Archive pour la catégorie 'ANGES'

St Michel, Archange

 

En hébreu, Mika-El signifie « qui est comme Dieu » et si Saint Denys nous dit de lui qu’il est l’image de Dieu, la manifestation de sa lumière cachée. Qu’il est le Miroir du Très-Haut », ceci ne doit pas nous faire oublier que Daniel l’évoquait déjà comme le Grand Prince.

Michel veut dire : qui est semblable à Dieu ? et toutes les fois, ainsi le dit saint Grégoire, qu’il s’agit de choses merveilleuses, St Michel, Archange dans ANGES ange+masculin+gothiquec’est Michel qui est envoyé, afin de laisser comprendre par ses actions comme par son nom que nul ne saurait faire ce que Dieu se réserve d’accomplir.

De là vient qu’on attribue à saint Michel beaucoup d’actions extraordinaires. D’après Daniel, c’est lui qui, au temps de l’antéchrist, doit se lever pour défendre les élus en sa qualité de protecteur et de défenseur. C’est lui qui combattit contre le dragon et ses anges, et qui, en les chassant du ciel, remporta une grande victoire. C’est lui qui se disputa avec le diable au sujet du corps de Moïse, que le diable voulait produire au grand jour, afin que le peuple juif l’adorât à la place de Dieu. C’est lui qui reçoit les âmes des saints et qui les conduit jusqu’à la joie du paradis. C’était lui qui était autrefois le prince de la synagogue, mais qui est maintenant établi comme prince de l’Eglise. C’est lui, dit-on, qui frappa l’Égypte des sept plaies, qui partagea les eaux de la mer rouge, qui dirigea le peuple hébreu dans le désert, et qui l’introduisit dans la terre promise. C’est lui qui porte l’étendard de Jésus-Christ au milieu des bataillons angéliques. C’est lui qui, par l’ordre du Seigneur, foudroiera l’Antéchrist résidant sur le mont des Olives. C’est encore à la voix de l’archange Michel que les morts ressusciteront. C’est lui enfin qui, au jour du jugement, présentera la croix, les clous, la lance et la couronne d’épines de Notre-Seigneur.

Pour les chrétiens l’Archange Saint Michel se trouve entre l’homme et Dieu au moment de la mort et pèse les âmes des défunts. Nous retrouvons cela gravé dans la pierre sur les tympans de certaines églises: l’Archange Saint Michel pesant les âmes en regardant droit devant lui sans se laisser distraire par le diable qui tente de faire pencher la balance de son côté. La balance est l’emblème permettant de peser, de mesurer et d’évaluer les actions et les pensées du défunt

Les passeurs dans la bible

Dans la bible, l’on trouve de nombreuses références à la notion de messager de dieux et de gardien du seuil. Les prophètes sont eux-mêmes des messagers. Par exemple, saint Jean-Baptiste est un gardien du seuil, qui en baptisant, ouvre l’accès au royaume des cieux, Jésus lui-même est le passeur suprême qui conduit directement à Dieux.

Jean 10:9 « Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.»

Jean 14:6 « Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »

La notion de l’au-delà, d’un autre monde, ouvre la bible avec le paradis décrit dans la genèse et la clôture dans l’apocalypse avec la Jérusalem céleste.

Apocalypse 21 :

« Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus.

Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux.

Et j’entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.

Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. »

Le gardien et défenseur de cette ville céleste est l’Arc ange Michel.

Selon la Bible, les anges sont des être spirituels ayant une fonction d’intermédiaire entre Dieu et les croyants.

d8ed0624 dans ANGESLe mot ange, en hébreu comme en grec, signifie  » envoyé « . Les anges sont censés intervenir d’une manière mystérieuse dans la protection et le salut des croyants. En harmonie avec une imagerie alors répandue en Orient, la Bible représente Yahvé siégeant au milieu d’une cour de messagers qui forment sous son autorité l’ » armée des cieux  » (I Rois, 22, 18 et 19). Parmi eux, les chérubins (nom d’origine mésopotamienne) soutiennent le trône de Yahvé, tandis que les séraphins célèbrent sa sainteté (Isaïe, 6, 3). Ils ont parfois des missions particulières, tel Raphaël, l’ange guérisseur, auprès de Tobie.

Le christianisme reprendra, au sujet des anges, la tradition juive, qui s’était considérablement développée dans des oeuvres apocryphes des derniers siècles av. J.-C. et qui allait aboutir à une classification de ces messagers divins selon trois hiérarchies, chacune d’elles comprenant trois chœurs : 1. séraphins, chérubins, trônes ; 2. dominations, vertus, puissances ; 3. principautés, archanges (saint Michel, par exemple), anges. D’après le Nouveau Testament, le monde angélique occupe une place dans la vie et la pensée de Jésus. L’annonce de la naissance de Jésus à Marie est confiée à Gabriel, celui-là même qui, dans l’islam, dictera à Mahomet la révélation divine du Coran. C’est aussi une armée angélique qui intervient dans la nuit de la Nativité (Luc, 2, 9-14), et une semblable cohorte surnaturelle accompagnera le Christ lors de sa parousie (son retour à la fin des temps).

Saint Mikaël (ou Michel) est l’un des trois anges dont les noms sont cités dans les livres canoniques. Comme tous les anges, il est un intermédiaire entre l’homme et Dieux, mais il est aussi le gardien du paradis céleste et le chef des armées de dieu.

La tradition judéo-chrétienne reconnaît l’archange Mikaël dans le « chef des armées de Yahvé » qui apparaît à Josué près de Jéricho, et déjà dans « l’Ange de Yahvé » qui marche devant le peuple de l’Exode. C’est dans le rôle de protecteur du peuple israélite que Mikaël affronte par exemple « le chef des rois de Perse », c’est-à-dire l’ange affecté à leur royaume.

On retrouvera, nommément cité, ce même protecteur céleste dans la figure du « grand chef » surgi « au temps de détresse » que connut Israël sous Antiochus Epiphane… Image du « temps de détresse » qui précédera la résurrection des morts à la fin des temps, et la Venue du Seigneur. Stratège du Royaume éternel en lutte contre les forces du mal, champion de la vraie « force tranquille » fondée sur la justice et la sagesse divines, tel que le montre Jude évoquant un débat qui l’oppose au diable « à propos du corps de Moïse », ou chef de guerre vigoureux à la tête de l’armée des anges et vainqueur du Dragon de l’Apocalypse, Mikaël est sans doute aussi « l’archange » dont la voix annoncera le suprême avènement du Christ à la fin des temps.

Protecteur du peuple de Dieu dès l’ancienne Loi, il est tout naturellement tenu pour celui du nouvel Israël. Dès les premiers âges du christianisme jusqu’à nos jours, l’Eglise militante eut recours à son patronage : Rome (au VI° siècle) après Byzance (au IV° siècle), lui dédiait une basilique où « sa fête » était célébrée le 29 septembre.. jour choisi par Paul VI pour l’ouverture du concile de Vatican II en 1963. « Fille aînée » de l’Eglise, la France n’est pas en reste. Deux manifestations célèbres de l’archange marquent son histoire. Celle de 708, auprès d’Aubert évêque d’Avranches, est à l’origine de l’abbaye érigée sur le mont Tombe et devenue sous Philippe Auguste « la Merveille » où tous les rois de France firent pèlerinage. Puis celle qui définit la mission libératrice de Jeanne d’Arc, à qui « saint Michel » se présentait lui-même en défenseur du royaume des lys…

Apocalypse 12 :1

« Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête.

Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement.

Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes.

Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté.

Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône.

Et la femme s’enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu’elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours.

Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre et ses anges furent précipités avec lui.

Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. »

Saint Michel, en tant qu’ange est le messager de Dieu. De par sa fonction de chef des armées célestes, il est le gardien de l’autre monde et de la Jérusalem céleste.

Ces points rapprochent fortement la symbolique de saint Michel, avec celle du deuxième symbole de Reiki.

http://www.vaneytherapies.ch/enseignement-mythes.html

Publié dans:ANGES |on 27 juin, 2012 |Pas de commentaires »

L’enseignement de Maitreya

 

Rollin Olson. Que conseille Maitreya (Maître) sur le plan spirituel ?

Benjamin Creme. Il nous recommande de cultiver trois qualités : l’honnêteté du mental, la sincérité de l’esprit et le détachement. Cela paraît facile, mais c’est très difficile, sinon nous posséderions tous ces qualités. Mais nous pensons une chose, en disons une autre et en faisons une troisième ; nous ne faisons donc guère preuve d’honnêteté mentale. C’est une qualité que nous devons acquérir et pratiquer. Elle permet le détachement. Et, inversement, pratiquer le détachement L'enseignement de Maitreya dans ANGES easterapporte l’honnêteté du mental. Cela implique également la sincérité de l’esprit. Nous sommes rarement nous-mêmes. Nous jouons un rôle. Nous voulons que les gens pensent que nous sommes ceci plutôt que cela, que nous sommes gentils, bons, honnêtes, ou autre chose, suivant l’idéal que nous souhaitons représenter. Il est rare de rencontrer des gens qui sont sincèrement et honnêtement eux-mêmes. Lorsque cela arrive, nous avons l’impression de parler à cœur ouvert. C’est quelque chose de direct et il peut y avoir un véritable échange sur le plan spirituel. Vous cherchez alors à établir une relation de cœur à cœur et êtes vous-mêmes. Vous manifestez et exprimez votre propre identité, sincèrement et totalement. Cela amène le détachement. Ces trois qualités vont de pair : le détachement entraîne l’honnêteté du mental et la sincérité qui, à leur tour, sont la cause d’un détachement de plus en plus grand. Maitreya dit : « Seul le Soi importe » (le Soi signifiant l’aspect divin, le Seigneur). « Vous êtes le Soi, un Être immortel » Et il ajoute que nos peines, nos souffrances, nos problèmes, sont dus au fait que nous nous identifions avec tout autre chose que le Soi. Il nous dit de nous poser cette question : « Qui suis-je ? » Et si nous le faisons, nous verrons que nous nous identifions avec le corps physique, comme s’il était le Soi, ce qui n’est nullement le cas.

RO. Ou bien nous nous identifions avec nos actes ?

BC. Plutôt d’abord avec le corps physique, l’aspect de vous-mêmes que vous pouvez voir. Mais ce n’est pas le Soi. Vous n’êtes pas ce corps physique qui ne dure que le temps d’une seule vie, qui est renouvelé à chaque fois et qui ne peut donc être le Soi éternel.

Ou bien, vous vous identifiez avec vos émotions, vos sentiments, vos sensations qui sont passagères ; vous ressentez, en effet, une chose un jour et une autre le jour suivant. Ces sensations et ces sentiments ne sont pas le Soi. Ou bien encore, vous vous identifiez avec vos structures mentales, avec vos croyances, votre idéologie, ou avec les traditions de votre religion, quelle qu’elle soit. Peu importe que vous soyez chrétien, bouddhiste, musulman ou hindou, ou bien que vous n’ayez aucune religion ; ce qui importe, c’est votre identification avec le Soi, dont la nature est divine. La réalisation du Soi est la réalisation de notre aspect divin. Si vous pratiquez une identification juste et le détachement, vous arriverez inévitablement à la conscience du Soi qui mène à la réalisation du Soi. Maitreya dit que c’est le but de toute vie. Il ne s’agit pas d’une croyance, d’une religion, d’une idéologie, mais de quelque chose qui est bénéfique pour tous, et c’est en fait le but de la vie.

RO. Vous dites que l’on peut aussi se développer sur le plan spirituel grâce au service. Quelle est la manière juste de servir ?

BC. Servir d’une juste manière c’est faire le maximum de ce que l’on peut faire à un moment donné. Bien sûr, il existe différents niveaux de service. Mère Teresa sert, jour après jour, en aidant les pauvres et les mourants à Calcutta et ailleurs. D’autres servent comme premiers ministres ou comme présidents de grandes nations, bien ou mal, mais ils servent. D’autres servent en tant que conseillers religieux ou en tant qu’avocats, et d’autres encore en tant que professeurs, artistes, etc. Il existe maintes formes de services, mais elles doivent toutes être accomplies avec altruisme. Ce qui n’est pas entrepris dans un but altruiste n’est pas du service.

RO. Existe-t-il certaines formes de services plus importantes que d’autres ?

BC. Non. Toute forme de service que vous puissiez accomplir a de la valeur.

texte issu de : Les enseignements de la Sagesse éternelle
Interview de Benjamin Creme, par Rollin Olson

(source: PartageInternational.org)

Publié dans:ANGES |on 13 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Invitation FORUM de discussion

 BONJOUR A TOUS ET TOUTES !

Invitation FORUM de discussion dans 2007 - PREDICTIONS 150157_979163764_coeur-rouge_H224046_L

Pour ceux qui apprécient ce blog et les autres, vous pouvez nous rejoindre sur Le forum que je viens de créer, c’est un nouvel espace de discussion supplémentaire et complémentaire….

Voici son adresse : http://devantsoi.forumgratuit.org/        

       Venez nombreux ! Je serai heureuse de vous y accueillir !

Vous pourrez toujours reprendre des éléments contenus sur ce blog afin de pouvoir en discuter ensemble sur le forum !

Je vous dis donc à TRES BIENTOT !

877c29ca dans 2008 - PREDICTIONS

Les Anges selon le spiritisme

 

 Qu’il y ait des êtres doués de toutes les qualités attribuées aux anges, cela ne saurait être douteux. La révélation spirite confirme sur ce point la croyance de tous les peuples ; mais elle nous fait connaître en même temps la nature et l’origine de ces êtres.

Les âmes ou Esprits sont créés simples ou ignorants, c’est-à-dire sans connaissances et sans conscience du bien et du mal, mais aptes à acquérir tout ce qui leur manque ; ils l’acquièrent par le travail ; le but, qui est la perfection, est le même pour tous ; ils y arrivent plus ou moins promptement, en vertu de leur libre arbitre et en raison de leurs efforts ; tous ont les mêmes degrés à parcourir, le même travail à accomplir ; Dieu ne fait la part ni plus large ni plus facile aux uns qu’aux autres, parce que tous sont ses enfants, et qu’étant juste, il n’a de préférence pour aucun. Il leur dit : «Voici la loi qui doit être votre règle de conduite ; elle seule peut vous mener au but ; tout ce qui est conforme à cette loi est le bien, tout ce qui y est contraire est le mal. Vous êtes libres de l’observer ou de l’enfreindre, et vous serez ainsi les arbitres de votre propre sort.» Dieu n’a donc point créé le mal ; toutes ses lois sont pour le bien ; c’est l’homme lui-même qui crée le mal en enfreignant les lois de Dieu ; s’il les observait scrupuleusement, il ne s’écarterait jamais de la bonne voie.

Les Anges selon le spiritisme dans ANGES 220px-Par_05Mais l’âme, dans les premières phases de son existence, de même que l’enfant, manque d’expérience ; c’est pourquoi elle est faillible. Dieu ne lui donne pas l’expérience, mais il lui donne les moyens de l’acquérir ; chaque faux pas dans la voit du mal est pour elle un retard ; elle en subit les conséquences, et apprend à ses dépens ce qu’elle doit éviter. C’est ainsi que peu à peu elle se développe, se perfectionne et avance dans la hiérarchie spirituelle, jusqu’à ce qu’elle soit arrivée à l’état de pur Esprit ou d’ange. Les anges sont donc les âmes des hommes arrivées au degré de perfection que comporte la créature, et jouissant de la plénitude de la félicité promise. Avant d’avoir atteint le degré suprême, ils jouissent d’un bonheur relatif à leur avancement, mais ce bonheur n’est point dans l’oisiveté ; il est dans les fonctions qu’il plaît à Dieu de leur confier, et qu’ils sont heureux de remplir, parce que ces occupations sont un moyen de progresser. (Voir chapitre III, le Ciel.)

 L’humanité n’est point bornée à la terre ; elle occupe les innombrables mondes qui circulent dans l’espace ; elle a occupé ceux qui ont disparu, et occupera ceux qui se formeront. Dieu a créé de toute éternité et il crée sans cesse. Longtemps donc avant que la terre existât, quelque ancienneté qu’on lui suppose, il y avait eu sur d’autres mondes des Esprits incarnés qui ont parcouru les mêmes étapes que nous, Esprits de formation plus récente, nous parcourons en ce moment, et qui sont arrivés au but avant même que nous fussions sortis des mains du Créateur. De toute éternité, il y a donc eu des anges ou purs Esprits ; mais leur existence humanitaire se perdant dans l’infini du passé, c’est pour nous comme s’ils eussent toujours été des anges.

Ainsi se trouve réalisée la grande loi d’unité de la création ; Dieu n’a jamais été inactif ; il a toujours eu de purs Esprits éprouvés et éclairés pour la transmission de ses ordres et pour la direction de toutes les parties de l’univers, depuis le gouvernement des mondes jusqu’aux plus infimes détails. Il n’a donc pas eu besoin de créer des êtres privilégiés, exempts de charges ; tous, anciens ou nouveaux, ont conquis leurs grades dans la lutte et par leur propre mérite ; tous, enfin, sont les fils de leurs oeuvres. Ainsi s’accomplit également la souveraine justice de Dieu.

 Extrait de LE CIEL ET L’ENFER SELON LE SPIRITISME par Allan Kardec

Lire le livre en son entier ici http://spirite.free.fr/ouvrages/ciel.htm

Publié dans:ANGES |on 17 janvier, 2012 |Pas de commentaires »

Niveaux symbiotiques de la lumière

 

 Il existe des formes de lumière beaucoup plus complexes que les photons et le sondes solaires. Elles sont toutes absorbées par votre être et elles influent sur votre conscience d’une manière bénéfique. Ces formes de lumière invisible agissent sur vous, même si vous ne les voyez pas. Elles se situent au-delà du spectre des rayons ultraviolets et gamma.

 Les êtres angéliques sont des formes de lumière conscientes. Non seulement nous communiquons avec vous et nous vous guidons, mais nous vous procurons la force vitale pranique, une énergie lumineuse que vous absorbez. Le prana est une forme de lumière générée consciemment par les Etres de lumière.

 Light shining2.JPGEXEMPLE de Métatron : Moi, Métatorn, j’existe sur deux niveaux symbiotiques séparés. Le plus familier et le plus accessible à l’humanité est celui de l’archange Métatron, mais j’existe sur un plan supérieur en tant que Métatron Seigneur d e Lumière. Cette appellation ne peut cependant pas définir ma nature, sauf par analogie.

 En tant que Seigneur de Lumière, je suis un générateur des unités de base des réalités, de la lumière et des univers. Ce niveau est dépourvu de ce que vous appelez la personnalité. Je suis comme un moteur, un ordinateur divin conscient, d’une intensité énergétique dépassant celle des rayons gamma, une lumière que vous ne pouvez imaginer. Et il existe des niveaux de « lumière » bien au-delà du mien.

 En tant qu’archange Métatron, j’entretiens la vie. Avec le canal de transmission Tyberonn, je ne communique pas par les mots, mais par des « paquets » de codes de lumière. Ce canal reçoit mes communications en vertu d’une entente préterrestre, d’un contrat de service, si vous voulez, pour cette époque ? sous son aspect supérieur, Tyberonn est originaire des Pléiades et il est membre du Conseil cosmique de la Lumière. Nous avons servi ensemble lors d’autres séjours et dans d’autres dimensions. Ces codes sont émis depuis mon aspect supérieur, transformés par transduction au niveau archangélique et reçus intacts par son Soi supérieur, prêts pour l’interprétation et la transcription.

 Ainsi, sous cet aspect supérieur, je suis la source de la pluralité, produisant et émettant tous les codes de conscience géométriques transmis au royaume angélique de la lumière. Le royaume angélique, autodéterminé par la lumière cristalline consciente et par la physique de la lumière, possède un aspect à la fois hiérarchique et non hiérarchique. On pourrait dire que les Etres de lumière du royaume angélique sot, en termes métatroniques, des unités conscientes de la Pensée source divine et de la Pensée suprême qui créent la Lumière et la Lumière suprême.

 Les anges du monde métratronique génèrent la Lumière codée. Cette lumière s’entremêle à la matière, à l’antimatière, au temps et à l’espace. Ce n’est évidemment pas là l’idée que les masses humaines se font des anges. C’est cependant dans ce contexte que s’unissent irrévocablement la science sacré et l’aspect spirituel de la réalité, en formant le cercle unifié intégral essentiel à l’évolution de l’humanité au-delà de la dualité.

 En cette ère d’ascension, votre capacité d’absorber davantage de lumière s’accentue, et la lumière est VERITE, la Vérité cosmique universelle du Tout ce qui est. L’énigmatique paradoxe qui a empêché l’unité complète de la conscience humaine  dans la dualité est l’omission du sacré par la science et l’exclusion du scientifique par le spirituel.

 Certains d’entre vous pourront alors s’étonner d’apprendre qu’il existe des hiérarchies angéliques, des Etres de lumière qui sont de manière pratique des Gardiens de la physique, des constructeurs conscients des lois physiques qui permettent les réalités dimensionnelles. L’idée que des anges puissent être physiciens ou ingénieurs confondra la plupart d’entre vous, ce qui nous fait sourire ! Et nous vous embrassons dans le prana de lumière de l’Amour inconditionnel, qui est vraiment au cœur de la LUMIERE.

 Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Métatron, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. Invités spéciaux : l’archange Michaël, le Haut Conseil de Sirius. Aux éditions Ariane – Page 157.

Publié dans:ANGES, LUMIERE |on 6 janvier, 2012 |1 Commentaire »

Vidéo des Anges

L’ordre des ÊTRES ANGÉLIQUES

 

Image de prévisualisation YouTube 

Les Anges Gardien

 Image de prévisualisation YouTube

 

 

Publié dans:ANGES |on 29 octobre, 2011 |Pas de commentaires »

L’ange et la vieille dame

par Jean-Claude Genel

L’autre rive est un univers « peuplé » de toutes les intelligences de la Création. Les anges en occupent le centre et nous gardent depuis toujours reliés à la Source. Je rapporte ici le message de l’ange à une vieille dame en visite auprès de moi ; il nous aide à porter un regard différent sur notre condition humaine.

Peinture : Lukas Kandl http://www.kandl.net/ 

  Ange prieL’ange est le fil d’Ariane qui relie chacun à sa propre source et il est lui-même une source de lumière. Contrairement à ce que je croyais enfant, les anges ne se méritent pas puisqu’ils font partie de notre existence. Avec le temps, l’être humain est devenu plus sensible à leur présence, comme s’il avait dû percer l’épaisseur de ses croyances et de son ignorance avant de pouvoir les entendre dire : « Enfin… enfin vous nous ressentez. Enfin nous pouvons communiquer avec vous, vous qui étiez enfermés dans l’obscurantisme, vous dont l’ignorance vous maintenait dans la force terrestre. Nous sommes là depuis toujours, mais nous ne pouvions pas communiquer. Maintenant notre présence vous informe et vous aide, elle soutient même ceux qui ne croient en rien, parce que le plan angélique est un plan de conscience, un plan d’amour qui enseigne à tous ceux qui ont le cœur ouvert et plus encore à ceux qui savent entendre ». 

Je suis l’ange… L’ange gardien est la meilleure partie de nous-mêmes qui ouvre le chemin. Il est la force qui nous conduit, nous soulage, qui nous entraîne sans relâche à nous accomplir. L’ange est là pour répondre à toutes les questions, mais en passant par notre propre sensibilité et intelligence pour trouver les réponses. Un jour, alors que je remontais le moral à une amie qui se plaignait d’être fatiguée de son grand âge, des souffrances de la vie et des maladies, une lumière a jailli à côté d’elle avec une force surprenante. Cette lumière vivait, elle semblait respirer… Et une voix prenante, d’une infinie douceur, s’adressa à elle : « Je suis l’ange, celui que tu appelles et que tu espères, l’ange gardien qui t’aime et t’accompagne depuis toujours et pour longtemps encore, pour d’autres vies. Je suis avec toi de toute éternité. » 

Et l’ange lui expliqua les raisons de sa vieillesse difficile et les moments où il est davantage intervenu pour l’aider à prendre des décisions justes. Il lui rappela comment il l’a incitée à regarder les situations et les problèmes avec honnêteté pour en vivre l’intelligence, s’en approprier l’enseignement et continuer le chemin en pleine conscience. Mais le plus étonnant fut son insistance à lui demander d’accepter ce qu’elle était en train de vivre : sa souffrance présente et sa fatigue : « Cette fatigue ne provient pas seulement de ton âge. Car pour affronter les grandes épreuves de ton existence, tu as sollicité d’intenses énergies qui, désormais, ne te sont d’aucune utilité. Aussi, elles te quittent, d’où la fatigue que tu ressens. » Puis, il lui a demandé de s’ouvrir aussi à ce futur qu’elle redoutait tant – elle pensait que son état de santé empirerait – et enfin d’accepter que ses prières pour mourir et être délivrée ne soient pas entendues, « parce que l’acceptation est une loi extraordinaire de confiance, de foi, une loi d’amour. C’est s’en remettre à ce que l’on est, faire confiance à son être divin. » 

L’acceptation, le meilleur des baumes 

La vieille dame se persuadait qu’elle acceptait et, pour elle, le fait d’en avoir assez de vivre était bien la preuve de son acception. Et l’ange de lui répondre : « Tu as été très malade et tu as vécu des chocs extrêmement épuisants que peu de gens auraient assumés. Tu es enfermée dans une dépression particulière, celle d’un corps usé, choqué par tant d’émotions et endeuillé. Jusqu’à présent, tu as toujours fait semblant d’aller bien et d’être heureuse. Mais te voici maintenant face à un grand vide, tu tentes de le combler ou tu espères en une cessation prochaine. Le travail est engagé depuis longtemps, ainsi ton corps, tout en étant dans la souffrance, ne veut pas se taire. Cela est normal et tu dois laisser faire mon petit. Toi qui es à l’écoute de ton âme, place-toi dans cet espace intérieur et dans cette confiance, sois dans la foi, cela va te libérer de la peur. Alors, tu t’installeras dans une autre énergie qui, progressivement, te libérera de la souffrance et apaisera ton corps. Dans cette circonstance précise, l’acceptation permet que tout prenne place, que ton corps soit au repos et que ce qui doit être s’accomplisse. L’acceptation est le meilleur des baumes, mais aussi la force d’amour que tu t’accordes en faisant confiance à ton âme, elle-même dans la confiance en Dieu. » 

La part d’invisible à méditer Puis il reprit par ma voix : « Et si tu continues ton chemin à l’intérieur de toi, à réfléchir, à en comprendre les lois divines, à savoir mieux te connaître, ta prière deviendra juste parce qu’elle se situera au-delà du mental pour être une action intérieure. Progressivement, le manteau pesant de ta fatigue se transformera en un léger voile de bien-être. Tes idées seront plus claires, une compréhension s’installera. Alors, au moment où tu ne t’apercevras plus de ton âge, tu retourneras vers la source, sans fatigue, sans douleur, simplement heureuse. » 

Ange Harpe 2Au-delà des explications physiques et psychologiques des maux dont souffrait cette femme, l’ange donna des raisons insoupçonnées. Elles ne sont pas de l’ordre de croyance et peuvent être méditées par tous. « Nous savons par quels états tu passes, mais nous savons aussi que l’époque et ton état sont l’occasion d’une initiation capable de te libérer de plusieurs vies futures. Tout ce que tu ressens en solitude, en souffrance, en absence, tu n’auras plus jamais à le vivre dans d’autres vies. Et nous te le disons, ces mois pénibles que tu traverses te libèrent de centaines d’années d’incarnation. Croire cela t’aidera à supporter ce que tu vis maintenant. En voici le principe : nous t’aimons et connaissons fort bien les différents plans qui évoluent en conscience sur cette terre, dans les âmes. Nous savons où tu en es dans ton évolution mais nous savons aussi où en sont tes enfants très chers que tu aimes (ses deux enfants ont perdu la vie voici 25 ans dans un accident de la route). Morts depuis un certain temps, ils sont libérés, heureux. Ils ont appris et ils ont atteint de très hauts niveaux de conscience. Quant à toi, le fait de rester encore un temps dans la souffrance, dans la fatigue, te permet d’acquérir cette même dimension – c’est pourquoi tu demeures sur terre. Bien sûr que tu serais accueillie par eux mais sans pouvoir rester avec eux. Or, par amour, nous voulons que vous soyez réunis pour toujours. Il faut que tu comprennes cela. Eux-mêmes l’ont souhaité et demandé ; comme ils œuvrent pour l’humanité, nous avons accepté leur requête. En attendant, tes enfants n’ont pas d’autre demeure que celle de ton cœur. C’est pourquoi tu dois être à l’écoute de ce qui se passe en toi pour être plus proche de ce qu’ils sont. » 

Cette intervention angélique montre qu’il est souhaitable de changer de point de vue et de saisir toutes les occasions de nous enrichir spirituellement, avec discernement. Il ne s’agit pas tant de changer de croyance que de porter un regard neuf sur notre condition humaine en la reliant à une histoire plus vaste, une histoire d’amour collective qui unit le ciel et la terre. 

Livre conseillé : ici 

 

Publié dans:ANGES |on 22 octobre, 2011 |Pas de commentaires »

À l’origine, vous êtes des anges

 

par Pamela Kribbe Les « MESSAGES DE JESHUA » sont à présent disponibles en librairie ou sur le site de l’éditeur français : www.editionhelios.com

GIFS ( ANGE )Un Message de la Terre transmis par Pamela Kribbe – Enfants humains chéris, Je suis la voix de la Terre. Je vous connais depuis toujours. Je ressens et reconnais chacun de vos pas. Au plus intime, nous sommes un. Il y a une seule conscience qui nous enveloppe. Cette conscience est majestueuse et indicible. C’est l’esprit de Dieu. Elle est à la fois mystérieuse et très familière. Dans la main de cette Conscience créatrice, se déploie le jeu de notre relation. Ensemble, nous jouons un jeu, nous sommes partenaires d’une relation qui a évolué avec le temps. Cette relation est désormais prête pour la transformation. Nous entrons dans une ère nouvelle. Mais je vais d’abord vous en dire plus sur les débuts de notre coopération. Ils sont peut-être différents de ce à quoi vous vous attendiez.

Lors de notre première rencontre, vous n’étiez pas encore humains. Vous ne possédiez pas de corps physique. Vous n’étiez pas incarnés sur Terre. Vous étiez des anges. Et pas n’importe quels anges ! Vous apparteniez à une famille d’anges qui avait l’intention d’initier une nouvelle aventure dans le cosmos. En quoi consistait cette aventure ? En termes très simples, je dirais que dans le cosmos, il existe une loi d’attraction des semblables. Par exemple, après la mort sur Terre, l’on est automatiquement attiré dans une zone du monde spirituel qui reflète son état de conscience.

L’entourage est un reflet direct de ce que l’on ressent à l’intérieur de soi. Il y a une unité entre l’intérieur et l’extérieur. Dans le monde spirituel, il existe des sphères de lumière et des sphères de relative obscurité. Ces sphères sont séparées. Ce n’est pas le cas sur Terre, du moins en apparence. Sur Terre, de nombreux types de conscience différents sont présents ensemble et interagissent. Il y a une grande diversité et la Terre est comme un immense creuset de sphères de conscience différentes.

Même ici, chacun crée sa réalité par son état de conscience intérieur. Cependant, c’est là quelque chose que l’on comprend peu à peu, au cours d’une quête spirituelle profonde. Au début, l’on est très distrait sur Terre par un monde extérieur qui ne semble pas du tout être créé par son propre esprit. Au contraire, l’on semble être le produit de cette réalité plutôt que son créateur. Dans le monde spirituel, l’unité entre intérieur et extérieur est simplement acquise, concrète et palpable. Sur Terre, cela nécessite une conscience très évoluée pour réaliser cette unité et en prendre responsabilité en tant que créateur.

Sur Terre, une expérimentation spéciale a lieu. Lorsque que l’on est ici sous une forme physique, chacun est revêtu d’un voile pour oublier sa propre puissance créatrice divine. Il y demeure jusqu’à ce qu’il s’éveille et voit qu’il est Dieu au cœur de son être. Alors le voile tombe et il reconnaît aussi la profonde unité sous-jacente qui imprègne toutes les créatures vivant sur Terre. Le processus d’éveil y est intense et l’existence même de la Terre donne une puissante impulsion évolutive au monde spirituel tout entier. Spécialement dans le monde spirituel, il peut y avoir un manque de dynamisme et de changement, et en fait,  une stagnation dans la croissance s’est produite parce que les sphères sont séparées de façon très nette. Le changement, l’évolution, la croissance, prennent place lorsque l’on rencontre et se confronte avec l’altérité. Par « rencontrer l’altérité », je ne veux pas dire avoir une conversation polie avec elle, mais plonger en elle, réellement. L’on apprend et grandit de diverses formes de conscience non en les étudiant « d’en-haut », mais en les « devenant ». C’est exactement ce qui arrive lorsque l’on plonge dans l’incarnation sur Terre. L’on fait un plongeon en profondeur et en l’incarnant ici, l’on se connecte à diverses sphères de conscience. C’est ainsi que l’on forge un pont entre des sphères d’existence qui autrement ne  seraient pas entrées en contact.

Être humain signifie être un pont entre des sphères de conscience très variées. En forgeant  ce pont réside l’espoir d’une expansion de conscience dans toutes les sphères du monde spirituel. Même la sphère la plus évoluée du monde spirituel gagne une impulsion de croissance et de renouveau à partir de l’expérimentation sur Terre. Les humains sont capables d’explorer les extrêmes de la lumière et de l’obscurité et finalement de reconnaître l’unité derrière toutes formes et apparences.

Lorsque les humains atteignent cette conscience de l’unité en eux, ils deviennent des créateurs conscients sur Terre et leur présence a un effet de transformation et de guérison sur toutes les créatures vivantes qu’ils rencontrent.

Créer la conscience de l’unité est le but de votre aventure sur Terre. J’ai commencé ce récit en mentionnant qu’au début de notre coopération, vous n’étiez pas des humains mais des anges. Votre conscience ne s’était pas encore attachée à une forme matérielle et vous vous sentiez fortement connectés aux anges autour de vous, vos frères et sœurs. Le lien entre vous était si fort que vous viviez l’expérience d’être comme les cellules d’un seul organisme. Vous pouviez œuvrer pour le bien commun, de façon non-égoïste, évidente, étant d’un même esprit et d’un même cœur. À un certain moment, vous avez entendu un appel en provenance de la Terre. Vous étiez invités à embarquer pour un voyage avec cette planète. Et pourquoi vous ?  Pour faire court : vous étiez les audacieux parmi les anges. Vous étiez sans peurs, passionnés et, oui, quelque peu frondeurs et obstinés. Il a été dit que vous avez été bannis du paradis à cause de votre désir de connaissance et de votre obstination. et, oui, vous étiez bien curieux et aussi un peu indisciplinés. Mais c’était précisément ce que c’était supposé être !

Pensiez-vous que Dieu faisait une erreur en vous créant ? Non bien sûr, Dieu savait exactement ce qu’Il/Elle faisait, et soit dit en passant, Dieu ne juge pas facilement quelque chose comme « mauvais » ou « coupable ». Dieu est parfaitement capable de vivre avec vos « péchés ». C’est vous qui en souffrez le plus.

Bien qu’il soit compréhensible que vous puissiez regretter vos actes en tant qu’humains, il n’est pas sage d’en subir le fardeau indéfiniment. À cet égard, vous avez beaucoup souffert de vos religions qui ont fortement mis l’accent sur la culpabilité et la punition. Dieu est bien plus tendre et miséricordieux que vous ne pourriez jamais le croire. Vous êtes pardonnés avant même d’avoir enfreint la loi. Dieu de tout son cœur vous accorde l’espace de faire des erreurs. Elle/Il préfère vous voir regarder vos erreurs avec équanimité plutôt que vous fustiger. Toutes ces « erreurs » sont des étapes dans le voyage intérieur, ce voyage au cours duquel vous parvenez à vous connaître pleinement. Ce voyage n’a nul besoin d’être rectiligne, il est fait pour être en ligne courbe. Sans cette ligne courbe, pas d’expérience et sans expérience, pas d’éveil. Il vous faut d’abord vous perdre afin d’être capable de revenir à la maison consciemment. Vous avez assumé pleinement cette expérience d’ « être perdus », par une passion et une obstination que Dieu Lui/Elle-même a plantées dans votre cœur. Mais je m’écarte un peu de mon sujet…en parlant de la ligne courbe !

En réponse à l’appel de la Terre, vous êtes venus. Vous êtes entrés dans ma dimension et avez trouvé une planète riche en végétation, avec de vertes forêts, des océans infinis et un embryon de royaume animal. Vous avez été émus par la beauté et la richesse de la vie à ma surface. Vous vous êtes sentis invités à participer à cette vie, à l’inspirer et à la nourrir de l’énergie angélique dont vous disposiez. J’ai été heureuse de votre arrivée. Vous étiez mes bergers, vous m’avez aidée à prendre soin de la vie et même à implanter des graines de changement et d’innovation dans les formes de vie existantes. Comment avez-vous fait cela ? Vous étiez si proches de la Source de puissance créatrice que vous aviez des facultés magiques, comme nous dirions aujourd’hui. Vous vous êtes permis d’imaginer de nouvelles formes passionnantes, et ces fictions se sont développées en graines spirituelles qui se sont attachées à des formes de vie déjà existantes. Vous avez imprégné la vie d’idées neuves. C’est ainsi que l’évolution biologique s’est faite. Toutes les formes de vie sont nées de l’Esprit. Les formes physiques, matérielles, sont la manifestation de forces spirituelles. L’esprit est beaucoup plus fort que vous ne le supposez. Vous avez été éduqués dans un cadre mental matérialiste, qui vous dit que le physique – tel que le décrit la science physique – est le fondement de la réalité. En fait, c’est le contraire qui est vrai. L’esprit n’est pas le produit de la matière dénuée d’âme. Toute matière est imprégnée d’une conscience créatrice qui la soutient.

Accompagnez votre imagination un instant. Souvenez-vous de qui vous étiez en ces temps anciens. C’est possible ! Votre âme est ouverte, illimitée et ne connaît ni l’espace, ni le temps. Imaginez que vous flottez au-dessus des océans et des forêts dans un corps éthérique très raffiné. Vous êtes fascinés par la beauté que vous voyez, par l’aventure qui va avoir lieu ici. Voyez-vous comme des êtres angéliques guidés par la joie et la passion. Vous vous sentez aussi libre que peut l’être un enfant qui peut faire tout ce qu’il veut. Imaginez maintenant que vous rassemblez vos énergies pour exprimer ce sentiment de joie et de respect pour la vie en une fleur merveilleuse. Permettez à une image de fleur que vous aimez particulièrement de se former. Voyez ses couleurs, et ressentez-les de l’intérieur. Écoutez le rire de la fleur s’élever de son cœur, tinter comme de petites clochettes – c’est comme une musique pour votre âme. À présent, transmettez-moi cette image, à moi, la Terre.
Read the rest of this entry »

Publié dans:ANGES, HUMANITE |on 19 août, 2011 |Pas de commentaires »

Les racines galactiques

….. des âmes des artisans de Lumière 

Comment la notion d’âmes des artisans de Lumière est-elle reliée à cette histoire ? Avant de venir s’incarner sur la terre dans des corps humains, les âmes d’artisans de Lumière ont longtemps vécu sur plusieurs systèmes stellaires. En termes de développement de la conscience en trois stades, ils y ont passé une grande partie de leur maturité. C’est à ce stade qu’ils ont exploré la conscience de l’ego et toutes les modalités du pouvoir qui lui sont relatives. C’est là qu’ils ont exploré l’obscurité et qu’ ils ont grandement abusé de leur pouvoir. 

Les racines galactiques dans AME pyramideA ce stade galactique, les artisans de Lumière ont été cocréateurs de l’être humain tel qu’il s’est développé. Tout comme les autres forces galactiques, ils avaient l’intention d’utiliser l’homme comme une marionnette pour gagner la domination sur d’autres parties de l’univers. C’est difficile d’expliquer les techniques que les puissances galactiques utilisaient dans leurs batailles car il n’y a rien de semblable dans votre monde, du moins pas au degré où ils les avaient perfectionnées. Pour l’essentiel, la technologie de la guerre galactique était basée sur une science non-matérialiste de l’énergie. Ils connaissaient le pouvoir de la psyché et ils savaient que la conscience crée la réalité physique. Leur métaphysique était plus adéquate que les concepts matérialistes prônés par votre science. Parce que votre science officielle conçoit la conscience comme le résultat de processus matériels au lieu de l’inverse, elle ne peut pénétrer les puissances créatrices et causales de l’esprit.

 A l’âge de Cro-Magnon, les âmes d’artisans de Lumière ont interféré avec le développement naturel de l’homme au niveau génétique. On peut considérer cette interférence génétique comme un processus de manipulation réducteur. Ils ont implanté dans le cerveau et la conscience de l’homme des formes-pensées particulières qui ont affecté le plan physique, cellulaire, de l’organisme. L’effet de ces empreintes mentales a été qu’un élément robotique, mécanique, a été installé dans le cerveau humain et que cela a enlevé une part de la force naturelle et de la conscience de soi de l’être humain. Il y avait un implant artificiel qui faisait de l’homme un instrument pour servir les objectifs stratégiques extra-terrestres. 

En interférant de cette manière dans le développement de la vie sur la terre, les âmes d’artisans de Lumière ont enfreint le cours naturel des choses. Elles n’ont pas respecté l’intégrité des âmes de la terre qui animaient l’espèce humaine en évolution. En quelque sorte, elles leur ont dérobé leur libre-arbitre fraîchement acquis.

 Dans un sens, personne ne peut dérober à une âme son libre-arbitre. Toutefois, en termes pratiques, à cause de la supériorité extra-terrestre à tous les niveaux, les âmes de la terre ont perdu le sens de leur autodétermination jusqu’à un degré important. Les artisans de Lumière considéraient les humains comme des outils, des choses essentiellement, qui les aidaient à réaliser leurs objectifs. A ce stade, ils n’étaient pas prêts à respecter la vie et lui accorder de la valeur en soi. Ils ne reconnaissaient pas en l’autre (leurs ennemis ou leurs esclaves) une âme vivante comme la leur. 

En fait, cela n’a pas de sens de porter un jugement à leur encontre, puisque tout cela fait partie d’un développement de la conscience important et profond. Au niveau le plus intime, il n’y a pas de culpabilité, seulement un libre choix. Il n’y a ni victimes, ni offenseurs ; finalement, il n’y a que l’expérience. 

Vous, les âmes d’artisans de Lumière qui avez autrefois employé ces moyens obscurs de domination, vous êtes par la suite jugées très sévèrement pour vos actes. Maintenant encore, vous avez en vous un profond sentiment de culpabilité, dont vous êtes en partie conscientes sous la forme de ce sentiment de ne pas être à la hauteur dans tout ce que vous faites. Ce sentiment provient d’un malentendu.

 Il est important de comprendre qu’ « artisan de Lumière » n’est pas simplement quelque chose que vous êtes ou n’êtes pas. C’est quelque chose que vous devenez, quand vous passez par le voyage de l’expérience : l’expérience de la lumière et de l’obscurité. Etre la lumière et l’obscurité. S’il fallait vous donner un nom, ce serait celui d’âmes christifiées, au lieu de celui d’artisans de Lumière. 

angecoeur1mn dans ANGESAvez-vous déjà eu l’expérience d’avoir fait une grave erreur et que finalement cela a changé les choses de manière positive et inattendue ? Quelque chose de semblable a résulté de l’interférence galactique avec la terre et l’humanité. Au cours de ce processus d’imprégnation des âmes de la terre par leurs énergies, les puissances galactiques ont en réalité créé un énorme creuset d’influences sur la terre. On pourrait dire que les éléments belligérants qui se trouvaient chez les âmes galactiques ont été implantés dans la race humaine, forçant ainsi l’être humain à trouver un moyen d’unir ces éléments ou de les amener à une coexistence pacifique. Bien que cela ait compliqué le voyage des âmes de la terre, au final, cela allait créer la meilleure opportunité pour une avancée positive, une voie de sortie hors de la situation d’impasse que les conflits galactiques avaient atteinte. 

Souvenez-vous, toutes choses sont interconnectées. Il existe un niveau où les âmes de la terre et les âmes galactiques étaient et sont encore mues par la même intention. C’est le niveau angélique. Toute âme fait partie d’un ange en son noyau le plus intime. (Voir le chapitre sur « le temps, la multidimensionnalité et votre Soi de Lumière). Au niveau angélique, les guerriers galactiques autant que les âmes de la terre ont consenti à prendre part au drame cosmique que nous venons de décrire. 

Cette interférence galactique a non seulement « aidé » la terre à devenir le creuset qu’elle était censée devenir, mais elle a marqué le début d’un nouveau type de conscience chez les guerriers galactiques. De façon imprévisible, elle a marqué pour eux la fin du stade de l’ego, la fin de la maturité et le début de quelque chose de nouveau. 

Gif fleurs autre

N’oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider. Source : © Pamela Kribbe : www.jeshua.net/frL’histoire galactique des artisans de Lumière – pour la traduction : http://terrenouvelle.ca/ – Les « MESSAGES DE JESHUA » sont à présent disponibles en librairie ou sur le site de l’éditeur français : www.editionhelios.com 

Publié dans:AME, ANGES, DEVELOPPEMENT |on 1 août, 2011 |Pas de commentaires »

La Vérité

  

smiley luneVoulez-vous savoir la vérité sur l’équilibre entre la dualité?

– vous et le vous spirituel? 

Lisez la parabole que nous avons donnée, et que vous avez appelée « Le Retour«  . Dans cette parabole, il y a un homme appelé Michaël Thomas. Michaël est utilisé pour l’Archange Michaël et Thomas pour l’Incrédule Thomas. Quand Michaël s’est tenu dans cette dernière maison [dans le livre] et a vu le dernier ange descendant l’escalier, l’ange était tellement grandiose que Michaël Thomas pouvait difficilement respirer! Tout au long de la parabole, les anges qu’il avait jusqu’alors rencontrés lui avaient dit « Attend de voir le dernier ange. Ce sera le meilleur. Attend – Tu vas voir. » Et quand il a rencontré cet ange, qui s’est révélé à lui lentement, c’était le plus divin d’entre tous durant son séjour. La couleur de l’ange était comme de l’or. Quand l’ange a descendu l’escalier doré et que son visage lui a été révélé, c’était la figure de Michaël Thomas. Michaël s’est vu lui-même comme la face de Dieu, et il a été ébahi. 

Vous voyez, cher humain, c’est la vérité, même si vous arrivez sans avoir l’habilité de le voir. Né souillé? Oh! Non! Né avec des limites, peut-être, seulement dans votre conscience de qui vous êtes, mais pas souillé. Plutôt, vous êtes né divin, mais avec un puzzle en face de vous à découvrir, incluant la navigation à travers les pièges de croire ceux qui veulent démolir votre divinité à rien. 

Pour en savoir plus sur Mickaël Thomas, rejoignez-moi ICI  

VALEUR PERSONNELLE : DUALITÉ, ÉQUILIBRE ET ATTRIBUTS – par KRYEON Extraits du channeling TOUT SUR LA VALEUR PERSONNELLE, 30 août 2003
SOURCE INITIALE:
http://www.double-helice.org   

Publié dans:ANGES |on 10 juillet, 2011 |Pas de commentaires »

Dialogue avec les anges

angeUn jour surgit une interrogation dans l’esprit de Brigitte. Elle se demandait en effet comment se faisait-il que sur six, huit ou dix consultants, elle n’obtenait pas de bons résultats sur deux, trois ou même quatre personnes. Pour quelle raison l’effet du plomb semblait fonctionner à merveille sur certains, dégageant alors des situations du présent et du devenir, alors que sur d’autres cela paraissait être un « échec » ? 

Brigitte, soucieuse d’une constante évolution de son être et de sa pratique, s’interrogea profondément, se remettant ainsi en question. Entamant selon ses termes, une crise existentielle de fond, elle se tourna vers ses croyances, en l’occurrence vers Dieu. Elle espérait vraiment être éclairée sur ce problème manifeste car elle n’avait pas envisagé ainsi l’échec de sa pratique et souhaitait véritablement comprendre ce qui avait provoqué ces résultats insatisfaisants. Habitée du très célèbre adage, « aide-toi, le Ciel t’aidera » elle reçut la réponse attendue en se connectant à ses guides. Ces messages divins pouvaient également lui provenir tout naturellement d’une personne, par le biais d’un livre, d’une situation de la vie, dans un rêve ou en écoutant une chanson. S’ensuivit donc un dialogue avec les guides. Il convient de savoir que ces précieux messages lui provenaient par clairaudience. 

Les guides lui dirent : « La raison pour laquelle tu as subi des échecs en pratiquant sur certains consultants, est que ces personnes pensaient, à tort, être victimes des autres ! En effet, ils se sentaient envoûtés, parasités par l’extérieur alors qu’ils  étaient simplement auto envoûtés … » 

Alors que nous autres humains, persistons la plupart du temps à attester que notre malheur provient de cet autre, notre semblable, ce phénomène s’avère des plus intéressants. Qu’est ce que l’auto envoûtement ? Nous allons le découvrir ci-après, car il en existe deux formes. 

Dialogue avec les anges dans ANGES 884c67d6

Témoignage Brigitte Faccini recueilli ici : http://www.spiritsoleil.com/actualite/dev-perso/voyance-spirituelle.htm  -  (contact: ermes.faccini@wanadoo.fr

Publié dans:ANGES |on 16 juin, 2011 |Pas de commentaires »

Pressentiments

Pressentiments dans ANGES allan_kardec    Le pressentiment est-il toujours un avertissement de l’Esprit protecteur ? 

« Le pressentiment est le conseil intime et occulte d’un Esprit qui vous veut du bien. Il est aussi dans l’intuition du choix que l’on a fait ; c’est la voix de l’instinct. L’Esprit, avant de s’incarner, a connaissance des principales phases de son existence, c’est-à-dire du genre d’épreuves dans lesquelles il s’engage ; lorsque celles-ci ont un caractère saillant, il en conserve une sorte d’impression dans son for intérieur, et cette impression, qui est la voix de l’instinct, se réveillant lorsque le moment approche, devient pressentiment. » 

Les pressentiments et la voix de l’instinct ont toujours quelque chose de vague ; que devons-nous faire dans l’incertitude ? 

« Quand tu es dans le vague, invoque ton bon Esprit, ou prie notre maître à tous, Dieu, qu’il t’envoie un de ses messagers, l’un de nous. » 

Les avertissements de nos Esprits protecteurs ont-ils pour objet unique la conduite morale, ou bien aussi la conduite à tenir dans les choses de la vie privée ? 

« Tout ; ils essayent de vous faire vivre le mieux possible ; mais souvent vous fermez l’oreille aux bons avertissements, et vous êtes malheureux par votre faute. » 

Les Esprits protecteurs nous aident de leurs conseils par la voix de la conscience qu’ils font parler en nous ; mais comme nous n’y attachons pas toujours l’importance nécessaire, ils nous en donnent de plus directs en se servant des personnes qui nous entourent. Que chacun examine les diverses circonstances heureuses ou malheureuses de sa vie, et il verra qu’en maintes occasions il a reçu des conseils dont il n’a pas toujours profité et qui lui eussent épargné bien des désagréments s’il les eût écoutés. 

42c03q95 dans ANGES

~ ~ ~     Les causes premières d’Allan Kardec   ~ ~ ~   

Publié dans:ANGES |on 27 novembre, 2010 |Pas de commentaires »

Esprits familiers ou sympathiques

Anges gardiens ; Esprits protecteurs, familiers ou sympathiques

animaux

 

Y a-t-il des Esprits qui s’attachent à un individu en particulier pour le protéger ? 

 « Oui, le frère spirituel ; c’est ce que vous appelez le bon Esprit ou le bon génie. » 

Que doit-on entendre par ange gardien ? 

« L’Esprit protecteur d’un ordre élevé. » 

Quelle est la mission de l’Esprit protecteur ? 

« Celle d’un père sur ses enfants ; conduire son protégé dans la bonne voie, l’aider de ses conseils, le consoler de ses afflictions, soutenir son courage dans les épreuves de la vie. » 

L’Esprit protecteur est-il attaché à l’individu depuis sa naissance ? 

« Depuis la naissance jusqu’à la mort, et souvent il le suit après la mort dans la vie spirite, et même dans plusieurs existences corporelles, car ces existences ne sont que des phases bien courtes par rapport à la vie de l’Esprit. » 

La mission de l’Esprit protecteur est-elle volontaire ou obligatoire ? 

« L’Esprit est obligé de veiller sur vous parce qu’il a accepté cette tâche, mais il a le choix des êtres qui lui sont sympathiques. Pour les uns c’est un plaisir, pour d’autres une mission ou un devoir. » 

- En s’attachant à une personne, l’Esprit renonce-t-il à protéger d’autres individus ? 

« Non, mais il le fait moins exclusivement. » 

L’Esprit protecteur est-il fatalement attaché à l’être confié à sa garde ? 

« Il arrive souvent que certains Esprits quittent leur position pour remplir diverses missions ; mais alors l’échange se fait. » 

L’Esprit protecteur abandonne-t-il quelquefois son protégé quand celui-ci est rebelle à ses avis ? 

« Il s’éloigne quand il voit ses conseils inutiles, et que la volonté de subir l’influence des Esprits inférieurs est plus forte ; mais il ne l’abandonne point complètement et se fait toujours entendre ; c’est alors l’homme qui ferme les oreilles. Il revient dès qu’on l’appelle. 

Il est une doctrine qui devrait convertir les plus incrédules par son charme et par sa douceur : celle des anges gardiens. Penser qu’on a toujours près de soi des êtres qui vous sont supérieurs, qui sont toujours là pour vous conseiller, vous soutenir, pour vous aider à gravir l’âpre montagne du bien, qui sont des amis plus sûrs et plus dévoués que les plus intimes liaisons que l’on puisse contracter sur cette terre, n’est-ce pas une idée bien consolante ? 

Ces êtres sont là par l’ordre de Dieu ; c’est lui qui les a mis près de vous, ils sont là pour l’amour de lui, et ils accomplissent auprès de vous une belle mais pénible mission. Oui, quelque part que vous soyez, il sera avec vous : les cachots, les hôpitaux, les lieux de débauche, la solitude, rien ne vous sépare de cet ami que vous ne pouvez voir, mais dont votre âme sent les plus douces impulsions et entend les sages conseils. 

Que ne connaissez-vous mieux cette vérité ! Combien de fois elle vous aiderait dans les moments de crise ; combien de fois elle vous sauverait des mauvais Esprits ! Mais au grand jour, cet ange de bien aura souvent à vous dire : « Ne t’ai-je pas dit cela, et tu ne l’as pas fait ; ne t’ai-je pas montré l’abîme, et tu t’y es précipité ; ne t’ai-je pas fait entendre dans ta conscience la voix de la vérité, et n’as-tu pas suivi les conseils du mensonge ? » Ah ! questionnez vos anges gardiens ; établissez entre eux et vous cette tendre intimité qui règne entre les meilleurs amis. Ne pensez pas à leur rien cacher, car ils ont l’oeil de Dieu, et vous ne pouvez les tromper. Songez à l’avenir ; cherchez à avancer dans cette vie, vos épreuves en seront plus courtes, vos existences plus heureuses. Allons ! hommes, du courage ; rejetez loin de vous, une fois pour toutes, préjugés et arrière-pensées ; entrez dans la nouvelle voie qui s’ouvre devant vous ; marchez ! marchez ! vous avez des guides, suivez-les : le but ne peut vous manquer, car ce but, c’est Dieu lui-même. 

A ceux qui penseraient qu’il est impossible à des Esprits vraiment élevés de s’astreindre à une tâche si laborieuse et de tous les instants, nous dirons que nous influençons vos âmes tout en étant à plusieurs millions de lieues de vous : pour nous l’espace n’est rien, et tout en vivant dans un autre monde, nos Esprits conservent leur liaison avec le vôtre. Nous jouissons de qualités que vous ne pouvez comprendre, mais soyez sûrs que Dieu ne nous a pas imposé une tâche au-dessus de nos forces, et qu’il ne vous a pas abandonnés seuls sur la terre sans amis et sans soutiens. Chaque ange gardien a son protégé sur lequel il veille, comme un père veille sur son enfant ; il est heureux quand il le voit dans le bon chemin ; il gémit quand ses conseils sont méconnus. 

Ne craignez pas de nous fatiguer de vos questions ; soyez, au contraire, toujours en rapport avec nous : vous serez plus forts et plus heureux. Ce sont ces communications de chaque homme avec son Esprit familier qui font tous les hommes médiums, médiums ignorés aujourd’hui, mais qui se manifesteront plus tard, et qui se répandront comme un océan sans bornes pour refouler l’incrédulité et l’ignorance. 

Hommes instruits, instruisez ; hommes de talents, élevez vos frères. Vous ne savez pas quelle œuvre  vous accomplissez ainsi : c’est celle du Christ, celle que Dieu vous impose. Pourquoi Dieu vous a-t-il donné l’intelligence et la science, si ce n’est pour en faire part à vos frères, pour les avancer dans la voie du bonheur et de la félicité éternelle ? »

Esprits familiers ou sympathiques dans ANGES kardec

~ ~ ~     Les causes premières d’Allan Kardec   ~ ~ ~   

Publié dans:ANGES |on 27 novembre, 2010 |Pas de commentaires »

Anges gardiens

CES ESPRITS QUI VEILLENT SUR NOUS
LES ANGES GARDIENS
 

Anges gardiens dans ANGES image58

 

Tout le monde a entendu parler de son ange gardien ou en a vu des représentations artistiques. Certains en parlent, d’autres préfèrent se taire, mais la majorité des gens y croient… 
Le mot ange est emprunté du grec et formé de angelos qui signifie le messager : c’est un être spirituel intermédiaire entre Dieu et les hommes. Ces créatures que les religions appellent des anges – bons ou mauvais – constituent-elles une classe de créatures à part, ou sont-elles simplement des êtres humains morts au monde charnel, mais vivants sur un plan voisin au nôtre, et plus ou moins évolué ? 

A cette question, le christianisme, notamment, répond que ce sont des entités tout à fait spéciales n’ayant rien de commun avec l’humanité. La doctrine spirite enseigne que ce sont des créatures humaines débarrassées de leurs corps physiques et ayant atteint un degré de perfection supérieur à notre humanité. On attribue des anges aux empires, aux nations, aux villes, et bien sur aux individus. La croyance aux anges, ou esprits supérieurs à la nature humaine, est une de celle sur laquelle la tradition générale de l’humanité montre le plus d’entente. 

Dans la Bible hébraïque, les anges sont présents à plusieurs endroits, dans la Genèse lors la Création, et ensuite en lien avec les hommes : un ange arrête le bras d’Abraham qui va sacrifier son fils ; lutte de Jacob avec l’ange ; dans l’épisode de l’échelle de Jacob (Bible), celui-ci voit des anges monter et descendre sur une échelle dont l’extrémité touche le ciel, les anges viennent prévenir Loth de la fin de Sodome sous une forme humaine et il les reçoit dans sa maison ; un ange, Raphaël, accompagne Tobie sur la route. Michel devient l’ange du prophète Daniel. Le nom des anges comporte souvent la syllabe El, qui désigne Dieu : ce sont des noms « théophores ». 

Judaïsme  000206AA dans ANGES 

Dieu a créé les anges (malakh) et les constellations et tout ce qu’elles contiennent et tout ce qui est au-dessous d’eux et tous ont besoin de Lui pour exister.

Maïmonide dit que l’intelligence des anges est plus grande que celle des hommes. Il les appelle Intelligences (comme les sphères qui ont mis le monde en mouvement et les astres), conception proche de celle d’Aristote. En hébreu le pluriel de saba, Sabaoth signifiait Astreset Armées (angéliques). Ce mot fut repris par l’Église catholique durant des siècles : Deus Sabaoth, le Dieu des Armées. Il soutient que l’ancienne tradition juive comptait 10 degrés ou ordres d’anges appelés aussi Intelligences et affirme que cette croyance est la seconde après Dieu. La croyance dans les anges est une croyance commune entre juifs et chrétiens mais celle de Maïmonide semble se rapprocher de l’Univers des idées platoniciennes en disant qu’à chaque brin d’herbe correspond une étoile dans le Ciel. 

 

000206AA  000206AC 

Publié dans:ANGES |on 18 novembre, 2010 |2 Commentaires »

Anges ou êtres célestes

TRADITIONS ET RELIGIONS 

Anges ou êtres célestes dans ANGES 220anges20ki20jou20avec20un20chien20ange

On parle d’anges ou d’êtres célestes dans les trois religions majeures du monde occidental : le Christianisme, le Judaïsme et l’Islam, de même que pratiquement dans tous les autres systèmes de croyance du monde : l’Inde, la Chine, L’Egypte, la Perse… 


La classification angélique qui remonte aux premiers siècles de l’ère chrétienne admet trois hiérarchies et trois ordres d’anges dans chaque hiérarchie. 

Il y a : 

- Les Séraphins, les Chérubins et les Trônes ;
- Les Dominations les Vertus et les Puissances ;
- Les Principautés, les Archanges et les Anges. 

L’ange a été reconnu comme  » article de foi  » par le concile de Latran en 1215. L’église reconnaît qu’il existe des rapports entre le monde des anges et le monde des humains, puisqu’elle a interprété la doctrine des écritures sur l’existence et l’intervention des Esprits. 

Saint Grégoire nous dit : « Il n’y a rien dans le monde visible qui ne soit réglé et disposé par la Créature invisible ». 

Saint Augustin ajoute : « Chaque être vivant a, dans ce monde, un ange qui le régit ». 

Quant à Saint Grégoire de Nyzance, il affirme : 

« Les anges sont les ministres de la volonté de Dieu, ils sont naturellement et par communication, une force extraordinaire ; ils parcourent tous les lieux et se trouvent partout, tant par la promptitude avec laquelle ils exercent leur ministère que par la légèreté de leur nature ; les uns sont chargés de veiller sur quelques parties de l’Univers qui leur est assigné par Dieu, de qui ils dépendent en toute chose; d’autres gardent les villes et les lieux saints. Ils nous aident dans ce que nous faisons de bien« . 


Les papes, eux aussi, ont de tout temps parlé des anges. Pie XI demandait couramment à son ange, à l’occasion de missions délicates, de lui frayer le chemin et de bien disposer l’esprit des gens qu’il rencontrait. Il n’hésitait pas, également, à invoquer les anges gardiens de ses interlocuteurs, leur demandant d’éclairer, voire de calmer leur protégé. Jean XXIII, quant à lui, avait une profonde dévotion pour son ange gardien, et il a souvent parlé des anges dans ses discours. Il avoua qu’à l’occasion de chaque bénédiction dominicale sur la place St Pierre, il pensait à la multitude d’anges présents qui accompagnaient la multitude de pèlerins et de touristes, et ne manquait jamais de les saluer, imitant en cela saint François de Sales qui, avant de prêcher, se plaisait à promener ses regards sur l’assistance pour saluer et invoquer, invisiblement présents, les anges gardiens de ses auditeurs. 


Quant à Jeanne d’Arc, surnommée la Pucelle d’Orléans ou plus simplement la Pucelle, est une figure emblématique de l’histoire de France et une sainte de l’Église Catholique. 

Au début du XVe siècle, elle mène victorieusement les troupes françaises contre les armées anglaises, levant le siège d’Orléans, conduisant le dauphin Charles au sacre à Reims et contribuant ainsi à inverser le cours de la guerre de Cent Ans

Finalement capturée par les Bourguignons à Compiègne, elle est vendue aux Anglais par Jean de Luxembourg pour la somme de 10 000 livres, et condamnée au bûcher en 1431 après un procès en hérésie. Entaché de nombreuses et importantes irrégularités, ce procès est cassé par le pape Calixte III en 1456, et un second procès en réhabilitation conclut à son innocence et l’élève au rang de martyre. Elle est béatifiée en 1909 et canonisée en 1920. Elle est l’une des trois saintes patronnes de la France

 Faut-il s’étendre sur les phénomènes dont elle a été l’objet ? Là encore, on retrouve la présence de Gabriel qui l’incita à porter secours au Dauphin. 


Thérèse d’Avila, (née le 28 mars 1515 et morte le 4 octobre 1582), (en religion : Teresa de Jesús, baptisée : Teresa de Cepeda y Ahumada) est une sainte catholique et une réformatrice monastique du XVIe siècle. En plus de son talent à réformer les couvents, elle s’est imposée comme un maître de la spiritualité chrétienne. Elle naquit à Gotarrendura (province de Ávila), en Castille, et mourut à Alba de Tormes (province de Salamanque) dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582, quand l’Espagne et le monde catholique basculèrent du calendrier julien au calendrier grégorien (suppression de 10 jours). Elle est fêtée le 15 octobre. Religieuse espagnole, décrit un ange perçant son cœur à l’aide d’une lance afin de le remplir de l’amour de Dieu. 


Saint Thomas d’Aquin (né en 1224/1225 au château de Roccasecca près d’Aquino en Italie du Sud, mort le 7 mars 1274 à l’abbaye de Fossanova près de Priverno dans le Latium), est un religieux de l’ordre dominicain, célèbre pour son œuvre théologique et philosophique. Considéré comme l’un des principaux maîtres de la philosophie scolastique et de la théologie catholique, il a été canonisé en 1323, puis proclamé docteur de l’Église par Pie V, en 1567 et patron des universités, écoles et académies catholiques, par Léon XIII en 1880. Il est également un des patrons des libraires. Il est aussi qualifié du titre de « Docteur angélique ». Son corps est conservé sous le maître autel de l’église de l’ancien couvent des dominicains de Toulouse., grand philosophe du Moyen-Age, affirme que l’ange gardien est toujours près de l’homme, durant sa vie terrestre et pendant son passage dans l’au-delà. 


Jean-Marie Baptiste Vianney, dit le Curé d’Ars ou le saint Curé d’Ars, est né le 8 mai 1786 à Dardilly, près de Lyon, et mort le 4 août 1859 à Ars-sur-Formans. Il fut curé de la paroisse d’Ars (alors Ars-en-Dombes, aujourd’hui Ars-sur-Formans) pendant 41 ans. 

Le curé D’ars fut un clairvoyant toujours très précis. Il a été nommé patron de tous les curés de l’Univers par le pape Pie XI en 1929

Il dévoilait le passé et l’avenir de ceux qui venaient lui raconter leur désarroi existentiel ou qui venait le trouver au confessionnal, sans qu’ils aient parlé, nombre de détails matériels étaient dévoilés. A une jeune fille qui lui cachait une faute, il la lui a dite et ajoute :  » c’est votre ange gardien qui me l’a dite… «  


Nous retrouvons le même cas chez Padré Pio dont les faits foisonnent, prouvant l’intervention de ces Esprits de lumière. Padré Pio est le nom de religion d’un capucin et prêtre italien né Francesco Forgione, le 25 mai 1887 à Pietrelcina (province de Bénévent, en Campanie, Italie), mort le 23 septembre 1968 à San Giovanni Rotondo (Italie). 

Il avait pris le nom de Pie (en italien Pio) quand il rejoignit l’ordre des frères mineurs capucins. Il fut connu pour être le premier prêtre et l’un des rares hommes à qui l’on attribue des stigmates. Il a été canonisé par l’Église catholique romaine en 2002 sous le nom de Saint Pio de Pietrelcina

 

 

religion-anges-94 dans ANGES

Publié dans:ANGES |on 18 novembre, 2010 |Pas de commentaires »

Séraphins

Séraphins dans ANGES 220px-Meister_der_Predigten_des_M%C3%B6nchs_Johannes_Kokkinobaphos_004 Les séraphinsdans la tradition ont six ailes dont ils se couvrent le corps :

« L’année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé, et les pans de sa robe remplissaient le temple. Des séraphins se tenaient au-dessus de lui ; ils avaient chacun six ailes ; deux dont ils se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les pieds, et deux dont ils se servaient pour voler. Ils criaient l’un à l’autre, et disaient : Saint, saint, saint est le Seigneur des armées ! toute la terre est pleine de sa gloire ! Les portes furent ébranlées dans leurs fondements par la voix qui retentissait, et la maison se remplit de fumée. Alors je dis : Malheur à moi ! je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, le Seigneur des armées. Mais l’un des séraphins vola vers moi, tenant à la main une pierre ardente, qu’il avait prise sur l’autel avec des pincettes. Il en toucha ma bouche, et dit : Ceci a touché tes lèvres ; ton iniquité est enlevée, et ton péché est expié »

— Isaïe, chapitre 6

 

 

Anges02 dans ANGES

Le mot hébreu seraphim est un nom pluriel dérivé du verbe saraph, qui signifie « brûler ». (Lv 4:12.) Le terme hébreu seraphim veut donc dire littéralement « les brûlants ». D’autres sens possibles du mot saraf peuvent être « venimeux », « qui cause une inflammation » et « serpent ». Ainsi dans le Deutéronome (parachatEqev), on trouve ce terme en association avec les animaux peuplant le désert :

« … qui t’a conduit à travers ce vaste et redoutable désert, plein de serpents venimeux (saraf) et de scorpions »

La plupart des historiens de la Bible considèrent que les seraphim bibliques sont dérivés des uraeiégyptiens, ces cobras dotés d’ailes symbolisant la fonction protectrice. Les premières traductions de la Bible hébraïque en grec traduisaient d’ailleurs le mot par « serpents ». Mais, progressivement, la référence aux serpents a été occultée, car les serpents ont une connotation négative dans le monde grec (la Méduseet sa chevelure de serpents, qui faisait mourir d’effroi ceux qui la regardaient). C’est particulièrement vrai concernant le livre d’Isaïe, où les séraphins apparaissent volant au-dessus de Dieu. Au fil du temps, les séraphins ont été représentés comme des créatures ailées, souvent à forme humaine.

Les séraphins apparaissent à plusieurs reprises dans la Bible, notamment dans le Deutéronome, les Nombres ou Isaïe. Ce dernier décrit sa vision en ces termes (Is 6:1-7) :

Dans l’année où mourut le roi Ouzia, moi, cependant, je vis le Seigneur, siégeant sur un trône haut et élevé, et les pans de son vêtement remplissaient le temple. Des séraphins se tenaient au-dessus de lui. Chacun avait six ailes. Avec deux il tenait sa face couverte, et avec deux il tenait ses pieds couverts, et avec deux il volait. Et celui-ci appelait celui-là et disait : « Saint, saint, saint est l’Eternel des armées. Toute la terre est pleine de sa gloire. »

Je dis alors : « Malheur à moi ! Car je suis pour ainsi dire réduit au silence, parce que je suis un homme impur des lèvres et que j’habite au milieu d’un peuple impur des lèvres ; car mes yeux ont vu le Roi, Jéhovah des armées lui-même ! » Mais l’un des séraphins vola vers moi, et dans sa main il y avait une braise qu’il avait prise avec des pinces de dessus l’autel. Alors il toucha ma bouche et dit : « Vois ! Ceci a touché tes lèvres, et ta faute s’est éloignée, et propitiation est faite pour ton péché. »

Le grand théoricien de la hiérarchie céleste reste le Pseudo-Denys l’Aréopagite, dans sa Hiérarchie céleste (vers 490).

 

 

 

Publié dans:ANGES |on 1 septembre, 2010 |Pas de commentaires »

Chérubins

Les chérubins, ou kéroubim, sont représentés dans l’imagerie populaire sous les traits de bébés ailés. Toutefois, la Bible donne aux chérubins une position élevée différente des séraphins. D’après le livre de la Genèse, les chérubins, avec « la lame flamboyante d’une épée », après le péché d’Adam, interdirent à l’homme l’accès « à l’arbre de vie ».

Pour les références concernant les sarafim, le Shiour Qomah, le SepherHaRazimet le reste, voir l’ouvrage « Vie mystique et kabbale pratique » de Georges Lahy, dit Virya. Y sont exposés les chœurs d’anges en littérature prékabbalistique (système des hekhaloth), différents de la Shemamphorash à neuf chœurs d’anges.

 

 

Chérubins dans ANGES 220px-Tombeau_du_chanoine_Lucas_Amiens_Ange_pleureur130608_

L’Ange pleureursur le tombeau du chanoine Lucas, œuvre la plus connue du sculpteur amiénois Nicolas Blasset se trouvant dans la cathédrale Notre-Dame d’Amiens (1636).

 

Et l’Éternel dit à l’homme vêtu de lin : Va entre les roues sous les chérubins, remplis tes mains de charbons ardents que tu prendras entre les chérubins, et répands-les sur la ville ! Et il y alla devant mes yeux. Les chérubins étaient à la droite de la maison, quand l’homme alla, et la nuée remplit le parvis intérieur. La gloire de l’Éternel s’éleva de dessus les chérubins, et se dirigea vers le seuil de la maison ; la maison fut remplie de la nuée, et le parvis fut rempli de la splendeur de la gloire de l’Éternel. Le bruit des ailes des chérubins se fit entendre jusqu’au parvis extérieur, pareil à la voix du Dieu tout-puissant lorsqu’il parle.

Ainsi l’Éternel donna cet ordre à l’homme vêtu de lin : Prends du feu entre les roues, entre les chérubins ! Et cet homme alla se placer près des roues. Alors un chérubin étendit la main entre les chérubins vers le feu qui était entre les chérubins ; il en prit, et le mit dans les mains de l’homme vêtu de lin. Et cet homme le prit, et sortit. On voyait aux chérubins une forme de main d’homme sous leurs ailes. Je regardai, et voici, il y avait quatre roues près des chérubins, une roue près de chaque chérubin ; et ces roues avaient l’aspect d’une pierre de chrysolithe. À leur aspect, toutes les quatre avaient la même forme ; chaque roue paraissait être au milieu d’une autre roue. En cheminant, elles allaient de leurs quatre côtés, et elles ne se tournaient point dans leur marche ; mais elles allaient dans la direction de la tête, sans se tourner dans leur marche. Tout le corps des chérubins, leur dos, leurs mains, et leurs ailes, étaient remplis d’yeux, aussi bien que les roues tout autour, les quatre roues. J’entendis qu’on appelait les roues tourbillon. Chacun avait quatre faces ; la face du premier était une face de chérubin, la face du second une face d’homme, celle du troisième une face de lion, et celle du quatrième une face d’aigle. Et les chérubins s’élevèrent.

C’étaient les animaux que j’avais vus près du fleuve du Kebar. Quand les chérubins marchaient, les roues cheminaient à côté d’eux ; et quand les chérubins déployaient leurs ailes pour s’élever de terre, les roues aussi ne se détournaient point d’eux. Quand ils s’arrêtaient, elles s’arrêtaient, et quand ils s’élevaient, elles s’élevaient avec eux, car l’esprit des animaux était en elles. La gloire de l’Éternel se retira du seuil de la maison, et se plaça sur les chérubins. Les chérubins déployèrent leurs ailes, et s’élevèrent de terre sous mes yeux quand ils partirent, accompagnés des roues. Ils s’arrêtèrent à l’entrée de la porte de la maison de l’Éternel vers l’orient ; et la gloire du Dieu d’Israël était sur eux, en haut. C’étaient les animaux que j’avais vus sous le Dieu d’Israël près du fleuve du Kebar, et je reconnus que c’étaient des chérubins. Chacun avait quatre faces, chacun avait quatre ailes, et une forme de main d’homme était sous leurs ailes.

Leurs faces étaient semblables à celles que j’avais vues près du fleuve du Kebar ; c’était le même aspect, c’était eux-mêmes. Chacun marchait droit devant soi.. »

Publié dans:ANGES |on 1 septembre, 2010 |Pas de commentaires »

Anges du N.Testament

Anges du N.Testament dans ANGES 220px-Filippino_Lippi_-_anjos_sala_degli_Otto_2-1Dans le Nouveau Testament, seuls quelques élus et surtout la Vierge Mariedialoguent avec les anges. L’ange de l’Annonciation : l’ange Gabriel apparaît à Zachariedans le Temple, à la croisée du chemin entre l’ancien Testament et le nouveau, puis à Marie à Nazareth, entrant chez elle, et la saluant « pleine de grâces » (Annonce faite à Marie, Évangile de Luc) lui annoncer la bonne nouvelle de sa conception virginale et l’incarnationdu Verbe, « Ave Maria » (salutation angélique) transmis par d’innombrables générations. La naissance de Jésus, appelé Fils de Dieu, est accompagnée d’une vision de légions d’anges en fête par les bergers et leurs troupeaux, préfiguration de l’Eglise : avec le sacrement du baptême, le chrétien est de nouveau relié à Dieu, qui s’est réconcilié avec l’humanité par la naissance, puis Passiondu Christ, le Messie, son Fils unique, sur la Croix. Durant son agonie, un ange appelé « Ange de la Consolation » lui apparaît au Jardin des Oliviers : lui montrant un calicedont il ne veut boire : cette scène de Gethsemania été peinte par de nombreux artistes chrétiens durant des siècles. . Enfin lors de la Résurrection, ce sont des anges qui apparaissent aux Saintes Femmes, et qui leur parlent, pour leur annoncer la Résurrection de Jésus, anges décrits cette fois « blancs comme neige » ou « vêtus comme l’éclair » alors qu’auparavant dans les Évangiles, aucune description des anges n’était faite et seuls les artistes nous les représentant avec une fleur de lys ou une paire d’ailes (le blanc est devenu le Symbole de la Résurrection en liturgie). Dans l’Apocalypse, saint Jean rapporte la vision de Saint Michelet ses légions d’anges qui combattent et remportent la victoire de Dieu, définitive contre l’« antique serpent » qui égarait la terre depuis des siècles.

Dans sa prédication, Jésus parle peu des anges : il cite surtout les bons anges (par exemple Matt 22, 30 ; Matt 25, 31 ; Luc 15, 10 ; Luc 20, 36), les anges des enfants (les « chérubins »), qui voient toujours la face du Père dans les cieux, (Matt 18, 10) et les anges de la Justice divine

 

02shjky0 dans ANGES

Publié dans:ANGES |on 1 septembre, 2010 |Pas de commentaires »

Mythe ou réalité

Spécimen gratuit !

Depuis 1891, la revue « L’Ange Gardien » créée et dirigée par les Clercs de St-Viateur, fait connaître et aimer tous les saints Anges.

Spécimen gratuit sur demande à :

L’ANGE GARDIEN
21, Montée St-Laurent
69005 LYON – France

Ou  ICI  (par e-mail)
… sans oublier vos coordonnées postales !(Offre limitée à un exemplaire par famille)

 Mythe ou réalité dans ANGES 000203F1                                                          000203F1 dans ANGES 

Publié dans:ANGES |on 1 septembre, 2010 |Pas de commentaires »

Ange gardien

Un ange gardien est un esprit pur créé par Dieu, qui nous est spécialement attaché pour veiller sur nous en permanence et nous protéger du mal:

« La présence invisible de ces esprits bienheureux nous est une grande aide, et d’un grand réconfort : ils marchent à côté de nous, ils nous protègent, en toute circonstance, ils nous défendent dans les dangers, et nous pouvons avoir recours à eux à tout moment. »

— Benoît XVI

Saint Bernard exprimait une dévotion « pour ces princes du Royaume de Dieu qui sont assidûment autour de nous. Nous leur devons beaucoup d’affection pour leur bienveillance et les faveurs que nous recevons de leur charité. Nous leur devons aussi beaucoup de docilité à mettre en pratique les avis qu’ils nous donnent. » (Sermon XI sur les psaumes).

Voici ce que dit Saint Jean Marie Vianney de l’ange Gardien, au XIX° siècle :

« Cet ange ne nous doit pas quitter, avant d’avoir paru avec nous au tribunal de Jésus-Christ, pour lui rendre compte de tout ce que nous aurons fait pendant notre vie. Oui, M.F., nos anges gardiens sont nos plus fidèles amis, parce qu’ils sont avec nous le jour, la nuit, dans tout le temps et dans tous les lieux. La foi nous apprend que nous les avons toujours à nos côtés. C’est ce qui fait dire à David : « Que rien ne pourra nous nuire, parce que le Seigneur a commandé à ses anges d’avoir soin de nous.»

Depuis le 13 septembre 1670, le pape Clément X, a fixé la fête des Saints Anges Gardiens au 2 octobre.

Dans l’Église orthodoxe, la fête des anges gardiens a lieu le 8 novembre.

 

 

Ange gardien dans ANGES 220px-Memlingangel

Publié dans:ANGES |on 1 septembre, 2010 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3