Les laboratoires du futur et les résistances du passé

Quand on observe l’évolution biologique des formes, on s’aperçoit qu’elle se réalise par un ensemble de mutations coordonnées dans le temps. De même, lorsqu’on observe comment se fait l’évolution de l’humanité, on se rend compte que ses sauts évolutifs ne s’effectuent que par l’intervention d’êtres inspirés ou de mutants apportant de nouvelles informations à l’ensemble des autres hommes. Bien souvent, ces inventeurs, ces innovateurs assument à eux seuls le premier pas dans une nouvelle direction. Et on sait que le premier pas représente cinquante pour cent du travail d’élaboration de tout projet… Affirmer un courant novateur, c’est toujours prendre le risque de déranger ceux qui ont construit leur vie comme une citadelle où leurs certitudes font la garde autour de leurs habitudes. 

4

Tout novateur est objet d’incompréhension puisque ce qui fait l’originalité de son apport est, dans un premier temps, perçu et jugé avec des références qu’il a dépassées après beaucoup d’efforts. Il n’est qu’à lire la biographie des inventeurs pour voir comment ceux-ci, tout au long de l’histoire, ont été marginalisés quand ils n’ont pas été persécutés. L’histoire de la créativité humaine est celle d’une remise en question des dogmes établis, ainsi que le long apprentissage – au cours des générations – d’œuvres et de découvertes qui, au départ, ont pu paraître étranges, absurdes, difficiles à saisir, voire incompréhensibles pour la majorité. Les sociologues qui étudient les transformations sociales en arrivent aux mêmes conclusions : les idées novatrices touchent d’abord certains esprits pionniers qui se regroupent au sein de minorités introduisant dans le corps social des modes de pensée et des valeurs nouvelles. 

La tradition enseigne « Croissez et multipliez ». La phase de croissance est celle d’une élévation et d’un raccordement à une conscience supérieure. Une fois qu’on a la preuve que cette liaison supérieure est suffisamment précise, on peut « multiplier », diffuser les résultats de ses recherches. Malheureusement, à notre époque de vulgarisation, la diffusion médiatique des informations s’effectue bien plus souvent dans un souci de rentabilité que dans une optique d’évolution. La vulgarisation donne l’impression agréable et superficielle de connaître un sujet, ce qui procure une griserie intellectuelle, mais elle comporte un piège fatal pour la conscience, celui de la simplification réductrice. La compréhension du processus de contact transdimensionnel requiert une longue évolution intérieure, une transformation personnelle fondée sur l’expérience, la réflexion et la continuité dans le temps. 

Jusqu’à présent, les Voyageurs intemporels n’ont consacré que peu de temps et de moyens à rendre publics les résultats d’un cheminement effectué avec beaucoup de persévérance par une équipe très concentrée sur le sujet. Les informations originales et les lois extraites de toutes ces expériences ont demandé des milliers d’heures de recherche, de contacts, de synthèse, d’échanges et d’initiatives. Pendant toute cette phase, ils sont restés silencieux, et il était impossible d’éviter que d’autres parlent à leur place, interprétant leur travail à travers des spéculations et des commentaires de toutes sortes – les meilleurs comme les pires -, portant parfois un jugement sommaire sur des opérations interdimensionnelles qu’il faut avoir vécues de l’intérieur et en continuité pour en comprendre le sens véritable et en parler correctement.

Si les Témoins de l’Être-Ange ont pris leur plume après de longues années de silence, c’est entre autres pour témoigner, avec toute la force de leur vécu, dans l’éternel procès que les voyeurs intentent trop souvent aux voyants qui perçoivent les mondes invisibles. 

Les pages qui suivent présentent le fruit d’un travail de près de vingt-cinq ans, réalisé au confluent des sciences traditionnelles, expérimentales et humaines. L’étude des sciences traditionnelles conduit à la compréhension de l’harmonie universelle et des rapports que l’homme entretient avec l’invisible. Les sciences expérimentales permettent de mieux comprendre le fonctionnement de la matière et de la vie. Les sciences humaines permettent d’établir une cartographie des états de conscience et une étude de l’environnement socioculturel. Toutes ces approches ont un champ d’application spécifique mais se renvoient les unes aux autres comme autant d’éléments à intégrer à partir d’une conscience globale permettant de les synthétiser.

L’espace d’un livre comme celui-ci ne permet d’aborder un tel carrefour qu’à travers un mode panoramique. Écrire un tel ouvrage, c’est donc prendre au moins deux risques : celui, mineur, de n’être pas compris et celui, majeur, de faire croire que l’on peut tout comprendre à travers une approche simplifiée et sans expérience vécue. 

Ce livre est issu d’un travail d’équipe comme l’est la démarche dont il se fait l’écho. Dans de nombreux secteurs de la recherche se créent ainsi des équipes pluridisciplinaires. La progression de la connaissance participe de plus en plus d’un travail collectif dans la mesure où il devient impossible pour un seul individu de synthétiser toutes les informations nécessaires à l’exploration d’un domaine particulier. Ce qui est valable pour les sciences physiques l’est d’autant plus pour les sciences métaphysiques, où l’échange d’expériences, d’informations et de points de vue permet de créer une véritable dynamique qui intensifie le contact individuel de chaque être avec sa science intérieure. 

Avant de devenir l’héritage de l’humanité, toutes les découvertes sont issues de l’enthousiasme d’une poignée de chercheurs. Les cartes qu’ils dressent peuvent guider ceux qui cheminent, leur évitant ainsi impasses et détours. Mais la carte n’est pas le territoire… Et c’est à chacun d’entreprendre le voyage initiatique qui seul peut l’approcher de la voix intérieure qui parle en lui le langage des autres dimensions.

eat

Cet ouvrage ÊTRE ANGES TEMOINS aux Editions de Mortagne – écrit par APPEL GUERY

Il est construit en trois parties :

La première partie, thématique, décrit les CONTACTS vécus par les Voyageurs intemporels. Ces rendez-vous très particuliers avec d’autres dimensions, visibles ou invisibles, se sont effectués à différents niveaux : matériel, spatial, temporel ou intemporel. La deuxième partie, chronologique, raconte les différentes étapes de l’AVENTURE DE LA CONSCIENCE réalisée par les Voyageurs intemporels. Ils y retracent leurs « rencontres » et expériences parfois étonnantes ou insolites, partageant avec le lecteur les joies et difficultés du parcours. 

La troisième partie, analytique, propose un nouveau regard sur LA MUTATION PLANÉTAIRE vécue par l’humanité à l’aube du troisième millénaire. Face au développement d’une science sans conscience, l’homme, s’il veut survivre, doit retrouver son rôle cosmique par un éveil progressif de toutes ses facultés. Certains groupes mutants ouvrent de nombreuses pistes sur ce que peuvent devenir demain les références, les fonctionnements et les modes de vie d’une société galactique fondée sur le respect des lois universelles. Véritables laboratoires du futur, ils maintiennent, comme autant de lumières dans la nuit des temps, le canal de jonction avec d’autres dimensions qui conduit à l’aube de l’Intemporel.

Bonne lecture proposée par Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3