Bianca Gaïa

 Bianca Gaïa Diane%20Leblanc  Bianca Gaïa

alias Diane Leblanc

Qui est Bianca Gaïa…
dans le cœur de Diane LeBlanc ?

Bonjour à vous, Chercheur de Vérité. Avant de vous parler de Bianca Gaïa, j’aimerais vous en dire un peu plus long sur moi-même afin que vous puissiez réaliser que vous et moi nous ne sommes qu’UN, ni plus, ni moins!

L’Enfant indigo en moi

Je suis née à Sherbrooke au Québec en avril 1964. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours entretenu un contact privilégié avec l’au-delà. Déjà, toute petite, je parlais à mes guides, qui me répondaient dans l’amour et la compassion.

J’étais ce qu’on appelle aujourd’hui une « Enfant Indigo ». Dès mon jeune âge, je ressentais déjà la présence de Dieu en moi, dans chacune de mes cellules, tel un feu d’amour brûlant… Mon senti ne ressemblait en rien à cette image d’un « grand Bonhomme à barbe assis sur un nuage » que la religion de mon temps nous présentait. Je Le percevais plutôt comme une onde lumineuse présente dans tout ce qui est vivant, distinct de moi, mais en même temps fusionné à tout ce qui Est, en dehors comme en dedans.Et même si je « savais » qui j’étais, je me sentais un peu comme un ange à qui on aurait coupé ses ailes, emprisonnée dans un corps trop petit pour moi. C’est sans doute pour cela qu’au fil des années mon corps a pris de l’ampleur, en longueur comme en largeur… Je crois que je ne voulais pas « m’incarner » vraiment. Je suis donc née avec « un pied de l’autre côté du voile », percevant les auras des gens, les entités qui les accompagnaient et les blessures qu’ils niaient en eux-mêmes. 

Ma famille terrestre

Fort heureusement pour moi, mon âme avait choisi des parents remplis de sagesse : très tôt, ils ont rejeté ces aspects « anormaux » et « disfonctionnels » chez l’aînée de leurs trois enfants. Ressentant probablement inconsciemment que j’avais de la difficulté à canaliser cette énergie de Lumière dans la sérénité et l’équilibre, et que cela me nuirait sur les plans tant émotionnels que relationnels, ils ont tôt fait de tenter de me détourner de mes dons et de ces « hallucinations » d’enfant sensible.

Bien entendu, j’ai résisté tant que j’ai pu, allant, à l’adolescence, jusqu’à faire « exploser » des ampoules électriques quand les émotions étaient trop fortes. Je croyais que mes parents ne m’aimaient pas, qu’ils ne me comprenaient pas et que je serais bien mieux au ciel plutôt que sur la Terre. Tous les soirs, avant de m’endormir, je demandais à Jésus de venir me chercher et de m’amener là-haut avec lui.  Je trouvais cela trop difficile de vivre dans ce monde rigide et froid.

Si j’en ai longtemps voulu à mes proches de ne pas m’avoir accueillie telle que j’étais, je mesure aujourd’hui le cadeau qu’ils m’ont fait et je les en remercie du fond du cœur. Je sais maintenant que je n’aurais pu m’adapter à mon environnement tridimensionnel et m’enraciner dans le monde matériel sans eux. Même si j’ai été obligée de prendre un recul et de « couper le contact » avec le monde invisible pendant plus de 10 ans, cela m’aura permis de pouvoir CHOISIR ma voie plutôt que de la subir comme un mauvais sort qu’on m’aurait jeté.

Retour à la Source

C’est seulement vers la fin des années ’80 que j’ai « renoué » avec la partie lumineuse de mon être. En fait, je n’ai pas eu d’autres possibilités que de me tourner vers le monde invisible pour demander un miracle quand mon fils premier-né, affligé d’une maladie pulmonaire dégénérative tant insidieuse qu’alors inconnue, fut irrémédiablement condamné par les médecins. Charles-Antoine fut une bénédiction dans ma vie car il m’a permis de m’ouvrir à la Médecine Nouvelle : celle de l’âme, celle qui permet de faire grandir en chacun de nous l’Énergie de la Guérison dans son Essence la plus pure.

Moi qui avais fait des études universitaires en théologie et en service social, devant l’impuissance de la médecine traditionnelle à « sauver » mon fils, je me suis tournée vers toutes les autres ressources alternatives disponibles. J’ai étudié et intégré dans ma vie la naturothérapie, l’alimentation naturelle, l’homéopathie, la massothérapie et plusieurs méthodes d’harmonisation énergétique (magnétisme, Reiki, toucher thérapeutique, Antenne de Lecher, Luminescence, etc.), le tout avec des résultats plus qu’extraordinaires : aujourd’hui, Charles-Antoine, tout comme mes trois autres enfants, Marlène, Émile et Médéric, jouit d’une santé florissante.

Ces démarches m’ont permis de conscientiser chaque jour de plus en plus à quel point « Nous sommes des Êtres spirituels vivant une expérience humaine et non des êtres humains vivant une expérience spirituelle ». Et c’est maintenant ce que j’enseigne partout autour de moi. Avec l’aide de mes guides, de ma famille d’âme et des Maîtres Ascensionnés, j’ai accepté comme mission d’être moi aussi un Messager de Lumière, de rayonner de l’Amour de Dieu dans tout ce que je dis, ce que je fais et surtout, ce que JE SUIS.

Fusionner dans la Lumière

La partie de moi qui SAIT qui JE SUIS, mon Essence divine, s’est révélée à moi en 1995 sous le nom de Bianca. Depuis des années, je travaillais en « channeling » (canalisation psychique), communiquant avec diverses Entités lumineuses telles : Sananda, Métatron, St Germain Melchisédek, et bien sûr, Gaïa, notre bonne vieille planète Terre.

barre de séparation

Les livres de Bianca Gaïa – Diane LeBlanc

Bienvenue dans la 5è dimension

Quintessence

Né pour guérie

Cette lumière dans mon miroir

Le trésor oublié de l’arc en ciel

L’appel du Bugurach

Publié dans : ||le 24 juin, 2010 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3