Un monde qui se perd ou qui se construit

 

Force est de constater que notre civilisation accouche d’année en année d’un monde plus technologique et froid, de moins en moins accueillant pour les enfants, pour les poètes, pour les êtres de coeur, et pour tous ceux qui veulent donner un sens supérieur à leur existence.

Robot

« En 2019, nous ne verrons plus la différence entre un homme et un robot » a déclaré il y a quelques mois le directeur du centre de recherche Google-robotique aux USA. Par ailleurs, il y a moins d’une année de cela, une équipe de scientifiques japonais a fièrement annoncé la naissance du premier bébé entièrement conçu – de la fécondation jusqu’à l’accouchement – par des machines… Et pour couronner le tout, les écologistes et les défenseurs de l’environnement affirment que si nous ne changeons pas radicalement le fonctionnement de notre société et que nous n’éveillons pas notre conscience, nous ne tarderons pas à faire de notre planète un lieu inhabitable.

Alors, que ferons-nous ensuite ? Coloniserons-nous d’autres planètes et d’autres systèmes solaires afin de reproduire le même schéma indéfiniment ? Mais nos vieux « démons » ne se déplaceront-ils pas avec nous ?

Je n’y vois là aucune beauté. Devant cette image de l’humanité – sciant la branche et même le tronc de l’arbre sur lequel elle a construit son nid – il n’est pas étonnant de rencontrer de plus en plus d’individus qui tentent d’échapper à la « sinistrose » actuelle par tous les moyens.

Certains se tournent vers les drogues et les addictions de toutes sortes, tandis que d’autres cherchent à communiquer avec des dimensions ‘oniriques’, avec une certaine vision des Anges et des mondes de la Lumière, en guise d’échappatoire. Et ces individus finissent souvent par rompre leur équilibre intérieur, en coupant les racines qui les relient à la réalité. La Tradition primordiale, quant à elle – que l’on retrouve comme essence et origine de toutes les traditions du monde – nous dit qu’aucun homme, aucune femme ne peut vivre sans les Anges. Car ils sont la source de toutes les vertus qui embellissent le jardin de la vie : l’amour, la joie, la paix, le respect, la dignité, le courage, le calme, l’équilibre… Pouvons-nous réellement vivre sans les vertus ? non, je ne crois pas. Seule une machine le peut.

Par contre, pouvons-nous devenir des machines dans nos pensées, nos paroles, nos actes ? Cet état de fait mérite d’être médité. La Tradition Primordiale précise également que les Anges ne sont pas à rechercher dans des mondes lointains et éthérés mais qu’ils doivent venir habiter notre propre coeur, notre respiration, nos paroles, nos pensées et nos actes, pour enfanter notre véritable Humanité. Alors seulement connaîtrons-nous le vrai bonheur.

Vivre avec les Anges au-delà des illusions demande un réel savoir-faire, une protection, une dévotion, une sagesse et fait appel à une science ancestrale, éprouvée, sacrée, qui a toujours existée sur la Terre. Découvrir cette science, qui pourrait bien être la réponse à tous les défis actuels, individuels et collectifs, et constituer la plus grande aventure que l’humanité ait jamais connue.

Réflexion de Thierry-Frantz Dislaire
Rédacteur en chef Magazine Essentiel

Publié dans : 2019 - PREDICTIONS |le 11 juin, 2016 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3