Archive pour le 4 janvier, 2016

La fréquence fondamentale de notre rythme vibratoire

LUMIERE2

Ainsi, c’est par la pratique de l’élévation du rythme vibratoire, favorisée par la contemplation et la méditation, que l’homme atteindra sa fréquence fondamentale individuelle.

Cette fréquence est celle de son essence. Nous vous avons déjà transmis que chaque être, même s’il est de nature universelle, a une essence individuelle. En d’autres mots, chacun est distinct par l’ensemble de ses qualités, de ses dons et de ses talents. Son essence exprime la teinte, la couleur et le parfum de sa pulsion de vie, de même qu’une force énergétique s’exprimant tant physiquement que subtilement.

En s’incarnant, le duo âme-esprit manifeste à la fois l’universalité et l’individualité de l’être. Il se présente donc avec une fréquence qui lui est propre. C’est grâce à celle-ci qu’il peut entrer en relation avec les autres et même avec d’autres formes de vie. Ainsi, par l’intermédiaire de cette fréquence, il peut accéder à des portails de communication sur différents plans de conscience, différentes dimensions, avec différentes formes de vie.

Vous allez constater que la fréquence fondamentale d’un individu lui permet non seulement de s’exprimer, de manifester ce qu’il est véritablement, et d’émettre sa vibration pure, mais aussi de mieux percevoir les vibrations des formes de vie universelles autour de lui.

Pour plus de précision, ajoutons ceci: lorsqu’un être vibre à sa fréquence fondamentale – au moment où la lumière du duo âme-esprit rencontre la matière dans le fœtus -, il peut entrer alors en relation avec diverses formes de vie, que ce soit celles que l’on retrouve dans la nature (animale, végétale ou minérale), de ce monde et d’autres mondes, extraterrestres comme intraterrestres.

Par contre, les inscriptions mémorielles présentes génétiquement et l’ampleur des influences de la société feront en sorte qu’inconsciemment souvent, mais très concrètement, l’être cherchera à s’identifier à son milieu et à vibrer sur la fréquence de masse. Dès lors, il diminuera son rythme vibratoire et sa capacité de réception et de communication avec le subtil.

Chaque humain est en soi une expression de l’univers tout entier. Ce dernier se manifeste à chaque instant par de multiples formes de vie. Chaque manifestation universelle est en soi une expression holographique. Ainsi, vous portez en vous l’univers tout entier, tout comme chacune de vos cellules porte la connaissance et la vibration de tout votre être incarné. Chaque cellule est une représentation de votre être, lequel est une représentation de l’univers.

L’univers se manifeste donc par l’union de toutes ces cellules. Nous pourrions ensemble imaginer que chaque cellule a une fréquence qui lui est propre, une expression de la fréquence globale de l’univers. Chaque particule unie aux autres particules constitue l’univers dans sa fréquence universelle. Par conséquent, chaque humain s’exprime naturellement à une fréquence particulière qui lui permet de s’harmoniser avec chacune des autres fréquences pour constituer le Tout.

Un exemple de fréquence est celle du rythme cardiaque. C’est là une analogie intéressante, car le cœur physique, par son battement, permet à l’individu de se sentir uni. Observez comment les humains retrouvent un calme, une paix dans un mouvement répétitif associé aux battements du cœur.

En se présentant sur terre, l’individu vit d’abord l’union avec un autre être, car il est dans le corps physique d’une femme. Et dans ce corps physique, il ressentira la fréquence de cet être et, bien sûr, le battement de son cœur. Puisque, en s’incarnant, l’être peut avoir l’impression de se séparer du Tout, il cherchera un nouvel univers dans le corps de sa mère.

Entendez ceci de nos paroles: l’être, avant de s’incarner, existe dans l’univers entier. Il n’a pas cette sensation d’individu séparé. Il est dans une expression d’union totale. Dans l’incarnation, parce qu’il se manifeste dans un corps physique, il peut avoir, à cause de sa densité, la sensation d’être désuni et séparé. La période de gestation lui permet de retrouver la sensation d’union. Le battement de cœur de la mère, qui représente sa fréquence, sera ce à quoi il pourra s’associer pour retrouver la paix.

Le battement du cœur est l’une des façons d’émettre sa vibration. Une façon fondamentale par laquelle l’humain manifeste son existence et communique avec les autres. Le cœur physique qui bat est lui-même en association avec le thymus et les autres glandes supérieures du corps.

Les humains sont tous à la fois identiques et différents, à l’instar des flocons de neige que vous pouvez si bien observer. Identiques de par leur nature et leur manifestation concrète, et différents par une forme légèrement nuancée l’une de l’autre. Cette nuance est leur individualité. Elle est aussi associée à une fréquence unique.

Nous vous l’avons souvent transmis: l’humain est une antenne qui accueille et reçoit les vibrations de toutes les formes de vie qui l’entourent. Chaque forme de vie est en soi une énergie en mouvement. Comme cette énergie est en mouvement, elle crée et émet des vibrations. L’être est donc une antenne qui reçoit des vibrations et en émet. Ces vibrations sont reçues et émises à une fréquence précise, propre à chacun, mais suffisamment similaire pour favoriser la communication, la communion. Toutefois, la distinction dans la fréquence permet à chacun d’être une expression unique tout en étant une expression du Tout – différent et UN en même temps.

Le fait de vouloir s’unir à un Tout et d’être UN, en cherchant aussi à être unique, est peut-être un paradoxe existentiel ou l’expression d’une multitude de particules qui forment d’abord un Tout. En cela, l’envie et la pulsion d’être unique ne doivent pas être condamnées dans un parcours qui se veut spirituel. Elles doivent être comprises de telle sorte qu’elles puissent s’exprimer sans pour autant créer de l’opposition, de la division et de la concurrence.

Voyez comment l’évolution de votre humanité a toujours été associée à une forme de concurrence et de comparaison entraînant de l’opposition. Si les hommes sont l’expression d’un Tout parfait, donc eux-mêmes parfaits, pourquoi entrent-ils dans un mouvement d’opposition, de division et de concurrence? Simplement parce qu’ils saisissent mal cette pulsion d’unicité, laquelle fait en sorte qu’ils cherchent à se manifester de façon unique. Il est fort intéressant de noter que cette pulsion à exprimer et à déployer son caractère unique servira de catalyseur pour retrouver l’union. Et cela se fera par la découverte de la fréquence fondamentale. Ainsi, il est tout aussi important d’honorer la pulsion d’être unique que la volonté d’être UN et uni au Tout.

Pour l’individu très identifié à l’incarnation, la pulsion de l’unité ressentie peut entraîner une angoisse de se perdre ou de se dissoudre dans le Tout. C’est souvent ce qui explique la peur de la mort, par exemple. Car, au-delà de la peur de souffrir avant la mort ou de la peur de l’inconnu d’un voyage cosmique possible, il y a aussi une peur d’exister dans un tout indifférencié. De même, la difficulté de s’abandonner ,dans l’espace méditatif et de permettre l’augmentation du rythme vibratoire y trouve sa source.

Dans chaque cellule, on retrouve cette pulsion de l’unicité susceptible de provoquer la peur du tout et la crainte d’être trop identifié à l’incarnation. Ces peurs peuvent alors engendrer des conflits intérieurs. Éventuellement, tout cela tend vers un équilibre.

Ainsi, chaque être vibre sur une fréquence propre à partir de laquelle il peut capter et émettre. Or, ce qui est à la fois magnifique ici, mais insécurisant pour certains, c’est qu’étant donné la nature universelle de l’être, celui-ci a la possibilité de vibrer sur plusieurs fréquences, donc de transformer sa fréquence. Cela signifie aussi qu’il peut oublier sa fréquence dans cette capacité de la changer.

Alors, quelle est la raison première de retrouver sa fréquence fondamentale? Quel en est le bénéfice? Cela se résume dans la relation continue que celle-ci procure avec le Soi, dans l’accès ininterrompu à son inspiration. Être à l’écoute sans être dans l’effort de l’écoute.

Une autre analogie vous permettra de saisir une nuance importante ici. Lorsqu’une radio émet dans votre langue maternelle, vous comprenez le contenu même si vous êtes occupé. Si, toutefois, la radio diffuse dans une langue que vous connaissez, sans la maîtriser, il y a de fortes probabilités que vous passiez à côté du message principal, à moins d’être particulièrement attentif. Il en est de même avec votre fréquence. Même sans concentration dirigée, vous pouvez capter une inspiration dans la mesure où vous êtes dans votre mouvement créateur naturel.

Or, si vous captez ainsi l’inspiration, c’est que vous êtes aussi en relation continue avec chacune de vos cellules (en plus de l’âme). Que signifie recevoir et émettre à partir des cellules? Comprenez que ces dernières ont été créées par une première cellule, une cellule fondamentale ou maîtresse qui porte en elle la vibration de votre esprit, de votre âme, et le plan pour tout le corps. Et de cette cellule maîtresse, toutes les autres sont nées. Or, vos cellules savent ce qui est juste pour votre corps. Par exemple, les cellules d’un tissu de votre épaule savent qu’un mouvement de votre bras et de votre épaule est juste et qu’il assure la circulation. Toutefois, elles savent aussi qu’un autre mouvement n’est plus juste, qu’il crée une tension et que cela peut provoquer là une contraction, sinon une déchirure. Non seulement vos cellules le savent, mais elles vous le communiquent.

Les cellules de votre corps vous indiquent ce qui est juste pour ce dernier, et ce, de manière tout à fait naturelle. Chez tous les humains qui sont à l’écoute et qui ont retrouvé leur fréquence fondamentale, cette écoute n’exige pas une attention particulière, car cette attention est acquise. Il n’y a pas là nécessité d’une interrogation profonde ni d’une intériorisation pour s’unifier aux cellules et demander ce qui est juste. Tout cela est immédiat, instantané, naturel, parce que vous êtes alors à votre fréquence fondamentale, donc à la fréquence la plus naturelle de chacune de vos cellules.

Ainsi, chacun peut s’assurer d’un équilibre et d’une harmonie par une relation de communication avec les cellules de son corps. Dans ce nouveau monde qu’ils sont à créer, les humains vont de plus en plus apprendre à se guérir par un tel rapport naturel et constant avec le corps. Par la suite, ils vont apprendre à ne plus le détériorer comme par le passé.

La guérison est en soi associée à un mouvement naturel de régénérescence cellulaire. Or, ce mouvement est facilité lorsque l’être tend vers sa fréquence fondamentale, dans un parcours conscient d’élévation de son rythme vibratoire.

Déjà, en étant plus sensible à sa fréquence naturelle, l’individu a une communication avec ses cellules beaucoup plus spontanée et naturelle. Bien sûr, la fréquence fondamentale fait en sorte que l’être est beaucoup plus conscient de chacune d’elles et va ainsi augmenter, intensifier sa capacité d’autoguérison. Dans le retour à la fréquence fondamentale, l’être va vers une guérison beaucoup plus accélérée puisque sa communication avec ses cellules est beaucoup plus naturelle. D’une part, il peut communiquer avec ses cellules, mais d’autre part, il les entend lui transmettre ce qui est juste ou ne l’est pas. Elles sont comme des voix intérieures qui le guident spontanément et naturellement dans un rapport constant avec lui.

De manière générale, les humains ont créé une fréquence à partir de laquelle ils communiquent à un premier niveau, dans un langage, des physionomies, des mouvements, par une codification. Nous dirons qu’il y a ici un accord inconscient, tacite, d’utiliser une fréquence, comme si vous étiez tous des postes émetteurs ayant désormais à syntoniser la même fréquence pour s’assurer d’être entendus. Cela semble extraordinaire, n’est-il point? Pour vous assurer d’être chacun entendu au premier niveau, vous allez quitter la fréquence qui vous permet d’émettre les subtilités, les nuances et les raffinements de votre être afin de communiquer à ce premier niveau. Vous vous êtes standardisé ou identifié à une norme, et tous ici ont l’impression de pouvoir communiquer.

Toutefois, cela occasionne pour les individus la perte des échanges subtils et des nuances de qui ils sont. Ils ont alors l’impression d’être sans pouvoirs ou de les avoir perdus. Actuellement, ils émettent tous sur une même fréquence, avec les mêmes codes, mais curieusement ils ne se comprennent pas. Vous voyez comme tout cela est paradoxal! C’est simplement que la vibration de chacun n’est pas comprise.

Retrouver sa fréquence fondamentale est d’abord un choix.

La fréquence fondamentale permettra à l’intention d’être réellement créatrice. Elle est associée au battement du cœur physique, donc aussi au thymus, et à trois glandes: l’épiphyse (pinéale), l’hypophyse (pituitaire) et la glande thyroïde. Ces glandes sont associées à la couronne, au troisième œil et au centre d’expression. Elles sont en soi en harmonie avec le cœur, lequel manifestera votre choix réel et votre conviction de qui vous êtes. C’est à partir d’un choix du cœur que vous serez en mesure d’émettre à votre fréquence véritable.

Ce choix suppose un respect et un amour profond de qui vous êtes. Non par rapport à vos caprices, à vos désirs et à vos besoins, mais dans votre nature véritable universelle et votre individualité. il vous faudra apprendre à ne pas confondre votre unicité avec vos traits de caractère. Par individualité, nous entendons ce qui vous distingue dans votre puissante expression de vie.

À partir de là, nous vous suggérons de vous octroyer des moments pour élever volontairement votre rythme vibratoire (la partie II de ce livre est conçue dans ce but). Au début, prenez le temps de méditer afin de favoriser des états d’expansion. En élevant ainsi votre rythme vibratoire chaque jour, vous pourrez éventuellement créer un véritable moment de bascule. En d’autres mots, vous pourrez vivre une expérience de transcendance dans votre fréquence. Nous dirions que c’est là une première phase vers l’illumination. Cette pratique régulière facilitera, bien sûr, de plus en plus la chose. Plus vous créerez ces moments, plus vous en maîtriserez la dynamique.

Viendra un moment où vous vivrez une bascule de fréquence, c’est-à-dire un choix intérieur, vibratoire qui fera en sorte que vos glandes – l’épiphyse, l’hypophyse et la thyroïde – s’harmoniseront avec l’espace de la poitrine, du cœur, et manifesteront leur pleine fréquence. Dès lors, dans un lieu physique ou un espace subtil, guidé par votre Maître intérieur ou un Maître de lumière, vous ferez en sorte d’exprimer réellement votre choix de vibrer sur votre fréquence fondamentale.

Ce ne sera pas une question de technique, mais de vibration. Vous sentirez une ouverture du cœur, une sensation d’amour pur pour vous. La retrouvaille de la fréquence fondamentale est en soi ressentie comme une bascule amoureuse. Il y a vraiment, physiquement, une sensation de transformation, d’explosion dans la poitrine.

Ainsi, plus vous êtes présent à vous-même et dans une expression consciente, plus vous vibrez à une fréquence qui vous est naturelle. Vos pouvoirs de guérison et de manifestation seront alors en croissance jusqu’à ce que vous retrouviez votre fréquence individuelle fondamentale. À ce moment, vos pouvoirs de communication et de projection seront tous éveillés.

Extraits du livre Manifester ses pouvoirs spirituels, p. 31 à 43 sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

de PIERRE LESSARD ET MAÎTRE SAINT-GERMAIN  - aux Ariane Éditions, 2009  

Publié dans:ENERGIES, HUMANITE |on 4 janvier, 2016 |Pas de commentaires »

Le Point de vue d’un Reptilien

bannieremiriadan

 

Je suis un membre d’une des nations qui vous a offert le courage, l’honneur, le respect de l’autorité, le sens des valeurs et le goût des conquêtes. Explorer, approfondir, conquérir, acquérir, développer, enrichir et unifier. Bien des populations de votre Histoire se sont inspirés de nous, et ont laissé leurs empreintes dans vos mémoires.

Je suis un Reptilien, plus précisément un général qui a commandé des guerriers sur Terre bien avant votre apparition. Et j’ai sollicité cet espace afin d’exposer mon point de vue.


Nous sommes gouvernés par une famille royale. Ce sont les meilleurs d’entre nous. Notre finalité est d’acquérir de nouvelles planètes, de nous implanter dans d’autres univers afin d’apporter l’Ordre qui manque aux peuples autochtones.

Nous naissons au sein d’une famille composée de femmes. Notre société hiérarchisée s’appuie sur les femmes afin d’éduquer les premières années des enfants : les garçons sont dédiés à la vie militaire, les filles à la tenue de notre tissu hiérarchique. Toutes les professions stratégiques sont occupées par nos femmes, dont l’éducation des enfants et la recherche scientifique. Nos esclaves ont pour rôle de nous vêtir, nourrir, remplir les fonctions peu valorisantes propres aux commerces.

Nous procréons selon un rituel très précis : lors d’une cérémonie qui se reproduit plusieurs fois dans un même cycle, les couples se choisissent mutuellement selon l’arbre généalogique de chacun. Si l’un n’est pas en accord, il n’y a pas d’union. Si plusieurs mâles ou femelles reptiliens s’intéressent à l’un des participants, cela se règle par un combat en règle au cours duquel le gagnant ou la gagnante devient le ou la prétendant(e). Ainsi nous nous assurons la valeur de nos descendants.

Nous explorons les systèmes solaires et les univers dans le but d’étendre notre empire. Nous étudions les populations avant de déterminer nos stratégies. Si nous considérons que les autochtones sont faibles, nous validons pour une invasion. S’ils paraissent forts, à notre niveau, nous établissons des accords d’entraide et d’échange.

Lorsque nous conquérons une planète, un système solaire, nous commençons par séparer les enfants des adultes. Les parents iront travailler dans nos mines, jusqu’à la mort, leurs enfants seront placés dans nos écoles spécialisées pour les rééduquer à notre société. A partir de la 3ème génération, les enfants sont autorisés à rester avec leurs parents jusqu’à ce qu’ils soient classifiés dans une profession à nous servir. Lorsque nous repérons un enfant mâle rebelle, provocateur et batailleur, il a droit à un traitement de faveur. Il est envoyé dans une de nos écoles militaires, et s’il répond à nos exigences, il sera enrôlé dans nos garnisons. C’est là un suprême honneur pour lui, car nous lui offrons l’opportunité de s’élever au-delà de sa condition d’esclave, ainsi que de pouvoir manifester ses appétits de conquête et de suprématie.

Tous les Reptiliens mâles sont destinés à la guerre. Nous sommes élevés dans l’esprit de courage et d’honneur, de respect de l’autorité. Donner notre vie pour notre nation est naturel, voire presque inévitable. Notre Roi est notre chef suprême, notre Dieu. Il incarne nos valeurs , les magnifie. Nous sommes vus cruels car sans pitié. La pitié est une faiblesse qui est incompatible avec notre volonté d’expansion. Notre survie est notre priorité.

Nous ne voyons notre fils que le jour de sa naissance, puis nous sommes joyeux lorsqu’il entre dans l’armée. Pour nous, cela signifie sa naissance à la force et à l’honneur. Il peut arriver qu’un fils montre des signes de faiblesse et de rejet de sa place naturelle, l’armée. Dans ce cas, le père est détaché auprès du fils pour le suivre dans une retraite adaptée afin de l’aider à se rééduquer. Si le père est mort en combat, un membre de sa lignée paternelle ou maternelle se porte volontaire. Et cela, quel que soit le rang du père ou du membre de sa famille. Nous n’abandonnons pas les nôtres. Nous défendons de même nos esclaves de toutes agressions car ils se trouvent sous notre responsabilité. Tel est notre code d’honneur.

Je suis un des généraux implantés sur la planète que vous nommez présentement Terre. Cette planète n’avait encore aucun habitant déclaré « terrien », et elle se devait être vierge de toute implantation stellaire. Devait, car lorsque nous nous sommes posés, nous avons découvert le mensonge dont les conseils galactiques nous avaient abreuvé. Des races extraterrestres y avaient imposé des implants génétiques. Partout, nous trouvions des traces de leur travail : des restes de bases, des espèces minérales et végétales dont les génomes trahissaient des origines galactiques et cosmiques. Pendant toutes ces années où nous avions volontairement accepté de délaisser cette planète, voire de la protéger de nos alliés par des tractations coûteuses, les groupes adverses en avaient profité pour modeler l’environnement à leur image. Nous étions furieux d’avoir été dupés.

Notre Roi décida alors d’en faire une de nos bases définitives, voire une planète fille à notre planète d’origine. Nous reçûmes l’ordre de rester afin de fonder une ville pour préparer la prise en main de la Terre. Nous créâmes rapidement les pyramides pour exploiter les ressources diverses, établirent des garnisons et dessinèrent des champs d’expérimentations pour nos chercheurs. Des esclaves furent importés, mais la densité de la planète les fit très vite succomber. Alors, nous en créâmes à partir de gènes en notre laboratoire et des possibilités autochtones. Je sais qu’ils furent obligés d’utiliser une partie des nôtres en finalité pour stabiliser et renforcer la physiologie des esclaves.

Les années passèrent. Jusqu’à ce que la Terre prenne une apparence qui me rappelait ma planète d’origine, j’éprouvais un peu de nostalgie mais je comprenais la raison de mon éloignement. La guerre et l’expansion demandent les sacrifices. Ainsi se développe et se maintient un Ordre.

Puis les Conseils galactiques firent parler d’eux. Après nous avoir ignorés, ils nous demandaient sans avertissement de quitter ce qui était devenu notre chez nous. Nous y avions mis tous nos efforts, et nous nous y étions attachés malgré nos préceptes de détachement. Notre Roi réagit à cet édit en opposant un veto. Après bien des échanges, il nous assigna le commandement de partir. Officiellement, nous délaissions notre maison sans bataille. Officieusement, ses conseillers donnèrent des consignes différentes. Cela venait-il du Roi ? Nous ne le savions pas, et honnêtement, nous ne voulions pas le savoir car nous étions en accord avec ces nouvelles indications. Nous devions détruire nos bases et profiter de la prochaine descente des nouveaux arrivants pour rendre leurs tâches difficiles. Pleins de ressentiments envers les Conseils galactiques et mus par un sentiment d’injustice, nous n’étions pas d’accord de les laisser profiter de nos créations.

Certains d’entre nous durent même préparer des stations à l’intérieur de la planète, sous terre et sous la mer, afin de recevoir des groupes en résistance. Dans quel dessein ? D’autres, comme moi, eurent l’ordre de livrer bataille et d’affaiblir les envahisseurs. J’appris plus tard que nous avions même des vaisseaux autour de la Terre prêts à détruire ceux des colons. Pleins d’amertume et de ressentiment, nous avons défendu nos positions jusqu’à la fin. Pour nous, il s’agissait de prouver notre opposition, même si elle pouvait paraître limitée, car notre honneur nous commandait de mourir avec bravoure, coûte que coûte. Démontrer à nos familles, à notre Roi, que nous étions dignes de leur confiance.

Vous pouvez nous considérer comme des brutes cruelles, vous ne pouvez nous enlever notre honneur. Il nous commande de défendre ceux qui sont sous notre responsabilité, de les protéger,  et de combattre les opposants à notre Ordre. Si vous recherchez en vous, dans votre histoire, vous y trouvez notre héritage.

Honneur et vaillance. Ne jamais douter. Se sacrifier à la cause. Telle est notre éducation. Et le mensonge n’est nullement notre quotidien. L’honnêteté est primordiale dans une société hiérarchisée saine. Le mensonge était réservé à la caste des diplomates et des tacticiens.

Ce que je vous ai décrit date de plusieurs centaines de milliers d’années. Vos façons de dater diffèrent des miennes, d’autant que la planète a modifié ses révolutions autour du soleil plusieurs fois. Depuis, je sais que ma nation a évolué et souhaite se transformer.

Depuis que j’ai reconnecté l’ensemble formé par mon âme, j’ai compris les raisons de notre venue sur cette planète. Nous vous avons offert les valeurs reines de la Survie. Nous avons nous aussi participé à votre évolution et votre développement. Nous sommes très proches vous et nous.

L’ascension cosmique qui s’active partout a changé les regards de beaucoup de nations sur vous. Vous êtes maintenant considérés comme le générateur de notre prochaine transformation. Et tous sont fiers d’avoir pris part à votre création puis à votre souhait d’émancipation. Vous représentez l’Ordre aujourd’hui.

Nous vous considérons 

Publié dans:REPTILIENS |on 4 janvier, 2016 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3