Archive pour le 16 avril, 2015

Comment intègrer les énergies cosmiques

 ?

Liaison_cosmiqueSimplement en marchant dans la nature, avec des idées pures. Allez dans la nature, habillés de manière très naturelle, je veux dire avec des tissus très naturels, des chaussures naturelles, et ayez des pensées pures. Pensez aux amis que vous voulez bénir, au bien que vous leur envoyez, à la lumière que vous voulez répandre dans le monde pour que la guerre et la faim s’arrêtent. À ce moment-là, vous êtes en contact avec les énergies cosmiques. C’est un moyen pour ceux qui n’ont pas envie de méditer.

Pour ceux qui pratiquent la méditation, asseyez-vous de manière confortable, toujours habillés de vêtements et de chaussures naturels. Asseyez-vous calmement, confortablement, mettez une musique ou des sons qui vous inspirent, ou restez dans le calme si vous préférez. Enregistrez des chants d’oiseaux, ou des bruits de cascade, peu importe, du moment que cela peut soulever votre âme. Fixez-vous intensément sur ces sons, allez profondément dans les inspirations qu’ils vous donnent.

Pour ceux qui ne savent pas méditer, ce sera une très bonne approche, et même s’ils s’en tiennent là ce sera un très bon début pouvant se prolonger dans d’autres vies. Il y a une multitude de méthodes de méditation, mais celle que vous pouvez pratiquer hors de tout danger, hors de tout dogme, et hors de tout groupe, c’est de prendre une bougie, allumez-la et mettez-la en face de vous, et à côté, mettez une grande coupe avec de l’eau. Il est très important de combiner l’eau et le feu quand il s’agit de communions avec le cosmos. Pourquoi ?

Parce que l’eau et le feu émettent des vibrations spécifiques, et par leurs émanations attirent des énergies cosmiques. Lorsque vous méditez, il vous faut vous entourer d’un maximum d’objets, vous permettant d’attirer ces énergies, parce que la plupart des gens ne peuvent pas entrer spontanément en état de méditation. Avant que l’individu n’en soit capable, il va se passer des années, et des années. Donc, composez un décor qui lui-même va attirer les énergies, ensuite vous n’aurez plus qu’à vous mettre en communion avec ce décor, en faisant le calme en vous.

Comment faire le calme en soi ?

Faire le calme n’est pas si facile, d’autant plus que, s’il y a le cahot, faire le calme est impossible. Parce que l’individu est assailli soudainement par tous ses problèmes, par ses souvenirs, par ses humeurs.

Si vous avez la chance de pouvoir entrer dans ce calme par une méthode de relaxation, faites-le. Pour ceux qui ne connaissent pas ces méthodes ou qui ne voudraient pas y avoir recours, regardez cette petite bougie pendant quelques secondes pour bien mémoriser la flamme qu’elle représente. Puis, fermez les yeux, et ne pensez qu’à cette flamme, et non pas à la bougie entière, et promenez cette flamme partout en vous.
Si, par exemple, vous avez mal quelque part, prenez cette flamme et guidez-la à l’endroit où vous avez mal, et avec cette flamme brûlez le problème. S’il y a soudainement une pensée qui arrive, un fantasme qui ressort, affichez-le comme une banderole en papier, et avec la flamme brûlez cette pensée, brûlez ce fantasme, et vous serez ainsi débarrassés de la pensée. Si elle revient, brûlez-la à nouveau, brûlez la chose jusqu’à ce qu’elle ait disparue.

Lorsque vous pensez être dans un relatif état de calme, disposez cette flamme au-dessus de votre tête, faites-la brûler intensément, regardez-la se dilater, et devenir de plus en plus blanche, lumineuse, éclatante, et elle répandra tout son rayonnement autour de vous, comme une cascade. Fixez-vous dans cette vision, et maintenez cette visualisation le plus longtemps possible. Sitôt qu’une pensée revient, calmement, rebrûlez-la et arrêtez votre méditation. Faites redescendre la flamme, en face de vous, imaginez que vous la replacez sur la bougie et ouvrez les yeux. Faites cela au moins tous les jours, ou au moins, une fois par semaine, plutôt le dimanche.

Le dimanche, depuis très longtemps, a toujours été consacré aux œuvres spirituelles, il y a des messes partout dans le monde, alors profitez de ce que ces énergies soient appelées. Profitez que des milliers de frères soient en train de dire des messes, de faire des communions etc., profitez de cette énergie appelée, servez-vous en, pour intensifier votre méditation, votre travail.

Si vous faites cela, le contrôle sur vous-même, l’espoir d’un nouvel homme et d’une nouvelle femme en vous, cette visualisation de lumière, vous verrez qu’en peu de temps le grand initiateur, celui qui s’occupe de l’humanité, vous emmènera vers un guide, qui vous donnera la méthode de méditation spécifique, pour faire travailler les chakras, ou il vous enverra vers un groupe, ou il vous donnera l’inspiration d’un service vis-à-vis de l’humanité.

Il pourra éveiller en vous un don, par exemple, soudainement, vous vous apercevrez que vous pouvez être radiesthésiste ou guérisseur, ou que vous pouvez faire des conférences, ou tout simplement, en parlant à votre voisin vous arrivez à lui faire admettre l’existence du bien et de Dieu. Tous les dons peuvent vous être donnés, à partir du moment où les négativités sortent de vous, c’est le souci que vous devez avoir, plutôt que d’avoir le souci d’être un bon citoyen, un bon paroissien. Ayez le souci d’avoir une personnalité propre, c’est cela la pureté.

source : www.conscienceuniverselle

Publié dans:ENERGIES |on 16 avril, 2015 |Pas de commentaires »

Travailler avec les NOUVEAUX ENFANTS

          

enfant-gaiaJe vais mentionner à présent les quelques difficultés que peuvent rencontrer ces enfants et ce que vous pouvez faire lorsque vous êtes en contact avec eux, que vous soyez parent, professeur ou thérapeute.

Certains d’entre vous se sentent appelés à travailler avec eux et c’est très pertinent, puisque vous êtes spécialement aptes à reconnaître leurs motivations et leurs inspirations sous-jacentes. 

Vous reconnaissez en eux des aspects qui ont été refoulés ou étouffés en vous, dans votre enfance ou plus tard. 

C’est pour cette raison que la rencontre avec ces enfants peut vous affecter à un niveau émotionnel profond, car vous voyez en eux un reflet de vous, votre amour, votre originalité et aussi votre douleur. 

Il se peut que ces enfants fassent l’expérience de la souffrance de ne pas se sentir bienvenus sur la terre. Même si les temps ont changé, il n’est pas évident pour eux de trouver des formes de manifestation qui s’accordent à leurs vibrations et à leur niveau de conscience. 

Il y a plusieurs raisons à cela. La première est que leur énergie ou vibration ne s’accordent pas (encore) à l’énergie de la terre et de la conscience collective humaine. Ils sont en avance sur leur temps. Ce manque de compréhension entre l’ancien et le nouveau vous est familier, c’est votre propre expérience. Il y a une connaissance et une sagesse sincères en vous, l’ancienne génération, qui ne se sont pas adaptées à votre réalité sociale. Elles vont à l’encontre de certaines valeurs et notions traditionnelles bien ancrées et se sont heurtées au scepticisme et à la méfiance. Les enfants doivent aussi se confronter avec cette résistance, car elle n’est pas encore partie. 

De plus, et c’est la seconde raison, la réalité matérielle sur la terre a une certaine lenteur, due à sa densité. Rêves et désirs ne se manifestent pas avec rapidité ni facilité. Pour réaliser votre inspiration la plus profonde, vous devez être capables de vous connecter à la terre à tous les niveaux : émotionnel, physique, mental et spirituel. 

C’est alors seulement que votre énergie trouvera un terrain fertile et que les semences de votre âme pourront germer et fructifier. 

Il est donc très important que ces enfants de l’ère nouvelle puissent s’enraciner, c’est à dire qu’ils sachent connecter leur énergie cosmique parfois remuante, passionnée et inspirée à la réalité de la terre. Il est important qu’ils acquièrent la patience de canaliser l’énergie de leur âme vers la réalité énergétique de cette planète. 

De même, il est vital qu’ils aient de la patience envers les éléments arriérés de l’humanité et de la société qui ne sont pas encore capables de saisir la sagesse qu’ils offrent, ou qui interprètent leur comportement comme étant de l’obstination ou de la rébellion. 

Il y a une collision entre l’ancien et le nouveau et cela peut poser des problèmes. L’énergie des nouveaux enfants sera souvent mal interprétée par des gens qui font partie de la vieille mentalité pour qui la discipline, l’ordre et l’obéissance sont des pré-requis pour le plein développement des aptitudes et de la personnalité de l’enfant. Vous voyez bien que vous êtes réellement ceux qui se tiennent entre l’ancien et le nouveau et qui sont  capables de bâtir un pont. Vous avez souffert de devoir contrôler et garder en vous une grande part de votre véritable énergie spirituelle. 

Vous savez ce que c’est que de se sentir bloqué dans l’expression de soi. Vous comprendrez donc très bien ces nouveaux enfants, vous comprenez leur besoin de se libérer des lois fondées sur l’autorité et le refoulement des sentiments. Ces enfants ont besoin d’espace pour l’exploration de soi et de leur individualité et en même temps, ils ont besoin de comprendre la valeur d’une discipline aimante (à l’inverse d’une discipline autoritaire). Ils doivent apprendre comment canaliser et diriger leur énergie sans se restreindre. 

C’est précisément le sujet qui vous préoccupe sur votre chemin intérieur. Pour chacun de vous, il est d’une importance vitale que vous soyez capable de canaliser votre énergie cosmique, votre étincelle de lumière intérieure à travers votre corps jusqu’à la réalité terrestre. En particulier, cela signifie que vous devez vous occuper des émotions qui vous empêchent d’être vraiment présents dans l’ici-et-maintenant et de vous exprimer dans la réalité matérielle.

 Canalisé par Michelle Eloff

Publié dans:ENFANTS |on 16 avril, 2015 |1 Commentaire »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3