Archive pour le 16 mars, 2015

Les extraterrestres ne font rien d’autre que de respecter les lois de la nature

ob_89c862_enquete-sur-les-medecins-extraterrestres-4013310Les radars émettent des ondes que les corps matériels réfléchissent. Un module de détection reçoit en retour une faible portion de ces ondes qu’il amplifie et traduit sous forme de plot lumineux. Mais le train d’ondes émis rencontre alors un champ temporel qui fait varier la fréquence elle-même, et non la direction des ondes (cas de la technologie furtive de nos avions). Si cette modification est trop grande, la nouvelle fréquence sortira du spectre du radar. Les vaisseaux matériels, bien que confirmés par des témoins visuels, ne sont pas toujours détectés par une station : les fréquences radar sont inférieures aux fréquences lumineuses.

Plusieurs effets secondaires découlent des lois maîtrisées par les ET. Les faisceaux de lumière tronqués sont un de ceux-là. Leur longueur est incluse dans le champ temporel du vaisseau. Au-delà de la bulle, comme pour les ondes sonores, la lumière disparaît pour descendre dans l’infrarouge.

Les OVNI peuvent se cacher dans les nuages qu’ils forment eux-mêmes. Le champ temporel crée une zone de froid par application d’un condensat Bose-Einstein. Une condensation de la vapeur d’eau (principe très différent) se produit alors autour de la nef comme lorsque vous sortez une bouteille d’eau fraîche d’un réfrigérateur. Une brume, un brouillard et un même un nuage dense peuvent apparaître en fonction des conditions extérieures.

Après les phénomènes de perception, attachons-nous à la technique proprement dite. La sustentation des nefs semble prodigieuse. Or, les ET ne font rien d’autre que de respecter les lois de la nature. La force de gravitation, comme toute force ayant besoin d’un point d’application, contrairement à celles de la mécanique quantique, s’écrit F=m.a. Soit une masse par une accélération. Cette dernière est une distance sur un temps au carré. Donc plus le temps augmente, plus la force diminue ! L’antigravité des ET est en réalité une dégravitation. Toute la difficulté est de savoir produire plus de temps localement. La solution se trouve dans la technologie.

Une nef ET est constituée d’un double rotor à rotation inversée, d’un réseau supraconducteur, d’un oscillateur central et d’un tore périphérique. La place manque ici pour rédiger la description détaillée que l’ouvrage en fait.

Les vaisseaux ET sont capables de matérialisation et de dématérialisation, en mouvement ou sur place. Elles sont dues aux variations de l’intensité du champ temporel. Il est capital de comprendre qu’une telle nef n’a AUCUNE PROPULSION au sens classique du terme. C’est le jeu conjugué de la direction adoptée et de cette variation qui provoque et permet le mouvement et la navigation. Une fois l’orientation stabilisée et l’impulsion initiale du mouvement donnée, l’augmentation de l’intensité du champ temporel réduit la taille de l’univers dans lequel les ET voyagent. C’est en fait la destination qui se rapproche du vaisseau !

L’espace n’est alors ni isotrope ni homogène. Il s’agit d’une maîtrise pure et simple de l’espace et du temps. Ce qui importe est de saisir le mécanisme de changement de direction. Il est assuré par les deux rotors à rotation inversée. L’assiette d’un OVNI est dictée par un différentiel temporaire de vitesse de rotation des rotors pris séparément. Ce déphasage explique le comportement en feuille morte décrit par les témoins. Des effets gyroscopiques bien connus produisent alors des changements de cap dans les trois dimensions de l’espace. Aucune considération aérodynamique n’est utile pour piloter un vaisseau ET, pas même la MHD (MagnétoHydroDynamique). Retenons simplement que les accélérations foudroyantes sont des illusions dues au changement de densité de temps du vaisseau.

Extrait de La science des extraterrestres par Eric Julien

Publié dans:O.V.N.I et E.T. |on 16 mars, 2015 |Pas de commentaires »

Entretiens avec l’au-delà

 

 esprit

Les contacts avec l’au-delà , par le support de l’écriture automatique impliquent la médiumnité spirite. Etre un vrai médium spirite nécessite un long apprentissage qui comporte des dangers pour qui ne respecte pas certaines lois et certaines règles de vie intangibles. Le spiritisme n’est pas un jeu, encore moins une attraction. Tout au contraire, il nécessite beaucoup de sérieux car il permet d’accéder à la compréhension des différentes formes de vie de l’au-delà et de réaliser des travaux sérieux :

· Les communications avec les disparus

· L’aide au vrai départ de personnes mal décédées

· L’exorcisme 

 

Des conseils, une guidance qui vont aider la personne qui consulte à résoudre les problèmes qu’elle rencontre dans sa vie.

Beaucoup de personnes sont victimes de voyants peu scrupuleux qui n’hésitent pas à leur prédire des événements tragiques et bien sûr à les en protéger grâce à leurs fameux talismans, leurs poudres magiques et j’en passe! Très généralement, une fois que ces personnes ont épuisé les voyants de la place sans avoir pour autant solutionné leurs problèmes, elles viennent alors me consulter. Il ne s’agit pas pour moi de leur dire ce qu’elles aimeraient entendre. J’essaie au contraire de leur faire comprendre la source de leurs problèmes et de les aider à redevenir autonomes, à savoir juger et à décider par eux-mêmes.

Je le compris lorsque je fus interrompue dans ma communication avec un disparu. Je me trouvais alors en présence d’une écriture tourmentée, celle d’un esprit ne proférant qu’insultes et mots incohérents. Lui étant là, la communication avec le disparu devenait impossible. Et à chaque fois que je reprenais mon crayon, je me retrouvais face au même problème. Il me fallut donc chercher un moyen de me défaire de ce mauvais esprit.

A cette époque, j’étais dans l’ignorance la plus totale de l’après-vie,  hormis mon expérience personnelle, suite à un accident. Comment pouvais-je penser qu’après le trépas où l’être était censé devenir pur, pareil phénomène puisse se produire? Après avoir étudié la question, j’ai pu avoir l’intelligence du phénomène. 
 

Que sont ces esprits du mal ou esprits errants, sinon des êtres victimes d’une mort atroce ou difficile?

Les esprits errants sont des êtres qui souffrent, et qui, pour différentes raisons, ne peuvent s’élever. Ils font alors le tour des séances spirites, se montre farceurs, agressifs ou délirants selon l’état qu’ils avaient au moment de leur mort. Avec les bons esprits que j’aime, je vis comme de vrais moments « d’extase ». Je suis médium, mais, même si je me situe dans mes séances alors entre deux mondes, je refuse la transe totale, une partie de mon moi gardant toujours le plein contrôle de moi-même.

Je souffre de la souffrance des esprits, et s’ils étaient atteints de maladies de leur vivant, je le ressens. Cela m’arrive de pleurer, mais à d’autres moments je peux aussi sourire, c’est selon. A toutes ces sensations que je partage, notamment de grand froid, s’ajoutent les odeurs qui imprègnent la pièce. Ces sensations m’annoncent que le disparu a fait le voyage jusqu’à moi, qu’il est là , présent mais invisible dans cette pièce, et qu’ il veut communiquer, très souvent avec un membre de sa famille. Ainsi, un soir, une femme, accompagnée de ses deux filles adolescentes vint me demander d’entrer en relation avec son mari disparu. A peine la séance commencée, voilà que je suis prise de violents maux de tête. Mon nez me fait mal et coule abondamment. Je pleure et me sens de plus en plus mal.  La douleur est de plus en plus insupportable. Je demande alors à la dame de quoi est mort son mari. C’est la fille aînée qui me répond. Elle m’apprend que son père est décédé d’un cancer et qu’à ses derniers moments on lui insufflait de la morphine par les narines pour essayer de diminuer son intense souffrance!

En ce qui concerne l’écriture automatique, le « don » n’intervient pas automatiquement. Il nécessite un long apprentissage, et surtout un conditionnement préalable fait du plus grand calme et d’une sérénité sans faille.

Lorsque je me suis lancée dans cette « aventure », j’en ignorais les dangers, et j’estime avoir été bien protégée car j’en connais beaucoup qui se sont essayés à cet art très particulier et par la suite ont dû y renoncer, s’étant attiré de graves ennuis. 

La première fois où j’ai senti bouger mon crayon, je fus prise d’une grande peur. J’ai  persévéré malgré tout et beaucoup travaillé. Comme tout le monde, j’avais entendu parler des « esprits du bas astral », mais qu’est-ce au juste ?

Les communications avec les disparus sont extrêmement variées. Elles concernent aussi bien les disparus de morts naturelles que certaines personnes décédées de façon suspecte. Je reçois des mères qui ont perdu un enfant, des maris qui veulent s’entretenir avec leurs épouses décédées, ou vice versa. Parfois aussi, l’on vient consulter un ancêtre ou plus prosaïquement s’entretenir d’héritages ou du patrimoine familial.

Les communications avec des êtres « mal morts » : pendus, accidentés de la route, tués par balles, par armes blanches, ou qui ont absorbé des barbituriques présentent un caractère tout particulier, et m’amènent à effectuer des travaux pénibles, mais qui permettent de mettre fin à leur souffrance. Ces « mal partis » souffrent, et peuvent faire beaucoup de mal, volontairement ou non. Si ces « mal mort »s ne sont pas aidés, ils ne cesseront de souffrir et resteront des errants dans un périmètre bien délimité, surtout lorsqu’il s’agit de pendus volontaires.

Des personnes viennent me consulter car victimes de ces êtres « mal partis ». Je procède alors à ce qu’il est convenu d’appeler un exorcisme, et ce au moyen de l’écriture automatique qui s’avère pour moi un outil extrêmement précieux qui me permet de savoir quelle entité habite l’exorcisé, quel est son âge, la manière dont elle est morte et qui la commandite.

Certaines familles viennent me voir pour me demander d’aider leur disparu à s’élever en toute sérénité.

En fonction de ce qu’il a été dans sa vie terrestre passée, un « esprit » sera non-violent ou au contraire prêt à tout pour se venger

Certains deviennent ainsi des êtres maléfiques récupérés par des sorciers peu scrupuleux qui iront jusqu’à posséder des personnes de différentes manières, trop contents de pouvoir se venger au travers d’un individu, et ils n’auront de cesse que d’entraîner leur victime à une mort le plus souvent semblable à la leur.

Au départ, j’étais très cartésienne et j’ai eu beaucoup des difficultés à admettre la réalité de l’irrationnel. Mais les faits sont là et parlent d’eux-mêmes. 
 

MONSIEUR et CHOPIN

Je peux m’honorer de la présence à mes côtés, quand le besoin s’en fait sentir de « MONSIEUR ». Il apporte à tous des conseils judicieux, et trouve des solutions aux problèmes complexes soulevés par mes clients. Force est de constater que, tout au long de ma carrière, ce que MONSIEUR a annoncé à mes clients s’est avéré exact, et que ceux qui l’ont écouté ne l’ont jamais regretté. Les conseils qu’il donne sont de tous ordres et concernent tout aussi bien des affaires de cœur, des affaires d’argent, des litiges familiaux ou un conseil d’orientation pour un enfant. Il s’agit aussi parfois de faire le choix et du mode d’acquisition d’une maison, de décisions qui doivent être prises par un chef d’entreprise à tous niveaux. Bref, il n’y a aucun domaine où MONSIEUR ne pourra apporter ses précieux conseils.

Une autre de mes activités et qui m’est très agréable sont mes entretiens avec des personnages célèbres. Les messages de ces derniers consistent souvent à nous dire que la mort n’existe pas, et que le plus important est de bien vivre sa vie sur terre. Ils nous parlent aussi de leurs vies terrestres et de ce qui leur a manqué le plus ici-bas : être aimés pour eux-mêmes.

Je corresponds ainsi depuis de longues années avec Frédéric Chopin, et chacun de mes consultants bénéficie d’un écrit de sa part. 
Mes échanges avec Chopin s’étendent sur des sujets très variés, et c’est toujours un ravissement pour moi d’avoir la possibilité de converser avec lui.

Voilà, brièvement décrite, mon activité de médium spirite que j’exerce depuis de longues années grâce au support de l’écriture automatique.

Danielle Prieur 
 

Site Internet : http://www.geocities.com/spiritandconverse

Publié dans:ASCENSION, La MORT |on 16 mars, 2015 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3