L’eau : aux sources de la santé

images (5)Notre nature solide nous a presque fait oublier notre origine marine. L’eau reste pourtant la pierre angulaire de notre santé, bien loin du rang anecdotique auquel l’ont reléguée les boissons à la mode. D’un bout à l’autre du corps, petit tour d’horizon de rôles insoupçonnés… 

Chaque année de par le monde, plusieurs centaines de milliers de morts peuvent être imputées à l’obésité et au diabète causés par…les sodas ! Souverains liquides du royaume de la malbouffe, ces derniers ont bouté hors de nos tables la seule boisson réellement indispensable au maintien de la santé : l’eau ! Inexistante pour certains, insuffisante pour beaucoup, la consommation d’eau est pourtant la clé de l’équilibre de l’organisme ! Constitué de près de mille milliards de cellules en constante communication, le corps humain fonde son fonctionnement sur les interactions complexes entre molécules [sucres, graisses, protéines, …] dont 99% sont… des molécules d’eau ! C’est dire l’importance de cette dernière pour l’équilibre général de notre santé ! 

Soif… et bien plus !

La déshydratation cause bien sûr la sensation de soif, celle-ci constituant un mécanisme de survie de l’organisme en mal d’équilibre hydrique pour assurer ses métabolismes. Mais les conséquences du manque d’eau minent la santé bien avant que n’apparaisse la soif ! L’eau étant à la fois le constituant majeur, tant du milieu interne que du milieu ambiant de toutes les cellules, elle est à la fois vectrice de nutriments et voie de drainage privilégiée des déchets du fonctionnement cellulaire. Manquer d’eau, c’est donc, non seulement avoir des tissus mal nourris, mais aussi et surtout avoir des tissus desquels les toxines

ne peuvent être évacuées ! Que l’on parle d’usure de cartilages [composés, notons-le, de près de 80 % d’eau !], de stress, de dépression, d’hypertension, de troubles digestifs ou encore d’allergie, l’eau est au centre du problème. Le cerveau sera l’un des premiers organes à pâtir de la déshydratation latente : fatigue, troubles de la mémoire et autre souffrances nerveuses précèdent souvent de très loin la sensation de soif. Il est donc fondamental de ne pas attendre de la ressentir pour s’hydrater ! Bon nombre de maux pourraient être prévenus par la simple consommation d’eau !

 

Quelle eau choisir ?

Eau du robinet, eau de source, eau minérale, eau filtrée, eau osmosée… le choix est vaste ! Très contrôlée dans nos pays riches, l’eau du robinet présente l’avantage indéniable du moindre coût et d’un impact environnemental réduit. Sa désinfection passe néanmoins par l’ajout de chlore dont l’effet oxydant sur notre chimie interne serait néfaste car promoteur d’une susceptibilité aux infections virales. Eliminer ce chlore par simple aération de l’eau du robinet pendant quelques heures est donc le minimum à faire… qui n’évitera cependant pas la contamination par des teneurs élevées en nitrates, composés médicamenteux et pesticides en tout genre. De composition plus stable, les eaux minérales en bouteille continuent d’avoir du succès, malgré leur coût. La vocation d’une eau de boisson étant avant tout le drainage des toxines de l’organisme – plus que sa nutrition en minéraux – il est important de la choisir la moins minéralisée possible, c’est-à-dire avec une valeur de «résidus secs à 180°» [indiquée sur l’étiquette] idéalement inférieure à 50

mg/L, ou du moins la plus proche de cette valeur. Les eaux fortement minéralisées peuvent, certes, apporter un peu de minéraux [magnésium, calcium, …], mais ceux-ci sont peu assimilables. Ces eaux fortement minéralisées devraient donc être consommées de manière modérée ou alors comme des «alicaments » [aliments à vertus thérapeutique], comme le sont les eaux thermales ou encore les eaux modifiées par les systèmes d’osmose modernes. La dynamisation de l’eau par passage dans un vortex [carafe ou autre] semble également lui restituer les caractéristiques d’une eau «vivante» très intéressante pour la santé. 

Se noyer dans un verre d’eau ?

Théoriquement, un minimum de 6 à 8 verres d’eau répartis sur la journée, en dehors des repas [1/2 heure avant les 3 principaux repas et 2 heures après] est idéal, mais à adapter au tempérament et à la nature de chacun de manière progressive ! Même si les boissons telles que thé, café, sodas sont un apport de liquide, elles ne remplacent pas l’apport d’eau pure et concourent même parfois à la déshydratation de l’organisme en plus de lui apporter des calories inutiles ! Des eaux de qualité et de faible minéralité sont disponibles chez nous, alors abusez-en… ce qui vous constitue en majorité est essentiel à votre santé !

Pour en savoir plus : http://eauseanceilive.blogspot.be  et www.lanutrition.fr

Publié dans : NATURE |le 23 septembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Homosexualité dans la société |
madioucisse |
Les anniversaires des stars |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sénégal Junior Intelligence
| Anglais pour non-spécialist...
| bobs3