Archive pour le 13 mars, 2016

Pour l’Amour d’un enfant

Les enfants aiment naturellement leurs parents,
c’est aux parents d’apprendre à aimer leurs enfants.

Dans ma vision, l’enfant n’a pas besoin d’apprendre à aimer, il le possède naturellement. L’enfant a nécessairement besoin de l’amour des autres, et surtout que lui soit laissé la liberté d’aimer, de recevoir, ce qui est rarement le cas. Que les parents ne soient pas amour, ce n’est pas un réel problème, l’enfant reçoit les adultes tels qu’ils sont, mais il ne faut pas l’empêcher d’aimer en le conditionnant à ne pas recevoir.

amour d'un enfant

Les 2 grandes blessures chez un enfant se situent à deux niveaux :
– au niveau féminin avec le coeur = l’amour, la réceptivité, l’accueil.
– au niveau masculin avec le sexe = la force, la puissance, , la détermination, oser faire…

Les besoins de l’enfant sont d’être écouté, d’être reconnu pour ce qu’il est et non pour ce que ses parents attendent de lui ou ce qu’ils voudraient qu’il soit.

Aimer c’est recevoir. Si on empêche un enfant de recevoir, il ne peut aimer et il ne peut pas manifester son amour, sa joie, sa liberté.
L’amour des parents c’est de le recevoir. Il a besoin de découvrir la vie, l’existence, l’environnement, etc… avec conscience.

Tout ce qui est nécessaire pour lui, vital, ce sont principalement ses sens : manger, marcher, regarder, le manuel. Tout ce que ses mains peuvent toucher. Jouir de la vie, comprendre le soleil, danser, courir, méditer, écouter le silence, les animaux, les végétaux, les minéraux.

Les enfants blessés

Un enfant violent est un enfant qui souffre. C’est la souffrance qui crée la violence. Il mord pour faire mal parce qu’il a mal.

Un enfant qui mord et un enfant qui se sent reconnu en mordant, « il a la rage ».
Lorsqu’un adulte a mal, souffre, il serre les dents. Les mâchoires sont crispées, fermées. Souvent dans les groupes, je dis « lâcher les mâchoires » pour laisser l’expression agir, tout le corps est alors relaxé.
Il faut faire comprendre à l’enfant ce qu’il fait, que de mordre fait mal, alors la meilleure solution est de le mordre, pas pour le punir mais pour qu’il comprenne son geste, les conséquences de la douleur.

Les parents créent des problèmes à l’enfant parce qu’il est le miroir de la vulnérabilité et de l’amour. Ils ne veulent pas voir leurs problèmes et de ce fait, en créent au miroir (l’enfant) ainsi il n’y a plus de différence les enfants ressemblent à leurs parents.

Ils détruisent leurs enfants en ne les reconnaissant pas, en les rabaissant parce qu’ils ne veulent pas le recevoir tel qu’il est pour ne pas contacter la souffrance de leur enfant intérieur.
Par cette projection, ils ne se remettent pas en question et restent dans l’ignorance, l’inconscience de leur souffrance et de leur mal être.

Tous les êtres humains qui ont soufferts dans l’enfance, transmettent ce conditionnement à leurs enfants, s’ils n’en ont pas pris conscience. S’ils ont appris qu’aimer c’est être fermé, avoir du pouvoir sur l’autre, alors ils utiliseront cela.

Aimer c’est recevoir. L’amour n’est que réceptivité, recevoir l’autre tel qu’il est c’est l’amour inconditionnel.

Méditation de la reconnaissance du nouveau né :

Regardez le bébé dans son berceau, sans le perturber, sans le déranger. Vous le regardez simplement, sans le quitter des yeux, accueillez-le dans votre coeur, tel qu’il est, sans conditions, sans jugements, jusqu’à ce que votre coeur s’ouvre et le reçoive totalement.

Ensuite, et seulement si votre coeur est rempli, vous vous sentirez nourri, envahi par un amour inconditionnel, incommensurable, totalement vulnérable et vos yeux pleureront d’amour.

Reconnaissez alors ce bébé comme votre maître, devant lui et faites un Namasté en disant :
« Je reconnais le divin, l’existence qui est en toi, et je le salue » puis « Je reconnais l’être que tu es et je te salue »

Inclinez devant lui en gardant les yeux ouverts, et toujours dans ce même espace intérieur, levez les yeux au ciel, bras tendus et dites :
« J’accepte tout ce que l’existence m’offre, positif ou négatif, je dis OUI à la vie et j’offre toute ma gratitude pour ce cadeau »

Asseyez-vous devant le berceau, les yeux fermés, prenez conscience de ce que vous ressentez et de ce qui se passe en vous. Retrouvez en vous votre enfant intérieur, qui n’a pas eu la chance d’être reconnu de cette façon, avec le coeur, avec amour. Alors, l’adulte d’aujourd’hui pourra reconnaître le bébé d’hier. La partie adulte du bébé qui vit encore en vous, va se sentir reconnue (enfin) par l’adulte.

Cette méditation peut se faire avec toutes les personnes qui sont en état de vulnérabilité, les bébés, les enfants, les personnes âgées ainsi que les personnes malades ou celles qui sont en fin de vie.

par Dhyan Manish pour le magazine Signes et Sens sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:AMOUR, ENFANTS |on 13 mars, 2016 |Pas de commentaires »

LA PUISSANCE DU DON POUR NOTRE EVOLUTION

Vous deviendrez tout ce que vous désirez devenir et vous connaîtrez tout ce que vous désirez connaître lorsque vous saurez partager votre être sans la crainte ni l’attente d’un résultat particulier. Quand vous vous exprimez purement à partir du centre de votre être sans subir aucune influence extérieure et sans rechercher aucune gratification, vous devenez un être accompli dans son flux créateur. Dans cet état, vous donnez naturellement à la création et toutes vos actions sont des dons. Les actes de partage que vous accomplissez sont alors acceptés comme des dons de lumière et ils s’ajoutent au processus évolutionnaire qui a lieu partout autour de vous. Vous donner ainsi, c’est l’ultime liberté que vous recherchez tous.

croix

Vous désirez tous vous affranchir de ce que vous pensez devoir faire pour survivre. L’abandon de cet état d’esprit libérera votre âme. La seule façon de vous libérer de cette prison qu’est la mentalité de survie, c’est d’exprimer votre essence véritable à chaque instant, dans chaque pensée et dans chaque action. C’est possible en effectuant ce choix intentionnellement et en faisant confiance à la validité de la source de votre existence.

Vous n’êtes pas venus en cette vie pour simplement y survivre. Vous êtes venus exprimer votre source créatrice et en partager l’énergie pour l’évolution de l’Un. La conscience désire s’accroître afin que toute la réalité s’accroisse. C’est pourquoi le partage pour un motif extérieur n’ajoute rien à la création. Seul le partage pour un motivé par le cœur est un vrai partage. Quelqu’un qui paraît toujours faire le bien ne le fait peut-être pas davantage que quelqu’un qui ne fait rien. Ce qui importe, c’est d’exprimer le don unique que l’on possède et d’être fidèle à soi-même sans céder à aucune influence extérieure. La personne qui résiste au mendiant et qui l’aide ainsi à affronter ses peurs fait peut-être davantage pour cet individu que celle qui lui donne un dollar. Mais peut-être pas non plus. C’est peut-être la personne qui danse dans la rue qui donne le plus au mendiant sans même s’en rendre compte. Pourquoi? Parce que ce danseur exprime sans doute son âme et qu’il partage ainsi en toute liberté l’énergie de la création avec toutes les personnes qu’il croise.

Comment savoir si vous êtes fidèles à votre âme? Cette question est de la plus haute importance et vous devriez vous la poser souvent. Efforcez-vous d’en trouver la réponse dans toutes vos actions. Pourquoi faites-vous ce que vous faites en ce moment même? Pourquoi lisez-vous ces lignes? Pourquoi avez-vous fait ce que vous avez fait aujourd’hui? Avez-vous agi par peur ou par manque de quelque chose? Peut-être aussi que vous n’avez rien fait, par peur de quelque chose ou par incrédulité? Pourquoi êtes-vous la personne que vous êtes aujourd’hui? Pensez-vous que vous êtes ce que vous êtes censés être dans cette vie-ci? Avez-vous l’impression que vous êtes censés être quelque chose en particulier ou agir d’une façon spécifique? Pour trouver la réponse à ces questions, vous devez transcender toute fausse idée de vous-mêmes et toute perception erronée du monde.

Tous les outils que nous vous procurons ainsi que les idées que nous soumettons à votre réflexion ont pour but d’ébranler vos fausses convictions et d’élargir votre perception afin que vous découvriez que vous êtes beaucoup plus que ce que vous laissent croire vos cinq sens. Votre esprit, qui est connecté à tout, est déjà une forme d’énergie libre. Il est toutefois piégé dans des limites imposées par lui-même et conçues pour vous permettre de sortir du cocon afin d’être les papillons que vous êtes réellement.

Si vous pouviez oublier pendant un instant ce que vous pensez être et si vous arrêtiez de vous comparer à ce que vous pensez que sont les autres, vous donneriez à votre âme une chance de se libérer de la prison de votre ego analytique. Vous avez tous déjà entrevu la lumière lorsque vous êtes sortis de votre ego et que vous avez permis à votre âme de briller. En de tels moments, vous perdez complètement de vue votre fausse image et vous pouvez relâcher votre emprise sur le temps et sur l’espace pour vous lier à votre âme créatrice. Abandonner l’égotisme et exprimer votre lumière, voilà le véritable partage.

Vous avez tous des dons que vous cachez parce qu’ils vous semblent insignifiants ou qu’ils ne peuvent pas vous rapporter d’argent. Souvent, ces dons, quelle que soit leur ampleur ou leur petitesse, sont les ailes angéliques qui peuvent vous faire survoler vos peurs et envelopper l’univers. Plusieurs parmi vous n’exercent pas leurs talents parce qu’ils les croient inférieurs à ceux des autres. Ces comparaisons vous empêchent de les partager. Si vous osez exprimer votre essence sans crainte, vous pouvez affronter les secteurs de votre existence qui vous empêchent de donner le meilleur de vous-mêmes. Quand vous cessez d’essayer, vous ne vous procurez jamais l’occasion de traverser les voiles de l’ego. Plusieurs craignent d’être ce que leur cœur et leur âme désirent vraiment, et, par conséquent, ils empêchent leur lumière de briller. C’est une bien triste situation pour le monde.

Si vous avez travaillé à l’élimination des voiles de votre ego, vous entrevoyez déjà votre diamant intérieur. Faites un effort quotidien pour vous rappeler que vous n’avez plus besoin de votre ego et pour faire briller votre lumière. Il vous faut exercer une focalisation consciente pour être l’esprit radieux que vous êtes réellement et pour le partager audacieusement avec le monde, quoi que pensent les autres de votre mode d’expression particulier. Votre diamant intérieur est le seul de son genre. Si vous ne le laissez pas briller, il passera inaperçu et une partie de la création restera dans l’obscurité. Vous avez pour mission de découvrir votre joyau intérieur. Plusieurs parmi vous connaissent l’existence de leur joyau, mais ils ont tellement été programmés pour ne pas le regarder qu’ils en ignorent constamment l’existence et qu’ils pataugent plutôt dans de vieux schèmes de dissimulation qui les desservent.

Le simple fait d’imaginer au sein de votre être la présence d’une étoile éternellement lumineuse éveillera votre âme à sa vraie nature. Imaginez quotidiennement en vous cette étoile de lumière centrale autant de fois que vous le pourrez et voyez-là devenir de plus en plus brillante. Voyez cette lumière illuminer votre corps physique et votre aura, et rayonner sur toute la planète et dans l’univers. Imaginez votre lumière connectée à toute conscience. Voyez-la partager son essence. Soyez en paix avec cette étoile centrale et avec tout ce qu’elle atteint.

Comprenez que cette lumière est l’être qui fait l’expérience de l’existence physique afin de s’exprimer. Laissez-la guider votre cœur et votre esprit à travers vos manifestations. Soyez l’expression poétique de cette étoile centrale. Si vous laissiez votre âme lumineuse s’exprimer pleinement, que vous dirait-elle? Qu’est-ce que cette étoile centrale voudrait que vous soyez et donc que vous partagiez? Quelles frontières franchirait alors son rayonnement? Faites confiance à la voix de votre esprit et ne la laissez pas étouffer par les jugements de votre ego. Elle désire vivement se libérer de vos contraintes matérielles.

L’acceptation de la fantastique brillance de votre âme lui ouvre des portails lui permettant d’exprimer son essence et de la partager d’une façon correspondant à votre objectif et stimulant votre évolution personnelle et collective. La focalisation sur le cœur de votre être ainsi que l’écoute et la vision intérieures de sa voie vous guideront dans votre spiritualité. Si vous entraînez votre conscience à faire confiance à cette brillance intérieure, votre être se transformera et il éclairera l’univers. Chaque âme qui s’éveille ainsi devient une ampoule lumineuse supplémentaire qui dissout l’obscurité et élève la vibration de votre Terre. Voilà le don véritable. La décision d’allumer votre lumière doit être prise quotidiennement.

Chaque jour vécu dans votre sphère est un don que reçoit votre âme pour éclairer le monde. Êtes-vous fidèles aujourd’hui à cette étincelle intérieure? Avez-vous pris un instant pour écouter votre âme? Ou bien êtes-vous toujours en mode robot? Plus vous vous exercerez à percevoir votre luminosité centrale, plus vous reconnaîtrez qu’elle n’a pas de programme spécifique et qu’elle est complètement libre de toute obligation. Elle veut briller et laisser briller les autres! Elle ne porte aucun jugement sur elle-même ni sur son entourage. Votre âme sait uniquement exprimer le don pur et inconditionnel.

DONNER POUR ÉVOLUER  par Extraits de son livre « Les clés de l’évolution de l’âme », JILL MARA p. 300 Ariane Edition, 2010 sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:AME, LOI NATURELLE, POUVOIR |on 13 mars, 2016 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3