous attend. Et parce que vous accomplissez ce travail, vous êtes aimés profondément. 

 III –  HONNEUR A L’ETRE HUMAIN EN VOIE DE SE REALISER QUI COMPREND VERITABLEMENT L’ASSOCIATION MUTUELLE, OU PARTENARIAT AVEC DIEU. 

 Quelques-uns souhaiteraient n’être que des moutons et se laisser guider par le berger. Nous disons que le berger n’est nul autre que vous. Prenez le pouvoir, et tenez la main de Dieu. C’est une union, une association mutuelle qui appartient au Nouvel âge et infusera la puissance à votre vie. Lors de votre prochaine méditation, tendez la main, faites le geste et dite ; « Oh Dieu, j’accepte de m’associer à toi. Je prends la main, j’accepte l’amour inconditionnel de l’esprit ». Une collaboration pas une renonciation ; voilà le troisième attribut. 

IV – HONNEUR A L’ETRE HUMAIN NOUVEAU QUI COMPREND LA VALEUR DE LA CEREMONIE ET DE LA VERBALISATION. 

 Honneur a celui qui sait le sens de ceci et le met en pratique car c’est là la clef qui permet d’accéder à une vibration supérieur. Honneur spécialement à celles et ceux d’entre vous, ici présents, qui dispensent de l’énergie et permettent la guérison d’autrui ; nous vous transmettons ce secret que peu de gens connaissent. Rituel, verbalisation et affirmation. Et à la fin de votre méditation ou de votre traitement répétez le rituel. Faites-en quelque chose de sacré. Commencez-le avec dignité et en verbalisant, et terminez-le avec dignité et en verbalisant. Donnez un caractère spécial à l’évènement, car il est en effet spécial. 

V - HONNEUR A L’ETRE HUMAIN QUI SAIT COMMENT EQUILIBRER L’EGO. 

 Mettez en pratique les attributs de l’amour. L’amour est serein, il n’a pas d’attente, ne se gonfle pas d’orgueil en disant ; « regardez-moi, je suis important » Il importe peu que les gens sachent ce que vous faites pour eux ; faites-le de toute façon. Voyez en vous-même les effets. Pratiquez l’art du don. L’être humain doué d’une vibration supérieure possède cet ego équilibré. Cette sagesse, l’un des outils mentionnés sous le second attribut, vous apportera la sérénité et vous permettra d’équilibrer votre ego. 

 VI - HONNEUR A L’ETRE HUMAIN QUI COMPREND SONT CONTRAT. 

 Vous devez parfois faire certaines choses et vous pensez ; « Je n’en suis pas digne, j’en suis incapable, je ne saurai pas le faire ». Honorez la requête et allez-y de toute façon. Considérez tout avec attention, n’entretenez pas de préjugés à propos du contrat qui se présente à vous. C’est ainsi que ça fonctionne. Je peux assurer à certains d’entre vous ce soir, avec humour et amour, que vous remplissez déjà votre contrat tout en demandant chaque jour « : « Où est-il ? » Et nous vous aimons pour cela. 

 VII –  HONNEUR A L’HUMAIN DONT LE POTENTIEL S’ACCOMPLIT ET QUI RECONNAIT CELUI QUI SIEGE A LA PLACE D’HONNEUR. 

 Il faut prendre conscience de la noblesse de votre visite sur cette planète en vue d’y prendre votre place. Et celui qui s’approche et demande où se trouve sa joie, elle est là, elle siège dans cette noblesse. Prenez conscience que vous méritez d’être heureux. Vous méritez davantage encore, vous méritez une vie merveilleuse, libre de toute souffrance. Toute guérison est possible dès maintenant. Nous la considérons déjà accomplie. Honneur à l’être humain qui sait qu’il réside en cet espace.

 C’est ainsi que nous partageons avec vous les dons que vous avez demandés. Il n’y a aucune raison pour qu’une personne quitte cet endroit sans les dons qu’elle est venue recevoir. 

Ainsi, nous sont offertes ces 7 qualités – c’est un transfert d’énergie qui nous dévoile ce qui était encore dissimulé à notre conscience. Ressentez l’amour qui vous est offert, l’étreinte de la Famille, de l’Ange se tenant devant nous prêt à nous baigner de Lumière.

 

KRYEON

channeling : Carlsbad, Californie et Vancouver, Canada.

sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

 

Ressentir la Joie dans l’Ascension

 

Cette année, de 1995, fut la première année depuis la Convergence Harmonique où l’énergie se trouve disponible pour effectuer le passage dans la conscience de cinquième dimension tout en restant dans le corps physique. Il existe beaucoup d’êtres qui sont incarnés parce qu’ils se sont portés volontaires pour tester l’expérience du Corps de Lumière. Ce sont les premiers à effectuer leur Ascension. Pour le reste d’entre vous, le programme du Corps de Lumière va se poursuivre jusqu’à ce que vous soyez prêts et alors, vous basculerez. L’ascension est une chose très simple. C’est un changement qui se produit en un instant, mais vous êtes toujours là. Le soleil va toujours briller et les étoiles scintilleront toujours. La différence, c’est la Joie, votre aptitude à vivre joyeusement et à ressentir la joie.

particule

La façon la plus simple de vérifier si l’ascension s’est produite, c’est d’observer la qualité de la joie dans la vie d’une personne. Au début de l’ascension, la personne commence à vivre sa vie en créant sa réalité à partir de ses fantaisies.

Moi-même, Metatron, définis la JOIE comme le samadi, l’extase ou le ravissement. C’est un état d’unité avec Dieu. On peut aussi le définir comme votre centre ou comme être dans votre centre. Vous pouvez atteindre cet état de clarté en méditation, lorsque l’énergie coule librement et que vous sentez cette unité absolue avec le tout. Tout ce qui vous apporte des sentiments de légèreté, tout ce que vous définissez comme joyeux est une voie menant vers cet état.

Si vous travaillez au sein d’un groupe spirituel, vous ferez l’expérience d’une série de transformations accélérées dans votre processus. Lorsqu’un membre de votre groupe pourra voir l’incarnation du Merkabah, vous l’aurez tous reçue, et vous en deviendrez vous aussi rapidement conscients. Au début, les membres individuels pourront ne pas l’avoir remarqué, mais au moins un des membres du groupe était prêt, alors l’ensemble du groupe en tirera le bénéfice. Un groupe travaillant sur l’ascension possède un énorme avantage, parce que la conscience de la cinquième dimension est une conscience « d’unité » ou, en d’autres termes, le groupe est un. Le travail en groupe génère une énorme synergie d’énergie, où chacun d’entre vous est beaucoup plus puissant que si vous étiez tout seul. Cela donne aussi à chaque membre une chance d’apprendre à se mettre en relation à la fois en tant qu’individus et en tant qu’unité au sein du groupe. Il s’agit là d’un passage typique à la cinquième dimension, que chacun doit vivre.

Lorsque des individus et des groupes travaillent sur l’ascension, ils devraient concentrer leurs efforts pour commencer faire de leurs vies des chefs-d’oeuvre de joie. En le faisant, ils commenceront à vivre de la joie et plus tard, ils deviendront cette joie. Tandis que chacun d’entre vous fait cela, vous allez commencer à transformer tous ceux avec lesquels vous rentrez en contact dans votre vie quotidienne, leur diffusant l’énergie de la joie et les éveillant à cette fréquence. L’ascension de masse se produira lorsque la majorité des êtres humains en ascension sur la planète vivront dans cet état de joie, et pas avant. La raison en est simple : cette expérience planétaire est basée sur le libre arbitre. Dans cet univers dimensionnel, le libre arbitre est une loi divine.

Lorsque la majorité d’entre vous vivra dans la joie, l’expérience planétaire sera passée dans un monde d’amour et d’unité. Lorsque la majorité d’entre-vous aura abandonné le jeu de la polarité parce que vous aurez appris tout ce que vous pouviez, et que par votre propre choix, vous serez passés dans la joie et dans l’unité, l’ascension de masse se produira. D’ici à ce que ce temps arrive – et il arrivera – la progression du Corps de Lumière continuera. L’ascension prendra le temps qu’il faudra, et en fin de compte, l’humanité en tant que groupe collectif décidera du timing de ce grand événement. On ne peut pas altérer le libre arbitre, même pour les valeurs les plus hautes, même pour créer l’ascension.

Ce que je souhaite souligner avec ces informations, c’est que pour chacun d’entre vous, la meilleure manière de servir Dieu, de servir l’humanité de servir la planète et de vous servir vous-même est de faire de vos vies des chefs-d’œuvre de joie. Soyez impitoyables dans l’évaluation de votre vie, et débarrassez-vous de tout ce qui ne vous apporte pas de joie. Abandonnez les vieilles émotions et les vieux problèmes : ils consument de l’énergie que vous pourriez utiliser pour ressentir de la joie. Si vous vous concentrez là-dessus durant tout le processus, si vous vous concentrez sur l’apprentissage de la vie dans la joie et en faites votre voie d’initiation, vous deviendrez l’adepte ou le maître spirituel que vous souhaitez devenir. Vous assisterez tous ceux que vous rencontrerez, par votre simple présence, et vous ancrerez aussi les énergies de la joie pour la planète, l’assistant dans sa naissance à un nouveau niveau de manifestation qui affectera chacun. Cet état extatique d’union avec Dieu fait partie du potentiel disponible pour chacun. Cette voie de la joie rend l’ascension tellement simple, car tout ce qui est requis, c’est que chaque individu s’intéresse à sa vie et en prenne la pleine responsabilité. Vivez votre vie comme un chef-d’oeuvre de JOIE.

Chez francesca
Métatron Canalisé par Laurie Gilmore

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Metatron – L’Ascension

 

 

Normalement, les planètes et les espèces vivantes incarnées sur les planètes sont ascensionnées lors de cataclysmes qui provoquent un cycle de mort-résurrection. Dans le cycle présent, comme cela a été démontré par le Christ, les désastres créent une mort planétaire. Etant donné que c’est généralement comme cela que se produit l’ascension, au niveau de l’Esprit Universel ce processus est bien connu et compris. C’est pourquoi depuis des temps reculés, il existe des prophéties annonçant de terribles destructions à la fin des temps. Le cycle de résurrection est l’ascension, quand toute la vie prend un nouveau départ, à un nouveau niveau de conscience et dans un monde d’une dimension plus élevée. Cela n’a rien à voir avec la réincarnation, qui implique une notion de Karma ; avant que l’ascension ne devienne possible, tout le Karma doit être éliminé. Cela ne signifie pas non plus une existence en tant que seul esprit dans des mondes célestes, l’ascension est aussi physique.

metatron-ascension

Le processus de l’ascension change le corps physique, tandis qu’il fusionne le corps et l’esprit en un être unique. Cet être est un être de lumière perfectionné, dans un corps physique de lumière. Cette progression de l’ascension a débuté il y a des milliers d’années, avec l’Exode des Israélites hors d’Égypte. L’histoire de Moïse libérant son peuple de l’esclavage est une métaphore de la progression de l’ascension. L’incarnation de Jésus a représenté un tournant important de ce processus, car en tant qu’Avatar, Jésus était capable d’endosser les « péchés » ou le Karma de tous les autres humains et de transmuter cette énergie en lumière. A cause de cette rédemption, une ascension douce est devenue possible. Cette ascension évolue à travers une série d’étapes, jusqu’à ce que le stade d’être de lumière devienne possible. La rédemption du Christ était la première étape de la progression du corps de lumière. Cela a presque pris deux mille ans pour compléter cette première étape.

Le Corps de Lumière a été introduit comme expérience en 1988, quelques mois seulement après la Convergence Harmonique. C’est une expérience, car l’ascension n’a jamais été tentée de cette manière. Cette méthode, qui consiste à la fois en une augmentation de la lumière dans les corps physiques de toutes les formes de vie de la planète et en une augmentation au niveau vibratoire, cette méthode n’a jamais été tentée auparavant dans AUCUN univers en ascension. Il. existe des théories au sein de l’Esprit Universel concernant la manière dont ce processus va fonctionner, mais parfois, les résultats ont déjà différé de ce qui était prévu. Dans ces cas là, des révisions sont apportées. Comme fondement des informations que je vais vous donner par la suite, je dois vous expliquer la progression du Corps de Lumière. Vous devez tout d’abord comprendre ce processus au niveau personnel. Ce niveau personnel, c’est comment le Corps de Lumière va vous affecter, physiquement, émotionnellement et mentalement. Ensuite, je vous dirai comment le Corps de Lumière affectera la planète et les structures de votre société.

Je considère que l’aspect le plus important et excitant du Corps de Lumière, c’est que cette expérience transforme votre enveloppe physique en un véhicule approprié à la fusion avec votre moi supérieur, et qu’elle se produit en parallèle avec le processus physique. Cette fusion s’opère par une série de descentes de l’esprit, qui sont planifiées en fonction du montant de lumière que vous conservez dans vos cellules. Le montant de lumière conservé dans vos cellules physiques est ajusté au niveau du Corps de Lumière, et plus le niveau est haut, moins le corps est dense. Plus le montant de lumière que vous parvenez à garder dans le corps physique est grand, plus grand sera le niveau d’esprit que vous pourrez contenir dans ce corps. Vers la fin du processus de préparation du Corps de Lumière, au moment d’effectuer votre passage en ascension, vous fusionnerez complètement avec votre moi supérieur. Les descentes de l’esprit sont des mécanismes utilisés pour faire pénétrer – ou pour enclencher – les dons spirituels des maîtres. La préparation d’un corps de lumière comporte douze étapes, et chaque fois qu’une étape est complétée, les changements qui se sont produits au niveau physique doivent être intégrés dans toutes les zones de la vie et de l’esprit.

Le Corps de Lumière est prévu pour faire surgir toutes les questions humaines au fur et à mesure de votre progression, et chaque nouveau niveau supérieur fait surgir une couche de questions plus profondes que le niveau précédent. Cela vous permet de devenir clairs mentalement, émotionnellement, physiquement et spirituellement. tandis que les questions émergent, vous avez le choix de permettre à la rédemption du Christ de les transmuter pour vous — ou de les clarifier en utilisant les technologies de lumière qui sont devenues disponibles depuis deux décennies.

Il existe un espace vide à la fin de chaque niveau de préparation du Corps de Lumière, que nous appelons la mort de l’égo, et qui peut se manifester sous forme de dépression ou d’impression de néant. Ce vide doit être utilisé comme une étape de repos avant de continuer votre voyage. Ce vide est un lieu énergétique où rien n’existe, et vous pouvez y construire une nouvelle image de vous-même et de votre vie avant de vous lancer dans l’étape suivante. Le vide est une chambre d’intégration, ou peut-être pourrais-je le décrire comme un cocon, où vous pouvez prendre du repos et former le magnifique papillon que vous allez devenir lors de l’étape suivante.

Chez francesca
Métatron Canalisé par Laurie Gilmore

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ASCENSION, CHANNELING |on 16 août, 2016 |Pas de commentaires »

MESSAGE D’ALBINA, membre du collectif SORIA

 

 

Heureuse de pénétrer votre intimité. Ce moment est grand, car notre Mère primordiale, responsable de la cohésion de notre collectif d’esprits, nous autorise à vous parler. Vous évoluez également dans un collectif d’esprits que vous dénommez humanité. Ce mot représente un état d’être et de communication. Par contre, votre collectif évolue dans un secteur particulier, sur une planète évolutive très spéciale. Mon rôle au sein du collectif SORIA a trait à l’encodage des données propices à l’expansion du pouvoir de création dans l’élément féminin. Je ne m’occupe jamais de l’élément masculin, qui est sous la bienveillance d’autres esprits. La Mère primordiale m’a invité à vous livrer mon opinion et mon regard sur ce qui vient vous chercher au tréfonds de vous.  

galaxie

Il y a fort longtemps, je suis intervenue sur votre codification féminine pour réduire son pouvoir, car vous aviez adopté un concept envers cet élément qui le privait de sa force de communication et de sa force créatrice. A cette époque, je n’étais pas dans la joie. Connaissant les effets de toutes les intentions possibles sur la féminité, j’entrevoyais le type de compression auquel vous seriez confrontés et vous êtes entrés dans l’illusion du pôle féminin. Aujourd’hui, je libère votre polarité de cette réduction mais votre système étant énormément abîmé, j’interviens progressivement et nous avons dû décréter un temps de rééducation de l’organe de pensée.  

Dans mon travail, vous en êtes à la première étape, celle du déblayage du concept qui se prolongera. Ce travail consiste à annuler les oppositions, les confrontations et, par conséquent, la dualité. J’ai proposé à plusieurs membres du collectif de focaliser un rayon de lumière afin d’aider à l’émergence d’un état suffisamment stable pour sortir de vos mémoires les codes de restrictions qui proviennent de votre expérience, de votre adoption d’idées conceptuelles n’ayant rien à voir avec les concepts universels, et des impacts engagés par les sept créateurs(1) de notre corps physique. Sur les mémoires expérientielles, je peux agir totalement en respectant vos progressions dans le retour de vos pensées alignées sur la vie universelle.  

Tout au long de l’année, je soulève les mémoires et les pousse à sortir de votre corps. Le plus gênant pour moi reste vos rétractions quand vous prenez conscience du processus, et cela m’apporte des difficultés. Les autres membres du collectif doivent me soutenir régulièrement afin que l’expulsion soit fluide et non interrompue, sinon cela retarderait tout le programme du collectif.  

Nous aimerions ouvrir en temps programmé la polarité féminine et voir son potentiel émerger dans votre quotidien à la fin de l’année. Je pourrais alors poser les codes de création liés à la féminité qui a accueilli, sur les hautes sphères, des impulsions nouvelles venant du Sans-Nom. La polarité masculine va se voiler doucement, mais temporairement, contribuant ainsi à l’ancrage de la féminité. Aussi, tous nos efforts tendent à contenir au maximum les désagréments de ce passage d’influences d’un pôle vers l’autre.  

Nous espérons que vous réagirez au mieux à cette dépolarisation et repolarisation de votre moteur existentiel. Au sein de votre monde concret, je vous vois vous détournerez des vieux modes comportementaux. L’ancestralité n’ayant plus autant de pouvoir d’attraction sur vous, vous pourrez vous libérer des moules sociétaux avec aisance. Dans mon intervention au sein de vos codes féminins, les codes liés à la société ont été désactivés le 3 janvier 2009. Auparavant, ces concepts seront amplifiés par nos lumières. Votre code vibratoire étant élevé, cette source lumineuse aura raison des points d’attache et agira sur les formes-pensées que vous avez créées. Une petite période d’instabilité pourra alors se déclarer si vous n’avez pas confiance en vous. La respiration au niveau du diaphragme vous sera d’une aide précieuse jusqu’à cette date.  

Puisque les vieux ancrages aux concepts illusoires seront coupés par nos lumières, vous pouvez déjà pulser votre volonté vers les ancrages des modes de vie universels. Certes, aujourd’hui, vous pensez ne pas connaître ces modes de vie, mais je me permets de vous signaler que ceux-ci sont déjà encodés dans votre mémoire cellulaire. Votre volonté polarisée sur cette intention réveillera cette mémoire et, graduellement vous vivrez avec eux. Croyez en la simplicité et vous rentrerez en eux, vous serez eux. Vous serez le mode de vie de la fraternité. 

Bienvenue dans la famille universelle.  

(1)  Les sept créateurs sont : Les Anauchays, les Pléiadiens, les Dragons, les Reptiliens, les Elohim, les Arcturiens et les Sauphids (ces derniers étant les gardiens de la personnalité cristalline). Voir définitions dans « Peuples Anciens »… 

 

Message du collectif SORIA dans les Ecrits de KRYEON : AU DELA DU VOILE DES ILLUSIONS ET DE LA CONFUSION 

 Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/        

Publié dans:ASCENSION, CHANNELING, HUMANITE, LUMIERE |on 26 juillet, 2016 |Pas de commentaires »

LA PURETÉ FONDAMENTALE DE L’ESPRIT : une leçon d’Amour


 

La nature de l’esprit est claire lumière.
Les souillures sont superficielles.

Dharmakirti.

Peut-on se débarrasser complètement des émotions conflictuelles? Est-il possible de les éliminer? Selon les principes fondamentaux du bouddhisme, l’esprit est par nature lumière et connaissance. Les émotions n’appartiennent pas à l’essence de l’esprit. Ces manifestations aux effets négatifs sont temporaires et superficielles, elles peuvent être éliminées.

Si les émotions perturbatrices comme la colère étaient gravées dans notre esprit depuis l’origine, nous serions perpétuellement en colère. Heureusement, ce n’est pas le cas. Notre colère surgit lors de circonstances particulières, si rien ne la stimule, elle ne s’exprime pas.

Quelles sont les situations qui génèrent la colère ou la haine? Quand nous sommes en colère, l’objet de notre colère apparaît plus terrible qu’il ne l’est en réalité. Je me mets en colère quand une personne nuit à mes amis ou à moi-même. Mais que veut dire ce « je »qui se met en colère?

Dans le feu de l’emportement, nous ressentons que le sujet « je »et l’objet, l’ennemi, sont substantiels et indépendants. Nous générons de la colère parce que nous acceptons que ces apparences soient par nature fondées. Cependant, si vous raisonnez en vous demandant dès que la colère éclate : Qui suis-je? Qui est celui qui est blessé? Quel est cet ennemi? L’ennemi est-il le corps? L’ennemi est-il l’esprit?, cet ennemi d’apparence solide, qui auparavant semblait avoir été créé pour provoquer votre colère, et ce « je », conçu pour être blessé, semblent tous deux disparaître. Et la colère se dissipe.

PATIENCE

Pensez à cela. Nous sommes furieux lorsque nos désirs sont contrariés. La colère est suscitée par l’idée erronée que l’objet et vous-même êtes définis comme ennemi et victime. La haine n’appartient pas au fondement de l’esprit. C’est une attitude qui n’a aucune assise. En revanche, l’amour est enraciné dans la vérité. Et, sur une longue période, l’attitude qui possède l’assise la plus raisonnable vaincra l’autre.

Les qualités de l’esprit peuvent s’améliorer à l’infini. En augmentant vos capacités à vous opposer aux émotions angoissantes, leurs contreparties négatives diminuent pour disparaître en même temps. L’esprit est lumière et connaissance. Nous avons toutes les ressources nécessaires pour atteindre l’illumination.

IDENTIFIER L’ESPRIT

Je me trouvais en Inde, au Ladakh, pour conduire une succession d’exercices de méditation, il y a une vingtaine d’années. Une statue du bouddha Sakyamuni était placée devant moi selon mon habitude. Une feuille d’or décollée à l’emplacement du cœur de la statue laissait apparaître une tache brune. Cette partie qui ne brillait pas attira mon regard. Je me concentrai. Le cours de mes pensées s’interrompit, et je ressentis la nature lumineuse de la clarté de l’esprit pendant une brève période. J’ai renouvelé plusieurs fois ce processus avec succès.

Il est nécessaire dans la pratique quotidienne d’identifier et de se concentrer sur la nature de l’esprit. Néanmoins, contrôler l’esprit est délicat. Il est enfoui sous la multitude de nos pensées. Pour trouver la nature fondamentale de l’esprit, arrêtez de vous remémorer le passé, puis ne pensez plus à l’avenir. L’esprit doit flotter indépendamment de toute pensée. Il retrouve alors son état naturel. Observez-le pendant un instant.

Par exemple, considérons un bruit : entre le moment où vous l’entendez et celui où vous en devinez la source, votre esprit est vide de toute pensée sans que vous soyez assoupi. L’objet apparaît alors comme un reflet de votre clairvoyance. À ce stade, la nature fondamentale de l’ esprit est saisissable. Vous aurez quelques difficultés quand vous réaliserez cet exercice, elles disparaîtront avec le temps et votre esprit deviendra limpide comme de l’eau. Essayez de maintenir cet état mental à l’écart de toute pensée conceptuelle. Il s’y habituera.

Cette méditation s’effectue très tôt le matin. Votre esprit est éveillé et lucide, alors que tous vos sens ne sont pas encore sollicités. Il faut avoir dîné légèrement la veille sans avoir trop dormi. Votre sommeil devra être léger pour que l’esprit soit plus souple et plus vif le lendemain matin. Si l’alimentation est trop riche, votre sommeil sera lourd et profond, presque comparable à la mort. Chaque jour, je prends un petit déjeuner et un déjeuner conséquents. Le soir, un en-cas composé de quelques biscuits salés me suffit. Je me couche tôt. Et à trois heures et demie le matin, je me lève pour méditer.

Si vous méditez sur l’essence de l’esprit tôt dans la matinée, votre esprit est plus alerte toute la journée. Vos pensées sont apaisées. Votre mémoire s’améliore si vous renoncez à l’agitation psychique pour pratiquer une courte méditation chaque jour. L’esprit conceptuel réagit en permanence aux bonnes et mauvaises influences. Il doit se reposer. L’arrêt de toute élaboration conceptuelle lui procure ce relâchement indispensable.

images (4)

Exercice de méditation

  1. Ne songez plus ni à ce qui s’est passé ni à ce qu’il adviendra dans l’avenir.
  2. Laissez votre esprit flotter libre de toute pensée.
  3. Observez la limpidité et la luminosité de votre esprit.
  4. Restez dans cette absorption un instant.

Cet exercice peut être exécuté au réveil dans votre lit. Votre esprit est éveillé sans que tous vos sens soient déjà opérationnels.

NEUTRALISER LES PROBLÈMES

Analysons maintenant les émotions conflictuelles comme la convoitise, la haine et la jalousie. Ces comportements découlent de la vision erronée que les objets existent comme des entités indépendantes, alors qu’en réalité, il n’en est rien. La force d’une telle ignorance génère toutes ces émotions désagréables. Le maître yogi indien Dharmakirti répond à l’analyse que nous venons d’effectuer pour savoir si l’ignorance et les problèmes qui l’accompagnent sont intrinsèques à la nature même de l’esprit en disant : « La nature de l’esprit est une claire lumière. Les souillures sont superficielles. » La nature de la conscience la plus profonde et la plus subtile est pure. La colère, l’attachement sont accessoires et ne subsistent pas dans l’essence de l’ esprit. Nous l’appelons l’esprit inné et primordial de la claire lumière. Il est aussi surnommé la nature du Bouddha, car il rend possible l’illumination. Il se trouve à la racine de toute conscience. Nous exprimons tous de la compassion à des degrés de développement et d’ampleur différents. L’intelligence nous guide pour distinguer le bien du mal. Voilà les conditions indispensables pour atteindre l’illumination.

Après avoir admis que les souillures ne sont pas gravées dans l’esprit, s’y opposer et les éliminer est possible en créant des antidotes, des attitudes qui vont agir comme des médicaments pour les combattre. Si les souillures étaient indissociables de l’esprit, les pensées négatives – la colère, la haine, etc. – devraient persister dans l’esprit aussi longtemps qu’il existe. Mais ce n’est pas le cas. Vous n’êtes probablement pas en colère tandis que vous lisez ces lignes et que vous réfléchissez. L’esprit peut s’affranchir des penchants comme la colère et l’attachement.

Parfois, dans notre vie, nous ressentons de la colère et de l’attachement. À d’autres moments, du détachement, de la satisfaction, de l’amour et de la compassion. Le désir et la haine envers une personne ou une chose ne s’expriment jamais au même moment. Ces deux attitudes s’opposent. Quand l’une prend de l’envergure, l’autre s’affaiblit.

La connaissance de la nature ultime des choses consolide l’amour et la compassion. L’ignorance conçoit les objets de manière erronée en leur attribuant une existence intrinsèque. Quelle que soit la force de la haine ou de la fierté, ces attitudes négatives naissent de l’ignorance. La méprise sur la nature des êtres et des choses est à l’origine de la haine et du désir. Heureusement, les sentiments qui s’opposent à la haine et au désir s’expriment, qu’il y ait ou non une conception erronée d’une existence indépendante des choses.

Lorsque l’ignorant et le sage observent un phénomène, leurs perceptions s’opposent. La sagesse s’appuie sur la vérité et l’ignorant sur de mauvais principes qui provoquent une vision déformée de la réalité. Renforcer la sagesse affaiblit l’ignorance. La sagesse amoindrit la méprise sur la nature des choses et des êtres jusqu’à la disparition totale de l’ignorance.

etres-de-lumiere1-604x280

LE TOURMENT EST INTÉRIEUR

Les événements extérieurs ne sont pas à l’origine de notre souffrance. L’esprit non maîtrisé est la cause de toute souffrance. L’apparition d’émotions conflictuelles dans notre esprit pousse à des actes négatifs. Les émotions et les visions erronées recouvrent l’essence pure de l’esprit. Leur force nous pousse alors à commettre des fautes qui engendrent inévitablement la souffrance. Nous devons éliminer, consciemment et avec soin, de telles attitudes dommageables. Agir comme si nous devions disperser les nuages, pour qu’un ciel bleu éclate. Les actes nuisibles cessent avec la disparition des attitudes, émotions et conceptions dommageables. Le grand yogi tibétain Milarépa (XIe-XIIe siècle) disait: « Naître, naître de l’univers; se dissoudre, se dissoudre dans l’univers. « Il faut être à l’écoute de sa conscience pour savoir détruire les idées mal fondées et donner une impulsion pour revenir à une réalité plus profonde. Le ciel existait là avant que les nuages ne l’envahissent et il sera encore là lorsqu’ils se seront dissipés. Même si les nuages recouvrent chaque centimètre carré jusqu’à l’horizon, il est toujours là.

L’eau, aussi sale qu’elle puisse être, est par nature propre et non polluée. De la même façon, l’essence d’un esprit, fût-il troublé, n’est pas souillée. Les émotions conflictuelles comme la haine ne peuvent pas affecter l’esprit de claire lumière. La prochaine fois que la haine surgira, sortez de cette exaltation mentale et observez la haine en pleine action. Dans « Je hais … », la « haine » et le « moi » sont liés l’un à l’autre. Et pourtant, en vous plaçant en tant qu’observateur, vous avez écarté légèrement la haine. Toutes les anomalies qui ont provoqué cet état d’emportement se révèlent alors.

Pour réaliser cet exercice, il faudra d’abord développer vos aptitudes à surveiller vos pensées. Tant que votre conscience conceptualise, il est difficile pour la pensée d’observer la pensée. En devenant capable d’observer les pensées dès qu’elles naissent, le potentiel de la conscience à se concentrer sur elle-même augmente progressivement. Et, dès que surgit une expression de haine, l’esprit ne verse plus dans la colère. En étant proche de la conscience, à la fois comme expert et objet expertisé, vous pouvez dorénavant reconnaître ce que l’on appelle la « conscience ordinaire », non affectée par le fait d’aimer ou de ne pas aimer, de désirer ou de ne pas désirer. Quand l’esprit n’est pas sollicité par ses multiples fonctions, sa clairvoyance se manifeste. Et si vous persistez, cette capacité de clairvoyance se développera. La haine se mélange lentement à l’essence de la conscience, car la nature profonde de la haine est aussi lumière et connaissance.

Le flux de vos idées et de vos pensées ne doit pas être interrompu intentionnellement. Ne vous laissez pas emporter par elles et ne laissez pas votre esprit se fondre en elles. Alors l’esprit reprendra sa forme originelle pour que la clairvoyance se révèle. Et sa pureté fondamentale s’exprimera.

Lorsque vous comprenez que la claire lumière est l’essence de votre esprit, des qualités de plus en plus grandes telles que l’amour se déploient. La transformation spirituelle n’est pas motivée par l’environnement extérieur. Il ne sert à rien d’accumuler encore et encore plus d’objets matériels: vous resterez insatisfait.

La libération est atteinte par la connaissance de l’essence ultime de l’esprit lui-même. Personne et rien d’autre ne peut nous l’accorder. Le bonheur s’acquiert avec la maîtrise de l’esprit. Sans elle, le bonheur est inaccessible. Nous ne serons pas affligés ou nous ne causerons pas de souffrance si nous avons confiance dans la luminosité fondamentale de la nature de l’esprit, la claire lumière.

L’ESPRIT DIAMANT

Cette claire lumière, fondamentale et lumineuse, est l’origine de tout esprit, à jamais indestructible, inaltérable comme un diamant. Pour le bouddhisme, cet aspect de l’esprit est permanent dans le sens où il est perpétuel, sans aucune interruption. Il a toujours existé et existera à jamais. Il n’est pas un phénomène qui naît de la causalité.

Notre esprit d’origine est pur, naturellement libre de tout problème. Les phénomènes purs et impurs apparaissent à l’intérieur de cet esprit comme les manifestations de sa spontanéité. Le rayonnement sans entrave de l’esprit est appelé la compassion. Les actions compatissantes émergent de sa nature spontanée et de sa pureté.

Pur depuis le commencement et spontané, l’esprit diamant est la base de tout développement spirituel. L’esprit diamant est libre de toute souillure, comme un ciel couvert de nuages, même s’il émet des sentiments bons ou mauvais comme le désir, la haine ou la confusion. L’eau peut être très sale: sa nature profonde reste claire. De la même manière, toute émotion conflictuelle, quelle que soit sa puissance, générée par l’esprit diamant est un artifice. L’esprit fondamental est perpétuel et demeure non affecté par les souillures.

L’esprit diamant originel possède toutes les qualités spirituelles extraordinaires comme l’amour ou la compassion illimités. Elles se manifestent seulement lors de circonstances particulières. Dans un sens, aux prémices du commencement, nous étions « illuminés », dotés d’un esprit à l’origine profondément bon.

PRIERE

ÉVALUER NOTRE SITUATION PRÉSENTE

Cette renaissance humaine se fait dans un corps qui sera l’instrument nécessaire pour atteindre plus facilement tous les buts, qu’ils soient provisoires ou définitifs. Il ne faut pas gâcher cette vie. Cette renaissance parmi la myriade de formes de vie possibles dans ce monde est tellement unique et avantageuse! Votre potentiel intérieur ne sera pas pleinement réalisé si vous ne vous employez qu’à atteindre une meilleure existence pour vos prochaines renaissances, ou si vous cherchez seulement à vous libérer individuellement des liens qui vous attachent à la souffrance. Sous cette forme humaine, vous devez faire tout ce qu’il est possible pour achever un développement spirituel total et parfait.

Méditation

  1. Méditez sur votre potentiel actuel pour effectuer un développement spirituel: vous avez un corps humain, l’enseignement spirituel est à votre portée. Vous avez la capacité d’intérioriser les enseignements spirituels. Vous possédez un esprit diamant.
  2. Appréciez les opportunités présentes pour exercer une pratique spirituelle.
  3. Établissez comme motivation le souhait d’aider, en dehors de vous-même, tous les êtres vivants.
  4. Ayez pour but d’aider les autres.

Sa Sainteté le Dalaï Lama

Extraits de son livre LEÇONS D’AMOUR, p. 27 à 38
Plon 2006

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

CHOISIR DE SUIVRE SON INTUITION


 

Certains d’entre vous affrontent d’importantes décisions de vie et se trouvent dépassés par les choix, puis par les doutes. Comment voir clairement? Comment choisir intelligemment? Oh, chers petits cœurs, quel effrayant méli-mélo de pensées! Votre esprit peut dire: « Je dois aller ici ou faire cela », mais votre cœur ou votre ventre se serre alors et dit: « Non, ça ne me semble pas bon, ça ne va pas bien fonctionner. » Vos pieds sont enfoncés dans l’indécision, et vous êtes paralysés par vos doutes? Nous disons: « Vous n’êtes pas en train de lire cette information correctement, chers amis, et c’est la raison de votre confusion. »

17 - Michaël

Ce que vous avez étiqueté comme des « doutes » représente en fait votre intuition – l’aura qui communique avec votre couche émotionnelle en disant: « Beurk, c’est une énergie inférieure à celle dans laquelle je veux m’immerger. » C’est votre couche spirituelle qui dit: « Attention! Tu as affaire à une autre leçon! Tu n’as pas besoin de celle-ci, car ce serait reculer sur la voie, et non avancer! » Vos sens supérieurs ne parlent pas votre langue, chers amis, seul votre corps mental le fait! Le reste de vos couches communique avec vous par vagues de bien-être et de mal-être, un radar aurique qui vous guide vers plus de lieux, d’activités et d’amis qui sont inspirants, épanouissants.

Alors, lorsque vous doutez de vos choix ou de votre capacité de choisir avec sagesse, vous ne mettez pas de l’avant ce qui vous donnerait un meilleur sentiment et une impression de justesse. Vous ne doutez pas de vos doutes, chers amis, vous ne reconnaissez pas ni n’acceptez votre propre intuition ! En fait, vous doutez de votre propre connaissance supérieure, ce qui vous laisse patauger devant des choix inférieurs uniquement. Mais vous êtes chacun votre meilleur guide et juge. Si le fait de vous éloigner d’une situation rend votre cœur plus léger et vous emplit de soulagement, continuez de marcher jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose qui résonne en douceur et vous attire! Vous saurez quand vous l’aurez trouvé, car cela vous semblera bon. Suivez votre intuition, elle ne vous laissera jamais tomber! Ne doutez pas de votre Moi supérieur.

Une autre raison explique pourquoi les gens deviennent confus: c’est qu’ils ne voient qu’un oui ou un non en guise de réponse. S’il vous plaît, rappelez-vous aussi le « moment divin », qui arrive quand c’est le « bon » moment. Il y a donc toujours un troisième choix: celui de ne pas prendre de décision encore! Ou… d’autres questions ont peut-être besoin de réponses d’abord pour que vous puissiez ensuite prendre une décision finale. Patience, chers amis, patience. Lorsque vous vous sentirez confus et dépassés, étendez-vous un peu, reposez-vous, faites appel à nous et refaites vos forces pendant que nous nous occupons affectueusement de vous. Par la suite, vous serez beaucoup plus en paix et productifs, vous aurez les idées claires !

Tout en douceur, nous vous rappelons que nous sommes toujours avec vous, autour de vous, et que nous attendons que vous avanciez positivement afin que nous puissions soutenir et guider votre progrès tout au long de votre existence. Si vous ne faites pas ce premier pas et le suivant, et un autre encore, nous ne pourrons rien pour vous, sauf attendre patiemment et retenir vos potentiels pour vous. Ne vous attendez pas à voir tomber la manne sur vos têtes. Pas avant de pouvoir la créer vous-mêmes et la guider! Travaillez à ce que vous aimez, gardez vos pensées et sentiments harmonisés sur le plan vibratoire le plus élevé, et vous réussirez ce que vous faites! Nous vous offrons humblement la perspective suivante: Peu importe où vous êtes et ce que vous choisissez de faire, la véritable quête de votre âme consiste tout simplement à devenir un meilleur humain, un être pleinement aligné sur les Lois universelles et la volonté de Dieu, qui consistent à donner et à recevoir uniquement de l’amour. C’est ça l’unité.

par EDNA FRANKEL

Extraits du livre 2008 – L’année de l’unité, p. 94-95
Ariane Éditions, 2007

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ACCORD, ANGES, ASCENSION |on 21 juin, 2016 |Pas de commentaires »

Plus rien ne saurait être comme avant

 

 

 Chacun de nous le sait intimement : plus rien ne saurait être comme avant. Notre coeur notre esprit le savent, même si quelquefois encore notre mental, frileusement, le refuse. Aujourd’hui – « Le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui »est désormais totalement resplendissant de Lumière. Aujourd’hui nous attend !… si nous acceptons d’enjamber allègrement les ruines amoncelées de nos illusions entretenues pendant des millénaires.

 energie

D’apparence, fort peu de choses semblent changées à la surface du monde. Et celui qui doute peut trouver d’innombrables raisons pour s’en convaincre : les puissants continuent d’étendre leurs règnes et, derrière eux, la misère et la faim ; la pollution, en dépit de toutes les mises en garde, est grandissante. Les crimes, exactions, corruptions les plus variés continuent à être menés avec diligence et d’énormes moyens… Et, pour couronner le tout, nos médias prennent le plus grand soin – dûment appointé – de nous fournir plus les fidèles et merveilleux miroirs de nos plus grands cauchemars intérieurs, en nous entretenant, à tout instant du jour, des visions hypnotiques les plus récentes engraissées des pires horreurs dont notre humanité semble pouvoir s’auto-entretenir ! … Nous vivons ainsi dans l’illusion, profondément déconnectée de la vérité – illusion en permanence entretenue – de nos défaillances, de nos incompétences, de nos impuissances, de nos pauvretés, sinon de nos fautes ou de nos indigences… Aussi, certains proposeront-ils de seulement débrancher nos téléviseurs… Mais le «jeu en vaut-il la chandelle» ? 

En effet, cela pourrait ne pas être suffisant, puisque nos médias ne nous offrent que le reflet que nos mondes intérieurs… et de tout ce dont ils pensent que nous désirons les alimenter ! Les «audimat» sont bien utiles pour cela…

Mais pouvons-nous changer nos regards ? Le voulons-nous ? Pouvons-nous accorder notre point de vue aux nouvelles fréquences qui inondent la planète et qui s’accompagnent, à chaque instant, de miracles infinis au coeur de chacun, et en chacune de nos cellules ? Car, à bien y regarder, (et voilà une bonne nouvelle) même nos élites dûment diplômées changent en profondeur, et s’aventurent à envisager notre civilisation d’une autre manière que celle régie par les très « sacro-saintes » lois de l’économie, de la finance et des armées. Nous laisserons aux esprits frondeurs d’affirmer qu’il pourrait bien s’agir là du miracle des miracles…

Nous sommes les gouttelettes d’eau qui constituent ce grand fleuve de notre humanité, tout prêt maintenant à rejoindre l’Océan de Sa Source. Nous avons oublié, dans toutes nos tribulations, que nous étions nous-mêmes gorgés de la Lumière pure, éternelle, incorruptible du Vivant. L’opacité de nos écumes polluées nous a fait prendre… l’être humain pour une pauvre vessie, alors qu’il est lanterne radieuse, lampion divin, pure étoile resplendissant à l’infini des cieux.

Je comprends que, peut-être, tu puisses encore un peu résister à savoir ce qui se passe devant toi, et préférer ne scruter que le monde déjà connu qu’au travers du seul prisme de ton rétroviseur personnel, social et culturel. Fort bien ! Après des millénaires d’accoutumance, il est difficile de changer nos plus profondes façons de concevoir le monde, l’univers et notre réalité. Cela se comprend tout à fait ! Nous commencerons donc à cheminer ensemble, dans nos premiers chapitres, en partant du passé oublié de notre Terre, dont proviennent nos plus lointaines et profondes Car c’est bien de l’Eau gorgée de Lumière qui irrigue notre être – le tien et le mien – dont nous voulons te parler. C’est bien de cette « Eau du Ciel » dont nous voulons t’entretenir. Comme l’eau de la Terre imprègne chacune de tes cellules pour permettre l’oeuvre de la vie dans ton corps physique, cette Eau du Ciel vient imprégner et inonder toute chose mais, cette fois, de toute la Lumière et de tout l’Amour divins les plus purs. L’écume grise, quant à elle, est vouée à disparaître. Totalement ! Puisses-tu désormais ne plus jamais t’assimiler à elle. Ton Essence est Lumière, et tu rejoins aujourd’hui la Source océane après un long, très long périple dans quelques-uns de ces mondes qui se déconnectèrent de la Source divine de Lumière, de Vie et de Conscience.

A lire : Aujourd’hui la Lumière Livres de Sélène & Cyrille Odon paru aux Editions I.E.R.O. Y 

Publié dans:ASCENSION, CO-CREATION, ENERGIES, TEMPS, TERRE |on 4 juin, 2016 |Pas de commentaires »

Le réveil des âmes

 

 

Faire évoluer sa conscience constituerait le changement à accomplir dans cette nouvelle ère. Un Forum international marque la nécessité de cette transformation.

Mai 68 : Jean Paul Sartre s’empare de  la Sorbonne  et repense avec Daniel Cohn Bendit   un nouveau modèle de  société. Dans ce lieu devenu mythique, ce premier Forum international de l’évolution de la conscience veut lui aussi réinventer en 2012 les objectifs de nos vies. Les militants d’hier sont-ils présents ? S’y ajoutent des générations nouvelles prêtes à révolutionner leurs devenirs « Sous les pavés, la plage »… son sable fin s’est pollué des réalités apportées par une société mercantile. Désillusion d’une  pseudo révolution : quarante ans plus tard, que reste-t-il de ces combats qui ont orienté à la fin du XXème siècle la civilisation européenne et la société américaine.

réveil des âmes

Révolution par le silence intérieur

Aujourd’hui, avec fracas, le changement vient :  printemps de Pékin, printemps arabe,  mondialisation. Ce changement peut-il s’opérer sans slogans, sans barricades, sans  Crs, ni gaz lacrymogènes ? La réponse est oui. Ce forum l’affirme : la rencontre de sa propre   conscience constitue la révolution intérieure. Une conscience étendue et réactivée peut changer la face du monde. Cette révolution  implique  la totalité  de chaque être, une vie réintensifiée.

Que cet éveil évolutionnaire permette enfin à la Sorbonne de vivre sa vraie révolution, d’en être l’actrice,  mais pas  avec des mots, aussi puissants soient-ils.

Si Andrew Cohen avait  proposé un vrai moment de méditation,  offrant aux auditeurs une technique afin  d’expérimenter ensemble ce qu’il énonce si brillamment… alors il aurait probablement permis qu’explose la seule bombe  nécessaire  aujourd’hui : celle du silence intérieur. Un regret : l’absence de travail méditatif pour partager l’expérience de cet enseignant.
L’éveil ne doit-il pas être vécu dans le silence ?

En ce jour, la Sorbonne demeure le  temple de la pensée, celui où se conçoivent les nouvelles théories transformatrices des âmes. Mais quels outils faut-il employer ? Et ces nouveaux maîtres, ici présents, sont-ils capables de mener à bien cette révolution ?

Complexité de la vie, simplicité de l’amour

L’histoire des civilisations le révèle : pour Edgar Morin et Andrew Cohen, un processus  de transformation est en marche depuis le Big Bang et s’accélère dans différents champs d’expérience : politique, économique, spirituel, etc.… Impressionnant Ervin László, pour qui la réponse se trouve dans l’immensité des galaxies.  Et si l’univers est maintenu en parfaite cohérence alors pourquoi naît cette dualité entre une harmonie cosmique et notre monde chaotique ?

La vie nous conduit vers plus de vie, d’empathie, d’amour.  Là est la cohérence.                   

La complexité de cette évolution s’intensifie et constitue un processus créatif. Et nous ne sommes pas séparés de ce  processus. Comment matérialiser l’idée de notre  propre pouvoir, de notre impact réel  sur cette évolution ? Cette réalité  nouvelle est encore fragile et n’a pas encore pris racine. Chaque intervenant  propose sa solution. Pour Andrew Cohen citant Einstein, « un problème ne peut être résolu avec le même mental qui l’a créé ».  Marc Luyckx place le capital humain au-dessus du financier. Notre évolution intérieure doit précéder notre évolution économique… Ceci nécessite transparence et éthique. C’est un nouveau paradigme puisque l’on bascule désormais vers une nouvelle civilisation.

chemin de randonnée

S’éveiller à sa nature

Preuve de cette transformation : après moult dictatures, le monde arabe recherche selon Elza Maalouf de nouvelles formes de démocratie combinant les aspirations nationalistes, religieuses et économiques. Geneviève Fraysse et l’américaine Elisabeth Debold  démontrent la nécessité des femmes à s’impliquer dans ce changement.

Notre monde selon les physiciens est né de rien : miracle cosmique ! Une  présence précède ce rien. Tout mystique ne doit pas  chercher le  « comment » de ce Big Bang mais peut s’attacher à en connaître le « pourquoi»  Et la réponse  serait  cette nouvelle Conscience, prémisse d’un éveil possible à notre véritable nature.

Cette réalité cosmique porte en même temps la naissance et la mort. Elles se rejoignent en chaque homme. Elles sont la vie.

La spiritualité évolutionnaire va de l’avant

A la tête du mouvement Andrew Cohen.  Qui est-il ?
Andrew Cohen est américain,  visionnaire,  anthropologue spirituel et le fondateur d’EnlightenNext, organisation internationale, et du magazine du même nom. Depuis plus de vingt-cinq ans, Andrew Cohen voyage à travers le monde, donne  des conférences publiques et conduit des retraites. Ses écrits, ses enseignements l’ont fait   reconnaître  comme l’une des voix qui définissent la nouvelle spiritualité évolutionnaire.

Son dernier livre «   L’Eveil Evolutionnaire : Evoluer en conscience  » parait en décembre 2012, aux éditions du Relié

menetrey

Interview exclusive d’Andrew Cohen et Patricia Menetrey:
élever notre conscience libère l’esprit

Patricia Menetrey : Dans le monde spirituel aujourd’hui, comment  un chercheur de vérité  peut-il ne pas se perdre et trouver une  juste voie  devant le nombre croissant d’enseignements proposés ? En quoi votre approche est-elle différente et qu’avez-vous de nouveau à offrir  en tant que maître contemporain?

Andrew Cohen : Je suis l’enseignant de ce que je nomme l’éveil évolutionnaire  et ce que je propose est un mélange de la voie de l’Orient sur la notion de libération spirituelle et émancipation  que j’adapte au contexte des dernières découvertes occidentales de la science sur l’évolution cosmique

En Orient, l’éveil est  l’expérience de la transcendance : du mental, du temps, du corps, du monde. Aller au-delà de ces manifestations, c’est  éveiller et expérimenter l’immortel, l’intemporel, le sans forme, et l’incréé,  qui se trouvent  hors de ces notions. 

En occident pour les chrétiens, l’idée est que si vous avez vécu une vie morale exemplaire, vous irez à votre mort dans un lieu nommé paradis au-delà du monde pour expérimenter une vie faite de paix et de joie.

En Orient si vous devenez de votre vivant un Bouddha, un être pleinement libéré, vous transcenderez la vie, ne reviendrez jamais sur terre  pour vous réincarner.

Ces  traditionnelles  notions métaphysiques de  libération, pointant au-delà du monde, sont pour moi, des modèles dépassés.

Lorsque nous commençons à absorber ce que la science nous enseigne de notre histoire et de nos origines,  nous sommes forcés à repenser ces idées traditionnelles. L’univers évolue depuis sa création voici 14 milliards d’années,  la culture humaine née voici 200 000 ans progresse de façon vertigineuse. Le processus d’éveil de la conscience ne fait que commencer.

Par cette nouvelle approche, l’ancienne notion d’un  but ultime qui  transcende monde, temps, espace et nécessite un renoncement au monde n’a  plus aucun sens.

Permettre au monde de s’éveiller exige d’être là et de trouver sa place dans le contexte de l’univers. Cela revient à donner aux hommes  une notion différente de ce qu’est l’absolu.

A partir du vide où n’existait ni temps ni espace ni mental,  a émergé une énergie qui a généré le temps,  l’espace,  la matière. Cette énergie devient matière,  évolue en vie, puis en esprit, et enfin abouti à  la culture. Cela constitue un processus d’une incroyable créativité, une dynamique de vie créant des niveaux de conscience de plus en plus élevés.

Et cet univers est uni à l’originel : le zéro. L’esprit absolu venant du zéro mais uni au rien. Tout ce qui existe ou a émergé  fait un avec le rien.  Comme le Bouddha l’a  décrit : « la forme est vide et le vide est forme »

Le non manifesté et le manifesté sont un et non deux. Mais une troisième composante apparaît : le monde de la forme évolue et cela  peut être nommé Dieu ou l’Esprit Absolu. Faire l’expérience de cette conscience est un processus jubilatoire. Faire avec sa conscience ce retour aux origines permet d’éprouver  les énergies du commencement, d’en ressentir toute la puissance et de libérer en soi la  plus formidable énergie créatrice.

Pratiquement comment aidez-vous les personnes à vivre cet état de paix intérieure que vous décrivez ?

Au delà du mental, j’expérimente la paix. Lorsque je mets en mouvement ce processus évolutionnaire, je n’expérimente pas la paix mais l’inspiration. Comprenez-vous la différence : nous ressentons le feu créateur comme l’immense désir de faire quelque chose de bien plus grand que vous ne pourrez jamais  l’imaginer. La tradition vous propose d’expérimenter un mental en paix mais je ne pense plus  que cela soit  le but. Le mental n’est plus le problème mais votre relation au mental. Si le  mental n’est pas le Soi, il devient simplement une machine… alors il n’est plus le problème. 

La personne éveillée réalise que le mental est l’objet de la Conscience, de la Connaissance ; elle n’est plus l’esclave, la prisonnière  de son mental, elle retrouve la liberté de choisir.  

Le mental  peut-il devenir  l’outil qui va lui permettre de se transcender ?

C’est possible : lorsqu’une personne  réalise à travers sa pratique de la méditation que la Conscience et le mental ne sont pas un, mais deux,  le mental  alors s’évapore.  En paix ou agité, cela n’a plus aucune importance.

Et le pur désir de s’éveiller, s’il est authentique  permet de faire les sacrifices nécessaires pour obtenir un lâcher prise. La partie de nous qui désire l’illumination est déjà libérée.

La voie est simple, aucune méthode et aucune technique (méditation, prière) ne vous y conduit. Désirez cet éveil plus que tout autre chose, votre totale motivation  est le véhicule. Le maître doit être capable de transmettre cette expérience de la conscience, mais aussi devenir l’exemple vivant de ce qui est possible.

La Vérité est l’expérience d’un état de conscience qui est l’Absolu, c’est un aperçu de l’Infini.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le travail d’Andrew Cohen ainsi que sur les séminaires et retraites à venir, visitez le site: www.andrewcohen.org ou pour des informations en français : www.enlightennext.fr

4

La déclaration de l’évolutionnaire

Je réalise qu’à ce moment précis de l’histoire, le temps est venu de développer, ensemble, une nouvelle vision qui révèle le potentiel humain, donne du sens à nos vies et  aide à faire face aux défis majeurs du 21e siècle.

Je réalise que je suis le résultat de l’évolution de la matière, de la vie, de l’esprit et de la culture, qui se déploie depuis 14 milliards d’années.

Je réalise que je suis une expression de cette évolution, que je suis connecté aux forces qui ont façonné l’univers, créé les merveilles de la nature et établi les conditions propices au développement de la conscience et de la culture.

Je réalise que le futur n’est pas écrit, que nous pouvons changer le monde, forger notre destin et influencer le cours de l’histoire  par les choix que nous faisons en tant qu’individus, communautés, nations et espèce humaine.

Réalisant tout cela, j’aspire à évoluer en conscience pour développer de nouvelles perspectives, intuitions et compréhension qui nous libèrent, nous inspirent et nous donnent une confiance et un optimisme renouvelés pour mieux répondre aux grands enjeux de notre temps.

Je crois au futur. Je suis un évolutionnaire.


Patricia Menetrey a cheminé longuement sur les voies de la guérison et de la méditation, trente ans de recherche et d’exploration. Une approche globale de la guérison s’est alors révélée à elle. Son expérience qui associe plusieurs techniques de guérison permet de réharmoniser le corps et retrouver ainsi l’unité perdue.
Bols tibétains, chants sacrés, massages, lecture d’aura, rééquilibrage énergétique composent ses séances. Elles se terminent par un puissant message personnalisé.
Elle contribue régulièrement par des articles et reportages à l’élaboration du magazine mensuel de Meditationfrance.
Pour tous renseignements Tel. 06 98 35 82 25
87 rue de Lagny Paris 75020
Sa page web sur meditationfrance 

Publié dans:AME, ASCENSION, ESPRITS |on 14 mai, 2016 |Pas de commentaires »

Archives Akashiques et comment y accéder

 

Ernesto ORTIZ est internationalement reconnu comme un intervenant exceptionnel dont les enseignements inspirent notre recherche spirituelle. Il anime depuis 25 ans des séminaires dans le monde entier. Chamane Lakota, sa formation a débuté dès son jeune âge à Mexico auprès des Curanderos et des Chamans et s’est poursuivie pendant de nombreuses années auprès d’enseignants en psychologie transpersonnelle, chamanisme, thérapie musicale, travail corporel…

Ses séminaires comme ses voyages possèdent une intensité qui unifie le spirituel et le quotidien, grâce à la découverte poétique et existentielle de l’âme. Il vient en France en décembre 2011 pour trois séminaires sur les mémoires akashiques pour nous permettre de transformer notre vie !

archives Akashique-

Le terme Akasha vient du Sanskrit et signifie ‘substance primordiale’.

Les premières références aux Archives Akashiques, ou le Livre éternel de la Vie, remontent à l’Antiquité.

Des indications dans l’Ancien Testament évoquent un réservoir collectif de connaissances inscrites sur la toile de la réalité.

Les Archives Akashiques sont comme l’ADN de l’univers. Elles représentent le voyage de l’âme à travers le temps: chaque pensée, chaque mot, chaque action, tout est enregistré dans les Archives Akashiques. Chaque âme possède ses propres Annales, tout comme il existe des mémoires collectives pour l’ensemble des âmes et l’ensemble de leurs voyages. Les informations que nous recevons des Archives Akashiques sont codifiées dans un langage de lumière, véritable géométrie sacrée des mots, codifiée dans le feu. Lors de l’initiation, nous apprenons la lecture de ces informations en utilisant nos sens internes ; nous commençons également à affiner notre relation avec cette nouvelle énergie.

COMMENT ACCEDER AUX MEMOIRES AKASHIQUES ?

Il y a de nombreuses façons d’y accéder, tout comme il y a différentes manières d’aller d’une ville ou d’un pays à l’autre. On peut voyager en bicyclette, en bus, en train, en avion… Le tout est de savoir si nous souhaitons y parvenir rapidement et directement.

Lors de l’initiation, nous utilisons une Prière Sacrée qui nous donne immédiatement accès à ce plan. Cette Prière Sacrée nous a été offerte par l’Esprit et nous harmonise en nous donnant la clef pour franchir le seuil de ce royaume. Dès notre arrivée dans les Archives, l’Esprit dirige nos pas et nous sommes guidés pour retrouver cette information ô combien précieuse pour les autres et pour nous-mêmes.

La première fois que j’ai ouvert mes Archives, j’ai ressenti un immense amour émaner de ce plan et un merveilleux accueil chaleureux, comme des voix qui me disaient « Bienvenue à la maison ! »

Je savais que je venais d’entrer en contact avec quelque chose de très sacré et d’une force énergétique très hautement raffinée.

Je pouvais sentir l’amour des Maîtres et Enseignants lorsque j’étais guidé dans les réponses à mes questions.
J’étais empli d’impressions visuelles et de paroles qui résonnaient à l’intérieur.

Je sentais l’essence de l’Esprit à l’oeuvre et j’en étais le témoin central.

Mon ressenti était que j’étais aligné à une énergie très haute et très sacrée, une énergie ressentie autant dans le physique que dans l’émotionnel. Je sentais que je pouvais ouvrir mon coeur à l’infini, dans une confiance sans limite.

téléchargementErnesto ORTIZ

INITIATION AUX MEMOIRES AKASHIQUES
Avec Ernesto ORTIZ lors de sa venue en France

Renseignements et réservations : OASIS-VOYAGES contact@oasis-voyages.com

La vie et l’évolution de l’autre côté du voile

 

Suite à d’innombrables rencontres vécues consciemment en sortie hors du corps (en abrégé SHC), je peux aujourd’hui assurer que ceux que nous appelons  » morts  » sont bien vivants ! Nous vivons d’une vie pleine, consciente et personnelle, quand notre corps physique a disparu. Le mot  » mort  » ne peut donc s’appliquer qu’au seul corps physique.Tout au long de cet article, j’utiliserai le mot  » décédé « , du latin  » decedere  » s’en aller… Oui, ils s’en sont allés dans d’autres mondes, dans d’autres vies.

de l'autre coté

Rencontres avec les décédés en Sortie Hors Corps consciente

Il est très fréquent lors d’une sortie consciente de trouver un décédé familier debout au pied du lit. Il m’est arrivé très souvent de me heurter à ma mère (ou à bien d’autres de mes familiers décédés) en sortant un peu trop vite ! Je me souviens de l’aventure survenue à un de mes élèves lors de sa première sortie : il se trouve face à face avec sa grand-mère qu’il aimait beaucoup, décédée depuis longtemps. De la voir vivante et bien présente en face de lui le surprend si fortement qu’il rentre instantanément dans son corps physique !

J’ai revu tous les décédés proches de moi : mes parents et tous les membres décédés de ma famille, mes deux maris, de très proches amis, mon fils spirituel, ou même des parents morts avant ma naissance. J’ai revu aussi certains de mes élèves après leur départ de ce monde et j’ai fait connaissance de beaucoup d’inconnus, devenus depuis de amis astraux. Enfin, parmi mes plus émouvantes rencontres, comptent mes retrouvailles avec mes chats décédés. Eux aussi vivent d’une vie magnifique. Ils ronronnent et me font la fête !

Pourtant, la rencontre des décédés n’a jamais été un but pour moi, c’est une expérience qui s’est présentée comme bien d’autres dans l’astral et je ne donne jamais comme objectif à mes élèves de rencontrer un décédé. Le but d’une SHC c’est toujours notre Eveil ou la rencontre de qui peut nous aider à nous éveiller, en l’occurrence la rencontre avec nos guides spirituels ou la connexion avec notre âme.

La vie des décédés dans le monde astral

Le monde astral dont je vais dont je vais aujourd’hui vous parler n’est qu’une étape dans la vie du décédé, l’évolution se poursuivra sur d’autres plans, peut être jusqu’à une future réincarnation.

Que se passe-t-il au moment de la mort ?

Je ne suivrai pas ici le schéma décrit par les NDE (expérience de mort imminente), une expérience bien spécifique puisque le  » mort  » revient à la vie. Je me borne à ce qui peut être observé en SHC. Au moment de la mort, la corde d’argent se casse, rendant impossible tout retour dans le corps physique. Le corps astral (contenant tous les autres corps) rejoint le plan qui vibre à la même fréquence que lui. Le corps astral devient à partir de ce moment là le véhicule principal de l’âme (et de la conscience). Notre personnalité ne change pas, puisque notre émotionnel (corps astral) et notre mental (corps mental) ne subissent aucune modification. Nous seulement un voile ( » l’éthérico-physique « ) en moins devant les yeux. Nous avons enlevé un vêtement.

Dans les instants qui suivent la mort (surtout si elle a été violente ou inattendue), le décédé ne sait pas qu’il est mort, ce qui est normal car la différence entre plan terrestre et plan astral est très mince, tous les  » expérienceurs  » (c’est ainsi que j’appelle ceux qui sortent consciemment hors de leur corps) s’en rendent compte, souvent à leurs dépens.
Les décédés anciens viennent accueillir le nouveau venu et éventuellement lui expliquent ce qui lui arrive.

Où pouvons-nous rencontrer les décédés ?

- Dans l’astral de notre chambre, dans notre maison, ils sont de passage ou en visite, 
– Ou bien figés dans le décor de leur mort (mort accidentelle ou violente, fort attachement au lieu ou à une personne vivant dans ce lieu). Dans ce cas là, ils se trouvent dans l’astral éthérique, contrepartie de la matière physique. 
– Dans des plans de l’astral qui leur sont spécialement réservés. Ces plans vibrent à une fréquence moyenne, un peu au-dessus de notre vibration d’incarnés.

Comment se présente le décédé dans l’astral ?

Rien à voir avec une ombre ou un fantôme ! A l’aise dans un corps astral consistant, le voici en face de moi, parfaitement reconnaissable, même s’il est considérablement rajeuni. Le décédé adopte pour apparence le plus bel aspect de lui, donc généralement il se montre jeune et exempt de toute trace de maladie ou cicatrice d’accidents. Je peux toucher le corps du décédé, donc lui serrer la main, le prendre dans mes bras ou l’embrasser. L’un de mes plus proches amis m’a pris la main et l’a posé sur sa poitrine, j’ai senti son cœur battre ! 

Si j’ai intimement connu le décédé, je peux reconnaître son haleine, son parfum, son contact. Et bien sûr sa voix, son vocabulaire, éventuellement ses manies verbales ou gestuelles. Il peut continuer à porter des lunettes alors qu’il n’en a plus besoin : la vision astrale est toujours parfaite. L’explication ? La force de l’habitude ! Au stade de l’astral, notre décédé n’est pas encore détaché de ses réflexes terrestres. 

Plus le décédé évolue, plus il rajeunit et retrouve une beauté parfaite (celle qui la rapproche de son âme). Il se débarrasse de ses habitudes terrestres et abandonne ses marques distinctives. Généralement le décédé est d’excellente humeur et content de son sort. Cependant, n’imaginez pas que le décédé est plus sage ou plus savant que de son vivant terrestre. Il n’est pas transformé, il est toujours lui-même avec la plupart de ses limitations.  Le décédé est heureux de voir un visiteur, venu du plan physique. Rarement surpris, il est prêt à parler avec vous de sa nouvelle vie et de ses occupations, toujours enchanté de vous faire visiter son nouvel espace de vie.

Le voile

Que font les décédés dans le plan astral ?

Dans le plan astral, le décédé construit lui-même, par la puissance créatrice de sa pensée et selon son désir, son cadre de vie. Par exemple, le décédé peut choisir de se récréer une vie parfaite de solitaire dans un cadre qui correspond à son désir profond (mer, montagne, éternel été etc.).  Tout comme il peut se joindre à une collectivité déjà existante : maison de famille, village, communauté, voire une cité… ou devenir lui-même le créateur d’un regroupement. De tels endroits sont créés par le consensus des pensées de tous et sont stables. En termes  » d’ expérienceur  » : je peux revenir plusieurs fois dans ce lieu et le retrouver quasi inchangé.

Une des grandes lois de l’astral : la loi d’affinités

Ceux qui se ressemblent s’attirent : c’est la loi des affinités. Conséquence directe : pas de conflits, pas de guerres… Les communautés sont toujours très homogènes.

Les décédés peuvent aussi séjourner dans des lieux existants en dehors de leurs créations et formes pensées, lieux stables et permanents, issus de la pensée des professeurs de l’astral ou d’entités supérieures. 

- les centres de régénération (sortes d’hôpital ou de maison de repos) dans lesquels est soigné le corps astral. En effet, celui-ci a pu être détérioré suite à une longue maladie physique et à son traitement, suite à une mort violente entraînant un traumatisme émotionnel donc astral etc. J’ai retrouvé dans un centre de ce genre deux de mes chats morts des suites de longue maladies. Il y étaient parfaitement soignés et dorlotés par  » une femme en blanc  » jusqu’à qu’ils soient capables d’aller gambader dans de merveilleuses collines astrales !

- les centres d’apprentissage, de réflexion, voir d’information et de préparation aux passages dans d’autres plans. On y trouve les décédés conscients de leur état, déjà détachés du monde matériel et désireux de quitter l’astral pour continuer leur évolution.

- des endroits où les décédés peuvent non seulement s’instruire mais aider les autres (par exemple accueillir les nouveaux venus dans l’astral) avec des entités de niveaux supérieurs.

Plus le décédé est  » matérialiste  » et attaché à ses désirs terrestres, plus ce qu’il construit est semblable à ce qu’il souhaitait posséder sur terre et plus aussi il reproduit le mode de vie terrestre maison, famille, confort (j’ai vu des frigos et des poste radios ou télé) et même le travail dans son aspect le plus routinier ! Tout ceci, jusqu’à ce qu’il se rende compte par lui-même de l’inanité de telles réalisations ! A quoi vous sert une maison ou un travail dans l’astral quand vous n’avez besoin ni de vous nourrir ni de dormir ni de vous abriter ? L’argent n’a plus court, tout ce que vous désirez est à votre disposition… Vous pouvez créer autant de billets de banque vous le souhaitez mais vous n’en avez pas l’usage.

Les fêtes sont très fréquentes.  » L’expérienceur  » est très fréquemment invité à des banquets astraux reproduisant fidèlement les repas de famille terrestres. Les mets servis sont des mets astraux, crées par la pensée de vos hôtes.

Le sexe est très présent dans ce niveau de l’astral, des zones entières sont réservées aux insatiables du sexe, (jusqu’à qu’ils en soient lassés). Des attirances fortes et passagères sont monnaie courante entre les décédés. La vie de couple, telle qu’on l’envisage généralement sur terre, parait précaire.

Peu à peu, le décédé cherche à mettre plus de créativité et de beauté dans son monde, il se détache de ses désirs et découvre l’amour vrai. Le décédé s’éloigne des schémas terrestres, il sera bientôt prêt à mourir une seconde fois pour s’élever vers d’autres plans

Où se situe l’astral ?

Je parle de l’astral de notre système terre.
Partout… mais à un autre niveau vibratoire.
L’astral et ses différents niveaux se superposent au monde physique. En fait je ne change jamais d’endroit mais de niveaux vibratoires.

Quelques remarques

Tous les plans décrits sont facilement accessibles en SHC.
Les décédés sont friands d’explication sur le phénomène de la SHC et déplorent de ne pas l’avoir développé quand ils appartenaient au monde terrestre. 
Je suis très fréquemment engager pour donner des cours sur les SHC aux décédés !

Les décédés qui séjournent dans le plan astral sont  » peu branchés  » sur le spirituel. Ils ignorent l’existence des guides ou d’une évolution possible. Une des mes fonctions astrale est d’expliquer tout cela. Je suis souvent écoutée avec succès et les décédés disparaissent vers d’autres plans ; mais d’autres s’amusent bien de mes propos et préfèrent continuer à profiter des plaisirs de l’astral.

Les décédés nous protégent-ils ?

La plupart d’entre vous se sentent protégés par un (ou une) parent décédé… Les multiples rencontres en SHC m’amèneraient plutôt à penser que les décédés, s’ils nous ont aimés, s’intéressent au cours de notre vie (du moins tant qu’ils sont dans l’astral) mais ce ne sont ni des guides ni des protecteurs. Ils nous accompagnent de leur amour, oui, mais ils n’ont pas des vues plus larges que de leur vivant et ne voient pas notre avenir. Donc, ils ne peuvent pas le changer. Ils voient nos potentialités immédiates, déjà en vibration dans l’astral. Ils peuvent nous influencer par leurs conseils et donc nous aider à créer (ou à éviter) certains événements de notre vie mais ils peuvent aussi se tromper et nous induire en erreur avec la meilleure foi du monde et leur plus grand amour.

Dans le cas d’un attachement très fort, il arrive qu’un décédé choisisse de rester dans l’astral au détriment de son évolution personnelle pour rester en contact avec la personne aimée. En effet quand le décédé s’en va sur des plans plus élevés, où il ne nous sera plus accessible et ne n’aura plus de contact avec nous.

Alors qui nous accueillera à notre mort, vous demandez-vous ?
Tous les récits de NDE par exemple nous disent que tous ceux que nous avons aimés sont là pour nous accueillir… C’est souvent possible parce que les décédés séjournent parfois très longtemps dans l’astral et y sont encore à l’heure de notre mort. Sinon, l’âme du décédé peut récréer une forme pensée du décédé et nous l’envoyer si c’est vraiment nécessaire, ou c’est nous qui par la force de notre désir recréons la forme pensée du décédé. Dans tous les cas, il y aura toujours des décédés amicaux pour nous piloter dans notre nouvelle vie… ou nos guides spirituels pour nous accueillir, je ne me fais pas de souci !

les-vies-récit

Récit d’un passage.
Lors du décès subit de ma mère, je n’étais pas présente et ma seule prière fut de la confier aux bons soins de mes guides spirituels A et M.

Une nuit où je sortais hors de mon corps sans but défini à l’avance (je m’aperçus seulement après, que cela faisait un mois jour pour jour que ma mère était décédée), je me suis retrouvée face à ma mère. Elle était assise sur un banc dans une sorte de jardin assez sombre. Personne d’autre qu’elle. Je ne m’attendais pas du tout à la voir, elle semblait par contre m’attendre.

Nous nous embrassons et je lui demande :
– Alors comment çà s’est passé ?
– Bien. J’ai beaucoup été aidée par deux anciens égyptiens. Ils m’ont accueillie et expliqué ce qui se passait pour moi… Ils m’ont dit être tes guides… Quand je me suis sentie bien, ils m’ont laissée… Et puis, ils m’ont dit que tu viendrais souvent me voir ! Je me suis alors rendue compte que tout ce que tu m’avais raconté sur terre était juste ! Je n’y croyais pas du tout !

Les propos de ma mère m’étonnent : ma mère catholique convaincue avait de tout autres croyances, je m’étais une seule fois hasardée à lui parler des guides et des SHC, sans insister.

AKHENA

Pour en savoir plus, visitez www.levoyageastral.com

Définition de l’Ascension

bulle

Il faut comprendre que nous sommes tous comme une note de musique.

Qu’est ce qu’une vibration mis à part un signal unique qui nous distingue d’un autre. Comme le hurlement d’un loup, notre vibration est un appel qui fera résonner ceux qui nous ressemblent, ceux qui nous reconnaissent. Mais tout a été créé, depuis notre naissance, pour nous faire perdre cette vibration unique, cette signature unique, en nous formatant, en nous faisant regarder des séries ou des films avec d’autres humains eux aussi tournant le dos à leur propre vibration, en faisant semblant d’avoir une autre vibration, en « jouant la comédie » pour divertir d’autres humains voire les pervertir, (les détourner de leur pureté), en leur montrant des images, en leur faisant ressentir des émotions qui modifient ainsi leur structure ADN, et donc leur signature vibratoire.

Ainsi, les humains courent comme des fournis dans une fourmilière, en essayant d’être comme tout le monde, de s’habiller comme tout le monde, de penser comme tout le monde, et ayant totalement oublié leur véritable essence. Et lorsqu’une des fourmis décide d’affirmer sa véritable essence, c’est l’ensemble de la fourmilière qui s’arrête et qui lui demande « mais quel est ton problème ? Pourquoi tu ne peux pas faire comme tout le monde ? ».

La fourmi a alors le choix, soit de continuer à reprendre son propre pouvoir et d’oser être qui elle est, dans son individualité, soit de retourner comme main d’œuvre dans la fourmilière. Aujourd’hui ce choix est entre nos mains. Notre travail plus que jamais est de récupérer notre vibration originelle et de l’ancrer ici bas. 

C’est cela la véritable définition de l’ascension. Ce n’est pas d’être téléporté dans une autre réalité ou dans une autre dimension, où tout serait parfait, un « paradis » comme il est vendu dans les religions ou communautés spirituelles.

Quel est le mérite d’ascensionner si c’est pour partir ailleurs et laisser la Terre dans cet état ? Où est la gloire dans une telle intention ? N’est ce pas l’intention la plus égoïste que d’aller rechercher un paradis externe pour aller soi s’y réfugier en laissant derrière soi la misère et la souffrance ?

Les messages religieux et spirituels ont tellement été détournés que nombreux courent après cette fameuse « après vie » où toutes les choses qui les répugnent sur Terre n’existeraient plus. Ils ne peuvent pas être plus loin de la vérité. Les guerres galactiques et colonisations de planètes existent depuis des éons. La « dualité » existe même dans les dimensions supérieures. Les discours nous faisant croire l’inverse sont uniquement faits pour que nous passions notre vie présente à espérer aller ailleurs, et pendant ce temps là, nous n’accomplissons pas ce que nous pourrions accomplir dans cette dimension ; et ils peuvent tout simplement continuer leur emprise sur l’humanité.

AUTEUR : LAURA MARIE

internet : www.LauraMarieTV.com

Publié dans:ASCENSION |on 18 février, 2016 |Pas de commentaires »

Ne laissez personne vous dire ce que Dieu fera ou ne fera pas

désolation

Certains nous diront que l’Esprit ne nous mènera jamais en des lieux sombres et effrayants durant notre vie. Eh bien, ceux qui proclament cela n’ont pas étudié l’histoire spirituel de cette planète et ignorent, de ce fait, comment Dieu s’est conduit avec nous depuis des éons. Selon presque toutes les religions terrestres écrites, la crainte fut intégrée dans les leçons des hommes et des femmes célèbres, et ce depuis l’aube des temps.

Bouddha en parle clairement dans ses divers enseignements. Mahomet eut à éprouver la peur à diverses reprises, dans sa vie, ce qui mit sa foi à l’épreuve et le fit progresser spirituellement. Sur la croix, Jésus l’énonça et, plusieurs purent l’entendre en même temps qu’il se préparait aux vibrations de l’Ascension. Un maître contemporain, Paramahansa Yogananda, a lui aussi clairement enseigné cette notion. Au temps de l’ancienne énergie, les épreuves de Job son légendaires ; pouvons-nous imaginer la terreur d’Abraham au moment de mettre à mort son fils unique ? Toutes ces épreuves étaient envoyées par un Dieu d’amour.

La crainte représente un instrument d’amour et d’honneur. Transmuer la crainte est récompensé par une élévation de la fréquence vibratoire. Ne laissons personne nous dire ce que Dieu fera ou ne fera pas. C’est encore le meilleur moyen de définir une nouvelle forme de croyance religieuse. Utilisons notre propre capacité de discernement et jetons un coup d’oeil sur notre histoire.  Aujourd’hui, l’Esprit n’utilise pas la crainte de la même façon que durant l’ancienne énergie, mais elle demeure l’un des meilleurs outils de développement qui soient.

Lorsque nous déciderons consciemment de mettre fin à ces situations, les autres personnes concernées comprendront que le défi est terminé. Nous pouvons comparer ces situations à un match de tennis. Aussi longtemps que nous nous efforcerons de renvoyer la balle, la partie continuera sans cesse. Le jour où la partie est terminée et que nous n’apparaissons plus sur le court, la partie est arrêtée pour chacun de nous. L’autre joueur peut bien continuer à se présenter sur le court, il ne se passera guère de temps avant qu’il ou elle se rende compte que son service n’est plus retourné et que notre énergie est absente du court. Cette personne saura que nous avons changé.

Il n’y a pas d’amour plus grand, c’est grâce à l’autorité de notre esprit et à sa vision d’ensemble des problèmes qu’il nous est possible de transformer en amour tout ce qui arrive dans notre Famille.

Croyez-vous qu’il existe une personne qui ne puisse jamais vous aimer ou à qui vous ne puissiez pardonner ? C’est une situation voulue. Elle se tient en permanence devant vos yeux et vous demande chaque jour de la corriger. Elle vous dit : « Tu ne peux pas progresser sur ce plan terrestre tant que tu n’auras pas réglé ce problème ». Grâce à l’amour, elle vous supplie de co-créer la joie dans cette situation difficile. Vous n’avez même pas à impliquer quelqu’un d’autre directement. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’apporter des corrections en vous-mêmes.

Lorsque vous procéderez ainsi et que vous ressentirez une sincère clémence, une compréhension et de la tolérance pour l’autre personne, surveillez bien ce qui lui arrivera. Car elle comprendra que le karma l’a libérée et elle prendra du recul vis-à-vis de ses croyances.

Outre les sources de conflits, la mort est également familière à toute l’humanité et elle représente un outil fort utile que nous avons créé pour faciliter notre développement aussi difficile que cela puisse être. Certains trouvant une mort injuste, bien qu’en réalité cela n’existe pas. Il s’agit d’instants qui, pour certains parmi nous, sont encore très présents, au cours desquels un jeune être cher est décédé. Peut-être même cet enfant est-il notre fils ou notre fille, ou bien notre sœur ou notre frère. Non, ce ne fut pas un gâchis. Car durant la divine et suprême séance d’organisation, avec notre consentement, cette personne nous a dit que lorsque le moment sera venu, la façon dont il nous quittera et ce que nous ferons de sa mort représentera notre mise à l’épreuve.

J’ai vécu cette expérience, et j’ai compris que l’on avait le choix ; soit nous pouvons nous lamenter pendant le reste de notre vie et nous considérer comme une victime, nous épuisant à prononcer son nom à longueur de journée, soit nous pouvons remercier pour le présent de l’amour et décider de ce que nous allons faire avec nos émotions. C’est le moment où notre vie est prête pour le changement. L’Esprit comprend nos sentiments humains : il n’y a donc pas de mort inutile. L’amour est toujours présent même s’il nous est difficile de le distinguer. Les êtres que nous avons perdus son toujours parmi nous. Ils ne sont pas partis. Leur énergie s’est transformée en amour dans le but d’élever le niveau vibratoire de cette planète.

Réservons-lui une place parmi nous, une chaise vide peut-être, et annoncez à chacun qu’il est toujours présent. C’est l’un des plus puissants attributs de l’Esprit qui nous est transmis, sans altération depuis l’au-delà.

Les êtres humains, laissés à eux-mêmes et ignorant la nature de l’épreuve, sauront-il engendrer une vibration supérieure. Chacun des éléments qui nous composent, chaque molécule, appartiennent à la Terre. Nous sommes entourés d’aides innombrables – plusieurs fois le nombre d’humains existant ou ayant existé sur la planète et qui sont là pour nous soutenir. Il s’agit là du lien Amour/ Terre.

Dieu ne juge pas, il ne fait qu’honorer. 

Francesca du blog : http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ASCENSION, DEVELOPPEMENT, ENERGIES, MAITRISE |on 6 février, 2016 |Pas de commentaires »

La naissance de l’esprit d’éveil

 

La première qualité qu’il faut pour entrer dans l’ouverture du coeur est l’esprit altruiste d’éveil ; s’est comme  une forme supérieure de l’amour et de la compassion, nous devons d’abord commencer par engendrer ces deux qualités. Une fois que nous aurons produit l’esprit d’éveil, nos méditations sur la vérité ultime nous aideront à atteindre l’ouverture plutôt que le stade moindre.

attitude

Sachant que nous serons de peu de bénéfice pour les êtres sensibles tant que nous serons sous l’emprise des émotions perturbatrices, nous abordons la méditation sur la vacuité, non pas comme un outil pour supprimer exclusivement les causes de notre propre souffrance, mais comme un moyen d ‘atteindre l’éveil pour pouvoir être plus bénéfique aux autres.

Nous sommes nés, êtres humains, et avons la capacité d’atteindre des états spirituels prodigieusement élevés. Cela fait probablement beaucoup de vies que nous n’avons pas eut une conjonction aussi auspicieuse de conditions favorables pour progresse sur la vie d’une existence supérieure, de la libération et de l’illumination. Même si nous ne pouvons nous engager dans des pratiques intensives de méditation, nous devons au moins essayer d’accumuler quelques instincts positifs en vue de développements ultérieurs le long de la grande Voie, en lisant parfois et en essayant d’incorporer les enseignements dans nos activités quotidiennes.

Nous vivons des temps où les traditions spirituelles du monde ont considérablement dégénéré. Il est très important, en de telles époques, que les pratiquants eux-mêmes fassent des efforts particulièrement soutenus pour atteindre leur réalisation. Permettre aux lignées de transmission de disparaître, ce serait laisser le monde plonger dans l’obscurité.

Plutôt que de gâcher nos vies à des actions futiles, peut-être devrions-nous unir notre courant de conscience avec des enseignements et la pratique. Faire ainsi nous profitera en tant qu’individu et profitera au monde en renforçant sa base spirituelle.

Chacun de nous doit pouvoir sentir une certaine fierté à l’idée de pouvoir lui-même atteindre la « perfection », de pouvoir lui-même atteindre l’illumination. Quand bien même si une seule personne s’adonne à la pratique spirituelle, cela encourage les esprits gardiens et les déités célestes qui ont fait le serment de soutenir le bien. Ces forces peuvent alors libérer les ondes d’effets bénéfiques sur l’humanité. Notre pratique peut donc apporter beaucoup de bénéfices, à la fois directement et indirectement. Chacun de nous doit faire de son mieux à son niveau personnel. Il y a un dicton qui dit :  »La volonté du ciel et la volonté des hommes devraient être en harmonie ». Si nous mettons ces enseignements en pratique toutes les forces naturelles du bien seront avec nous.

Regardez l’humanité ; combien peu d’êtres sont engagés dans un entraînement spirituel sérieux ; regardez ceux qui pratiquent : combien peu le font efficacement. En tant qu’êtres humains, nous avons nous-mêmes un corps et un esprit permettant d’élever notre statut spirituel et son état présent à l’état le plus suprêmement haut. Pourquoi laisser passer l’occasion ? Une fois que la mort nous l’aura retirée, elle ne se représentera probablement pas avant des milliers, voir des millions de vies.

Tous les êtres souffrent de la même façon que nous et certains sont mêmes plongés bien plus profondément encore dans la douleur. Pourtant, chacun ne souhaite connaître que le bonheur et éviter la souffrance, la frustration ou la douleur. Ils veulent un bonheur durable, mais ne savent pas comment en cultiver les causes ; ils veulent éviter la misère, mais ne font qu’accumuler les causes de plus de misère. Bien que recherchant le bonheur, parfois ils en détruisent les causes comme ils détruiraient un ennemi. Et, bien que cherchant à éviter la misère, ils en traitent les causes comme ils traiteraient un ami proche.

Si nous n’étions pas liés à l’infinité des êtres sensibles, ou si leur souffrance ne les gênait pas, peut-être ne serait-il pas nécessaire de nous soucier de leur bien-être. Mais, en vérité, tous sont liés à nous et aucun d’eux ne souhaite pas souffrir. Sur les milliards de vies que nous avons vécues depuis des temps sans commencement, nous avons connu chacun des êtres vivant de nombreuses fois. Ils ont été tantôt nos parents, nos amis, nos époux ou nos ennemis. Comment pouvons-nous leur être indifférents ?

Bien que le but de l’esprit d’éveil soit d’atteindre l’illumination pour pouvoir guider les êtres hors de la souffrance, cela ne veut pas dire que l’on se manifestera nécessairement sous la forme d’un maître dans le sens formel du terme. Parfois, ils apparaissent sous la forme de quelqu’un qui nous dit quelques mots aptes à résoudre une difficulté à laquelle nous sommes confrontés, parfois sous la forme d’un livre si nous avons besoin d’informations, et même parfois sous la forme d’un pont à quelqu’un en proie à la détresse. Tel est le merveilleux pouvoir de l’état omniscient.

L’esprit d’éveil ressenti par une personne ordinaire est quelque chose d’un peu négatif. Au début, on pratique donc plus pour son profit personnel que pur celui d’autrui, de telle sorte qu’il n’y a d’esprit d’éveil que le nom. Mais, avec de la persistance, la nature de cette technique permet véritablement d’éliminer la négativité. Une fois que l’on a pris cet engagement de l’esprit d’éveil, nous devons alors pratiquer les entraînements au quotidien afin de vérifier si comme l’arbre, nous sommes capables de supporter les branches et les feuilles.

Francesca du blog : http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ASCENSION, ENERGIES, ESPRITS |on 1 février, 2016 |Pas de commentaires »
12345...7

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3