Archive pour janvier, 2016

PEUT-ON CONNAITRE LE FUTUR

 

 Les scientifiques qui ont étudié les prémonitions avec grand sérieux répondent : OUI ; c’est ce que le Dr Larry Dossey développe dans son livre The Poxer of Premonitions (sur internet dans Google-Books – extraits d’une interview dans le site mercola.com).

Prémonition : signifie littéralement « avertissement à l’avance ». Nous avons tous des prémonitions. Souvent elles annoncent quelque chose de désagréable ; problème de santé, décès, catastrophe naturelle, mais parfois aussi des choses positives ; promotion dans le travail, la seule place de parking qui reste, ou même les numéros gagnants de la loterie…

_pensee-creatrice

Elles se manifestent souvent sous la forme de rêves, comme dans l’exemple suivant. Amanda, jeune mère de famille, se réveille en pleine nuit. Elle a rêvé que, dans la chambre voisine, le lustre s’est décroché et a écrasé le bébé dont le berceau était en dessous, tandis qu’une horloge indique 4 h 35 et que la pluie et le vent frappent la fenêtre. Inquiète, elle secoue son mari qui lui dit de se rendormir, ce n’est qu’un rêve, il ne pleut pas … Mais Amanda va chercher le bébé et le garde avec elle. Quelques heures plus tard, un bruit très fort se fait entendre : le lustre est tombé sur le berceau, la pendule indique 4 h 35 et la fenêtre est battue par le vent et la pluie.

Les prémonitions peuvent aussi être de simples « Impressions » plus ou moins conscients, signalant que quelque chose ne va  pas, ou va se produire, ou qu’il faut faire attention à ceci, ou agir comme cela … On peut apprendre à les déceler et à en tenir compte.

Depuis deux décennies, les scientifiques se sont penchés sur la question. Des centaines d’expériences ont été menées, reproduites par des chercheurs dans le monde entier, confirmant la réalité des prémonitions. Ces expériences sont de nature à secouer les préjugés des sceptiques. Nous savons maintenant qu’on peut voir le futur, parce que c’est ce que des études scientifiques très soignées prouvent : des centaines d’études du phénomène pré-cognitif de « vision à distance », des études sur les pressentiments, des textes de prémonitions sur Internet… Le taux de probabilité expliquant les résultats positifs de ces études par l’intervention du hasard est de un sur un milliard.

Prenez par exemple les expériences sur les pressentiments faites sur le pionnier Dean Radin, chercheur en sciences cognitives. Une personne est assise devant un ordinateur qui lui présente une suite d’images tirées au hasard d’une très vaste collection. Ces images sont de deux types ; calmantes ou violentes. Les images calmantes peuvent être de charmantes scènes de nature ; les images violentes représentent la mort, des carnages, des autopsies, etc … Le sujet est relié à un circuit enregistrant une fonction physiologique, comme la conductivité électrique de la peau ou le diamètre de la pupille. Surprise et choc ; l’enregistrement montre que la fonction physiologique change quelques secondes avant que l’image soit sélectionnée au hasard par l’ordinateur et affichée sur l’écran. Et ce changement est beaucoup plus fort si l’image montrée est de nature violente. Comment le corps peut-il savoir qu’elle image va être montrée dans le futur ?

Ces études démontrent que nous avons une capacité inconsciente, inscrite en nous, de connaître le futur. D’une manière où d’une autre, le corps « sait » avant que notre prise de conscience se fasse. La plupart des chercheurs pensent que les prémonitions sont reliées à la survie et à l’évolution de l’espèce. Si vous savez que quelque chose qui menace votre vie est sur le point d’arriver, vous avez une chance de l’éviter, cela augmenterait votre chance de rester en vie et de vous reproduire.

Question ; si des gens peuvent voir le futur, pourquoi ne deviennent-ils pas riches en jouant en bourse .

Réponse ; quelques-uns le font. Bill Gates, Oprah Winfrey, Donald Trump affirment que leurs prémonitions les guides en affaires. Georges Soros a toutes sortes de théories pour soutenir ses décisions financières, mais son fils affirme ; »La vraie raison pour laquelle il change sa positon en bourse ou ailleurs, c’est que son dos commence à lui mal. Pour lui, c’est le premier « signal ».

Les chercheurs ont testé les capacités de voir le futur chez des PDG d’entreprises en plein essor. Un exercice consiste à prévoir une suite de chiffres qui va être montrée plus tard ; Les PDG qui ont de bons scores à ce test sont généralement ceux qui réussissent le mieux dans la gestion de leur entreprise. En d’autres termes, leur capacité de prémonition est corrélée avec leur succès professionnel. Ainsi, les expérimentateurs ont pu prévoir quels seraient les meilleurs bilans annuels d’entreprises en voyant les résultats de leurs PDG sur ce type de textes. Or, c’est quelque chose qui ne dépend ni de la raison, ni de la logique ; Vous ne pouvez pas « analyser » pour savoir ce qu’une suite de nombres choisis au hasard va être… Pour ces PDG, le mot politiquement correct pour « prémonition » est « intuition des affaires ». Dans d’autres expériences, les sujets utilisaient leurs prémonitions pour gagner des sommes d’argent en bourse ; l’une de ces expériences a fait la une du Wall Street Journal.

Alors qu’est-ce qui empêche les gens de devenir riches ? L’auteur répond : le facteur de limitation semble être l’avidité. Quand les sujets se concentraient pour gagner des sommes modestes, ça marchait. Quand ils devenaient trop gourmands, l’expérience échouait. Dans le cas des événements de Wall Street en automne 2008, des experts affirment que la principale cause de l’effondrement a été une avidité sans limite.

Sur le blog de Francesca  http://channelconscience.unblog.fr/

Extrait du journal L’Ethérien mensuel d’informations composé d’un éditorial, d’actualités internationales, de conférences d’IJP. Appel Guéry, d’articles écrits par les membres de l’Institut, de commentaires, de témoignages, d’informations et d’annonces

Coupeurs de feu et panseurs de secrets

LUMIERE

 
Il y aurait, en France, six mille « coupeurs de feu »… Qu’ils apaisent le feu ou guérissent d’autres maux,   tous sont appelés « panseurs de secrets ». L’un prie et marmonne des mots inintelligibles en faisant des   signes de croix, l’autre se concentre, le troisième applique la main sur le mal, un quatrième utilise de   mystérieuses préparations… L’origine de leur pouvoir est toute aussi diverse : transmission du don par   un parent, découverte fortuite, apprentissage des prières et invocations… L’apprentissage est plus simple   qu’il n’y paraît pour qui connaît les bonnes techniques. Sachez que si vous pouvez apprendre à couper   le feu, vous pouvez apprendre les autres compétences qui feront de vous un magnétiseur opérationnel.
 
C’est un fait que constatent tous ceux   qui ont eu la chance de fréquenter un   certain nombre de ces gens « à don »,   ils sont très différents du médecin ou   même du magnétiseur courant. Tous   les médecins allopathes ont fait les   mêmes études et utilisent les mêmes méthodes pour   diagnostiquer un mal. Quand vous en avez consulté   un, c’est presque comme si vous aviez consulté toute   la profession ! À moins que le premier ait fait une   erreur, ils vous donneraient tous, ou presque tous, le   même traitement.
 
UN MONDE DE DIVERSITÉ :  Avec le magnétiseur, les choses changent un peu :   l’efficacité du traitement varie de l’un à l’autre et   l’effet du traitement sur le patient dépend aussi de   ce dernier Monsieur X…, magnétiseur, peut très bien   n’avoir aucun résultat sur la sciatique de Paul, et obtenir   un soulagement rapide à celle de Jean. Ce peut   être complètement l’inverse avec M. Y…, lui aussi   magnétiseur, qui soulage facilement Paul, mais est   complètement inefficace avec Jean.   Évidemment, ni l’un ni l’autre magnétiseur n’est informé   de cette situation. Cependant, je sais que cela   existe parce qu’à une époque, en tant que journaliste   spécialisé, j’ai interviewé un grand nombre de   clients de magnétiseurs. Avec les coupeurs de feu   et autres panseurs de secrets, c’est encore pire : l’un   prie, enfin marmonne des mots inintelligibles avant   de faire un ou plusieurs signes de croix sur le mal,   l’autre se concentre, le troisième applique la main   sur le mal, un quatrième utilise une mystérieuse préparation   qu’il associe à quelques autres manoeuvres   … L’origine de leur pouvoir est toute aussi diverse :   quand l’un tient le « don » d’un ancêtre qui lui a   « transmis le secret », l’autre s’est aperçu un jour   qu’il « pouvait le faire », et un troisième a reçu le don   de couper le feu, mais a découvert par hasard qu’il   pouvait également agir sur les entorses… Le moins   qu’on puisse dire, c’est que le monde des « coupeurs   de… » et autres panseurs de secrets est étrange et   mystérieux.
 
CE DON, POUVEZ-VOUS L’ACQUÉRIR   ET SI OUI COMMENT ?   Au demeurant, même si le secret a été transmis   par un ancêtre, il y a eu forcément, dans le passé,   un « premier », un individu qui a inventé ou mis au   point la formule ou la technique, ou qui a cru qu’elle   lui était révélée par une puissance spirituelle quelconque.   Ce premier a dû apprendre, même si ceux à   qui il a transmis n’en ont pas eu besoin (ou croient   ne pas avoir appris).   En réalité, même s’il y a don naturel ou surnaturel   (nous ne prendrons pas parti sur ce point), il y a apprentissage.   Beaucoup de gens ont l’oreille absolue,   mais même eux, pour devenir de bons chanteurs,   doivent apprendre.
 
HEUREUSEMENT, L’APPRENTISSAGE  EST PLUS SIMPLE QU’IL N’Y PARAÎT   Tous les panseurs de secrets ne sont pas magnétiseurs   ou radiesthésistes, mais tous ont acquis quelque   chose que nous appellerons un « état de conscience »   ressemblant, et même identique, tantôt à celui du magnétiseur   tantôt à celui du radiesthésiste.   Nous entendons ici par magnétiseur celui qui « émet   du magnétisme », et par radiesthésiste celui qui « perçoit   des radiations »… Quand un radiesthésiste utilise   un pendule pour « émettre », son état de conscience   est de la même nature que celui du magnétiseur.   En fait, même si la plupart de ces praticiens ne les   différencient pas au quotidien, il existe un état de   conscience « émetteur » et un état de conscience   « récepteur », mais ils sont aussi proches que la face   et la pile de la plus mince des pièces de monnaie. Ils   sont différents, mais on passe facilement de l’un à   l’autre. Ces états sont faciles à atteindre, et l’apprentissage   en est très simple pour ceux qui connaissent   les bons exercices.   Si vous pouvez apprendre à couper le feu, vous pouvez   apprendre tout le reste…
 
EN QUOI CONSISTE CET APPRENTISSAGE ?   Le pouvoir du coupeur de feu, celui de tous les panseurs   de secret, relève du monde invisible, de ces   réalités non physiques dont certains nient l’existence.   Dans ce domaine, tous les apprentissages   consistent en des prises de contact avec des réalités   inconnues et en prise de conscience des pouvoirs   que donne leur connaissance.   Il ne s’agit pas d’élaborer des théories. Les théories,   c’est à vous de les construire ou de ne pas vous en   préoccuper. Elles peuvent vous aider à progresser ou   être pour vous sans intérêt. Les exercices sont des expériences, des expériences   de vie, des expériences de conscience, des expériences   qu’on ne peut raconter ou transmettre par   la parole. Ils ont pour but, tous, de modifier l’état   de conscience de celui qui les pratique. Ils ont aussi   pour but de permettre à celui qui les réalise de   prendre conscience de cette modification d’état et   d’apprendre à la provoquer. 
 
APPRENDRE À SENTIR   Le coupeur de feu, le toucheur d’entorses, de dartres,   de verrues et le rebouteux ont un point commun : ils   sentent le patient. Ceux qui ont reçu une transmission   n’ont, en général, pas eu besoin d’apprendre,   cela leur est venu avec la transmission, et ne me demandez   pas pourquoi, je n’en sais rien. Simplement,   je le constate à travers leurs témoignages.
 
QUE FAUT-IL APPRENDRE À SENTIR ?   Il existe une réponse toute faite : « des énergies   subtiles » ! Maintenant que les énergies que nous   devons apprendre à sentir sont défi nies, entrons   dans la pratique. Les « énergies » que nous devons   apprendre à percevoir émanent des êtres vivants,   mais aussi des objets. En fait, il n’existe pas de rupture   entre des « champs » purement physiques que   nous pouvons percevoir et des champs d’énergies   subtiles. C’est ce que j’avais compris à une époque   où j’enseignais l’hypnose et la radiesthésie.
 
UNE SENSATION BIEN PRÉCISE   La sensation provoquée par le magnétisme est   proche de celle provoquée par certains champs   purement physiques. C’est une sensation que l’on   compare à des coups d’épingle dans la main ou au   toucher d’une brosse à poils durs et pointus. Elle se   rapproche également de celle que l’on ressent en   passant la main dans le courant d’air d’un ventilateur   tournant à faible vitesse, qui donne une sensation   de coussin d’air.   C’est en réalité une combinaison de ces deux   sensations. Cette description est évidemment analogique.   La sensation n’est pas douloureuse, mais   tous ceux qui l’ont ressentie une fois dans leur vie la   décrivent de cette façon…  

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/     - Ecrit Par Jean-Luc Caradeau paru en librairie dans le magazine Essentiel n° 28 – 2 Janvier 2016

Publié dans:GUERISON, POUVOIR |on 14 janvier, 2016 |2 Commentaires »

ETRE COSMIQUE

….

AIMEPour voir les choses en correcte figure, il faut dire que celui qui demande le passage à le droit de le faire, mais il ne pourra le faire qu’à condition que son cors d’intériorité soit plus fort que son corps d’extériorité. Ce qui compte avant tout, c’est de développer en vous des pouvoirs de transmutation par l’intérieur.  Si vous deveniez un conférencier sur l’antenne des mutants intérieurs, alors vous auriez réussi, car parler à l’intérieur est quelquefois beaucoup plus intelligent que de parler à l’extérieur quand on n’est pas le missionnaire d’un message spécial. 

Codification d’intériorité est un programme extrêmement important, car il demande  chacun la résurrection de ce qu’il y a de plus essentiel dans son âme et esprit. Il peut ainsi coder des circuits de grosse figure aussi bien que des circuits d’une délicate finesse, car son être intérieur est parfaitement réalisé. Il connaît le chemin de retour, puisqu’il parle avec ceux qui sont du retour. Alors, comment voulez-vous qu’il soit proposé autre chose que cette alliance avec ceux qui ont reçu le baptême d e l’Unité ? Vous êtes prêt à revenir, mais conformez-vous à ce qui est dit ? Ne lâchez pas de vous ce qui est essentiel et conservez les éléments qui vous permettront de continuer la route. 

N’intervenez pas sur les corps trop lointains, et ne laissez pas votre vie inférieure se dériver dans les zones qui n’ont pas de sens. Au contraire, lavez-vous de toute infériorité, de toute infidélité à l’esprit. Lavez-vous de ce qui n’est pas la science, ouvrez en vous ce qui est le plus essentiel car l’homme ne peut pas finir vers la mort, il doit finir vers l’esprit. C’est la seule forme de conscience qui puisse exister au-delà de cette existence transitoire. Portez en vous le flambeau de cette nouvelle victoire, n’y voyez pas une bravade vis-à-vis de ceux qui sont encore enténébrés, mais voyez au contraire dans cette démarche le jeu normal d’une science qui s’est toujours voulue altruiste. Conjugués à ceux qui ont le devoir de prendre les décisions pour les autres, nous aimerions ressouder en eux aussi le devoir de respecter ce qui est sacré en toutes circonstances car, en fait, le normalisateur est l’être cosmique qui vous aide à signer la configuration jusqu’aux plans les plus élevés de l’éther supérieur.

I.APPEL GUERY sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

(extrait de La Loi de l’Ancêtre, cd4)

Publié dans:AME, DEVELOPPEMENT, MEDITATION |on 11 janvier, 2016 |Pas de commentaires »

La Dimension Sumérienne

 

 

ESSENCE SUMERIENNEDans une interview de I.Appel Guéry réalisée en 1992 sur l’ouvrage « la Science unitaire de l’Intra-Univers », l’une des questions posées était : « Qu’est-ce que Sumer et la dimension sumérienne vienne faire avec la Science Unitaire ?  » Voici la réponse qui fut donnée, suivie de quelques phrases issues de conférences du 4 juin 1987 et du mars 1988″.

Cette planète a eu des contacts à travers le temps avec des civilisations qui venaient d’ailleurs ou des hiérarchies qui ont surveillé son évolution. Les premiers contacts se sont faits sur la terre de Mû, dans le Pacifique où, d’ailleurs, nous avons reçu toutes ces informations parce que nous y sommes allés consciemment, étant donné que c’était une zone énergétique très particulière ; Il y a quelques îles dans le Pacifique où nous avons pu établir des contacts tout à fit exceptionnels et là, nous savons reçu des informations extrêmement précises. Mais cette terre de Mû s’est engloutie, et la civilisation sumérienne en est la suite. Il y a, sur certaines pièces, sur certaines sculptures qui ont été retrouvées des traces de systèmes qui étaient prévus pour avoir le contact avec des dimensions supraterrestres et des sortes de vaisseaux, etc. Toute une description est faite pour ceux qui étudient la langue sumérienne de cette époque.

Des traces très curieuses montrent bien qu’il y a eu des contacts avec d’autres civilisations à cette époque ; D’ailleurs, cette civilisation sumérienne a donné naissance à toutes les grandes religions puisque Abraham était n transfuge de Sumer. C’est lui qui a fondé la religion juive dont les bases – les 7 jours de la création du monde – son issues de la tradition sumérienne.

Ensuite se sont diffractées toutes les sectes successives ; juive, chrétienne, etc … qui en fait, sont issues d’une transmission originelle provenant de Sumer. Cette civilisations sumérienne a existé et s’est arrêtée quand l’humanité a commencé à descendre dans une situation beaucoup pus matérialiste. Elle a cessé d’exister dans le plan formel mais elle s’est poursuivie dans un plan énergétique à un autre niveau vibratoire et en alliance avec d’autres configurations qui se trouvent dans l’univers. Cette ligne de travail est un excellent relais pour pouvoir entrer en contact avec des dimensions supérieures.

C’est la raison pour laquelle nous passons souvent par ces circuits sumériens ; pour arriver au circuit de synthèse, nous passons par ces intermédiaires sumériens qui aident les êtres de ce temps les plus avancés dans cette direction à faire le relais avec des dimensions de synthèse pour pouvoir énergétifier leur figure et parvenir à réaliser certaines communications. Cette civilisation sumérienne se retrouve 7000 ans dans le futur. Elle réapparaîtra quand le plan formel sera élevé à un autre niveau. Mais, à l’heure actuelle, elle perdure sur une autre dimension et c’est pour cela que nous en trouvons la trace dans nos textes.

La partie sumérienne de votre circuit, c’est celle qui vous permet d’entrer en contact avec l’univers intérieur. Conséquence, ne partez pas dans des zones d’extériorisation sans fin qui ne solutionnent en rien votre sumérienne essence. Celui qui disparaîtrait de ces zones n’aurait plus aucune dimension de transfert pour revenir de l’univers extérieur vers l’univers intérieur. L’ampérage d’énergie sur la forme est très puissant et si vous emmagasinez trop d’énergie de cette zone, vous risquez de faire craquer la communication sumérienne qui est au contraire un circuit extrêmement subtil et fin. Le moteur d’énergie que vous avez sur ce plan soudé à des mutants impérieux peut effectivement changer le courant énergétique que vous avez entre le système de puissance extérieure et le système de sumérienne essence.

A partir du moment où vous avez ces symptômes d’extériorisation, vous devez considérer que votre existence est trop encastrée dans la matière. Il s’agit donc de faire une étude systématique de tous les éléments qui vous tiennent, vous rendent inefficaces en ce qui concerne l’intériorisation dans un plan sumérien.

Sur le blog de Francesca  http://channelconscience.unblog.fr/

Extrait de L’Ethérien est un journal mensuel d’informations composé d’un éditorial, d’actualités internationales, de conférences d’IJP. Appel Guéry, d’articles écrits par les membres de l’Institut, de commentaires, de témoignages, d’informations et d’annonces

Publié dans:SUMERIENS |on 11 janvier, 2016 |Pas de commentaires »

En état de Rêverie

 

citronPour manifester vos idéaux, il est fondamental que vous appreniez à vous imbiber complètement de vos rêves pour leur permettre de se frayer un chemin jusqu’à votre dimension. Mais il faut aussi vous assurer que cette sensation ne soit jamais utilisée pour compenser la présence des éléments qui suggèrent la fuite, ou le refuge.

Lorsqu’un Être vit une envie de douceur, mais que sa vie ne semble pas lui refléter cela, s’il cherche à fuir sa réalité, il appellera à lui au niveau du rêve et de ses idéaux une expérience plus douce. Mais en vérité, ce qu’il fera c’est ce que nous nommons de la rêverie, un peu comme un Être qui lit un roman Arlequin pour se convaincre que les relations entre les humains sont magiques, alors que sa propre relation intime est douloureuse. Il est intéressant de s’inspirer d’autres relations, mais vous comprenez que dans cet exemple, le roman Arlequin devient un refuge pour éviter de ressentir et de transformer la relation concrètement vécue.

Dès qu’un Être reconnaît ses malaises, ses sensations d’inconfort et ce qui l’associe à sa réalité plus lourde, sa vie commence à se modifier. S’il rencontre ses lourdeurs à partir de l’aspect de lui qui se permet de rêver et de ressentir son idéal, voilà que l’Être anime cet idéal pour lui permettre de se frayer un chemin jusqu’à sa réalité concrète. Pourquoi? Parce qu’il n’y a plus de non-dit, d’éléments reniés, mis de côté ou camouflés. En d’autres termes, l’Être n’utilise pas son rêve pour compenser sa tristesse.

Une clé

Nous vous transmettons ici une clé pour vous aider à transformer votre réalité. Nous pointons cette notion de douceur-refuge, qui est un moyen utilisé par tant d’Êtres pour compenser les malaises et les sensations d’inconfort ressentis. Vous ne pouvez pas les mettre dans un coin en attendant que la vie rêvée se manifeste. Ce faisant, il devient alors difficile de changer votre réalité, parce que votre envie de la modifier part d’un espace de refuge en vous, pour éviter de ressentir les incohérences de votre vie.

Nous ne sommes pas à dire que votre vie est incohérente, au contraire. Il y a tant de passion, d’engagement et de soif d’un Nouveau Monde chez les Travailleurs de Lumière. Cela est magnifique. Seulement en parallèle, beaucoup d’Êtres souhaitent occulter une forme de honte en eux de ne pas parvenir à créer leur vie rêvée. « Un Être spirituel devrait être en mesure d’avoir une vie idéale, et puisque ma vie n’est pas idéale, je vais faire comme si elle l’était ».

Au niveau symbolique, cela est intéressant de se projeter dans sa vie rêvée en s’imaginant qu’elle le deviendra. Et il est juste de reconnaître que plus un Être ressent et s’imbibe de sa vie idéale, plus elle se concrétisera. Mais la nuance fondamentale est que chez cet Être qui aspire à cet idéal, il n’y a jamais rien qui est occulté, mis de côté, honteux ou fuit. Tous les éléments de sa vie font partie du rêve. Voilà la clé.

L’Être se projette dans son idéal pour s’imbiber de sa vie rêvée, mais il inclut en lui tout ce qui semble l’en éloigner. Et parce qu’il les aura inclus, ces éléments feront partie de sa réalité au moment où il se permettra de rêver. Et alors, le rêve ne sera plus un refuge, mais une véritable création.

Une approche toute simple

Certaines écoles de pensée vont proposer une approche toute simple, soit l’utilisation de la formulation « même si ». Par exemple, « je choisis de créer plus d’abondances, même si une partie de moi est convaincue que je ne le mérite pas ». Chers amis, prenez un instant pour ressentir la puissance de cette proclamation.

Cette affirmation reconnaît le droit à plus d’abondances, mais ne nie pas la partie de vous qui est convaincue qu’elle ne le mérite pas. Parce que dès que vous la reniez, vous entrez dans un combat intérieur et utilisez le rêve en mode compensatoire, comme un refuge. Et alors, cet aspect de vous occulté sera nourri par votre inconscient et agira sur votre vie en s’opposant à vos rêves.

Si vous souhaitez plus d’abondances pour camoufler la tristesse de ne pas en avoir, la partie de vous qui sabote l’abondance est nourrie par un mouvement inconscient qui vient l’amplifier et lui donner votre pouvoir. Et vous direz que les Dieux s’acharnent contre vous. Mais en vérité, ce ne sont pas les Dieux qui s’acharnent, mais une partie de vous inconsciente qui cherche votre lumière. Elle attire ainsi votre attention pour être éclairée, en faisant ce qu’elle connaît le mieux, soit le sabotage. Elle va donc saboter, au même titre qu’un autre Être préparerait la nourriture. Cette partie de vous est conditionnée à saboter, alors elle sabote, tout simplement.

Il n’y a aucun jugement dans l’équation. L’Univers ne se dit pas « mais quel drame, cet Être est en train de se saboter ». L’Univers ne connaît pas le drame, ni la pitié.

Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

SOURCE: Site web : au-deladumaintenant.blogspot.ca

Publié dans:POUVOIR, REVES |on 10 janvier, 2016 |Pas de commentaires »

Une énergie de douceur

 

porte-lumiere-serrureEt voilà que l’envie de douceur chez les Êtres humains devient le moyen de reproduire au niveau terrestre le lien qu’ils entretiennent avec leur fréquence universelle. La douceur rappelle aux Êtres leur réalité divine, qu’ils en soient conscients ou non. Et vous aurez compris chers amis que votre plan de vie vous destine, vous condamne même, à reproduire sur Terre la douceur ressentie au niveau universel.

Toute cette humanité se dirige véritablement vers un Nouveau Monde qui sera représenté par une énergie de douceur associée à l’énergie de l’Âme. Lorsque les Êtres touchent à la douceur du cœur, ils se rappellent qu’ils sont en lien avec l’Univers.

Il devient alors intéressant de regarder votre envie de douceur non pas comme un élément de refuge, mais comme un élément qui réveille la nostalgie d’une réalité parallèle en vous, pour mieux rencontrer les inconforts ressentis. Parce qu’à priori, dès qu’un Être cherche à recréer la douceur dans sa vie pour compenser un malaise, une réaction ou une envie de fuite, ce qu’il reproduit en réalité c’est le thème de la douceur-refuge. Son envie de créer la douceur est alors utilisée pour compenser sa tristesse de vivre.

À partir de la 5 e dimension, tout n’est que douceur, lumière et enveloppement. Cela ne veut pas dire que les Êtres ne sont pas bousculés, car même dans la 5 e dimension il y a des dépassements. Les Êtres y sont invités à dépasser certaines limites. Ce ne sont pas des limites comme vous les connaissez humainement, mais le concept d’évolution se poursuit. Nous rectifions cette idée pour ceux qui croient qu’une fois dans la 5 e dimension ils seront « rendus ». Cela n’arrêtera pas votre progression.

Les Maîtres continuent d’évoluer et cela est magnifique. Demandez à un Maître s’il aimerait cesser d’évoluer et il vous répondrait que la vie n’aurait alors plus aucun sens. Certes, les Maîtres évoluent à partir de leur réalité unifiée, mais l’expansion se poursuit toujours.

Un idéal

L’évolution vers les dimensions supérieures fait parti d’un idéal que tous les Êtres humains portent en eux, même ceux qui font la guerre. Ces derniers vous diront qu’ils font la guerre pour créer la paix, et vous savez que c’est une grande illusion. Ils croiront à tort qu’en stimulant la guerre, ils obtiendront enfin la paix. S’ils se débarrassent de tout ce qui est opposé à la paix, ils se diront qu’enfin ils auront la paix et la douceur, soit les éléments qui rappellent aux Êtres leur nature véritable. Et voilà que cette nature véritable ne semble jamais se présenter parce que l’Être, dans la dualité, utilise la douceur comme un refuge pour compenser les lourdeurs que la vie lui présente.

Le thème de la douceur-refuge est souvent associé aux Êtres humains dans la catégorie des rêveurs. Il est magnifique de rêver. C’est le moyen que les humains ont d’actualiser en eux leurs idéaux en les ressentant comme étant réels, comme étant déjà manifestés. C’est cela le rêve.

Le véritable rêve, c’est de vous permettre de vous imbiber complètement de vos idéaux. Pourquoi est-ce que dans vos rêves nocturnes, vous avez vraiment la sensation d’être pourchassé par un ours lorsqu’il se présente? Pourtant, dans la conscience vous direz « ce n’était qu’un rêve ». Mais souvenez-vous de ce que vous avez éprouvé en apercevant l’animal.

En sa présence, vous étiez complètement absorbé par les sensations ressenties. Vous ne pouviez pas vous dire que ce n’était qu’un rêve, un peu comme si vous lisiez un livre. Vous êtes dans la réalité d’être pourchassé par un animal, ou d’entendre une sirène chanter dans l’océan. Donc peu importe l’expérience vécue, le rêve vous amène à la ressentir comme étant bien réel, et vous nommez cela le rêve. N’est-il pas intéressant que vous nommiez un rêve quelque chose qui vous absorbe totalement au point d’y croire complètement pendant que vous le vivez? Et voilà qu’en parallèle, nous vous disons que cette envie de douceur reliée à ce refuge est associée au rêve et au rêveur.

Par Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle  sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/ Reçu par Simon Leclerc, le 25 avril 2012 

Publié dans:ENERGIES, HUMANITE |on 10 janvier, 2016 |Pas de commentaires »

La pire humiliation des Guides et anges

 

1 Pyramide des angesParlons de ce que j’appellerais le pire des cas de l’humanisation de Dieu, et il touche le cœur de beaucoup d’entre vous. C’est la manière dont vous visualisez les guides et les anges. Je vais vous dire des choses très différentes de celles qui vous ont été dites. Alors, soyez prêt à penser différemment. Je ne vais pas diminuer la valeur d’aucune entité divine, mais plutôt vous aider à améliorer votre perception, afin qu’elle soit mieux alignée avec la pensée multidimensionnelle.

Est-ce que les anges existent ? Absolument, mais pas de la manière que vous pensez ou qui vous a été enseignée. Peuvent-ils vous aider ? Absolument, mais encore une fois, pas comme vous le pensez. Quand les anges ont visité les Êtres Humains, dans les temps anciens, et que ces événements ont été écrits par ceux qui étaient là pour témoigner de l’expérience, je peux vous garantir qu’ils étaient très différents de ce qui pouvait être exprimé sur papier. Quand un ange apparaît devant une personne, cela ressemble à une boule d’énergie tourbillonnante, parfois même, une boule de feu qui n’est pas chaude et qui ne consume rien. Les anges n’apparaissent pas sous une forme humaine. Ils ne l’ont jamais fait. Ils sont des êtres multidimensionnels, non pas en 3-D. Pourtant, vous voulez leur mettre de la peau et des ailes, ainsi que leur donner un nom ! Pourquoi ? Parce que vous vous sentez plus à l’aise avec eux, et nous comprenons cela.

 » Qui sont-ils ?  » Vous leur donnez des noms, vous leur donnez des attributs ; cet ange fait ceci et l’autre fait cela. Si je vous disais qu’ils étaient tous ensemble, que diriez-vous ? Vous réagiriez, vous diriez peut-être :  » Je n’aime pas ça. Je veux qu’ils soient des individus et qu’ils fassent des choses différentes.  » Les Êtres Humains veulent que les anges soient « les ouvriers de Dieu qui travaillent dans une usine divine ». Chaque ange doit avoir une fonction ou une tâche spécifique et individuelle. Ce processus ou système ne fonctionne pas ainsi. Lors que vous respirez, est-ce que chaque molécule d’air doit avoir un nom individuel et une tâche précise, avant d’entrer dans vos poumons ? Doivent-elles former une rangée ? Habituez-vous à l’idée de la physique qui parle d’intrication [Intrication quantique]. C’est un mot utilisé dans le monde quantique. Il décrit un attribut qui se comporte d’une matière étrange, car il semble être « connecté à tout, tout le temps ».

Vous faites partie de tout ! Donc, vous ne pouvez pas en être séparé, même si vous vivez dans des corps physiques individuels – en 3-D. Dans un monde multidimensionnel, vous êtes connectés à tout ! Essayez de vous habituer à ce système magnifique et profond.

Parlons des guides et des aides, dans un contexte plus spécifique et historique. Les channellings des anciens [écritures] étaient en conformité avec votre visualisation des trois guides. Toutefois, vous devez être conscient de ce « trois », dans cette nouvelle perspective, parce que je vais vous parler de choses qui sont différentes de votre 3-D.

Il y a vingt ans, je me suis conformé à votre perception de « trois guides », car vous n’aviez pas les connaissances suffisantes pour aller plus en profondeur sur ce sujet. Maintenant, vous êtes aptes à recevoir cet enseignement. J’ai des nouvelles pour vous. Vous n’avez pas trois guides. Le 3 est seulement l’identification numérologique de l’énergie d’aide. Le 3 devient le « pointeur » d’une autre signification.

Lors de mon message de ce matin, j’ai dit que vous participiez tous au troisième langage – pendant la diffusion du message. Ceci inclut tous les Êtres Humains qui vont lire cette communication, car chacun d’eux va recevoir, en simultané, un message personnel. Par conséquent, ce que nous appelons le « troisième langue », est un catalyseur et un langage multidimensionnel. Ce langage catalyse l’énergie entre vous et moi. Lorsque vous êtes assis devant moi et que vous ouvrez votre troisième œil, vous ouvrez toute grande votre glande pinéale. C’est à ce moment-là que le catalyseur commence son travail. Vous devenez intuitifs et vous communiquez ou diffusez le message simultanément.

Le catalyseur est situé entre cette énergie que vous appelez « innée », c’est-à-dire, votre Soi-supérieur, et l’autre côté du voile, où je suis. Ce langage travaille avec votre intuition. Il vous procure des éclairs de génie, vous donne des instructions en tenant votre main et en vous donnant de l’amour. C’est le troisième langage.

KRYEON - Extraits du channeling « L’humanisation de Dieu », 16 juillet 2011
sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ANGES, ASCENSION |on 9 janvier, 2016 |Pas de commentaires »

Les ténèbres de l’âme

 

bougies-gifsCe moment-là est un moment pénible parce que les êtres humains sont lâches de nature. Ils sont lâches. Pourquoi donc sont-il lâches ? Parce qu’ils craignent la confrontation avec leurs propres choix, et dans la peur, nous nous enfuyons en montrant du doigt quelqu’un d’autre. Montrer du doigt quelqu’un d’autre est notre manière lâche d’excuser les faits. Lorsque nous agissons ainsi, lorsque nous tendons ce doigt de pouvoir, cela signifie que cet esprit de pouvoir a focalisé l’énergie, l’a réfléchie hors de nous-même sur quelqu’un d’autre, et nous sommes de ce fait tombé de notre trône. Prendre responsabilité de sa vie n’est pas, je vous assure, chose aisée, mais c’est la partie spirituelle la plus brave en nous qui le fait, quelque soit la douleur encourue. Et savez-vous ce qu’est cette douleur? Le fils prodigue de l’énergie qui retourne à la demeure du Père.

C’est ce qu’on appelle les ténèbres de l’âme. Toute cette souffrance nous frappe maintenant de plein fouet car c’est l’énergie qui remonte à la source. Mais c’est cette souffrance qui nous purifie, car, une fois que l’énergie traverse la barrière du corps émotionnel – le corps émotionnel est troublé et froissé, le coeur bat vite, le souffle est court et les larmes se mettent à couler – cela signifie que l’énergie est sur le chemin du retour et traverse la barrière du corps émotionnel, provoquant un orage. Et, vous savez, il est bon de vivre dans l’orage. Telle est la nature de l’enfant retournant chez lui. Lorsque l’orage est terminé, l’énergie – purifiée désormais pour avoir traversé le corps émotionnel – a fait un tour complet ; son retour à la maison est un ingrédient nécessaire à la définition du soi, ce que nous sommes.

Personne ne va vous forcer à reconnaître votre responsabilité concernant votre vie. Vous pouvez dire ce que vous voulez, mais le guerrier véritable est celui qui le fait et le fait très bien – il s’agit de la conquête de soi – et il le fait sachant parfaitement bien que ce qu’il a fait lui revient maintes fois multiplié. Est finalement libéré celui qui le fait.

Tous les êtres qui, sur la Plan de la Béatitude ont choisi la vie spirituelle savent que leur choix ne les mène pas sur un voie facile, que c’est la voie destinée à definir et à polir le soi, et ils ne peuvent même pas imaginer ce que cela va signifier dans leur vie avant de s’y trouver. Et savez-vous que la plupart des gens tournent les talons à ce tournant ? Pourquoi ? Parce que – c’est simple – à moins que le divin que nous sommes ne soit assis sur le trône de ce corps temporel, il ne peut jamais créer le merveilleux à moins d’avoir été divinisé et défini en nous-même. Si cela ne se produit pas, ni l’inimaginable ni ce qu’on appelle le juste ne vous arrivera.

Les réalités du mythe, du rêve et de la légende demeurent à jamais mythe, rêve et légende pour la victime chronique. De ce fait, nous nous émerveillons devant ceux qui semblent s’en sortir et qui manifestent le miraculeux. Nous nous émerveillons devant celui qui a traversé le pont, qui a parcouru le chemin – le chemin qui consiste à redonner au soi le pouvoir – et s’en est sorti vivant. Ceux qui ne peuvent faire face à une telle entreprise, ceux qui sont lâches et s’enfuient, ne recouvreront jamais la lucidité, la clarté, et la capacité leur permettant de se mouvoir en maître car ce n’est qu’une fois le soi défini qu’un maître est né. Un maître ne naît pas d’un soi indifférencié. Avez-vous compris ce que je viens de vous enseigner ? Combien d’entre vous comprennent ? Comprenez-vous ce qu’est le cœur d’où est défini le soi et son pouvoir? Comprenez-vous que le fait d’abandonner ce pouvoir affaiblit ce cœur? Combien d’entre vous comprennent ceci ?

Vous remarquez sans doute que lorsque je fais référence au passé j’y fais toujours référence comme étant le siège de vos obstacles les plus grands, comme si pour moi le passé était fondamentalement terrible. Ce n’est pas le cas, il a eu fondamentalement sa raison d’être.

Eh bien, je veux maintenant que vous compreniez que toutes les belles choses existant dans votre vie – toutes ces choses douces que vous avez faites et qui vous ont été faites – elles ne se seraient jamais produites en dehors d’un moment de définition du soi ; elles demeurent ainsi toujours avec nous parce qu’elles sont le cœur de ce que nous sommes. C’est la raison pour laquelle dans toutes les religions Dieu exhorte toujours son troupeau à être bon, à agir pour le bien et à être des hommes et des femmes de hautes et impeccables valeurs morales ; il y a là en effet une vérité. La vérité réside dans le fait que, lorsque nous élisons d’avoir un tel comportement, nous n’abandonnons pas notre pouvoir mais sommes imbus de ce pouvoir. Combien d’entre vous comprennent ? Et plus l’entité est imbue de ce pouvoir, plus sa réalité devient remarquable; c’est comme cela que cela marche. Vous tous possédez dans votre passé des moments doux et magnifiques. Il n’y a aucune raison de rejeter ces moments parce qu’ils sont une partie intégrale de la définition du soi. Combien d’entre vous comprennent?

Ainsi donc, si ces moments de définition sont les points hauts de votre vie, ce sont aussi les choses les plus simples que vous ayez faites depuis vos premiers moments de mémoire cognitive, ce que les autres vous ont fait, ce que vous avez fait aux autres, au cours de votre vie entière. Ces moments furent imbus de pouvoir. Le véritable soi y trouvait son expression. Mais la plupart du temps, vous vivez dans une société dynamique où le blâme et la lâcheté au service de l’image sont un mode de vie. Et c’est dent contre dent, la hyène choisissant les jeunes comme proie. Sa motivation est le succès, et l’échec, Dieu Tout Puissant, on le redoute. Telles sont alors les éléments de la dynamique d’un passé pesant et douloureux, d’un passé où le pouvoir a été abandonné, où l’état de victime, le blâme et la mise en cause des autres commence souvent aujourd’hui dès l’enfance. Nous voyons donc alors pourquoi il est important de parler du passé en termes d’énergie et en termes d’un abandon de pouvoir et d’un confinement dans un mode de conscience et son réseau neurologique qui vous voit comme l’éternel martyr, l’éternelle victime.

Un maître n’est pas cela, et vous ne trouverez pas non plus un maître qui ressente une quelconque sympathie si vous élisez d’avoir une telle attitude. Pourquoi? Parce que tout maître sait que, dans toute vie, l’action relève d’un choix personnel, que le libre arbitre a déterminé ce choix personnel ; cela, un maître qui est un maître le comprend et le sait sans que ne soient impliquées ni sympathie ni empathie, distinctions très claires dans ce que vous apprenez. La distinction vient du fait que le maître a maintenant fermement situé le soi à sa place divine et dirige maintenant cette divinité depuis ce point au service d’une vie dont le fondement est le placement crucial, contemplatif et méditatif de l’énergie. C’est cela un maître.

Ramtha  : Extraits de son livre Le mystère de la naissance et de la mort: le soi redéfini, sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/
livre aux Editions AdA, 2003

Publié dans:AME, CHANNELING |on 9 janvier, 2016 |Pas de commentaires »

L’intégration de notre essence Mâle et Femelle

 

Le but à viser est l’intégration en soi-même de l’essence mâle et de l’essence femelle. Elles constituent un tout. Les personnes entières cherchent à entrer en contact avec d’autres personnes entières dans des relations fondées sur la confiance, le désir et le choix. Les relations ne sont pas fondées sur le besoin d’avoir quelqu’un dans sa vie pour combler un manque et pour se sentir validé. Vous êtes complets en vous-mêmes et vous fonctionnez avec une autre personne qui est complète en elle-même et qui offre un tout nouveau territoire à explorer.

4

Lorsque vous épousez cette flamme soeur en vous-mêmes, vous reconnaissez alors la partie en vous qui est intuitive, déesse, donneuse de vie et sensible, tout aussi bien que la partie en vous qui est puissante, rationnelle et intellectuelle, l’une procédant du plan terrestre et l’autre procédant du plan spirituel. Lorsque vous fusionnez ces énergies ensemble, il est impératif que vous trouviez quelqu’un qui possède les mêmes qualités. Vous ne vous harmoniserez pas avec quelqu’un qui n’est pas intégré et entier.

Vous attirerez automatiquement vers vous des gens qui sont entiers, et cela se fera sans effort. Vous serez capables de vous brancher l’un dans l’autre à partir d’un désir et d’une reconnaissance mutuellement partagés, et non à partir d’un besoin. Vous réaliserez quelque chose que vous n’aviez jamais cru possible auparavant dans une relation, et vous donnerez à la relation une toute nouvelle personnalité, une nouvelle dimension et une nouvelle définition. Vous deviendrez vos propres modèles pour ce nouveau type de relation…

Alors que vous êtes tous en voie d’intégrer les polarités en vous-mêmes, des questions difficiles ne cesseront de faire surface encore et encore. Accueillez de bon coeur les temps difficiles, car ils peuvent être la source des plus importantes leçons que vous apprendrez. Demeurez centrés sur votre propre croissance, votre propre cheminement, et votre propre soi, et non pas sur ce que font les autres. Faites appel à vos aspects masculins et féminins en vous et établissez un dialogue entre eux afin qu’ils puissent commencer à travailler en association et dans l’harmonie. Donnez-vous beaucoup d’amour et d’encouragement. Prenez rendez-vous avec vous-mêmes et dites, « Je t’aime, cher soi. Tu es un soi merveilleux, Tu est le numéro Un, le meilleur soi. »

Lorsque vous vous accordez la dignité de votre propre amour, comme si vous étiez un prince royal recevant les marques d’approbation des gens, tout change. La force et l’intégration deviennent vôtres parce que vous croyez en vous et que vous aimez qui vous êtes. Lorsque vous croyez en vous et que vous vous aimez, tout commence à bien aller pour vous. La chose la plus difficile à faire pour la plupart d’entre vous c’est de prendre l’engagement de croire que vous méritez l’amour. Personne d’autre n’a à vous aimer. Vous n’êtes pas ici pour aller de tous côtés recueillir l’amour des autres personnes pour vous convaincre que vous méritez d’être aimés.

Vous êtes ici pour maîtriser une tâche très difficile dans un système qui est dominé par l’obscurité et qui vous donne très peu de données, de stimulation et d’information sur la vrai nature des choses. Vous êtes ici pour accomplir l’impossible. En vous engageant à vous aimer vous-mêmes et à faire de cet engagement le fondement de tout ce que vous faites à chaque jour, tout prend naturellement la place qui lui revient. Vous devenez entiers et complets. Vous êtes alors prêts pour une relation engagée avec une autre personne qui est complète, et cette relation peut vous faire pénétrer dans des royaumes inexplorés.

Barbara Marciniak dans Messagers de l’Aube 

Publié dans:ELEMENTS, ENERGIES, HUMANITE, LOI NATURELLE |on 6 janvier, 2016 |Pas de commentaires »

Reprogrammez votre Réalité

 

L’argent semble être une question importante pour tout le monde. Vous entretenez tous des croyances définitives quant à la façon dont l’argent vient à vous. Plus vous croyez devoir travailler dur pour avoir de l’argent, plus il vous faudra travailler dur. Beaucoup d’entre vous croient qu’il est tout à fait normal de travailler dur pour avoir de l’argent, et que si vous ne travaillez pas dur pour le gagner alors c’est de l’argent « sale ». Permettez-nous de vous demander de vous souvenir des mots sans effort et de les incorporer dans votre vocabulaire. Dites-vous en vous-mêmes: « J’aspire sans effort à ce que cela se produise. » Faire les choses sans effort, c’est commander à la réalité de s’amener à vous d’une manière qui laisse place à l’utilisation de plein d’énergie pour d’autres formes d’expériences.

AME

Rappelez-vous, votre réalité est le résultat de vos pensées. Si vous croyez que les choses sont difficiles à faire, qu’êtes-vous en train de créer? Beaucoup parmi vous ont passé des vies entières à accorder tout leur respect à des membres de leur famille ou à des gens dans la société qui leur semblaient être des citoyens honorables et qui représentaient pour eux une certaine éthique de travail et un certain système de valeurs. Vous n’avez pas songé à remettre en question cette éthique de travail ou à examiner s’il existe une autre façon de voir tout cela. Par conséquent, vous croyez que pour obtenir de l’argent il est nécessaire de dépenser une grande quantité d’énergie, ou que vous devez être à l’emploi de quelqu’un qui va vous en donner, ou n’importe quoi d’autre. Ces idées sont entièrement et totalement erronées. Nous ne saurions trop insister là-dessus. Lorsque vous y consentirez, l’Esprit vous compensera de diverses manières aussi inattendues les unes que les autres. La seule raison pour laquelle cela ne s’est pas produit avant, c’est que vous n’avez tout simplement pas cru que c’était possible. Lorsque vous croyez que des choses sont possibles, la réalité change.

Avoir le bon état d’esprit est ce qui compte avant tout. Nous insistons à nouveau sur ce point: ce que vous ressentez à propos de la réalité et la manière dont vous programmez la réalité déterminent en bonne partie comment vous allez y répondre et comment elle va se présenter à vous. C’est pourquoi nous disons, « Foncez sans hésiter! Ayez de l’audace! Faites ce qui vous excite! Faites l’impossible! » Vous pouvez le faire. Vous pouvez faire tout ce que vous voulez. Vous transformerez votre monde peu importe l’état dans lequel il se trouve.

Rappelez-vous, lorsque vous apprenez les règles du jeu – que vous êtes le résultat de vos pensées et que c’est là une loi de votre univers – tout ce qu’il vous faut faire c’est de penser à comment vous voulez être, et c’est ainsi que vous serez. Lorsque vous serez arrivés à comprendre cela, vous pourrez concevoir votre corps, vous pourrez concevoir votre âge, et vous pourrez tout déterminer en ce qui vous concerne, parce que c’est par vous-mêmes que vous vous motiverez, que vous vous donnerez le pouvoir et que vous vous générerez.

Extrait de Barbara Marciniak – Livre aux éditions Ariane dans Messagers de l’Aube sur mon autre blog http://francesca1.unblog.fr/category/les-messagers-de-laube/

La fréquence fondamentale de notre rythme vibratoire

LUMIERE2

Ainsi, c’est par la pratique de l’élévation du rythme vibratoire, favorisée par la contemplation et la méditation, que l’homme atteindra sa fréquence fondamentale individuelle.

Cette fréquence est celle de son essence. Nous vous avons déjà transmis que chaque être, même s’il est de nature universelle, a une essence individuelle. En d’autres mots, chacun est distinct par l’ensemble de ses qualités, de ses dons et de ses talents. Son essence exprime la teinte, la couleur et le parfum de sa pulsion de vie, de même qu’une force énergétique s’exprimant tant physiquement que subtilement.

En s’incarnant, le duo âme-esprit manifeste à la fois l’universalité et l’individualité de l’être. Il se présente donc avec une fréquence qui lui est propre. C’est grâce à celle-ci qu’il peut entrer en relation avec les autres et même avec d’autres formes de vie. Ainsi, par l’intermédiaire de cette fréquence, il peut accéder à des portails de communication sur différents plans de conscience, différentes dimensions, avec différentes formes de vie.

Vous allez constater que la fréquence fondamentale d’un individu lui permet non seulement de s’exprimer, de manifester ce qu’il est véritablement, et d’émettre sa vibration pure, mais aussi de mieux percevoir les vibrations des formes de vie universelles autour de lui.

Pour plus de précision, ajoutons ceci: lorsqu’un être vibre à sa fréquence fondamentale – au moment où la lumière du duo âme-esprit rencontre la matière dans le fœtus -, il peut entrer alors en relation avec diverses formes de vie, que ce soit celles que l’on retrouve dans la nature (animale, végétale ou minérale), de ce monde et d’autres mondes, extraterrestres comme intraterrestres.

Par contre, les inscriptions mémorielles présentes génétiquement et l’ampleur des influences de la société feront en sorte qu’inconsciemment souvent, mais très concrètement, l’être cherchera à s’identifier à son milieu et à vibrer sur la fréquence de masse. Dès lors, il diminuera son rythme vibratoire et sa capacité de réception et de communication avec le subtil.

Chaque humain est en soi une expression de l’univers tout entier. Ce dernier se manifeste à chaque instant par de multiples formes de vie. Chaque manifestation universelle est en soi une expression holographique. Ainsi, vous portez en vous l’univers tout entier, tout comme chacune de vos cellules porte la connaissance et la vibration de tout votre être incarné. Chaque cellule est une représentation de votre être, lequel est une représentation de l’univers.

L’univers se manifeste donc par l’union de toutes ces cellules. Nous pourrions ensemble imaginer que chaque cellule a une fréquence qui lui est propre, une expression de la fréquence globale de l’univers. Chaque particule unie aux autres particules constitue l’univers dans sa fréquence universelle. Par conséquent, chaque humain s’exprime naturellement à une fréquence particulière qui lui permet de s’harmoniser avec chacune des autres fréquences pour constituer le Tout.

Un exemple de fréquence est celle du rythme cardiaque. C’est là une analogie intéressante, car le cœur physique, par son battement, permet à l’individu de se sentir uni. Observez comment les humains retrouvent un calme, une paix dans un mouvement répétitif associé aux battements du cœur.

En se présentant sur terre, l’individu vit d’abord l’union avec un autre être, car il est dans le corps physique d’une femme. Et dans ce corps physique, il ressentira la fréquence de cet être et, bien sûr, le battement de son cœur. Puisque, en s’incarnant, l’être peut avoir l’impression de se séparer du Tout, il cherchera un nouvel univers dans le corps de sa mère.

Entendez ceci de nos paroles: l’être, avant de s’incarner, existe dans l’univers entier. Il n’a pas cette sensation d’individu séparé. Il est dans une expression d’union totale. Dans l’incarnation, parce qu’il se manifeste dans un corps physique, il peut avoir, à cause de sa densité, la sensation d’être désuni et séparé. La période de gestation lui permet de retrouver la sensation d’union. Le battement de cœur de la mère, qui représente sa fréquence, sera ce à quoi il pourra s’associer pour retrouver la paix.

Le battement du cœur est l’une des façons d’émettre sa vibration. Une façon fondamentale par laquelle l’humain manifeste son existence et communique avec les autres. Le cœur physique qui bat est lui-même en association avec le thymus et les autres glandes supérieures du corps.

Les humains sont tous à la fois identiques et différents, à l’instar des flocons de neige que vous pouvez si bien observer. Identiques de par leur nature et leur manifestation concrète, et différents par une forme légèrement nuancée l’une de l’autre. Cette nuance est leur individualité. Elle est aussi associée à une fréquence unique.

Nous vous l’avons souvent transmis: l’humain est une antenne qui accueille et reçoit les vibrations de toutes les formes de vie qui l’entourent. Chaque forme de vie est en soi une énergie en mouvement. Comme cette énergie est en mouvement, elle crée et émet des vibrations. L’être est donc une antenne qui reçoit des vibrations et en émet. Ces vibrations sont reçues et émises à une fréquence précise, propre à chacun, mais suffisamment similaire pour favoriser la communication, la communion. Toutefois, la distinction dans la fréquence permet à chacun d’être une expression unique tout en étant une expression du Tout – différent et UN en même temps.

Le fait de vouloir s’unir à un Tout et d’être UN, en cherchant aussi à être unique, est peut-être un paradoxe existentiel ou l’expression d’une multitude de particules qui forment d’abord un Tout. En cela, l’envie et la pulsion d’être unique ne doivent pas être condamnées dans un parcours qui se veut spirituel. Elles doivent être comprises de telle sorte qu’elles puissent s’exprimer sans pour autant créer de l’opposition, de la division et de la concurrence.

Voyez comment l’évolution de votre humanité a toujours été associée à une forme de concurrence et de comparaison entraînant de l’opposition. Si les hommes sont l’expression d’un Tout parfait, donc eux-mêmes parfaits, pourquoi entrent-ils dans un mouvement d’opposition, de division et de concurrence? Simplement parce qu’ils saisissent mal cette pulsion d’unicité, laquelle fait en sorte qu’ils cherchent à se manifester de façon unique. Il est fort intéressant de noter que cette pulsion à exprimer et à déployer son caractère unique servira de catalyseur pour retrouver l’union. Et cela se fera par la découverte de la fréquence fondamentale. Ainsi, il est tout aussi important d’honorer la pulsion d’être unique que la volonté d’être UN et uni au Tout.

Pour l’individu très identifié à l’incarnation, la pulsion de l’unité ressentie peut entraîner une angoisse de se perdre ou de se dissoudre dans le Tout. C’est souvent ce qui explique la peur de la mort, par exemple. Car, au-delà de la peur de souffrir avant la mort ou de la peur de l’inconnu d’un voyage cosmique possible, il y a aussi une peur d’exister dans un tout indifférencié. De même, la difficulté de s’abandonner ,dans l’espace méditatif et de permettre l’augmentation du rythme vibratoire y trouve sa source.

Dans chaque cellule, on retrouve cette pulsion de l’unicité susceptible de provoquer la peur du tout et la crainte d’être trop identifié à l’incarnation. Ces peurs peuvent alors engendrer des conflits intérieurs. Éventuellement, tout cela tend vers un équilibre.

Ainsi, chaque être vibre sur une fréquence propre à partir de laquelle il peut capter et émettre. Or, ce qui est à la fois magnifique ici, mais insécurisant pour certains, c’est qu’étant donné la nature universelle de l’être, celui-ci a la possibilité de vibrer sur plusieurs fréquences, donc de transformer sa fréquence. Cela signifie aussi qu’il peut oublier sa fréquence dans cette capacité de la changer.

Alors, quelle est la raison première de retrouver sa fréquence fondamentale? Quel en est le bénéfice? Cela se résume dans la relation continue que celle-ci procure avec le Soi, dans l’accès ininterrompu à son inspiration. Être à l’écoute sans être dans l’effort de l’écoute.

Une autre analogie vous permettra de saisir une nuance importante ici. Lorsqu’une radio émet dans votre langue maternelle, vous comprenez le contenu même si vous êtes occupé. Si, toutefois, la radio diffuse dans une langue que vous connaissez, sans la maîtriser, il y a de fortes probabilités que vous passiez à côté du message principal, à moins d’être particulièrement attentif. Il en est de même avec votre fréquence. Même sans concentration dirigée, vous pouvez capter une inspiration dans la mesure où vous êtes dans votre mouvement créateur naturel.

Or, si vous captez ainsi l’inspiration, c’est que vous êtes aussi en relation continue avec chacune de vos cellules (en plus de l’âme). Que signifie recevoir et émettre à partir des cellules? Comprenez que ces dernières ont été créées par une première cellule, une cellule fondamentale ou maîtresse qui porte en elle la vibration de votre esprit, de votre âme, et le plan pour tout le corps. Et de cette cellule maîtresse, toutes les autres sont nées. Or, vos cellules savent ce qui est juste pour votre corps. Par exemple, les cellules d’un tissu de votre épaule savent qu’un mouvement de votre bras et de votre épaule est juste et qu’il assure la circulation. Toutefois, elles savent aussi qu’un autre mouvement n’est plus juste, qu’il crée une tension et que cela peut provoquer là une contraction, sinon une déchirure. Non seulement vos cellules le savent, mais elles vous le communiquent.

Les cellules de votre corps vous indiquent ce qui est juste pour ce dernier, et ce, de manière tout à fait naturelle. Chez tous les humains qui sont à l’écoute et qui ont retrouvé leur fréquence fondamentale, cette écoute n’exige pas une attention particulière, car cette attention est acquise. Il n’y a pas là nécessité d’une interrogation profonde ni d’une intériorisation pour s’unifier aux cellules et demander ce qui est juste. Tout cela est immédiat, instantané, naturel, parce que vous êtes alors à votre fréquence fondamentale, donc à la fréquence la plus naturelle de chacune de vos cellules.

Ainsi, chacun peut s’assurer d’un équilibre et d’une harmonie par une relation de communication avec les cellules de son corps. Dans ce nouveau monde qu’ils sont à créer, les humains vont de plus en plus apprendre à se guérir par un tel rapport naturel et constant avec le corps. Par la suite, ils vont apprendre à ne plus le détériorer comme par le passé.

La guérison est en soi associée à un mouvement naturel de régénérescence cellulaire. Or, ce mouvement est facilité lorsque l’être tend vers sa fréquence fondamentale, dans un parcours conscient d’élévation de son rythme vibratoire.

Déjà, en étant plus sensible à sa fréquence naturelle, l’individu a une communication avec ses cellules beaucoup plus spontanée et naturelle. Bien sûr, la fréquence fondamentale fait en sorte que l’être est beaucoup plus conscient de chacune d’elles et va ainsi augmenter, intensifier sa capacité d’autoguérison. Dans le retour à la fréquence fondamentale, l’être va vers une guérison beaucoup plus accélérée puisque sa communication avec ses cellules est beaucoup plus naturelle. D’une part, il peut communiquer avec ses cellules, mais d’autre part, il les entend lui transmettre ce qui est juste ou ne l’est pas. Elles sont comme des voix intérieures qui le guident spontanément et naturellement dans un rapport constant avec lui.

De manière générale, les humains ont créé une fréquence à partir de laquelle ils communiquent à un premier niveau, dans un langage, des physionomies, des mouvements, par une codification. Nous dirons qu’il y a ici un accord inconscient, tacite, d’utiliser une fréquence, comme si vous étiez tous des postes émetteurs ayant désormais à syntoniser la même fréquence pour s’assurer d’être entendus. Cela semble extraordinaire, n’est-il point? Pour vous assurer d’être chacun entendu au premier niveau, vous allez quitter la fréquence qui vous permet d’émettre les subtilités, les nuances et les raffinements de votre être afin de communiquer à ce premier niveau. Vous vous êtes standardisé ou identifié à une norme, et tous ici ont l’impression de pouvoir communiquer.

Toutefois, cela occasionne pour les individus la perte des échanges subtils et des nuances de qui ils sont. Ils ont alors l’impression d’être sans pouvoirs ou de les avoir perdus. Actuellement, ils émettent tous sur une même fréquence, avec les mêmes codes, mais curieusement ils ne se comprennent pas. Vous voyez comme tout cela est paradoxal! C’est simplement que la vibration de chacun n’est pas comprise.

Retrouver sa fréquence fondamentale est d’abord un choix.

La fréquence fondamentale permettra à l’intention d’être réellement créatrice. Elle est associée au battement du cœur physique, donc aussi au thymus, et à trois glandes: l’épiphyse (pinéale), l’hypophyse (pituitaire) et la glande thyroïde. Ces glandes sont associées à la couronne, au troisième œil et au centre d’expression. Elles sont en soi en harmonie avec le cœur, lequel manifestera votre choix réel et votre conviction de qui vous êtes. C’est à partir d’un choix du cœur que vous serez en mesure d’émettre à votre fréquence véritable.

Ce choix suppose un respect et un amour profond de qui vous êtes. Non par rapport à vos caprices, à vos désirs et à vos besoins, mais dans votre nature véritable universelle et votre individualité. il vous faudra apprendre à ne pas confondre votre unicité avec vos traits de caractère. Par individualité, nous entendons ce qui vous distingue dans votre puissante expression de vie.

À partir de là, nous vous suggérons de vous octroyer des moments pour élever volontairement votre rythme vibratoire (la partie II de ce livre est conçue dans ce but). Au début, prenez le temps de méditer afin de favoriser des états d’expansion. En élevant ainsi votre rythme vibratoire chaque jour, vous pourrez éventuellement créer un véritable moment de bascule. En d’autres mots, vous pourrez vivre une expérience de transcendance dans votre fréquence. Nous dirions que c’est là une première phase vers l’illumination. Cette pratique régulière facilitera, bien sûr, de plus en plus la chose. Plus vous créerez ces moments, plus vous en maîtriserez la dynamique.

Viendra un moment où vous vivrez une bascule de fréquence, c’est-à-dire un choix intérieur, vibratoire qui fera en sorte que vos glandes – l’épiphyse, l’hypophyse et la thyroïde – s’harmoniseront avec l’espace de la poitrine, du cœur, et manifesteront leur pleine fréquence. Dès lors, dans un lieu physique ou un espace subtil, guidé par votre Maître intérieur ou un Maître de lumière, vous ferez en sorte d’exprimer réellement votre choix de vibrer sur votre fréquence fondamentale.

Ce ne sera pas une question de technique, mais de vibration. Vous sentirez une ouverture du cœur, une sensation d’amour pur pour vous. La retrouvaille de la fréquence fondamentale est en soi ressentie comme une bascule amoureuse. Il y a vraiment, physiquement, une sensation de transformation, d’explosion dans la poitrine.

Ainsi, plus vous êtes présent à vous-même et dans une expression consciente, plus vous vibrez à une fréquence qui vous est naturelle. Vos pouvoirs de guérison et de manifestation seront alors en croissance jusqu’à ce que vous retrouviez votre fréquence individuelle fondamentale. À ce moment, vos pouvoirs de communication et de projection seront tous éveillés.

Extraits du livre Manifester ses pouvoirs spirituels, p. 31 à 43 sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

de PIERRE LESSARD ET MAÎTRE SAINT-GERMAIN  - aux Ariane Éditions, 2009  

Publié dans:ENERGIES, HUMANITE |on 4 janvier, 2016 |Pas de commentaires »

Le Point de vue d’un Reptilien

bannieremiriadan

 

Je suis un membre d’une des nations qui vous a offert le courage, l’honneur, le respect de l’autorité, le sens des valeurs et le goût des conquêtes. Explorer, approfondir, conquérir, acquérir, développer, enrichir et unifier. Bien des populations de votre Histoire se sont inspirés de nous, et ont laissé leurs empreintes dans vos mémoires.

Je suis un Reptilien, plus précisément un général qui a commandé des guerriers sur Terre bien avant votre apparition. Et j’ai sollicité cet espace afin d’exposer mon point de vue.


Nous sommes gouvernés par une famille royale. Ce sont les meilleurs d’entre nous. Notre finalité est d’acquérir de nouvelles planètes, de nous implanter dans d’autres univers afin d’apporter l’Ordre qui manque aux peuples autochtones.

Nous naissons au sein d’une famille composée de femmes. Notre société hiérarchisée s’appuie sur les femmes afin d’éduquer les premières années des enfants : les garçons sont dédiés à la vie militaire, les filles à la tenue de notre tissu hiérarchique. Toutes les professions stratégiques sont occupées par nos femmes, dont l’éducation des enfants et la recherche scientifique. Nos esclaves ont pour rôle de nous vêtir, nourrir, remplir les fonctions peu valorisantes propres aux commerces.

Nous procréons selon un rituel très précis : lors d’une cérémonie qui se reproduit plusieurs fois dans un même cycle, les couples se choisissent mutuellement selon l’arbre généalogique de chacun. Si l’un n’est pas en accord, il n’y a pas d’union. Si plusieurs mâles ou femelles reptiliens s’intéressent à l’un des participants, cela se règle par un combat en règle au cours duquel le gagnant ou la gagnante devient le ou la prétendant(e). Ainsi nous nous assurons la valeur de nos descendants.

Nous explorons les systèmes solaires et les univers dans le but d’étendre notre empire. Nous étudions les populations avant de déterminer nos stratégies. Si nous considérons que les autochtones sont faibles, nous validons pour une invasion. S’ils paraissent forts, à notre niveau, nous établissons des accords d’entraide et d’échange.

Lorsque nous conquérons une planète, un système solaire, nous commençons par séparer les enfants des adultes. Les parents iront travailler dans nos mines, jusqu’à la mort, leurs enfants seront placés dans nos écoles spécialisées pour les rééduquer à notre société. A partir de la 3ème génération, les enfants sont autorisés à rester avec leurs parents jusqu’à ce qu’ils soient classifiés dans une profession à nous servir. Lorsque nous repérons un enfant mâle rebelle, provocateur et batailleur, il a droit à un traitement de faveur. Il est envoyé dans une de nos écoles militaires, et s’il répond à nos exigences, il sera enrôlé dans nos garnisons. C’est là un suprême honneur pour lui, car nous lui offrons l’opportunité de s’élever au-delà de sa condition d’esclave, ainsi que de pouvoir manifester ses appétits de conquête et de suprématie.

Tous les Reptiliens mâles sont destinés à la guerre. Nous sommes élevés dans l’esprit de courage et d’honneur, de respect de l’autorité. Donner notre vie pour notre nation est naturel, voire presque inévitable. Notre Roi est notre chef suprême, notre Dieu. Il incarne nos valeurs , les magnifie. Nous sommes vus cruels car sans pitié. La pitié est une faiblesse qui est incompatible avec notre volonté d’expansion. Notre survie est notre priorité.

Nous ne voyons notre fils que le jour de sa naissance, puis nous sommes joyeux lorsqu’il entre dans l’armée. Pour nous, cela signifie sa naissance à la force et à l’honneur. Il peut arriver qu’un fils montre des signes de faiblesse et de rejet de sa place naturelle, l’armée. Dans ce cas, le père est détaché auprès du fils pour le suivre dans une retraite adaptée afin de l’aider à se rééduquer. Si le père est mort en combat, un membre de sa lignée paternelle ou maternelle se porte volontaire. Et cela, quel que soit le rang du père ou du membre de sa famille. Nous n’abandonnons pas les nôtres. Nous défendons de même nos esclaves de toutes agressions car ils se trouvent sous notre responsabilité. Tel est notre code d’honneur.

Je suis un des généraux implantés sur la planète que vous nommez présentement Terre. Cette planète n’avait encore aucun habitant déclaré « terrien », et elle se devait être vierge de toute implantation stellaire. Devait, car lorsque nous nous sommes posés, nous avons découvert le mensonge dont les conseils galactiques nous avaient abreuvé. Des races extraterrestres y avaient imposé des implants génétiques. Partout, nous trouvions des traces de leur travail : des restes de bases, des espèces minérales et végétales dont les génomes trahissaient des origines galactiques et cosmiques. Pendant toutes ces années où nous avions volontairement accepté de délaisser cette planète, voire de la protéger de nos alliés par des tractations coûteuses, les groupes adverses en avaient profité pour modeler l’environnement à leur image. Nous étions furieux d’avoir été dupés.

Notre Roi décida alors d’en faire une de nos bases définitives, voire une planète fille à notre planète d’origine. Nous reçûmes l’ordre de rester afin de fonder une ville pour préparer la prise en main de la Terre. Nous créâmes rapidement les pyramides pour exploiter les ressources diverses, établirent des garnisons et dessinèrent des champs d’expérimentations pour nos chercheurs. Des esclaves furent importés, mais la densité de la planète les fit très vite succomber. Alors, nous en créâmes à partir de gènes en notre laboratoire et des possibilités autochtones. Je sais qu’ils furent obligés d’utiliser une partie des nôtres en finalité pour stabiliser et renforcer la physiologie des esclaves.

Les années passèrent. Jusqu’à ce que la Terre prenne une apparence qui me rappelait ma planète d’origine, j’éprouvais un peu de nostalgie mais je comprenais la raison de mon éloignement. La guerre et l’expansion demandent les sacrifices. Ainsi se développe et se maintient un Ordre.

Puis les Conseils galactiques firent parler d’eux. Après nous avoir ignorés, ils nous demandaient sans avertissement de quitter ce qui était devenu notre chez nous. Nous y avions mis tous nos efforts, et nous nous y étions attachés malgré nos préceptes de détachement. Notre Roi réagit à cet édit en opposant un veto. Après bien des échanges, il nous assigna le commandement de partir. Officiellement, nous délaissions notre maison sans bataille. Officieusement, ses conseillers donnèrent des consignes différentes. Cela venait-il du Roi ? Nous ne le savions pas, et honnêtement, nous ne voulions pas le savoir car nous étions en accord avec ces nouvelles indications. Nous devions détruire nos bases et profiter de la prochaine descente des nouveaux arrivants pour rendre leurs tâches difficiles. Pleins de ressentiments envers les Conseils galactiques et mus par un sentiment d’injustice, nous n’étions pas d’accord de les laisser profiter de nos créations.

Certains d’entre nous durent même préparer des stations à l’intérieur de la planète, sous terre et sous la mer, afin de recevoir des groupes en résistance. Dans quel dessein ? D’autres, comme moi, eurent l’ordre de livrer bataille et d’affaiblir les envahisseurs. J’appris plus tard que nous avions même des vaisseaux autour de la Terre prêts à détruire ceux des colons. Pleins d’amertume et de ressentiment, nous avons défendu nos positions jusqu’à la fin. Pour nous, il s’agissait de prouver notre opposition, même si elle pouvait paraître limitée, car notre honneur nous commandait de mourir avec bravoure, coûte que coûte. Démontrer à nos familles, à notre Roi, que nous étions dignes de leur confiance.

Vous pouvez nous considérer comme des brutes cruelles, vous ne pouvez nous enlever notre honneur. Il nous commande de défendre ceux qui sont sous notre responsabilité, de les protéger,  et de combattre les opposants à notre Ordre. Si vous recherchez en vous, dans votre histoire, vous y trouvez notre héritage.

Honneur et vaillance. Ne jamais douter. Se sacrifier à la cause. Telle est notre éducation. Et le mensonge n’est nullement notre quotidien. L’honnêteté est primordiale dans une société hiérarchisée saine. Le mensonge était réservé à la caste des diplomates et des tacticiens.

Ce que je vous ai décrit date de plusieurs centaines de milliers d’années. Vos façons de dater diffèrent des miennes, d’autant que la planète a modifié ses révolutions autour du soleil plusieurs fois. Depuis, je sais que ma nation a évolué et souhaite se transformer.

Depuis que j’ai reconnecté l’ensemble formé par mon âme, j’ai compris les raisons de notre venue sur cette planète. Nous vous avons offert les valeurs reines de la Survie. Nous avons nous aussi participé à votre évolution et votre développement. Nous sommes très proches vous et nous.

L’ascension cosmique qui s’active partout a changé les regards de beaucoup de nations sur vous. Vous êtes maintenant considérés comme le générateur de notre prochaine transformation. Et tous sont fiers d’avoir pris part à votre création puis à votre souhait d’émancipation. Vous représentez l’Ordre aujourd’hui.

Nous vous considérons 

Publié dans:REPTILIENS |on 4 janvier, 2016 |Pas de commentaires »

Les laboratoires du futur et les résistances du passé

Quand on observe l’évolution biologique des formes, on s’aperçoit qu’elle se réalise par un ensemble de mutations coordonnées dans le temps. De même, lorsqu’on observe comment se fait l’évolution de l’humanité, on se rend compte que ses sauts évolutifs ne s’effectuent que par l’intervention d’êtres inspirés ou de mutants apportant de nouvelles informations à l’ensemble des autres hommes. Bien souvent, ces inventeurs, ces innovateurs assument à eux seuls le premier pas dans une nouvelle direction. Et on sait que le premier pas représente cinquante pour cent du travail d’élaboration de tout projet… Affirmer un courant novateur, c’est toujours prendre le risque de déranger ceux qui ont construit leur vie comme une citadelle où leurs certitudes font la garde autour de leurs habitudes. 

4

Tout novateur est objet d’incompréhension puisque ce qui fait l’originalité de son apport est, dans un premier temps, perçu et jugé avec des références qu’il a dépassées après beaucoup d’efforts. Il n’est qu’à lire la biographie des inventeurs pour voir comment ceux-ci, tout au long de l’histoire, ont été marginalisés quand ils n’ont pas été persécutés. L’histoire de la créativité humaine est celle d’une remise en question des dogmes établis, ainsi que le long apprentissage – au cours des générations – d’œuvres et de découvertes qui, au départ, ont pu paraître étranges, absurdes, difficiles à saisir, voire incompréhensibles pour la majorité. Les sociologues qui étudient les transformations sociales en arrivent aux mêmes conclusions : les idées novatrices touchent d’abord certains esprits pionniers qui se regroupent au sein de minorités introduisant dans le corps social des modes de pensée et des valeurs nouvelles. 

La tradition enseigne « Croissez et multipliez ». La phase de croissance est celle d’une élévation et d’un raccordement à une conscience supérieure. Une fois qu’on a la preuve que cette liaison supérieure est suffisamment précise, on peut « multiplier », diffuser les résultats de ses recherches. Malheureusement, à notre époque de vulgarisation, la diffusion médiatique des informations s’effectue bien plus souvent dans un souci de rentabilité que dans une optique d’évolution. La vulgarisation donne l’impression agréable et superficielle de connaître un sujet, ce qui procure une griserie intellectuelle, mais elle comporte un piège fatal pour la conscience, celui de la simplification réductrice. La compréhension du processus de contact transdimensionnel requiert une longue évolution intérieure, une transformation personnelle fondée sur l’expérience, la réflexion et la continuité dans le temps. 

Jusqu’à présent, les Voyageurs intemporels n’ont consacré que peu de temps et de moyens à rendre publics les résultats d’un cheminement effectué avec beaucoup de persévérance par une équipe très concentrée sur le sujet. Les informations originales et les lois extraites de toutes ces expériences ont demandé des milliers d’heures de recherche, de contacts, de synthèse, d’échanges et d’initiatives. Pendant toute cette phase, ils sont restés silencieux, et il était impossible d’éviter que d’autres parlent à leur place, interprétant leur travail à travers des spéculations et des commentaires de toutes sortes – les meilleurs comme les pires -, portant parfois un jugement sommaire sur des opérations interdimensionnelles qu’il faut avoir vécues de l’intérieur et en continuité pour en comprendre le sens véritable et en parler correctement.

Si les Témoins de l’Être-Ange ont pris leur plume après de longues années de silence, c’est entre autres pour témoigner, avec toute la force de leur vécu, dans l’éternel procès que les voyeurs intentent trop souvent aux voyants qui perçoivent les mondes invisibles. 

Les pages qui suivent présentent le fruit d’un travail de près de vingt-cinq ans, réalisé au confluent des sciences traditionnelles, expérimentales et humaines. L’étude des sciences traditionnelles conduit à la compréhension de l’harmonie universelle et des rapports que l’homme entretient avec l’invisible. Les sciences expérimentales permettent de mieux comprendre le fonctionnement de la matière et de la vie. Les sciences humaines permettent d’établir une cartographie des états de conscience et une étude de l’environnement socioculturel. Toutes ces approches ont un champ d’application spécifique mais se renvoient les unes aux autres comme autant d’éléments à intégrer à partir d’une conscience globale permettant de les synthétiser.

L’espace d’un livre comme celui-ci ne permet d’aborder un tel carrefour qu’à travers un mode panoramique. Écrire un tel ouvrage, c’est donc prendre au moins deux risques : celui, mineur, de n’être pas compris et celui, majeur, de faire croire que l’on peut tout comprendre à travers une approche simplifiée et sans expérience vécue. 

Ce livre est issu d’un travail d’équipe comme l’est la démarche dont il se fait l’écho. Dans de nombreux secteurs de la recherche se créent ainsi des équipes pluridisciplinaires. La progression de la connaissance participe de plus en plus d’un travail collectif dans la mesure où il devient impossible pour un seul individu de synthétiser toutes les informations nécessaires à l’exploration d’un domaine particulier. Ce qui est valable pour les sciences physiques l’est d’autant plus pour les sciences métaphysiques, où l’échange d’expériences, d’informations et de points de vue permet de créer une véritable dynamique qui intensifie le contact individuel de chaque être avec sa science intérieure. 

Avant de devenir l’héritage de l’humanité, toutes les découvertes sont issues de l’enthousiasme d’une poignée de chercheurs. Les cartes qu’ils dressent peuvent guider ceux qui cheminent, leur évitant ainsi impasses et détours. Mais la carte n’est pas le territoire… Et c’est à chacun d’entreprendre le voyage initiatique qui seul peut l’approcher de la voix intérieure qui parle en lui le langage des autres dimensions.

eat

Cet ouvrage ÊTRE ANGES TEMOINS aux Editions de Mortagne – écrit par APPEL GUERY

Il est construit en trois parties :

La première partie, thématique, décrit les CONTACTS vécus par les Voyageurs intemporels. Ces rendez-vous très particuliers avec d’autres dimensions, visibles ou invisibles, se sont effectués à différents niveaux : matériel, spatial, temporel ou intemporel. La deuxième partie, chronologique, raconte les différentes étapes de l’AVENTURE DE LA CONSCIENCE réalisée par les Voyageurs intemporels. Ils y retracent leurs « rencontres » et expériences parfois étonnantes ou insolites, partageant avec le lecteur les joies et difficultés du parcours. 

La troisième partie, analytique, propose un nouveau regard sur LA MUTATION PLANÉTAIRE vécue par l’humanité à l’aube du troisième millénaire. Face au développement d’une science sans conscience, l’homme, s’il veut survivre, doit retrouver son rôle cosmique par un éveil progressif de toutes ses facultés. Certains groupes mutants ouvrent de nombreuses pistes sur ce que peuvent devenir demain les références, les fonctionnements et les modes de vie d’une société galactique fondée sur le respect des lois universelles. Véritables laboratoires du futur, ils maintiennent, comme autant de lumières dans la nuit des temps, le canal de jonction avec d’autres dimensions qui conduit à l’aube de l’Intemporel.

Bonne lecture proposée par Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Travailler avec la Fraternité Dorée d’Orion

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An d’Orion, d’où je suis, soyez pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchizédech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire.

Chères âmes, nous venons tout juste de fermer les portes de l’année 2015 et nous commençons maintenant à ouvrir les portes de l’année 2016. Pour cette année 2016, nous irons ensemble dans les espaces des portails de solarisation, tout d’abord SANTORIN et puis en fin d’année 2016, le YUCATAN, le Mexique, afin de préparer la montée vibratoire de la kundalini terrestre.

Ajouté par Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Ajouté par Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

A Santorin, nous harmoniserons les deux nadis Ida et Pingala de la Terre, afin que cette kundalini puisse s’élever et élever encore une fois les fréquences de la Terre, cette Terre qui est maintenant complète, complète dans le sens « la nouvelle grille planétaire magnétique est en place », est en place, cela signifie qu’il va y avoir un changement de conscience fulgurant et important aussi pour 2016 / 2017.

Alors chères âmes, je n’ai jamais été présent pour vous parler d’événementiel, je ne vais pas non plus vous dire que tel ou tel mois sera plus important qu’un autre, car voyez-vous, ce que j’ai envie de vous dire pour cette année 2016, c’est « ne vous préoccupez pas de la destination, ne vous préoccupez pas de cette ascension, parce que vous êtes engagés à parcourir ce chemin d’éveil, à parcourir ce chemin de conscience, d’intégration, ce chemin de rédemption des multi-univers ». En réalité, vivez chaque instant pleinement, dans la plénitude de la conscience du cœur, car chaque moment sera comme une initiation, chaque moment sera comme un grandissement à la conscience d’amour, à la conscience d’unité, à l’accomplissement de ce que vous êtes. Je vous dirai que parcourir le chemin est plus important que d’arriver à la destination.

Vous ne pouvez savoir aujourd’hui ce que vous ferez dans quelques mois, dans quelques années, car les mouvements planétaires changent brutalement, soudainement et vous allez faire encore de multiples sauts quantiques et changer de vie, changer de quotidien, changer même d’environnement. Alors je vous dirai que pour cette année 2016,

  • je vous souhaite des rêves, des rêves et encore des rêves à n’en plus finir et comme une envie profonde d’en réaliser quelques-uns,
  • je vous souhaite d’aimer,
  • je vous souhaite de retrouver le lien d’amour,
  • et je vous souhaite l’amour éternel. Cet amour éternel, c’est cette conscience de servir le Plan et cette conscience qui grandit en vous, augmente le rayonnement de chacune de vos six milliards de cellules et cet amour éternel qui vous fait faire ce vœu éternel de servir tous les mondes, vous permettra de trouver l’immortalité, le rajeunissement cellulaire, la confiance, la patience, l’endurance, vous ne serez plus jamais fatigués, vous ne serez plus jamais las, vous ne serez plus jamais dépités, vous ne vous poserez plus jamais la question de savoir pourquoi vous êtes incarnés en ces temps qui paraissent si difficiles, dans ces moments parfois de violences, de passions,
  • je vous souhaite pour l’année 2016, des temps de silence pour ressentir la Présence, la Divine Présence Je Suis,
  • je vous souhaite des chants d’amour au cœur du Sacré-Cœur de la cellule,
  • je vous souhaite l’accueil total et le respect total des différences, que vos différences ethniques, spirituelles, religieuses vous permettent de découvrir la beauté de chacun, de chaque Être dans sa vibration et sa note particulière,
  • je vous souhaite de résister à l’indifférence, à l’enlisement, à l’enfermement,
  • je vous souhaite la rédemption, la solarisation de toutes vos parts involutives,
  • je vous souhaite de ne jamais renoncer à ce que vous êtes, à la vie, à l’expansion du vivant, cette vie est comme un voyage, une magnifique aventure et vous devrez vivre cette initiation et trouver le sacré, trouver le joyau au centre du Sacré-Cœur,
  • je vous souhaite surtout d’incarner ce que vous êtes : bonheur, amour, rigueur, finalement, au bout du voyage, peut-être aurez-vous la grâce de réaliser que le bonheur est votre véritable avenir, votre véritable devenir. Me direz-vous, tout le monde veut le bonheur, mais sachez que l’humain de l’ancien monde veut peut-être, mais il fait avec ce qu’il peut,
  • je vous souhaite d’aller au-delà de ce que vous pouvez, c’est-à-dire au-delà de vos certitudes, de vos croyances, du modèle du monde,
  • je vous souhaite de vous retrouver en unité consciente,
  • je vous souhaite de croire aux oasis de paix, de les imaginer, de les rêver encore et encore,
  • je vous souhaite l’abondance en amour, en intelligence d’amour,
  • je vous souhaite de ne plus avoir de tête, que votre tête ne puisse plus s’emparer de tout ce que vous vivez,
  • je vous souhaite d’être dans cette conscience de l’instantanéité, dans cette extension du cœur qui ne calcule pas, qui n’espère pas : qui est tout simplement.

OLD_TitreCC

Vous savez, chères âmes, qu’il est important que vous puissiez noter les douze premiers jours de l’année, ce que vous ressentez chaque jour. Prenez un calepin pour cela et notez du 1er au 12 janvier, ce que vous ressentez, comment vous vous sentez face à certains événements. Vous aurez ainsi la note vibratoire de chacun des douze mois de l’année.

Notez également les différentes phases de chaque jour : le matin là où l’énergie monte, le milieu de la journée et la fin de la journée.

Engagez-vous davantage dans cette écoute intérieure de vous-mêmes, permettez-vous de vous incliner plutôt que de vous agenouiller, permettez-vous de prier et de laisser mourir tous les vieux schémas de l’ancien, toutes les discussions futiles. Soyez un Être vertical, soyez comme un 8 debout en lien avec toutes les parts de vous-mêmes, qu’elles soient multidimensionnelles, ascensionnées ou en phase d’ascension et toutes vos extensions qui demandent libération, changement, transmutation et soyez comme le 8 horizontal, ce lien amoureux. Soyez en accord avec votre Déesse intérieure et devenez le roi puissant, généreux, un pilier d’ancrage et d’enracinement pour que le Plan puisse s’accomplir, pour que le Verbe devienne chair, qu’il prenne corps dans l’humanité nouvelle.

Soyez bénies, chères âmes, soyez accompagnées.

OM SHANTI SHALOM

–> Un espace de travail sur LA VIE DEVANT SOI - vous pouvez travailler :

http://devantsoi.forumgratuit.org/

 


Cliquez ici pour accéder à l’espace d’étude des lettres mensuelles réservé aux abonnés
Vous y trouverez l’ensemble des lettres classées par thèmes et par dates, des versions audio ainsi que des versions imprimables

12

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3