Archive pour le 29 novembre, 2015

Marie-Madeleine, une initiée maitre de l’énergie de la Déesse

Marie madeleine

 Les prêtres patriarcaux juifs et leurs femmes s’opposaient de plus en plus ouvertement à l’adoration de la Mère divine, la Shékinah sacrée. En jouant le rôle d’intermédiaires entre le chercheur et Dieu, les prêtres cherchaient à régir la capacité inhérente des individus d’avoir une connaissance directe de Dieu à l’intérieur d’eux-mêmes.

Ils se méfiaient, et souvent, abhorraient les manières d’entrer en relation directe avec la Shékinah. Ils méprisaient Isis, Inanna et les autres représentations de la Grande Mère, à défaut de pouvoir se servir de la Déesse à leurs propres fins. Les femmes qui étaient solidement ancrées dans les vieilles traditions matriarcales étaient perçues comme une menace parce qu’elles ne pouvaient être dominées facilement et qu’elles détenaient des pouvoirs que la prêtrise convoitait pour elle-même.

Par conséquent, bien des hommes en position d’autorité religieuse regardaient ces femmes de haut et les considéraient comme des tentatrices responsables de la chute du genre humain et de la corruption de la chair. La plupart des maris traitaient leurs femmes et leurs filles comme des possessions ignorantes et de virtuelles esclaves au service de leurs plaisirs physiques et de leur besoin d’héritiers.

On appliquait souvent aux femmes qui étaient connues pour leur adoration de la Déesse les étiquettes de prostituées et de femmes aux mœurs légères.  Les femmes étaient porteuses d’une énergie créative et intuitive très forte qui ne devait pas servir au simple plaisir sexuel. En réalité, Marie-Madeleine était maitre de l’énergie créative de la kundalini et fut capable de démontrer la fonction essentielle de cette énergie à certains hommes.

Cependant, les enseignements et pratiques qu’elle dirigeait furent mal compris et elle fut traitée de prostituée. Marie me reconnut comme initiée [au culte d'Isis], du fait que je portais à mon bras le bracelet d’or en forme de serpent… Il est ironique que j’aie ensuite rencontré les yeux de ceux qui furent des disciples [de Jésus], qui me jugèrent et décidèrent que j’étais une prostituée. Cette opinion s’est perpétuée au fil de générations de croyants.

Le manuscrit de Marie-Madeleine, T. Kenyon et J. Sion

Publié dans:MARIE-MADELEINE, SEXUALITE |on 29 novembre, 2015 |Pas de commentaires »

MESSAGE de Marie

 8 Emanation lumière

Mes chers enfants,

Mes chères filles,

Mes chers fils.

Merci d’être ici ce soir. Vous êtes un petit groupe mais peu importe. J’ai toujours dit que Je pouvais me déplacer, même pour une seule personne. Arrêtez de croire que vous n’êtes pas dignes. Vous en avez parlé tout à l’heure. Vous en avez parlé ce midi. Pour Nous, vous êtes tous dignes : Nous vous aimons tous. Je vous aime tous quelle que soit votre religion, quel que soit votre passé, quels que soient les actes que vous avez faits et que vous regrettez. Ah, cette culpabilité que l’on a mise sur votre dos depuis des siècles. Ne pensez pas que la culpabilité amène les personnes à marcher un petit peu voûtées. Non, il y a des personnes qui marchent bien droites dans la vie, mais qui sont… – vous ne le croiriez pas en les voyant – qui sont rongées par la culpabilité. Elles se disent « Jamais je ne pourrai être admise au Ciel, jamais je ne pourrai aller vers la Lumière parce que j’ai fait cette erreur ». Et cette erreur prend des dimensions impossibles à juguler. Non, mes enfants, soyez sûrs : il n’y a personne pour vous juger. Vous êtes votre seul juge et Nous, Nous sommes indulgents car Nous savons que vous n’avez pas choisi un chemin facile.

Vous avez choisi de revenir en différentes époques, avec les difficultés que chaque époque vous a apportées. Revenir sur la Terre, ce n’est pas le paradis. C’est ici, c’est sur la Terre que vous vivez le purgatoire et l’enfer. Donc, partez sereins quand vous serez aux portes du départ. Partez sereins parce que vous allez être accueillis par tous ceux qui vous ont aimés, par tous ceux qui vous suivent depuis des siècles et des siècles, et ils vont vous accueillir en souriant. Votre but, c’est aussi de transformer votre vie sur la Terre en un petit paradis. Comment ? Tout simplement en faisant taire votre mental, en imitant ce que les Mayas vous ont montré au travers de ces fameux crânes de cristal. Lorsque votre mental sera aussi clair, aussi pur, aussi calme qu’un cristal de quartz, qu’un crâne de cristal, alors la vie sur la Terre deviendra un petit paradis.

On vous a parlé d’Eden, qu’Adam et Eve vivaient au Paradis. Oui parce qu’alors, il y avait du respect mutuel. Il y avait de l’amour mutuel. Il n’y avait pas de guerres. Il y avait la Paix. Vous pourriez croire en regardant vos télévisions, en lisant vos journaux que ce temps là est révolu et ne reviendra jamais. Je vous en supplie, Mes chers enfants, voyez au-delà. On ne vous parle pas de tous ces groupes, de toutes ces réunions, de tous ces gens qui travaillent pour la Lumière. On vous en parle peu et pourtant ils existent et d’années en années, vous êtes de plus en plus nombreux.

Merci à vous tous pour tous ces groupes de prières qui se sont constitués depuis toutes ces années. Merci à vous tous qui travaillez sur vous. Merci à vous tous pour tout ce que vous faites pour la paix, même si cela vous paraît peu, même si cela vous paraît insignifiant. Nous vous remercions parce que c’est important.

Vous avez tous votre place, vous êtes tous là où il faut. Vous faites partie du puzzle, de cet immense puzzle qui, peu à peu, va vous ramener vers la Lumière. Merci mes frères, merci mes sœurs, merci à vous tous d’être là. Nous allons dire : allez en paix, mais à chaque fois, Je le redis, allez aussi en joie. Et aujourd’hui, vous avez ri et cela fait du bien. Vous savez, quand vous êtes dans une réunion et que vous ouvrez une bouteille de champagne, il y a plein de petites bulles qui s’échappent de la bouteille et qui vous montre la joie. Quand vous êtes réunis comme aujourd’hui, vos éclats de rire, votre présence, c’est comme des bulles de champagne qui s’élèvent dans l’Invisible. Cette joie qui part dans l’Invisible transforme les vibrations, transforme l’atmosphère et cette atmosphère devient de plus en plus légère. Donc, allez en paix, allez en Joie, c’est tout ce que Je voulais vous souhaiter ce soir.

Et arrêtez de M’appeler par cette appellation complètement stupide et ridicule de « Marie des 7 Douleurs ». Non, Je veux être appelée Marie de la Joie, Marie du Bonheur, puisque c’est ce qui amènera le plus rapidement la Paix sur la Terre. Merci à vous. 

 reçu par Nicole Dhuin, le 26/11/2015
à Savignac Les Ormeaux  (09)
    

Cet article peut être diffusé à la condition qu’il soit reproduit dans son intégralitésans aucune modificationet en gardant le nom de Nicole Dhuin.

Publié dans:CHANNELING, MEDIUM |on 29 novembre, 2015 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3