Archive pour le 7 mars, 2016

Notre esprit kaleidoscope

 

Le kaleidoscope (de kalos : beau, leidos :aspect, et skopein : regarder)

C’est un petit cylindre de carton au fond duquel sont entassés des fragments mobiles de verre coloré qui en se réfléchissant sur un jeu de miroirs y produisent des combinaisons d’images aux multiples couleurs.

Une pulsion du poignet et voilà les morceaux ordonnés.

Une autre pulsion et les morceaux sont à nouveau en désordre.

Une autre pulsion et les morceaux s’ordonnent en composant une autre forme……..

kaleidoscope-mini1

De là à comparer notre esprit à un kaleidoscope il n’y a qu’un pas que je franchis…si vous voulez me suivre !

Le Ka dans la culture égyptienne représente:
*les forces qui animent l’ordre universel, le réservoir des forces vitales d’où provient toute vie, 
la force d’interaction continue, indifférenciée, universelle et génératrice …..
Sous l’emprise d’une émotion nos pensées sont comme disloquées, éparpillées et nous peinons à rassembler tout cela pour retrouver notre centre, notre cohérence.

En vivant cela à maintes et maintes reprises je me suis mise à la recherche d’un outil  » pour contenir mes morceaux « .

-Le premier réflexe a été de vouloir faire sortir ces pensées parasites pour faire le vide : aérobic, gymnastique intensive….sans succès comme si au contraire la dispersion se nourrissait de la volonté de dispersion ! !

-Deuxième essai : la méditation, le gi gong. La consigne était la concentration sur un écran blanc….pendant ce temps là où  » partaient  » mes pensées ? elles étaient stockées et régulièrement cela débordait….

-Le troisième essai fut transformé…..il m’a amené à faire l’opération exactement inverse : se concentrer sur ces morceaux épars non pour les contenir mais pour essayer de les dissoudre.

J’ai donc commencé à faire des collages chaque fois qu’une forte émotion me déstabilisait.

Je me suis imposé un cadre de travail : déchirer toute image qui frappait mon attention sans effectuer aucune censure, sans choisir ni trier.
Les regrouper par points communs : couleurs, formes….

Commencer à poser un morceau et très vite enchaîner le collage sans chercher à représenter quelque chose : se laisser porter par les similitudes, l’accord de tonalité, le dégradé..…

Le support est passé de la simple feuille de dessin au carton ondulé qui demande encore plus d’attention, de patience, le geste est mécanique voir compulsif, il n’y a pas d’arrêt, de pause.

Chaque collage est réalisé dans une certaine tension émotionnelle, pleurs, angoisse, colère, énervement, et aussi euphorie sont les moteurs de cette action.

Le collage est mené à son terme et l’émotion aussi: l’état d’apaisement est revenu
Il peut se passer cinq ou six heures sans interruption : le point final c’est le dernier morceau de papier collé. Après c’est un état d’épuisement physique et le vide dans la tête.

La contemplation de l’œuvre réalisée est toujours une surprise et une révélation : angoisse, peur, colère. sont là sur le papier et se sont transformées en souterrain, chemin, fenêtre, éboulement, visage grimaçant, gestes…

Donc les morceaux ne se sont pas dissous ils se sont rassemblés et mon esprit a retrouvé la paix intérieure. C’est un mouvement de va et vient : je m’éloigne de mon centre et y revient ici et maintenant.

Cette expérience là je l’a transmets en animant des ateliers, des stages, des formations. Le plus difficile pour les participants c’est le lâcher prise indispensable pour  » faire parler les papiers..  » …vous voulez tenter l’expérience ?

Brigitte Barateau-Dumesnil sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ENERGIES, ESPRITS |on 7 mars, 2016 |1 Commentaire »

Comment faire connaissance avec les âmes ?

 

C’est ainsi que par l’intermédiaire de ce support, je viens transmettre un message de leur part : ces âmes qui m’entourent et vous entourent.

énergie

Car si je peux les ressentir et parfois les entendre, c’est que vous le pouvez aussi. Ne vous est-il jamais arrivé, de sentir une présence que vos yeux ne pouvaient distinguer, une fois dans votre vie ? Sûrement que si. Un parent proche que vous avez perdu, où un lieu où vous allez souvent, car vous vous sentez bien et où vous avez l’impression d’être entendu; une présence constante, partageant votre toit et votre vie quotidienne. Car sachez-le bien, les âmes disparues habitent votre demeure. C’était sûrement d’ailleurs la leur avant que vous naissiez, grandissiez et voliez de vos propres ailes. Vos habitats sont les maisons d’hier et de demain, vous ne faites qu’occuper les lieux pendant un laps de temps, mais c’est tout. Celles-ci vous permettent de vous protéger des intempéries et de vous offrir un confort, dont vous jouissiez pendant vos vies terrestres. Mais lorsque vous décédez, d’autres personnes reprennent vos lieux, puis encore d’autres. Cela fait partie d’un système de vie, qui vous permet de vous réaliser sur d’autres plans, afin de ne pas vous limiter qu’aux biens matériels.

C’est peu dire, lorsque l’on vous regarde vous arrêter sur ces « conforts » comme vous le faites ! Vous vous appropriez ces disponibilités avec possession, dont aucun mérite ne vous revient, étant donné que c’est grâce à vos ancêtres qui vous les ont laissées, et donc mis à votre disposition. Les parcelles de terrain dont vous jouissez également, sont aussi autant de disponibilités dont vous disposez, mais qui ne doivent pas être pris en compte comme un dû, car elles appartiennent à la terre, avant que vous ne les estimiez comme un bien propre. L’état leur a donné une sorte de valeur financière, afin qu’elles aient à vos yeux une véritable valeur, sans ça, nombre d’entre vous ne pourraient les considérer à leur juste valeur !

Ces parcelles de terre, tout comme les demeures, ont été habitées par des êtres qui sont encore là, aujourd’hui, pour la plupart d’entre eux. Les âmes nous entourent, tout comme les êtres que vous pouvez voir, nous vivons tous ensemble, visible et invisible, dans un Tout, dans une même atmosphère, c’est très important de le savoir, et de considérer que vos lieux sont partagés avec d’autres âmes. Vous devez surpasser vos peurs, vos angoisses, dès que vous ressentez une présence près de vous. Cette âme n’a rien d’anormal, elle est comme vous au fond, à la recherche d’amour communicatif et global.Une harmonie entre vous et Elle.

N’est-ce pas votre but, de voir un jour tous les êtres s’aimer sur un plan égal ? Dans une paix profonde et riche de considération envers autrui ? Nous travaillons tous, dans l’ombre puis dans la Lumière, pour en arriver à ce but ultime : s’aimer !

Vous pouvez déjà commencer par leur accorder quelques instants, et partager un moment avec elles, afin de leur prêter votre attention, pour qu’elles puissent trouver le chemin de Lumière et d’Amour, qui mène à cette paix tant attendue ! Délivrez-les de leur retenue sur terre, en les aimant et compatissant, car vous savez, rester des siècles condamnés à errer, regarder le monde s’ébattre dans cette dualité sans fin, et le voir se déchirer, n’est guère réjouissant pour des âmes. Leur montrer plutôt, que nous sommes conscients de cet état de fait, mais que nous désirons profondément que tout cela change, en commençant par exprimer nos voeux, de Paix et d’Amour, que nous formulons chaque année, au moment du plus grand jour que l’existence ait fait : NOEL !

Nouvelle Ouverture Entrant dans la Lumière ! Car Noël signifie ceci, Paix, Amour, Lumière, la paix et l’amour se confondant dans la Lumière. Elles vous en rendront grâce, croyez-moi, et seront être très protectrices et bienfaitrices de vos souhaits, lors de vos passages difficiles. Elles essaieront ainsi, d’apporter leurs contributions à améliorer votre vie, et vous aimer à leur tour, car Dieu qui est Amour, n’a rendu d’aucune limite vos capacités à donner et répandre de l’amour, qui est un syndrome contagieux et délicieux.

Libérez-vous de vos chaînes qui vous retiennent de cet élan, à donner le meilleur de vous ; laissez sortir tout ce positif qui vous hante et vous étouffe. Suivez la voie que votre coeur vous dicte et rendez positif, tel un magicien, tout ce qui est pour vous, négatif.

Faites des voeux et demandez que tout s’améliore, sachez que vous êtes écoutés et compris par les Êtres Célestes, qui ne vous jugent en aucun cas, et pour lesquels la peur et la honte n’existent pas. Si vos souhaits font partie de l’accomplissement de rendre ce monde Amour, alors ils seront exaucés ; établissez une ligne téléphonique qui nous unit et nous permet d’être en contact, et ceci, pas seulement pour la période de Noël !

Quand pour vous le temps de partir arrivera également, ils vous entoureront et vous guideront dans la Lumière, l’état d’après-vie ne vous fera plus peur et son acceptation délivrera ainsi vos peurs et vos craintes, de quitter votre mère : La Terre.

Ressentir les âmes ne doit pas être effrayant, cela doit faire partie de vos cinq sens et devenir une habitude. Si vous devez ainsi continuer à vivre parmi eux, il vous faut être dans une sorte d’harmonie et d’équilibre, car le visible et l’invisible forment un équilibre, tel que l’homme et la femme, ou le positif et le négatif. « Je ne peux pas voir mais je peux ressentir, essaie-t-on de me dire quelque chose, de me prévenir d’un danger, de m’annoncer une nouvelle, ou souhaite-t-on tout simplement, me dire je t’aime. » Car c’est très souvent le cas.

Vous dire que malgré le fait qu’ils ont changé d’état, cela n’a produit aucun changement, quant à leurs sentiments d’amour pour vous. Ils continueront à vous chérir tout le reste de leur vie entière, sachez-le bien, c’est important de le réaliser. Vous passez par un passage difficile, la confiance vous manque et vous regrettez la personne qui vous aimait le plus au monde, car elle savait vous parler, vous réconforter et vous aider à regagner des forces. Vous pensez alors, qu’elle n’est plus là et ne peut faire ce qu’elle faisait auparavant. Or, elle se tient près de vous, pleine d’amour et de compassion, désolée à la fois de vous voir pleurer son absence, ne sachant comment vous exprimer sa présence. Ne serait-ce par l’écoute d’une musique, dont les paroles vous interpellent, car elles représentent des signaux de réponses à vos questions entendues, ou tout simplement, une mélodie qu’elle fredonnait au moment de sa vie. Elle ne vous a jamais quitté, toujours fidèle à son amour, mais hélas, elle est la seule à savoir que l’on vit après.

Vous mettez tellement d’énergie, à penser qu’après le stade de fin de vie plus rien n’existe, que cela vous empêche de sentir encore l’odeur corporelle de votre bien aimé : un parfum qu’il ou qu’elle portait naguère, une odeur de nature, de bois, de ferme, de cigarette, de renfermé, d’hôpital. Toutes ces senteurs familières qui se diffusent, tel un bien-être vous enveloppant et que vous ne pourriez oublier, car ils vous rappellent vos chers disparus. S’apercevoir et prendre conscience, que celui ou celle que vous aimez est toujours présent, permet de franchir le cap, et, mal en point, de gagner du courage. Vous savez alors que tout cela n’est pas pour rien, ces peines, ces passages difficiles, ce n’est pas pour finir au fond d’un trou mais bien pour continuer à vivre, après, et emporter avec vous vos valeurs. Toutes ces richesses acquises au fil des années grâce à vos compréhensions, votre bonté, votre belle vision de la vie, l’amour des vôtres et des êtres qui vous ont soutenus et entourés, visibles et invisibles.

Ces valeurs que vous avez nourries et fait grandir par le biais du pardon, de la compassion, de l’écoute et de l’aide à autrui, sans porter aucun jugement.

Extraits : Le Chemin de lumière des âmes par Florence Jacob sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:AME, ENERGIES |on 7 mars, 2016 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3