Archive pour le 14 novembre, 2014

EQUILIBRER L’OMBRE ET LA LUMIERE

 

ob_7b2e7a4c08f3b317bdc5f62e9a1476c5_dragon-ombre-lumiereLa Lumière et l’Ombre sont liées. Les deux doivent coopérer, l’un est nécessaire à l’autre. Ils forment un tout. Il faut vouloir savoir. Il faut savoir ce que l’on veut. L’action part du rêve. Le rêve est un acte. Le savoir donne le pouvoir. Savoir est un travail. Savoir les choses aide à éviter de céder à un excès d’Ombre.

Lumière et Ombre peuvent aussi être antagonistes. L’Ombre peut empêcher la Lumière. Dans un état dictatorial, la presse, les arts et l’enseignement sont muselés. Chez un individu, la volonté d’obtenir quelque chose peut lui faire oublier de tenir compte des besoins, intérêts et émotions d’autrui. Inversement, la Lumière peut empêcher l’Ombre. Une personne qui accumule des connaissances dans le désordre risque de finir apathique, sans plus aucun ressort. Il faut continuellement mettre en pratique le savoir et le rationaliser pour qu’il reste efficace. Un peuple dont le mode de vie est trop raffiné peut devenir incapable de faire la guerre pour se défendre. 

La confiance, l’espoir, la foi, la séduction, le plaisir, la douleur, la bonté, l’affection, l’identité, le choix, la passion, la stratégie, les scrupules, le charisme, l’instinct, la tendresse, la culpabilité, la rationalisation, l’organisation, la manipulation, la ruse, l’apprivoisement, les valeurs, le jugement, la construction, la rigueur scientifique, l’honnêteté, la probité, la persévérance, la mesure, l’indignation, le secret, la sagesse, la Justice, la prudence, la parole, l’humour… sont des concepts qui font une synthèse de la Lumière et de l’Ombre. La dopamine a un rôle dans le cerveau entre Ombre et Lumière.

L’Ombre et la Lumière peuvent paraître opposés. [ …] Parfois on confond Lumière et Ombre.  […]  La Lumière est sensée éclairer celui qui veut Agir. Pour tenter de faire le tri entre les actions qui devraient être faites et celles qu’il faudrait éviter, les humains ont développé les notions relativement abstraites de « bien » et de « mal ». Les personnes politiquement de droite pensent être capables de faire le tri entre ce qui est bien et ce qui est mal. Les personnes politiquement de gauche pensent être capable d’organiser ce qui amène le bien et d’éviter ce qui amène le mal. 

Un excès d’Ombre vient hélas souvent en réponse à un manque de Lumière. [ …]Un excès d’Ombre mène à une régression de la Lumière. [ …] Fondamentalement le mal n’existe pas. Tout le monde essaye de bien faire, même les dictateurs et les maladies. Si une personne fait du mal à une autre personne, c’est parce qu’elle ne se rend pas compte de ce qu’elle fait ou qu’elle croit qu’il y aura du bien au bout du chemin. Une personne ivre de vengeance, désireuse de faire souffrir un Monde entier, veut au fond d’elle-même redresser un tort ou punir une injustice, ce qui est bien. Dans la Nature il y a beaucoup de choses qui peuvent faire souffrir : les maladies, les accidents… Mais la Nature n’a pas de conscience. Elle ne prend pas la décision de faire souffrir. Il n’y a que des phénomènes météorologiques, des animaux qui se nourrissent ou se défendent. Si nous pouvons ressentir la douleur c’est parce que cela nous permet d’apprendre et d’éviter ce qui nous détruit. Les notions de mal, de Diable méchant ou de Dieu punisseur, ont été inventées par les hommes. Ils subissent des douleurs et des revers, il leur faut trouver des mots pour en parler. Le problème est que ces notions de mal sont à leur tour utilisés par l’homme pour faire le mal. En croyant que le mal est une intention dans les homme ou dans la Nature, certains hommes créent plus de mal encore. Ils croient qu’ils doivent détruire ou réprimer ce qui « contient » le mal. Certains disent que l’homme contient le mal parce qu’il éprouve du plaisir en faisant ce qui est interdit. Une meilleure explication est que l’homme est un explorateur. Il éprouve du plaisir à explorer. C’est grâce à cela qu’il apprend à connaître son environnement et qu’il devient plus apte à y survivre. Faire ce qui est interdit est une des formes d’exploration. Ce n’est pas l’interdit qui donne du plaisir, c’est l’exploration. Il faut apprendre aux enfants à explorer en nuisant le moins possible à autrui. Les empêcher d’explorer ne peut mener qu’au mal.

A la base, l’Ombre pousse à la lutte entre les individus. Les puissants exploitent les pauvres. Le fort détruit le faible. Les grandes bêtes mangent les petites bêtes et les très petites bêtes mangent les grandes bêtes. L’Amour inverse l’action de l’Ombre. Par Amour, une maman lionne ne mange pas ses petits. Ils constituent pourtant un repas de choix. Elle passera des mois à chasser pour eux et à les protéger. Dans les pays civilisés, les politiciens mettent leur volonté au service de la population. On se dévoue pour les plus faibles au lieu de les écraser. Une armée est beaucoup plus puissante et a moins de pertes au combat si chaque soldat fait passer la vie de ses camarades avant la sienne. Dans les dictatures l’Amour est perverti : on fait croire à la population que le dictateur éprouve de l’Amour pour le peuple alors qu’il ne fait que l’exploiter.

EXTRAIT DU TEXTE DE  ERIC BRASSEUR    http://www.4p8.com/eric.brasseur/lumomb.html

Publié dans:ENERGIES, LUMIERE |on 14 novembre, 2014 |Pas de commentaires »

Météo astrologique de décembre 2014

« Si on pratique la pensée, la parole et l’action juste, on ne pollue plus, on commence à se guérir et à aider le monde à guérir. La pensée juste est faite de compréhension et de compassion, sans haine ni discrimination… » Thich Nhat Hanh.

AO112_meteo-astro

Naissance de l’information

Si, l’information prend naissance dans le signe des Gémeaux, c’est dans le signe du Sagittaire qu’elle circule et se répand. Après la transformation de nos valeurs en Scorpion, le Sagittaire, 3ème signe de feu, mutable et émetteur, détient la clé qui permet de transmuter nos désirs personnels afin de changer de plan de conscience.

Le signe du Sagittaire est lié aux croyances religieuses ou philosophiques, aux voyages quels qu’ils soient, donnant naissance à quelque chose de plus vaste et de plus grand, afin de satisfaire nos aspirations profondes.
C’est dans le Sagittaire que naissent les civilisations. Depuis la nuit des temps, elles ont relié les différentes origines humaines, malgré leurs diversifications culturelles et géographiques.

Nous sommes tous le produit de ces civilisations et nous possédons tous cette mémoire que l’on appelle « Inconscient Collectif ».

L’axe Gémeaux/Sagittaire est mutable, il permet le changement, grâce à son adaptabilité. Cet axe indique clairement, de quelle manière nous pouvons unifier nos dualités. C’est par une attitude de complicité « fraternelle » qu’Hercule ramène la Biche de Cérynie vivante à Mycène.

La représentation symbolique du Sagittaire est un centaure, son corps est double, mi-animal, mi-humain. Sa partie animale doit être transcendée vers un but supérieur : sa quête (la flèche de l’archer). Même si une quête commence souvent par « hasard », ce sont les épreuves lors de son cheminement qui permettront son aboutissement !

Là, où se trouve le signe du Sagittaire dans notre carte du ciel, là sera l’endroit où nous allons exprimer notre idéal, notre quête et notre besoin de voir autre chose (d’aller au-delà de notre esprit de clocher). Comme ce signe est lié aux religions et aux croyances, il est intéressant de voir, comment les hommes ont interprété les religions et de quelle manière, ils ont appliqué ces croyances pour compenser leurs souffrances et leurs manques.

N’importe quelle croyance conduit automatiquement, à des limitations et des rigidités. Les lois religieuses ne devraient-elles pas, au contraire, aider les hommes à s’entendre, plutôt que de les dominer par besoin d’auto satisfaction ?
Combien de persécutions, combien de jugement, combien de bûchés et de destructions au nom d’un Dieu !!! Récemment, sur Internet, je découvre un reportage sur les massacres qui se perpétuent actuellement au Népal dans le but de plaire à la « déesse de la Puissance ». En effet, tous les 5 ans, se produit le plus grand sacrifice d’animaux à la fête Gadhimai, où des milliers d’animaux sont exterminés, juste pour les tuer ! Où se trouvent donc, l’Amour et la transcendance dans tous ces rites ?

N’est-ce pas la partie animale de l’énergie Sagittaire qui prend le dessus sur la conscience de l’Archer ? Pas étonnant, alors de voir toutes des pulsions sanguinaires se réaliser au nom d’une divinité quelconque !

On est très éloignée de l’énergie spirituelle du Sagittaire, celle qui fait don de l’équité, de la notion de partage entre « Le donner et le recevoir ».

Où est la conscience dans tout cela ?

Le Sagittaire est conçu dans l’énergie des Poissons, le 12ème signe du zodiaque, celui qui représente, d’une part, l’Unité au Grand Tout, et d’autre part, l’Incohérence et la peur de la dissolution. Donc, si nous sommes dans la peur, il est normal que nos croyances soient utilisées pour pallier à ces perceptions (la peur de mourir et de ne pas exister). Quelle était la mission d’Hercule lors de son passage aux Poissons « Chercher et ramener le troupeau de Géryon ». À quoi, Hercule doit-il renoncer pour élargir son champ de conscience et contacter l’Invisible ?
Si nous suivons la succession des ères qui ont tracé l’histoire de l’humanité, le Sagittaire correspond à la 2ème partie de l’ère des Gémeaux, le moment où l’humanité sortait de la préhistoire pour entrer dans l’Histoire.

Avec les Gémeaux apparaît la notion de « choix » grâce à la conscience mercurienne.Lorsque l’homme devient conscient, Dieu devient un autre. Lorsque l’on devient sujet, les autres deviennent objets. Toute la dualité Gémeaux s’exprime ici, avec la séparation comme issue. C’est justement au cours de la 2ème partie de cette ère, que les rites religieux apparaissent, pour pallier à cette séparation. Sous la peur, l’homme s’identifie à ces rites. Sans une attitude de conscience et d’abnégation, la partie animale prend le dessus toujours le dessus. Toutes les justifications sont bonnes pour perpétrer ces actes barbares et Dieu a bon dos !

Retrouvons Hercule dans son cheminement à travers ses 12 étapes. Eurysthée lui transmet l’ordre de faire disparaître « les Oiseaux de Stymphale ».

Ces oiseaux redoutables étaient mangeurs d’hommes. « Tout se passe comme si Hercule avait pour mission de libérer un processus énergétique bloqué dans une impasse » dit Luc Bigié.

Deux forces animent ces oiseaux : le désir (animal) et la peur. Bien des religions sont basées sur la peur en exploitant « le désir » des humains et ceci, au service d’une cause spirituelle, avec comme récompense le sentiment d’exister et surtout la certitude d’une place au Paradis !

Les oiseaux ne sont-ils pas le symbole de l’âme représentant le lien entre le ciel et la terre ? Au Sagittaire, il faut que l’Archer (la conscience) triomphe, en se débarrassant des croyances limitantes échafaudées sur des peurs de vide et de néant.

Nous assistons actuellement, avec cette ère du Verseau, à la décadence des systèmes monothéistes liés au contrôle et la domination. Il n’y a plus de limites dans l’horreur. Nous devons petit à petit, réintégrer le « féminin » pour permettre la réalisation de notre Unité intérieure. Comme dans toute fin de civilisation, la partie animale prend le dessus, c’est la raison pour laquelle, nous vivons des moments difficiles, où l’incohérence semble dominer. Un peuple qui ne respecte pas la femme, et un peuple qui ne respecte pas son âme. La femme est porteuse de vie ! Oui, les circonstances actuelles nous poussent à changer de paradigme.

La nouvelle lune du 22 novembre 2014 à 12 h 33 T.U.

AO112_th-NL22112014Cette carte du ciel est intéressante, avec ses planètes dans l’hémisphère Sud. La nouvelle lune/Vénus/Saturne se trouvent en maison IX, la maison du Sagittaire au carré de l’Ascendant Poissons/Neptune/Chiron. Le nœud Nord est toujours en Balance en VII et Jupiter/lunes noires en Lion Maison VI.

Voilà tout un programme qui va dans le même sens que l’énergie Sagittaire traduisant son message essentiel. Élévation et canalisation des pensées, notion de service aux autres, où l’ego ne doit pas prendre la main. Mars en Capricorne après son passage sur Pluton semble colorer de son bon sens cette lunaison.

En cette fin d’année, il serait bon de réfléchir à ce message : où en sommes-nous dans l’expression de nos besoins et de nos manques ?

La planète Jupiter est le maître du Sagittaire. Dans le corps humain, Jupiter représente le foie, organe lié à nos colères, à nos émotions et surtout à nos manques. Saturne dans le signe du Scorpion depuis octobre 2012, nous a incités à épurer nos désirs et à nous focaliser sur l’essentiel. Alors comment exprimons-nous actuellement nos désirs, sur qui ou sur quoi ?

Cette nouvelle lune est au carré de l’Ascendant/Neptune, elle exprime une notion de défi : fuir la réalité ou s’appuyer sur sa Foi ? La réponse peut se trouver dans le triangle de feu Venus/Uranus R/Lunes noires : l’amour est l’étoile que nous devons suivre, c’est de cette manière que nous ressentirons notre réelle identité et nous ne ferons plus rentrer notre petit « je » dans le jeu de notre ego !

Le 6ème carré Uranus/Pluton aura lieu le 15 décembre 2014. Si les trois premiers carrés, nous ont poussés à prendre conscience de notre besoin d’identité et d’action, celui du 1er novembre 2013 a permis un tournant dans notre cheminement, et les deux derniers vont procéder à la mise en place d’une nouvelle manière d’être : nouveau paradigme.

Pluton représente dans ce carré, le patriarcat finissant (d’où le déni et la destruction des femmes chez certains). La femme doit reprendre sa juste place, non par la revendication, ni par la compétition, mais grâce à sa réceptivité et à son amour. Quand on aime, on n’a pas besoin de comprendre, car tout se passe à l’intérieur de nous et nous savons bien que de l’amour naissent les miracles.

Uranus R Bélier trigone Vénus : la liberté est intérieure et elle doit obéir au cœur et non au mental.

Jupiter (maître du Sagittaire) devient R le 9 décembre et ce jusqu’au 9 avril 2015.

Que s’est-il passé à la fin des années 2002 et 1954 ?
À chaque rétrogradation, un travail bien spécifique est proposé. Qu’avons-nous appris l’année dernière lorsque Jupiter était rétrograde du 22 décembre 2013 au 7 mars 2014 ?
Jupiter rétrograde remet en question les valeurs trop traditionalistes. C’est en reconnaissant les valeurs d’autrui, en se dépossédant de nos convictions obsolètes et en s’appuyant sur une vraie humilité que l’on y arrive. Je vous engage à toujours faire le bilan des événements passés, ceci afin de pouvoir mieux appréhender le « ici et maintenant » ? Lorsque ce travail est réalisé, la personne devient souvent l’incarnation vivante de ses connaissances et de ses compétences et n’oublions pas qu’en évoluant, nous permettons aux autres d’évoluer.

Il faudra faire le lien entre la période de l’éclipse lunaire du 8 octobre (prise de conscience que quelque chose cloche) et la première semaine de février 2015, où des circonstances vous permettront de modifier certaines de vos attitudes. Vous récolterez les résultats de vos remises en question, au cours de la première quinzaine de juin 2015.

Les lunes noires vont passer du Lion à la Vierge, permettant d’intégrer et de digérer, le travail sur les blessures égotiques.

1La Pleine lune aura lieu le 6 décembre 2014 à 12h28 T.U.

L’axe Sagittaire/ Gémeaux se pose sur l’axe IX/III. Nous retrouvons un Ascendant Poissons, comme à la nouvelle lune. Le nœud nord toujours en VII indique l’importance du rapport « juste » avec les autres. Neptune/Chiron sont passés en XII, nous invitent en cette fin d’année, à une retraite intérieure.

Quels que soient les événements que nous avons rencontrés au cours de toute cette année 2014, c’est avec le filtre de l’amour et de la compassion que nous devrons les accepter.

La lune passe du Sagittaire aux Gémeaux.
Cela va nous faire réfléchir sur la manière dont nous nous faisons circuler l’information dans notre vie quotidienne. Sommes-nous plus souvent dans le commérage et la médisance ou notre parole est-elle impeccable ?

Avec ce mois lié au Sagittaire, je vous propose de réfléchir sur votre « Légende Personnelle » et « là où vous découvrirez votre trésor, là vous découvrirez votre cœur ». Les Oiseaux sont le symbole de l’âme et « si l’on connaît l’Amour, on connaît aussi l’Ame du Monde qui est faite d’Amour » nous dit Paulo Coelho dans l’Alchimiste.

Je vous retrouverai le 15 décembre 2014 pour vous parler de la nouvelle lune Capricorne et du solstice d’hiver. Nous ferons un récapitulatif de l’année qui se termine et nous prendrons connaissance des énergies planétaires de 2015.

Béatrice Robin Brezina - Astrologue, tarologue, conférencière, Les Angles-Avignon (Gard) – France

www.beatricerobinbrezina.com

Prochain rendez-vous mensuel de Béatrice :
jeudi 27 novembre 2014 à 20h30 (heure de Paris)

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net

Publié dans:2014 - PRÉDICTIONS, ASTROLOGIE |on 14 novembre, 2014 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3