Le channeling pour Rosanna Narducci

 

SP : Comment se caractérise votre processus de channeling ? Recevez-vous par images, concepts, énergie, sons… ?

livre-ascension-essaiRN : Ma particularité est d’avoir été contactée par ma famille des étoiles dès l’âge de trois ans.

Dans ma chambre de petite fille, une femme et quatre hommes m’ont visitée et m’ont encodée par un rayon de lumière dans le bras gauche. J’ai alors commencé à parler à des êtres de Vénus et de Mars. Bien qu’à trois ans je n’avais jamais entendu prononcer ces noms, je les connaissais pourtant. Je voyais et je décrivais le sol vénusien et martien.

Ensuite, à l’âge de seize ans, neuf mois après le décès de mon père, j’étais à bord d’une voiture avec ma mère, sur une autoroute d’Allemagne, et du cristal s’est matérialisé dans la 3e  dimension, il était visible à l’œil physique. J’ai alors reçu des encodages. J’ai commencé à entendre que l’on me parlait, et les enseignements de Christ’al Chaya sont venus graduellement. Il faut savoir que certaines races extra-terrestres peuvent vous envoyer un rayon ou, télépathiquement, une énergie que l’on peut mettre des années à décoder. Quelques secondes de transmission énergétique d’un maître des étoiles pourraient composer un livre. A vingt ans, mes études ne me convenaient pas et je me demandais quelle était ma place sur Terre. J’ai alors rencontré quelqu’un qui travaillait sur les états modifiés de conscience et j’ai suivi ses enseignements.

J’ai revécu des vies passées et rencontré mes guides. Puis Christ’al Chaya s’est nommé pour la première fois et depuis je chemine avec lui. Ma modalité est d’entendre et de voir, car on me transmet parfois des images.

SP : Transmettez-vous ensuite avec vos propres mots ?

RN : Non, je reçois des vibrations qui vont former des mots ; ce sont les mots de Christ’al Chaya.

SP : Quelle place occupe le channeling dans votre vie ?

RN : Christ’al Chaya est avec moi, dans mon aura. Je suis en permanence en guidance… Il me guide pour tout, même dans ma vie amoureuse.

Le channeling occupe donc pleinement ma vie.

Ce n’est cependant pas une guidance qui me conduit à faire ce qu’il me dit de faire, c’est une guidance dans le sens où si je dois intégrer certaines choses, il va me les faire vivre, sous forme d’initiations parfois, mais tout en me protégeant.

Le but, comme pour tout un chacun, est d’atteindre notre maîtrise afin d’être toujours plus conscient de qui l’on est réellement et d’être responsable de ce que l’on crée.

SP : Considérez-vous le channeling comme votre mission de vie ?

RN : C’est totalement ma mission de vie. Les différents maîtres qui participent aux « Conclaves » sont avec moi depuis longtemps. J’ai un contrat avec eux de plus en plus manifeste dans ma vie, à travers les enseignements, tous reçus en channeling, et que je diffuse ensuite. Je vais là où les maîtres me disent d’aller et je leur fais complètement confiance. Je ne me préoccupe pas du « comment », car il s’organise tout seul.

SP : Pensez-vous que dans le futur nous sommes tous appelés à devenir channels ?

RN : Chaque être humain a de plus en plus la capacité d’entendre des êtres appartenant à des dimensions et des fréquences plus évoluées. Mais toute l’humanité n’aura pas forcément une mission, un mandat pour retransmettre des enseignements qui viennent d’ailleurs. Être au service du bien commun ne consiste pas forcément à être channel ou thérapeute. C’est devenir réellement conscient de ce que l’on fait, de sa contribution à l’évolution de la planète. Par la suite, il y aura probablement de nouveaux métiers en lien avec de nouveaux mandats.

Beaucoup de personnes seront pleinement connectées avec leur présence divine « Je Suis ».

SP : Que souhaiteriez-vous partager avec nos lecteurs ?

RN : Je les invite à mesurer la grâce qui leur est donnée d’être incarnés à cette époque et à ne pas attendre que les changements annoncés adviennent par les maîtres. Chacun doit participer en prenant sa place de travailleur de lumière, en faisant des choix, en s’impliquant totalement avec les maîtres dans ce travail de transmutation de la planète et de l’humanité. Cette implication demande une verticalité, un alignement de corps, de coeur et d’esprit. Il commence par le décret « Je veux être maître de moi-même et donner plein pouvoir à la Présence Je Suis ».

En conclusion

Rosanna Narducci canalise Maître Christ’al Chaya « naturellement », comme on raconte une histoire. Par un saut quantique salutaire, on se trouve plongé dans une vaste cosmogonie archétypale, reconnecté à nos origines galactiques et christiques, immergé dans la vie cristalline de nos cellules et soudain attentif aux messages de notre ADN…

téléchargement (3)Participer à une canalisation de Christ’al Chaya, c’est expérimenter un alignement sur sa mission d’âme et recontacter sa fraternité galactique. Sommes-nous disposés à l’accueillir ?

Entretien Par Dominique de Sacrée Planète

Publié dans : CHANNELING |le 25 décembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3