Forces mystiques et conduite de la vie

sedir-et-son-chien-1c77636Quand l’homme envisage avec la gravité convenable  les vastes complications de la vie, il aperçoit aussitôt la nécessité d’une aide.  Il la trouve dans le milieu invisible où son esprit a élu résidence; et, selon son caractère, il utilise ces forces auxiliatrices, il les sollicite ou il essaie de les commander. 

   Si le moi habite l’appartement de la matière, il s’adressera aux forces matérielles; s’il habite l’appartement des fluides, il s’adressera aux divers magnétismes; s’il habite l’appartement de  l’intelligence, il aura recours aux forces mentales, et ainsi de suite.  Si ce moi connaît la Lumière surnaturelle, ce sont les forces mystiques qu’il sollicitera.

il nous suffit de savoir qu’elles existent à portée de la main, qu’elles nous  entourent, qu’elles nous baignent, et qu’il dépend de notre seul bon vouloir de nous les incorporer. 

   L’ambiance tout entière est pleine d’esprits.  Non seulement des anges et des démons, mais des créatures de tout degré, en qui la bonté et la méchanceté se mêlent selon des proportions  infiniment diverses.  Si l’enseignement religieux commun ne parle que d’êtres bons ou mauvais à toujours, c’est sans doute afin d’éviter à la masse ces curiosités dangereuses qui essaient de se satisfaire par la pratique de la magie. 

   La littérature patristique mentionne bien l’existence des esprits de la Nature, mais sans s’y arrêter.  A vrai dire, il n’y a pas d’êtres fixés éternellement dans les Ténèbres, et il y en a très peu – on pourrait les compter- fixés à jamais dans la Lumière.  Nous fûmes des anges; nous sommes en alternative de devenir des démons ou de remonter plus haut que les anges.  Mais ce qui nous intéresse pour le moment, c’est de savoir que nous avons des auditeurs et des spectateurs invisibles en grand nombre.  Vous avez amené, chacun, avec vous, toute une cohorte d’esprits : esprits de vos ancêtres, esprits de vos descendants, esprits de vos parents actuels, esprits auxiliaires, adversaires, illuminateurs, corrupteurs.  Vous n’avez pas une haine, une amitié, un désir, un élan, un souci, une joie, une larme, qui n’existent individualisés dans les espaces intérieurs de votre personnalité avant de devenir un fait matériel sur cette terre.

Percevoir ces entités, les classer, accepter les unes, rejeter les autres, cela, il ne faut pas le faire; ce n’est pas de notre ressort.  Nous n’avons, vous et moi, qu’à nous préoccuper d’une seule  chose, « l’unique nécessaire ».  Que toutes ces présences, toutes ces énergies, bonnes, mauvaises, hésitantes, s’en retournent, tout à l’heure, dans leurs séjours respectifs avec une joie, un  confort, un rafraîchissement. 

   Comment faire ?  Nous réconcilier, nous mettre en paix avec tous les êtres. 

   Ceci n’est pas une maxime banale; c’est une formule de dynamique spirituelle simple, efficace, précise dans son emploi, générale dans ses effets; c’est une loi rigoureuse, un accumulateur  d’énergies incommensurables. 

   Ne pas attaquer de créature, ni par la pensée, ni par la parole, ni par l’acte, c’est une discipline ardue.  Essayez de la suivre une journée; aux efforts qu’elle vous coûtera jugez de l’importance des résultats. 

   Demeurer en paix avec les hommes, les animaux, les plantes, les pierres, les objets, les idées, les événements, le temps, les passions, les anges, les démons et les morts, c’est ne rien leur  prendre de plus que ce que la Loi leur commande de nous donner; c’est les recevoir tous avec un sourire; c’est leur offrir ce qui leur fait envie de nous-mêmes.  C’est une charité immense, inlassable, très secrète; c’est l’empire sur soi-même le plus constant, le plus immuable, le plus serein; c’est le retour au bercail d’un nombreux troupeau dispersé.  C’est un épisode de la bataille cosmique dans le tumulte de laquelle jaillit çà et là, comme l’éclair, la présence ineffable de l’Etre incompréhensible, du grand Ange de la Paix, venu toutefois pour apporter la guerre et allumer dans ce monde un certain feu : Notre Jésus. 

  téléchargement Si nous ne lésons personne, toutes ces créatures viendront à nous, en nous, parce qu’elles ont soif de Lumière et que ce n’est qu’à travers le coeur de l’homme qu’elles peuvent apercevoir la  gloire de Dieu.  Cette gloire, c’est l’harmonie, c’est la paix; nous ne pouvons nous l’assimiler que si nous habitons son royaume.  Pacifions, Messieurs; pacifions nos corps, nos sens, nos  esprits et les milieux où nous peinons avec une pleine conscience.  Ne vous inquiétez pas de l’invisible, des arcanes, des choses secrètes; rien n’est secret devant Dieu; or vous vous êtes assemblés ici pour apprendre de nouveau à vivre en Dieu.  

Extrait du livre « Les Forces mystiques » de Paul Sédir – par Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans : ENERGIES, MEDIUM, PENSEE |le 21 septembre, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3