Ne laissez personne vous dire ce que Dieu fera ou ne fera pas

désolation

Certains nous diront que l’Esprit ne nous mènera jamais en des lieux sombres et effrayants durant notre vie. Eh bien, ceux qui proclament cela n’ont pas étudié l’histoire spirituel de cette planète et ignorent, de ce fait, comment Dieu s’est conduit avec nous depuis des éons. Selon presque toutes les religions terrestres écrites, la crainte fut intégrée dans les leçons des hommes et des femmes célèbres, et ce depuis l’aube des temps.

Bouddha en parle clairement dans ses divers enseignements. Mahomet eut à éprouver la peur à diverses reprises, dans sa vie, ce qui mit sa foi à l’épreuve et le fit progresser spirituellement. Sur la croix, Jésus l’énonça et, plusieurs purent l’entendre en même temps qu’il se préparait aux vibrations de l’Ascension. Un maître contemporain, Paramahansa Yogananda, a lui aussi clairement enseigné cette notion. Au temps de l’ancienne énergie, les épreuves de Job son légendaires ; pouvons-nous imaginer la terreur d’Abraham au moment de mettre à mort son fils unique ? Toutes ces épreuves étaient envoyées par un Dieu d’amour.

La crainte représente un instrument d’amour et d’honneur. Transmuer la crainte est récompensé par une élévation de la fréquence vibratoire. Ne laissons personne nous dire ce que Dieu fera ou ne fera pas. C’est encore le meilleur moyen de définir une nouvelle forme de croyance religieuse. Utilisons notre propre capacité de discernement et jetons un coup d’oeil sur notre histoire.  Aujourd’hui, l’Esprit n’utilise pas la crainte de la même façon que durant l’ancienne énergie, mais elle demeure l’un des meilleurs outils de développement qui soient.

Lorsque nous déciderons consciemment de mettre fin à ces situations, les autres personnes concernées comprendront que le défi est terminé. Nous pouvons comparer ces situations à un match de tennis. Aussi longtemps que nous nous efforcerons de renvoyer la balle, la partie continuera sans cesse. Le jour où la partie est terminée et que nous n’apparaissons plus sur le court, la partie est arrêtée pour chacun de nous. L’autre joueur peut bien continuer à se présenter sur le court, il ne se passera guère de temps avant qu’il ou elle se rende compte que son service n’est plus retourné et que notre énergie est absente du court. Cette personne saura que nous avons changé.

Il n’y a pas d’amour plus grand, c’est grâce à l’autorité de notre esprit et à sa vision d’ensemble des problèmes qu’il nous est possible de transformer en amour tout ce qui arrive dans notre Famille.

Croyez-vous qu’il existe une personne qui ne puisse jamais vous aimer ou à qui vous ne puissiez pardonner ? C’est une situation voulue. Elle se tient en permanence devant vos yeux et vous demande chaque jour de la corriger. Elle vous dit : « Tu ne peux pas progresser sur ce plan terrestre tant que tu n’auras pas réglé ce problème ». Grâce à l’amour, elle vous supplie de co-créer la joie dans cette situation difficile. Vous n’avez même pas à impliquer quelqu’un d’autre directement. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’apporter des corrections en vous-mêmes.

Lorsque vous procéderez ainsi et que vous ressentirez une sincère clémence, une compréhension et de la tolérance pour l’autre personne, surveillez bien ce qui lui arrivera. Car elle comprendra que le karma l’a libérée et elle prendra du recul vis-à-vis de ses croyances.

Outre les sources de conflits, la mort est également familière à toute l’humanité et elle représente un outil fort utile que nous avons créé pour faciliter notre développement aussi difficile que cela puisse être. Certains trouvant une mort injuste, bien qu’en réalité cela n’existe pas. Il s’agit d’instants qui, pour certains parmi nous, sont encore très présents, au cours desquels un jeune être cher est décédé. Peut-être même cet enfant est-il notre fils ou notre fille, ou bien notre sœur ou notre frère. Non, ce ne fut pas un gâchis. Car durant la divine et suprême séance d’organisation, avec notre consentement, cette personne nous a dit que lorsque le moment sera venu, la façon dont il nous quittera et ce que nous ferons de sa mort représentera notre mise à l’épreuve.

J’ai vécu cette expérience, et j’ai compris que l’on avait le choix ; soit nous pouvons nous lamenter pendant le reste de notre vie et nous considérer comme une victime, nous épuisant à prononcer son nom à longueur de journée, soit nous pouvons remercier pour le présent de l’amour et décider de ce que nous allons faire avec nos émotions. C’est le moment où notre vie est prête pour le changement. L’Esprit comprend nos sentiments humains : il n’y a donc pas de mort inutile. L’amour est toujours présent même s’il nous est difficile de le distinguer. Les êtres que nous avons perdus son toujours parmi nous. Ils ne sont pas partis. Leur énergie s’est transformée en amour dans le but d’élever le niveau vibratoire de cette planète.

Réservons-lui une place parmi nous, une chaise vide peut-être, et annoncez à chacun qu’il est toujours présent. C’est l’un des plus puissants attributs de l’Esprit qui nous est transmis, sans altération depuis l’au-delà.

Les êtres humains, laissés à eux-mêmes et ignorant la nature de l’épreuve, sauront-il engendrer une vibration supérieure. Chacun des éléments qui nous composent, chaque molécule, appartiennent à la Terre. Nous sommes entourés d’aides innombrables – plusieurs fois le nombre d’humains existant ou ayant existé sur la planète et qui sont là pour nous soutenir. Il s’agit là du lien Amour/ Terre.

Dieu ne juge pas, il ne fait qu’honorer. 

Francesca du blog : http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans : ASCENSION, DEVELOPPEMENT, ENERGIES, MAITRISE |le 6 février, 2016 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3