Archive pour décembre, 2015

Les extras-terrestres et nous

visage1

Une interview vidéo en 3 parties, réalisée en Espagne en août 2009, au cours de laquelle Anne Givaudan nous donne de multiples indications sur les consciences extra-terriennes ainsi que sur l’évolution actuelle de notre planète, “fausse note” momentanée du système solaire.

 

http://www.dailymotion.com/video/xaddff

 

http://www.dailymotion.com/video/xadbrn

 

http://www.dailymotion.com/video/xadarq

 

Anne clôt son interview par d’étonnantes révélations sur son propre parcours

Site web d’Anne Givaudan  : www.sois.fr

 

Publié dans:O.V.N.I et E.T., VIDEOS à voir |on 14 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Les âmes expérimentées

 

jugementbLes âmes expérimentées vont entrer plus rapidement dans cette nouvelle énergie. Vous êtes peut-être l’une de ces âmes ayant mérité et acquis de la sagesse sur cette planète, et vous commencez à changer. Les Êtres Humains qui font partie de votre environnement vont le voir dans vos actions et attitudes. Il y aura peut-être un changement dans votre nature humaine. Ils diront :  » Tu as quelque chose que j’aimerais avoir !  » Que leur répondrez-vous ?

Vous n’aurez jamais besoin de leur donner un livre de Kryeon ! Vous n’aurez jamais à dire un mot au sujet de votre système de croyance, car ils regarderont vos actions et paroles avec les Êtres Humains. Ils verront votre amour inconditionnel envers des personnes qui sont apparemment peu aimables. Ils verront que vous vous souciez des personnes auxquelles vous n’aviez pas porté attention auparavant.

La nature humaine est de plus en plus bienveillante. Vous commencez peut-être à le constater, dans des secteurs où vous n’auriez jamais pensé voir une telle attitude. Les attitudes des politiciens vont commencer à changer. La façon dont vous faites des affaires commence à changer. Les relations personnelles deviennent plus paisibles et moins acerbes. Oh, chers Êtres Humains, il y en aura toujours qui sont déséquilibrés ! Il y aura toujours des choses que vous ne pouvez pas contrôler. Il y aura toujours le libre choix humain, et les prisons. Il y aura ceux qui s’incarnent sur la planète pour la première fois, et qui n’ont pas la moindre idée du fonctionnement des choses de la vie, sur Terre, et qui « semblent » toujours agir d’une manière inappropriée. Vous l’avez fait, lors de vos premières incarnations. Je parle d’un changement global de conscience qui se fera lentement. Cependant, les âmes expérimentées seront les premières à le constater, et ce sont elles qui vont finalement réaliser ce grand changement.

Il y a un lignage dans la salle. Il ne s’agit pas seulement de l’une de vos nombreuses vies mais plutôt de la sagesse qui vous amène à être ici ou en train de lire ces lignes. Les questions que vous posez au sujet de la conscience sociale et de la Terre sont empreintes de sagesse. Vous dites :  » Quand allons-nous tirer les leçons ?  » Eh bien, c’est commencé, mais vous devez voir les problèmes, avant de poser cette question, non ? Il y a une énorme masse de sagesse, assise ici – dans cette salle. La ressentez-vous ?

Donc, chers Êtres Humains, vous avez la possibilité de commencer à revenir à une énergie que vous pensiez avoir perdue. Une énergie où les êtres humains peuvent s’autoriser à vivre plus longtemps, sans détruire l’environnement. En outre, vous ne souffrirez pas de surpopulation, car vous serez en mesure de la gérer intelligemment et avec sagesse, au lieu d’adopter des lois désuètes et irrationnelles.

Un beau jour, vous rencontrerez des semences d’étoiles… Vos soeurs et frères de la famille des Pléiades. En fait, cette famille est ici – en ce moment – puisqu’elle est dans le domaine quantique. Vous avez des ancêtres Pléiadiens qui vivent très longtemps – dans une planète [in a planet] – car ils ont franchi l’étape qui est actuellement devant vous. Ils ont développé le facteur quantique. Ils ont également développé la bienveillance et l’énergie quantique. Voilà pourquoi ils peuvent venir ici instantanément, sans jamais déranger ou faire de l’ingérence dans votre libre choix. C’est aussi la raison pour laquelle ils n’atterrissent pas sur votre planète, afin de vous dire :  » Allô !  » Au lieu de cela, ils s’assoient en coulisse et célèbrent ce que vous avez accompli. Ils attendent, avec vous, pour célébrer le solstice de décembre 2012… Le point situé à mi chemin de ce changement de 36 ans dans lequel vous êtes engagés.

Avant de terminer, chers Êtres Humains, nous allons à nouveau vous dire que c’est un processus lent. Nous l’avons vu auparavant. Il arrive à travers les générations, à travers les enfants des enfants des enfants. Ce n’est pas quelque chose que vous allez voir aussi rapidement que la lumière d’une ampoule de flash. Il peut y avoir certaines choses qui vont faire marche arrière pendant un moment, avant de repartir vers l’avant. Toutefois, si vous regardez ensemble, ce sera comme la basse vitesse d’un navire dont le gouvernail est tenu par la sagesse. Ce navire se dirige lentement, mais sûrement, vers un temps où la haine sera une chose peu habituelle. Elle ne pourra plus se draper dans la culture ou la religion. C’est parce que l’énergie quantique est bienveillante, et les humains commencent à le voir.

Et voilà ! C’est la vérité de ce jour. C’est l’énergie de cette journée. Ce sont les potentiels que je vois, en ce moment, et c’est pourquoi nous vous apportons ce message. En partant d’ici ou en terminant cette lecture, vous aurez changé un peu. Vous en connaîtrez un peu plus, au sujet de qui vous êtes, de ce que vous avez accompli, et de ce qui est devant vous.

Je suis Kryeon, un amant de l’humanité. Et c’est ainsi.

Extraits de LES SEPT GRANDES ILLUSIONS HUMAINES DE DIEU sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:AME, ENERGIES, MAITRISE |on 14 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Pour vivre Heureux… apprenons à mourir

 

Quelle importance, la Vie ?

L’instant d’avant, je suis poussière…

L’instant d’après, je suis poussière…

Mais au moment présent, je suis vivant !

 être vivant

Nombre de pratiques méditatives et d’ouvrages insistent sur la densité de l’instant présent. Vivre au présent, moment après moment, c’est faire abstraction des pollutions mentales que sont nos souvenirs et nos anticipations. Alors cessent les égarements, et l’ici et maintenant de la vie s’offre à nous dans sa pleine réalité. 

« Vivons heureux en attendant la mort », conseille un ouvrage savoureux de Pierre Desproges. La mort est aussi inévitable que les impôts.  Alors, vivre en bons termes avec elle est ce qu’on peut se souhaiter de mieux, pas vrai ? Au contraire, interdire à cette pensée d e nous hanter, c’est comme reporter une tâche obligatoire en se racontant des histoires : « la feuille d’impôt ? bah, je la remplirai demain… »

A court terme, cet évitement nous soulage. Mais le moment venu, on n’y échappe pas, et c’est bien plus pénible. 

Accueillir ce qui vient en nous, même l’idée de la mort : en acceptant qu’elle entre chez nous, nous nous permettons d’être davantage en tranquillité avec elle. Certes, voilà de bien beaux conseils ; Mais peut-être qu’au moment de quitter la scène, je n’en mènerai pas large. Qu’importe ! Si mon examen final doit mal se passer, au moins j’en aurai conçu l’idée sans qu’il m’intoxique l’existence. Je l’aurai cultivé ma vie durant, afin que le moment venu, je l’accueille comme un épisode de ma vie parmi tant d’autres. 

Loin de l’habitude, qui émousse la sensation et immobilise le temps, méditer vous procurera l’occasion de vivre densément les secondes qui composent votre vie. Le temps apparaîtra comme la combinaison d’innombrables présents. Vous réaliserez que chacune de ses fractions est extrêmement mobile, et qu’à chaque instant explose une infinité d’univers inédits. 

Et puis, sur un plan plus concret, nous savons que la médiation a des vertus anti-stress. Or on sait que le stresse donne l’impression que le temps file beaucoup plus vite que quand nous sommes tranquilles. 

Méditez-donc, et vous maîtriserez l’écoulement du temps serein qui passe. De notre temps serein. 

Une telle expérience vous amène à traverser le temps d’une façon plus mobile. Vivre l’impermanence, c’est se laisser traverser par les événements, instant après instant, en tolérant davantage qu’ils surviennent lorsqu’ils sont pénibles, et qu’ils partent même s’ils s ont agréables. Une bonne façon de dépasser la souffrance et de voyager vers les changements. 

Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:La MORT, TEMPS |on 12 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

La vérité prévaut sur la pensée incorrecte

 

MarieAu cours des premiers mois de sa vie sur Terre, Marie montre qu’elle va être une artiste… Une grande artiste. À noter que les talents artistiques de Marie ne sont pas un don du hasard. Ils proviennent des connaissances acquises et méritées au cours de ses vies antérieures. Les Êtres Humains transportent leurs attributs d’une vie à l’autre. Ces derniers vont bien au-delà de la généalogie et de la biologie de leurs parents. Savez-vous que dans votre société politiquement correcte, l’on vous dit que tous les Êtres Humains naissent en égalité d’être? Informez-vous auprès de parents ayant plusieurs enfants. Ils vont vous dire que chacun est différent, que chacun a sa propre individualité. L’un peut être chanteur, alors que l’autre ne peut pas chanter du tout. L’un peut être intéressé à la lecture, alors que l’autre ne pense qu’à danser. Les parents regardent ces différences énormes, et ils se disent : « Comment est-ce possible? » Ce n’est peut-être pas politiquement correct, mais c’est la vérité. Regardez les craintes que certains de ces individus ont, quand ils naissent. Quelques-uns sont craintifs et « insécures ». Ils s’accrochent à des choses qu’ils ont vécues avant de revenir ici.

Demandez à une mère comment il se fait que l’un a peur de son ombre, alors que l’autre s’en fiche éperdument. Cela fait partie du système, et c’est approprié. En effet, vous êtes tous dotés du même pouvoir de changer les attributs de vos vies antérieures et de votre nouvelle naissance, car vous naissez en égalité d’être. Toutefois, vous arrivez avec les bagages de vos vies antérieures, sauf les individus qui en sont à leur première incarnation. Ces derniers arrivent avec ce qui pourrait être appelé « les attributs de l’ignorance ». Ils sont faciles à repérer. Ce sont les Êtres Humains qui sont toujours bouleversés par la manière dont les choses fonctionnent, et ils ne s’habituent jamais tout à fait au comportement des Humains envers les autres Humains, sur cette planète. C’est la vie où ils apprennent « à marcher sur Terre dans un corps physique », et à comprendre le fonctionnement de ce système.

Marie est encore un bébé et elle fait ce que font les enfants. Saviez-vous qu’à cet âge, vous pouvez voir les énergies qui sont autour de vous? Parlez-en à des mères! Vous est-il déjà arrivé d’avoir un enfant dans les bras, alors qu’il semblait voir quelque chose dans le coin? Son visage rayonnait. Il riait et s’amusait follement. Il semblait jouer avec ce quelque chose qui était dans le coin. Vous avez regardé dans ce coin, mais il n’y avait rien! Bon nombre d’entre vous savent de quoi je parle, n’est-ce pas? Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se passait? Les nourrissons peuvent encore voir de l’autre côté du voile. Cette vision disparaît après un certain temps (quelques mois). Cela fait partie de leur survie. C’est une partie de leur chez-soi qui reste avec eux, pendant qu’ils se transforment en un autre type d’amour – l’amour humain. Ensuite, les choses inter-dimensionnelles finissent par disparaître, mais vous avez tous vu ces choses, à partir de votre naissance.

Nous allons vous faire un résumé de la vie de Marie. Elle est devenue une grande artiste, mais elle ne s’est pas occupée d’ésotérisme ou de spiritualité (enseignante du Nouvel-Âge). Kryeon n’a jamais été présent dans sa vie. Elle n’a jamais lu aucun de ses livres et elle n’a jamais assisté à une réunion comme celle-ci. Cependant, elle était effectivement en mesure de guérir les gens, avec son art. Elle était une artiste peintre de renommée internationale. Sa connexion spirituelle passait par son art. Elle disait : « Je peins seulement ce que je ressens. » Elle ressentait son Soi-Supérieur à chaque coup de pinceau qu’elle appliquait sur la toile.

Je vous propose de lire channeling « L’histoire d’une vie sur Terre », 12 avril 2008
The Story of Mary – « One Life » 
Traduction et/ou interprétation de Jean-M. Gobeil

SITE : http://kryeon.oldiblog.com

Publié dans:CHANNELING, MARIE-MADELEINE |on 12 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

La pêche aux vies antérieures

 

ETOILE VIEL’exploration du subconscient pour en faire émerger les personnages que nous avons vécus jadis est devenue à la mode. En France, le colo­nel de Rochas avait été un pionnier de la régression hypnotique. Depuis, Morey Bernstein aux États-Unis a eu son heure de gloire en exhumant l’énigmatique Irlandaise Bridey Murphy du passé d’une jeune femme qui avait servi de cobaye à cet hypnotiseur amateur .

Grâce à l’évolution des techniques, on en vient à pratiquer ces retours en arrière, ces « anamnèses », par des moyens plus doux que l’hypnose profonde, apparentés à la sophrologie . La science aidant, certains parlent maintenant de faire passer le cerveau en ondes Thêta (celles du sommeil profond) tout en restant éveillé… Bref, les vies passées sont là, à portée de la main. Il suffit de se baisser, et de fouiller un peu. Une autre technique, signalée à l’attention du public par Denise Desjardins  porte le nom de lying, car on la pratique en étant allongé — ce qui est d’ailleurs le cas des autres méthodes. Cependant, elle inter­vient dans le cadre d’une vie dirigée vers une réelle ascèse spirituelle, inspirée de l’Orient.

Malgré l’extraordinaire succès de ces régressions, où l’on arrive à redé­couvrir tout ce qu’on veut, il faut bien s’avouer que toutes ces techniques sont entachées d’un gros défaut qui rend leurs résultats très suspects. Pour résumer les choses : on s’imagine que les souvenirs des vies passées sont là, sous-jacents dans la psyché, et qu’il suffit de l’interroger pour qu’elle réponde. Bien sûr, on choisit des conditions que l’on croit favorables; si ce n’est pas l’hypnose, c’est une bonne relaxation ouvrant à un état subliminal de conscience où la volonté n’agit plus, le mental cesse de ratiociner. On fait monter les impressions des profondeurs, on laisse revivre les émotions. Privée de ses attributs proprement humains — volonté et réflexion — la machine psychique est un animal bien vivant, extrêmement dynamique et sensible. L’opérateur — le dompteur ? — le sollicite pour qu’il s’exprime. Et lui sait qu’il s’agit de vies antérieures à découvrir.

La psyché, invitée à parler, en a des choses à dire…

Ian Stevenson, qui a renoncé à l’hypnose pour poursuivre ses enquêtes , exprime son scepticisme : « les personnalités habituellement évoquées au cours de régressions sous hypnose vers une vie antérieure sont… un amalgame de la personnalité courante du sujet, de ce que celui-ci croit qu’on attend de lui, de la vision qu’il se fait de ce qu’aurait dû être sa vie antérieure, et peut-être aussi d’éléments obtenus par voie paranormale ». Cette analyse s’applique bien semble-t-il au cas « Bridey Murphy ». On a retrouvé dans cette histoire échafaudée sous hypnose divers éléments puisés… dans la mémoire oubliée du sujet (qui avait joué une pièce irlandaise dans son enfance, en acquérant l’accent convenable), avec vraisemblablement des ingrédients collectés ici et là, par clairvoyance. Mais pas de Bridey Murphy en Irlande.

C’est un trait remarquable de toutes ces techniques (de l’hypnose au lying) qu’elles stimulent chez le sujet des pouvoirs parapsychologiques (surtout clairvoyance) parfois remarquables qui restent latents habi­tuellement. Pour cette raison même, les récits de vies passées sont aussi peu dignes de foi que les « lectures de vie » faites par un sensitif.

En outre, l’intervention de l’opérateur qui sollicite le sujet pour qu’il parle, en pêchant des réponses, crée un certain climat de contrainte qui engage l’animal psychique à progresser dans la voie des révéla­tions. Dans l’hypnose légère, ou le lying, où l’on cherche à réveiller des impressions profondes, la nature émotionnelle est fortement mise à contribution. L’angoisse est plus souvent l’invitée de ces séances que la béatitude. Les énergies et souvenirs refoulés (de la vie actuelle, bien entendu) s’en donnent à cœur joie. Avec des yeux objectifs, on lit sou­vent à livre ouvert les problèmes dont souffrent les patients depuis leur enfance, ou leur adolescence. Le plus curieux est que ces tragédies, ces histoires structurées au fil des jours par la psyché soumise à la question, sont attribuées à des vies antérieures par les sujets aussi bien que par les spécialistes de ces méthodes. Et même quand on connaît assez bien le passé psychologique d’un individu , avec ses traumatismes, ses échecs, ses problèmes avec les parents, etc., on finit toujours, comme par miracle, par en retrouver la racine… dans des drames remontant à une existence passée. Il y a des âmes que la fatalité poursuit.

Mais les sujets qui émergent pantelants de ces descentes en enfer sont finalement délivrés de leurs angoisses. On a envie de parler de catharsis psychanalytique

 

(Extrait de La Réincarnation, Des preuves aux certitudes Éditions Retz 1982) sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:VIES ANTERIEURES |on 10 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Si les extra-terrestres existent

 

science et fictionRégulièrement, la communauté scientifique comme l’opinion publique se pose la question de savoir s’il existe ou non des extra-terrestres, c’est-à-dire des êtres habitant des mondes extérieurs à la Terre. Comme vous le savez, de nombreux témoignages font état d’Objets Volants Non Identifiés (O.V.N.I.), dont beaucoup correspondraient à des engins ou des vaisseaux spatiaux qui dépasseraient de loin notre technologie. Pour certains, c’est la preuve que l’univers est habité par d’autres civilisations. D’autres, plus sceptiques, continuent à penser que cela ne prouve rien, sans pour autant donner une explication logique et sensée aux observations qui ont été faites dans ce domaine.

En admettant qu’il n’existe aucune preuve scientifique de l’existence d’extra-terrestres, ce dont je doute, le bon sens suffit, me semble-t-il, à l’admettre comme une évidence. Nous savons en effet que l’univers contient environ cent milliards de galaxies, et que chaque galaxie compte environ cent milliards de soleils. En toute probabilité, il existe donc des centaines, voire des milliers, de systèmes solaires comparables au nôtre. Dès lors, comment penser que seule la Terre soit habitée ? Il me semble évident qu’il existe d’autres humanités dans l’univers, certaines étant plus évoluées que la nôtre, d’autres moins.

En fait, la question qui se pose est de savoir, non pas s’il existe des extra-terrestres, mais s’ils sont déjà venus sur Terre ou l’ont survolée. Compte tenu des distances intersidérales, il faudrait pour cela qu’ils disposent d’aéronefs pouvant voler à des vitesses vertigineuses. Certains scientifiques pensent même que venir sur notre planète depuis d’autres systèmes solaires nécessiterait de se déplacer plus rapidement que la lumière (300.000 km/seconde). Lorsque l’on sait que les fusées les plus rapides atteignent environ 30.000 km/heure, cela semble impossible. Mais pourquoi pas ? En outre, il existe probablement des modes de déplacement qui transcendent tous ceux que nous connaissons actuellement. Alors, qui vivra verra…

Comme nombre de Rosicruciens, il est pour moi évident que la vie existe ailleurs que sur la Terre, car elle sert de support à un processus universel : l’Evolution. Pour être plus précis, elle permet à l’Ame universelle d’évoluer et de prendre graduellement conscience de sa perfection latente, ce qu’elle fait à travers les êtres vivants. Au regard d’un tel but, la vie ne peut se limiter à exister uniquement sur notre planète, auquel cas le reste de l’univers n’aurait aucune utilité. Or, comme le disait Einstein, Dieu, au sens d’Intelligence, d’Energie, de Force absolue, « ne joue pas aux dés et ne fait rien pour rien ». La vie est universelle, et partout où elle existe, elle sert de véhicule à la Conscience cosmique.

À propos des extra-terrestres, je trouve regrettable que les livres ou les films qui leur sont consacrés les présentent le plus souvent comme des êtres difformes, disgracieux, voire effrayants. Par ailleurs, on les assimile généralement à des envahisseurs vindicatifs ayant pour but d’anéantir les hommes et de s’approprier la Terre. Pourquoi projeter sur eux notre propre agressivité et notre tendance à “négativer” ce qui nous est inconnu ? Il vaut mieux voir en eux des êtres pacifistes qui ont probablement beaucoup à nous apprendre, sans pour autant les attendre comme on attendrait un messie.

Serge Toussaint Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 10 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

La traversée des ondes d’ascension

 

zone d'ascensionAvant le temps de l’initiation collective, certaines personnes se verront offrir la chance de faire l’expérience du processus de la résurrection plus tôt, peut-être plusieurs jours avant la Transition de la Terre. Cet événement, prophétisé pour la fin du cycle, est connu sous le terme ravissement. Destiné à être un temps de célébration de l’achèvement de ce cycle de conscience, le processus exorcisera chez plusieurs les images de peur, tandis que le monde familier se désintégrera. Le ravissement est le début d’une nouvelle expérience pour ceux qui ont aimé la Terre et pour les gens de la Terre, dans la mesure où ils ont consacré leur vie au processus de ce cycle conscient. Les événements de ce cycle annoncent le parachèvement de cette période et le début du processus de résurrection/ascension vers des expériences d’une dimension supérieure, pour la Terre tout comme pour les individus .

Tous ne percevront pas l’occasion favorable de faire l’expérience du ravissement de la même manière, car toutes les âmes incarnées sur Terre en ce moment ne progressent pas au même rythme. Grâce surtout au choix et au libre arbitre utilisés durant le présent cycle de conscience, chacun a la chance, à l’intérieur de certaines limites, de vivre et d’évoluer à un rythme qui lui est approprié. À mesure qu’approche la fin du cycle, ceux dont le développement s’est accéléré auront la chance de parachever le processus plus tôt, c’est-à-dire avant la Transition de la Terre. Il n y a aucun jugement de valeur inhérent à la capacité de reconnaître le ravissement; ce n’est que le parachèvement d’un aspect de l’expérience…

On peut définir le ravissement comme un temps et un processus à l’intérieur desquels des individus spécifiques ont la possibilité et peuvent choisir de répondre à une série de conditions permettant leur résurrection et leur ascension simultanées et immédiates.

Les individus qui feront l’expérience du ravissement sont préconditionnés à reconnaître les codes, bien qu’ils puissent ne pas en être conscients à ce moment. Ils ressentiront l’appel sous forme de vibrations-tonalités pulsées reconnaissables à un plan au-delà du savoir conscient. Grâce à une résonance harmonique acquise à travers l’expérience de vie, le corps sera au diapason des tonalités, des trompettes bibliques de l’Apocalypse. Avec cette résonance comme vibration de référence, des champs spécifiques accordés sur la résonance auront tendance à vibrer beaucoup plus rapidement. Les tonalités vont essentiellement permettre à des champs spécifiques entourant le corps, ceux du Mer-Ka-Ba humain (chapitre 2), de bouger à des vitesses et à des rapports clés de vibration qui accéléreront l’expérience du changement de dimension chez ces individus.

S’ils choisissent, connaissent ou apprennent cette tonalité, le mouvement familier des champs Mer-Ka-Ba leur permettra d’accéder aux vibrations de l’état-espace de la quatrième dimension précédant l’expérience collective de la Terre.

À cette époque-ci, celle de la fin du cycle, certains individus auront rempli leur engagement de mener la Terre à un Nouvel Âge et choisiront de ne pas demeurer pour la Transition. Pour eux, le ravissement sera le signal du retour à la maison, vers d’autres corridors et d’autres expériences. D’autres ne pourront entendre la tonalité, même s’ils sont à proximité: ils sont programmés pour mener à terme le cycle avec la Terre, y assistant du début à la fin. Encore une fois, on ne doit pas juger la capacité ou l’incapacité de percevoir et de répondre aux tonalités du ravissement à partir d’un sentiment d’estime personnelle du genre: « suis-je à la hauteur de cette expérience? » Pour certains, le ravissement fera partie intégrante de leur chemin de vie. D’autres verront leur énergie demeurer fermement ancrée dans l’expérience de la Terre et de sa Transition. Les processus et l’émotion générés sous forme du ravissement peuvent présenter à la conscience l’ultime et plus grand défi, comme une opportunité d’être sans jugement.

Chaque individu, dans son voyage « familial » à travers l’expérience, terminera le cycle à peu près de la même manière dont il est venu en ce monde, en groupe et en même temps seul.

Chacun aura la possibilité de faire face à ses peurs en voyant les « semences » disparaître en une résurrection et une ascension instantanées. Certains se seront préparés, parfois pendant plusieurs incarnations, à ce moment-là. Chacun « saura « , à un niveau qui lui sera instantanément accessible à ce moment, s’il est opportun de laisser les nouvelles tonalités du « cantique » mettre les champs en mouvement. Cela arrivera rapidement et sans indécision…

Il est possible que ceux qui ont choisi ce chemin du ravissement s’éveillent à peine maintenant à la possibilité de ce qu’ils sont. L’éveil approchant, ces mêmes personnes peuvent ressentir un sentiment d’urgence dans leur cheminement. Même en tant que semences, plusieurs se sont égarées dans la densité de l’expérience terrestre et commencent à peine à engendrer de nouveau le sentiment de leur identité. À mesure que la mémoire revient, les échafaudages de leur vie peuvent ne plus sembler avoir autant de sens: carrière, relations et même engagements pris avant l’éveil peuvent ne pas sembler en harmonie avec les codes désormais activés de l’intérieur, car ces schémas ne conviennent plus. Le cheminement de ces individus les conduira au seuil de l’expérience qui leur permettra de résoudre les sentiments, de faire face aux peurs et de négocier les émotions liées à ce qui les quitte. Dès maintenant, ils se préparent et sont prêts pour le ravissement.

GREGG BRADEN Extraits de son livre
L’ÉVEIL AU POINT ZÉRO : L’INITIATION COLLECTIVE sur le blog de Francesca 
http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans:ASCENSION, ENERGIES |on 8 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

LA RÉINCARNATION par KRYEON

 reincarnation

Certains ont demandé, « Cher Kryon, la réincarnation est-elle un réalité? » Je ne souhaite même pas utiliser ce mot. Je préférais plutôt l’appeler quelque chose de mieux: création sacrée – une ancienne âme se fondant dans un corps neuf dans le but d’une expérience sur la planète – née dans l’amour à égalité avec toutes les autres pièces de Dieu appelées Humains… une nouvelle expression de vie. Cela ne sonne-t-il pas mieux? Oui, ce système est une réalité.

Les Humains pensent en lignes très droites. A cause de votre linéarité, presque toutes les religions sur votre planète croient en la vie après la mort. La plupart des religions professent que une fois mort, vous continuez en tant qu’une sorte d’être éternel. Pourtant peu d’entre-elles croient dans une avant-vie…une existence avant que vous n’arriviez ici. Et ainsi, nous vous le redisons, est-ce spirituellement logique? Ils vous enseignent que vous arrivez de rien et de nulle part, pourtant vous êtes éternel tout soudain – créés à partir de rien puis devenant tout. Même les physiciens en savent plus long que cela. Il y a toujours un échange d’énergie. La création ne vient pas de nulle part.

Il y a ceux qui vont dire qu’il n’y a pas de preuves d’aucune sorte pour la réincarnation. Personne n’est jamais revenu traversant le voile pour dire, « Oui, c’est comme cela que ça fonctionne. » Vous avez raison! Mais laissez-moi vous rappeler quelque chose: Personne non plus n’est revenu traverser le voile après la mort disant que cela ne fonctionne pas comme cela. Autrement dit, il n’y a aucune preuve des deux côtés. Cela fait partie de la manière dont fonctionne le voile…bien qu’il puisse y avoir un peu de communication avec ceux qui sont morts, ils ne reviennent pas pour tenir des conférences. Cela est fait exprès très chers.

La plus grande partie de l’humanité ne croit pas en l’avant vie. Et pourquoi cela? Parce que les religions majeures de la planète vous disent que ce n’est pas le cas. Qu’est-ce que cela vous dit? Des leaders spirituels bizarrement accoutrés en pleine abondance dans de grands bâtiments vous donne cette information … et donc cela doit être vrai? Quelle est leur preuve? Est-ce parce qu’ils sont là depuis longtemps, qu’ils doivent avoir raison? Et bien vous aussi! Leurs réponses ne sont pas meilleures que les vôtres. Ils sont honorés pour leur quête et leurs tentatives, mais vous l’êtes aussi!

Voici un exercice: Où que vous soyez en ce moment en conscience, nous voulons vous ramenez pour un moment, et que vous soyez alertes. Nous voudrions que vous communiquiez dans une énergie que nous avons mise en place pour vous permettre de communiquer dans un état où le voile est levé. Nous aimerions que vous posiez une question à votre Soi-Supérieur, une question, puis que vous vous mettiez en retrait pour écouter tranquillement la réponse tout en restant attentive. Franc parlé. Demandez-vous ceci: « Est-ce que je suis éternel? » Vous venez d’avoir la réponse. Une partie de vous a simplement voulu bondir hors d’elle-même pour vous dire oui! Oui et oui!

Cette réponse n’est pas venue d’une autre source, et elle n’est pas venue d’une organisation terrestre. Quelle meilleure façon de faire cela si ce n’est de vous demander à vous-même, « Suis-je éternel? » La réponse sera oui. Etre un être éternel signifie qu’il n’y a pas de commencement et qu’il n’y a pas de fin. C’est un cercle, vous savez. Dans ce cercle, vous allez et venez et allez et venez et allez et venez. C’est la façon de faire. Cela a toujours été comme cela. C’est précis, et pourtant ça peut changer.

Saviez-vous que le contrat, celui-la même pour lequel vous avez donné votre accord en venant ici, peut être changé aujourd’hui? Et pourquoi pas maintenant? Qui vous a dit que le contrat – celui qui est en rapport avec l’expérience karmique – était gravé dans la pierre? Laissez-moi vous dire la vérité. Cela est parler franchement. Ce contrat était une énergie de départ. Vous êtes invités en permanence à le changer, mais si vous ne faites rien, c’est celui-là que vous vivrez.

Extraits du channeling Franc parlé, 12 janvier 2003
SOURCE INITIALE: http://www.double-helice.org 

Publié dans:REINCARNATION |on 8 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Le Véritable Message des Anciens Mayas

 

D'anciennes sculptures et autels Mayas découverts au GuatemalaLorsque le chaman maya Hunbatz Men me confia l’organisation d’un voyage en Pays Maya en 1995, je ne savais vers quelles aventures cela allait m’entraîner et encore moins que j’aurais pour mission de réhabiliter la mémoire des Anciens Mayas.Depuis la conquête de leur pays par les Espagnols il y a des siècles, la vérité sur cette civilisation d’amour et de sagesse nous a été occultée.

De plus en Europe, beaucoup confondent Mayas, Aztèques et même Incas. Les deux premiers ont bien peuplé le Mexique, mais dans des régions et à des dates différentes alors que les Incas vivent au Pérou. Cependant, ces ethnies ont un point commun : elles se réfèrent toutes à leur origine Atlante, Lémurienne et même en provenance des Étoiles. 

En Pays Maya, on raconte qu’avant la disparition de leur continent, les Sages Atlantes cherchèrent un moyen de préserver leurs connaissances. Ils les réunirent dans des artefacts nommés Crânes de Cristal et partirent en différentes régions du globe. 

Ainsi, Osiris et ceux qui avaient la connaissance de la Vie et de la Mort se réfugièrent en Égypte. Un autre Sage : Viracocha avec les Initiés aux techniques de transportation, arrivèrent au Pérou. Le grand Maître Itzamna, avec ses amis porteurs de la Sagesse, accostèrent au Yucatan. 

Je ne parlerai que de ceux-ci puisqu’ils m’ont choisie comme porte-parole et je me contenterai de rétablir quelques vérités. 
D’abord, les Mayas ont toujours été monothéistes, conscients de l’existence d’une Énergie Créatrice Père-Mère présente en tout, Énergie manifestée en toute vie que ce soit sur notre planète ou dans l’Univers. 

Cette Présence Divine à l’intérieur de toutes choses, de tous les règnes, les a conduits à un respect constant entre humains, mais aussi vis-à-vis de la Terre, des minéraux, des végétaux et des animaux sans oublier les êtres peuplant des autres planètes. 

Ce respect de la Divinité, de la Vie en tout, nous amène à rejeter formellement la possibilité pour les Mayas d’effectuer des sacrifices humains. Hélas ! maintenant encore, les instances officielles qui font visiter les sites mayas insistent sur ces prétendus sacrifices humains, ignorant totalement le symbolisme des fresques mayas, prenant les sculptures au premier degré sans comprendre qu’il s’agit de représentation du combat contre notre égo. Car les Mayas, au contraire de la plupart d’entre nous, savaient pourquoi ils étaient sur la Terre, connaissaient le but de leur incarnation. Ils étaient conscients que leur seul vrai travail était le polissage de leur diamant intérieur et étaient là pour parfaire leur Évolution. 

Et ne leur a t-on pas fait porter une soi-disant prophétie de fin du monde ? Vous qui me lisez n’y avez sans doute pas cru et nous avons tous la preuve qu’il y avait là encore manipulation pour nous entraîner vers la peur. 

Les grandes connaissances mathématiques, astrologiques des Mayas leur ont permis d’annoncer pour notre époque, un renouveau, un changement de conscience, un nouveau cycle. 

Et leur message véritable est là pour que chacun de nous travaille à ce renouveau en gérant nos pensées de façon positive, en rejetant la peur, en redonnant sa vraie place à la femme et à l’Énergie féminine, en retrouvant les vraies valeurs mayas d’amour, de respect, de sagesse. 

C’est dans ce but que les Anciens Mayas m’ont demandé d’écrire le livre « Conscience Maya » où dans un langage simple, chacun pourra se documenter, appliquer les préceptes mayas, retrouver leurs valeurs issues de la Nuit des Temps. C’est aussi dans ce but que j’accompagne chaque année un groupe en voyage initiatique en Pays Maya et que j’anime des conférences.

VOYAGE INITIATIQUE EN PAYS MAYA, MEXIQUE par Nicole Dhuin

Article paru dans la revue en ligne « Soleil-Levant »

Publié dans:MAYAS |on 6 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Medium-peintre Brésilienne

peinture medium

 

Issue d’une famille paysanne de Bahia, au Nord-Est du Brésil, la jeune Valdelice ne trouvait aucune oreille sympathique quand elle racontait qu’elle voyait des Esprits. Depuis l’âge de huit ans, après qu’elle ait vu son guide pour la première fois, Valdelice voit les Esprits et communique avec eux, malgré beaucoup de peur et d’appréhension, à l’époque.

Ses parents n’appréciaient guère les histoires de peintures qui « tombaient du ciel ». On voulait faire croire à la fillette de sept ans qu’elle inventait. Elle-même n’arrivait pas à comprendre n’ayant jamais entendu parler ni de médium, ni de spiritisme.

Elle raconte que lorsqu’elle allait travailler aux champs avec sa famille, elle restait toujours en arrière du groupe et regardait le ciel pour voir « tomber les tableaux »… Elle disait alors à sa sœur : « Regarde, il y a plein de tableaux… ils tombent du ciel… que de belle peintures ! », sa sœur lui répondait invariablement : « Arrête de dire n’importe quoi, il n’y a pas de tableaux, il n’y a rien, je ne vois rien… ». Elle seule « voyait » et, se sentait « bien seule »…

 

Image de prévisualisation YouTube

Rencontre avec Chico Xavier

Quand elle se maria, à vingt ans, le hasard l’emmena vivre à Uberaba où elle se trouva voisine du plus grand médium du siècle, Chico Xavier. À cette époque, les ingénieurs de la NASA tentaient de comprendre la médiumnité de ce prodige et les gens faisaient la queue jour et nuit en espérant recevoir une communication de leurs morts ou des conseils médicaux de son guide, le Dr Bezerra de Menezes.

Valdelice croisa un jour le grand médium, et ce fût pour elle une révélation que d’apprendre qu’elle possédait une forme de médiumnité artistique, appelée « psycho-pictographie ». Chico Xavier lui confirma sa mission : une équipe de peintres impressionnistes désirait faire un travail philanthropique avec elle qui, en plus d’aider matériellement la population défavorisée, l’éduquerait en démontrant que la vie continue après la mort physique, d’où l’immortalité de l’âme.

Son apprentissage fut long et laborieux. S’ensuivirent six années d’éducation médiumnique dans un centre spirite sous la tutelle de l’Esprit de Boticelli. Chargé de la préparer pour le travail qu’elle aurait à faire avec l’équipe d’impressionnistes, Boticelli lui indiquait des exercices souvent pénibles pour assouplir ses mains analphabètes, afin que les esprits peintres puissent s’exprimer avec facilité et signer leurs œuvres de leurs noms. Boticelli n’a jamais peint avec Valdelice, son rôle consistant simplement à la préparer à sa mission.

Sans titre

Éducation spirite

L’éducation qu’elle reçu au Centre Spirite, lui permit de canaliser les énergies appelées par sa médiumnité à effets physiques, vers la peinture. En fait, elle a appris à « vivre avec les Esprits ».

La doctrine spirite codifiée par Alla Kardec, sous l’impulsion d’Esprits, lui permit de comprendre la Vie d’une façon plus globale, incluant le monde spirituel, les Esprits et leurs rapports avec le monde des incarnés que nous sommes.

Valdelice comprit que son « plan de vie » incluait une mission de charité et de transmission d’un enseignement d’une grande importance, qu’elle allait accomplir en collaboration avec le groupe d’impressionnistes qui l’avait approchée. Elle comprit aussi que si ces Esprits avaient une mission divine d’éducation de la population terrestre, c’était également pour eux, l’occasion de mettre en pratique la loi de charité et d’amour.

Cela fait maintenant trente ans qu’elle a accepté cette mission, qu’elle accomplit chaque jour dans la joie et l’Amour des Autres. Elle ne sait pas combien d’œuvres elle a pu réaliser en trente ans mais, en comptabilisant approximativement la production de ses quatre dernières années, elle arrive à un total d’environ 6000 toiles…

Lors de sa formation, des médiums lui ont suggéré de prendre des cours de peinture, afin de faciliter la tâche des Esprits… Ne sachant quoi répondre, elle alla demander conseil à Chico Xavier. Celui-ci lui répondit : « Veux-tu devenir une artiste ?
– Non Chico, je suis analphabète et pour devenir artiste, on doit apprendre beaucoup de choses…
– Alors, ne te préoccupe pas de cela, car ce n’est pas toi qui vas peindre, ce sont eux, avec tes mains ! ».

Mission de Valdelice

Depuis trente ans, Valdelice effectue des séances de peinture au Brésil, en Amérique du Nord ou en Europe, en compagnie de son illustre équipe d’artistes spirituels, qui se nomment Renoir, Van Gogh, Matisse, Monet, Picasso, Cézanne, Tarsila do Amaral, Alfred Sysley… En plus de transmettre le fait que la Vie continue, que l’on ne meurt pas, chaque événement a pour but d’amasser des fonds pour des œuvres charitables. Valdelice est médium Kardéciste et ne bénéficie donc pas de la vente des tableaux.

Une règle immuable pour Valdelice : après chaque séance de peinture médiumnique, les tableaux sont vendus, non pas en fonction de la signature, mais en fonction de… la surface ! Une fois les fournitures remboursées, les profits sont partagés en deux : moitié pour le fonctionnement du Centre qui la reçoit et moitié pour ses œuvres charitables à São Paulo. Recevant la retraite de son défunt mari, elle n’a pas besoin de cela pour vivre.

C’est un fait que Valdelice réalise un magnifique travail dans les favelas de São Paulo, ce que j’ai pu personnellement constater. Chaque semaine, Valdelice organise avec les bénévoles qui travaillent avec elle des distributions de nourriture, de vêtements, de couvertures dans les quartiers très pauvres de SP. Tous les profits réalisés lors des ventes de tableaux, sont réinvestis scrupuleusement dans des sandwichs, du café au lait, des couvertures… et ensuite distribués. Effectuées en soirées, ces distributions dans les quartiers défavorisés sont réellement une expérience très riche d’enseignement où le contact avec les gens, les enfants surtout, est extraordinaire…

Souvent, lorsque l’on nous dit que les profits de telle ou telle organisation serviront a… ou a… en fait, généralement, nous espérons qu’ils serviront bien a… ou a… Avec Valdelice, c’est du concret, il n’y a pas de « frais de gestion » ou autres « frais d’administration » qui vont ponctionner l’essentiel des ressources… Elle ne travaille qu’avec des bénévoles, qui fournissent leur voiture pour effectuer les tournées de distribution, et qui comptabilisent chaque tranche de jambon… Je l’ai personnellement constaté…

Sans titre

Déroulement d’une séance de peinture médiumnique

Immuablement, chaque séance de peinture avec Valdelice commence par une longue prière puis, elle entre en transe. Sa physionomie, son visage deviennent tout autres… sa voix change également.. et le travail commence.

Ne sachant pas peindre, les Esprit utilisent ses mains revêtues de gants en latex. Ainsi que l’on peut le constater sur les photos et vidéos, elle travaille directement avec ses doigts, guidés par les Esprits ; quelques fois avec ses pieds.

Généralement, elle travaille les yeux fermés et les œuvres sont peintes indifféremment à l’endroit ou à l’envers (tête en bas). Ce n’est qu’en fin de séance qu’en faisant le tout de la salle, elle découvre les tableaux qu’elle a réalisés… En moyenne une toile de dimension moyenne (75×100 cm) est réalisée en 20 mn…

Mais je l’ai vu réaliser deux pastels simultanément (main gauche et main droite) en servant d’intermédiaire aux Esprit de Monet et de Renoir… en aussi une vingtaine de minutes…
C’est un fait connu et démontré scientifiquement, que le cerveau humain ne peut travailler que sur un seul dessin à la fois. Le cerveau n’ayant pas la « capacité » de se dédoubler ou d’utiliser l’hémisphère gauche pour une main et le droit pour l’autre, afin de créer deux styles différents. Par contre, si l’on admet que le cerveau n’est qu’un outil, au même titre qu’en ordinateur – très puissant – au service de l’Esprit, on peut parfaitement concevoir que cet « outil » puisse très bien être « prêté » momentanément à un ou deux Esprits extérieurs à notre être.

Au début de ses travaux avec l’équipe d’impressionniste avec qui elle travaille, Valdelice, percevait des différences d’énergies lorsque l’un laissait sa place à un autre. Puis, le groupe s’est harmonisé et elle ne perçoit plus de différence de qualité d’énergie. Par contre, certains préfèrent travailler en présence d’un certain type de musique pour d’autres, la musique est différente… ils lui font savoir lorsqu’il faut changer. Par exemple, Toulouse Lautrec aime l’accordéon et les « flonflons » du bal musette !

Un autre aspect d’une séance de peinture médiumnique consiste dans les soins thérapeutiques apportés aux spectateurs, soit directement, soit au travers des toiles. Cette partie sera traitée sur une prochaine page.

Médiumnité et… folie !

Une personne lui a déjà critiqué la présence de Vincent Van Gogh, en lui demandant comment elle faisait pour travailler avec l’Esprit d’un fou ! Van Gogh était présent au moment ou cette personne lui a posé la question… Il a demandé à Valdelice de lui répondre qu’il n’avait jamais été fou, il était simplement un médium déséquilibré, qui manquait de connaissances spirituelles…
D’ailleurs maintenant, il est beaucoup plus équilibré et cela se ressent dans son travail qui est plus léger, d’une plus grande délicatesse…

Valdelice ne manque pas une occasion de remercier Chico Xavier de son aide, de ses conseils, de ses enseignements, car sans lui dit-elle, elle ne serait jamais arrivée à ce stade de travail et aurait vraisemblablement terminé ses jours dans un asile d’aliénés. Car une médiumnité très développée, si elle n’est pas canalisée, peut perturber un individu au point de réellement le déséquilibrer et, il se retrouvera médicalisé puis, réduit à l’état végétatif par les médicaments.

Voici ce qu’elle dit : « C’est ce qui arrive dans les asiles d’aliénés, s’il y a un fou parmi une centaine de patients cela me surprendrait beaucoup car voyez-vous, la plupart sont des médiums déséquilibrés. Ils n’ont jamais accepté leur médiumnité, ni le travail et l’étude de la doctrine spirite et lis vivent perturbés spirituellement et prennent en charge leurs obsesseurs et leurs infirmités, quand ils pourraient travailler au service de l’amour et de la charité. »

 

Site web de Valdelice Salum

Publié dans:ARTISTES PEINTRES, MEDIUM, VIDEOS à voir |on 6 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Co-Créer avec les Multiples Soi

 

conscience5Permettez-moi de passer à un autre sujet que vous souhaitez tous entendre parler ou connaître. Les Humains sont possédés par le désir de savoir, et ils se disent,  » Comment puis-je co-créer ma réalité ?  » Bien, la première chose à faire est de se débarrasser de votre notion 3-D du temps. Comprenez et acceptez que vous êtes une énergie plus vaste que celle dont vous pouvez voir dans votre 3-D. Vous êtes « plus » que ce qu’il vous semble. Bien que vous soyez en charge de votre vie et de votre intelligence, pensez un moment à toutes ces autres vies qui sont encore actives et que vous devez également contrôler.  » Kryeon, est-ce que cela signifie que j’ai aussi le contrôle sur mon Soi-Supérieur ?  » Oui, car votre Soi-Supérieur n’est rien d’autre qu’un complément divin de votre être angélique. Il est assis là, sans aucun jugement, et il ne vous contrôle pas. Il est assis là, prêt à être relié ou branché à vous, et quand vous vous connectez à lui par les pensées, ces dernières deviennent plus performantes tout en demeurant vos propres pensées, mais elles sont améliorées par la sagesse de votre Soi-Supérieur.

Revenons à la co-création. De façon à ce que je puisse correctement vous donner les explications, je vais vous donner la règle. C’est un axiome que vous avez toujours su, intuitivement, qu’il est là, mais je ne vais pas le verbaliser. Cela concerne l’illumination. Le voici ; Peu importe la somme d’énergie lumière ou illumination que vous mettez sur une autre personne, vous ne pouvez pas la changer sans sa permission. Permettez-moi de vous l’énoncer d’une autre manière. Avec votre illumination, vous ne pouvez pas, spirituellement parlant, appliquer le principe du rouleau compresseur à une autre personne qui ne l’a pas. C’est contre les règles ; ça ne peut pas se faire.

Selon la perception 3-D, la co-création peut sembler être quelque chose que vous faites avec votre propre énergie. Une chose qui vous touche et qui vous apporte quelque chose. Ce n’est pas du tout de cette manière que ça fonctionne. En toute intégrité, vous ne pouvez pas affecter le vie de quelqu’un d’autre, avec votre propre co-création. Si vous prenez le temps d’y réfléchir, vous direz peut-être,  » Bien, de quelle autre façon peut-elle fonctionner ? Ne doit-il pas toujours y avoir un gagnant et un perdant ? Il doit y avoir au moins une personne qui soit touchée par ce que je co-crée. Je ne vis pas sur une île déserte. Tout ce que je fais doit, d’une façon ou d’une autre, affecter quelqu’un d’autre.  » La réponse est, non. Il n’y a pas de gagnant ou perdant, car c’est plutôt une situation où chacun y trouve son compte, une situation où les deux sont gagnants.

Il y a un concept énorme que vous ne comprenez pas. Lorsque vous co-créez pour vous-même, vous faites circuler une énergie. Ce faisant, vous aidez les autres à se déplacer vers des endroits qui vont éventuellement leur apporter une lumière qu’ils n’avaient pas auparavant, et ceci va procurer plus de choix à leur libre-arbitre. De plus, ceci crée la situation pour laquelle vous avez travaillé dans votre vie. C’est complexe, mais pensez-y de cette façon – votre énergie est en parfaite harmonie avec tout ce qui est autour de vous, quand vous co-créez avec une intention pure. Les règles ne sont jamais violées.

Faisons une révision, afin de comprendre deux choses que nous avons déjà mentionnées. C’est le même concept que celui où vous diffusez votre lumière. Nous vous avons déjà dit ceci,  » L’on ne vous demande pas d’envoyer de la lumière polarisée.  » Si vous savez que quelque chose est en train de se produire et que vous désirez envoyer de la lumière, n’envoyez pas la solution. Seulement de la lumière. Habituez-vous à comprendre que la lumière est tout ce que vous avez. Elle a une « intelligence cosmique » qui sait quoi faire. C’est ce que possède le Phare de Lumière. Il n’a pas d’ordre du jour. Seulement de la lumière. Il ne diffuse rien d’autre que sa lumière. Ce sont les autres qui vont décider de « voir ou ne pas voir » sa lumière. Vous projetez de la lumière dans l’ombre, et les personnes qui sont là vont bénéficier d’une meilleure vision. Vous comprenez ? Lorsque leur libre-arbitre a une meilleure vision, ils peuvent faire des choix plus « éclairés », grâce à votre lumière. C’est de la lumière diffusée avec intégrité, et ceci s’applique aussi à la co-création.

La deuxième révision concerne ce que nous vous avons dit au sujet de la prière. Lorsque vous priez pour quelqu’un, ne placez pas d’ordre du jour dans votre prière. C’est difficile !  » Kryeon si nous ne pouvons rien demander ou placer d’ordre du jour, comment pouvons-nous prier pour quelqu’un ?  » C’est facile. Imaginez le résultat final de la prière. Si vous priez pour la guérison d’une personne, alors, voyez-la mentalement comme étant heureuse et sans maladie. N’essayez pas d’imaginer de quelle manière la guérison se fera, et ne dites pas à Dieu comment procéder. Voyez le résultat. Vous attirez vos potentiels futurs quand vous agissez de cette façon. Si vous priez pour la paix, voyez une Terre où les familles ne vivent pas dans la peur et l’inquiétude. Là où il n’y a pas de guerre. Imaginez le sourire des enfants qui vivent dans un endroit sécuritaire.

C’est votre imagination ou visualisation qui est votre prière, et ceci, amies et amis, est comme le fait d’envoyer de la lumière. Envoyez la compassion de votre Soi-Divin aux endroits qui en ont besoin. C’est ce que font les vrais Phares de Lumière, sauf qu’ils ont une lumière physique alors que la vôtre est spirituelle. Ce n’est pas difficile à comprendre, mais la co-création est plus ardue.

Je vais vous donner un exemple que vous comprendrez tous, spécialement en cette ville (New York). Vous voyez que je sais où je suis (sourire de Kryeon). Combien parmi vous ont entendu parler de l’Ange du Stationnement (Parking Angel) ? Saviez-vous qu’ici, vous aviez de ces Anges ? Vous en avez probablement plus que la plupart des autres (grand sourire de Kryeon).

nombre-karmique

La Façon de Procéder

Imaginons que vous êtes dans votre automobile et que vous tournez en rond, à la recherche d’une place de stationnement. Vous avez tous vécu une telle situation, n’est-ce pas ? (Rires) Vous priez,  » Cher Ange du Stationnement, je ne sais pas comment vous allez vous y prendre, mais j’ai besoin d’un espace pour garer ma voiture ici.  » Soudainement, une voiture voiturée garée juste en face de vous, quitte effectivement son emplacement, car le conducteur a décidé de partir, et vous prenez la place qui vient tout juste de se libérer. Vous dites,  » Merci, Ange du Stationnement !  » Permettez-moi de faire une révision de ce qui vient tout juste d’arriver, afin que vous ne soyez pas confus.

Il y en a qui estiment que le scénario se déroule comme ceci : Votre arrivée dans le quadrilatère a changé l’énergie, et d’une façon ou d’une autre, une pauvre âme qui magasinait s’est faite expulser du magasin par l’Ange du Stationnement qui l’a lancé dans sa voiture, où elle fut forcée de reculer et quitter son stationnement ! Déconcertée et perplexe, cette pauvre âme a soudainement réalisé qu’elle n’avait aucune intention de quitter, mais qu’elle l’a quand même fait ! Que s’est-il passé ou qu’est-il arrivé ? (Rires) Ensuite, vous prenez la place de stationnement qui vient tout juste de se libérer !

Oh ! Quel raisonnement 3-D ! Il est bien sûr que ce que je viens de décrire ne se réalise pas de cette manière. Non, c’est plutôt une danse synchronisée qui est hors du temps et de l’espace. Avez-vous une idée de la complexité de tout ceci ? La prochaine fois où vous entrerez dans cette danse, pensez-y. Voici le scénario réel : Votre arrivée est sur le point de correspondre avec le départ d’un autre. Donc, tout ce que l’Ange du Stationnement doit faire, c’est d’aligner la synchronicité de la danse. Vous êtes au bon endroit et au bon moment, la personne qui fait du shopping (ses emplettes ou du magasinage) quitte le magasin et vous prenez sa place. Elle est satisfaite et vous l’êtes aussi. Tout le monde gagne. Cependant, ceci implique « Les Multiples Portions du Vous » qui sont en plusieurs endroits à la fois, aussi bien que celles de la personne qui faisait du shopping. En fait, l’Ange du Stationnement joue le rôle de directeur du trafic dans l’immense session de planification où « Les multiples Vous » sont sans cesse impliqués.

Maintenant, prenez le temps de réfléchir à la complexité et à la planification de tout ceci. Vous avez votre Soi-Supérieur, en plus de tous vos autres Soi, et ils savent tous à quel moment vous arriverez et repartirez, sans compter que la même chose se passe pour l’autre qui fait ses emplettes. Avez-vous déjà pensé que les autres anges doivent être d’accord et se synchroniser avec la danse ? Ils le font. Vous êtes-vous jamais demandé si votre bonne fortune n’était pas le fait de la co-création d’une autre personne ? C’est souvent le cas… Et ce fut beaucoup plus facile à synchroniser.

Imaginez le scénario. Vous avez là, deux personnes ; celle qui quitte et celle qui arrive. Celle qui quitte se dit,  » Mon Dieu, les places de stationnement sont réellement difficiles à trouver. Faites que cette place aille à la personne qui le mérite vraiment et qui vous aime de la même façon que moi.  » Et, soudainement vous arrivez dans le décor ! Maintenant… Dites-moi ? De qui provient cette co-création ? De la personne qui arrive ou de celle qui part ?

Comprenez-vous la complexité de tout ceci ? À présent, amplifiez cette complexité par des dizaines de millions de fois, car le processus se rapporte à une danse de synchronicité. Vous demandez des solutions pour vos relations, vous demandez des solutions pour vos emplois, pour vos voyages… Vous essayez de co-créer tellement de choses dans votre vie.

En même temps que tout ceci, vous demandez que la danse soit synchronisée. Il y en a tellement parmi vous qui ne comprennent pas le fonctionnement de ce processus. Vous lui imposez des règles,  » Oh Esprit ! Délivre-moi exactement ce que j’ai besoin. J’ai besoin de ceci, de cela, et je vais le co-créer. Euh !… Mais je ne suis pas prêt à quitter la ville. En passant, je ne veux pas faire ceci et cela. « 

Votre ange dit,  » Que puis-je faire si vous mettez tant de restrictions ?  » Si vous lui imposez autant de restrictions, vous n’aurez pas d’aptitudes co-créatrices. Les restrictions arrêtent la musique.

Si vous voulez co-créer, alors permettez que commence la danse ! Sans restrictions. N’ayez pas peur de l’amour de Dieu. Vous pensez avoir déterminé l’endroit où vous êtes supposés être, et ce que vous êtes supposés faire, sauf que vous avez tous quelque chose dont vous ne voulez pas que Dieu interrompre ou change. Certains disent,  » Dieu, ne touche pas à ma famille !  » Permettez-moi de vous parler de vos pensées emprisonnées. Vous avez toujours peur que Dieu fasse quelque chose qui perturbe votre famille, vos amies et amis, ou les bonnes choses de votre vie. Que diriez-vous si, au lieu de cela, nous touchions votre famille et qu’elle s’élevait de nouveau, en amour pour vous ? [NDT : J'ai choisi l'expression, "s'élever en amour", au lieu de "tomber en amour".] Que diriez-vous si, votre famille bénéficiait d’une lessive qui rendrait l’amour encore plus étincelant ? Que diriez-vous si, cette famille dont vous ne voulez pas que nous touchions, devenait soudainement intéressée à ce que vous avez trouvé ? Avez-vous assez de courage pour permettre qu’elle soit au courant de ce que vous faites ? C’est ce que je tente de vous exprimer. Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être.

Cette canalisation en direct fut présentée le 1er avril 2006, à la réunion de la S.E.A.T. (Society for Enlightment And Transformation), Organisation des Nations Unies (ONU), New York. Kryeon avait également délivré un message la journée précédente à cet endroit, soit le 31 mars 2006, intitulé: KRYEON AUX NATIONS UNIES – 2006.

Rejoindre LA VIE DEVANT SOI http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans:CO-CREATION, MULTIDIMENSIONNALITE |on 5 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Comment prier pour vous-mêmes

Comment prier pour le Monde…

Comment prier pour tout ce qui vous entoure ?

Comment prier pour la Vie ?

 prier pour soi et les autres

Simplement en étant heureux de vivre cette vie. En projetant en permanence la Paix, la Joie et l’Amour sur touts ceux qui vous entourent, en rendant grâce en permanence pour la beauté de la Vie.

Chaque fois que vos yeux se portent sur la beauté de la création et que vous en éprouvez une joie profonde, vous êtes en prière. Chaque fois que vous souriez à votre frère, vous êtes en prière. Chaque fois que vous souhaitez le meilleur pour ceux qui vous entourent vous êtes en prière ; chaque fois que vous visualisez le monde en paix vous êtes en prière. Chaque fois que vous avez de la compassion pour la souffrance de la nature, du monde minéral, pour la souffrance des règnes végétal et animal, vous êtes en prière. Chaque fois que vous rendez grâce à la Source, au Christ ou à Marie vous êtes en prière.

La prière est un état d’être profond. Etre heureux au plus profond de vous-mêmes est la plus belle prière que vous pouvez offrir au Père et à tous les êtres qui vous aident.

Pour vous réaliser au travers de la prière, si vous avez besoin du fil d’Ariane de n’importe quelle religion, il faut l’utiliser car elle vous permet de monter l’échelle qui vous ramène à la Source.

 A l’époque actuelle, la prière est une énergie gigantesque qui reliera les hommes entre eux, qui leur permettra de passer au travers de grandes difficultés. La prière en elle-même n’est qu’une formulation de mots, mais c’est un acte sacré qui élève totalement l’âme et la conscience humaine. Au travers de cette élévation, toutes les âmes se retrouvent et ne font plus qu’une. C’est au travers de cette fusion des âmes qui peut se concrétiser grâce à la prière que les miracles s’accomplissent.

Lorsque sur Terre des milliers, voire des millions de personnes demandent de tout leur cœur que la Paix soit sur ce monde, ils déclenchent un processus magique, un processus de Paix. Pour que celui-ci soit mené à son terme, il faudrait que chaque personne qui prie pour la Paix extérieure prie aussi pour la paix intérieure. Il n’est absolument pas possible de dissocier l’intérieur de l’extérieur. C’est pour cette raison que chaque fois que vous demandez la paix pour ce monde, il faut que vous demandiez avant tout la paix en vous-même. Ainsi vous ne dissociez pas l’intérieur de l’extérieur.

La prière quelle qu’elle soit, est le fil d’Ariane qui vous relie à la Source. La prière faite avec le cœur peut accomplir des miracles à chaque instant, que ce soit au niveau du soin ou au niveau spirituel. La prière est le lien entre les enfants de la Terre, les Hiérarchies de Lumière et la Source ;

Lorsque vous priez, vous invoquez celui qui vous est le plus cher. Vous pouvez invoquer qui bon vous semble, et sachez que votre prière ira où elle doit aller afin qu’elle soit exaucée par l’Etre Divin qui est en vous, par les Hiérarchies ou par la Source. Il faut que vous compreniez bien que rien n’est dissocié. Vous, les Hiérarchies de Lumière et la Source ne faites qu’un. Admettez tout simplement que c’est une partie de la Source ou une partie des Hiérarchies qui demande à elle-même d’exaucer un désir profond. Cela peut vous paraître difficile à croire ou à accepter, mais c’est ainsi que cela se passe.

Lorsque vous arriverez à comprendre que rien n’est dissociable, que tout est interconnecté, que vous faites partie non seulement du Tout mais aussi et essentiellement de la Source, vous comprendrez que toute prière est un laissez-passer et qu’elle peut être exaucée à tout moment par vous-même, par les hiérarchies, par la Source ; l’intérieur et l’extérieur ne font qu’un.

L’essentiel de la prière est la façon font vous l’accomplissez, dont vous la formulez, dont vous la vivez, dont vous la ressentez. Trois mots dits avec le cœur auront beaucoup plus de puissance que tout un chapelet dit d’une façon inconsciente.

L’amour que vous projetez sur vos proches, sur vos amis, sur le monde pendant une seconde a plus de puissance que toute une prière pendant dix minutes. Le temps de la prière ne compte pas. C’est la puissance que vous mettez dans ces moments intenses de prière qui compte.

Chaque être humain a sa propre façon de prier. Chaque être humain a ses propres mots. Actuellement, il est très important de prier, que ce soit au travers d’une religion ou sans religion. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de prier. La prière doit essentiellement se faire avec le cœur.  Peu importe à quelle religion ou à quelle philosophie vous appartenez. Pour être efficace, toute prière doit être faite avec le cœur.

Lorsque vous priez, il faut que vous ayez la conscience de dialoguer avec le Divin, avec les Etres de Lumière. Ce sont vos grands frères et la Source est votre Père. Vous pouvez demandez, remercier d’avoir, vous pouvez vous confier, remercier d’avoir la solution ou l’aide nécessaire ; le dialogue entre vous, les Hiérarchies de Lumière et la Source est très important, car vous élevez considérablement votre fréquence vibratoire, vous portez votre conscience à des niveaux supérieurs. C’est pour cela que depuis des centaines d’années les religions ont été très importantes. Elles ont permis aux êtres d’élever leur conscience vers le Divin, même s’il fallait pour cela mettre certaines barrières. Les êtres n’avaient pas l’évolution suffisante pour être détachés de certaines contraintes, notamment celle da la notion de péché.

Que ceux qui ont la foi chrétienne puisent dans cette foi. Qu’ils puisent cette force afin que leur prière sorte de leur cœur et ait une très grande puissance pour l’aide personnelle, pour l’aide en faveur de leurs frères ou du monde entier. Nous insistons pour vous dire que pour qu’une prière soit efficace, elle doit aussi êtres adressée à soi, car de cette façon vous vous élevez, vous vous transformez ; ainsi la prière faite pour l’Univers, pour votre Mère la Terre ou autres a beaucoup plus de puissance.

A l’époque actuelle, si tous les êtres de la Terre se mettaient simplement quelques minutes en méditation pour faire ressortir l’Amour qui est en chacun d’eux, la planète serait transformée comme par magie. La prière peut tout réaliser. Il faut que vous sachiez qu’elle peut aussi réaliser le bon comme le mauvais.

Nous aimerions vous faire comprendre que la prière est une énergie neutre que chacun peut utiliser en fonction de ce qu’il est. Ceci est très important, alors veillez à toujours utiliser cette énergie neutre dans le sens de la Lumière, dans le sens de l’aide, afin d‘ascensionner le plus d’êtres possible.

Au travers d’une prière dite avec le cœur, vous pouvez même transformer tout ce qui a été prévu pour ce monde. Le destin de l’humanité et celui de la planète peuvent être changés. Si les êtres humains se rendaient compte du pouvoir et de la puissance considérable de la prière, plus rien ne serait comme maintenant. Heureusement, tout évolue de la plus belle façon. On ne donne pas aux hommes inconscients des outils qui pourraient les détruire. Plus vous évoluerez, plus vous vous rendrez compte du pouvoir de la prière, et plus vous l’utilisez dans le sens positif, dans le sens de la Lumière.

La prière est souvent formulée avec les mots les plus simples, ceux qui sortent du cœur. Il n’y a pas besoin de phrases compliquées, il n’y a pas besoin de répéter en permanence certains mots, certaines phrases. Laissez parler votre cœur dans la prière. Votre cœur sait ce qu’il doit dire, ce qu’il doit exprimer. L’énergie sortant de votre cœur sera profitable pour vus et tous ceux pour lesquels vous priez.

Même une personne se disant totalement athée peut, par son comportement journalier, rendre grâce en permanence et formuler des prières, même si elle n’en pas conscience. Elle peut donner d’une façon très conséquente à ceux qui l’entourent, elle peut aussi avoir de grandes possibilités par rapport à elle-même et à sa propre évolution. Elle ne mettra jamais les mots « prière » ou « spiritualité » sur sa façon d’être, de penser et d’agir, elle agira tout simplement en fonction de son cœur, en fonction de son niveau de conscience, en fonction de l’Amour qui est en elle.

Vous pouvez avoir besoin d’un support mais vous pouvez aussi ne pas en avoir besoin. Que chacun continue à prier de la façon qui lui est la plus agréable, mais surtout que toute votre vie soit maintenant axée vers la prière.

Vous pouvez prier en travaillant, simplement en accomplissant votre travail le mieux possible, en offrant le travail que vous faites. Ceci aussi est une prière. La prière a mille et un visages. La prière est tout simplement un état d’être qui vous pousse de plus en plus à vous ouvrir à la conscience du Divin. La prière est aussi un pouvoir considérable que vous avez pour pouvoir aider ceux qui vous entourent et le monde. Apprenez à l’utiliser avec beaucoup de sagesse, beaucoup de simplicité et beaucoup d’Amour.

Une prière, c’est aussi un sourire, un mot gentil, le respect de l’Autre, l’ouverture. Une prière est la conscience et le respect de tout ce qui vit, une prière est simplement l’Amour manifesté au travers des mots. Tout est prière. Vous avez trop souvent tendance à croire que la prière est faite de mots appris. Vous dites des mots sans fin, des mots vides. Vous pouvez réciter des prières qui n’auront aucun effet, qui ne seront absolument pas porteuses.

Un homme qui regarde tout autour de lui la beauté de la nature est en prière. Un homme qui remercie Dieu le Créateur de toute la beauté qu’il a mise devant nos yeux pour notre plaisir est en prière. Un homme qui regarde avec attendrissement un bébé avec beaucoup d’Amour est en prière ; Un homme qui regarde les petits animaux, les oiseaux, les insectes, avec beaucoup de respect et d’Amour est en prière.

Apprenez à remercie le Créateur votre père pour toute la beauté qu’il a mise sur ce monde. C’est la plus belle des prières que vous puissiez faire. La prière est un état d’être avant tout. Quand vous dites : « Merci, Père, de la beauté que vous avez mise sur mon chemin », c’est une très belle prière. « Merci, mon frère pour la joie que me donne ta présence », c’est une prière. « Merci, mon compagnon, de l’Amour que tu me donnes », c’est une prière. Apprenez que tout est prière et priez dans ce sens-là. Priez ! Priez pour vous-mêmes, pour ceux que vous aimez, pour tous vos frères de la Terre, priez pour votre mère la Terre, priez pour l’Univers. Une simple pensée souvent émise peut être une grande prière.

Il est préférable d’avoir plusieurs pensées dans la journée plutôt que de vous astreindre à des prières sans consistance pendant lesquelles votre esprit s’échappe. Il ne suffit pas de prier longtemps pour que votre prière soit efficace, il suffit d’une pensée furtive, d’une pensée d’Amour, de Joie, de Beauté. Il suffit d’un simple remerciement pour la vie, pour tout ce que vous pouvez comprendre, pour l’Amour que vous avez les uns pour les autres, un remerciement envers le Père qui vous a permis d’expérimenter cette vie si riche, si prometteuse, si favorable à votre évolution.

La prière devrait devenir presque automatique chez vous, êtres humains. La prière, c’est le dialogue avec vous-mêmes, avec votre âme, avec votre Divin. La prière c’est le dialogue avec vos Guides, avec votre Grand Frère d’Amour, avec la Mère Divine (ou la Vierge pour ceux qui en sont très proches). Tout dialogue, quel qu’il soit, sera reçu et entendu s’il est fait vraiment avec les mots du cœur. Il est de plus en plus important de vous relier, de prier, de comprendre réellement ce qu’est la prière.

Bien sûr, il y a des prières toutes faites, mais nous aimerions que vous puissiez apprendre que vos prières doivent réellement émaner du pus profond de vous-mêmes.

Si vous récitez une prière toute faite, vous le faites d’une façon mentale et même machinale, et à ce moment là, la prière n’a aucun effet. Il est mieux de dire peu de mots, mais que ces mots soient ressentis, que cette prière soit puissante et imprégnée d’une énergie. Vous pouvez prier mentalement, mais il faut que la pire soit nourrie de votre puissance, de votre Amour, de votre confiance.

Extrait de LA PRIERE – Association du Ciel à la Terre. Sur le blog de Francesca http://channelconscience.unblog.fr

Publié dans:PRIERE, PRIERE ET MEDITATION |on 5 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Les paradis, mais c’est quoi en vérité

 

 

Les paradisOui, il en est qui ont cru et qui croient encore à des endroits où, pour prix de leurs souffrances, et à condition qu’elles correspondent à la liste publiée par leur église, ils connaîtraient le repos éternel dans des lieux de délices. Mais pourquoi considérerait-on que les soi-disant pécheurs n’ont pas souffert eux aussi et ne méritent pas, en gage de leurs maux, le même droit à la paix ? Et puis, une béatitude éternelle en échange de quelques dizaines d’années douloureuses, le calcul n’est-il pas un peu naïf ? Et enfin, quelle preuve avons-nous que ces para­dis seraient meilleurs que notre Terre ? Auraient-ils été créés par un autre démiurge que ce monde où nous nous débattons ? Ou bien y aurait-il, là aussi, une hiérarchie selon laquelle, en certaines strates de la manifestation, tout serait pure félicité, tandis que, pour nous-mêmes, ce serait la nuit concentrationnaire et l’extermination ? Y aurait-il encore cette féodalité-là, avec, d’une part, selon les religions, des anges ou des dieux ivres de leur beauté, et, d’autre part, ce monde, cette terre paria, cette planète zonarde, ce taudis cosmique où nous crevons sans que, des Versailles de ces êtres supérieurs, nous soit lancé autre chose que des foudres mortelles ?

Peut-être y a-t-il effectivement de tels séjours divins où, indifférent aux choses de la Terre, on se contente de faire partie des élus. Mais en ce cas, vouloir s’y rendre après la mort, vouloir gagner l’un de ces paradis à l’inconscience ravissante relèverait d’une espèce de snobisme religieux. Le sort de notre monde est ailleurs, son but ne peut s’atteindre par des visites à des altesses supraterrestres, mais par une révolution où s’écroulent les donjons où nous sommes tenus captifs, une révolution qui abatte les potentats dont le joug nous asservit depuis tant de millé­naires.

Combien de millénaires, au juste ? Nous ne saurions le dire, n’ayant souvenance que d’avoir été toujours esclaves — ce qui rend bien inutile l’idée qu’il existe des enfers où, après la mort, nous serions déportés : comme s’il pouvait y avoir pire qu’Auschwitz ou Hiroshima ! Et la révolution devient de plus en plus urgente et inévitable, qui est en réalité un nouveau stade de l’évolution où, nous emparant des Bastilles de la pensée traditionnelle, nous délivrerons de nouveaux pouvoirs et un savoir nouveau, une autre façon de nous envisager, de regarder le monde et d’y parti­ciper.

Depuis le début, tout nous assassine et tout nous est espoir. Tout s’avère inutile, et cependant nous continuons. Plus nous devenons forts, plus les coups dont on nous frappe sont effrayants. Plus nous sommes capables de comprendre la vie, plus elle se dérobe et devient incompréhensible. Et cependant, nous ne nous lassons jamais. Recrus de maux, de vilenies, de hontes, nous conservons cette inaliénable innocence grâce à laquelle nous savons aimer encore et toujours rêver.

Et dans la tempête des ans, il y a ces hommes — le Boud­dha, Jésus, Lao-Tsé et les autres — qui apparaissent et qui nous parlent avec douceur et brandissent des lumières pour nous réconforter. Ceux de l’autre Espace. Ceux de l’Éternité. Nous frémissons parfois, rien qu’à les entendre, ou seulement même rien qu’à savoir qu’ils existent.

Mais, bien sûr, nous ne pouvons pas les comprendre, car ils disent que tout est Dieu, même nos souffrances, ou bien que tout, même nos souffrances, est illusion. Et nous savons, au contraire, que la Mort qui arrache l’enfant ou l’amant de nos bras est réelle et n’a rien de divin, que la guerre qui décime notre famille ou notre pays est, elle aussi, réelle et n’a, elle non plus, rien de divin.

Plus ils insistent, plus leur voix devient persuasive, plus leur vision est lumineuse — et plus, au-dehors, autour de nous, le monde semble hideux. Et ce qu’ils voient et qui est vrai, ce qu’ils savent et qui est la vérité des choses, ils ne peuvent nous le communiquer, seulement nous faire savoir que cela existe.

S’ils pouvaient nous communiquer leur illumination, réellement nous la transmettre, nous serions tous illumi­nés. Mais il n’en est rien. Nous sommes distancés, comme pour toujours maintenus dans une position inférieure. Et cependant, aujourd’hui que, dans nos poitrines, s’élève un chant de révolution cosmique, nous commençons de comprendre qu’ils sont des précurseurs, non pas des chefs venus d’ailleurs et dont tout nous séparerait, mais les hérauts de notre propre futur, les symboles de ce qu’à notre tour nous pouvons atteindre et même dépasser, quels que soient leurs noms.

À l’état de conscience où ont atteint les grands messies  du monde, nous devons tous accéder un jour. S’ils ne viennent que pour nous dire que nous sommes différents d’eux et que pour faire miroiter devant nous l’éclat de leur béatitude, ils ne méritent que notre mépris. Mais si, au contraire, c’est pour nous promettre qu’à notre tour nous jouirons de cette extase où se déploient leurs jours, que tout sera Lumière, que tout sera Infinitude, que tout sera Éternité, que nous serons libres des fers où nous sommes nés, que nous aurons nous aussi conscience d’être immor­tels, si c’est pour nous ensemencer de notre propre divi­nité, alors, oui, nous pouvons nous incliner devant eux, les écouter nous parler de ce voyage que nous faisons sans savoir et des continents que nous atteindrons.

 

(Extrait de Le Dieu de Dieu de Alexandre Kalda aux éditions Flammarion 1989)

Publié dans:ENERGIES, LUMIERE |on 4 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Célébrer la sexualité avec les cycles de la nature

 

sexualiteLes amérindiens ont toujours observé la nature; c’est leur livre de la vie… Ils n’ont pas seulement observé les cycles naturels; ils ont toujours compris que c’est le mélange des énergies mâles et femelles qui crée la vie.

Ils considèrent le sexe comme une partie naturelle de la vie. Beaucoup de cultures amérindiennes, en fait, considèrent que faire l’amour, c’est partager l’énergie ou fusionner l’énergie. Les cérémonies primordiales de maintes tribus ont lieu durant le solstice d’hiver, l’époque de l’Esprit Gardien Waboose. A cette époque, nous honorons le mélange des énergies mâles et femelles parce que c’est l’union du Père Soleil et de la Terre Mère qui aura lieu au printemps, qui produira la vie nouvelle. En honorant cette union du Soleil et de la Terre, c’est la sexualité humaine que les amérindiens honorent, sur un plan symbolique.

Nous reconnaissons continuellement le fait qu’on doit être à deux, le mâle et la femelle, pour recréer la vie sur tous les plans de l’existence. C’est cette reconnaissance, je pense, qui nous empêche de devenir trop arrogants, de penser que nous n’avons besoin de personne d’autre dans la vie. L’indépendance est une bonne chose, tant qu’elle ne va pas jusqu’à l’arrogance ou l’extinction…

Honorer les énergies mâles et femelles est un thème constant qui parcourt toutes nos cérémonies. Nous avons d’abord la cérémonie du Renouveau de la Terre; puis nous avons la cérémonie de reconnaissance de la saison du printemps pour planter. A ce moment, nous honorons la fertilité des femmes, et leur pouvoir de donner la vie. Lorsque nous plantons notre jardin, nous construisons un cercle de cérémonie à l’intérieur et nos sœurs sortent pour faire une bénédiction spéciale au terrain. Autrefois, les femmes enlevaient leurs vêtements et marchaient nues autour du jardin. Elles trainaient leurs vêtements par terre derrière elles sur le sol.

Sun Bear, with Wabun and Barry Weinstock, The path of power, Bear Tribe Publishing, Spokane, USA, 1983. Traduction A. Boudet

Publié dans:AMERINDIENS, NATURE, SEXUALITE |on 4 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

MESSAGE de Marie-Madeleine

reçu par Nicole Dhuin, 

     

Portail-de-Marie-Madeleine

Ma petite soeur, ouvre ton coeur. Ma petite soeur, Je suis moi aussi à tes cotés, Moi Myriam, Marie de Magdala, Marie-Madeleine, tels sont les noms que l’on me donne. Mon vrai prénom était aussi Myriam, Marie comme Sa Mère. Tu n’étais pas encore prête à m’accueillir car il restait encore en toi quelques restes de ces faux enseignements que cette église t’a apportés. Marie, Mère de Jésus et aussi femme de Joseph, Marie Mère de famille nombreuse, tu n’as eu aucun mal à l’admettre ; mais Marie, une autre Marie, femme, épouse de Jésus lui-même, tu n’y avais même jamais pensé. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant car ces hommes d’église ont tellement vanté le célibat qu’ils ont fait en sorte que je sois la grande oubliée de cette belle histoire. 

            Maintenant les temps sont venus de rétablir la Vérité. La femme doit maintenant retrouver sa vraie place à côté de l’homme. La vie est équilibre, équilibre des énergies masculines et féminines. Regardez autour de vous. Dans le monde végétal et dans le monde minéral, les deux énergies sont équilibrées. Rien ne se fait, rien ne peut se faire l’une sans l’autre. L’homme ne deviendra pas Homme s’il renie le pouvoir de la femme. Pouvoir ne veut pas dire Autorité, Mainmise sur l’homme. Les deux énergies doivent maintenant s’harmoniser. L’homme ne sera jamais Homme s’il refoule la force féminine en lui et la femme ne sera jamais Femme si elle développe trop – comme elle a tendance à le faire actuellement – l’énergie masculine qu’elle détient aussi en elle. Vous avez été créés avec ses deux forces en vous et vous êtes sur cette terre pour les équilibrer, pour les harmoniser. Mais vous n’êtes pas fait pour vivre seuls dans vos coins respectifs. L’homme est fait pour vivre avec la femme et la femme est faite pour vivre avec l’homme. Je le répète en harmonie. 

            Regardez les oiseaux dans le ciel. Quels beaux couples ils font. Ils s’aiment, se respectent, s’entraident. Prenez exemple sur eux. Et je pourrais vous donner beaucoup d’autres exemples. Ouvrez les yeux et vous les verrez. L’homme est le seul animal à se combattre lui-même et cela doit maintenant changer. Jésus et moi formions un couple comme il y en avait beaucoup jadis. Nous avions choisi de vivre l’un et l’autre dans la Lumière et pour la Lumière. Nous nous épaulions. Il M’enseignait et à ma façon, je L’enseignais aussi. 

            Petite soeur, tu ne pouvais continuer ta route sans me re-connaître. Ce temps est venu maintenant. La famille est réunie. Pour votre sécurité, nous n’avons pu parler ouvertement de toutes ces choses durant des siècles. L’amour entre les hommes, l’amour terrestre est le reflet de l’Amour Divin. Dieu créa l’homme et la femme disent les écritures pour s’aimer, se respecter et procréer. Jésus, comme beaucoup, est venu vous montrer le Chemin ; Il ne pouvait qu’être équilibré dans sa vie personnelle et j’ai eu le grand honneur, la grande joie de partager cette vie comme de nombreuses vies avant celle-ci. Nous sommes deux âmes sœurs et avions choisi ce rôle public. 

            Maintenant, il est temps de redonner la vraie valeur de l’énergie féminine, il est temps de revaloriser le rôle de la femme. Rien ne pourra sauver cette planète si les hommes et les femmes n’unissent leurs forces dans l’amour. Et celui-ci ne doit pas être qu’intellectuel. Il faut le vivre.           

            Tel sera le message que Moi, Marie-Madeleine, te demande de transmettre et d’inclure dans l’un de tes livres*.

* Message inclus dans le livre « Messagère de Marie » de Nicole Dhuin.
 

Cet article peut être diffusé à la condition qu’il soit reproduit dans son intégralitésans aucune modificationet en gardant le nom de Nicole Dhuin.

Publié dans:MARIE-MADELEINE |on 1 décembre, 2015 |Pas de commentaires »

Les Esséniens, des moines à Qumrân

Qumran Comme les pharisiens, les Esséniens doivent vraisemblablement trouver leur origine auprès de ceux qui soutinrent les Maccabées, dans la fidélité à la dynastie sacerdotale. Les écrivains juifs, Philon d’Alexandrie et Flavius Josèphe, les présentent comme organisés en petites communautés locales. Jusqu’en 1947, on ne disposait guère de renseignements sur cette secte juive du premier siècle en réaction contre l’oppression et la misère subies par les juifs, sous les Hérode, certains hommes décidèrent de se mettre à l’écart du monde mauvais et te vivre désormais dans la piété et la sécurité de la religion. Certains suivirent les conseils de vie des Esséniens, mais ne quittèrent pourtant pas leur existence quotidienne, si bien qu’il existait des communautés esséniennes locales, chargées surtout d’oeuvres de solidarité envers les frères de passage dans les villes et les villages. Mais la plupart des fidèles de la secte se retiraient dans les voisinages de la mer Morte, pour pratiquer un ascétisme très rigoureux. Il semble ainsi, après les fouilles entreprises à Qirbet Qumrân, que l’ensemble des constructions découvertes formait un véritable monastère, une sorte de maison-mère régie par la Règle de la communauté. De 1951 à 19t6, on a pu mettre à jour l’ensemble des bâtiments de cette communauté ; mais la découverte la plus extraordinaire fut certainement la découverte des manuscrits que les Esséniens avaient dissimulés dans les grottes voisines de leur communauté, quand ils durent s’enfuir devant l’avance des armées romaines…

La Règle de la communauté est probablement le plus ancien document de la secte : sa composition littéraire permet de la situer au deuxième siècle avant l’ère chrétienne. Elle contient les statuts concernant l’initiation des membres et une sorte de règlement intérieur pour diriger la vie commune : organisation, discipline, code pénal, devoir religieux et liturgique du maître et de ses disciples. La communauté ressemblait donc assez étrangement, quant à son mode de vie, à un monastère dont les différents membres travaillaient en grande partie dans la copie soigneuse des textes scripturaires. Beaucoup plus soucieux de la pureté du judaïsme que les pharisiens eux-mêmes, les Esséniens recherchaient la perfection la plus absolue. Pour ce faire, certains se vouèrent même au célibat, dans l’attente de la venue imminente du Messie. Ce célibat rompait avec la tradition entière du judaïsme qui prône le mariage et la fécondité. Il est cependant pratiquement certain que tous n’embrassèrent pas le célibat, puisque, dans le cimetière redécouvert à Qumrân, les archéologues ont trouvé quelques squelettes de femmes et d’enfants. Ceux qui recherchaient la plus grande sainteté devaient considérer comme préférable de n’avoir point charge de famille. A cet égard, les Esséniens se présentent comme les précurseurs des moines et des ermites de l’Église chrétienne.

La communauté de Qumrân reprenait à son compte les concepts fondamentaux du judaïsme : l’élection d’Israël, l’alliance entre YHWH et son peuple et le salut universel dont le peuple d’Israël devait être le témoin à la face du monde. YHWH avait choisi Israël en fidélité à la promesse qu’il avait faite à Abraham, il renouvela son choix, en accordant l’alliance du Sinaï, pour le salut du peuple tout entier, et à travers ce peuple au monde. Mais l’infidélité de ce peuple ne pouvait pas ruiner la fidélité éternelle de Dieu à la promesse qu’il avait faite : le reste d’Israël – et les membres de la secte se considéraient comme ce petit reste – devait racheter l’ensemble du peuple et assurer le salut au peuple choisi par YHWH. Pour cela, une guerre sainte était pratiquement inévitable, et c’est ce que présente la Règle de la guerre. Cette Règle est évidemment un écrit théologique qui présente le combat éternel entre les fils de la lumière et les fils des ténèbres. Mais elle contient également des aspects politiques : il n’est pas impossible d’identifier les fils des ténèbres avec les armées romaines qui devaient finir par vaincre toute résistance palestinienne.

Proches des Esséniens, certains visionnaires, désespérant de la situation que connaissait Israël, mirent leur espoir dans un autre monde, un monde surnaturel qui succéderait au monde présent, grâce à une intervention divine qui ne pouvait être qu’imminente. Leurs écrits sont qualifiés d’apocalyptiques, car ils se présentent comme des révélations faites par Dieu lui-même, et d’eschatologiques, puisqu’ils traitent des choses dernières de l’existence humaine. En insistant sur la perversité ou sur la dépravation de la nature humaine, les écrivains apocalyptiques et les Esséniens s’opposaient à la doctrine traditionnelle du judaïsme, qui affirme que l’homme possède des qualités morales et spirituelles qui lui permettent de vaincre tout mal et de hâter la venue du Messie. Les Esséniens rompirent donc avec le judaïsme traditionnel : celui-ci n’admet pas le retrait du monde pour échapper aux souffrances et ne peut approuver l’ascétisme absolu comme ligne de conduite essentielle de la vie humaine. Très rapidement donc, la doctrine essénienne tomba en désuétude et n’exerça aucune influence sur le développement ultérieur du judaïsme.

source http://ilmsil.free.fr/branche6/les_grandes_religions/622Judaisme/07lamystiquejuive.htm

Publié dans:HUMANITE |on 1 décembre, 2015 |Pas de commentaires »
12

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3