Archive pour juin, 2015

Chercher à Etre Soi

 

 
2013-02-21-être-soiDécouvrir la Vérité de Qui Vous Êtes

« La cause originelle de la souffrance humaine est la conséquence d’une erreur tragique et pourtant simple : l’ignorance de notre nature véritable. Si nous nous identifions par erreur à un ego, à un individu séparé de la source unique qui anime toute vie, nous sommes plongés dans la confusion et vivons un calvaire indicible. Nous sommes séparés les uns des autres et de nous-mêmes. Consciemment ou inconsciemment, nous ne faisons pas confiance à la vie. Nous nous sentons seuls, nous avons peur et nous nous épuisons à rechercher désespérément une reconnaissance personnelle. Ce livre traite de la fin de cette quête. Il parle de la capacité à découvrir une fraîcheur et un accomplissement éternels dans notre propre coeur, immédiatement. »

 
L’auto-investigation

« Gangaji pose des questions qui encouragent à procéder à un examen de soi honnête et profond. Répondez-y rapidement avant que la censure intérieure n’ait le temps de s’imposer. Le but de ces questions est de faciliter votre ouverture à une self-inquiry immédiate pour explorer les concepts et les croyances que vous croyez réels et qui n’ont pas encore été examinés. Profitez le plus possible de ces occasions et des  profondes réalisations rendues accessibles. »

« Self-inquiry : processus de découverte de la vérité de qui on est, quête de soi, investigation pour découvrir qui l’on est vraiment »

 
Vous n’êtes pas qui vous pensez être

« Chacune de vos pensées à votre propos, qu’elle soit positive ou négative, est étrangère à vous-même. Il s’agit simplement d’une pensée. Qui vous êtes vraiment ne peut être saisi par la pensée, car c’est l’origine de toutes les pensées. Cette vérité ne peut être nommée ou définie. Lumière, âme, Dieu, vérité, soi, conscience, intelligence universelle ou divinité sont des mots totalement inadéquats pour décrire l’immensité de qui vous êtes en vérité. La définition de vous-même, quelle qu’elle soit – enfant, adolescent, mère, père, personne âgée, personne saine, personne malade ou souffrante, ou personne éveillée – cache la vérité à votre sujet. Elle est si proche, si intime, que vous n’arrivez pas à croire qu’il s’agisse de vous-même. Au lieu de cela, vous adoptez le conditionnement de vos parents, de votre culture ou de votre religion pour vous définir, plutôt que ce qui a toujours été présent en vous – plus proche que le battement de votre coeur, plus proche que toute pensée ou expérience.

Qui vous êtes vraiment est dénué de tout concept le définissant. Que vous vous considériez ignorant ou éveillé, sans valeur ou génial, vous êtes libre de tout cela. Vous êtes déjà libre. Seul l’attachement porté à vos définitions de vous-même vous empêche de réaliser cette liberté. Les pensées elles-mêmes ne vous empêchent pas d’être qui vous êtes. Vous êtes déjà cela. Ces définitions vous séparent seulement de la réalisation de qui vous êtes.

Je vous invite à laisser votre attention plonger dans ce qui a toujours été là,et qui attend simplement sa propre réalisation. Qui êtes-vous, en vérité ? Êtes-vous certaines images qui apparaissent dans votre esprit ? Êtes-vous certaines sensations que vous ressentez dans votre corps ? Êtes-vous certaines émotions qui traversent votre mental et votre corps ? Êtes-vous ce que quelqu’un a dit que vous étiez, ou êtes-vous celui qui se rebelle contre ce que quelqu’un a dit à votre sujet ? Ce ne sont que quelques exemples d’identification erronée. Toutes ces définitions vont et viennent, elles prennent naissance, puis elles meurent.

Qui vous êtes vraiment ne change pas ; il est présent avant la naissance, durant la vie entière et après la mort.

Un droit de naissance

Découvrir qui vous êtes vraiment est non seulement possible, mais aussi un droit de naissance. Tout ce qui vous porte à croire que cette découverte n’est pas pour vous, que ce n’est pas le bon moment, que vous n’en valez pas la peine, que vous n’êtes pas prêt, que vous savez déjà qui vous êtes – tout cela signifie que vous vous êtes à nouveau fait piéger par le mental.
Le moment est venu de remettre en question cette pensée liée au « Je » et de déterminer sa valeur réelle. Cette investigation offre la possibilité à l’intelligence consciente que vous êtes, de finalement se reconnaître elle-même. » 

Quelques extraits du livre
Le Diamant dans votre poche de Gangaji 

Publié dans:ACCORD, DEVELOPPEMENT, HUMANITE |on 30 juin, 2015 |Pas de commentaires »

La solitude n’a rien à voir avec l’isolement

 

Beaucoup d’entre nous, en quête de sens et de repères entament une démarche spirituelle. La croyance inoculée depuis des siècles que les réponses se trouvent à l’extérieur de soi, peut inciter à enchaîner les stages et séminaires les uns derrière les autres, sans se laisser le temps d’intégrer les enseignements et de les passer aux tamis de l’expérimentation en les utilisant dans la vie quotidienne.

Cette course au savoir, fait oublier que c’est dans la solitude que l’esprit se déploie librement. C’est en se tournant vers l’intérieur de soi, que nous pouvons découvrir notre pierre philosophale. Trouver le chemin qui mène à cette pierre originelle spécifique à chacune  ne peut se faire que dans le recueillement et la solitude, loin du tumulte.
 
Un processus de transmutation que les alchimistes condensaient dans le mot initiatique VITRIOL : Visita Interiora Terrae Rectificandoque Invenies Occultum Lapidem, qui se traduit par Visite l’intérieur de la Terre et en rectifiant tu trouveras la pierre cachée ou occulte. Une invitation claire à l’introspection qui indique : Descends au plus profond de toi-même et trouve le noyau insécable, sur lequel tu pourras bâtir une autre personnalité, un homme nouveau.
 
« La solitude, c’est un pont entre le monde visible et le monde invisible » Jacqueline Kelen  
 
Une solitude que je vous invite à envisager, non pas comme un isolement attristant, mais comme une pleine solitude pourvoyeuse de liberté, de légèreté et de verticalité, qui ouvre la porte de tous les possibles, en visionnant cet entretien de  Jacqueline Kelen pour RACINES.

Jacqueline Kelen et la pleine solitude

http://www.dailymotion.com/video/xbbbti

L’esprit de solitude

* L’auteure téléchargement
Après avoir produit des émissions à France Culture pendant une vingtaine d’années, Jacqueline Kelen a publié depuis 1982, une trentaine d’ouvrages. Plume atypique, elle consacre la plupart de ses livres et de ses séminaires au déchiffrement des mythes de la tradition occidentale et à l’étude de la voie mystique.

* Quelques morceaux choisis du livre

« On demandait à Diogène qui est riche parmi les hommes et il répondit aussitôt : « Celui qui se suffit à lui-même ». Au IVe siècle avant l’ère chrétienne, ce philosophe cynique allait pieds nus, vêtu d’un seul manteau, ne possédant que sa liberté et son verbe haut. Ayant réduit au minimum ses besoins et ses désirs, il avait élu domicile dans un étrange tonneau et décida même de se passer d’un gobelet le jour où il vit un petit garçon boire dans ses mains. Diogène ne vivait cependant pas loin des hommes mais, installé à Athènes ou Corinthe, il haranguait les passants, parlait avec des amis choisis, interpellait le grand Alexandre. Avant lui, Socrate qui supportait le froid et la faim mais pouvait également banqueter et boire jusqu’au matin déclarait : « S’il est un homme qui se suffit à lui-même pour être heureux, c’est bien le sage, et il est celui de tous les hommes qui a le moins besoin d’autrui ». Épicure, qui pose le plaisir comme but essentiel de l’humaine existence dans laquelle les dieux n’interviennent pas, insiste pareillement sur « l’autosuffisance comme un grand bien non pour satisfaire à une obsession gratuite de frugalité, mais pour que le minimum, au cas où la profusion ferait défaut, nous satisfasse ». Illustrant une autre tendance philosophique, le stoïcien Épictète conseille : « Va te promener seul, converse avec toi-même ». Ces divers préceptes de la sagesse grecque représentent moins une apologie du dénuement qu’une recherche de la liberté totale. Ils invitent chacun à dépendre le moins possible des circonstances extérieures et à s’ancrer en soi-même. C’est une façon aussi de savourer la vie présente, sans se plaindre et sans être suspendu à l’avenir : la frugalité par exemple n’est pas une privation, elle permet d’apprécier les choses simples et la qualité plutôt que la quantité. Et, dans ces diverses écoles philosophiques, les hommes savent alterner les temps de retraite et de conversation ; pour eux la solitude n’est pas misanthropie et la compagnie des autres n’est pas fuite de soi. »

« La solitude est un cadeau royal que nous repoussons parce qu’en cet état nous nous découvrons infiniment libres et que la liberté est ce à quoi nous sommes le moins prêts.
Solitaire je suis. Depuis toujours et plus que jamais. La solitude est ce qui me fait tenir debout, avancer, créer. C’est une terre sans limites et ensoleillée, une citadelle offerte à tous les vents mais inexpugnable. C’est la seule part d’héritage que je défends âprement, part d’ermitage qui est tout et qui est moi.
Solitaire, donc, quoique bien entourée et riche d’amitiés. Solitaire comme un défi à la banalité, comme un refus de se résigner. Solitaire pour continuer à m’aventurer, pour honorer la précarité humaine et ne pas démériter de l’Esprit. »
 
« Lorsqu’on va seul dans la vie, ce n’est pas qu’on soit méchant ou délaissé : c’est que le monde entier vous sourit et offre du sens. Lorsqu’on vit seul, ce n’est pas manque de chance ni absence d’amour : c’est que justement jamais on ne se sent seul, que chaque instant déborde de possibles floraisons.

Pour devenir soi et devenir quelque peu libre, il faut lâcher le recours permanent à l’autre, au regard de l’autre. Marcher seul. Refuser l’aide autant que l’apitoiement et la flatterie. La voie solitaire n’engage pas nécessairement à un combat héroïque, elle invite d’abord à la rencontre avec soi-même, à la découverte de cet être qui n’est pas seulement un produit de la société, de la famille, de l’histoire ou de la génétique. Et ici, le précepte du temple de Delphes, invoqué par Socrate, prend toute son ampleur : « Connais-toi toi-même, et tu connaîtras l’univers et les dieux ». Son équivalent se trouve dans la mystique de l’islam, avec ce hadith : « Celui qui se connaît, connaît son Seigneur ». Car il ne s’agit pas d’une introspection, d’une analyse psychologique, mais d’un éveil au Moi céleste, au Moi transcendant qui échappe à toute contingence, à tout conditionnement, à la mort même, et se rencontre dans la solitude, le silence, tout au fond ou plutôt au sommet de la profondeur. »
 
« Il y a en chacun de vous une solitude qui est ce que vous avez de plus précieux. Une solitude inaliélable, magnifique, qui est la solitude de l’esprit. » C’est sur ces mots que Jacqueline Kelen termine son ouvrage. L’esprit de Solitude 

 

Publié dans:ESPRITS, HUMANITE, VIDEOS à voir |on 30 juin, 2015 |Pas de commentaires »

De La pomme à la Conscience

La pomme est un des fruits les plus répandus sur terre.

« Une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours », dit un vieux dicton.

pommesLes médecins de l’époque moderne sont d’accord pour dire que la pomme est un aliment important. La peau d’une pomme contient 4gr de fibres alimentaires.

Dans la pomme, on trouve en quantités variables des minéraux comme le potassium, le calcium, le phosphore, le magnésium et le sélénium. Elle contient aussi de petites quantités de fer, de manganèse, de cuivre et de zinc.

Une pomme contient des vitamines A, C et E, et de l’acide folique, nutriment important pendant la grossesse. Quand on mange une pomme, on renforce les gencives sans qu’on en ait conscience. Les différentes couleurs de pomme sont agréables, comme leur parfum. Combien d’artistes ont pris la pomme comme sujet, en raison de sa beauté irrésistible ! Elle laisse un goût agréable sur la langue et dans la bouche. De nombreux plats seraient sévèrement désavantagés sans la pomme. Sa taille est idéale pour qu’on la prenne dans la main, et sa chair est succulente quand on la mord.

Les différentes variétés de pomme donnent l’impression de vivre des expériences nouvelles, tout en restant dans le cadre de nos habitudes. Les pommes sont des sources de nutriments attirantes et importantes aussi pour les animaux. Il y a beaucoup à dire à propos de la pomme et de son importance pour la vie humaine et animale, et sur la façon dont elle est une très bonne source de nutriments qui correspondent à nos besoins et comblent notre goût et notre plaisir.

À partir de ces informations, la perspective positiviste regarde la pomme elle-même, ses attributs, sa valeur nutritionnelle, ses propriétés matérielles, ainsi que les fonctions physiques de l’être humain et ses besoins en nutriments naturellement présents dans la pomme.

Ces informations physiques, quoique précieuses, sont incomplètes pour comprendre la corrélation parfaite entre non seulement les besoins de l’être humain, mais aussi notre sens du goût, et la pomme, comme nous l’avons brièvement résumé plus haut. Cependant, par inférence qualitative, nous pouvons conclure que la pomme est un cadeau non seulement à l’être humain mais à la plupart des créatures vivantes, un peu comme la chemise était envoyée comme cadeau dans l’exemple précédent.

Cette conclusion n’est pas en contradiction avec les informations physiques connues, mais incomplètes. Bien que l’expéditeur du cadeau soit inconnu, nous pouvons inférer qu’un tel Être existe et que cet Être connaît parfaitement l’être humain et a le pouvoir de fabriquer et d’envoyer ce cadeau par l’intermédiaire des arbres. Il se peut que cet Être aime les êtres humains et les autres êtres qui profitent de la pomme, et il aime leur faire plaisir. Pourtant, sans référence aux sentiments d’amour, de réjouissance et de plaisir, il serait impossible de tirer de telles conclusions. 

Publié dans:CO-CREATION, MEDITATION |on 28 juin, 2015 |Pas de commentaires »

La création dans la 12ème dimension

 

gallerie.Très chers, vous vous trouvez à l’orée d’un nouveau et merveilleux saut dans l’évolution. Et pourtant, beaucoup d’entre vous se sentent bloqués. C’est comme si, tout en faisant les choses correctement, vous ne faisiez que peu de progrès. Ce sentiment de blocage se ressent lorsque l’on voit les gens autour de soi avancer très rapidement. Nous allons aujourd’hui vous en donner une nouvelle illustration. Dans l’évolution humaine actuelle, il se peut que l’une des choses les plus puissantes dans le fait d’être multidimensionnel est que cela vous offre de multiples points de perception. Cette vue multiple de toute situation est ce que nous appelons la 12ème dimension. Comme votre réalité se crée à partir de votre point de perception, on peut dire que dans la nouvelle énergie, toutes choses commencent dans la 12ème dimension. De nouveaux raccourcis vers la création sont maintenant rendus possibles et ils se populariseront dans les prochaines années. Ces raccourcis initient le processus de création en vous aidant à placer votre création dans la 12ème dimension; dans ce message, nous allons vous aider à vivre une telle expérience.

Pour voir un événement à partir de multiples points de perception dans la 12ème dimension, il faut avoir accès à tous les points de la ligne du temps. La race humaine évolue plus rapidement qu’on ne l’a jamais imaginé. Aujourd’hui, votre progression est à nouveau sur le point de faire un grand saut. Beaucoup de gens commencent même à assimiler l’énergie supérieure et néanmoins se sentir bien dans leur corps. Oui, et bien que beaucoup se mettent à penser, d’autres sont toujours en butte à des difficultés. Sachez qu’il ne s’agit pas d’une course où il faut être le premier et que tout moment est le moment parfait. Pour mieux comprendre ce qui vous attend aujourd’hui, nous allons récapituler les plus récents changements qu’affronte actuellement l’humanité dans son évolution : le recâblage de l’humanité a commencé; les deux moitiés de votre cerveau sont en train de se recâbler pour permettre au voile de s’affiner de plus en plus. Il s’agit d’un changement physique qui ne sera pas « découvert » avant plusieurs années. En deux mots, la bulle de biologie est améliorée pour supporter une forme améliorée d’être humain. Puisque le recâblage se fait à un niveau de vibration physique, il affecte aussi d’autres aspects physiques.

L’un des domaines qui en sont la conséquence est la ré-initialisation, puisque l’on voit partout des ordinateurs se crasher. Les systèmes de stockage de données, que vous appelez des disques durs, sont les plus sensibles et les derniers à s’adapter à l’énergie plus élevée. On a déjà vu, et l’on continuera à voir se produire des crashes inexpliqués dans ce domaine, particulièrement dans les grands systèmes. Les cristaux sont en train de se recâbler eux-mêmes pour s’adapter à l’énergie supérieure, tout comme le corps physique. En réalité, cela se produit à tous les niveaux du jeu.

L’un des autres changements en cours est l’Infusion d’Energie Sexuelle. Votre nouveau câblage vous confère une relation nouvelle à votre corps physique. C’est un esprit supérieur entrant dans un nouveau véhicule. Cela excitera le corps physique; tandis que le processus de vieillissement, qui use le corps physique, ralentit et s’arrête, le corps trouve un regain d’énergie. Comme ce phénomène sera ressenti par la plupart des humains comme une augmentation d’énergie de force de vie, ou sexuelle, nous l’avons appelé l’Infusion d’Energie Sexuelle. Elle a lieu maintenant et sera ressentie très fortement au cours des deux prochaines années.

Le Groupe par Steve Rother retranscrit par Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/

Que ton aliment soit ta seule médecine

Hippocrate le disait déjà :
« Que ton aliment soit ta seule médecine » !

Image de prévisualisation YouTube

 

Le printemps arrive,  les couvertures des magazines fleurissent de régimes miracles  et de gros titres aux promesses alléchantes  pour perdre du poids facilement et rapidement.
 
Pertes de poids faciles et régimes miracles
Chacun y va de sa recette, avec pour seul objectif vous faire maigrir. En regardant d’un peu plus près, chaque programme même s’il se présente de façon différente, repose sur l’éternel triptyque : diminuer ou modifier les apports alimentaires, bouger plus pour brûler les calories, faciliter le drainage avec des compléments alimentaires ou/et des massages avec des produits spécifiques.
 

7maiphoto731939l

Au-delà des critères de poids et de l’image, la santé
Mettre l’accent uniquement sur l’apparence extérieure, en faisant résonner l’urgence parce que  l’heure ultime de se mettre en maillot de bains approche,  fini par faire oublier les éventuelles conséquences des pertes de poids rapides. Certains régimes déséquilibrés peuvent complètement dérégler l’organisme, et, à ce sujet beaucoup connaissent la sensation quasi permanente de fatigue et l’effet yoyo.Tout déséquilibre entre quantité d’aliments et nécessités du corps, a des conséquences sur l’organisme, mais aussi sur le mental et l’émotionnel. Même un régime équilibré peut générer des déceptions,  une déstabilisation, voire de la déprime. Maigrir, pourquoi ? Quel est mon poids d’équilibre physiologique ? Quels sont les éventuels bénéfices secondaires de cet excès de poids ?…
 
La qualité des aliments interfère sur la santé
Puisque notre corps physique transforme les aliments en énergie, pour stabiliser son poids et être en pleine santé, d’autres facteurs que le quota de calories sont à prendre en considération, telles que les émotions qui peuvent avoir un impact important sur la transmutation des aliments.  Mais en toute logique et simplicité, lorsque nous pensons en termes d’énergie vitale et de santé, la première chose à  laquelle nous devrions nous intéresser, n’est-elle pas la qualité des aliments que nous ingérons ? Ces aliments sont de l’énergie concentrée, ce qui fait prendre conscience que l’acte de s’alimenter n’est pas anodin pour nos conditions de vie et de survie.
 
Hygiène alimentaire et  santé vibrante
Plutôt qu’un xième régime pré-estival annuel accompagné d’effets nuisibles et se soldant souvent par un échec,  je vous encourage à faire des choix alimentaires plus simples, plus naturels et plus judicieux et à adopter une hygiène alimentaire qui favorisera votre amincissement tout en  favorisant un mieux-être et une santé vibrante d’énergie.
 
Choisir de modifier progressivement ses habitudes alimentaires

Cette vidéo de Régis Fagot, consultant en gestion du stress, démontre que choisir d’adopter une nourriture plus saine, est moins onéreux et pas plus chronophage que d’utiliser l’alimentation industrielle. Contrairement à beaucoup d’idées reçues…

 

CITATIONS

«…une sobriété libératrice, joyeuse et volontairement consentie,
pour redonner au monde légèreté et saveur »
– Pierre Rabhi -

« La majorité des gens ignorent gaiement les effets éventuellement désastreux
que peut avoir leur nourriture parce qu’il n’y a pas d’effets immédiats »
– Howard Strauss -

« L’homme sage est celui qui va bien de l’intestin »
– Bouddha -

Publié dans:MEDITATION, NATURE, VIDEOS à voir |on 25 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Mes rancœurs cachent la lumière du monde en moi

 

Un Cours En Miracles - LEÇON 69

 leon-69-

1. Nul ne peut voir ce que tes rancœurs dissimulent.  Parce que tes rancœurs cachent la lumière du monde en toi, chacun est dans les ténèbres, avec toi à ses côtés.  Mais comme le voile de tes rancœurs est levé, tu es délivré avec lui.  Partage maintenant ton salut avec celui qui se tenait à tes côtés quand tu étais en enfer.  Il est ton frère dans la lumière du monde qui vous sauve tous les deux.

2. Aujourd’hui, faisons une autre réelle tentative pour atteindre la lumière en toi.  Avant d’entreprendre cela pendant notre période d’exercice plus longue, consacrons quelques minutes à réfléchir à ce que nous essayons de faire.  Nous tentons littéralement d’entrer en contact avec le salut du monde. Nous essayons de voir passé le voile de ténèbres qui le garde dissimulé.  Nous essayons de laisser le voile être levé et de voir les larmes du Fils de Dieu disparaître dans la lumière du soleil.

3. Commençons aujourd’hui notre période d’exercice plus longue en nous rendant pleinement compte que c’est ainsi, et en étant réellement déterminés à atteindre ce qui nous est plus cher que tout. Le salut est notre seul besoin. Il n’y a pas d’autre but ici et pas d’autre fonction à remplir. Apprendre le salut est notre seul but. Mettons fin aujourd’hui à cette quête ancienne en trouvant la lumière en nous et en la tenant bien haut pour que chacun de ceux qui cherchent avec nous la voie et se réjouisse.

4. Très doucement maintenant, les yeux fermés, essaie de lâcher prise de tout le contenu qui occupe généralement ta conscience.  Pense à ton esprit comme à un vaste cercle, entouré d’une couche de lourds et sombres nuages.  Tu ne peux voir que les nuages parce que tu sembles être à l’extérieur et tout à fait à part du cercle.

5. De là où tu te tiens, tu ne vois aucune raison de croire qu’il y a une lumière brillante cachée par les nuages.  Les nuages semblent être la seule réalité.  Ils semblent être tout ce qu’il y a à voir.  Par conséquent, tu ne tentes pas de les traverser et de les dépasser, ce qui est la seule façon de te convaincre réellement de leur manque de substance. Nous tenterons de le faire aujourd’hui.

6. Après avoir pensé à l’importance de ce que tu essaies de faire pour toi-même et pour le monde, essaie de te mettre dans un état de calme parfait, en te souvenant seulement à quel point tu veux atteindre la lumière en toi aujourd’hui—maintenant ! 2 Détermine-toi à aller au-delà des nuages.  Tends la main et touche-les dans ton esprit.  Balaie-les de la main ; sens-les se poser sur tes joues, sur ton front et sur tes paupières quand tu passes au travers. Continue ; les nuages ne peuvent pas t’arrêter.

7. Si tu fais les exercices correctement, tu commenceras à te sentir soulevé et transporté. Ton petit effort et ta petite détermination appellent le pouvoir de l’univers à ton aide, et Dieu Lui-même t’élèvera des ténèbres dans la lumière.  Tu es en accord avec Sa Volonté.  Tu ne peux pas échouer parce que ta volonté est la Sienne.

8. Aie confiance en ton Père aujourd’hui et sois certain qu’Il t’a entendu et t’a répondu.

2 Tu ne reconnais peut-être pas encore Sa réponse, mais tu peux certes être sûr qu’elle t’est donnée et que tu la recevras.

3 Essaie, tout en tentant d’aller au travers les nuages jusqu’à la lumière, de garder cette confiance à l’esprit.

4 Essaie de te souvenir que tu joins enfin ta volonté à Celle de Dieu.

5 Essaie de garder clairement à l’esprit la pensée que ce que tu entreprends avec Dieu doit réussir.

6 Puis laisse la puissance de Dieu agir en toi et par toi, afin que Sa volonté et la tienne soient faites.

Pendant les périodes d’exercice plus courtes, que tu feras aussi souvent que possible étant donné l’importance qu’a l’idée d’aujourd’hui pour toi et pour ton bonheur, rappelle-toi que tes rancœurs cachent la lumière du monde à ta conscience.

2 Rappelle-toi aussi que tu ne la cherches pas seul, et que tu sais très bien où la chercher.

3 Ensuite, dis :

 Mes rancœurs cachent la lumière du monde en moi.
 Je ne peux pas voir ce que j’ai caché.
 Or je veux la laisser m’être révélée, pour mon salut et le salut du monde.
 Aussi, dis-toi :
 Si je garde cette rancœur, la lumière du monde me sera cachée,
au cas où tu serais tenté de reprocher quoi que ce soit à quiconque aujourd’hui.

  • Pour faciliter son stockage sur votre ordinateur ou son impression, vous pouvez télécharger ce texte au format pdf dans la rubrique Télécharger vos Méditations.
     
  • Cette méditation correspond à la leçon 69, partie du Livre d’exercices pour étudiants de l’ouvrage  Un Cours En Miracles – Foundation For Inner Peace aux éditions Octave, que vous pouvez acheter en ligne dans la Boutique Aquarienne.

Méditation d’enracinement

 

ancrage-énergétique« Cette méditation nous aide à nous enraciner dans un pilier énergétique de Lumière qui nous porte avec amour et à mesure que nous avançons dans notre travail. Veuillez donc vous trouver un fauteuil confortable dans une pièce silencieuse. Asseyez-vous carrément, le dos droit et les pieds au plancher. Puis lisez au complet la méditation suivante à un rythme qui vous convient.

Assis les pieds posés à plat au plancher, laissez-vous porter et soutenir par le fauteuil. Sentez l’espace où vous êtes et où se trouve votre corps … Maintenant, frottez-vous les mains et commencez à attirer l’énergie à partir du cœur de la terre. Tirez-la du centre même de la planète par la plante de vos pieds et laissez-là s’élever dans tout le corps… à travers vos jambes… à travers votre torse… dans votre cou… et dans la cavité de votre crâne.  Laissez l’énergie appuyer sur la paroi intérieure de votre crâne.

Tout en continuant de frotter vos mains, vous remarquerez peut-être que l’énergie a circulé dans vos bras et vos mains. Présentement, vos mains devraient être chaudes. Utilisez-les pour dégager votre aura (le champ d’énergie qui entoure votre corps). Balayez physiquement votre corps, le dégageant de toute vibration qui soit sur vous ou autour de vous et qui n’est pas à vous. Envoyez-la dans la terre, qui peut l’absorber et la transmuter. Puis, lorsque vous avez fini, posez vos mains, paumes vers le haut, sur vos genoux ou sur les accoudoirs du fauteuil.

A présent, laissez-vous prendre conscience de la source infiniment puissante et aimante de Lumière qui est toujours là, à environ 45 centimètres au-dessus de votre tête… A mesure que vous prenez conscience de la Lumière, celle-ci s’active et se déverse en pluie sur vous (devant, derrière et des 2 côtés.) La Lumière dégage tout ce qui sur vous ou autour de vous, interfère avec votre capacité de ressentir votre propre bonté.

A mesure que la Lumière circule de la tête aux pieds, elle s’accumule sous vos pieds et commence à se répandre. Elle se met à vous fournir une plate-forme de Lumière qui vous maintient à cet endroit, en ce moment. Elle ne vous retient pas les pieds, mais elle les tient et les soutient.

Puis, la Lumière commence à remplir votre champ énergétique. C’est une espace ovoïde qui s’étend tout autour de vous, à environ 45 cm dans chaque direction : devant, derrière et des 2 côtés. La Lumière commence à remplir cet espace… jusqu’à vos chevilles… vos genoux… vos hanches… jusqu’à vos épaules et au-dessus du sommet de votre tête, et vous êtes maintenant assis à l’intérieur d’un pilier de Lumière. Prenez un moment, à présent, pour laisser la Lumière faire son chemin sur vous. D’abord, de par son magnétisme naturel, la Lumière vous enlève tout ce qui, de l’intérieur ne vous aide pas en ce moment : douleurs physiques, stress ou détresse ; turbulences émotionnelles, inquiétudes ou chaos ; et de votre esprit, elle enlève toute pensée qui pourrait vous effrayer ou vous perturber. La Lumière peut vous enlever tout cela : tout ce qui est en vous et qui interfère avec votre expérience immuable de paix intérieure. Vous n’avez pas à lui dire quoi faire : la Lumière est une intelligence infinie qui connaît précisément vos besoins dans l’instant. Vous n’avez qu’à la laisser faire son travail…

Et alors que la Lumière vous enlève tout cela de par sa nature magnétique, en même temps, de par sa nature rayonnante, elle s’irradie en vous. Et tout comme elle s’irradie en vous de chaque angle possible (de l’avant, du haut, d’en-dessous) et qu’elle traverse la frontière de votre peau, la Lumière devient exactement ce qu’il vous fallait. S’il vous faut du courage, la Lumière en devient. Si vous avez besoin de réconfort, la Lumière en devient. Laissez-vous observer la Lumière à mesure qu’elle devient ce dont vous avez besoin et qu’elle répond au besoin du moment, quel qu’il soit. Prenez quelques instants pour la laisser agir …

Vous devriez maintenant vous trouver dans un état d’équilibre raisonnable et prêt à avancer. Ramenez votre attention à cet instant, puis continuez de lire »

Cette méditation est extraite du livre de Linda Howe aux éditions Ariane : Comment lire les Dossiers Akashiques – Accéder aux archives de l’âme et à son parcours.

LES INTELLIGENCES EXTRATERRESTRES

 

téléchargementJe dois décrire ici un organigramme. Commençons par trois catégories d’êtres extraterrestres et nous irons ensuite plus loin.

Il y a d’abord ceux que vous appelleriez des intelligences étrangères, simplement parce que vous ne connaissez pas leur nature. La première catégorie, on par préférence, mais arbitrairement, comprend les extraterrestres qui possèdent des vaisseaux concrets. Certains ont la capacité de modifier la structure moléculaire de  leurs vaisseaux de manière à voyager entre les dimensions, de la troisième en montant.

Nous, les Arcturiens, possédons une forme très avancée de cette technologie qui permet à nos vaisseaux de voyager facilement entre les dimensions. Nos vaisseaux résident principalement dans la cinquième, mais ils peuvent aller plus haut. En de très rares occasions, nous les avons conduits jusque dans la troisième dimension, mais cette opération nécessite beaucoup d’énergie et nous ne la faisons donc pas à la légère.

La deuxième catégorie de visiteurs extraterrestres comprend les intelligences hautement vibratoires. Comparables aux intelligences hautement électromagnétiques qui vivent sur la Terre, ces êtres n’ont pas de vaisseaux. Ils voyagent dans l’espace sous la forme de champs électromagnétiques distincts et ils peuvent se déplacer collectivement.

La troisième catégorie est très étrange, bien que tout ce que je vous livre ici le soit à vos yeux. Ces intelligences extraterrestres sont la projection d’esprits appartenant à de très lointaines civilisations. Elles sont des points d’énergie qui ne visent qu’à observer ce qui se passe sur votre planète et dans votre système solaire. Elles ne sont pas en interaction avec vous.

Les anges…

Puisque nous parlons de ce sujet, je vous fais part de notre point de vue sur le phénomène des anges. Les anges existent. Ce sont des intelligences hautement vibratoires, bienveillantes et bien intentionnées. Quand un humain en rencontre un, il peut très facilement interpréter l’expérience selon ses attentes ou des croyances. De plus, je dois préciser que certains anges sont plus intelligents que d’autres ou plus habiles à créer des résultats.

A mon avis, la difficulté que pose la question des anges, c’est que le concept est alourdi et déformé par les dogmes religieux et les fausses idées spirituelles.

C’est une merveilleuse expérience que de rencontrer une haute intelligence puissante et bienveillante. Et cette expérience peu se révéler enrichissante autant pour l’entité que pour l’humain. Ce dernier doit toutefois être conscient qu’il doit assumer la responsabilité de ce qu’l en retire. Ainsi, si vous êtes en interaction avec un « ange » soyez vigilants. Si cet « ange » vous dit que vous devez faire quelque chose, vous êtes alors en contact avec un idiot ou avec une entité malveillante déguisée en entité bienveillante. Tout être, humain ou autre, qui voudrait porter atteinte à votre souveraineté est à éviter.

Par exemple, Lilith résidait dans un autre spectre vibratoire. On a raconté plusieurs histoires à son sujet, mais la véritable rencontre entre elle et d’autres intelligences électromagnétiques a eu lieu dans le monde astral, où résident la plupart des intelligences supérieures. A l’instar des humains, ces êtres vibratoires peuvent se rendre dans l’astral supérieur et même au-delà, dans ce que certains appellent le plan éthéré, mais que nous appelons simplement la cinquième dimension.

Encore une fois, votre univers est beaucoup plus étrange que vous ne pouvez l’imaginer.

 

Extrait du message de EKTARA – Arcturiens  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

 

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

Voyage dans la Caverne de votre Coeur

grotte-Son-DoongPour trouver le chemin qui mène à la caverne de votre cœur, il suffit de vous asseoir bien droit dans un endroit calme, libre de toute distraction.

Respirez profondément et paisiblement. Détendez-vous. Prenez conscience de votre respiration, accueillez-là, puis laissez-la se répandre dans votre poitrine, dans votre ventre, dans tout votre corps. Fermez les yeux, détendez-les et laissez cette détente se propager dans tout votre corps.

Prenez conscience de votre corps, soyez conscient de son existence. Regardez passer vos pensées sans vous y attacher, lâchez-prise, sentez-vous apaisé.  Prenez conscience de votre Chakra du Cœur au centre de votre poitrine, soyez conscient de son existence. Si des ressentis ou émotions remontent, prenez en conscience et laissez les partir sans vous y attacher, au rythme de votre respiration profonde et paisible. Soyez présent à vous-même.

Une fois parfaitement détendu, alors que vous continuez à respirer, imaginez, visualisez, voyez, un superbe paysage enneigé. Face à vous, la montagne est recouverte de neige. Le givre recouvre les arbres de diamants dans lesquels se reflètent les rayons du soleil. C’est un nouveau jour  qui se lève et vous admirez  à perte de vue, la blancheur immaculée de ce paysage qui se teinte d’or au fur et à mesure que l’astre de Lumière s’élève vers le firmament. Tout est silencieux, calme. Juste cette blancheur illuminée par le soleil et le bruit de vos pas dans la neige. Vous marchez calmement, pieds-nus dans la neige. La neige chante sous vos pieds qu’elle accueille avec douceur. Vous vous sentez bien, vous adorez le contact de vos pieds dans la neige. Et ce silence. Comme vous êtes bien ! A chaque pas vous respirez cette lumineuse blancheur dorée que vous laissez se répandre en vous.

Alors que vous arrivez  aux pieds de la montagne, un éclat lumineux attire votre attention, vous avancez et découvrez une porte. Une porte étincelante,  en Or, incrustée d’Émeraude et de Rubis dont les facettes scintillent au soleil. Intrigué par la présence de ce chef d’œuvre en pleine nature, vous décidez très rapidement malgré quelques appréhensions, d’ouvrir cette porte.   Au moment où vous avancez la main vers la poignée, la porte s’ouvre comme par magie.

Un sentier étroit et sombre qui contraste avec la magnificence de la porte  s’ouvre devant vous.  Le temps que vos yeux s’habituent à l’obscurité, vous apercevez au loin une lueur, et, après quelques secondes d’hésitation choisissez de vous engager sur le chemin. Quelle aventure !

Le sentier est en descente, sinueux, mal éclairé, la voûte rocheuse est basse. Malgré tout,  vous continuez votre cheminement dans les dédales, pas à pas, vous courbant quand cela est nécessaire, en respirant paisiblement, confiant, et comme poussé par une force invisible.

Plus vous cheminez, plus la lueur s’intensifie. Le chemin s’élargit peu à peu, vous pouvez vous redresser et cheminer avec plus de facilité, en distinguant plus nettement tout ce qui vous entoure.  Vous vous sentez de plus en plus léger, comme si le poids de vos préoccupations habituelles s’était envolé en cheminant dans ce labyrinthe.

Après un détour, le chemin s’ouvre sur une immense caverne à ciel ouvert. Un paysage d’une beauté éblouissante s’offre à vous. Un lac vert émeraude aux reflets, turquoise, violet, indigo changeants selon les rayons du soleil, entouré d’arbres gigantesques, et d’une végétation luxuriante s’étale jusqu’aux flancs de la montagne. Les roches des murs sont cristallines et émettent une mélodie céleste dont les notes résonnent joyeusement en votre âme.

Vous vous asseyez au pied d’un arbre pour contempler. La sublime beauté de ce lieu caché, de cette caverne, fait  chanter la Lumière dans votre cœur. Vous vous sentez vibrant d’un Amour Inconditionnel, d’un Amour illimité.  À la Lumière de cet Amour sans frontière, tous les vains souhaits, les frustrations, les rancoeurs, les jugements, la culpabilité, les peurs que vous avez pu accumuler pendant cette année (voire depuis des éons) s’envolent et vous choisissez de les laisser partir. En posant le regard de l’Amour, sur tous vos ressentiments habituels, ils vous apparaissent insignifiants. Pourtant tels des mirages, ils vous maintiennent dans l’illusion de la séparation et créent votre mal-être.  Au rythme de votre respiration profonde et tranquille, vous inspirez la Lumière dans votre Cœur et expirez tout ce qui n’est pas Amour en vous. Inspirez la Lumière, expirez tout ce qui est inharmonieux et soufflez sur ces lourds nuages jusqu’à ce qu’ils s’envolent au-dessus de la voûte de la caverne, deviennent tous petits à l’horizon et se dissolvent au contact du soleil dans le bleu du ciel. Prenez votre temps, fouillez dans tous les recoins et laissez s’envoler tout ce qui encombre votre cœur et votre esprit. Donnez-vous la permission  de laisser aller toutes les blessures, toutes les idées préconçues que vous entretenez sur l’amour, les attachements. Si les conflits à propos d’une personne ou d’une situation en particulier  créent quelques résistances, vous pouvez déclarer : «  Je m’ouvre à la Lumière, j’accepte à présent d’être surpris et de me réjouir des merveilleux potentiels contenus dans cette situation. »

Maintenant que vous avez laissé partir une grande partie de ce qui bloquait le flux des énergies dans votre cœur, vous pouvez intégrer en vous plus de Lumière et la répandre autour de vous. Continuer à inspirer la Lumière par le Centre de votre Cœur et laissez-là se répandre consciemment dans votre corps, accueillez-la et laissez-la continuer à nettoyer tout ce qui n’est plus adapté pour vous, tout ce qui vous empêche d’exprimer qui vous êtes vraiment : Vous êtes la Lumière du monde !
 
Alors que vous continuez à respirer tranquillement dans la beauté de votre Caverne du  Cœur, permettez que je place dans votre cœur le Flambeau de la nouvelle Lumière qui soutiendra votre renaissance, fera chanter tous vos corps à l’UNIsSon et fera résonner plus que jamais chaque atome de votre Être avec l’UNIvers, avec la Source de toute chose. Inspirez depuis votre Centre du Cœur, accueillez cette nouvelle Lumière et laissez-là cheminer au plus profond de vous. Sentez la fusion de l’UNIfication se faire en vous. Et pour faciliter cette UNIfication, vous pouvez affirmer : « Je suis UN, je suis une UNIté de Lumière. J’inspire la Lumière depuis le Centre de mon Cœur, je demande à mon Soi Supérieur (Présence Je Suis, Soi Divin, Être Essentiel…), de fusionner avec ce champ unifié de Lumière. A présent, je rayonne à chaque instant la Lumière Immaculée et l’Amour Inconditionnel. Je suis la Lumière. »
 
Souvenez-vous que la Lumière réagit instantanément lorsque vous l’appelez. Vous pouvez amener plus de Lumière dans votre vie, tout simplement en pensant à elle. Elle réagira à vos pensées et se dirigera immédiatement vers vous.  Quand vous vous sentez déstabilisé par des pensées ou des émotions discordantes qui obscurcissent votre discernement, ne laissez pas cela s’installer, dites juste : « Je veux que la Lumière soit ! », et servez-vous du Flambeau de Lumière que j’ai placé au centre de votre Cœur pour vous éclairer. Dans les moments de grands changements, ou pour faciliter la transition des fins de cycles, pensez à m’appeler moi, Gabriel, pour que je puisse vous apporter plus de Lumière et vous aider à purifier toute disharmonie avant qu’elle ne s’installe dans votre système énergétique, dans vos corps et dans votre vie. Il suffit de m’appeler : « Archange Gabriel, envoie-moi ton Rayon Blanc de Lumière Immaculée pour éclairer cette situation et être capable de voir et de me réjouir de la nouvelle piste qu’elle m’offre,  aide-moi à rester connecté à ma Source personnelle de Lumière et d’Amour UNIversels. Merci infiniment. » 
 
Alors que vous revenez bien tranquillement de votre voyage dans la Caverne du Cœur,  vous « co-naissez » maintenant que vous êtes Lumière, vous êtes Amour.  Ce voyage continuera à éclairer votre vie  pendant un temps certain.  Dès que vous sentirez que les éléments extérieurs vous font vaciller de votre Centre du Cœur et que votre Lumière perd de son éclat, ce sera le signal qu’il est temps de vous offrir à nouveau ce voyage, au plus profond de vous.  Si vous le souhaitez, et que vous me le demandez, je vous accompagnerais à nouveau : « Archange Gabriel, merci de m’accompagner pour ce nouveau Voyage dans la Caverne de mon Cœur ».

Et maintenant, dans une grande infusion de Lumière d’un blanc lumineux, étoilé d’or,  je vous bénis et vous laisse reprendre en douceur  le cours de votre vie, dans la légèreté et la joie.

Que la Lumière soit !

Merci de diffuser ce texte et d’en indiquer l’auteur et la source : http://www.aquarienne.net

Des témoignages sur les fantômes

 

fantomeOn a tous connu ce moment dans notre enfance où on avait peur du noir. Du coup on était persuadés qu’un monstre se cachait dans notre placard. Au fond, ce n’était rien que le fruit d’une imagination débordante. Mais il faut noter que certains enfants sont persuadés de voir des choses que nous ne voyons pas en tant qu’adultes.

 

Alors, s’agit-il de fantômes ou de présences énigmatiques qui flottent dans les foyers familiaux ? Telle est la question. En tout cas, si vous ne croyez absolument pas à ces choses, ces témoignages devraient vous faire changer d’avis, ou du moins vous faire douter… 

1. « Quand mon frère était petit, il agissait comme si des esprits lui parlaient à tout instant. Un jour ma mère l’a entendu dire: « Je peux pas le tuer! C’est mon seul papa ! » » 

 

2. « Une nuit, ma petite sœur dormait dans ma chambre et nous lisions toutes les deux un livre. Et elle m’a dit: « Il y a un monsieur devant la fenêtre. » J’ai tourné la tête vers la fenêtre mais je n’ai rien vu. Effrayée, elle m’a dit :  »Je te jure il y avait un monsieur, il avait les sourcils froncés et je l’ai vu ». » 

3. « Une fois, mon fils m’a dit : « Papa est-ce que tu perdrais du poids si tu te débarrassais de ce que tu portes sur le dos ? » Je lui ai demandé de quoi il parlait et il m’a dit : « Le lapin là, sans yeux ni poils. » » 

4. « Un soir j’ai dit à mon fils : « Retourne te coucher, il n’y a personne sous ton lit. » Il m’a répondu : « Il est derrière toi à présent. » 

5. « Quand un soir je gardais la fille d’une amie, j’ai eu du mal à la coucher. Elle m’a demandé pourquoi elle devait aller au lit et je lui ai expliqué qu’il était temps pour les petites filles d’avoir une bonne nuit de sommeil ! Elle a pointé du doigt le mur derrière moi et m’a répondu : « Et cette petite fille alors ? » Il n’y avait absolument personne. » 

6. « Mon filleul me parle sans arrêt d’une femme en robe rouge qui lui rend visite tous les soirs dans sa chambre. D’après lui, elle s’appelle Frannie, elle chante tout le temps pour lui… Et elle flotte dans les airs… » 

7. « Alors que je gardais les enfants d’un ami, le plus jeune a un jour dessiné une femme pendue au plafond, il m’a donné le dessin et m’a dit : « Elle m’a dit de dessiner ça. Elle vient bientôt te voir ! Cache-toi ! » » 

8. « Mon cousin de 6 ans m’a parlé d’un homme bizarre qui se trouve dans la chambre de ses parents. Je lui ai demandé à quoi il ressemblait, il m’a répondu « Oh, je ne sais pas, il n’a pas de visage ! » ».

C’est assez effrayant, vous ne trouvez pas ? Croyez-vous que les enfants peuvent voir des choses que nous ne sommes pas capables de voir en tant qu’adultes ? Beaucoup de légendes et d’histoires inexpliquées affirment en tout cas que certaines personnes ont la capacité de communiquer avec les esprits ou les personnes décédées…

Le film Poltergeist, par exemple, évoque cela. En effet, alors que la famille Bowen vient d’emménager dans une nouvelle maison, la petite dernière des trois enfants, Maddie, communique mystérieusement avec des esprits que personne d’autre dans la famille ne voit. La bande-annonce du film parle d’elle-même. Vraiment angoissant:

Image de prévisualisation YouTube

Source : Teamjimmyjoe.com

TOUTE AME EST UN MAITRE

 

 « … sois une lampe dans l’obscurité et ne la maudis pas.

Et n’oublie pas Qui Tu Es
au moment où tu seras encerclé par ce que tu n’es pas. »
 
- Neale Donald Walsch.

perceive20

Toute âme est un Maître, bien que certaines ne se rappellent pas leurs origines ou leur héritage. Cependant, chacune crée, à chaque instant appelé maintenant, sa situation et les circonstances de sa vie, en fonction de son propre but et de la rapidité avec laquelle elle se rappelle.

Ne juge donc pas la voie karmique parcourue par un autre. N’envie pas le succès, ne plains pas l’échec, car tu ne sais pas ce qu’est le succès ou l’échec aux yeux de l’âme. N’appelle une chose ni calamité, ni événement joyeux, avant d’avoir décidé, ou été témoin, de la façon dont elle est utilisée. Car une mort est-elle une calamité si elle sauve la vie de milliers de gens ? Une vie est-elle un événement joyeux si elle n’a causé que de la peine ? Même cela tu ne dois pas le juger, mais toujours le garder pour toi et laisser faire les autres.

Cela ne veut pas dire ignorer un appel à l’aide, ni le besoin de ta propre âme de travailler au changement d’une situation ou d’une condition. Cela veut dire agir en évitant les étiquettes et les jugements. Car chaque situation est un cadeau et dans toute expérience est  caché un trésor.

« Il y avait jadis une âme qui se savait lumière. Comme c’était une âme neuve, elle avait hâte de faire des expériences. «  Je suis la lumière, disait-elle. Je suis la lumière ». Mais elle avait beau le savoir et le dire, cela ne remplaçait pas l’expérience de la chose. Et dans le royaume d’où émergeait cette âme, il n’y avait que de la vie. Chaque âme était grande, chaque âme était magnifique et chaque âme luisait de Mon imposante lumière. Alors, la petite âme en question était comme une chandelle au soleil. Au milieu de la plus grande lumière (dont elle faisait partie), elle ne pouvait ni se voir, ni faire elle-même l’expérience de Qui et de Ce Qu’Elle Est Vraiment. 

Alors, cette âme se mis à aspirer de plus en plus à se connaître. Et si grande était son aspiration qu’un jour, Je lui dis : « Sais-tu, Petite, ce que tu dois faire pour satisfaire ton aspiration ? »
« Quoi donc, Dieu ? Quoi ? Je ferais n’importe quoi ! » dit la petite âme.
« Tu dois te séparer de nous, lui répondis-Je, puis tu dois invoquer l’obscurité sur toi. »
« Qu’est-ce que l’obscurité, ô Divin ? » demanda la petite âme.
« C’est ce que tu n’es pas », lui répondis-Je, et l’âme comprit.

Alors, c’est ce que fit l’âme : elle se détacha du tout, mais oui, et se rendit même dans un autre royaume. Et dans ce royaume, l’âme avait le pouvoir d’invoquer dans son expérience diverses sortes d’obscurité. C’est ce qu’elle fit.

Mais au milieu de toute l’obscurité, elle s’écria : « Père, Père, pourquoi m’as-Tu abandonnée ? ». Tout comme tu l’as fait, toi, à tes heures les plus sombres. Mais je ne t’ai jamais abandonné, Je te suis toujours fidèle, prêt à te rappeler Qui Tu Es Vraiment ; prêt, toujours prêt, à te ramener chez toi.

Par conséquent, sois une lampe dans l’obscurité et ne la maudis pas.
Et n’oublie pas Qui Tu Es au moment où tu seras encerclé par ce que tu n’es pas. Mais loue la création, au moment même où tu cherches à la changer.
Et sache que ce que tu feras au moment de ta plus grande épreuve, sera peut-être ton plus grand triomphe. Car l’expérience que tu crées est une affirmation de Qui Tu Es- et de Qui Tu Veux Etre.

Je t’ai raconté cette histoire (la parabole de la petite âme et du soleil) pour te permettre de mieux comprendre pourquoi le monde est comme il est, et comment il peut changer dès l’instant où chacun se rappelle la divine vérité de sa réalité la plus élevée.

Alors, il y a ceux qui disent que la vie et une école et que ces choses que tu observes et dont  tu fais l’expérience dans ta vie sont destinées à ton apprentissage. J’ai déjà parlé de cela et Je te le redis :

Tu n’es pas venu en cette vie pour apprendre quoi que ce soit : tu n n’as qu’à démontrer ce que tu sais déjà.
En le démontrant, tu vas le dépasser et te créer à nouveau, à travers ton expérience. Ainsi, tu justifieras la vie et lui donneras un but. Ainsi, tu la sanctifieras.
« 

Morceaux choisis, Trouver des extraits du chapitre 1 de Conversations avec Dieu -Tome 1, Neale Donald Walsch 

Pour en savoir davantage sur ce livre :

Publié dans:AME |on 21 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Un Cours En Miracles – Leçon 95

Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur

 vivreuncoursenmiraclecd

1. L’idée d’aujourd’hui te décrit exactement tel que Dieu t’a créé. Tu es un en toi-même et un avec Lui.  Ton unité est celle de toute la création.  Ta parfaite unité rend le changement en toi impossible.  Tu n’acceptes pas cela et tu ne te rends pas compte qu’il doit en être ainsi parce que tu crois que tu t’es déjà changé.

2. Tu te vois toi-même comme une parodie ridicule de la création de Dieu : faible, méchant, laid et pécheur, misérable et accablé de douleur. Telle est ta version de toi-même : un soi divisé en de nombreuses parties qui se font la guerre, séparées de Dieu, et dont la précaire cohésion est maintenue par son lunatique et capricieux faiseur, à qui tu adresses tes prières.  Il n’entend pas tes prières, car il est sourd.  Il ne voit pas l’unité en toi, car il est aveugle. Il ne comprend pas que tu es le Fils de Dieu, car il est insensé et ne comprend rien.

3. Nous allons tenter aujourd’hui d’être conscient seulement de ce qui peut entendre et voir, et qui est plein de sens.  Nos exercices viseront de nouveau à atteindre ton seul Soi, lequel est uni à Son Créateur.  Avec patience et espoir, nous essayons de nouveau aujourd’hui.

4. Le fait d’employer les cinq premières minutes de chaque heure de veille à la pratique de l’idée du jour présente des avantages particuliers au stade d’apprentissage où tu te trouves maintenant.  Il est difficile à ce stade de ne pas permettre à ton esprit de s’égarer lorsqu’il entreprend une période d’exercice prolongée.  Tu t’en es sûrement déjà rendu compte.  Tu as vu à quel point tu manques de discipline mentale et à quel point tu as besoin d’entraînement de l’esprit. Il est nécessaire que tu en sois conscient, car c’est certes une entrave à ton avancement.

5. Des périodes d’exercice fréquentes mais plus courtes présentent d’autres avantages pour toi en ce moment.  Outre le fait de reconnaître que tu as des difficultés à soutenir ton attention, tu dois avoir aussi remarqué que si ton but ne t’est pas fréquemment rappelé, tu as tendance à l’oublier pendant de longues périodes de temps.  Il t’arrive souvent d’oublier les courtes applications de l’idée du jour, et tu n’as pas encore développé l’habitude d’utiliser l’idée comme réponse automatique à la tentation.

6. À ce stade, donc, il est nécessaire d’avoir une structure, planifiée de manière à inclure de fréquents rappels de ton but, et des efforts réguliers pour l’atteindre.  La régularité n’est pas la condition idéale pour la forme d’exercice la plus bénéfique en vue d’atteindre le salut.  Toutefois, elle est avantageuse pour ceux dont la motivation est inconstante et qui ont encore de lourdes défenses contre l’apprentissage.

7. Par conséquent, nous nous en tiendrons pendant un certain temps aux périodes d’exercice de cinq minutes par heure, tout en te conseillant vivement d’en omettre aussi peu que possible.  Le fait d’utiliser les cinq premières minutes de l’heure t’aidera particulièrement, puisque cela impose une structure plus ferme.  Toutefois, ne te sers pas de tes manquements à cet horaire comme d’une excuse pour ne pas y retourner dès que tu le peux.  Tu pourrais être tenté de considérer la journée comme perdue sous prétexte que tu as déjà manqué de faire ce qui était requis.  Toutefois, cela devrait simplement être reconnu pour ce que c’est : le refus de laisser corriger ton erreur et l’indésir d’essayer de nouveau.

8. Le Saint-Esprit n’est pas retardé dans Son enseignement par tes erreurs.  Il n’y a que ton indésir d’en lâcher prise qui puisse Le retenir.  Soyons donc déterminés, en particulier pendant la semaine qui vient, à être désireux de nous le pardonner quand notre diligence nous fait défaut et quand nous manquons de suivre les instructions pour les exercices de l’idée du jour.  Cette tolérance à l’égard de la faiblesse nous permettra de passer par-dessus, au lieu de lui donner le pouvoir de retarder notre apprentissage.  Si nous lui donnons le pouvoir de faire cela, nous la considérons comme une force, et nous confondons force et faiblesse.

9. Quand tu manques de te conformer aux exigences de ce cours, tu as simplement fait une erreur.  Cela demande une correction, et rien d’autre.  Permettre à une erreur de continuer, c’est faire des erreurs additionnelles, qui sont basées sur la première et la renforcent.  C’est ce processus qui doit être mis de côté, car ce ne serait pour toi qu’une autre façon de défendre les illusions contre la vérité.

10. Lâche prise de toutes ces erreurs en les reconnaissant pour ce qu’elles sont.  Ce sont des tentatives pour te garder inconscient de ce que tu es un seul Soi, uni à ton Créateur, ne faisant qu’un avec chaque aspect de la création, d’une puissance et d’une paix illimitées.  Voilà la vérité, et rien d’autre n’est vrai.  Aujourd’hui nous allons affirmer à nouveau cette vérité et nous essaierons d’atteindre le lieu en toi où il n’y a pas de doute que cela seul est vrai.

11. Commence les périodes d’exercice aujourd’hui avec cette assurance, offerte à ton esprit avec toute la certitude que tu peux donner :
 

 Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur, ne faisant qu’un
 avec chaque aspect de la création, et d’une puissance et
 d’une paix illimitées.

3 Puis ferme les yeux et dis-toi encore une fois, lentement et pensivement, en essayant de permettre à la signification des mots de pénétrer dans ton esprit et de remplacer les idées fausses :
 

Je suis un seul Soi.

5 Répète cela plusieurs fois, puis essaie de sentir la signification que ces mots communiquent.

12. Tu es un seul Soi, uni et en sécurité dans la lumière et la joie et la paix.  Tu es le Fils de Dieu, un seul Soi, avec un seul Créateur et un seul but : apporter la conscience de cette unité à tous les esprits, afin que la véritable création puisse étendre la totalité et l’unité de Dieu.  Tu es un seul Soi, complet, guéri et entier, avec le pouvoir de lever du monde le voile de ténèbres, et de laisser la lumière en toi passer au travers pour enseigner au monde la vérité à ton sujet.

13. Tu es un seul Soi, en parfaite harmonie avec tout ce qui est et tout ce qui sera.  Tu es un seul Soi, le saint Fils de Dieu, uni à tes frères en ce Soi; uni à ton Père en Sa Volonté.  Ressens ce seul Soi en toi et laisse-Le dissiper toutes tes illusions et tous tes doutes. Voici ton Soi, le Fils de Dieu Lui-même, sans péché comme Son Créateur, avec Sa force au-dedans de toi et Son Amour à jamais tien.  Tu es un seul Soi et il t’est donné de ressentir ce Soi au-dedans de toi et de chasser toutes tes illusions hors du seul Esprit qui est ce Soi, la sainte vérité en toi.

14. N’oublie pas aujourd’hui. 2 Nous avons besoin de ton aide, de ta petite part pour apporter le bonheur au monde entier. Et le Ciel compte sur toi, avec l’assurance que tu essaieras aujourd’hui.  Partage, donc, sa sûreté, car elle est tienne.  Sois vigilant.  N’oublie pas aujourd’hui.  Tout le long de la journée, n’oublie pas ton but.  Répète l’idée d’aujourd’hui aussi fréquemment que possible et comprends que chaque fois que tu le fais, quelqu’un entend la voix de l’espoir, la vérité remuer dans son esprit, le doux bruissement des ailes de la paix.

15. Ta propre admission que tu es un seul Soi, uni à ton Père, est un appel au monde entier à ne faire qu’un avec toi. À chacun de ceux que tu rencontres aujourd’hui, assure-toi d’offrir la promesse de l’idée d’aujourd’hui, et dis-lui ceci :

 Tu es un seul Soi avec moi, uni à notre Créateur en ce Soi.

 Je t’honore à cause de Ce que je suis, et de Ce qu’Il est,
Qui nous aime tous les deux ne faisant qu’Un.

- Leçon n° 95 extraite du Livre d’exercices pour étudiants de Un Cours En Miracles (UCEM) -
 

  • Pour en savoir plus sur cet ouvrage, vous pouvez consulter la page : Un Cours En Miracles, où vous trouverez des liens vers d’autres extraits de ce livre miraculeux.

ADN et comportement quotidien

miracle

 

L’épigénétique démontre l’influence de nos comportements sur notre ADN

Pour celles et ceux qui ont déjà participé à un atelier New Paradigm MDT, et notamment la formation Maître Praticien-ne 13D, les propos de Joël de Rosnay au sujet de l’épigénétique et des 85% de « junk DNA » ou « ADN poubelle », ne feront que confirmer les informations transmises, et feront écho au travail énergétique effectué pendant le stage pour nettoyer et activer l’ADN.  Ainsi que sur la réappropriation et l’intégration de notre Maîtrise personnelle.

Pour d’autres personnes, cela peut-être une révélation et un encouragement à effectuer des transformations dans leur vie…

Image de prévisualisation YouTube

Pour en savoir plus : Maître Praticien 13D

 

Publié dans:ADN, VIDEOS à voir |on 19 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Chaque défi est l’occasion d’un miracle

 main-paillettes

« Nous faisons tous face à des problèmes, parfois graves, à un moment ou à un autre. Pourtant, alors que nous pensons en avoir plusieurs de nature différente, en réalité, nous n’en avons qu’un : notre séparation d’avec Dieu. Une fois que nous nous sommes réalignés avec la Vérité de notre être, ce qui est faux ne peut plus subsister longtemps en notre présence.
 
Récemment, j’expliquais à ma fille que la vie, il ne s’agit pas d’éviter les problèmes : il s’agit de devenir quelqu’un qui sait comment les accueillir de façon positive. Il s’agit de prendre l’entière responsabilité de ce que nous avons pu faire pour contribuer au problème, de nous pardonner et de pardonner à autrui, de prier pour toutes les personnes concernées et de cultiver notre foi que les miracles divins sont en route vers nous.
 
Avoir un problème n’est pas nécessairement une mauvaise chose ; s’il survient, c’est qu’il fait partie du curriculum conçu par Dieu comme expérience d’apprentissage pour tous les partis impliqués. Or, une fois que nous avons affronté les problèmes et reçu les miracles les résolvant, une des convictions que nous acquérons est que les miracles s’accomplissent. Les miracles viennent de la conviction, et rien ne nous convainc davantage que d’être rescapés du fond du puits où nous sommes tombés.
 
Dieu peut démêler l’écheveau des énergies dysfonctionnelles qui envahissent une situation : Il le fera si nous la remettons entre Ses mains. En imaginations, infusez de lumière la situation qui vous trouble. Relâchez l’emprise de vos attitudes. Voyez la situation comme une leçon – la possibilité de démontrer le pouvoir miraculeux de Dieu de guérir toute chose – et remettez-là entre les mains de Dieu en Le remerciant. Sentez qu’en tant qu’individu, vous ne portez plus le problème sur vos épaules et vous n’avez plus à le résoudre. Déployez-vous dans l’infinité de votre être et de là, tournez votre attention vers le problème et sa solution. De cette manière, vous ajoutez à votre capacité de faire face une dimension supplémentaire de pouvoir. Nous héritons des règles du monde auquel nous nous identifions. Quand nous nous identifions uniquement à l’Esprit, il n’y a plus de règles, sauf celles de l’amour et de la miséricorde. »

 

« Mon Dieu
Je dépose ce problème sur Ton autel.
Je Te demande d’interpréter cette situation à ma place.
Fais que je ne vois que l’amour en l’autre et en moi.
Montre-moi ce que je dois voir.
Montre-moi ce que je dois faire.
Aide-moi à pardonner.
Libère mon esprit de la peur.
Merci, mon Dieu.
Amen.« 

Morceaux choisis extraits des pages 64 et 65 du livre Le changement : Un cadeau inestimable, chapitre 3 intitulé De la Pensée négative à l’Amour positif, de Marianne Williamson. Paru au Editions du Roseau en 2006.

Image de prévisualisation YouTube
 
Au sujet de l’auteure : Marianne Williamson
Ecrivaine américaine de renommée internationale, auteure de nombreux ouvrages traduits dans plus de vingt langues, et du célèbre texte Jouer petit ne sert pas le monde, lu par Nelson Mandela lors de son discours d’investiture, Marianne Williamson a commencé à étudier Un Cours En Miracles en 1978. Elle est l’une des nombreuses personnes dont la vie a été transformée par ce programme autodidactique de psychothérapie spirituelle.
 
En 1992, elle écrivait un premier ouvrage de réflexions sur les principes du Cours, intitulé Un retour à l’Amour. Vingt après elle publie Le Changement : Un Cadeau Inestimable.
 
« Il y a vingt ans, je considérais la sagesse d’Un cours en miracles comme un outil de transformation individuelle ; aujourd’hui, je la vois comme une moyen de changer le monde. Mais surtout, je constate à quel point ces deux visions sont intimement liées. Voilà pourquoi j’ai écrit ce livre : Je souhaite à nouveau réfléchir – et encore plus profondément, je l’espère – à certains des principes d’Un Cours en Miracles. » – Marianne Williamson.
 
Depuis plus de trente ans, elle a animé des conférences et des séminaires basés sur les concepts du Cours.
 

1 clic pour en savoir plus sur :

Publié dans:LUMIERE, PRIERE, VIDEOS à voir |on 19 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Rien n’est laissé au hasard, pas même la mort

La mortOn voit souvent la mort comme un événement qui survient sans crier gare et surtout sans que personne n’en ait le moindre contrôle. Mais est-ce le cas ? Se pourrait-il que tout comme la vie, elle ne soit pas laissée au hasard ? Se pourrait-il que derrière les apparences, ce passage se prépare de longue date ?

D’emblée, l’idée peut sembler totalement farfelue, voire abjecte surtout quand elle survient subitement. Comment alors prétendre à autre chose qu’un coup inexplicable du destin ? Quand on regarde ce passage de vie uniquement sous l’angle de la matière, il est effectivement difficile d’y voir un aspect de préparation. Mais c’est aussi ce qui la rend si difficile à accepter parce qu’elle semble n’avoir alors aucun sens.

Par contre, quand on l’observe d’un point de vue énergétique, alors, elle se révèle sous un autre jour et apporte des réponses à de nombreux phénomènes entourant la mort. Depuis la nuit de temps, un lot de d’expériences entourant la mort ne trouvait d’explications que dans ce qu’on appelle la science ésotérique. Les érudits de cette science pouvaient en donner une explication. Le problème avec ces informations, c’est qu’elles n’étaient pas reconnues et donc on y portait peu de crédit. Aujourd’hui, nous avons le privilège de bénéficier de recherches scientifiques qui étudient ces divers phénomènes entourant la mort et qui apportent un complément d’information à ce que la science ésotérique enseigne depuis déjà longtemps.

Un savoir inné

Du point de vue spirituel, la mort, tout comme la naissance, possède un temps de gestation pour permettre à l’être de préparer sa transition du monde matériel au monde immatériel. Même si on ne voit pas ce qui s’y produit de manière tangible, il n’en demeure pas moins que cette préparation a bel et bien lieu. Toutes les morts sont préparées très à l’avance, sauf le suicide qui, lui ne relève pas d’une décision de l’âme (conscience), mais plutôt d’un choix de la personnalité.

Quand on observe ce qui s’est produit dans les derniers moments d’incarnation d’une personne décédée subitement (accident ou mort violente), on y trouve très fréquemment des éléments inhabituels qui, après coup, indiquent que cette dernière sans nécessairement savoir consciemment qu’elle allait mourir, détenait un certain savoir intangible sur son avenir.

Par exemple, elle aura laissé un message d’amour à ses proches ou un texte ou une chanson qui parle de départ, de voyage ou d’amour. Elle aura préparé tous les renseignements et papiers inhérents à son départ. Elle aura réuni avec insistance ses proches. Elle aura dit des propos étonnants sur son avenir qui à ce moment n’avaient pas de sens, mais qui prennent toutes leur portée après la mort, comme « C’est mon dernier Noël avec vous ».

Tout cela témoigne qu’à un autre niveau l’être sait que la transition entre les mondes arrivera bientôt pour lui. Difficile à envisager qu’on puisse préparer sa mort ? Eh bien ! Regardons ce que les scientifiques ont observé de leur côté

Une conscience accrue

Grâce à une infirmière, nommée Maggie Callanan
qui a œuvré auprès des personnes en fin de vie pendant plus de vingt ans, certains scientifiques ont décidé d’observer un phénomène qu’ils ont ensuite nommé Expérience de conscience accrue. Ils sont découverts que peu importe la religion ou la culture d’une personne en fin d’incarnation, sa conscience s’accroît et lui donne ainsi accès à des éléments d’information que personne d’autre ne capte.

En d’autres mots, dans les derniers jours de vie, les sens s’affinent pour capter des éléments plus subtils et permettent ainsi de voir, d’entendre ou de ressentir des informations notamment réservées aux médiums. Par exemple, de nombreuses personnes voient des êtres chers décédés et communiquent avec eux.

Longtemps considérées comme des hallucinations ou des désordres mentaux, ces visions sont maintenant reconnues et prises au sérieux. Les chercheurs ne peuvent expliquer comment cela se produit, mais ils ont clairement éliminé les possibilités de désordre, de mal fonctionnement du cerveau ou encore de conséquences inhérentes à la médication.

Une aide précieuse au passage

Du point de vue énergétique, les expériences de conscience accrue font tout simplement partie de l’une des étapes de préparation à la mort. Les scientifiques y ont d’ailleurs observé tout le bienfait qu’elles suscitent. En effet, il y a une diminution considérable de la peur de la mort après l’avoir vécu. Elles servent donc à apprivoiser cette nouvelle réalité qui surviendra sous peu pour mieux l’accepter. L’être touche à des états vibratoires en dehors du corps physique et voit ce qui l’attend de l’autre côté des choses. Voilà qui rend la traversée plus rassurante.

Sous cet angle, il n’y a plus rien d’infâme dans la préparation à la mort, Bien au contraire. On peut voir la beauté de la vie se déployer pour que tout être vive ce grand voyage de la meilleure façon qui soit y compris celui qui survient subitement.

Comprendre la mort est si aidant pour mieux la vivre et l’accompagner. J’en parlerai plus longuement le 8 juillet prochain dans visioconférence Après la mort, qu’est-ce qui m’attend ?

Ce sera un plaisir de passer ce moment avec vous.
À très bientôt.

Sylvie Ouellet

Auteure, conférencière, formatrice www.sylvieouellet.ca

Publié dans:La MORT |on 18 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Les Solaires de juin 2015

 

Soyez paisibles et ne soyez pas préoccupés lorsque vous vous sentez secoués et non alignés…

Frères et Sœurs de Lumière nous vous saluons.

Depuis un moment de votre temps que nous sondons vos âmes et vos cœurs, nous entendons :
« Que font-ils donc ces solaires ?
Pourquoi ne donnent-ils plus de messages ?
Est-ce qu’ils existent réellement ? »

À ces questionnements, nous voulons vous répondre

galacticNous ne cherchons pas de disciples, nous ne souhaitons pas que notre présence soit comme une habitude et nos messages comme un moment à passer puis à oublier dans l’attente du message suivant.

Il y a, en ce moment en vous et sur votre planète, des éléments d’une grande importance qui font que les changements vibratoires naturels de votre terre, ajoutés aux perturbations créées volontairement, désorganisent votre temps, votre psychisme et votre physique.
Vous pouvez en conséquence vous sentir secoués et soumis à des hauts et des bas semblables à vos climats.

Il n’est plus temps pour l’humanité de créer de nouvelles dépendances dues bien souvent à la peur du futur, mais il est grand temps pour vous tous et toutes d’expérimenter le lâcher-prise sur les diverses situations qui vous semblent préoccupantes et compliquées en ce moment.

Nos interventions ne sont pas aléatoires

Nous intervenons d’une manière qui peut vous sembler totalement aléatoire bien que ce ne soit pas le cas. Nous le faisons cette fois car, durant les prochains mois, nous savons combien vous, dans votre totalité, serez soumis à des tempêtes intérieures et extérieures qui vous paraîtront submergeantes.

Nos Frères et sœurs des étoiles apparaîtront d’une manière bien plus évidente aux yeux de tous dans les prochains mois. Cependant, d’autres êtres venus d’autres mondes et aussi du vôtre, feront des apparitions qui sembleront identiques afin de créer plus de confusion encore. Il s’en suivra un semblant de guerre des étoiles et nous disons bien “un semblant” car les envahisseurs ne sont pas ceux que l’on voudra vous faire croire.

Les frères et sœurs de l’ombre misent sur la peur qu’ils savent éveiller en vous pour vous soumettre à de nouvelles conditions de vie qui seront inacceptables. Vous n’avez pas la puissance de ceux qui vous gouvernent mais vous avez un pouvoir bien plus grand qui est celui de dire “oui” ou “non”. Sans votre assentiment rien ne peut avoir lieu, soyez-en suffisamment persuadés pour agir en conséquence.

Les temps sont comptés

Les temps sont comptés et des frères et sœurs des étoiles suggèrent des changements importants à ceux qui vous dirigent mais également à vos gouvernants qui, même s’ils n’ont pas un pouvoir réel, peuvent prendre des décisions qui feront basculer le monde.

Soyez confiant(e)s, les tempêtes sont semblables à ce que votre sœur nomme souvent “le chant du cygne” et qui correspond à la mort d’un ancien mode de vie. Vous les traverserez et serez à nouveau dans l’équilibre, cependant nous vous conseillons ceci afin de prendre la traversée plus douce.

Qui êtes-vous vraiment ?

Ne soyez pas trop exigeants avec votre organisme physique, ne poussez pas votre corps dans ses retranchements, il pourrait s’y perdre.
Soyez attentifs à vos besoins, notamment aux demandes de votre âme que peu connaissent vraiment. Sachez simplement être à l’écoute et faites des choix en correspondance avec ce que vous êtes… mais savez-vous au juste, qui vous êtes en dehors du rôle que vous avez pris dans cette vie ?

Nous ne répondrons pas pour vous à cette question, apprenez à vous faire confiance non pas de manière anarchique en suivant ce que vos émotions vous dictent mais en écoutant votre intuition supérieure. Pour cela, et nous vous le répétons à nouveau, il est important que vous preniez quelques minutes par jour avec vous-même, simplement dans le silence intérieur de votre âme. De cette manière votre contact avec la partie de vous la plus subtile se fera.

Il n’est guère besoin à l’heure actuelle de vous retirer de la vie quotidienne. Elle est votre plus grand instructeur. Il est simplement besoin que vous ouvriez la porte à une partie de vous qui ne demande qu’à prendre place.

La grande confusion

Nous savons et nous voyons combien nombreux sont ceux qui ne savent plus à qui faire confiance. Nous vous l’avons souvent répété : le moment de grande confusion est déjà présent et continuera jusqu’à ce qu’en vous la clarté se fasse.

Pour cela il n’est nul besoin de faire des exercices compliqués.
Il est plutôt question de regarder autour de vous sans juger car le fait de juger absorbe déjà une partie de votre énergie et vous rend plus faible face aux influences extérieures et aux sollicitations qui ne manqueront pas de se faire.

Puis après avoir regardé ou écouté ce qui se dit ou ce qui se passe dans votre monde, faites une pause de quelques minutes afin de vous tourner à l’intérieur de vous et de vous poser cette question : cette information amène-t-elle un élément essentiel à ma vie et à la vie en général ? Vos émotions peuvent vous faire penser que “oui c’est important” mais si vous sondez votre cœur vous vous apercevrez qu’en fait bien peu des informations dont on vous inonde ont une importance réelle.

Ce qui est dit et ce qui est…

Il y a ce qui vous est dit et ce qui est, et actuellement la confusion, volontairement créée, fait en sorte qu’il vous semble compliqué de faire la différence.

Peu importe ! Soyez présents à ce qui vous paraît essentiel et qui tient souvent en peu de mots : l’Amour est-il au rendez-vous ?
En fait l’Amour est partout mais vous ne le percevez plus tant il est masqué par ce qui n’est pas lui.

Soyez donc paisibles et ne soyez pas préoccupés lorsque vous vous sentez secoués et non alignés. Il s’agit de réajustements dans votre corps et votre âme pour continuer la route dans un monde en grande mutation.

Nous avons une complète confiance en vous et nous vous aimons et nous vous saluons,
Les Solaires.

Message des Solaires, reçu le 08 juin 2015 par
Anne Givaudan www.sois.fr

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net

Une rencontre insolite en voyage astral

 

images (5)Le voyage astral que j’ai fait cette nuit ne fut pas désagréable. 
Je me suis retrouvée cette fois de l’autre côté du miroir entourée d’entités diverses évoluant dans l’astral moyen. C’est dans ces sphères variées que viennent se promener, se divertir, se reposer, aider ou apprendre l’une ou l’autre leçon de vie de nombreuses personnes dédoublées pendant leur sommeil. Mais bien sûr, la plupart ne se souviendront pas nécessairement de leurs aventures astrales à leur réveil.

Une haute bâtisse qui ressemblait fort à une gare ferroviaire moderne accueillit mes pas légers. Parmi les personnes qui déambulaient avec nonchalance dans la salle d’accueil principale, un homme un peu bizarre captura mon attention. Mal rasé, mal fagoté, vêtu de guenilles trop larges pour lui, son piètre accoutrement détonnait parmi la foule anonyme. C’était l’image d’Epinal parfaite du clochard qui erre sous les ponts de Paris… D’emblée, il me parut pourtant sympathique, allez donc savoir pourquoi. Peut-être est-ce parce qu’il dégageait malgré tout un rayonnement positif. Nous fûmes donc attirés naturellement l’un vers l’autre et je n’hésitai pas à me diriger vers lui pour lui demander ce qu’il faisait dans la vie sur terre.

Sa situation n’était pas brillante. Il vivait même des moments pénibles suite à la perte de son emploi et à l’abandon subséquent de tous ses proches. Selon ses propres termes, il avait perdu tout son pognon et par extension jusqu’au goût de vivre. Il souhaitait désormais ne plus retourner sur cette terre maudite qui l’avait mené droit à la déchéance physique et morale. 

Malheureux, sans l’espoir d’un avenir meilleur, il voulait en finir au plus vite. Sa position dégradante actuelle, par rapport à la grande vie qu’il avait mené auparavant, lui étant devenue insupportable. Il s’était pourtant beaucoup investi tout au long de sa vie professionnelle mais la confiance naïve qui l’avait toujours guidé lui avait joué des tours et avait fini par le ruiner. Son univers cossu et tranquille, bâti à coup d’efforts et de sueur, s’était donc effondré. Et cela, il ne l’avait pas prévu…

De fil en aiguille, j’appris qu’il connaissait assez bien l’informatique. Je lui demandai dès lors pourquoi ne pas essayer de retrouver un emploi dans ce domaine. Ca lui permettrait de relever la tête et même s’il devait repartir à zéro, c’était toujours mieux ça que la vie de vagabond qu’il menait à présent.  Mais il n’en avait plus ni la force ni l’envie. Il était las de sa vie d’avant, de la bureaucratie et de tout ce qui tourne autour. Son ultime désir eût été de se rendre utile aux autres. Mais qui accepterait l’aide d’un pauvre clochard comme lui ?

Une idée aussi lumineuse que soudaine me vint à l’esprit. Je lui en fis part.

- Si vous maîtrisez si bien l’ordinateur, pourquoi ne pas associer ce savoir à l’aide que vous pourriez apporter aux autres? lui fis-je.

Il me toisa un instant, songeur et perplexe.

– A quoi pensez-vous ? me demanda-t-il encore incertain quant à sa réponse.

– J’ai une idée, lui dis-je.

Cette idée m’était venue car je le sentais fort réceptif avec son aura qui tirait vers le haut comme les vrais médiums.

- Pourquoi ne pas utiliser vos dons naturels pour aider les gens, lui dis-je. Je pense par exemple à l’astrologie. Vous pourriez vous procurer un logiciel astrologique et, avec l’aide des astres les conseiller et les aider à trouver leur voie. Votre intuition et vos dons de perception, qui me semblent évidents, pourraient certainement vous servir .

Son visage s’illumina enfin quelque peu. Le tilt était fait. Mon idée lui plaisait. Nous continuâmes à la développer. 
Je pris un bout de papier qui traînait dans ma poche et lui écrivis mon adresse e-mail. On ne sait jamais, me disais-je. Si d’aventure il désirait me retrouver ici-bas, il saurait où me joindre. 

- Mais que voulez-vous que j’en fasse? me lança-t-il un peu étonné. Je ne vais tout de même pas emporter ce papier avec moi lorsque je retournerai à ma vie d’en bas ! Je ne me souviendrai peut-être même plus de notre conversation. Du reste, j’ai un peu trop forcé sur la bouteille ce soir et je n’ai pas toute ma tête à moi …

Je n’avais pas pensé à cela.

- Ecoutez dis-je, concentrons-nous fortement. Ainsi, au réveil, même si vous ne vous souvenez plus de rien, subsistera peut-être au moins le désir inconscient de réaliser ce projet. Je demanderai à mes Guides de vous aider. Je suis sûre qu’ils vous soutiendront. Ils sont tout amour vous savez …
Il acquiesça. 

Une dame avait rejoint notre conversation. Elle était, elle aussi, très rayonnante et semblait curieuse de nous connaître. 
Nous discutâmes donc tous les trois un bon moment avant qu’elle ne se dirige vers un escalator qui menait au premier étage de la gare. 

- C’est étrange tout de même de voir des escalators dans l’Astral, ne trouvez-vous pas? fis-je à la dame.
– Oh, vous savez on voit tellement de choses étranges par ici. On retrouve un peu partout le double des choses. Même parfois des choses très anciennes, oubliées du monde des vivants. Les gens aiment tellement conserver leurs habitudes. Mais il existe aussi des mondes plus abstraits. Y avez-vous déjà été?

- Non, lui dis-je.

- Si vous voulez, je vais vous y emmener. Vous verrez, c’est fort différent d’ici.

J’aurais bien suivi la gentille dame mais je sentais que l’énergie commençait à me manquer et que j’allais devoir bientôt « redescendre », tout comme mon ami de passage le clochard.

Nous dûmes donc nous séparer. Ce ne fut pas facile : je me rendais compte à quel point cet homme pouvait être facilement récupéré et ça m’ennuyait de devoir le perdre de vue. Il suffisait d’un petit coup de pouce du destin pour le remettre sur le droit chemin, j’en étais sûre. J’aurais voulu dialoguer encore avec lui, le pousser à agir, connaître la suite de son histoire. Au fond, c’était un pauvre bougre pas méchant pour un sou. Il était même sensible et attachant…
Cette rencontre fortuite avait été bien chaleureuse. Dommage que notre au revoir ait le goût un peu amer d’un adieu définitif.

Je me dirigeai vers un jeune couple qui devait faire partie de mes amis astraux. Je les pris chacun par un bras et les embrassai amicalement. Que d’amour ressenti dans nos effusions, que d’amour… c’était sublime. J’embrassai une dernière fois mon ami. Il ne dégageait aucune odeur désagréable. Au contraire, il sentait plutôt bon. Je me souvenais qu’aux urgences des l’hôpitaux où j’avais travaillé j’évitais toujours les clochards. Leurs odeurs m’incommodaient réellement car j’ai le nez sensible. Mais ici, tout est différent : il y a d’autres parfums, d’autres couleurs, d’autres sons même.

Je me réveillai les membres un peu engourdis. 
Au matin, mon mari m’enjoignit à prendre note de cette aventure sympathique vécue pendant mon sommeil…

source : http://www.francelecture.net/espacepriya

Publié dans:AME, DEVELOPPEMENT, ESPRITS |on 16 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Une aura bleuté

 

aura bleutéVotre aura m’apparaît souvent bleutée. Cela signifie-t-il que vous venez d’une planète bleue, ou bien l’astral supérieur ou votre sphère sont-ils bleus ?

Non, nous ne sommes pas des êtres bleus ! A vrai dire, nous baignons dans des milliers de couleurs magnifiques et chatoyantes dont vous ne soupçonnez même pas l’existence, nos ondes de couleur étant bien plus étendues que les vôtres. 

En incarnation, vous utilisez vos yeux et vous êtes tributaire de la vision limitée que vous offre votre corps physique. Beaucoup d’animaux, surtout parmi les insectes, ont une vision  beaucoup plus étroite encore que la vôtre. Certains ne voient par exemple que le rouge ou le jaune, ne distinguent ni le vert ni le bleu. Les papillons par contre ont comme vous la chance et la capacité de voir toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

En ce qui nous concerne, les gammes colorées s’étendent bien au-delà de la limite de votre spectre lumineux et nos couleurs sont resplendissantes, à un point que vous ne pourriez imaginer. Ceci dit, il existe bien des guides qui se manifestent en bleu. Ce sont le plus souvent des guides médecins qui préfèrent se montrer ainsi à la fois pour se démarquer des autres guides, mais aussi pour des raisons qui seraient trop longues à expliquer.

Chaque couleur est un langage en soi. Chaque être vivant, animal ou humain, possède son propre rayonnement de lumière, chaque âme ses colorations propres, et il en est de même pour nous, les guides de lumière. Nous ne sommes donc nullement figés dans du bleu ou une autre couleur, et notre aura rayonne une multitude de tons et de nuances. On y trouve des verts, des bleus, des orangés et bien d’autres couleurs. Toutes cesteintes font partie intégrante des couleurs des sphères de l’astral.

J’ajouterai à cela que plus les vibrations sont basses, moins l’aura est lumineuse, chatoyante et colorée. Ainsi donc, nous percevons et distinguons immédiatement les bonnes âmes qui nous attirent tout naturellement par la qualité et la transparence de leurs couleurs. 

Grâce à son rayonnement, nous pouvons évaluer aisément les sentiments d’une personne, savoir si elle est triste ou dépressive, car l’aura d’une telle personne est fortement ternie. La pensée positive, la joie, la bonne humeur, la prière, la dévotion apportent en revanche de la luminosité dans l’aura, et cela permet d’attirer par sympathie les bonnes énergies correspondantes. C’est la raison pour laquelle, face à l’adversité, il est toujours préférable de relever la tête plutôt que de se laisser abattre. On attire ainsi de bonnes énergies à soi et des forces régénératrices.

Certaines personnes pratiquent la thérapie active des couleurs pour s’auto guérir, et les résultats ne sont pas négligeables, car les couleurs sont des énergies en provenance des hautes sphères. 

Le bleu est une couleur importante pour la guérison. C’est une énergie conductrice qui permet de rétablir les lignes de forces de la santé. L’énergie bleue, détectable par tout bon voyant, est donc particulièrement forte, et il nous arrive d’emporter cette énergie avec nous pour vous l’offrir. C’est alors qu’un voyant nous verra comme imbibés de bleu. Mais dans ce cas précis, ce qu’il verra sont les énergies d’emprunt colorées que nous avons absorbées afin de les diffuser vers votre aura.

Nos véritables couleurs sont à la fois éthérées et très puissantes, et le plus souvent elles restent invisibles pour le commun des mortels, ce qui est une bonne chose car telle la lumière intense du soleil, les voir vous aveuglerait. 

Nous sommes donc des êtres composés d’énergies lumineuses scintillantes très diverses.

L’expérience terrestre est difficile. Nous le savons. Et il vous faut souvent bien de la force et du courage pour surmonter vos épreuves. Mais lorsque vous en sentez le besoin, lorsque votre chagrin est trop lourd à porter, lorsque votre douleur est trop grande, n’hésitez pas à demander notre aide, à faire appel à nous. Par votre demande intérieure, nous pouvons accéder à votre énergie de base et améliorer votre condition d’existence. Nous sommes là pour ça. Demandez et vous recevrez. Ne craignez pas de demander cette aide, n’en soyez pas gênés. Nous sommes très honorés de l’assistance que vous nous demandez, et nous nous efforçons toujours d’agir au mieux en toute circonstance, même si nous ne pouvons bien sûr accéder à toutes vos demandes précises.

Messages des être de Lumière par Sashan du site http://www.francelecture.net/

Publié dans:ENERGIES, LUMIERE |on 16 juin, 2015 |Pas de commentaires »

Différencier l’AME de la Personnalité

 

l'âme et personnalitéCe n’est pas que dès demain vous devez vous voir dans votre glace et vous aimer profondément comme si vous étiez amoureux de vous et que vous vous contempliez en notant tous les bons aspects de vous-même. Ce que j’évoque par l’amour de soi, c’est la paix en soi, c’est la cessation de l’autodestruction lorsque l’on n’est pas satisfait de soi, parce que l’on n’a pas conquis telle chose, réussi telle chose, parce que l’on n’a pas les yeux de telle couleur, les cheveux de telle abondance.

Pour s’aimer soi-même, l’homme doit avant tout accepter son destin. Si tu es petit accepte-le. Si tu n’es pas belle accepte-le. Si toute ta vie tu n’es qu’un ouvrier, accepte-le. Non pas par fatalité, ou parce qu’il faut plier le dos sous le souffle du destin, mais parce qu’il faut savoir venir apprendre ce que l’âme a prévu d’apprendre, et que si l’on ne donne pas d’abord à l’âme les occasions qu’elle a prévues, comment pourrait-elle faire émerger son rayonnement. Car l’émergence de son rayonnement est quelque chose qui vient en conséquence de l’éducation qu’elle a pu apprendre à travers la personnalité.

Donc, toi qui as un petit emploi et qui t’en plains, si tu veux connaître malgré tout la grande jouissance de la présence de l’âme, va à ton travail le jour qu’il faut, sois heureux d’y être, et accomplis ton œuvre. Et tu verras que même à travers ton modeste emploi, tu pourras connaître les grands principes de la présence de l’âme, par le fait tout simple et tout bête que si tu étais ailleurs il n’y aurait pas de différence. Que tu sois ouvrier, ou que tu sois un Roi, que tu sois connu ou inconnu, cela n’a aucune importance par rapport à la vie de l’âme et à l’expression qu’elle est venue chercher. Toute la différence est dans l’interprétation qu’en fait l’être humain, en tant qu’entité psychologique.

Ce qui fait la différence entre l’âme et la personnalité, ce n’est pas qu’il existe une âme et une personnalité, mais qu’il existe un être intermédiaire issu de la personnalité, issu de l’âme et étant la réunion des deux, il  juge que son âme est en haut, que sa personnalité est en bas, et qui se dit que si l’âme et la personnalité voulaient bien s’associer, on serait heureux. Mais voila, cela ne se passe pas exactement comme cela.

Tant que ce témoin dit, qu’il y a une âme en haut et une personnalité en bas, le haut et bas existeront et seront séparés et antagonistes. Sitôt que ce témoin dit, il n’y a qu’une seule et même chose, c’est moi, je suis cela, à partir de ce moment-là, que l’individu à travers son corps effectue un travail subalterne, cela n’a aucune importance, parce qu’avant tout, il est celui qui est et qui est depuis l’origine, c’est-à-dire son âme.

Ce qu’il faut donc déplacer, c’est la nature, ou la spéculation que fait le cerveau inventif de l’homme à propos de son identité. Il lui faut déplacer le « qui suis-je » comme je l’ai dit au début, et le mettre au-delà de la personnalité.

Pour s’interroger dans ce sens-là, il faut que l’individu ait énormément souffert de par sa personnalité; Car la loi occulte et la loi de la manifestation ont prouvé que l’homme n’arrive à se détacher de sa personnalité que lorsqu’elle est devenue brûlante et tellement brûlante qu’il la lâche, parce qu’il ne peut plus la tenir. C’est à ce moment-là, après s’être totalement consumée, la personnalité redevient des cendres, retourne aux cendres, et que renaissant, l’esprit issu de cette grande fusion redevient libre et arrive à retrouver sa dimension cosmique.

Mais s’il y a un chemin inévitable qui est l’involution puis l’évolution, il y a cependant des raccourcis qui font que la fatalité ne tombe pas sur la tête de tout le monde. Vous pouvez, même si vous êtes un petit disciple, même si vous êtes nouvellement initiés à toutes ces choses de la spiritualité, vous pouvez dès demain gravir l’échelle de l’initiation et obtenir plus et d’avantage que celui qui a commencé longtemps avant vous, il y a peut-être même plusieurs vies.

Pourquoi, comment ?

Tout simplement en vous mettant au travail et en ne croyant jamais ce qui parle en vous et qui vous rapproche de la personnalité. Donc il faut faire un effort constant au niveau mental. Et ceci est important à l’heure actuelle, puisque la race que nous connaissons, cette race qui vit sous le nom de race arienne et qui s’est épanouie surtout en Europe et aux États-Unis, cette race à un plan mental extrêmement développé, avec un cerveau physique très actif, capable d’abstraction, capable d’une intuition des plus fines. Il faut donc profiter de ces capacités, vous qui êtes des âmes incarnées dans ces corps-là, car elles n’existeront pas toujours. Demain sera une autre race avec d’autres capacités et pas forcément celles-ci.

Les instruments que sont les corps sont mis à votre disposition comme moyens d’évolution. Ils ne sont pas mis à votre disposition pour vivre la vie terrestre. La vie terrestre n’existe pas. Même si l’homme s’efforce de créer une société, constituer des lois, des religions, une famille, des principes, une éducation, la moralité, etc., la vie terrestre en elle-même n’existe pas, parce que n’a d’existence que ce qui a une âme.

Or la vie terrestre n’a pas d’âme, elle est une fonction, et l’âme se sert de cette fonction pour obtenir, à chaque cycle, une vie et une vitalité toujours plus grande, plus étendue, plus proche du divin qui est son origine. Donc il ne faut pas croire que vous êtes sur terre pour mélanger un peu de terre, un peu de Bon Dieu, on fait un joli pâté et on appelle cela un initié. Ça ne marche pas comme cela.

Ce qui ne veut pas dire que dès demain vous devez dire adieu à la vie terrestre, adieu à la femme ou au mari, aux enfants. Il faudra aimer avec encore plus d’amour et  c’est véritablement à travers le véritable amour que vous allez connaître la liberté qui vous permet d’aimer sans attacher l’autre, ni être vous-même attaché ou enchaîné.

Je dis que demain, il faudra être encore plus généreux, de cette générosité qui fait que vous n’êtes plus attachés à ce que l’on pourrait vous donner en retour, ou au fait que vous aller donner pour que l’on vous aime, ou pour que l’on vous regarde, ou pour être bien avec vous-même. Je dis que demain, il faudra être encore plus lumineux, non pas que ce soit un nouveau terrain à conquérir, non pas parce qu’il vous faudra éveiller des chakras, mais parce que c’est votre nature et que cela s’imposera à vous-même.

Donc, n’essayez pas d’être quelque chose de différent de vous-même, soyez simplement un petit peu plus que ce que vous êtes déjà. Vous avez de l’amour dans votre cœur, c’est très bien, alors ayez-en, encore plus. Vous sentez une flamme qui vous brûle la poitrine quand vous regardez vos enfants, un parent, vos amis, ou un être cher, ne pensez pas : «je suis attaché à ces êtres, je n’arriverai jamais au grand détachement, je n’arriverai jamais à la paix intérieure, je ne suis pas un initié.»

Simplement, quand vous sentez cette flamme dans votre poitrine, au lieu de vous précipiter sur la personne, ou au lieu de vous faire des reproches, installez-vous confortablement et entrer pleinement dans cette flamme, et servez-vous de la flamme comme un support de méditation. Entrez pleinement dans cet amour qui vient de jaillir dans votre poitrine et allez jusqu’au fond du sentiment éprouvé, de la conscience éprouvée, et vous verrez qu’en rentrant dans ce sentiment, qui à l’origine n’est qu’un sentiment, cela va développer un état de conscience, et que de l’amour éprouvé pour un enfant, pour un être cher, vous en viendrez à éprouver de l’amour pour le monde entier, et qu’à ce moment-là vous serez vraiment un initié.

imagesIl ne faut donc pas vous départager, vous séparer des choses de la vie, il faut les inclure dans votre vie de disciple comme des supports constants de méditation. Soudainement, à la vue d’un tableau, vous sentez un bien être vous envahir, une sorte de plénitude, de paix, de grande joie, ne vous dites pas que cela est ridicule, ne vous dites pas qu’en vous il y a encore des émotions et qu’il faut tuer les émotions et que le corps astral n’est pas bien. Non, asseyez-vous calmement et entrez pleinement avec la conscience dans ce sentiment et faites de ce sentiment un état de conscience.

Vous verrez qu’à force de pousser toujours plus loin, pousser vers plus de sens cosmique, les choses qui commencent à naître en vous de façon humaine, vous deviendrez cosmique. Car c’est à la base, tout ce qui est humain en vous qui doit devenir cosmique. Il n’y a pas la nature humaine et la nature cosmique, et pendant des siècles les deux se tapent dessus, et c’est à celui qui aura gagné que reviendra la couronne de l’initié. C’est ce qu’imaginent beaucoup de disciples: « Ma personnalité à encore parlé. Je m’étais promis de ne pas l’embrasser et voilà j’ai failli, j’ai encore fondu, je l’ai embrassée, je me suis laissé faire. » Il ne faut pas penser de cette façon-là. Il ne faut pas se dire: «Encore une fois j’ai échoué, je m’étais promis de ne plus être gourmand, quand est-ce que je contrôlerai cette bouche, ce corps astral et cet estomac ?»

Ce qui compte, ce n’est pas d’arriver à vaincre ses instincts, puisque nous les nommons instincts, mais de savoir reconnaître ce qui dans l’instinct est une essence divine, car c’est peut-être troublant de le dire, mais il n’y aurait pas d’instinct s’il n’y avait pas d’essence divine, car rien ne peut exister s’il n’y a pas d’âme.

Extrait source : www.conscienceuniverselle

Publié dans:AME, HUMANITE |on 14 juin, 2015 |Pas de commentaires »

L’Ordre des Exorcistes

 

téléchargementL’exorcisme est l’action par laquelle on condamne, on adjure, on abandonne, on fait prêter serment. Dans la religion, c’est la fonction qui consiste à expulser les forces mauvaises ou les démons ayant pris possession d’un être. L’ordination à l’Exorcisme vise le corps causal. Elle favorise la volonté et donne à l’âme le contrôle le plus complet sur les véhicules inférieurs. Les apôtres reçurent le pouvoir d’exorciser de Jésus-Christ lui-même. Le Baptême est considéré comme un exorcisme ordinaire parce qu’il purifie la personne qui le reçoit.

Ignorés dans l’Ancien Testament, les récits en sont assez fréquents dans le Nouveau Testament. Ils sont relatés lors des guérisons effectuées par Jésus-Christ. Les évangiles mentionnent plusieurs cas d’exorcismes décrits dans les écritures (Marc 1, 23-26 ; 5, 1-15 ; 7, 25-30 ; Luc 13, 11-13 ; Matthieu 12, 22 ; 9, 32-33 ; 17, 14-18).

Le terme de guérison est approprié même si l’on ne distingue pas les cas de maladies ou de possessions parmi ces dernières. Après la résurrection de Jésus, les apôtres savent qu’ils détiennent également la possibilité ou « pouvoir » de guérir en chassant les démons des êtres humains. Ils savent néanmoins que ce « pouvoir » n’a rien de magique mais qu’il est conditionné par le jeûne et la prière.

L’ordination à l’exorcisme se déroule le Samedi des Quatre Temps, après la troisième leçon. Comme pour le Portier et le Lecteur, si le jour ne figure pas au Canon de l’Eglise, la cérémonie aura lieu immédiatement après l’ordination des Lecteurs.

L’évêque prononce ces quelques paroles aux candidats :

« Vous devez connaître le pouvoir que vous recevez. Il vous appartiendra de chasser les démons, de dire aux non-communiants de se retirer, et de préparer l’eau pour le Saint Mystère. Vous recevez aujourd’hui le pouvoir d’apposer les mains aux fidèles, d’y joindre les paroles des exorcismes et la Grâce du Saint Esprit et de chasser ainsi les esprits immondes des corps des possédés. Pour pratiquer l’exorcisme sans vous exposer vous-même aux attaques du démon, vous devez veiller à purifier votre corps et votre esprit de toute souillure. Apprenez à vaincre vos propres passions afin de n’avoir aucune faiblesse que puissent utiliser les forces du mal ».

L’évêque présente à chaque candidat le livre des Exorcismes, le Pontifical, le Missel ou le Rituel qu’ils touchent successivement de la main droite.

« Recevez, dit l’officiant, ce livre et gravez-en les paroles dans votre mémoire. Ayez le pouvoir d’apposer les mains sur les énergumènes, baptisés ou catéchumènes ». « Ainsi donc, dit l’évêque, en ces nouvelles fonctions où vous êtes appelés, efforcez-vous avec zèle de vous vaincre vous-même afin d’aider plus efficacement votre prochain à acquérir une domination semblable sur sa faiblesse ».

Après avoir remis aux candidats une épée et un livre, il ajoute :

« Prenez cette épée comme le symbole de la volonté et ce livre comme le symbole de la connaissance. Grâce à eux, vous serez plus fort dans les luttes de l’esprit ».

Aujourd’hui ces rituels sont pratiqués par les Prêtres qui doivent avoir une autorisation de l’Eglise. Les autres actions afférentes aux exorcistes de jadis sont également tombées en désuétude. Autrefois les tentations étaient toutes considérées comme l’œuvre du démon, mais aujourd’hui, nous sommes conscients qu’elles sont en nous à l’état latent et qu’il nous faut lutter contre leurs émergences.

Dès lors que nous progressons sur la voie spirituelle, nos instincts et nos mauvaises habitudes tentent de refaire surface pour nous éloigner de l’idéal de perfection que nous recherchons. Pour y échapper, nous devons faire des efforts constants et assidus. Ayant vaincus nous-mêmes nos passions, nous serons mieux armés pour aider notre prochain dans ce combat contre les forces du mal. Si un individu laisse son corps et son âme se faire harceler par de mauvaises choses il ne peut prétendre aider son prochain. Seul un corps et un cœur purs peuvent lui venir en secours.

source : http://chevalerietemplieretraditionnelle.fr/

Publié dans:ESPRITS, POUVOIR |on 14 juin, 2015 |Pas de commentaires »
12

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3