Archive pour juin, 2016

Prière pour la perfection

prière pour la perfection

Personne ici n’est un orphelin cosmique, car nos Parents Spirituels sont à la tête de cet univers. 

Il est important pour votre vie spirituelle que vous appreniez à prier et que vous établissiez ce lien intime avec le Père Universel. Il est préférable que vous vous retiriez seuls dans votre chambre et exprimiez à voix haute vos désirs à Dieu. Quelque chose de spécial se passe dans l’âme, lorsque les vibrations de votre voix sont sincèrement dirigées vers le Créateur de tout. C’est comme une amorce pour démarrer un moteur qui ouvre un passage vers la plus haute route vers la présence du Père. Votre prière est toujours entendue, car il n’y a rien de plus important dans l’univers tout entier que le désir de l’enfant d’être avec le Divin Parent. 

Nous allons commencer avec une intention, et c’est une partie très importante du processus. Votre intention est d’établir une connexion directe avec Dieu. Vous contemplerez cette connexion et vous visualiserez l’établissement de ce lien intime avant même de commencer. Vous allez utiliser le circuit du Père qui est quelque chose dont vous jouissez, ainsi que tous les mortels habités d’un esprit divin. Sachant que votre esprit divin intérieur est l’Opérateur en Chef, vous pouvez être sûrs que toutes vos requêtes sont prioritaires et utilisent ce circuit spécial mis à la seule disposition des enfants expérientiels du Père. Vous allez vous centrer, respirer tranquillement, calmer votre mental, vous mettre à l’aise et vous préparer à ce rite de passage des plus intimes et des plus sacrés. 

« Père, remplis-moi de ton amour divin inconditionnel, parce que je souhaite être purifié par le pouvoir curatif de cet amour avant d’accéder à la terre sainte de ta présence.

Je suis ton enfant ascendant et c’est mon plus grand désir d’être connecté avec Toi en ce moment. Remplis-moi maintenant, Père, de lumière curative pour que je puisse rayonner devant Toi comme de l’or brillant.

Je T’aime Père, et je souhaite devenir comme Toi et apprendre à aimer de la façon dont Tu aimes. Père, envoie-moi les occasions d’ouvrir la porte et de choisir la voie qui mènera mon âme vers une plus grande unité avec Toi.

Rappelle-moi ces pensées et ces habitudes qui ne sont pas en accord avec Ta Volonté Parfaite, pour que je puisse voir ces imperfections en moi-même et que je fasse le choix de les corriger.

Rends-moi habile à répondre à Ta Volonté, mon Père, et puise dans les trésors de mes possibilités, pendant que je vis, que je me déplace et que mon être est dans ce monde.

Conduis-moi à la connaissance qui indique le chemin vers mon rôle et mon but dans le Grand Plan, afin que j’apprenne et que je fasse l’expérience de ces choses qui me permettront d’être en accord avec Ta Volonté.

Guide mes pas sur le chemin de ceux qui sont ici pour m’aider et m’enseigner. Permets-moi d’être reconnaissant, même lorsque les leçons qu’ils enseignent sont difficiles, car je comprends qu’il y a un plus grand but dans toutes ces expériences de vie.

Envoie tes anges pour me protéger, protéger ma famille et mes amis, car ils sont importants pour moi et pour ma croissance ici sur ce monde. Permets-moi de rester maintenant en silence devant Toi et de baigner dans la lumière parfaite de ton amour. » 

Faites une pause en restant attentif à ce qui survient dans votre mental, et terminez en affirmant : 

« Et donc JE SUIS Amour. »

Extrait du livre : Appel de la Voix Mission d’Ange de Daniel Vallat aux Editions  DAD

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:PRIERE, PRIERE ET MEDITATION |on 29 juin, 2016 |Pas de commentaires »

La conscience collective focalisée affecte la matière

 

Plusieurs d’entre vous en sont toujours au stade de l’utilisation de la pensée consciente pour créer dans un but égoïste. Cependant, ils vont finir par découvrir que cette méthode mène à un cul-de-sac qui ne peut que les décevoir davantage. La raison est bien simple : la signature énergétique est faible quand la focalisation porte sur un gain individuel matériel ou émotionnel. Comme nous l’avons vu plus haut, tout réside dans l’intention de la conscience. Le seul moyen de créer un changement durable, c’est de placer l’intention en dehors de soi et de s’unir au bien collectif.

conscience collective

Voici un exemple. Avec la conscience humaine collective, vous pourriez purifier toutes les eaux de votre planète. C’est là un exemple d’une portée très vaste, mais la chose est néanmoins tout aussi faisable que n’importe quel exploit de moindre envergure. Si vous communiquiez collectivement au niveau de la conscience avec une octave dimensionnelle supérieure dans l’intention de purifier les eaux de la Terre, vous pourriez modifier la structure moléculaire de l’eau. En outre, si vous désiriez collectivement que l’eau reste pure, vous pourriez créer des systèmes qui en maintiendraient perpétuellement la pureté. Cette visualisation très précise de la conscience devrait évidemment être très intense, mais nous sommes ici pour vous informer que vous pouvez parvenir à une telle existence si vous continuez à avancer sur la voie de l’éveil.

Quand vous aurez compris que vous ne faites qu’un avec toute conscience existant sur votre planète, vous comprendrez également que toute conscience est influencée par l’état vibratoire de l’ensemble. À mesure que progresseront vos croyances au sujet de la conscience, votre efficacité en tant que créateurs progressera également. Vous apprendrez à introduire dans vos créations physiques les germes du résultat final, ce qui permettra aux structures et aux systèmes de se construire dans un flux entièrement synchrone. Autrement dit, tous les éléments s’emboîteront les uns dans les autres quand vos intentions collectives seront focalisées sur le résultat ultime du bien supérieur. L’énergie de l’intention alimentera la création atomique, de sorte que la matérialisation aura lieu à une vitesse alarmante.

Plus vous renoncerez rapidement à votre égocentrisme et réaliserez que vous faites partie d’un grand ensemble qui est aussi un aspect de vous, plus vous ferez rapidement d’excitants progrès comme créateurs. Vous êtes sur le bord d’exercer votre potentiel. Nous vous exhortons à imaginer ce que ce serait si vous étiez unifiés dans l’intention de créer un monde meilleur. Imaginez ce que ce serait si vous utilisiez votre conscience pour nourrir le monde au niveau physique et spirituel. Quel sentiment procure l’unité de conscience, selon vous? Plus vous approfondirez votre connexion aux âmes qui vous entourent, plus vous créerez des liens de lumière entre vous et plus vous renforcerez votre pouvoir collectif.

Le monde changera à mesure que changeront vos croyances à son sujet. Fondamentalement, votre monde est ce que vos croyances font de lui, car il est déterminé par votre conscience. Toute recherche, tout désir et toute action qui en découlent sont l’acte de la conscience créant le monde dont vous faites l’expérience. Lorsque votre science percevra physiquement et mathématiquement le pouvoir inhérent à la conscience, les portes de la connaissance s’ouvriront toutes grandes. Il suffit d’un petit pas pour obtenir un grand éclairement. Vous êtes sur le seuil d’une évolution de croyances qui fera monter en flèche vos capacités créatrices. La science peut en voir les possibilités, mais votre espèce ne sera pas en mesure d’utiliser cette connaissance tant que votre conscience ne se sera pas élevée à la fréquence vibratoire à laquelle elle peut se modifier en profondeur. Le germe de la création réside dans l’unité de conscience.

Le dépassement des intérêts personnels augmentera votre satisfaction.

L’unité se produira quand les frontières se seront dissoutes dans chaque conscience individuelle. En retour, l’impact sera global et vous vous verrez traverser les portails de l’existence interdimensionnelle. Ce changement de conscience permettra une plus profonde connaissance, la clairvoyance, la vision à distance et des perceptions extrasensorielles que vous croyez actuellement impossibles. Les communications entre les âmes se feront par télépathie et les synchronies seront la norme. Votre cheminement collectif sera plus clair alors que vous serez plus profondément en interaction pour un objectif commun avec les âmes qui vous entourent. Il y aura moins d’empêchements aux rencontres qui doivent se produire pour que vos âmes atteignent leur objectif.

Vous serez tous éprouvés dans la mesure où vous avez besoin de l’être afin d’obtenir le niveau de conscience requis pour contribuer à la transformation de votre espèce. Plusieurs d’entre vous devront porter un lourd fardeau physique ou mental. Ce seront là des occasions de tester votre mental. Lorsque vous pourrez élever votre esprit plus haut que la cupidité ou la complaisance et diriger votre pensée sur l’ensemble du tableau, vous serez prêts à vous joindre à la sphère collective de l’évolution. Quand vous serez suffisamment nombreux à transcender vos réactions normales, vous serez en bonne voie d’utiliser votre conscience pour sauter collectivement vers l’avant.

Votre croyance nouvelle en la capacité de votre conscience collective de créer des solutions aux problèmes et d’améliorer continuellement votre monde pour vous-mêmes et pour toutes les formes de vie qui y existent révolutionnera tous les systèmes de votre planète. C’est là votre défi et il en vaut la peine. Rien n’est plus important pour vos âmes prises individuellement ainsi que pour toutes les formes d’énergie qui vous assistent et c’est ce qu’elles désirent le plus.

Quand vous aurez atteint ce mode de création, tout ce que vous ferez sera joyeux, libérateur et enthousiasmant. Votre vie sera remplie de lumière. Chacun de vous saura quelle est la part de son étincelle individuelle dans le processus créateur au lieu d’être dans une dynamique de compétition ou de jalousie ne pouvant que causer de la souffrance et un sentiment de vide. Imaginez que tout le monde est content pour vous et que vous êtes contents pour tout le monde en contribuant à la vie de tous. Ce n’est pas du bluff. C’est vraiment ainsi que vous devez exprimer votre aspect de Dieu ou de la Source. Vous êtes en train de l’apprendre, comme il se doit. Vous êtes un peu comme des enfants qui apprennent à devenir indépendants et à utiliser leurs talents au maximum. Tout d’abord, les enfants pensent qu’ils doivent tout obtenir pour eux-mêmes. Ensuite, à travers beaucoup de difficultés, ils apprennent à partager, à contrecœur. Et enfin ils apprennent qu’ils obtiendront quelque chose en retour s’ils partagent. S’ils avancent suffisamment, ils apprendront les véritables plaisirs du partage dans l’intention d’éclairer les autres. Bien sûr, la plupart des humains s’enlisent en route et plusieurs en restent même au premier stade, celui du bénéfice personnel. C’est un cul-de-sac dont la satisfaction est toujours absente.

À mesure que votre croyance dans la conscience se modifiera, il en sera de même pour tout ce dont vous êtes conscients en tant qu’espèce. À l’égard de quoi vous utiliserez cette conscience et de quelle façon vous le ferez, c’est vous qui en déciderez. C’est là tout le plaisir de la chose. Ce que vous pouvez imaginer, vous pouvez le créer. Plusieurs esprits valent mieux qu’un: ensemble, vous pourrez voler.

Repoussez les limites des systèmes de croyances

Il n’existe réellement aucune limite au type de monde que vous pouvez créer et à ce que vous pouvez y faire. Nous vous exhortons à considérer quels systèmes de croyances vous désirez promouvoir. Si vous continuez à croire que la technologie est le seul moyen qui puisse vous faire voler, vous resterez dépendants de ce mode de création. Les technologies physiques sont des outils très limités alors qu’il existe des moyens plus souples et plus poétiques de faire survenir les choses. Même si vous vous sentez dépendants de la technologie actuellement, vous serez capables, à mesure que votre conscience s’éveillera, d’évaluer d’autres moyens d’avancer et d’influencer votre existence. Le monde de la conscience dépasse les limites de ce que vous percevez actuellement avec vos cinq sens physiques. Votre conscience peut percevoir au-delà de votre perspective limitée de l’espace et du temps. Gardez cela à l’esprit en imaginant un monde habité par des âmes évoluées. Pourquoi vous arrêter, par exemple, à quelque chose d’aussi banal qu’un robot laboureur quand vous pouvez communiquer avec les formes de vie qui préparent votre sol d’une façon aussi bénéfique pour elles que pour vous et dans une conscience unifiée?

En tant qu’êtres conscients en évolution, vous créerez des systèmes de croyances qui à leur tour créeront votre réalité. La conscience avancée permet de le faire intentionnellement. Par conséquent, il vous faut élargir votre pensée. Amusez-vous. Il peut sembler puéril d’imaginer un monde où vous êtes en contact avec les fées, avec les rochers et avec les planètes, mais la joie le fera exister. Plusieurs parmi vous trouvent leur vie ennuyeuse parce qu’ils ont cessé de croire qu’il existe autre chose au-delà de leur dépendance routinière à la technologie. Réveillez-vous et rêvez un peu! Les rêves peuvent restaurer en vous l’espoir et le désir d’un meilleur sort pour votre planète. Collectivement, vous en êtes affamés.

Exercez-vous dès maintenant à élargir vos croyances. Laissez votre conscience aller au-delà de tout ce que vous pensez savoir du monde et de vous-mêmes. Quelles sont les aptitudes que vous désireriez posséder dans un monde illimité? Oui, illimité. Imaginez tout d’abord que vous les possédez. La seule façon de vous approcher de l’épanouissement, c’est de laisser les possibilités apparaître en vous sur le plan mental et sur le plan émotif. Comment vos nouvelles aptitudes assisteront-elles l’âme collective? Peut-être que vous ferez partie d’un groupe d’individus possédant un même talent et que vous constituerez ensemble une grande force. Ce que vous créez présentement au niveau de la conscience s’ajoutera à ce qui deviendra possible dans l’ère qui vient. Repoussez donc vos limites. Plus vous les repousserez loin, plus les systèmes de croyances s’élargiront et plus l’effet sera grand. Si vous commencez radicalement, le plus petit dénominateur sera au moins au-delà des limites projetées par le moins imaginatif d’entre vous.

Allez dans le monde en faisant comme si chacun se souciait des autres et ressentait leurs besoins sans même communiquer par la parole. Faites comme si vous pouviez voir de loin la tristesse de quelqu’un d’autre et envoyer à cette personne de l’encouragement pour la faire sortir de cet état. Imaginez que votre étincelle est omnisciente, connectée et capable d’atteindre le monde entier. Elle le peut. Vous pouvez sentir les forces angéliques dans une pièce et autour de votre entourage. Imaginez que vous pouvez écarter l’énergie négative de vos amis par vos pensées. Imaginez que vous pouvez voir les formes énergétiques et aider les autres à réorienter leur intention. Et si vous pouviez vous trouver à deux endroits en même temps? Allez, réfléchissez un peu. Tout est possible.

Nous sommes ébahis par les limites que l’humanité s’impose. Nous voyons de quoi vous seriez capables si vous dépassiez les limites de votre pensée actuelle. Plus vous repousserez ces limites, plus les possibilités seront grandes. Votre esprit est centré sur la sphère matérielle, qui n’est qu’une petite partie de ce que vous êtes et du monde dans lequel vous existez. Vous êtes tellement plus que cela. Pourtant, vous fixez vos plus hautes ambitions en fonction de vos croyances limitées quant à votre environnement et aux moyens de vous y déplacer. Les réponses se trouvent dans l’invisible. Les vérités se trouvent dans le monde situé au-delà de vos sens physiques. La vérité existe dans les dimensions de la pensée, de l’imagination et de la béatitude. Elle est, au-delà du monde physique, tout pouvoir et toute joie. Le monde physique est une simple image de ce qui est créé dans la réalité supérieure de la conscience pure.

Gill mara

Par JILL MARA

Extraits de son livre « Les clés de l’évolution de l’âme », p. 91 à 100
Ariane Edition, 2010

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ELEMENTS, ENERGIES, MAITRISE |on 29 juin, 2016 |Pas de commentaires »

Les compagnons de route de Sylviane PICHS

 

sont : HAIAIËL qui est un Ange, ANAUËL, qui est un Archange, REIIËL, qui est une Domination, et bien entendu mon ange gardien MUMIAH.

chez francesca

image – Mumiah mon ange gardien

Le créateur a, pour les différencier, établi une hiérarchie et les a positionnés dans l’arbre de vie selon leurs attributs. Chaque Etre céleste, régit une fonction et un trait de caractère, et agit au nom d’une SEPHIRA.

(On peut appeler cela une demeure).

Plusieurs Etres célestes travaillent dans une SPIRA (ou demeure), et chaque SEPHIRA porte un nom. L’ensemble des dix noms dans lesquels se trouvent ces Intelligences se nomment les SEPHIROT. Ces différents positionnements nous permettent, si nous contactons une ou plusieurs intelligences, de savoir ce que nous avons à apprendre ou à travailler. La mission de chaque SEPHIRA (ou demeure), nous accompagne dans la recherche ou le travail que nous devons accomplir pour parfaire une ou plusieurs lacunes. Chaque étape réalisée dans les lois nous rapproche de DIEU. Tous les attributs sont intégrés dans l’humain à son arrivée sur terre, mais il faut qu’il en prenne connaissance ou bien s’il les connaît déjà, qu’il les développe. Certains de ces attributs sont bien compris et réalisés, d’autres nécessitent une meilleure connaissance ou parfois un travail total. Le positionnement des Etres célestes, n’est pas sélectif, mais plutôt en rapport avec leurs fonctions et l’endroit où ils se  trouvent. C’est ainsi que celui qui se trouve le plus près de la source ne l’est pas en raison de sa valeur, mais tout simplement parce que les vibrations sont dans ce lieu-là, très différentes de celles qui sont proches de nous. Donc le Séraphin, (près de la source), est le frère égal de l’Ange (près de la terre).

Pour ne pas faire de confusion, il convient de leur donner à tous le nom de GENIES ou d’INTELLIGENCES.

chez francesca1

image 3- Raiiel – mon messager artistique

 

Ainsi, REIIËL est le génie qui m’a permis de percevoir tous les messages depuis 1990 et m’a guidée pour les peindre. Il fait partie de la SEPHIRA des DOMINATIONS.

J’ai eu la très grande joie et l’honneur de faire sa connaissance et de le voir au moment où je terminais ma première exposition qui se nommait « LEGENDE et MAGIE des LETTRES HEBRAIQUES« .

Cette fabuleuse rencontre a eu lieu avant l’été 2006, juste à l’issue de la partie écrite de cette exposition. Durant 17 années, Il m’a fait percevoir toutes les images qui composent mon chemin spirituel et m’a tenu la main pour les peindre. C’est la raison pour laquelle, j’ai pu réaliser plus de 150 tableaux très rapidement, sans aucune difficulté, me dévoilant mon identité et certaines époques pendant lesquelles j’ai déjà vécu sur ce sol. On peut comparer cela à de l’écriture automatique.

En quelque sorte, cette exposition des anges est tout naturellement la suite de l’exposition des lettres hébraïques, qui sont également 22 anges envoyés par le PERE – MERE, pour la création de l’univers.

A la suite de cette dernière exposition des lettres hébraïques, j’ai éprouvé le grand désir de parcourir très modestement La KABBALE et c’est ainsi que j’ai appris que notre terre est protégée par quatre archanges qui sont les archanges des quatre points cardinaux et des quatre éléments terrestres.

Pour débuter la liste des génies qui est considérable (72), je voudrais vous présenter ces quatre compagnons de la terre.

La suite est à retrouver sur LA VIE DEVANT SOI

Chez Francesca ici : 

http://devantsoi.forumgratuit.org/t2550-les-lemuriens-entrent-en-contact-avec-sylviane-pichs#22182

La prédiction en questions

 

Il est des interrogations qui reviennent de façon récurrente lorsqu’est abordé le sujet de la précognition, cette faculté qu’ont certaines personnes, en l’occurrence les voyants, à prédire l’avenir. Voici, sous forme de quelques questions/réponses, des pistes de réflexion pour en savoir un peu plus…

1

L’avenir est-il écrit d’avance ?


Cette question essentielle mérite une attention particulière : il est évident que si la réponse était oui d’une manière absolue, nous serions condamnés à n’être que des marionnettes dont l’existence serait dénuée de tout sens. Heureusement, aucun voyant sérieux n’adhère à une telle affirmation qui renverrait à un déterminisme absurde. Bien au contraire ! L’avenir que prédisent ces spécialistes correspond à une potentialité s’inscrivant toujours dans une chaîne de cause à effet. L’ésotériste George Gurdjeff disait d’ailleurs que pour connaître l’avenir, il faut d’abord connaître dans tous leurs détails le présent aussi bien que le passé… Or, l’inconscient du voyant, possédant la capacité de se connecter à celui de son consultant, capte des informations qui lui permettent d’anticiper son futur, tout en lui indiquant les meilleurs chemins à emprunter. Comme l’explique Didier Goutman dans son ouvrage « Voyance, et si c’était vrai ? », si le futur n’est pas écrit, quelque chose du futur est cependant déjà présent, et donc déjà lisible, parfois de façon très claire et limpide. Et c’est toute la subtilité, toute la difficulté effective de la question…

Pourquoi consulter ?


Dans un monde où le rationnel n’a pas toujours été à la hauteur de ses promesses, un large public semble se tourner résolument vers d’autres formes d’intelligence basées sur les capacités intuitives. L’efficacité des réponses obtenues agit tel un miroir rassurant. N’oublions pas qu’une séance de voyance se situe dans le cadre de la relation d’aide. Les prédictions ouvrent surtout des espaces de possibles là où l’avenir apparaissait sombre. Ainsi, lors de certaines périodes de difficultés affectives ou professionnelles, une consultation de ce type vient apaiser bien des inquiétudes.

Un voyant ne prédit-il que des bonnes nouvelles ?


Si tel était systématiquement le cas, il faudrait parler de « voyance de complaisance », teintée d’un certain charlatanisme que les spécialistes de la divination dénoncent eux-mêmes. Il se peut ainsi que la prédiction ne corresponde pas à un futur idéal ou, en tout cas, à ce que l’on voudrait entendre. Il devient alors intéressant d’évoquer, avec le voyant, l’écart entre cette aspiration et l’interprétation prédictive, ce qui peut être une opportunité de dépasser certains obstacles. En voyance, une difficulté future est évoquée seulement si elle relève de la prévention et protège le consultant. À l’inverse, une prédiction axée maladroitement sur des effets d’annonces morbides relève d’un usage inconsidéré et incompétent de cette discipline qui serait pratiquée ainsi par de dangereux apprentis sorciers…

Existe-t-il des supports de prédiction plus efficaces que d’autres ?


Le monde de la prédiction est pluriel. Aussi est-il difficile de citer une méthode au détriment d’une autre. Tout dépend de la sensibilité du consultant et de la compétence du spécialiste. Tirage de tarots, oracle de Belline, carte du ciel, numérologie, boule de cristal, voyance sans support ou combinaison de plusieurs médiations, peu importe, l’important étant que le consultant sorte de cette rencontre singulière avec suffisamment d’éléments positifs pour continuer à avancer de façon sereine sur son chemin de vie.

Quel est le prix d’une consultation ?


Avec le développement des consultations en ligne, consulter un voyant reste très accessible : la réponse à une simple question par téléphone revient en général à 10 euros. Pour une rencontre plus soutenue d’une heure, il faut en compter environ 50. En tout état de cause, il ne doit y avoir aucune mauvaise surprise, la déontologie de cette profession exigeant que les honoraires soient clairement énoncés avant le début de la séance.

 

Par Élisabeth Valentino

Publié dans:2019 - PREDICTIONS, MEDIUM |on 25 juin, 2016 |Pas de commentaires »

Le Royaume Animal : canalisation

C’est ce jour là que l’énergie a changé. J’ai d’abord pensé que cela signifiait que les messages étaient terminés, mais j’ai vite découvert que ce n’était pas le cas. Ce qui vient ensuite représente des portions des sessions des après-midi qui suivirent. Dans plusieurs d’entre elles, j’ai reçu la visite d’esprits d’animaux représentant des espèces nouvelles qui apparaîtront bientôt sur Terre. Pourtant, je ne sais pas si les visions de l’esprit que j’ai vues ressemblent aux animaux comme ils se manifesteront.

japonaise

9 mars 1994

Sens-tu l’animal qui se trouve maintenant avec toi, ces grands yeux et ce corps félin ? Pas aussi grand qu’un lion, mais bien plus qu’un chat, avec ces yeux protubérants. Etant encore dans une dimension non-physique, il peut te traverser…

Actuellement, la Terre s’approche de la fin d’un long cycle, et parallèlement, commence les préparations d’un nouveau cycle. Toutes les Terres probables et parallèles qui ont participé à ce grand cycle commencent à se fusionner. Vous avez toujours eu la capacité de passer d’une réalité à l’autre en un clin d’œil. La fusion qui se produit actuellement représente quelque chose de plus. Rien dans votre éducation ne vous a préparé pour de tels concepts. Vous devez d’abord comprendre que le temps n’est pas une réalité solide. Il s’étire, se plie et se rétrécit, et dans d’autres plans, votre version du temps n’existe simplement pas.

La chose la plus importante à propos de ce bouquet multiple de Terres est que vous devez continuer à choisir, instant après instant, la Terre sur laquelle vous voulez vivre. Chaque fois que vous considérez deux alternatives, une partie de vous disparaît dans une dimension alternative et continue une vie inconnue à la partie de vous qui reste là, celle que vous considérez comme étant vous-même. Si vous ne voulez pas vivre des catastrophes et des désastres, choisissez la Terre-Jardin qui ne les contient pas, et imaginez-vous sur celle-ci, ressentez comment votre vie sera. Mettez-y toutes les sortes d’énergies que vous voulez vivre. N’y placez aucune énergie que vous ne voulez pas expérimenter. Rien n’est inévitable. Vous apprenez simplement à utiliser consciemment les pouvoirs de création que Dieu vous a donné.

Pourquoi de nouvelles espèces d’animaux vont apparaître sur Terre ? Chaque animal reflète un aspect de vous-mêmes, ou apporte une leçon à l’humanité, une forme d’enseignement. Comme vous changez très rapidement actuellement, de nouveaux animaux arrivent pour offrir ce service. Chacun d’eux est un présent. Nous espérons que vous saurez les recevoir.

Les animaux qui s’en vont représentent les leçons que vous avez apprises, des relations terminées, ou des aboutissements d’un genre ou d’un autre. Il ne s’agit pas d’une punition envers eux ou envers vous, cela n’a jamais fait partie du scénario.

Pensez aux animaux comme à des symboles vivants. Vous les utilisez souvent de cette façon dans vos rêves ou dans vos visions. Pesez à vos associations d’idées avec la colombe, le lion, avec le poulet, etc. Vous continuerez à avoir des enseignements utilisant la symbologie d’espèces vivantes. En traitant ces animaux avec affection et respect, vous découvrirez leurs présents et apprendrez de nouvelles choses sur vous-mêmes. Tout dans un animal représente un détail significatif de la création. Et tout ce que vous avez tenté d’accomplir à travers vos programmes d’élevage et vos manipulations génétiques est aussi significatif, souvent d’une manière que vous ne comprenez pas.

11 mars 1994

Imaginez-vous sur la Terre à venir. Quels genres de relations avez-vous décidé d’établir avec les animaux ? Vous pourriez partir en promenade et appeler doucement. Un de vos amis animal favori pourrait sortir du bois et marcher à côté de vous, s’arrêtant pour être caressé, ou pour prendre un morceau de votre pomme dans votre main. Votre animal favori pourrait vous emmener voir ses nouveau-nés près de la source, content de vous voir les admirer. Vous pourriez être autorisé à tendrement caresser l’un d’eux. Ou bien, vous pourriez amener votre propre enfant dans un pré et observer les jeunes animaux jouer, se rouler dans l’herbe avec votre fille ou votre fils. Vous sauriez que votre enfant est en sécurité, qu’il pourrait grandir en aimant et en faisant confiance aux animaux, quelle que soit l’espèce.

Certains seraient plus prudents que d’autres, selon leur nature. Certains seraient plus enclins à vous accompagner ou à jouer avec vos enfants. Vous apprendriez à reconnaître les individus à leurs caractéristiques. Vous découvririez que même les animaux ont un sens de l’humour et peuvent s’amuser à vous jouer des tours. Vos enfants comprendraient cache-cache sans aucune explication. Ils pourront se promener partout librement, sans crainte, dans un royaume de paix. C’est l’héritage à venir dans notre vision du ciel sur la Terre.

S’il n’existe plus de danger, plus de luttes pour des territoires et des propriétés, quel sera le défi, demandez-vous ? Qu’est-ce qui donnera du piment à votre vie ?

Le piment, ce sera l’exploration et l’aventure dans d’autres dimensions, la rencontre de gens et d’animaux sur d’autres planètes, le fait de devenir des membres responsables de l’Association des Mondes, exerçant votre créativité, utilisant la couleur, le son, les arts multimédias, vivant des moments délicieux à faire toutes les choses tout ce que vous pouvez faire librement dans un monde n’étant plus dépendant d’idées telles que « gagner sa vie ». La vie est un présent qui ne doit pas être gagné. Vous allez devenir maîtres de la manifestation, capables de créer tout ce que vous voulez sans effort.

Pour un temps, vous dirigerez vos efforts dans le nettoyage massif qui est nécessaire. Ensuite, vous pourrez profiter des fruits de votre travail, apprécier la beauté de la Terre et créer, créer, créer de tout votre cœur. Lorsque vous comprenez la nature multidimensionnelle de la réalité, vous savez qu’une création n’a pas besoin d’interférer avec une autre.

Vous pouvez certainement réaliser quelles en seront les implications dans vos propres relations. Ne pas blesser les animaux, c’est ne pas non plus blesser les humains. La compassion et la joie seront quotidiennes.

Imaginez les oiseaux vous apportant des messages que vous pourrez recevoir télépathiquement. Ils se posent sur votre épaule ou sur votre main, et vous parlez avec eux. Vous apprendrez le langage des animaux. Vous serez capables de communiquer n’importe où dans l’univers grâce à vos aptitudes télépathiques et empathiques. Hors de votre corps, vous pourrez voyager où bon vous semble. Certains seront même capables de faire cela en prenant leurs corps avec eux.

Au lieu de la peur, vous vous trouverez pleins d’amour pour les animaux et serez capables de recevoir et d’accepter leur amour. Ils en savent beaucoup sur l’amour inconditionnel. Ils seront vos enseignants.

Oui, nous sommes de la lumière. L’obscurité a été représentée par les attitudes humaines envers la nature, par la peur, le dédain et l’aliénation. C’est vous qui devez vous débarrasser de l’obscurité. Vous ne devez pas avoir peur de ce que nous vous apportons. Vous êtes en train de sortir de l’obscurité, vous arrivez dans la lumière, laissant derrière vous de vieilles attitudes et croyances.

Cette troisième dimension est la plus dense. Nous, dévas, nous vous parlons depuis des dimensions plus subtiles. Nous vous demandons de sortir de la peur et de la séparation pour nous rejoindre dans la lumière. Nous ne nous sommes jamais éloignés de l’esprit divin. Nous ne l’avons jamais renié. Nous avons simplement été une partie de lui, nous l’avons exprimé, à travers les éons. Lorsque vous nous rejoindrez dans la cinquième dimension, nous baignerons ensemble dans la gloire de la lumière, en emplissant nos corps et nos esprits, et nous expérimenterons la joie de notre réunion.

Vous avez posé des questions sur l’évolution. Il est vrai que des esprits peuvent passer plusieurs millier d’années à s’incorporer dans un royaume. Lorsqu’ils passent à un autre royaume, ils sont sur un autre plan vibratoire. Cela n’est pas que les corps animaux évoluent en humains. Les esprits évoluent, et reçoivent d’autres sortes de corps dans lesquels jouer. La même âme peut avoir envoyé des aspects d’elle-même en incarnation dans différents corps et dimensions, et même dans différents systèmes solaires. C’est pour cela que nous disons qu’il existe plus de connexions dans la toile de lumière que vous ne pouvez l’imaginer. La même âme peut avoir plusieurs humains vivant sur Terre dans différents pays en même temps. Elle peut avoir un soi de chaque côté d’un important conflit, afin de gagner de l’expérience. Elle peut avoir une partie d’elle-même incarnée dans un chien. Elle peut avoir un soi future sur une autre planète. Vous devez élargir vos idées. Elles sont trop étroites pour la taille des réalités dans lesquelles vous vivez.

Au cours de vos explorations, vous découvrirez que vous n’êtes pas non plus confinés à une seule période de temps. Vous pouvez avoir des aspects de vous-mêmes coexistant dans le passé ou dans le futur. Vous pouvez les contacter et bénéficier de leurs compétences et de leurs connaissances.

Parmi les animaux, il existe aussi des progressions. Un esprit né comme chien dans une vie peut se joindre à un groupe pour devenir l’esprit d’un cheval dans une autre vie. Votre animal favori pourra se retrouver dans un corps très différent de celui dont vous vous souvenez.

Sans une compréhension de l’esprit, des dimensions et de la nature du temps local et de l’espace, vos scientifiques ne peuvent pas comprendre la signification de l’univers. Il y a trop de pièces manquantes. Nous souhaitons vous donner un aperçu du tableau d’ensemble, et de la place que vous occupez dedans. Nous souhaitons que vous développiez au moins une compréhension intuitive de la globalité, afin que vous cessiez de traiter la nature comme si vous n’aviez pas de responsabilité envers ce que vous créez, ni pour les soins à apporter à la Terre, votre maison.

_guide

15 mars 1994

Aujourd’hui, nous t’avons montré une image d’un corbeau s’élevant sur ses ailes, le jaune de son bec encore visible. Le corbeau est un oiseau messager. Il a été étroitement associé aux humains dans vos traditions, en partie parce que les corbeaux semblent presque capables de parler. Le langage est le grand lien entre les différents royaumes, raison pour laquelle les corbeaux ont toujours été associés à la connaissance, à la magie et au mystère.

Chaque culture possède une tradition sur le premier être qui lui a apporté le cadeau du langage sous forme écrite. Notre langage, c’est l’amour. Il n’est pas sous forme picturale comme les vôtres. Il peut prendre la forme d’une image lors de communications télépathiques. Mais le véhicule est le sentiment. Nous souhaitons vous le faire comprendre. Vous nous avez associés à l’agression. Vous avez même dit que la part de l’homme qui part en guerre est la part animale. Quelque chose comme ça. Nous protestons. Nous ne nous faisons pas la guerre les uns aux autres. Nous ne prenons pas plus que ce que nous avons besoin. Nous ne mettons pas en cage les membres des autres espèces, nous ne les torturons pas pour les faire obéir à nos idées. Nous ne tuons pas ceux qui ont des idées différentes. Ces attitudes n’appartiennent pas au royaume animal. Vous devez en prendre la responsabilité, et en non blâmer Dieu ou la nature.

Vous êtes sur le point de prendre pleinement responsabilité de vos attitudes ; tout ce qu’elles représentent, chaque pensée, chaque sentiment, chaque croyance ou image maintenue dans votre esprit. C’est votre tâche. Votre vraie nature, c’est l’amour, tout comme la nôtre. Vous devrez reconnaître cela en vous-mêmes. Vous devrez accepter d’abandonner vos vieilles idées sur le péché et sur votre nature maléfique. Comme nous, vous êtes des êtres divins qui ont participé à une pièce. La pièce est terminée. 

Les décors sont entrain d’être démontés. Le fond de la scène devient visible. Vous allez vous souvenir que vous avez écrit le scénario et choisi les acteurs et actrices. Maintenant, le temps est venu d’entamer une toute nouvelle sorte d’existence. Bien des choses peuvent être révélées à propos de la nature de la réalité et du monde dans lequel vous vivez. Les secrets des âges ne sont plus des secrets. Ils sont publiés dans des livres qui circulent à des millions d’exemplaires. Une fois, ceux qui apprenaient que l’humain crée sa réalité devaient jurer le secret et risquaient de perdre la vie s’ils en parlaient à quiconque n’était pas un camarade initié. C’est fini. Vous êtes tous libres de savoir, d’apprendre, de vous souvenir, de comprendre et d’utiliser cette merveilleuse connaissance pour créer l’avenir que vous souhaitez.

La Terre à venir sera une aventure commune, une co-création avec nous-mêmes, les dévas des royaumes, et avec vos sois futurs, dont certains sont actuellement sur d’autres planètes. Il y aura aussi d’autres êtres à rencontrer. Graduellement, vous apprendrez à connaître les différents caractères qui ont joué avec vous, et certains de ceux qui sont restés dans les coulisses.

Vous devez apprendre une toute nouvelle histoire, qui n’a rien à voir avec ce que vous avez appris à l’école, mais qui faisait partie de la pièce. Il est maintenant temps de faire face à une version beaucoup plus complète de la vérité. La vérité s’étend quand vous évoluez. Quand votre conscience s’étend, vous devenez capables d’en connaître de plus en plus. C’est le moment pour ce genre d’expansion.

Vous vous êtes supposés seuls dans l’univers, au sommet de l’évolution. La vérité à laquelle vous êtes prêts à être exposés ne correspond pas à cela. Il y a eu bien des civilisations d’humanoïdes sur cette planète, et d’autres qui ont dépassé vos réalisations technologiques, et qui ont accompli bien plus que vous. Le défi a été d’équilibrer le développement spirituel et technologique. A cet égard, nous sentons que vous n’êtes pas loin d’atteindre des sommets si vous cœur s’ouvre en grand. Nous prédisons que vous réussirez ce saut, passant de la pensée logique tridimensionnelle à l’esprit supérieur et aimant. Vos amis technologiquement supérieurs vous observent avec admiration, à cause de ce qu’il vous voient préparer. Ils voient ce que beaucoup d’entre vous ont déjà accompli en ouvrant leurs cœurs et leurs esprits, et en reliant la vie terrestre à l’esprit supérieur.

Le fait que nous vous transmettions ce message est tout à fait approprié, car vous avez entretenu des idées fausses à notre égard, sur les royaumes de la nature, sur les animaux et sur votre relation avec nous, qui a distordu votre vision de vous-mêmes et de votre relation avec la Terre et avec l’esprit. En vous considérant comme autorisés à abuser de la Terre et de ses créatures, vous vous êtes séparés de la totalité de l’esprit, et vous avez perdu contact avec vos Sois supérieurs. Cela a profondément affecté la relation entre les hommes et les femmes, le traitement réservé à vos enfants, la formation de vos gouvernements, et la relation que vous entretenez avec vos propres corps, pour ne donner que quelques exemples.

Vous n’êtes pas les seuls à avoir entretenu des idées à propos de la domination et du contrôle. Certains de vos frères des étoiles ont travaillé dur sur ce sujet. Bien des être supérieurs ont espéré que vous trouveriez une voie d’équilibre et d’intégration qui vous aurait libéré des expressions de contrôle et de domination. C’est l’une des raisons pour laquelle il est important que vous n’adoriez pas ou que vous ne témoigniez pas d’un respect immérité à des amis d’autres étoiles qui possèdent une technologie plus avancée. Regardez au-delà. Il y a d’autres valeurs à observer. 

Traitez-vous avec dignité et respect. Aucune race extraterrestre, aussi technologiquement avancée soit-elle, ne doit être adorée. Cela s’est déjà produit dans votre histoire, et cela ne doit plus se produire. Vous devez assumer votre pouvoir et l’utiliser en tant que créateurs responsables, travaillant ensemble, traitant toutes les formes de vie comme également valables dans le plan de Tout Ce Qui Est. Votre changement d’attitude envers les animaux fait partie de votre préparation à des relations avec des êtres de formes variés provenant d’autres mondes.

Il y a eu bien des pièces, certaines sur d’autres planètes, certaines dans d’autres dimensions. Chacune possédait un cadre de référence particulier dans lequel travailler. Chacune utilisait certaines lignes directrices, certaines idées maîtresses sur cette réalité. Ce qui est vrai dans l’une n’est pas forcément vrai dans l’autre. Vous en apprendrez plus sur ces différents cadres de référence quand vous voyagerez interdimensionellement et parmi les mondes. La vitesse de la lumière n’est pas une limitation, comme vous le découvrirez. Il va y avoir de fantastiques échanges d’informations. Vous vivrez des périodes d’exploration et d’apprentissage magnifiques. Vous avez toujours aimé être pionniers. De nouvelles opportunités s’ouvrent à vous ; de vastes horizons de territoire de conscience encore inconnus.

Le monde physique que vous connaissez n’est qu’une minuscule partie de la réalité. Vous explorerez aussi des dimensions et des mondes non-physiques. En tant qu’êtres multidimensionnels, vous le faites déjà dans vos rêves, mais vous le ferez bientôt consciemment. C’est notre message : soyez responsables de ce que vous créez. Aimez-nous. Nous vous aimons.

de l'autre coté

16 mars 1994

Nous vous remercions d’avoir montré une volonté d’apprendre. Nous avons beaucoup à partager. Nous voudrions partager avec des adultes et des enfants tout autour du monde. Nous espérons que nos messages voyageront loin. Les dévas de toute espèce peuvent être appelées, où que vous soyez. Nous ne sommes pas confinées aux dimensions physiques. Nous vivons dans les gammes de fréquence vibratoire.

25 février 1994

Je suis Gaïa, la Terre, et je rêve de mon avenir. C’est comme ça que je vais le créer. Mais vous, humains, faites partie de moi. Nous avançons ensemble vers l’avenir. Vous êtes mon esprit, à bien des égards et collectivement, et vous en êtes responsables. Dans le passé, ces fonctions ont été gérées à d’autres niveaux, mais elles sont maintenant transférées dans vos mains, et représentent vos responsabilités conscientes. Vous pourriez dire que notre conscience fusionne au niveau conscient. En consultation avec beaucoup d’autres représentants actifs et mobiles – les dévas – vous devez planifier la forme future de la Terre. Vous ne pouvez pas abdiquer cette responsabilité, pas plus que vous ne pouvez l’assumer sans vous mettre à l’écoute de votre propre nature et de la mienne, qui ne sont pas séparées. Vous allez devoir décider consciemment que vous avez l’intention d’avoir de l’air propre, des sols purs, des océans non pollués, une atmosphère saine pour vos enfants ; vous allez devoir prendre en compte vos contributions vis-à-vis de la radioactivité, la destruction de l’ozone, et ce genre de questions. Lorsque vous aurez collectivement décidé ce que vous voulez, de nombreuses forces viendront vous aider à le créer. Vous n’aurez pas à exécuter cette tâche seuls. Je peux faire beaucoup, mais vos intentions déterminent jusqu’à un certain degré mes aptitudes créatives.

Nous nous connaissons dans les hauts comme dans les bas. Maintenant, nous allons nous rencontrer dans votre conscience. Certaines de ces décision sont faites non à un niveau socio-politique, mais lorsque vous rêvez. Participez consciemment autant que vous le pouvez, car cela accélère et active les changements.

Chaque action que vous entreprenez pour favoriser ce basculement de la conscience d’une disconnexion négligente et un manque de responsabilité à une responsabilité aimante possède une influence beaucoup plus grande que vous l’imaginez sur le résultat et la rapidité de ces changements. Chacun d’entre vous est le cosmos en miniature.

Vous savez déjà ce qui doit se produire : la préservation des vieux arbres, le recyclage de tout. Il ne doit rien rester dans l’espace, les océans ou dans le sol qui ne puisse pas se recycler en quelques années. Lorsque cela sera votre intention, la technologie vous sera donnée. En plus, vous devez mettre en place des programmes pour une agriculture naturelle, pour la gestion de l’énergie et pour l’utilisation d’autres ressources. Vous n’avez pas le droit d’épuiser les ressources des générations à venir, ou de vous conduire d’une manière qui menace le bien être des générations futures. Vous n’avez plus une succession de vies pour apprendre les leçons de la responsabilité. Vous devez les apprendre durant cette vie, et en faire la démonstration par votre conduite, si vous souhaitez rester avec moi. Ceux qui ont besoin d’une plus longue période pour apprendre les leçons de la responsabilité aimante seront conduits ailleurs, en un lieu préparé pour eux à un niveau de vibration qui correspondra à leur degré d’évolution. J’évolue. Après l’an 2012, je ne serai plus disponible comme école pour les élèves de la troisième dimension. Et dans les années qui nous séparent de cette date, chaque être humain parviendra au moment où il devra faire un choix conscient, décider s’il est prêt à continuer avec moi ou pas.

Ne faites pas l’erreur de penser que prendre soin de moi est une affaire distincte que de prendre soin de vous-mêmes. Une telle séparation n’existe pas. Le besoin, c’est l’amour ; une science aimante, une technologie aimante, un système médical aimant, une agriculture aimante, et ainsi de suite. A l’avenir, rien ne pourra être fait sans amour. La séparation entre la tête et le cœur aura cessée. Dans les temps à venir, seuls ceux qui auront combiné l’amour et la sagesse seront capables d’exercer leur pouvoir. Je suis délicatement équilibrée – bien aidée en cela par des forces de l’intérieur et de l’extérieur du système solaire. Chaque jour, je deviens un peu plus stable, tandis que la lumière s’infiltre et s’ancre sur Terre, dans les corps de ceux qui ont donné leur accord pour être là à ce moment et pour cette tâche. J’ai de la gratitude pour eux et je les soutiens le mieux possible, autant qu’ils me le permettent. Moi aussi, j’absorbe les marées de lumière.

Ceux d’entre vous qui expérimentent de grandes vagues d’émotion – alors que vous vous purifiez et intégrez vos nombreux aspects – représentez des miniatures de ce que j’expérimente moi-même. Mon processus de purification doit se poursuivre et aboutir.

Tout le concept de la souffrance et du sacrifice disparaît de la planète. Il va avoir ses derniers soubresauts, puis va disparaître. Je choisis la joie pour mon futur. Je choisis l’accomplissement, la paix, l’abondance, la fraternité, la créativité, le délice et la musique des sphères. Je ne vais pas me sacrifier pour les humains, pas plus que je ne leur demande de se sacrifier pour moi. Ceux qui pensent ne pas pouvoir survivre sans épuiser les ressources doivent ouvrir leur esprit à d’autres solutions. Lorsqu’ils croiront que d’autres solutions peuvent être trouvées, celles-ci deviendront disponibles. Une plus grande sagesse est toujours disponible, si vous ne la bloquez pas avec des croyances craintives et limitatives.

Il se peut que je doive déplacer des rivières. Je devrais peut-être transformer des côtes, et briser des endroits rigides de ma coquille. Je ferai tout ce qui doit être fait pour assurer mon épanouissement et celui de ceux qui sont en harmonie avec moi. Les faibles hériteront de la Terre – ceux qui ne se sont pas dévoués à la destruction, mais à développer une tendre harmonie avec la vie.

Je suis un symbole de vie, dans sa forme la plus vigoureuse. Je suis la nature. Je suis une expression du féminin divinement créatif. Je suis un être qui réclame l’expérience de mon accomplissement – tout comme vous. En moi, il n’existe pas de séparation entre la masculin et le féminin, mais dans vos mythes, vous m’avez perçu comme féminine, ce qui a en partie constituée une justification des sévices que vous m’avez infligés.

Vous avez considéré Dieu comme masculin, et vous avez employé cela pour justifier le paternalisme, le patriarcat et le déclassement du divin féminin. Vous avez employé cela pour justifier l’inégalité et l’injustice. Tout cela doit maintenant cesser. Le dernier acte de la pièce est terminé. C’est l’heure de dégager de la scène. Faites la révérence, et réalisez que ce n’était qu’un jeu. La pièce comportait des leçons. Vous êtes maintenant prêts pour une nouvelle pièce, et elle ne comportera pas de séparation entre mâle et femelle, que ce soit au niveau de Dieu, de la nature, ou de votre être. Vous le savez depuis des milliers d’années : il n’y a qu’un seul Dieu. C’est Tout Ce Qui Est, Mère/Père de Tout. Vous allez devoir souder et intégrer en vous-mêmes tout ce qui a été faussement séparé dans votre esprit durant toutes les années de votre histoire humaine.

 

Epilogue

Le 5 mars, après avoir reçu les matériaux du royaume animal durant quelques semaines, Sarafina transmit des messages d’Ayala, l’être porte-parole des animaux. Je lui demandai ce que les dévas souhaitaient que je fasse avec ces messages. Voulaient-ils que je les réunisse dans un livre, ou sous une autre forme ?

« Distribue-les. Distribue les, simplement » répondit-elle.

1

 5 mars 1994 Auteur : Toraya Ayres © 1994

P.O. Box 2033, Sedona, AZ 86339, (520)282-4116

Commentaires bienvenus : torayaayres@verdenet.com

Traduction version française : Alain-Yan Mohr

alain-yan-mohr@gve.ch

Publié dans:ANIMAUX |on 24 juin, 2016 |Pas de commentaires »

CHOISIR DE SUIVRE SON INTUITION


 

Certains d’entre vous affrontent d’importantes décisions de vie et se trouvent dépassés par les choix, puis par les doutes. Comment voir clairement? Comment choisir intelligemment? Oh, chers petits cœurs, quel effrayant méli-mélo de pensées! Votre esprit peut dire: « Je dois aller ici ou faire cela », mais votre cœur ou votre ventre se serre alors et dit: « Non, ça ne me semble pas bon, ça ne va pas bien fonctionner. » Vos pieds sont enfoncés dans l’indécision, et vous êtes paralysés par vos doutes? Nous disons: « Vous n’êtes pas en train de lire cette information correctement, chers amis, et c’est la raison de votre confusion. »

17 - Michaël

Ce que vous avez étiqueté comme des « doutes » représente en fait votre intuition – l’aura qui communique avec votre couche émotionnelle en disant: « Beurk, c’est une énergie inférieure à celle dans laquelle je veux m’immerger. » C’est votre couche spirituelle qui dit: « Attention! Tu as affaire à une autre leçon! Tu n’as pas besoin de celle-ci, car ce serait reculer sur la voie, et non avancer! » Vos sens supérieurs ne parlent pas votre langue, chers amis, seul votre corps mental le fait! Le reste de vos couches communique avec vous par vagues de bien-être et de mal-être, un radar aurique qui vous guide vers plus de lieux, d’activités et d’amis qui sont inspirants, épanouissants.

Alors, lorsque vous doutez de vos choix ou de votre capacité de choisir avec sagesse, vous ne mettez pas de l’avant ce qui vous donnerait un meilleur sentiment et une impression de justesse. Vous ne doutez pas de vos doutes, chers amis, vous ne reconnaissez pas ni n’acceptez votre propre intuition ! En fait, vous doutez de votre propre connaissance supérieure, ce qui vous laisse patauger devant des choix inférieurs uniquement. Mais vous êtes chacun votre meilleur guide et juge. Si le fait de vous éloigner d’une situation rend votre cœur plus léger et vous emplit de soulagement, continuez de marcher jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose qui résonne en douceur et vous attire! Vous saurez quand vous l’aurez trouvé, car cela vous semblera bon. Suivez votre intuition, elle ne vous laissera jamais tomber! Ne doutez pas de votre Moi supérieur.

Une autre raison explique pourquoi les gens deviennent confus: c’est qu’ils ne voient qu’un oui ou un non en guise de réponse. S’il vous plaît, rappelez-vous aussi le « moment divin », qui arrive quand c’est le « bon » moment. Il y a donc toujours un troisième choix: celui de ne pas prendre de décision encore! Ou… d’autres questions ont peut-être besoin de réponses d’abord pour que vous puissiez ensuite prendre une décision finale. Patience, chers amis, patience. Lorsque vous vous sentirez confus et dépassés, étendez-vous un peu, reposez-vous, faites appel à nous et refaites vos forces pendant que nous nous occupons affectueusement de vous. Par la suite, vous serez beaucoup plus en paix et productifs, vous aurez les idées claires !

Tout en douceur, nous vous rappelons que nous sommes toujours avec vous, autour de vous, et que nous attendons que vous avanciez positivement afin que nous puissions soutenir et guider votre progrès tout au long de votre existence. Si vous ne faites pas ce premier pas et le suivant, et un autre encore, nous ne pourrons rien pour vous, sauf attendre patiemment et retenir vos potentiels pour vous. Ne vous attendez pas à voir tomber la manne sur vos têtes. Pas avant de pouvoir la créer vous-mêmes et la guider! Travaillez à ce que vous aimez, gardez vos pensées et sentiments harmonisés sur le plan vibratoire le plus élevé, et vous réussirez ce que vous faites! Nous vous offrons humblement la perspective suivante: Peu importe où vous êtes et ce que vous choisissez de faire, la véritable quête de votre âme consiste tout simplement à devenir un meilleur humain, un être pleinement aligné sur les Lois universelles et la volonté de Dieu, qui consistent à donner et à recevoir uniquement de l’amour. C’est ça l’unité.

par EDNA FRANKEL

Extraits du livre 2008 – L’année de l’unité, p. 94-95
Ariane Éditions, 2007

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ACCORD, ANGES, ASCENSION |on 21 juin, 2016 |Pas de commentaires »

Une vie exceptionnelle

 

Ce qui est exceptionnel aux yeux des hommes n’est pas considéré comme tel aux yeux du Père.

Lorsque vous parlez d’une vie exceptionnelle, assurez-vous que vous ne parlez pas de prestige entre les gens, de richesses matérielles et de renommée. Une vie exceptionnelle pour le Père Créateur est une vie dédiée à Sa Volonté, permettant à la créature d’atteindre les expressions les plus hautes de son être et de se rapprocher de la perfection. Cela est vraiment exceptionnel.

5 - Adama et les Icebergs

Quand vous parlez d’une vie normale, assurez-vous que vous ne parlez pas d’une vie médiocre ‒ une vie où vous décidez de ne faire aucun effort pour vous améliorer, car ce n’est clairement pas ce que votre Créateur attend de vous.

Vous devriez vous concentrer pour connaître la volonté de votre Créateur, et vous efforcer d’être comme Lui. Laissez la vérité, la beauté et la bonté vous guider. Lorsque vous ressentez le désir de faire quelque chose, examinez vos motivations et ce que vous espérez accomplir. Les choses du monde sont bien différentes des choses de l’esprit. Souhaitez-vous faire une nouvelle tentative pour vous rapprocher du Créateur, vous améliorer et aider vos frères et soeurs, ou ne chassez-vous que des récompenses matérielles ?

Sachez que la réussite matérielle n’est pas un indicateur de la validité de votre effort. Vous pouvez effectuer des milliers de choses qui vous nuisent ou nuisent à vos frères et soeurs, et obtenir quand même de grandes récompenses matérielles. Nombreux sont ceux qui atteignent ces choses quotidiennement avec beaucoup de succès matériel. Vous pouvez également commencer munis des meilleures intentions mais obtenir de mauvais résultats, ce qui indique un manque d’harmonie avec la volonté du Père.

De votre point de vue, c’est en effet compliqué de savoir si un nouvel effort est juste. Cela fait partie de l’apprentissage, de l’expérience de la vie. Vous êtes des êtres devant vivre par la foi, devant croire sans voir, mais ne pas voir du tout peut parfois être la cause d’erreurs. Le Père considérera vos intentions et la pureté de votre coeur, non pas vos résultats. Gardez un coeur pur et efforcez-vous d’aligner votre volonté avec Sa Volonté, et votre succès sera garanti ; si ce n’est pas ici-bas, peut-être alors à la prochaine étape de votre existence éternelle.

Une vie consacrée à la Volonté du Père n’est pas une vie dépourvue de risques, de souffrance ou d’erreurs. C’est simplement une vie dédiée à apprendre à mieux connaître Celui en qui nous avons tous notre origine et notre destin.

Cet esprit d’exploration et d’aventure, combiné avec une foi vivante et une confiance suprême dans le Père, est ce qui procure la paix pour affronter les supercheries de la vie et la gratitude pour les victoires de l’esprit.

Extrait du livre : Appel de la Voix Mission d’Ange de Daniel Vallat aux Editions

DAD

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

 

Publié dans:AMOUR, ANGES, ARTISTES PEINTRES |on 19 juin, 2016 |Pas de commentaires »

LES FANTÔMES DU KARMA


 

Le karma issu de nos vies antérieures

«  Chacun de vous, en vertu d’une entente et d’un contrat, est venu ici de nombreuses fois. Au fil des incarnations, en naissant sur cette planète, en y mourant, et en y revenant, vous créez une énergie que nous appelons le karma. Le karma est joué et vécu à maintes et maintes reprises, et il devient un ensemble d’instructions, ou un livre de règles du jeu établissant comment votre prochaine incarnation se présentera. Les attributs qui sont maintenant les vôtres en tant qu’humains en incarnation sont une réponse directe aux choses qui se sont produites dans le passé. Je vous dis ces choses parce qu’il est nécessaire pour vous de savoir que ce moteur du karma est le plus important attribut expliquant pourquoi vous êtes ici… car il s’agit ici de l’école où vous avez été placés, afin que vous puissiez vous dégager de ces attributs, issus des expressions passées. » (p.91-92)

Les attributs karmiques chargés de peur ou d’anxiété portent un cadeau

« Chaque attribut d’énergie du karma est comme une intimidante bulle noire, créée exprès pour vous afin que vous puissiez passer à travers ou entrer en elle. Nous {de ce côté-ci du voile) appelons ces bulles noires des fantômes, car elles peuvent venir à vous empreintes de peur et de terreur, ou encore d’anxiété. Mais il est facile de les rendre inopérantes et de les crever, et elles disparaîtront comme les machinations de peu d’importance qu’elle sont réellement. À l’intérieur de chacune d’elles se trouve un cadeau qui brille avec éclat, et qui se révèle de lui-même par un simple examen… et pour revendiquer ce cadeau il suffit de pénétrer directement dans la bulle et de faire face au fantôme. Le cadeau est d’avoir réussi la leçon, ou le karma, et de voir cette bulle se dissiper et disparaître à jamais des leçons de votre vie. Dans le cours du processus de dissipation, l’énergie qui avait été emmagasinée à cette fin est libérée. Le résultat final est la liberté pour vous et une transmutation du négatif en positif pour la planète, ce qui par conséquent en élève la vibration. Pouvez-vous voir que la planète n’est rien sans vous? Elle n’est que l’arène qui vous est fournie pour votre travail karmique, et maintenant votre arène est en voie d’être transformée pour permettre la puissance. » (p.92)

francesca

L’effet de nos expériences antérieures sur nos peurs fantômes

« Laissez-moi apporter un complément d’explications à propos de ces peurs fantômes. Elles réagissent toutes en réponse directe à la façon dont vous avez vécu vos expressions passées… selon que vous étiez un homme ou une femme, que vous étiez agressif ou passif, selon ce que vous avez fait alors que vous étiez ici, la manière dont vous êtes mort, et l’interaction avec les autres humains incarnés autour de vous. Mes très chers, voici une vérité à enchâsser dans votre cœur : l’Univers ne porte pas de jugement sur quoi que ce soit que vous ayez fait. Il ne porte pas de jugement sur ce que vous êtes en train de faire, car vous êtes des étincelles de Dieu incarnées sur Terre pour apprendre, et vous êtes responsables de vous-mêmes et du système de karma qui agit en toute justesse. Cependant, tout ce que vous faites entraîne des conséquences. Cela n’a rien à voir avec le principe de cause et d’effet, ou avec la culpabilité et la punition. Il n’y a rien de tel dans le moteur karmique de votre vie, car l’Univers est littéral et voit les choses que vous faites soit comme des leçons apprises, soit comme des mises en situation destinées à vous faire apprendre de nouvelles leçons, les deux générant une énergie d’un type ou l’autre. » (p.92-93)

Les formes que prennent la peur et l’anxiété

« Laissez-moi vous expliquer, en tout amour, de quelle façon vous devriez considérer ces fantômes de peur qui vous concernent plus particulièrement. Même au cours de cette incarnation, de votre expression en cette vie, beaucoup parmi vous éprouvent de l’anxiété à propos de choses qui se sont produites, mais qui ne peuvent être expliquées d’un point de vue rationnel. Il y a de nombreuses peurs représentées ici : la peur d’être seul, la peur d’être abandonné, la peur de ne pas être en bonne santé, la peur de l’échec, la peur de votre propre mort – toutes ces peurs sont des fantômes… ah ah… particulièrement la dernière. La peur de la mort est si solidement implantée en vous tous qu’il est très difficile de passer à travers cette peur. Il est approprié qu’il en soit ainsi, car si vous pouviez voir ce fantôme dans toute sa faiblesse, vous passeriez certainement à travers… et cela ne servirait pas le but de votre présence ici. » (p.93)

« Certaines des autres peurs que vous avez sont également très réelles pour vous. Que devriez-vous faire avec l’anxiété que vous ressentez en ce qui a trait aux personnes qui dans votre vie semblent vous avoir fait du tort? Que faire avec la colère que vous ressentez envers d’autres humains, et particulièrement envers ceux avec qui vous entretenez des liens? Vous transportez partout ce bagage avec vous, et celui-ci vous pousse à vous comporter de certaines manières, ce qui, rétrospectivement, semble indiquer qu’en réalité il vous contrôle. « Que devrais-je faire avec cela? » vous direz- vous. Cette peur est en fait l’une des plus faciles à éliminer! Laissez-moi vous expliquer comment. » (p.93-94)

Comment éliminer nos anxiétés liées à nos rapports avec les autres

« Je désire vous donner une idée générale de ce qui se passe réellement en ce qui concerne ces anxiétés liées à vos rapports avec les autres, afin de vous transmettre la sagesse d’une merveilleuse perception de votre fantôme. Evoquez en votre esprit les humains qui suscitent votre anxiété; faites-vous en une image réelle devant vous. Prenez ceux qui vous ont causé du tort dans le passé : amenez-les à vous, regardez-les, et puis aimez-les pour ce qu’ils sont réellement. Pardonnez-leur et observez ce qui se produit. Il n’est pas nécessaire qu ils soient devant vous en personne, mais l’énergie de la leçon karmique le sera. La première chose qui surviendra est que la bulle noire disparaîtra. Vous pouvez revendiquer le cadeau qui s’y trouve, et le karma sera alors libéré… disparu à tout jamais. La seconde chose qui se produira est que, l’énergie karmique s’étant dissipée, ces individus n’auront plus d’effet sur vous. La troisième chose est plus difficile à expliquer, mais avec l’élimination de l’attribut karmique, ces autres joueurs du théâtre de la vie vont effectivement modifier leurs interactions avec vous à partir de ce moment-là. Avez-vous eu une influence sur eux? Absolument. Comment peuvent-ils savoir ce qui s’est produit? Croyez-moi, la partie d’eux-mêmes qui leur est cachée le saura sur-le-champ. » (p.94)

Nouveau regard sur nos peurs et nos anxiétés

« Imaginez ceci : qu’est-ce que ça représenterait pour vous comme parent de vous vêtir d’un déguisement effrayant et d’apparaître devant votre enfant, et de l’effrayer délibérément à de nombreuses reprises… en tout amour, avec l’intention de rendre votre enfant plus fort? Et aussi de ne jamais révéler votre présence derrière le déguisement! Cela affecterait l’enfant durant toute sa vie, et l’enfant aurait une peur fantôme. Ce serait certainement là quelque chose de très difficile! En fait, la plupart d’entre vous ne feraient jamais pareille chose, car vous ne seriez pas capable de supporter le sacrifice de voir votre enfant souffrir et être terrorisé de peur. » (p.94)

« Pourtant, ceux qui sur Terre vous ont fait le plus de tort, qui ont été pour vous la source de chagrin, d’anxiété ou de douleur dans vos rapports humains, ont consenti à le faire par pur amour, à la suite d’un contrat passé avec vous avant votre venue. Ils sont des frères et des sœurs en Esprit avec vous-même en ce moment, et jamais ils ne révéleront la nature de cette entente pendant qu’ils sont ici. Lorsque vous mourrez, vous les verrez et les aimerez, car le rôle qu’ils ont joué était vraiment très convaincant! Ils vous ont suffisamment aimé pour jouer le rôle négatif et vous rendre ainsi plus fort. Comprenez maintenant tout l’amour que ça leur a demandé pour faire cela, et aimez-les maintenant pour cela. Vous êtes aussi sans aucun doute l’ennemi de quelqu’un d’autre, une cible de négativité pour la leçon de quelqu’un d’autre… jouant dans un rôle inversé. Comment vous sentirez-vous lorsque cette personne vous pardonnera complètement? Cela aura-t-il un effet sur vous? Comment réagirez-vous? La vérité est que vous sentirez certainement l’événement; vous prendrez conscience tout au fond de vous de votre réussite… sachant que vous avez accompli la tâche pour le bien de l’autre, et vous vous sentirez assurément différent envers cette personne à partir de ce moment-là, même si vous ne la revoyez plus jamais. » (p.94-95)

Prière

L’amour, la tolérance et la paix pour surmonter nos épreuves

« Utilisez l’amour comme votre source de puissance lorsque vous faites ces choses. Aimez ceux qui vous haïssent. Apprenez à tolérer l’intolérable. Soyez pacifique lorsque la paix ne semble pas être à portée de la main. Toutes ces choses sont possibles! C’est la clé du moteur du karma. Ces choses que vous avez créées sont faciles à désamorcer. Il n’y a que vous qui puissiez bien vous occuper de chacune d’entre elles. Les épreuves sont créées afin de pouvoir être surmontées. Vous êtes l’auteur de vos propres épreuves; par conséquent, dites-vous bien ceci : il n’y a aucune épreuve qui soit au-delà de vos connaissances ou de votre capacité de passer à travers. L’Univers ne vous donnera jamais un problème qui soit insoluble. Cela ne vous serait d’aucune utilité, pas plus qu’à l’Esprit d’ailleurs. C’est une promesse que l’Esprit vous fait. » (p.95)

« Amenez vos autres peurs devant vous et entrez dedans. Regardez les bulles de karma éclater, et revendiquez le cadeau qui s’y trouve. Avec une joie totale, amenez-les dans votre réalité et faites-les disparaître de votre vie comme les fantômes qu’elles sont. Faites ceci une par une, à dessein et avec intégrité… et sagesse.  » (p.96)

La peur de l’illumination, une peur fondamentale

« Mes très chers, c’est avec un formidable amour que je parle maintenant de la plus grande peur qui imprègne au moins la moitié des personnes ici présentes (et un grand nombre de celles qui Usent maintenant ce livré). C’est une peur qui est bien dissimulée, et dont la plupart des gens n’ont pas conscience, mais qui est en bonne partie à l’origine de l’anxiété qui apparaît dans votre vie. J’en ai déjà parlé, en tant que Kryeon, à quelques personnes, mais le temps est maintenant venu d’amener ceci au premier plan. » (p.96)

« Le temple (du renouveau ou du rajeunissement) représente une époque durant laquelle beaucoup parmi vous ont œuvré, à l’endroit que vous avez appelé l’Atlantide… Pour votre illumination à cet endroit et à cette époque, pour vos efforts de guérison dans ce temple… et pour toute la compréhension que vous aviez acquise sur la façon dont les choses fonctionnaient dans l’Univers, ainsi que pour les vies de longue durée qui en résultaient, il semblerait qu’en retour vous ayez été honorés par la mort. Car ce fut peu de temps après le moment observé dans ce voyage que vous avez tous péri. Cela s’est produit sans que vous ne compreniez ce qui arrivait, mais l’événement était justifié, et il faisait partie d’un tableau d’ensemble beaucoup plus vaste. » (p.98-99)

« Vous portez en vous les séquelles de la peur entourant cet événement. Vous seriez en droit de dire : « Je ne m’en rappelle pas du tout; qu’est-ce que j’ai à craindre de cela? ». Il s’agit là de la peur la plus fondamentale des enseignants et des humains éclairés sur Terre aujourd’hui. Il s’agit, de fait, de la peur de l’illumination. C’est la peur d’être guéri, et d’être un guérisseur dans la nouvelle énergie que j’apporte. C’est une peur qui est si profondément ancrée en vous que certains en tombent malades à l’approche de l’illumination et de la connaissance qui vous revient de droit. Et comme vous commencez à revendiquez le prix qui est offert dans la nouvelle énergie, votre corps le rejette parce qu’il ne sait pas qu’il n’y a plus aucun danger maintenant à revendiquer le prix. Il y eut auparavant une époque où votre corps a ressenti cet éveil, et où il fut apparemment récompensé par la mort. » (p.99)

« Je parle de la nouvelle énergie. Je parle de la raison pour laquelle je suis ici, et j’explique pourquoi les nouvelles entités à votre service sont ici. Car il n’y eut qu’une seule autre époque où nous avons tous été ici… et, selon toute apparence, vous avez été punis peu après; vous vous en souvenez clairement au niveau cellulaire. Je suis maintenant devant vous pour vous révéler qu’il n’y aura aucune punition de ce genre cette fois. Il s’agit d’une époque paisible, glorieuse, et remplie de possibilités. Vous avez maintenant le pouvoir de passer à travers cette peur de base, de la même manière que j’ai décrite pour les autres fantômes. Faites face à ces peurs avec moi maintenant, il n’y a aucune raison pour laquelle vous ne pourriez le faire. » (p.99)

Le pouvoir de co-créer la paix intérieure

« Je parle de la nouvelle énergie, et je dis que je suis arrivé à votre instigation, car vous avez permis que cela soit. Vous avez fait le changement. La Terre est maintenant prête pour quelque chose que nous n’attendions pas, et vous êtes les joueurs. Il y en a tant parmi vous qui ont demandé à être ici maintenant, dressant vos contrats pendant que vous étiez de l’autre côté du voile de l’incarnation, sachant fort bien que cette situation avait la chance de se produire de cette manière. Vous en faites partie comme vous l’avez demandé! Alors que vous êtes assis devant moi maintenant (ou que vous lisez ces mots), ces paroles vont pénétrer dans votre esprit et y demeurer. Elles vont y rester, et vous garderez le souvenir de ces communications alors que vous progresserez lentement vers le choix de les accepter ou de ne pas les accepter. Si vous choisissez de bouger dans le sens de l’énergie, nous honorerons votre intention, et nous ferons en sorte que les choses bougent avec vous dans votre culture afin de permettre votre croissance et l’essor de votre pouvoir. Soyez bien conscients, cependant, que si vous acceptez d’aller de l’avant, vous y serez amenés que vous soyez prêts ou non à y aller. Ne consentez pas à bouger à moins d’être certains de le vouloir.  » (p.99-100)

«  Vous avez en vous la capacité de créer avec vos guides… en exprimant verbalement, à haute voix, tout ce que vous désirez. Vos pièces d’abondance, de paix et d’essence intérieure sont prêtes et vous attendent. Vous pouvez y entrer en tout temps, si vous voulez bien enclencher le processus en verbalisant avec vos guides la co-création des choses dont vous avez besoin. Vous pouvez être en des lieux de paix où vous n’auriez jamais pensé pouvoir être auparavant. Les choses qui risquaient de réveiller vos vieilles anxiétés seront complètement désengagées. Vous serez alors libres des bulles noires karmiques que vous portez comme bagage en vous incarnant. Tout ce que vous avez à faire, c’est de demander. Cela est nouveau, et ça vous est offert dans l’amour.  » (p.100)

Par KRYEON

Extraits du livre Aller au-delà de l’humain aux éditions Ariane Éditions, 1996

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:CO-CREATION, KARMA |on 18 juin, 2016 |Pas de commentaires »

La peur provoque des Interdits

 

Il arrive que certaines personnes se laissent envahir par leur peur au point de perdre toutes leurs autres ressources. C’est le cas chez certaines personnes dont l’état de panique se traduit par l’incapacité de voir clair dans ce qui leur arrive, l’incapacité de perdre quelque décision que ce soit ou même de recourir à un quelconque moyen de protection.

 

1

 

Si par exemple, un étudiant a peur de parler en public et si son professeur de langue étrangère annonce que tous doivent faire un exposé oral devant la classe, il lui est toujours possible de se boucher les oreilles ou de rêver d’une exemption personnelle de cette consigne générale. Si un conducteur débutant a peur de mener son véhicule sur les routes glissantes, en hivers, il peut toujours fermer son téléviseur à la maison ou l’appareil radio de son automobile chaque fois qu’on y parle de météo…  Si, une mère craint que son enfant ne consomme de la drogue, elle peut fermer les yeux sur ses sorties, ses fréquentations, ses besoins d’argent nouveaux et fréquents… la personne qui a peur de devenir alcoolique, ou d’être jugée alcoolique, peut toujours interdire à sa conjointe et à ses amis de lui en parler… ; etc.

Sur le plan relationnel, une personne avisée protège son intimité en ne révélant pas les détails de sa vie privée à un voisin dont elle craint le manque de discrétion. Par contre la fuite et l’évitement dans le non-dit seront nuisibles à une personne qui se laisse dominer par la peur du conflit et qui, en conséquence, tait ses insatisfactions en attendant d’être devinée par son partenaire… Lorsqu’elle devient excédée d’un trop-plein de frustrations accumulée s, elle explose dans une colère irresponsable : elle concourt alors à la détérioration de sa relation… et à la validation rétrospective de sa peur des conflits.

La méfiance et le discrédit à l’égard de l’émotion de peur reposent, en partie, sur une observation juste de la réalité. En effet, la peur peut :

-          Entraîner, par la fuit et l’évitement, à se priver inutilement

-          Porter la personne à se juger, à se blâmer, à se déprécier, à diminuer son estime de soi

-          Porter à accuser, à juger, à blâmer, à tenir la situation ou l’autre personne est responsable de sa peur.

-          Nuit à la personne qui l’éprouve et nuire à ses relations affectives.

Ces inconvénients ne sont pas inévitables : ils sont plutôt les conséquences de la réaction négative à la peur.

Si l’on traire sa peur en ennemie et si on lui fait la guerre, la peur aura effectivement des effets destructeurs dans sa vie. Traiter sa peur en ennemie, c’est s’épuiser à entretenir un conflit à l’intérieur de soi-même entre son affectivité et sa rationalité, c’est s’épuiser à gaspiller de précieuses énergies qui pourraient être plus avantageusement utilisée à la satisfaction de ses besoins.

Traitez votre peur en alliée : vous bénéficierez de sa valeur inestimable. Il n’est pas nécessaire que la peur soit très grande pour avoir une importance vitale. J’ai appris par expérience qu’en osant dire avec honnêteté les peurs éprouvées dans une relation, en partageant sa vérité profonde, même désagréable ou souffrante, du moment, cela rapproche. L’expression courageuse de nos peur créé un climat de sécurité et de confiance qui a fait grandir l’amour.

Etre conscient de sa peur dans l’ici et maintenant demande un effort de conscience tune disponibilité intérieure qui ne sont pas spontanés ni habituels à la plupart des personnes. Mais au fil d’un apprentissage, qui passe par le travail sur soi, il devient possible d’y parvenir de mieux en mieux.

Une réflexion, alimentée de concepts théoriques et d’exemples concrets peut favoriser cet apprentissage et la transformation de vos peurs en alliées. C’est le type de réflexion que je vous propose…

La façon la plus sûre de réagir à la peur de façon satisfaisante commence par l’écoute de soi. Etre à l’écoute de son vécu émotif, voilà ce qui signifie, à mes yeux, être en relation avec soi-même.

Les individus qui valorisent l’insensibilité affichent souvent une attitude intolérante et dépréciatrice à l’égard de toute personne qui manifeste sa peur. Ils adopteraient la même attitude à l’égard ‘eux-mêmes s’ils prenaient conscience de ressentir cette « méprisable » émotion. Les personnes « insensibles » ne sont pas les seules à s’interdire de ressentir la peur.

Les personnes qui se donnent le droit d’éprouver leur peur sans se juger, s’évitent d’y ajouter la honte, la culpabilité, l’autodérision, la perte d’estime personnelle. Parce que ces personnes ne se jugent pas et ne se déprécient pas elles-mêmes, elles sont également moins vulnérables à la peur d’être ridicules, d’être jugées et humiliées sous le qualificatif de « peureuses » ; elles sont moins vulnérables à craindre d’être contrôlées, de perdre la face, de perdre l’autonomie ou la liberté parce qu’elles auraient manifesté ouvertement une autre peur. Bref, elles évitent de s’accabler davantage avec d’autres émotions souffrantes ou avec des peurs additionnelles en donnant du pouvoir à l’évaluation dépréciatrice d’individus insensibles.

Le refus de s’accorder le droit d’avoir peur risque également rendre plus vulnérable à la manipulation. Confronté une accusation manipulatrice l’individu qui juge cette émotion inadmissible serait d’autant plus susceptible d’agir à l’encontre du respect de lui-même, en dépassant ses limites en acceptant  des défis au-delà de ses capacités, en s’exposant inutilement au danger.

En nous donnant le droit d’éprouver la peur, nous demeurons ouverts à l’identifier de façon précise.

La première étape consiste à s’arrêter pour faire un effort conscient et volontaire d’écoute de Soi. S’arrêter, dans ce contexte, peut signifier arrêter de parler, mais surtout arrêter son propre discours rationnel intérieur. Il ne s’agit pas de réfléchir, il s’agit de se créer un silence intérieur qui favorise l’accueil du ressenti. Une fois intégrée, avec du temps, de la pratique, de la patience et de la persévérance, l’habitude de ressentir ses émotions demande de moins en moins d’efforts. La perception du vécu corporel et émotif, ou même la perception immédiate de l’émotion, peut arriver à se transformer en un quasi-réflexe.

L’identification de l’émotion devient effective à partir du nom qu’on lui attribue. Exprimer son vécu et le nom de son émotion à une personne de confiance, respectueuse de la subjectivité de chacun peut contribuer à valider sa propre perception ou inciter à poursuivre l’effort d’identification vers plus de précision.

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:PEUR |on 18 juin, 2016 |Pas de commentaires »

Rythme vibratoire, fréquence fondamentale et champ magnétique

 

 

Le rythme vibratoire

L’humain peut utiliser ses pouvoirs subtils à chaque instant de sa vie. Cependant, c’est son rythme vibratoire, c’est-à-dire le mouvement de son énergie et la fréquence de ses émanations, qui en détermine l’intensité et la puissance. Si son rythme vibratoire n’est pas suffisamment élevé et que son champ magnétique n’est pas assez ample, il aura de la difficulté à reconnaître ses pouvoirs, à s’en servir et, bien sûr, à obtenir des résultats.

Un rythme vibratoire élevé assure d’être plus perceptif et sensible aux connaissances subtiles. Toutes les facultés sensorielles et extrasensorielles de l’humain seront alors stimulées et favoriseront une plus grande intensité. À un rythme vibratoire élevé, l’énergie circule plus librement et plus naturellement, et l’individu en ressent un grand bien-être, une harmonie et une puissance.

champs-magnétiques

L’élévation du rythme vibratoire favorisera donc l’utilisation des pouvoirs et une création concrète. Ce rythme s’élève lorsque l’être:

  • se désidentifie, un moment, de son personnage, de ses désirs et de ses soucis pour s’identifier à sa dimension lumineuse;
  • intensifie l’énergie à chacun des trois constituants de la trilogie énergétique, soit la volonté, la conscience et l’amour;
  • favorise la pratique méditative et contemplative, qui facilite la centration et l’expansion;
  • met en place une pratique de vie équilibrée et consciente à chaque instant.

Par sa constitution, l’homme est une âme et un esprit. Il est lumière vibrant à un rythme très élevé. Leur union dans le corps crée une contraction qui est accentuée par l’identification de l’être à son incarnation. Le rythme vibratoire diminue en proportion de cette identification et, de ce fait, l’humain perd les sensations de sa dimension subtile.

Toutefois, même si l’homme a souvent oublié ou nié sa dimension lumineuse, se plaçant ainsi dans un aspect contracté de lui-même, il a néanmoins vécu certains moments de joie et de satisfaction et, de ce fait, il exprime des résistances à élever son rythme par peur de perdre les sensations associées au corps, aux émotions, etc. C’est en devenant conscient qu’il peut tout autant se réjouir des sensations agréables de la vie terrestre sans que cela soit une entrave à son évolution ou à son rythme vibratoire, qu’il abandonnera alors ses résistances et son attachement à certaines choses.

Les sensations qui créent les plaisirs de l’incarnation peuvent non seulement continuer à exister, mais qui plus est, comme elles guideront l’humain vers la sensation de lui-même et du subtil, ce dernier n’aura plus à en abuser et à supporter l’effet de l’abus!

Ne croyez pas que pour élever son rythme vibratoire dans la voie du Maître il faille nier l’incarnation. Ce serait vraiment une mauvaise interprétation. Nier l’incarnation signifierait se diviser, rompre, et c’est justement cette division qui crée la souffrance. Il ne s’agit pas de rejeter l’incarnation pour s’élever à un état d’Esprit, mais plutôt unir l’être incarné à l’Esprit.

L’élévation du rythme vibratoire est simple et procure un bien-être physique et subtil, alors que la contraction provoquée par une diminution du rythme crée des inconforts et des douleurs. Ainsi, l’élévation vers un état plus élevé, sans nier le corps, est beaucoup plus satisfaisante qu’une contraction dans la matière qui alourdit physiquement et psychiquement.

Plus l’être élève son rythme vibratoire, plus il pourra se dissoudre dans l’espace méditatif et moins il sera envahi par les sollicitations de la pensée ou du corps. Plus il s’élève par la pratique de la contemplation, plus il réussira à s’unir à la nature et à bénéficier des connaissances subtiles que celle-ci fera rejaillir en lui.

_guidePlus un être s’élève en vibration, plus sa création est pure et représente ce qu’il est vraiment. Il est alors de moins en moins assujetti aux conditions de l’incarnation qu’il a fait siennes, mais qui sont illusoires. Il pourra vivre des éveils importants et accéder à une vision de l’espace multidimensionnel. Cela lui permettra de vivre dans une réalité beaucoup plus vaste.

Imaginons une personne à la fois mue dans son quotidien par une envie de vivre quelque chose de plus grand et sollicitée par ses peurs, ses contractions et ses désirs. Disons, à titre d’exemple, qu’elle vibre à un rythme de 3 sur une échelle hypothétique de 20. Maintenant, imaginons que cette personne choisit consciemment, pour un moment, de laisser se dissoudre tous les aspects plus ombrageux de son être et de vivre dans un espace plus libéré, et que cela élève son rythme à 10. Durant les périodes de méditation et de contemplation, le rythme pourrait même s’élever progressivement de 10 à 12 et jusqu’à 14. Par la suite, en reprenant ses activités quotidiennes, son rythme, au lieu de redescendre à 3, va se maintenir autour de 3,5 – éventuellement à 4 et plus.

Voilà comment sa disponibilité à une pratique quotidienne visant à élever son rythme vibratoire permettra non seulement à la bande supérieure de son rythme, mais aussi au rythme vibratoire de sa vie quotidienne, de progresser.

Si l’individu choisit d’inscrire dans sa vie une pratique régulière de méditation, de contemplation et d’activités expansives, son rythme vibratoire moyen et supérieur s’élèvera et il sera alors de plus en plus éveillé et conscient de ses possibilités dans la vie de tous les jours.

En atteignant la fréquence de 20, il vibrera alors à la hauteur de sa fréquence fondamentale, c’est-à-dire dans l’expression totale de lui-même et dans toute sa puissance.

Dès maintenant, il est possible à chacun d’élever son rythme vibratoire et de constater les résultats de ses pouvoirs. Cependant, si son rythme est trop bas, l’individu risque d’être déçu. C’est pourquoi nous insistons sur la pratique. Ainsi, l’être en constatera non seulement les résultats, mais aussi et surtout une sensation de joie. Car, au-delà des résultats, c’est la joie et le bonheur associés au nouvel état d’être qui prédomineront. L’être sera de plus en plus stimulé par ses dons et le fait que les personnes autour de lui se réjouiront de ses émanations.

Et, un jour, lorsqu’il deviendra un Maître, il savourera entièrement ce qu’il est en tant qu’être incarné et être de lumière. Il se réjouira de tout ce qu’il est et de tout ce qu’il accomplit pour son entourage humain et sur d’autres plans de vie.

La fréquence fondamentale

Ainsi, c’est par la pratique de l’élévation du rythme vibratoire, favorisée par la contemplation et la méditation, que l’homme atteindra sa fréquence fondamentale individuelle.

Cette fréquence est celle de son essence. Nous vous avons déjà transmis que chaque être, même s’il est de nature universelle, a une essence individuelle. En d’autres mots, chacun est distinct par l’ensemble de ses qualités, de ses dons et de ses talents. Son essence exprime la teinte, la couleur et le parfum de sa pulsion de vie, de même qu’une force énergétique s’exprimant tant physiquement que subtilement.

En s’incarnant, le duo âme-esprit manifeste à la fois l’universalité et l’individualité de l’être. Il se présente donc avec une fréquence qui lui est propre. C’est grâce à celle-ci qu’il peut entrer en relation avec les autres et même avec d’autres formes de vie. Ainsi, par l’intermédiaire de cette fréquence, il peut accéder à des portails de communication sur différents plans de conscience, différentes dimensions, avec différentes formes de vie.

Vous allez constater que la fréquence fondamentale d’un individu lui permet non seulement de s’exprimer, de manifester ce qu’il est véritablement, et d’émettre sa vibration pure, mais aussi de mieux percevoir les vibrations des formes de vie universelles autour de lui.

Pour plus de précision, ajoutons ceci: lorsqu’un être vibre à sa fréquence fondamentale – au moment où la lumière du duo âme-esprit rencontre la matière dans le fœtus -, il peut entrer alors en relation avec diverses formes de vie, que ce soit celles que l’on retrouve dans la nature (animale, végétale ou minérale), de ce monde et d’autres mondes, extraterrestres comme intraterrestres.

Par contre, les inscriptions mémorielles présentes génétiquement et l’ampleur des influences de la société feront en sorte qu’inconsciemment souvent, mais très concrètement, l’être cherchera à s’identifier à son milieu et à vibrer sur la fréquence de masse. Dès lors, il diminuera son rythme vibratoire et sa capacité de réception et de communication avec le subtil.

QUANTIQUEChaque humain est en soi une expression de l’univers tout entier. Ce dernier se manifeste à chaque instant par de multiples formes de vie. Chaque manifestation universelle est en soi une expression holographique. Ainsi, vous portez en vous l’univers tout entier, tout comme chacune de vos cellules porte la connaissance et la vibration de tout votre être incarné. Chaque cellule est une représentation de votre être, lequel est une représentation de l’univers.

L’univers se manifeste donc par l’union de toutes ces cellules. Nous pourrions ensemble imaginer que chaque cellule a une fréquence qui lui est propre, une expression de la fréquence globale de l’univers. Chaque particule unie aux autres particules constitue l’univers dans sa fréquence universelle. Par conséquent, chaque humain s’exprime naturellement à une fréquence particulière qui lui permet de s’harmoniser avec chacune des autres fréquences pour constituer le Tout.

Un exemple de fréquence est celle du rythme cardiaque. C’est là une analogie intéressante, car le cœur physique, par son battement, permet à l’individu de se sentir uni. Observez comment les humains retrouvent un calme, une paix dans un mouvement répétitif associé aux battements du cœur.

En se présentant sur terre, l’individu vit d’abord l’union avec un autre être, car il est dans le corps physique d’une femme. Et dans ce corps physique, il ressentira la fréquence de cet être et, bien sûr, le battement de son cœur. Puisque, en s’incarnant, l’être peut avoir l’impression de se séparer du Tout, il cherchera un nouvel univers dans le corps de sa mère.

Entendez ceci de nos paroles: l’être, avant de s’incarner, existe dans l’univers entier. Il n’a pas cette sensation d’individu séparé. Il est dans une expression d’union totale. Dans l’incarnation, parce qu’il se manifeste dans un corps physique, il peut avoir, à cause de sa densité, la sensation d’être désuni et séparé. La période de gestation lui permet de retrouver la sensation d’union. Le battement de cœur de la mère, qui représente sa fréquence, sera ce à quoi il pourra s’associer pour retrouver la paix.

Le battement du cœur est l’une des façons d’émettre sa vibration. Une façon fondamentale par laquelle l’humain manifeste son existence et communique avec les autres. Le cœur physique qui bat est lui-même en association avec le thymus et les autres glandes supérieures du corps.

Les humains sont tous à la fois identiques et différents, à l’instar des flocons de neige que vous pouvez si bien observer. Identiques de par leur nature et leur manifestation concrète, et différents par une forme légèrement nuancée l’une de l’autre. Cette nuance est leur individualité. Elle est aussi associée à une fréquence unique.

Nous vous l’avons souvent transmis: l’humain est une antenne qui accueille et reçoit les vibrations de toutes les formes de vie qui l’entourent. Chaque forme de vie est en soi une énergie en mouvement. Comme cette énergie est en mouvement, elle crée et émet des vibrations. L’être est donc une antenne qui reçoit des vibrations et en émet. Ces vibrations sont reçues et émises à une fréquence précise, propre à chacun, mais suffisamment similaire pour favoriser la communication, la communion. Toutefois, la distinction dans la fréquence permet à chacun d’être une expression unique tout en étant une expression du Tout – différent et UN en même temps.

Le fait de vouloir s’unir à un Tout et d’être UN, en cherchant aussi à être unique, est peut-être un paradoxe existentiel ou l’expression d’une multitude de particules qui forment d’abord un Tout. En cela, l’envie et la pulsion d’être unique ne doivent pas être condamnées dans un parcours qui se veut spirituel. Elles doivent être comprises de telle sorte qu’elles puissent s’exprimer sans pour autant créer de l’opposition, de la division et de la concurrence.

Voyez comment l’évolution de votre humanité a toujours été associée à une forme de concurrence et de comparaison entraînant de l’opposition. Si les hommes sont l’expression d’un Tout parfait, donc eux-mêmes parfaits, pourquoi entrent-ils dans un mouvement d’opposition, de division et de concurrence? Simplement parce qu’ils saisissent mal cette pulsion d’unicité, laquelle fait en sorte qu’ils cherchent à se manifester de façon unique. Il est fort intéressant de noter que cette pulsion à exprimer et à déployer son caractère unique servira de catalyseur pour retrouver l’union. Et cela se fera par la découverte de la fréquence fondamentale. Ainsi, il est tout aussi important d’honorer la pulsion d’être unique que la volonté d’être UN et uni au Tout.

soin

Pour l’individu très identifié à l’incarnation, la pulsion de l’unité ressentie peut entraîner une angoisse de se perdre ou de se dissoudre dans le Tout. C’est souvent ce qui explique la peur de la mort, par exemple. Car, au-delà de la peur de souffrir avant la mort ou de la peur de l’inconnu d’un voyage cosmique possible, il y a aussi une peur d’exister dans un tout indifférencié. De même, la difficulté de s’abandonner ,dans l’espace méditatif et de permettre l’augmentation du rythme vibratoire y trouve sa source.

Dans chaque cellule, on retrouve cette pulsion de l’unicité susceptible de provoquer la peur du tout et la crainte d’être trop identifié à l’incarnation. Ces peurs peuvent alors engendrer des conflits intérieurs. Éventuellement, tout cela tend vers un équilibre.

Ainsi, chaque être vibre sur une fréquence propre à partir de laquelle il peut capter et émettre. Or, ce qui est à la fois magnifique ici, mais insécurisant pour certains, c’est qu’étant donné la nature universelle de l’être, celui-ci a la possibilité de vibrer sur plusieurs fréquences, donc de transformer sa fréquence. Cela signifie aussi qu’il peut oublier sa fréquence dans cette capacité de la changer.

Alors, quelle est la raison première de retrouver sa fréquence fondamentale? Quel en est le bénéfice? Cela se résume dans la relation continue que celle-ci procure avec le Soi, dans l’accès ininterrompu à son inspiration. Être à l’écoute sans être dans l’effort de l’écoute.

Une autre analogie vous permettra de saisir une nuance importante ici. Lorsqu’une radio émet dans votre langue maternelle, vous comprenez le contenu même si vous êtes occupé. Si, toutefois, la radio diffuse dans une langue que vous connaissez, sans la maîtriser, il y a de fortes probabilités que vous passiez à côté du message principal, à moins d’être particulièrement attentif. Il en est de même avec votre fréquence. Même sans concentration dirigée, vous pouvez capter une inspiration dans la mesure où vous êtes dans votre mouvement créateur naturel.

Or, si vous captez ainsi l’inspiration, c’est que vous êtes aussi en relation continue avec chacune de vos cellules (en plus de l’âme). Que signifie recevoir et émettre à partir des cellules? Comprenez que ces dernières ont été créées par une première cellule, une cellule fondamentale ou maîtresse qui porte en elle la vibration de votre esprit, de votre âme, et le plan pour tout le corps. Et de cette cellule maîtresse, toutes les autres sont nées. Or, vos cellules savent ce qui est juste pour votre corps. Par exemple, les cellules d’un tissu de votre épaule savent qu’un mouvement de votre bras et de votre épaule est juste et qu’il assure la circulation. Toutefois, elles savent aussi qu’un autre mouvement n’est plus juste, qu’il crée une tension et que cela peut provoquer là une contraction, sinon une déchirure. Non seulement vos cellules le savent, mais elles vous le communiquent.

Les cellules de votre corps vous indiquent ce qui est juste pour ce dernier, et ce, de manière tout à fait naturelle. Chez tous les humains qui sont à l’écoute et qui ont retrouvé leur fréquence fondamentale, cette écoute n’exige pas une attention particulière, car cette attention est acquise. Il n’y a pas là nécessité d’une interrogation profonde ni d’une intériorisation pour s’unifier aux cellules et demander ce qui est juste. Tout cela est immédiat, instantané, naturel, parce que vous êtes alors à votre fréquence fondamentale, donc à la fréquence la plus naturelle de chacune de vos cellules.

Ainsi, chacun peut s’assurer d’un équilibre et d’une harmonie par une relation de communication avec les cellules de son corps. Dans ce nouveau monde qu’ils sont à créer, les humains vont de plus en plus apprendre à se guérir par un tel rapport naturel et constant avec le corps. Par la suite, ils vont apprendre à ne plus le détériorer comme par le passé.

La guérison est en soi associée à un mouvement naturel de régénérescence cellulaire. Or, ce mouvement est facilité lorsque l’être tend vers sa fréquence fondamentale, dans un parcours conscient d’élévation de son rythme vibratoire.

Déjà, en étant plus sensible à sa fréquence naturelle, l’individu a une communication avec ses cellules beaucoup plus spontanée et naturelle. Bien sûr, la fréquence fondamentale fait en sorte que l’être est beaucoup plus conscient de chacune d’elles et va ainsi augmenter, intensifier sa capacité d’autoguérison. Dans le retour à la fréquence fondamentale, l’être va vers une guérison beaucoup plus accélérée puisque sa communication avec ses cellules est beaucoup plus naturelle. D’une part, il peut communiquer avec ses cellules, mais d’autre part, il les entend lui transmettre ce qui est juste ou ne l’est pas. Elles sont comme des voix intérieures qui le guident spontanément et naturellement dans un rapport constant avec lui.

2De manière générale, les humains ont créé une fréquence à partir de laquelle ils communiquent à un premier niveau, dans un langage, des physionomies, des mouvements, par une codification. Nous dirons qu’il y a ici un accord inconscient, tacite, d’utiliser une fréquence, comme si vous étiez tous des postes émetteurs ayant désormais à syntoniser la même fréquence pour s’assurer d’être entendus. Cela semble extraordinaire, n’est-il point? Pour vous assurer d’être chacun entendu au premier niveau, vous allez quitter la fréquence qui vous permet d’émettre les subtilités, les nuances et les raffinements de votre être afin de communiquer à ce premier niveau. Vous vous êtes standardisé ou identifié à une norme, et tous ici ont l’impression de pouvoir communiquer.

Toutefois, cela occasionne pour les individus la perte des échanges subtils et des nuances de qui ils sont. Ils ont alors l’impression d’être sans pouvoirs ou de les avoir perdus. Actuellement, ils émettent tous sur une même fréquence, avec les mêmes codes, mais curieusement ils ne se comprennent pas. Vous voyez comme tout cela est paradoxal! C’est simplement que la vibration de chacun n’est pas comprise.

Retrouver sa fréquence fondamentale est d’abord un choix.

La fréquence fondamentale permettra à l’intention d’être réellement créatrice. Elle est associée au battement du cœur physique, donc aussi au thymus, et à trois glandes: l’épiphyse (pinéale), l’hypophyse (pituitaire) et la glande thyroïde. Ces glandes sont associées à la couronne, au troisième œil et au centre d’expression. Elles sont en soi en harmonie avec le cœur, lequel manifestera votre choix réel et votre conviction de qui vous êtes. C’est à partir d’un choix du cœur que vous serez en mesure d’émettre à votre fréquence véritable.

Ce choix suppose un respect et un amour profond de qui vous êtes. Non par rapport à vos caprices, à vos désirs et à vos besoins, mais dans votre nature véritable universelle et votre individualité. il vous faudra apprendre à ne pas confondre votre unicité avec vos traits de caractère. Par individualité, nous entendons ce qui vous distingue dans votre puissante expression de vie.

À partir de là, nous vous suggérons de vous octroyer des moments pour élever volontairement votre rythme vibratoire (la partie II de ce livre est conçue dans ce but). Au début, prenez le temps de méditer afin de favoriser des états d’expansion. En élevant ainsi votre rythme vibratoire chaque jour, vous pourrez éventuellement créer un véritable moment de bascule. En d’autres mots, vous pourrez vivre une expérience de transcendance dans votre fréquence. Nous dirions que c’est là une première phase vers l’illumination. Cette pratique régulière facilitera, bien sûr, de plus en plus la chose. Plus vous créerez ces moments, plus vous en maîtriserez la dynamique.

Viendra un moment où vous vivrez une bascule de fréquence, c’est-à-dire un choix intérieur, vibratoire qui fera en sorte que vos glandes – l’épiphyse, l’hypophyse et la thyroïde – s’harmoniseront avec l’espace de la poitrine, du cœur, et manifesteront leur pleine fréquence. Dès lors, dans un lieu physique ou un espace subtil, guidé par votre Maître intérieur ou un Maître de lumière, vous ferez en sorte d’exprimer réellement votre choix de vibrer sur votre fréquence fondamentale.

images (4)Ce ne sera pas une question de technique, mais de vibration. Vous sentirez une ouverture du cœur, une sensation d’amour pur pour vous. La retrouvaille de la fréquence fondamentale est en soi ressentie comme une bascule amoureuse. Il y a vraiment, physiquement, une sensation de transformation, d’explosion dans la poitrine.

Ainsi, plus vous êtes présent à vous-même et dans une expression consciente, plus vous vibrez à une fréquence qui vous est naturelle. Vos pouvoirs de guérison et de manifestation seront alors en croissance jusqu’à ce que vous retrouviez votre fréquence individuelle fondamentale. À ce moment, vos pouvoirs de communication et de projection seront tous éveillés.

 Le champ magnétique

Lorsque les vibrations de l’âme-esprit conscientisent le fœtus, un éclat de lumière d’une intensité associée à l’extase crée autour de l’être un champ magnétique. Celui-ci consiste donc en un champ énergétique issu de la lumière émanant de l’être.

Le champ magnétique pourrait être compris comme la somme de toutes les vibrations exprimant la puissance de l’être. C’est un halo d’énergie qui diffère des corps subtils. Les couleurs de l’aura caractérisent le champ magnétique.

Vous avez sans doute déjà constaté, lorsque vous étiez fort présent à vous-même, donc disponible à votre environnement, que toute la vie s’exprime par des vibrations, par des ondes. L’énergie en mouvement crée ces vibrations. Ainsi, toute vie émet un champ magnétique pouvant être ressenti, qu’il s’agisse de l’humain à vos côtés ou de l’animal qui approche. Vous êtes en mesure de ressentir la vie, pas simplement de la voir ou de l’entendre, mais de capter ses vibrations. Il en va de même pour les végétaux et les minéraux, quoique la conscience et les rythmes diffèrent dans ce cas. Les pierres, par exemple, émettent des ondes différentes selon leur provenance et leur parcours, même si elles sont de composition semblable.

Ainsi, les sensations éprouvées pour une personne sont dues aux ondes émises par son champ magnétique, lequel permet de capter les vibrations de l’environnement.

Imaginez-vous en train d’entrer dans une salle dépourvue d’éclairage où il n’y a aucun mouvement, aucune sonorité ni aucun parfum. Un humain y est présent, mais immobile. Si vous n’êtes pas distrait ni préoccupé, mais bien présent à vous-même, vous serez en mesure de ressentir la présence de vie dans cette salle. En vous approchant, vous sentirez même les vibrations circulant dans les corps subtils de cet humain, en lien avec son champ magnétique.

Le champ magnétique varie en intensité selon l’état, le rythme vibratoire et la fréquence fondamentale de l’être. Il explique l’attraction, vers lui, d’ondes, de personnes, de formes de vie et de situations, mais aussi de son attirance vers elles. Non seulement ce champ attirera des connaissances subtiles, mais il permettra aussi de les emmagasiner. L’être pourra par la suite, selon son éveil de conscience et ses facultés, utiliser ces connaissances ou les projeter vers un autre espace. Le champ magnétique agit aussi comme un accélérateur de vibrations ou de particules lumineuses. Il en intensifie la projection.

Ainsi, plus le champ magnétique est ample et intense, plus les intentions seront propulsées avec cohérence et puissance dans les matrices subtiles terrestres et multidimensionnelles. C’est aussi par l’intensité de son champ magnétique que l’être pourra attirer une réponse à ses intentions, à ses pensées, à ses demandes. La réponse à une intention se présente potentiellement sous de multiples formes, en fonction de la synchronicité avec d’autres émanations ou intentions émises par d’autres individus. De cette manière, pour maximiser le potentiel d’une intention, l’être, en amplifiant son champ magnétique, assure une projection adéquate.

cerveau-interconnecte-fusion-mentale

Amplifier son champ magnétique

En général, l’amplification du champ magnétique se produit en intensifiant la lumière en soi par:

  • l’identification à cette lumière, la reconnaissance du Maître de lumière en soi, et par le choix de s’unifier à toutes les sources lumineuses;
  • la fusion des trois corps qui constitue le renouvellement de l’expérience intense de la fusion de la lumière à la chair vécue au moment de la conscientisation ;
  • la projection de faisceaux d’énergie du cœur et du troisième œil créant un triangle de force en mouvement ;
  • une méditation et une contemplation qui permettent l’unification avec sa propre lumière et la lumière d’autres formes de vie terrestres et universelles.

Par cette pratique énergétique et spirituelle, la fréquence de l’être sera de plus en plus en phase avec sa fréquence fondamentale et le champ magnétique sera alors libre d’agir selon l’usage désiré. L’intensité et l’ampleur du champ magnétique définissent les réels pouvoirs de transmutation de l’être.


par  PIERRE LESSARD ET MAÎTRE SAINT-GERMAIN

Extraits du livre Manifester ses pouvoirs spirituels, p. 31 à 43
Ariane Éditions, 2009  

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Je Suis, Guide spirituel pour un monde mutant

Résumé

Ce livre a été écrit selon la volonté du principe Divin créateur de toutes choses, et que je nomme le « Je Suis ».

LIVREDans ce monde en pleine mutation, en plein changement, il est plus que nécessaire pour l’être humain de se libérer et de guérir des influences, des emprises, des traumatismes, des peurs et des croyances qui le limitent et qui lui nuisent plus ou moins.

Je propose alors de vous enseigner comment faire pour vous en libérer facilement afin que vous puissiez retrouver votre propre « souveraineté », et que vous puissiez accéder progressivement à votre propre maîtrise. Vous allez également apprendre comment communiquer avec ce principe Divin, avec les diverses entités que je nomme parfois « guides de lumière », avec les nombreuses âmes, et avec des êtres pouvant se situer dans d’autres dimensions ou d’autres sphères « d’apprentissage ».

Ainsi, dans cet ouvrage, je démystifie au mieux de nombreux thèmes importants, afin que ceux-ci soient davantage accessibles à toutes et à tous. Je réponds aussi, en toute simplicité, à des questions qui portent sur des sujets aussi nombreux que variés.

Comment notre âme s’incarne-t-elle dans notre corps physique ?

Qu’est-ce qu’un champ vibratoire ?

Qu’est-ce qu’une dimension ?

Peut-on mesurer ou quantifier notre état « d’être » général, ici et maintenant ?

Pouvons-nous aller chercher dans d’autres dimensions, des informations qui nous sont utiles et nécessaires en cet instant pour notre propre évolution et notre transformation personnelle ?

Nos corps subtils influencent-ils notre corps physique ?

La guérison du corps physique engendre-t-elle obligatoirement celle de tous nos corps « énergétiques » ainsi que celle de notre aura ?

Qu’est-ce qu’une information cellulaire et comment se transmet-elle au corps physique ?

Sommes-nous influencés physiquement, émotionnellement et mentalement par des phénomènes ou par certaines de nos nombreuses multidimensionnalités qui se situent dans d’autres dimensions ou dans d’autres mondes ?

Sommes-nous prédestinés ?

Les vies dites « antérieures » existent-elles vraiment ?

L’effet « placebo » est-il réel ?…

J’aborde également des sujets de plus en plus d’actualité comme ceux concernant l’égo, l’argent, l’avortement, l’euthanasie, le suicide, la possession ou l’incorporation par des entités et des êtres de basses vibrations, la mort, le réveil nocturne, les prophéties, l’astrologie, les symboles, la religion, l’alimentation, les dimensions que je nomme « la dimension de l’âme » et « la dimension source », les êtres extra et intra-terrestres, les O.V.N.I.S, les mutilations animales, la construction des pyramides et leurs principales fonctions…

Vous allez apprendre comment formuler certaines demandes qui vont vous permettre de vous libérer et de vous guérir de ce qui vous limite et de ce qui vous nuit dans votre vie quotidienne, comme la magie noire, les entités et les êtres de basses vibrations, les implants physiques, les influences multidimensionnelles…

Un lexique composé des différents mots et expressions qui sont employés dans ce livre, va nous permettre de mieux comprendre et de mieux appréhender des concepts et des notions bien spécifiques qui appartiennent maintenant de plus en plus au langage courant ou usuel. Par les enseignements qui vous sont donnés dans ce livre, je vous propose donc de devenir ici et maintenant, des acteurs pleinement conscients de votre guérison, de votre évolution et de votre plein épanouissement. Je vous invite à vous libérer des vieux « vêtements » inappropriés et désuets appartenant désormais au passé, et je vous encourage à vivre en tant qu’homme nouveau dans un monde en pleine transformation, en pleine mutation.

david-kaci

« Un livre utile, à la portée de toutes et tous »

David KACI : Géobiologie  – Thérapie énergétique – Médiumnité 

davidoka@yahoo.fr

Publié dans:DEVELOPPEMENT, ENERGIES, ESPRITS, GUERISON |on 15 juin, 2016 |Pas de commentaires »

Qui est le Maitre ?

 

Parlons des émotions – cet aspect mystérieux et très méconnu de votre personnalité – et ce que cela signifie d’avoir un équilibre sain face à cette commodité précieuse, qui souvent dirige vos actions et alimente vos passions. Je dis précieux, car sur certains mondes l’émotion est pratiquement absente de la personnalité, et ceux qui en ont un peu plus sont considérés comme chanceux. Sur Terre, au contraire, chez la personnalité mortelle il y a une abondance d’émotion qui parfois peut entraîner un déséquilibre et causer toutes sortes de malheur à ceux qu’elle contrôle, ainsi que pour ceux qui propagent et réagissent à ses effets secondaires plus négatifs – la cause de nombreux maux sur ce monde.

emotion

L’émotion est de loin la partie de la personnalité la plus difficile à gérer, car en même temps pour le mental, c’est une des fonctions la plus bénie qui vous permet de ressentir les choses qui sont bonnes et belles telles que l’amour, la joie, la compassion, la gaieté, le rire et d’autres. Du côté négatif, il y a la peur, la colère, le jugement, l’orgueil, l’égoïsme et l’indignation, pour en nommer quelques-uns.

Beaucoup d’entre vous se servent de l’émotion comme du premier moyen d’approche lorsqu’ils sont confrontés avec des expériences qui envahissent leur zone de confort – à vrai dire une béquille employée à la place d’une vraie réflexion, où vous percevez et considérez rapidement chaque aspect d’une situation, et où vous projetez l’issue de votre réaction à l’événement qui vous fait face, dans votre mental, et par là vous choisissez avec sagesse la meilleure réaction à la situation. C’est là que se situe le véritable problème, dans la mesure où il est sage de réagir spontanément à ces événements qui nous font nous sentir bien – l’amour, la joie et le rire – alors qu’il est peu sage de réagir rapidement à ces sentiments qui envahissent nos croyances et nos attentes avant que les conséquences aient pu être proprement pesées, et qui peuvent par négligence, vous causer du tort ainsi qu’aux autres.

La maîtrise de soi est l’art de gérer ce système compliqué d’émotions. Comme les habitudes, les pensées et les actions répétées gravent comme des sentiers bien rodés dans les connexions neuronales du cerveau, et il est difficile de changer ces habitudes de conduite une fois qu’elles font partie de la personnalité. Souvent c’est par la douleur que nous apprenons à éviter ces sentiers, et nous en créons des nouveaux qui nous permettent de ressentir moins de souffrance, et découvrir un meilleur chemin. C’est là le processus d’apprentissage, bien que certains d’entre vous refusent d’apprendre par fierté ou en évitant la vraie réflexion, et sont ainsi condamnés à répéter les expériences douloureuses que procure l’émotion négative débridée.

Apprenez à reconnaître la différence entre une situation ou un événement positifs et ceux qui sont négatifs, et choisissez de façon avisée la spontanéité des réactions positives, en passant le type négatif par un processus de réflexion plus profond, où les issues sont soupesées avant que les lèvres ne laissent passer par négligence ce qui peut s’avérer devenir un malheur pour vous et pour les autres.

Celui qui est maître de lui-même, est plus grand que celui qui conquiert une cité.

Extrait du livre : Appel de la Voix Mission d’Ange de Daniel Vallat aux Editions

DAD

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:DEVELOPPEMENT, ESPRITS, MAITRISE |on 13 juin, 2016 |Pas de commentaires »

LES EXTRATERRESTRES de MARLICE

             

Ces jours-ci on reparle beaucoup d’extraterrestres. Le Commandant Ashtar nous envoie plein de messages et je ne peux m’empêcher de me souvenir de ce qui m’est arrivé et que je n’ai jamais révélé, sauf à quelques personnes amies que je savais ne me prendraient pas pour folle ou pour menteuse.

Mon intuition me dit que c’est le moment de raconter cet épisode de ma vie, lequel n’a rien de sensationnel pour vous qui avez l’habitude d’entendre et de lire des histoires merveilleuses et d’autres terribles, dont il est difficile de faire le tri.

Vers la fin des années 70 ou début de la décade 80, un petit groupe d’extraterrestres avait annoncé qu’ils se rendraient dans la région parisienne à une certaine date. Je suis sûre cette fois que c’était un 15 aout.

 

EXTRATERRESTRE

La nouvelle se propagea comme un feu de broussaille, d’autant plus qu’elle faisait suite à une histoire compliquée et même à un livre écrit sur le sujet. 

Il paraît que, le jour prévu, le local en question regorgeait de monde. Il y avait là des gens sincères et avisés qui refusaient les opinions catastrophistes de la majorité, mais ils n’étaient pas très nombreux au milieu de la foule des curieux, des détracteurs et de ceux qui comptaient peut-être s’emparer d’un de ces êtres pour le disséquer et savoir de quoi sa race était faite.

Il ne s’est pourtant rien passé à cet endroit-là. Les uns ont été déçus, les autres ont jubilé et se sont moqués des pauvres crédules qui s’y trouvaient animés de bonnes intentions.

A ce moment-là je me trouvais pas très loin de la frontière suisse, chez une de mes amies que j’appellerai Marianne.

C’était dimanche et en ce début d’après-midi, mon fils cadet et le fils de mon amie regardaient un film à la télé, tandis qu’elle et moi bavardions tranquillement, assises au soleil sur la terrasse.

Le téléphone sonna. Marianne alla répondre et me fit signe de me rapprocher.

« C’est Renée, annonça-t-elle. Elle demande si nous allons à Paris pour rencontrer les E.Ts. »

Je secouai la tête. A l’appareil, Marianne dit:

« Non, nous n’irons pas. »

Je pris le téléphone à mon tour et ajoutai :

De toute façon, il est trop tard pour faire tout ce chemin. Et puis, mue par une de mes intuitions, je dis encore: Si cela se trouve il n’y aura rien à voir. »

A l’autre bout, Henriette revint à la charge.

« Et vous n’allez même pas jusqu’au Jura ? Vous savez qu’il y a là un village où ‘ils’ s’abritaient dans une sorte de tunnel, comme décrit dans le livre. Ce n’est pas loin d’où vous êtes. J’aimerais bien me trouver à votre place. Je ne manquerais pas de m’y rendre. »

J’ai trouvé que ce n’était pas une mauvaise idée. Une fois le téléphone raccroché, nous discutâmes de l’intérêt de cette sortie. Nous avons conclu que nous ne perdrions rien en faisant un saut jusque là-bas. Cela nous donnait un but de promenade. 

Il devrait être près de 16 heures lorsque nous primes la voiture de Marianne, sans grand espoir d’assister à quelque chose d’inhabituel. Arrivées au village (je ne me souviens pas comment nous l’avons trouvé sans difficulté), nous l’avons vu endormi au soleil. Ne voyant aucun mouvement anormal,  nous nous sommes arrêtées en face d’un petit café et y sommes entrées. Une dizaine de villageois étaient assis autour des quelques tables. Quatre d’entre eux jouaient aux cartes. Les autres parlaient entre eux de leurs bobos et des événements du village.

Nous avons acheté des biscuits et du jus de fruit, et après un instant d’hésitation, nous sommes ressorties. Nous n’avions pas osé parler du motif de notre présence, qui d’ailleurs semblait n’intéresser personne.

De nouveau dans la rue, Marianne observa:

« Je m’attendais à ce que tu interroges ces gens. »

« Pour leur demander quoi ? Tu me vois en train de m’adresser à ces villageois pour leur dire: S’il vous plaît, Messieurs, un de vous peut m’indiquer où se trouve le tunnel des extraterrestres ? Mais tu aurais pu leur poser la question toi-même. N’importe comment,  nous aurions été prises pour folles toutes les deux. »

Cela la fit rire et je l’imitai.

Nous rions encore en rentrant dans la voiture pour rebrousser chemin. Assise à côté d’elle, je regardais défiler les dernières maisons du village lorsque je vis, dans un renfoncement de terrain en forme de cuvette, une dizaine de voitures stationnées. Cela me parut incongru par rapport à ce village somnolent. Quelque chose en moi me poussa à en parler.

« Arrête-toi, proposai-je. Il y a là-bas quelque chose qui m’intrigue. Si on allait voir ce que c’est ?

Elle suivit ma suggestion et, en bas de la pente, nous nous sommes trouvées face au fameux tunnel, en l’occurrence bien petit et modeste. Nous nous sommes garées et nous avons quitté la voiture pour nous joindre au petit nombre de personnes, une vingtaine au maximum, qui se parlaient à voix basse comme à l’église.

La conversation se généralisa et nous avons pu apprendre qu’ils étaient tous là dans le même but que nous: celui de les voir et peut-être leur parler, leur demander de l’aide pour notre planète à la dérive.

Des biscuits, des jus de fruits et même des sandwiches ont circulé de main en main, chacun offrant ce qu’il avait et acceptant en toute simplicité les cadeaux des autres.

J’aurais dû en profiter pour leur poser des questions pratiques, essayer de savoir comment ils étaient arrivés là, par quel hasard ou coïncidence. Pourtant, à ce moment-là rien ne me venait à l’esprit.

On peut parler de hasard ou coïncidence. Pourtant, personnellement, je ne crois pas au hasard et je ne peux que m’étonner d’une coïncidence si peu probable, qui toucherait une vingtaine de personnes et les rassemblerait dans une petite dépression de terrain, près d’un village quelconque où peut-être elles, tout comme nous, n’avaient jamais mis les pieds. Ceci juste pour communier pendant quelques heures dans un rêve de paix et d’harmonie.

Je suis convaincue aujourd’hui que nous avons été réunis à cet endroit par une inspiration, une volonté supérieure. Mais dans quel but? Peut-être simplement pour pouvoir dire un jour ce que nous avions vu et l’impression de sécurité et de paix que nous avions ressentie.

Au bout de quelque temps, je ne peux dire combien car le temps était à cet instant précis le cadet de mes soucis, une pluie fine s’est mise à tomber et nous avons été contraints de réintégrer nos voitures.

images (1)

Quelques heures se sont écoulées. Je crois que je me suis assoupie. J’ai été ramenée à la réalité par la voix de mon amie:

« Noëlle, commença-t-elle. La pluie n’arrête pas de tomber et je crains que la voiture s’embourbe dans ce terrain meuble. Nous devrions peut-être partir. »

Au lieu de répondre directement, j’ai demandé:

« Quelle heure est-il ? »

« Presque une heure du matin. »

« Déjà ? Je fus d’abord surprise. Ensuite je me rendis compte que Marianne avait raison et je donnai mon accord pour le départ, d’autant plus volontiers que le jour du rendez-vous était fini et je pensais que rien ne se produirait maintenant.

Nous avons donc gravi la pente. A peine arrivées sur la route dans l’intention de rentrer chez nous, une voix cria d’en bas:

« Ils sont là ! Ils sont là ! »

Marianne arrêta le moteur et nous descendîmes de la voiture pour regarder le ciel.

Trois lumières blanches, circulaires, étaient stationnées au-dessus de nous, assez haut pour ne pouvoir correspondre à rien relié à la Terre mais assez près pour être bien visibles malgré la pluie. Elles étaient arrivées sans le moindre bruit et restaient là, immobiles, silencieuses.

Indifférentes à la pluie qui nous arrosait, nous contemplions cette vision comme pour nous assurer que ce n’était pas un rêve, tout en essayant de comprendre le mysrère de cette présence.

Je n’éprouvais ni crainte ni inquiètude. J’étais cependant bien lucide. Mue par une de mes intuitions, je leur ai parlé télépathiquement, exprimant les pensées de tout le groupe, et j’ai eu le sentiment d’être comprise.

Cette dernière phrase, bien entendu, est du domaine du subjectif et je ne demande à personne de me croire. Toutefois je ne pourrais nier ce que j’ai vu de mes yeux, par une nuit pluvieuse, en compagnie de quelques vingt personnes adultes et apparemment saines d’esprit.

Si l’une de ces personnes lit ces lignes, je le prie de me contacter par l’intermédiaire de Marlice pour échanger nos impressions, ce qui n’a pas pu être fait à l’époque. J’aurais aimé connaître leurs adresses, leurs numèros de téléphone, et les interroger sur l’impact que cette nuit différente des autres avait eu sur eux. Et si quelqu’un les a convaincus qu’ils ont rêvé ou été victimes d’un canular, je voudrais leur dire:

« Interrogez votre coeur et croyez en lui. N’acceptez des vérités imposées par ceux qui, dans ce domaine, en savent probablement moins que vous. Croyez en vous-mêmes. »

Le lendemain j’ai appris sans surprise l’absence d’événements dans la région parisienne. Je me demandai et me demande encore:

« Pourquoi les choses se sont-elles passées ainsi? On dirait que ces êtres avaient trouvé bien inutile de se montrer à la foule et préféré se manifester à un petit groupe de gens qu’ils avaient choisis. Pourquoi nous? Pourquoi moi?

Est-ce que nos compagnons d’une soirée connaissaient déjà ces lieux? Et même si c’était le cas, pourquoi étaient-ils venus là, justement le jour où la foule englobant ufologues, curieux er détracteurs se massait à Cergy-Pontoise?

Je n’ai pas de réponses.

Croyez ce que vous voudrez. Moi, je vous ai raconté ce que j’ai vécu, sincèrement et sans fioritures. 

Si j’avais inventé une fable pour me mettre en valeur, pour vous épater, j’aurais sans doute choisi un scénario plus sensationnel, ne croyez-vous pas?

EXTRAIT du Journal d’une disciple

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 11 juin, 2016 |Pas de commentaires »

Un monde qui se perd ou qui se construit

 

Force est de constater que notre civilisation accouche d’année en année d’un monde plus technologique et froid, de moins en moins accueillant pour les enfants, pour les poètes, pour les êtres de coeur, et pour tous ceux qui veulent donner un sens supérieur à leur existence.

Robot

« En 2019, nous ne verrons plus la différence entre un homme et un robot » a déclaré il y a quelques mois le directeur du centre de recherche Google-robotique aux USA. Par ailleurs, il y a moins d’une année de cela, une équipe de scientifiques japonais a fièrement annoncé la naissance du premier bébé entièrement conçu – de la fécondation jusqu’à l’accouchement – par des machines… Et pour couronner le tout, les écologistes et les défenseurs de l’environnement affirment que si nous ne changeons pas radicalement le fonctionnement de notre société et que nous n’éveillons pas notre conscience, nous ne tarderons pas à faire de notre planète un lieu inhabitable.

Alors, que ferons-nous ensuite ? Coloniserons-nous d’autres planètes et d’autres systèmes solaires afin de reproduire le même schéma indéfiniment ? Mais nos vieux « démons » ne se déplaceront-ils pas avec nous ?

Je n’y vois là aucune beauté. Devant cette image de l’humanité – sciant la branche et même le tronc de l’arbre sur lequel elle a construit son nid – il n’est pas étonnant de rencontrer de plus en plus d’individus qui tentent d’échapper à la « sinistrose » actuelle par tous les moyens.

Certains se tournent vers les drogues et les addictions de toutes sortes, tandis que d’autres cherchent à communiquer avec des dimensions ‘oniriques’, avec une certaine vision des Anges et des mondes de la Lumière, en guise d’échappatoire. Et ces individus finissent souvent par rompre leur équilibre intérieur, en coupant les racines qui les relient à la réalité. La Tradition primordiale, quant à elle – que l’on retrouve comme essence et origine de toutes les traditions du monde – nous dit qu’aucun homme, aucune femme ne peut vivre sans les Anges. Car ils sont la source de toutes les vertus qui embellissent le jardin de la vie : l’amour, la joie, la paix, le respect, la dignité, le courage, le calme, l’équilibre… Pouvons-nous réellement vivre sans les vertus ? non, je ne crois pas. Seule une machine le peut.

Par contre, pouvons-nous devenir des machines dans nos pensées, nos paroles, nos actes ? Cet état de fait mérite d’être médité. La Tradition Primordiale précise également que les Anges ne sont pas à rechercher dans des mondes lointains et éthérés mais qu’ils doivent venir habiter notre propre coeur, notre respiration, nos paroles, nos pensées et nos actes, pour enfanter notre véritable Humanité. Alors seulement connaîtrons-nous le vrai bonheur.

Vivre avec les Anges au-delà des illusions demande un réel savoir-faire, une protection, une dévotion, une sagesse et fait appel à une science ancestrale, éprouvée, sacrée, qui a toujours existée sur la Terre. Découvrir cette science, qui pourrait bien être la réponse à tous les défis actuels, individuels et collectifs, et constituer la plus grande aventure que l’humanité ait jamais connue.

Réflexion de Thierry-Frantz Dislaire
Rédacteur en chef Magazine Essentiel

Publié dans:2019 - PREDICTIONS |on 11 juin, 2016 |Pas de commentaires »

Caractéristiques d’un Contrat de Vie

 

Votre Contrat, de même que toutes les ententes de sous-traitance qui le constituent, n’est pas une fin en soi. C’est un moyen, un plan destiné à vous aider à développer votre potentiel divin. Vous pouvez considérer votre Contrat sacré comme un « cours sur la vie » dont vous êtes censé tirer nombre d’enseignements…

En bref, c’est une entente que votre âme conclut avant la naissance. Vous promettez d’accomplir certaines choses pour vous-mêmes et pour les autres, de même qu’à des fins divines. Une partie de votre mission vous oblige à découvrir ce que vous êtes venu faire sur Terre. Le Divin, en retour, promet de vous fournir les indications nécessaires à travers votre intuition, vos rêves, vos prémonitions, les coïncidences et autres indices…

Votre Contrat sacré vous assujettit aux lois… du Divin. En fait, toute la création obéit à des règles qui gouvernent et entretiennent le flux de l’énergie et de la vie, de la loi de la gravitation à celles de la thermodynamique. Depuis l’aube de la civilisation, l’humanité reçoit des directives et accepte la nécessité de les respecter…

3

Dans un contrat sacré, un individu s’engage avec le Divin dans une mission qui promet d’étendre la conscience spirituelle de cet individu ainsi que l’expression du Divin sur terre.

Dans un Contrat sacré, le Divin garantit la fourniture de tous les matériaux ou de l’énergie essentielle à l’exécution complète de votre tâche. Ces dispositions peuvent se rapporter à l’obtention du capital terrestre nécessaire et aller jusqu’à vous orienter vers certaines relations ou vous faire contracter une maladie.

Même si vous respectez toutes les exigences requises pour honorer votre Contrat sacré, vous ne recevrez pas tout ce que vous voulez. Vous devrez probablement repérer vos ressources intérieures nécessaires pour l’exécuter. Vous devrez découvrir vos forces et vos capacités de dépassement.

Dans un Contrat sacré, vous êtes récompensé en capital spirituel : vous recevez des révélations, vous saisissez votre raison d’être, vous vous comprenez et vous développez des qualités spirituelles comme la compassion, le désintéressement et la foi. Votre mission est soutenue par des conseils divins, que nous pourrions appeler un « compte bancaire céleste » duquel vous pouvez retirer l’inspiration et l’énergie nécessaires à l’exécution de votre tâche. En outre, vous pouvez recevoir de temps à autre des infusions inattendues de grâce qui vous aideront à compléter vos tâches.

Comme un Contrat sacré est un processus d’apprentissage, il ne peut être résilié. Il vous oblige à développer votre conscience intérieure et à mieux comprendre comment composer avec des forces indépendantes de votre volonté. Notre croissance personnelle et spirituelle profite à notre entourage. Nous apprenons notamment que nous vivons pour nous aider mutuellement. C’est une occasion de mettre votre âme en valeur; vous êtes tenu par des lois supérieures de poursuivre ce processus. On vous donne souvent plus d’une occasion de compléter un processus d’apprentissage. Chaque fois que vous essayez d’éviter une occasion ou refusez un défi, les conséquences s’alourdissent.

À mesure que vous comprendrez les conditions de votre Contrat et de l’apprentissage auquel vous avez consenti, vous découvrirez peut-être que ce Contrat que vous croyiez destiné au développement de votre potentiel personnel (améliorer vos compétences, par exemple) est en fait destiné à l’épanouissement de votre potentiel divin. Même si votre Contrat ne change pas, vous pouvez mieux le comprendre et avoir l’impression de le renégocier…

Un Contrat sacré comprend également un élément de choix. Concernant tout apport du Divin, vous avez l’entière liberté de considérer les dispositions comme des bienfaits ou des fardeaux. Vous pouvez choisir de retarder l’application des conditions, mais vous ne pouvez les éviter complètement.

 

Extrait du livre du même nom de Caroline Myss

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ACCORD, CO-CREATION, LUMIERE, MAITRISE |on 9 juin, 2016 |Pas de commentaires »

GRADUATION SPIRITUELLE

 

Un vieil homme sage, très vénéré par ceux qui l’approchaient et par ceux qui l’écoutaient, vivait très simplement dans une maison des plus rudimentaires. Un certain jour, il reçut la visite d’un homme très riche de la ville voisine. Celui-ci fut très étonné de voir le sage logé dans une pièce meublée seulement d’un tapis, d’une table basse et d’une paillasse. L’homme riche s’exclama : « Mais où sont vos meubles ! » L’homme sage répondit : « Mais où sont les vôtres ? » « Voyons, maître… je suis en visite… Je suis simplement de passage ! » rétorqua l’homme très riche. « Moi aussi, voyez-vous ! » répondit le vieil homme en souriant. 

ramadan

Afin d’initier et évaluer les compétences des nouveaux philosophes religieux, les prophètes de demain — « Connaissez Dieu et connaissez-vous vous-mêmes comme fils de Dieu » — voici la graduation spirituelle qui vaut comme une certification LUMOVIVO : 

1. Comprendre le dessein

Un homme fait preuve d’intelligence lorsqu’il comprend le dessein de son âme/personnalité, une étape laborieuse de son évolution qui ne sera atteinte que lors de sa maturité, quand il entend que sa voix crie dans le désert des aspirations des hommes. 

2. Cocréer la vision

Un homme fait preuve d’un mental se spiritualisant lorsqu’il cocrée avec son esprit divin intérieur une vision sociale progressiste, une étape initiatique qui le conduira à profondément douter de lui-même, quand il entend qu’il est une voix infime mais importante parmi tant d’autres. 

3. Accueillir les ressources

Un homme fait preuve d’humilité lorsqu’il accueille la contribution de tous les participants quels qu’ils soient, une étape décisive qui exigera toute sa compréhension, quand il entend que la grâce de Dieu dépend seulement de la foi des mortels. 

4. Révéler le Père

Un homme fait preuve de fidélité lorsqu’il choisit de tout son coeur de consacrer sa volonté et sa vie entière à son Père au Paradis, une étape courageuse qui lui permettra de devenir parfait dans son intention comme Dieu est lui-même parfait, quand il entend que la miséricorde est la mesure de l’amour paternel. 

5. Manifester la fraternité

Un homme fait preuve de sagesse lorsqu’il exhorte ses frères à accueillir la bénédiction divine  » Paix sur la terre et bonne volonté parmi les hommes « , une étape joyeuse qui le conduira à voyager au-delà des frontières humaines, quand il voit et sent la présence du Père puisqu’il a vu le Fils. 

6. Étendre la lumière et la vie

Un homme fait la preuve de son potentiel éternel lorsqu’il prend soin de laisser une oeuvre durable pour les prochaines générations, une étape généreuse qui lui permettra de contribuer à la vérité et au progrès spirituel et à la famille de Dieu, quand il entend que l’homme est le temple de Dieu. 

7. Partager l’espérance

Un homme fait la preuve de sa participation essentielle au Plan de Dieu lorsqu’il fortifie tous les hommes dans l’espérance d’une vie meilleure qui révèle l’Être Suprême, une étape grandiose qui ne cessera jamais, même quand il entend que son esprit divin retourne au sein du Père d’où il est venu. 

Publications LUMOVIVO — Daniel Vallat — DAD Editions — www.lumovivo.org

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Les peurs : agir sur le déclencheur

1

 

 

 

Pour une personne qui s’en croît exemptée, chacune des peurs énumérées ci-dessus peut sembler banale, mais pour la personne qui en est affectée, la façon de vivre l’une ou l’autre de ces peurs revêt une importance significative en raison de son impact sur sa qualité de vie.

La peur est une émotion. Tout le monde, sinon la très grande majorité d’entres-nous seront d’accord avec cette affirmation. Et pourtant, si je tiens compte des réactions négatives fréquentes à l’endroit de la peur, il m’apparait pertinent de rappeler que la peur est une émotion et non pas un comportement. Nos peurs sont alimentées par nos croyances, par notre imagination et par nos rêves.  Si par exemple, quelqu’un crève un ballon alors que je ne m’y attends pas, je vais sûrement sursauter. J’éprouve alors, tout à fait involontairement et sans intervention d’autre croyance, une sensation auditive et une émotion de peur. Je considère comme important d’établir cette analogie entre l’émotion et la sensation comme point de départ de notre réflexion pour briser les préjugés négatifs à l’endroit de la peur.

Les sensations sont utiles : elles sont des signaux corporels qui guident la conduite en lien avec la satisfaction de besoins corporels. Lorsque je ressens la faim, je me prépare à manger et je savoure ma nourriture. Après un bon repas, j’éprouve une agréable sensation de satiété. Is ma nourriture avait dégagé une odeur suspecte ou une saveur désagréable, les sensations de mon odorat ou de mon goût m’auraient incité à ne pas la consommer. Il ne fait aucun doute, dans ce contexte, que mes sensations guident ma conduite dans le meilleur intérêt de ma santé.

L’émotion est analogue à la sensation, on ne la choisit pas, on la ressent. L’émotion relève d’une perception – conscientisée ou non – qui atteint la sensibilité psychique et aussi, chez la personne qui perçoit, de l’appréciation instantanée – conscientisée ou non – de son impact par la personne atteinte. En ce sens, non choisie mais sentie, la peur est une réalité involontaire. Il n’y a pas de « bonnes » ou de « mauvaises » émotions. Il y a celles que l’on ressent, il y a celles qui nous habitent plus ou moins consciemment.

En effet, les émotions appartiennent à notre monde intérieur, à notre dimension affective et psychologique. Elles signalent, au plus intime de la personne, son état de bien-être ou, au contraire, ses malaises existentiels et relationnels. Elles informent la personne si elle est en état de manque ou si ses besoins psychiques (sécurité physique et affective – amour – estime de soi – reconnaissance – affirmation …) du moment sont davantage comblés.

Si par exemple, par peur de ne pas être aimé, une personne se nie et ne se respecte pas elle-même, elle en retirera des insatisfactions et des frustrations, parce qu’elle manque d’amour pour elle-même. Si au contraire, une personne se préoccupe quasi exclusivement de ses intérêts individuels, elle sacrifie la satisfaction de son besoin d’amour en négligeant la dimension rationnelle de ce même besoin, elle manque alors d’amour dans ses relations interpersonnelles.

 2

Dans notre relation à nous-mêmes ou dans nos relations avec les autres, certes tous les besoins fondamentaux ne sont pas insatisfaits chaque fois que nous ressentons une peur. Mais chaque fois que se manifeste une peur, il y a, au minimum, le besoin d’être sécurité face à la crainte spécifique qui la constitue.

-          L’enfant qui a peur des chiens a besoin d’être rassuré face ce chien-là qui lui fait face.

-          L’homme qui criante de parler en public a besoin de se sécuriser en acquérant une confiance accrue en ses ressources et/ou en la réaction bienveillante de l’auditoire.

Chaque fois qu’une personne éprouve une peur, elle a besoin de se rassurer elle-même, ou d’être rassurée par rapport au risque, au danger ou à la menace qui l’avait inquiété.

Il est donc utile et nécessaire d’adopter une attitude d’ouverture et d’accueil envers toutes ses émotions, dont la peur. Reconnaître sa peur, c’est s’ouvrir à la possibilité d’identifier ses besoins alors insatisfaits, pour ensuite arriver à les combler au mieux de ses possibilités. L’accueil de l a peur est d’autant plus justifié que cette émotion n’est jamais éprouvée sans raison. La peur peut très bien n’avoir aucun fondement dans la réalité extérieure, elle a toujours un fondement dans la réalité émotionnelle ; la peur : une émotion – signal d’alarme.

La première étape consiste à identifier spécifiquement le signal d’alarme entendu. La deuxième étape est de répondre adéquatement à ce signal. La sonnerie du micro-onde, combinée à la minuterie ou à un détecteur de chaleur, existe pour éviter que la nourriture ne soit trop cuite ou pour éviter qu’on ne l’oublie dans l’appareil et qu’elle ne perde ses qualités alimentaires ou gustatives. Ignorer la sonnerie du micro-onde entraine généralement des effets de peu de conséquences, ce qui n’est pas nécessairement le cas dans le détecteur de fumée.

En vérité, le fonctionnement satisfaisant ne se situe ni dans le fait de ne jamais éprouver une peur ni dans celui d’être toujours en état de peur. L’idéal serait de développer une sensibilité suffisante pour éprouver une peur salutaire lorsqu’un risque ou un danger réel nous menace. L’idéal serait d’atténuer, par une capacité progressive de réponses sécurisantes, l’intensité initialement excessive de certaines peurs. Malheureusement, c’est que l’on ne choisit ni l’intensité ni le fait de ressentir ou non la peur, lorsqu’elle est déclenchée en soi.

Dans son livre Relation d’aide et amour de soi, Colette Portelance a défini les étapes d’un changement qui respecte le fonctionnement psychique de la personne et qui lui permet de passer d’une émotion désagréable ou souffrante à la satisfaction de ses besoins. Les étapes du processus de changement créateur sont les suivantes :

-          La prise de conscient du vécu

-          L’acception de soi et de son vécu

-          La responsabilité

-          L’expression de son vécu

-          L’observation de soi

-          Le choix de mécanisme de protection

-          Le passage à l’action.

La peur, qu’elle que soit sa nature signale à la personne qui l’éprouve un danger, réel ou imaginaire, qui menace sa sécurité physique, émotionnelle ou relationnelle. Selon le contexte où la peur est ressentie, elle parle aussi d’une menace pour la satisfaction de certains autres besoins ; alors dès à présent, afin que vos peurs ne vous gâchent plus la vie, faites un travail sur Vous en profondeur, utilisez l’introspection s’il le faut, mais TRAVAILLEZ sur VOUS !

Francesca sur le blog : http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:EXERCICES DEVELOPPEMENT, PEUR |on 7 juin, 2016 |Pas de commentaires »

Ce qu’apporte 2016 pour 2017

 

 

2016 est la porte qui s’ouvre vers la transformation, le basculement de la dualité vers l’unité. Une prise de conscience progressive au sein de l’humanité s’étend par un nombre de plus en plus important de personnes qui découvre qu’elles sont plus qu’un corps charnel. Et chaque personne qui se reconnecte à la plus belle vision d’elle-même participe à nettoyer les égrégores collectifs, à développer des potentialités de Beauté et d’Harmonie qui semblaient utopiques alors. L’optimisme devient un air à la mode.

Date

2017 sera le raz-de-marée de l’énergie d’Amour qui chantera dans les cœurs. Qui dit raz-de-marée, dit également déconstruction brutale. Tout comme vous l’avez été, cela déstabilisera la plupart,  et modifiera profondément leur regard sur leur choix de vie et ce qu’ils attendent de la société. Un nouvel élan propulsera bien des créatifs et des optimistes sur le devant de la scène afin de proposer des solutions concrètes pour l’ancrage du nouveau paradigme de partage, de générosité, de bienveillance, de Justesse. Mais cela ne se fera pas en un coup de baguette de magique. Avant de savoir construire, vous devez apprendre à abandonner ce qui n’est plus Juste, à accueillir le Vide. 2017 ne sera qu’un début, avec son nettoyage mouvementé et ses bases paisibles.

Vous avez votre rôle à jouer. Car ceux qui sentiront le vent du retournement de conscience se sentiront au départ perdus, abandonnés, dépassés. Vous avez tous choisi d’offrir  vos compétences, votre Être, au Service de l’Ascension et vos âmes ont coordonné vos cheminements afin que vous ne soyez plus seuls. Chaque groupe qui se met en place dans un élan du cœur, quel que soit le nombre de personnes en retrouvailles, crée un vortex de Compassion et de Paix.  Ces ondes fonctionnent tel un pilier d’Amour qui sécurise notre connexion à la grille de la multidimensionnalité planétaire. Chaque groupe émet des codes précis, uniques, qui écartent les voiles d’illusion qui sont encore maintenus afin que la transition se passe en douceur. Chaque groupe devient un phare pour l’être en cheminement, une balise, un repère.

Il n’est plus temps pour vous de rester seul. Mais ne soyez pas impatient, votre âme a programmé à la perfection votre avancée vers la communauté. La principale clé de votre retour à l’Humanité reste votre amour pour vous-même. Vous ne pouvez offrir si vous ne vous êtes pas rempli au préalable de votre magnificence. Et cela passe par votre nettoyage, l’accueil de vos émotions et l’acceptation de votre perfection. Guérissez-vous, alors vous ferez profiter à tous de votre Présence, la Présence de l’Un au sein même de votre incarnation.

GROUP MIRIADAN

Miriadan

Publié dans:2016 - PREDICTIONS, CHANNELING |on 5 juin, 2016 |Pas de commentaires »

LE « JE » MULTIDIMENSIONNEL

J’ai souvent lu et entendu des références à notre multidimensionnalité, au fait que seule une petite parcelle de ce que nous sommes réellement est incarnée sur la Terre. Cela me laissait rêveuse. Pas vous?

Nous pourrons bientôt récupérer les mémoires de tout ce que nous avons vécu ici, sur cette planète ( et peut-être vaudrait-il mieux, dans l’immédiat, utiliser souvent la Flamme Violette par rapport à notre passé de siècles et de millénaires pour que ce contact soit joyeux).

violette

C’est déjà fabuleux mais ce n’est pas tout. Nous pourrons aussi communiquer avec notre famille de l’espace et retrouver le souvenir des choses vécues ensemble. D’autres parties de notre être attendent, peut-être avec impatience, que nous soyons capables de nous relier à elles, de profiter d’un passé qui, s’il n’a pas toujours été rose sur la Terre, a toutefois été jalonné de moments merveilleux, je joies indicibles connus ici et ailleurs.

Je dois portant avouer que je ne me suis pas souvent penchée sur cette multidimensionnalité, peut-être parce que, comme il arrive à tant d’autres humains, ma vie actuelle me donnait assez de fil à retordre. Eh bien, j’avais tort.

Ce matin, à mon réveil, j’étais en train de penser à quelques personnes qui peuplent ou ont peuplé mon existence récente et à essayer de comprendre certaines de leurs réactions et attitudes, pas pour les juger mais simplement pour décerner les mécanismes de leurs comportements. 

Au bout d’un moment, mon Maître me dit avec sa douceur habituelle:

« Ne trouves-tu pas que c’est un gaspillage de temps et d’énergie que tu es en train de faire? »

Je me suis défendue: 

« Tu sais bien, Seigneur, que je ne cherche pas a critiquer ces personnes mais uniquement à les comprendre. »

Après une courte pause, il demanda encore:

« Penses-tu pouvoir comprendre entièrement ton être multidimensionnel? »

« Certainement pas. »

« Es-tu sûre de bien te comprendre toi-même dans toutes les facettes de ton être? »

« Non – ai-je été obligée d’avouer.

Il n’a plus rien dit. Il savait que j’étais trop honnête pour ne pas tirer les conclusions logiques de cet aveu. 

Non, je ne pourrai pas tout comprendre chez les autres tandis que je me surprendrai encore moi-même. Comment se targuer de bien connaître un être dont on ignore même l’ampleur?

Lui, Il connaît tout de moi, de mon passé, de mon présent, de mes perspectives d’avenir. C’est comme si j’étais transparente. Cela pourrait me gêner mais ce n’est pas le cas. Bien au contraire. Etre totalement soi-même, sans les mensonges, les manières que notre Sociérté attend de nous, en sachanr que l’on n’est pas jugé, que c’est réconfortant!

Il n’a de nouveau parlé qu’après un long moment au cours duquel Il m’a permis de méditer sur ce dialogue.

« Tu sais maintenbant – dit-il enfin – qu’il ne faut pas chercher à tout décortiquer, mais que l’on doit accepter ce que l’on ne comprend pas, en sachant que le jour viendra où l’on pourra tout accueillir sans jugement. Il te faut, si tu le veux bien, accueillir dès cet instant ce qui t’est connu, mais aussi ce qui est inconnu, en ayant confiance en ta Divine Présence, en ton Guide et en toi-même, car même à des êtres dans l’ombre la plus épaisse tu peux apporter de la Lumière, si tu es Présence d’Amour et de respect, protégée par nous, des Plans Supérieurs.

Il te faut apprendre à avancer sans voir, sans entendre et sans comprendre, t’abandonnant à la Présence Divine que tu t’es engagée à servir, de Qui tu as voulu être l’instrument, ayant pour boussoles l’Amour Inconditionnel, la confiance, la foi. Tu marcheras en aveugle mais dans la certitude que tu approches le seuil d’un avenir radieux.

Depuis cet engagement, pris librement et avec une totale détermination, tu n’as rien à craindre. Une nouvelle vision de la vie, des gens et des choses te fera découvrir que tout est beau. 

Tout à l’heure tu t’émerveillais des perles de pluie accrochées aux branches nues de cet arbre devant ta fenêtre. Rends grâce de cette capacité à t’émerveiller. Tout est beau, y compris tes chagrins, tes erreurs, tes défaillances, les imperfections de ton corps, l’humiliation de le sentir difficile à contrôler. Tout cela te fait grandir, tout t’apporte une leçon qui te rapproche de la totalité de ton être, de ta multidimensionnalité.

Accueille chaque moment avec joie, accueille tout ce qui vient à toi dans l’enthousiasme de l’enfant qui fait des découvertes et sait que chacune d’elles le conduira plus loin sur le chemin de la vie.

Sois légère, insouciante, abandonnée à la vie qui sera de plus en plus belle parce que tu l’as voulu depuis le jour où tu t’es réveillée à cette autre Vérité qui est finalement la seule. »

Je l’écoutais ravie, les yeux remplis de larmes, de larmes belles et joyeuses comme celles de la pluie sur les brancches de l’arbre.

A travers moi, je crois qu’Il s’adressait à vous tous qui lisez ces pages. Mon voeu le plus cher est que ses mots pénètrent jusqu’au fond  de votre coeur et qu’ils y restent.

EXTRAIT du Journal d’une disciple

 

Publié dans:MULTIDIMENSIONNALITE |on 4 juin, 2016 |Pas de commentaires »

Plus rien ne saurait être comme avant

 

 

 Chacun de nous le sait intimement : plus rien ne saurait être comme avant. Notre coeur notre esprit le savent, même si quelquefois encore notre mental, frileusement, le refuse. Aujourd’hui – « Le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui »est désormais totalement resplendissant de Lumière. Aujourd’hui nous attend !… si nous acceptons d’enjamber allègrement les ruines amoncelées de nos illusions entretenues pendant des millénaires.

 energie

D’apparence, fort peu de choses semblent changées à la surface du monde. Et celui qui doute peut trouver d’innombrables raisons pour s’en convaincre : les puissants continuent d’étendre leurs règnes et, derrière eux, la misère et la faim ; la pollution, en dépit de toutes les mises en garde, est grandissante. Les crimes, exactions, corruptions les plus variés continuent à être menés avec diligence et d’énormes moyens… Et, pour couronner le tout, nos médias prennent le plus grand soin – dûment appointé – de nous fournir plus les fidèles et merveilleux miroirs de nos plus grands cauchemars intérieurs, en nous entretenant, à tout instant du jour, des visions hypnotiques les plus récentes engraissées des pires horreurs dont notre humanité semble pouvoir s’auto-entretenir ! … Nous vivons ainsi dans l’illusion, profondément déconnectée de la vérité – illusion en permanence entretenue – de nos défaillances, de nos incompétences, de nos impuissances, de nos pauvretés, sinon de nos fautes ou de nos indigences… Aussi, certains proposeront-ils de seulement débrancher nos téléviseurs… Mais le «jeu en vaut-il la chandelle» ? 

En effet, cela pourrait ne pas être suffisant, puisque nos médias ne nous offrent que le reflet que nos mondes intérieurs… et de tout ce dont ils pensent que nous désirons les alimenter ! Les «audimat» sont bien utiles pour cela…

Mais pouvons-nous changer nos regards ? Le voulons-nous ? Pouvons-nous accorder notre point de vue aux nouvelles fréquences qui inondent la planète et qui s’accompagnent, à chaque instant, de miracles infinis au coeur de chacun, et en chacune de nos cellules ? Car, à bien y regarder, (et voilà une bonne nouvelle) même nos élites dûment diplômées changent en profondeur, et s’aventurent à envisager notre civilisation d’une autre manière que celle régie par les très « sacro-saintes » lois de l’économie, de la finance et des armées. Nous laisserons aux esprits frondeurs d’affirmer qu’il pourrait bien s’agir là du miracle des miracles…

Nous sommes les gouttelettes d’eau qui constituent ce grand fleuve de notre humanité, tout prêt maintenant à rejoindre l’Océan de Sa Source. Nous avons oublié, dans toutes nos tribulations, que nous étions nous-mêmes gorgés de la Lumière pure, éternelle, incorruptible du Vivant. L’opacité de nos écumes polluées nous a fait prendre… l’être humain pour une pauvre vessie, alors qu’il est lanterne radieuse, lampion divin, pure étoile resplendissant à l’infini des cieux.

Je comprends que, peut-être, tu puisses encore un peu résister à savoir ce qui se passe devant toi, et préférer ne scruter que le monde déjà connu qu’au travers du seul prisme de ton rétroviseur personnel, social et culturel. Fort bien ! Après des millénaires d’accoutumance, il est difficile de changer nos plus profondes façons de concevoir le monde, l’univers et notre réalité. Cela se comprend tout à fait ! Nous commencerons donc à cheminer ensemble, dans nos premiers chapitres, en partant du passé oublié de notre Terre, dont proviennent nos plus lointaines et profondes Car c’est bien de l’Eau gorgée de Lumière qui irrigue notre être – le tien et le mien – dont nous voulons te parler. C’est bien de cette « Eau du Ciel » dont nous voulons t’entretenir. Comme l’eau de la Terre imprègne chacune de tes cellules pour permettre l’oeuvre de la vie dans ton corps physique, cette Eau du Ciel vient imprégner et inonder toute chose mais, cette fois, de toute la Lumière et de tout l’Amour divins les plus purs. L’écume grise, quant à elle, est vouée à disparaître. Totalement ! Puisses-tu désormais ne plus jamais t’assimiler à elle. Ton Essence est Lumière, et tu rejoins aujourd’hui la Source océane après un long, très long périple dans quelques-uns de ces mondes qui se déconnectèrent de la Source divine de Lumière, de Vie et de Conscience.

A lire : Aujourd’hui la Lumière Livres de Sélène & Cyrille Odon paru aux Editions I.E.R.O. Y 

Publié dans:ASCENSION, CO-CREATION, ENERGIES, TEMPS, TERRE |on 4 juin, 2016 |Pas de commentaires »
12

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3