La mort est une autre vie

 

téléchargementJe viens d’assister à l’avant-première du film documentaire de Franck Flanquart “Le Premier Souffle” et j’ai été éblouie d’y retrouver en images tout ce qui m’avait profondément marquée lorsque j’écoutais, il y a quelques mois, Idris Lahore donner une conférence publique sur l’accompagnement des mourants et des défunts.

Moi qui – comme la plupart des Occidentaux, je suppose -, me faisais de la mort une idée plutôt lugubre et assez désespérée, j’ai, grâce à ces deux événements, commencé à  aborder le sujet tout autrement. J’ai appris que la notion de réincarnation existe depuis toujours, de Platon à Hugo et de Cicéron à Goethe !

Selon cette théorie, l’être humain n’est pas créé au moment de sa conception : il est un esprit, entrant avec son âme dans un corps physique préparé par ses parents et poursuivant son évolution dans d’autres mondes après la mort de ce corps physique, avant de naître à nouveau dans le monde terrestre.

L’esprit humain parcourt ainsi des cycles, de vie en vie, il a connu de nombreuses naissances et de nombreuses morts, dont il ne se souvient pas.

Mais… vous souvenez-vous des neuf mois que vous avez passés dans le ventre de votre mère ou des deux ou trois premières années de votre vie ?

Pourtant, vous avez bien vécu ces moments !

  • Les éléments constitutifs de la nature humaine

Le corps physique de l’être humain est composé de quatre éléments :

• un élément solide, l’élément Terre, par exemple nos os et nos muscles ;

• un élément liquide, l’élément Eau : le sang, la lymphe, les larmes… ;

• un élément chaleur, l’élément Feu : ce sont les 37° qu’on a normalement, quelle que soit la température extérieure ;

• un élément gazeux, aérien, l’élément Air, qui nourrit toutes nos cellules.

Mais la différence entre notre corps physique, ici, maintenant, et un cadavre, c’est la force de vie, l’énergie vitale, qui maintient le corps physique dans une certaine structure où circule l’énergie de vie (dans les chakras et les méridiens, par exemple). Certaines spiritualités appellent cette structure le corps éthérique ; il maintient la vie, la santé et l’équilibre.
L’esprit, quant à lui, est ce qu’il y a de vraiment éternel pour l’être humain, il n’a ni début, ni fin, pas de limites ni dans l’espace, ni dans le temps, parce qu’il est issu de l’Absolu (ou de Dieu ou du Tao, ou de l’Origine, chacun le nommera comme il veut) comme une étincelle vivante.
Il est de la même nature que l’Absolu et il en a les caractéristiques.

  • La dissolution des éléments dans la mort

L’idée du film “Le Premier Souffle”, ainsi d’ailleurs qu’un très élégant petit livre d’I. Lahore, qui vient de paraître aux Editions EccE et intitulé “Lecture aux Morts – guide de la vie après la mort”) est d’apprendre ce qui se passe au moment de la mort et dans la mort, pour ne plus en avoir peur et pour pouvoir observer le tout en restant curieux, comme lorsqu’on est vivant face à quelque chose de neuf et d’intéressant.

Qu’est-ce que la mort, dans un  premier temps ?
Les éléments qui s’étaient rassemblés dans le corps physique commencent à se dissoudre.
L’élément Terre, solide, perd de sa force.
L’agonisant ne peut plus se tenir droit, il commence aussi à voir flou et même lorsqu’il ferme les yeux, c’est comme s’il ne voyait à l’intérieur que des mirages.
Vient ensuite la dissolution de l’élément liquide.
Le mourant perd le contrôle de ses liquides corporels et de ses sphincters, et les bruits ne le dérangent plus car il devient de plus en plus sourd.
L’étape suivante est la dissolution de l’élément chaleur, qui se retire des extrémités vers l’intérieur.
Lorsque le quatrième élément, Air, commence à se dissoudre, l’inspiration devient de plus en plus courte et l’expiration de plus en plus longue, jusqu’au dernier souffle.
Pour la médecine, c’est là le moment de la mort, puisque l’électro-encéphalogramme et l’électrocardiogramme sont plats.

  • La mort réelle

Or, la structure énergétique ne s’est pas encore dissoute et commence alors la deuxième étape dans la mort.
Les canaux énergétiques (méridiens) se vident et il se passe en même temps de nombreux phénomènes psychiques ou mentaux, l’un étant que tout ce qui est lié à la mémoire est mis en mouvement : pendant trois à quatre jours, celui que les gens imaginent mort, voit à rebours tous les événements de sa vie passée, du moment de sa mort jusqu’à sa naissance.

C’est la raison pour laquelle, autrefois, dans les religions, on demandait de ne pas toucher le corps pendant ce laps de temps.
D’autres phénomènes se produisent encore qui aboutissent à la séparation définitive de l’esprit et de son âme d’avec ce corps dans lequel ils étaient entrés à la conception.

C’est là le moment de la mort réelle : les éléments physiques et la structure énergétique se sont dissous.
Il reste d’une part le cadavre et d’autre part l’esprit avec son âme, qui va poursuivre son voyage dans les mondes de l’après-mort.

  • Les mondes de l’après-mort

Il arrive d’abord dans le monde astral des âmes, où il entre en contact avec les défunts qu’il a aimés ou admirés et qu’il perçoit comme des “êtres de lumière”, pour reprendre l’expression de ceux qui ont fait des expériences proches de la mort.
Il revit ensuite tout ce qu’il a pensé, dit et fait de beau, de bon et de vrai ; puis tout ce qu’il a pensé, dit et fait de mal.
Il revit aussi tout le mal qu’il a fait subir aux autres, volontairement ou pas.

Ces moments ou ces mondes sont décrits dans les religions comme le purgatoire ou les enfers.
Ainsi purifié, l’esprit entre dans le monde spirituel proprement dit, un monde de lumière et d’amour…
Mais il sait qu’il ne peut y rester, et il décide de renaître pour avoir une chance supplémentaire de corriger le mal qu’il a pensé, dit et fait, de se purifier, de se perfectionner pour pouvoir un jour rester dans ce monde divin et spirituel.
On ne peut en effet pas entrer au paradis en étant méchant, jaloux, haineux, ignorant, sous peine que le paradis ne devienne l’enfer !

L’esprit avec son âme choisit alors les parents et la naissance les mieux adaptés au karma qu’il lui faut compenser et aux mérites dont il peut profiter, et la spirale de  l’évolution continue à l’emmener toujours plus haut, vers la réalisation de sa nature (divine) véritable.

Ceci n’était qu’un bref résumé de cet étonnant voyage dans l’après-mort et je ne peux que vous encourager à voir le film et à lire le livre qui ont totalement changé la vie de certains.

Contact :
contact@imagessence.info
Publié dans : La MORT |le 24 janvier, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3