Archive pour le 24 octobre, 2016

Le rôle protecteur des minéraux

 

 

La tradition amérindienne voit en chaque pierre un esprit protecteur. Cette sacralisation du règne minéral n’est pas dénuée de sens. Pour témoin, une discipline qui fait de plus en plus d’adeptes : la lithothérapie.

Il n’existe pas moins de 4000 minéraux répertoriés à ce jour. Il est étonnant de constater que le corps humain comporte en quantité variable nombre de ces éléments. De l’équilibre minéral dépend le bon fonctionnement de l’organisme tout entier. Le principal est le carbone autour duquel la vie a pu émerger. Il est contenu dans les glucides, les lipides et les protéines. Le calcium et le phosphore sont indispensables au squelette, l’iode à la glande thyroïde, le fer aux globules rouges du sang, etc. Pour la lithothérapie, l’impact énergétique des pierres sur l’organisme humain et son psychisme résulte d’une analogie structurelle et vibratoire.

Qu’est-ce que la lithothérapie ?

Cette forme de médecine douce peut être associée à toute pratique énergétique. La vibration subtile de certaines pierres entre en résonance avec le corps humain, libérant ainsi ses tensions physiques et émotionnelles. La prise en compte des 7 chakras, centres psychocorporels situés le long de la colonne vertébrale, permet de cibler les effets thérapeutiques. L’impact vibratoire des minéraux employés repose à la fois sur leur composition chimique, leur structure atomique, leur couleur – en lien avec la chromothérapie –, mais également leur symbolisme agissant sur le psychisme via l’inconscient collectif. La lithothérapie préconise également de porter sur soi un bijou orné de pierres adaptées à ses besoins de manière à profiter de leurs effets bienfaisants tout au long de la journée.

 

protection

Les pierres et leurs bienfaits

Parmi ces pierres, les plus représentatives, accompagnées de leurs pouvoirs protecteurs, livrent des secrets étonnants :

- L’hématite : connue depuis l’antiquité égyptienne pour ses vertus en matière de circulation sanguine, elle se caractérise par son apparence de métal brillant. Le chaman amérindien l’utilise pour favoriser son efficacité. Elle symbolise la terre nourricière. Elle peut être portée par des personnes ayant des problèmes de varices. Psychologiquement, elle stimule la confiance en soi et se révèle donc très intéressante pour les sujets souffrant de timidité.

- L’œil de tigre : considérée comme l’une des principales pierres de protection, certaines traditions s’en servent de talisman pour se prémunir des serpents et des envoûtements. Au niveau énergétique, l’œil de tigre a un effet miroir, réfléchissant les ondes négatives et les renvoyant vers son émetteur. Du point de vue physique, il favorise le fonctionnement du système digestif.

- Le quartz rose : cette « pierre du cœur » est en lien avec le quatrième chakra (région cardiaque) et il possède des vertus apaisantes. En cas d’insomnie ou d’agitation, les lithothérapeutes conseillent de placer un quartz rose sur la table de nuit.

- L’améthyste : le mot « améthyste » tire son origine du terme grec amathustein, signifiant ne pas être ivre. De couleur violette, cette pierre favorise l’élévation spirituelle et convient tout à fait à la méditation. Elle est aussi très efficace en cas de migraine lorsqu’on la place entre les deux sourcils pendant quelques secondes.

- La pierre de Lune : pierre féminine par excellence, les femmes s’en servent pour favoriser la lactation. Au niveau psychique, elle favorise l’intuition et protège des angoisses.

- La tourmaline noire : ce minéral est particulièrement efficace pour se protéger des ondes magnétiques générées par les écrans d’ordinateur, de téléviseur, les téléphones portables et les appareils électriques. 

Jacques Tiébault de Signes et Sens

sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ELEMENTS, ENERGIES, GUERISON, NATURE, POUVOIR |on 24 octobre, 2016 |Pas de commentaires »

LES PLÉIADIENS DANS NOTRE DIMENSION

 

 

Les Pléiadiens ne sont pas en mesure d’agir dans notre dimension car celle-ci présente des niveaux de fréquence trop bas. La structure de notre corps d’humain est reliée à l’environnement : notre univers, en d’autres termes, est la projection de nos pensées.

Un Pléiadien errant dans notre univers serait comme un humain voulant pénétrer dans un hologramme complexe généré en laboratoire par un rayon laser. Notre dimension constitue un hologramme de nos pensées : elle consiste en croyances cristallisées dans notre inconscient. C’est par le biais de cette structure inconsciente de croyances que nous nous incarnons dans notre dimension. Pour s’incarner dans une dimension quelconque, il convient d’adopter les structures de croyances tissant la trame d’une expérience. En ne sachant pas nous détacher de nos expériences, nous sommes tombés dans le piège de notre dimension. Lorsque notre corps physique meurt, nous nous contentons simplement d’en créer un nouveau par un processus automatique.

Pris au piège de notre dimension, nous sommes de surcroît devenus victimes de nos propres croyances limitées. Les Pléiadiens ont pour objectif de nous rendre notre conscience originelle et de restaurer notre puissante individualité multidimensionnelle.

Afin de nous aider, ils doivent s’incarner dans notre dimension et adopter nos systèmes de croyances, ce qui leur est très difficile car, notre dimension étant très dense, il leur faut manifester un niveau de conscience extrêmement élevé pour s’y exprimer. Alors qu’ils tentent de s’exprimer, ce niveau de conscience supérieur baisse en fonction de la densité de la matière. Penser comme un Pléiadien est donc difficile. Aussi, un Pléiadien doit s’incarner en tant qu’humain, mais avec une structure d’ADN modifiée afin de se souvenir de l’être réel qu’il est.

Les Pléiadiens incarnés en tant qu’humains sont réellement humains, mais leur héritage génétique et la structure de leur ADN diffèrent. Par exemple, il en serait de même pour un Anglais épousant une Espagnole : le couple aurait des enfants qui, bien qu’assurant la continuation de la lignée anglaise, seraient porteurs de gènes différents. Les humains ayant reçu un héritage pléiadien portent dans leurs gènes un type d’information spécifique.

 1spirit ciné

Selon leur fonction, les humano-pléiadiens vivent de nombreuses incarnations au cours desquelles ils intégrent leur nature humaine. Mais souvent, du fait de la densité du corps humain et de son contenu émotionnel, ils ne se souviennent plus des êtres qu’ils sont, et ils n’ont plus pour seul sentiment que celui d’être humain. Seule l’activation de leurs gènes de Pléiadiens permet à leur conscience d’émerger dans la dimension humaine.

Chaque humano-pléiadien opère dans le cadre d’une conscience de groupe supérieure. En d’autres termes, il fait partie intégrante d’une conscience collective et n’agit pas isolément. Des guides sont à ses côtés qui l’assistent dans le processus de la transformation progressive de ses croyances.

En raison de la croyance de l’homme dans la séparation et l’individualité, lorsqu’un humano-pléiadien rencontre l’un de ses guides pour la première fois, il le prend pour une entité distincte. En réalité, ce guide est sa propre conscience supérieure intégrée à une conscience de groupe. Par la découverte de sa conscience supérieure, l’humano-pléiadien accède à son savoir profond.

L’humano-pléiadien représente l’un des aspects de la conscience de groupe incarnée, tandis que les autres aspects de cette conscience de groupe permettent d’évaluer la dimension humaine à travers l’expérience vécue par l’humano-pléiadien.

Les Pléiadiens apprennent beaucoup sur les mécanismes de la pensée ayant engendré le niveau de fréquence si bas auquel l’homme s’exprime. En ayant expérimenté tous les aspects de l’existence humaine, ils peuvent nous aider au mieux. Lorsqu’un humano-pléiadien accepte son identité, il lui faut évaluer ses objectifs personnels et les concilier avec son véritable but dans la vie. Il doit donc réajuster les circonstances de sa vie afin d’être en adéquation avec l’objectif ultime de son incarnation terrestre.

Ce processus ne peut avoir lieu que selon les lois universelles. Si les choix de vie reposent sur la peur, alors des croyances limitées seront autant d’obstacles à surmonter dans la vie

 

Propos de Yasmine ROONEY http://www.exclusivebooks.com   

sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:MEDITATION, PENSEE, PLEIADES |on 24 octobre, 2016 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3