Archive pour décembre, 2016

2017, l’année de la Créativité

 

 
Décembre 2016 est un mois à la fois déstabilisant pour ceux qui prennent conscience que leurs repères si fiables auparavant ne répondent plus aux demandes de l’Instant Présent, et si enthousiasmant par les promesses qu’il sort de notre cœur afin qu’elles puissent prendre une réalité dans notre vie. Car 2017 va être l’année de tous les possibles, où toutes les potentialités vont se manifester dans notre société.
créativité

Nous verrons à la fois des déconstructions, des désillusions, des pertes et des rejets, et en même temps, nous observerons des créations, des idées originales, des actes bienveillants là où il n’y en avait pas avant. Partout où cela paraissait stable, le Mouvement assouplira les esprits et les corps. Et là où l’Inconnu régnait en maître, nous y poserons nos valises pour rebâtir sur le Bien Commun. Non pas pour les autres, pour les aider, mais bien pour nous-mêmes, pour que nous puissions nous abandonner à la Confiance.

2017 ne sera pas une année de Paix. Elle sera le brouillon de notre Nouvelle Terre, avec ses traits malhabiles et ses coups de gomme. Nous pourrons à loisir essayer, tester, tâtonner, en bref, nous pourrons Jouer. Et ce Jeu prendra sa source dans la Bienveillance. Ceux qui résonneront sur leur cœur tendront la main à ceux qui perdent pied. Parce qu’accompagner l’autre, son prochain, ramène simplement à s’aimer soi, encore et encore. Ce sera un élan naturel, évident. La Compassion christique apposera sa douceur et son écoute à chaque être en demande.

Nous rentrons dans le domaine de la Famille, ce sentiment qui répare les liens et réconcilie les voisins. Nous abordons la naissance de l’Amour dans les corps malmenés. Rappelez-vous que 2017 est un début, un commencement. Soyez patients, soyez doux, que ce soit avec vous et avec l’autre. Ce que vous avez vécu, l’autre va le connaître. Et, tout comme vous, il cherchera une étincelle dans la nuit vers laquelle se diriger. 

 
Publié par 
Publié dans:2016 - PREDICTIONS, 2019 - PREDICTIONS |on 10 décembre, 2016 |Pas de commentaires »

La signification du Graal

 

Qui n’a pas entendu parler du Graal et tenu au moins une fois entre ses mains un livre traitant de cette question ? Toute personne en recherche a sans doute eu l’occasion de lire quelque chose à ce sujet. Depuis qu’un certain Chrétien de Troyes donna le « coup d’envoi » à la légende du Graal, ce symbole n’a cessé d’interroger et de solliciter l’imagination des meilleurs esprits. Cela s’explique dans la mesure où le Graal se réfère à une réalité spirituelle de nature universelle qui constitue le fondement même de l’Univers et de l’homme et dont on retrouve la trace dans toutes les traditions. Et qui se situe, par la même, au coeur de la spiritualité chrétienne. Le Graal est un mot connu de tous. Mais le mot ne fait pas la chose. Dès lors, le connait-on vraiment ? Les ouvrages consacrés au Graal, comme à la question templière, sont en nombre considérable. Une impression singulière demeure, que tout n’a sans doute pas été dit sur questions. Si le Conte du Graal, l’œuvre majeure de Chrétien de Troyes fut inachevé, nous dit-on, en ce lointain XIIe siècle, c’est pour signifier que le parachèvement de la parole templière du Graal était reporté, différé pour d’autres temps. Il fut différé pour faire signe à notre époque, inachevé comme il en est de l’Histoire. Ininterrompu mieux que rompu, la Parole qui est au Commencement n’étant point perdue mais seulement oubliée.

feu de la nature

La signification

S’agissant d’un symbole qui nous parle de la présence Divin en l’homme et dans le monde, on que l’on en retrouve la trace dans toutes traditions dont il constitue le noyau central. Par même des choses, les représentations symboliques dont se pare le Graal sont multiples signifiantes pour nous parler d’une spirituelle qui se tient dans les hauteurs du ciel aussi bien que dans les profondeurs de l’âme humaine et qui attend chacun d’entre nous. Les vertus attribuées au Graal sont fréquemment celles de la Pierre philosophale. Dans tous les cas, il s’agit d’un trésor que l’on découvre en un lieu réservé, au terme d’une recherche exigeante et que l’on dit périlleuse, à l’issue d’un processus de métamorphose de soi-même. C’est-à-dire d’une initiation. Le découvrir est un exploit. Les sources du Graal sont multiples. Pour les uns, il trouve son origine dans la tradition celtique et ce que l’on appelle « la matière de Bretagne». Pour d’autres, le Graal est d’origine orientale, transmis notamment au travers du creuset de l’islam. Sans oublier les sources méridionales du Graal dans le sillage de Guillaume d’Orange, ses liens avec les mystères de Mithra, le manichéisme et la spiritualité cathare. Toutes ces sources ont leur légitimité. Notre propos n’est cependant pas d’en analyser les mérites respectifs. Il est ainsi possible d’appliquer au Graal les principes d’une « théologie négative », selon laquelle, en effet, Dieu n’est pas ceci, et Il n’est pas cela non plus. C’est donc par une « docte ignorance » qu’il est possible d’aborder la connaissance du Graal, lequel n’est pas ceci et n’est pas cela non plus. Car « si quelqu’un croit savoir quelque chose, il n’a pas encore connu comme il faut connaître ». En réalité, il en est du Graal comme d’un arbre dont le tronc essentiel est celui de la Tradition spirituelle immémoriale, transmise d’âge en âge et qui se spécifie par ses branches dans le temps et l’espace. Le Graal est également semblable à la circonférence d’un cercle qui s’offre à la multiplicité des regards, mais qui est armé de l’intérieur par son point central ou réside la connaissance vivante et secrète. Ce point est le Graal de toutes choses, à propos duquel une antique maxime traditionnelle nous dit     « connais cela, ce par quoi tu connaîtras le Tout ». Ainsi, la Coupe du Graal est-elle aussi à entendre au sens géométrique du terme.

Le Graal, une question pour notre temps

Certains esprits pourraient s’étonner que la question du Graal, surgie au XIIe siècle, soit encore d’actualité au moment où l’humanité est confrontée à des bouleversements considérables et à des drames qui menacent sa survie même. En d’autres termes, le Graal est-il un sujet dépassé dans le monde technique et scientifique d’aujourd’hui ? Ou est-il au contraire de nature à redonner vie à la culture et à la spiritualité de notre époque dont le moins que l’on puisse dire est qu’elles sont gravement malades ? Le temps qui s’annonce, à l’aube du XXIe siècle, appelle une nouvelle Quête du Graal. Perceval est ici le symbole d’une élite de l’Esprit que nous avons qualifié   « d’humanité percevalienne ». A bien des égards, le siècle qui s’avance sous nos pas est un siècle précurseur qui appelle des hommes et des femmes d’une trempe nouvelle, capables d’orienter la barque du monde par avis de tempête. L’homme est inachevé, et il est en marche vers l’Homme véritable qui est la clé de voûte du devenir de l’humanité. Car c’est toujours l’Homme que l’on retrouve aux carrefours de l’Histoire. Il en est de notre époque comme d’un temps d’équinoxe, quand la mer se retire plus loin qu’à l’accoutumée, faisant apparaître des paysages jusqu’alors insoupçonnés, bouleversant les conditions climatiques aussi bien que culturelles de notre vie. De même que l’arbre chargé de fruits s’incline très bas, la Coupe du Graal est aujourd’hui appelée à s’incliner, pour nous dire qu’elle annonce un temps de déversement spirituel et une ère nouvelle de Vérité bouleversante…

Publié dans:ACCORD, ELEMENTS, HUMANITE, MAITRISE, NATURE |on 8 décembre, 2016 |Pas de commentaires »

Nous sommes les acteurs de notre vie

Nous jouons un rôle ici-bas, les consciences s’amusent, apprennent en jouant, rien de plus, rien de moins, des jeux de séduction, de pouvoir, de manipulation, avec des partenaires choisis par affinités d’âmes. L’important n’est pas d’y croire ou non, mais de jouer le jeu de l’incarnation. À notre mort, le rideau tombe ou se lève, selon l’angle d’observation. Chacun reprend son Je, son Moi, sa véritable vibration et devient un observateur de son rôle sur terre. Ainsi les cycles s’activent : acteur puis spectateur, et on recommence les tournées…

au féminin

Notre vie est comme une pièce de théâtre dans toute l’immensité de l’univers = un grand avant, un petit pendant, un grand après. À la fin du spectacle, on tombe les costumes et on laisse dans les loges tout ce qui nous a encombrés, on a vécu un temps sur le plateau, qui n’est lui-même qu’un tout petit décor dans l’immensité de tout ce qui entoure le théâtre. Puis les acteurs sortent, marqués par le spectacle, nous sortons de note vie terrestre, marqués par nos rôles. Dans l’un et l’autre, nous pouvons donner libre cours à notre imaginaire et à notre improvisation.

Acteurs le temps d’un spectacle ou d’une vie, nous ressortirons avec l’empreinte. L’acteur peut parfois improviser, nous avons la chance en tant que « vivant humain » de pouvoir le faire constamment, à chaque minute de notre vie.

Quel a été notre jeu ?

Parlons de notre interprétation, qu’y avons-nous mis ? Tout notre cœur pour jouer juste ou simplement l’influence d’un mental qui répétait bêtement le scénario écrit ou soufflé par un autre ? Y avons-nous mis de la sincérité, a-t-on voulu créer des effets pour obtenir des applaudissements ? Avons-nous joué faux, sur-joué ou sous-joué de peur du regard et du jugement des autres ?

Nous provoquons par nos paroles, nos actes, nos poses, nos costumes, tout comme les acteurs, sur les autres et en nous, des réactions de colère, de jugement, de joie, de tristesse, de rires ou d’émotions diverses. On peut alors dire que le théâtre stimule l’imagination du spectateur grâce au talent de l’acteur tout comme… la vie, elle, stimule l’Un-tuition d’un être qui de spectateur, devra apprendre à être acteur de sa vie.

Que ce soit pour distraire ou instruire, la pièce de théâtre est là pour montrer des visions d’un acte avec ses scènes sur un temps très limité et pour déclencher des émotions. La vie est là pour ouvrir des voies d’évolution suivant les actes choisis en conscience en regardant au-delà du décor.

L’acteur a un texte qu’il récite. Il veut emmener le spectateur dans un chemin précis et la fin est définie à l’avance. Les événements de la vie nous offrent au fur et à mesure l’occasion de créer diverses fins possibles à chaque scénario, aucune n’est établie définitivement. La fiction, finalement c’est quand nous jouons notre rôle sur terre alors que la réalité c’est la globalité du décor terrestre plus l’envers du décor.

Je voulais par cette comparaison vous murmurer que nous ne voyons dans notre vie qu’un petit aspect de la Vie, qu’un petit spectacle d’un temps donné, l’important est tout ce qui se passe en arrière-plan dans les coulisses, avant et après. Et que dire du parallèle avec les répétitions pour apprendre à jouer de plus en plus juste ! Dans la vie, certaines choses se reproduisent de façon récurrente jusqu’à ce que nous ayons trouvé la juste réponse, la juste réaction. 

La Vie est infinie

Il y a l’éternité et l’immortalité dans une autre dimension où rien ne peut être découpé ou tronqué. C’est la Bonne Nouvelle. Nous ne mourons pas, nous ne naissons pas, nous sommes Énergie. Nous traversons des phases et des cycles dans différentes dimensions sur des fréquences vibratoires différentes, en parallèle. Alors oui, c’est une bonne nouvelle !

Réjouissez-vous car rien n’est fini, rien n’est jamais fini et ne peut l’être. Une énergie ne meurt pas, elle se transforme, tout le temps. Nous ne naissons pas, nous ne mourons pas. Nous sommes. Nous nous transmutons sur des scènes de théâtres variées, nous jouons dans plusieurs salles, plusieurs villes avec des spectateurs différents (certains fans reviennent dans nos vies…) rires !!! Les rôles sont redistribués à chaque incarnation. C’est merveilleux car sans cesse nous avons l’opportunité de nous en enrichir, d’enrichir notre Je.

Sur ce, le rideau rouge se baisse pour mieux se lever la prochaine fois, dans un nouveau décor, avec un nouveau scénario. N’apprenons rien par cœur, ne récitons pas votre vie. Lisons, écoutons, imprégnons-nous et laissons surgir l’improvisation ! Improviser (un-pro-viser) c’est génial, c’est la meilleure façon de vivre au présent. 

journal-de-bord-de-jean-yves
Livre de Jean-Yves et Eliane Fayolle :
Le journal de bord de Jean-Yves – Autrement capable ÉSA Éditions, 2015

Publié dans:DEVELOPPEMENT, ENERGIES, ESPRITS, GUERISON |on 6 décembre, 2016 |Pas de commentaires »

La Foi en Soi

Hilarion
Gardez la Foi en vous, car vous êtes capables de surmonter toutes les épreuves qui semblent vous accaparer actuellement, qu’elles soient d’ordre physique, psychiques, subtiles ou physique. Peu importent vos difficultés du moment, si vous avez décidé de vivre dans cette nouvelle réalité, sachez que vous disposez des outils vous permettant de faire fi de tous vos troubles apparents du moment. Et ces outils, vous savez où les trouver en vous : dans les profondeurs de votre cœur.

Hilarion
chant de la nature

Rien, je dis bien : Rien ni personne ne vous empêchera d’accéder à la Nouvelle Réalité de vie qui vous attend. Pour cela, ouvrez-vous à l’Amour et considérez que vos troubles et tourments actuels ne sont que des opportunités de croissance, qui tels des outils performants et puissants, sont mises à votre disposition pour franchir une étape – et pour certains, un véritable « saut quantique » – sur le chemin de votre évolution.
Hilarion
Bien sûr, si vous vous contentez de « regarder votre nombril », tout ce que je vous dis là peut sembler un vœu pieux… Et pourtant si vous ouvrez votre cœur à l’Amour – et là, que l’on ne se méprenne pas, je parle de l’Amour inconditionnel, universel –, tout cela ne deviendra vite que de simples incidents de parcours.
Hilarion
Vous avez le choix, le choix de voir et de comprendre votre réalité, le choix de retarder ou d’accélérer votre changement vibratoire, et d’entrer de plain-pied dans ce Nouveau Monde d’Amour et de Lumière dont je vous parle depuis déjà de nombreuses de vos années terrestres. Mais ce Nouveau Monde, véritable nouveau paradigme de vie est là, ici et maintenant, à portée de votre main, aussi pénétrez-y sans plus attendre. Cela ne dépend que de vous et de personne d’autre.
Hilarion
Vous seuls pouvez prendre la décision d’entrer immédiatement dans cette nouvelle réalité de vie, ou d’en retarder l’accès. Cessez maintenant d’écouter votre mental ou ceux qui s’efforcent de vous manipuler au travers de fausses informations, et n’écoutez que l’Être de Lumière en vous, qui par la voix du cœur essaie de vous guider depuis fort longtemps.
Hilarion
Laissez-le vous indiquer les réponses à vos questionnements et écoutez-le au travers de ce que vous appelez l’intuition.
Hilarion
Mes chers Enfants de la Terre, franchissez allègrement, dans la Joie et l’Amour, la porte du Nouveau Monde pour vivre cette Nouvelle réalité pour vous, d’un gigantesque changement de paradigme de Vie.

Hilarion
Avec tout mon Amour
Hilarion

Message du Maître Hilarion, reçu le 21 novembre 2016 par Jean-Paul Thouny

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3