Archive pour février, 2015

LA BONNE PRIÈRE de Peter Deunov

2

Seigneur Dieu, notre doux Père des Cieux, qui nous as fait don de la vie et de la santé, afin que nous T’adorions dans la joie, envoie-nous

Ton esprit pour nous protéger, pour nous garder de tout mal, et de toute mauvaise pensée.

Apprends-nous à faire Ta volonté,

À sanctifier ton nom, à Te glorifier sans cesse,

Sanctifie notre Esprit, élève nos cœurs et notre raison, pour que nous observions Tes commandements et Tes ordonnances.

Inspire-nous, par Ta Sainte Présence, de pures pensées, et dirige-nous, afin que nous Te servions dans la joie.

Bénis la vie que nous Te consacrons, pour le plus grand bien de nos frères et de nos proches.

Aide-nous, assiste-nous, afin que nous grandissions chaque jour, de plus en plus en toute connaissance et en sagesse, et que nous demeurions dans Ta vérité.

Guide-nous, afin que tout ce que nous entreprenons pour Ton Saint Nom, contribue à établir Ton règne sur la terre.

Nourris nos âmes du pain des Cieux, et remplis-nous de Ta force, pour que nous puissions réussir dans notre vie.

Et puisque Tu nous combles de toutes Tes bénédictions, daigne y ajouter Ton Amour, afin qu’il demeure éternellement notre loi.

Car c’est à Toi, qu’appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire, aux siècles des siècles,

 

Amen !

©©©©©

Publié dans:PRIERE |on 11 février, 2015 |Pas de commentaires »

Chacun de vous fait la différence

 

Terre-amerindienne-par-L-Emmanuelle-1« Petite Soeur,

Même si le monde extérieur ne reflète pas la victoire qui fait écho dans tout l’univers, ô combien pourtant elle est palpable et ô combien nous nous en réjouissons. Cette Victoire qui a soulevé l’espoir de million de personnes, nous l’avons attendue, tant attendue. Avec tous les Artisans de Lumière et avec mes Frères des Royaumes Eclairés, Nous l’avons préparée avec persévérance, avec tant d’amour et au prix de lourdes souffrances. Pour cela, je n’ai jamais douté qu’elle soufflerait enfin en chacun annonçant l’émergence du Nouveau Monde. Je suis si proche de vous et je sais, petite soeur, que tu maintiens dans ton coeur la pure conviction que chacun de vous est précieux et que chacun de vous fait déjà la différence. 

La confusion que le monde traverse en ces temps fait de vous des instruments d’une valeur inestimable.. Petite soeur, dis leurs et dis leurs encore que vous êtes comme des phares imperturbables et si essentiels pour tous ceux qui cherchent leur route. Peux-tu imaginer une navigation sans repères ? 

Peux-tu imaginer un navire s’approchant des côtes sans être guidé ? Le capitaine cherche la lumière, il cherche la lumière dans la nuit, il cherche la lumière dans la tempête pour ne pas s’échouer, pour ne pas se perdre. Voilà à quel point vous êtes précieux pour tous ceux qui cherchent à arriver à bon port. Tous les bateaux sont différents, leurs destinations sont différentes, et pourtant le phare maintient son appel lumineux sans accuser de différence tel un gardien silencieux, fiable et constant. Alors je vous souffle à nouveau que la Révérence pour toute Vie est puissante au-delà de votre entendement. Soyez empreint de révérence envers tous ceux qui croisent votre chemin, vous guiderez ainsi tous ceux qui pour qui c’est le moment. Soyez tel un phare qui permet le positionnement à chaque instant sans jamais faillir. 

C’est pour cela petite soeur que votre rôle est inestimable alors, protégez-vous de pensées affaiblissantes, protégez-vous des émotions inutiles, protégez-vous d’actes superflus, protégez-vous de ces mots qui blessent. 

Comprenez bien qu’à chaque instant, chacun de vous fait la différence, ô Oui, chaque instant compte, car dans le moment présent vous avez le choix de votre vibration, vous avez le choix de l’intensité et de la qualité de votre lumière. Or, Un phare n’a pas d’état d’âme, pas de variation, il ne modifie pas son alternance, il ne modifie pas son intensité en fonction des bateaux qui croisent au large. Il brille inconditionnellement. 

Petite soeur, dis leurs que je me tiens à vos côtés pour offrir mon aide avec enthousiasme. Mon aide, ce mot-là ne fait-il pas écho à mon nom ? ED ? Ce nom n’inspire-t-il pas mon soutien ? Quel beau nom ! Merci à vous de nous aider à aider les autres et je vous aiderai à aider si vous m’invitez à le faire. 

Puissiez-vous ressentir la Victoire qui résonne dans les plans qui nous entourent Alors dis-leurs qu’il n’y aura pas de retour en arrière et que plus rien ne sera comme avant. Nous honorons à chaque instant le service de lumière que vous rendez, nous honorons puissamment chacun d’entre vous. Notre gratitude est empreinte d’une joie indicible. 

Ma révérence envers vous est profonde, et tous ceux qui vous accompagnent vous saluent d’une Révérence infinie. »

Ed Monetachi – Message de l’Indien Comanche Ed Monetachi Reçu par Dominique-Claire Germain en décembre 2008 – paru au magazine « Vivre sa Légende »

Publié dans:AMERINDIENS |on 9 février, 2015 |Pas de commentaires »

DIALOGUE avec les PLEIADIENS

 

Le jeu universel de l’APRES 2012 

téléchargement (1)Pour que le jeu universel se termine, ne faudrait-il pas que soient intégrées toutes les vies de tous les autres êtres de l’univers, dont certains ne se sont jamais incarnés sur la Terre ?

Réponse : Pas entièrement. La pensée humaine est fondée sur la finitude, mas l’univers est infini. La fin d’un cycle universel signifie simplement que votre focalisation change d’objet et que vous établissez une nouvelle série de règles, avec de nouveaux acteurs et de nouveaux défis à relever. Vous vivez la même chose à une échelle moindre en astrologie, en traversant les signes du zodiaque. Vous y disposez d’une suite de tendances générales dont vous désirez faire l’expérience et il en va de même pour les cycles universels.

L’esprit humain craint que la fin d’un cycle signifie pour lui la fin de l’existence car c’est ainsi que vous percevez votre vie sur cette planète. Vous pensez que vous cesserez d’exister lorsque vous mourrez et vous tentez d’appliquer la même logique au jeu universel. Il n’en est de même dans aucun des deux cas. Vous êtes des êtres infinis et, à ce titre, vous continuerez infiniment à prendre de l’expansion. Vous ne cesserez jamais d’exister.

Au niveau de la Source, tous sont intégrés. Pour qu’un cycle se termine, il n’est pas nécessaire que tous les êtres, partout, soient conscients de leur soi expansé. Vous avez joué le jeu de la descension et de l’ascension, qui signifiait, que de votre point de vue limité au soi et à la séparation vous aviez besoin de vous connaître comme êtres universels de lumière vivant une expérience humaine. Vous n’aviez pas besoin d ‘accéder consciemment à toutes ces existences. Votre objectif consistait à abandonner le plus possible les jugements et la perception de la séparation jusqu’à augmenter suffisamment votre fréquence vibratoire pour franchir la barrière dimensionnelle, ce que vous avez accompli.

Vous résidez actuellement dans la quatrième dimension, qui est transitoire et très souple, et cela vous permet d’y appliquer les règles de la perception et de la création relevant de la troisième dimension ou de la cinquième. Les règles appartenant à ces deux dimensions sont inhérentes à leur structure et, comme elles sont très différentes, vous aviez besoin d’une autre dimension pour vous habitue à passer des unes aux autres. La plupart d’entre vous n’ont aucunement conscience d’avoir change de dimension car ils appliquent toujours les principes tridimensionnels à la matrice quadridimensionnelle.

Vous commencez cependant à appliquer les règles de la cinquième dimension à la matrice de la quatrième. Vous finirez par être prêts à vous immerger complètement dans la cinquième et vous sortirez alors de la quatrième.

Au cours de ce processus ascensionnel, chacun de vous a entamé son intégration dans les archives universelles, ce qui implique la compassion et l’abandon du jugement. Tous les êtres ont alors accès à l’information s’ils choisissent d e la récupérer ou de la recevoir. C’est comme découvrir une nouvelle route vers une destination données. Vous pouvez continuer à suivre le même vieux chemin de terre sinueux ou bien emprunter la nouvelle route asphaltée et directe.

Le choix vous appartient, mais la plupart des gens opteraient pour la nouvelle route ; C’est la même chose ici. Plusieurs accèdent à la compassion par une voie nouvelle qui teintera à jamais la perception de toutes leurs expériences. Une fois que l’on a appris quelque chose, il est difficile de le « désapprendre ». Nous devons dire toutefois que vous réussissez tous très bien dans la troisième dimension. C’est aussi pourquoi cette dimension est si particulière. Elle diffère de toutes les autres parce que vous y vivez l’illusion de la séparation, ce qui vous permet « d’oublier » certaines choses. Nous disons « oublier », mais vous n’oubliez jamais vraiment. Vous choisissez simplement de ne pas accéder à certains fichiers mémoriels.

Tous bénéficient de l’expérience unique d’un individu, mais quand vous êtes suffisamment nombreux à créer une même fréquence vibratoire, la signature s’intensifie, ce qui la diffuse et la rend facilement accessible au plus grand nombre. C’est semblable à un signal radio. Une fois que le volume est assez fort, davantage de gens peuvent entendre l’émission. Et plus le signal est fort, plus on peut l’envoyer loin.

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

 

Publié dans:PLEIADES |on 9 février, 2015 |1 Commentaire »

NOS PERCEPTIONS EXTRA-SENSORIELLES

 

Russell Targ a dirigé pendant 20 ans un programme de recherches scientifiques sur les capacités de vision à distance, au-delà des limites ordinaires de l’espace et du temps. Conseils pratiques pour se lancer.

Croyez en vos capacités

téléchargement (14)« De mon point de vue, ce n’est pas un enseignement que je délivre aux gens, mais plutôt une permission d’exploiter des facultés qu’ils possèdent déjà », estime Russell Targ, qui anime depuis 1997 dans le monde entier des formations à la vision à distance. Soyez ouverts, confiants, curieux… L’important est de lâcher le mental et de se laisser porter par l’expérience, car « la vision à distance est une compétence non-analytique ».

Trouvez un partenaire

Russell Targ conseille de « trouver un ami de confiance qui travaillera à vos côtés et qui comptera beaucoup dans votre succès ». Le rôle de celui-ci sera d’abord d’apporter à chaque séance d’entraînement un petit objet, dissimulé dans un sac opaque, puis de vous demander de lui en parler. « La question ne doit pas être : devine ce que c’est, souligne Russell Targ, mais calme ton esprit et décris-moi l’image surprenante qui apparaît dans ta conscience. Sa forme, sa taille, sa couleur, son poids, sa texture… » Il ne s’agit pas de nommer l’objet, mais d’en percevoir les ressentis sensoriels. « Sinon, on risque beaucoup d’erreurs », explique le spécialiste. Répétez l’exercice, régulièrement, avec différents petits objets amenés par votre camarade. 

Expérimentez la sensation

« Cette première mise en pratique inclut la possibilité d’un canal télépathique, c’est-à-dire d’une communication d’esprit à esprit entre l’apprenti voyant et son assistant », note Russell Targ. Lorsque l’assistant connaît l’objet-cible, il y a toujours une possibilité qu’il vous oriente inconsciemment vers la bonne réponse en fonction de ce que vous direz ou dessinerez au fil de la séance. « Au départ, ce n’est pas grave, car l’expérience doit d’abord être l’occasion de s’amuser et de ressentir, d’une manière ou d’une autre, ce que ça fait d’être voyant », indique le chercheur. 

Multipliez les cibles

Après quelque temps, travaillez en « double-aveugle », en demandant à votre partenaire d’amener plusieurs petits objets, dissimulés dans des sacs identiques, puis de les mélanger avec soin, de sorte que lui-même ne sache plus ce que contient chacun d’eux. « Prenez ensuite un des sacs au hasard et posez-le sur le sol, hors de votre vue. » Dans le même ordre d’idée, la voyante Maud Kristen propose de sélectionner plusieurs photos ou cartes postales, chacune porteuse d’une image, d’un souvenir ou d’une émotion bien distincte, puis de les glisser dans des enveloppes identiques. Cachetez-les, mélangez-les hors de votre vue, puis tirez-en une et essayez d’en décrire le contenu, en formulant ou en dessinant ce qui émerge dans votre conscience. 

Affinez la technique

Pour Russell Targ, mieux vaut s’installer avec votre ami dans une pièce « à l’éclairage tamisé », chacun de vous devant être muni d’un stylo et d’une feuille de papier. « Si vous arrivez à la séance avec des impressions ou des images claires à l’esprit, il est très important de les coucher par écrit en haut de la feuille, en précisant “images initiales”. Sinon, elles vont vous rester en tête pendant toute la séance. Tracez une ligne pour les séparer du reste des notes qui seront prises, car elles peuvent, éventuellement, avoir un lien avec la cible du jour. » Puis fermez les yeux, détendez-vous quelques instants, et décrivez à votre ami, à sa demande, les formes et les images mentales inhabituelles qui se présentent à vous. Ecrivez ou dessinez tout ce qu’il vous vient, « même si cela ne semble avoir aucun sens et ne rien représenter. Il se peut que votre main se mette à exécuter de petits mouvements au-dessus de la feuille de papier ; tenez compte de ce que votre subconscient cherche à vous dire. » Faites une pause, « n’oubliez pas de respirer à chaque nouvelle image qui se présente », puis regardez à nouveau votre écran mental. Petit à petit, de nouvelles informations devraient surgir. « Traquez en particulier les images qui n’appartiennent pas à votre répertoire habituel d’impressions mentales », recommande le chercheur. Imaginez-vous ensuite tenir l’objet entre vos mains et demandez-vous : a-t-il une couleur, une texture, une odeur particulières ? A-t-il des angles saillants ? Que peut-on faire avec lui ? Continuez jusqu’à ce que vous ne receviez plus d’information.« Ce processus ne devrait pas durer plus de dix ou quinze minutes », note Russell Targ. 

Acceptez d’avoir tort

Avant que votre ami ne dévoile l’objet, essayez de faire la distinction entre les images et impressions que vous sentez le plus en lien avec lui, et celles qui sont plus probablement dues au bruit mental, à des souvenirs, à l’analyse ou à l’imagination. « Les chercheurs en perceptions extrasensorielles ont remarqué que l’impression d’être sûr est souvent la meilleure indication », indique Russell Targ. D’ailleurs, « les bons voyants ne savent pas s’ils ont tort ou raison, parce qu’ils ne sont couv_1717pas dans l’analytique ». Au départ, il est « très improbable » que vous trouviez parapsychiquement quel est exactement l’objet-cible. Restez confiant : vous y parviendrez peut-être plus tard, avec de la pratique. Dernier conseil : faites une petite place à votre sensibilité psychique dans votre vie quotidienne, par exemple « en cessant de vous reposer en permanence sur votre portable pour vous communiquer des informations. » Avant de recourir à la technologie, écoutez vos signaux intérieurs.

Perceptions extrasensorielles, Russell Targ
Editions Trajectoire (Janvier 2014 ; 334 pages) 

 

Publié dans:CO-CREATION, ENERGIES |on 8 février, 2015 |Pas de commentaires »

On n’est… JAMAIS trop petit pour changer le MONDE

 

« … Les idées se propagent plus vite que la lumière.

 

images (13)Tous les chercheurs le savent : une découverte émerge souvent en deux points de la Planète en même temps. De tout temps ce sont toujours les minorités qui ont changé le monde. Minorités d’abord regardées avec amusement, ironie, mépris, peur. Minorités combattues par le plus grand nombre : parce qu’il est plus nombreux, il se croit plus fort. 

Le tout petit David vainqueur du colosse Goliath. David, lui ne comptait pas sur sa force physique ou sa puissance. Il a réfléchi. Quelques secondes, le temps de ramasser un caillou : gratuit. Il l’’a balancé, Goliath s’est effondré. Tel est exactement notre travail aujourd’hui pour sauver la Planète, sauver ce qui vit, qui a un coeur, qui a du coeur. 

Prendre le temps de réfléchir quelques secondes. Trouver le geste qui sauve, la parole qui construit, l’idée généreuse qui permet de se réjouir de la bouteille à moitié pleine au lieu de pleurer sur celle à moitié vide. 

Tous les désordres su monde sont un humus pourrissant, sous lequel pointent déjà des nouvelles pousses qui feront la forêt de demain. C’est exactement cela : une jeune pousse…. Délicieuse à croquer ! » 

France Guillain

 

Publié dans:PENSEE |on 8 février, 2015 |Pas de commentaires »

INTENSIFIER LA TRILOGIE ENERGETIQUE

 

images (4)En intensifiant la trilogie énergétique en lui, l’être fortifie les assises de ses pouvoirs réels. Pour ce fait, il en prendra d’abord conscience, puis il portera son attention sur l’énergie qui vibre en lui et qu’il peut ressentir physiquement et psychiquement. Enfin, il choisir de se laisser guider et inspirer par elle. Chaque jour, en portant attention à ses idéaux et à ses choix primordiaux, et en s’unissant à eux, il s’ouvrira à l’énergie de la conscience.

Chaque jour, en ressentant la puissance de l’énergie dans son hara, il goûtera sa pulsion de vie, s’imprégnera de son essence, et l’énergie de la volonté s’élèvera. Chaque jour, en reconnaissant et en nourrissant sa conviction qu’il est universel et qu’il a son essence propre, il créera de plus en plus librement pour sa plus grande joie et celle des autres. Il sentira en lui l’énergie de l’amour et l’émanera.

Voilà comment les assises puissantes de la trilogie énergétique permettent à l’individu de retrouver, de ressentir et d’exprimer ses pouvoirs. Allons maintenant plus avant dans ce processus en clarifiant de quelle manière l’intention, associé e à l’élévation du rythme vibratoire – jusqu’à atteindre la fréquence fondamentale individuelle – et à l’amplification du champ magnétique, permettra véritablement à l’être d’entrer dans les processus de guérison, de création et de projection de sa vibration.

Ces trois processus constituent la manifestation des pouvoirs énergétiques d’une personne. Ces trois types de pouvoirs sont innés. Toutefois, rappelons ceci ; pour que la personne puisse les exercer, elle devra intensifier chacune des expressions de son énergie, soit la volonté, la conscience et l’amour :

Amour/cœur :reconnaissance de sa divinité, union à l’ensemble.

Conscience/troisième œil : faire sens, inspiration et direction.

Volonté/hara : pulsion de vie, source et puissance générée.

 découvrir le forum LA VIE DEVANT SOI : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Extrait MANIFESTER SES POUVOIRS SPIRITUELS de Pierre Lessard aux Editions Ariane

Publié dans:DEVELOPPEMENT, ENERGIES, HUMANITE |on 7 février, 2015 |Pas de commentaires »

Vous possédez un pouvoir fabuleux : Vos Croyances

téléchargement (7)

 

Dès l’instant de notre toute première respiration, nous sommes imprégnés de la plus grande force qui soit dans l’univers : le pouvoir de transformer les possibilités jaillissant dans notre esprit en réalités bien tangibles. Le plein éveil de ce pouvoir nécessite cependant un changement subtil dans la perception que l’on a de soi-même, et dans les croyances que l’on entretient à son propre égard. Tout comme le son crée des ondes générées lorsqu’il voyage dans la gouttelette d’eau, les ondes générées par nos croyances se propagent dans le tissus quantique de l’univers pour devenir la guérison de notre corps, l’abondance et la paix ou bien la maladie, la pénurie et la souffrance que nous connaitrons au cours de notre existence. 

Et de la même façon que nous pouvons accorder un instrument afin de changer sa tonalité, nous pouvons modifier nos croyances pour préserver ou bien détruire tout ce que nous chérissons, y compris la vie elle-même. Dans un monde malléable où tout ce qui existe, des atomes aux cellules, se transforme pour s’adapter à nos croyances, nous ne sommes limités que par la perception que nous avons de nous-mêmes dans ce monde. Pour changer notre vie et nos relations, guérir notre corps et faire régner la paix dans notre famille et entre les nations, il suffit de modifier la façon dont nous utilisons nos croyances. Lorsque nous changeons nos croyances à propos de notre corps et de notre monde, la Matrice Divine transporte ce changement dans notre réalité quotidienne. Nous sommes venus en ce monde en sachant déjà comment employer le pouvoir des croyances. 

Vous possédez un pouvoir aussi fabuleux et qu’il vous suffit de changer vos croyances pour accéder à l’Amour, à la guérison et aux miracles les plus extraordinaires qui soient. Guérir : c’est changer de croyances Pour changer notre vie et nos relations, guérir notre corps et faire régner la paix dans notre famille et entre les nations, il suffit de modifier la façon dont nous utilisons nos croyances. Les croyances humaines, ainsi que les sentiments et les émotions les entourant, changent directement l’ADN lequel a une influence sur ce qui se passe dans la Matrice Divine. Lorsque nous changeons nos croyances à propos de notre corps, la Matrice Divine transporte ce changement dans notre réalité quotidienne. Cependant, pouvons-nous supporter la vérité que nous avons nous-mêmes demandé à découvrir ? Ce sont nos croyances qui déterminent le genre de vie que nous menons. Quoique que nous fassions dans notre existence, ce sont les croyances à l’origine de nos actions qui constituent le fondement de tout ce que nous aimons, rêvons, devenons et réalisons. Que ce soit le rituel matinal par lequel nous amorçons la journée, ou bien les inventions que nous utilisons pour améliorer notre qualité de vie, ou même la technologie conçue pour détruire la vie lors des conflits militaires, l’ensemble de nos routines personnelles, des coutumes de notre communauté, de nos cérémonies religieuses et même de notre civilisation est fondé sur les croyances que nous entretenons. 

Nous fondons donc notre vie en fonction sur ce que nous croyons à l’égard de notre monde, de nous-mêmes, de nos capacités et de nos limites. De ce fait, si notre vie est fondée sur ce que nous croyons, alors que se passe-t-il si nos croyances sont erronées ? Sommes-nous vraiment les architectes de nos vies ? 

Les croyances sont des programmes La science déclare que nos croyances ont le pouvoir de changer le cours des événements dans l’Univers : littéralement d’interrompre et de rediriger le temps, la matière, l’espace ainsi que les événements s’y déroulant. Les croyances sont alors les « programmes » créant les processus que nous observons dans la réalité. Si les croyances bénéfiques à la vie ont le pouvoir de repousser la maladie et de guérir le corps, nous devons alors nous poser une question qui s’impose d’elle-même : quels torts les croyances négatives peuvent-elles causer ? Quelles peuvent être les conséquences du bombardement des messages transmis par les médias, souvent centrés sur l’idée que nous sommes malades au lieu de nous encourager à célébrer notre bonne santé ? 

C’est ainsi qu’un faible pourcentage de la population atteint de paix intérieure, cette dernière se répercute partout autour ! La profondeur de nos croyances les plus intimes influence clairement ce qui se passe dans notre environnement. 

Selon cette perspective, tant la guérison de nos corps que la paix entre les nations, ainsi que notre succès en affaires, dans nos rapports avec les autres et dans notre carrière, mais aussi les échecs amoureux et la dissolution des familles, en fait, TOUT doit être considéré comme un reflet de nos croyances et du sens que nous accordons aux expériences de la Vie. Oui, les croyances sont un langage. 

Une croyance est une expérience personnelle. Une croyance est un pouvoir personnel. Il est important de comprendre que toute croyance s’exprime dans le cœur, là où nos expériences sont traduites en ondes électriques et magnétiques en constante interaction avec le monde physique. Les croyances, et les sentiments qu’elles font naître en nous, sont le langage qui communique avec la matière quantique de notre réalité. Il a été observé que plusieurs de nos croyances les plus intimes, tirent leur origine de notre subconscient et ont pris forme avant l’âge de sept ans, quand l’état malléable du cerveau nous permettait d’absorber les idées des autres. Si nous parvenons à identifier comment les caractéristiques se manifestent autour de nous dans le genre de personnes, de situations et de relations auquel nous avons affaire dans notre vie, nous aurons une bonne idée des croyances subconscientes qui en sont à l’origine. Découvrir les croyances subconscientes Lorsque nous sommes confrontés aux plus grands défis de notre vie, nous réalisons souvent que nos croyances les plus secrètes sont mises au jour et peuvent être alors plus facilement guéries. 

Car, Ce n’est pas ce que vous pensez croire qui importe, pas plus que ce que vous aimeriez penser croire. La question la plus importante est : En quoi croyez-vous réellement ? La croyance crée des miracles La science découvre aujourd’hui que la réalité se conforme à nos attentes et à nos croyances. Ce qui signifie que chacun d’entre nous détient le pouvoir d’influencer le comportement de la matière et le déroulement de la Réalité, simplement par la façon dont nous percevons le monde qui téléchargement (8)nous entoure. De ce fait, si nous croyons à un miracle, s’il devient possible et manifesté pour une personne, il devient possible et tangible pour tout le monde. La Guérisons des croyances Pour changer les limitations liées à notre passé, notre esprit a besoin d’une très bonne raison pour changer ses croyances. Mais, changer ses croyances, c’est changer son identité, c’est pour cette raison qu’il est difficile de changer nos croyances. C’est pour cela qu’il nous faut un puissant élément déclencheur pour ébranler nos fondements. Il est temps de guérir nos croyances. En changeant nos croyances, nous changeons notre vie … 

        Par Greg Braden

 

Publié dans:POUVOIR |on 7 février, 2015 |Pas de commentaires »

La Biologie des Croyances

 

Nous avançons à grands pas grâce à la physique quantique.

 images (2)

Les recherches alliant physique quantique, ingénierie électrique, chimie et biologie, sont particulièrement pertinentes, car elles pourraient donner naissance à des thérapies entraînant beaucoup moins d’effets secondaires que les médicaments. Or, ces recherches confirmeront ce que « savent » déjà, sans l’avoir réalisé, le scientifique et le non-scientifique : tout organisme, y compris l’humain, communique avec son environnement et le décode en évaluant les champs d’énergie. Comme l’humain dépend étroitement des langages parlé et écrit, il a négligé ses senseurs d’énergie en tant que système de communication. 

Comme pour toute fonction, le non usage mène à l’atrophie. Les aborigènes utilisent encore quotidiennement cette fonction hypersensible, et il n’y a pas chez eux d’atrophie sensorielle. Ainsi, ils sont capables de sentir l’eau enfouie profondément dans le sable. Quant aux chamans de l’Amazonie, ils communiquent avec l’énergie des plantes médicinales. Vous avez déjà eu, à l’occasion, un aperçu de cet ancien mécanisme sensoriel. Par exemple, vous est-il déjà arrivé de marcher dans une rue sombre la nuit et de vous sentir soudainement vidé de toute énergie ? Que pensez-vous avoir ressenti ? Tout simplement une interférence « destructive », comme les cailloux déphasés dans l’eau. 

Dans le jargon populaire, il s’agit de mauvaises vibrations, d’ondes négatives. Vous est-il déjà arrivé aussi de rencontrer inopinément une personne et d’être, au contraire, énergisé au point d’avoir l’impression de « planer » ? Dans  ce cas, vous avez ressenti une interférence constructive, c’est-à-dire de bonnes vibrations ou des ondes positives. Quand j’ai abandonné l’idée que nous sommes faits de matière inerte, j’ai non seulement compris que la science où je faisais carrière était dépassée, mais aussi que je devais favoriser davantage d’interférences constructives dans ma propre vie. J’avais besoin d’une mise au point quantique dans ma propre vie. Au lieu de m’employer à créer des énergies harmoniques dans ma vie, je vivais en dispersant mon énergie sans réfléchir. C’était un peu comme chauffer une maison en plein hiver tout en gardant portes et fenêtres grandes ouvertes. J’ai donc commencé à fermer ces portes et ces fenêtres en observant soigneusement où je gaspillais mon énergie. Certaines portes furent faciles à fermer. Ce fut le cas quand je décidai de mettre un terme aux activités épuisantes, dont les mortelles soirées de faculté. Il me fut par contre plus difficile d’abandonner mon défaitisme habituel, tout aussi épuisant. Comme nous le verrons au prochain chapitre, les pensées consomment autant d’énergie qu’un marathon.

 

BIOLOGIE ET CROYANCES.

…. Comment est-il possible que l’esprit surpasse le programme génétique, comme dans ce cas-là (cas du Dr Mason et du patient souffrant d’une maladie génétique mortelle)… le médecin ne le savait pas, a pensé que c’était des verrues, a soigné le jeune homme avec l’hypnose en pensant que c’était des verrues, et le jeune garçon a été guéri de sa maladie. Il n’a plus jamais pu recommencer, car ensuite il « savait  » qu’il ne pouvait pas guérir. En quoi la croyance de Mason en son traitement a-t-elle pu influencer sur le résultat ? La nouvelle biologie fournit quelques réponses à ces questions. Nous avons vu que la matière et l’énergie sont enchevêtrées. Il en découle logiquement que l’esprit (énergie) et le corps (matière) sont liés de façon similaire, bien que la médecine occidentale ait vaillamment tenté de les séparer depuis des centaines d’années. Au 17ième siècle, Descartes rejeta l’idée que l’esprit puisse avoir une quelconque influence sur le corps. Selon lui, le corps physique était fait de la matière concrète et l’esprit, matière non identifiable mais clairement immatérielle. A défaut d’identifier la nature de l’esprit, Descartes abandonna l’énigme philosophique suivante impossible à résoudre : Si seule la matière peut agir sur la matière, comment un esprit immatériel peut-il être « relié » à un corps matériel ? L’esprit non physique que voyait Descartes fut communément appelé le « fantôme dans la machine » par Gilbert Ryle, dans son livre « The concept of Mind », publié en 1949.

 

La biomédecine classique, fondée sur l’univers exclusivement matériel de Newton, adhère à la notion cartésienne  d’une séparation entre l’esprit et le corps. D’un point de vue médical, il serait plus facile de réparer un corps mécanique que d’avoir à se préoccuper de son « double fantomatique » désordonné. L’univers quantique réunit ce que Descartes avait séparé. Eh oui, l’esprit (énergie) émane du corps physique, comme le pensait Descartes. Toutefois, notre nouvelle compréhension des mécanismes  de l’univers nous révèle de quelle manière l’esprit immatériel peut avoir une incidence sur le corps physique. La pensée, cette énergie de l’esprit, affecte directement la façon dont le cerveau contrôle la physiologie.  

L’ « énergie » de la pensée peut activer ou inhiber la production cellulaire de protéines par la mécanique des interférences  constructives et négatives, dont j’ai parlé au chapitre précédent. Voilà pourquoi, j’ai effectué un premier pas en vue de changer ma vie, j’ai effectivement observé comment je dispersais mon énergie cérébrale ; j’ai dû examiner l’effet de l’énergie investie en pensées aussi attentivement que celle  investie physiquement. Malgré les découvertes de la physique quantique, la dissociation entre le corps et l’esprit se perpétue dans la médecine occidentale. On apprend aux   scientifiques à qualifier d’anomalies étranges, et à rejeter en ce sens, les cas analogues à celui du garçon guéri d’une maladie génétique par le pouvoir de son esprit. Je crois au contraire que les scientifiques devraient se lancer dans l’étude de ces anomalies. Derrière ces cas exceptionnels se cache une compréhension plus puissante de la nature de la vie, plus « puissante » parce que ces exceptions contredisent les « vérités » établies. En fait, exploiter le pouvoir de votre esprit peut s’avérer plus efficace que les médicaments qu’on vous a programmé à croire nécessaires. La recherche dont il a été question au chapitre précédent révélait que l’énergie agit plus efficacement sur la matière que les agents chimiques.  

Malheureusement, les scientifiques préfèrent souvent nier les exceptions au lieu de les comprendre. Mon exemple préféré du déni scientifique devant la réalité de l’interaction entre le corps et l’esprit est tiré de l’article paru dans Science. Il portait sur un physicien allemand du 19è siècle, Robert Koch, qui avec Pasteur, bâtit la «théorie des germes ». Selon cette théorie, les bactéries et les germes sont la cause des maladies. La théorie des germes est aujourd’hui largement admise, mais, à l’époque, elle était plus controversée. L’un des critiques de Koch était si convaincu de la fausseté de cette théorie qu’il avala imprudemment un verre rempli de « vibrion cholérique », la bactérie responsable du choléra selon Koch. A la surprise générale, l’homme ne fut aucunement atteint par ce virulent pathogène.images (3) 

L’article publié dans le magazine Science en 2000, relatait l’incident : « pour une raison inexplicable, cet homme n’eut aucun symptôme, mais avait tout de même tort. » L’homme avait survécu et, reflétant l’opinion  unanime sur la théorie des germes, Science avait tout de même eu l’audace d’affirmer  que la critique de cet homme était incorrecte. Pourtant s’il est admis que cette bactérie cause le choléra, et si l’homme a prouvé qu’il n’était pas affecté par ces germes… alors, comment pouvait-il « avoir tort » ? Au lieu d’essayer de comprendre comment l’homme avait échappé à cette maladie redoutable, les scientifiques rejetèrent allégrement cette exception embarrassante, ainsi que d’autres qui gâchaient leurs théories. Vous rappelez-vous du dogme selon lequel les gênes contrôlent le vivant ? Voilà un autre exemple où les scientifiques, enclins à établir la validité de leur vérité, ignorent les exceptions troublantes. Le problème ici, c’est qu’il ne peut y avoir d’exceptions à une théorie, car l’exception démontre que la théorie n’est pas totalement exacte. L’ancienne pratique religieuse de la marche sur le feu est un exemple courant où la réalité défie la croyance scientifique établie. Des croyants se rassemblent quotidiennement pour dépasser les frontières de la conscience habituelle en marchant sur des charbons ardents.

Bien que la température du charbon et le temps d’exposition soit suffisants pour causer des brûlures médicalement significatives aux pieds, des milliers de participants en ressortent totalement indemnes. Avant de sauter sur la conclusion que les charbons ne sont pas réellement très chauds, il faudrait compter le nombre de participants qui manquent de foi et se brûlent les pieds en marchant sur ces mêmes charbons. Même si la science admet formellement que le VIH est la cause du Sida, elle ne peut expliquer pourquoi un si grand nombre d’individus infectés par ce virus depuis des décennies ne présente aucun signe de la maladie. L’exemple des cancéreux en phase terminale qui recrouvrent la santé après une guérison spontanée totale est encore plus déconcertant. Etant donné que de telles rémissions dépassent les frontières de la théorie classique, la science rejette complètement le fait qu’elles se soient produites. Les rémissions spontanées, qualifiées d’exceptions inexplicables selon nos valeurs courantes, ou simplement de mauvais diagnostics, sont tout bonnement écartées.

 

Quand la pensée positive se gâte.

Avant de poursuivre sur le pouvoir incroyable de l’esprit et sur la façon dont ma recherche sur les cellules m’a amené à comprendre le fonctionnement des voies de communication entre le corps et l’esprit, je viens de clarifier  ceci : je ne crois pas qu’une simple pensée positive mène invariablement à la guérison physique. Il est important pour notre santé et notre bien-être de canaliser l’énergie de l’esprit vers des pensées positives, et vivifiantes, et d’éliminer les constantes pensées négatives, qui sont débilitantes. Mais, et j’insiste fortement « MAIS », le seul fait de penser positivement n’a pas nécessairement d’effet sur nos vies ! En réalité, ceux chez qui la pensée positive ne réussit pas deviennent encore plus démunis face à la situation qu’ils croient sans issue, car ils pensent avoir épuisé tous les remèdes de l’esprit et du corps. Ce que ces décrocheurs de la pensée positive n’ont pas compris, c’est que même si les subdivisions de l’esprit, le conscient et l’inconscient semblent   séparés, elles sont interdépendantes. Le conscient est le créatif, celui qui peut créer les pensées positives. 

En revanche, l’inconscient est l’archivage d’actions-réactions mémorisées, archivage hérité de l’instinct et de l’expérience acquise. L’inconscient fonctionne uniquement par habitude. Il rejoue sans cesse les mêmes  réactions comportementales aux signaux de la vie, et c’est déplorable ; combien de fois êtes-vous parti en guerre pour un détail  aussi bête qu’un tube de dentifrice ouvert ? Comme, dès l’enfance, on vous a montré à soigneusement remettre le bouchon sur le tube, votre « esprit programmé » s’active et vous vous mettez automatiquement en colère en voyant le tube débouché. Ainsi, vous répétez tout bonnement le mécanisme d’action-réaction d’un programme comportemental stocké dans votre inconscient.  

Sur le plan des capacités neurologiques, l’inconscient est des millions de fois plus puissant que le conscient. Si la volonté du conscient entre en conflit avec la programmation inconsciente, laquelle des deux l’emportera à votre avis ? Vous aurez beau vous répéter sans cesse l’affirmation positive que vous êtes digne d’être aimé, ou que votre tumeur cancéreuse se résorbera, si, dans l’enfance, on vous a constamment répété que vous étiez nul et maladif, ce message programmé dans votre inconscient minera vos efforts en vue de changer. Pensez seulement à la vitesse à laquelle votre résolution du Nouvel An, visant à moins manger, à fondu à l’odeur du gigot au four… mais il y a de l’espoir pour les personnes chez qui la pensée positive n’a pas réussi…. Nous verrons cela plus tard….

 

L’esprit prime sur le corps

… à mesure que les animaux plus complexes ont évolués, les cellules spécialisées ont pris la responsabilité de surveiller et d’organiser le flux des signaux moléculaires régulant leur comportement. Ces cellules se sont constituées en des réseaux de nerfs et un processeur central d’information, le cerveau. La fonction de ce dernier est de coordonner le dialogue des signaux moléculaire dans la communauté. En conséquence, chaque cellule d’une communauté doit obéir aux décisions éclairées de son autorité consciente, le cerveau, lequel contrôle le comportement des cellules du corps. C’est là un point dont il faut tenir compte lorsque nous accusons les cellules de notre corps des problèmes de santé qui nous affectent.

 

images (4)Emotions : comprendre le langage des cellules

Chez les formes de vie supérieures plus conscientes, le cerveau s’est spécialisé pour permettre à toute la communauté de se syntoniser sur ses signaux régulateurs. Le système limbique s’est doté d’un mécanisme unique qui convertit les signaux communicationnels chimiques en sensations que toutes les cellules de la communauté sont aptes à ressentir. Notre conscient ressent ces signaux en tant qu’émotions. Le conscient ne se limite pas à « lire » le flux des signaux de coordination cellulaire qui constituent « la conscience » corporelle. En réalité, il peut également générer des émotions sous la forme d’une émission de signaux régulateurs contrôlée par le système nerveux.  

… Candace Pert, étudiait le cerveau humain et comprenait de mieux en mieux les mécanismes du cerveau cellulaire. Dans « Molécules of Emotion », Pert révèle comment, en étudiant les récepteurs d’information situés sur les membranes des cellules nerveuses, elle a découvert que ces récepteurs étaient présents dans la plupart, si non la totalité, des cellules de notre corps. Par ses expériences, elle a établi que « l’esprit » n’est pas uniquement localisé dans la tête, mais réparti dans tout le corps, sous forme de signaux moléculaires. Son travail soulignait en outre que les émotions n’émanent pas seulement d’une réaction à l’information provenant de l’environnement physique. Le mental peut consciemment utiliser le cerveau pour « générer » des « molécules d’émotion » et outrepasser le système. Si la conscience, employée judicieusement, peut améliorer la santé du corps, le contrôle inconscient des émotions peut aisément nuire à un corps en santé… 

Les croyances contrôlent la biologie

… nous avons la capacité d’évaluer consciemment nos réactions aux stimuli et de changer nos vieilles réactions n’importe quand … après nous être occupé du puissant inconscient… dès lors nous ne sommes donc pas esclaves de nos gènes ni de nos comportements autodestructeurs… 

Placebo : l’effet croyance

En médecine, on enseigne aux étudiants, du moins en survol, que le mental peut affecter le corps. On leur apprend que certaines personnes vont mieux quand elles croient (à tort), qu’on leur administre des médicaments. Lorsque le patient se sent mieux après avoir avalé un comprimé de sucre, la médecine appelle ce phénomène effet placébo. Mon ami Rob Williams, fondateur de PSYCH-K, un système de traitement psychologique basé sur l’énergie, affirme qu’il serait plus juste de qualifier ce phénomène : d’effet perception. Pour ma part, je l’appelle effet croyance pour souligner que nos perceptions, exactes ou inexactes agissent de la même manière sur le comportement et le corps… En tant que scientifique, je crois pour ma part que plus nous en saurons sur la « science » du placébo, plus nous pourrons nous en servir en milieu clinique. A mon avis, si l’esprit a été rejeté aussi sommairement en médecine, c’est

non seulement en raison d’une pensée dogmatique, mais également pour des considérations financières. En effet, si votre esprit avait le pouvoir de guérir votre corps malade, pourquoi iriez-vous consulter un médecin, et, pire encore, pourquoi achèteriez-vous des médicaments ?…  

Une étude de la Baylor School of Medecine, publiée en 2002 dans le New England Journal of Medecine, a évalué la chirurgie dans le cas de douleurs débilitantes sévères au genou. Le principal auteur de l’étude, le Dr Bruce Moseley, « savait » que la chirurgie aidait ses patients. « Tout bon chirurgien sait qu’il n’y a pas d’effet placebo en chirurgie ». Or, Moseley tentait de comprendre qu’elle partie de la chirurgie soulageait ses patients. Dans son étude, les patients se divisaient en trois groupes. Dans le premier groupe, Moseley avait cureté les cartilages du genou endommagé de ses patients ; dans le deuxième groupe, il avait lavé l’articulation et retiré la matière qu’il croyait être la cause de l’inflammation. Ces deux procédures constituent en effet le traitement courant dans le cas d’arthrite du genou. Quant aux patients du troisième groupe, ils avaient subi une « fausse » chirurgie. Après leur avoir administré un sédatif, Moseley fit les trois incisions habituelles, parla et agit comme durant une véritable opération, et aspergea même le genou d’eau salée pour simuler le bruit d’une procédure de lavage. Au bout de quarante minutes, il recousit les incisions comme dans une chirurgie. Aux trois groupes, il prescrit les mêmes soins postopératoires, dont un programme d’exercices. 

Les résultats furent incroyables. Bien sûr, comme on s’y attendait, les groupes ayant subi une chirurgie s’étaient améliorés. Cependant, le groupe placebo s’était amélioré tout autant que les deux autres ! Malgré le fait qu’il y ait actuellement 650 000 chirurgies du genou, coûtant chacune 5 000 $, pour Moseley les résultats étaient clairs : « mes talents de chirurgien n’ont été d’aucune utilité à ces patients. L’avantage d’une chirurgie pour l’arthrose du genou est entièrement attribuable à l’effet placébo »… Effet placebo et antidépresseur… le professeur de psychologie Irving Kirsch, de l’université du  Connecticut, découvrait que 80% de l’effet des antidépresseurs, tels que mesuré en essais cliniques, serait imputable à l’effet placebo… Autre fait intéressant à noter sur l’efficacité des antidépresseurs : les performances en essais cliniques s’est améliorée au fil des années, ce qui laisse penser que leur effet placebo est partiellement attribuable à un bon marketing. Plus le miracle des antidépresseurs était vanté dans les médias et en publicité, plus ceux-ci devenaient efficaces. Les croyances sont  contagieuses ! 

Nous vivons maintenant dans une culture où les antidépresseurs fonctionnent, parce que les gens y croient !

 

… le nocebo : l’effet des croyances négatives

Bien que de nombreux professionnels de la santé soient conscients de l’effet placebo, peut-on considéré son potentiel d’auto guérison ? Si la pensée « positive » peut vous sortir de la  dépression et guérir un genou endommagé, imaginez un peu ce que la pensée négative peut faire dans votre vie ! Le phénomène de l’esprit, qui par la suggestion positive, améliore la santé, est connu sous le nom de placébo. En revanche, lorsque le même esprit est absorbé par des pensées négatives susceptibles de nuire à la santé, cet effet négatif est appelé nocebo En médecine, l’effet nocebo peut s’avérer aussi puissant que l’effet placébo, ce que vous devriez avoir à l’esprit chaque fois que vous consultez un médecin. Par leurs paroles et leurs attitudes, les médecins sont à même de transmettre aux patients des messages décourageants qui, à mon avis, sont totalement gratuits…

Dans l’émission « Placebo : Mind Over Medecine », diffusée en 2003 sur les ondes de Discovery Health Channel, … le passage le plus touchant présente un médecin de Nashville, Clifton Meador,

lequel avait réfléchi pendant trente ans au pouvoir potentiel de l’effet nocebo. En 1974, le Dr Meador avait un patient du nom de Sam Londe. Cet homme, un vendeur de chaussures à la retraite, souffrait du cancer de l’oesophage, considéré comme fatal à l’époque. Londe fut traité pour ce cancer, mais toute la communauté médicale « savait » que son cancer reviendrait. Ce ne fut donc pas une surprise lorsque l’homme mourut, quelques semaines après son diagnostic. La surprise vint après la mort de Londe,  lorsque l’autopsie révéla que celui-ci n’avait que très peu de cancer, et certainement pas suffisamment pour en mourir. Il présentait quelques taches au foie, et une autre au poumon, mais aucune trace de ce cancer de l’oesophage qui était censé l’avoir tué. Le Dr Meador fit ce commentaire à la télévision : « cet homme est mort avec le cancer, non du cancer. » de quoi Londe est-il mort, si ce n’est du cancer de l’oesophage ? Est-il mort parce qu’il croyait qu’il allait mourir ? Ce cas hante encore le Dr Meador,   trente ans après le décès de Londe : « je pensais qu’il avait le cancer. Il pensait en être atteint. Tout le monde autour de lui le pensait … ne lui aurai-je pas fait perdre espoir, d’une certaine manière ? » De tels cas de nocébos suggèrent que les médecins, les parents et les enseignants peuvent vous amener à perdre espoir en vous programmant à croire que vous n’avez aucun pouvoir. Nos croyances positives et négatives affectent non seulement notre santé, mais aussi les autres aspects de notre vie. Vos croyances agissent comme les filtres d’un appareil-photo : elles changent votre façon de voir le monde. Et votre biologie s’adapte à vos images (1)croyances. Lorsque nous admettons réellement que nos croyances ont un tel pouvoir, nous détenons la clé de la liberté. Nous ne pouvons changer les matrices de notre code génétique, mais nous pouvons changer notre esprit… »

 

Livre «Biologie des Croyances». Docteur Bruce H. Lipton

Ce livre révèle les découvertes majeures en la matière, et qui vont changer considérablement notre vision du monde.

 

Publié dans:DEVELOPPEMENT, HUMANITE, POUVOIR |on 6 février, 2015 |Pas de commentaires »

Le pont ARC en CIEL et le rôle de l’Indigo-Cristal

 

 

arc-en-ciel4_315Actuellement, il existe un groupe d’âmes ou famille d’âmes dont l’objectif de vie fait l’objet d’un changement majeur. Il s’agit de la famille d’âmes Indigo-Cristal. Au début, leur travail consistait à fournir l’impulsion pour le Grand réveil et la transformation planétaire. Ces Âmes, sous différentes formes ont contesté les systèmes de valeur et se sont donné d’importants défis. Se souvenant de leur héritage Divin, tels des Anges Humains, l’activation de leur ADN et l’activation de leurs Codes de Lumière ont été nécessaires pour faciliter leur éveil et leur transformation donnant ainsi aux autres la possibilité de l’éveil et de la transformation.. 

Maintenant, cependant, beaucoup de ce groupe s’engagent dans de nouveaux rôles permettant l’établissement de la Nouvelle Terre. La famille d’âmes « Indigo-Cristal » est issue du «Pont ARC EN CIEL (Rainbow)» de la Nouvelle Réalité. Ce sont les plus jeunes, principalement ceux de moins de 40 ans, qui vont fournir l’énergie créative afin de propulser des nouvelles idées d’avant-garde en matière de technologie, d’économie et d’interactions sociales. Ces nouvelles idées seront les «semences» qui vont germer et prendre forme offrant un nouveau mode de vie. 

Une fois que ces nouvelles idées et concepts auront été mis en place, vous «traverserez» le « Pont ARC EN CIEL (Rainbow) » pour un nouveau mode de vie Multidimensionnel qui honorera la Terre et tous ceux qui vivront sur elle. La guerre et la pauvreté deviendront choses du passé. Beaucoup d’êtres Indigo-Cristal (jeunes et moins jeunes), tous ceux qui se sont réveillés et qui ont oeuvré pour la Nouvelle Terre sont maintenant prêts à embrasser et à accueillir le nouveau but de l’âme de la Nouvelle Terre. 

Ce nouveau but de l’âme s’alignera pleinement avec la Nouvelle Terre par la célébration du 12/12/12 « le retour à la maison». Ce groupe d’âmes a ensemencé de nouvelles structures et de nouvelles communautés qui guideront la Terre lors de la traversée du Pont ARC EN CIEL (Rainbow). La dernière étape conduit à la porte du temps du « Triple Portail ».Ce sera la période du 12/12/12 au 21/12/12, période de 9 jours dans laquelle auront lieu les intégrations finales et les alignements avec le Cœur Cosmique. La terre sera par la suite «réinitialisée» pour son prochain Grand Cycle d’évolution, cycle de Paix, d’Harmonie et d’Amour. 

Ainsi, bon nombre d’entre vous découvrira au cours de l’année qui se présente que votre but d’âme a changé, qu’il a été réaligné radicalement et qu’ainsi vous commencez une «nouvelle incarnation» dans le même corps physique. Cela signifie qu’il y aura de grands changements dans la vie de nombreuses personnes dès lors que vous vous préparez pour ce que nous appellerons le «réglage final» du processus en 2012. Maintenant, Bienaimés de la Famille de la Nouvelle Terre, vous êtes habitués au déroulement que présente le changement et vous savez comment l’accepter et comment vous abandonner à votre destin d’âme avec Grâce et Joie. Vous pouvez être certain que vous vous déplacerez vers un lieu de Joie, de Bonheur dans la réalité de la Nouvelle Terre. 

l’Indigo et le Portail de la Rose du 11 .11.11

Bien-aimés famille de la Nouvelle Terre, en Novembre 2009, lors de la première manifestation du 11.11.11, nous vous avons guidés dans l’ouverture du « Portail de la Rose Cosmique » et de  l’ouverture de votre propre «Portail d’Ascension. «Il s’agissait de l’activation du Chakra couronne qui s’est aligné avec l’énergie Solaire Galactique et avec le Centre Cosmique. Cet alignement vous a permis de goûter à une nouvelle expérience, celle de la connexion complète et Multi-Dimensionnelle. 

Puis, lors des Solstices de l’année 2010, nous avoins activé le Chakra Étoile de l’Âme et le Chakra Étoile de la Terre, vous permettant ainsi de faire pleinement circuler et d’intégrer ces

Nouvelles Énergies. Chacun d’entre vous qui a permis cette transformation sera désormais «connecté» aux Chakras, afin de s’épanouir dans la Multi-Dimensionnalité de cette Réalité Cosmique. 

Lors de ce Portail du 11.11.11, la Terre, elle-même, s’alignait et se connectait avec son destin Cosmique. Tout comme vous êtes devenu le Calice D’or de Lumière lors du premier portail du 9/9/9/, maintenant la Terre devient un Calice de Lumière et se remplit avec l’Énergie du Christ Cosmique. Bienaimés, cela signifie que l’Ascension de la Terre est devenue Sacrée, emplie de Lumière Christique et d’Amour Divin inconditionnel. Cela signifie encore, que ceux qui cherchent à exploiter la Terre et son peuple ne pourront plus réussir. Le Plan Divin ne permettra plus ce genre de comportement. Seuls ceux qui utilisent la libre volonté d’agir avec l’Amour, la Paix et l’Harmonie vont s’épanouir dans la Nouvelle Réalité. Il est en effet temps pour les Artisans de Paix d’hériter de la Terre! 

Nous célébrerons une fois encore avec vous ce Portail au 11/11.

Je suis l’Archange Michaël.! 

Message de l’Archange Michaël – Par Celia Fenn – Octobre 2011

 

Publié dans:ENFANTS, TERRE |on 4 février, 2015 |Pas de commentaires »

La fête du printemps

 

 

ROUE DE L’ANNÉE

images (2)La comparaison des célébrations printanières indiennes, romaines et celtiques montre des parallèles importants qui permettent de reconstituer un schéma général. 

Les fêtes romaines du printemps sont les fordicidia, les parilia et les robigalia. Elles sont principalement décrites dans les Fastes d’Ovide. La fête indienne correspondante s’appelle vasantotsava (littéralement « festival du printemps »). 

Elle est toujours célébrée de nos jours sous le nom de holî. Elle est décrite dès le Moyen-âge, principalement dans cinq textes : le ratnâvalî, le kathâsaritsâgara, le vikramacarita, deux chapitres du bhavisya purâna et le virûpâksavasantotsavacampû. 

La fête celtique de beltain est surtout connue par de rares textes irlandais et des témoignages indirects d’auteurs antiques. Mais il en subsiste des éléments importants dans de nombreux folklores européens et nord-américains.

La fête persane s’appelle norooz (nom avec diverses variantes, toutes liées à l’avestique navrǝzaŋh = nouvelle lumière, renvoyant à la nouvelle année). Elle est célébrée dans toutes les populations autrefois influencées par l’Empire perse. Malgré la réforme zoroastrienne puis l’islam, on retrouve de nombreux traits caractéristiques du rituel commun. 

HOLÎ 1

Originellement à la pleine lune du mois de Caitra (caitra purnima), également appelé Madhu, au début du printemps. Le soir, on allume un feu. Les jeunes hommes sautent par-dessus. Le thème des cendres est plus  simplement présent dans la mort et la résurrection du dieu Kâma, consumé par le troisième oeil de Śiva. Dans le nord de l’Inde, ce feu est censé rappeler la crémation de la démone Holâka (litt. graine à moitié grillée) ou Dhaundhâ (lit. la fumeuse), tuée par Krṣṇa enfant  (évolution médiévale d’Indra), ce qui explique que ce dernier s’y substitue souvent à Kâma dans les festivités. Le Bhavisya Purâṇa relate que le festival a été instauré par le roi Raghu pour protéger la terre de la démone Dhaundhâ et assurer un an de prospérité ; dans cette version, Dhaundhâ est tuée par les enfants en général. Dhaundhâ est parfois redoublée par une démone Pûtanâ (lit. pestilence).

Les cendres ont de nombreuses fonctions apotropaïques liées aux récoltes (elles tuent les rats, les insectes, etc.) et aux maladies. Plus original et spécifique, dans certaines régions, elles préviennent les incendies. 

Le lendemain, sous l’emprise du vin (le festival est parfois appelé madanamaha = fête de l’ivresse), la population projette dans les rues des poudres rouges (à base de safran et de vermillon). La poudre est parfois remplacée par de la boue ou par de l’eau colorée. Dès le Moyen-âge, d’autres couleurs étaient pratiquées, mais les commentateurs indiens modernes précisent que seul le rouge est traditionnel. 

Originellement, les produits projetés sont transportés dans des cornes de bovidés (śrñgas), rappelant le lien originel de la cérémonie avec l’élevage. Pratiquement tous les éléments de la cérémonie se retrouvent dans la cérémonie du mariage. La fête est liée au dieu Kâma, que sa description fait l’exact équivalent de l’Erôs grec. Certaines descriptions (pârijâta-mañjarî) incluent de la poudre parfumée de musc dans les ingrédients de ces projections. 

Le contexte du texte et l’étymologie (de muskâ = testicules) font ressortir la connotation sexuelle du rite. Ce développement spécifique provient de ce que la fête est associée à la résurrection de Kâma après qu’il ait été tué par le regard brûlant du troisième oeil de Śiva. Comme en Grèce, le printemps est vu comme la renaissance d’une divinité enfant de la déesse de la fertilité (respectivement Déméter, mère de Perséphone, et Lakṣmî, mère de Kâma). Au Deccan, au début du mois de Caitra, on dresse un pilier de bambou en l’honneur d’Indra. Un texte jaïn (le kathâkośa) précise que le festival vasantotsava inclut des festivités en l’honneur d’Indra, ce qui recoupe les festivités modernes en l’honneur de Krṣṇa. Probablement sous influence dravidienne, les astronomes indiens associent à Sirius une deuxième Rohini en l’étoile α Scorpii. Située approximativement à l’opposé sur la voûte céleste, elle est en conjonction avec le soleil quand Sirius est au plus haut. Les traités astronomiques l’appellent couramment Jyeṣṭhâ, abréviation de Jyeṣṭhaghnî = tueuse de premiers nés. 

FORDICIDIA, PARILIA ET ROBIGALIA2

Trois jours après les ides de Venus (15 avril), originellement peu après la pleine lune : Les pontifes sacrifient 30 vaches pleines. La plus âgée des Vestales brûle les foetus des taureaux, dont les cendres sont recueillies pour les parilia. Le nom de fordicidia se rapporte à la mise à mort de vaches gestantes (sur ferô = porter). Son nom sur les inscriptions officielles était hordicidia, sous l’influence de hordeum = orge, dont les graines étaient également brûlées à l’occasion de ces festivités. 

21 avril :

Le peuple de Rome remet au temple de Pales des offrandes constituées des cendres des veaux brûlés aux fordicidia, de sang de cheval et de tiges de fèves durcies – qui ensemble forment une poudre rouge. Cette poudre sert à purifier le temple de Pales. Les bergers prient Pales et lui offrent des gâteaux. La prière la caractérise en protectrice des troupeaux, combattant la famine. Ensuite, ils sautent à travers un feu. Le vin est présent en abondance dans les célébrations. La disparition de bonne heure de l’institution royale romaine a fait disparaître toute référence royale dans les textes. 

25 avril :

Un flamine se rend au bois sacré du démon Robigus pour lui sacrifier les entrailles d’un chien roux afin qu’il épargne les récoltes. Robigus se manifeste sous les traits de la rouille (latin rubigo / robigo) et de la nielle du blé. 

BELTAIN3

Début mai, le 1er à l’époque médiévale. Les textes irlandais médiévaux (principalement le Lebor Gabála Érenn) relatent qu’une personne d’autorité, sans doute originellement le roi, allume des feux, entre lesquels on fait défiler les troupeaux pour les protéger des maladies. Les gens sautent au-dessus du feu. Il semble qu’on sacrifiait un cheval ce qui implique une intervention royale. Selon le glossaire de Cormac, on y sacrifiait du bétail nouveau-né. 

téléchargementLa fête se poursuit dans le folklore moderne, entre le 30 avril et le 1er mai, dans les pays anciennement celtiques et germaniques, jusqu’en Finlande, et en Amérique du nord, principalement sous les noms de May eve, May day et Walpurgisnacht. En plus des cérémonies du feu (allumé avec le bois mort de l’hiver en Suède), on érige un poteau pour organiser des danses circumambulatoires. Ce poteau, au caractère végétal évident, est souvent associé à des dons végétaux qui se poursuivent de nos jours dans notre muguet du 1er mai. On notera que le nom du muguet découle de celui du parfum du musc. Une fois les feux éteints, les gens paradent dans les rues et festoient en groupes, pas en famille. Dans certaines régions (République tchèque), on brûle une sorcière en effigie. Le thème de la sorcière est récurrent dans de nombreuses autres régions, y compris dans l’est de la France. À l’inverse, en Angleterre et en Amérique, on couronne une Reine de Mai. 

Le caractère apotropaïque contre les maladies est encore ressenti en Roumanie. À une date mobile autour du 1er juin ont lieu les trois jours des rogations. Leur nom se réfère à la couleur rouge (déformation sur le latin ruber). La Légende dorée l’associe à un feu du ciel, au déchaînement des bêtes sauvages et des démons. L’Église y organise une procession parfois associée à un dragon. 

NAVRƎZAŊH4

Le dernier mardi de l’année (fin de l’hiver), on allume de grands feux. Les jeunes hommes sautent par-dessus en criant « donne-moi ton rouge vibrant et enlève-moi ma pâleur maladive ». La journée est l’occasion de pratiques oraculaires et apotropaïques. Elle s’accompagne aussi un « grand nettoyage de printemps » et de rituels de dévotion aux morts. Le lendemain, les enfants défilent dans les rues pour collecter des bonbons, de la façon dont les enfants dans les pays de tradition celtique procèdent exactement six mois plus tard. Au jour du nouvel an traditionnel, qui correspond à l’arrivée du printemps, un homme habillé de rouge défile dans les rues en chantant et dansant, accompagné au tambourin et à la trompette. Il dispense ses bons voeux aux passants. 

Après douze jours de célébration, les gens partent pique-niquer. À cette occasion, ils jettent dans l’eau des graines germées réputées porter malheur – on se souviendra de l’étymologie du nom de la démone indienne Holâkâ.

De nos jours, la fête est avancée autour du 21 mars. Le Kurdistan a conservé des versions d’un mythe justifiant Newroz par la victoire du forgeron Kawa sur le monstre reptilien Zohak, dévoreur d’enfant (comme la démone Dhaundhâ – la famine tue d’abord les enfants). 

INDO-EUROPÉENS

Ces célébrations comportent des traits récurrents :

- Autour de la pleine lune la plus proche de l’équinoxe de printemps.

- Dans un contexte de fête liée à l’élevage et à la végétation sauvage.

- On sacrifie des bovidés, dont des nouveau-nés, et un cheval.

- On prépare un feu, où on brûle des vaches pleines et des graines, et dont on recueille les cendres.

- On prépare une poudre à partir de ces cendres, de couleur rouge; le choix de la couleur relève de

la magie d’imitation. 

- La cérémonie a pour objet de conjurer le démon rouge de la famine, identifié dans le rougeoiement pathologique des plantes, et aussi dans le motif astronomique de l’étoile Sirius, dont le coucher coïncide avec le printemps, et qui s’observait en rouge jusqu’à la fin de l’Antiquité. 

- La fête est accompagnée d’agapes avinées, et d’un défilé dans les rues en contexte urbain.

 

Retrouvez les écrits d’Alexandre Avon dans son livre Buffy contre les vampires, une épopée trifonctionnelle

dumézilienne, et sur https://www.facebook.com/pages/Buffy-contre-les-vampires-par-Alexandre-AVON/86622319352   .

 

SOURCES :

1 Holî :

http://digitalcommons.mcmasterca/cgi/viewcontent.cgi?article=2543&context=opendissertations   (51 et suiv.)

http://trad-india.over-blog.com/pages/La_delivrance_pour_logresse_Putana-2864577.html

http://hssa.sayahna.org/ojs/index.php/hssa/article/view/4/ 10 p.40 et suiv . 

2 Fordicidia, Parilia et Robigalia :

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/fast/FIV.html  – Ovide, Fastes IV

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/tib/tib2.html#5  (85)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fordicidia#cite_note-71 

3 beltain :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nuit_de_Walpurgis P.Walter, Mythologie chrétienne, VI ed. Imago  

4 Navrǝzaŋh

http://fr.wikipedia.org/wiki/Norouz

http://www.cultureofiran.com/newyear_celebrations.html

http://www.kutchuk.com/agenda/printemps/norouz.htm

5 Indo-européens :

http://www.cieletespace.fr/a-la-une/996

http://www.astro-rennes.com/constellations/grand_chien.php

 

Publié dans:LUNES |on 4 février, 2015 |Pas de commentaires »

11/11 Les Codes de Renouvellement

 

 

images (7)

« Bien Aimés de la Famille de Lumière, c’est un grand moment dans la transformation de la Planète Terre car c’est celui de l’établissement de la Nouvelle Terre et de son Âge d’Or. Vous avez atteint le Portail temporel, ou Stargate qui est appelé le : 11/11/11, le 11 Novembre 2011. Il représente un «moment Cosmique» d’Eveil global et d’Unité. En ce moment précis, les «Codes de Lumière» ou «Codes Cosmiques»(ou encodages) du renouveau sont reçus et réactivés dans les grilles Cristallines de la Terre. 

La réception des Codes du renouveau accélérera encore davantage la matrice de la Terre, permettant ainsi une reconnexion avec la septième Dimension de Conscience alors que la planète poursuit son voyage dans la Conscience Divine du Coeur Divin, coeur Multidimensionnel. 

C’est en effet un moment de joie et de Célébration. Vous êtes sur votre chemin de retour «à la maison»… tant individuellement que collectivement. 

Le grand réveil est en cours, certains d’entre vous sont prêts et en progression afin de commencer le Nouveau but d’Âme de la Nouvelle Terre et de devenir les Eclaireurs de chemin Multi-Dimensionnel pour l’Humanité. Alors que la Terre s’installe dans la matrice holographique de la Nouvelle Terre, celle de la Cinquième Dimension, l’Humanité va ré-apprendre à exprimer l’Unicité et la Conscience de l’interconnexion de l’Unité qui est l’essence de la Cinquième Dimension. 

Chaque jour, vous commencez à percevoir que vous êtes vraiment des citoyens planétaires, une famille avec des difficultés et des enjeux communs. Vous commencez à voir que vous pouvez résoudre les problèmes seulement en vous unissant ensemble dans la Paix et l’Amour créant ainsi une nouvelle voie qui élève et qui unit. 

Bien-aimés de la famille de Lumière, nous Célébrons avec vous ce Grand Moment de transformation. À la fin de 2010, nous avons été comblés de joie lorsque la Terre a fait son «Ascension», un bond temporel de cette vieille troisième Dimension en cette «Nouvelle Cinquième Dimension». À ce moment-là, tous les scénarios de la  Terre de «Fin des Temps» ont été annulés puisque la Terre et tous ses Êtres vivants ont été réalignés avec la réalité de la Re-naissance de la Nouvelle Terre. Puis, en août 2011, au moment de la Porte du Lion, vous avez fait un autre grand pas en avant dès lors que vous avez été connectés avec la Sixième Dimension d’où coulent des flots d’Abondance. Ceux d’entre vous qui étaient prêts se sont reliés à ces Énergies provenant des «lignes Roses» de la grille Cristalline dont les méridiens énergétiques vibrent de la Conscience du Christ Cosmique. 

Maintenant, lors de ce 11/11/11, ceux d’entre vous qui sont entrés dans la Conscience Multi-Dimensionnelle et qui sont des «Eclaireurs» de chemin, se sont ancrés dans la puissance de la septième Dimension, là où se tient la Conscience des Maîtres Ascensionnés de Lumière. Vous deviendrez non seulement Maîtres de la réalité du plan terrestre, mais vous ressentirez aussi l’intégration de La Maîtrise Spirituelle de Sagesse qui va vous préparer à votre nouveau rôle de Gardiens de la Nouvelle Terre, Gardiens de «la Réalité» de la Nouvelle Terre. Cette connexion signifie la «fin des religions», religions qui ont « organisé et contrôlé  » sans L’Amour Universel. Ayant accès à la vibration de la Septième Dimension de Lumière, il y aura une plus grande et plus claire compréhension de la Lumière Divine en toutes choses ! 

Vous deviendrez également les Guides et les Enseignants pour ceux qui viennent d’entreprendre leur voyage d’Éveil, ceux qui souhaitent abandonner la matrice de la troisième Dimension et s’immerger dans la Conscience de la Cinquième Dimension. Tout comme vous avez travaillé à maîtriser les compétences de cette nouvelle réalité, vous serez donc appelés à montrer aux autres comment devenir Maîtres afin de leur rappeler qui ils sont et afin qu’ils puissent marcher sur les sentiers de l’Amour. 

Les Codes de renouvellement (les encodages) Bien-aimés, comme vous vous approchiez du 11/11/11 vous aviez déjà commencé à recevoir les Codes du Renouveau. Ce sont des Codes de Lumière qui activent et dynamisent le processus de renouvellement sur Terre. Les «Codes de renouvellement» sont des Codes de Lumière Cosmique, des informations regroupées, qui véhiculent des enseignements du Cœur Divin. Ces codes permettent une toute autre Création et facilitent la mise en place de ce nouveau Cycle. Vous vivez un accouchement Cosmique … C’est Une «fin»!… C’est vraiment le moment de l’accouchement et le début. 

Les «Codes de renouvellement» vont activer votre Corps de Lumière et votre ADN afin qu’ils s’alignement avec le modèle Original Divin et Multi-Dimensionnel de toute forme de vie. Une fois cet alignement établi, vous pourrez recevoir de nouvelles informations pour développer de nouvelles façons de faire et d’être. 

Cela signifie qu’il y aura de puissantes Énergies «électriques» et des déferlantes «électriques» qui traverseront le Corps de Lumière et le corps physique. L’ADN physique recevra également des informations pour se renouveler et reprogrammer la Régénération.

Cette Nouvelle Énergie accélérera la fréquence du Corps de Lumière et la fréquence du corps physique. Pour ceux qui sont prêts, ils expérimenteront des fréquences nouvelles et raffinées qui leur permettront de créer une toute autre réalité. En incarnant ces fréquences, Ils deviennent les Maîtres de la nouvelle réalité, les Maitres de la Nouvelle Terre. 

En terme plus général, les Codes de renouvellement vont affecter tous les aspects de la vie sur Terre. 

Parce que la nouvelle matrice de la Cinquième Dimension prend forme et commence à se manifester, de nouvelles manières d’être vont émerger redonnant à l’homme ses capacités Divines d’Amour, de Paix, et d’Abondance. Chaque aspect de la vie sera reconsidéré et restructuré pour s’aligner avec la Nouvelle Réalité. Ce processus va s’accélérer à mesure que les Codes de renouvellement vont s’ancrer définitivement et s’enraciner en vous. Alors, cette Énergie qui vous sera accessible, vous permettra de bénéficier de l’Abondance Universelle et des Bénédictions qui afflueront vers la Terre depuis l’ancrage de la sixième Dimension de Conscience. Il est temps pour tous d’en bénéficier. 

images (8)Ainsi, l’ancien système économique qui a créé la pauvreté et la destruction écologique se désagrège et sera remplacé par un nouveau mode de vie qui s’appuiera sur les fondations faites de principes éthiques et durables. Tout cela garantira les droits fondamentaux de l’Homme (nourriture, logement, habillement, éducation pour tous, ainsi que la possibilité de se développer selon le plan de l’âme de chacun) 

Ces changements vont prendre place sans être souillés par l’anxiété et le chaos que vous voyez maintenant autour de vous. Ceux d’entre vous qui  sont venus sur Terre avec des plans de l’âme faisant appel à de nouvelles communautés et à de nouveaux systèmes sociaux et économiques, seront appelés maintenant pour commencer à offrir leurs cadeaux, et services dont les buts sont bien plus élevés. 

Les «Codes de renouvellement » vont aider grandement ceux dont le travail est de faire partie du Renouveau et de la Naissance de la réalité de la Nouvelle Terre. 

Bien-aimés, alors que les «Codes de renouvellement» vous pénètrent et coulent en toute chose, il est temps pour vous de reconsidérer la façon dont vous pouvez vous aligner le plus possible avec votre but d’âme et avec ses Nouvelles Energies entrantes.

 

Message de l’Archange Michaël – Par Celia Fenn – Octobre 2011

Publié dans:2011 - PREDICTIONS, CHIFFRES |on 2 février, 2015 |Pas de commentaires »

La Flamme de la Résurrection

 

Outil merveilleux et mal connu,

 

100862130_oParce que la fête de Pâques s’annonce, il est judicieux de se repencher sur ces énergies qui nous inondent et qui renforcent nos liens avec notre Père/ Mère Divin. 

Pâques représente le moment où Jésus, trois jours après sa crucifixion, réapparait vivant à sa mère Marie et à ses disciples. La fête de Pâques célèbre donc la Résurrection de Jésus. 

La Résurrection est un concept miraculeux et bien souvent mal compris. Au-delà de l’allégresse provoquée par le retour de Jésus, il s’agit là d’un enseignement bien plus profond et bien plus fondamental que ce qui a été véhiculé au fi l des temps. 

Dans les Royaumes Célestes, là où la vie est éternelle, là où la splendeur illumine Tout ce qui Est, là où la souffrance et la maladie n’ont pas leur place, le pouvoir de la Résurrection n’est pas nécessaire. Quand l’Humanité évolue dans l’harmonie, l’amour, la révérence, aucune distorsion ne peut s’installer et aucune décadence ne peut se manifester.

Parce que l’homme depuis bien longtemps patauge dans les affres de l’ignorance, de la destruction et du non amour, il a cristallisé une telle densité en lui et autour de lui, que cette densité l’a étouffé au point d’avoir créé la dégénérescence puis la mort ! 

En raison de cette terrible densité et en raison des nombreux dysfonctionnements créés depuis des éons par l’humanité, il était très difficile pour la Planète d’ascensionner. Sans guérison ou épuration préalable, son Ascension aurait été alors accompagnée de douleurs et de souffrances insoutenables. 

La Terre avait donc, véritablement besoin d’une aide efficace, d’un outil puissant, pour ressusciter tout ce qui avait été gravement endommagé. Sans cette Flamme de Résurrection, il était difficile, voire impossible pour l’Humanité de réintégrer sa délicieuse Divinité. 

Alors, conscientes du déclin dévastateur, certaines âmes incarnées ont lancé un appel aux Royaumes Célestes pour obtenir une assistance qui permettrait une puissante guérison. L’Humanité avait besoin d’être propulsée vibratoirement afin qu’elle puisse s’ouvrir à la connaissance libératrice et s’unir à sa Divine Présence.. C’est alors que, en réponse à cet appel, l’Univers a offert à l’humanité cette Flamme Sacrée toute particulière. 

Cette Flamme détenait et détient le Pouvoir de restaurer, de réparer et surtout de redonner vie à ce qui a été gravement atrophié, détérioré, invalidé et qui semble donc moribond.

Cette Flamme, dès lors qu’elle est invoquée et sollicitée de façon régulière, revivifie chaque électron de nos quatre corps et restaure la vie en notre essence. 

La Flamme de La Résurrection a été ancrée pour la première fois sur Notre Terre Mère par Krishna. Krishna a éprouvé une telle compassion envers l’Humanité que l’une de ses missions consistait à apporter à l’Homme ce merveilleux outil. Il savait que les habitants de la Terre avaient besoin de restaurer tant d’aspects que seule la Flamme Vert-émeraude de la guérison ne suffirait pas. 

Puis, Jésus (Sananda) et Marie-Madeleine, conscients qu’il était urgent d’utiliser cet outil puissant, ont ravivé cette Flamme Sacrée et ont enseigné le pourvoir de cette énergie ancrée par Krishna. 

C’est ainsi que Jésus ressuscite Lazare, ou se ressuscite lui-même. Il fait totalement appel à cette fréquence. Lui-même affirmait : « JE SUIS la Résurrection et la Vie, JE SUIS la

Perfection de mon plan Divin qui se manifeste Ici et Maintenant. » 

En invoquant la Flamme de la Résurrection qui flamboie d’un sublime rouge-orangé, nous réamorçons le Plan Divin de chacun. Cette activité de Lumière est toujours crucifix ion aux alentours de Pâques. Il est fondamental de redonner vie, de revitaliser ce qui a été abimé afin que nos corps restaurés puissent intégrer avec facilité notre magnifique Présence JE SUIS et ainsi créer des miracles ! 

par Aurélia Louise Jones – Extrait du magazine « Vivre sa Légende » n° 47

Publié dans:JESUS, MARIE-MADELEINE |on 2 février, 2015 |Pas de commentaires »

L’exorcisme en question

 

images (4)Qui n’a pas été impressionné par ce film sorti dans les salles il y a quelques années dont le titre « L’exorciste » se suffit à lui-même ? Les images d’une petite fille, se transformant en être satanique luttant avec un jeune prêtre, ont d’ailleurs à l’époque choqué plus d’un spectateur. C’est dire comment l’inconscient collectif est fortement imprégné par la question du bien et du mal…

Il existe en France un prêtre exorciste par diocèse, soit près de 120 officiants exerçant un rituel spécifique approuvé par le pape Jean-Paul II en 1999.

Discernement

Le « Catéchisme de l’Église catholique » précise prudemment qu’en la matière, il convient de distinguer les troubles psychiques des véritables possessions démoniaques. Selon l’instance religieuse, le fait de parler des langues non connues par la victime est un des critères attestant un envoûtement. D’autres critères consistent en une évocation blasphématoire envers la figure du Christ et de la Vierge Marie, la révélation de choses cachées ou futures, l’utilisation d’une force qui dépasse les capacités humaines. On parle aussi dans les possessions de cas où le sujet montre des phénomènes d’apesanteur. En Inde, certains yogis seraient également détenteurs de tels pouvoirs… Difficile donc de discerner à quel moment un exorcisme est préconisé. En outre, c’est souvent de manière informelle, d’un prêtre à un autre, que se fait la transmission du ministère d’exorciste. Par ailleurs, des formations sont prévues avec des spécialistes de la psyché de manière à affiner les diagnostics.

Une complémentarité efficace

Paradoxalement et loin de tout phénomène spectaculaire, la prière chrétienne du « Notre Père » contient une demande d’exorcisme : Ne nous soumets pas à la tentation et délivre-nous du mal… Ainsi tout croyant est-il potentiellement en proie avec les forces du mauvais luttant contre le bien. Le docteur Philippe Wallon, psychiatre, témoigne dans le livre du médium Reynald Roussel, « Ce que les morts nous disent », aux Presses du Châtelet, de l’importance de travailler de concert avec les instances religieuses. Il y fait le récit d’une femme d’une quarantaine d’années, tourmentée par des visions démoniaques liées à un non-dit quant à un père ayant été acquitté, faute de preuves, de l’assassinat d’un enfant. Le Diable ne serait-il pas, interprète le psychiatre, une représentation fournie par l’inconscient et ayant trait au personnage du père ?… Je traitai alors ce cas sur un mode psychanalytique et parvins à évacuer l’histoire du secret, la patiente commençant à se renseigner sur les faits concernant son père. Tout au long du traitement, le docteur Wallon resta en lien avec l’ordre religieux qui ne pratiqua qu’un exorcisme sur les deux qui étaient prévus, la patiente ayant retrouvé une vie normale.

 

Cédric Monnier du MAGAZINE SIGNES ET SENS

Publié dans:POSSESSION |on 1 février, 2015 |Pas de commentaires »

Briser le mythe de l’âme sœur

 

images (3)Respirez profondément pour assimiler ce qui suit……….

Vous avez en effet conclu des ententes avec plusieurs individus, et votre idée d’avoir une âme sœur sur cette planète vous nuit un peu. Sachez que vous pouvez entretenir de merveilleuses relations avec absolument tout le monde quand vous exécutez le programme d’amour de soi. Plus vous serez intimement liés à la Source, plus vous éprouverez d’amour pour vous-même.

Plusieurs d’entre vous ont peur de se lier avec d’autres individus parce qu’ils craignent de se connecter ainsi à leur aspect dysfonctionnel. Or, en élevant votre fréquence vibratoire et en vous reliant à la Source, vous vous connecterez à leur aspect divin. Toute relation pourra alors ressembler à une relation amoureuse. Il n’est pas nécessaire que ce soit difficile, que ce soit une lutte. Les difficultés et les luttes proviennent des programmes de peur, les quels sont tous illusoires. Plus vous resterez présent, plus vous pourrez les identifier et vous abstenir alors de juger. Vous serez en mesure de modifier la fréquence que vous émettez. Vous avez tous tendance à retourner dans le passé et à répéter les mêmes vieux schémas car ce sont vos points de référence. Vous vous dites ceci : « C’est ce qui m’est arrivé par le passé et c’est ce qui va m’arriver dans ma prochaine relation ». Vos relations amoureuses représentent le domaine où vous faites particulièrement cela. Combien d’entre vous ont eu cette pensée ?

Si vous changez votre relation avec vous-mêmes, vous changerez alors vos relations avec les autres. Ceux-ci n’ont pas à modifier leur comportement pour que vous puissiez modifier la dynamique de la relation, peu importe qu’il s’agisse d’un membre de la famille, d’un collègue de travail, d’un conjoint ou d’un ami. Les semblables s’attirent.

Lorsque vous modifierez votre programmation et que les autres continueront à exécuter leur vieux programme qui ne correspond plus au votre, ils ne pourront plus le faire avec vous. Rappelez-vous qu’une situation ne peut exister que s vous y êtes attiré. En ce moment même, vous entrez dans une période créative sans précédent. Vous devez vous concentrer sur la fréquence vibratoire de la joie, de l’abondance, de l’amour de soi et de l’harmonie. C’est une question de création et non d’apparences. Ce faisant, vous vous libérerez du fardeau de l’attente et du désir de connexion extérieure avec l’autre moitié, celle qui est censée vous compléter !

Cette attitude est solidement ancrée dans votre structure sociale et les femmes ont plus de difficulté à cet égard, à cause de leur conditionnement social. Pourquoi ? E raison des valeurs sociales établies : être une épouse et avoir des enfants. Pendant des milliers d’années, on leur a dit que c’était cela qui importait et qu’elles n’étaient pas censées vouloir autre chose. Ainsi, si vous n’êtes pas dans une relation, vous avez moins de valeur aux yeux de la société.

Pour les hommes, le conditionnement est différent : les valeurs établies sont celles du travail et de l’argent. Si vous manquez d’argent et si vous perdez votre emploi, c’est le problème de l’estime de soi qui apparait. Pour les hommes, c’est donc concret, tandis que pour les femmes, c’est émotionnel. Elles s’enferment dans le désir d’une relation tandis que les hommes ont de la difficulté à identifier cette fréquence vibratoire puisqu’ils ne sont pas censés éprouver d’émotions. Dès leur plus jeune âge, on leur a dit qu’ils devaient « camoufler » leurs sentiments et ne jamais les exprimer réellement.

L’amour de soi, vous le possédez déjà en vous. Vous n’avez pas à l’atteindre, mais plutôt à éliminer les programmes ou les filtres qui vous empêchent de le vivre. Le reflet que vous renverra le monde extérieur vous le démontrera. Vous pourrez le vérifier sur les plans physique, émotionnel et mental.

L’amour de soi fait resplendir le corps de santé. Si vous vous donnez de l’amour, vous vous donnez de l’énergie en provenance de la Source. Les cellules peuvent alors maintenir la santé car elles reçoivent une énergie de haute fréquence. Le corps physique est créé selon le modèle physique, de sorte que toute maladie y est un reflet de votre modèle énergétique ou d’une basse fréquence. Si vous éprouvez une émotion inférieure telle que l’anxiété, la dépression, la colère ou la peur, c’est que vous manquez d’amour de soi. Si, mentalement, vous entretenez des pensées négatives comme « je ne suis pas assez bon » ou « je ne mérite pas ça » cela va à l’encontre de l’amour de soi. Vous n’accédez pas l’amour de soi qui se trouve en vous.

Depuis un quart de siècle, on vous dit qu’il est temps de vous réveiller. Nous allons donc vous aider à vous exercer à ce réveil. Vous devrez le faire au quotidien, possiblement chaque heure du jour et même chaque minute. Voilà sur quoi nous nous concentrerons en cette période.

Plusieurs parmi vous prétexteront qu’ils sont trop occupés pour le faire. Nous vous demandons : êtes-vous réellement trop occupés pour vous aimer ? La théorie est une chose, la pratique en est une autre….. Un autre aspect de la création dont nous n’avons pas encore parlé est le maintien de la fréquence vibratoire. Quand vous émettez une vibration de haute fréquence, la même fréquence de haut calibre doit être présente pour être reçue. Vous ne pouvez pas émettre une haute fréquence et en recevoir une basse. Les deux doivent correspondre. Si c’est le cas, vous recevrez ce que vous aurez demandé. Dans le cas contraire, soyez reconnaissant car c’est une occasion de constater où se trouvent les basses fréquences. Considérez cela comme un cadeau.

Pour changer la situation dans laquelle vous vous trouvez, vous devez d’abord accepter le fait d’y être. Si vous continuez à rejeter ce dont vous ne voulez pas, vous ne faites que l’attirer à vous. Si vous vous ouvrez, si vous reconnaissez cette basse fréquence sans la rejeter et si vous en êtes reconnaissant, vous en neutraliserez la charge. Vous ne jouerez plus le jeu de victime/bourreau et le problème sera résolu.

Sachez que toutes vos relations sont d’abord fondées sur l’amour de soi et qu’elles en sont le reflet. Nous considérons l’absence d’amour de soi comme le problème numéro Un sur la planète actuellement, suivi de près par le sentiment de persécution.

Soyons bien précis : il ne s’agit pas des relations avec les autres, mais d’abord et avant tout, de la relation avec soi-même. C’est un point extrêmement important que nous aimerions travailler avec vous. La conscience collective comporte plusieurs programmes qui vous enferment dans des systèmes de croyances. le premier système est très problématique car il vous prépare à l’échec et à la séparation. C’est celui des âmes sœurs ou âmes jumelles. Nous ne disons pas qu’elles n’existent pas, mais nous affirmons que le phénomène est très rare dans cette existence particulière que vous avez choisie. Même si ce n’était pas le cas, cela n’a pas vraiment d’importance car la relation avec une âme sœur ou jumelle ne diffère en rien de toute autre relation que vous pouvez entretenir avec votre entourage. L’idée d’âmes sœurs et d’âmes jumelles n’est qu’une étiquette que vous avez placée sur vos relations à un moment où il y avait très peu d’individus dans votre vie pour vous faire apprendre des leçons.

Dans la plupart des relations à long terme, il existe environ une centaine de points communs et autant de questions que vous pouvez choisir de travailler ensemble ou pas. Dans ces relations, une trentaine de ces points sont bien alignés entre eux. Dans les relations à court terme, une dizaine le sont. Dans cette vie-ci, vous êtes tous en mesure de régler ces questions très rapidement ; Par contre, dans vos passées le rythme était beaucoup plus lent et la vibration générale était beaucoup plus basse, de sorte qu’il vous  a fallu beaucoup plus de temps pour identifier certains programmes. Dans une autre vie, vous avez peut-être choisi d’œuvrer sur quatre ou cinq grandes questions, tandis que dans cette vie-ci, en raison du soutien universel et du fait que ce secteur de l’univers est très riche en énergie photonique pouvant servir à des fins d’intégration, vous travaillez beaucoup plus vite. Dans d’autres existences, vous disposiez d’une quantité restreinte de lumière et d’information pour travailler, et c’était donc très difficile. C’est pourquoi les relations duraient plus longtemps. Vous aviez tous besoin d’être liés davantage.

Aujourd’hui, parce que le rythmes est accéléré, vous tentez d’intégrer le plus de questions possible. Avant de vous incarner, vous saviez peut-être que les personnes A, B et C seraient disponibles pour une relation amoureuse lorsque vous seriez dans la vingtaine. Et si jamais la personne A n’était pas prête, la personne B pourrait la remplacer, ou la personne C, et ainsi de suite. Vous avez établi vos contrat ainsi parce que la synchronisation est beaucoup plus difficile dans cette vie-ci puisque vous êtes tous très affairés. Il se pourrait également que vous ayez déjà réglé toutes ces questions et que vous n’ayez plus besoin de vous lier aux personnes A, B ou C  avec qui vous vouliez y travailler. Dans ce cas, vous passerez au problème suivant en sachant que vous êtes ici en avance sur votre « temporalité ».

Votre deuxième système de croyances consiste à croire que les « contrats » sont éternels et difficiles à modifier. Au contraire, ils sont très souples ; Vous pensez qu’ils sont « lourds » et que vous raterez une occasion si vous ne vous trouvez pas à tel endroit à tel moment. Cela est simplement du à la peur, au sentiment de manque et à l’absence de connexion. Vous ne ratez jamais une occasion. La fréquence que vous émettez vous revient toujours. Il s’agit d’y être réceptif. L’événement peut se présenter sous une forme légèrement différente mais la fréquence dont vous désirez faire l’expérience sera identique à la fréquence originelle. N’est-ce pas logique ?

Cela est très important car vous avez souvent tendance dans vos relations à rechercher une personne précise au lieu de rester ouvert à la forme. C’est pourtant quand vous êtes ouvert à la forme que la personne qui vous correspond le mieux sur le plan vibratoire peut se présenter. Les problèmes surgissent lorsque vous désirez être en relation avec une personne qui ne vous correspond pas réellement. C’est malheureusement très fréquent.

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE. – vous pouvez lire la suite ici : http://francesca1.unblog.fr/

 

Publié dans:AME, AMOUR |on 1 février, 2015 |2 Commentaires »
12

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3