Archive pour le 18 octobre, 2014

Manipulations occultes

 

images (11)David Icke, ancien journaliste de télévision a dénoncé depuis 20 ans les manipulations occultes subies par les  êtres humains par l’intermédiaire des quelques grandes familles qui dirigent le monde; Ces dernières sont elles-mêmes les « instruments consentants » de civilisation extraterrestres (notamment les reptiliens) qui pour diverses raisons ont cherché à asservir notre planète et ses habitants depuis des lustres.
Ses livres dont certains sont traduits en français et ses vidéos sont très bien documentés et démontent les rouages sur laquelle nos sociétés sont construites.

Or, cet homme a abordé un virage à 180° dans sa pensée et je vous engage à apprécier cette vidéo qui est un dialogue entre David Ike et Jordan Maxwell son ainé qui l’a précédé de 20 ans dans un sentier parallèle par rapport à ces mêmes recherches, puisque Jordan a eu cette prise de conscience pendant les années Kennedy (1960).

Jordan Maxwell est un chercheur dans le domaine de l’astrologie, la théologie, l’origine des religions, des sociétés secrètes, le monde de l’occulte, l’astrothéologie, l’ufologie, la symbologie, et bien d’autres depuis 1959. Il a produit plusieurs documentaires vidéos et il est apparut dans plusieurs show radio, comme le très populaire aux USA:  Coast to Coast AM. Il a aussi hébergé son propre show radio durant un temps.

Loin de vous procurer quelque angoisses ou peur que ce soit, cette conversation d’une heure 20 (en VF sous titrée)  va confirmer à chacun de vous la puissance de la lumière qui vous habite pour vous libérer à jamais de l’emprise de quelque puissance occulte que ce soit.

Il suffit même d’apprécier la conclusion de Jordan Maxwell : « Des entités spirituelles sont ici pour nous protéger nous et l’évolution de l’humanité en accord avec le plan… Je crois en la présence d’une puissance qui nous observe et nous protège et je vous suggère instamment de lui demander de vous protéger, de vous guider et de vous mettre sur votre chemin les êtres que vous devez rencontrer pour accomplir votre destinée. »

Image de prévisualisation YouTube

Voici un petit extrait du film d’1h25 en VF sous-titrée…

David Icke : « Ce changement vibratoire, cette expansion de conscience, ces vibrations de vérité, cette nouvelle époque, cette nouvelle ère, c’est une accélération vibratoire. Or cette accélération vibratoire véhicule un niveau supérieur inédit de connaissance et de compréhension. C’est pour ça que les gens y sont sensibles, qu’ils sont émerveillés de se percevoir soudain, eux et le monde, d’une tout autre manière. Mais cette accélération n’influence pas seulement les humains, elle agit aussi sur la réalité elle-même et ses entités, non humaines, reptiliennes et autres qui tirent les ficelles, (il y a aussi des entités bienveillantes non humaines impliquées dans le lot), sont également influencées par le changement vibratoire. Leur terrain de jeu vibratoire est la vieille époque, la vieille énergie artificielle, et c’est là-dessus qu’ils ont construit leur système de contrôle. Et une partie de ce système, le fait que l’humanité se soit connectée consciemment à cette énergie, s’est trouvé en état de manque. Au lieu d’une perception étendue c’était plutôt, « je m’appelle monsieur Dupont et qu’est-ce que je peux y faire ? » Voilà qui facilite considérablement les choses pour le système de contrôle.


téléchargement (5)À mesure que notre conscience se déploie, au-delà de la boîte dans laquelle « ils » se trouvent parce que nous le pouvons, cela devient pour eux de plus en plus difficile mais ce n’est là qu’un niveau des choses. Ce qui engendre vraiment la fin du système de contrôle est la base même de la vibration sur lequel il a été construit, hors soudain cette densité se réduit, et ce faisant c’est tout le château de cartes qui s’effondre parce que le système de contrôle holographique n’est finalement que la représentation holographique du schéma vibratoire sur lequel il repose. Quand l’un s’en ira, l’autre devra en faire autant ! Ainsi donc tout arrive en même temps au moment où les vibrations de vérité commencent à avoir un impact massif sur la conscience humaine.

 

LIVRE [S] DE CET AUTEUR

Le Plus Grand Secret – Le Livre Qui Transformera Le Monde, Tome 1, 

Les Enfants De La Matrice – Tome 1 et 2

El Mayor Secreto : El Libro Que Cambiará El Mundo

Der Löwe Erwacht

Biggest Secret

Children Of The Matrix

 

Publié dans:POSSESSION, VIDEOS à voir |on 18 octobre, 2014 |1 Commentaire »

Jeunes en danger de manipulation ésotérique

 

images (10)L’adolescence est une période de la vie où l’être humain est fasciné par la mort. Noyés dans une société qui n’a pas vraiment de sens pour eux, une société qui leur offre un climat d’incertitude, dans laquelle le rapport aux autres s’est effiloché et disséminé, une société qui ne parle plus, les jeunes s’évadent dans un monde parallèle (les jeux, le gothique…) et font parler les morts. 

D’une façon ou d’une autre ils cherchent à nourrir leur intérêt pour le fantastique. Simplement motivés par leurs curiosités, attirés par l’au-delà ou pour nourrir l’intérêt qu’ils portent à cet univers, les contacts avec le monde invisible sont recherchés. Ils se retrouvent dans des séances de oui-ja, réalisées avec quelques morceaux de papiers, représentant chacun une lettre de l’alphabet et un verre, ils invoquent les Esprits et s’adonnent à des séances de spiritisme. Sous forme de rituels, de défis ou pour connaître leurs limites devant la peur, ils vont à travers une expérience exaltante, tenter d’explorer le monde invisible. 

La communication sera facile, le jeu excitant et malheureusement, aucun d’eux n’aura conscience du danger. Cette ignorance risque de les faire basculer dans une obsession, ils peuvent devenir les jouets d’Esprits manipulateurs. Le spiritisme nous dit effectivement, que la mort n’existe pas et qu’il est possible de communiquer avec des êtres désincarnés. Il nous enseigne également l’importance de connaitre certaines règles. Car, le monde de l’au-delà est comme le monde physique, truffé de pièges et les contacts ne sont pas sans danger. Interdire les pratiques n’a pas de sens car c’est au cœur de l’adolescence qu’émerge cette recherche de la vie après la mort. Et les jeunes aiment défier les interdits. Mais il est de notre devoir et de notre responsabilité de l’informer. Cette page pour les jeunes développera de façon simple les grandes lignes du spiritisme, ses fondements, ses pratiques, mais surtout ses dangers. C’est une page qui est ouverte à toutes vos questions, vos expériences et vos inquiétudes. 

Il est toutefois impossible de parler de philosophie spirite sans vous présenter son codificateur Allan Kardec  dont nous présentons les faits marquants : Le 3 octobre 1804 à Lyon, Madame Jeanne Louise Duhamel épouse de Monsieur Jean Baptiste Rivail, mettait au monde un petit garçon qu’ils appelèrent Hippolyte Dénizard. Scolarisé à Lyon, rapidement, Hippolyte montra un grand intérêt pour les études et les livres scolaires. Très bon élève, de manière spontanée, il aidait ses petits camarades qui se trouvaient en difficulté scolaire .A l’âge de 10 ans, ses parents l’envoyèrent dans un institut à Yverdon en Suisse. Dans cette grande école réputée comme modèle, l’intelligence et le profond sens de l’observation du jeune Hippolyte interpelèrent le professeur Pestalozzi. Et rapidement, l’élève et le maître sont devenus collaborateurs. L’exemple et l’amour du professeur Pestalozzi eurent une grande influence sur le jeune Hippolyte qui s’orienta vers l’enseignement.

 Au cours de sa magnifique carrière d’enseignant, Hippolyte reçut le soutien du professeur Amélie Boudet qu’il épousa en 1832.Bon pédagogue, durant sa vie, il écrivit plusieurs manuels scolaires entre autre : « Le plan proposé pour l’amélioration de l’éducation publique »  pour lequel, il reçut un prix de l’Académie Royale d’Arras en 1828, et les «Cours pratique et théorique d’arithmétique» d’après la méthode de Pestallozi. 

En fait, toutes ces activités le préparaient à quelque chose de très beau et de très grand, quelque chose qui allait le surprendre et lui faire vivre des expériences extraordinaires. En effet, Hippolyte qui étudiait le magnétisme entendit parler des tables tournantes qui ont la singularité de communiquer et de bouger. Cela était impossible, l’esprit cartésien d’Hippolyte lui faisait croire à une supercherie ou à quelques tours de passe-passe. Après une séance, dans laquelle ces tables répondirent de façon intelligente et cohérente aux questions verbales et mentales, le raisonnement logique du professeur Rivail lui fit conclure qu’un objet matériel, tel qu’une table ou une corbeille, ne pouvait pas avoir une communication cohérente. Ces réponses venaient donc d’une intelligence extérieure « un Esprit » qui se sert des objets et du médium pour communiquer. 

Par la suite, lors d’une réunion avec le médium Alice C, l’Esprit de Vérité divulgua à Hippolyte des informations sur le travail qu’il avait à accomplir. Sa mission : devenir le codificateur de la philosophie spirite. Aujourd’hui, le professeur Rivail est connu sous le nom d’Allan Kardec ce pseudonyme lui fut révélé par son guide spirituel Zéphir. Il s’agissait du nom qu’Hippolyte portait dans une vie antérieure. En 1857, il publia le premier d’une série de livres :« Le Livre des Esprits ». Pour certaines personnes de cette époque, ces livres étaient une hérésie, un canular tout droit inventé d’un Esprit ayant une imagination débordante. Aujourd’hui, on dirait qu’il s’agit de livres de science-fiction. 

Cette œuvre dictée par le monde de l’au-delà est une philosophie qui venait expliquer aux hommes, pourquoi ils sont sur terre, ce qu’ils sont d’où ils viennent et où ils vont. Ce livre dévoile aux hommes un monde spirituel et leur enseigne que la mort n’existe pas.  

Les êtres humains, enfants comme adultes, ont un corps physique et un esprit qu’on ne voit pas. Il explique également que nos actes et nos choix ont des conséquences positives ou négatives sur notre vie. Il vient responsabiliser les hommes en leur parlant de libre arbitre. Dans ce premier livre, les Esprits nous parlent d’un Dieu plein d’amour et de son fils, notre frère Jésus

ISSU du Magazine du CSF : Vignes de Lumière n°1

Publié dans:POSSESSION |on 18 octobre, 2014 |Pas de commentaires »

Exploration du temps

 

images (9)L’homme, en s’unissant par une suite de la corruption de sa volonté aux choses mixtes de la région apparente et relative, s’est assujetti à  l’action des différents principes qui la constituent, et celle des différents  agents préposés pour les soutenir, et pour présider à la défense de leur loi :  et ces choses mixtes ne produisant par leur assemblage que des phénomènes temporels, lents et successifs, il en résulte que le temps est le primordial instrument des souffrances de l’homme, et le puissant obstacle qui le tient éloigné de son Principe : le temps est le venin qui le ronge, tandis que c’était lui qui devait purifier et dissoudre le temps : le temps enfin, ou la région qui sert de prison à l’homme, est semblable à l’eau dont le pouvoir est de tout dissoudre, d’altérer plus ou moins vite la forme de tous les corps, et dans laquelle on ne peut plonger l’or sans qu’il n’y soit privé du dix-neuvième de son poids ; phénomène qui selon des calculs intègres représente au naturel notre véritable dégradation.

En effet, le temps n’est que l’intervalle de deux actions : ce n’est qu’une contraction, qu’une suspension dans l’action des facultés d’un être. Aussi, chaque année, chaque moi, chaque semaine, chaque jour, chaque heure, chaque moment, le principe supérieur ôte et rend les puissances aux êtres, et c’est cette alternative qui forme le temps.

L’étendue éprouve également cette alternative, elle est soumise aux mêmes progressions que le temps : ce qui fait que le temps et l’espace sont proportionnels.

L’action de l’homme étant étrangère à cette région terrestre, cette action est perpétuellement suspendue et divisée en lui. On ne peut douter que la véritable action de l’homme n’était pas faite pour être assujettie à la région sensible ; puisque la lumière fait des progrès pour se communiquer à lui, à mesure que l’action sensible l’abandonne et qu’il s’en dépouille ; et puisque loin qu’il doive attendre tout de ses sens, il n’a rien que quand ils sont calmes et dans une espèce de néant pour son intelligence. En apercevant tant de beautés dans les productions des êtres physiques, dont la loi n’a point été dérangée, nous pouvons donc nous former une idée des merveilles que l’homme ferait éclore en lui, s’il suivait la loi de sa vraie nature, et qu’à l’image de la main qu’il a formé, il tâcha, dans toutes les circonstances de sa vie, d’être plus grand que ce qu’il fait.

Son être intellectuel arriverait au dernier terme de sa carrière temporelle, avec la même pureté qu’il avait en commençant le cours. On le verrait dans la vieillesse unir les fruits de l’expérience avec l’innocence de son premier âge. Tous les pas de sa vie auraient fait découvrir, en lui la lumière, la science, la simplicité, la candeur, parce que toutes ces choses sont dans son essence. Enfin, le germe qui l’anime se serait étendu, sans s’altérer ; et il rentrerait avec le calme de la vertu, dans la main qui le forma, parce qu’en lui représentant sans aucune altération, le même caractère et le même sceau qu’il en avait reçu, elle y reconnaîtrait encore son empreinte et y verrait toujours son image.

Le nombre des temps que l’homme doit subir pour accomplir son œuvre, est proportionné au nombre des degrés, au-dessous desquels il est descendu ; car, plus le point d’une force tombe est élevé, plus il lui faut du temps et d’efforts pour y remonter. L’homme doit se former, pendant son séjour sur terre, un ensemble de lumières et de connaissances qui embrasse une sorte d’unité.

Mais le complément des véritables jouissances ne peut être obtenue car elles n’appartiennent pas à l’ordre terrestre : l’homme ne peut saisir que l’esquisse et la représentation de ces lumières.

« Que l’homme intelligent médite ici sur les lois de l’Astre lunaire, qui nous représentent, sous mille faces, notre privation ; qu’il examine pourquoi cet Astre ne nous est visible que pendant ses jours de matière ; et pourquoi nous le perdons de vue le vingt-huitième jour de son cours, quoiqu’il se lève également sur notre horizon. »

Tout se réunit pour prouver à l’homme qu’après avoir parcouru laborieusement cette surface, il faut qu’il atteigne à des degrés plus fixes et plus positifs, qui aient plus d’analogie avec les vérités simples et fondamentales dont le germe est dans sa nature. Enfin, il faut à la mort, qu’il réalise la connaissance des objets, dont il n’a pu apercevoir ici que l’apparence.

Extrait du TABLEAU NATUREL DES RAPPORTS QUI EXISTENT ENTRE DIEU, L’HOMME ET L’UNIVERS  L.C. de Saint-MARTIN –1782

Publié dans:TEMPS |on 18 octobre, 2014 |Pas de commentaires »

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3