Archive pour la catégorie 'ANIMAUX'

Les arguments d’ordre moral et spirituel

Les arguments d'ordre moral et spirituel dans ANIMAUX gif-chat-6Rien ne vous empêche de continuer à manger des cadavres d’animaux, car vous êtes sur une planète de libre-arbitre, mais personne ne peut échapper aux Lois cosmiques.

Tôt ou tard, elles vous rattraperont avec une précision absolue…

Si vous êtes carnivore, vous portez sur vous le karma des animaux, ce qui est triste et inutile. De plus, vous brutalisez votre corps. Il n’est pas fait pour ingérer les cadavres et vous lui imposez des aliments incompatibles avec son essence spirituelle. Il se révolte, et c’est de là que proviennent la plupart des maladies. Comme, par ailleurs, les animaux que vous mangez ont été immolés dans le désespoir, vous créez une barrière karmique qui vous empêche de vibrer en harmonie avec votre Moi profond. 


Certains se demandent si Jésus était végétarien, et répondent négativement, mais ils se trompent. D’après les Évangiles apocryphes issus des traditions gnostique et essénienne, Jésus n’a jamais consommé de viande. L’Évangile Secret de Saint-Jean, notamment, affirme qu’il existe deux tables : la table du Démon et la table de Dieu.

La table du Démon est couverte d’animaux massacrés : poulets, cochons, boufs, moutons et gibiers de toutes sortes. Le sang ruisselle des mâchoires des carnivores et ils communient avec « le Diable » – entre guillemets, bien entendu – c’est-à-dire avec les Forces inférieures et rétrogrades de l’Univers.

La table de Dieu croule, au contraire, sous les fruits, les céréales et les légumes. Elle est aérée et baignée par les rayons du Soleil. C’est là que viennent s’attabler « les enfants de Dieu » qui aspirent à la véritable Liberté.

La nourriture pure donne énormément de forces magnétiques. Le tout est de diriger ces énergies vers une étoile vivante, brasillante et bénéfique comme notre Soleil et de les appliquer à quelque chose de supérieur. Tout est là ! Le végétarisme purifie le corps et c’est par cette purification que commence la véritable Initiation.

L’animal possède une âme dite « âme astrale ». Lorsqu’il meurt, son âme astrale s’en va, mais ses rayonnements demeurent dans la chair. C’est comme une sorte de relique et quand vous ingurgitez un peu de son cadavre, vous absorbez les sentiments qui restent enfermés dans ses molécules. Ces sentiments, surtout ceux du dernier moment, celui où il est tué ou massacré, se nomment la peur, la violence, et l’angoisse.

Vous dévorez tout cela, en même temps que sa viande. Et, un beau jour sans trop savoir comment ni pourquoi, vous avez des accès de colère, vous avez des accès de terreur, et vous sombrez dans l’angoisse et la dépression : c’est tout simplement l’animal que vous avez mangé qui revient réclamer réparation !

Il faut donc remplacer les cadavres d’animaux par des aliments purs, notamment par la béatitude calme des plantes. Elles n’ont pas d’âme astrale mais seulement un corps éthérique ou vital. Par les végétaux, vous n’absorbez que la vie, sans agitation, sans bouleversements, sans conflits.

Le mieux serait évidemment de ne pas manger du tout et de nous nourrir seulement du prâna atmosphérique. Certains êtres y parviennent. Une grande yoghini indienne a pu ainsi vivre 70 ans sans absorber aucun aliment. Et Thérèse Neumann a vécu plusieurs dizaines d’années en se nourrissant uniquement d’une hostie chaque jour.

Nous n’avons pas encore atteint ce haut niveau de développement et, puisque nous sommes obligés de vivre et, donc, de manger, il est préférable de choisir des aliments beaucoup moins chargés d’énergie négative que la nourriture carnée, l’ultime objectif étant d’accéder au végétalisme. 

 

 

SOURCE : Extraits d’un article de Françoise Brousse - http://erenouvelle.nous-les-dieux.org/editemer.htm 

Publié dans:ANIMAUX |on 7 mai, 2011 |Pas de commentaires »

Interprète Animalière

France Périat propose une lecture de votre animal !

L’interprétation animalière est une traduction de ce que dit l’animal en langage humain.


Interprète Animalière  dans ANIMAUX dyn007_original_106_130_pjpeg__88580c7a339e0a44f36751b869c0d2da       
Les animaux ne font pas qu’illuminer notre vie, ils viennent également nous aider à grandir, à nous ouvrir. J’aime dire que les animaux nous permettent de garder un contact avec la Terre. D’un côté ils tiennent la main à la Terre, et de l’autre ils nous tiennent la main. Ainsi ils font le lien, en attendant que nous nous rappelions que nous faisons partie d’elle également, et qu’il nous suffit d’ouvrir notre cœur, pour écouter battre son cœur à elle … J’offre également des cours. 

Fleche dans ANIMAUX  http://www.animalcontact.ch/index.htm 

« Nos animaux dits domestiques étaient, à l’origine, des animaux sauvages qui ont accepté le sacrifice de leur liberté pour nous accompagner nous, humains, dans notre lente marche. En sommes-nous seulement conscients ? » 

Pendant ce cours 

  • Nous allons chercher notre animal totem.  

  • Nous découvrons comment les animaux viennent nous aider au travers de différents miroirs. 

  • Nous faisons des méditations simples. 

  • Vous découvrirez peut-être comment votre animal est venu vous aider, et pourquoi ? 

050508_st_francois

 Issu du site : info@terre-de-lumiere.com          Site : www.terre-de-lumiere.com 

Publié dans:ANIMAUX |on 4 mai, 2011 |Pas de commentaires »

L’amour du monde animal

MESSAGE DES MAITRES DAUPHINS

L'amour du monde animal dans ANIMAUX gif-animaux-52

Les maîtres dauphins Zéta et Zépo, viennent maintenant vous parler de l’amour du monde animal. 
Bienvenue humains, nous sommes heureux de pouvoir communiquer avec vous directement et de remercier certains d’entre vous pour l’aide qu’ils apportent au royaume animal. Notre royaume est un royaume très particulier. Le royaume aquatique est un royaume particulier qui n’a pas les mêmes intérêts, qui n’a pas les mêmes missions que le royaume terrestre. Dans le royaume aquatique il y a différentes espèces, différents choix de vie de ce domaine animal. Il y a tous les poissons qui offrent leur vie pour nourrir les hommes en sacrifice, et sachant que l’énergie se renouvelle toujours il n’y a pas de mort. Car le monde animal connaît la puissance de la vie, connaît la puissance de la continuité, il y a donc pas de souffrances telles que vous pouvez l’imaginer, car ce qui vous rend malheureux, ce qui vous rend triste, c’est l’importance que vous donnez à la souffrance, à l’attachement. C’est ceci qui peut vous rendre heureux ou malheureux. Le monde animal à choisi en conscience de venir s’incarner pour aider les hommes à évoluer et à évoluer de la même manière. 


Cependant, dans ce monde il y a des maîtres comme nous sommes, maîtres spirituels qui sommes venus aider des couples, des couples de dauphins qui choisissent de venir travailler directement sur l’ADN des humains pour réveiller leur mémoire stellaire, pour réveiller leur mémoire cristalline. Il est donc important, que de plus en plus, les candidats à l’ascension se mettent en communion avec nous, se mettent en communion avec le monde des dauphins éveillés , afin de retrouver une puissance intérieure, de retrouver leur mémoire stellaire, et la possibilité de respirer aussi dans un monde différent, de vivre, de s’adapter au monde de l’eau, au monde des sentiments. 

Vous pouvez méditer devant un portrait, devant un poster qui représente des dauphins. Vous pouvez aussi aller directement, lorsque vous le pouvez, nager avec les dauphins. C’est une expérience extraordinaire si vous la faite en conscience car nous sommes en certains dauphins. Nous ne sommes pas exclusivement dans deux dauphins, il faut que vous compreniez que notre esprit peut s’incarner dans divers couples de dauphins. Si vous désirez faire ce choix de venir nager avec nos frères, appelez-nous en conscience, appelez Zéta et Zépo. Notre énergie viendra à vous et vous aidera à travailler au coeur même de votre ADN. L’amour que nous portons pour votre peuple est immense, nous désirons communiquer avec vous, mais comme toujours, il y a des hommes qui manipulent nos frères de manière destructrice, qui les emprisonnent aussi pour la gloire. Nous jouons, nous sommes perpétuellement en train de jouer pour réveiller en vous le jeu intérieur du je, le jeu de l’amour. Accueillez-nous dans votre coeur, et vous aurez de grandes transformations. Nos amis les animaux terrestres ont choisi une autre forme d’expression, pour vivre l’air, pour vivre les pensées des hommes


Nous vivons les sentiments, ils vivent les pensées. 

Vous êtes entourés d’animaux et ils ressentent vos pensées, ils comprennent vos pensées avant de comprendre vos mots. C’est pour cela que certains animaux, surtout ceux qui sont les plus près de vous, ont des attitudes qui peuvent vous déranger, vous surprendre, vous étonner. Les animaux très familiers perçoivent les couleurs des auras, et savent si vous êtes en colère ou si vous êtes vraiment plein d’amour. Ils connaissent vos pensées profondes si vous désirez les abandonner , où les laisser, les aimer, les aider à évoluer. Ils savent, mais ils acceptent complètement votre choix. Les animaux qui s’offrent aux hommes sont là aussi pour prendre leurs blessures, pour prendre leurs souffrances, et leur éviter d’aller trop loin. Beaucoup d’animaux meurent pour les hommes en emportant une bonne partie de leur karma, une grosse partie de l’énergie négative qu’ils ont. 


Vous devriez remercier tous les animaux qui sont autour que vous et leur apporter le plus amour possible, le plus de vérité, le plus de compassion possible. Il ne vous est pas demandé d’avoir 1000 animaux autour de vous mais simplement de respecter ceux qui sont là, ceux que vous croisez. Certains humains aiment tuer volontairement les animaux. Certains pour se nourrir, mais d’autres simplement par plaisir de tuer, par plaisir de montrer qu’ils sont plus forts que le royaume animal. 

Il est certain que les chasseurs vous diront que s’ils ne régulaient pas la naissance les animaux lors des chasses il y en aurait de trop. Ceci est une compréhension de troisième niveau. Dans la quatrième et la cinquième dimension et dans les mondes supérieurs, les animaux savent réguler leur naissance eux-mêmes en fonction de la place qu’ils ont et en fonction de l’amour qu’ils reçoivent. Il n’y a plus trop de naissances. Les animaux de la terre sont obligés d’avoir beaucoup de descendants pour être sûrs de survivre, alors que dans un endroit qui est aimé, lorsque les animaux sont aimés ils n’ont plus le désir de se reproduire forcément. Plus vous donnerez d’amour aux animaux et plus ils réguleront leur naissance eux-mêmes, tranquillement, normalement. Mais il est important que les hommes laissent place au monde animal. Nous sommes heureux de vous demander de créer votre monde avec notre présence. Ne nous écartez pas de votre monde, nous sommes là maintenant pour vous aider à créer ce nouveau monde et nous avons notre place dans cette nouvelle dimension. Or certains instructeurs actuels du nouvel âge affirment que le monde des humains doit se séparer du monde animal. 

Ce n’est pas vrai, car les hommes et les animaux ont choisi sur terre de venir vivre une expérience parallèle complémentaire. Il est donc important pour nous de pouvoir ascensionner en même temps que vous. Nous venons de planète supérieure à la votre en connaissance d’amour, en connaissance de partage, mais non pas en connaissance de technologie matérielle et nous avons besoin de comprendre cela, nous avons besoin de comprendre comment les hommes peuvent oeuvrer avec nous, avec nos frères, nos frères animaux. Nous vous demandons de bien vouloir agir en créant, un nouveau monde où nous aurons notre place, car plus vous le ferez en conscience et en amour et plus nous serons avec vous dans la continuité de l’expérience et nous pourrons vous donner nous-mêmes tout l’amour que nous avons, car notre amour est immense pour vous. Chers humains soyez bénis et remerciés. Nous vous attendons avec plaisir pour nager et jouer avec vous dans l’océan de bonheur. 

ts5h79ho dans ANIMAUX

Reçus à Nancy par Joéliah lors du stage, tremplin vers l’ascension le 26 septembre 2004.
A garder dans son intégralité y compris cette ligne. Merci.

Publié dans:ANIMAUX |on 26 janvier, 2011 |Pas de commentaires »

Animaux et Hommes

Les animaux et l’homme.

Animaux et Hommes dans ANIMAUX mini_c_ecureil009

Si nous comparons l’homme et les animaux sous le rapport de l’intelligence, la ligne de démarcation semble difficile à établir, car certains animaux ont, sous ce rapport, une supériorité notoire sur certains hommes. Cette ligne de démarcation peut-elle être établie d’une manière précise ? 

« Sur ce point, vos philosophes ne sont guère d’accord ; les uns veulent que l’homme soit un animal, et d’autres que l’animal soit un homme ; ils ont tous tort ; l’homme est un être à part qui s’abaisse quelquefois bien bas ou qui peut s’élever bien haut. Au physique,  l’homme est comme les animaux, et moins bien pourvu que beaucoup d’entre eux ; la nature leur a donné tout ce que l’homme est obligé d’inventer avec son intelligence pour ses besoins et sa conservation ; son corps se détruit comme celui des animaux, c’est vrai, mais son Esprit a une destinée que lui seul peut comprendre, parce que lui seul est complètement libre. Pauvres hommes qui vous abaissez au-dessous de la brute ! ne savez-vous pas vous en distinguer ? Reconnaissez l’homme à la pensée de Dieu. » 

Peut-on dire que les animaux n’agissent que par instinct ? 

« C’est encore là un système. Il est bien vrai que l’instinct domine chez la plupart des animaux ; mais n’en vois-tu pas qui agissent avec unevolonté déterminée ? C’est de l’intelligence, mais elle est bornée. » 

Outre l’instinct, on ne saurait dénier à certains animaux des actes combinés qui dénotent une volonté d’agir dans un sens déterminé et selon les circonstances. Il y a donc en eux une sorte d’intelligence, mais dont l’exercice est plus exclusivement concentré sur les moyens de satisfaire leurs besoins physiques et de pourvoir à leur conservation. Chez eux, nulle création, nulle amélioration ; quel que soit l’art que nous admirons dans leurs travaux, ce qu’ils faisaient jadis, ils le font aujourd’hui, ni mieux, ni plus mal, selon des formes et des proportions constantes et invariables. Le petit, isolé de ceux de son espèce, n’en construit pas moins son nid sur le même modèle sans avoir reçu d’enseignement. Si quelques-uns sont susceptibles d’une certaine éducation, leur développement intellectuel, toujours renfermé dans des bornes étroites, est dû à l’action de l’homme sur une nature flexible, car il n’est aucun progrès qui leur soit propre ; mais ce progrès est éphémère et purement individuel, car l’animal rendu à lui-même ne tarde pas à rentrer dans les limites tracées par la nature. 

Les animaux ont-ils un langage ? 

« Si vous entendez un langage formé de mots et de syllabes, non ; mais un moyen de communiquer entre eux, oui ; ils se disent beaucoup plus de choses que vous ne croyez ; mais leur langage est borné, comme leurs idées, à leurs besoins. » 

- Il y a des animaux qui n’ont point de voix ; ceux-là ne paraissent pas avoir de langage ? 

« Ils se comprennent par d’autres moyens. Vous autres, hommes, 

n‘avez-vous que la parole pour communiquer ? Et les muets, qu’en dis-tu ? Les animaux étant doués de la vie de relation ont des moyens de s’avertir et d’exprimer les sensations qu’ils éprouvent. Crois-tu que les poissons ne s’entendent pas entre eux ? L’homme n’a donc point le privilège exclusif du langage ; mais celui des animaux est instinctif et limité par le cercle de leurs besoins et de leurs idées, tandis que celui de l’homme est perfectible et se prête à toutes les conceptions de son intelligence. » 

  Les poissons, en effet, qui émigrent en masse, comme les hirondelles, qui obéissent au guide qui les conduit, doivent avoir des moyens de s’avertir, de s’entendre et de se concerter. Peut-être est-ce par une vue plus perçante qui leur permet de distinguer les signes qu’ils se font ; peut-être aussi l’eau est-elle un véhicule qui leur transmet certaines vibrations. Quel qu’il soit, il est incontestable qu’ils ont un moyen de s’entendre, de même que tous les animaux privés de la voix et qui font des travaux en commun. Doit-on s’étonner, d’après cela, que des Esprits puissent communiquer entre eux sans le secours de la parole articulée ? 

Les animaux ont-ils le libre arbitre de leurs actes ? 

« Ce ne sont pas de simples machines, comme vous le croyez ; mais leur liberté d’action est bornée à leurs besoins, et ne peut se comparer à celle de l’homme. Etant de beaucoup inférieurs à lui, ils n’ont pas les mêmes devoirs. Leur liberté est restreinte aux actes de la vie matérielle. » 

D’où vient l’aptitude de certains animaux à imiter le langage de l’homme, et pourquoi cette aptitude se trouve-t-elle plutôt chez les oiseaux que chez le singe, par exemple, dont la conformation a le plus d’analogie avec la sienne ? 

« Conformation particulière des organes de la voix, secondée par l’instinct d’imitation ; le singe imite les gestes, certains oiseaux imitent la voix. » 

Puisque les animaux ont une intelligence qui leur donne une certaine liberté d’action, y a-t-il en eux un principe indépendant de la matière ? 

« Oui, et qui survit au corps. » 

- Ce principe est-il une âme semblable à celle de l’homme ? 

« C’est aussi une âme, si vous voulez ; cela dépend du sens que l’on attache à ce mot ; mais elle est inférieure à celle de l’homme. Il y a entre l’âme des animaux et celle de l’homme autant de distance qu’entre l’âme de l’homme et Dieu. » 

L’âme des animaux conserve-t-elle, après la mort, son individualité et la conscience d’elle-même ? 

« Son individualité, oui, mais non la conscience de son moi. La vie intelligente reste à l’état latent. » 

L’âme des bêtes a-t-elle le choix de s’incarner dans un animal plutôt que dans un autre ? 

« Non ; elle n’a pas le libre arbitre. » 

  

L’âme de l’animal survivant au corps est-elle après la mort dans un état errant, comme celle de l’homme ? 

« C’est une sorte d’erraticité, puisqu’elle n’est pas unie à un corps, mais ce n’est pas un Esprit errant. L’Esprit errant est un être qui pense et agit par sa libre volonté ; celui des animaux n’a pas la même faculté ; c’est la conscience de lui-même qui est l’attribut principal de l’Esprit. L’Esprit de l’animal est classé après sa mort par les Esprits que cela concerne, et presque aussitôt utilisé ; il n’a pas le loisir de se mettre en rapport avec d’autres créatures. » 

Les animaux suivent-ils une loi progressive comme les hommes ? 

« Oui, c’est pourquoi dans les mondes supérieurs où les hommes sont plus avancés, les animaux le sont aussi, ayant des moyens de communication plus développés ; mais ils sont toujours inférieurs et soumis à l’homme ; ils sont pour lui des serviteurs intelligents. » 

Il n’y a rien là d’extraordinaire ; supposons nos animaux les plus intelligents, le chien, l’éléphant, le cheval avec une conformation appropriée aux travaux manuels, que ne pourraient-ils pas faire sous la direction de l’homme ? 

Les animaux progressent-ils, comme l’homme, par le fait de leur volonté ou par la force des choses ? 

« Par la force des choses ; c’est pourquoi il n’y a point pour eux d’expiation. » 

Dans les mondes supérieurs, les animaux connaissent-ils Dieu ? 

« Non, l’homme est un dieu pour eux, comme jadis les Esprits ont été des dieux pour les hommes. » 

Les animaux, même perfectionnés dans les mondes supérieurs, étant toujours inférieurs à l’homme, il en résulterait que Dieu aurait créé des êtres intellectuels perpétuellement voués à l’infériorité, ce qui paraît en désaccord avec l’unité de vues et de progrès que l’on remarque dans toutes ses oeuvres. 

« Tout s’enchaîne dans la nature par des liens que vous ne pouvez encore saisir, et les choses les plus disparates en apparence ont des points de contact que l’homme n’arrivera jamais à comprendre dans son état actuel. Il peut les entrevoir par un effort de son intelligence, mais ce n’est que lorsque cette intelligence aura acquis tout son développement et sera affranchie des préjugés de l’orgueil et de l’ignorance qu’elle pourra voir clairement dans l’oeuvre de Dieu ; jusque-là, ses idées bornées lui font voir les choses à un point de vue mesquin et rétréci. 

  Sachez bien que Dieu ne peut se contredire, et que tout, dans la nature, s’harmonise par des lois générales qui ne s’écartent jamais de la sublime sagesse du Créateur. » 

- L’intelligence est ainsi une propriété commune, un point de contact, entre l’âme des bêtes et celle de l’homme ? 

« Oui, mais les animaux n’ont que l’intelligence de la vie matérielle ; chez l’homme, l’intelligence donne la vie morale. » 

Si l’on considère tous les points de contact qui existent entre l’homme et les animaux, ne pourrait-on pas penser que l’homme possède deux âmes : l’âme animale et l’âme spirite et que, s’il n’avait pas cette dernière, il pourrait vivre, mais comme la brute ; autrement dit, que l’animal est un être semblable à l’homme, moins l’âme spirite ? Il en résulterait que les bons et les mauvais instincts de l’homme seraient l’effet de la prédominance de l’une de ces deux âmes. 

« Non, l’homme n’a pas deux âmes ; mais le corps a ses instincts qui sont le résultat de la sensation des organes. Il n’y a en lui qu’une double nature : la nature animale et la nature spirituelle ; par son corps, il participe de la nature des animaux et de leurs instincts ; par son âme, il participe de la nature des Esprits. » 

- Ainsi, outre ses propres imperfections dont l’Esprit doit se dépouiller, il a encore à lutter contre l’influence de la matière ? 

« Oui, plus il est inférieur, plus les liens entre l’Esprit et la matière sont resserrés ; ne le voyez-vous pas ? Non, l’homme n’a pas deux âmes ; l’âme est toujours unique dans un seul être. L’âme de l’animal et celle de l’homme sont distinctes l’une de l’autre, de telle sorte que l’âme de l’un ne peut animer le corps créé pour l’autre. Mais si l’homme n’a pas d’âme animale qui le mette, par ses passions, au niveau des animaux, il a son corps qui le rabaisse souvent jusqu’à eux, car son corps est un être doué de vitalité qui a des instincts, mais inintelligents et bornés au soin de sa conservation. » 

L’Esprit, en s’incarnant dans le corps de l’homme, lui apporte le principe intellectuel et moral qui le rend supérieur aux animaux. Les deux natures qui sont en l’homme donnent à ses passions deux sources différentes : les unes provenant des instincts de la nature animale, les autres des impuretés de l’Esprit dont il est l’incarnation et qui sympathise plus ou moins avec la grossièreté des appétits animaux. L’Esprit, en se purifiant, s’affranchit peu à peu de l’influence de la matière ; sous cette influence, il se rapproche de la brute ; dégagé de cette influence, il s’élève à sa véritable destination. 

  

Où les animaux puisent-ils le principe intelligent qui constitue l’espèce particulière d’âme dont ils sont doués ? 

« Dans l’élément intelligent universel. » 

- L’intelligence de l’homme et celle des animaux émanent donc d’un principe unique ? 

« Sans aucun doute, mais dans l’homme il a reçu une élaboration qui l’élève au-dessus de celui qui anime la brute. »

pqtx792b dans ANIMAUX

Extrait du Livres des Esprits d’Allan Kardec 

Publié dans:ANIMAUX |on 13 janvier, 2011 |Pas de commentaires »

Le chat

Le Chat

 

Le chat dans ANIMAUX 330x220_1277910984faerie_tails_mystique

 

Un Maître de tolérance, d’intégrité et de sagesse, le plus grand gardien de l’homme, d’autant de défauts et de vices! Car il accepte la présence d’un sujet par Amour de la Vie et il lui fait une lecture de vie chaque fois qu’il lui en donne la possibilité. 

 

Relié à l’Énergie féminine et à la Puissance mystique, il surveille le taux émotionnel de son compagnon d’évolution et il lui sert de pile régulatrice. 

 

Par son ronronnement, il abaisse la tension. 

 

Il agit comme un facilitateur de la transmutation de l’énergie, canalisant les perturbations et les détournant afin d’éviter la perte de la vie physique. 

 

Quand il lui prend une énergie négative, pour s’en charger et le soulager, il quitte son enveloppe charnelle, revenant ensuite à lui en vue d’aider à prolonger sa précieuse vie. Il voyage en toute aisance et conscience d’un monde à un autre, occupant son poste de vigie auprès d’un être avec assiduité et un amour désintéressé. Il dirige et harmonise l’énergie perturbatrice pour alléger d’un petits poids d’ombre. 

 

Il lui porte assistance dans ses retrouvailles avec lui-même. Il connaît le bout de chemin qu’il lui est demandé de vivre auprès de lui et il l’assiste loyalement, obéissant à son propre Deva (1). 

 

Il agit même comme un gardien des lieux, percevant facilement ce qui se trame dans l’invisible. Il permet de s’associer à ses rêves et il offre son aide au cours d’une méditation. Comme il représente le meilleur médium du monde animal, quand il prend la pose du sphinx, il rappelle sa connaissance du monde qui dort ou qui palpite et il veille à protéger un espace psychique. 

 

 dans ANIMAUX

Dans son aspect inversé, le chat invite à vérifier si on ne devient pas trop casanier, pantouflard, routinier, stéréotypé, ce qui peut justifier un refus de s’investir ailleurs ou de se détacher du monde extérieur. Ce faisant, on ne peut que se couper de la réalité et échapper à certains aspects magiques de la vie. Une vie fermée par d’indolence ou la sensualité ne peut aider à progresser. De même, les incursions dans la spiritualité et l’exploration de son monde intérieur peuvent entraîner des effets néfastes s’ils servent de moyens de défense contre le mal de vivre ou la difficulté de vivre dans le monde. Il peut encore prévenir d’un comportement égoïste, individualiste, vaniteux, prétentieux, trop sensuel, trop voluptueux ou trop matérialiste, largement coupé de l’instant et de la vie spirituelle. 

 

 

À l’origine, le chat agissait comme prédateur crépusculaire puisqu’il s’activait surtout au coucher et au lever du soleil. Grâce à ses sens très développés, il perçoit son univers différemment des êtres humains, ce qui lui a fait prêter des pouvoirs surnaturels. Voilà pourquoi il s’est formé de nombreuses légendes de chats ayant prédit des tremblements de terre ou d’autres catastrophes. 

 

L’explication la plus probable de ces attributions fantastiques relève de son oreille, apte à percevoir des vibrations inaudibles pour les humains. En effet, son ouïe est particulièrement sensible aux hautes fréquences. Ainsi, il perçoit des ultrasons jusqu’à 50 000 Hz alors que l’oreille humaine est limitée à 15 000 Hz. Et, grâce à vingt-sept muscles, il peut orienter son pavillon en cornet, ce qui lui permet de diriger chaque oreille indépendamment pour localiser avec précision la source et la distance d’un bruit. 

 

chat2

En passant, la surdité du chat blanc fait aujourd’hui débat. Cette surdité serait liée à la couleur blanche (gène W). Schématiquement, on peut dire que, pour des raisons génétiques, la majorité des chats blancs naissent sourds. Car cette anomalie, bien que présente au niveau génétique, ne s’exprime pas systématiquement chez tous les chats. Ainsi, la tare peut rester latente, d’où l’oreille se développe normalement, ou elle peut se manifester, provoquant une dégénérescence complète, laissant le chat totalement sourd d’une oreille ou d’une autre atteinte. Sachant qu’un chat a deux oreilles et que l’anomalie n’affecte pas toujours les deux oreilles de la même manière, trois cas peuvent se présenter : la surdité bilatérale, la surdité unilatérale ou l’ouïe correcte. 

 

En effet, il a été démontré que l’allèle «W», à l’origine de la dominance de la couleur blanche, est directement responsable d’une dégénérescence de l’oreille interne et qu’elle occasionne la surdité. Le chaton naît normal sauf que, vers l’âge d’une semaine, son oreille interne cesse de se développer et subit des modifications progressives. Ainsi, à la troisième semaine, la dégénérescence devient généralement complète. 

 

La vision est le sens le plus développé chez le chat. Son champ de vision est plus étendu que celui des humains (187° contre 125°), ce qui reste cependant loin du record absolu du monde animal. En outre, l’intensité lumineuse influe sur la forme de la pupille. 

 

Entre eux, les chats communiquent largement par des attitudes ou des positions corporelles. Il recourt à une large gamme de positions corporelles pour s’exprimer. La position générale du corps, ses mimiques faciales, comme les mouvements de sa queue, de ses yeux et de ses oreilles, indiquent son humeur. 

 

Pour communiquer, ils sont également pourvus de glandes contenant des phéromones en de nombreux points sur le corps. On en trouve à l’anus, autour de la queue et de la bouche, sur les joues, entre les coussinets. Ces substances se déposent également dans leur salive, leurs selles et leur urine, offrant cet avantage de perdurer dans le temps, même en l’absence du chat, contrairement aux vocalises ou aux positions corporelles. 

 

Elles peuvent être déposées de manière volontaire (marquage du territoire, contacts sociaux comme l’allotoilettage, etc.) ou involontairement (stress, attachement de la mère à ses chatons, maturité sexuelle). 

 

On dit qu’il peut prévoir les événements une semaine à l’avance, notamment la température et les séismes. Il n’aime pas être dérangé dans sa tranquillité autant pour son bien-être et son confort que pour rester branché sur les vibrations ambiantes, feignant souvent de dormir alors qu’il ne fait qu’épier ce qui se passe autour, autant dans le visible que dans l’invisible. Prudent dans ses démarches, d’un charme irrésistible, mais plutôt conservateur et routinier, il aime qu’on s’occupe de lui, ne dédaignant pas les mondanités quand cela lui plaît. 

 

chat-noir-1

CHAT NOIR : Dans nombre de cultures, il identifie le démon, les influences sataniques ou les effets de la Magie noire, les mauvais présages, mais bien à tort

 

En mystique, il désigne l’être, protégé par la Mère divine, doté de vision subtile, d’intuition et de facultés télépathiques, qui peut s’aventurer en toute quiétude dans l’entonnoir le ramenant au lieu de ses origines cosmiques. 

 

Au Moyen Âge, on devait s’empresser de saluer un chat noir qui entrait dans sa chambre la nuit pour échapper à ses sortilèges. On recommandait de jeter un chat noir vivant dans le feu pour arrêter un incendie. La consommation de la viande d’un chat noir évitait, pensait-on, le retour d’un lumbago. Il ne fallait jamais regarder un chat de cette couleur dans les yeux. 

 

  

00020577

 

Explication de Deva

(1)Le mot deva s’appuie sur la racine sanscrite DIV- qui signifie « jouer », « se mouvoir en toute liberté », « resplendir »[1]. Cette racine proviendrait elle-même d’un mot indo-européen *deiwos qui signifie « brillant », dérivé d’une racine *DIW- dont le sens est « briller ». Ce mot se relie étymologiquement au latin deus et au germanique Tiwaz. Le védisme ancien utilise le mot deva pour évoquer une puissance agissante qui se manifeste dans les phénomènes naturels et mentaux, qui n’est ni ontologique, ni personnelle, ni symbolique, ni surnaturelle (car la conception védique du monde s’apparente au monisme). 

L’hindouisme utilise le mot deva comme un terme générique désignant les dieux, qu’il n’hésite pas à représenter par la statuaire et l’iconographie en tant que symboles, et que la bhakti honore comme une personne. Une déesse se nomme devî

Le bouddhisme lie la notion de deva à celle du karma.

fond-ecran-chat

 

Publié dans:ANIMAUX |on 21 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Animal, être spirituel

 Animal, être spirituel dans ANIMAUX asie-2007-2008.1198684980.ranakpur

temple Jaïn

Les animaux perçoivent des énergies qui nous sont totalement inconnues. Mystiques, thérapeutes, guérisseurs et chamans enseignent que l’univers entier est vibrant et que chaque chose, chaque entité vivante génère sa propre fréquence, laquelle est unique. Toute chose a aussi un son qui entre en résonance avec un autre son. Tous les sons pénètrent notre structure énergétique et y laissent des traces. Ce phénomène peut engendrer une grande puissance de guérison et de transmission de messages puisque la totalité du cosmos est interrelié et ne fait qu’Un. 

 

Les chakras (ou roues d’énergie) des animaux, connus depuis des millénaires dans le yoga, la médecine indienne ou chinoise, est essentiellement les mêmes chez les animaux que chez les humains. Et que nous sommes dans une interaction vibratoire constante. Nous pouvons guérir les animaux comme les animaux peuvent nous guérir. 

L’animal est tout comme l’humain de nature vibratoire et spirituelle. Le dauphin aurait développé ses plus hauts chakras, particulièrement son chakra du 3e oeil et serait capable d’avoir une influence très forte sur le chakra du coeur de l’humain. Les vibrations sonores et les tonalités des chants des cétacés serviraient à activer certains codes énergétiques, activant les chakras des humains, contrebalançant ainsi les fréquences vibratoires inharmonieuses. Le ventre étant lié au deuxième chakra, il entre facilement en résonance avec les musiques fluides et aquatiques. Les chants de baleines et de dauphins fait vibrer la structure énergétique de cette région. Cette connexion est importante car elle permet de se re-centrer. (Notons que les sons de flûte active le chakra du coeur et que c’est pour cette raison que Krishna est souvent représenté avec cet instrument.) 

Puisqu’ils vivent dans l’amour inconditionnel, les animaux s’avèrent particulièrement réceptifs aux traitements énergétiques. Par une transmission d’énergie, il est possible de guérir les animaux de maladies physiques ou de troubles de la personnalité. De plus, en équilibrant les chakras de notre chien, chat ou cheval, nous équilibrons aussi nos propres chakras. 

Chez l’animal, les 7 chakras principaux se trouvent sur le devant du corps. Tout comme chez les humains, certains animaux auront des chakras plus développés que d’autres. Ce ne sont pas tous les animaux dont le chakra du coeur est ouvert ou celui du troisième oeil. Pour tous les animaux cependant, les trois chakras de base sont ouverts à la naissance. La compassion venant des humains est un facteur d’ouverture énergétique pour les animaux. Car toutes les créatures conscientes – humaines comme animales – ont le même but : Expérimenter la vie, apprendre et évoluer grâce à l’amour. 

Tout comme nous l’animal est un être spirituel, conscient. Le comprendre implique nécessairement une plus grande compassion pour ce compagnon d’évolution. 

 

laomonks5 dans ANIMAUX

Issu de  Libération animale et jainisme

In spiritualité on mai 18, 2010 at 2:37 Marjolaine Jolicoeur

Publié dans:ANIMAUX |on 21 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Libération animale

LE JAÏNISME 

 

 

Libération animale dans ANIMAUX mandala-animaux

Le jaïnisme est pratiqué de nos jours par près de 10 millions d’adeptes en Inde mais aussi en Amérique du Nord et en Europe. Certains de ses concepts ont des correspondances dans l’hindouisme et le bouddhisme, chez plusieurs philosophes de la Grèce antique ainsi que dans des sectes gnostiques comme les Cathares ou les Manichéens. Comme si toutes les traditions spirituelles avaient un fond commun de vérité, des principes qui se rejoignent sur l’essentiel. Le premier et l’ultime de ces principes est l’ahimsa ou non-violence en sanskrit. A la fois radical et idéaliste, ce voeu pour le respect des êtres vivants doit s’incarner dans tous nos actes. Plus facile à dire qu’à faire dans notre univers de cruautés, d’holocaustes et de matérialisme. L’ahimsa n’a jamais été une voie facile. Loin derrière nous dans le temps, les jains se sont posés les mêmes questions éthiques en tant que végétariens et défenseurs des animaux, dans un environnement souvent hostile. 

 La souffrance de ce monde est immense et de cette souffrance vient une grande compassion. Les humains comme les animaux marchent dans le même labyrinthe, tournent sur la même roue, emprisonnés dans la matière. Pour le philosophe végétarien Plotinus qui vécut de 204 à 270 : «Tous les êtres sont des centres unis sur un même point central ». Dans cette vision d’unité toutes les vies se doivent respect et une mutuelle assistance, liées entre elles par le fil du vivant, comme les équivalents de notre propre soi. Nous devrions nous sentir concernés non seulement pour les membres de notre famille proche ou ceux de notre propre espèce, mais pour l’écosphère en entier. Faire du mal aux animaux, ou à la planète selon l’écologiste Naess, revient en quelque sorte à se couper un doigt. Quand Francione dit que la « révolution qu’il souhaite est celle du coeur», il exprime le même concept véhiculé par toutes les traditions spirituelles pour qui « la voie c’est le coeur.» 

La véritable non-violence implique nécessairement l’abstention de chair animale  puisque chaque être vivant à sa dignité propre. Les jaïns croient en l’existence de l’âme (nommée atman ou jiva). Qu’elle habite dans un corps humain ou animal, l’âme voyage dans un processus évolutif. Afin que les animaux mais aussi les humains puissent atteindre la libération, le refus de la viande – et du poisson – demeure une priorité absolue. Et dans une vision juste, l’unique intention de l’humain dans ses contacts avec les autres êtres, c’est le désir de leur libération finale. Nous sommes loin ici de l’impérialisme anthropocentrique de certaines religions qui s’estiment supérieures aux animaux, autorisant du même coup leur exploitation et leur domination. Malheureusement, leur « tu ne tueras point » ne s’adresse pas à l’animal, pourtant lui aussi notre prochain.   

Pour les jaïns (et pour tous les végétalien-nes à vrai dire) les métiers de tanneurs et de bouchers sont exclus, ainsi que la chasse et la pêche. Ils ne consomment pas de viande, de poisson, d’oeufs, de miel et d’alcool. Ne portent pas de soie ou de fourrure. Il est strictement interdit d’entrer dans les temples avec un objet en cuir. Dans la mesure du possible, il ne faut pas tuer les insectes. A propos des produits laitiers, un grand nombre de jaïns ont abandonné leur consommation afin de ne pas être complices de la violence faite aux vaches et à leurs veaux. Plusieurs temples d’Amérique du Nord n’utilisent plus de lait pour les rituels. 

En Inde, les moines se nourrissent d’un plat nommé «amil » n’ayant ni beurre, lait ou épices. Pour eux c’est l’ultime repas sattvique, le plus pur qui soit. Les règles alimentaires s’avèrent plus exigeantes pour les moines : ils ne mangent pas avant le lever ou après le coucher du soleil. Mais pour tous les jaïns, sans exception, la chair animale est interdite Dans nos sociétés occidentales où une alimentation sans chair animale est très souvent dénigrée parce qu’étant une source potentielle de carences – en particulier chez les enfants – il est intéressant de constater que les jaïns jouissent d’une bonne santé physique malgré leur abstention de viande depuis plusieurs générations, voire plusieurs millénaires

 

jainisme dans ANIMAUX

Marjolaine Jolicoeur

Marjolaine Jolicoeur – Pour une libération animale, humaine et planétaire- ahimsa@distributel.net

Publié dans:ANIMAUX |on 21 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Jaïnisme

REFUGES POUR ANIMAUX

Jaïnisme  dans ANIMAUX 860320be12a1c050cd7731794e231bd3-2

Si l’ahimsa consiste à ne pas tuer, détruire, frapper, heurter, faire du mal et nuire, ce n’est pas seulement une attitude négative. C’est aussi une disposition à la compassion et à une bienveillance actives. Pour vivre cette éthique au quotidien, les jaïns soignent les animaux malades, vieux ou âgés. Partout sur le continent indien mais surtout dans les villes et villages du Rajasthan et du Gujarat, on peut trouver des pinjarapole, sortes d’hôpitaux pour cochons, chèvres, vaches, oiseaux et même insectes. Un hôpital -refuge pour oiseaux situé à Delhi sur l’emplacement d’un ancien temple jaïn est célèbre. Dans la grande majorité des cas les animaux guérissent mais ceux trop vieux pour quitter l’endroit reçoivent réconfort et nourriture. Quand ils meurent ils sont incinérés sur les berges de la Yamuna, tout comme on le fait pour les humains. 

Dans les marchés les jaïns achètent des animaux destinés à la boucherie afin de les sauver de l’abattoir. Ils vont aussi dans les abattoirs, pratiques dangereuses puisque c’est surtout la communauté musulmane qui y travaille, contrôlant ainsi l’industrie du cuir. Beaucoup de chrétiens aussi dans les abattoirs et les tanneries. Dans les quartiers à forte majorité chrétienne, les bouchers découpent la viande à même le trottoir, en plein soleil, des carcasses de chair animale tourbillonnantes de mouches accrochées au-dessus de leur tête. Pour les jaïns (et pour certains hindous et bouddhistes) pareil comportement est inconcevable, impur et même criminel. 

Dans le jaïnisme il n’y a pas de Dieu créateur. Le Divin n’est pas extérieur mais en soi. On retrouve cependant la vénération de Guides spirituels, les Tirthankaras, dont l’origine remonte selon la tradition à des milliers d’années. Le plus récent, Mahavira, vivait au 6e siècle avant J.C. Tout comme Bouddha – et Pythagore lui aussi de la même époque – il s’insurgeait contre les sacrifices d’animaux et toutes formes d’esclavage. Son illumination eut lieu sous un arbre. L’alimentation de Mahavira était frugale et végétalienne, ne comportant que du riz et des pois chiches bouillis, sans épices. Le jeûne englobait aussi son ascétisme. Mahavira est représenté dans les temples nu, méditant les yeux ouverts, délivré de la matière.

IMG_7815 dans ANIMAUX

Dans la plus lointaine mythologie de toutes les civilisations, il est toujours question d’un parcours initiatique, d’une quête. Ces héros et ces héroïnes sont les archétypes d’une aventure intérieure vers l’éveil. Après bien des obstacles et des combats, ces figures mythiques trouvent leur essence profonde et un sens à leur vie. Pour les jaïns, ces êtres deviennent un Jina ayant atteint la Réalité suprême. En prenant contact avec son âme, le Jina trouve la « gnose du coeur ». Cette connaissance est une expérience, on n’y parvient pas par la foi, les dogmes ou les doctrines. II n’y a pas de soumission à une hiérarchie ou une autorité. Pour les jaïns, le premier guide spirituel est avant tout notre âme. A l’image du « connais-toi toi-même» figurant au fronton du temple Delphes en Grèce et enseigné par Socrate, nous trouvons le Divin en nous trouvant nous-mêmes, pour reprendre la formule des gnostiques. Personne ne viendra nous sauver, nous sommes maîtres de notre destin. Et tous les voyageurs de ce monde éphémère devront, un jour ou l’autre, répondre de leurs actes. 

Sur cette planète où plus rien n’est sacré, où l’on assomme de jeunes phoques devant leur mère, sépare la vache de son veau, massacre des milliards de dindes pour fêter la naissance d’un messager de la paix, sacrifie des moutons pour plaire à un Dieu sanguinaire et cruel, ignore le désespoir des boeufs menés à l’abattoir, torture des singes dans les laboratoires, chasse des animaux pour le plaisir de tuer, violente les plus faibles et les plus vulnérables, le message millénaire des jaïns est plus que jamais d’actualité : en ouvrant son coeur, on libère son âme mais aussi celle des animaux 

 

 symbole du Jaïnisme

india-jainflag

Marjolaine Jolicoeur

Marjolaine Jolicoeur – Pour une libération animale, humaine et planétaire- ahimsa@distributel.net

 

Publié dans:ANIMAUX |on 21 octobre, 2010 |1 Commentaire »

Les Dauphins

 

Les Dauphins  

Les Dauphins dans ANIMAUX animaux-dauphins-00021


 
Le nom du dauphin vient du grec  » Delphis  » qui signifie  » esprit de la mer « . Cétacé vient du grec ancien et signifie « monstre marin ». Déjà, dans l’Antiquité, les peuples marins leur prêtaient de multiples exploits comme de guider les bateaux égarés dans la tempête ou sauver les naufragés…  Ils sont d’ailleurs très souvent cités dans la littérature grecque, et étaient l’emblème de la ville de Corinthe (Grèce).

La famille des dauphins ou delphinidés compte 31 espèces regroupées en 17 genres. Tous ont une caractéristique anatomique commune : la fusion de leurs deux premières vertèbres cervicales limite les mouvements de leur tête. La famille est subdivisées en deux groupes : les petits delphinidés, qui n’excèdent pas 4 m, et dont le dauphin souffleur (Tursiops truncatus) est le plus connu, et les grands delphinidés, souvent appelés à tort « baleines ». 

Les espèces connues :  

Le dauphin commun 

Le grand dauphin 

Le globicéphale 

L’orque ou épaulard 

Dauphins9 dans ANIMAUX  Que nous allons voir après ….. 

Qui sont les dauphins ? 

Les Dauphins sont des maîtres guérisseurs et gardiens de la lumière sur la planète terre. Ceux sont des êtres multidimensionnels très évolues qui vivent dans l’unicité.  Leur rôle est similaire a celui des Êtres du Royaume Angélique. Ils sont là pour veiller sur nous, nous aider, nous supporter et nous guider vers notre resplendissante Divinité.  

Leur amour pour les humains est très profond. Comme les Anges, l’influence des Dauphins transcende le temps, l’espace et tout ce qui est tangible. Il n’est pas nécessaire d’être physiquement présent pour recevoir leur guérison et leurs dons.  Maintenant, plus que jamais, l’humanité toute entière est prête et veut recevoir tous les dons que les Dauphins ont à partager.  

121051968463

 

A travers ces trois initiations, vous recevrez l’amour et la sagesse des Dauphins et des Orques.  Ce système invite l’amour et l’énergie de la communauté des Dauphins et des Orques pour guérir au travers du 3e Oeil et du Sonar. Développe cette région et libère les tensions liées aux résistances du mental. 

Il est particulièrement efficace pour les problèmes émotionnels, les difficultés à trouver sa place dans ce monde, les états dépressifs.  

Cette énergie peut apaiser n’importe quelle tristesse que l’âme en nous aidant à libérer la cause originelle, le traumatisme et à travailler sur le pardon.  

L’Energie de la Trilogie des Dauphins aide à se reconnecter à nos propres vérités et à les exprimer clairement.  

Elle permet de recontacter l’enfant qui est en nous, le côté espiègle, mais aussi de laisser émerger la partie affectueuse de soi-même.  

Elle favorise l’émergence de la créativité et réveille la mémoire des rêves.  

La Trilogie des Dauphins peut être employé lors des soins avec d’autres techniques de guérison mais peut être aussi employée seul.

kdxhhxap

Publié dans:ANIMAUX |on 14 octobre, 2010 |2 Commentaires »

Divers catégories de dauphins

Catégories de dauphins 

Dauphin Bleu et Blanc
(Stenella coeruleoalba)

Divers catégories de dauphins dans ANIMAUX dauphin-bleu-et-blanc 

Longueur maximale : 2,30 m. Aileron dorsal falciforme. Flamme blanc argenté entre l’œil et la dorsale. Deux principales bandes sombres s’étendent de l’œil à la pectorale et de l’œil à l’anus. Bec bien marqué. 

http://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gif 

Dauphin Commun
(Delphinus delphis)

1%20dauphin%20commun%20hors%20de%20l%27eau dans ANIMAUX 

Longueur maximale : 2.30 m. Dorsale falciforme. Pigmentation noire sur le dos, s’étendant sur les flancs en formant 1V dont la pointe est opposée à celle de la dorsale. Bec bien marqué. 

http://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gif

Dauphin de Risso

(Grampus griseus)

les-dauphins_1xu1b_source 

Longueur maximale : 4 m. Dorsale en forme de griffe, plus haute que longue. Pigmentation générale gris foncé, balafres souvent visibles. Absence de bec. Tête arrondie. 

http://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gif

Grand Dauphin

(Tursiops truncatus)

274252318 

Longueur maximale : 3,50 m. Dorsale falciforme, relativement haute et peu longue. Flancs de teinte uniforme gris foncé, s’éclaircissant vers la face ventrale. Bec bien marqué. 

http://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gif 

Globicéphale Noir
(Globicephala malaena)

globicephale_noir 

Longueur maximale : 7 m. Dorsale à concavité post, plus longue que haute. Coloration noir goudron, sauf une tâche argentée s’étendant sous la gorge. Pectorales longues falciformes. Absence de bec.Tête très arrondie. 

http://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gif 

Cachalot
(Physeter macrocephalus)

cachalot2

Longueur maximale : 18 m. Dorsale remplacée par une succession de crêtes basses situées sur la partie post du dos. Pigmentation générale sombre. Tête massive en forme de proue. Souffle oblique vers l’avant. 

http://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gif 

Rorqual Commun
(Balaenoptera physalus)

sandreydur1_230903 

Longueur maximale : 25 m. Aileron dorsal triangulaire concave, situé sur le tiers post. Du corps. Coloration gris foncé devenant blanche sur le ventre. Tête en V vue de dessus. Souffle vertical 

http://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gifhttp://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/WHITEDDOLPHINS.gif

Les petits delphinidés :

Dauphin de Hector – Dauphin de Commerson – Céphalorhinque noir – Dauphin de Heaviside – Lissodelphis Austral – Lissodelphis Boréal – Dauphin tacheté – Dauphin Bleu et Blanc – Dauphin à long nez – Dauphin Cyclème – Lagénorhynque à bec blanc – Lagenorhynque à flancs blancs de l’Atlantique – Dauphin à flancs blancs du Pacifique – Dauphin de Dusky – Dauphin de Hourglass – Dauphin de Peale – Dauphin de Fraser – Grampus, ou Dauphin de Risso – Sténo, ou Dauphin à bec étroit – Dauphin de l’Irrawaddy – Dauphin d’électre – Orque pygmée – Tucuxi – Dauphin à bosse de l’indo-pacifique – Dauphin à bosse de l’atlantique.

orque-mammifere-marin-plus-rapide-416339

Les grands delphinidés :

Globicéphale noir – Globicéphale tropical – Faux orque, ou pseudorque – Orque.

dauphin-326592186

Publié dans:ANIMAUX |on 13 octobre, 2010 |1 Commentaire »

Un dauphin

Constitution du dauphin 

Un dauphin dans ANIMAUX 5qloh3dd

Sa forme fuselée et hydrodynamique, sa peau lisse et très souple qui se déforme et absorbe les turbulences de l’eau font du dauphin un animal doué pour la vitesse. ( 44 km/h; c’est le plus rapide des petits dauphins ).

 Son dos est généralement noir, son ventre blanc avec des dessins bruns ou violets. 

Ses dimensions: longueur: de 1,7m à 4 m – poids: de 70kg (dauphin commun ou delphinus delphis) à 400kg (le tursiops) 

Il possède un bec assez long appelé rostre, avec 80 à 100 dents, toutes semblables entre- elles. Le rostre est formé de deux mâchoires allongées qui lui donnent l’air de sourirePointues et petites, ces dents ne conviennent pas à la mastication mais elles permettent de saisir solidement les proies. Les aliments absorbés sont broyés par les robustes parois de leur estomac. 

 dauphins%20(14) dans ANIMAUX

Ses nageoires : 
Elles servent au dauphin à s’équilibrer et se guider.
 

Sa nageoire caudale, appelée aussi palette est aplatie dans un plan horizontal. Sa nageoire dorsale est bien développée. 

Dans une nageoire, le dauphin a les mêmes os que dans une main humaine. Ces os sont le vestige de l’époque où les ancêtres du dauphin étaient des animaux terrestres à 4 pattes et qui sont allés à l’eau pour se nourrir. 
Son œil : 

Le dauphin a les yeux très écartés. Il peut voir en haut, en bas et même derrière lui mais il ne voit pas très bien de face. Donc pour déceler ce qu’il y a devant lui, il utilise l’écholocation, c’est à dire la localisation des obstacles et des bancs de poissons par l’écho: le dauphin émet des ultrasons et reçoit en retour les échos qui déterminent la vitesse, la taille et la direction de la proie par exemple, et cela grâce au melon, ce font rempli de graisse, de muscles et de canaux, qui permet au dauphin de choisit la direction dans laquelle il envoie les sons. Petit, l’œil ne possède qu’une seule paupière, mais sa vision est très bonne sous l’eau et à l’air libre. 

Il voit net sous l’eau car son œil s’aplatit quand il plonge et ainsi l’image se forme exactement sur la rétine  

 46044129dauphin3-gif

Une épaisse couche de graisse sous-cutanée lui sert d’isolant thermique et l’aide à toujours garder la même température (entre 35 et 36° C.)On dit qu’il est homéotherme. Cette température est indépendante de celle du milieu extérieur. Ce sont donc des animaux à sang chaud. Le dauphin évacue la chaleur par les nageoires, parties moins riches en graisse donc moins isolée et plus irriguées par les vaisseaux sanguins qui transportent le sang chaud. 

Sa longévité: Il peut vivre jusqu’à 50 ans. (tursiops) 

Le dauphin possède des poumons ,restes encore de ses ancêtres terrestres ressemblant à des loups, qui, il y a 50 millions d’années se sont aventurés dans l’océan à la recherche de proies ( le Mesonyx, puis le Pakicetus et le Prosqualodon).

animaux-dauphins-00021

Son nez, l’évent, situé au-dessus de la tête, est sans odorat. Il lui sert seulement à respirer. Il ne s’ouvre que lorsqu’il est au-dessus de l’eau. 
Le dauphin commun peut rester immerger en apnée totale 3 à 4 minutes. ( 15 mn pour le grand dauphin )
 

Il renouvelle jusqu’à 90% de l’air de ses poumons à chaque respiration. Ce chiffre n’est que de 15% chez la plupart des mammifères dont l’Homme. 
Pendant son sommeil, il flotte à 50 cm sous l’eau et toutes les 1/2 mn, un coup de palette le remonte à la surface, il respire sans se réveiller de façon automatique.
 

Le dauphin est un animal social qui vit en troupeau de plusieurs centaines d’individus. Les groupes sont mixtes: mâles, femelles et jeunes.  

Il n’y a pas de chef.

animaux-dauphins-00021

Le Sonar du Dauphin – L’écholocalisation  

Sa bosse sur le front s’appelle le melon, c’est de là qu’il émet les ultrasons grâce auxquels il se repère et repère son environnement, ce système est appelé sonar ou l’Echolocalisation , c ‘est un peu son 3° œil ! La grande particularité des delphinidés est d’émettre des ultrasons grâce à leur bosse sur la tête, le melon. C’est une sorte de radar ou sonar qui lui permet de se repérer dans son environnement, de communiquer et même de chasser. 

Des petits émetteurs placés sur son front bombés envoient des ultrasons : cris très aigus qui ne sont pas perceptibles à l’oreille humaine. Ces sons frappent les objets qui l’entourent et reviennent à lui comme un écho pour lui donner l’information. Ainsi le Dauphin sait toujours exactement où il se trouve et ce qui l’entoure ! Ses yeux placés de chaque côté de sa tête ne lui permettent pas de voir en relief, mais grâce à son sonar il peut quasiment reconstituer une image en 3 dimensions, en inondant l’objet ou le sujet d’impulsions sonar. 

Ainsi dans la nuit, le dauphin n’est jamais aveugle. Grâce à son sonar il peut s’orienter n’importe où et même repérer un petit poisson nageant à des centaines de mètres de lui! Ce sens lui est bien pratique lorsqu’il chasse et pêche car il est ainsi capable de repérer ses proies très facilement même sous le sable. 

Le dauphin passe la journée à chasser le poisson, à communiquer avec ses congénères et à jouer : le dauphin commun est le plus joueur de tous  Son principal ennemi est l’orque, bien qu’il soit lui-même un delphinidé. 

Le dauphin est un mammifère, c’est à dire qui porte des mamelles. Il est vivipare, c’est à dire que le petit se développe dans le ventre de la femelle.  Le dauphin ne forme pas de couple permanent; il choisit un nouveau partenaire chaque année. 

Il atteint sa maturité sexuelle vers 5 ou 6 ans.  Les accouplements ont lieu d’octobre à décembre dans l’Atlantique Nord. 

 animaux-dauphins-00021La gestation dure de 350 à 360 jours. La portée est d’un seul petit. 

Les naissances s’étalent de septembre à octobre. Le petit se présente par la queue et cela probablement afin d’éviter que le nouveau-né n’essaie de respirer avant qu’il ne soit totalement sorti. Il sait tout de suite nager.

 Pendant la naissance, deux autres femelles, les « tantes », protègent la mère et le petit contre les requins attirés par le sang. Immédiatement, la femelle emmène son petit respirer à la surface. 

La mère allaite le petit pendant 12 à 18 mois, malgré les dents qui sortent dès la première semaine.  Les mamelles sont situées dans les sillons placés sur le côté du ventre. Le petit reste près de sa mère ou de ses « tantes » 2 semaines. 

Les femelles mettent au monde tous les 2 ou 3 ans.

74198820tube-dauphins-gif-gif

Publié dans:ANIMAUX |on 12 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Chakras des Dauphins

CHAKRAS DES DAUPHINS 

 Chakras des Dauphins dans ANIMAUX owv8w9jc

Voici ce que proposent les trois niveaux : 

Le Reiki Dauphin : C’est le premier niveau de la trilogie Reiki des Dauphins. On peut employer la technique de respiration du Reiki Dauphin pour se centrer et se relier à de l’énergie des dauphins. Par l’utilisation régulière de cette technique, vous apprendrez à faire circuler l’énergie dans tous vos corps (physique et subtils). Il te permettra de transformer les modèles négatifs et de les libérer de votre mémoire cellulaire et de reprogrammer vos cellules, dynamiser vos canaux d’énergie et d’augmenter votre vitalité.  

l’Energie des Orques : C’est le deuxième niveau de la trilogie Reiki des Dauphins. Les Orques sont les plus grands membres de la famille des dauphins. La sagesse des Orques est reçue en utilisant l’énergie vibratoire lors des soins. Permet de reconnecter les mémoires de l’âme et réveiller le chant de l’Ame. En recevant cette initiation, l’énergie va travailler dans l’aura et sceller les fissures en arrêtant les fuites d’énergie. Les Orques nous encourage à guérir ce qu’il y a de cacher en nous pour réveiller notre nature lumineuse. 

Le Reiki du Dauphin Cristal : C’est le troisième et dernier niveau de la trilogie Reiki des Dauphins. L’énergie magnifique des dauphins est combinée avec de l’énergie et la puissance des cristaux pour former un système de guérison qui peut soigner sur différents niveaux.  

 115835296594 dans ANIMAUX

La Trilogie des Dauphins est accessible à toute personne qui est initié au Niveau I du Reiki Usui (ou similaire). Pour les personnes qui n’ont pas ce premier niveau de Reiki, il est possible de recevoir l’Initiation au « Dauphin de Lumière » qui ouvre la porte à la Trilogie des Dauphins (voir ci-dessous). 

La Trilogie des Dauphins comprend :  

·         Trois manuels incluant des méditations spécifiques à chaque niveau (incluant quatre symboles)  

·         Trois initiations transmises à 1 semaine d’intervalle minimum permettant d’intégrer l’Energie des Dauphins, l’Energie des Orques et l’Energie du Dauphin de Cristal  

  000203BA 

Comment recevoir l’Initiation à distance 

Après avoir étudié le manuel la semaine qui précède l’Initiation, le jour de l’Initiation, il est nécessaire, à l’heure prévue, de s’allonger sur son lit durant une heure et d’accueillir l’énergie envoyée par le Maître Enseignant de la Trilogie des Dauphins. Chacun va recevoir en fonction de son niveau vibratoire et de sa sensibilité. Après l’Initiation, l’Initié peut faire part de ses ressentis, soit le jour même soit les jours qui suivent. 

*L’Initiation au Dauphin de Lumière :

Au travers de cette initiation, on va prendre contact avec le Dauphin Maître – Gardien du Souffle de la Vie .

 Elle permet aussi d’accéder à la Trilogie des Dauphins sans être initié au Reiki Usui


Un manuel est transmis à étudier une semaine avant l’initiation.
 

Il faut deux semaines d’intégration entre cette initiation et celles de la Trilogie des Dauphins  Tarif de l’Initiation du Dauphin de Lumière + Trilogie des Dauphins : 150 Euros (à payer à l’inscription).  L’Enseignement du Dauphin de Lumière n’est pas transmis seul. 

ICI / Les Chakras des Dauphins Arc en Ciel

dauphin-3-v

Publié dans:ANIMAUX |on 12 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

La trilogie des Dauphins

Voyages Initiatiques
avec nos Amis les Dauphins  

Chaque année, des voyages sont organisés pour
rencontrer les
dauphins dans différents endroits de notre belle Mère la Terre. 
En nageant près des dauphins, vous vous reconnecterez à votre coeur d’enfant et à l’amour inconditionnel. Vous ne serez plus la même personne à votre retour…. 

Contacter Elise
angelsplace@club-internet.f 

La Trilogie des Dauphins  

Initiation au Reiki Dauphin

Initiation à l’Energie des Orques

Initiation au Reiki du Dauphin Cristal 

La trilogie des Dauphins dans ANIMAUX gif-dauphin%20(14)

La Trilogie des Dauphins est accessible à toute personne qui est initié au Niveau I du Reiki Usui (ou similaire).
* Pour les personnes qui n’ont pas ce premier niveau de Reiki, il est possible de recevoir l’Initiation au « Dauphin de Lumière » qui ouvre la porte à la Trilogie des Dauphins (voir ci-dessous).
   

cc_000634 dans ANIMAUX

Si vous désirez recevoir le Cours à distance

 gif-dauphin%20(14)    Inscription à la Trilogie des Dauphins 

et à l’Initiation au Dauphin de Lumière
A Distance 


Angel’s Place
Elise PREVOT
20 Rue Rouget de l’Isle
81000 ALBI – France
 

 L’envoi du document ne sera fait qu’à réception du paiement, Merci. 

Paiements acceptés :   Chèque (libellé au nom de PREVOT – Mandat Lettre
Mandat International – IBAN
(demander les infos)
Western Union 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Elise PREVOT
au 33.(0)5.63.77.57.21 –
ange.elise@sfr.fr   Merci de copier les informations ci-dessus et de les adresser chez Angel’s Place par email 

Dauphin

Publié dans:ANIMAUX |on 12 octobre, 2010 |Pas de commentaires »

Les dauphins

Les dauphins sont une autre version des humains. 

Ils existent non seulement dans l’eau, mais sur terre et dans l’air. En fait, ils sont dans bien des dimensions en même temps. Une nature joyeuse est l’une de leurs caractéristiques les plus remarquables. Elle provient d’une conscience très hautement évoluée qui sait qu’elle ne sera jamais détruite, une conscience qui a un lien profond avec sa contrepartie humaine, qui a oublié et croit qu’elle n’existe plus. 

Les dauphins et les baleines créent des vibrations sonores précises afin de maintenir votre planète. Comme vous, ces créatures sont des descendants d’êtres anciens venus des étoiles, et elles sont ici pour vous transmettre la sagesse et les vérités anciennes nécessaires à entretenir et aimer votre planète. 

Les dauphins et les baleines sont membres de la Famille de Lumière. 

Depuis des éons, ils portent des fréquences de certaines de vos civilisations anciennes. Les dauphins de votre culture atlantidéenne ont été codés avant la chute de cette civilisation. On leur a donné beaucoup d’information à retenir et à transmettre par les gènes et par la télépathie. Ils sont présentement à transférer cette information à l’espèce humaine. Ils sont également en train de vous donner un message clair : leur qualité de vie est en cause et, par conséquent, la vôtre l’est aussi. Ils sont présentement un miroir pour vous. 

Les dauphins quittent actuellement votre planète en grand nombre. Non seulement échouent-ils sur vos plages, mais se prennent volontairement dans vos filets de pêche. Ce sont des créatures très brillantes et non des victimes. Ils vous laissent la planète parce qu’il est temps pour vous d’en avoir la garde. Les animaux se font confiance et savent qu’ils ne font que changer de forme en mourant. Ils savent aussi qu’un nouveau monde est en formation. Nombre des espèces en train de « s’éteindre » sont donc, en fait, en train de traverser des fréquences dimensionnelles et d’avancer vers une nouvelle Terre à mesure que la vieille Terre se meurt. 

Des quantités innombrables de gens parmi vous, cherchent à nager avec les dauphins parce qu’ils répondent à un codage intérieur qui crée une nouvelle fréquence vibratoire après leur contact avec les dauphins. Cette fréquence les relie à leur héritage et à leur droit de savoir qui ils sont.  

 

Les dauphins dans ANIMAUX 000203BA

Channeling de Barbara Marciniak avec les Pléiadiens 

Extrait du livre Terre – La Terre parle !

 

 

Publié dans:ANIMAUX |on 14 juillet, 2010 |Pas de commentaires »

Blattes

Chaque espèce a une fonction en ce qui vous concerne. Les blattes qui dérangent votre vie peuvent être en relation avec des questions que vous n’affrontez pas et qui tentent de monter à la surface.

 

Vous ne regardez pas les blattes en disant : « Oh, belles petites blattes. Comme s’est beau de vous voir sur mon évier de cuisine, ce matin« . Souvent, vous les écrasez ou vous prenez l’insecticide en aérosol. Mais elles deviennent de plus en plus fortes, n’est-ce pas ?

 

Elles constituent une espèce plutôt résistante et ont survécu à bien des changements d’énergie, apprenant à transmuter les toxines à maintes reprises. Elles sont là pour vous rappeler de regarder ce qui n’est pas nécessairement habillé de façon élégante – ce qui est en vous qui a besoin de sortir.

 

Qu’est-ce qui est en vous et qui vous importune ?

 Et comment pouvez-vous devenir plus résistant en tant qu’espèce ?

 

Si vous vous trouvez envahi par les créatures de la nature, dites tout simplement :

« Comme c’est habile de ma part de me donner une leçon à ce propos. Je comprends, petites créatures, que vous essayez de me montrer quelque chose. Alors, je vais me faire une idée par moi-même et commencer à regarder en moi« .

 

Vous aimez brandir des voiles et des écrans, et anéantir ce qui vous irrite, afin de ne pas avoir à affronter qui vous êtes. Si vous le faites, vous aurez besoin de changer, et ce changement pourrait impliquer trop de choses. Souvent, vous vous accrochez à ce qui vous garde malheureux, plutôt que d’affronter l’inconnu seul.

 

Veuillez vous rendre compte que vous n’êtes jamais seul.

 

Les créatures sont ici pour vous servir de compagnons. Rien, en ce monde, n’est à vos trousses. Comme vous avez été formés à croire que les choses le sont, vous émettez cette vibration. Alors, parce que vous créez votre réalité, vous faites de votre mieux pour obliger la réalité à se plier dans telle direction afin de vous blesser.

 

 

 

BARSEPA - sang qui coule

Channeling de Barbara Marciniak avec les Pléiadiens

Publié dans:ANIMAUX |on 3 juillet, 2010 |1 Commentaire »

Chats

Certains des animaux d’ici sont utilisés comme transmetteurs. Vos chats sont des transmetteurs directs d’information pour une forme de vie qui utilise les chats pour vous surveiller. Autrefois, sur votre planète, il était à la mode, dans bien des cultures, d’avoir un lion ou un autre gros chat près du monarque. Ces animaux étaient toujours là. Regardez les statues anciennes de toute la planète.

 

Que voyez-vous ?

Des lions. La famille du chat représente un outillage biogénétique d’une espèce qui vous ressemble, sauf qu’elle a une figure de chat. Le peuple chat, ou peuple lion, est venu par périodes sur votre planète et a travaillé en Amérique du sud, au Mexique, en Egypte et dans certaines culture insulaires. On a élevé des statues pour les honorer.

 

Lorsqu’ils ont enseigné à la race humaine, ou lorsqu’ils ont croisé leur espèce et créé les monarques d’ici, surtout en Egypte, ils ont laissé des chats transmettre l’information afin que les monarques aient un contact direct avec l’espèce venant des étoiles. C’est ainsi que nombre de ces monarques prenaient des décisions. C’est ainsi qu’ils étaient guidés. Les chats leur donnaient de l’information télépathique. Ils étaient des transmetteurs ou des radios cosmiques.

 

A des époques plus récentes, les chats étaient souvent associés aux sorcières.

 

Selon vous, ces sorcières étaient-elles folles ?

 

Les chats étaient des liens avec d’autres royaumes. Lorsque de l’énergie qui n’est pas très élevée vous parvient, les chats peuvent l’intercepter et en modifier la vibration.

 

Alors, nombre d’entre vous avez de petits chats qui vous transmettent beaucoup d’information. Cependant, en cette période-ci, vous ne travaillez pas, en général, avec ce genre d’information. Les chats sont pour vous des gardiens et des assistants, de magnifiques compagnons du confort.

 

Si vous êtes allergique aux chats, cela indique plusieurs choses.

 

Nous avons travaillé avec bien des gens à propos de leurs allergies. L’une des choses primordiales qu’indique l’allergie aux chats, c’est que vous avez de la difficulté à vous laisser aller à l’intimité amoureuse dans vote vie. Vous ne pouvez laisser entrer l’amour.

 

Le petit chat vous donne une certaine quantité de loyauté et d’amour, et lorsqu’il s’approche de vous, vous êtes peut-être incapable d’accepter ce lien profond avec un autre être. C’est l’une des représentations symboliques d’une allergie à un animal en particulier.

 

  

Chats dans ANIMAUX 6787155separateur-pattes-de-chien-gif

 

 

Channeling de Barbara Marciniak avec les Pléiadiens

Publié dans:ANIMAUX |on 3 juillet, 2010 |1 Commentaire »

Lien génétique

Les animaux sont brillants et beaucoup plus intelligents que les humains. Nombre d’entre eux sont en train de passer à ce monde de lumière, et c’est pourquoi il se produit tant d’apparentes extinctions. Les animaux sont très habiles. Il y a bien des distinctions entre l’espèce animale et vous-mêmes. L’une des plus grandes, c’est que les animaux savent que leur mort n’est pas la fin. Ils savent qu’ils se perpétuent. Ils n’achètent pas de lots funéraires et ne s’inquiètent pas de l’endroit où il mourront et seront enterrés. Ils ont confiance qu’on prendra soin d’eux. Ils ont une sagesse et une confiance innées. Ils ne prennent pas de polices d’assurance et ne regardent pas la télé.

Nombre de ces animaux sont en contact avec la qualité de la vie ; ils savent que la qualité de la vie qu’ils désirent ne se retrouve plus sur votre sphère globale, et c’est pourquoi ils s’en vont.  Les animaux vous ont été donnés comme compagnon sur cette planète. A vous de décider de les manger ou non. Les animaux ne s’objectent pas au fait d’être mangés si cela augmente la qualité de votre vie et la qualité de leur vie. Mais  à présent, ils ne sont pas respectés et honorés pour la qualité de leur vie. On les traite comme s’ils n’étaient pas vivants, comme s’ils n’avaient pas de sentiments et comme s’ils étaient esclaves de l’espèce humaine. 

Les animaux ont été conçus et créés afin d’être vos compagnons, afin d’occuper l’espace pour enseigner, montrer et partager la voie avec vous. Ils sont une création biogénétique fondée sur des gènes qui ont été rassemblés à partir de plusieurs planètes et systèmes solaires différents. Leur création permet aux représentants de ces systèmes d’avoir un lien génétique avec la Terre et, par conséquent, la capacité de voir et de diffuser dans ce monde.

Cette facette de la création n’a jamais été vraiment comprise.  Les animaux ont un certain sens intuitif qui leur permet de comprendre leurs rôles les uns envers les autres. Ils viennent de différentes communautés extraterrestres et ressemblent exactement à leurs ancêtres, des êtres conscients sur d’autres planètes. Si vous saviez combien de millions et de milliards de planètes il y a dans l’existence, cette idée ne vous semblerait pas aussi renversante. Ceux qui ont créé votre planète ont demandé des semences variées venant d’endroits différents. Ces semences ont été biogénétiquement altérées dans le but de vous donner des compagnons et d’ensemencer la Terre. 

Lien génétique dans ANIMAUX 6787155separateur-pattes-de-chien-gif

 

 

Channeling issu du livre TERRE de Barbara Marciniak

Publié dans:ANIMAUX |on 2 juillet, 2010 |Pas de commentaires »

Comprendre

Les animaux sont des adeptes des domaines multidimensionnels et de la fusion. Ils traversent les dimensions. Avez-vous déjà vu un animal ou un oiseau l’espace d’un instant disparaître l’instant d’après ?

Les animaux se préoccupent intensément de la qualité de vie et beaucoup plus que vous ne l’êtes. Lorsque cette qualité de vie est menacée, ils migrent immédiatement vers une réalité plus amicale. Ils s’enfuient vers d’autres domaines d’existence, car ils sont programmés pour survivre.

Les animaux sont intelligents et souples, et vivent beaucoup plus d’aventures que les humains. Ils n’ont pas besoin d ‘ériger des centres commerciaux et des cimetières, de regarder la télévision, de voir des films et de se distraire avec des divertissements superficiels.

Croyez-vous que les animaux s’ennuient ?

Qu’ils se demandent quoi faire ?

Ils vivent un grand nombre d’aventures que vous n’êtes pas encore en mesure de comprendre, bien que vous le serez un jour.

Les insectes et les grenouilles, par exemple, ouvrent des voies dimensionnelles grâce aux sons qu’ils émettent. D’autres voyagent avec le son. Chaque être rêve, vagabondant vers plusieurs réalités. La meilleure façon d’envisager le concept de rêve est de savoir que lorsque vous dormez, vous partez vers un autre monde qui existe véritablement. L’existence du tout est due au fait que tout est interelié, que la mémoire soit ouverte ou non.

Les scarabées, les lombrics et les grenouilles savent qu’ils passent d’une réalité à l’autre. Ils pénètrent d’autres mondes et, pourtant, ils existent bien ici en ce monde.

Les insectes sont représentés en plus grand nombre sur votre planète que n’importe quelle autre catégorie d’animaux et ils occupent moins d’espace. Ils préservent un équilibre, car en leur absence, votre planète ne pourrait exister. Les insectes sont multidimensionnels et agissent comme gardiens invisibles de plusieurs mondes. Certains dieux créateurs ont l’apparence et le tempérament d’insectes. Certaines personnes ont photographié ou fait la rencontre d’êtres partiellement humains et partiellement insectes. Les dieux créateurs se sont reproduits sous plusieurs formes afin d’être présents comme représentants silencieux de leur espèce.

Les insectes collaborent avec vous d’une façon que vous ne pouvez encore concevoir. Vous croyez qu’ils se posent ou rampent sur vous accidentellement, alors qu’en réalité ils vérifient votre fréquence électromagnétique. Vous n’apparaissez pas aux insectes sous votre forme ordinaire. Vous êtes un champ magnétique, et certaines parties de vous paraissent très attirantes pour les insectes à cause des phénomènes que vous émettez. Lorsqu’ils vous mordillent ici et là, peut-être vous habituez-vous à leur identité.

Lorsqu’une grenouille émet un coassement, elle crée une ouverture vers d’autres dimensions pour le règne animal, pour les insectes en particulier, mais aussi pour plusieurs membres du règne animal. Les grenouilles et les insectes maintiennent des fréquences et sont doués de certaines facultés. Les grenouilles coassant dans le silence du jour ou de la nuit créent un moment harmonique et tourbillonnant. Les énergies environnantes peuvent pénétrer ce son et connaître assez facilement ce qu’il en est d’être une autre forme de vie.

Tous les animaux sont davantage accordés à différentes réalités que ne le sont les humains, et ils peuvent vous enseigner au sujet de ces réalités. Certaines personnes sont capables de fusionner avec les animaux et d’explorer le règne animal pour découvrir ce que c’est que d’être dans la Bibliothèque vivante.

Plusieurs formes de vie très intelligentes peuvent se manifester en fusionnant avec les règles animal et végétal. Elles peuvent ainsi jeter un coup d’œil à votre réalité. Aujourd’hui, ces formes de vie intelligentes souhaitent se fusionner avec vous, les cartes de bibliothèque.

Comprenez qu’une grande intelligence existe dans toutes les formes de vie et que l’expérience de toute la vie vous attend. Ouvrez vos moi émotionnels et employez la force vitale de l’amour comme clé pour votre évolution spirituelle.

Comprendre dans ANIMAUX 0002048F0002068E dans ANIMAUX00020385

 

 

channeling de Barbara Marciniak avec les Pléiadiens

extrait du livre TERRE aux éditions Ariane

 

Publié dans:ANIMAUX |on 28 juin, 2010 |Pas de commentaires »
12345

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3