Notre culture, notre civilisation ont inventé le mot « âme »

le mot âme

 

la civilisation n’étant autre que le désir et le vouloir collectifs d’une multitude de gens.

 Regardez la civilisation indienne. N’est-elle pas l’aboutissement des désirs, des volontés de la multitude? Toute civilisation est le résultat de ce que l’on peut qualifier de volonté collective, et, dans ce cas précis, la volonté collective a décrété qu’il devait exister quelque chose d’autre que le corps physique qui meurt et qui se décompose, quelque chose de beaucoup plus grand, de beaucoup plus vaste, d’indestructible, d’immortel: elle a donc instauré cette idée de l’âme. Il se peut que, de temps à autre, il ait existé un ou deux individus ayant découvert par eux-mêmes certains aspects de cette chose extraordinaire qu’on appelle l’immortalité, cet état où la mort n’existe pas ; tous les esprits médiocres ont alors déclaré: « Oui, ce doit être vrai, il doit avoir raison », et parce qu’ils tiennent à l’immortalité, ils s’agrippent au mot « âme ». 

     Vous aussi, vous désirez savoir s’il existe autre chose que la simple existence physique, n’est-ce pas? Ce sempiternel circuit qui vous mène au bureau, ce travail qui ne vous enthousiasme guère, ces querelles, ces attentes, ces enfants que l’on met au monde, ces cancans avec les voisins, ces flots de paroles inutiles – vous voulez savoir s’il y a quelque chose d’autre que tout cela. Le terme même d’« âme » exprime l’idée d’un état indestructible, éternel, n’est-ce pas? Mais le problème, c’est que vous ne découvrez jamais par vous-même si cet état existe ou non. Vous ne dites pas: « Peu m’importe ce qu’ont dit le Christ, Shankara ou qui que ce soit d’autre, peu importent les injonctions de la tradition ou de la soi-disant civilisation: je vais découvrir par mes propres moyens si oui ou non il existe un état situé au-delà du cadre du temps. » 

Vous ne vous révoltez pas contre ce que la civilisation ou la volonté collective a ainsi formulé, au contraire, vous l’acceptez et vous dites: « Oui, l’âme existe. » Vous donnez un nom à cette notion, un autre lui donne un nom différent, et voilà que vous vous divisez et devenez ennemis en raison de vos croyances discordantes. 

Celui qui veut véritablement découvrir s’il existe ou non un état au-delà du cadre du temps doit être libéré de la civilisation, c’est-à-dire qu’il doit être libre par rapport à la volonté collective, et savoir tenir bon tout seul. Et l’un des rôles essentiels de l’éducation est d’apprendre à faire front tout seul, de sorte que vous ne soyez prisonnier ni de la volonté du plus grand nombre ni de la volonté d’un seul, et que vous soyez capable de découvrir vous-même ce qui est vrai. 

    Ne dépendez de personne. Si moi, ou un autre vous dit qu’il existe un état d’éternité, quelle valeur cela a-t-il pour vous? Si vous avez faim, vous voulez manger, vous ne voulez pas qu’on vous nourrisse de simples mots. L’important pour vous est de faire vos propres découvertes. Vous voyez bien que tout autour de vous se délite, tout est en voie de destruction. Cette soi-disant civilisation ne tient plus que par l’effet de la volonté collective, mais elle tombe en ruine. La vie vous lance un défi d’instant en instant, et si vous ne le relevez qu’en restant dans l’ornière de l’habitude, c’est-à-dire en répondant seulement en termes d’acceptation, votre réponse est sans valeur. Existe-t-il oui ou non un état intemporel, un état dans lequel il n’y a pas de mouvement de «plus » ou de « moins »? Vous ne le saurez que lorsque vous direz: « Je n’accepte pas, je vais explorer, enquêter », ce qui signifie que vous n’avez pas peur de faire front tout seul.

1963, Le Sens du Bonheur de KRISHNAMURTI – livre que je vends ICI : http://bibliothequecder.unblog.fr/2014/12/04/le-sens-du-bonheur-de-krishnamurti/

Publié dans : AME |le 29 décembre, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3