Archive pour la catégorie 'ACCORD'

La signification du Graal

 

Qui n’a pas entendu parler du Graal et tenu au moins une fois entre ses mains un livre traitant de cette question ? Toute personne en recherche a sans doute eu l’occasion de lire quelque chose à ce sujet. Depuis qu’un certain Chrétien de Troyes donna le « coup d’envoi » à la légende du Graal, ce symbole n’a cessé d’interroger et de solliciter l’imagination des meilleurs esprits. Cela s’explique dans la mesure où le Graal se réfère à une réalité spirituelle de nature universelle qui constitue le fondement même de l’Univers et de l’homme et dont on retrouve la trace dans toutes les traditions. Et qui se situe, par la même, au coeur de la spiritualité chrétienne. Le Graal est un mot connu de tous. Mais le mot ne fait pas la chose. Dès lors, le connait-on vraiment ? Les ouvrages consacrés au Graal, comme à la question templière, sont en nombre considérable. Une impression singulière demeure, que tout n’a sans doute pas été dit sur questions. Si le Conte du Graal, l’œuvre majeure de Chrétien de Troyes fut inachevé, nous dit-on, en ce lointain XIIe siècle, c’est pour signifier que le parachèvement de la parole templière du Graal était reporté, différé pour d’autres temps. Il fut différé pour faire signe à notre époque, inachevé comme il en est de l’Histoire. Ininterrompu mieux que rompu, la Parole qui est au Commencement n’étant point perdue mais seulement oubliée.

feu de la nature

La signification

S’agissant d’un symbole qui nous parle de la présence Divin en l’homme et dans le monde, on que l’on en retrouve la trace dans toutes traditions dont il constitue le noyau central. Par même des choses, les représentations symboliques dont se pare le Graal sont multiples signifiantes pour nous parler d’une spirituelle qui se tient dans les hauteurs du ciel aussi bien que dans les profondeurs de l’âme humaine et qui attend chacun d’entre nous. Les vertus attribuées au Graal sont fréquemment celles de la Pierre philosophale. Dans tous les cas, il s’agit d’un trésor que l’on découvre en un lieu réservé, au terme d’une recherche exigeante et que l’on dit périlleuse, à l’issue d’un processus de métamorphose de soi-même. C’est-à-dire d’une initiation. Le découvrir est un exploit. Les sources du Graal sont multiples. Pour les uns, il trouve son origine dans la tradition celtique et ce que l’on appelle « la matière de Bretagne». Pour d’autres, le Graal est d’origine orientale, transmis notamment au travers du creuset de l’islam. Sans oublier les sources méridionales du Graal dans le sillage de Guillaume d’Orange, ses liens avec les mystères de Mithra, le manichéisme et la spiritualité cathare. Toutes ces sources ont leur légitimité. Notre propos n’est cependant pas d’en analyser les mérites respectifs. Il est ainsi possible d’appliquer au Graal les principes d’une « théologie négative », selon laquelle, en effet, Dieu n’est pas ceci, et Il n’est pas cela non plus. C’est donc par une « docte ignorance » qu’il est possible d’aborder la connaissance du Graal, lequel n’est pas ceci et n’est pas cela non plus. Car « si quelqu’un croit savoir quelque chose, il n’a pas encore connu comme il faut connaître ». En réalité, il en est du Graal comme d’un arbre dont le tronc essentiel est celui de la Tradition spirituelle immémoriale, transmise d’âge en âge et qui se spécifie par ses branches dans le temps et l’espace. Le Graal est également semblable à la circonférence d’un cercle qui s’offre à la multiplicité des regards, mais qui est armé de l’intérieur par son point central ou réside la connaissance vivante et secrète. Ce point est le Graal de toutes choses, à propos duquel une antique maxime traditionnelle nous dit     « connais cela, ce par quoi tu connaîtras le Tout ». Ainsi, la Coupe du Graal est-elle aussi à entendre au sens géométrique du terme.

Le Graal, une question pour notre temps

Certains esprits pourraient s’étonner que la question du Graal, surgie au XIIe siècle, soit encore d’actualité au moment où l’humanité est confrontée à des bouleversements considérables et à des drames qui menacent sa survie même. En d’autres termes, le Graal est-il un sujet dépassé dans le monde technique et scientifique d’aujourd’hui ? Ou est-il au contraire de nature à redonner vie à la culture et à la spiritualité de notre époque dont le moins que l’on puisse dire est qu’elles sont gravement malades ? Le temps qui s’annonce, à l’aube du XXIe siècle, appelle une nouvelle Quête du Graal. Perceval est ici le symbole d’une élite de l’Esprit que nous avons qualifié   « d’humanité percevalienne ». A bien des égards, le siècle qui s’avance sous nos pas est un siècle précurseur qui appelle des hommes et des femmes d’une trempe nouvelle, capables d’orienter la barque du monde par avis de tempête. L’homme est inachevé, et il est en marche vers l’Homme véritable qui est la clé de voûte du devenir de l’humanité. Car c’est toujours l’Homme que l’on retrouve aux carrefours de l’Histoire. Il en est de notre époque comme d’un temps d’équinoxe, quand la mer se retire plus loin qu’à l’accoutumée, faisant apparaître des paysages jusqu’alors insoupçonnés, bouleversant les conditions climatiques aussi bien que culturelles de notre vie. De même que l’arbre chargé de fruits s’incline très bas, la Coupe du Graal est aujourd’hui appelée à s’incliner, pour nous dire qu’elle annonce un temps de déversement spirituel et une ère nouvelle de Vérité bouleversante…

Publié dans:ACCORD, ELEMENTS, HUMANITE, MAITRISE, NATURE |on 8 décembre, 2016 |Pas de commentaires »

La Foi en Soi

Hilarion
Gardez la Foi en vous, car vous êtes capables de surmonter toutes les épreuves qui semblent vous accaparer actuellement, qu’elles soient d’ordre physique, psychiques, subtiles ou physique. Peu importent vos difficultés du moment, si vous avez décidé de vivre dans cette nouvelle réalité, sachez que vous disposez des outils vous permettant de faire fi de tous vos troubles apparents du moment. Et ces outils, vous savez où les trouver en vous : dans les profondeurs de votre cœur.

Hilarion
chant de la nature

Rien, je dis bien : Rien ni personne ne vous empêchera d’accéder à la Nouvelle Réalité de vie qui vous attend. Pour cela, ouvrez-vous à l’Amour et considérez que vos troubles et tourments actuels ne sont que des opportunités de croissance, qui tels des outils performants et puissants, sont mises à votre disposition pour franchir une étape – et pour certains, un véritable « saut quantique » – sur le chemin de votre évolution.
Hilarion
Bien sûr, si vous vous contentez de « regarder votre nombril », tout ce que je vous dis là peut sembler un vœu pieux… Et pourtant si vous ouvrez votre cœur à l’Amour – et là, que l’on ne se méprenne pas, je parle de l’Amour inconditionnel, universel –, tout cela ne deviendra vite que de simples incidents de parcours.
Hilarion
Vous avez le choix, le choix de voir et de comprendre votre réalité, le choix de retarder ou d’accélérer votre changement vibratoire, et d’entrer de plain-pied dans ce Nouveau Monde d’Amour et de Lumière dont je vous parle depuis déjà de nombreuses de vos années terrestres. Mais ce Nouveau Monde, véritable nouveau paradigme de vie est là, ici et maintenant, à portée de votre main, aussi pénétrez-y sans plus attendre. Cela ne dépend que de vous et de personne d’autre.
Hilarion
Vous seuls pouvez prendre la décision d’entrer immédiatement dans cette nouvelle réalité de vie, ou d’en retarder l’accès. Cessez maintenant d’écouter votre mental ou ceux qui s’efforcent de vous manipuler au travers de fausses informations, et n’écoutez que l’Être de Lumière en vous, qui par la voix du cœur essaie de vous guider depuis fort longtemps.
Hilarion
Laissez-le vous indiquer les réponses à vos questionnements et écoutez-le au travers de ce que vous appelez l’intuition.
Hilarion
Mes chers Enfants de la Terre, franchissez allègrement, dans la Joie et l’Amour, la porte du Nouveau Monde pour vivre cette Nouvelle réalité pour vous, d’un gigantesque changement de paradigme de Vie.

Hilarion
Avec tout mon Amour
Hilarion

Message du Maître Hilarion, reçu le 21 novembre 2016 par Jean-Paul Thouny

Emploi de l’autosuggestion

 

Nous pouvons tous dompter et conduire notre imagination, comme on dompte un torrent ou un cheval sauvage. Il suffit pour cela, d’abord de savoir que cela est possible (ce que presque tout le monde ignore), et ensuite d’en connaître le moyen.

Eh bien! ce moyen est fort simple; c’est celui que, sans le vouloir, sans le savoir, d’une façon absolument inconsciente de notre part, nous employons chaque jour depuis que nous sommes au monde, mais que, malheureusement pour nous, nous employons souvent mal et pour notre plus grand dam. Ce moyen c’est l’autosuggestion.

Autosuggestion

Tandis que, habituellement, on s’autosuggère inconsciemment, il suffit de s’autosuggérer consciemment et le procédé consiste en ceci : d’abord, bien peser avec sa raison les choses qui doivent faire l’objet de l’autosuggestion et, selon que celle-ci répond oui ou non, se répéter plusieurs fois, sans penser à autre chose : « Ceci vient ou ceci se passe; ceci sera ou ne sera pas, etc. », et si l’inconscient accepte cette suggestion, s’il s’autosuggère, on voit la ou les choses se réaliser de point en point. Ainsi entendue, l’autosuggestion n’est autre chose que l’hypnotisme tel que je le comprends et que je définis par ces simples mots : Influence de l’imagination sur l’être moral et l’être physique de l’homme. Or, cette action est indéniable et, sans revenir aux exemples précédents, j’en citerai quelques autres.

Si vous vous persuadez à vous-même que vous pouvez faire une chose quelconque, pourvu qu’elle soit possible, vous la ferez, si difficile qu’elle puisse être. Si, au contraire, vous vous imaginez ne pas pouvoir faire la chose la plus simple du monde, il vous est impossible de la faire et les taupinières deviennent pour vous des montagnes infranchissables. Tel est le cas des neurasthéniques qui, se croyant incapable du moindre effort, se trouvent souvent dans l’impossibilité de faire seulement quelques pas sans ressentir une extrême fatigue. Et ces mêmes neurasthéniques, quand ils font des efforts pour sortir de leur tristesse, s’y enfoncent de plus en plus, semblables au malheureux qui s’enlise et qui s’enfonce d’autant plus vite qu’il fait plus d’efforts pour se sauver.

De même il suffit de penser qu’une douleur s’en va pour sentir en effet cette douleur disparaître peu à peu, et, inversement, il suffit de penser que l’on souffre pour que l’on sente immédiatement venir la souffrance. Je connais certaines personnes qui prédisent à l’avance qu’elles auront la migraine tel jour, dans telles circonstances, et, en effet, au jour dit, dans les circonstances données elles la ressentent. Elles se sont elles-mêmes donné leur mal, de même que d’autres se guérissent le leur par autosuggestion consciente.

Je sais que, généralement, on passe pour fou aux yeux du monde, quand on ose émettre des idées qu’il n’est pas habitué à entendre. Eh bien ! au risque de passer pour fou, je dirai que, si nombre de personnes sont malades moralement et physiquement, c’est qu’elles s’imaginent être malades, soit au moral, soit au physique; si certaines personnes sont paralytiques, sans qu’il y ait aucune lésion chez elles, c’est qu’elles s’imaginent être paralysées, et c’est parmi ces personnes que se produisent les guérisons les plus extraordinaires. Si certains sont heureux ou malheureux, c’est qu’ils s’imaginent être heureux ou malheureux, car deux personnes, placées exactement dans les mêmes conditions, peuvent se trouver, l’une parfaitement heureuse, l’autre absolument malheureuse.

La neurasthénie, le bégaiement, les phobies, la kleptomanie, certaines paralysies, etc., ne sont autre chose que le résultat de l’action de l’inconscient sur l’être physique ou moral. Mais si notre inconscient est la source de beaucoup de nos maux, il peut aussi amener la guérison de nos affections morales et physiques. Il peut, non seulement réparer le mal qu’il a fait, mais encore guérir des maladies réelles, si grande est son action sur notre organisme.

Isolez-vous dans une chambre, asseyez-vous dans un fauteuil, fermez les yeux pour éviter toute distraction, et pensez uniquement pendant quelques instants : « Telle chose est en train de disparaître », « telle chose est en train de venir ». Si vous vous êtes fait réellement de l’autosuggestion, c’est-à-dire si votre inconscient a fait sienne l’idée que vous lui avez offerte, vous êtes tout étonné de voir se produire la chose que vous avez pensée. (Il est à noter que le propre des idées autosuggérées est d’exister en nous à notre insu et que nous ne pouvons savoir qu’elles y existent que par les effets qu’elles produisent.) Mais surtout, et cette recommandation est essentielle, que la volonté n’intervienne pas dans la pratique de l’autosuggestion; car, si elle n’est pas d’accord avec l’imagination, si l’on pense : « Je veux que telle ou telle chose se produise », et que l’imagination dise : « Tu le veux, mais cela ne sera pas », non seulement on n’obtient pas ce que l’on veut, mais encore on obtient exactement le contraire. Cette observation est capitale, et elle explique pourquoi les résultats sont si peu satisfaisants quand, dans le traitement des affections morales, on s’efforce de faire la rééducation de la volonté. C’est à l’éducation de l’imagination qu’il faut s’attacher, et c’est grâce à cette nuance que ma méthode a souvent réussi là où d’autres, et non des moindres, avaient échoué.

Des nombreuses expériences que je fais journellement depuis vingt ans et que j’ai observées avec un soin minutieux, j’ai pu tirer les conclusions qui suivent et que j’ai résumées sous forme de lois:

Quand la volonté et l’imagination sont en lutte, c’est toujours l’imagination qui l’emporte, sans aucune exception ;

Dans le conflit entre la volonté et l’imagination, la force de l’imagination est en raison directe du carré de la volonté ;

Quand la volonté et l’imagination sont d’accord, l’une ne s’ajoute pas à l’autre, mais l’une se multiplie par l’autre ;

L’imagination peut être conduite

D’après ce qui vient d’être dit, il semblerait que personne ne dût jamais être malade. Cela est vrai. Toute maladie, presque sans exception, peut céder à l’autosuggestion, si hardie et si invraisemblable que puisse paraître mon affirmation; je ne dis pas cède toujours, mais peut céder, ce qui est différent. 

Publié dans:ACCORD, DEVELOPPEMENT, ENERGIES, ESPRITS |on 18 novembre, 2016 |Pas de commentaires »

Etre conscient de l’ego

 

 

La plupart d’entre nous portons des blessures. 
A cause de notre ego, notre être tout entier est une blessure. 
Et nous la portons partout où nous allons. 
Personne ne cherche à nous blesser, personne n’est dans l’attente de nous faire du mal ; tout le monde est occupé à protéger ses propres blessures. 
Qui aurait assez d’énergie ?
Mais cela arrive tout de même parce que nous sommes tellement prêt à être blessé, tellement prêt, dans l’attente des coups.

 chez francesca

L’instruction pour cette méditation est simple :

Soyez conscient de votre blessure.
Ne l’aidez pas à croître, laissez-la se guérir et elle ne sera guérie que lorsque vous irez à sa racine. 
Moins votre mental interviendra, plus vite votre blessure guérira ; sans mental, pas de blessure. 
Vivez une vie sans tête. 
Allez et acceptez les choses comme elles sont.

Pendant vingt-quatre heures seulement, essayez : une acceptation totale, quoi qu’il arrive. 
Quelqu’un vous insulte, acceptez-le, ne réagissez pas et voyez ce qui se passe. 
Soudain vous éprouverez un flot de vitalité que vous n’aviez jamais ressenti auparavant.

 francesca blog

Vidéo d’Eckhart Tolle qui nous parle du Corps de Souffrance

« Tant que vous êtes incapables d’accéder au pouvoir de l’instant présent, chaque souffrance émotionnelle que vous éprouvez laisse derrière elle un résidu. Celui-ci fusionne avec la douleur du passé, qui était déjà là, et se loge dans votre mental et votre corps ».

VIDEO / Image de prévisualisation YouTube

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

 

L’IMPORTANCE GRANDISSANTE DES FAMILLES D’AMES

 

Les familles d’Ames seront de plus en plus reconnues. Celles-ci se présentent sous deux modalités. Il y a d’abord la famille en termes d’orientation. Vous reconnaissez les êtres qui ont une orientation similaire à la vôtre. Vous vibrez comme eux, vous êtes joyeux lorsque vous vous rencontrez, lorsque vous partagez votre perspective sur la vie. Appelons cela la famille d’Ames associée au regard sur la vie et ayant une orientation commune. Il y a aussi la famille d’Ames associée à votre œuvre, à votre essence, à votre individualité. Par exemple, la famille des enseignants, la famille des guérisseurs. Ces familles oeuvrent  pour aider les autres.

chez francesca blog

Les familles d’Ames possèdent une structure matricielle. Encore aujourd’hui, lorsqu’ils cherchent leur famille d’Ames, plusieurs parmi vous éprouvent de la confusion, mais progressivement vous en viendrez à vous reconstituer en familles, en collectivité s, en cellules, selon les attractions propres à votre famille d’Ames.

Vous connaissez les conflits que vivent certaines familles biologiques. Nous n’avons pas à vous les décrire. Ces conflits sont souvent en surface, même si vous les considérez comme plus profonds. Lorsque nous vous entretenons de relations d’Ames, nous vous parlons de profondeur, d’êtres qui dans un même regard sur la vie, sont inspirés, nourris par des expériences et des regards qui viennent d’autres réalités, d’autres dimensions, d’autres temps. Voilà ce que vous vivez à l’heure actuelle : des changements qui, parfois, sont vraiment turbulents parce que, psychiquement, vous ressentez que vos valeurs doivent se transformer. Vous vous situez quelquefois entre le passé et l’avenir. Les valeurs auxquelles vous avez adhéré, que vous avez nourries jusqu’à maintenant, ne vous conviennent plus. Et les nouvelles valeurs, les nouvelles orientations qui vous appellent, vous insécurisent. Elles vous invitent à une telle réorganisation de votre vie, et à de telles transformations de votre caractère qu’elles vous insécurisent. Vous avez l’impression d’être suspendu comme un funambule sur un fil qui a perdu la perche lui servant à garder son équilibre alors que le vent s’élève.

Observez autour de vous à quel point les humains ne savent plus comment se comporter. A chaque transition, des êtres s’attachent au passé. Vous voyez donc chez certains un attachement plus intense à leurs valeurs familiales, tout  comme vous voyez chez d’autres un attachement à leurs blessures, à leurs souvenirs et à leurs peurs du passé, parce qu’ils les connaissent, bien sûr. Ceux-là se sentiront tenaillés, oppressés parce qu’ils résistent au détachement, et à entrer dans leur mouvement naturel familial. Dès lors, sur le plan psychique, beaucoup seront en difficulté, tandis que plusieurs autres, déjà préparés à tous ces détachements et entrant déjà peu à peu dans leur voie, dans leur essence, vivront un allègement.

Sanctus Hermanus canalisé par Pierre Lessard

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Publié dans:ACCORD, AME |on 18 octobre, 2016 |Pas de commentaires »

La base des enseignements Alimentaires

 

1 – L’alimentation a-t-elle une importance pour notre évolution spirituelle?

- Je pourrais te répondre oui, mais je souhaite te répondre non. Je pense que si tu es en harmonie avec toi-même, la règle de vie ou la façon de te nourrir n’ont pas une importance capitale, car si tu suis une philosophie, si tu suis une orientation et que tu n’es pas d’accord avec elle au plus profond de toi-même, cela sera néfaste pour ton évolution spirituelle. Il faut suivre ton intuition la plus profonde. Il faut que vous suiviez votre intuition pour ouvrir votre coeur.

Il faut donc tout simplement que vous soyez en harmonie avec ce que vous mangez. Si vous faites un régime végétarien – par exemple – contraint et forcé parce que vous vous dites : « C’est bien pour mon évolution spirituelle », il y aura une lutte en vous, et vous n’acquerrez pas, vous n’irez pas vers la vraie spiritualité. Alors nous ne conseillerons aucun régime. Chacun fait selon ce que son coeur désire et lui indique, chaque être étant différent. Mais il faut transcender, il faut aller au-delà.

alimentation

Je vous dirai ceci, qui est pour nous beaucoup plus important : la vraie nourriture n’est pas celle du corps, la vraie nourriture est celle de l’Esprit.

Malheureusement, vous donnez beaucoup à manger à votre corps et vous laissez mourir de faim votre Esprit. Pour nous, c’est cela le plus important. Une nourriture aussi vous est essentielle, vous l’ingérez vraiment sans le savoir et sans le comprendre, c’est toute l’Énergie d’Amour qui est autour de vous, c’est cette Énergie Divine, ce prâna. Absorbez cette Énergie avec conscience et désintéressez-vous un petit peu de ce que votre corps absorbe. Votre corps aura d’autres besoins si vous donnez à manger autre chose à votre Esprit.

Il y a la bonne rigueur, il y a la mauvaise rigueur. À vous de savoir quelles sont votre bonne rigueur et votre mauvaise rigueur, car chaque être est une fleur différente dans le jardin de Dieu. 

2 – Vous nous avez enseigné dans d’autres lieux que dans l’ère du Verseau, non seulement les hommes ne mangeront plus leurs frères inférieurs, mais que les animaux ne se mangeront plus entre eux. La transmutation dont vous nous parlez permettra-t-elle ainsi une mutation biologique pour que cet état de choses puisse changer, parce que je vois mal qu’un lion puisse se nourrir d’herbe dans l’état actuel des choses.

- Ta question est très intéressante et je vais répondre ceci : dans la prochaine ère, lorsque la grande transmutation se sera faite, le seul règne qui se donnera par Amour aux règnes supérieurs sera le règne végétal. Cela peut vous paraître complètement étonnant, mais les animaux qui n’auront pas pu vivre la transmutation alimentaire ne pourront survivre. Donc les hommes et les animaux se nourriront de leur frère inférieur : le règne végétal. Ceux qui ne pourront pas se nourrir comme cela n’auront pas lieu d’être sur ce plan, sur ce monde. Il y aura beaucoup d’espèces qui disparaîtront car elles ne pourront pas s’adapter, aussi bien chez les humains que dans le monde animal.

N’oubliez pas ceci : les êtres humains, comme les animaux, se nourriront en grande partie de prâna, d’Énergie Divine, car ils auront ouvert les portes à ces Énergies. Pour les animaux, pour vos frères inférieurs, cela se passera d’une façon inconsciente, mais pour les humains cela se passera d’une façon consciente.  

3 – Un régime végétarien est-il souhaitable pour s’engager sur une voie ou encore un cheminement spirituel ?

Nous allons répondre oui, mais nous allons dire aussi ceci : ce n’est pas parce que vous ferez un régime végétarien que vous serez systématiquement sur la voie spirituelle. Beaucoup d’êtres ont l’impression qu’à partir du moment où ils sont dans une certaine éthique de vie, ils sont sur le chemin spirituel. Il peut y avoir des êtres qui ont encore un besoin physique d’absorber de la nourriture, c’est-à-dire de la viande, de la nourriture lourde et qui ont déjà fait une très grande ouverture, un très grand cheminement, parcouru un très grand chemin sur cette voie spirituelle.

La nourriture, comme les énergies, les ondes de forme ou tout ce qui vous entoure, peuvent être complètement transcendés. Vous absorbez de la viande, mais tout ce que vous absorbez n’est pas propre à une très bonne consommation et à une très bonne vie. Alors apprenez à bénir mentalement tout ce que vous absorbez, que ce soient des boissons, que ce soient des fruits, des légumes. Essayez de transformer toute l’énergie, toutes les vibrations de l’alimentation que vous absorbez. Vous seriez surpris de savoir que parfois vous absorbez du vrai poison, mais que votre véhicule de manifestation a aussi la capacité, sans que vous en ayez conscience, de le transmuter. Ne soyez pas trop préoccupés si vous avez encore des besoins de manger de la viande, de la charcuterie etc.

Il vous est dit que vous avez besoin de protéines pour vivre, nous pouvons vous dire qu’à un certain niveau de conscience, vous n’en n’avez plus besoin. Vous pouvez pratiquement vous nourrir d’une nourriture presque inexistante, car vous avez la nourriture énergétique, le prâna, qui prend le relais de la nourriture physique. Mais pour que ce relais puisse se faire, il faut que votre corps soit déjà dans une certaine vibration.  

4 – Est-ce qu’il est important de rester vigilant vis-à-vis des végétaux qui sont modifiés génétiquement pour notre alimentation, ou est-ce désormais sans intérêt ?

- Nous aimerions vous dire ceci : il aurait été important d’être vigilant par rapport à tout ce qui est manipulé sur votre planète. Mais maintenant cela n’a plus une importance considérable car tout sera vibratoirement et cellulairement totalement changé.

Donc, même si vous absorbez de la nourriture qui n’est pas celle que vous auriez dû absorber – c’est-à-dire qui n’est pas saine à la santé humaine – bénissez cette nourriture, absorbez-la avec amour, en sachant que rien ne pourra nuire à votre corps. Nous vous déconseillons de manger vos petits frères, mais si votre corps réclame encore de la viande, bénissez-la, absorbez-la dans l’Amour, dans la Paix, surtout pas dans la culpabilité.

Quoi que vous puissiez absorber, sachez que votre corps, vos cellules, ont la capacité de transformer, de transcender l’énergie absorbée en une énergie qui pourra être totalement positive pour vous.

Nous pourrions vous dire que même ce qui est complètement négatif pour la vie, c’est-à-dire la radioactivité telle que vous la connaissez, peut être totalement inoffensive si vous savez l’absorber.

Pour nous qui pouvons être humain comme vous sur certains mondes, nous ne craignons pas la radioactivité. Elle est totalement inefficace sur nos cellules, sur nos corps, car nous savons transcender tout ce que nous absorbons, que ce soit au travers de notre tube digestif ou de notre respiration. Vous pouvez faire cela et c’est très facile. Ayez conscience, chaque fois que vous absorbez de la nourriture ou que vous respirez, que ce que vous respirez et que ce que vous mangez sont parfaits pour vous.

Cellar and preserves

Vos anciens – c’est-à-dire les êtres d’il y a cent ans ou même moins – savaient bénir la nourriture avant de la prendre, et c’était ce qu’il fallait faire. Ils le faisaient en hommage au Père. Ils le faisaient inconsciemment et cela leur servait à intégrer, à ingérer totalement cette nourriture sans qu’elle puisse leur être néfaste. Ils n’avaient pas de maladies de la digestion comme vous en avez actuellement. Maintenant vous ne mangez pas, vous absorbez goulûment et sans conscience toute nourriture.

Tout ce que vous absorbez en énergie, que ce soit par le moyen de la respiration ou celui de la nourriture matérielle, doit l’être dans un autre état de conscience, c’est-à-dire en bénissant, en acceptant avec Amour tout ce qui va pénétrer dans votre corps et lui permettre de s’activer, de vivre, de se mouvoir, d’être.

Boire est nécessaire à votre vie, et également au nettoyage de votre corps. Vous nourrir est nécessaire pour avoir l’énergie, pour que votre corps fonctionne. Lorsque vous respirez, vous devez avoir conscience que c’est l’Amour universel que vous respirez et que cela aussi est nécessaire à votre bon fonctionnement. Ne soyez pas des automates qui mangent, boivent, respirent. Ayez conscience de ces actes essentiels à la vie.  

5 – Justement, au niveau de la nourriture pour les animaux, que peut-on leur donner avec des boîtes de pâtée, des croquettes ? Il se trouve que j’ai des animaux chez moi qui ne sont pas en très bonne santé à cause de cela.

Il n’y a pas que cette nourriture-là ! Les animaux subissent ce que tous les humains subissent. C’est-à-dire la Transformation !

Vous pourriez certes donner à vos animaux une nourriture plus saine, mais beaucoup moins facile à préparer et vous vous lasseriez très vite de préparer cette nourriture. Vous ne le faites même pas pour vous, vous ne le feriez pas pour vos « petits frères » animaux.

Ce que vous pourriez faire, chaque fois que vous ouvrez une boîte, magnétisez-la, bénissez-la et demandez que l’Énergie Divine pénètre cette boîte. Comme cela, la nourriture que vous donnerez à vos petits frères sera différente, transformée vibratoirement.

Le monde animal – même s’il souffre aussi beaucoup de vos actions sur votre monde – va devenir de plus en plus intelligent. Vous aurez de plus en plus la possibilité de communiquer de façon télépathique avec le règne animal, car celui-ci a des facultés de télépathie beaucoup plus importantes qu’en a le règne humain et vous pourrez communiquer avec tous vos frères inférieurs.  

6 – Que pensent les Êtres de Lumière du fait que la plupart des hommes soient encore carnivores et qu’ils fassent souffrir les animaux pour les tuer ?

- Ils n’ont aucun jugement, ils disent simplement : « Que chacun agisse selon son état de conscience. » Lorsque vous évoluez, lorsque vous passez sur des plans de conscience supérieurs, vous ne pouvez avoir qu’Amour pour vos frères différents. C’est à vous d’essayer de faire comprendre aux autres que la Vie est sacrée. Mais il faut être tolérant envers ceux qui font inconsciemment souffrir leurs petits frères d’un autre règne.

Chaque être peut avoir plusieurs phases dans sa vie, des phases où il a un rejet absolu pour tout ce qui est viande, puis il peut avoir d’autres phases où il a de nouveau envie de consommer de la viande. Ce n’est pas parce qu’il est plus ou moins évolué, c’est parce que son véhicule a besoin de cette énergie.

Là où vous devriez vous insurger, c’est pour la souffrance gratuite, c’est-à-dire lorsque vous faites ce que vous appelez des expériences en laboratoire. Cela est une souffrance gratuite qui ne vous sert pas, car vous pourriez découvrir les moyens de vous soigner beaucoup plus facilement et sûrement avec d’autres méthodes. Dans un temps qui ne sera pas si loin que vous le pensez, il n’y aura plus aucune expérience sur des animaux en laboratoire. Il y aura une loi qui sera votée interdisant toute expérience de vivisection. Un grand pas sera déjà fait.

 

Dossier de Monique Mathieu du site : http://ducielalaterre.fr/

L’ALCHIMIE A BESOIN DE NOTRE CONSCIENCE

 

L’organisation de nos vies intérieures est une activité simple pour notre biologie.

Elle s ‘appuie sur le fonctionnement naturel et non-conscient de nos « mises en vie » non seulement physiologiques, mais aussi émotionnelles, mentales, psychiques comme spirituelles. Chacun de ces quatre plans à ses tonalités. Tous ces éléments communiquent entre eux pour « notre mise en vie » et composent donc, notre organisation alchimique.

Avant de vous définir ce que Didier Thiellet appelle le laisser-faire intérieur, je me dois d’abord, de vous décrire certaines facettes de cette organisation complexe pour notre logique intellectuelle et d’une richesse inouïe qui embrasse la perfection.

Croyez-vous que notre alchimie ait besoin de notre conscience, 
notre volonté, notre désir pour exister ?

Pour mieux vous aider à saisir le phénomène, j’ose vous proposer une suite de questions/réponses pour lesquelles j’espère, vous me pardonnerez de jouer sur les deux tableaux. N’hésitez surtout pas à vous arrêter devant les questions et/ou les réponses, j’espère encore pour ne pas bâiller « la » corneille, mais bien pour amener votre cheminement méditatif aux questions que je m’en vais « nous » poser. Si mes mots venaient à votre réflexion susciter quelques prises de conscience, merci de m’envoyer cinq euros cinquante sur mon compte. Je vous promets d’en faire bon usage.

Mais passons au sujet.

ALCHIMIE

 

Qui créé et dirige nos vies.

 

Sauriez-vous dire avec précision qui ou qu’est-ce qui a construit votre personnalité ?

Il y aurait bien une flopée de réponses ! N’est-ce pas ?
Prenons la première qui pourrait arriver à nos têtes : « mes parents ». 
Auquel cas je répondrais : « est-ce qu’ici, maintenant, votre vie se crée sur les dires, actions ou soins de vos parents ? »

Il me semble que vous allez me répondre non ? Non ?

Ensuite, il est possible que certains d’entre vous pensent que leur vie se soit créée en partie par l’impact parental ou l’impact de leur histoire. Mais si cet impact est de l’ordre du passé, qui est la mémoire qui le porte ? Qui entretient et actionne cette mémoire ?

« Moi » dirions-nous sûrement ?
Qui est ce moi et quel pouvoir effectif a-t-il réellement ?
Est-ce ce « moi » qui va acheminer l’information d’un neurone à un autre?
Est-ce ce « moi » l’organisateur de ce cheminement ?
Est-ce aussi ce « moi » le commandeur des fonctions cognitives qui animent notre vie ?
Est-ce ce « moi » qui nous fait lever notre bras dans tel degré, latitude ou vitesse ?
Dois-je continuer ? 

Qui choisit ?

Est-ce, ce « moi » qui a les possibilités ou capacités de faire une carrière comme ingénieur, électricien ou garçon d’étage ?
Est-ce, ce « moi » qui construit chaque trait de l’histoire qu’il traverse ?
Est-ce ce « moi » qui amène à lui les possibilités entre A ou B pour pouvoir choisir ?
Est-ce ce « moi » qui crée telle ou telle envie ou est-ce que ce moi a telle ou telle envie qui lui arrive ?
Bien sûr la compréhension, la vision du monde et de soi vont nous soutenir dans notre choix.
Mais qui a forgé cette compréhension ?
Qui a adopté cette vision du monde ?
Qui est le créateur réel de cette vision du monde ou de soi-même ?
Qui est le créateur des pensées, émotions, sensations et croyances qui nous traversent ?
Encore « moi » me direz-vous ?
Sommes-nous reparti pour faire une boucle ?

Eh, oui ! Je crois entendre déjà chez quelques uns l’inquiétant « mais si ce n’est pas moi, qui c’est ? », et j’imagine que certaines, c’est certain, pourraient me demander cinq euros soixante cinq de dommage et intérêt. Eh oui, le paradoxe de la dualité dans l’unité est touffue sur nos têtes et va jusqu’à blanchir notre chevelure qui perd de sa force naturelle. Dans cette unité, ce vide, ce silence immanent, nous devons bien faire exister ce toi et ce moi, non ? Comment pourrions-nous nous reconnaître, nous aimer ou nous détester sinon, mes chéris, chéries ?

Ah, mais ! Je ne dois pas confondre cette recherche d’amour avec l’amour qui va bien plus loin. Cet amour qui gonfle nos artères, glisse dans nos nerfs, se faufile dans nos contradictions ou s’accommode dans nos croyances limitantes de la vie et du « moi » et qui n’a pas besoin de l’amour d’autrui pour s’alimenter et orchestrer mais qui se fait une fête de la rencontre.

Derrière papa et maman, la vie.

Si certes mon corps biologique a l’empreinte naturelle de ma généalogie et porte en référence l’histoire de ma mère et/ou de mon père. Si certes, mon corps n’avait jamais pu se condenser sans l’union du spermatozoïde de mon père et l’ovule de ma mère. Tous ces éléments : mon corps, le spermatozoïde de mon père et lui-même l’ovule de ma mère et elle-même, leurs ancêtres, leurs corps et tout ce qui va avec – tous ces éléments réunis ne sont qu’une seule et même chose : des éléments de la vie. Donc, je suis, tu es, il est, nous sommes tous des enfants de la vie pour ne pas dire la vie elle-même.
Dois-je espérer les cinq euros quarante cinq virgule sept sur mon compte?
Mais la vie ne s’achète pas !

Et derrière la vie « quoi qu’il y a ? »

L’amour.

C’est l’amour qui fait battre nos cœurs, active nos pensées, sensations, émotions, souvenirs. C’est l’amour qui se plie à nos croyances, nos désidératas et nos compréhensions et c’est encore l’amour qui nous met devant nos contradictions et nos illusions. C’est l’amour qui nous attache à une histoire et nous fait passer dans le trauma de la pseudo séparation ou qui nous laisse dans la solitude du moi et c’est encore l’amour qui nous laisse le libre choix de nous abandonner et nous reconnaître en lui. Et c’est toujours l’amour qui se réjouit en soi quand nous réalisons que nous ne sommes rien d’autre que lui.
Pourtant, nous traversons la félicité de la dualité, le jour et la nuit.

Les idées sur nous-mêmes et sur la vie se construisent sur une résistance 
à celle-ci, un non-laisser-faire intérieur.

Dans ma carrière d’homme des cavernes où l’obligation de montrer au clan comme j’étais beau, efficace, adéquat et performant afin d’être reconnu, récompensé et si possible aimé, la réflexion m’a poursuivi, pourchassé, traqué et acculé.

Cette réflexion a amené Didier Thiellet à réaliser que dans cette forme de bataille, il jouait sur les tableaux : de la rébellion pour forcer la reconnaissance et de la soumission pour recevoir de l’amour ou calmer la peur. Et il nous dit……….. :

Dans cette bataille entre moi et l’autre, il y avait par exemple l’action d’appeler la reconnaissance d’autrui pour sentir « mon moi » exister ou de m’efforcer à être quelqu’un, pour dissiper la peur du « rien » et du vide. De plus, pour pouvoir exiger et revendiquer l’amour, la reconnaissance ou le respect, la fabuleuse organisation de vie qui œuvre en vous comme en moi, avait fait en sorte de me faire rencontrer les personnes et situations au travers desquelles je pouvais revendiquer l’objet espéré. Elle avait aussi, pour plus de congruence, créé dans la terre fertile de mon inconscient, des croyances comme « je suis indigne d’amour », « je suis nul » ou « la vie est dure » pour donner du relief et des raisons à mes revendications. Elle utilisait des traumas passés pour nourrir ces croyances et créait des arguments par un éventail de conclusions, justifications, comparaisons, réactions, visions afin de donner un sens à l’illusion d’être. Je réalisais aussi que toute cette organisation était le résultat de la subtile communication des diverses éléments inconscients composants l’animation de mon existence et que ce ballet s’articulait à partir de mon acceptation ou non acceptation de ces dits éléments inconscients. Il m’est alors apparu évident que la vie n’avait aucunement besoin de ma volonté pour animer mon voyage terrestre. Elle avait répondu à ma façon de m’ouvrir ou de me fermer à elle. Je réalisais aussi que l’amour que j’avais tant de fois pris comme valeur fausse et traîtresse était en fait le créateur effectif de toute existence, la mienne comme la votre.

Rencontrer la fabuleuse organisation de la vie en soi.

ALCHIMIE2

Pour apprécier le jeu du « Je » et la diversité subtile des détails de la vie, je comprenais par contre que j’avais besoin de prendre la responsabilité de mes perceptions et du comment je prenais, accueillais, vivais les éléments de cette vie intérieure. Je réalisais que l’idée de moi et de la vie était construite sur la retenue de perceptions collectées et incorporées lors de situations dans lesquelles mon état d’esprit les avait refusées et enregistrées comme traumatisantes. Fait cocasse puisqu’en refusant de laisser se passer en moi des perceptions qui se passaient, je forçais mon cerveau à me définir sur elles et qu’en refusant le vivant qui m’animait dans l’instant j’ordonnais à celui-ci à rêver une autre vie.

Croyez-vous que nos « moi » diffèrent dans leur fonctionnement ?
Je vous laisse la réponse.

Qu’est-ce que le moi pour moi ?

Dans ce moi, l’égo prend une place prépondérante. Il est pour moi la structure qui se crée sur la résistance des perceptions passées tirées des situations vécues, vous en avez un aperçu dans ma description ci-dessus. Comme l’égo ne peut exister sans ces perceptions incorporées, le moi vit dans l’ambiance émotionnelle et mentale de ces perceptions. L’égo est tout à la fois, une vision illusoire de ce que nous sommes et un pont qui permet d’entrevoir ce que nous pourrions appeler la conscience de l’essence ou l’amour que j’ai évoqué plus haut. Sur ce pont s’exerce une conscience, que nous prenons comme individuelle que je qualifie plus de « biologique » et que je reconnais comme le « moi », qui permet à chaque instant de nos vies de discerner sous quelles références nous demandons à celle-ci de s’orienter :

- dans la conscience de l’égo avec tout ce qui a été conditionné 
– ou dans la conscience de l’essence à travers laquelle le tout à partir du rien, est possible.

Et comme dit Lavoisier : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Au-delà du mot et des maux ou l’état sans état.

J’ai commencé à apprendre par la psychologie quantique de Stephen Wolinsky, élève de Swami Nissargadatta, comment et combien nous élaborions les états d’âmes sur lesquels nous bâtissions le sens de nos vies et du « nous-même » sur la lecture de nos expériences passées. Bien que notre biologie va enregistrer comme information de survie les perceptions vécues à travers notre matériel corporel, notre conscience intellectualisée ne va en garder qu’une partie pour formater sa raison et ses sens de vie. Comme l’avance Stephen, ce formatage se base sur des fausses conclusions. Pour aller au-delà de cette intellectualisation, nous utilisons en psychologie plusieurs méditations guidées.

 

La démystification du moi et de l’égo.

Nous ne sommes pas nos pensées, émotions, sensations, idées, croyances, souvenirs et mémoires, nous avons des pensées, émotions, sensations, idées, croyances, souvenirs et mémoires.

Nous nous sommes malgré tout identifiés à ces éléments et de par cette identification, nous avons confondu l’état d’être à l’avoir. L’avoir passe, l’être reste au-delà de la vie et de la mort, au-delà du temps et de l’espace.
Donc, du fait que :

- le moi construit ses raisons d’existence en refoulant dans son intériorité des perceptions passées qui stagnent et peuvent se changer en toxines émotionnelles, 

- nous dessinons l’image de nous-mêmes au travers de l’ambiance émotionnelle, mentale et mémorielle de ces perceptions arrêtées, 

- « ces arrêts » sur expériences provoquent des états d’âmes où découle de la souffrance,

- la vie se manifeste en « souffrance » quand nous ne sommes plus dans son courant, il suffit alors, pour rencontrer l’état sans état de laisser vivre et passer en soi-même cet avoir de perceptions retenues avec tout état d’âme.

Nous n’avons rien à faire d’autre pour exister que d’épouser la vie dans notre espace de conscience de l’instant et nous laisser diriger par l’amour.

Pour ce faire il suffit de contacter le vivant corporel, d’accepter de le vivre dans sa chair, de suivre les flux de ce vivant dans les paysages intérieurs qu’il emprunte, d’accepter de traverser les nœuds psycho-énergétiques amassés, fruits de nos mensonges et de réaliser que ce que nous sommes va au-delà de l’idée que nous avons sur nous-même. En lâchant la recherche à l’existence et en laissant passer les perceptions retenues qui l’impulse apparaît alors en soi, à un moment donné la conscience de l’essence. Plus nous discernons à chaque moment qu’il se doit l’identification formatée, plus nous rééduquons notre cerveau à lâcher le combat du rêveur et plus nous plaçons notre espace de conscience dans la conscience de l’essence.

J’ai appelé cet pratique le laisser-faire intérieur.

La page blanche.

Dans l’action de laisser se passer en soi ce qui se passe à chaque instant, nous revenons à « la page blanche » où toutes les formes de vie peuvent effectuer leur danse et leur voyage. Nous avons cru être l’écriture alors que nous sommes la page blanche où le tout par le rien est possible. Les mots sont insuffisants pour percevoir ce que nous sommes.  Pour citer Nissargadatta :

 « pour savoir qui tu es, sache qui tu n’es pas » ou « installe-toi dans le je suis et laisse tomber tout le reste ».

La formation en ligne : « Surfez votre vie. » par Didier Thiellet

LE SITE : http://linstantdeletre.net/bienvenue/

 

ALCHIMIE3

Si l’action du laisser-faire et la rencontre de la diversité de votre vivant intérieur vous attire, je vous accueille avec plaisir dans un voyage passionnant au travers de la formation : « Surfez votre vie »Dans cette formation, vous apprendrez à contacter le vivant au sein de votre corps, à vivre l’instant dans la présence de ce vivant, à déjouer les cristallisations identitaires, les vérités égotiques et leurs croyances limitantes. Vous apprendrez à vivre dans la simplicité de votre alchimie jusqu’à peut-être vous laisser porter par elle. La simplicité n’est pas facile puisqu’elle demande de lâcher tous les efforts sur lesquels nous avons misé pour devenir quelque chose ou quelqu’un. Cette action/non action demande au départ l’effort de ne plus faire d’efforts. Comme j’ai entendu Josette Calmes l’exprimer, praticienne en Dynamique Emotionnelle Exprimée méthode Etienne Jalenques, « c’est un gros effort ». 

Au moment où nous quittons « celui qui rêve sa vie » nous nous laissons embarquer par la vie qui œuvre pour nous comme une grande. Arrive alors, comme le dit Jean Bouchart d’Orval : « les vacances. ».

Publié dans:ACCORD, AMOUR, ASCENSION, DEVELOPPEMENT, GUERISON |on 4 septembre, 2016 |Pas de commentaires »

LES SEPT QUALITES POUR SE REALISER

1 (mettre)

I – HONNEUR A l’ETRE HUMAIN QUI SE REALISE LUI-MEME, CAR IL COMPREND LES ATTRIBUTS DU PRESENT. 

 C’est de là que la réponse jaillira, et vous vous étonnerez de ce qu’elle survienne apparemment toujours à la toute dernière minute. Mais Dieu ne connaît pas de dernière minute ; tout est là à l’instant présent. Pour chacun d’entre vous assis ici sur ces sièges (ou qui lisez ces lignes), quel que soit le problème qui vous tourmente, il est révolu, terminé et solutionné pour tous. Honneur à l’être humain qui comprend les attributs de l’instant présent. C’était le premier point. 

 II - HONNEUR A CELUI QUI SAIT VRAIMENT UTILISER LES DONS ACCORDES DURANT CE NOUVEL AGE. 

 Nous sommes à l’ère de la responsabilité ; le travail s‘avère nécessaire. Le travail, mes chers amis, est précieux. Conférée avec amour, cette tâche est accomplie par plusieurs ici présents. « Quelle est cette tâche? » Pensez-vous peut-être. Une tâche qui vous permet de vous éloigner de vos amis et de réévaluer tous les rapports sociaux dans votre vie. Vous vous étonnerez du changement chez les autres alors que ce changement se sera opéré en vous. Il faut s’y attendre. Dans plusieurs cas, c’est effectivement ce qui arrivera du fait que votre vibration s’élève. Pour chacune des activités de votre vie, il vous faudra évaluer. « Pourquoi sont-elles là ? Que font-elles pour moi ? » Voilà le type d’épreuve, de tâche, le sacrifice à accomplir. En vérité, une transformation importante vous attend. Et parce que vous accomplissez ce travail, vous êtes aimés profondément. 

 III –  HONNEUR A L’ETRE HUMAIN EN VOIE DE SE REALISER QUI COMPREND VERITABLEMENT L’ASSOCIATION MUTUELLE, OU PARTENARIAT AVEC DIEU. 

 Quelques-uns souhaiteraient n’être que des moutons et se laisser guider par le berger. Nous disons que le berger n’est nul autre que vous. Prenez le pouvoir, et tenez la main de Dieu. C’est une union, une association mutuelle qui appartient au Nouvel âge et infusera la puissance à votre vie. Lors de votre prochaine méditation, tendez la main, faites le geste et dite ; « Oh Dieu, j’accepte de m’associer à toi. Je prends la main, j’accepte l’amour inconditionnel de l’esprit ». Une collaboration pas une renonciation ; voilà le troisième attribut. 

IV – HONNEUR A L’ETRE HUMAIN NOUVEAU QUI COMPREND LA VALEUR DE LA CEREMONIE ET DE LA VERBALISATION. 

 Honneur a celui qui sait le sens de ceci et le met en pratique car c’est là la clef qui permet d’accéder à une vibration supérieur. Honneur spécialement à celles et ceux d’entre vous, ici présents, qui dispensent de l’énergie et permettent la guérison d’autrui ; nous vous transmettons ce secret que peu de gens connaissent. Rituel, verbalisation et affirmation. Et à la fin de votre méditation ou de votre traitement répétez le rituel. Faites-en quelque chose de sacré. Commencez-le avec dignité et en verbalisant, et terminez-le avec dignité et en verbalisant. Donnez un caractère spécial à l’évènement, car il est en effet spécial. 

V - HONNEUR A L’ETRE HUMAIN QUI SAIT COMMENT EQUILIBRER L’EGO. 

 Mettez en pratique les attributs de l’amour. L’amour est serein, il n’a pas d’attente, ne se gonfle pas d’orgueil en disant ; « regardez-moi, je suis important » Il importe peu que les gens sachent ce que vous faites pour eux ; faites-le de toute façon. Voyez en vous-même les effets. Pratiquez l’art du don. L’être humain doué d’une vibration supérieure possède cet ego équilibré. Cette sagesse, l’un des outils mentionnés sous le second attribut, vous apportera la sérénité et vous permettra d’équilibrer votre ego. 

 VI - HONNEUR A L’ETRE HUMAIN QUI COMPREND SONT CONTRAT. 

 Vous devez parfois faire certaines choses et vous pensez ; « Je n’en suis pas digne, j’en suis incapable, je ne saurai pas le faire ». Honorez la requête et allez-y de toute façon. Considérez tout avec attention, n’entretenez pas de préjugés à propos du contrat qui se présente à vous. C’est ainsi que ça fonctionne. Je peux assurer à certains d’entre vous ce soir, avec humour et amour, que vous remplissez déjà votre contrat tout en demandant chaque jour « : « Où est-il ? » Et nous vous aimons pour cela. 

 VII –  HONNEUR A L’HUMAIN DONT LE POTENTIEL S’ACCOMPLIT ET QUI RECONNAIT CELUI QUI SIEGE A LA PLACE D’HONNEUR. 

 Il faut prendre conscience de la noblesse de votre visite sur cette planète en vue d’y prendre votre place. Et celui qui s’approche et demande où se trouve sa joie, elle est là, elle siège dans cette noblesse. Prenez conscience que vous méritez d’être heureux. Vous méritez davantage encore, vous méritez une vie merveilleuse, libre de toute souffrance. Toute guérison est possible dès maintenant. Nous la considérons déjà accomplie. Honneur à l’être humain qui sait qu’il réside en cet espace.

 C’est ainsi que nous partageons avec vous les dons que vous avez demandés. Il n’y a aucune raison pour qu’une personne quitte cet endroit sans les dons qu’elle est venue recevoir. 

Ainsi, nous sont offertes ces 7 qualités – c’est un transfert d’énergie qui nous dévoile ce qui était encore dissimulé à notre conscience. Ressentez l’amour qui vous est offert, l’étreinte de la Famille, de l’Ange se tenant devant nous prêt à nous baigner de Lumière.

 

KRYEON

channeling : Carlsbad, Californie et Vancouver, Canada.

sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

 

VOTRE INFLUENCE DANS L’UNIVERS VIBRATOIRE

nadisHabituellement, nos amis physiques ne sont pas très à l’aise avec l’idée du contraste parce que la plupart d’entre eux continuent de croire que “le monde n’est pas tel qu’il devrait être, et nous sommes (ou vous êtes) tous revenus pour que le monde devienne meilleur, pour rectifier ce qui n’est pas correct et se débarrasser des mauvaises choses“. Mais à partir de votre perspective non physique plus large, vous ne percevez pas cette réalité temps/espace comme étant une réalité endommagée ou inférieure, ou en tant que quelque chose qui est supposé devenir quelque chose d’autre. À la place, vous voyez cette réalité comme étant une expérience merveilleuse, équilibrée et contrastée qui correspond au meilleur de toute chose que vous connaissez et qui offre un lieu pour diriger votre attention dans une direction.

Le contraste est essentiel pour prendre de nouvelles décisions – et une nouvelle décision est ce qui conduit la pensée au-delà de ce qui a existé auparavant. Sans contraste, vous ne pourriez pas diriger l’Énergie, et le fait de diriger l’Énergie est ce qui vous amène à une conclusion, c’est ce qui vous permet d’être décisif. Et puisque tout est Énergie et que vous êtes ceux et celles qui la moulez, la dirigez, rien ne sera jamais plus exaltant ni plus satisfaisant pour vous que de jouer avec les différents contrastes afin de prendre une décision claire. Ceci vous permettra ensuite de dirigez votre attention vers ce que vous avez décidé et de ressentir l’Énergie, celle qui crée des mondes. Ressentez-la circuler à travers vous et Créer ce sur quoi vous placez votre attention!

Le moment où la plupart d’entre vous êtes le plus heureux est le moment où les conditions sont à leur meilleure, parce que la plupart d’entre vous êtes encore au stade d’observer les conditions extérieures. Notre désir est de vous assister à mettre en place votre propre Tonalité afin que peu importe les conditions extérieures que vous observez, elles ne viennent plus influencer vos vibrations ni vous éloigner de votre Vibration Primordiale. Ceci est l’expérience physique ultime : Être tellement bien connecté avec l’Énergie Essentielle que peu importe ce que vous voyez ou observez, ceci ne vous transporte plus dans des bas-fonds, dans des vibrations étrangères à ce que vous êtes véritablement.

Nous voulons vraiment vous aider à réaliser consciemment que vous êtes des Créateurs et un Créateur est celui/celle qui dirige l’Énergie. Nous voulons vous amener à ressentir l’union entre votre perspective physique et votre Perspective Non Physique. Nous voulons vous amener à ressentir le plaisir, la clarté, la passion, l’enthousiasme et le sentiment d’accomplissement d’être un être physique habitant un corps physique et utilisant le mécanisme de l’attention pour diriger l’Énergie à partir de sa perspective individuelle. Nous voulons maintenant que vous ressentiez votre action de créer, qui est en réalité l’action de mouler l’Énergie. Nous voulons que vous commenciez à diriger l’Énergie par choix en conscientisant, par la façon dont vous vous sentez, comment vous la dirigez, comment vous êtes aligné au départ avec l’Énergie Source. Quelle quantité de cette Énergie Source attirez-vous à travers vos désirs, quelle quantité laissez-vous circuler en direction de l’objet de votre création.

L’Univers est basé sur la vibration et vous, en tant qu’extension physique de cette Énergie Non Physique qui a créé tout ce qui est. Vous êtes des êtres vibratoires également. Tout vibre, tout est en communication et réagit en réponse et en interaction avec les autres choses qui vibrent.

La plupart des gens n’ont pas reçu l’enseignement d’être conscient de l’Énergie. À la place, on vous a enseigné de porter attention au résultat de ce que les autres ont créé avec l’Énergie. Alors vous évaluez les résultats, réagissez face à eux, les cataloguez et les enfermez dans de petites boîtes. Mais il y a très peu d’êtres qui sont conscients de ce qu’ils font au moment de la circulation de l’Énergie. L’Univers est basé sur la vibration et vous, en tant qu’extension physique de cette Énergie Non Physique qui a créé tout ce qui est. Vous êtes des vibrations en tant que telle. Vous êtes des êtres vibratoires.

Tout est Énergie et tout est vibration. Tout vibre, tout est en communication et réagit en réponse et en interaction avec les autres choses qui vibrent. Autrement dit, nous faisons tous partie d’un Univers Vibratoire.

Tout vibre et lorsque vous y portez votre attention et y maintenez votre attention pour aussi peu que 17 secondes, peu importe ce que ces vibrations sont, elles commencent à s’inclure dans votre mélange vibratoire. Et ainsi, pendant que tout ce à quoi vous portez votre attention s’inclut dans votre vibration, celle-ci devient affectée par ce à quoi vous portez votre attention. Et pendant que vos vibrations deviennent affectées par ce à quoi vous portez votre attention, l’Univers entier se met à réagir différemment à votre nouvelle expression vibratoire.

Votre sixième sens vibratoire

Dans votre environnement physique, vous vous êtes habitué à traduire une vibration de façon à ce qu’elle ait un sens pour votre être, et ce de plusieurs façons. Vos sens physiques sont, sans exception, des traducteurs vibratoires. Autrement dit, ce que vous voyez avec vos yeux est une interprétation physique de la vibration. Ce que vous entendez avec vos oreilles est une interprétation physique de la vibration. Ceci n’est pas trop difficile à comprendre n’est-ce pas ? Vous avez compris que les vibrations et le son sont les mêmes et ceci est facile à accepter pour vous. À travers vos ondes radios, téléphoniques et télévisées, vous comprenez que les vibrations peuvent être traduites de façon à ce que vos sens physiques puissent les comprendre. Mais ce que nous voulons vous enseigner est que vous avez un sens à l’intérieur de vous qui vous permet de comprendre et de traduire pour vous les vibrations les plus subtiles de l’Univers. Et puisque l’Univers dans lequel vous vivez est entièrement vibratoire, même cette extension physique de la Source Non Physique, alors vous pouvez comprendre que ce que vous ressentez vous renseigne au sujet des vibrations. À ce moment, vous devenez pour la première fois puissant dans votre propre expérience.

La plupart des gens ne sont pas puissants dans leur expérience parce qu’ils ne font qu’observer avec leurs yeux, leurs oreilles, leur nez ou leurs doigts. Ils utilisent leurs sens physiques pour observer. Et pendant qu’ils observent, ils absorbent la vibration. Cette vibration qu’ils observent, peu importe qu’elle soit bonne ou mauvaise, irradie alors à l’intérieur d’eux. Elle fait ensuite partie de leur point d’attraction et ils en sont alors profondément affectés.

Lorsque les observateurs deviennent les poseurs de bombes

La plupart d’entre vous ne comprenez pas que vous pouvez créer une Tonalité vous permettant d’éviter de recevoir toutes ces vibrations extérieures. La plupart d’entre vous vous sentez susceptibles ou vulnérables face aux vibrations extérieures, peu importe ce qu’elles sont. C’est pourquoi vous vous abaissez et vous défendez, vous vous sentez vulnérables et sur la défensive. C’est aussi pourquoi vous avez créé toutes ces lois et règles qui vous dérangent. C’est pourquoi vous bombardez ceux et celles qui ne vous comprennent pas et que vous vous isolez de ceux et celles qui sont différents. Parce qu’aussi longtemps que vous vous sentirez susceptibles face à leurs vibrations, vous voudrez limiter celles-ci. Si vous ne pouvez contrôler vos propres vibrations, alors vous voulez contrôler ce que les autres font et éviter de les voir faire des choses qui vous dérangent. Vous croyez que la seule façon de vous sentir bien est de ne pas voir ces choses qui vous font sentir mal. Ceci devient alors une cercle vicieux, n’est-ce pas ? Alors nous voulons vous offrir une compréhension de base sur la façon dont tout ceci fonctionne.

La puissante Loi de l’Attraction

Tout est vibration. La façon dont vous attirez les expériences à vous, ou que vous les permettez, fonctionne avec la puissante Loi de l’Attraction. C’est réellement la seule loi qu’il vaille la peine de discuter parce tout survient dans vos vies par la Loi de l’Attraction. Ce que cette loi stipule est que ‘’les vibrations qui sont identiques se rassemblent’’. Autrement dit, ‘’ce qui se ressemble s’attire’’. Lorsque vous offrez une vibration, les autres éléments de votre Univers physique qui vibrent de façon similaire entrent alors en relation avec elle. Lorsque l’émetteur du signal radio envoi un signal, vous pouvez entendre ce qu’il dit en vous syntonisant à ce signal. Et à chaque instant, la même chose se produit à un niveau inconscient et vibratoire. Quand vous offrez une pensée, celle-ci vibre. Vous offrez alors cette pensée vibratoire au monde et vous avez à ce moment accès aux autres pensées similaires.

Afin de véritablement comprendre la Loi de l’Attraction, nous voulons vous offrir cet exemple parce qu’une fois que vous l’aurez compris, tout le reste deviendra plus clair pour vous. La Loi de l’Attraction signifie l’inclusion. Autrement dit, il n’existe pas de ‘’loi de répulsion’’. Il n’existe pas non plus de loi de ‘’éloigne-toi de moi’’. Il n’existe pas de ‘’loi d’exclusion’’, pas plus qu’il n’existe de loi de ‘’non, je ne veux pas ceci’’. Il n’y a que l’inclusion. Ce que cela signifie est que peu importe où je dirige mon attention, j’inclus ceci dans mon expérience.

L’attention envers une chose l’inclut

Lorsque je vois quelque chose que je veux et que je la regarde et l’observe pendant aussi peu que 17 secondes, que je la ressens, que je deviens une partie d’elle, que j’en parle, que je dirige mon attention vers cette chose que je veux et que je lui dis ‘’oui’’, je l’inclus dans ma vibration. Elle fait littéralement partie intégrante du signal que j’émets, ce qui veut dite que par la Loi de l’Attraction, j’y ai maintenant accès. Mais lorsque vous observez des choses que vous ne souhaitez pas et que vous dites ‘’non’’ à celles-ci, ‘’allez-vous en, je ne vous veux pas, voleur, meurtrier, maladie ou cette chose que je ne souhaite pas’’, lorsque vous observez cette chose que vous ne désirez pas et que dans votre élan vous lui dites ‘’non’’, vous l’incluez dans vos vibrations. Quand vous dites ‘’oui’’ à une chose, vous l’incluez. Quand vous dites ‘’non’’ à une chose, vous l’incluez. C’est l’attention qui l’inclue.

Alors vous voilà, mes très chers coeurs bénis, vous déplaçant dans votre environnement physique, observant partout autour de vous, incluant toutes sortes de choses dans vos vibrations, et ensuite vous questionnez ‘’pourquoi est-ce que ceci m’arrive ?’’. Lorsque vous comprenez que l’Univers répond de façon absolue, entière et sensible aux vibrations que vous lui offrez et que vous commencez à comprendre comment les lui offrir de façon intentionnelle, alors vous reprenez le contrôle absolu de votre expérience. Vous devenez une extension de votre Énergie Source en train d’accomplir sa raison d’être.

univers

Vous êtes un Créateur

L’Énergie de votre Source, certains la nomme l’Âme, d’autres la nomme Force Divine, cette Source circule vers vous et à travers vous en tout temps. C’est l’Énergie créatrice qui continue de créer. Et vous êtes un Créateur qui, tel un vortex, un canal ou un vaisseau, choisissez d’utiliser cette Source d’Énergie qui a créé les mondes et de la canaliser à travers vos désirs, vers une extension plus grande de la Création.

Avez-vous déjà entendu dire: ‘’demandez et vous recevrez’’ ? Et bien ce que ceci signifie est que quand, à travers votre expérience physique et à travers ce contraste puissant et magnifique dans lequel vous vivez, vous arrivez à une nouvelle conclusion, une nouvelle décision ou un nouveau désir, quand ce désir vit à l’intérieur de vous, même si vous ne l’exprimez pas avec vos mots, l’Énergie Universelle commence alors à circuler en direction de ce désir. Et si vous êtes en résonance vibratoire avec ce que vous désirez, alors l’objet du désir se manifeste rapidement.

Souvent, vous n’êtes pas en résonance vibratoire avec vos propres désirs parce que ceux-ci sont nés du contraste. Autrement dit, disons que vous êtes malade et que dans votre inconfort vous commencez à dire des choses comme ‘’Oh, je souhaite me sentir bien. Je veux vraiment me sentir bien de nouveau’’, mais votre attitude est ‘’je suis malade’’. Ceci est votre état ‘’je suis malade’’. Ceci est la façon dont vous vous sentez ‘’je suis malade’’. Alors à partir de cet endroit où vous ne vous sentez pas bien, à partir de votre maladie, vous dites : ‘’Je veux la santé. Pourquoi est-ce que l’Univers ne répond pas à ma demande ? Quels sont tous ces mensonges au sujet de « demandez et vous recevrez » ? J’ai demandé et demandé et demandé et je suis toujours malade’’.

La formule pour créer dit: Identifiez vos désirs et ensuite, faites en sorte d’être en résonance vibratoire avec votre désir afin que le signal que vous émettez soit le bon.

Alors quand vous offrez le signal de la santé, alors la santé devient votre expérience. Ensuite vous dites : ‘’Alors Abraham, c’est facile à faire pour quelqu’un qui se sent déjà bien. C’est facile d’offrir la vibration de la santé quand je suis bien. Mais comment est-ce que j’offre la vibration de la santé quand je suis malade ?’’ Alors nous vous dirons que c’est en vous rappelant quand vous étiez bien, en imaginant que vous êtes bien, en prétendant que vous êtes bien, en diminuant l’emphase que vous mettez sur le fait d’être malade et en augmentant l’emphase sur la sensation d’être bien. Ceci est votre tâche. Autrement dit, c’est ce qu’est l’Aventure de la Création!

Vous n’êtes pas venu sur terre uniquement pour régurgiter ce qui est. Vous n’avez pas dit :’’Je vais avancer et regarder autour de moi et en regardant, je vais vibrer et pendant que je vibre, je vais créer et peu importe ce qui sera. Il n’y a pas de bien, il n’y a pas de mal. Et je vais simplement regarder tout autour. Je serai très objectif. Je serai très balancé. Lorsque je vais voir des mauvaises choses, je vais créer des mauvaises choses, et lorsque je vais voir de bonnes choses, je vais créer des bonnes choses’’. Vous n’avez pas dit ceci, pas plus que vous n’avez dit : ‘’je vais manger autant de nourriture qui goûte mauvais que de nourriture qui goûte bon’’.

Vous avez dit: ‘’Je vais avancer dans la vie et à travers mon expérience, je vais accomplir ce que je désire. Et lorsque j’aurai accompli ce que je désire, je vais atteindre une harmonie vibratoire avec ce qui est, et par la loi de l’attraction, ceci deviendra alors mon expérience’’.

Notre désir est de vous assister dans votre compréhension de l’expérience d’offrir vos vibrations. Nous voulons vous aider à devenir conscient des vibrations que vous offrez. Nous voulons vous aider à offrir celles qui correspondent à vos désirs, parce que quand vous le faites, l’Univers doit alors vous livrer l’objet de vos désirs. Et dans un avenir prochain, vous deviendrez moins attaché à la création des choses et davantage fasciné par le processus qui fait circuler l’énergie créatrice à travers vous.

champs-magnétiques

Appréciez le processus

C’est magnifique de créer toutes ces choses. Nous voulons que vous obteniez tout ce que vous désirez. Nous voulons que chacune des idées qui vous vient puisse se manifester dans votre expérience. Mais nous ne voulons pas nécessairement qu’elle se manifeste rapidement parce nous souhaitons que vous puissiez apprécier le processus de la création. Autrement dit, si vous pouviez en cet instant précis penser à quelque chose et le voir se manifester instantanément, vous vous ennuieriez instantanément. Ce qui apporte la vie c’est la force vitale qui circule en vous, c’est la sensation de l’Énergie qui circule à travers vous. La vie est le processus de Création.

Lorsque vous observez quelque chose que vous désirez, que vous maintenez votre attention sur cette chose et que vous donnez naissance à une nouvelle idée, cette dernière à travers vous appelle littéralement la force vitale à elle. C’est la sensation de la passion. Mais si vous donnez naissance à une idée et que vous commencez à en douter, à vous en inquiéter, à la tester lorsque celle-ci, à travers vous, commence à attirer la force vitale à elle, vous n’êtes à ce moment plus en résonance avec votre propre désir. Alors pendant que cette idée fait de son mieux pour continuer d’attirer à elle la force vitale permettant d’accomplir votre désir, vous devenez vibratoirement décentré par rapport à lui parce que vous incluez des vibrations opposées à l’intérieur de vous. Alors même si le désir commence à attirer à lui la vie, vous ne vous sentez plus très bien dans le processus de création parce que l’Énergie qui circule en vous est happée par l’Énergie contradictoire qui existe aussi en vous. Vous êtes alors en présence d’une émotion négative.

Une émotion négative est ce que vous ressentez quand vous introduisez une vibration plus basse et lente à l’intérieur d’une fréquence plus haute et rapide.

Lorsque vous comprendrez ce que l’on ressent lorsque l’on attire de l’Énergie, beaucoup d’Énergie et qu’on lui permet de circuler, vous n’allez plus jamais recevoir dans vos vies quelque chose que vous ne désirez pas obtenir (que ce soit par défaut ou en ne le reconnaissant pas). À travers votre propre processus d’essais et d’erreurs, vous apprendrez à déchiffrer l’énergie pendant que vous l’attirez à vous et lui permettez de circuler.

Lorsqu’une émotion négative est ressentie comme étant normale

Lorsque vous vivez une émotion négative, ce qui est votre indicateur vous signalant qu’en ce moment vous ne vibrez pas à la vitesse de votre Énergie Source, vous n’en êtes souvent pas conscient parce qu’après tout, une émotion négative a commencé à devenir normal pour la plupart d’entre vous… Autrement dit, n’est-il pas normal de se sentir un peu intimidé ou dépassé par un événement ? Et lorsque vous vous acclimatez à la sensation de cette émotion négative, ce que vous faites en réalité c’est que vous vous acclimatez à une vibration plus basse. Vous devenez alors habitué à une vibration qui n’est pas en correspondance avec la vitesse de la clarté, avec la vitesse de la santé, avec la vitesse de l’abondance, avec la vitesse de qui vous êtes réellement. Cette vibration correspond à la vitesse vibratoire de ce que la plupart des gens vivent, soit la vitesse de ce que vous observez la majorité du temps. Mais elle ne correspond pas à la vitesse vibratoire de ce que vous êtes réellement. Et parce que cette vibration est alors ressentie comme étant normale, votre Système de Guidance intérieure devient alors moins vif et vigilant, vous privant ainsi de ses bénéfices magnifiques.

Si nous étions dans vos souliers, nous ne permettrions, ni n’accepterions, ni ne tolérerions longtemps de vivre une émotion négative. À la place, nous utiliserions l’émotion négative de la façon dont elle a été conçue par vous au départ. Nous la sentirions et la reconnaîtrions pour ce qu’elle est réellement, soit un senseur indiquant qu’en ce moment précis, mon attention est dirigée vers quelque chose qui n’est pas en harmonie vibratoire avec qui je suis réellement, ou avec ce que je désire. Cet état n’a pas à être permanent, mais il sera ressenti tant et aussi longtemps que je maintiendrai ma croyance, mon attitude ou mon attention dans cette basse vibration.

Imaginez un ventilateur silencieux qui déplace l’air dans votre direction. Vous ne pouvez l’entendre, mais vous savez qu’il fonctionne parce que vous ressentez l’air qui circule sur votre corps. Maintenant, enfoncez un crayon dans le ventilateur. Ceci créera tout une commotion, n’est-ce pas ? Ça tranchera peut-être même le crayon en deux. Alors ce crayon dans le ventilateur, c’est l’émotion négative.

Lorsque vous introduisez une vibration plus basse et lente dans une fréquence plus haute et rapide, ceci produit un ralentissement de l’Énergie qui était présente au départ. Et lorsque l’énergie ralentie son rythme par rapport à sa vibration Source naturelle, vous vous sentez mal. Voici ce qu’est une émotion négative. C’est ce que vous ressentez lorsque quelque chose sur lequel vous portez votre attention, donc quelque chose que vous incluez dans vos vibrations, vous amène à vibrer différemment de ce que vous êtes réellement.

Dans votre état naturel, vous vibrez à un taux très élevé, pur et rapide. Mais lorsque vous choisissez une pensée qui ne correspond pas à votre vitesse vibratoire naturelle et que vous introduisez ou incluez cette nouvelle vibration dans votre mélange vibratoire, le résultat est qu’il y a un ralentissement de la vibration naturelle de votre être. Et ceci est parfait puisque vous avez le libre arbitre. Vous pouvez donc faire ceci autant de fois que vous le désirez. Mais quand vous ralentissez le contenu vibrationnel de votre être, vous ressentez alors le ralentissement. Et ce ralentissement est l’émotion négative. C’est ce qui est ressenti par vous.

emotion

Pourquoi est-ce que la maladie survient ?

Au même titre que l’exaltation entraîne une augmentation des vibrations, l’appréciation amène une augmentation des vibrations et le sentiment de soulagement entraîne l’augmentation des vibrations, la sensation d’une émotion négative est la sensation d’inclure une vibration plus basse dans votre énergie. Et c’est la raison pour laquelle toutes les maladies, toutes les choses que vous considérez comme étant mauvaises, tout ce qui arrive à quiconque qui ne vibre pas à la vitesse de ce que vous voulez réellement, est accompagné d’une émotion négative. Et parce que la plupart d’entre vous n’avez pas compris que les émotions négatives et positives sont vos systèmes de guidance vous permettant de reconnaître à quelle rythme vibrent vos propres vibrations, vous avez alors appris à vous acclimatez à ces émotions négatives.

Vous offrez à chaque instant une expression vibratoire de vous-même, tout comme le fait une radio émettrice. Vous êtes telle une station radiophonique continuellement en onde, offrant à chaque instant cette expression vibratoire de qui vous êtes et invitant l’Univers entier à y répondre. L’Univers reconnaît votre signal et est continuellement en train de trouver sa correspondance.

La plupart des humains n’offrent pas intentionnellement leur signal parce qu’ils n’ont pas décidé lequel ils veulent transmettre. À la place, la plupart des humains offrent le signal qu’ils observent, peu importe ce qu’il est.

Le processus des 17 secondes

Si vous observez une belle chose, pendant que vous l’observez, elle vibre. Et pendant qu’elle vibre, si vous maintenez votre attention sur elle pour aussi peu de temps que 17 secondes, vous commencez à vibrer selon sa vibration. Il en est ainsi, quel que soit ce qui se reflète dans votre vibration. Puisque l’Univers perçoit le signal que vous transmettez, qui est le résultat de votre réponse à ce que vous observez présentement, il accepte ce signal comme votre signal de sortie. Il le voit comme votre point d’attraction et le fait correspondre à d’autres choses semblables.

Si ce que vous observez est quelque chose dont vous ne voulez pas, cette chose vibre aussi. Et lorsque vous maintenez sur elle votre attention pour plus de 17 secondes, vous commencez à vibrer selon sa vibration. Et alors, l’Univers accepte cela comme étant votre point d’attraction et le fait correspondre à d’autres choses semblables. Parce que l’Univers répond à votre signal, quand ça va bien, ça va encore mieux, et quand ça va mal, ça va encore plus mal.

Alors que vous entrez en résonance avec les choses qui vous entourent au lieu d’établir votre propre tonalité, ou d’émettre votre propre signal, vous ne vous sentez pas en contrôle de votre propre point d’attraction. Cela parce que vous émettez un signal involontairement car vous n’avez pas encore tout à fait appris, ou vous n’êtes pas encore arrivé à croire, que vous pouvez établir votre propre tonalité et que l’Univers y répondra quelle qu’elle soit.

Pourquoi « non » veut dire « oui »

Quand vous en arrivez à comprendre que « non » ne veut pas dire « non » mais que toujours il signifie « oui », alors vous commencez à remarquer que souvent vous dites « non » à quelque chose. Ce que nous voulons que vous compreniez, c’est que c’est votre habitude de dire « non » qui est responsable de votre vibration impure. C’est elle qui est responsable des brouillages de votre vibration, des contradictions dans votre vibration.

Quand vous dites « Je veux une nouvelle voiture rouge », l’Univers répond à la vibration de votre désir. Mais quand vous dites « Mais une nouvelle voiture rouge coûte trop cher », l’Univers répond aussi à cette vibration. Lorsque l’Univers répond à deux vibrations contradictoires, rien ne change pour vous. Rien de vraiment mauvais n’arrive, mais rien de vraiment bon non plus, quand vous êtes aussi objectifs que la plupart d’entre vous le sont.

par ABRAHAM, ESTHER ET JERRY HICKS

Source originale: http://www.abraham-hicks.com

Traduit en 2005 par Caroline Leroux et Simon Leclerc
http://psychologiedelame.com

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

ÉPOUSER LA FLAMME SOEUR EN SOI

Avec le contrôle que les hommes et la société patriarcale ont exercé sur cette planète au cours des milliers d’années qui viennent de s’écouler, et avec l’effacement complet des femmes dans l’arrière-scène, la séparation a été le thème dominant et l’émotion a été rejetée, considérée comme mauvaise, et réprouvée… Vous n’avez rien sur quoi modeler une image positive de la femme au pouvoir d’elle-même. Les hommes font donc leur possible pour répondre aux stéréotypes masculins et les femmes s’efforcent d’être reconnues et habilitées à travers une vibration mâle parce que vous n’avez pas une vision claire de ce qu’est une femme au pouvoir d’elle-même. Vous devez créer cette vision.

soeur en soi

Commencez à reconnaître toute la richesse de l’énergie de la version féminine du soi, que sont l’intuition, la réceptivité, la créativité, la compassion et la capacité de nourrir et de protéger. Vous êtes en train de découvrir toute la richesse de l’identité féminine qui a été depuis si longtemps discréditée. Si vous êtes une femme, il va de soi que vous êtes une incarnation vivante de cette essence. Les hommes doivent découvrir en eux-mêmes leur énergie de la déesse, là où la déesse rencontre le dieu en eux.

De même, il y a une distorsion dans la perception de l’énergie masculine. Vous n’avez pas un exemple d’un mâle sensible, ayant le plein contrôle sur lui-même. La société considère les hommes sensibles comme des « mous » manquant de masculinité. Les hommes commencent à regarder leurs émotions et à dire, « Hé, je sens cela », tout en sachant qu’ils sont encore des hommes. Les hommes et les femmes sont donc en train de créer des modèles où leurs aspects masculins et féminins sont intégrés et ont retrouvé leur plein pouvoir. Ces modèles sont en train d’apparaître très rapidement. Le temps de la séparation est terminé.

Comme nous l’avons mentionné, ce n’est pas à l’extérieur de vous qu’il vous faut chercher un ou une partenaire pour être votre flamme soeur. Le but à viser est l’intégration en soi-même de l’essence mâle et de l’essence femelle. Elles constituent un tout. Les personnes entières cherchent à entrer en contact avec d’autres personnes entières dans des relations fondées sur la confiance, le désir et le choix. Les relations ne sont pas fondées sur le besoin d’avoir quelqu’un dans sa vie pour combler un manque et pour se sentir validé. Vous êtes complets en vous-mêmes et vous fonctionnez avec une autre personne qui est complète en elle-même et qui offre un tout nouveau territoire à explorer.

Lorsque vous épousez cette flamme soeur en vous-mêmes, vous reconnaissez alors la partie en vous qui est intuitive, déesse, donneuse de vie et sensible, tout aussi bien que la partie en vous qui est puissante, rationnelle et intellectuelle, l’une procédant du plan terrestre et l’autre procédant du plan spirituel. Lorsque vous fusionnez ces énergies ensemble, il est impératif que vous trouviez quelqu’un qui possède les mêmes qualités. Vous ne vous harmoniserez pas avec quelqu’un qui n’est pas intégré et entier.

Vous attirerez automatiquement vers vous des gens qui sont entiers, et cela se fera sans effort. Vous serez capables de vous brancher l’un dans l’autre à partir d’un désir et d’une reconnaissance mutuellement partagés, et non à partir d’un besoin. Vous réaliserez quelque chose que vous n’aviez jamais cru possible auparavant dans une relation, et vous donnerez à la relation une toute nouvelle personnalité, une nouvelle dimension et une nouvelle définition. Vous deviendrez vos propres modèles pour ce nouveau type de relation…

feminin0

Alors que vous êtes tous en voie d’intégrer les polarités en vous-mêmes, des questions difficiles ne cesseront de faire surface encore et encore. Accueillez de bon coeur les temps difficiles, car ils peuvent être la source des plus importantes leçons que vous apprendrez. Demeurez centrés sur votre propre croissance, votre propre cheminement, et votre propre soi, et non pas sur ce que font les autres. Faites appel à vos aspects masculins et féminins en vous et établissez un dialogue entre eux afin qu’ils puissent commencer à travailler en association et dans l’harmonie. Donnez-vous beaucoup d’amour et d’encouragement. Prenez rendez-vous avec vous-mêmes et dites, « Je t’aime, cher soi. Tu es un soi merveilleux, Tu est le numéro Un, le meilleur soi. »

Lorsque vous vous accordez la dignité de votre propre amour, comme si vous étiez un prince royal recevant les marques d’approbation des gens, tout change. La force et l’intégration deviennent vôtres parce que vous croyez en vous et que vous aimez qui vous êtes. Lorsque vous croyez en vous et que vous vous aimez, tout commence à bien aller pour vous. La chose la plus difficile à faire pour la plupart d’entre vous c’est de prendre l’engagement de croire que vous méritez l’amour. Personne d’autre n’a à vous aimer. Vous n’êtes pas ici pour aller de tous côtés recueillir l’amour des autres personnes pour vous convaincre que vous méritez d’être aimés.

Vous êtes ici pour maîtriser une tâche très difficile dans un système qui est dominé par l’obscurité et qui vous donne très peu de données, de stimulation et d’information sur la vrai nature des choses. Vous êtes ici pour accomplir l’impossible. En vous engageant à vous aimer vous-mêmes et à faire de cet engagement le fondement de tout ce que vous faites à chaque jour, tout prend naturellement la place qui lui revient. Vous devenez entiers et complets. Vous êtes alors prêts pour une relation engagée avec une autre personne qui est complète, et cette relation peut vous faire pénétrer dans des royaumes inexplorés.

par BARBARA MARCINIAK

Extraits de son livre MESSAGERS DE L’AUBE, p. 257-260
Ariane Éditions, 1995

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ACCORD, AME, ENERGIES, MAITRISE |on 14 juillet, 2016 |Pas de commentaires »

Déclaration des droits de l’homme 2016

 

Nous nous sommes amusés à créer notre propre vision des droits de l’homme, à la lumière de la spiritualité contemporaine. Cela donnerait ceci :

DROITS DE L'HOMME

 

Le premier principe est celui de la vie.

L’être humain a droit à la dignité, à la santé et doit pouvoir réaliser son potentiel de vie. Il né avec un potentiel, mais la société ne lui donne pas les possibilités de se réaliser, de fleurir. Pour cela, l’homme a besoin d’un environnement plein d’Amour, de Joie et de Sagesse. Jusqu’à présent, la société lui a donné un environnement plein de colère, de destruction, de violence et de guerre.

Le droit à la vie signifie qu’il ne devrait plus y avoir de guerre. Ceci signifie aussi que personne ne devrait être forcé à faire l’armée ou à faire la guerre. L’être humain devrait avoir le droit de refuser tout cela mais ce n’est malheureusement pas le cas ! Dans la plupart des pays (y compris dans les démocraties), on vous met en prison si vous ne faîtes pas l’armée. Si ceci pouvoir changer, cela éviterai déjà pas mal de soucis !

Ensuite, dans la même ligne d’idées, l’Ecole, devrait enseigner l’amour, la révérence à la vie et la tolérance et non la haine et le fanatisme. C’est seulement à cette condition que nous pourrons créer un environnement de paix sur cette terre.

Or jusqu’à présent, on enseigne dans les écoles et dans les universités,la religion le nationalisme la compétition économique , des valeurs qui sont profondément contre la paix dans le monde. Un monde basé sur les divisions est forcément un monde de violence.

L’être humain n’est pas une « chose » ou un « produit » qui peut-être détruit ou sacrifié en une seconde pour une cause politique et ce quelque qu’elle soit. Jusqu’à présent des millions d’êtres humains ont été tués au nom de Dieu ou au nom de la Politique. L’être humain est ce qui est de plus précieux sur notre Terre, il a la capacité deConscience et d’Amour et il doit être soutenu, respecté et non détruit !

Le droit à la vie, c’est aussi le droit à la vie pour tous les êtres vivants . L’homme doit comprendre qu’il n’est qu’une partie de la nature et il doit apprendre à respecter et à aimer cette nature. Or jusqu’à présent, la majorité des humains sont carnivores et cela montre qu’ils n’ont pas encore une révérence pour la vie. L’homme nouveau se doit d’être végétarien et en tout cas de ne pas cautionner l’élevage intensif des animaux comme elle est faite de nos jours.

Par contre, soyons, clair, le droit à la vie ne signifie pas qu’il ne faut pas utiliser la pilule ou pratiquer l’avortement. Les religions (notamment les chrétiens) utilisent l’argument du droit à la vie pour défendre leurs positions contre le contrôle des naissances. Là encore, le bon sens, l’intelligence montre clairement que des millions d’êtres humains dans les pays les moins développés souffrent de mal nutrition, de la pauvreté en partie à cause de ce dogme religieux.

L’enfant doit être reconnu comme être humain à partir de sa naissance. Avant, il n’est pas encore formé.

La sur-population mondiale est une des réalités les plus grave à laquelle nous faisons actuellement face. Elle crée de graves difficultés économiques dans les pays pauvres et elle pose la question des migrations internationales. La population mondiale doit être réduite si on veut retrouver notre dignité, notre honneur, notre droit à la vie. La vie ne doit pas être un poids, un problème, elle doit être une danse, une joie ! Le droit à la vie : c’est le droit à une belle vie !

Le second droit est le droit à l’Amour.

L’Amour est un droit fondamental de l’être humain et toutes les sociétés l’ont détruit en créant le concept de mariage . Le mariage n’est pas l’Amour, c’est un mauvais substitut.

Premier cas :
Quand l’enfant est marié, sans son consentement, à une personne qu’il n’aime pas comme c’est le cas dans les mariages organisés (et c’est le cas encore dans de nombreux pays), on empêche l’Amour de naître  !

Deuxième cas :
Lorsque l’homme et la femme se marient « librement ». En les mariant, on les empêche ensuite de suivre leurs énergies et leurs cours. L’homme et la femme devraient avoir le droit de changer de partenaires quand ils le souhaitent . Ce n’est ni au gouvernement, ni à la société et ni à la famille de choisir. C’est un choix qui incombeseulement aux deux individus. Si deux personnes veulent vivre ensemble, elles n’ont pas besoin de la permission de prêtres ou de représentants de l’Etat. Elles ont simplement besoin d’écouter leurs cours , c’est tout. Et pareil, le jour, où elles veulent se séparer, elles n’ont pas besoin de la permission de quiconque. Elles peuvent se séparer avec tendresse et garder les meilleurs moments dans leurs cours.

L’Amour devrait être la seule condition pour que l’homme et la femme puisse vivre ensemble !

La question des enfants a été longtemps le problème essentiel : que se passe-t-il pour les enfants lorsque les parents se séparent ?

Il y a des alternatives meilleurs que le mariage de deux parents qui ne s’aiment plus. D’abord, les parents peuvent continuer à s’en occuper même si ils ne vivent plus ensemble. Ensuite, l’enfant devrait être moins considéré comme la propriété des parents que comme les enfants de l’humanité toute entière. En fait, la possession des enfants pas les parents est un véritable problème. Il faudrait réorganiser les villages, les villes, les sociétés avec une vision plus communautaire. Nous sommes trop isolés des uns des autres. L’individualisme tue les relations humaines. Les personnes âgés et les enfants font partie de notre société et ils devraient être plus pris en charge que ce que nous faisons actuellement.

Le troisième droit fondamental 
est le droit de mourir.

Lorsqu’une personne a atteint un certain age, lorsqu’elle a le sentiment qu’elle a vécu suffisamment, elle devrait avoir le droit de laisser aller du corps. C’est sa vie, chaque personne devrait pouvoir choisir ! Et, les hôpitaux devraient créer des espaces spécialement s pour ceux qui souhaitent mourir. Ils pourraient ainsi rentrer 1 mois avant de mourir et bénéficier d’un environnement relaxant, aimant et créatifs. Jusqu’à présent, la mort est un tabou, elle est souvent mal vécue, elle est subie ! Nous pouvons accepter la mort, nous y préparer et même la célébrer !

La mort n’est que l’ultime étape de la vie, toute être vit et meurt. Il n’y a rien de tragique !

 4ème droit

Le quatrième droit est le droit à la vérité.

Nous ne devrions pas être conditionné par les religions, les philosophies, les idéologies politiques. Au contraire, l’être humain devrait pouvoir trouver par lui même la spiritualité qui lui convient. Chaque personne est unique, libre et chaque personne doit avoir sa propre spiritualité, son propre style de vie. Il ne sert à rien de croire, il faut trouver par soi même la vérité.

Le droit à la méditation

L’homme passe aujourd’hui presque un tiers de sa vie à l’école et dans les universités et lorsqu’il en sort, il ne sait toujours pas ce qu’est le silence intérieur, la relaxation, la connaissance de soi ou la liberté intérieure.

Le système éducatif devrait inclure l’enseignement de la méditation. La méditation n’appartient à aucune culture et à aucune religion. La méditation est une science de l’intériorité, elle n’a rien à voir avec des croyances religieuses ou des superstitions. La méditation, c’est être capable d’observer son mental, de le comprendre, de savoir s’en détaché quand il le faut.

L’humanité est une grande famille !

L’homme appartient à l’humanité toute entière et ce qu’il soit né aux USA, en Irak ou en Inde. Les divisions entre nations et religions sont nos propres créations, elles n’existent pas dans la Nature, dans l’Existence. Nous sommes tous reliés les uns aux autres et il nous faut retrouver cette unité. Pour cela, il semble que le monde est besoin d’un gouvernement mondial authentique et fonctionnel et non de Nations-Unies sans pouvoir ou « dominé » par tel ou tel membre.

Un gouvernement mondial représenterait un changement considérable :

Il signifierait un retour du keynésianisme à l’échelle mondiale, or seule une politique économique interventionniste mondiale est capable de gérer intelligemment les forces du marché et la mondialisation.

Seulement cette politique n’a de sens qu’à l’échelle mondiale. Le monde (économique ) est déjà globalisé, internationalisé, il est donc absolument nécessaire que les autorités politiques le soient aussi.

Deuxième avantage d’un gouvernement mondial : il signera la fin des conflits entre nations. A l’heure actuelle, chaque pays investit dans l’armement de peur d’être attaqué ou contrôlé par un pays voisin. Progressivement, on peut penser qu’en unissant le monde, en le gérant globalement, les conflits disparaîtront.

Méritocratie

La démocratie actuelle (comme elle est pratiquée) a montré ces limites. Elle n’a pas résolu les problèmes du monde, elle a au contraire peut-être même augmenté le nombre de problèmes !

Aujourd’hui, un président est élu par les médias, par l’argent, par les fausses promesses et les manipulations de masse. Pour vous donner une idée du problème, c’est un peu comme si on devait voter pour choisir notre dentiste. Il y aurait le dentiste qui sait bien se présenter, qui parle bien, qui a le soutien du milieu des affaires… etc. mais qui ne sait peut-être pas bien faire son travail. Eh bien, en démocratie, c’est celui là qu’on a élu… et non, celui qui pourrait peut-être faire un travail efficace.

La difficulté est que l’homme ordinaire ne connaît rien à la dentisterie ou à la politique économique et il est donc insensé de lui demander ce qui est bon pour lui.

Au contraire, la démocratie crée un monde corrompu (imaginez, tous les dentistes qui seraient élus et qui ensuite ne voudraient pas perdre le pouvoir).c’est un peu ce qui se passe en politique. Et l’idée que nous (le peuple) gouvernons en démocratie et une grande illusion.que gouvernons-nous ? Rien !

En fait, certains lobbies, certains mouvements idéologiques contrôlent plus ou moins le pouvoir dans chaque pays. Nous sommes très facilement manipulables.

L’argument souvent avancé pour défendre la démocratie est que ce système est meilleur qu’une dictature (et ceci est vrai !!!) et qu’il n’existe aucune autre alternative valable.

Or ceci n’est pas si sûr. Certains penseurs humanistes ont ouverts la voie sur une autre approche de la politique. Ils parlent de la méritocratie . Cela signifie que seuls les personnes spécialistes, expertes dans un domaine peuvent voter dans ce même domaine. Par exemple : seuls ceux qui travaillent dans le milieu de l’éducation ou qui ont fait des études liées à l’éducation pourraient voter pour le ministre de l’éducation. Pour l’économie, pareil seuls des économistes pourraient voter pour le ministre de l’économie.

Cela signifie aussi que les ministres eux-mêmes devraient être spécialistes dans leur domaine, ils auraient les postes «  qu’ils méritent » (méritocratie) . Or ce n’est pas le cas, aujourd’hui, un même homme politique peut-être ministre de l’éducation, puis ministre de l’intérieur, puis ministre de l’armée.etc. Dans la méritocratie, les ministres seraient donc des spécialistes, des hommes talentueux dans leur domaine et non des politiciens arrivistes ou superficiels.

Avant de passer à un gouvernement mondial, chaque nation pourrait ainsi passer à un tel système de méritocratie , car des spécialistes, des intellectuels, une intelligentsia pourront comprendre par eux-mêmes la nécessité de passer ensuite à un gouvernement mondial. Ils ne feront pas de la politique pour eux-mêmes mais pour aider l’humanité à se développer. Aujourd’hui, l’homme politique traditionnel ne souhaite pas trop s’ouvrir au monde, car un gouvernement mondial signifie aussi la fin des gouvernements nationaux « indépendants », la fin des ego collectifs !

Conclusion

Une évidence s’impose : depuis quelques années, le monde ne va pas bien, il souffre, car pour la première fois dans l’histoire de la conscience humaine, l’homme a perdu la trace de l’existence. Dans le passé, les gens ont été pauvres, très pauvres; les gens ont été affamés, mais ils n’ont jamais été aussi pauvres spirituellement.

Les gens n’ont jamais été aussi affamés spirituellement qu’aujourd’hui. Il est urgent de redonner une nouvelle vision des droits de l’homme à l’humanité qui puisse inclure les qualités spirituelles fondamentales. L’homme n’a pas d’avenir s’il ne s’enracine à nouveau dans l’existence et pour cela il doit dépasser un état de peur et élever son niveau de conscience.

Dossier réalisé par l’équipe de meditationfrance.com

Dites-nous ce que vous en pensez par email !

Publié dans:2016 - PREDICTIONS, ACCORD, AMOUR, TERRE |on 11 juillet, 2016 |Pas de commentaires »

Faire la Volonté de Dieu

 

angeBeaucoup entretiennent des notions préconçues sur ce qu’est la volonté. Est-ce vouloir quelque chose, vouloir quelque chose et faire en sorte que cela arrive, plier les autres à sa propre volonté ? La plus importante des notions ‒ apprendre à faire la Volonté de Dieu ‒ est souvent la plus déconcertante, et pourtant la plus simple de toutes. Spirituellement parlant, faire la Volonté de Dieu, c’est permettre à la Petite Voix Calme en votre sein de vous guider, plutôt que de choisir de suivre vos propres instincts inférieurs.

Quand vous démarrez sur le chemin spirituel, il se peut que vous recherchiez cet indéfinissable je-ne-sais-quoi. Peut-être que l’envie de donner un sens à la vie est ce qui vous met en route, et cela peut arriver à n’importe quel âge au cours de la vie mortelle. Idéalement, cela se produit quand un enfant atteint l’âge du discernement et fait un choix correct entre le bien et le mal. C’est alors qu’arrive instantanément le Pilote Intérieur et qu’Il habite le mental de cet enfant. Dès lors, l’enfant choisira le plus souvent d’être guidé par son Changeur de Pensée, souvent inconsciemment dans un premier temps, tandis que la véritable faim de l’âme se développera.

Pendant les années de formation, la façon dont le désir d’être guidé se développe, dépend en grande partie des circonstances prédominantes. Parfois, c’est très progressif, mais parfois les hommes oublient et ils doivent être mis à genoux et incités à se rendre compte qu’il vaut mieux vivre que d’être dépendants d’une vie irréfléchie et facile.

Cela dépend beaucoup dans quelle direction l’attention est placée au niveau auquel vit la personne.

Par conséquent, si l’on vit à la surface de la vie, tout est superficiel et banal, mais quand on commence à penser de manière plus autonome (quand on commence à remettre en question le but véritable de la vie et que l’on commence à chercher les significations et les valeurs plus profondes), la personne développe une soif de regarder derrière le voile et dans l’éternité. L’âme immature commence à se développer et s’efforce d’être nourrie et encouragée.

Cette envie et cette quête de participer à cette aventure ne cessent pas jusqu’à ce que le Dieu Éternel soit trouvé, en effet, jusqu’à ce que l’âme se rende compte qu’elle a toujours appartenu à Dieu, parce qu’elle ne peut simplement pas exister sans Dieu, car tout est inclus en Dieu. Dieu a donné aux mortels le don du libre arbitre. Il appartient à chaque mortel de choisir de faire la Volonté de Dieu et de vivre dans cette conscience d’esprit pour comprendre ce que cela signifie, pour ensuite commencer à agir sur les conseils et les incitations du Fragment de Dieu en lui. 

Méditez sur ce que cela signifie pour vous personnellement de faire la Volonté de Dieu.

Extrait du livre : Appel de la Voix Mission d’Ange de Daniel Vallat aux Editions  DAD

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

 

Publié dans:ACCORD, MEDITATION |on 4 juillet, 2016 |Pas de commentaires »

CHOISIR DE SUIVRE SON INTUITION


 

Certains d’entre vous affrontent d’importantes décisions de vie et se trouvent dépassés par les choix, puis par les doutes. Comment voir clairement? Comment choisir intelligemment? Oh, chers petits cœurs, quel effrayant méli-mélo de pensées! Votre esprit peut dire: « Je dois aller ici ou faire cela », mais votre cœur ou votre ventre se serre alors et dit: « Non, ça ne me semble pas bon, ça ne va pas bien fonctionner. » Vos pieds sont enfoncés dans l’indécision, et vous êtes paralysés par vos doutes? Nous disons: « Vous n’êtes pas en train de lire cette information correctement, chers amis, et c’est la raison de votre confusion. »

17 - Michaël

Ce que vous avez étiqueté comme des « doutes » représente en fait votre intuition – l’aura qui communique avec votre couche émotionnelle en disant: « Beurk, c’est une énergie inférieure à celle dans laquelle je veux m’immerger. » C’est votre couche spirituelle qui dit: « Attention! Tu as affaire à une autre leçon! Tu n’as pas besoin de celle-ci, car ce serait reculer sur la voie, et non avancer! » Vos sens supérieurs ne parlent pas votre langue, chers amis, seul votre corps mental le fait! Le reste de vos couches communique avec vous par vagues de bien-être et de mal-être, un radar aurique qui vous guide vers plus de lieux, d’activités et d’amis qui sont inspirants, épanouissants.

Alors, lorsque vous doutez de vos choix ou de votre capacité de choisir avec sagesse, vous ne mettez pas de l’avant ce qui vous donnerait un meilleur sentiment et une impression de justesse. Vous ne doutez pas de vos doutes, chers amis, vous ne reconnaissez pas ni n’acceptez votre propre intuition ! En fait, vous doutez de votre propre connaissance supérieure, ce qui vous laisse patauger devant des choix inférieurs uniquement. Mais vous êtes chacun votre meilleur guide et juge. Si le fait de vous éloigner d’une situation rend votre cœur plus léger et vous emplit de soulagement, continuez de marcher jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose qui résonne en douceur et vous attire! Vous saurez quand vous l’aurez trouvé, car cela vous semblera bon. Suivez votre intuition, elle ne vous laissera jamais tomber! Ne doutez pas de votre Moi supérieur.

Une autre raison explique pourquoi les gens deviennent confus: c’est qu’ils ne voient qu’un oui ou un non en guise de réponse. S’il vous plaît, rappelez-vous aussi le « moment divin », qui arrive quand c’est le « bon » moment. Il y a donc toujours un troisième choix: celui de ne pas prendre de décision encore! Ou… d’autres questions ont peut-être besoin de réponses d’abord pour que vous puissiez ensuite prendre une décision finale. Patience, chers amis, patience. Lorsque vous vous sentirez confus et dépassés, étendez-vous un peu, reposez-vous, faites appel à nous et refaites vos forces pendant que nous nous occupons affectueusement de vous. Par la suite, vous serez beaucoup plus en paix et productifs, vous aurez les idées claires !

Tout en douceur, nous vous rappelons que nous sommes toujours avec vous, autour de vous, et que nous attendons que vous avanciez positivement afin que nous puissions soutenir et guider votre progrès tout au long de votre existence. Si vous ne faites pas ce premier pas et le suivant, et un autre encore, nous ne pourrons rien pour vous, sauf attendre patiemment et retenir vos potentiels pour vous. Ne vous attendez pas à voir tomber la manne sur vos têtes. Pas avant de pouvoir la créer vous-mêmes et la guider! Travaillez à ce que vous aimez, gardez vos pensées et sentiments harmonisés sur le plan vibratoire le plus élevé, et vous réussirez ce que vous faites! Nous vous offrons humblement la perspective suivante: Peu importe où vous êtes et ce que vous choisissez de faire, la véritable quête de votre âme consiste tout simplement à devenir un meilleur humain, un être pleinement aligné sur les Lois universelles et la volonté de Dieu, qui consistent à donner et à recevoir uniquement de l’amour. C’est ça l’unité.

par EDNA FRANKEL

Extraits du livre 2008 – L’année de l’unité, p. 94-95
Ariane Éditions, 2007

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ACCORD, ANGES, ASCENSION |on 21 juin, 2016 |Pas de commentaires »

Caractéristiques d’un Contrat de Vie

 

Votre Contrat, de même que toutes les ententes de sous-traitance qui le constituent, n’est pas une fin en soi. C’est un moyen, un plan destiné à vous aider à développer votre potentiel divin. Vous pouvez considérer votre Contrat sacré comme un « cours sur la vie » dont vous êtes censé tirer nombre d’enseignements…

En bref, c’est une entente que votre âme conclut avant la naissance. Vous promettez d’accomplir certaines choses pour vous-mêmes et pour les autres, de même qu’à des fins divines. Une partie de votre mission vous oblige à découvrir ce que vous êtes venu faire sur Terre. Le Divin, en retour, promet de vous fournir les indications nécessaires à travers votre intuition, vos rêves, vos prémonitions, les coïncidences et autres indices…

Votre Contrat sacré vous assujettit aux lois… du Divin. En fait, toute la création obéit à des règles qui gouvernent et entretiennent le flux de l’énergie et de la vie, de la loi de la gravitation à celles de la thermodynamique. Depuis l’aube de la civilisation, l’humanité reçoit des directives et accepte la nécessité de les respecter…

3

Dans un contrat sacré, un individu s’engage avec le Divin dans une mission qui promet d’étendre la conscience spirituelle de cet individu ainsi que l’expression du Divin sur terre.

Dans un Contrat sacré, le Divin garantit la fourniture de tous les matériaux ou de l’énergie essentielle à l’exécution complète de votre tâche. Ces dispositions peuvent se rapporter à l’obtention du capital terrestre nécessaire et aller jusqu’à vous orienter vers certaines relations ou vous faire contracter une maladie.

Même si vous respectez toutes les exigences requises pour honorer votre Contrat sacré, vous ne recevrez pas tout ce que vous voulez. Vous devrez probablement repérer vos ressources intérieures nécessaires pour l’exécuter. Vous devrez découvrir vos forces et vos capacités de dépassement.

Dans un Contrat sacré, vous êtes récompensé en capital spirituel : vous recevez des révélations, vous saisissez votre raison d’être, vous vous comprenez et vous développez des qualités spirituelles comme la compassion, le désintéressement et la foi. Votre mission est soutenue par des conseils divins, que nous pourrions appeler un « compte bancaire céleste » duquel vous pouvez retirer l’inspiration et l’énergie nécessaires à l’exécution de votre tâche. En outre, vous pouvez recevoir de temps à autre des infusions inattendues de grâce qui vous aideront à compléter vos tâches.

Comme un Contrat sacré est un processus d’apprentissage, il ne peut être résilié. Il vous oblige à développer votre conscience intérieure et à mieux comprendre comment composer avec des forces indépendantes de votre volonté. Notre croissance personnelle et spirituelle profite à notre entourage. Nous apprenons notamment que nous vivons pour nous aider mutuellement. C’est une occasion de mettre votre âme en valeur; vous êtes tenu par des lois supérieures de poursuivre ce processus. On vous donne souvent plus d’une occasion de compléter un processus d’apprentissage. Chaque fois que vous essayez d’éviter une occasion ou refusez un défi, les conséquences s’alourdissent.

À mesure que vous comprendrez les conditions de votre Contrat et de l’apprentissage auquel vous avez consenti, vous découvrirez peut-être que ce Contrat que vous croyiez destiné au développement de votre potentiel personnel (améliorer vos compétences, par exemple) est en fait destiné à l’épanouissement de votre potentiel divin. Même si votre Contrat ne change pas, vous pouvez mieux le comprendre et avoir l’impression de le renégocier…

Un Contrat sacré comprend également un élément de choix. Concernant tout apport du Divin, vous avez l’entière liberté de considérer les dispositions comme des bienfaits ou des fardeaux. Vous pouvez choisir de retarder l’application des conditions, mais vous ne pouvez les éviter complètement.

 

Extrait du livre du même nom de Caroline Myss

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ACCORD, CO-CREATION, LUMIERE, MAITRISE |on 9 juin, 2016 |Pas de commentaires »

LE PARADIS ET L’ENFER EXISTENT-ILS VRAIMENT

paradi enfer

En ce qui concerne le paradis :

Dans le contexte de la révélation, nous savons que le « paradis » où nous nous retrouverons n’est ni une abstraction ni un lieu physique situé dans les nuages, mais une relation personnelle vivante avec la Sainte Trinité. Il s’agit de notre rencontre avec notre Père qui se produite au sein du Christ ressuscité grâce à la communion du Saint Esprit. Il est toujours nécessaire de conserver une certaine modération en décrivant ces « réalités ultimes », car ces représentations sont toujours quelque peu décevantes. Le langage personnalisé d’aujourd’hui est mieux adapté pour dépeindre l’état de bonheur et de sérénité dont nous bénéficieront dans notre communion définitive avec Dieu.

Ecrit par le pape Jean-Paul II – Juillet 1999

En ce qui concerne l’enfer :

Les images de l’enfer que les Saintes Ecritures nous offrent doivent être correctement interprétées. Elles montrent la frustration et la vacuité totale d’une vie sans Dieu… Davantage qu’un lieu précis, l’enfer indique l’état dans lequel se trouvent ceux qui sont séparés d e Dieu volontairement et définitivement. L’enfer n’équivaut pas au châtiment imposé physiquement par Dieu, mais à la condition résultant des attitudes et des actions que les êtres adoptent au cours de cette vie. Les Ecritures utilisent de nombreuses images pour décrire la douleur, la frustration et le vide qu’entraîne une vie sans Dieu. Davantage qu’un lieu physique, l’enfer représente la situation d ans laquelle se trouvent ceux qui volontairement et définitivement se sont séparés de Dieu, source de toute vie et de toute joie. Ainsi, la damnation éternelle n’est pas l’œuvre de Dieu, mais en réalité la conséquence de Nos actes.

Ecrit par le pape Jean-Paul II – Juillet 1999

Vatican city – Editorial and Management Offices.

Publié dans:ACCORD, HUMANITE |on 6 mai, 2016 |Pas de commentaires »

Protocole des soins EFT

                images

Voici une nouvelle façon d’utiliser EFT qui fait appel au miraculeux. Par définition, un miracle, c’est quelque chose de trop beau pour être vrai. On n’y croit pas. Mais voilà que l’on peut désormais envisager l’impossible, abattant nos barrières mentales et émotionnelles par les tapotements, ce qui permet à « l’impossible » de se faire possible et de se manifester concrètement
 
Le procédé est une mixture de la « Méthode de Choix » du Dr. Carrington et celle du Dr. Philip Mountrose.
 
Je vous conseille d’effectuer ce protocole de soins EFT très lentement, en restant sur les phrases qui font monter des émotions fortes tout en maintenant le tapping sur le point en question jusqu’à ce que vous puissiez calmement passer au suivant.
 
Aussi, si vous ne désirez pas frapper sur les points, vous pouvez simplement exercer une pression dessus.
 
Tout est possible à qui décide d’envisager l’impossible …
« J’ai décidé de … . Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie. »
« J’ai décidé de d’ici à _. Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie. »

 

Image de prévisualisation YouTube
    
Par exemple :

  • « J’ai décidé de guérir… (nommer le mal dont on souffre) d’ici à demain matin au plus tard. Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie. »
  • « J’ai décidé de trouver l’âme soeur à présent et de me marier avant … (la fin de l’année, d’ici l’été prochain, etc.) Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • « J’ai décidé de rembourser toutes mes dettes dans les six mois qui viennent. Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie. »
  • « J’ai décidé de voir mon existence se transformer au-delà de mes plus hautes espérances. Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie. »

Modèle de protocole :
« J’ai décidé de désormais gagner plus de 7000 Euros par mois très facilement. Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie. » (Pour créer votre propre protocole, changez simplement la phrase décrivant le choix que vous avez émis.)

  • Point Karaté :  »Même si je ne crois pas pouvoir facilement gagner plus de 7000 Euros par mois, c’est impossible et un miracle ne se produira pas dans ma vie, je m’accepte et me respecte profondément. Et même si le miraculeux n’a jamais fait partie de mon existence, je m’accepte et me respecte avec toutes mes limites et m’ouvre maintenant à l’idée que tout est possible et qu’un miracle peut se produire à tout moment dans ma vie. » 

(Répétez le texte 3 fois de suite.)Tenir le point et prendre une respiration profonde.

  • Dessus de la tête : J’ai décidé de gagner dès maintenant plus de 7000 Euros par mois très facilement. 
  • Sourcil : J’ai décidé de gagner plus de 7000 Euros par mois dès maintenant.
  • Coin de l’oeil : J’ai décidé de gagner plus de 7000 Euros par mois très facilement.
  • Sous l’oeil : J’ai décidé de gagner plus de 7000 Euros par mois
  • Sous le nez : dès maintenant et très facilement.
  • Creux du menton : J’ai décidé de gagner dès maintenant et très facilement plus de 7000 Euros par mois.
  • Clavicule : J’ai décidé de gagner dès maintenant plus de 7000 Euros.
  • Sous le bras : J’ai décidé de dorénavant gagner plus de 7000 Euros par mois.
  • Sous le sein : J’ai décidé de désormais gagner facilement plus de 7000 Euros par mois.

Tenir le point et prendre une respiration profonde.

  • Dessus de la tête : Tout est possible …
  • Sourcil : et un miracle peut se produire maintenant dans ma vie.
  • Coin de l’oeil : Un miracle se produit maintenant dans ma vie …
  • Sous l’oeil : Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie.
     
  • Sous le nez : Un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • Creux du menton : Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • Clavicule : Un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • Sous le bras : Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • Sous le sein : Un miracle se produit maintenant dans ma vie.

Tenir le point et prendre une respiration profonde.

  • Dessus de la tête : Tout est possible et je peux désormais facilement gagner plus de 7000 Euros par mois.
  • Sourcil : Un miracle se produit maintenant dans ma vie qui m’autorise à désormais gagner facilement plus de 7000 Euros par mois.
  • Coin de l’oeil : Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • Sous l’oeil : J’ai les moyens désormais de gagner plus de 7000 Euros par mois très facilement.
  • Sous le nez : Un miracle se produit dans ma vie et je gagne à présent facilement plus de 7000 Euros par mois.
  • Creux du menton : Tout est possible pour moi y compris de gagner facilement plus de 7000 Euros par mois.
  • Clavicule : Un miracle se produit maintenant dans ma vie qui me permet de gagner dorénavant très facilement plus de 7000 Euros par mois.
  • Sous le bras : Tout est possible et un miracle se produit maintenant dans ma vie.
  • Sous le sein : Je peux désormais gagner plus de 7000 Euros par mois très facilement.

Tenir le point et prendre une respiration profonde.

  • Dessus de la tête : Tout est possible et je trouve désormais les moyens de gagner plus de 7000 Euros par mois très facilement.
  • Sourcil : Tout est possible et je trouve les moyens de gagner désormais facilement plus de 7000 Euros par mois.
  • Coin de l’oeil : Tout est possible et je trouve maintenant des moyens honnêtes et faciles de gagner désormais plus de 7000 Euros par mois.
  • Sous l’oeil : Tout est possible et je trouve à présent les moyens de gagner dorénavant plus de 7000 Euros par mois de manière honnête et facile.
  • Sous le nez : Tout est possible et je trouve maintenant les moyens de gagner désormais plus de 7000 Euros par mois très facilement.
  • Creux du menton : Tout est possible et je trouve un moyen honnête et facile de gagner dès maintenant plus de 7000 Euros chaque mois.
  • Clavicule : Tout est possible et je trouve maintenant un moyen facile et agréable de gagner honnêtement plus de 7000 Euros par mois.
  • Sous le bras : Tout est possible et je trouve facilement le moyen de gagner agréablement plus de 7000 Euros par mois très honnêtement.
  • Sous le sein : Tout est possible et je trouve dès maintenant les moyens de gagner honnêtement et facilement plus de 7000 Euros chaque mois de manière constante et agréable.

Tenir le point et prendre une respiration profonde.
 

  • Dessus de la tête : C’est une bonne décision que de vouloir être à l’aise financièrement.
  • Sourcil : Vouloir gagner facilement plus de 7000 Euros par mois est un excellent choix.
  • Coin de l’oeil : J’ai le droit de vouloir m’enrichir financièrement.
  • Sous l’oeil : J’ai le droit de vouloir gagner de l’argent très facilement.
  • Sous le nez : J’ai le droit de conquérir facilement tout l’argent que je veux posséder.
  • Creux du menton : J’ai le droit d’être aussi riche que j’en ai envie.
  • Clavicule : J’ai le droit d’aimer vivre dans le luxe et l’abondance.
  • Sous le bras : J’ai le droit d’avoir plus d’argent que j’en ai besoin pour bien vivre.
  • Sous le sein : J’ai le droit de recevoir continuellement de très grosses sommes d’argent.

Tenir le point et prendre une respiration profonde.

  • Dessus de la tête : Je sais que tout est possible et qu’un miracle peut se produire à tout moment dans ma vie.
  • Sourcil : Je sais maintenant que tout est possible.
  • Coin de l’oeil : Je sais à présent qu’un miracle peut se produire à tout moment.
  • Sous l’oeil : Tout est possible …
  • Sous le nez : et un miracle peut se produire dans ma vie à tout moment.
  • Creux du menton : Je sais que tout est possible.
  • Clavicule : Je sais qu’un miracle peut venir à tout moment transformer ma vie très bénéfiquement.
  • Sous le bras : Je le sais.
  • Sous le sein : Tout est possible et un miracle peut se produire à tout moment dans la vie de chacun.

Tenir le point et prendre une respiration profonde,

  • Protubérance occipitale : Répétez la phrase trois fois en stimulant ce point.
    • « Tout est possible et un miracle peut se produire à tout moment dans ma vie. »
    • « Aujourd’hui, je commence une nouvelle vie. Je souris à la vie et c’est le cœur rempli d’amour, que  je me prépare à accueillir le miracle de ce jour où je nais à nouveau, dans un jardin d’abondance offrant des fruits à tous. »

Tenir le point et prendre une respiration profonde, 
Pensez à boire beaucoup d’eau dans les heures qui suivent.
Ce protocole a été créé et proposé par Sophie Merle qui dirige la Fondation Française EFT.

Les personnes que j’accompagne avec EFT seront peut-être étonnées de constater, que les rondes de tapotements sont réduites. Il s’agit de la technique de base EFT simplifiée, dans laquelle la phase de préparation qui permet de supprimer l’inversion psychologique, se fait en tapotant sur le point karaté, et la gamme de neuf étapes est supprimée.
 
Ce protocole est très efficace, j’y ai juste ajouté le tapotement sur la protubérance occipitale accompagné de phrases constructives que vous pouvez enrichir de vos propres formules. Vous pouvez adapter ce protocole et l’utiliser plusieurs fois par jour.
 
Nos seules limites sont celles que nous nous imposons ; la plupart du temps, par tacite acceptation familiale, culturelle, religieuse, sociétale… Pour dissoudre ces limites, quelle que soit la méthode utilisée,  il peut s’avérer nécessaire de s’en servir régulièrement pour aller balayer la moindre miette de préjugés limitatifs en nous. Alors pensez à tapoter sur tout ce qui ne vous convient plus, cela prend moins de temps et d’énergie que de « ruminer » sur vos soucis, et crée des changements téléchargementprogressifs ou miraculeux en vous et autour de vous.

Afin de vous apporter plus de confort (travail hors ligne, impression), ce protocole vous est proposé en téléchargement libre au format pdf, ICI.
 
Je vous souhaite moult miracles petits et grands dans votre Vie.

Patricia Dieghi
Thérapeute  énergéticienne
EFT – Shamballa MDH – Reiki Usui
 Praticienne & Formatrice

Pilotage de la réalité par la Conscience – Grigori Grabovoï

Grigori Petrovitch Grabovoï est né au Kazakhstan, en Asie Centrale en 1963. Il fait partie de ces êtres exceptionnels venus s’incarner sur Terre à des époques cruciales de changement. Grabovoï est un académicien de l’Académie internationale de l’informatisation.

grigori-Grabovoi-300x231

 Dès son plus jeune âge, Grigori Grabovoï étonne par ses idées originales et ses capacités hors du commun.

Il est obsédé par la perspective de sauver le monde car il voit dans le futur, la menace d’une catastrophe majeure. Il place mentalement le globe terrestre dans son coeur et sans relâche, il l’entoure d’Amour, libérant toute tension existante. Il montre des signes de haute clairvoyance en nommant les raisons de son incarnation présente. Il comprend et converse avec les animaux, les végétaux et les minéraux.

C’est un enfant calme, jamais malade, pacifique mais non réservé. Il enseigne aux enfants le futur et montre une capacité extraordinaire à expliquer l’Univers. Très jeune, Grabovoï étonne son entourage par sa capacité à prédire l’avenir et à expliquer l’Univers. Il voyait déjà avec précision les événements futurs et ce qui se déroule à une distance très éloignée. Pour Grigori GRABOVOÏ, scientifique russe de génie, clairvoyant, guérisseur, mathématicien, penseur, la Conscience est créatrice de notre Univers. Dans son enseignement, il démontre comment par la Conscience, l’Âme et l’Esprit nous pouvons créer toute matière parfaite. La Conscience, l’Âme et l’Esprit sont donc nos outils de travail !

Cela signifie-t-il retrouver l’état pur de l’Énergie Divine ?

La nature profondément spirituelle de Grabovoï nous emmène dans les sillons régénérateurs de l’Amour en tant qu’Essence ; L’Amour étant pour lui la base constitutive de l’Univers. Avec cet être exceptionnel, nous sommes devant le mariage lumineux de la science, de la sagesse et de la spiritualité. Ses connaissances, qu’il partage volontiers, nous révèlent la nature profonde de son Esprit constamment branché à la Conscience Cosmique. Soucieux de notre développement, il nous aide à guérir, à transformer, à comprendre et à nous aider nous_mêmes. Mais aussi il nous pousse à soutenir l’Humanité pour la conduire vers son épanouissement véritable.

Continuellement connecté à la conscience cosmique, il voit tout dans les moindres détails. Il est un des rares scientifiques à penser globalement et à offrir à l’humanité un programme de macro-sauvetage. Il reçoit ses informations et ses codes chiffrés directement de la conscience cosmique. Ces codes représentent “la norme”. Maîtrisant presque toutes les sciences, il est incontestablement un Maître. Son Amour inconditionnel et sa simplicité sont révélateurs de sa grandeur.

Par ses innombrables réalisations, Grigori Grabovoï représente un grand mystère pour la majorité des humains. Ses réalisations sont étonnantes. Grâce à ses découvertes, il est possible de ramener toute structure à l’état de “Norme” du Créateur ; ce créateur qui est en tous et en tout. En fait, pratiquement, toute tâche, tout objectif personnel, collectif ou universel, pourvu qu’il soit constructif, peut être réalisé en utilisant ses techniques ; à commencer par la mise en norme de notre santé, de nos rapports personnels et interpersonnels et la réalisation de nos désirs les plus intimes.

Par sa théorie, il démontre et enseigne comment, par la Conscience, l’Âme et l’Esprit, on peut créer toute matière parfaite, changer instantanément le cours de tout événement négatif, vivre en harmonie en prenant soin de son corps et de son être, créer de nouvelles machines à énergie libre, prévenir des catastrophes : tremblements de terre, explosions, accidents, etc… Par prémonition, il a permis en 1999 de se préserver d’une catastrophe nucléaire majeure à la centrale bulgare de Kozloduy. Grâce aux technologies et à l’exploitation des structures de la Conscience, Grigori Petrovich Grabovoï fournit les conditions nécessaires à un épanouissement optimal de l’individu.

Mais Pour plus d’informations, s’inscrire sur le forum de Francesca : « La Vie Devant Soi » à cette adresse : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 
Paru dans l’Agenda Plus N° 269 MarieAnne Drisch de Juillet 2015 – 

 

Chercher à Etre Soi

 

 
2013-02-21-être-soiDécouvrir la Vérité de Qui Vous Êtes

« La cause originelle de la souffrance humaine est la conséquence d’une erreur tragique et pourtant simple : l’ignorance de notre nature véritable. Si nous nous identifions par erreur à un ego, à un individu séparé de la source unique qui anime toute vie, nous sommes plongés dans la confusion et vivons un calvaire indicible. Nous sommes séparés les uns des autres et de nous-mêmes. Consciemment ou inconsciemment, nous ne faisons pas confiance à la vie. Nous nous sentons seuls, nous avons peur et nous nous épuisons à rechercher désespérément une reconnaissance personnelle. Ce livre traite de la fin de cette quête. Il parle de la capacité à découvrir une fraîcheur et un accomplissement éternels dans notre propre coeur, immédiatement. »

 
L’auto-investigation

« Gangaji pose des questions qui encouragent à procéder à un examen de soi honnête et profond. Répondez-y rapidement avant que la censure intérieure n’ait le temps de s’imposer. Le but de ces questions est de faciliter votre ouverture à une self-inquiry immédiate pour explorer les concepts et les croyances que vous croyez réels et qui n’ont pas encore été examinés. Profitez le plus possible de ces occasions et des  profondes réalisations rendues accessibles. »

« Self-inquiry : processus de découverte de la vérité de qui on est, quête de soi, investigation pour découvrir qui l’on est vraiment »

 
Vous n’êtes pas qui vous pensez être

« Chacune de vos pensées à votre propos, qu’elle soit positive ou négative, est étrangère à vous-même. Il s’agit simplement d’une pensée. Qui vous êtes vraiment ne peut être saisi par la pensée, car c’est l’origine de toutes les pensées. Cette vérité ne peut être nommée ou définie. Lumière, âme, Dieu, vérité, soi, conscience, intelligence universelle ou divinité sont des mots totalement inadéquats pour décrire l’immensité de qui vous êtes en vérité. La définition de vous-même, quelle qu’elle soit – enfant, adolescent, mère, père, personne âgée, personne saine, personne malade ou souffrante, ou personne éveillée – cache la vérité à votre sujet. Elle est si proche, si intime, que vous n’arrivez pas à croire qu’il s’agisse de vous-même. Au lieu de cela, vous adoptez le conditionnement de vos parents, de votre culture ou de votre religion pour vous définir, plutôt que ce qui a toujours été présent en vous – plus proche que le battement de votre coeur, plus proche que toute pensée ou expérience.

Qui vous êtes vraiment est dénué de tout concept le définissant. Que vous vous considériez ignorant ou éveillé, sans valeur ou génial, vous êtes libre de tout cela. Vous êtes déjà libre. Seul l’attachement porté à vos définitions de vous-même vous empêche de réaliser cette liberté. Les pensées elles-mêmes ne vous empêchent pas d’être qui vous êtes. Vous êtes déjà cela. Ces définitions vous séparent seulement de la réalisation de qui vous êtes.

Je vous invite à laisser votre attention plonger dans ce qui a toujours été là,et qui attend simplement sa propre réalisation. Qui êtes-vous, en vérité ? Êtes-vous certaines images qui apparaissent dans votre esprit ? Êtes-vous certaines sensations que vous ressentez dans votre corps ? Êtes-vous certaines émotions qui traversent votre mental et votre corps ? Êtes-vous ce que quelqu’un a dit que vous étiez, ou êtes-vous celui qui se rebelle contre ce que quelqu’un a dit à votre sujet ? Ce ne sont que quelques exemples d’identification erronée. Toutes ces définitions vont et viennent, elles prennent naissance, puis elles meurent.

Qui vous êtes vraiment ne change pas ; il est présent avant la naissance, durant la vie entière et après la mort.

Un droit de naissance

Découvrir qui vous êtes vraiment est non seulement possible, mais aussi un droit de naissance. Tout ce qui vous porte à croire que cette découverte n’est pas pour vous, que ce n’est pas le bon moment, que vous n’en valez pas la peine, que vous n’êtes pas prêt, que vous savez déjà qui vous êtes – tout cela signifie que vous vous êtes à nouveau fait piéger par le mental.
Le moment est venu de remettre en question cette pensée liée au « Je » et de déterminer sa valeur réelle. Cette investigation offre la possibilité à l’intelligence consciente que vous êtes, de finalement se reconnaître elle-même. » 

Quelques extraits du livre
Le Diamant dans votre poche de Gangaji 

Publié dans:ACCORD, DEVELOPPEMENT, HUMANITE |on 30 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Un Cours En Miracles – Leçon 95

Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur

 vivreuncoursenmiraclecd

1. L’idée d’aujourd’hui te décrit exactement tel que Dieu t’a créé. Tu es un en toi-même et un avec Lui.  Ton unité est celle de toute la création.  Ta parfaite unité rend le changement en toi impossible.  Tu n’acceptes pas cela et tu ne te rends pas compte qu’il doit en être ainsi parce que tu crois que tu t’es déjà changé.

2. Tu te vois toi-même comme une parodie ridicule de la création de Dieu : faible, méchant, laid et pécheur, misérable et accablé de douleur. Telle est ta version de toi-même : un soi divisé en de nombreuses parties qui se font la guerre, séparées de Dieu, et dont la précaire cohésion est maintenue par son lunatique et capricieux faiseur, à qui tu adresses tes prières.  Il n’entend pas tes prières, car il est sourd.  Il ne voit pas l’unité en toi, car il est aveugle. Il ne comprend pas que tu es le Fils de Dieu, car il est insensé et ne comprend rien.

3. Nous allons tenter aujourd’hui d’être conscient seulement de ce qui peut entendre et voir, et qui est plein de sens.  Nos exercices viseront de nouveau à atteindre ton seul Soi, lequel est uni à Son Créateur.  Avec patience et espoir, nous essayons de nouveau aujourd’hui.

4. Le fait d’employer les cinq premières minutes de chaque heure de veille à la pratique de l’idée du jour présente des avantages particuliers au stade d’apprentissage où tu te trouves maintenant.  Il est difficile à ce stade de ne pas permettre à ton esprit de s’égarer lorsqu’il entreprend une période d’exercice prolongée.  Tu t’en es sûrement déjà rendu compte.  Tu as vu à quel point tu manques de discipline mentale et à quel point tu as besoin d’entraînement de l’esprit. Il est nécessaire que tu en sois conscient, car c’est certes une entrave à ton avancement.

5. Des périodes d’exercice fréquentes mais plus courtes présentent d’autres avantages pour toi en ce moment.  Outre le fait de reconnaître que tu as des difficultés à soutenir ton attention, tu dois avoir aussi remarqué que si ton but ne t’est pas fréquemment rappelé, tu as tendance à l’oublier pendant de longues périodes de temps.  Il t’arrive souvent d’oublier les courtes applications de l’idée du jour, et tu n’as pas encore développé l’habitude d’utiliser l’idée comme réponse automatique à la tentation.

6. À ce stade, donc, il est nécessaire d’avoir une structure, planifiée de manière à inclure de fréquents rappels de ton but, et des efforts réguliers pour l’atteindre.  La régularité n’est pas la condition idéale pour la forme d’exercice la plus bénéfique en vue d’atteindre le salut.  Toutefois, elle est avantageuse pour ceux dont la motivation est inconstante et qui ont encore de lourdes défenses contre l’apprentissage.

7. Par conséquent, nous nous en tiendrons pendant un certain temps aux périodes d’exercice de cinq minutes par heure, tout en te conseillant vivement d’en omettre aussi peu que possible.  Le fait d’utiliser les cinq premières minutes de l’heure t’aidera particulièrement, puisque cela impose une structure plus ferme.  Toutefois, ne te sers pas de tes manquements à cet horaire comme d’une excuse pour ne pas y retourner dès que tu le peux.  Tu pourrais être tenté de considérer la journée comme perdue sous prétexte que tu as déjà manqué de faire ce qui était requis.  Toutefois, cela devrait simplement être reconnu pour ce que c’est : le refus de laisser corriger ton erreur et l’indésir d’essayer de nouveau.

8. Le Saint-Esprit n’est pas retardé dans Son enseignement par tes erreurs.  Il n’y a que ton indésir d’en lâcher prise qui puisse Le retenir.  Soyons donc déterminés, en particulier pendant la semaine qui vient, à être désireux de nous le pardonner quand notre diligence nous fait défaut et quand nous manquons de suivre les instructions pour les exercices de l’idée du jour.  Cette tolérance à l’égard de la faiblesse nous permettra de passer par-dessus, au lieu de lui donner le pouvoir de retarder notre apprentissage.  Si nous lui donnons le pouvoir de faire cela, nous la considérons comme une force, et nous confondons force et faiblesse.

9. Quand tu manques de te conformer aux exigences de ce cours, tu as simplement fait une erreur.  Cela demande une correction, et rien d’autre.  Permettre à une erreur de continuer, c’est faire des erreurs additionnelles, qui sont basées sur la première et la renforcent.  C’est ce processus qui doit être mis de côté, car ce ne serait pour toi qu’une autre façon de défendre les illusions contre la vérité.

10. Lâche prise de toutes ces erreurs en les reconnaissant pour ce qu’elles sont.  Ce sont des tentatives pour te garder inconscient de ce que tu es un seul Soi, uni à ton Créateur, ne faisant qu’un avec chaque aspect de la création, d’une puissance et d’une paix illimitées.  Voilà la vérité, et rien d’autre n’est vrai.  Aujourd’hui nous allons affirmer à nouveau cette vérité et nous essaierons d’atteindre le lieu en toi où il n’y a pas de doute que cela seul est vrai.

11. Commence les périodes d’exercice aujourd’hui avec cette assurance, offerte à ton esprit avec toute la certitude que tu peux donner :
 

 Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur, ne faisant qu’un
 avec chaque aspect de la création, et d’une puissance et
 d’une paix illimitées.

3 Puis ferme les yeux et dis-toi encore une fois, lentement et pensivement, en essayant de permettre à la signification des mots de pénétrer dans ton esprit et de remplacer les idées fausses :
 

Je suis un seul Soi.

5 Répète cela plusieurs fois, puis essaie de sentir la signification que ces mots communiquent.

12. Tu es un seul Soi, uni et en sécurité dans la lumière et la joie et la paix.  Tu es le Fils de Dieu, un seul Soi, avec un seul Créateur et un seul but : apporter la conscience de cette unité à tous les esprits, afin que la véritable création puisse étendre la totalité et l’unité de Dieu.  Tu es un seul Soi, complet, guéri et entier, avec le pouvoir de lever du monde le voile de ténèbres, et de laisser la lumière en toi passer au travers pour enseigner au monde la vérité à ton sujet.

13. Tu es un seul Soi, en parfaite harmonie avec tout ce qui est et tout ce qui sera.  Tu es un seul Soi, le saint Fils de Dieu, uni à tes frères en ce Soi; uni à ton Père en Sa Volonté.  Ressens ce seul Soi en toi et laisse-Le dissiper toutes tes illusions et tous tes doutes. Voici ton Soi, le Fils de Dieu Lui-même, sans péché comme Son Créateur, avec Sa force au-dedans de toi et Son Amour à jamais tien.  Tu es un seul Soi et il t’est donné de ressentir ce Soi au-dedans de toi et de chasser toutes tes illusions hors du seul Esprit qui est ce Soi, la sainte vérité en toi.

14. N’oublie pas aujourd’hui. 2 Nous avons besoin de ton aide, de ta petite part pour apporter le bonheur au monde entier. Et le Ciel compte sur toi, avec l’assurance que tu essaieras aujourd’hui.  Partage, donc, sa sûreté, car elle est tienne.  Sois vigilant.  N’oublie pas aujourd’hui.  Tout le long de la journée, n’oublie pas ton but.  Répète l’idée d’aujourd’hui aussi fréquemment que possible et comprends que chaque fois que tu le fais, quelqu’un entend la voix de l’espoir, la vérité remuer dans son esprit, le doux bruissement des ailes de la paix.

15. Ta propre admission que tu es un seul Soi, uni à ton Père, est un appel au monde entier à ne faire qu’un avec toi. À chacun de ceux que tu rencontres aujourd’hui, assure-toi d’offrir la promesse de l’idée d’aujourd’hui, et dis-lui ceci :

 Tu es un seul Soi avec moi, uni à notre Créateur en ce Soi.

 Je t’honore à cause de Ce que je suis, et de Ce qu’Il est,
Qui nous aime tous les deux ne faisant qu’Un.

- Leçon n° 95 extraite du Livre d’exercices pour étudiants de Un Cours En Miracles (UCEM) -
 

  • Pour en savoir plus sur cet ouvrage, vous pouvez consulter la page : Un Cours En Miracles, où vous trouverez des liens vers d’autres extraits de ce livre miraculeux.

Que sont les Lois cosmiques

education-cosmique-montessori-7Les Lois Cosmiques sont celles qui respectent les Lois de la nature et les Lois Divines sont celles qui respectent les Lois de Dieu. Le Cosmos est une oeuvre de Dieu, mais elle est autonome, elle a sa vie propre et ses Lois qui la régissent tandis que les Lois Divines sont celles qui s’adressent à l’âme seulement. Les Lois Divines sont aussi des Lois Cosmiques, mais à un degré supérieur. Un homme peut bien respecter toutes les Lois Cosmiques dans la nourriture, dans l’air qu’il respire, dans la société et enfreindre bien des Lois Divines. Un autre peut respecter toutes ou presque, les Lois Divines et violer à coeur de jour les Lois Cosmiques. 

L’idéal de l’homme pour une évolution équilibrée est le respect des 2 Lois, donc c’est la mise en marche de toutes les énergies. Plus il y a d’atouts dans une entreprise, plus il y a de chances que l’entreprise réussisse. Plus les atouts sont supérieurs, plus la réussite aura de valeur. 

Les Lois Divines s’adressent surtout à l’aspect moral et les Lois Cosmiques à l’aspect physique. Cependant les Lois Cosmiques ne sont toutes respectées que lorsque les Lois Divines les accompagnent. Les unes seules sont déficientes si les autres ne les suivent pas. L’homme ne vit pas seulement d’une vie spirituelle, mais il ne vit pas non plus uniquement d’une vie physique. 

La véritable condition d’évoluer sur tous les plans est le respect de toutes les Lois Spirituelles et Cosmiques.

LIRE des 12 lois cosmiques reçues par Madame Adéla Tremblay Sergerie

http://bibliothequecder.unblog.fr/2014/09/06/les-douze-lois-cosmiques/

Publié dans:ACCORD, LOI NATURELLE |on 24 mai, 2015 |Pas de commentaires »
123

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3