Pourquoi Jésus parlait-il en Paraboles

 

 images    Lorsque Jésus commença de parler aux foules et à ses disciples, il le fit de deux façons l’une en paraboles, et l’autre en clair. Mais nous ne devons jamais oublier un instant que les paroles du Christ ne furent jamais entièrement claires, puisqu’au cours de Sa mission, il a reproché, en effet, très souvent à Ses amis de ne pas comprendre Sa parole. C’est seulement lorsqu’ils reçurent le rayonnement de l’Esprit, qu’ils eurent la notion complète de ce que leur Maître leur avait dit.

     Lorsque Jésus parle en paraboles, Il emploie un langage spécial un peu plus obscur, mais lorsqu’il parle clairement, Ses paroles ressemblent à une eau tranquille et profonde qui, sous les rayons du soleil, brille de mille reflets, et apparaît de plus en plus lumineuse, au fur et à mesure que nous descendons dans ses profondeurs. Figurez-vous un fond, pavé de pierres précieuses, éclairé par des réflecteurs électriques et vous aurez une petite idée de ce que je veux dire. Ainsi des paroles du Christ, au fur et à mesure qu’il nous est possible de pénétrer dans leurs profondeurs, nous découvrons des splendeurs nouvelles.

     La définition « parabole » est très simple ; ce n’est qu’une manière d’analogie et de symbole.  

      Tout d’abord, pourquoi Jésus s’est-il servi de ce moyen pour parler aux foules ? Ses disciples lui demandent : « d’où vient, Maître, que souvent Tu parles en paraboles ? » La réponse de Jésus est très intéressante, parce qu’Il nous fait voir un des points les plus mystérieux de Son enseignement: «Si je parle en paraboles à toute cette foule, c’est parce que je désire que, voyant ils ne voient pas, et comprenant, ils ne comprennent pas. »Et de cela, Il leur donne la raison quelques lignes plus bas. C’est parce-que leur coeur est devenu lourd, et en conséquence, ils ont endurci leurs oreilles; ils ont fermé leurs yeux, parce qu’ils ont eu peur que leurs yeux comprennent, ils ont eu peur que leurs oreilles entendent, et qu’ils ne soient contraints de se convertir. Cette attitude peut nous sembler étonnante et cependant, combien de fois ne nous est-il pas arrivé de rencontrer des gens qui, après avoir été témoins de faits curieux, troublants, ne veulent pas en admettre les conséquences? Pour ma part, j’ai vu de très nombreux êtres qui avaient peur d’être convertis, d’être guéris de l’appesantissement de leur coeur.. N’oubliez pas qu’il y a sur la terre une masse énorme d’hommes, qui ne veulent pas être sauvés, ni guéris, ni éclairés, parce qu’ils préfèrent de beaucoup donner leur activité à la vie superficielle, matérielle et qu’ils ont peur de la lumière. Repousser longtemps la lumière représentée, peut avoir de terribles conséquences ; ce faisant, nous pouvons nous préparer une existence de cécité, soit morale, soit spirituelle, soit même physique, car Jésus a été très net; dans certains cas Il n’a pas hésité à nous avertir que, si nous repoussons la lumière pendant un certain temps, il arrivera un moment où nous serons obligés de passer par la souffrance du doute, pour que nous ayons le temps de réfléchir; c’est un des chemins que suivent nos âmes dans le pays de l’Esprit, et que leur matière est obligée de suivre sur la terre ; de là certaines existences d’aveugle-nés.

     Pour nous mettre en garde contre cet état, le Christ ajoute :« On donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, soit matérielle, soit spirituelle, mais celui qui n’a pas, on lui ôtera même ce qu’il a, c’est-à-dire, ce qu’il n’a pas su faire fructifier».

     À ses amis, Jésus parle autrement. Il leur dit :  

     « Il vous a été donné de connaître les mystères du Royaume des Cieux, et il faut que vous compreniez votre privilège, car il y a énormément d’êtres très élevés, des prophètes, de véritables génies humains, qui auraient ardemment désiré voir ce que vous voyez et entendre ce que vous entendez, mais qui ne les ont ni vues, ni entendues ». Ainsi, d’un côté Jésus dit à ses disciples qu’ils sont des êtres privilégiés, à qui toutes possibilités ont été données en germe, et devant qui les Portes du Royaume s’ouvriront toutes grandes, de l’autre côté, nous voyons ces mêmes disciples ne comprenant même pas cette simple histoire que Jésus leur raconte. C’est seulement, parce que Jésus leur fait connaître une situation qui n’existe pas encore. Il leur dit « À vous, ces connaissances merveilleuses ont été promises, mais elles ne vous seront remises qu’après la Pentecôte ».

Extrait de PHANEG par Georges Descormier

Publié dans : JESUS |le 1 juin, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3