Archive pour le 29 octobre, 2014

L’OBSCURITE EST-ELLE VIVANTE

 

images (2)Vous croyez actuellement avoir une idée de la façon dont la lumière et l’obscurité fonctionnent sur la planète. Alors, soulevons cela de manière compréhensible pour vous ; Parlons encore une fois des attributs de lumière et d’obscurité. A maintes reprises, nous vous avons répété que l’obscurité est définie comme étant l’absence de lumière. Mais que faites-vous de cela ? Dans votre perception de c e qu’on peut appeler la mythologie spirituelle, vous avez déterminé que l’obscurité doit être intelligente ; Il doit y avoir une conscience derrière l’obscurité, dites-vous, et pour cette raison, une force obscure existe et a un nom. Par conséquent, vous la craignez. Vous ne comprenez pas que la physique exige que l’obscurité ne puisse existe dans la lumière. Mais vous ne le voyez toujours pas ; l’obscurité est un équilibre, non une entité.

Certains répondront : « Minute, Kryeon. Voulez-vous dire que le  mal n’existe pas » ? Je n’ai pas dit cela. Ecoutez, les humains sont puissants, et lorsqu’ils utilisent l’absence de lumière et l’appliquent à une conscience de leur cru, cela devient le mal humain. Alors, cela a une conscience, c’est un humain qui l’a mise là. Mais en soi, aucune entité ne peut capturer votre âme. Point à la ligne. Ce n’est qu’un équilibre entre l’obscurité et la lumière. Les humains sont responsables de donner l’impression que l’obscurité a de l’intelligence, parce que la  manifestation fonctionne d’une manière à la fois positive et négative.

Vous êtes tous habitués à un certain équilibre sur la Terre. Mais ce n’est pas un équilibre intelligent. C’est la première chose que vous devez apprendre ; Travailleurs de lumière. Il n’y a aucune force contre vous. Lorsqu’on vous dit cela, vous n’y croyez pas. C’est difficile pour vous, car on vous a toujours enseigné qu’une chose s’opposait à tout ce que vous faites. Oui, il y en a une, mais elle est représentée par des humains dans l’obscurité, non par l’obscurité ayant une personnalité.

Plus votre lumière brillera, moins il y  aura d’obscurité. « Oh Kryeon, j’adore ça. Comment puis-je rendre ma lumière plus brillante » ? C’est facile. Il s’agit de ne pas craindre l’obscurité. Lorsque vous craignez l’obscurité, vous lui donnez votre énergie, n’est-ce pas ? Car, dans le passé, l’obscurité créée par les humains a engendré le trouble dans votre vie. Votre survie même était en jeu. Maintenant, cela change, tout comme l’équilibre entre la lumière et l’obscurité.

Il y a tant de choses ici, chers amis, que vous allez devoir recalibrer. A qui essayez-vous de faire plaisir  Travailleurs de lumière ? Laissez-moi vous dire ceci : si vous essayez de plaire à Dieu, c’est déjà fait. Si vous essayez de plaire à ceux qui sont de l’autre côté du voile, lesquels, dans certains cas, sont vos propres parents qui vous regardent, cela aussi est déjà accompli. Il s’agit pour vous de reconnaître la lumière que vous portez et de ressentir que tout est bien. Est-ce ainsi ? Ou bien êtes-vous en train de chercher autour de vous quelque autre approbation quelque part, sans la trouver ? Il est temps pour vous de recalibrer ces sentiments.

Je veux que vous compreniez quelque chose : Dieu n’a pas d’émotions humaines. Dieu n’est pas assis là à ne rien faire en espérant quelque chose ou en souhaitant  que vous fassiez ceci ou cela. Dieu est la Source créatrice de l’Univers et vous faites partie de ce Dieu. Par conséquent, « plaire à Dieu », c’est vous aimer suffisamment pour faire partie de la totalité de Dieu. Ce sont des choses que vous devez savoir à propos de votre pensée et de ce qui va changer.

« Kryeon, voulez-vous dire qu’il n’y aura plus de conflit, puisque les nouvelles énergies sont plus bienveillantes » ? Oh, cher ami, vous aurez encore à oeuvrer sur cet équilibre lumière/obscurité, car sur la Terre c’est un classique qui va durer encore un temps. Mais il s’agit pour vous d’aller au-delà de la perception tridimensionnelle. Comment vous dire ? Vous connaissez le rugby, où plusieurs joueurs de chaque équipe se poussent en un va et vient au-dessus du ballon et où il ne semble y avoir aucun gagnant. Placez-vous au-delà de cette mêlée au lieu d’avoir le sentiment d’avoir échoué et qu’il ne se passe rien. En effet. C’est parce que, chers amis, tout ce que vous voulez regarder, c’est le terrain tridimensionnel. Vous ne regardez rien d’autre qui puisse se passer au-dessous ou au-dessus. C’est très difficile à décrie car cela a trait à la nature quantique de votre transformation.

Source : http://francesca1.unblog.fr/  

Texte issu du Livre : « Recalibrage de l’Humanité – Le début d’un nouveau cycle évolutif » – TOME XI de KRYEON aux Editions Ariane 2014 

Nous pouvons en discuter ensemble surhttp://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Publié dans:LUMIERE |on 29 octobre, 2014 |Pas de commentaires »

LA MUSIQUE DES SPHERES

 

images (1)Entité, la lumière est le son ultime qui est l’absence de son et cependant tous les sons. La lumière, étant le premier corps de ce qu’on appelle la pensée, émet le son par sa vibration. Elle émet le son par sa compréhension vibratoire. Entité, alors que les choses vibres à différents niveaux et que la lumière vient – et ses couleurs différentes ont des sons différents – et alors que les couleurs jouent dans le spectre, elles résonnent en tant que son. Ceux qui viennent dans ce plan et sont possédés du son qu’ils tentent laborieusement de parfaire dans ce qu’on appelle des instruments s’efforcent de représenter ou de reproduire les sons dont ils ont conscience dans les sphères plus élevées.

Ce plan est le seul où l’on ne peut pas entendre la musique de toute lumière car ce plan est le seul qui, dans la plupart de son expérience de la noirceur, soit dépourvu de lumière. Entité, dans tous les autres plans, on entend de la musique, croyez-moi. C’est comme un bourdonnement et, alors que la lumière change et évolue, sa compréhension vibratoire s’accroît, sa tonalité se fait plus élevée et plus douce. Et, en vérité, la lumière évolue augmente et se manifeste par la pensée ; la pensée, la pensées, le proverbe, l’action. Les sons descendent d’octave et cependant toute vie étant avec le un simultanément, moment après moment ils créent une tonalité différente et les différentes couleurs du spectre de lumière, faisant connaître la musique de Dieu sur tous les plans. Ce plan est le seul où on ne l’entend pas ; il est ainsi le seul plan qui soit fait à l’image de ce qu’on appelle le souvenir de l’homme et de sa mémoire. Et musique signifie seulement Amour …

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=CcPDy1RD28w

Ce qui amène à comprendre leur demeure, c’est qu’ils sont tous hérétiques à ce niveau-ci. Ils viennent de vastes royaumes où ils sont de souverains seigneurs, où leur pensée même fait que la musique émane de leur être. Le son a également une odeur – une odeur suave. Les couleurs ont une odeur – des odeurs variées. Et aucune d’entre elles n’est jamais mauvaise ; elles sont toutes merveilleuses. Ainsi, la lumière est du banc le plus pur. Entité, le son est d’une telle tonalité qu’il est impossible de l’entendre car il s’adoucit dans la pensée. C’est la lumière blanche, en vérité, les couleurs de l’arc en ciel du spectre – toutes les couleurs sur ce plan – étant en vérité qu’une seule couleur unique au cinquième  niveau. Et, entité, alors que toutes les couleurs se manifestent, les sons émanent des divisions de couleur et de lumière, et ainsi elles fleurissent lorsqu’elles se joignent les unes aux autres. Merveilleux.

La fleur avait, en vérité, sa graine dans le sol et la graine sera d’une tonalité élevée parmi les sons. Alors que la tige s’élève, la tige sera pâle en vérité et le son sera élevé, doux, bourdonnant. Magnifique. Et alors qu’elle devient verte,  en croissant, le son deviendra vif. Et alors que la tige s’élève en vérité et que le bourgeon floral est formé, en vérité, le son devient une myriade de sons car la couleur est alors déployée.

Et alors que le bourgeon éclate, en vérité – au moment même, au moment même, la profondeur même de la couleur de chaque pétale, de chaque veine, de chaque spectre de sa couleur – il émet un son simultanément avec la graine et en mouvement harmonieux avec elle en même temps mais en tant que fleur. Et les plans qui possèdent une flore sont partout. Et, entité, le ciel est en extase en son être car il y a les montagnes, les plaines, en vérité, et les vallées qui émettent les sons de ce qu’ils sont tous ; la vie résonne dans sa beauté, le son.

Maintenant, l’instrument qui reproduit le mieux les sons est votre harpe et toutes ses cordes. Depuis la tonalité la plus élevée de ses sons qui serait la lumière la plus pure, presque inaudible, jusqu’aux profondeurs de sa personnification, jusqu’à la consistance pleine et robuste de ce qu’on appelle la lumière, la couleur. La lumière est son mais, selon une compréhension vibratoire, le son naquit de la lumière. Sur ce plan-ci, l’homme entend une musique qui est indéfinissable. Et avec sa bouche il tente de la chantonner, avec les instruments de recréer la myriade des musiques qu’il a entendues et dont il a conscience et à laquelle vibre son corps.

Et c’est ainsi entité, que la musique est devenue le langage universel car ceux qui l’entendent – qui n’en comprennent ni les mots ni la langue – se mettent à converser les uns avec les autres. Voilà ce qu’est la musique. En essence, entité, la musique est les sons de la vie et Dieu. 

 retranscrit par Francesca du blog http://channelconscience.unblog.fr/ 

  Extrait du livre RAMTHA : « L’épopée de la création » aux Editions AdA.

 

Publié dans:PENSEE, PLANTES, VIDEOS à voir |on 29 octobre, 2014 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3