Archive pour mars, 2015

L’ORIGINE SOUTERRAINE DES SOUCOUPES VOLANTES

 

téléchargementElles viennent de l’intérieur de la Terre !

La théorie de la Terre creuse présentée dans ce livre offre l’explication la plus raisonnable, comme la plus rationnelle, de l’origine des soucoupes volantes. Elle est plus logique encore, à notre sens, que la croyance dans une source interplanétaire.

Pour cette raison, des experts parmi les plus avisés en matière d’UFOs, tels que Ray Palmer et Gray Barker, ont admis cette conception d’une origine souterraine.

L’idée que les soucoupes volantes venaient de l’intérieur de la Terre, et non d’autres planètes, est née au Brésil. Elle a été reprise un peu plus tard par un certain nombre de chercheurs américains qui voyaient s’ouvrir devant eux un nouveau champ d’investigations.

Huguenin, de Souza, Strauss.

En 1957, alors que je me trouvais dans une librairie de Sâo Paulo, au Brésil, je tombai par hasard sur un livre dont le titre me frappa : Du Monde souterrain vers le ciel : les soucoupes volantes, par O. C. Huguenin. La thèse développée était celle-ci les soucoupes volantes ne sont pas des vaisseaux spatiaux venant de planètes lointaines, mais des engins d’origine terrestre appartenant à une race souterraine qui vit à l’intérieur de notre globe.

D’abord il me fut difficile d’admettre une théorie aussi étrange, aussi peu orthodoxe. Je voyais mal comment des engins dotés d’une vitesse fulgurante auraient pu voler à l’intérieur de la Terre. Cela impliquait l’existence de vastes espaces, et j’ignorais tout à cette époque des ouvrages de Reed et de Gardner prouvant que la Terre est creuse, et par conséquent apte à la navigation aérienne dans son creux intérieur.

La théorie de Huguenin, cependant, n’était pas originale. Elle avait déjà été soutenue par le professeur Henrique José de Souza, président de la Société théosophique brésilienne qui a son siège à Sâo Lourenco, dans l’État de Minas Gerais. Là se trouve un temple immense de style grec dédié à l’Agharta, nom bouddhique donné au Monde souterrain.

Parmi les élèves du professeur de Souza il y avait M. Huguenin et le capitaine de frégate Paulo Justino Strauss, officier de la Marine brésilienne et membre important de la Société théosophique. Tous deux apprirent là beaucoup de choses sur le Monde souterrain, et en particulier que les soucoupes volantes venaient de l’intérieur de la Terre.

Tandis que Huguenin développait cette idée dans un livre, le capitaine de frégate Strauss la présentait dans une série de conférences qu’il donna à Rio de Janeiro. Dans ces conférences il affirmait que les soucoupes volantes sont d’origine terrestre, mais qu’elles ne proviennent d’aucun point connu de la surface de la Terre, leurs pistes d’envol se situant dans le royaume souterrain de l’Agharta, dont la capitale est Shamballah.

Dans son ouvrage, Huguenin explique

« L’hypothèse d’une origine extra-terrestre des soucoupes ne paraît pas acceptable. Une autre hypothèse qui en ferait des appareils militaires essayés par une quelconque nation existante ne semble pas plus vraisemblable pour les raisons suivantes

 « 1. Si les États-Unis et la Russie possédaient ce genre d’engin, ils ne résisteraient pas au désir de l’annoncer, car cela serait une arme psychologique de première importance qui leur permettrait de prendre l’avantage sur le terrain diplomatique.

« 2. D’autre part, ils ne continueraient pas à dépenser des sommes énormes à fabriquer des véhicules militaires ordinaires s’ils connaissaient le secret d’un appareil aussi fantastique. »

EXTRAIT du livre : La Terre Creuse de Raymond Bernard aux Editions Albin Michel

ORIGINE DE L’AURORE BORÉALE

 

6De même que les lumières polaires de Mars, Vénus et Mercure proviennent de leurs soleils centraux, de même sur la Terre le merveilleux spectacle de l’aurore boréale est la conséquence du rayonnement de notre soleil central à travers l’ouverture arctique. Les variations de ce rayonnement sont dues à la formation de nuages à l’intérieur. Ces nuages, en se déplaçant, escamotent par moments la lumière du soleil central, et provoquent de ce fait des fluctuations dans le reflet qu’on en voit dans le ciel.

L’aurore boréale, nous l’avons dit, n’est pas causée par le magnétisme ou des décharges électriques. Cela a été largement prouvé par les observations des explorateurs arctiques montrant qu’il n’y avait aucune perturbation dans le fonctionnement de la boussole lorsque l’aurore était à son maximum d’intensité, et qu’on n’entendait pas non plus ces crépitements qui accompagnent toujours les décharges électriques. Gardner ajoute :

« Il y a encore d’autres considérations qui prouvent que l’aurore est due à la réflexion du soleil intérieur dans le ciel polaire. Le Dr Kane, dans le récit de ses explorations, nous dit que c’est quand elle est blanche que l’aurore est la plus brillante. Cela prouve une chose : lorsque la lumière blanche du soleil central est reflétée dans son intégralité, elle offre une luminosité plus intense que lorsqu’elle est découpée en couleurs prismatiques. Ce dernier cas se produit quand l’atmosphère (à l’intérieur de la Terre) est humide et dense – avec, comme résultat, la formation d’un arc-en-ciel. On conçoit fort bien que la manifestation aurorale soit alors moins éblouissante que lorsqu’elle apparaît sans rencontrer le moindre obstacle, l’atmosphère étant à ce moment claire et dégagée, et la lumière du soleil intérieur pouvant donc se refléter pleinement et directement dans le ciel.

« Si l’aurore boréale est donc bien une réflexion du soleil central, nous devons nous attendre à ne la voir complètement qu’à proximité de l’orifice polaire, et à n’en saisir des fragments que lorsque nous nous serons éloignés vers le sud. Or, c’est précisément ce qui se passe. Le Dr Nicholas Senn, dans son livre intitulé Au cœur de l’Arctique, écrit  » L’aurore que nous apercevons seulement par intervalles sous nos latitudes n’est que l’ombre de ce que l’on peut voir dans la région polaire. « 

« En conclusion, l’aurore n’est pas une perturbation magnétique ou électrique, mais la manifestation éblouissante du rayonnement solaire intérieur. Si ce soleil réchauffe les continents et les mers de l’intérieur de notre globe, si, comme nous l’avons vu, les oiseaux trouvent là un refuge pour se nourrir et se reproduire, si, d’autre part, on a découvert dans l’Arctique des troncs d’arbres, des graines, de la poussière de pollen venant, semble-t-il, d’un endroit inconnu, n’y a-t-il pas là suffisamment de preuves pour confirmer notre hypothèse : à savoir qu’il existe une vie à l’intérieur de la Terre ? »

EXTRAIT du livre : La Terre Creuse de Raymond Bernard aux Editions Albin Michel

Publié dans:INTRATERRESTRES - MESSAGES |on 12 mars, 2015 |Pas de commentaires »

Salutations, Soeurs et Frères sur la Terre

  

«Vous avez le pouvoir de dissoudre les barrières qui empêchent l’avènement de la conscience de l’Amour!»

 

Peuple-des-EtoilesLe canal à travers qui je m’adresse à vous, ressent peu d’intérêt pour les compétitions sportives et encore moins pour les médias de masse. Mais après moult palabres, et explications, elle a embrassé une conception plus élargie sur ces sujets, et accepté de recevoir et de vous transmettre ce message sur les Jeux Olympiques. 

Depuis quelques-unes de vos unités de temps que vous nommez jours, des millions d’êtres humains sur toute la planète Terre, sont focalisés en même temps sur le même événement. 

« Le plus grand événement sportif du monde » selon vos médias, « fait exploser l’audimat de la télévision ». Les Jeux Olympiques, sont pour tous celles et ceux qui ouvrent la voie à un nouveau paradigme, une opportunité de dépasser le mirage de l’unité planétaire que les téléviseurs vous proposent, en utilisant les images pour jouer avec vos émotions. Ces Jeux sont une circonstance favorable pour tous les Porteurs de Lumière. Vous qui cherchez comment aider cette planète et ses habitants dans son processus évolutif, l’heure est venue de vous débarrasser des schémas de clan et de toute forme de chauvinisme pour ancrer en vous l’UNIté, afin d’harmoniser votre être avec toutes les forces de l’UNIvers et de vibrer au diapason de cette harmonie. C’est en vivant d’une façon harmonieuse, que vous pouvez réellement faire briller votre lumière et éclairer les autres ! 

Un athlète olympique s’entraîne pour améliorer ses capacités et la qualité de son expérience. En utilisant le sport, chaque joueur démontre qu’il est possible de pousser les barrières que les humains ont tendance à s’assigner, qu’il est en votre pouvoir de dépasser les limites de l’expérience ordinaire. La compétition lui sert à actualiser et à réaliser ses potentiels ; chaque participant motivant l’autre à se dépasser, à faire mieux. 

Vos mots changent de sens au cours des siècles. « Cum petere » en latin, signifie chercher à atteindre ensemble. La compétition n’a pas toujours été envisagée comme une rivalité. Alors pourquoi ne pas revenir à l’idée de tendre vers un même point, et utiliser cet élan pour prendre votre envol ? 

Il est grand temps de prendre conscience que les obsessions nationalistes ou commerciales dans lesquelles certain-e-s d’entre vous se laissent enliser ne vous appartiennent pas, et que, les athlètes ne sont ni des machines à gagner des médailles, ni des êtres à idolâtrer pour leurs prouesses. Dans l’Antiquité, lors des Jeux organisés à Olympie, la trêve sacrée était proclamée. Je vous appelle à vivre cette trêve d’abord à l’intérieur de vous, en désertant ce champ de bataille pour vous observer sans tenir compte des paramètres extérieurs, afin de vous distancier de ces phénomènes de délire collectif et de retrouver votre centre. 

Une fois centré dans l’équilibre de votre Coeur Sacré, connecté à votre Présence Je Suis, cette partie divine en vous, vous reprendrez contact avec votre paix intérieure. Imprégné de cette paix, il vous sera aisé de la projeter avec Amour sur les Jeux Olympiques et tous les athlètes pour contribuer à la propulsion d’une grande vague d’harmonie UNIverselle qui pourra rejaillir sur tous les téléspectateurs qui le souhaiteront. C’est ainsi que plutôt que de vous laisser manipuler par les programmes télévisés, vous pouvez dès maintenant, à chaque fois que le coeur vous en dit, mettre l’audimat au service de la Lumière et de l’élévation vibratoire de la Terre et de l’Humanité. 

Vous avez le pouvoir de dissoudre les barrières qui empêchent l’avènement de la conscience de l’Amour. Je Suis El Morya, au Service de l’Accomplissement de la Volonté Divine, appelez-moi lorsque votre détermination à servir la Lumière faiblit. Persévérez, la nouvelle époque où les êtres humains se rendent compte de l’UNIté de tout est en train d’émerger. 

Avec tout mon Amour.

 je suis El Morya.

Depuis sa création, le site Aquarienne est sous licence Creative Commons : CC BY-NC-ND 2.0 Vous êtes libre de reproduire, partager et diffuser ce texte, tout autant que vous n’y apportiez aucune modification, y compris ces lignes, que ce ne soit pas pour une utilisation commerciale, que vous citiez vos sources : Patricia Dieghi – www.aquarienne.net

 

Publié dans:CHANNELING |on 12 mars, 2015 |Pas de commentaires »

NE JUGES PAS ET TU NE SERAS PAS JUGE

 

pardon-forgivenessCet aphorisme évangélique « Ne juge pas et tu ne seras pas jugé ! » ne concerne pas seulement les adeptes d’une croyance religieuse. C’est dans le quotidien qu’il se vérifie toujours, un jugement intempestif attirant souvent une réaction opposée au moins équivalente. Ce que la psychanalyse nomme « projection », c’est-à-dire le fait d’attribuer sans discernement à autrui un défaut qui nous concerne, relève de ce type d’attitude. Ne plus juger reviendrait alors à ne plus se juger, d’où un allègement et un confort inestimables…

> Je tourne sept fois ma langue avant de parler
Combien de malentendus sont dus à une précipitation orale. C’est sorti tout seul… Les mots ont dépassé ma pensée… Votre premier exercice consiste donc à observer ces moments où vous ne pouvez retenir votre langue et où vous regrettez instantanément ce que vous venez de dire. Avec l’habitude, vous installerez une saine vigilance qui vous évitera bien des justifications d’après-coup.

> Je prends en compte l’avis d’autrui

Avant d’émettre un avis négatif sur un comportement, prenez soin de vous enquérir de l’avis d’un tiers : Que pensez-vous d’un tel à ce propos ? Ce comportement possède l’avantage de mettre de la distance entre une réaction à fleur de peau et une saine réflexion.

> Je ne suis pas un juge
Pensez au fonctionnement de la justice qui nécessite une longue procédure avant que le juge déclare un prévenu coupable, s’appuyant, quoi qu’il en soit, sur des textes de lois qu’il n’a d’ailleurs pas écrits lui-même. Fort de cette prise de conscience, ne vous laissez plus aller à une réaction injuste qui ne prendrait en compte qu’un souci de toute-puissance.

> Je ne colle pas d’étiquette
Le manichéisme est une représentation dualiste – et apparemment confortable – de la réalité. Il consiste à classer le monde de manière infantile selon deux critères qui s’excluent l’un l’autre : le bon et le mauvais. Ainsi, l’être perçu bon est idéalisé et son opposé voué aux foudres de la destruction. Lorsque cette grille de lecture est utilisée, elle peut devenir catastrophique. L’Histoire a démontré les ravages que peut générer cette forme de pensée. Relevez tous les préjugés dont vous affublez une personne sans jamais l’avoir rencontrée, simplement parce vous la supposez appartenir à un parti politique, à une religion, à une ethnie ou une culture qui vous est étrangère et qui vous fait peur. Une troisième voie, plus réaliste, consiste à ne pas coller d’étiquette a priori et d’accepter qu’un dialogue est néanmoins possible.

> J’exprime ma différence en respectant autrui
Ne pas juger n’est en aucun cas synonyme d’acceptation béate. Vous avez le droit d’avoir des pensées différentes et de les exprimer. Cette notion de différence et de pluralisme fait la richesse de la démocratie. Winston Churchill n’affirmait-il pas, avec son humour britannique, que la démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres… Tout l’art consiste donc en un équilibre entre affirmation de soi et respect d’autrui, sachant qu’il s’agit d’un chemin et que vous ferez certainement encore des erreurs d’appréciation. L’important est de ne plus en être dupe…

En résumé
L’absence de jugement offre l’assurance d’une communication de qualité. Le défi est enthousiasmant au vu de la paix intérieure et extérieure que ce comportement offre à ceux qui l’ont déjà adopté. Ne plus juger est l’occasion de participer humblement à l’édification d’un monde qui a décidément besoin de tolérance.

Publié dans:ACCORD, GUERISON |on 10 mars, 2015 |Pas de commentaires »

 L’APPUI DE LA THÉORIE DE LA TERRE CREUSE UNE PREUVE ASTRONOMIQUE

 

EntranceGardner consacre une partie importante de son livre à la discussion de données astronomiques. Et ces données consolident singulièrement sa théorie de la Terre creuse. Il se réfère en particulier à la formation originelle des planètes à partir de nébuleuses, et il évoque aussi les lumières polaires qu’on a observées sur Mars, Vénus et Mercure.

Gardner cite un article paru dans Scientific American, le 14 octobre 1916, sous la signature de H. D. Curtis, membre de la Société astronomique du Pacifique. Curtis écrit « Cinquante de ces nébuleuses ont été étudiées et photographiées au moyen du réflecteur de Crosly. On a utilisé des temps de pose différents, de façon à faire ressortir les détails de structure de la partie centrale brillante et aussi de la matière périphérique. La plupart des nébuleuses présentent un anneau plus ou moins régulier, une sorte d’écorce ou de coquille, généralement avec une étoile centrale. »

Commentaire de Gardner ! « Pourquoi les hommes de science ne se sont-ils jamais vraiment penchés sur le problème que pose la forme de ces nébuleuses planétaires ? Ils n’ont qu’à regarder les photographies, elles sont suffisamment explicites. La nébuleuse prend la forme d’une coquille creuse ouverte aux pôles, avec un noyau brillant au centre, ou soleil central. Pourquoi ces hommes de science ne se sont-ils jamais demandé ce qu’impliquait une pareille structure, à quoi logiquement elle conduisait ? Est-ce que par hasard ils ne craindraient pas de voir leurs théories sérieusement perturbées ?

« Quant à nous, nous n’avons pas cette crainte. Notre théorie montre clairement les différentes étapes de l’évolution des nébuleuses, comment se forment les ouvertures polaires, comment la coquille se solidifie, comment enfin ces mêmes nébuleuses deviennent des planètes. »

Un même processus : toutes les planètes sont creuses.

Gardner fait un rapprochement intéressant entre la formation du système solaire et la formation des planètes. C’est le même processus qui opère dans l’un et l’autre cas. Au centre de chaque planète, une partie du feu originel constitue le soleil central, tandis que les substances les plus lourdes sont projetées à la surface où elles forment une croûte solide, laissant l’intérieur creux. De la même façon, le système solaire est, lui aussi, formé d’un soleil central – celui que nous connaissons bien. Le même mouvement de rotation et la même force centrifuge ont poussé les masses les plus lourdes (les planètes) à la périphérie du système. On s’aperçoit d’ailleurs que les planètes les plus éloignées du Soleil, comme Uranus et Neptune, sont plus grandes que celles qui sont plus rapprochées, comme Mercure et Vénus. S’appuyant sur ces évidences astronomiques, Marshall B. Gardner développe sa théorie suivant laquelle toutes les planètes sont creuses avec des soleils centraux. Et il émet encore l’hypothèse que notre univers aussi doit avoir son soleil, autour duquel tournent les étoiles.

EXTRAIT du livre : La Terre Creuse de Raymond Bernard aux Editions Albin Michel

Publié dans:INTRATERRESTRES - MESSAGES |on 10 mars, 2015 |Pas de commentaires »

VISION D’AVENIR

 

 

Naissance d’un Nouveau Monde :

81983577_oA ceux, qui, un peu vite, pensent que cette proposition vient «d’Esprit rêveur» se rappellent : Bientôt l’ordre mondial ne sera plus au service d’un système où l’argent est roi, mais au service de l’Homme, défendant l’idée première que chaque être est grand et que c’est tous ensemble, avec nos merveilleuses différences, que nous allons sur le chemin de la vie, vers l’inéluctable Amour universel auquel nous aspirons tous ! . Là est le véritable destin de l’humanité pour lequel nous nous devons d’oeuvrer. 

Ce monde nouveau honorera la terre, il cessera de l’exploiter sans vergogne et ne sera plus dans l’appropriation, que ce soit des biens, des personnes et des territoires. Le temps de l’esclavage est fini, celui d’une humanité que l’on épuise et que l’on achète pour obtenir sa soumission avec de l’illusion et du virtuel, révolu. 

Le monde de demain aura une attitude respectueuse envers tout ce qui est vivant… Les animaux ne seront plus maltraités. Il n’y aura plus de fermes d’élevages intensifs. Les sols ne seront plus profanés par une agrochimie dévastatrice. L’eau, trésor des trésors, ne sera plus salie. L’air sera enfin respirable partout.. La médecine sera globale, unifiant les différentes approches et aura pour vocation d’enseigner à chacun le pouvoir de s’auto-guérir.

Dans ce monde, l’homme et la femme seront ensemble, sans emprise aucune, libres d’aimer l’immense en complicité. 

Ce sera l’avènement de l’être humain debout sur la voie du grand partage. L’on y verra la naissance d’un nouveau regard, non plus jugeant, jaloux, inquisiteur, répressif, mais fondé sur la confiance et la bienveillance. Après tous ces  millénaires, il est clair que condamnation et punition ne changent pas l’Homme, seuls la compassion et l’amour permettent le miracle de la transformation. 

Le milieu du vingtième siècle a connu l’indépendance des pays, ce nouveau monde permettra la décolonisation des esprits. Ainsi, le système éducatif sera soucieux d’offrir à chacun un savoir suscitant l’émergence du soi et non un formatage encombrant les cerveaux et niant les porteurs de grâce que nous sommes tous. 

La science, sensible à cette grâce, ne brisera plus l’atome ou les gênes. Énergie, productivité et puissance ne sont pas dans la modification des organismes jusqu’à la fission mais dans le tout magnifié. Là sont les fondements mêmes de la nouvelle alchimie. Il n’y a rien de mauvais et d’impur. Tout est important et a son rôle à jouer. En mesurant le sens profond de ces mots, demain, il n’y aura plus de déchets, de meilleur, de plus ou de moins. Tout est juste dans cet ajustement perpétuel qu’est la vie. 

Le sacré sera libre, chacun pouvant se relier en silence au grand mystère à sa façon. S’il ne devait y avoir qu’une seule prière, ce serait celle de  l’émerveillement qui conduit à la gratitude. Ainsi, demain, « diviser pour régner» fera place à « ensemble pour partager ». Demain plus de président ou de roi mais un groupe de « sages » s’accordant à créer avec toute l’humanité, la civilisation de l’amour. 

Parce que tout nous est donné en abondance, nulles dépendances, qu’elles soient alimentaires, médicales, technologiques, religieuses ou autres ne seront instituées. La monnaie ne connaîtra plus la spéculation, elle sera libre et ne sera plus rare. Ce nouvel ordre mondial ne cherchera en aucun cas le profit et le contrôle des richesses et des peuples car il ne peut y avoir de développement et d’économie durables que lorsque les échanges sont basés sur le respect et l’estime. 

Ce futur ne connaîtra pas la manipulation par la peur, les «bidonnages » médiatiques et l’abrutissement des masses par certains programmes de télévision pratiquant un véritable « génocide » des consciences. Si l’on veut que cette humanité aille vers la paix, alors, engageons-nous à la rendre amoureuse d’elle-même en montrant sa beauté. 

Le divertissement gras et la démolition de l’Homme par des images de plus en plus violentes ne sont plus d’actualité. La télévision se doit de mettre à l’honneur l’art sous toutes ses formes et les actions positives qui se font à travers le  monde, réalisées en toute simplicité par des millions de personnes porteuses de rêves et d’espérance. Invitant l’auditeur à être et non à avoir, en le  responsabilisant et en l’impliquant à ce qui se passe, la télévision se doit d’être l’outil premier de mise en réseau. Tous ceux qui ne croient pas en ces mots, qui prétendent que nous allons manquer de tout, que nous sommes trop nombreux, que l’Homme ne changera pas, qu’il est semblable à un animal juste bon à utiliser, cautionnent la haine de l’autre et nourrissent désespérance et tristesse qui règnent dans nos rues. Les individus n’osent plus se regarder, le sourire  laisse place à la méfiance et à l’indifférence. Là où l’amour disparaît, même les terres les plus fertiles finissent par générer misère et famine… Mais le temps du mépris, du cynisme et de l’arrogance est bientôt fini… 

En vérité, tout être porte en lui les germes de la haute conscience. Le premier droit humain est de lui reconnaître cela, le premier devoir de tout un chacun est de servir cette conviction profonde. En pensant ainsi, on s’extrait du triangle infernal « persécuteur-victime-sauveur,» on rend à l’Homme ce qui lui appartient fondamentalement : sa dignité. On lui reconnaît le droit à la maladresse et celui de se dépasser. 

La crise mondiale nous invite à réaliser un saut quantique qui nous affranchit des stratégies archaïques de l’ego, nous libérant de facto, de la dualité, de tout asservissement et culpabilité. L’arme de destruction massive c’est cela : la culpabilité. Il y a eu trop de vies gâchées à cause de celle-ci, révélant simplement un manque de foi en soi. Là est la racine de tout mal ! 

Pour réaliser le monde de demain, nous devons établir une alliance sacrée avec celui d’aujourd’hui. À l’heure où le royaume des exclus s’agrandit jour après jour, ici et là, émerge une autre conscience d’éveil et d’amour proposant d’autres paradigmes. Et nous n’avons pas d’autres choix maintenant que de les mettre en pratique ensemble. La terre et nos coeurs étant pollués en profondeur, le travail est considérable et nous sommes tout juste assez nombreux pour l’entreprendre. 

Le nouvel ordre mondial, en se mettant au service de l’Amour, régulera naturellement sa démographie ; il sera plus cohérent, plus intelligent avec l’environnement. Il sera tendre, délicat, poétique et humble ! Quand l’Homme apprivoisa le feu, il bâtit sa civilisation sur terre. Le jour où il apprivoisera le feu spirituel, (par l’esprit) il la développera dans tout l’univers. 

Message de Marc Vella et Cathy Masseus  du Magazine « Vivre sa Légende »

Message de l’Archange Michael

001e0510Au cours des dernières années, nous vous avons accordé nombre d’outils, de techniques et d’informations ; il faut désormais vous engager et confirmer que ces outils magiques sont effectivement ce que vous cherchiez. Nous l’avons répété à maintes reprises, vous devez transformer la connaissance en sagesse ; il faut prendre conscience que ces choses sont authentiques et vérifiables. Cette prise de conscience survient lorsqu’un fait apparaît limpide à votre esprit et que vous « savez » que c’est là votre vérité et qu’il vous faut la mettre n pratique. La connaissance/sagesse teintée d’amour/compassion, accompagnée d’une intention et d’une action focalisées, produiront ce pouvoir qui détient les clefs du grenier universel où repose le potentiel non manifesté qui, lui, n’attend que vous le façonniez à votre guise. Voilà ce que vous réserve le monde tout neuf de demain. 

 La responsabilité première et capitale repose sur vous-mêmes puisque vous tentez d’incarner intérieurement davantage de substance divine en éliminant les schémas énergétiques négatifs désuets accumulés au cours de votre périple dans la densité. La maîtrise sur soi représente un processus sans fin, un perpétuel devenir où vous apprenez à intégrer un peu plus les vertus et les attributs de notre Dieu Père/Mère. 

Ce processus exige de rester constamment vigilant et de s’exercer sans relâche, mais les rétributions sont innombrables. Lorsque vous vous efforcez d’améliorer votre monde, tous en bénéficient. Le paradis du nouvel âge a vu le jour il y a plusieurs années ; cette vision était animée seulement par quelques âmes intrépides et se développait à l’époque par de petites améliorations.  Aujourd’hui, le paradis s’étend, s’épanouit de manière exponentielle, les vagues du changement acquièrent de la force et s’amplifient, car un nombre croissant de gens s’embarquent et ajoutent leur Amour/Lumière, leur expérience et leur sagesse à ce tout. Quand vous devenez le maître de vos pensées, vous orientez délibérément votre énergie et faites appel à la sagesse glanée de l’expérience passée et de votre Soi supérieur ; vous moulez ainsi votre environnement et votre destinée ! 

Un potentiel énergétique vous entoure et rayonne en un symbole d’infinité au-dessus, au-dessous, devant et derrière vous. Ce que vous pensez et ressentez produit un schéma vibratoire qui émane de votre personne et attire à vous des énergies, des situations et des individus qui ont une affinité avec cette résonance vibratoire. Modifiez vos pensées, votre énergie ou profil vibratoire, et vous transformerez par le fait même votre univers. Lorsque vous appréciez la beauté et l’opulence qu’offre la  Terre, vous mariez le plan physique aux aspects mystiques ou spirituels en vous et goûtez la splendeur, les merveilles et la magie des royaumes  supérieurs. 

Autour de vous se trouve un tétraède stellaire et des champs tourbillonnants qui se consolideront et s ‘étendront à mesure que vous construirez et consoliderez la passerelle arc-en-ciel ou la colonne cristalline qui vous relie à votre Soi Divin, ou Présence JE SUIS. Au fil d’éons, cette colonne s’est amenuisée au point de n’être qu’un fil tenu chez la plupart des gens, leur procurant à peine assez de force vitale pour les garder en vie. En évacuant les distorsions, vous recevrez des quantités croissantes de Lumière du créateur et rétablirez ainsi votre rapport avec les multiples parties de votre Soi étendu. 

La Lumière, le son et la couleur servent à la guérison, à l’expansion et à l’intégration de vos Soi multidimensionnelles. Vous venez tout juste de vous rappeler et d’apprendre à employer quelques-uns des principaux outils de la maîtrise qui appartient à votre nature divine et à votre héritage. Les encodages de l’ADN ou génétiques en vous portent un ton, ou une résonance, soit un amalgame harmonique parfait de vibrations sonores qui vous assureront bonne santé, vitalité et longue vie si leur état originel n’est pas altéré ? Certaines expériences ont transporté l’ADN humain en musique ; bientôt, on en saura plus sur les maladies, car un nombre croissant de recherches reconnaissent le rôle des harmoniques du son et des schémas vibratoires au sein du véhicule humain. Il sera bientôt prouvé que le toning et l’usage d’harmoniques  sont aptes à guérir plusieurs symptômes reliés à des troubles ou des maux qui affligent les humains. ; ces méthodes ont pour effet de redonner équilibre et harmonie à votre ADN, ainsi qu’à vos corps éthériques, émotionnel et mental. La géométrie cellulaire est encodée à l’intérieur du système des chakras, vous exploserez en des sphères lumineuses tourbillonnantes et cela activera l’ouverture des sept sceaux de la conscience de Dieu. Partant, votre système de chakras se transformera en une colonne lumineuse qui s ‘élèvera le long de l’épine dorsale, jusqu’au sommet de votre tête. 

 Ce processus développe la passerelle arc-en ciel qui, pour finir, vous reliera de nouveau à la vastitude de votre Soi-Dieu. Tous, vous vous situez à l’une ou l’autre phase du processus. Sachez que l’époque en est une de bouleversements où tout ce dont vous dépendiez autrefois se modifie, change et va même parfois jusqu’à disparaître…

 

EXTRAIT du message de l’Archange Michael Transmis par Ronna Herman par Ronna Herman par Ronna Herman

Publié dans:2015 - PREDICTIONS, CHANNELING |on 8 mars, 2015 |Pas de commentaires »

La thérapie quantique d’aujourd’hui

76890389_oTout est enregistré dans notre ADN dès notre conception. L’acquisition des émotions commence dans l’utérus de la génitrice : toute émotion subie par notre mère (peur, colère, rancœur, chagrin, anxiété, tristesse) se transfère à l’enfant en se stockant dans nos gènes ainsi que dans nos tissus (os, chair, etc.). Les appareils de thérapies quantiques comme le SCIO visent à enrayer les pollutions émotionnelles et physiques des cellules. Cela entraîne parfois des réactions d’élimination qui peuvent être inconfortables, signe que le corps rejette cette charge, mais qui visent toujours à améliorer, à terme, l’état de santé. Au fur et à mesure que les tensions et les peurs s’éliminent, on retrouve son énergie et son entrain d’antan !

La thérapie quantique reconnaît l’interdépendance fondamentale entre le corps et l’esprit à tous les stades de la vie, tout en considérant sa dimension spirituelle. Seuls des rayonnements à très faible énergie sont nécessaires et sont imperceptibles par le patient. Ce faible signal agit au niveau informationnel des cellules et interagit par phénomène de réaction en chaîne, sur l’ensemble de l’organisme. On sait aujourd’hui, que toute cellule a la capacité de transmettre, de traiter et de régénérer une information comme le ferait un ordinateur.

Les thérapies quantiques emploient tous les types de radiations biologiquement compatibles pour rétablir la cohérence de l’information altérée par la maladie. Le champ d’application et d’efficacité des thérapies quantiques ne cesse de s’élargir. Des recherches de pointe sont réalisées en Russie pour diverses maladies comme les tumeurs, les maladies cardio-vasculaires, les maladies auto immunes, les paralysies cérébrales, les lithiases rénales, l’asthme, les allergies, mais aussi les maladies neurologiques (autisme, schizophrénie). Elle est également utilisée en médecine du sport et en médecine cosmonautique pour préparer les cosmonautes aux vols spatiaux… 

La thérapie quantique est une nouvelle approche, basée sur la synthèse de toutes les sciences quantiques. Elle s’appuie sur l’utilisation des quantas, ces infimes quantités de lumière, d’ondes électromagnétiques qui composent le cœur de toute matière, en vue de la prévention et à la régénération de la santé des individus. Elle intègre les derniers acquis de la physique quantique et l’expérience millénaire de la médecine orientale, c’est-à-dire la réalité énergétique structurant la nature profonde de tout être vivant.

On peut qualifier le quantique d’« invisible qui anime la matière du vivant ». Il influence toutes les fonctions de l’organisme, que ce soit les cellules, les tissus, les organes, ou les systèmes en général, jusqu’à la dimension spirituelle et les niveaux de conscience de l’individu.

Un dysfonctionnement organique entraîne autour des cellules et des tissus un champ électromagnétique altéré. La thérapie quantique emploie tous les types de rayonnements biologiques environnementaux et écologiques, afin de réduire les interférences et de rétablir l’harmonie et la stabilité dans le champ électromagnétique à traiter. Pour ce faire, les émissions électromagnétiques employées doivent être à l’unisson avec les processus biophysiques d’information énergétique de l’organisme vivant. Ce que l’on appelle la bio-résonance.

La bio-résonance représente la capacité des êtres vivants à capter et émettre des rayonnements dans leur environnement, et à se synchroniser avec l’énergie ambiante. Elle englobe aussi les méthodes de soins et appareils basés sur l’émission de rayonnements électromagnétiques destinés à rééquilibrer l’énergie corporelle. A l’échelle de l’infiniment petit, il n’est plus possible de décrire la réalité selon les lois de la physique classique, c’est-à-dire de façon déterministe.

On observe des phénomènes insolites faisant intervenir de nouvelles notions telles que la non-localité, la superposition d’états ou le principe d’incertitude. Les particules observées peuvent apparaître à un endroit, puis disparaître et réapparaître ailleurs sans que l’on sache où elles étaient entre-temps ; une même particule peut être à deux endroits en même temps, ou se présenter sous deux formes différentes simultanément ; deux particules très éloignées, du moment qu’elles aient été en relation à un moment donné, continuent de communiquer de l’information à distance et instantanément !

Ces observations étonnantes ont été répétées à de nombreuses reprises en laboratoire sans que notre  » logique  » habituelle ne puisse embrasser la réalité observée. De plus, dès que l’on observe les choses au niveau quantique on les modifie, du simple fait de les observer ! C’est-à-dire que l’observateur – par son intention et sa conscience notamment – va en partie déterminer le résultat de l’observation.

La physique quantique apporte ainsi à l’être humain une nouvelle vision du monde pour préserver sa santé et son bien-être.

Nous sommes à l’aube d’une révolution : celle des thérapies de demain.

Extrait du livre de Marion Kaplan et Valérie Lamour, aux éditions Robert Laffont :  »Rajeunir ? Agir contre le vieillissement cellulaire« 

Publié dans:ENERGIES, GUERISON |on 7 mars, 2015 |Pas de commentaires »

L’aide des intra-terrestres

 

1420259152Tout tourbillonne autour de moi et j’ai le vertige. Je me trouve dans un lieu où il y a beaucoup de montagnes. Je vais très vite. J’ai très froid, je ne sais pas où je me trouve, mais tout est blanc autour de moi, c’est la neige, c’est le froid.

Que peuvent faire nos frères intra-terrestres pour nous aider ?

Je vois au loin comme une lumière de la Terre ; je vais très vite et je vois de plus en plus de lumière. J’aperçois un immense passage, cependant je me heurte à un mur invisible.

Je suis devant un mur d’énergie et je vois deux êtres qui sourient, qui viennent auprès de moi et qui me proposent de venir avec eux. Eux aussi, ont un corps physique ; ils sont réels.

Je descends de plus en plus dans la Terre, et je vois autour de moi une magnifique nature et des animaux. Ce qui m’impressionne le plus, c’est de ressentir un immense Amour et une grande sérénité ; il n’y a aucune vibration inférieure, c’est extraordinaire ! Je ne pensais pas que cela puisse exister sur Terre !

Je descends toujours, je n’ai pas encore posé les pieds sur le sol, je « déguste » l’Énergie, la vibration, et mon corps de matière qui est si loin le ressent. C’est un vrai bonheur ! Je suis tellement heureuse de ressentir cette énergie extraordinaire !
Je descends toujours, accompagnée des deux êtres, et je me trouve dans une cité qui se situe à une très grande profondeur à l’intérieur de la Terre, mais qui est quand même à ciel ouvert. C’est comme s’il y avait une ouverture dans les pôles de la Terre.

Il y a un premier niveau où la vibration de la vie est absolument merveilleuse. Je continue à descendre. Maintenant, je me trouve devant un étrange « bâtiment » qui ne ressemble pas à ceux que nous voyons à la surface de la Terre.
Je vois de mieux en mieux les deux êtres qui m’accompagnent ; ils ont un vêtement blanc doré, je n’ai jamais vu cette couleur. Il émane une lumière de leurs vêtements qui scintillent.

Une grande porte s’ouvre sur un couloir où se trouve un véhicule transparent à l’arrêt. Je ne sais pas comment il fonctionne, je ne vois pas de roues… Nous montons dans ce véhicule. Nous descendons à une vitesse vertigineuse ; je ne vois pas les parois car tout va très, très vite.

Je suis maintenant dans un endroit très profond, je pense qu’ils m’emmènent dans l’Agartha. Tout est silencieux. Je n’entends pas de bruit, mais, il y a cependant du monde autour de moi.

Je commence à percevoir une magnifique cité souterraine très loin de la surface. Les deux premiers êtres qui m’accompagnaient me laissent.

Je vois un être magnifique et très grand qui vient m’accueillir. Il me dit :

« Tu vois, petite enfant de la Terre, nous aussi nous sommes là pour veiller sur vous ! Nous sommes comme vos grands frères, nous existons à l’intérieur de la Terre, mais nous avons aussi la capacité de partir de cet endroit qui n’est pas totalement au centre de ce monde. Nous avons la possibilité de communiquer avec l’extérieur d’une façon extrêmement rapide, nous possédons des engins qui traversent la matière et qui nous permettent de rendre visite à nos frères sur d’autres mondes.

Cela peut paraître insensé pour les humains de la surface, mais il se passe des choses extraordinaires à l’intérieur de leur planète.

Pouvez-vous, ne serait-ce que pendant une seconde, considérer que vous vivez sur un immense vaisseau spatial qui comporte plusieurs étages ? Le dernier, celui sur lequel vous vivez, est celui de la surface, et les étages supérieurs (au niveau des vibrations) se trouvent dans les profondeurs de la Terre, totalement à l’abri de certaines énergies nocives et à l’abri des vibrations destructrices qui recouvrent la Terre et que les humains laissent passer depuis des centaines de milliers d’années.

Ici, nous sommes totalement à l’abri de toutes les énergies perturbantes et de toutes les formes pensées inférieures, et c’est pour cette raison que nous pouvons avoir une action positive sur les hommes de la surface.

Nous venons souvent vous visiter, mais nous prenons certaines précautions pour ne pas être pollués par vos formes pensées et votre souffrance. Nous venons avec une protection d’Énergie Amour.

Pour vous, Enfants de la Terre, c’est également facile à réaliser, car à partir du moment où vous avez conscience de l’Amour qui est en vous, vous pouvez vous créer un corps de Lumière, que nous appellerons corps d’Amour, et qui entoure votre corps de matière et vos corps subtils les plus fragiles.

Nous savons le faire très facilement, et il arrivera un moment où nous l’apprendrons aux enfants de la Terre qui auront fait suffisamment d’efforts sur eux-mêmes pour être capables de construire cette coque d’Amour. Ce n’est pas le corps de Lumière, le Merkabah, c’est une coque d’Amour que nous créons lorsque nous devons aller sur certains mondes dont les vibrations peuvent nous incommoder afin de ne pas subir certaines énergies qui ne seraient pas très agréables pour nous. »

Maintenant, ils me conduisent vers un grand dôme transparent composé de particules dorées et argentées qui brillent comme si elles étaient éclairées de l’intérieur. Je rentre dans ce lieu dans lequel je me sens de mieux en mieux. Pour moi qui viens d’en haut, vivre dans une énergie totale d’Amour et de sérénité est plus qu’un bain de jouvence, c’est un cadeau du ciel ! Chacun de vous peut suivre mon voyage en projection de conscience et ressentir un petit peu cette sérénité, cette béatitude, cet Amour et cette joie.

Je pénètre sous ce dôme et je vois des êtres habillés de couleurs très différentes qui ne sont pas agressives. Tout est harmonieux.

Un de ces êtres s’approche et me dit :

« Je suis un frère des étoiles et je viens souvent échanger avec vos frères du dessous parce que le moment est important et que nous devons totalement nous unir pour pouvoir mener ce monde vers sa réalisation et aider les humains de la surface. C’est très important !

Nous ne tolérerons pas une destruction massive de la surface et nous interviendrons s’il y a des dégâts trop importants, que ce soit au niveau nucléaire ou à d’autres niveaux comme celui de la pollution.

Nous sommes déjà intervenus souvent, sans cela votre monde serait devenu invivable. Nous veillons à ce que les humains ne fassent pas trop d’erreurs par leur incompétence et leur ignorance.

Nous considérons vraiment la Terre comme un vaisseau spatial sacré se promenant dans l’univers, intégrant en permanence dans sa course des énergies nécessaires à la vie. En effet, les énergies que nous recevons de l’Univers sont nécessaires à la vie et à sa transformation. »

Je vois maintenant un être habillé de pourpre qui vient vers moi. Il me dit :

« Demande à tes frères de la surface d’avoir encore un peu de patience, et surtout dis-leur qu’ils travaillent en eux l’Amour qui est la clé de la vie. Lorsque suffisamment d’êtres humains auront travaillé cet Amour pour eux-mêmes et pour la vie, nous irons à la surface et nous nous manifesterons.

Certains êtres de la surface vivent parmi nous ; ce sont des êtres purs. C’est comme s’ils s’étaient égarés et nous les avions accueillis.
Parfois, vous entendez parler de disparitions mystérieuses. Ces disparitions n’ont qu’une réalité relative car certains êtres disparaissent volontairement ; ils viennent à nous ou vont dans des vaisseaux pour être formés afin de pouvoir revenir à la surface et aider considérablement leurs frères.

Lorsqu’ils reviennent à la surface ils n’ont plus le même aspect et la même identité, donc ils ne sont pas reconnaissables par leurs proches. Ce n’est pas notre volonté qui les attire vers nous ou dans les vaisseaux, c’est un choix de leur âme, c’est une programmation, car ces êtres ont des âmes très évoluées. »

Je suis toujours dans ce lieu et je ressens une sorte de vertige ; je le ressens aussi dans mon corps de matière et j’ai l’impression qu’il s’étire vers le haut. C’est une sensation bizarre !

L’être habillé de pourpre rit de tout ce que je ressens, il rit de ma naïveté et de ma pureté. Il me dit :

« J’aime ta simplicité car tu ne te compliques pas la vie, tu dis les choses que tu vois à ta façon et c’est très bien comme ça !
Bien sûr, pour satisfaire l’ego ou l’intellect des humains, nous pourrions t’enseigner des choses extraordinaires, mais à ce moment-là toi et tes frères passeriez à côté de l’essentiel. Le plus extraordinaire pour nous et pour vous, c’est de nous rendre compte de notre immense potentialité d’Amour. »

Un autre être vient, il porte un vêtement bleu qui scintille lui aussi ; cet être rit également car j’ai envie de toucher son vêtement. Il me dit : « Le lieu où nous nous trouvons n’est pas vraiment l’Agartha comme tu le supposais. Maintenant je vais te montrer un autre lieu. »

Il me conduit dans une autre pièce où il y a plusieurs couloirs ainsi que des portes.
« Ce sont des passages qui vont jusqu’au bout de ce monde : certains vont en Amérique, d’autres en en Asie, etc. Rien n’est isolé et nous sommes en rapport avec toutes les parties du monde, qu’elles soient souterraines ou à la surface. C’est peut-être difficile à comprendre pour vous, mais si vous êtes à l’écoute, si vous avez la même fraîcheur d’âme, tout vous paraît simple et accessible, tout comme notre réalité car nous sommes réels.

Ton voyage va maintenant se terminer, mais demande à tes frères de la Terre de ne pas oublier qu’ils ne sont pas seuls, qu’ils sont aidés par ceux qui vivent en dessous et par ceux qui vivent bien au-delà de la Terre.

Demande-leur d’être vigilants, de commencer à comprendre qu’ils doivent se comportent différemment. Si, sur Terre, il y avait un million, deux millions d’êtres qui pratiquaient en permanence l’Amour pour eux-mêmes et pour la Vie, les Lois Divines qui sont programmées en eux accéléreraient tout.

Il est difficile pour nous de vous faire comprendre ce que vous êtes. Réveillez-vous à la vraie réalité divine qui est la vôtre tout comme elle est la nôtre ! Tous les êtres de la surface sont comme endormis, ils vivent comme s’ils étaient dans l’irréalité de la Vie. Pourtant, nous et nos frères galactiques essayons de les réveiller, de les aider, mais certaines forces les tiennent dans l’endormissement.

Cependant toutes les forces qui n’ont plus rien à faire sur le vaisseau « Terre » sont et seront annihilées par la Lumière, et vous commencez à en ressentir les effets. Alors, aimez, aimez-vous, aimez la vie, aimez tout ce qui vous entoure ! Aimer est votre mission sur Terre, il n’y en n’a pas de plus belle, alors aimez encore et encore !

C’est le message que nous souhaitions vous donner. »

SOURCE : Message reçu des Êtres de Lumière par Monique Mathieu www.ducielalaterre.org

Publié dans:INTRATERRESTRES - MESSAGES |on 7 mars, 2015 |Pas de commentaires »

Réincarnation, de l’expérience à la science

 

the-science-of-reincarnationIl est évident que rien ne peut « prouver » l’existence de la réincarnation, mais lorsqu’on met bout à bout des centaines de témoignages soigneusement vérifiés, des multitudes de faits qui se corroborent, les déclarations de très nombreuses personnalités qui ont vécu des expériences pour le moins troublantes, les affirmations spontanées d’enfants qui « se souviennent », ou la liste de « génies » anormalement doués qui ont vraisemblablement rapporté leurs dons « d’ailleurs », on ne peut tout balayer d’un seul revers de main sous le prétexte que « ce n’est pas possible » ou que cette hypothèse ne peut être prouvée. J’ai également désiré montrer dans ces lignes la véritable position de l’Eglise sur un sujet qui n’est pas réservé aux seuls Orientaux comme on le prétend trop souvent.

La Conscience Une manifeste des milliards de corps mentaux qui se présentent sous les formes d’individualités, apparemment autonomes, ayant pour mode d’emploi la recherche du plaisir et l’évitement de la souffrance. C’est le moteur basique qui agite les humains dans le grand théâtre de la vie, avec comme inconvénient majeur que le simple fait d’exister les place en situation d’entrer automatiquement en conflit avec leurs semblables. Krishnamurti a décrit d’une façon géniale les turpitudes du mammifère humain qui cultive ses divisions à l’aide d’opinions, d’idéologies contradictoires, de conceptions fragmentées qui font de la planète un lieu où les factions discordantes en arrivent à s’entretuer pour des idées. Beau, laid, positif, négatif, bien, mal, heureux, malheureux, sujet, objet, attraction, répulsion, plaisant, déplaisant, moi et l’autre, etc, etc… représentent les facteurs qui donnent l’impression d’un agir personnel où chacun détient la vérité. 

LA VOIE NON-DUELLE

Si la voie dualiste propose un but à atteindre, la voie directe est jalonnée de prises de conscience. Celles-ci permettent de détecter que les fi lms qui défi lent dans la pensée ne sont pas autre chose que les conditionnements, les formatages enregistrés à notre insu depuis la plus tendre enfance. Ce recul nous amène à nous poser la question : ces programmes sont-ils réellement nous-mêmes du fait qu’ils sont vus comme des réactions automatiques qui se projettent vers l’extérieur en toute inconscience ? Si nous ne les saisissons pas, nous constatons que les pensées viennent d’une vacuité pour y retourner comme elles sont venues ; c’est ce genre de constat qui commence à nous rendre dubitatif sur le fait qu’il se pourrait que notre identification à la pensée ne soit qu’une croyance qui ne correspond pas à une réalité, jusqu’alors totalement occultée. Ce genre de découverte, si elle bouleverse notre vision de nous-mêmes, est en réalité une avancée considérable car elle pose les jalons vers la connaissance de notre nature véritable par expérimentation et non par des lectures ou discours faits par d’autres, inclus ceux de Krishnamurti. C’est là où la notion de voie directe intervient, car il ne s’agit plus d’aller à la pêche aux savoirs mais d’intimement conscientiser que nous sommes espace et temps, que ce qui s’élance à partir des sensations, émotions, pensées, jaillit de cette vacuité silencieuse et paisible. Ainsi s’infiltre dans le corps-esprit une forme de maturité qui remet à sa juste place toutes les croyances, idéologies, opinions qui ne peuvent plus être prises au sérieux après de telles découvertes ; nous commençons à nous éveiller du rêve.

SORTIR DU RÊVE DE L’EXISTENCE

Quand le bruit mental permanent est vu pour ce qu’il est, un simple déploiement d’énergie auquel nous nous sommes identifiés, la bonne farce mise en place par le grand architecte est déjouée ; cela peut nous amener à une joie où nous commençons à comprendre ce que le terme libération veut dire : le fait de commencer à prendre conscience que nous ne sommes pas propriétaire de nos pensées mais qu’il s’agit du jeu d’une totalité impersonnelle, qui anime les moindres détails des milliards de formes qui s’incarnent dans l’univers d’instant en instant. Quand il est vu que ce surgissement de pensées apparaît et disparaît, ceux qui ont pu être suffisamment attentifs ont pu réaliser qu’il y avait souvent un silence entre deux pensées. Lorsque cette vacuité silencieuse s’élargit, « le vide que nous sommes apparaît dans le néant absolu de notre nature intemporelle». Cette audacieuse affirmation se révèle porteuse d’une simplicité peu admissible par le mental. La vie est tout ce qui est et ce qui peut être, elle joue simplement le rôle d’un individu qui se croit autonome et indépendant.

LE JEU DE LA « PERSONNE »

Un humain est appelé une « personne » et cela n’est pas anodin car si l’on regarde en soi-même, notre manière de fonctionner risque de nous procurer quelques surprises. 

Comment pouvons réaliser que ce moi, si prolixe en pensées et paroles, est sans existence en tant qu’entité autonome ? Cela serait une découverte aux implications incalculables. Ne s’agit-il pas d’une forme d’autohypnose collective ? 
Le mystère de ce pseudo moi ne peut être percé qu’en observant son fonctionnement à partir d’une zone de soi-même où tous commentaires sont absents. Nous sommes bien placés pour cela, aux premières loges de l’étonnant spectacle de ce va-et-vient de pensées ininterrompues qui imprègnent notre quotidien, à notre insu et en toute inconscience. Ce regard pourrait se définir comme un nouvel intérêt vis-à-vis de notre monde intérieur avec différence essentielle que cela se déroule dans une étrange vacuité silencieuse, qui ne prend plus à son compte ce qui se passe dans la pensée. Cette nouvelle perception de soi-même n’a plus rien à voir avec celle qui nous est familière, le florilège de jugements, qualifications qui constituent le bruit mental habituel n’étant plus reconnu comme soi-même mais comme un mécanisme quasi-automatique qui apparaît, disparaît dans le vide que nous sommes…

 

Par Sylvie Simon source : magazine http://www.magazine-essentiel.com/

Publié dans:REINCARNATION |on 5 mars, 2015 |Pas de commentaires »

Mystérieux signal radio

 venu d’ailleurs capté pour la première fois

radio-burstUn «sursaut radio rapide» dont la source est éloignée d’environ 5,5 milliards d’années lumière a été capté en temps réel pour la première fois par des scientifiques. Sa cause reste toujours mystérieuse, même si plusieurs pistes sont avancées. Quelques millisecondes seulement. C’est le temps qu’a duré l’observation par les astronomes du télescope de l’Observatoire de Parkes d’un phénomène encore inexpliqué: le Sursaut radio rapide. Des sursauts d’ondes radio très brefs, mais très puissants. Plus mystérieux encore, sa source, estimée à environ 5,5 milliards d’années-lumière de la Terre. Soit en dehors de notre galaxie, probablement en directement de la constellation du Verseau d’après les scientifiques de l’université de Swinburne qui ont mené l’observation, rapporte The Register.

«L’origine de ce radio burst pourrait avoir potentiellement dégagé autant d’énergie en quelques millisecondes que ce que le Soleil produit en 24 heures», a déclaré le docteur Mansi Kasliwal, un astrophysicien du Carnegie Institution for Science à Washington. Les astronomes du CSIRO, le télescope de l’Observatoire de Parkes, en Australie, avaient découvert l’existence de ces sursauts radio rapides en 2007 en fouillant dans les archives des données récoltées par le télescope. Mais ils ne l’avaient jamais capté en temps réel… jusqu’à maintenant. Si l’origine, la cause et la provenance exacte de ce sursaut radio rapide restent encore inexpliquées pour les scientifiques, plusieurs théories sont avancées. La plus populaire étant l’explosion d’une étoile à neutron si gigantesque qu’elle aurait provoqué l’apparition d’un trou noir.

Une chose est sûre, l’évènement à l’origine de ce signal est très certainement «monumental et cataclysmique», selon Emily Petroff, l’astrophysicienne qui a dirigé l’équipe qui a observé le phénomène en temps réels. Ces signaux ont été enregistrés le 14 mai dernier. Huit mois plus tard, alors que l’étude (disponible intégralement en anglais) est enfin publiée, les scientifiques tentent encore de comprendre les mystères qui se cachent derrière. Vous êtes plusieurs dans les commentaires à vous interroger sur la vitesse et l’âge des ces ondes radios. Pour la vitesse, on sait qu’une onde radio se déplace, dans l’espace, à 300 000 000 mètres par secondes, soit environ la vitesse de la lumière. Quand à l’âge, de nombreux facteurs entrent en jeu, ce qui empêche les scientifiques ayant mené l’étude de se prononcer exactement. C’est pourquoi ils donnent une estimation «à la louche». La bonne nouvelle étant qu’ils vont probablement réussir à capter à nouveau ce signal, et donc pouvoir donner plus d’information sur son origine (date, localisation etc.).

En savoir plus sur : http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/un-mysterieux-signal-radio-venu-d-ailleurscapte-pour-la-premiere-fois_1643212.html#0dUeTrG5uSGptkYx.99

C’est écrit

 

1271L’individu semble bien aveugle et démuni quant à son devenir, déléguant souvent le rôle du déterminant à un projet céleste préétabli : “ C’est écrit ! ”. Lecture de signes venus du ciel ou de tout autre support et recherche de règles conditionnant l’impondérable participent donc à des spéculations concernant une organisation qui préside à l’avenir…

De nombreuses traditions drainent ainsi une anticipation du futur inhérente à des signes codifiés. Tel enfant d’être né coiffé sera, par exemple, envisagé sous le ciel de la chance. Lecture des lignes de la main ou présages, comme le vol de corbeau, gardent aussi un poids certain dans les traditions. On note de plus que les légendes ou les contes fourmillent de prédications, le plus souvent funestes ; il en est ainsi des oracles de Delphes qui signent le destin d’Oedipe, avec Tirésias qui lui révèle ses actes involontaires. La belle au bois dormant est soumise – quant à elle – à l’augure d’une sorcière mécontente, qui sera atténué, comme souvent dans les contes, par un renversement de situation. La place des oracles dans les diverses habitudes marque donc l’intérêt de chaque être pour son avenir. De son côté, si la Providence inscrit les individus dans un gouvernement divin, et qu’il faudrait de fait accepter les choses telles qu’elles se produisent, il n’en demeure pas moins que notre rôle dans le monde nous préoccupe en permanence. Il ne s’agit d’ailleurs pas tant de savoir par “ qui ” mais, plutôt, “ à quoi ” et “ pour quoi ” chacun est “ appelé ”.

Un large champ d’interprétations


C’est parfois les coïncidences de l’existence, voire les épreuves, dans leurs effets de compréhension après-coup, qui tendent à imposer l’idée que la destinée n’est pas jouée aux dés ou soumise à un pur hasard. Les connexions que chacun peut trouver, comme par exemple dans ses caractéristiques zodiacales, sont parfois troublantes et il n’est pas rare qu’une difficulté transitoire nous permette quelque temps après d’adopter une nouvelle perspective : que penser, ainsi, de ce retard inopportun qui nous permet d’échapper à un accident ? D’où que viennent hypothétiquement ces signes du destin, ils peuvent être perçus comme des causes influençant le sujet dans ses caractéristiques de vie ou comme l’effet d’une dimension supérieure ayant un impact sur l’existence. De plus, il est notable que l’inscription initiale de la destinée semble souvent prendre sa source en amont ou au moment de la naissance : c’est l’oracle fait à Laïos avant la conception d’Oedipe qui signera son destin. Il en est de même pour Narcisse dont Tirésias prédit qu’il vivra vieux s’il ne se mire jamais. Les thèmes astraux et les signes astrologiques associent, quant à eux, les caractéristiques individuelles ou les événements probables d’une vie en fonction du lieu et de la date de naissance. Freud suggère, de son côté, que “l’anatomie, c’est le destin !”, resituant le sujet du désir dans sa sexuation, soit son corps réel, tout en laissant là au lecteur un large champ d’interprétations : il ne mentionne pas, en effet, de quel être l’anatomie scelle l’avenir de l’individu. Le fantasme se construisant toujours en relation avec quelque chose de réel, donc de physiologique, on peut supposer, entre autres, que l’anatomie de la mère ne soit pas pour rien dans la destinée du sujet…

Sur ce même problème, les recherches biologiques ne dépareillent d’ailleurs pas de l’idée communément admise. Elles s’intéressent à la dimension relationnelle qui influencerait le devenir de l’individu ; le distinguo entre génotype, soit l’ensemble des caractéristiques écrites sur le génome, et phénotype qui regroupe les signes qui s’actualisent en fonction de la relation au milieu, laisse en effet songeur ; c’est, suivant ce principe, en fonction d’un lien tissé avec l’environnement, que telle ou telle écriture se réalisera, un seul génotype pouvant permettre potentiellement l’apparition d’une infinité de phénotypes distincts. Serait-ce alors les liens premiers, eux-mêmes saisis dans une écriture qui lui pré-existerait, qui engageraient pour toujours l’avenir de l’individu?

Détermination ou prédétermination ?


De s’incarner à un instant précis au sein de l’Univers, de la société, de la famille et, pourquoi pas, de Dieu, l’Homme initierait alors sa destinée. D’être lié, avant même sa naissance, à diverses inscriptions, le sujet serait donc déterminé, voire prédéterminé. Face à cette écriture du destin, toujours à même de s’actualiser ou de se réaliser, il conviendrait dès lors de s’interroger car, quoi qu’il en soit, nous sommes et restons les actants de notre existence !

Malgré une certaine forme de mercantilisme qui voudrait nous faire croire au bonheur à tout prix, être tributaire de son destin ne mène pas toujours à la félicité mais reste plutôt un gage d’évolutivité et de bon sens. Le signe d’une vie accomplie se révèle bien plus souvent par des petits bravos que par une gloire sans partage. Il suffit de plus, la plupart du temps, de se retourner après, ou même pendant l’épreuve, afin d’apprécier le chemin parcouru. Cela permet de s’apercevoir que celle-ci nous concernait en propre. En vue du gain de maturité ou de compréhension auquel les faits nous ont permis d’accéder, ceux-ci ont de toute manière toujours leurs raisons d’être. Dans une certaine mesure, seul ce qui nous est personnel peut nous parler, et c’est bien là le signe d’une écriture des faits dans laquelle nous sommes au tout premier plan. À chacun alors de permettre aux pages du livre qui nous est délégué de continuer de se tourner…

 

Francis Breillat du Magazine Signes et Sens

Publié dans:2015 - PREDICTIONS, KARMA |on 4 mars, 2015 |Pas de commentaires »

PRIERE : présence de Dieu

images (9)

Que Dieu soit dans ma tête et dans ma compréhension du monde

Que Dieu soit dans mes yeux et dans mon regard

Que Dieu soit dans ma bouche et dans ma parole

Que Dieu soit sur mes lèvres et dans mes salutations

Que Dieu soit dans mon nez et dans mon sens olfactif

Que Dieu soit dans mes oreilles et dans mon écoute

Que Dieu soit dans mon cou et dans mon humilité

Que Dieu soit dans mes épaules et dans mon allure

Que Dieu soit dans mon dos et dans ma posture

Que Dieu soit dans mes bras et dans mon accueil

Que Dieu soit dans mes mains et dans mon travail

Que Dieu soit dans mes jambes et dans ma démarche

Que Dieu soit dans mes pieds et dans mon équilibre

Que Dieu soit dans mes articulations et dans mes rapports avec autrui

Que Dieu soit dans mon estomac et dans mes sentiments

Que Dieu soit dans mes intestins et dans mon pardon

Que Dieu soit dans mes reins et dans mon mouvement

Que Dieu soit dans mes poumons et dans ma respiration

Que Dieu soit dans mon coeur et dans mon amour

Que Dieu soit dans ma peau et dans mon toucher

Que Dieu soit ma chair et dans ma douleur et dans mes désirs

Que Dieu soit dans mon sang et dans mon quotidien

Que Dieu soit dans mes os et dans mon agonie

Que Dieu soit là au moment ultime et lorsque je revivrai

Caroline Myss

Adapté d’une prière traditionnelle par le révérend Jim Cotter, publiée dans son livre Prayer at Night, Cairns Publications, Sheffield, Angleterre, 1988.

Publié dans:PRIERE |on 4 mars, 2015 |Pas de commentaires »

Être éveillé, Etre canal de Lumière

 

canalUn canal de Lumière est un être tout simplement éveillé qui réussi lorsqu’il entre en communication avec nos frères de Lumière, à maîtriser son mental pour laisser s’animer en lui ou à travers lui, les messages, les enseignements, les visions qu’ils ont choisies de communiquer.

Nous pourrions dire qu’un canal de Lumière est conscient de la réalité qui l’entoure, autant sur le plan terrestre, que sur d’autres plans de conscience aux vibrations plus élevées. Le canal de Lumière ne réfléchit pas, ne pense pas, n’analyse pas… il accepte simplement d’être guidé par des Être de Lumière pour transmettre ce qu’ils ont à transmettre, sans interférer dans ce qu’il reçoit.

Être canal, nécessite le contrôle du mental

En tout être humain est un canal qui sommeille et qui ne demande qu’à être éveillé, lorsqu’il veut être actif consciemment. Le principal frein à l’utilisation de cette faculté inhérente à tous est le mental. Ce mental – ou ego – qui veut « garder le contrôle » ne permet pas une communication fluide, en conscience, entre le canal et les Êtres de Lumière qui peuplent l’univers et qui sont prêts à déverser leur aide, sous forme de conseils emplis d’amour, lorsqu’ils disposent d’un canal ouvert pour cela.

Et oui le mental, part importante de chacun de nous incarnés sur le plan terrestre, est l’élément nous permettant d’être bien présents dans cette vie, d’avoir une réelle personnalité, nécessaire à l’accomplissement de la tâche que nous sommes venus accomplir durant cette incarnation.

C’est pourquoi, nous ne devons pas rejeter ce mental qui nous est encore bien utile, mais au contraire l’apprivoiser, le connaître dans ses limites et ses excès, de façon à en avoir le contrôle et ne pas le subir lorsque nous souhaitons être actifs en tant que canal.

Est-ce possible pour tout le monde de devenir canal ?

La réponse est oui, car nous avons tous en nous cette faculté enfouie sous d’épaisses couches de mécompréhension de vie, d’idées reçues, d’ego trop présent…

Par contre, cette faculté de communication avec des plans de conscience plus élevés que le nôtre n’est pas dû au hasard, elle n’est que la résultante d’un long apprentissage, dans cette vie et les précédentes… Un long apprentissage qui permet d’élever ses vibrations, de se libérer du diktat de son mental et d’ouvrir largement son cœur aux vibrations émises pas des êtres évoluant sur des plans de conscience beaucoup plus élevés que le nôtre, actuel.

Certains êtres incarnés sur le plan terrestre ont été préparés, avant de revenir dans cette incarnation. Préparés, car suite à leur évolution durant leurs vies précédentes, ils ont accepté comme « mission » cette épreuve de la médiumnité, durant cette vie, afin de servir à leur niveau l’humanité. Bien entendu ces êtres-là, qui savent contrôler leur mental, ne se croient surtout pas « chargés de mission » ! Non, loin de là, ils acceptent en toute humilité, sans recherche de reconnaissance ou de profits matériels, de servir l’humanité, d’aider leurs frères humains à progresser sur le chemin de leur évolution. D’ailleurs les canaux de Lumière les plus efficaces dans l’aide qu’ils apportent aux autres, ne sont pratiquement pas connus du grand public… quelquefois après leur désincarnation…

Pourquoi parler d’épreuve ? Et bien tout simplement qu’il n’est pas toujours aisé d’évoluer en toute humilité, discernement et abnégation matérielle dans ce rôle que certains appellent « canal » ou « médium ».

C’est cet état d’être qui permet d’accéder, en conscience, à la communication avec des êtres beaucoup plus avancés que nous. Et cet état d’être n’est pas réservé aux seules périodes de « canalisation », il doit être de chaque instant, du lever au coucher, autant dans nos pensées que nos paroles ou nos actions… C’est en accédant progressivement à ce niveau de conscience que l’on peut se rapprocher des guides, des Êtres de Lumières, Anges, Archanges, Maîtres ascensionnés… Tous sont là, près de nous, disponibles pour nous apporter leur aide, si nous élevons suffisamment nos vibrations pour devenir de véritables canaux de Lumière.

Mais également, en ayant développé nos capacités de communication avec l’au-delà, nous serons amenés à communiquer avec des êtres que nous avons connus (parents, enfants, amis ou…) ou pas, maintenant désincarnés, afin de recevoir leurs messages, pour nous-mêmes ou pour d’autres. C’est cela, la notion de « service » à laquelle je faisais allusion tout à l’heure.

Nous sommes tous « canal de Lumière » en puissance

Il nous appartient à nous et à nous seul de développer ces facultés en nous, ces ressources que nous n’utilisons pas, et qui n’attendent que cela.

Pour développer ces facultés, nous « ouvrir » en tant que canal de Lumière, nous devons contrôler suffisamment notre mental, le faire taire, afin d’éviter le « parasitage » qu’il se complaît à induire en nous, et qui a pour résultat de nous rendre aveugles à tous les signes que nos frères de l’au-delà s’évertuent à nous transmettre à chaque instant, pour nous aider, nous guider, nous conseiller…

Pour cela il n’y a pas de méthode miracle, de cours, de formations… il n’y a qu’un seul moyen d’y arriver : travailler nous-même sur nous, à élever notre niveau vibratoire, et ceci, à chaque instant de notre vie. C’est pourquoi il ne s’agit pas d’autre chose que d’un long apprentissage permanent destiné à élever notre niveau vibratoire afin d’accéder à d’autres plans de consciences que celui actuel, terrestre. Nous devons entre-autre accepter l’idée qu’il existe des êtres vivants sur d’autres plans de conscience que le nôtre, dont l’évolution est bien supérieure à la nôtre…

Être canal ne s’apprend pas par des livres ou par raisonnement intellectuel interposé… Il suffit de vibrer en syntonie avec les Êtres avec qui il souhaite communiquer, et cela est conditionné par son propre niveau vibratoire.

En travaillant à chaque instant à nous améliorer, à avoir une vision plus juste de la Vie et une meilleure compréhension de ceux qui nous entourent, nous sommes déjà en chemin… Encore une fois, il n’y a que nous qui puissions le faire…

L’être humain est doué de capacités prodigieuses qu’il n’utilise pas ou peu. Si pour une fois, nous décidions de les utiliser ces capacités, pour parfaire ce que nous avons commencé, il y a… si longtemps ! Nous serions surpris du résultat… Et ceci, n’est pas dépendant de notre capacité financière, de nos capacités intellectuelles… Non, loin de là, l’aboutissement de nos efforts d’évolution passe simplement par notre cœur…

Recevoir des informations ou, « canaliser »

La réception d’informations provenant de nos amis de l’au-delà peut prendre différentes formes.
Pour certains, ce sera la clairvoyance (vision d’images, de scènes…), pour d’autre, la clairaudience (perception de voix, de notes de musique…), ou la clairsentience (sensations d’émotions…), l’intuition (soudainement, on sait telle ou telle chose, sans que nous soyons allés chercher l’information).

Un canal transmet naturellement ce qui lui est proposé par les Êtres de Lumière, sans forcer, que ce soit verbalement ou par écrit, la communication coule naturellement telle une source d’eau pure. Il le fait sans appréhension, sans raisonnement intellectuel, généralement sans souvenir de ce qu’il a transmis… car il ne fait pas, il Est.

Le danger de ne pas rester dans la neutralité, de laisser s’exprimer sa personnalité, son ego, est que celui-ci en agissant sournoisement sur le niveau vibratoire du canal, induise des peurs, des doutes, des pensées négatives… Ceci ayant pour résultat de faire baisser le niveau vibratoire du canal et de l’amener à se retrouver en syntonie avec des êtres pas très lumineux…

Dans cette tâche que nous avons choisie d’accomplir, il est indispensable de s’abandonner, de faire véritablement don de Soi en se faisant confiance et en ayant Foi dans le Tout, dans l’Unité vers laquelle nous nous dirigeons tous,

Qu’est réellement qu’un canal de Lumière ?

téléchargement (1)Etre canal de Lumière, implique d’être en paix avec soi-même et avec les autres, d’être dans la neutralité émotive, afin de pouvoir ressentir cette force, cette énergie, destinée à nous guider dans notre tâche de communication, prendre place en nous.

Un canal ne doute pas, à foi en lui et ses capacités de se mettre en syntonie avec les Êtres de Lumière souhaitant se communiquer à lui, ou à travers lui à d’autres. Il ne cherche jamais le sensationnel, mais simplement à collaborer avec les Êtres de Lumière, dans l’Amour, dans la paix et l’harmonie, en laissant les choses se faire d’elles-mêmes, tout simplement.

Par contre, avant d’être un canal actif, il faut comprendre qui l’on est et l’accepter… quitte à travailler sur Soi suffisamment pour s’ouvrir à la Vie, au monde Spirituel, à l’expression de notre âme.

Il n’est pas possible d’être canal de Lumière par gloire ou par profit. Ceux qui en tirent gloire ou profit ne peuvent absolument pas atteindre les plans de conscience où se situent les Êtres de Lumière ! Ils seront guidés, certes, mais par d’autres êtres des plans inférieurs…

Un canal ne perd pas de temps à parler de lui, de ce qui fait, il Est tout simplement. Il est discret, humble et son humilité est sa conscience en l’ouverture d’esprit, en sa foi en des niveaux de conscience bien plus élevé que le sien, qui sont disponibles pour lui ouvrir les portes de la Vie et lui enseigner ce dont il a besoin pour continuer à évoluer, tout en participant activement à l’évolution de l’humanité.

Choisit-on de devenir canal ou le devient-on par notre évolution ?

Avant leur mission sur ce monde de la densité, les âmes choisissent ce qu’elles doivent accomplir. L’état de canal correspond à un état évolutif antérieur, à un travail qui a été accompli. Il peut correspondre aussi à une sensibilité et à une transformation, un travail accompli dans l’existence présente.

Tout canal a une grande responsabilité et doit travailler avant tout le discernement et la vigilance, l’humilité et l’Amour. Être canal, c’est essentiellement pour donner par Amour, tout en étant conscient que l’humilité et l’abnégation sont les fondements de ce travail. Mais, il faut également que le canal fasse très attention à l’orgueil spirituel qui le fera dévier…

Être canal de Lumière n’est pas une tâche aisée, mais combien gratifiante de par la possibilité d’aide qu’elle procure, nonobstant toute autre considération personnelle.

Jean-Paul Thouny

Thérapeute énergéticien, Voiron (Isère) France

jean-paul@thouny fr

www.jean-paul.thouny.fr

Publié dans:CHANNELING |on 2 mars, 2015 |Pas de commentaires »

S’offrir une guidance spirituelle

 

téléchargementS’aventurer dans les méandres de l’esprit nécessite méthode et méthodologie. Carl Gustav Jung, passionné de spiritualité et psychiatre de formation, assure dans son autobiographie « Ma vie » qu’il est nécessaire de bien garder les pieds sur terre pour cheminer spirituellement en toute sécurité. D’où la nécessité d’une guidance…

Les mystiques de toutes les traditions spirituelles font état de l’importance d’un guide sur le chemin conduisant vers ce que d’aucuns nomment le « Soi ». Bénéficier d’un accompagnateur expérimenté permet d’éviter bien des écueils et bien des leurres. Une spiritualité authentique ne doit en effet en aucun cas se transformer en une fuite du réel. Elle a, au contraire, pour sens de s’incarner au quotidien et d’ouvrir des horizons de paix et d’harmonie.

Une attitude de service


Le terme guidance, anglicisme qui nous vient du Québec, insiste sur l’aspect non directif de l’accompagnement, tout en assurant les sécurités. Gilles, ésotériste, explique que quelqu’un qui se revendique de la guidance va mettre toute son humanité à votre service. Quant à la tradition spirituelle indienne, elle reste très explicite dans son symbolisme : dans la Bhagavad Gita, texte sacré hindou, le maître spirituel fait office – pour l’occasion – du rôle et de la fonction de… cocher, donc de serviteur ! Ainsi, l’élève aspirant à la Connaissance décide en dernier recours du chemin à prendre, après s’être enquis de « sa vérité » auprès de son guide. Pour Jung, ce chemin est dit d’individuation, terme à différencier de celui d’individualisme et de sa connotation égoïste. Une guidance spirituelle conduit certes à la réalisation de l’Être, mais une réalisation authentique prend toujours en compte l’entourage, le moteur de cette subtile prise de conscience restant l’humilité et la notion de don.

Le chemin spirituel du bateleur


Le jeu du Tarot de Marseille symbolise également ce que peut être une guidance spirituelle : tout au long des 21 arcanes, le bateleur, candidat à l’initiation, va devoir avancer sur son propre chemin spirituel. Une exploration de ce type est passionnante dans la mesure où ce personnage rassemble toutes les potentialités que chaque être possède en lui. Par cette médiation, le spécialiste fait en sorte d’aider son consultant à les identifier et à découvrir où il en est de son parcours. Il s’agit d’une singulière proposition de travail sur soi au cours duquel conscient et inconscient entrent en communication et s’élèvent l’un l’autre. Jung définit ce processus en tant que mouvement ascensionnel dans la flamme, la métamorphose dans la chaleur alchimique et la naissance de l’« esprit subtil »…

Comment faire preuve de discernement ?


Pour les spiritualistes, en chacun réside un écrin mystérieux où évolue l’« âme » que certains appellent leur « maître intérieur », leur « petite voix ». Cet espace est inviolable et abrite toute la Connaissance. Qu’importe donc sa dénomination pourvu que l’accompagnement vers ce joyau spirituel soit authentique ! Il peut prendre la forme d’un stage d’inspiration chamanique, d’un coaching médiumnique, voire même d’une consultation parapsychologique, l’important étant d’identifier quelques critères relevant du simple bon sens :

– une guidance spirituelle n’impose jamais rien et reste toujours propositionnelle
– elle ne génère aucune dépendance, que ce soit d’un point de vue moral ou financier envers l’accompagnateur, outre les frais de consultation et de stage habituels 
– elle permet une centration dont le sens reste une plus grande ouverture sur la vie et n’occasionne, de fait, aucune rupture avec autrui ni repli pathologique sur soi.

Ces précautions basiques étant prises, s’offrir la possibilité d’emprunter un chemin spirituel, lorsque le désir est là, constitue le début du plus merveilleux des voyages… 

Laurent Boudier du Magazine Signes et Sens

Publié dans:ASCENSION, DEVELOPPEMENT |on 1 mars, 2015 |Pas de commentaires »
12

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3