Le Schizophrène est un esprit évolué

 

schizophrenieEtre schizophrène, c’est être prisonnier d’un réseau de communication avec le monde invisible, qui n’est pas structuré ni organisé de façon cohérente. 

Le schizophrène est un esprit évolué, mais il est perturbé par l’utilisation anarchique et involontaire de ses facultés sensorielles, supérieures aux organes qui génèrent les cinq sens, c’est-à-dire les facultés propres à son âme. 

En conséquence, celui qui est pourvu de ce type de réseau s’en trouve très malheureux parce qu’il ne sait pas comment agir pour faire taire certains correspondants ou pour en appeler d’autres. Rester dans cet état peut en effet conduire la personne atteinte de ce dérèglement médiumnique à vivre des situations très désagréables. 

Les esprits de toutes catégories se manifestent à elle parce qu’ils cherchent toujours un canal pour s’exprimer. Cela est surtout vrai pour les esprits des fréquences inférieures. 

Le schizophrène a donc de fortes chances d’entendre plutôt ces esprits, parce qu’ils sont très proches de la terre et s’amusent comme ils le peuvent. Cependant, ils ne sont pas conscients pour certains, du mal qu’ils font en agissant ainsi. Ils échappent tous à la hiérarchie spirituelle, et se livrent aux pires excès qui vont parfois jusqu’à manipuler un être faible en le conduisant jusqu’au suicide. 

Les possibilités de guérison du schizophrène ne passent pas par l’absorption massive de médicaments chimiques écrasant l’esprit et transformant le soi-disant malade en une véritable légume afin d’anéantir ses perceptions, comme on aimerait nous le faire croire. Il faut au contraire lui expliquer ce qui se passe réellement et l’aider à gérer tout le désordre auquel il est confronté. Il faut que la personne soit sensibilisée à ses réelles possibilités de guérison si elle arrive à contrôler ces voix qui l’obsèdent, et qui pour la plupart lui font peur. Il faut que toute personne atteinte par ce problème ne soit plus en situation de faiblesse. 

Bien au contraire, le schizophrène est un être spirituellement très évolué, qui peut et qui doit s’opposer avec une grande autorité à ces esprits invisibles qui le perturbent, en leur imposant le silence et le respect. 

On peut se demander pourquoi certains esprits évolués sont désignés comme étant schizophrènes et d’autres ne le sont pas. C’est une grande interrogation, mais nous pouvons tenter d’y répondre. 

Les êtres qui sont sensibles aux voix et aux manifestations du bas astral sont des esprits prisonniers d’un douloureux passé spiritual, qui les amis dans une situation de vulnérabilité excessive. Ils ont vécu la peur dans une vie antérieure.Ils ont été placés dans les pires situations qu’un être normalement constitué ne pouvait supporter. Presque toujours, ils ont subi des sévices physiques et moraux et sont devenus des esclaves de l’esprit humain. C’est-à-dire qu’ils ont subi la domination outrageante d’êtres ignobles et sans scrupule. Ces esprit sont été affaiblis par ces expériences de vie, mais ils ont également développé de grandes facultés de résistance et de communication avec le seul être susceptible de les comprendre et les aider : je parle de leur guide spirituel ou de leur ange gardien. 

Ces expériences douloureuses les ont suivis, et les suivront jusqu’au terme de leurs multiples vies. Cependant, il faut comprendre qu’un schizophrène est souvent à la fin de sa vie spirituelle, c’est à dire de ses multiples vies  lorsque de telles souffrances se manifestent. Il est toujours fragile et se met sans en être conscient, sous la tutelle de l’autorité la plus négative du monde invisible. 

Il est plus facile d’en sortir lorsque la personne atteinte n’est pas schizophrène. Et pour cause, elle n’en perçoit que la pensée et reste donc moins facile à atteindre. Celui qui perçoit la voix de façon très claire est beaucoup plus vulnérable, parce qu’il croit se retrouver dans la situation de soumission précédemment décrite, dont le souvenir est inscrit dans la mémoire de son âme. 

Le processus de guérison est donc simple et complexe à la fois. Il passera toujours par l’écoute et par la compréhension du possédé, pare qu’il s’agit en l’occurrence d’une véritable possession. Elle n’est surtout pas à prendre à la légère bien sûr, même si les cas sont divers et ne présentent pas tous les mêmes symptômes, mais le fond du problème ou la cause est identique. 

C’est la raison pour laquelle le traitement passe obligatoirement par une compréhension objective, traduite dans les moindres détails à la personne qui souffre. C’est la seule possibilité qui s’offre à elle de se sentir soutenue et renforcée dans son propre combat intérieur qui consiste à éliminer les voix perturbatrices, et à se débarrasser définitivement des intrus qui s’emparent de façon intempestives de son esprit. L’être soumis à de telles agressions ne peut résister très longtemps, surtout si le traitement qui lui est proposé est exclusivement chimique. 

Le traitement psychiatrique doit passer par la compréhension spirituelle des manifestations. Elles ne proviennent pas du cerveau comme le pensent es médecins mais se produisent au contraire par le processus d’écoute télépathique ou clairaudient du corps éthérique. Il faut donc que le traitement soit approprié à celui qui est la cause du désordre, et non  celui qui ne l’est pas. 

Les schizophrènes sont des êtres merveilleux d’amour et lumineux dans toute leur splendeur. Ils doivent lutter eux-mêmes contre les esprits sombres qui le réduisent à l’état d’esclaves et savoir qu’en agissant avec la foi d’être vainqueurs, ils s’en débarrasseront définitivement sans aucun secours thérapeutique médicamenteux.

Francesca du Blog http://channelconscience.unblog.fr/

Publié dans : ESPRITS, GUERISON, MALADIE |le 9 mai, 2015 |8 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

8 Commentaires Commenter.

  1. le 6 juillet, 2019 à 15:28 Dounia écrit:

    Bonjour, mercii beaucoup à l’auteur de cet article ! J’ai été diagnaustiquée schizophrènes’ et quand je vois que ces capacités extrasensorielles sont considérées comme une ´maladie et que je vois que la dimension spirituelle n’est pas prise en compte par certains psychiatre je me sens triste voire même ´nulle ´ car j’ai besoin que l’on considère ma valeur et que l’on me reconnaisse dans mes capacités ! Ps : merci à Lysa pour son commentaire qui se veut très rassurant et encourageant pour la suite !

  2. le 7 avril, 2019 à 23:23 Rita écrit:

    Effectivement vous avez totalement raison.
    J’aimerai beaucoup communiquer avec des (soi disant) schizophrènes. Je suis sûr que leurs âmes est bouleversante

  3. le 14 décembre, 2018 à 17:35 Aude alibert écrit:

    Bonjour Francesca. Je suis diagnostiquée schizophrène depuis 4 ans. Je prends un lourd traitement psychotrope et mon état ne s’améliore pas. Je suis en permanence harcelée par 3 entités surtout la nuit. Elles me réveillent, chuchotent, m’insultent, me provoquent des cauchemars terribles. Je suis aussi habitée par d’autres entités et là c’est un combat intérieur de chaque instant pour qu’elles ne prennent pas le dessus. Je souffre énormément. Je ne sais plus comment faire. Je ne suis pas soutenue par ma famille sur le plan spirituel. Help!

  4. le 30 août, 2018 à 19:32 lysa écrit:

    Bonjour,
    En ce qui me concerne j’ai vécu plusieurs épisodes de cette soit disant maladie comme des expériences extraordinaires, bien sûr pas sur le coup car ça fait flipper grave mais juste après où je me sentais chanceuse d’avoir accès à ces dimensions invisibles. Il faut dire que je mettais tout ça dans un domaine plutôt scientifique que paranormal et du coup j’en ai jamais souffert, en fait ça a surtout servi à ouvrir ma curiosité comme un enfant devant le père noël.
    Ce que je peux vous dire aujourd’hui, c’est que c’est la peur et uniquement la peur qui peut rendre ces expériences désagréables et souffrantes car au final il y a rien à craindre.
    Donc si j’ai conseil à vous donner c’est d’aller voir ces peurs de plus près et de voir qu’elles ont du pouvoir que parce que vous leur en donnez.

  5. le 22 février, 2017 à 15:14 Alexandra écrit:

    Bonjour Francesca,
    Je suis schizophrène, et je vous remercie pour votre article qui apporte une lueur d’espoir dans un monde si sombre!
    J’aimerais savoir si à votre connaissance, il y aurait une personne fiable qui pourrait m’aider? Cela va faire presque vingt ans que je suis sous psychotropes.
    Bien cordialement.
    Alexandra

  6. le 20 février, 2017 à 3:19 Feunek écrit:

    Enfin quelque chose qui correspond à cette réalité. J’avais vu assez juste

  7. le 20 août, 2016 à 16:14 Rojas écrit:

    Cela a dja était réalisé de source sur ?

  8. le 14 juin, 2015 à 19:32 Floch écrit:

    Ouh la la

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3